Les rêves et le pouvoir des images

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les rêves et le pouvoir des images"

Transcription

1 Les rêves et le pouvoir des images Si certaines personnes notent leurs rêves au réveil, actant ainsi le récit rêvé dans le réel, d autres ne se rappellent d aucunes images de leurs rêves et ne sont pas en mesure de les raconter, de les identifier, ni de les saisir. Car dans les rêves, si récits et images s entremêlent, notre esprit endormi emprunte un chemin narratif imaginaire bien souvent inconscient Sigmund Freud l a démontré à la limite de l entendement et sans traces immédiates. Pourtant des fragments de rêve demeurent bel et bien en nous et refont surface d une façon ou d une autre. Le rêve s inscrit effectivement dans une réalité singulière et s inspire d un monde à la fois ancré dans la réalité et déconnecté. Le rêve peut partir de notre quotidien, s inscrire au-dedans de lui, mais aussi réapparaître dans celui-ci. Cependant, le rêve devient également Autre. Il constitue une

2 ouverture imagée et imaginée vers l ailleurs, vers des conditions de possibilités sans limites, sans contraintes si ce n est la rationalité que nous impose parfois notre esprit même endormi. Les rêves restent divers et deviennent narrations. Dans nos rêves, il nous arrive parfois d emprunter différentes énonciations. Nous sommes par exemple le personnage principal, narrateur omniscient, ou nous sommes extérieurs à l histoire qui s écrit, regardant de loin l action en train de se faire, extérieurs à notre propre rêve. Nos rêves sont nôtres, nous sommes partie prenante de nos rêves, mais ils restent aussi lointains, insaisissables et demeurent des récits de l esprit, identifiables, mais pas toujours interprétables. Ils participent pourtant à la construction de notre identité qu ils soient des récits introspectifs ou abstraits. Ils existent par leur force extérieure tout en émanant de nous. Le rêve développe ainsi un extérieur narratif, produit des images auxquelles notre esprit s identifie le temps d une nuit. L exposition «Se souvenir de la lumière» des deux artistes Joana Hadjithomas & Khalil actuellement présentée au Jeu de Paume jusqu au 25 septembre 2016, propose une réflexion artistique sur le pouvoir des images et des récits qu ils soient réels ou fictionnels. Interrogeant un nouveau rapport à la représentation artistique de la réalité et à la production d images, les deux artistes s intéressent tout particulièrement à l histoire oubliée et aux non-dits de leur pays d origine, le Liban. Autour de cette thématique et de la survivance des images et des récits, Hadjithomas & cherchent à faire émaner des traces visuelles et narratives qui n ont pas pour but de légitimer une réalité oubliée, mais plutôt de déplacer les limites de l imaginaire du spectateur. Les artistes ont par exemple inventé un personnage fictif, Abdallah Farah, photographe qui aurait notamment produit des cartes postales pendant les guerres civiles libanaises qu il

3 aurait par la suite brûlées au vu des conséquences de la guerre et des bombardements. Ces cartes postales deviennent comme des vestiges, chaque spectateur est libre d emporter avec lui l une des cartes postales imaginées et «affectées par une violence passée» (propos recueillis dans l émission France Culture du 13 juin 2016, La Grande table, consacrée aux deux artistes). C est autour de ce personnage également que Hadjithomas & débutent leur projet intitulé Images latentes. L histoire du photographe s écrit alors. Abdallah Farah aurait entrepris de ne plus faire développer ses pellicules prises pendant la guerre mais de décrire ou d imaginer par le biais d une courte description ce qui avait été pris en photographie sur les pellicules. Au Jeu de Paume, toute une installation d images latentes est ainsi donnée à voir ou plutôt à lire : des pellicules sont elles-mêmes prises en photographie sur fond noir et à côté de chacune d elles se trouve la description de ce qui pourrait apparaître sur la photographie si celle-ci était développée. Devenant ainsi des images lisibles, mais invisibles pour le spectateur, c est à ce dernier de laisser son imagination développer l image. Wonder Beirut ( ), «Carte postale de guerre # 1/18. D après Un souvenir de Beyrouth», Joana Hadjithomas & Khalil

4 Mais c est véritablement tout le travail documentaire des deux artistes sur le camp de Khiam du Liban, Khiam , qui reste très significatif de leur réflexion sur l empreinte du passé dans le présent et le pouvoir des images. Pendant la guerre du Liban, le camp de Khiam est une prison non officielle gérée par l Armée du Liban Sud et sous le commandement des Israéliens. De 1985 à 2000, un grand nombre de Libanais vont être faits prisonniers dans ce camp et seront torturés. Le document accompagnant l exposition du Jeu de Paume l explique bien : «Le film Khiam (2008) interroge la représentation d un lieu dont aucune image n est visible, le camp de Khiam, resté inaccessible jusqu au retrait des troupes d Israël et de sa milice supplétive, l Armée du Liban Sud, en mai 2000». Dans ce film, Hadjithomas & ont interrogé des anciens détenus sur leurs conditions de détention. C est ici aux récits et aux souvenirs narrés de produire l image du camp inexistante autrement. Khiam (2008), Joana Hadjithomas & Khalil Dans l un des témoignages, deux des détenus reviennent d ailleurs sur la thématique du rêve. L un d entre eux évoque le rêve comme la construction d un imaginaire lui permettant de surmonter la situation présente. L autre ancien détenu évoque le pouvoir du rêve comme inspiration collective. Il fait référence aux discussions entre détenus et au rêve

