TRILOGIE «MIGRAINE» DR MARC SCHWOB LA SEMAINEPROCHAINE LA MIGRAINE, COMMENT LA DÉPISTER COMPRENDRE ET SOULAGER LA MIGRAINE DE L ENFANT :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TRILOGIE «MIGRAINE» DR MARC SCHWOB LA SEMAINEPROCHAINE LA MIGRAINE, COMMENT LA DÉPISTER COMPRENDRE ET SOULAGER LA MIGRAINE DE L ENFANT :"

Transcription

1 TRILOGIE «MIGRAINE» DR MARC SCHWOB LA SEMAINEPROCHAINE LA MIGRAINE, COMMENT LA DÉPISTER ET SOULAGER LES PATIENTS COMPRENDRE ET SOULAGER LES FEMMES MIGRAINEUSES LA MIGRAINE DE L ENFANT : C EST PAS DU CINÉMA! Ne peut être diffusé. 1

2 COMPRENDRE ET SOULAGER LES FEMMES MIGRAINEUSES DR MARC SCHWOB POURQUOI LES FEMMES SONT ELLES PLUS MIGRAINEUSES QUE LES HOMMES? LE CERVEAU DES MIGRAINEUSES EST IL DIFFÉRENT DE CELUI DES MIGRAINEUX? Ne peut être diffusé. 2

3 POURQUOI LES FEMMES SONT ELLES PLUS MIGRAINEUSES QUE LES HOMMES? 3 femmes pour 1 homme Des différences de fonctionnement cérébral Maleki et al. Brain Aug;135(Pt 8): Facteurs hormonaux (règles, ovulation, contraception, syndrome menstruel) Etude canadienne sur la 2 nde partie du cycle progestérone = inhibiteur des centres anti douleurs de la femme QUELLES SONT LES PÉRIODES À RISQUE DE MIGRAINE CHEZ LA FEMME? LA MIGRAINEAUCOURSDELAVIE Ne peut être diffusé. 3

4 QUELLES SONT LES PÉRIODES À RISQUE DE MIGRAINE CHEZ LA FEMME? GROSSESSE VARIATIONS CYCLIQUES NAISSANCE ENFANCE PAS DE OBLIGATOIRE ÀLAMÉNOPAUSE COMMENT LA MIGRAINE MENSTRUELLE EST ELLE DEVENUE UNE VRAIE MALADIE? MIGRAINE ET VIE HORMONALE Ne peut être diffusé. 4

5 COMMENT LA MIGRAINE MENSTRUELLE EST ELLE DEVENUE UNE VRAIE MALADIE? Identifiée dans les années 1980 par une équipe italienne Sicuteri et al. Cephalalgia Aug;3 Suppl 1: Crise cataméniale : une migraine spécifique Crises plus longues (durant souvent un jour ou deux). Plus intenses. Très récurrentes, c'est à dire qu'elles reviennent de façon régulière. Résistantes aux anti inflammatoires Enquête EMICA : 70 % des migraines féminines seraient cataméniales pures ou mixtes QUEL EST L IMPACT DE LA MIGRAINE CHEZ LA FEMME? MIGRAINE ET VIE HORMONALE Ne peut être diffusé. 5

6 QUEL EST L IMPACT DE LA MIGRAINE CHEZ LA FEMME? AU TRAVAIL Progression hiérarchique freinée 60% des femmes EN FAMILLE Enfants qui se plaignent de migraines alors que les femmes migraineuses sont plus perfectionnistes et moins demandeuses d arrêt de travail vérifier que ce ne sont pas seulement des «céphalées d imitation» Plus efficaces hors des crises RDV au webinar enfants QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR SOULAGER LA MIGRAINE CHEZ LA FEMME? MIGRAINE CHEZ LA FEMME : PRISE EN CHARGE Ne peut être diffusé. 6

7 QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR SOULAGER LA MIGRAINE CHEZ LA FEMME? TRAITEMENT DE CRISE Antalgiques périphériques Antalgiques centraux Dérivés de l'ergot de seigle Triptans Méthysergide TRAITEMENT DE FOND A partir de 4 crises par mois Tenir un calendrier des migraines Bêta bloquants Anti dépresseurs Anti épileptiques Magnésium Grande camomille Trouver un traitement de crise efficace, et proposer un traitement de fond pour se débarrasser des crises TRAITEMENT DE FOND ETUDES CHEZ LA FEMME Ne peut être diffusé. 7

8 LES ÉTUDES SUR LA GRANDE CAMOMILLE Etude DIENER PFAFFENRATH : 170 patients en double aveugle/placebo Traitement : 19,5 mg pendant 60 jours traitement (N = 89) placebo (N = 81) Diminution de la fréquence des crises de 40% L ESCOP et l OMS reconnaissent l efficacité des feuilles de grande camomille pour la prévention de la migraine. LES ÉTUDES SUR LE MAGNÉSIUM Etude KOSEOGLU (2008) : double aveugle contre placebo sur 40 patients Supplémentation 600mg magnésium pendant 3 mois (sous forme de citrate de Mg) TESTS RÉALISÉS : (considérant la théorie neurogénique et vasculaire de la physiopathologie de la migraine) PEV : potentiel évoqué visuel (analyse électrophysiologique) TCEPS : tomographie informatique de l émission d un photon (flux sanguin cérébral) Diminution significative de la fréquence et de l intensité des migraines après supplémentation en magnésium + diminution du potentiel électrique évoqué chez les patients supplémentés Ne peut être diffusé. 8

