LIVRET D ACCUEIL, DE SUIVI ET D INFORMATION DES AUXILAIRES DE VIE SCOLAIRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LIVRET D ACCUEIL, DE SUIVI ET D INFORMATION DES AUXILAIRES DE VIE SCOLAIRE"

Transcription

1 Direction des Services Départementaux de l Education nationale d Ille-et-Vilaine 1, Quai Dujardin - CS RENNES CEDEX 7 Service ASH départemental Pôle Aides humaines LIVRET D ACCUEIL, DE SUIVI ET D INFORMATION DES AUXILAIRES DE VIE SCOLAIRE Mise à jour au jeudi 27 novembre 2014 Document disponible sur Contact : Pôle Aides Humaines : 1

2 Fiches thématiques LE SERVICE ASH... 3 Le Pôle Aides Humaines du service ASH... 4 CADRE GENERAL... 5 LE DROIT A UNE AIDE HUMAINE... 6 ACTIVITES DE L AVS... 7 FICHE DE POSTE... 8 STATUTS DES AVS... 9 LE RÔLE DE TUTEUR...10 SUIVI DES AVS ET ATTESTATION DE COMPETENCES...11 REFERENTIEL DE COMPETENCES DANS LA FONCTION D AVS...12 FORMATION D ADAPTATION A L EMPLOI...13 VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE ET DIF...14 SORTIES SCOLAIRES, PERISCOLAIRE, PISCINE ET STAGES (2 nd degré)...15 EN CAS D ABSENCE...16 GRH, LITIGES ET CONTENTIEUX...17 APPORT DE L ACCOMPAGNEMENT DANS LA SCOLARITE...18 DONNEES CHIFFREES (comité de pilotage du 16/01/14) 1 ère partie...19 DONNEES CHIFFREES (comité de pilotage du 16/01/14) 2 nde partie...20 REFERENCES REGLEMENTAIRES...21 DESCRIPTION DES TACHES DE L AVS - fiche annexe DESCRIPTION DES TACHES DE L AVS - fiche annexe DESCRIPTION DES TACHES DE L AVS - fiche annexe

3 LE SERVICE ASH Circonscription ASH Parcours 1er degré et établissements spécialisés Inspecteur de l Education nationale Conseiller technique du DASEN Pierre MONEGER-ROGGE Circonscription ASH Parcours 2nd degré - Adaptation et handicap Inspecteur de l Education nationale Conseiller technique du DASEN Jean DEVRIES Secrétaire Evelyne GOVEN Tél. : Fax : Secrétaire Céline VIGNARD Tél. : Fax : Compétences Scolarisation individuelle des élèves avec PPS en maternelle et élémentaire. Scolarisation collective des élèves en CLIS (en lien direct avec IEN CCPD). Scolarisation des élèves avec PPS en Etablissements et services médicosociaux. Inspection des personnels intervenant dans ces parcours et autorité de référence pour les dispositifs et structures d exercice. Scolarisation des élèves en EGPA (SEGPA, EREA, CDOEASD). Scolarisation collective des élèves en ULIS Collège et Lycée. Scolarisation individuelle des élèves avec PPS dans un établissement du second degré. Scolarisation en milieu pénitentiaire, centre éducatif fermé, classes relais, maison d enfants à caractère social. Inspection des personnels intervenant dans ces parcours et autorité de référence pour les dispositifs et structures d exercice. Compétences partagées - Expertise et conseil technique auprès du DASEN : carte scolaire, évolution des réseaux. - Pilotage des dispositifs de formation : formations de proximité, formations CAPA-SH et 2CA-SH, formation initiale et continue des enseignants et des AESH. - Représentation du DASEN auprès des partenaires institutionnels et associatifs. - Suppléants du DASEN auprès de la MDPH et de la CDAPH. Chaque IEN a les enseignants et les structures et dispositifs de son secteur fonctionnel en responsabilité. Pour les questions liées aux parcours des élèves, le degré d enseignement est premier. Exemple : la scolarité d un jeune admis en SIPFPRO et bénéficiant de temps de scolarité en SEGPA sera suivie prioritairement par la circonscription Parcours second degré alors que les enseignants de SIPFPRO et leur établissement dépendront de la circonscription Parcours premier degré & ESMS. Le champ d exercice du service ASH couvre l ensemble du département d Ille-et-Vilaine. Il concerne tous les élèves en situation de handicap ou porteurs d un trouble de santé invalidant scolarisés dans les 1 er et 2 nd degrés publics et privés. 3

4 Le Pôle Aides Humaines du service ASH Le service ASH départemental a pour mission de suivre l effectivité de la mise en œuvre des dispositions de la Loi dans les établissements publics et privés et en secteur sanitaire et médicosocial. Pour ce qui concerne les personnels d accompagnement, le Pôle Aides Humaines assure le lien avec la MDPH 1 (réception des notifications) ainsi que l affectation des personnels recrutés par la DSDEN et le lycée mutualisateur (lycée Pierre Mendès-France). Le Pôle Aides Humaines a également en responsabilité la mise à disposition de personnels : par affectation directe pour les AESH ou par dotation en CUI en direction des établissements privés (par le biais de la DDEC et de l UDOGEC) et des EPLE. Les chefs d établissement concernés sont ensuite chargés de recruter directement ces personnels. Inspecteur de l Education Nationale chargé de l Adaptation Scolaire et de la Scolarisation des Elèves Handicapés : Jean DEVRIES : : Coordonnateur AVS : Ludovic LE ROSSIGNOL - : : Gestion des contrats AESH : Françoise THEZE - : : Assistante en charge de la gestion des candidatures : Cécile POUPARD - : : Gestion des personnels sous CUI (AVS et aide administrative) : Irmgard DAVID - : : Assistante sur le Pôle et gestion des CUI des établissements privés : Corinne BOUTHAU - : : Chargé de la mise en œuvre de la formation : Laurent BOUCHER - : : Chargée du suivi de la formation/frais de déplacements : Françoise MAUDIEU - : : 1 Maison Départementale des personnes Handicapées 4

5 CADRE GENERAL La loi du 11/02/ dispose que la seule autorité compétente à reconnaître une situation de handicap est la MDPH après évaluation par une instance interne : l équipe pluridisciplinaire d évaluation (EPE). Un projet personnalisé de scolarisation (PPS), est, si besoin, élaboré par cette même instance. Il peut comporter des moyens propres : orientations spécialisées, accompagnement humain et/ou matériel, etc. La formalisation de ces besoins en droits opposables appartient à la CDAPH. Anticiper un accompagnement revient à se substituer à l instance légale (CDAPH) dans la reconnaissance de la situation de handicap de l élève concerné et de son besoin d accompagnement. Cette démarche pose un problème éthique et légal : elle est à proscrire. En outre, chaque fois qu elle est malgré tout mise en place, elle fausse les évaluations menées par la MDPH dans la caractérisation des besoins des élèves en altérant la bonne compréhension, par les familles, de ce qu est un AVS, c est-à-dire le moyen d accompagnement d un élève handicapé en raison du retentissement de son trouble et non un moyen de prise en charge d une forme de difficulté scolaire et/ou comportementale qui relève de la prise en charge première par les enseignants. Seuls les parents, titulaires de l autorité parentale, sont habilités à porter une demande d évaluation à la MDPH. A cette occasion, les différents acteurs du système scolaire peuvent accompagner leurs démarches, en expliquant notamment les procédures, sans pour autant se substituer aux familles. Les équipes de suivi de scolarisation (ESS) sont des instances issues de la loi. Elles doivent être l occasion de vérifier que les éléments de PPS qui sont mis en œuvre portent leurs fruits dans les deux domaines constitutifs d une scolarisation : l accessibilité aux apprentissages tant sociaux qu instrumentaux. L instance évaluatrice la MDPH - doit être informée de la bonne adaptation des moyens attribués et de la réalité des parcours. 2 Loi n du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées 5

