COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS"

Transcription

1 CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS PREMIÈRE SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 27629/02 présentée par Georgios MIMIKOS contre la Grèce La Cour européenne des Droits de l Homme (première section), siégeant le 18 septembre 2003 en une chambre composée de MM. P. LORENZEN, président, C.L. ROZAKIS, G. BONELLO, M me F. TULKENS, M. E. LEVITS, M mes S. BOTOUCHAROVA, E. STEINER, juges, et de M. S. NIELSEN, greffier adjoint de section, Vu la requête susmentionnée introduite le 15 juillet 2002, Après en avoir délibéré, rend la décision suivante :

2 2 DÉCISION MIMIKOS c. GRÈCE EN FAIT Le requérant, M. Georgios Mimikos, est un ressortissant grec, né en 1931 et résidant à Evoia. Il est représenté devant la Cour par M e I. Stamoulis, avocat au barreau d Athènes. Les faits de la cause, tels qu ils ont été exposés par le requérant, peuvent se résumer comme suit. En 1972, le requérant et ses trois frères créèrent la société anonyme «Adelfoi Mimikou-Kotopoula-Choirina-Agrotika AE», spécialisée dans le commerce de la viande. Le requérant détenait 25 % du capital de cette société. Le 2 juin 1998, la Banque agricole de Grèce, principale créancière de la société ayant entre-temps pris en charge la gestion de celle-ci, demanda son placement en liquidation judiciaire, faute pour celle-ci de pouvoir honorer ses dettes. Le 12 novembre 1998, la cour d appel d Athènes plaça la société en liquidation judiciaire et nomma la banque comme liquidateur (arrêt n o 9270/1998). Procédure en révocation Le 2 décembre 1999, le requérant qui reprochait à la banque d être la responsable de la faillite de la société et d avoir frauduleusement obtenu son placement en liquidation judiciaire afin de satisfaire à ses créances usuraires saisit la cour d appel d Athènes d une demande en révocation de l arrêt n o 9270/1998. Le 7 mars 2000, la cour d appel rejeta le recours au motif que le requérant n avait pas pris part à la procédure litigieuse et n avait pas, en sa seule qualité d actionnaire de la société, d intérêt légal pour demander la révocation de l arrêt incriminé (arrêt n o 1786/2000). En vertu de la législation pertinente, cet arrêt n était susceptible d aucun recours. Le 13 août 2001, le requérant se pourvut en cassation. Dans son mémoire en date du 14 décembre 2001, il soutenait, entre autres, qu en le privant de la possibilité de recourir contre l arrêt de la cour d appel, la législation grecque portait atteinte à la substance même de son droit à un tribunal, garanti par l article 6 1 de la Convention. Le 16 janvier 2002, la Cour de cassation déclara le pourvoi irrecevable, au motif que l arrêt attaqué n était susceptible d aucun recours. En particulier, la Cour de cassation estima légitime et conforme à l article 6 de la Convention le but poursuivi par la législation incriminée : trancher rapidement les contestations relatives à la validité des décisions ordonnant le placement d une société en liquidation judiciaire, afin de ne pas prolonger les procédures judiciaires et de ne pas mettre en danger les transactions commerciales. La Cour de cassation souligna en outre que la procédure par

3 DÉCISION MIMIKOS c. GRÈCE 3 laquelle une société est placée en liquidation judiciaire garantit sans faille le droit de la société en question de défendre sa cause et remplit ainsi toutes les conditions d un procès équitable (arrêt n o 86/2002). Procédure tendant à la nomination d une administration provisoire Parallèlement, le 15 novembre 1999, le requérant saisit le tribunal de première instance de Chalkida d une demande tendant à la nomination d une administration provisoire pour la société, afin que celle-ci puisse contester son placement en liquidation judiciaire. Il soutenait que la banque, en sa double qualité d administratrice de la société et de principale créancière de celle-ci, ne pouvait pas assurer la représentation de la société en justice ni la protection de ses intérêts. Le 26 janvier 2000, le tribunal rejeta le recours (décision n o 43/2000). Le 23 mars 2000, le requérant interjeta appel de cette décision. Le 25 mai 2000, la cour d appel d Athènes confirma la décision attaquée (arrêt n o 4444/2000). Le 13 août 2001, le requérant se pourvut en cassation. Le 24 octobre 2002, la Cour de cassation rejeta le pourvoi (arrêt n o 1504/2002). Le requérant affirme que, par la suite, la banque céda les biens de la société à une autre entreprise et s appropria son prix de vente. Il ne fournit pas d autres informations à ce sujet. GRIEFS 1. Invoquant l article 6 1 de la Convention, le requérant se plaint d une violation de son droit et de celui de la société d avoir accès à un tribunal. 2. Invoquant l article 1 du Protocole n o 1, le requérant se plaint en outre d une atteinte à son droit au respect de ses biens. EN DROIT 1. Le requérant se plaint, d une part, qu en déclarant son pourvoi contre l arrêt n o 1786/2000 irrecevable, la Cour de cassation a porté atteinte à son droit d avoir accès à un tribunal. D autre part, il se plaint qu en rejetant sa demande tendant à la nomination d une administration provisoire pour la société, afin que celle-ci puisse contester son placement en liquidation judiciaire, les juridictions grecques ont également privé cette dernière de son droit d accès à un tribunal. Le requérant invoque l article 6 1 de la Convention, dont les parties pertinentes disposent :