9 MERCI POUR VOTRE ATTENTION PLUS D INFORMATIONS? POUR VOS PATIENTS? Ne peut être diffusé. 9

Migraine : traitement de la crise. SAETD Alger 20 octobre 2016

Migraine : traitement de la crise. SAETD Alger 20 octobre 2016 Migraine : traitement de la crise SAETD Alger 20 octobre 2016 Recommandations ANAES Traitement médicamenteux Migraine: maladie sous-diagnostiquée 30 à 45% des migraineux n ont jamais consulté, ignorent

Plus en détail

Mes migraines et mon cycle

Mes migraines et mon cycle Mes migraines et mon cycle hormonal Deux tiers des migraineux sont des femmes. Parmi les causes : les modifications hormonales du cycle féminin. Comment savoir s'il ne s'agit pas d'un simple mal de tête

Plus en détail

MIGRAINE ET MESOTHERAPIE D R B. P A S Q U I N I

MIGRAINE ET MESOTHERAPIE D R B. P A S Q U I N I MIGRAINE ET MESOTHERAPIE 1 D R B. P A S Q U I N I MIGRAINE 2 Généralités : Migraine = maladie neurologique paroxystique. Cause la plus fréquente des céphalées. 12% de la population, 7millions atteints,

Plus en détail

céphalées définition interrogatoire Examen clinique Etiologies des céphalées aigues/subaiguës Douleur de l extrémité céphalique et faciale

céphalées définition interrogatoire Examen clinique Etiologies des céphalées aigues/subaiguës Douleur de l extrémité céphalique et faciale définition céphalées Douleur de l extrémité céphalique et faciale Toute céphalée n est pas une migraine+++ interrogatoire Début : brutal? À l effort? Signes d accompagnements : nausées, signes neurologiques+++,oculaires,

Plus en détail

ETUDE DE L EFFICACITE ET DE LA TOLERANCE DU KETOPROFENE DANS LES DYSMENORRHEES

ETUDE DE L EFFICACITE ET DE LA TOLERANCE DU KETOPROFENE DANS LES DYSMENORRHEES ETUDE DE L EFFICACITE ET DE LA TOLERANCE DU KETOPROFENE DANS LES DYSMENORRHEES BOHOUSSOU K.M.*, BOKOSSA M.E., TAKPA L., KOUAKOU C., KESSE M. INTRODUCTION La dysménorrhée désigne tous les phénomènes douloureux

Plus en détail

PHARMACOLOGIE DE LA MIGRAINE. MC Verdier, Service de Pharmacologie DFGSM

PHARMACOLOGIE DE LA MIGRAINE. MC Verdier, Service de Pharmacologie DFGSM 1 PHARMACOLOGIE DE LA MIGRAINE MC Verdier, Service de Pharmacologie DFGSM 2 2016-2017 2 La migraine données générales La migraine est une maladie : Fréquente : prévalence = 12 à 15 %, à prédominance féminine

Plus en détail

MIGRAINE DE L ENFANT

MIGRAINE DE L ENFANT MIGRAINE DE L ENFANT Pathologie fréquente : 1ère cause de céphalée primaire récurrente de l enfant Pathologie mal connue : Facteurs psychologiques déclenchent les accès migraineux Excès d examens complémentaires

Plus en détail

Pharmacologie des Antidépresseurs

Pharmacologie des Antidépresseurs Pharmacologie des Antidépresseurs DU Prise en Charge de la Douleur Université de l Etat d Haïti février 2017 Dr Marie-Thérèse de Kergariou anesthésiste réanimateur DSF Le Plan Introduction 1/Classification

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 28 janvier 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 28 janvier 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 28 janvier 2004 BIPROFENID 150mg, comprimé sécable Boîte de 4 Boîte de 20 et 100. Laboratoires AVENTIS Kétoprofène Liste II Date

Plus en détail

CÉPHALÉES ET MIGRAINES

CÉPHALÉES ET MIGRAINES CÉPHALÉES ET MIGRAINES LA SECONDE CLASSIFICATION DES CÉPHALÉES DE L IHS La classification de l IHS est divisée en trois parties : 1) Les céphalées primaires (codes IHS 1 à 4) 2) Les céphalées secondaires

Plus en détail

AIDE A LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR

AIDE A LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR AIDE A LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR Auriculothérapie une acupuncture encore confidentielle Origine ancienne chinoise Apparue à Lyon, vers 1950 Expérimentée par le Dr NOGIER Reconnue par l OMS en 1987

Plus en détail

NUREFLEX 400 mg, comprimé enrobé

NUREFLEX 400 mg, comprimé enrobé NUREFLEX 400 mg, comprimé enrobé Rapport Public d Evaluation (juillet 2006) INTRODUCTION L ibuprofène est un anti-inflammatoire non stéroïdien employé pour ses effets antalgique, antipyrétique et anti-inflammatoire.

Plus en détail

Céphalées chroniques Quotidiennes par abus médicamenteux

Céphalées chroniques Quotidiennes par abus médicamenteux Céphalées chroniques Quotidiennes par abus médicamenteux Un problème de santé publique méconnu Dr. Christian Lucas Dr Francine Hirszowski Framig III. - 2010/2015 Lanteri-Minet Valade Géraud Chauttard Radat

Plus en détail

A propos de patients migraineux vus en consultation douleur Quelles options thérapeutiques?