5 comme moyen de produire des imaginaires extérieurs. Cette évocation du rêve de la part des anciens détenus résonne au sein même du travail de Hadjithomas & de façon générale. Le rêve devient une production d images, une représentation et un imaginaire en soi. Le pouvoir du rêve existe en tant que pouvoir et production d images que l on pourrait presque qualifier de latentes si l on reprend le concept des deux artistes. Dans l émission de France Culture, Hadjithomas n évoque pas directement cette œuvre, mais prononce cette phrase percutante au sujet de leurs projets artistiques : «On voulait mettre des images sur cet imaginaire sans images». On peut considérer que cette phrase s applique tout aussi bien à leur travail qu au travail du rêve et de l imaginaire. Le rêve devient lui aussi une nouvelle production d images et de narrations autour d un imaginaire qui existe mais qui reste aussi, bien qu inspirant, sans traces formelles mais à explorer Khiam (2008), Joana Hadjithomas & Khalil

Fiche de synthèse «interlangue» Situation d évaluation «Ciné-club»

Fiche de synthèse «interlangue» Situation d évaluation «Ciné-club» LANGUES VIVANTES Informer et accompagner les professionnels de l éducation ÉVALUATION CYCLES 2 3 4 Fiche de synthèse «interlangue» Situation d évaluation «Ciné-club» COMPOSANTE(S) DU SOCLE COMMUN D1-2

Plus en détail

Dans mes mains (Nocturne) 2012, Les oublis 2015, dessins superposés Dans mes mains, 2015 huile sur toile et lavis faïence émaillée

Dans mes mains (Nocturne) 2012, Les oublis 2015, dessins superposés Dans mes mains, 2015 huile sur toile et lavis faïence émaillée CAHIER PÉDAGOGIQUE Françoise PETROVITCH S absenter Au FRAC PACA du 2 juillet au 30 octobre 2016 Voici quelques éléments d informations complémentaires au dossier d accompagnement, des entrées, des notions,

Plus en détail

Inspection académique du Bas-Rhin. 03/88/45/92/ STRASBOURG Cédex

Inspection académique du Bas-Rhin. 03/88/45/92/ STRASBOURG Cédex Opération "L'art à l'école" 2006/2007 - Une collaboration - Education Nationale: Circonscription de Sélestat / Ville de Sélestat/Office de la culture de Sélestat FRAC Alsace L art vidéo est constitué de

Plus en détail

Images Latentes, 3ème volet du projet Wonder Beirut, J. Hadjithomas de Khalil Joreige ( )

Images Latentes, 3ème volet du projet Wonder Beirut, J. Hadjithomas de Khalil Joreige ( ) Images Latentes, 3ème volet du projet Wonder Beirut, J. Hadjithomas de Khalil Joreige (1997-2006) Le cercle de confusion, Joana Hadjithomas de Khalil Joreige (1997) La limite visible de l autre, Joana

Plus en détail

LE CINEMA INTRODUCTION

LE CINEMA INTRODUCTION LE CINEMA INTRODUCTION Le film est constitué d images fixes : les photogrammes En passant à un certain rythme dans un projecteur, ils donnent une image agrandie en mouvement. De même que la photographie,

Plus en détail

EXPLOITATION PEDAGOGIQUE D UN FILM : Généralités. Avant la projection

EXPLOITATION PEDAGOGIQUE D UN FILM : Généralités. Avant la projection EXPLOITATION PEDAGOGIQUE D UN FILM : Généralités 1 Avant la projection DES SITUATIONS DE RECEPTION Il est important de préparer les élèves à la projection : attitudes, règles de vie, les mettre en appétit

Plus en détail

Christian Milat Université d Ottawa

Christian Milat Université d Ottawa Jean-Pierre Boulé & Arnaud Genon, Hervé Guibert, l écriture photographique ou le miroir de soi Lyon, Presses universitaires de Lyon, coll. «A (etc.)», 2015, 273 p. Christian Milat Université d Ottawa Ce

Plus en détail

Médiathèque Louis Aragon - Martigues

Médiathèque Louis Aragon - Martigues Médiathèque Louis Aragon - Martigues 1 La prise de note pendant la lecture Pistes pour analyser le roman Structurer sa présentation et donner son avis Médiathèque Louis Aragon - Martigues 2 Noter ses impressions

Plus en détail

L écriture du souvenir dans Au cœur de la tempête de Will Eisner. (Paris, Delcourt, 2009).

L écriture du souvenir dans Au cœur de la tempête de Will Eisner. (Paris, Delcourt, 2009). L écriture du souvenir dans Au cœur de la tempête de Will Eisner. (Paris, Delcourt, 2009). Fiche pédagogique proposée par Guillaume Duez Professeur de Lettres classiques Collège Rol Tanguy Champigny-sur-Marne

Plus en détail

EXPLOITATION PEDAGOGIQUE D UN FILM : Généralités. Avant la projection

EXPLOITATION PEDAGOGIQUE D UN FILM : Généralités. Avant la projection EXPLOITATION PEDAGOGIQUE D UN FILM : Généralités 1 Avant la projection DES SITUATIONS DE RECEPTION Il est important de préparer les élèves à la projection : attitudes, règles de vie, les mettre en appétit

Plus en détail

Joana HADJITHOMAS & Khalil JOREIGE

Joana HADJITHOMAS & Khalil JOREIGE Joana HADJITHOMAS & Khalil JOREIGE... «Tels des oasis dans le désert» ÉGLISE DES CÉLESTINS illustration Lino e 63 FESTIVAL D'AVIGNON 9-29 juillet 12h-19h EXPOSITION - ÉGLISE DES CÉLESTINS conception et

Plus en détail

du monde qui nous entoure? Cette question est inévitable pour tenter de «qualifier» l image, non

du monde qui nous entoure? Cette question est inévitable pour tenter de «qualifier» l image, non Le don et l image EMMANUEL VERGÈS Dans une société où l image est omniprésente, peut-on envisager un rapport entre les gens et les images autre que relevant du spectaculaire? Pour le dire autrement, l

Plus en détail

Commentaire Composé sur "Dora Bruder" de Patrick Modiano

Commentaire Composé sur Dora Bruder de Patrick Modiano Education Anonym Commentaire Composé sur "Dora Bruder" de Patrick Modiano Essai Commentaire composé sur Dora Bruder de Patrick Modiano 5 10 15 20 25 30 Au XXe siècle la littérature du monde francophone

