Présenté par Monsieur Alain Buisson

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présenté par Monsieur Alain Buisson"

Transcription

1 Conférence du jeudi 12 février 2015 à l Institut Polytechnique LaSalle Beauvais : Un état des lieux sur les ressources en hydrocarbures du bassin de Paris. Présenté par Monsieur Alain Buisson Monsieur Alain Buisson travaille chez Lundin Petroleum depuis Il est aujourd hui directeur de la division Exploration. 1. Historique général de l exploration pétrolière 1.1. Généralités sur le bassin de Paris Le bassin de Paris comprend des formations allant du Trias au Tertiaire. Il compte jusqu à 300 m de série sédimentaires au centre du bassin. Les formations du Trias sont principalement composées de grès et de calcaires. Le système pétrolier majeur se situe dans les argiles du Lias et les réservoirs, qui se situent sous la roche mère sont alimentés par de nombreuses failles. Figure 1 : Coupe E-W du bassin de Paris (Source : BRGM) 1.2. Les systèmes pétroliers du bassin de Paris Les deux réservoirs principaux se situent : - Dans les grès de Chaunoy, du Trias ; - Dans les carbonates du Dogger, Jurassique. Il est également connu des dismigrations dans les sables du début du Crétacé Evolution de la production de pétrole brut en France Le premier pic est dû aux découvertes du bassin d Aquitaine (bassin de Parentis) et le deuxième pic est dû aux découvertes du bassin de Paris. 1

2 Figure 2 : Evolution de la production de pétrole brut en France entre 1947 et 2010 (Source : Economie.gouv) 1.4. Historique de la production du bassin de Paris et localisation des champs pétroliers Le bassin de Paris a longtemps été déclaré inapte à produire des hydrocarbures. Le premier forage dans le bassin de Paris a été réalisé entre 1952 et Il s agit du forage de Courgivaux. La profondeur finale du forage est estimée à 3186 m, avec un total de 65 passes carottées en atteignant le socle. Les champs producteurs les plus connus du bassin de Paris sont : - Le champ de Chanoy ; - Le champ de Villeperdue ; - Le champ de Coulomnes. 2. Exploration : 1ere période (années 60) Champ de Coulomnes : première découverte au Dogger (Février 1958). Un petit anticlinal dans le tertiaire avec la faille synsédiementaire du Bray est l un des mécanismes de migration des hydrocarbures au sein du bassin de Paris. Dès 1960, on découvre que ce bassin n est pas conforme, ainsi la géologie de surface n est pas utilisable en profondeur. L huile assez dense (d = 0.86) avec un peu de gaz. OOIP : 9 Mm puits forés. Hauteur max : 55 m. Champ de Chateaurenard Champ du Néocomien. Des lignes sismiques ont été réalisées De petits chenaux gréseux viennent buter sur des failles à 1m ou 2m de profondeur. Il a également été vu un contact entre le Portlandien et les marnes du Kimméridgien. Huile très dense (d = 0,926). OOIP : 11 Mm3. 2

3 322 puits forés car il s agit d un champ très visqueux. Hauteur max : 35 m. Le puit Gironville 101 est le plus profond du bassin, foré à 5683 m de profondeur, et a été réalisé en 1963/ Exploration : 2eme période (années 70) Après le choc pétrolier de 1973, les entreprises pétrolières montrent une certaine nécessité à explorer de nouvelles concessions et de nouveaux puits. Les méthodes d acquisition sismique font des progrès avec l apparition de laboratoires numériques. Champ de Trois-Fontaines - Vendu en 1993 à GDF qui voulait en faire un stockage. Début de la stratigraphie séquentielle. La cartographie de surface a montré la présence d une faille mettant en contact les terrains du Jurassique et les terrains du Crétacé. Il s agit donc d un gisement non-conforme. Présence de gaz en place (gaz de charbon) dans les grès du Muschelkalk, estimé à 3 milliards de m 3. GOIP : 4 Gm3. 20 forages forés. Terrains jurassiques tectonisés avec du sel en couverture = structure précoce Seul piège connu de gisement gaz. Champ de Villeperdue. Associé à la société Triton (associée à Total). Gisement d huile uniquement (pas de gaz, ni de torchères). 52 carottes. Forages déviés successifs à partir d un forage vertical (1800m en 9 jours). 3 puits très peu producteurs et le 4eme très producteur (Villeperdue4 : 200m3/jour en huile). Dépôts oolithiques. Réutilisation de puits anciens en puits injecteurs qui pousse de l huile vers le puit producteur. Présence de beaucoup d eau. Actuellement : Production de 100Km3 d'eau (96%). 4. Années 80 : l euphorie. Esso découvre le gisement de Chaunoy. Suite à ces découvertes, plusieurs petits opérateurs veulent leur «part du gâteau». En 90, tous les champs ont été trouvés grâce à la sismique ainsi qu au nombre de forage. 5. Années 90 : désillusion. Champ d Itteville (Essonne). Il s agit d un champ sur piège stratigraphique avec PLF, développé avec une dizaine de puits de production (contre 190 à Villeperdue). A la fin des années 1990, toutes les compagnies pétrolières quittent le bassin de Paris. 3

4 6. 21 e siècle. Au début des années 2000, toutes les grandes compagnies pétrolières sont parties et il n y a quasiment plus de forage dans le bassin de Paris. Retour d une compagnie canadienne Vermillon, ou encore GéoPétrole (pas une énorme activité) qui rachètent des champs (d Esso par exemple dans le cas de vermillon). Renouveau des anciens champs : stimulation et injection des champs à partir des années Passage en puits d'exploration de puits de développement (Legislation renforcée). Besoins de mettre des moyens pour encore chercher en dessous du Rhétien (Moins de 10 forages qui sont allés reconnaître cette formation). Grâce à a sédimentologie, on peut à présent prouver, en faisant des corrélations et des descriptions fines de faciès, que ce ne sont pas des anticlinaux qui modèlent le bassin de Paris mais des raisons purement stratigraphiques (ex : PLF...). + aide de la sismique et de la stratigraphie séquentielle pour reconnaitre les faciès. 7. Les gisements non-conventionnels aux Etats-Unis Objectif : trouver des hydrocarbures piégés et produire dans une roche «cassante» (peu poreuse et peu perméable). Champs pétroliers non-conventionnels aux USA : - Bakken / Williston - Barnett - Eagle Ford - Marcellus - Haynesville. Figure 3 : Carte des grands gisements pétroliers non-conventionnels aux Etats-Unis (Source : PacWest) 4