6 LE DROIT A UNE AIDE HUMAINE Les AVS ont pour mission d accompagner les élèves en situation de handicap pour lesquels une aide a été reconnue nécessaire par la CDAPH (Commission des Droits et de l'autonomie des personnes handicapées Maison départementale des Personnes Handicapées) 3. Cette aide humaine s inscrit dans le cadre du Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS), élaboré par l'équipe d'évaluation de la MDPH, de l élève en situation de handicap. Elle répond à des besoins particuliers et contribue à la compensation de limitations d'activités liées à des altérations des fonctions motrices, sensorielles, intellectuelles, cognitives, psychiques ou à une maladie invalidante. Δ : La mise en œuvre par l établissement scolaire de l accompagnement d un élève pour lequel une aide n a pas été reconnue nécessaire par la CDAPH (absence d ouverture de droit) est strictement PROSCRITE en ce sens qu elle poserait un problème majeur sur le plan de la légalité et de l éthique. L ouverture de droit prononcée par la CDAPH peut prendre deux formes 4 : - Une ouverture de droit pour une aide humaine individuelle qui correspond à un accompagnement soutenu et continu. Dans ce cas, la CDAPH précise la quotité horaire hebdomadaire d accompagnement ; - Une ouverture de droit pour une aide humaine mutualisée qui correspond à un accompagnement ni soutenu ni continu. Aucune quotité horaire n est attachée à cette ouverture de droit. Les autorités académiques ont fixé un plafond de 6h par semaine à ce type d aide humaine. Δ : L aide humaine doit impérativement être mise en œuvre dans le respect de l ouverture de droit. Les établissements scolaires peuvent se procurer la notification auprès de l enseignant référent à la scolarisation des élèves en situation de handicap, ainsi qu une liste précise des champs d activité de l AVS. Δ : Le Pôle Aides Humaines doit être tenu informé de tout changement de situation d élève (inscription dans l établissement scolaire, départ d un élève accompagné (orientation, déménagement, etc.) 3 Article L351-3 du Code de l Education modifié par le Décret n du 5 janvier art. 7 (VD) 4 Décret n du 23 juillet 2012, relatif à l'aide individuelle et à l'aide mutualisée apportées aux élèves handicapés 6

7 ACTIVITES DE L AVS Les activités de l AVS sont définies par la circulaire n du 11 juin 2003, relative à la scolarisation des enfants et adolescents présentant un handicap ou un trouble de santé invalidant. L AVS peut être amené à effectuer quatre types d activités : 1) Des interventions dans la classe définies en concertation avec l enseignant (aide pour écrire ou manipuler le matériel dont l élève a besoin) ou en dehors des temps d enseignement (interclasses, repas,...) ; 2) Des participations aux sorties de classes occasionnelles ou régulières ; 3) L accomplissement de gestes techniques ne requérant pas une qualification médicale ou paramédicale particulière ; Δ : Le besoin de gestes techniques doit être précisé dans le PPS. Δ : Les gestes techniques doivent être accomplis dans le cadre d un protocole de soins établi par le médecin scolaire. Le directeur d école (ou le chef d établissement) a pour responsabilité, le cas échéant, de veiller à la mise en œuvre du protocole. 4) Une collaboration au suivi des projets personnalisés de scolarisation. Δ : L'AVS est un membre à part entière de l'équipe éducative. Il contribue à la réalisation du Projet Personnalisé de Scolarisation de l élève en situation de handicap et doit être invité à participer aux Equipes de Suivi de Scolarisation (ESS). L aide humaine individuelle ou mutualisée apportée au jeune handicapé est définie en fonction des modalités fixées dans le projet personnalisé de scolarisation (PPS). L aide humaine se décline selon les trois grands domaines d activité suivants : 1. Accompagnement des jeunes dans les actes de la vie quotidienne (Assurer les conditions de sécurité et de confort / aider aux actes essentiels de la vie / favoriser la mobilité) 2. Accompagnement des jeunes dans l accès aux activités d apprentissage 3. Accompagnement des jeunes dans les activités de la vie sociale et relationnelle. 7

8 FICHE DE POSTE Par leur implication dans une relation spécifique auprès d élèves en situation de handicap, les AVS permettent aux établissements scolaires de remplir leur mission d éducation et d enseignement dans le respect de la loi du 11 février Ils aident ces élèves dans le développement de leurs capacités de socialisation, d autonomie et d apprentissage en fonction de leur histoire, de leurs possibilités psychologiques, physiologiques, affectives et cognitives au sein du cadre scolaire. Ils apportent au sein de l équipe éducative ses compétences propres pour la réalisation du projet personnalisé de scolarisation de l élève, dans le respect de l obligation de discrétion professionnelle, en rapportant à l équipe ses observations, ses analyses et ses propositions. ACCOMPAGNEMENT DANS LES ACTES DE LA VIE QUOTIDIENNE L'AVS accompagne l élève dans tous les actes de la vie quotidienne en favorisant son autonomie et son acquisition des repères spatio-temporels. Hygiène : Aider dans les actes de la vie quotidienne : change, mise aux toilettes, lavage des mains, restauration, etc. Favoriser l apprentissage des actes de la vie quotidienne : déplacement, habillage, hygiène, etc. Soin Participer à la continuité du soin thérapeutique, rééducatif et éducatif. Participer à la mise en place de protocoles de soin. Sécurité Veiller à la sécurité physique et psychologique dans le respect des règles de sécurité. ACCOMPAGNEMENT ET SOUTIEN DANS LES APPRENTISSAGES L AVS contribue, sous la responsabilité de l enseignant, à favoriser la prise d'autonomie par rapport aux apprentissages, au soutien de l élève dans la compréhension et dans l application des consignes du travail pédagogique, en utilisant les supports adaptés en fonction de son âge et de son handicap. Pédagogie Rappeler, expliquer les règles du travail scolaire pour en favoriser l intégration et le respect. Répéter, expliquer et reformuler les consignes. Favoriser la concentration et la mémorisation. Favoriser le développement de la confiance en soi. Organisation matérielle Fabriquer des outils liés à la pédagogie. Manipuler un matériel spécifique et adapté. Secrétariat Assister par la prise de notes. Accompagner lors des évaluations et examens. Gestes physiques Installer à la table de travail. Aider l élève à utiliser et manipuler le matériel. Aider à l activité motrice. SOCIALISATION L AVS veille à favoriser l intégration et l épanouissement de l élève. Procurer un cadre éducatif à l élève en l incitant à respecter les règles de vie en communauté qui lui sont expliquées, afin qu il soit acteur de son projet de scolarisation. Aider l élève à se positionner au sein du groupe. Inciter l élève à prendre la parole et à communiquer. Aider à communiquer, à entrer en relation, etc. 8

9 STATUTS DES AVS Les AVS peuvent être sous différents contrats : - Le contrat d AESH, un CDD de droit public 5, d une durée de 12 mois, renouvelable dans la limite de six ans. À l'issue de six années d'exercice effectif des fonctions, les AESH ne peuvent être reconduits que par contrat à durée indéterminée (CDI). Les services accomplis, sous contrat de droit public, en qualité d'avs ou d'aesh sont pris en compte, les services accomplis sous le régime du CUI ne sont pas comptabilisés dans le calcul des six années. Ces personnels ont pour mission exclusive l accompagnement des élèves en situation de handicap. - Le Contrat Unique d Insertion (CUI) 6 depuis le 1 er janvier 2010 est un contrat de droit privé de 1 an renouvelable une fois (sauf situation particulière : personnels de plus de 50 ans ET bénéficiaires de minima sociaux, ou reconnus travailleurs handicapés) dans la limite de la durée de l année scolaire. Les personnels sous CUI peuvent accomplir dans l établissement scolaire d autres missions (aide administrative/aide à l école/ Vie scolaire). Les personnels AVS sous CUI peuvent être sous contrat avec : - le lycée Pierre Mendès-France (pour les personnels affectés dans le public) ; - un Organisme de Gestion de l Enseignement Catholique (OGEC) pour les AVS sous CUI affectés dans les établissements du réseau catholique. Δ : Quel que soit leur statut, ces personnels ne constituent pas une dotation à l école ou à l établissement mais un moyen d accompagnement attaché à un ou plusieurs élèves nommément identifiés en application d un droit qu il nous appartient de mettre en œuvre. Δ : L AVS est placé sous l autorité fonctionnelle du directeur ou du chef d établissement. Le directeur d école, ou le chef d établissement, est délégataire de l autorité de l employeur quant à la direction et l organisation du travail de l AVS, dans le cadre des attributions attachées à la fonction de directeur chargé, conformément au décret n du 24 février 1989 modifié, de veiller à la bonne marche de l école et au respect de la réglementation qui lui est applicable. Il exerce son autorité sur les AVS dans les mêmes conditions que sur les personnels communaux en service dans son école (circulaire n du 11 juin 2003 relative aux assistants d éducation). 5 Circulaire du 11 juin 2003 n , relative aux assistants d éducation. 6 Décret n du 25 novembre 2009 relatif au contrat unique d insertion 9