Plus en détail

Le cinéma en classe de langue. Apports linguistiques et culturels

Le cinéma en classe de langue. Apports linguistiques et culturels Le cinéma en classe de langue Apports linguistiques et culturels Les objectifs du parcours - Renouveler ses pratiques pédagogiques avec le cinéma - Savoir rechercher et identifier des supports cinématographiques

Plus en détail

ÉCRIRE. Autoévaluation

ÉCRIRE. Autoévaluation 1 Réfléchissez à chaque tâche ci-dessous. Servez-vous de l échelle d appréciation suivante : 1. Je ne le fais pas encore, mais je le mets dans mon 2. Je commence à 3. Je peux 4. Je peux avec grande 2 Inscrivez

Plus en détail

FORMATION AU NUMÉRIQUE RÉFORME DU COLLÈGE. Petit-Manoir, mars 2016

FORMATION AU NUMÉRIQUE RÉFORME DU COLLÈGE. Petit-Manoir, mars 2016 FORMATION AU NUMÉRIQUE RÉFORME DU COLLÈGE Petit-Manoir, mars 2016 OBJECTIFS DE FORMATION Connaître dans les nouveaux programmes ce qui a trait au numérique. Pour chaque thématique abordée, comprendre les

Plus en détail

*** Répartition cycle 3 *** - ENSEIGNEMENTS ARTISTIQUES- Arts plastiques. » Se repérer dans les étapes de la réalisation. classe.

*** Répartition cycle 3 *** - ENSEIGNEMENTS ARTISTIQUES- Arts plastiques. » Se repérer dans les étapes de la réalisation. classe. Compétences *** Répartition cycle 3 *** - ENSEIGNEMENTS ARTISTIQUES- Expérimenter, créer produire, Mettre en artistique Arts plastiques un projet pratique, celle de ses pairs ; établir une relation avec

Plus en détail

ÉVALUATION. Fiche de synthèse «interlangue» Situation d évaluation «Séjour linguistique»

ÉVALUATION. Fiche de synthèse «interlangue» Situation d évaluation «Séjour linguistique» ÉVALUATION Informer et accompagner les professionnels de l éducation CYCLES 2 3 4 LANGUES VIVANTES Fiche de synthèse «interlangue» Situation d évaluation «Séjour linguistique» COMPOSANTE(S) DU SOCLE COMMUN

Plus en détail

Français Analyse textes

Français Analyse textes Français Analyse textes Leçon No 1 Les types de textes et d images (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Physique) Page 1 Objectifs pédagogiquesp Comprendre la diversité des formes de représentation de

Plus en détail

Démarche pour la rédaction d un article (à mettre en lien avec le calendrier du projet)

Démarche pour la rédaction d un article (à mettre en lien avec le calendrier du projet) Démarche pour la rédaction d un article (à mettre en lien avec le calendrier du projet) Présentation du projet à la classe (le plus rapidement possible) Présentation du numéro 1 en ligne pour donner une

Plus en détail

Création octobre 2011 Compagnie Singe diesel

Création octobre 2011 Compagnie Singe diesel Création octobre 2011 Compagnie Singe diesel 18, rue Saint Valentin singediesel@gmail.com www.singediesel.g uilers.org Les Images de Michel Synopsis : C est la guerre, Michel est un jeune soldat. Parce

Plus en détail

Photo-expression dans La Classe De FLE. Par Iim Siti Karimah Universitas Pendidikan Indonesia

Photo-expression dans La Classe De FLE. Par Iim Siti Karimah Universitas Pendidikan Indonesia Photo-expression dans La Classe De FLE Par Iim Siti Karimah Universitas Pendidikan Indonesia Les photos sont diversifiées: Les époques doivent etre varies. Par exemple : photographie de 1898 a nos jours.

Plus en détail

ANNEXE 1 DEMANDE DE CANDIDATURE A LABELLISATION. Comité départemental du Centenaire Département de l Essonne (91) DEMANDEUR

ANNEXE 1 DEMANDE DE CANDIDATURE A LABELLISATION. Comité départemental du Centenaire Département de l Essonne (91) DEMANDEUR ANNEXE 1 DEMANDE DE CANDIDATURE A LABELLISATION Comité départemental du Centenaire Département de l Essonne (91) Type d organisation / raison sociale DEMANDEUR Nom de l organisation Adresse postale Téléphone

Plus en détail

LANGUES VIVANTES. Fiche de synthèse «interlangue» Situation d évaluation : «Rédiger une quatrième de couverture» ÉVALUATION

LANGUES VIVANTES. Fiche de synthèse «interlangue» Situation d évaluation : «Rédiger une quatrième de couverture» ÉVALUATION ÉVALUATION Informer et accompagner les professionnels de l éducation CYCLES 2 3 4 LANGUES VIVANTES COMPOSANTE(S) DU SOCLE COMMUN Fiche de synthèse «interlangue» Situation d évaluation : «Rédiger une quatrième

Plus en détail

LANGAGE : Dimension communicationnelle

LANGAGE : Dimension communicationnelle LANGAGE : Dimension communicationnelle Phrases simples. -parler -échanger -écouter Cycle 1 Cycle 2-3 -Répondre aux sollicitations de l adulte en se faisant comprendre. -Engager une conversation avec les

Plus en détail

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUES

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUES NOM : PRÉNOM : COLLÈGE DE ROCHEBRUNE 309 Chemin des Ecoles 74120 MEGEVE MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUES NIVEAU A1 LIRE Je peux comprendre des messages simples et brefs (carte postale ) en relevant

Plus en détail

Séminaire langage oral et écrit

Séminaire langage oral et écrit Les affichages : un support pour le langage scriptural I Le langage scriptural à l école maternelle Le langage constitue à l école maternelle le premier des domaines d activités. Son apprentissage doit

Plus en détail

Raconter une histoire

Raconter une histoire Comprendre un texte Raconter une histoire Raconter une histoire c est raconter une suite de faits, d événements. Raconter une histoire c est raconter une suite de faits, d événements. Pour faire cela,

Plus en détail

Merci à Claire Bottineau, professeur au collège de la plaine des Glacis à La Ferté-sous-Jouarre (77), qui a inspiré en partie ce travail.