5 7.1. Production des champs non-conventionnels aux USA Figure 4 : Graphique de l'évolution de la production des principaux champs non-conventionnels aux Etats-Unis entre 2000 et 2012 (Source : LCI Energy) Bakken play : dans le bassin de Williston. Huile légère, cent fois plus gazée que le bassin de Paris. Fracturation déjà préexistante. Barnett : puits torchés c est-à-dire qu il y a du gaz (réservoirs mis en pression mais il n y a pas eu d exutoire pour éjecter le gaz). Silts un peu poreux coincés dans une roche mère et qui viennent se biseauter. Eagle Ford (Texas) : niveau carbonaté et calcaire fins. Niveaux à huile puis niveau à gaz Comparaison avec le bassin de Paris Le bassin de Paris «Shale Oil» est l équivalent du bassin de Williston aux USA. Epaisseur des schistes cartons importante dans l Est du Bassin de Paris (zone résistive). Pas un puit dans le bassin de Paris n a besoin d'être torché donc il n y a pas de gaz. Conclusion : on ne verra jamais de grandes exploitations de gaz de schiste en France. 5

6 GLOSSAIRE Hydrocarbure non-conventionnel : Une part des hydrocarbures produits dans la roche-mère, peut être piégée soit dans la roche mère, soit au niveau du réservoir. Les roches-mères, très peu perméables et dans lesquelles les hydrocarbures sont disséminés, ont longtemps été considérées comme inexploitables. Il en était de même des roches réservoirs les moins perméables. L'extraction des hydrocarbures piégés dans ces roches requiert la mise en œuvre de technologies spécifiques, dites "non conventionnelles" et, par extension là-aussi, les hydrocarbures ainsi extraits sont appelés " hydrocarbures non conventionnels". Les hydrocarbures non conventionnels incluent également les sables bitumineux, pétroles lourds et extra-lourds ; dans ces derniers cas, c'est la qualité du pétrole, très visqueux, qui ne permet pas une exploitation "conventionnelle". Figure 5 : Schéma différenciant les pétroles conventionnels et non-conventionnels (Source : IFP School) OOIP : «Original Oil In Place». Mesure du volume d hydrocarbure (huile ici) en place dans le réservoir. TABLE DES FIGURES Figure 1 : Coupe E-W du bassin de Paris (Source : BRGM)... 1 Figure 2 : Evolution de la production de pétrole brut en France entre 1947 et 2010 (Source : Economie.gouv)... 2 Figure 3 : Carte des grands gisements pétroliers non-conventionnels aux Etats-Unis (Source : PacWest)... 4 Figure 4 : Graphique de l'évolution de la production des principaux champs non-conventionnels aux Etats-Unis entre 2000 et 2012 (Source : LCI Energy)... 5 Figure 5 : Schéma différenciant les pétroles conventionnels et non-conventionnels (Source : IFP School)

HYDROCARBURES NON CONVENTIONNELS

HYDROCARBURES NON CONVENTIONNELS HYDROCARBURES NON CONVENTIONNELS Qu'appelle t'on hydrocarbures non conventionnels? Que ce soit une production d'hydrocarbures conventionnels ou non conventionnels, il s'agit des mêmes types d'hydrocarbures.

Plus en détail

Réserves de pétrole : des données évolutives en fonction de la technique et de l économie

Réserves de pétrole : des données évolutives en fonction de la technique et de l économie Mai 2005 Réserves de pétrole : des données évolutives en fonction de la technique et de l économie Le point par l'ifp La fin du pétrole n est pas pour demain. Des inquiétudes se manifestent non seulement

Plus en détail

Relier expérimentalement la vitesse de propagation des ondes sismiques à la présence de roches réservoirs.

Relier expérimentalement la vitesse de propagation des ondes sismiques à la présence de roches réservoirs. Relier expérimentalement la vitesse de propagation des ondes sismiques à la présence de roches réservoirs. Niveaux : quatrième, troisième, seconde et première S. Matériel : 2 capteurs piézométriques, Logiciel

Plus en détail

Les hydrocarbures non conventionnels : évolution ou révolution?

Les hydrocarbures non conventionnels : évolution ou révolution? Depuis maintenant quelques années, les hydrocarbures non conventionnels prennent une place grandissante dans l'approvisionnement mondial en hydrocarbures. Est-ce une révolution ou une évolution normale?

Plus en détail

Les gaz non conventionnels et l eau

Les gaz non conventionnels et l eau Depuis quelques années, le développement rapide en Amérique du Nord des gaz non conventionnels a bouleversé le marché du gaz naturel. Sous ce terme général, on regroupe plusieurs types de production comme

Plus en détail

Gaz Non conventionnels DES RESSOURCES pour le futur

Gaz Non conventionnels DES RESSOURCES pour le futur SECTEURS DE CROISSANCE Gaz Non conventionnels DES RESSOURCES pour le futur Des ressources abondantes et largement répandues ENJEUX Gaz de charbon, gaz de schiste, tight gas : les gaz non conventionnels

Plus en détail

Changements climatiques : les impacts de l'exploitation du gaz et du pétrole de schiste - Avril 2011 -

Changements climatiques : les impacts de l'exploitation du gaz et du pétrole de schiste - Avril 2011 - NOTE DE POSITION Changements climatiques : les impacts de l'exploitation du gaz et du pétrole de schiste - Avril 2011 - SOMMAIRE 1. Principes d exploration et d exploitation et rappel du contexte national

Plus en détail

Risques potentiels de l exploration et de l exploitation des hydrocarbures non conventionnels en Ile de France

Risques potentiels de l exploration et de l exploitation des hydrocarbures non conventionnels en Ile de France Risques potentiels de l exploration et de l exploitation des hydrocarbures non conventionnels en Ile de France Rapport du Conseil scientifique régional d Ile de France Mars 2012 Rapport du CSR 1 Rédacteurs

Plus en détail

Présentation par le collectif local Non au Gaz de Schiste - Le mercredi 25 avril 2012

Présentation par le collectif local Non au Gaz de Schiste - Le mercredi 25 avril 2012 Présentation par le collectif local Non au Gaz de Schiste - Le mercredi 25 avril 2012 1 I. Ordre du jour I. Point sur le gaz de schiste dans le monde II. Les hydrocarbures en France III. Les Hydrocarbures

Plus en détail

Ressources minérales et Hydrocarbures. Hedi SELLAMI Centre de Géosciences MINES ParisTech