A propos de patients migraineux vus en consultation douleur Quelles options thérapeutiques? A propos de patients migraineux vus en consultation douleur Quelles options thérapeutiques? Dr Nadia Bouamrane N Médecine Interne-Douleur Généralités «Mi-graine» Hemi- crâne,hemi-graine,migraine Galien

Plus en détail

CEPHALEES ET MIGRAINE DIAGNOSTIC

CEPHALEES ET MIGRAINE DIAGNOSTIC CEPHALEES ET MIGRAINE DIAGNOSTIC LES CÉPHALÉES PRINCIPALES CAUSES DE CÉPHALÉES Céphalées primaires 66% chez le sujet âgé, 90% chez le jeune Céphalées secondaires C. de tension Migraine C. déclenchées par

Plus en détail

LA MIGRAINE. GROUPEX; décembre 2015

LA MIGRAINE. GROUPEX; décembre 2015 LA MIGRAINE GROUPEX; décembre 2015 LA MIGRAINE La migraine est une pathologie chronique, évoluant par crises : ces crises sont des céphalées unilatérales, pulsatiles, accompagnées de nausées et/ou de vomissements,

Plus en détail

Migraine et FOP Dr Anne Donnet

Migraine et FOP Dr Anne Donnet Migraine et FOP Dr Anne Donnet Centre d Evaluation et de Traitement de la Douleur Assistance Publique- Hôpitaux de Marseille CFPV Paris 19 Mars 2014 LIENS D INTÉRÊTS ANNE DONNET Migraine Allergan, Almirall

Plus en détail

10 questions pour comprendre le diagnostic de la migraine

10 questions pour comprendre le diagnostic de la migraine 1 10 questions pour comprendre le diagnostic de la migraine La vérité scientifique sera toujours plus belle que les créations de notre imagination et les illusions de notre ignorance! Claude Bernard Ou

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 05 février 2003

AVIS DE LA COMMISSION. 05 février 2003 COMMISSION DE LA TRANSPAR0ENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 05 février 2003 PROFENID 100 mg/2 ml, solution injectable (IM) (boîtes de 2 et 6 ampoules) Laboratoires AVENTIS kétoprofène Liste

Plus en détail

EUROPAC-2. Prise en charge des douleurs pancréatiques chroniques ou récidivantes au cours des pancréatites génétiques ou sans cause connue

EUROPAC-2. Prise en charge des douleurs pancréatiques chroniques ou récidivantes au cours des pancréatites génétiques ou sans cause connue EUROPAC-2 Prise en charge des douleurs pancréatiques chroniques ou récidivantes au cours des pancréatites génétiques ou sans cause connue Dr Vinciane Rebours, Pr Philippe Ruszniewski Hôpital BEAUJON Service

Plus en détail

LES CIRCUITS DE LA DOULEUR

LES CIRCUITS DE LA DOULEUR LES CIRCUITS DE LA DOULEUR PREMIERE CONSULTATION Anamnèse clinique - apparition du problème - durée / intensité / localisation / irradiation - description clinique - antécédents médicaux / chirurgicaux

Plus en détail

STERILITE, PMA et VIOLENCES SEXUELLES. D r Violaine GUERIN

STERILITE, PMA et VIOLENCES SEXUELLES. D r Violaine GUERIN 09.01.2017 STERILITE, PMA et VIOLENCES SEXUELLES D r Violaine GUERIN PLAN Sexualité et Violences Sexuelles Fécondité et Violences Sexuelles Per et post-partum Pathologies de la grossesse Violences conjugales

Plus en détail

Syndrome prémenstruel. Pr C Mathieu DU Régulation des Naissances et Suivi de la Femme Avril 2017

Syndrome prémenstruel. Pr C Mathieu DU Régulation des Naissances et Suivi de la Femme Avril 2017 Syndrome prémenstruel Pr C Mathieu DU Régulation des Naissances et Suivi de la Femme Avril 2017 Définition Ensemble de manifestations bénignes pouvant intéresser tous les appareils ayant un caractère cyclique,

Plus en détail

MIGRAINE - CÉPHALÉES

MIGRAINE - CÉPHALÉES MIGRAINE - CÉPHALÉES MIGRAINE EPIDÉMIOLOGIE «OMS : à l échelle sociétale parmi les vingt maladies les plus invalidantes» MIGRAINE EN FRANCE : PRÉVALENCE Population adulte Études Grim 2 * et Framig 3 **

Plus en détail

Migraine : traitement de la crise. Comment utiliser les triptans?

Migraine : traitement de la crise. Comment utiliser les triptans? Migraine : traitement de la crise Comment utiliser les triptans? 6 ème congrès national de lutte contre la douleur 19-20 Mars Alger Alain Serrie Service de Médecine de la douleur, médecine palliative et

Plus en détail

CAMBIA MC Traitement aigu des migraines

CAMBIA MC Traitement aigu des migraines CAMBIA MC Traitement aigu des migraines OCTOBRE 2013 Marque de commerce : Cambia Dénomination commune : Diclofénac (potassique) Fabricant : Tribute Forme : Poudre orale Teneur : 50 mg Avis de refus DESCRIPTION

Plus en détail

La Névralgie du Trijumeau

La Névralgie du Trijumeau La Névralgie du Trijumeau Situation Clinique Homme, 50 ans, Migraineux, Insuffisant respiratoire par exposition professionnelle à l'amiante Description de la douleur : *évolution depuis 1 semaine *douleur

Plus en détail

INJECTION CONTRACEPTIVE. Gestion des effets secondaires

INJECTION CONTRACEPTIVE. Gestion des effets secondaires INJECTION CONTRACEPTIVE Gestion des effets secondaires Institut national de santé publique du Québec 2012 CONTENU Effets secondaires Signes de danger 2 1 EFFETS SECONDAIRES DU DEPO-PROVERA Perturbation