10 LE RÔLE DE TUTEUR Dans le cadre de la contribution de l Education nationale à la politique de l emploi, les services académiques ont recours aux contrats aidés. Le Contrat Unique d Insertion (CUI) est un contrat qui vise à faciliter l insertion professionnelle des personnes en difficulté sur le marché de l emploi. Le rôle du tuteur Δ : Pour accompagner le bénéficiaire du CUI dans l exercice quotidien de ses fonctions, un tuteur est désigné 7 (chef d établissement, directeur d école, enseignant le plus proche de l activité de l AVS sous CUI, etc.). Le tuteur est un professionnel reconnu dans l établissement, qui permet à un nouvel arrivant de s intégrer sur son poste de travail et dans la structure. Le rôle du tuteur est précisé dans le Guide du Tuteur. Le tuteur doit notamment : Participer à l accueil, aider, informer et guider le salarié Présenter les collègues, le travail, l organisation, l espace géographique de l établissement scolaire, présenter le travail attendu : missions et tâches (fiche profil correspondant à la fonction de la personne). Faciliter les rapports entre le nouvel arrivant et les autres personnels sur les lieux de travail, le mettre en relation avec les acteurs susceptibles de résoudre certains de ses problèmes. Organiser les activités de tutorat en concertation avec la personne (le suivi, planification des moments d échanges ) Contribuer à l acquisition des savoir-faire professionnels Evaluer, lors d entretiens de suivi, la progression dans l acquisition des compétences, dégager les axes de progrès. Noter les points-clés de l entretien sur le tableau de suivi. Participer à l établissement de l attestation de compétences Deux mois avant l issue du contrat, le tuteur, s appuyant sur le tableau de suivi, participe avec le salarié et l employeur à l établissement de l attestation de compétences. Δ : L action du tuteur auprès du personnel AVS sous CUI est déterminante en matière d intégration du nouveau personnel à l équipe éducative. Elle doit impérativement se mettre en œuvre dès la prise de poste. Le tuteur doit être clairement identifié. La formation de retour vers l emploi 8 Une offre de formations de retour vers l emploi est adressée aux personnels sous CUI. Ces formations, dont le catalogue est consultable sur sont dispensées par le GRETA pour les personnels affectés dans un établissement public. Elles sont à l initiative du salarié qui peut prendre contact avec l interlocutrice formation : Mme Stéphanie GUINARD : Décret n du 25 novembre 2009 relatif au contrat unique d insertion 8 Prise en charge, pour les personnels hors RENNES, d une indemnité de déplacement et repas pour journée de formation. 10

11 SUIVI DES AVS ET ATTESTATION DE COMPETENCES Les AVS, qu ils soient recrutés sous contrat de droit public ou sous Contrat Unique d Insertion, doivent bénéficier d un suivi et d un accompagnement individualisés au cours de l exercice de leurs fonctions dans les établissements scolaires conformément à la circulaire n du 24 juillet Pour tous les personnels AVS, le tuteur (chef d établissement, directeur d école, ou l enseignant le plus proche) proposera en fin d année scolaire un entretien professionnel à l AVS. Cet entretien, qui donnera lieu à la rédaction d un compte-rendu d entretien professionnel, devra permettre : - d identifier les compétences et savoir-faire acquis, - d identifier les compétences et savoir-faire à consolider ou à développer, - d analyser les difficultés éventuellement rencontrées, - d envisager les objectifs et perspectives de travail pour l année suivante, - d évoquer son avenir en termes de projet professionnel ou de diplômes, - de définir les besoins en formation qui en découlent. Les personnels seront en outre accompagnés dans l élaboration de leur attestation de compétences : Le bilan annuel d activité est établi par le salarié en concertation avec le tuteur (chef d établissement, directeur d école, ou l enseignant le plus proche), et validé au cours d un entretien d évaluation. Le bilan doit décrire les activités réellement exercées par le salarié. Le descriptif des activités doit permettre de comprendre en quoi celles-ci ont contribué à la mobilisation de compétences particulières. L attestation de compétences doit être remise à tout salarié en fin de contrat. Celle-ci reprend les bilans annuels d activité, auxquels s ajoute la grille des compétences mobilisées. L attestation de compétences est une démarche qui vise à expliciter, formaliser et valoriser l expérience. Elle peut constituer un cadre utile pour la construction d un projet professionnel, l accès aux dispositifs de validation d acquis d expérience, etc. Δ : Une copie du bilan d activité et du compte-rendu d entretien professionnel doit être transmise à l employeur. Δ : L attestation sera validée par l employeur pour validation puis remise au salarié en fin de contrat. Le compte-rendu d entretien professionnel, le bilan d activité et l attestation de compétences sont consultables sur : 11

12 REFERENTIEL DE COMPETENCES DANS LA FONCTION D AVS 9 Domaine Compétences développées dans le cadre des activités acquise développée Sans objet Identifier les missions des établissements scolaires afin de contribuer à leur réalisation. Institution scolaire et handicap Connaître le statut et la fonction des professionnels intervenant dans le cadre de l établissement scolaire. Connaître les grandes étapes de l évolution des représentations du handicap et des politiques publiques associées. Repérer les étapes administratives de la scolarisation des élèves en situation de handicap. Identifier les membres du réseau contribuant à la prise en charge de l élève en situation de handicap, en dehors de l établissement scolaire (missions, fonctionnement et Se situer dans les dispositifs de scolarisation des élèves en situation de handicap en milieu ordinaire ou adapté. Connaître les principales étapes du développement de l enfant et de l adolescent (social, cognitif, moteur, psychologique). Participer à l analyse des conséquences d une déficience ou d une incapacité sur la vie quotidienne et sociale en milieu scolaire. Contribuer à l adaptation des démarches et des outils aux besoins de l élève. Accompagnement de l élève en situation de handicap Comprendre et relayer l intention pédagogique de l enseignant auprès de l élève. Maîtriser les protocoles d hygiène et de sécurité. Réagir de façon adaptée en situation sensible et en situation d urgence. Respecter l intégrité, l intimité et les possibilités de l élève. Adapter sa communication dans les dimensions verbales et non verbales. Expliquer les normes et codes sociaux permettant l intégration dans la société comme dans le milieu scolaire. Repérer, analyser et réguler les interactions à l intérieur d un groupe. Contribuer au développement de l autonomie et de la socialisation de l élève. Identifier les différents types de projets, leurs spécificités et leurs niveaux de contribution. Maîtriser la méthodologie de projet dans ses différentes étapes (observer, analyser, évaluer). Analyser sa pratique et la faire évoluer. Positionnement professionnel Connaître et respecter une position éthique. Se situer dans une complémentarité des rôles, des connaissances et des compétences ; 9 Ce référentiel a été élaboré dans le cadre d une expérimentation s appuyant sur les travaux d AESH dans le cadre d un projet partenarial Inspection académique - Collège Coopératif de Bretagne. Le référentiel s appuie sur le Référentiel de compétences dans la fonction d AESH produit par le Collège Coopératif de Bretagne (2007/2008 travaux consultables sur 12

13 FORMATION D ADAPTATION A L EMPLOI Les domaines de la formation répondent aux caractéristiques particulières des fonctions confiées à ces personnels (connaissance du système éducatif, du handicap, relation à la personne, etc.). Les contenus de formation sont organisés sous la forme de 3 champs (60h). Cette formation, organisée par la circonscription ASH, concerne tous les personnels. Champ 1 : Connaissance des institutions et systèmes institutionnels : Education nationale, secteur médical et médico-social. Sens des programmes (18h) C1_M1 : Information générale sur le système éducatif, le fonctionnement des établissements scolaires, l'organisation de la scolarité, les programmes scolaires. C1_M2 : Information générale sur la définition du handicap, la loi de 2005, les différents acteurs, les structures de soins, les établissements médico sociaux. C1_M3 : La maîtrise de la langue / Spécificité maternelle. C1_M4 : Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique / Spécificité maternelle. C1_M5 : La culture humaniste / Spécificité maternelle. C1_M6 : Les compétences sociales et civiques / l'autonomie et l'initiative / Spécificité maternelle. Champ 2 : Connaissance du handicap et des besoins des élèves handicapés. Les différents troubles, leurs conséquences sur les apprentissages, les aménagements possibles dans le cadre de l'accompagnement (27h) C2_M1 : Troubles cognitifs. Apports et adaptations pratiques. C2_M2 : Troubles psychiques et troubles psychologiques à manifestation comportementale. Apports et adaptations pratiques. C2_M3 : Troubles sensoriels. Apports et adaptations pratiques. C2_M4 : Troubles sensori-moteurs - maladies invalidantes. Apports et adaptations pratiques. C2_M5 : Troubles envahissants du développement. Apports et adaptations pratiques. C2_M6 : Troubles sévères du langage. Apports et adaptations pratiques. C2_M7 : Situations aménagées en EPS. C2_M8 : Situations aménagées en maîtrise de la langue. C2_M9 : Situations aménagées en mathématiques. Champ 3 : Compétences spécifiques et accompagnement à la fonction. (15h) C3_M1 : Accompagnement à la fonction : statuts, missions, responsabilités, gestes professionnels (organisé chaque mois pour les néo-recrutés). C3_M2 : Accompagnement à la fonction : Positionnement de l'avs dans le rapport établi aux enfants, aux parents, aux enseignants, à l'institution scolaire (organisé chaque mois pour les néo-recrutés). C3_M3 : Eléments de psychologie de l'enfant et de l'adolescent. C3_M4 : #1 Expression des difficultés rencontrées dans l'accompagnement, échanges en groupes de circonscription. C3_M5 : #2 Expression des difficultés rencontrées dans l'accompagnement, échanges en groupes de circonscription. Δ : Dans l enseignement public, les convocations reçues par les intéressés pour les formations organisées par l ASH départemental comme par le GRETA (CUI) ont valeur d ordre de mission. Ces formations sont statutaires et doivent être suivies par les personnels convoqués. Les élèves doivent continuer à être accueillis les jours de formation, le droit nous imposant de ne pas subordonner l accueil de l élève à la présence de son AVS. 13