Ressources minérales et Hydrocarbures. Hedi SELLAMI Centre de Géosciences MINES ParisTech Ressources minérales et Hydrocarbures Hedi SELLAMI Centre de Géosciences MINES ParisTech Colloque IMT «Ressources naturelles & Environnement», 5 et 6 novembre 2014 Les minéraux d intérêt économique Minéraux

Plus en détail

Hydrocarbures de roches mères

Hydrocarbures de roches mères Hydrocarbures de roches mères Conseil Général de Haute Savoie 2 juillet 2012 DREAL Rhône Alpes Ressources Énergie Milieux et Prévention des Pollutions Unité Territoriale des deux Savoie Direction régionale

Plus en détail

Avis de l IRSN sur la ressource géothermique dans la ZT

Avis de l IRSN sur la ressource géothermique dans la ZT Avis de l IRSN sur la ressource géothermique dans la ZT La géothermie o Origine o Classification Potentiel géothermique dans la ZT o TBE o BE o ME/HE Avis de l IRSN Dialogue Technique HA et MAVL Séminaire

Plus en détail

Exploitation de la micro-sismique pour le monitoring de la fracturation Etude de faisabilité

Exploitation de la micro-sismique pour le monitoring de la fracturation Etude de faisabilité المعهد الجزاي ري للبترول INSTITUT ALGERIEN DU PETROLE JOURNEES D ETUDES TIGHT & SHALE RESERVOIRS 17-18 Septembre 2013 Sheraton, Alger Exploitation de la micro-sismique pour le monitoring de la fracturation

Plus en détail

ÉTUDE DE FAISABILITÉ

ÉTUDE DE FAISABILITÉ Office parlementaire d évaluation des choix scientifiques et technologiques ÉTUDE DE FAISABILITÉ d un rapport relatif aux «Techniques alternatives à la fracturation hydraulique pour l exploration et l

Plus en détail

IMPACTS SOCIO-ÉCONOMIQUES DU DÉVELOPPEMENT DES GAZ ET HUILES DE ROCHE-MÈRE

IMPACTS SOCIO-ÉCONOMIQUES DU DÉVELOPPEMENT DES GAZ ET HUILES DE ROCHE-MÈRE IMPACTS SOCIO-ÉCONOMIQUES DU DÉVELOPPEMENT DES GAZ ET HUILES DE ROCHE-MÈRE Thibaut Laparra Conférence scientifique et technique Jeudi 13 septembre www.gep-aftp.com 1 Répondre à la polémique sur les hydrocarbures

Plus en détail

TITRES MINIERS, GAZIERS ET PÉTROLIERS DANS LE SUD DU QUÉBEC: UNE NOUVELLE MENACE POUR LA CONSERVATION?

TITRES MINIERS, GAZIERS ET PÉTROLIERS DANS LE SUD DU QUÉBEC: UNE NOUVELLE MENACE POUR LA CONSERVATION? TITRES MINIERS, GAZIERS ET PÉTROLIERS DANS LE SUD DU QUÉBEC: UNE NOUVELLE MENACE POUR LA CONSERVATION? Ugo Lapointe (B.Sc.), Coalition Pour que le Québec ait meilleure mine! Sylvain Archambault (M.Sc.),

Plus en détail

1- Quel est l'état des lieux de la prospection pétrolière au Maroc? Quel bilan?

1- Quel est l'état des lieux de la prospection pétrolière au Maroc? Quel bilan? 1- Quel est l'état des lieux de la prospection pétrolière au Maroc? Quel bilan? Depuis l année 2000, l ONHYM, a établi et déployé une nouvelle stratégie visant à dynamiser et intensifier les travaux de

Plus en détail

La géothermie à Meaux : une nouvelle phase de développement

La géothermie à Meaux : une nouvelle phase de développement La géothermie à Meaux : une nouvelle phase de développement Qu est-ce que la géothermie? Définition La géothermie est l exploitation de l énergie thermique du sous-sol. Le gradient de la Terre est de 3

Plus en détail

TITRE DE L ACTIVITE : LE GAZ DE SCHISTE

TITRE DE L ACTIVITE : LE GAZ DE SCHISTE TITRE DE L ACTIVITE : LE GAZ DE SCHISTE Thème(s) concerné(s): La Terre dans l Univers, la vie et l évolution du vivant Enjeux planétaires contemporains Corps humain et santé Niveau(x) : 2nde 1 ère S 1

Plus en détail

(forages d exploration de Tritteling, Freybouse, Pontpierre et Loupershouse) - Octobre 2013 - Carreau de Wendel, musée de la mine Petite Rosselle

(forages d exploration de Tritteling, Freybouse, Pontpierre et Loupershouse) - Octobre 2013 - Carreau de Wendel, musée de la mine Petite Rosselle NOTE SUR L EXPLORATION PAR LA SOCIETE EGL DES RESSOURCES EN METHANE SUR LE BASSIN HOUILLER DE MOSELLE. (forages d exploration de Tritteling, Freybouse, Pontpierre et Loupershouse) - Octobre 2013 - Carreau

Plus en détail

PROSPECTION GEOPHYSIQUE POUR L ORPHELINAT CHILDREN S HOME. Sano Khokana Népal

PROSPECTION GEOPHYSIQUE POUR L ORPHELINAT CHILDREN S HOME. Sano Khokana Népal PROSPECTION GEOPHYSIQUE POUR L ORPHELINAT CHILDREN S HOME Sano Khokana Népal S.A.R.L GEOGEOPHY Jean-Marc Ragot FONDATION SOGREAH Les Taureaux Nord RAPPORT 10/03/686 26300 Besayes Mars 2010 Tel/Fax/rep

Plus en détail

Le gaz de schistes : son exploitation

Le gaz de schistes : son exploitation Le gaz de schistes : son exploitation Résumé de l exploitation du gaz de schiste Après la lecture de cet article, ce schéma synthétique vous apparaîtra très simple et clair. Déjà, il sera plus grand. Le

Plus en détail

PROLONGATION DE LA CONCESSION DU STOCKAGE SOUTERRAIN DE CHÉMERY

PROLONGATION DE LA CONCESSION DU STOCKAGE SOUTERRAIN DE CHÉMERY PROLONGATION DE LA CONCESSION DU STOCKAGE SOUTERRAIN DE CHÉMERY PIÈCE 4.2 : ÉTUDE D IMPACT SOUS-SOL RÉSUMÉ NON TECHNIQUE NOVEMBRE 2014 2 SOMMAIRE SOMMAIRE... 3 I. LE CONTEXTE DE LA NOTICE D IMPACT SOUS-SOL...