Plus en détail

Docteur PELLERIN Patrick

Docteur PELLERIN Patrick SYNDROME PREMENSTRUEL Docteur PELLERIN Patrick Le 21 octobre 2010 Rencontre douleur en Mayenne SYNDROME PREMENSTRUEL 1 Definition: Ensemble de symptômes physiques et émotionnels qui surviennent de 7 à

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 18 avril 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 18 avril 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 18 avril 2007 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée limitée conformément au décret du 27 octobre 1999 (JO du 30 octobre 1999) et à l arrêté du 15

Plus en détail

Douleurs et maladies lysosomales chez l enfant

Douleurs et maladies lysosomales chez l enfant Douleurs et maladies lysosomales chez l enfant Étude sur 60 patients Florence Reiter 1 B. Tourniaire 1 P.Cimerman 2 1 Unité Douleur - 2 CNRD Hôpital Armand Trousseau C.E.T.L. 22 novembre 2005 Présentation

Plus en détail

HYPERACOUSIE ET MIGRAINE intervention de Lénaïc MONTCONDUIT enseignante-chercheur AFREPA MARSEILLE 17/09/2016

HYPERACOUSIE ET MIGRAINE intervention de Lénaïc MONTCONDUIT enseignante-chercheur AFREPA MARSEILLE 17/09/2016 HYPERACOUSIE ET MIGRAINE intervention de Lénaïc MONTCONDUIT enseignante-chercheur AFREPA MARSEILLE 17/09/2016 La migraine : pathologie chronique évoluant par crises touche environ 15% de la population

Plus en détail

Migraines, céphalées et statut hormonal

Migraines, céphalées et statut hormonal Migraines, céphalées et statut hormonal Vincent Cahagne, service de neurologie et équipe mobile d accompagnement et de soins palliatifs, Chu Rennes Migraine et puberté Le début de la migraine Le début

Plus en détail

Samedi 28 mai 2016 à 9h

Samedi 28 mai 2016 à 9h À l Institut de Pharmacologie Moléculaire et Cellulaire (IPMC) 660 Route des Lucioles, 06560 Valbonne Quatre équipes de l IPMC, celle d Eric Lingueglia, de Massimo Mantegazza, de Florian Lesage et de Gérard

Plus en détail

Carnet d information du patient traité par BOSENTAN Comprimé

Carnet d information du patient traité par BOSENTAN Comprimé Carnet d information du patient traité par BOSENTAN Comprimé Ce carnet contient des informations importantes concernant le bosentan. Lire attentivement ces informations avant de commencer votre traitement

Plus en détail

Physiopathologie des douleurs

Physiopathologie des douleurs Physiopathologie des douleurs DU Soins Palliatifs Catho 12 mars 2015 Dr Jean-Pierre CORBINAU Maison Jean XXIII Lomme Définition de la douleur «La douleur est une expérience sensorielle, émotionnelle, désagréable,

Plus en détail

Les règles, si on en parlait?

Les règles, si on en parlait? Les règles, si on en parlait? 2 Les règles, si on en parlait? Quelques mots pour commencer «Depuis deux à trois décennies nombre de femmes n attribuent plus la même importance à la présence ou l absence

Plus en détail

Périménopause et contraception. La patiente. Peut-on considérer que la patiente est ménopausée? Définitions 06/07/2016

Périménopause et contraception. La patiente. Peut-on considérer que la patiente est ménopausée? Définitions 06/07/2016 Périménopause et contraception Femme de 47 ans, aménorrhée depuis plus d un an sous DIU La patiente Elle souhaite le retrait du DIU. Le généraliste refuse le retrait ainsi qu un dosage hormonal demandé

Plus en détail

quand causent-ils la migraine?

quand causent-ils la migraine? Les contraceptifs oraux et les menstruations : quand causent-ils la migraine? Les soins au féminin Par Suzy Dubois, M.D. La rubrique Les soins au féminin est coordonnée par le Dr Pierre Fugère, professeur

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 18 décembre 2002

AVIS DE LA COMMISSION. 18 décembre 2002 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 18 décembre 2002 ZOMIGSPRAY 5mg/0,1ml, solution pour pulvérisation nasale 0,1 ml en ampoule (verre) avec dispositif doseur Boîte

Plus en détail

L épilepsie, la grossesse et l allaitement

L épilepsie, la grossesse et l allaitement L épilepsie, la grossesse et l allaitement Qu est-ce que l épilepsie? L épilepsie est une maladie qui touche environ 1 personne sur 150 à 200, soit plus de 60.000 personnes en Belgique. Il existe de nombreux

Plus en détail

Pharmacologie des anti épileptiques

Pharmacologie des anti épileptiques Pharmacologie des anti épileptiques DU Prise en Charge de la Douleur Université de l Etat d Haïti Février 2017 Dr Marie-Thérèse de Kergariou anesthésiste réanimateur DSF En préambule Les mécanismes précis

Plus en détail

Les Migraines et les céphalées. Dr G.Hinzelin Migraines et Céphalées Migraines et Céphalées La migraine représente entre 5 à 18% de la population française selon le sexe et en fonction des études. Est

Plus en détail

Migraine et contraception

Migraine et contraception Migraine et contraception Dr Geoffroy ROBIN Service de Gynécologie Endocrinienne et Médecine de la Reproduction Service de Gynécologie Médicale, Orthogénie et Médecine du Couple CHRU de Lille Remerciement

Plus en détail

LA NEUROSTIMULATION TRANSCUTANEE TENS

LA NEUROSTIMULATION TRANSCUTANEE TENS LA NEUROSTIMULATION TRANSCUTANEE TENS C est une technique non médicamenteuse destinée à soulager la douleur par l intermédiaire d un appareil portable qui délivre de petites impulsions électriques non