4 4 DÉCISION MIMIKOS c. GRÈCE «Toute personne a droit à ce que sa cause soit entendue équitablement (...) par un tribunal (...), qui décidera (...) des contestations sur ses droits et obligations de caractère civil (...)» a. La Cour rappelle d emblée sa jurisprudence constante selon laquelle elle n a pas pour tâche de se substituer aux juridictions internes. C est au premier chef aux autorités nationales, notamment aux cours et tribunaux, qu il incombe d interpréter la législation interne (voir, parmi beaucoup d autres, García Manibardo c. Espagne, n o 38695/97, 36, CEDH 2000-II). Par ailleurs, le «droit à un tribunal», dont le droit d accès constitue un aspect particulier, n est pas absolu et se prête à des limitations implicitement admises, notamment quant aux conditions de recevabilité d un recours, car il appelle de par sa nature même une réglementation par l Etat, lequel jouit à cet égard d une certaine marge d appréciation. Toutefois, ces limitations ne sauraient restreindre l accès ouvert à un justiciable de manière ou à un point tels que son droit à un tribunal s en trouve atteint dans sa substance même ; enfin, elles ne se concilient avec l article 6 1 que si elles tendent à un but légitime et s il existe un rapport raisonnable de proportionnalité entre les moyens employés et le but visé (voir, parmi beaucoup d autres, Edificaciones March Gallego S.A. c. Espagne, arrêt du 19 février 1998, Recueil des arrêts et décisions 1998 I, p. 290, 34). En l occurrence, le requérant se plaint de l impossibilité de recourir contre l arrêt rendu par la cour d appel sur sa demande de révocation du placement de la société en liquidation judiciaire. Il affirme que la législation interne lui a ainsi totalement barré l accès à la Cour de cassation. La Cour rappelle que l article 6 de la Convention n astreint pas les Etats contractants à créer des cours d appel ou de cassation (voir, notamment, Delcourt c. Belgique, arrêt du 17 janvier 1970, série A n o 11, pp , 25-26). Cependant, si de telles juridictions existent, les garanties de l article 6 doivent être respectées, notamment en ce qu il assure aux plaideurs un droit effectif d accès aux tribunaux pour les décisions relatives à leurs «droits et obligations de caractère civil» (voir, parmi d autres, Brualla Gómez de la Torre c. Espagne, arrêt du 19 décembre 1997, Recueil 1997-VIII, p. 2956, 37). Or, tout d abord, la Cour n est pas convaincue que la procédure litigieuse tranchait une «contestation» sur les «droits et obligations de caractère civil» du requérant. En effet, la Cour note que l objet de la procédure en question était la révocation du placement de la société en liquidation judiciaire. L issue de cette procédure n était donc pas directement décisive pour les droits de caractère privé du requérant. Cela d autant plus que, comme l a relevé la cour d appel dans son arrêt n o 1786/2000, celui-ci n avait même pas d intérêt légal pour agir dans le cadre de ladite procédure. Par ailleurs, dans la mesure où le requérant semble affirmer qu il protégeait ses intérêts économiques en sa qualité d actionnaire de la société, la Cour estime que la procédure litigieuse était loin d être directement déterminante

5 DÉCISION MIMIKOS c. GRÈCE 5 pour les droits patrimoniaux du requérant (voir, a contrario, Pafitis et autres c. Grèce, arrêt du 26 février 1998, Recueil 1998 I, p. 456, 87). En tout état de cause, à supposer même que l article 6 1 s applique en l espèce, la Cour convient avec la Cour de cassation que le but poursuivi par la législation incriminée est légitime, à savoir ne pas faire indûment durer les procédures relatives au placement des sociétés en liquidation judiciaire, afin de ne pas mettre en danger les transactions commerciales. Par ailleurs, la Cour estime raisonnable le rapport de proportionnalité entre le souci de protéger la sécurité du marché et l incidence que les moyens utilisés à cette fin ont eue sur le droit d accès du requérant à la Cour de cassation. En conclusion, la Cour estime que le requérant n a pas subi d entrave à son droit d accès à un tribunal et que, dès lors, il n y a pas eu atteinte à la substance de son droit à un tribunal. Il s ensuit que ce grief est manifestement mal fondé et doit être rejeté en application de l article 35 3 et 4 de la Convention. b. Dans la mesure où le requérant se plaint qu en rejetant sa demande tendant à la nomination d une administration provisoire pour la société, les juridictions grecques ont privé celle-ci de son droit d accès à un tribunal, la Cour note que le requérant n est pas le représentant légal de la société et n a donc pas qualité pour introduire une requête en son nom. Celle-ci possédait une personnalité juridique propre et pouvait saisir, le cas échéant, la Cour par ses liquidateurs. Par ailleurs, le requérant ne saurait se prétendre lui-même «victime» au sens de l article 34 de la Convention. En effet, la Cour estime que, sauf peut-être dans le cas d un actionnaire unique, qui est en même temps seul directeur de la société anonyme, les actes dommageables à l égard d une telle société ne touchent pas directement les intérêts personnels des actionnaires. Le seul fait que ces derniers en subissent des effets indirects comme d ailleurs tous ceux qui ont des relations financières avec la société, comme par exemple ses créanciers ne saurait suffire pour les qualifier de «victimes» au sens de l article 34. Enfin, la Cour ne décèle aucune circonstance exceptionnelle qui aurait pu justifier de lever le «voile social» ou de faire abstraction de la personnalité juridique de la société (voir Agrotexim c. Grèce, arrêt du 24 octobre 1995, série A n o 330 A, p. 25, 66). Il s ensuit que ce grief est incompatible ratione personae avec les dispositions de la Convention au sens de l article 35 3 et doit être rejeté en application de l article Le requérant se plaint aussi que, suite aux deux procédures litigieuses qu il qualifie de collusoires, la Banque Agricole de Grèce s est illégalement appropriée les biens de la société, en le privant ainsi de ses