14 VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE ET DIF Validation des acquis de l expérience La formation a pour objectif de permettre aux AVS d'acquérir les compétences utiles à l'exercice de leurs fonctions actuelles pour contribuer à la mise en œuvre du PPS de l'élève dans l'école, et de développer des connaissances et des compétences qui leur permettent de s'inscrire dans un objectif de professionnalisation et de certification, en utilisant les possibilités offertes par la validation des acquis de l'expérience. Les salariés qui remplissent les conditions de recevabilité ont la possibilité d engager une démarche de validation des acquis de l expérience. Réunion d information collective, atelier projet de certification et accompagnement leur sont ouverts. Les salariés sous CUI peuvent en outre accéder aux ateliers de pédagogie personnalisée (APP) et aux ateliers permanents «tertiaire» des GRETA. En cas de besoins, ils peuvent aussi bénéficier de disponibilités pour suivre une formation. Pour toute information, contacter : Dispositif Académique de Validation des Acquis - DAVA 6, rue Kléber Rennes Droit Individuel à la Formation (DIF) Les personnels sous CUI peuvent bénéficier du DIF, sous réserve de cumuler 4 mois de travail dans les 12 derniers mois. Toute demande de mobilisation du DIF doit être adressée à l établissement employeur, qui la communiquera à la DIPATE du rectorat (courrier de monsieur le recteur DIPATE/SE/AF/CA du 16 mars 2012). Les personnels sous contrat de droit public peuvent prendre contact à ce sujet avec la DPE-B1 du rectorat : 14

15 SORTIES SCOLAIRES, PERISCOLAIRE, PISCINE ET STAGES (2 nd degré) Sorties scolaires L AVS participe aux sorties de classe régulières ou occasionnelles dans le cadre des tâches ou des missions qui lui sont habituellement confiées auprès de l enfant. Il assiste individuellement un élève lors de sorties, d activités sportives, culturelles et artistiques. La participation à un séjour ou à des sorties occasionnelles avec nuitée est soumise à l accord de l AVS. Δ : En aucun cas, l AVS ne peut être pris en compte dans le taux d encadrement. Ses missions sont circonscrites à l accompagnement de l élève en situation de handicap. Accompagnement à la piscine L AVS assiste l élève dans le bassin de la piscine si le besoin et les modalités d intervention sont spécifiés dans le PPS. L AVS peut assurer l accompagnement de l élève à la piscine (au bord et dans le bassin, c est-à-dire au-delà du seuil du vestiaire) à la condition qu il ait passé le test d «AUTORISATION D EXERCER DANS LE CADRE DE L ACCOMPAGNEMENT A LA PISCINE D UN ELEVE EN SITUATION DE HANDICAP PAR UN(E) AVS». Ce test est organisé par les services de circonscription de l Education nationale. Les stages dans le second degré L AVS accompagne l élève en stage si le besoin et les modalités d intervention sont spécifiés dans le PPS. L AVS peut l accompagner sur tout ou partie de la durée du stage. Pour se rendre sur le lieu de stage, un ordre de mission, sur demande détaillée du responsable de l organisation du stage, sera établi par l employeur, à l attention de l AVS. Δ : L AVS n est pas autorisé à transporter l élève dans son véhicule personnel, ni dans un véhicule de l établissement. Accompagnement sur temps périscolaire (1 er degré) Lorsqu un élève relève d un accompagnement sur le temps périscolaire, son PPS doit préciser le besoin et l organisation de celui-ci. La notification MDPH doit explicitement ouvrir ce droit avec la mention : «accompagnement sur le temps de restauration» et/ou «accompagnement nécessaire sur le temps périscolaire» figure sur la notification d ouverture de droit. Le service AVS a en charge la mise en œuvre de cet accompagnement en lien avec l école. L AVS est mis à disposition du maire de la commune par convention avec l employeur. 15

16 EN CAS D ABSENCE Absence de l élève En cas d absence de l élève, l AVS est tenu de rester sur son lieu d exercice. L AVS se trouve dès lors à la disposition de son employeur, et peut être affecté, en fonction de la durée de l absence de l élève, sur un autre accompagnement. Δ : L absence de l élève doit être signalée au pôle Aides Humaines par le directeur ou le chef d établissement, ainsi qu à l autorité hiérarchique. Les personnels sous CUI pourront se voir confier des tâches d aide à l école ou de vie scolaire, la mission prioritaire restant la prise en charge des élèves relevant d un accompagnement. Concernant les personnels sous contrat de droit public, dont les missions sont exclusivement dédiées à l accompagnement des élèves en situation de handicap, la réglementation prévoit leur participation occasionnelle à l encadrement de groupes d élèves afin de faciliter l intégration de l élève handicapé qu ils ont pour mission d accompagner dans l établissement scolaire. Ces personnels pourront aussi utilement apporter, le cas échéant, un soutien à l AVS collectif du dispositif d inclusion collective (CLIS, ULIS) de l établissement. Absence de l AVS L absence de l AVS doit être signalée au pôle Aides Humaines L élève doit être scolarisé. Toute difficulté d accueil de l élève doit donner lieu à un signalement auprès de l autorité locale (IEN, chef d établissement). Δ : En cas d une absence de courte durée de l AVS, un protocole doit être mis en place dans l école permettant d assurer la continuité de la scolarité de l élève handicapé, sauf cas particuliers ou circonstances exceptionnelles. En cas d absence prolongée de l AVS (congés de maternité, congés maladie prolongés par exemple) des possibilités de remplacement doivent être prévues. 10 Δ : La présence de l AVS ne saurait être considérée comme une condition de la scolarisation Circulaire n du relative à l Organisation du service départemental d AESH - rentrée Circulaire n du 11 juin 2003 relative à l Accompagnement par un AESH 16