Plus en détail

16 ème journée APHNEP 10 Mars 2016

16 ème journée APHNEP 10 Mars 2016 Paccou Julien Service de Rhumatologie CHRU Lille EA4490 PMOI Physiopathologie des Maladies Osseuses Inflammatoires 16 ème journée APHNEP 10 Mars 2016 Tumeur primitive Sein Prostate Incidence des métastases

Plus en détail

La migraine. Foramen ovale perméable. Infarctus cérébral (surtout chez la femme)

La migraine. Foramen ovale perméable. Infarctus cérébral (surtout chez la femme) La migraine 1/Introduction : Céphalée primaire (sans lésion sous-jacente). Deux variétés principales: Migraine sans aura (migraine commune). Migraine avec aura (migraine accompagnée). Diagnostic: interrogatoire

Plus en détail

ADDICTOLOGIE Le baclofène en médecine générale. Dr A TREMEY Service Pr Llorca-Pr Brousse JUMGA 2014

ADDICTOLOGIE Le baclofène en médecine générale. Dr A TREMEY Service Pr Llorca-Pr Brousse JUMGA 2014 ADDICTOLOGIE Le baclofène en médecine générale Dr A TREMEY Service Pr Llorca-Pr Brousse JUMGA 2014 Le baclofène en bref Traitement antispastique utilisé par les neurologues, les médecins généralistes depuis

Plus en détail

CONFLIT D INTERETS

CONFLIT D INTERETS MECANISMES de la FIBROMYALGIE Où en est-on en 2011? P. SICHERE/CEDR/SOFMMOO CONFLIT D INTERETS LES FAITS Syndrome rhumatismal = état douloureux, musculaire évoluant de façon chronique associé à une fatigue,

Plus en détail

L IVG médicamenteuse en ville. De la théorie à la pratique, la mienne

L IVG médicamenteuse en ville. De la théorie à la pratique, la mienne L IVG médicamenteuse en ville. De la théorie à la pratique, la mienne Dr Martine ENGERRAND Loi n 2001-588 du 4/07/2001 (article L.2212-2 du code de santé publique) + textes d application Des praticiens

Plus en détail

MÉNOPAUSE TRAITEMENTS ET SURVEILLANCE

MÉNOPAUSE TRAITEMENTS ET SURVEILLANCE MÉNOPAUSE TRAITEMENTS ET SURVEILLANCE Juin 2017 Dr Charlotte PAUL Gynécologie Médicale Epidémiologie En France : 11 millions de femmes sont ménopausées 430 000 nouvelles femmes ménopausée par an Trois

Plus en détail

La migraine. Dr A. Bahmani Service de neurologie CHU Oran

La migraine. Dr A. Bahmani Service de neurologie CHU Oran La migraine Dr A. Bahmani Service de neurologie CHU Oran plan Introduction Epidémiologie Physiopathologie Clinique Migraine sans aura (MSA) Migraine avec aura (MA) Autres types de migraine Complications

Plus en détail

FEMMES MENOPAUSE PERTE OSSEUSE TRAITEMENTS

FEMMES MENOPAUSE PERTE OSSEUSE TRAITEMENTS FEMMES MENOPAUSE PERTE OSSEUSE TRAITEMENTS LA MENOPAUSE C est la disparition définitive de la fonction ovarienne cyclique En découlent : * chute des taux hormonaux * disparition des règles * disparition

Plus en détail

CEPHALEES DU Douleur 7 Avril 2017

CEPHALEES DU Douleur 7 Avril 2017 CEPHALEES DU Douleur 7 Avril 2017 Dr A.S. Koskas Sergent Consultation Migraine Traitement de la Douleur CHU Clémenceau de Caen CH de Bayeux Céphalées primaires Migraine Céphalée de tension Algie vasculaire

Plus en détail

SURVEILLANCE INFIRMIERE EN EER CONTINU. HEH - N réanimation Pr L. Argaud Dr R. Hernu Dr M. Simon J. Schmitt

SURVEILLANCE INFIRMIERE EN EER CONTINU. HEH - N réanimation Pr L. Argaud Dr R. Hernu Dr M. Simon J. Schmitt SURVEILLANCE INFIRMIERE EN EER CONTINU HEH - N réanimation Pr L. Argaud Dr R. Hernu Dr M. Simon J. Schmitt DIFFÉRENTS MONITEURS DYSFONCTIONNEMENT EER CONTINUE Baisse de l efficacité de l épuration Spoliation

Plus en détail

La contraception en péri ménopause

La contraception en péri ménopause La contraception en péri ménopause Dr F.Madaci, Dr Boudjellil, Dr Bounegar, Pr M.Derguini Service gynéco obstétrique Hôpital Bachir Mentouri Kouba 9ème congrès SAEREM 4ème congrès FAFEM 7-8 Mai 2011 ALGER

Plus en détail

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Dr Solène de Gaalon Service de neurologie- CHU Nantes Société française des migraines et céphalées Céphalées de tension

Plus en détail

MIGRAINE SANS AURA : critères diagnostiques selon l International Headache Society (IHS)

MIGRAINE SANS AURA : critères diagnostiques selon l International Headache Society (IHS) LES MIGRAINES 1 M. sans aura 2 Aura avec céphalée migraineuse ou non 3 Aura sans céphalée 4 M. hémiplégique 5 M. rétinienne 6 M. basilaire 7 M. compliquée 8 Equivalents migraineux chez l enfant 9 M. probable

Plus en détail

Céphalées trigéminodysautonomiques. (nerf trijumeau et système autonome ou végétatif)