Plus en détail

PRODUIT DESCRIPTION RÉFÉRENCE. Améliorant d indice de viscosité, idéal pour les terrains de recouvrement, les sables et les graviers.

PRODUIT DESCRIPTION RÉFÉRENCE. Améliorant d indice de viscosité, idéal pour les terrains de recouvrement, les sables et les graviers. MATEX PRODUIT RÉFÉRENCE Contrôle de viscosité DD-1200 DD-2000 DD-955 Ultravis Améliorant d indice de viscosité, idéal pour les terrains de recouvrement, les sables et les graviers. Améliorant d indice

Plus en détail

IFP School. www.ifp-school.com. S'ouvrir de nouveaux horizons. École d'application dans les domaines de l'énergie et des motorisations

IFP School. www.ifp-school.com. S'ouvrir de nouveaux horizons. École d'application dans les domaines de l'énergie et des motorisations IFP School S'ouvrir de nouveaux horizons École d'application dans les domaines de l'énergie et des motorisations www.ifp-school.com Transition énergétique demande énergétique mondiale : mieux utiliser

Plus en détail

Flash info Projet. Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter Jérémy Berros : jeremy.berros@ingenica.fr. Water

Flash info Projet. Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter Jérémy Berros : jeremy.berros@ingenica.fr. Water INGENICA dépose un brevet concernant un procédé innovant de génération de vapeur d eau pour des applications de récupération de pétrole lourd insitu par drainage gravitaire assisté par injection de vapeur

Plus en détail

A. DEFINITION DU PETROLE ET LES CONDITIONS D ACCUMULATION

A. DEFINITION DU PETROLE ET LES CONDITIONS D ACCUMULATION ACTIVITES PETROLIERES EN COTE D IVOIRE A. DEFINITION DU PETROLE ET LES CONDITIONS D ACCUMULATION Le pétrole se définit comme un mélange naturel composé essentiellement d hydrocarbures(c H). Vous comprendrez

Plus en détail

Comment augmenter le taux de récupération du pétrole dans les gisements?

Comment augmenter le taux de récupération du pétrole dans les gisements? Mai 2005 Comment augmenter le taux de récupération du pétrole dans les gisements? Les réserves récupérables de pétrole dit «conventionnel» sont estimées à environ 1000 milliards de barils. Ce chiffre est

Plus en détail

Le gaz de schiste «pertubateur» du marché de l électricité? Jacques PERCEBOIS Directeur du CREDEN Professeur à l Université de Montpellier I

Le gaz de schiste «pertubateur» du marché de l électricité? Jacques PERCEBOIS Directeur du CREDEN Professeur à l Université de Montpellier I Le gaz de schiste «pertubateur» du marché de l électricité? Jacques PERCEBOIS Directeur du CREDEN Professeur à l Université de Montpellier I CLUB DE NICE 5/12/2012 Le gaz naturel dans l Union Européenne

Plus en détail

Lignes de conduite pour la sécurité d un site de stockage géologique de CO 2

Lignes de conduite pour la sécurité d un site de stockage géologique de CO 2 Lignes de conduite pour la sécurité d un site de stockage géologique de CO 2 Rapport final BRGM/RP-60369-FR Avril 2012 Lignes de conduite pour la sécurité d un site de stockage géologique de CO 2 Rapport

Plus en détail

PÉTROLE ET GAZ NATUREL EN FRANCE : L AVENIR EST AUSSI SOUS NOS PIEDS

PÉTROLE ET GAZ NATUREL EN FRANCE : L AVENIR EST AUSSI SOUS NOS PIEDS PÉTROLE ET GAZ NATUREL EN FRANCE : L AVENIR EST AUSSI SOUS NOS PIEDS PÉTROLE ET GAZ NATUREL : À QUOI ÇA SERT? Toute notre civilisation s est construite et développée autour de ce concentré d énergie «miraculeux»

Plus en détail

Quelques commentaires sur ces diapositives,

Quelques commentaires sur ces diapositives, GEOTHERMIE A BURE "Avis de l'irsn sur la ressource géothermique dans la ZT" Séminaire ANCCLI-IRSN 30 avril 2014; "Dialogue technique relatif au stockage des déchets de haute et moyenne activités à vie

Plus en détail

4 1 0 2 COFHUA R IE V

4 1 0 2 COFHUA R IE V N 34 - JANVIER 2014 COFHUAT ASSOCIATION RECONNUE D'UTILITÉ PUBLIQUE PAR DÉCRET DU 18 NOVEMBRE 2009 GAZ DE SCHISTE STOCKER SON ÉNERGIE : UN ATOUT POUR L AVENIR! THIERRY DJAHEL DIRECTEUR DÉVELOPPEMENT &

Plus en détail

CRIIRAD. Mars 2011 - n 51. Commission de Recherche et d Information Indépendantes sur la Radioactivité GAZ DE SCHISTE

CRIIRAD. Mars 2011 - n 51. Commission de Recherche et d Information Indépendantes sur la Radioactivité GAZ DE SCHISTE Mars 2011 - n 51 CRIIRAD Commission de Recherche et d Information Indépendantes sur la Radioactivité Bulletin d information des adhérents de la CRIIRAD GAZ DE SCHISTE SIGNALISATION DES RISQUES RADIOLOGIQUES

Plus en détail

RÉFLEXION SUR LE PERMIS DE BRIVE

RÉFLEXION SUR LE PERMIS DE BRIVE RÉFLEXION SUR LE PERMIS DE BRIVE CONFÉRENCE DU 1 E R JUIN 2013 À TURENNE Beaucoup d entre vous ne connaissait rien jusqu ici à la géologie des roches mères susceptibles de contenir du gaz de houille dans

Plus en détail

Paris, le 22 décembre 2008 N 39-08

Paris, le 22 décembre 2008 N 39-08 Paris, le 22 décembre 2008 N 39-08 Obtention de la licence d exploitation pour le champ d Ocelote en Colombie Obtention d un nouveau permis d exploration en Colombie Dernières nouvelles sur le démarrage

Plus en détail

Je suis optimiste quant aux futurs résultats de l exploration de l important potentiel de la Mauritanie,

Je suis optimiste quant aux futurs résultats de l exploration de l important potentiel de la Mauritanie, 1er octobre 2013 PA / 10 ENTRETIEN Je suis optimiste quant aux futurs résultats de l exploration de l important potentiel de la Mauritanie, déclare au PA Saad Cheikh Saad Bouh, directeur général de la