17 GRH, LITIGES ET CONTENTIEUX L effectif atteint aujourd hui par ces personnels d accompagnement entre dans une logique qui dépasse la simple gestion de personnels et impose la mise en place d éléments relevant d une Gestion des Ressources Humaines (GRH) du même ordre que celle qui préside à la gestion des personnels enseignants. L ampleur prise par la mise en place de la formation de ces personnels assurée par l ASH départemental pour l adaptation à l emploi (1500 personnels formés en 2 ans) et par le GRETA (CUI) pour le retour à l emploi (par la DDEC pour les CUI qui y exercent) et le nombre de plus en plus élevé de situations de conflits internes dans les établissement à ce sujet, imposent une cohérence stricte dans le suivi des personnels. Pour les formations organisées par l ASH départemental comme par le GRETA (CUI), dans l enseignement public, les convocations reçues par les intéressés ont valeur d ordres de mission. Ces formations sont statutaires et doivent être suivies par les personnels convoqués. Les élèves doivent continuer à être accueillis les jours de formation, le droit nous imposant de ne pas subordonner l accueil de l élève à la présence de son AVS. Les emplois du temps de tous les AVS, quel que soit leur statut et leurs modalités de recrutement doivent être transmis au pôle Aides Humaines dès leur prise de poste. Il s agit pour la DSDEN de pouvoir rendre compte régulièrement aux services académiques, préfectoraux et ministériels de l état d engagement des moyens et de l effectivité de leur mise en œuvre. Les litiges, lorsqu ils existent, doivent être traités de la même manière pour les AVS que pour les enseignants. Le respect des obligations contractuelles signées par les deux parties est incontournable et ne peut être discuté. L autorité fonctionnelle incarnée par le directeur d école ou le chef d établissement doit mettre en place un dialogue destiné à évoquer les dysfonctionnements observés ou allégués. Un compte rendu, communiqué aux deux parties, doit synthétiser ces échanges. La communication d éléments qui mettent en cause des personnes (écrits circonstanciés rédigés par des AVS, des enseignants, des directeurs, des chefs d établissement) doit se faire dans le respect des règles du droit administratif. Ainsi, chaque partie, doit obligatoirement avoir connaissance des écrits transmis à la DSDEN qui comportent des éléments de mise en cause nominative. Le respect des personnes dans les arguments avancés doit être la règle 12. Les différentes phases d évaluation prévues explicitement dans les contrats doivent être pleinement utilisées pour évoquer les éventuels problèmes d organisation, de fonctionnement, de mise en œuvre de manière plus générale voire de dysfonctionnement. Les écrits qui en résultent doivent alors en rendre compte. Les entretiens de fin d année doivent se tenir et être l occasion d objectiver les réussites comme les difficultés lorsqu elles existent. Δ : L action du tuteur auprès du personnel AVS sous CUI est déterminante en matière d intégration du nouveau personnel à l équipe éducative. Elle doit impérativement se mettre en œuvre dès la prise de poste. Le tuteur doit être clairement identifié. 12 En cas de difficultés liées au service de l AESH, le signalement doit transiter par l autorité hiérarchique qui en atteste et le transmet à l IEN-ASH pour communication à l employeur. 17

18 APPORT DE L ACCOMPAGNEMENT DANS LA SCOLARITE Les équipes de suivi de scolarisation (ESS) doivent être l occasion, pour les AVS en poste depuis plus de trois mois de rendre compte de la manière dont se déroule l accompagnement des élèves dont ils ont la charge. Ils sont membres à part entière de ces instances organisées sous le contrôle des enseignants référents. Leur avis, recueilli dans un écrit joint au dossier transmis à la MDPH, sera ensuite croisé avec celui des enseignants et des différents professionnels qui travaillent par ailleurs avec l élève. Δ : Un moyen d accompagnement, qu il soit humain ou matériel, ne peut être efficace que si des aménagements pédagogiques sont mis en œuvre au quotidien pour ces élèves par les enseignants. Les aménagements pédagogiques sont présentés et illustrés dans les documents mis à disposition des personnels de l Education nationale sur le site Eduscol 13. Leur mise en œuvre en fonction des troubles dont les élèves sont porteurs est illustrée et doit permettre la prise en compte de la diversité des élèves, une des premières compétences professionnelles attendues d un enseignant (PE, PLC ou PLP) 14. Δ : La question du besoin de l élève doit être traitée de manière distincte de celle de la pérennisation du contrat de travail de l AVS. Tout AVS se verra proposer une nouvelle affectation (dans la limite de son droit à contrat), indépendamment de l évolution des besoins des élèves dont il assure l accompagnement. La démarche d évaluation critériée des besoins d accompagnement s appuie notamment grandement sur les documents GEVASCO (Première demande et renouvellement) dont l utilisation sera généralisée à la rentrée de septembre Cf. BOEN du 25/07/

19 DONNEES CHIFFREES (comité de pilotage du 16/01/14) 1 ère partie Elèves en inclusion individuelle bénéficiant d'une aide humaine AESH CUI Evolution du nombre de personnels : En : 800 ETP pour une masse salariale de près de 13,5 missions d'. 19

20 DONNEES CHIFFREES (comité de pilotage du 16/01/14) 2 nde partie Elèves bénéficiant d'une aide humaine par année de naissance en Au 16 janvier 2014, heures d aide humaine par semaine étaient déployées. 75% des élèves accompagnés sont scolarisés dans le 1er degré. 20

Livret d accueil des Auxiliaires de Vie Scolaire

Livret d accueil des Auxiliaires de Vie Scolaire Livret d accueil des Auxiliaires de Vie Scolaire Inspection Académique d Ille-et-Vilaine 1, quai Dujardin B.P.3145 35031 Rennes cedex Inspectrice de l Education Nationale chargée de l Adaptation Scolaire

Plus en détail

Auxiliaire de Vie Scolaire

Auxiliaire de Vie Scolaire Auxiliaire de Vie Scolaire Livret d accueil et d information Circonscription Bobigny II ASH Pôle ressource de Seine Saint Denis Académie de Créteil 2 Sommaire Les fonctions : généralités Les fonctions

Plus en détail

Accompagnement scolaire des élèves en situation de handicap. Année scolaire 2013-2014

Accompagnement scolaire des élèves en situation de handicap. Année scolaire 2013-2014 Année scolaire 2013-2014 Accompagnement scolaire des élèves en situation de handicap Année scolaire 2013-2014 Les données indiquées sont arrêtées au 20 décembre 2013 et concernent l enseignement public

Plus en détail

NOM et Prénom du responsable 2 de l élève : Adresse :.. Téléphone : Mobile : Mail : @...

NOM et Prénom du responsable 2 de l élève : Adresse :.. Téléphone : Mobile : Mail : @... Sco Scolarisation Maison Départementale des Personnes Handicapées 16 Rue Albert Einstein BP 10635 53000 LAVAL Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d

Plus en détail

ULIS LP Eiffel Unité Localisée pour l Inclusion Scolaire

ULIS LP Eiffel Unité Localisée pour l Inclusion Scolaire ULIS LP Eiffel Unité Localisée pour l Inclusion Scolaire MF Lagoguey coordonnatrice ULIS Eiffel Reims 1 Les missions de L ULIS LP Formation et Insertion L ULIS s inscrit dans le projet de formation et

Plus en détail

Accompagner les Emplois Vie Scolaire (EVS) en Contrat d'avenir (CAV) et Contrat d'accompagnement dans l'emploi (CAE) G U I D E

Accompagner les Emplois Vie Scolaire (EVS) en Contrat d'avenir (CAV) et Contrat d'accompagnement dans l'emploi (CAE) G U I D E G U I D E à l usage des Chefs d établissement, des Inspecteurs de l'education nationale, des Directeurs d'école et des Tuteurs Accompagner les Emplois Vie Scolaire (EVS) en Contrat d'avenir (CAV) et Contrat

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE

GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE ENSEIGNANTS STAGIAIRES IUFM CIRCONSCRIPTIONS DIRECTEURS D ECOLE Cadre de référence : Arrêté du 19/12/2006 ( BOEN n 1 du 04 janvier

Plus en détail

L ORIENTATION PROFESSIONNELLE

L ORIENTATION PROFESSIONNELLE Guide pratique MDPH Partie 1 Fiche n IV-2 CNSA - DGEFP Version 1 sept/2008 L ORIENTATION PROFESSIONNELLE Plan : 1. Les principes de l orientation professionnelle... 1 2. Vers quels lieux peut se faire

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE Des personnels chargés d une mission D Auxiliaire de Vie Scolaire Individuel

GUIDE PRATIQUE Des personnels chargés d une mission D Auxiliaire de Vie Scolaire Individuel GUIDE PRATIQUE Des personnels chargés d une mission D Auxiliaire de Vie Scolaire Individuel Sommaire - Préambule - Missions de l AVSI - Mise en œuvre de l accompagnement - Cadre de l emploi - Temps de

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

UNE JUSTE PLACE UNE PLACE JUSTE

UNE JUSTE PLACE UNE PLACE JUSTE UNE JUSTE PLACE UNE PLACE JUSTE LA PROBLEMATIQUE D UN ACCOMPAGNEMENT REUSSI Martine BEIGBEDER, Coordonnatrice Sylvie LAXAGUE, CPC Biarritz et ASH Ouest LE HANDICAP «L indifférence aux différences crée

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention, de protection et d insertion, aide au développement de

Plus en détail

Annexe 1 COMPTE RENDU D ENTRETIEN PROFESSIONNEL

Annexe 1 COMPTE RENDU D ENTRETIEN PROFESSIONNEL 1568 PERSONNELS Annexe 1 COMPTE RENDU D ENTRETIEN PROFESSIONNEL Année : Nom de l agent : Nom de l évaluateur : Prénom : Prénom : Date de naissance : Corps - grade : Intitulé de la fonction : Intitulé de

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

FORMATION DEPARTEMENTALE DES AVS Adaptation à l emploi. 1ère journée L aide humaine pour l accompagnement des élèves en situation de handicap