Céphalées trigéminodysautonomiques. (nerf trijumeau et système autonome ou végétatif) Céphalées trigéminodysautonomiques : (nerf trijumeau et système autonome ou végétatif) Céphalées trigémino-dysautonomiques (Trigemino-autonomic cephalagias TACs) 1 Algie vasculaire de la face 2 Hémicranie

Plus en détail

Date du début du locked-in syndrome (date de l'accident) *

Date du début du locked-in syndrome (date de l'accident) * Douleur et Locked-in Syndrome Le questionnaire suivant a pour objectif d'évaluer la présence de s potentielles et la manière dont elles sont prises en charge chez les personnes présentant un locked-in

Plus en détail

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 16 février 2005 NEXEN 100 mg, comprimé B/30 NEXEN 100 mg, granulés pour solution buvable en sachet-dose B/30 Laboratoires THERABEL LUCIEN PHARMA

Plus en détail

Accident ischémique transitoire : un syndrome de menace pour le cerveau. V LAUER, Unité Neuro-Vasculaire 25 Septembre 2008

Accident ischémique transitoire : un syndrome de menace pour le cerveau. V LAUER, Unité Neuro-Vasculaire 25 Septembre 2008 Accident ischémique transitoire : un syndrome de menace pour le cerveau V LAUER, Unité Neuro-Vasculaire 25 Septembre 2008 Cas Clinique 1 Patiente de 42 ans Facteurs de risque : tabac, contraception orale,

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 28 janvier MONOCRIXO L.P. 100 mg, 150 mg, 200 mg, gélules à libération prolongée Boîte de 15

AVIS DE LA COMMISSION. 28 janvier MONOCRIXO L.P. 100 mg, 150 mg, 200 mg, gélules à libération prolongée Boîte de 15 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 28 janvier 2004 MONOCRIXO L.P. 100 mg, 150 mg, 200 mg, gélules à libération prolongée Boîte de 15 Laboratoires THERABEL LUCIEN PHARMA

Plus en détail

Risque de récidive et prévention Prise en charge de l épilepsie

Risque de récidive et prévention Prise en charge de l épilepsie Risque de récidive et prévention Prise en charge de l épilepsie Pr Mathieu ZUBER Service de Neurologie et NeuroVasculaire Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph Université Paris Descartes Plan Risque de

Plus en détail

Contraception d Urgence. Pr C MATHIEU Université de Bordeaux DU suivi de la femme et régulation des naissances Décembre 2015

Contraception d Urgence. Pr C MATHIEU Université de Bordeaux DU suivi de la femme et régulation des naissances Décembre 2015 Contraception d Urgence Pr C MATHIEU Université de Bordeaux DU suivi de la femme et régulation des naissances Décembre 2015 La contraception d urgence est une arme efficace pour éviter de nombreuses grossesses

Plus en détail

Centre Hospitalier Sainte-Anne

Centre Hospitalier Sainte-Anne EPP «Prise en charge de la douleur physique des patients hospitalisés au CHSA» (référence 42) Docteur Marianne MAZODIER Secteur 15- PARIS Journée FFP 28 Mars 2008 Thème porteur de potentialités d amélioration?:

Plus en détail

QUESTIONS. Quels sont les facteurs de risque cardiovasculaires présents chez ce patient?

QUESTIONS. Quels sont les facteurs de risque cardiovasculaires présents chez ce patient? QUESTIONS Quels sont les facteurs de risque cardiovasculaires présents chez ce patient? Quel est votre diagnostic Quels éléments sémiologiques présents dans l énoncé confirment ce diagnostic? Quelle est

Plus en détail

L AUTOHYPNOSE DANS LES DOULEURS CHRONIQUES: UNE NOUVELLE COMPÉTENCE POUR LE PATIENT?

L AUTOHYPNOSE DANS LES DOULEURS CHRONIQUES: UNE NOUVELLE COMPÉTENCE POUR LE PATIENT? L AUTOHYPNOSE DANS LES DOULEURS CHRONIQUES: UNE NOUVELLE COMPÉTENCE POUR LE PATIENT? Dr Magali DEROIN, médecin généraliste Centre de Rééducation Fonctionnelle Provence-Bourbonne Conflit d intérêt Je n

Plus en détail

L œdème pulmonaire de haute altitude

L œdème pulmonaire de haute altitude OPHA survient chez des jeunes en pleine santé principale cause de décès en haute altitude mortalité : 44% en absence de descente et de traitement traitement médical efficace prévention efficace Mise à

Plus en détail

Le lien entre la sclérose en plaques (SP) et la migraine

Le lien entre la sclérose en plaques (SP) et la migraine Le lien entre la sclérose en plaques (SP) et la migraine Les maux de tête constituent un problème courant chez les personnes atteintes de SP. Nombreuses sont celles qui déclarent être aux prises avec des

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 4 octobre 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 4 octobre 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 4 octobre 2006 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée limitée conformément au décret du 27 octobre 1999 (JO du 30 octobre 1999) et à l arrêté du 15

Plus en détail

CARNET BOSENTAN D INFORMATION DU PATIENT TRAITÉ PAR

CARNET BOSENTAN D INFORMATION DU PATIENT TRAITÉ PAR CARNET D INFORMATION DU PATIENT TRAITÉ PAR BOSENTAN Ce carnet contient des informations importantes concernant Bosentan. Lire attentivement ces informations avant de commencer votre traitement par Bosentan.

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 20 septembre Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 18 août 2001.