Merci à Claire Bottineau, professeur au collège de la plaine des Glacis à La Ferté-sous-Jouarre (77), qui a inspiré en partie ce travail. Une inter-séquence pour faire le lien entre le projet pédagogique de français, le programme d histoire et une sortie au château de Versailles : l écriture d une nouvelle fantastique en classe de quatrième

Plus en détail

Année scolaire Nathalie DUQUERROUX DDEC47

Année scolaire Nathalie DUQUERROUX DDEC47 Année scolaire 2012 2013 Nathalie DUQUERROUX DDEC47 DESCRIPTIF DU PROJET Dérouler sur une année Produire par un moyen vidéo ( film, bande son, montage ) Adapter les propositions en fonction des niveaux

Plus en détail

La (science-)fiction ça sert à quoi? Dr. Marc Atallah Directeur de la Maison d Ailleurs MER-1 UNIL

La (science-)fiction ça sert à quoi? Dr. Marc Atallah Directeur de la Maison d Ailleurs MER-1 UNIL La (science-)fiction ça sert à quoi? Lieux communs En général, la fiction est perçue 1/ comme opposée à la réalité ; 2/ comme opposée à la vérité ; 3/ comme exclusivement divertissante ; 4/ comme peu sérieuse

Plus en détail

Sémiotique des Médias

Sémiotique des Médias Sémiotique des Médias Le genre du documentaire audiovisuel Cours V : Description et classification du contenu des segments audiovisuels Peter Stockinger Séminaire de DESS à l'institut National des Langues

Plus en détail

BLOC NOTIONNEL- LE TEXTE NARRATIF

BLOC NOTIONNEL- LE TEXTE NARRATIF BLOC NOTIONNEL- LE TEXTE NARRATIF Les séquences textuelles dominantes Les textes littéraires sont majoritairement de types narratif et dramatique (dialogal). Ils peuvent aussi inclure des séquences textuelles

Plus en détail

Programme d'arts plastiques. Temps Espace Vocabulaire Catégorisation Les situations proposées

Programme d'arts plastiques. Temps Espace Vocabulaire Catégorisation Les situations proposées Programme d'arts plastiques 6ème L objet et l oeuvre 5ème Images, oeuvre et fiction Temps Espace Vocabulaire Catégorisation Les situations proposées L objet et les réalisations permettent d étudier des

Plus en détail

PETITES Z ESCAPADES AVANT LA PROJECTION

PETITES Z ESCAPADES AVANT LA PROJECTION PETITES Z ESCAPADES 6 courts-métrages d animation du studio FOLIMAGE à VALENCE Durée : 32 34 Ce programme présente deux techniques du cinéma d animation : le dessin animé et l animation de personnages

Plus en détail

Lectures en réseau : Contes étudiés : l La Belle au bois dormant éd Les petits cailloux,

Lectures en réseau : Contes étudiés :  l La Belle au bois dormant éd Les petits cailloux, Lectures en réseau : Princesses oubliées ou inconnues Ph. Lechermeieir et R. Dautremer Contes étudiés : l La Belle au bois dormant éd Les petits cailloux, Nathan (Grimm, ill. Nathalie Novi) l La princesse

Plus en détail

Programme détaillé de la Langue des Signes Française

Programme détaillé de la Langue des Signes Française Programme détaillé de la Langue des Signes Française 1 module (ou niveau) = 30 heures en moyenne A1 : Niveau introductif - Maîtriser les structures de bases de la LSF - Echanger de façon simple et directe

Plus en détail

Patrice Giorda, la radicalité de la lumière Par Patrice Giorda Propos recueillis par Maximilien Friche

Patrice Giorda, la radicalité de la lumière Par Patrice Giorda Propos recueillis par Maximilien Friche Patrice Giorda, la radicalité de la lumière Par Patrice Giorda Propos recueillis par Maximilien Friche Ayant eu l œil harponné par la lumière de certains tableaux, MN a décidé de rencontrer le peintre

Plus en détail

Fiche séquence simulation globale «Des vacances meurtrières» Classe CE2-CM1/école Jean Macé GILLES BITARD CP FLS Académie de la Guyane

Fiche séquence simulation globale «Des vacances meurtrières» Classe CE2-CM1/école Jean Macé GILLES BITARD CP FLS Académie de la Guyane Fiche séquence simulation globale «Des vacances meurtrières» Classe CE2-CM1/école Jean Macé GILLES BITARD CP FLS Académie de la Guyane Titre de la séance Séance 1 Présentation du projet Séance 2 Retour

Plus en détail

Françoise Nunez 6 mai au 28 juin 2015

Françoise Nunez 6 mai au 28 juin 2015 Françoise Nunez 6 mai au 28 juin 2015 D origine toulousaine, elle est venue à la photographie grâce à Jean Dieuzaide qui l a initiée au tirage noir et blanc. Mais c est sa rencontre avec Bernard Plossu

Plus en détail

DANSE UN CONCOURS POUR ADOLESCENTS

DANSE UN CONCOURS POUR ADOLESCENTS CAHIER EXPLICATIF ÉDITION 2016-2017 MAR- QUER LA DANSE UN CONCOURS POUR ADOLESCENTS CRÉDITS PHOTOS : ELIAS DJEMIL / eliasdjemil.com PRÉSENTATION Es-tu celui ou celle qui, à l écoute d une musique imagine