FORMATION DEPARTEMENTALE DES AVS Adaptation à l emploi. 1ère journée L aide humaine pour l accompagnement des élèves en situation de handicap FORMATION DEPARTEMENTALE DES AVS Adaptation à l emploi 1ère journée L aide humaine pour l accompagnement des élèves en situation de handicap Mission pour l Accompagnement de la Scolarisation des élèves

Plus en détail

OBJECTIFS ET FACTEURS CLES DE SUCCES DU SUIVI PERSONNALISE PROFESSIONNEL

OBJECTIFS ET FACTEURS CLES DE SUCCES DU SUIVI PERSONNALISE PROFESSIONNEL Fiche pratique RH Direction Expertise statutaire et ressources humaines Pôle Recrutement et conseil RH 05 59 90 18 23 emploidavenir@cdg-64.fr CONTRATS EMPLOIS D'AVENIR - Mettre en œuvre le suivi personnalisé

Plus en détail

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale - nombre de ressources (ETP) mutualisées Exemples d indicateurs de résultat - couverture des besoins en services par type de handicap - couverture des besoins et répartition des places d hébergement -

Plus en détail

TROUBLES D APPRENTISSAGE ET ÉCOLE

TROUBLES D APPRENTISSAGE ET ÉCOLE TROUBLES D APPRENTISSAGE ET ÉCOLE QUEL DISPOSITIF POUR QUEL ENFANT? OCTOBRE 2014 JEAN DEVRIES IEN ASH 1 PLAN DE L INTERVENTION Service ASH 1 > Qu importe le diagnostic. 2 > Prendre en compte la diversité

Plus en détail

1- Définition, comptabilisation et conditions d attribution

1- Définition, comptabilisation et conditions d attribution Toulouse, le 20 janvier 2014 La Rectrice de l académie de Toulouse Rectorat Secrétariat Général Direction des Ressources Humaines Référence JJV/MD/n 14-013 Dossier suivi par Martine Deveza Téléphone 05

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

PROJET DE LOI SUR L ECOLE. Propositions d amendements de la Fédération Française des Dys

PROJET DE LOI SUR L ECOLE. Propositions d amendements de la Fédération Française des Dys Paris, le 12 février 2013 Troubles cognitifs spécifiques Troubles des apprentissages PROJET DE LOI SUR L ECOLE Propositions d amendements de la Fédération Française des Dys Le projet de loi pour la refondation

Plus en détail

Lancement de la campagne Entretien Professionnel (EP) 2015

Lancement de la campagne Entretien Professionnel (EP) 2015 INSTRUCTION n 2015-25 du 6 mars 2015 Lancement de la campagne Entretien Professionnel (EP) 2015 Emetteurs : Direction des Ressources humaines et des Relations sociales - Direction du Développement RH Correspondants

Plus en détail

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» Sommaire : 1. Affectation

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» Sommaire : 1. Affectation Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» 2015 2016 Sommaire : 1. Affectation 2. Principes généraux de la formation L alternance intégrative Formation disciplinaire

Plus en détail

Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013

Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013 Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013 Principes généraux L académie de Caen accueille cette année 142 professeurs et CPE stagiaires dont

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

NOTE D INFORMATION L AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES

NOTE D INFORMATION L AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES L AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES M AT E RNE L L E S Note d information réalisée par le rectorat de l académie de Montpellier, le centre national de la fonction publique territoriale, le centre

Plus en détail

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES FPEGRH01 RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES Définir et mettre en œuvre la politique de ressources humaines d une administration ou d un établissement public de l État.

Plus en détail

actualités institutionnelles de la rentrée 2015-2016

actualités institutionnelles de la rentrée 2015-2016 Mercredi 16 septembre 2015 SEGPA du Collège Clemenceau actualités institutionnelles de la rentrée 2015-2016 Réunion de rentrée des DACS Intervention de Mme MEILLER Inspecteur référente académique SEGPA

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL

PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL Les établissements de soutien et d aide par le travail sont des établissements et services médico-sociaux (article L312-1 du Code de l action sociale

Plus en détail

Guide pratique : questions-réponses

Guide pratique : questions-réponses Lyon, le 22/09/04 L Inspecteur d Académie, Directeur des Services Départementaux de l Education Nationale à InspectionAcadémique Politique de santé en faveur des élèves Service médical - Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Ils ont vocation, sous l autorité fonctionnelle d'un ou plusieurs médecins de prévention coordonnateurs régionaux (MPCR) à :

Ils ont vocation, sous l autorité fonctionnelle d'un ou plusieurs médecins de prévention coordonnateurs régionaux (MPCR) à : INTRODUCTION La présente doctrine d emploi a pour objet de préciser les missions et le positionnement des assistants régionaux à la médecine de prévention (ARMP). Les ARMP participent à l'amélioration

Plus en détail

2016 formation. qualifiante

2016 formation. qualifiante 2016 formation qualifiante Surveillant(e)s de nuit qualifié(e)s Maître(sse)s de maison CREAI ChAmpAgnE-ARdEnnE : Cité Administrative Tirlet - Bât. 3-51036 ChAlons en ChAmpAgne Cedex tél. : 03 26 68 35

Plus en détail

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Les 3 objectifs de la formation 1 - La construction des compétences et des capacités qui relèvent du : cœur de métier ; cadre

Plus en détail

SESSION 2016. aucun cas valoir règlement d examen. Il est donc indispensable de consulter le règlement dans son intégralité.

SESSION 2016. aucun cas valoir règlement d examen. Il est donc indispensable de consulter le règlement dans son intégralité. Note à l'attention des candidats Baccalauréat professionnel Accompagnement, soins et services à la personne SESSION 2016 Cette note d information rappelle les (Modalités règles essentielles : Epreuves

Plus en détail

ELABORER SON PLAN DE FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE

ELABORER SON PLAN DE FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE ELABORER SON PLAN DE FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE LE PLAN DE FORMATION 2 CONTEXTE L article 7 de la loi de 1984 modifié par l article 7 de la loi du 19 février 2007 stipule que : «Les régions, les départements,

Plus en détail

PLAN AUTISME 2013-2017. Synthèse

PLAN AUTISME 2013-2017. Synthèse PLAN AUTISME 2013-2017 Synthèse Plan d actions régional Océan Indien En adoptant le 3ème Plan Autisme en mai 2013, la ministre des affaires sociales et de la santé répondait à une attente forte des personnes

Plus en détail

Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS)

Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS) Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS) INSPECTION ACADEMIQUE DU VAR / MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES DU VAR PROJET PERSONNALISE DE SCOLARISATION ANNEXE 1 : ASPECTS SCOLAIRES A compléter

Plus en détail

Quatrième partie. L orientation scolaire : les grands principes

Quatrième partie. L orientation scolaire : les grands principes Quatrième partie L orientation scolaire : les grands principes 83 La loi du 11 février 2005 donne priorité à l inscription de l enfant ou adolescent handicapé en milieu ordinaire, dans l école le plus

Plus en détail

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs?

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs? Fiche pratique A qui s adresse l'emploi d'avenir? Quels employeurs? Quel type de contrat de travail? Quelle durée de contrat dans le cas du CDD? Quels engagements? Quel suivi? Quel financement du contrat?

Plus en détail

Cadre légal de la formation des assistants maternels agréés

Cadre légal de la formation des assistants maternels agréés Cadre légal de la formation des assistants maternels agréés -Art. 421-14 de la loi du 27 juin 2005 : «Tout assistant maternel agréé doit suivre une formation dont les modalités de mise en œuvre par le

Plus en détail

STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES.

STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES. STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES. I. Stages de M1. A. Calendrier et description. Le stage se décompose en deux parties,

Plus en détail

AIDE FAMILIAL : STAGE D INTEGRATION

AIDE FAMILIAL : STAGE D INTEGRATION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION AIDE

Plus en détail

DU RESPONSABLE DU CONSEIL EN MOBILITÉ ET CARRIERES

DU RESPONSABLE DU CONSEIL EN MOBILITÉ ET CARRIERES V.18 avril 2008 RÉFÉRENTIEL INTERMINISTÉRIEL DU RESPONSABLE DU CONSEIL EN MOBILITÉ ET CARRIERES (DOCUMENT DE BASE : FICHE RIME, 2006) Le protocole d accord du 21 novembre 2006 relatif à la formation professionnelle

Plus en détail

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Janvier 2010, Révisée en octobre 2012 1 BUT POURSUIVI PAR LA POLITIQUE

Plus en détail

ASH-63. Livret d accueil. année scolaire 2011-2012

ASH-63. Livret d accueil. année scolaire 2011-2012 ASH-63 Livret d accueil de l auxiliaire de vie scolaire année scolaire 2011-2012 Inspection académique du Puy-de-Dôme Cité Administrative - rue Pélissier Circonscription ASH Bâtiment P - 5 ème étage -

Plus en détail

LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL POUR L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE. Académie de la Réunion 2009 2012

LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL POUR L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE. Académie de la Réunion 2009 2012 LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL POUR L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE Académie de la Réunion 2009 2012 PREFACE DE MONSIEUR L INSPECTEUR D ACADEMIE L Education Physique et Sportive, discipline d enseignement,

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Ils constituent un cadre pour l organisation, le pilotage et l évaluation du dispositif et doivent servir de base à sa «labellisation».