Plus en détail

Développement durable de l industrie des gaz de schiste au Québec

Développement durable de l industrie des gaz de schiste au Québec Bureau d audiences publiques sur l environnement Rapport 273 Développement durable de l industrie des gaz de schiste au Québec Rapport d enquête et d audience publique Février 2011 La mission Le Bureau

Plus en détail

LE GAZ DE SCHISTE ET SES IMPLICATIONS POUR L AFRIQUE ET LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

LE GAZ DE SCHISTE ET SES IMPLICATIONS POUR L AFRIQUE ET LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT LE GAZ DE SCHISTE ET SES IMPLICATIONS POUR L AFRIQUE ET LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT 1 REMERCIEMENTS Élaboré dans la perspective de la stratégie de la Banque africaine de développement dans le

Plus en détail

La Géothermie D.Madet

La Géothermie D.Madet La Géothermie D.Madet La chaleur de la terre augmente avec la profondeur. Les mesures récentes de l accroissement de la température avec la profondeur, appelée gradient géothermique, ont montré que cette

Plus en détail

Mission d information et d évaluation sur le gaz de schiste *** Département de Lot-et-Garonne Novembre 2012

Mission d information et d évaluation sur le gaz de schiste *** Département de Lot-et-Garonne Novembre 2012 Mission d information et d évaluation sur le gaz de schiste Rapport d étude *** Département de Lot-et-Garonne Novembre 2012 Mission d information et d évaluation sur le gaz de schiste - Rapport d étude

Plus en détail

Le gaz non-conventionnel peut-il être un acteur de changement du marché européen?

Le gaz non-conventionnel peut-il être un acteur de changement du marché européen? Le gaz non-conventionnel peut-il être un acteur de changement du marché européen? Florence Gény Décembre 2010 Des ressources ultimes importantes, un taux de récupération controversé Ressources ultimes

Plus en détail

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES 1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE Codes entités aquifères Code entité V1 Code entité V2 concernées (V1) ou (V2) ou secteurs hydro à croiser : 532a 532b Type de masse d'eau souterraine : Imperméable

Plus en détail

Décision n 2013-346 QPC du 11 octobre 2013. Société Schuepbach Energy LLC

Décision n 2013-346 QPC du 11 octobre 2013. Société Schuepbach Energy LLC Commentaire Décision n 2013-346 QPC du 11 octobre 2013 Société Schuepbach Energy LLC (Interdiction de la fracturation hydraulique pour l exploration et l exploitation des hydrocarbures Abrogation des permis

Plus en détail

Eléments de base sur l énergie au 21è siècle. Jean-Marc Jancovici - ENSMP 2010 Partie 2 - Pétrole apocalypse ou carbon paradise?

Eléments de base sur l énergie au 21è siècle. Jean-Marc Jancovici - ENSMP 2010 Partie 2 - Pétrole apocalypse ou carbon paradise? Eléments de base sur l énergie au 21è siècle Jean-Marc Jancovici - ENSMP 2010 Partie 2 - Pétrole apocalypse ou carbon paradise? L ère du feu, croissance à gogo et 2 questions??? CO 2 O 2 Structure actuelle

Plus en détail

MEMOIRE DE FIN D ETUDES Pour l Obtention du Diplôme de Licence Sciences et Techniques

MEMOIRE DE FIN D ETUDES Pour l Obtention du Diplôme de Licence Sciences et Techniques Année Universitaire : 2013-2014 Licence Sciences et Techniques : Eau et Environnement MEMOIRE DE FIN D ETUDES Pour l Obtention du Diplôme de Licence Sciences et Techniques METHODE D EXPLORATION PETROLIERE:

Plus en détail

Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S»

Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S» Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S» La lutte contre le changement climatique Initiative concertée au niveau mondial Pour limiter à 2 à 3 C l élévation moyenne de la température, il faudrait

Plus en détail

Visite du siège de Subsea 7

Visite du siège de Subsea 7 Visite du siège de Subsea 7 20 décembre 2012 Nous avons été accueillis au siège de Subsea 7 à Suresnes le vendredi 20 décembre dans la matinée. Plusieurs intervenants nous ont présenté le secteur de l

Plus en détail

Cairn Energy PLC senegal

Cairn Energy PLC senegal Cairn Energy PLC senegal UNE INTRODUCTION SUR CAIRN AU Sénégal A LA DECOUVERTE DE LA VALEUR CACHEE Au Sénégal, Cairn opère à travers Capricorn Senegal Limited qui est une filiale à cent pour cent de Cairn

Plus en détail

Le droit et les hydrocarbures «non conventionnels»

Le droit et les hydrocarbures «non conventionnels» Le droit et les hydrocarbures «non conventionnels» Colloque LIED mardi 2 avril 2013 «Une énergie non conventionnelle : les hydrocarbures de roches mères approche interdisciplinaire». Gaz de schiste et

Plus en détail

ÉTUDE SPÉCIALE INDÉPENDANCE ÉNERGÉTIQUE ACCRUE DES ÉTATS- UNIS : QUELLES IMPLICATIONS POUR LE CANADA? Services économiques TD

ÉTUDE SPÉCIALE INDÉPENDANCE ÉNERGÉTIQUE ACCRUE DES ÉTATS- UNIS : QUELLES IMPLICATIONS POUR LE CANADA? Services économiques TD ÉTUDE SPÉCIALE Services économiques TD INDÉPENDANCE ÉNERGÉTIQUE ACCRUE DES ÉTATS- UNIS : QUELLES IMPLICATIONS POUR LE CANADA? Faits saillants À mesure que les États-Unis augmentent leur production pétrolière

Plus en détail

La révolution des pétroles de schiste aux États-Unis

La révolution des pétroles de schiste aux États-Unis Note de l Ifri La révolution des pétroles de schiste aux États-Unis Le test du business model est en cours Sylvie Cornot-Gandolphe Janvier 2015 Centre Énergie L Ifri est, en France, le principal centre

Plus en détail

L'énergie de la Terre

L'énergie de la Terre GEOTHERMIE : L'énergie de la Terre Groupe BRGM CFG SERVICES Groupe BRGM 1 La géothermie : 1- qu est-ce-que c est? 2- comment ça marche? 3- à quoi ça sert? 4- ses avantages et ses inconvénients 5- la géothermie