Plus en détail

Travail en bibliothèque

Travail en bibliothèque Travail en bibliothèque Remarques préliminaires : 1. Durant ces recherches en bibliothèque, il s agira du point de vue du langage, surtout d expression (vouloir parler) plutôt que de structuration de la

Plus en détail

Compétence 2 du Livret Personnel de Compétences

Compétence 2 du Livret Personnel de Compétences ANGLAIS Compétence 2 du Livret Personnel de Compétences Le travail en langues se concentre autour de cinq activités langagières : Ecouter, lire, parler, prendre part à une conversation et écrire. Le niveau

Plus en détail

LABEL CENTENAIRE FICHE DE CANDIDATURE

LABEL CENTENAIRE FICHE DE CANDIDATURE Fiche de candidature au label «Centenaire» - projets pédagogiques émanant des académies, établissements scolaires, réseau Scérén-CNDP, à soumettre au Comité académique LABEL CENTENAIRE FICHE DE CANDIDATURE

Plus en détail

LANGUES VIVANTES. Fiche de synthèse «interlangue» Situation d évaluation «Stage de découverte professionnelle» ÉVALUATION

LANGUES VIVANTES. Fiche de synthèse «interlangue» Situation d évaluation «Stage de découverte professionnelle» ÉVALUATION ÉVALUATION Informer et accompagner les professionnels de l éducation CYCLES 2 3 4 LANGUES VIVANTES COMPOSANTE(S) DU SOCLE COMMUN Fiche de synthèse «interlangue» Situation d évaluation «Stage de découverte

Plus en détail

Cours EDU Utilisation pédagogique des TIC Hiver 2011 Par Julie Beaupré

Cours EDU Utilisation pédagogique des TIC Hiver 2011 Par Julie Beaupré Cours EDU 2027 Utilisation pédagogique des TIC Hiver 2011 Par Julie Beaupré Premier cours EDU 2027 by Julie Beaupré est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas

Plus en détail

Dire mes émotions à travers les types de textes. PPCP TAT

Dire mes émotions à travers les types de textes. PPCP TAT Dire mes émotions à travers les types de. PPCP TAT Séance 1 : Les émotions dans tous leurs états! Support : une émission de télévision «C est pas sorcier : Joie, peur, colère, tristesse Que d'émotions!»

Plus en détail

Programmation Ce2 ARTS PLASTIQUES

Programmation Ce2 ARTS PLASTIQUES Programmation Ce2 ARTS PLASTIQUES - 2016-2017 PERIODE 1 Projets - Oeuvres - Titres Création d'un marque page Création d'un sousmain Illustrations de poésies Création d'une carte postale pour le concours

Plus en détail

Collège Antonin PERBOSC de LAFRANCAISE Année scolaire DIRE

Collège Antonin PERBOSC de LAFRANCAISE Année scolaire DIRE Laurence Pannetier Collège Antonin PERBOSC de LAFRANCAISE Année scolaire 2015-2016 Compétences, capacités, connaissances attendues en Maîtrise de la langue en 6ème DOMAINES ITEMS Niveau d'acquisition (ordre

Plus en détail

échappées du récit [au-delà du roman-photo] Didier Lemarchand Jean Antonini

échappées du récit [au-delà du roman-photo] Didier Lemarchand Jean Antonini échappées du récit [au-delà du roman-photo] Didier Lemarchand Jean Antonini 1/9 3 objets échappées du récit 1, une partition Un livre : 78 pages, 19,2 x18,6 cm, couverture en couleur 168 images en n&b,

Plus en détail

Progression Cycle 2 ARTS PLASTIQUES

Progression Cycle 2 ARTS PLASTIQUES Progression Cycle 2 ARTS PLASTIQUES - 2016-2017 Période Projets / Oeuvres / Titres Attendus de fin de cycle : - Réaliser et donner à voir, individuellement ou collectivement, des productions plastiques

Plus en détail

LE LIVRE ET L ENFANT

LE LIVRE ET L ENFANT LE LIVRE ET L ENFANT L idée de lire des livres aux bébés a été lancée en France, au début des années 80, par la psychiatre Marie Bonnafé. Avec son équipe elle s est notamment inspirée de recherches selon

Plus en détail

Introduction. Le travail de la Compagnie C Koi ce Cirk. Synopsis. Titre du spectacle : Sourde Oreille. Durée : 45 minutes

Introduction. Le travail de la Compagnie C Koi ce Cirk. Synopsis. Titre du spectacle : Sourde Oreille. Durée : 45 minutes Dossier Pédagogique Préambule Je suis un enfant du silence, né d une culture sourde que j essaie toujours d entendre ou de comprendre...né de parents sourds, j ai envie, à travers le théâtre d objets,

Plus en détail

La dictée à l adulte au cycle 2 : parler la langue de l écrit et se représenter l acte d écrire

La dictée à l adulte au cycle 2 : parler la langue de l écrit et se représenter l acte d écrire La dictée à l adulte au cycle 2 : parler la langue de l écrit et se représenter l acte d écrire Définition, principe de la dictée à l adulte (D après Lire, écrire, tome 2 : produire des textes, A.M Chartier,

Plus en détail

Compréhension de l oral

Compréhension de l oral Compréhension de l oral Comprendre des termes simples et des expressions élémentaires si l interlocuteur s exprime lentement et distinctement Comprendre une intervention brève si elle est claire et simple

Plus en détail

Le roman fantastique. La narration Approche du fantastique

Le roman fantastique. La narration Approche du fantastique Le roman fantastique La narration Approche du fantastique PRE-REQUIS PUBLIC Petit groupe d'élèves présents en France depuis un an, ayant bénéficié de 6 à 8 mois de cours de FLE. [Elèves «débutants»]. Niveau

Plus en détail

Proposition de séquence (9 séances ; 9 heures)