Ils constituent un cadre pour l organisation, le pilotage et l évaluation du dispositif et doivent servir de base à sa «labellisation». COURS NATIONAUX INTEGRES dans la scolarité primaire Circonscription du Pays de Gex Éléments pour une contractualisation du partenariat entre - l Education nationale, - les sections nationales et les associations

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION 2015-2016 Personnels en contrats aidés sur des missions d'aide à la scolarisation des élèves handicapés

OFFRE DE FORMATION 2015-2016 Personnels en contrats aidés sur des missions d'aide à la scolarisation des élèves handicapés OFFRE DE FORMATION 2015-2016 Personnels en contrats aidés sur des missions d'aide à la scolarisation des élèves handicapés Formation "adaptation à l'emploi" obligatoire pour toute personne venant d'être

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel

Plus en détail

ANNEXE 1 REFERENTIEL DE FORMATION ANIMATEUR DE JEUNES SAPEURS-POMPIERS

ANNEXE 1 REFERENTIEL DE FORMATION ANIMATEUR DE JEUNES SAPEURS-POMPIERS ANNEXE 1 REFERENTIEL DE FORMATION ANIMATEUR DE JEUNES SAPEURS-POMPIERS 1 Finalité de la formation Le référentiel de formation a pour objet de décrire le parcours à suivre par l apprenant pour acquérir

Plus en détail

Toulouse, le 7 février 2011

Toulouse, le 7 février 2011 Toulouse, le 7 février 2011 Le Recteur de l académie de Toulouse à Messieurs les inspecteurs d académie-dsden Mesdames et Messieurs les chefs des établissements d enseignement publics et privés sous contrat

Plus en détail

Enseignement spécialisé

Enseignement spécialisé Enseignement spécialisé 1 1. Définitions du handicap Dans la prise en charge globale d'un enfant on distingue généralement trois champs d'intervention : l'éducatif (renvoyant à l'éducation spécialisée),

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX 1 RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX La santé des élèves constitue un enjeu d'importance pour l'ecole : son incidence sur les apprentissages et la réussite scolaire,

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

ANNEXE II Fonction publique territoriale

ANNEXE II Fonction publique territoriale ANNEXE II Fonction publique territoriale Support d entretien annuel d évaluation du personnel départemental pour l année 2011 ENTRETIEN PROFESSIONNEL Bilan de l année 2010 Objectifs de l année 2011 INFORMATIONS

Plus en détail

ACTIVITES PROFESSIONNELLES DE FORMATION : BACHELIER EN GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

ACTIVITES PROFESSIONNELLES DE FORMATION : BACHELIER EN GESTION DES RESSOURCES HUMAINES MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION ACTIVITES

Plus en détail

Version du 1 er décembre 2008 REFERENTIEL INTERMINISTERIEL

Version du 1 er décembre 2008 REFERENTIEL INTERMINISTERIEL Version du 1 er décembre 2008 REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DE LA FONCTION «RESSOURCES HUMAINES» DU CADRE DE PROXIMITE (DOCUMENT DE BASE : HORS RIME) Le présent référentiel récapitule les éléments de la

Plus en détail

ANNEXE I. Modalités de mise en place de l entretien professionnel pour les agents relevant de la fonction publique territoriale

ANNEXE I. Modalités de mise en place de l entretien professionnel pour les agents relevant de la fonction publique territoriale ANNEXE I Modalités de mise en place de l entretien professionnel pour les agents relevant de la fonction publique territoriale Le Département des Hauts-de-Seine substitue, à titre expérimental, au titre

Plus en détail

Livret de formation. Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Ministère chargé des affaires sociales. Etablissement de formation.

Livret de formation. Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Ministère chargé des affaires sociales. Etablissement de formation. Ministère chargé des affaires sociales Etablissement de formation Nom du candidat Prénoms du candidat Livret de formation Diplôme d Etat d éducateur spécialisé LE PRESENT LIVRET COMPREND 1 Présentation

Plus en détail

PROTOCOLE DE RENOUVELLEMENT OU D ARRÊT D ACCOMPAGNEMENT À LA VIE SCOLAIRE D UN ÉLÈVE HANDICAPÉ ÉVALUATION POUR L ANNÉE SCOLAIRE 20 /20

PROTOCOLE DE RENOUVELLEMENT OU D ARRÊT D ACCOMPAGNEMENT À LA VIE SCOLAIRE D UN ÉLÈVE HANDICAPÉ ÉVALUATION POUR L ANNÉE SCOLAIRE 20 /20 INSPECTION ACADÉMIQUE DE SAÔNE-ET-LOIRE MAISON DÉPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPÉES Renouvellement à l identique Modification PROTOCOLE DE RENOUVELLEMENT OU D ARRÊT D ACCOMPAGNEMENT À LA SCOLAIRE D

Plus en détail

ACADEMIE DE NICE MODELE DE CONVENTION DE PARTENARIAT. Le «Lycée des Métiers» du. L entreprise

ACADEMIE DE NICE MODELE DE CONVENTION DE PARTENARIAT. Le «Lycée des Métiers» du. L entreprise ACADEMIE DE NICE MODELE DE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE Le «Lycée des Métiers» du.. Et L entreprise. Page 1/6 CONVENTION DE PARTENARIAT VU le code de l éducation, et notamment ses articles D. 335-1

Plus en détail

LES PRINCIPES DE LA FORMATION

LES PRINCIPES DE LA FORMATION LES PRINCIPES DE LA FORMATION 1 SOMMAIRE I.L évolution de la législation p 3 II. La formation, un élément essentiel de la mise en œuvre des missions de service public p 3 III. La formation répond à de

Plus en détail

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION : BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION : BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION EPREUVE

Plus en détail

L INTEGRATION D UN NOUVEAU COLLABORATEUR

L INTEGRATION D UN NOUVEAU COLLABORATEUR L INTEGRATION D UN NOUVEAU COLLABORATEUR «Rien ne sert de bien sélectionner, il faut aussi savoir intégrer à point!» Si un recrutement réussi dépend avant toute chose d une solide procédure de sélection,

Plus en détail

CAHIER des CRITERES QUALITE de L ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE à la VALIDATION des ACQUIS de L EXPERIENCE (VAE)

CAHIER des CRITERES QUALITE de L ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE à la VALIDATION des ACQUIS de L EXPERIENCE (VAE) CAHIER des CRITERES QUALITE de L ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE à la VALIDATION des ACQUIS de L EXPERIENCE (VAE) Préambule La loi de Modernisation sociale du 17 janvier 2002 permet à tout individu disposant

Plus en détail

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL POUR LES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX A COMPTER DU 1 ER JANVIER 2015

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL POUR LES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX A COMPTER DU 1 ER JANVIER 2015 Centre De Gestion FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA NIEVRE NOTE INFORMATION N 4 /2015 Service Documentation : F. MORVAN L ENTRETIEN PROFESSIONNEL POUR LES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX A COMPTER DU 1

Plus en détail

DOCUMENT INDIVIDUEL DE PRISE EN CHARGE

DOCUMENT INDIVIDUEL DE PRISE EN CHARGE I J A Services à Domicile DOCUMENT INDIVIDUEL DE PRISE EN CHARGE Le présent document est conclu entre, d'une part : Les Services à Domicile de l'ija 131 rue Royale 59000 LILLE représentés par Madame Béatrice

Plus en détail

La formation professionnelle des salariés : principes généraux

La formation professionnelle des salariés : principes généraux 2 nd forum des associations Juin 2013 - Goyave La formation professionnelle des salariés : principes généraux Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi

Plus en détail

L entretien professionnel à titre pérenne

L entretien professionnel à titre pérenne L entretien professionnel à titre pérenne Le décret n 2014-1526 du 16 décembre 2014 a définitivement substitué l entretien professionnel à la notation pour l évaluation de l ensemble des fonctionnaires