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 20 septembre Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 18 août 2001. COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 20 septembre 2006 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 18 août 2001. NUREFLEX 400 mg, comprimé enrobé plaquettes thermoformées

Plus en détail

DOULEUR: du symptôme au syndrome. Dr Franck TADDEI 17/03/2008

DOULEUR: du symptôme au syndrome. Dr Franck TADDEI 17/03/2008 DOULEUR: du symptôme au syndrome Dr Franck TADDEI 17/03/2008 Plan Général A- Concept de douleur 1- Définition 2- Décodage 3- Douleur aiguë vs douleur chronique 4- Syndrome douloureux chronique 5- Mécanismes

Plus en détail

Prévention et prise en charge des complications neurologiques tardives. Dr Denis Sablot, coordonnateur filière AVC, ARS-LR

Prévention et prise en charge des complications neurologiques tardives. Dr Denis Sablot, coordonnateur filière AVC, ARS-LR Prévention et prise en charge des complications neurologiques tardives Dr Denis Sablot, coordonnateur filière AVC, ARS-LR Prévention et prise en charge des complications neurologiques et neuropsychologiques

Plus en détail

RGO et traitements par IPP chez les sujets âgés

RGO et traitements par IPP chez les sujets âgés RGO et traitements par IPP chez les sujets âgés Les questions autour du RGO Histoire naturelle? Physiopathologie? Symptômes? Diagnostic? Test thérapeutique aux IPP? Traitement symptomatique? Traitement

Plus en détail

FIBRISTAL MD POUR LA PRISE EN CHARGE MÉDICALE DES FIBROMES UTÉRINS

FIBRISTAL MD POUR LA PRISE EN CHARGE MÉDICALE DES FIBROMES UTÉRINS DURÉE D UTILISATION PROLONGÉE POUR LA PRISE EN CHARGE MÉDICALE DES FIBROMES UTÉRINS est indiqué pour le intermittent des signes et symptômes modérés à graves de fibromes utérins chez les femmes adultes

Plus en détail

STIMULATIONS PAR CLOMID ET GONADOTROPHINES CAS CLINIQUES

STIMULATIONS PAR CLOMID ET GONADOTROPHINES CAS CLINIQUES STIMULATIONS PAR CLOMID ET GONADOTROPHINES CAS CLINIQUES Dr H CREUX Pr C MATHIEU 24 mai 2013 CAS CLINIQUE 2 Mme E, 30 ans et Mr E, 31 ans consulte pour un désir de grossesse et une aménorrhée secondaire

Plus en détail

Recherche de foramen ovale perméable avant injection de mousse en cas d antécédent de migraine avec aura

Recherche de foramen ovale perméable avant injection de mousse en cas d antécédent de migraine avec aura Recherche de foramen ovale perméable avant injection de mousse en cas d antécédent de migraine avec aura Anne Donnet Centre d Evaluation et de Traitement de la Douleur Assistance Publique- Hôpitaux de

Plus en détail

LA CONSULTATION DE LA DOULEUR CHRONIQUE. Centre Hospitalier de Charleville Mézières

LA CONSULTATION DE LA DOULEUR CHRONIQUE. Centre Hospitalier de Charleville Mézières LA CONSULTATION DE LA DOULEUR CHRONIQUE Centre Hospitalier de Charleville Mézières LA DOULEUR C est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à une lésion tissulaire réelle ou potentielle

Plus en détail

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 8 juin 2005 Suite à la demande du ministre chargé de la santé et de la sécurité sociale, la Commission réexamine la spécialité : GRANIONS DE MAGNESIUM

Plus en détail

Troubles digestifs Du fonctionnel à l organique. Douleurs chroniques. Dr Nina DIB. Service d hépato-gastro-entérologie et Oncologie Digestive

Troubles digestifs Du fonctionnel à l organique. Douleurs chroniques. Dr Nina DIB. Service d hépato-gastro-entérologie et Oncologie Digestive Troubles digestifs Du fonctionnel à l organique Douleurs chroniques Dr Nina DIB Service d hépato-gastro-entérologie et Oncologie Digestive CHU ANGERS 27/04/2017 Trouble fonctionnel ou organique? Les troubles

Plus en détail

ENDOMETRIOSE THORACIQUE ET PNEUMOTHORAX CATAMENIAUX

ENDOMETRIOSE THORACIQUE ET PNEUMOTHORAX CATAMENIAUX ENDOMETRIOSE THORACIQUE ET PNEUMOTHORAX CATAMENIAUX Dr Christine Rousset-Jablonski Service de Gynécologie-Endocrinologie du Pr Gompel Hôtel Dieu de Paris INTRODUCTION Glandes et stroma endométrial dans

Plus en détail

Problématique de la prise en charge des complications de la drépanocytose chez l enfant en Afrique. Pr Ibrahima Diagne

Problématique de la prise en charge des complications de la drépanocytose chez l enfant en Afrique. Pr Ibrahima Diagne Problématique de la prise en charge des complications de la drépanocytose chez l enfant en Afrique Pr Ibrahima Diagne Introduction Drépanocytose : problème majeur de santé publique en Afrique : Fréquence

Plus en détail

ECT et rtms. Gaëlle DALL IGNA HDJ polaire neurologie/psychiatrie Unité traitements biologiques

ECT et rtms. Gaëlle DALL IGNA HDJ polaire neurologie/psychiatrie Unité traitements biologiques ECT et rtms Gaëlle DALL IGNA HDJ polaire neurologie/psychiatrie Unité traitements biologiques ECT historique L électroconvulsivothérapie Cerletti et Bini en 1937 à Milan Evolution des somatothérapies Induction

Plus en détail

Souffrance et douleur en fin de vie. Dr Sophie Pugliese Unité de Soins Palliatifs Consultation douleurs chroniques Hôpital J.