Proposition de séquence (9 séances ; 9 heures) Proposition de séquence (9 séances ; 9 heures) Le Testament français, roman des origines, origine du roman Préalable : nous proposons ici une séquence pour une classe de 3 e de bon niveau, Le Testament

Plus en détail

MELIA : évaluation des compétences en langues vivantes,

MELIA : évaluation des compétences en langues vivantes, MELIA : évaluation des compétences en langues vivantes, Écouter : Je peux comprendre des mots familiers et des expressions très courantes au sujet de moi-même et de ma famille et de l'environnement concret

Plus en détail

Sandrine Goessens. Rapport de Stage. Le Fresnoy Studio d Art Contemporain

Sandrine Goessens. Rapport de Stage. Le Fresnoy Studio d Art Contemporain Sandrine Goessens Rapport de Stage Le Fresnoy Studio d Art Contemporain Pour situer le Fresnoy Le Fresnoy Studio d art contemporain se situe à la limite des villes de Tourcoing et de Roubaix, ce grand

Plus en détail

«Projet écriture et arts visuels»

«Projet écriture et arts visuels» «Projet écriture et arts visuels» Propos introductifs Qu est-ce qu un projet? Le projet est une tâche : - définie et réalisée en groupe ; - impliquant une adhésion et une mobilisation de celui-ci ; - parce

Plus en détail

Bulletin officiel n 8 du 25 février2010 VI - Synthèse 1. Se construire - Individualisme et altérité - Recherche et affirmation de soi - La marge et la norme Capacités à l oral - Raconter - Se raconter

Plus en détail

Comprendre les textes au CP et au CE1*

Comprendre les textes au CP et au CE1* Comprendre les textes au CP et au CE1* Compétences liées à la compréhension des textes Objectifs d apprentissage : des savoirs et savoir-faire à mettre en place CP Activités à proposer CE1 du CP au CE1

Plus en détail

ANALYSE DE LA FONCTION DE L ART

ANALYSE DE LA FONCTION DE L ART ANALYSE DE LA FONCTION DE L ART Introduction Définition de l art (au sens de beaux-arts) : Activité désintéressée de l homme qui a pour but de créer le beau dans des œuvres d art. Ici désintéressé = qui

Plus en détail

Lire Piero de Baudoin en classe. Proposition pédagogique pour une classe de CM2

Lire Piero de Baudoin en classe. Proposition pédagogique pour une classe de CM2 Lire Piero de Baudoin en classe Proposition pédagogique pour une classe de CM2 Présentation de la BD Auteur : BAUDOIN Edmond Titre : Piero Editeur : Seuil coll. Roman graphique 128 p. 9 Difficulté de lecture

Plus en détail

L écrit, le secret, l intime, dans les Ateliers d écriture

L écrit, le secret, l intime, dans les Ateliers d écriture L écrit, le secret, l intime, dans les Ateliers d écriture Par Maryvonne COLLOT, orthophoniste, formatrice aux Ateliers Claude Chassagny Dans le cadre de ces soirées, j ai présenté une étude clinique de

Plus en détail

L évaluation du langage oral à l école maternelle. Viviane BOUYSSE, inspectrice générale de l Education nationale La Réunion, 25 novembre 2008

L évaluation du langage oral à l école maternelle. Viviane BOUYSSE, inspectrice générale de l Education nationale La Réunion, 25 novembre 2008 L évaluation du langage oral à l école maternelle Viviane BOUYSSE, inspectrice générale de l Education nationale La Réunion, 25 novembre 2008 Plan de l intervention 1. La juste place de l évaluation 1.1.

Plus en détail

RACONTER & EXPLIQUER. Le RECIT

RACONTER & EXPLIQUER. Le RECIT RACONTER & EXPLIQUER Le RECIT Peut-on expliquer ou résoudre un problème historique sans raconter? «L histoire est récit d événements : tout le reste en découle. Puisqu elle est d emblée un récit, elle

Plus en détail

George Georgiou. «Last Stop» 14 janvier au 8 mars 2015

George Georgiou. «Last Stop» 14 janvier au 8 mars 2015 George Georgiou «Last Stop» 14 janvier au 8 mars 2015 En 2008, après avoir passé les neuf dernières années en Europe de l'est et en Turquie, George Georgiou retourne à Londres. Surpris par la rapidité

Plus en détail

Repères de progressivité pour les enseignements artistiques

Repères de progressivité pour les enseignements artistiques Repères de progressivité pour les enseignements artistiques A partir des nouveaux programmes pour le cycle 2 2015 Arts plastiques Compétences travaillées Ce sont des propositions de répartition : des projets

Plus en détail

Bilan annuel (séquences) : 3ème. Ecrire un récit

Bilan annuel (séquences) : 3ème. Ecrire un récit Edouard, collège Aumeunier-Michot Bilan annuel (séquences) : 3ème Ecrire un récit I. Un récit rapporte des événements réels ou fictifs. - Il existe plusieurs genres narratifs : la nouvelle, le roman, le

Plus en détail

Un train pour chez nous Azouz BEGAG

Un train pour chez nous Azouz BEGAG A la fin de la séquence : les élèves devront avoir appris : Ce livre est une autobiographie : o C est quelque chose de vécu et d écrit par l auteur ; o C est un récit rétrospectif o C est le point de vue

Plus en détail

A la croisée des arts. De la forme au son, du son à la forme

A la croisée des arts. De la forme au son, du son à la forme Arts Visuels/Musique/ Histoire des Arts et tice Ecole Henri Matisse - classe des grands de Mme Reilles Expérimentation de Janvier 2011 CPD AV Tarn CPD M Tarn MAI Gaillac A la croisée des arts De la forme

Plus en détail

Workshop/partenariat Abdallah Akar, peintre calligraphe et le théatre 95 PRESENTATION DU PROJET/

Workshop/partenariat Abdallah Akar, peintre calligraphe et le théatre 95 PRESENTATION DU PROJET/ Workshop/partenariat Abdallah Akar, peintre calligraphe et le théatre 95 Janvier 2012 PRESENTATION DU PROJET/ Intitulé général: monuments calligraphiques Intitulé du workshop MàNAA: «Abécédaire à Habiter

Plus en détail

Dossier de presse de l exposition Exilés de la Terre promise

Dossier de presse de l exposition Exilés de la Terre promise Dossier de presse de l exposition Exilés de la Terre promise Présenté par l Association Dialogues en photographie Annie Clément, chargé de diffusion 06 63 56 73 57 annie.clement@gmail.com Milan Otal, auteur

Plus en détail

L'ENSEIGNEMENT DU FRANÇAIS AU LYCÉE PROGRAMME FRANÇAIS / PROGRAMME LIBANAIS QUELLES PASSERELLES?