Plus en détail

Les réseaux de chaleur en Île-de-France Marguerite MUHLHAUS DRIEE/SECV 13/06/2014

Les réseaux de chaleur en Île-de-France Marguerite MUHLHAUS DRIEE/SECV 13/06/2014 Les réseaux de chaleur en Île-de-France Marguerite MUHLHAUS DRIEE/SECV 13/06/2014 Direction Régionale et Interdépartementale de l'environnement et de l'énergie d'île-de-france www.driee.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Les Paysans de Rougeline

Les Paysans de Rougeline Communiqué de presse Marmande, le 26 mars 2010 Les premières tomates de Parentis-en-Born, qui seront récoltées au printemps 2010, auront un goût durable Pour produire des fruits, un plant de tomates a

Plus en détail

SEL & STOCKAGES Grégoire Hévin - Direction Technique Journée GEP AFTP 12 janvier 2012

SEL & STOCKAGES Grégoire Hévin - Direction Technique Journée GEP AFTP 12 janvier 2012 SEL & STOCKAGES Grégoire Hévin - Direction Technique Journée GEP AFTP 12 janvier 2012 Particularités du sel Abondance géologique Faible porosité (étanche) = 1%, K=10-21 m 2 Grande solubilité (lessivage)

Plus en détail

Correction de la géothermie

Correction de la géothermie Correction de la géothermie Les ondes issues d un séisme survenu en Alsace sont enregistrées dans différentes stations (Doc. 1). On dispose ainsi du temps de parcours des ondes P réfléchies sur le Moho

Plus en détail

Quel avenir pour les combustibles fossiles?

Quel avenir pour les combustibles fossiles? Quel avenir pour les combustibles fossiles? Par Bernard Tissot Commission Nationale d'evaluation, 39-43, Quai André Citroën, 75015 PARIS, France Article rédigé à l'invitation du Comité de lecture. Reproduction

Plus en détail

MOROCCO OIL & GAS SUMMIT ***** Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

MOROCCO OIL & GAS SUMMIT ***** Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement MOROCCO OIL & GAS SUMMIT ***** Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Marrakech: 7 mai 2014 Messieurs les Ministres, Excellences, Messieurs

Plus en détail

Le stockage géologique du CO 2

Le stockage géologique du CO 2 Énergies renouvelables Production éco-responsable Transports innovants Procédés éco-efficients Ressources durables Le stockage géologique du CO 2 Les solutions IFP Energies nouvelles pour un déploiement

Plus en détail

mieux connaître le sous-sol genevois pour en valoriser les ressources www.geothermie2020.ch

mieux connaître le sous-sol genevois pour en valoriser les ressources www.geothermie2020.ch mieux connaître le sous-sol genevois pour en valoriser les ressources www.geothermie2020.ch GEothermie 2020 La géothermie c est quoi? Plus de 99% du volume terrestre présente une température de plus de

Plus en détail

Schémas numériques en simulation de bassin et de réservoir dans l'industrie pétrolière

Schémas numériques en simulation de bassin et de réservoir dans l'industrie pétrolière Schémas numériques en simulation de bassin et de réservoir dans l'industrie pétrolière Léo Agelas, Isabelle Faille, Roland Masson Institut Français du Pétrole VF06 14-16 juin 2006, Porquerolles 1 Plan

Plus en détail

CLER. Schémas Régionaux du Climat, de l Air et de l Energie. Propositions géothermie - SRCAE. La géothermie, un potentiel insoupçonné

CLER. Schémas Régionaux du Climat, de l Air et de l Energie. Propositions géothermie - SRCAE. La géothermie, un potentiel insoupçonné l: CLER Propositions géothermie - SRCAE Schémas Régionaux du Climat, de l Air et de l Energie La géothermie, un potentiel insoupçonné Association CLER 2-Bât-B rue Jules Ferry 93100 Montreuil Tél : 01 55

Plus en détail

Changements proposés au Règlement de l Office national de l énergie sur les rapports relatifs aux exportations et importations 1

Changements proposés au Règlement de l Office national de l énergie sur les rapports relatifs aux exportations et importations 1 Changements proposés au Règlement de l Office national de l énergie sur les rapports relatifs aux exportations et importations 1 TITRE ABRÉGÉ 1. Règlement de l Office national de l énergie sur les rapports

Plus en détail

Hydrocarbures non conventionnels - (n 3301) AMENDEMENT

Hydrocarbures non conventionnels - (n 3301) AMENDEMENT Hydrocarbures non conventionnels - (n 3301) CD 1 Mmes et MM. Geneviève Gaillard, Philippe Plisson, Maxime Bono, Philippe Tourtelier, Christophe Bouillon, Christophe Caresche, Marie-Line Reynaud, Catherine

Plus en détail

FICHE DOCUMENTAIRE IFM n 3/12

FICHE DOCUMENTAIRE IFM n 3/12 Comité de Toulon Provence Toulon, 5 mars 2012 FICHE DOCUMENTAIRE IFM n 3/12 Objet : Préambule -o- La dernière réunion de la Convention de Barcelone sur la protection de la Méditerranée, à Paris en février

Plus en détail

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Présenté par : Joël Leblond et Martin Loiselle 19 novembre 2010 Plan de la présentation Introduction Objectifs des Rendez-vous de l énergie Constats nationaux

Plus en détail

TP de cartographie Les cartes géologiques au 1/50000 Jeudi 20 septembre 2012

TP de cartographie Les cartes géologiques au 1/50000 Jeudi 20 septembre 2012 TP de cartographie Les cartes géologiques au 1/50000 Jeudi 20 septembre 2012 Partie I) TP de cartographie, la carte de France au 1/1000000 Voir le cours de l année dernière avec Jérôme. Partie II) TP de

Plus en détail

CHAPITRE 6 : LE RENFORCEMENT DU MODELE PAR SON EFFICACITE PREDICTIVE

CHAPITRE 6 : LE RENFORCEMENT DU MODELE PAR SON EFFICACITE PREDICTIVE 1 CHAPITRE 6 : LE RENFORCEMENT DU MODELE PAR SON EFFICACITE PREDICTIVE Quels sont les arguments qui permettent de renforcer le modèle? 2 3 I. UNE CONFIRMATION DE L EXPANSION DU PLANCHER OCÉANIQUE A.LES

Plus en détail

LEVÉS SISMIQUE RÉFLEXION UTILITÉ CRITIQUE POUR LA CONNAISSANCE SCIENTIFIQUE PLAN DE LA PRÉSENTATION

LEVÉS SISMIQUE RÉFLEXION UTILITÉ CRITIQUE POUR LA CONNAISSANCE SCIENTIFIQUE PLAN DE LA PRÉSENTATION LEVÉS SISMIQUE RÉFLEXION UTILITÉ CRITIQUE POUR LA CONNAISSANCE SCIENTIFIQUE Secteur des sciences de la Terre Commission Géologique du Canada Bureaux de Québec et Atlantique PLAN DE LA PRÉSENTATION Historique

Plus en détail

Présentation générale des principales sources d énergies fossiles.