Plus en détail

1.2.a ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE - REGIME 1. DOCUMENT 8 bis DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION

1.2.a ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE - REGIME 1. DOCUMENT 8 bis DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION 1.2.a ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE - REGIME 1 DOCUMENT 8 bis DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION 1. La présente demande émane du réseau : X (1) Communauté française O (1) Provincial et communal

Plus en détail

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien,

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien, Direction des Ressources Humaines PSYCHOLOGUE J PSYCHOLOGUE A LA CELLULE ACCUEIL FAMILIAL ET MISSION ADOPTION POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Solidarités Service : Direction

Plus en détail

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016 PLAN D ACTIONS - / Annexe I Chacune des 16 priorités retenues par Cap devant! dans son projet associatif est assortie d une série d objectifs opérationnels. Chaque objectif opérationnel vise un résultat

Plus en détail

Guide de la notation 2014

Guide de la notation 2014 Guide de la notation 2014 Saint Martin d Hères, le 31 décembre 2014 Note d information n 14.43 Nos réf. : SF/SA Contact : carrieres@cdg38.fr Nous vous transmettons la procédure concernant la notation au

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

COMPETENCES INFIRMIERES 1

COMPETENCES INFIRMIERES 1 COMPETENCES INFIRMIERES 1 Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine des soins infirmiers Communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins Concevoir et conduire

Plus en détail

Ressources humaines Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223

Ressources humaines Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223 Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223 RESPONSABLE DE RESSOURCES HUMAINES Code : GRH01 Responsable de ressources humaines FPEGRH01 Il définit et met en œuvre la politique de ressources

Plus en détail

Employés «vie scolaire» dans les écoles primaires

Employés «vie scolaire» dans les écoles primaires Employés «vie scolaire» dans les écoles primaires Division de l'organisation scolaire (DIPER 3) Affaire suivie par Véronique Manigaut Téléphone 03 86 72 20 58 Fax 03 86 51 21 30 Mél. diper489@ac-dijon.fr

Plus en détail

VADEMECUM DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES A MI-TEMPS EN MASTER 2 et ADMIS AU CRPE 2015-2016

VADEMECUM DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES A MI-TEMPS EN MASTER 2 et ADMIS AU CRPE 2015-2016 VADEMECUM DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES A MI-TEMPS EN MASTER 2 et ADMIS AU CRPE 2015-2016 Documents de référence : - Arrêté du 1 er juillet 2013 relatif au référentiel de compétences professionnelles

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014

FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014 FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014 1 SOMMAIRE 1) Textes de référence 2) Cadrage départemental 3) Charte du tuteur : rôle et missions 4) Les outils des professeurs des écoles

Plus en détail

LIVRET DE PRÉSENTATION DE LA PROCÉDURE DE VALIDATION D ACQUIS DE L EXPÉRIENCE POUR L ACCÈS AUX QUALIFICATIONS FÉDÉRALES

LIVRET DE PRÉSENTATION DE LA PROCÉDURE DE VALIDATION D ACQUIS DE L EXPÉRIENCE POUR L ACCÈS AUX QUALIFICATIONS FÉDÉRALES Livret de présentation de la procédure de Validation d Acquis de l Expérience pour l accès aux qualifications fédérales. PARTIE 1 du dossier : RECEVABILITE PARTIE 2 du dossier : ANALYSE DE L EXPERIENCE

Plus en détail

Le Recteur de l Académie de Bordeaux Chancelier des Universités

Le Recteur de l Académie de Bordeaux Chancelier des Universités Le Recteur de l Académie de Bordeaux Chancelier des Universités à Mesdames et Messieurs les inspecteurs d académie, directeurs des services départementaux de l Education Nationale Mesdames et Messieurs,

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL 2015 (Décret N 2014 1526 du 18/12/14)

COMPTE-RENDU DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL 2015 (Décret N 2014 1526 du 18/12/14) COMPTE-RENDU DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL 2015 (Décret N 2014 1526 du 18/12/14) INFORMATIONS SUR L AGENT EVALUE Direction Service Lieu d affectation AGENT CONCERNE NOM Prénom Libellé du poste Cf. détail

Plus en détail

Dossier de demande de formation 2014 de Surveillants de nuit qualifiés Maîtresses de maison

Dossier de demande de formation 2014 de Surveillants de nuit qualifiés Maîtresses de maison Dossier de demande de formation 2014 de Surveillants de nuit qualifiés Maîtresses de maison 1 Vous sollicitez une formation de surveillant de nuit ou de maîtresse de maison et vous avez besoin de plusieurs

Plus en détail

EVALUATION DE L AUTONOMIE DE L ELEVE

EVALUATION DE L AUTONOMIE DE L ELEVE EVALUATION DE L AUTONOMIE DE L ELEVE L élève est-il accompagné OUI NON Si, oui, ouverture de droit jusqu au : Nombre d heures allouées : Niveau de classe actuelle : année suivante : Temps de scolarisation

Plus en détail

Rapport relatif à la procédure de mobilisation des experts pour la production d expertise dans le champ sanitaire

Rapport relatif à la procédure de mobilisation des experts pour la production d expertise dans le champ sanitaire Rapport relatif à la procédure de mobilisation des experts pour la production d expertise dans le champ sanitaire Document soumis au conseil d administration du 19 décembre 2013 En tant qu agence sanitaire

Plus en détail

Parcours des personnes en situation de handicap

Parcours des personnes en situation de handicap 2014 Parcours des personnes en situation de handicap Établissement médico-social (E.M.S.) Maternelle Maternelle IES, IEM,IME classe CLIS classe ordinaire Établissement médico-social (E.M.S.) Élémentaire

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES

GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES 1/7 GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES PROMOUVOIR LE PARTAGE D'EXPERIENCES POSITIVES ET LA PARTICIPATION CITOYENNE La Pairémulation Une forme de soutien mutuel pour stimuler et soutenir l accès

Plus en détail

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire présentant une déficience langagière Document d information et critères d admissibilité du service Document révisé : Juin 2014 1. Présentation

Plus en détail

PRINCIPES ORGANISATEURS 1- UN DECOUPAGE REGIONAL ET UN PARTENARIAT ACADEMIQUE. La directrice de l agence pour l enseignement français à l étranger

PRINCIPES ORGANISATEURS 1- UN DECOUPAGE REGIONAL ET UN PARTENARIAT ACADEMIQUE. La directrice de l agence pour l enseignement français à l étranger La directrice de l agence pour l enseignement français à l étranger à mesdames et messieurs les chefs des postes diplomatiques et consulaires à l attention de mesdames et messieurs les conseillers de coopération

Plus en détail

Situation évaluateur formalisme

Situation évaluateur formalisme LA PERENNISATION DE L'ENTRETIEN PROFESSIONNEL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE REFERENCES : - loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée, portant droits et obligations des fonctionnaires, et notamment

Plus en détail

Fiche info Service Carrières

Fiche info Service Carrières Fiche info Service Carrières L entretien professionnel Thème : Déroulement de carrière février 15 Textes de référence Décret n 86-473 du 14 mars 1986 relatif aux conditions générales de notation des fonctionnaires

Plus en détail

3IE - TALIS Métiers du Sanitaire & du Médico - Social

3IE - TALIS Métiers du Sanitaire & du Médico - Social 3IE - TALIS Métiers du Sanitaire & du Médico - Social Évaluation Externe / Évaluation Interne / Aide Médico - Psychologique / Assistant de soins en gérontologie / Préparation au concours DEAMP / Accompagnement

Plus en détail

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE SUPERIEURE EPREUVE DU CAS PRATIQUE

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE SUPERIEURE EPREUVE DU CAS PRATIQUE PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE SUPERIEURE EPREUVE DU CAS PRATIQUE RAPPEL DU SUJET : Secrétaire administratif de classe supérieure, vous êtes gestionnaire du

Plus en détail

Titre III : Médecine de prévention.

Titre III : Médecine de prévention. Titre III : Médecine de prévention. Article 10 Modifié par Décret n 2011-774 du 28 juin 2011 - art. 19 Un service de médecine de prévention, dont les modalités d organisation sont fixées à l article 11,

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 Introduction Depuis plusieurs années, CHAULGNES s est fortement engagée en faveur de la jeunesse considérée comme un champ d action

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE L ASH

GUIDE PRATIQUE DE L ASH GUIDE PRATIQUE DE L ASH ADAPTATION SCOLAIRE ET SCOLARISATION DES ELEVES HANDICAPES La loi du 11 février 2005 a fixé les obligations nationales en faveur des personnes handicapées. Trois grands principes

Plus en détail