L'ENSEIGNEMENT DU FRANÇAIS AU LYCÉE PROGRAMME FRANÇAIS / PROGRAMME LIBANAIS QUELLES PASSERELLES? L'ENSEIGNEMENT DU FRANÇAIS AU LYCÉE PROGRAMME FRANÇAIS / PROGRAMME LIBANAIS QUELLES PASSERELLES? Juliette Brieu, professeur de français, CPF Beyrouth Bruno Gebrael, professeur de français, Collège des

Plus en détail

Feuille couverture de tâche du cadre du CLAO

Feuille couverture de tâche du cadre du CLAO Feuille couverture de tâche du cadre du CLAO Titre de la tâche : Analyse et compte rendu de livre ou de film A Nom de la personne apprenante : Date de début : Date de fin : Réussite : Oui Non Voie : Emploi

Plus en détail

Comment explorer l album jeunesse?

Comment explorer l album jeunesse? CHAPITRE 1 - Page 35 CHAPITRE 6 - Pages 172/173 Comment explorer EXPLORER L ALBUM EXPLOITER L ALBUM Procéder à une recherche pour explorer - la bibliographie de l auteur - la/les technique(s) de l illustrateur

Plus en détail

Olivier Lambert

Olivier Lambert Olivier Lambert olivier@lumento.fr 06 70 32 84 15 @olambr @lumentofilm Webdoc & Narration Webdoc : une définition Web + documentaire = Raconter une histoire avec les outils du web Webdoc : évolution Le

Plus en détail

lettre d'adieu - notes sur la vie se veut un film sur l'absence et le deuil, c'est un film qui

lettre d'adieu - notes sur la vie se veut un film sur l'absence et le deuil, c'est un film qui titre : lettre d'adieu - notes sur la vie durée : 13' image et son : prises de vue de mon quotidien, un voyage dans les alpes italiennes, des lieux de l'université revisités, un texto sur mon portable,

Plus en détail

COURTS MÉTRAGES - MIAIHE-ELLIOT-WIT-PESSOA-SAPEGIN BIERREWAERTS L ITINÉRAIRE DE KRUMPET

COURTS MÉTRAGES - MIAIHE-ELLIOT-WIT-PESSOA-SAPEGIN BIERREWAERTS L ITINÉRAIRE DE KRUMPET 1 COURTS MÉTRAGES - MIAIHE-ELLIOT-WIT-PESSOA-SAPEGIN BIERREWAERTS L ITINÉRAIRE DE KRUMPET Reconstituer l itinéraire de Harvie Krumpet sur la carte. Puis pour chaque lieu indiquer un moment important de

Plus en détail

Classe découverte 2013 / 2014

Classe découverte 2013 / 2014 Classe découverte 2013 / 2014 ENVIRONNEMENT ET DEVELOPPEMENT Projet éducatif et pédagogique classes de CP Pourquoi une classe découverte? - pour les élèves s extraire de façon significative du contexte

Plus en détail

Le DELF. LE DELF 1 er degré

Le DELF. LE DELF 1 er degré Le DELF Ces examens permettent d obtenir des diplômes officiels délivrés et garantis par le Ministère de l Education Nationale et qui certifient les compétences en français des candidats étrangers. Les

Plus en détail

Plan de l exposition. Salon de lecture : prendre le temps de lire une BD de Cosey, en écoutant une des musiques qu il suggère pour chaque album

Plan de l exposition. Salon de lecture : prendre le temps de lire une BD de Cosey, en écoutant une des musiques qu il suggère pour chaque album Dossier de présentation pour les enseignants L exposition en bref Cosey occupe une place à part dans le monde de la bande dessinée : un trait inimitable, une palette particulière, des personnages dotés

Plus en détail

PEAU D ANE DE JACQUES DEMY (FRANCE H29)

PEAU D ANE DE JACQUES DEMY (FRANCE H29) PEAU D ANE DE JACQUES DEMY (FRANCE 1971 1H29) Ce document ainsi que l affiche du film sont téléchargeables sur le site Ecole et Cinéma Orne http://www.ac-caen.fr/orne/ress/culture/cinema/ecole_et_cinema/

Plus en détail

LE PROGRAMME DE FRANÇAIS EN BAC PRO

LE PROGRAMME DE FRANÇAIS EN BAC PRO LE PROGRAMME DE FRANÇAIS EN BAC PRO LES FINALITÉS On vise 4 compétences : -Entrer dans l échange oral : écouter, réagir, s exprimer - Entrer dans l échange écrit : lire, analyser, écrire - Devenir un lecteur

Plus en détail

Séance 1 Durée : 30 minutes

Séance 1 Durée : 30 minutes Séance 1 Durée : 30 minutes Savoir repérer les éléments présents sur la couverture et la 4 ème de couverture : titre, auteur, illustrateur, collection, éditeur, résumé Poser des questions à partir de l

Plus en détail

Création d'un "Carnet de poilu"

Création d'un Carnet de poilu Création d'un "Carnet de poilu" Le point de départ du projet fut ma présence à une animation pédagogique menée conjointe ment par Mme Le Gall (inspectrice de l'education Nationale) et Mr Papazoff (conseiller

Plus en détail

Mise en œuvre pédagogique du nouveau programme d'enseignement des langues vivantes dans la voie professionnelle

Mise en œuvre pédagogique du nouveau programme d'enseignement des langues vivantes dans la voie professionnelle Formation continue des enseignants Publications Mise en œuvre pédagogique du nouveau programme d'enseignement des langues vivantes dans la voie professionnelle - Proposition d aide à la mise en œuvre pédagogique

Plus en détail

L auteur est l être de chair qui écrit un texte. Il peut parfois utiliser un pseudonyme. Parfois on ne connait pas l auteur, l écrit est anonyme.