Présentation générale des principales sources d énergies fossiles. Présentation générale des principales sources d énergies fossiles. Date : 19/09/2012 NOM / Name SIGNATURE Etabli / Prepared Vérifié / Checked Approuvé /Approved G J-L & R-SENE R.SENE R.SENE Sommaire 1.

Plus en détail

LES ENJEUX DE LA VOLATILITE DU PETROLE ET DU GAZ ENTRETIENS ENSEIGNANTS-ENTREPRISE 28 AOÛT 2013- INSTITUT DE L ENTREPRISE

LES ENJEUX DE LA VOLATILITE DU PETROLE ET DU GAZ ENTRETIENS ENSEIGNANTS-ENTREPRISE 28 AOÛT 2013- INSTITUT DE L ENTREPRISE LES ENJEUX DE LA VOLATILITE DU PETROLE ET DU GAZ ENTRETIENS ENSEIGNANTS-ENTREPRISE 28 AOÛT 213- INSTITUT DE L ENTREPRISE Helle Kristoffersen Directeur de la Stratégie TOTAL VOLATILITÉ DES MATIÈRES PREMIÈRES

Plus en détail

Les gaz de schistes en synthèse

Les gaz de schistes en synthèse Les gaz de schistes en synthèse Points positifs Augmentation des réserves de gaz Pic gazier repoussé dans le temps Indépendance énergétique améliorée Localisation des gisements facilitée par rapport au

Plus en détail

L'exploration ou l'exploitation, au cœur de l'entreprise?

L'exploration ou l'exploitation, au cœur de l'entreprise? L'exploration ou l'exploitation, au cœur de l'entreprise? Paris, le 9 octobre 2007 1 Section 1 Le modèle Maurel & Prom 2 La stratégie de Maurel & Prom Acquisition de permis Potentiel d exploration et modalité

Plus en détail

Géothermie. 1. La ressource

Géothermie. 1. La ressource Géothermie Le but est de prélever ou d extraire l énergie accumulée dans la terre, qu elle soit stockée dans l eau des aquifères ou directement dans les terrains pour l amener à la surface pour l'utiliser

Plus en détail

Le pétrole fournit 40% de l énergie mondiale. C est lui qui a régulé jusqu à présent le prix de l énergie.

Le pétrole fournit 40% de l énergie mondiale. C est lui qui a régulé jusqu à présent le prix de l énergie. ² Le pétrole fournit 40% de l énergie mondiale. C est lui qui a régulé jusqu à présent le prix de l énergie. La production mondiale d énergie exprimée en équivalent tonnes de pétrole (TEP) est de plus

Plus en détail

LE GAZ DE SCHISTES, une aubaine pour la France? 1

LE GAZ DE SCHISTES, une aubaine pour la France? 1 SFEN/GR21 Novembre 2013 LE GAZ DE SCHISTES, une aubaine pour la France? 1 Avant-propos. L exploitation du gaz de schistes fait l objet de controverses violentes, en France en particulier. Ce document tente,

Plus en détail

ACADEMIES D AIX-MARSEILLE, CLERMONT-FERRAND, GRENOBLE, LYON MONTPELLIER, NICE

ACADEMIES D AIX-MARSEILLE, CLERMONT-FERRAND, GRENOBLE, LYON MONTPELLIER, NICE SESSION 2010 ACADEMIES D AIX-MARSEILLE, CLERMONT-FERRAND, GRENOBLE, LYON MONTPELLIER, NICE Durée de l épreuve : 4h. Le sujet se compose de quatre exercices notés sur dix points chacun. Il comporte de nombreux

Plus en détail

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Géothermie et propriétés thermiques de la Terre 1 Lac de la station thermale du Blue Lagoon en Islande (eau chauffée par l énergie géothermique) 2 - I - Gradient géothermique et flux géothermique 1) Des

Plus en détail

Que penser de l affaire des gaz de schiste

Que penser de l affaire des gaz de schiste Que penser de l affaire des gaz de schiste Benjamin Dessus (Global Chance) Depuis quelques années un vif débat s est engagé en France sur la question des gaz de schiste dont des gisements exploitables

Plus en détail

CONCORDE ENERGY, LLC.

CONCORDE ENERGY, LLC. CONCORDE ENERGY, LLC. Monsieur Jonathan B. Rudney 1537 Bull Lea Road, Président Suite 200 Lexington, KY 40511 A l intention de Monsieur le Ministre d Etat Ministère de l écologie, de l énergie, du développement

Plus en détail

Analyse, par le personnel de l Office, de la demande de modification du plan de mise en valeur du champ White Rose

Analyse, par le personnel de l Office, de la demande de modification du plan de mise en valeur du champ White Rose ANALYSE, PAR LE PERSONNEL DE L OFFICE, DE LA DEMANDE DE MODIFICATION DU PLAN DE MISE EN VALEUR AYANT TRAIT À L ACCROISSEMENT DU VOLUME DE PRODUCTION DU CHAMP WHITE ROSE ISBN n o 978-1-897101-26-1 Table

Plus en détail

Le marché mondial de l énergie a connu ces dix dernières années

Le marché mondial de l énergie a connu ces dix dernières années Éditions La Découverte, collection Repères, Paris, 2013 VII / Énergie : la nouvelle donne américaine Michaël Bret* Le marché mondial de l énergie a connu ces dix dernières années des évolutions importantes.

Plus en détail

LE GAZ DE SCHISTES, une aubaine pour la France?

LE GAZ DE SCHISTES, une aubaine pour la France? LE GAZ DE SCHISTES, une aubaine pour la France? Conférence de J.F.Levier 14 janvier 2013 SOMMAIRE Avant-propos Rappels 1. Consommation mondiale d énergie primaire 2. Exploitation des hydrocarbures. 3.