Souffrance et douleur en fin de vie. Dr Sophie Pugliese Unité de Soins Palliatifs Consultation douleurs chroniques Hôpital J. Souffrance et douleur en fin de vie Dr Sophie Pugliese Unité de Soins Palliatifs Consultation douleurs chroniques Hôpital J. Ducuing Toulouse Notion de souffrance totale Différentes douleurs Les traitements

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 15 avril 2015

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 15 avril 2015 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 15 avril 2015 NAPROSYNE 250 mg, comprimé 1 plaquette thermoformée de 10 comprimés (CIP : 34009 316 843 8 1) NAPROSYNE 500 mg, comprimé 1 plaquette thermoformée de 10

Plus en détail

Migraine et hormones. Anne DONNET. AP-HM Hôpital de la Timone- MARSEILLE

Migraine et hormones. Anne DONNET. AP-HM Hôpital de la Timone- MARSEILLE Migraine et hormones Anne DONNET AP-HM Hôpital de la Timone- MARSEILLE Liens d intérêt Allergan, Almirall SAS, Amgen, Astellas, Elli Lilly & Compagny, Menarini, MSD, Novartis, Pfizer Inc, Saint-Jude, Zambon

Plus en détail

Journée Étude «FEMMES»

Journée Étude «FEMMES» Journée Étude «FEMMES» IVG IST Vaccin HPV Mutilations sexuelles 2009 2010 IVG Environ 200 000 IVG chaque année en France (chiffre stable): 210 700 en 2004 8% des mineures en 2006 (vs 4% il y a quelques

Plus en détail

Traitement médicamenteux Artériopathie du diabétique. Lyse BORDIER HIA Bégin, Saint Mandé

Traitement médicamenteux Artériopathie du diabétique. Lyse BORDIER HIA Bégin, Saint Mandé Traitement médicamenteux Artériopathie du diabétique Lyse BORDIER HIA Bégin, Saint Mandé Déclaration de conflits d intérêt L orateur déclare avoir effectué des interventions ponctuelles à la demande de

Plus en détail

Stimulation Magnétique Transcrânienne et douleur Neuropathique

Stimulation Magnétique Transcrânienne et douleur Neuropathique Stimulation Magnétique Transcrânienne et douleur Neuropathique Réseau Douleur de l'ouest XXIX Journée. «Douleurs Neuropathiques de A à Z» Angers, 27 mars 2015 Dr. Alcira Suarez Unité de SMTr Clinique Breteché

Plus en détail

Evaluation des Pratiques Professionnelles HYPERPROLACTINEMIE

Evaluation des Pratiques Professionnelles HYPERPROLACTINEMIE Evaluation des Pratiques Professionnelles HYPERPROLACTINEMIE SFE - ALFEDIAM - FENAREDIAM SEDMEN 1. On retrouve dans le dossier le 1er dosage de prolactine ayant amené le patient à vous consulter avec l

Plus en détail

INFORMATION POUR LE PRESCRIPTEUR

INFORMATION POUR LE PRESCRIPTEUR Les autorités belges de santé publique ont assorti la mise sur le marché du médicament Bosentan Sandoz de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique, dont cette information

Plus en détail

Céphalées de l enfant. Dr Yoann Huguenin Hôpital pédiatrique CHU Bordeaux

Céphalées de l enfant. Dr Yoann Huguenin Hôpital pédiatrique CHU Bordeaux Céphalées de l enfant Dr Yoann Huguenin Hôpital pédiatrique CHU Bordeaux Objectifs du cours N 98. Céphalée aiguë et chronique chez l'adulte et l'enfant - Diagnostiquer une céphalée aiguë et une céphalée

Plus en détail

Exposition au VIH et aux autres infections sexuellement transmissibles (IST) Livret de suivi et d information

Exposition au VIH et aux autres infections sexuellement transmissibles (IST) Livret de suivi et d information Exposition au VIH et aux autres infections sexuellement transmissibles (IST) Livret de suivi et d information LIVRET Pour prendre ou modifier votre rendez-vous Cachet du service ou de l hôpital et numéro

Plus en détail

Fatigue (96%) Troubles du sommeil (86%) Anxiété, nervosité (70%) Douleur et raideur articulaire(70%) Maux de tète (60%) Sd des jambes sans repos(55%)

Fatigue (96%) Troubles du sommeil (86%) Anxiété, nervosité (70%) Douleur et raideur articulaire(70%) Maux de tète (60%) Sd des jambes sans repos(55%) La FM est définie par l existence de douleurs diffuses évoluant depuis plus de 3 mois accompagnées d au moins 11 points douloureux ainsi que par la présence de multiples autres symptômes : Fatigue (96%)

Plus en détail

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 8 juin 2005 Suite à la demande du ministre chargé de la santé et de la sécurité sociale, la Commission réexamine la spécialité : HIRUCREME, Crème

Plus en détail

MÉNOPAUSE TRAITEMENTS ET SURVEILLANCE. Mai 2016 Hà Nội Dr Charlotte PAUL Gynécologie Médicale

MÉNOPAUSE TRAITEMENTS ET SURVEILLANCE. Mai 2016 Hà Nội Dr Charlotte PAUL Gynécologie Médicale MÉNOPAUSE TRAITEMENTS ET SURVEILLANCE Mai 2016 Hà Nội Dr Charlotte PAUL Gynécologie Médicale Définitions OMS 1996 Ménopause : arrêt définitif des menstruations Aménorrhée persistante 12 mois faisant suite

Plus en détail