L auteur est l être de chair qui écrit un texte. Il peut parfois utiliser un pseudonyme. Parfois on ne connait pas l auteur, l écrit est anonyme. Auteur, narrateur et personnage L auteur est l être de chair qui écrit un texte. Il peut parfois utiliser un pseudonyme. Parfois on ne connait pas l auteur, l écrit est anonyme. Gr onumos, le mot/le nom

Plus en détail

Socle commun de Connaissances, de compétences et de culture / Programme de français / Compétences travaillées

Socle commun de Connaissances, de compétences et de culture / Programme de français / Compétences travaillées Socle commun de Connaissances, de compétences et de culture / Programme de français / Compétences travaillées Comprendre et s exprimer à l oral Domaines du socle : 1, 2, 3 Lire Domaines du socle : 1, 5

Plus en détail

Edwige CHIROUTER. Maître de conférences. Université de Nantes. Expert UNESCO Philosophie avec les enfants et littérature de jeunesse

Edwige CHIROUTER. Maître de conférences. Université de Nantes. Expert UNESCO Philosophie avec les enfants et littérature de jeunesse Edwige CHIROUTER. Maître de conférences. Université de Nantes. Expert UNESCO Philosophie avec les enfants et littérature de jeunesse Image tirée du documentaire Ce n est qu un début Le groupe de recherche

Plus en détail

Textes littéraires cycle 3. Références: Catherine Tauveron Christiane Campoli

Textes littéraires cycle 3. Références: Catherine Tauveron Christiane Campoli Textes littéraires cycle 3 Références: Catherine Tauveron Christiane Campoli Plan de l animation Quelles difficultés pour les élèves face à des textes littéraires? Une pédagogie de lecture littéraire Comprendre

Plus en détail

II) La grande illusion : Pistes de travail après la projection A) Un regard singulier sur la «Grande guerre». 1) Comment suggérer la guerre sans la

II) La grande illusion : Pistes de travail après la projection A) Un regard singulier sur la «Grande guerre». 1) Comment suggérer la guerre sans la II) La grande illusion : Pistes de travail après la projection A) Un regard singulier sur la «Grande guerre». 1) Comment suggérer la guerre sans la montrer? Relevez à partir de la planche de photogrammes

Plus en détail

CYCLE 3 : La ressemblance : découverte, prise de conscience et appropriation de la valeur expressive de l écart dans la représentation.

CYCLE 3 : La ressemblance : découverte, prise de conscience et appropriation de la valeur expressive de l écart dans la représentation. CYCLE 4 CYCLE 3 PAR APPROFONDISSEMENTS SUCCESSIFS EN VARIANT LES SITUATIONS D APPRENTISSAGES CYCLE 3 : La ressemblance : découverte, prise de conscience et appropriation de la valeur expressive de l écart

Plus en détail

FORMATION 17/03/2015 Comment redonner goût à la lecture?

FORMATION 17/03/2015 Comment redonner goût à la lecture? FORMATION 17/03/2015 Comment redonner goût à la lecture? AL Mattern 1 Ce que disent les textes officiels : Objectifs de l enseignement du français selon le programme : «l affirmation d une identité culturelle

Plus en détail

Récit isochrone et récit bouleversé

Récit isochrone et récit bouleversé Récit isochrone et récit bouleversé 1- Lisez 2- Découvrez 3- Corriges 1- Lisez 1-1. Le récit isochrone : 1) Quand l ordre des événements est respecté par le narrateur, on dit que le récit est isochrone

Plus en détail

ARTS PLASTIQUES ET VISUELS. CYCLE 2 Enseignements artistiques

ARTS PLASTIQUES ET VISUELS. CYCLE 2 Enseignements artistiques CYCLE 2 Enseignements artistiques La sensibilité et l expression artistiques sont les moyens et les finalités des enseignements artistiques. Moyens, car elles motivent en permanence la pratique plastique

Plus en détail

Dossier de presse. À paraître le 5 octobre Barrack Rima. La trilogie. Barrack Rima. La trilogie

Dossier de presse. À paraître le 5 octobre Barrack Rima. La trilogie. Barrack Rima. La trilogie Dossier de presse À paraître le 5 octobre 2017 Barrack Rima La trilogie Barrack Rima La trilogie Beyrouth La trilogie Après Beyrouth en 1995 et Beyrouth Bye Bye en 2015, Barrack Rima pose de nouveau, dans

Plus en détail

S APPROPRIER LE LANGAGE/ CONTRIBUER A L ECRITURE DE TEXTES

S APPROPRIER LE LANGAGE/ CONTRIBUER A L ECRITURE DE TEXTES S APPROPRIER LE LANGAGE/ CONTRIBUER A L ECRITURE DE TEXTES Module Lire pour imaginer Au travers de l exploitation d un album ( la reine des bisous ) rendre les élèves capables d inventer une histoire (

Plus en détail

Aborder la Bande Dessinée dans nos classes

Aborder la Bande Dessinée dans nos classes Aborder la Bande Dessinée dans nos classes Compétences visées : Lire silencieusement un texte littéraire ou documentaire et le comprendre (reformuler, résumer, répondre à des questions sur ce texte). Repérer

Plus en détail