Plus en détail

Ingénierie du stockage souterrain de Gaz Naturel. Jacques GRAPPE, GEOSTOCK

Ingénierie du stockage souterrain de Gaz Naturel. Jacques GRAPPE, GEOSTOCK Ingénierie du stockage souterrain de Gaz Naturel Jacques GRAPPE, GEOSTOCK Ingénierie du stockage souterrain de gaz naturel: aujourd hui et demain 1. Généralités 2. Les principales composantes d un stockage

Plus en détail

Chapitre 5 Mesures géophysiques

Chapitre 5 Mesures géophysiques Chapitre 5 Mesures géophysiques Plan 5.1 Introduction 5.2 Sismique réfraction 5.3 Prospection électrique 5.4 Radar géologique 5.1 Introduction Pour tous les projets de construction connaissance préalable

Plus en détail

ANALYSE DE L'EXPLORATION ET DE L EXPLOITATION DE GAZ DE SHALES AU QUÉBEC DANS UNE PERSPECTIVE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Par.

ANALYSE DE L'EXPLORATION ET DE L EXPLOITATION DE GAZ DE SHALES AU QUÉBEC DANS UNE PERSPECTIVE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Par. ANALYSE DE L'EXPLORATION ET DE L EXPLOITATION DE GAZ DE SHALES AU QUÉBEC DANS UNE PERSPECTIVE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Par Abdoulaye Diallo Essai présenté au Centre Universitaire de Formation en Environnement

Plus en détail

Rifting Oligocène en Languedoc: Un modèle d extension de couverture

Rifting Oligocène en Languedoc: Un modèle d extension de couverture Rifting Oligocène en Languedoc: Un modèle d extension de couverture Michel Séranne, Géosciences Montpellier A. Benedicto, E. Sanchis, P.Labaume, M.Séguret «Tectonique récente de la Provence- Rôle des couches

Plus en détail

Partage des recettes tirées des redevances Provenant des activités gazières au Nouveau-Brunswick. Un document de discussion

Partage des recettes tirées des redevances Provenant des activités gazières au Nouveau-Brunswick. Un document de discussion Partage des recettes tirées des redevances Provenant des activités gazières au Nouveau-Brunswick Un document de discussion Groupe de travail sur le gaz naturel du Nouveau-Brunswick Mai 2012 GNB8750 Provenant

Plus en détail

Le projet franco-allemand de géothermie profonde de Soultz-sous-Forêts

Le projet franco-allemand de géothermie profonde de Soultz-sous-Forêts Le projet franco-allemand de géothermie profonde de Soultz-sous-Forêts Nicolas CUENOT & Albert GENTER GEIE Exploitation Minière de la Chaleur cuenot@soultz.net Sobriété et efficacité énergétiques 28 novembre

Plus en détail

Évolutions récentes de l énergie aux États-Unis et leurs conséquences géostratégiques

Évolutions récentes de l énergie aux États-Unis et leurs conséquences géostratégiques Évolutions récentes de l énergie aux États-Unis et leurs conséquences géostratégiques Honoré LE LEUCH 1 Consultant pétrolier international, HLC Energies Depuis plus d un siècle, les Etats-Unis ont été

Plus en détail

Geologie du Bassin Sédimentaire Gabonais

Geologie du Bassin Sédimentaire Gabonais Geologie du Bassin Sédimentaire Gabonais Avec une production journalière de 25000 Barils/jour, le Gabon est le troisième producteur en Afrique subsaharienne derrière le Nigeria et l Angola, le Gabon présente

Plus en détail

STOCKAGE SOUTERRAIN. Gestion de l élimination en Europe toute entière Sécurité à long terme Solutions répondant aux besoins de nos clients

STOCKAGE SOUTERRAIN. Gestion de l élimination en Europe toute entière Sécurité à long terme Solutions répondant aux besoins de nos clients STOCKAGE SOUTERRAIN Gestion de l élimination en Europe toute entière Sécurité à long terme Solutions répondant aux besoins de nos clients Prestations de service complètes à l échelle européenne Gestion

Plus en détail

Les hydrocarbures offshore

Les hydrocarbures offshore Les progrès technologiques permettent la production de champs d'huile et de gaz en mer par des profondeurs de plus en plus importantes (3 m). Les investissements liés à ces activités offshore sont évalués

Plus en détail

Projet ResEau Cartographie des Ressources en Eau du Tchad

Projet ResEau Cartographie des Ressources en Eau du Tchad Projet ResEau Cartographie des Ressources en Eau du Tchad Marc-André Bünzli Direction du Développement et de la Coopération Département Fédéral des Affaires Etrangères Références historiques et contexte

Plus en détail

BATS SUR LES SITES CONTAMINÉS

BATS SUR LES SITES CONTAMINÉS Environnement Région de l Ontario Direction générale Canada de la protection de l environnement BATS SUR LES SITES CONTAMINÉS Programme des sites contaminés - Sites Fédéraux Ce bulletin fait partie d'une

Plus en détail

Projet ARGIC Module B Quelques formations géologiques argileuses étudiées dans le cadre du projet

Projet ARGIC Module B Quelques formations géologiques argileuses étudiées dans le cadre du projet Projet ARGIC Module B Quelques formations géologiques argileuses étudiées dans le cadre du projet Armines-Centre de Géosciences, BRGM, ECP-LMSSMat, ENPC- CERMES, Fondasol, INERIS, INPL-LAEGO, INRA, Insavalor-LGCIE,

Plus en détail

Mise à jour du secteur congolais des hydrocarbures. Potentialités et opportunités d investissement

Mise à jour du secteur congolais des hydrocarbures. Potentialités et opportunités d investissement Mise à jour du secteur congolais des hydrocarbures Potentialités et opportunités d investissement Présenté par : Professeur Gustave BEYA SIKU Vice-Ministre des Hydrocarbures KINSHASA, 8 octobre 2009 Sommaire

Plus en détail

La problématique de l assurance visà-vis des risques naturels majeurs. Approche

La problématique de l assurance visà-vis des risques naturels majeurs. Approche La problématique de l assurance visà-vis des risques naturels majeurs Approche principe Les assurances sont souvent très frileuses des qu il s agit d assurer un risque à la Martinique qui pour eux cumule

Plus en détail

Retombées économiques de l industrie pétrolière de l Ouest canadien

Retombées économiques de l industrie pétrolière de l Ouest canadien SERVICES-CONSEILS Retombées économiques de l industrie pétrolière de l Ouest canadien VERSION FINALE kpmg.ca TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE EXÉCUTIF... 3 1. INTRODUCTION... 6 1.1. Le mandat... 6 1.2. La structure

Plus en détail