6 6 DÉCISION MIMIKOS c. GRÈCE droits en tant qu actionnaire. Il invoque l article 1 du Protocole n o 1, qui se lit comme suit : «Toute personne physique ou morale a droit au respect de ses biens. Nul ne peut être privé de sa propriété que pour cause d utilité publique et dans les conditions prévues par la loi et les principes généraux du droit international. Les dispositions précédentes ne portent pas atteinte au droit que possèdent les Etats de mettre en vigueur les lois qu ils jugent nécessaires pour réglementer l usage des biens conformément à l intérêt général ou pour assurer le paiement des impôts ou d autres contributions ou des amendes.» La Cour note que le requérant formule ces allégations de manière très générale et ne fournit aucune information précise qui lui aurait permis d examiner tant les conditions de recevabilité du grief que son bien-fondé. Il s ensuit que ce grief est manifestement mal fondé et doit être rejeté en application de l article 35 3 et 4 de la Convention. Par ces motifs, la Cour, à l unanimité, Déclare la requête irrecevable. Søren NIELSEN Greffier adjoint Peer LORENZEN Président

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS PREMIÈRE SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 55504/00 présentée par Eva Birgitta

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS PREMIÈRE SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 7856/02 présentée par Sergio Gaspare

Plus en détail

PREMIÈRE SECTION. AFFAIRE MAVRAKIS c. GRÈCE. (Requête n o 21591/13)

PREMIÈRE SECTION. AFFAIRE MAVRAKIS c. GRÈCE. (Requête n o 21591/13) PREMIÈRE SECTION AFFAIRE MAVRAKIS c. GRÈCE (Requête n o 21591/13) ARRÊT STRASBOURG 7 septembre 2017 Cet arrêt est définitif. Il peut subir des retouches de forme. ARRÊT MAVRAKIS c. GRÈCE 1 En l affaire

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS QUATRIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 56501/00 présentée par Antonio

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CINQUIÈME SECTION AFFAIRE TZVYATKOV c. BULGARIE (Requête n o 20594/02) ARRÊT STRASBOURG 12 juin

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ

CINQUIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ CINQUIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 22718/08 présentée par ASSOCIATION NATIONALE DES PUPILLES DE LA NATION contre la France La Cour européenne des droits de l homme (cinquième

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION FINALE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 42400/98 présentée par Paul

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION FINALE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 56616/00 présentée par

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS QUATRIÈME SECTION AFFAIRE MAILLARD BOUS c. PORTUGAL (Requête n 41288/98) ARRÊT STRASBOURG 28 juin

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 1814/02 présentée par

Plus en détail

DÉFINITIF 22/12/2005

DÉFINITIF 22/12/2005 CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS PREMIÈRE SECTION AFFAIRE SIGALAS c. GRÈCE (Requête n o 19754/02) ARRÊT STRASBOURG 22 septembre

Plus en détail

TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE

TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 41173/98 présentée par Jacques-Philippe

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 70387/01 présentée

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 28 JANVIER 2011 C.08.0607.N/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N C.08.0607.N ORGANISATION BENELUX DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE, Me Ludovic De Gryse, avocat à la Cour de cassation, contre 1. JTEKT

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 37626/02 présentée

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 51431/99 présentée

Plus en détail

ARRET DUCEAU C. FRANCE (req. n 29151/11), le 30 juin 2016

ARRET DUCEAU C. FRANCE (req. n 29151/11), le 30 juin 2016 LES ARRETS DE LA COUR EUROPEENNE DES DROITS DE L HOMME CLEFS DE LECTURE ARRET DUCEAU C. FRANCE (req. n 29151/11), le 30 juin 2016 http://hudoc.echr.coe.int/eng?i=001-164204 ARTICLE 6 1 Droit à un procès

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION DÉCISION

CINQUIÈME SECTION DÉCISION CINQUIÈME SECTION DÉCISION Requête n o 27338/11 Christian GRAY contre la France La Cour européenne des droits de l homme (cinquième section), siégeant le 3 septembre 2013 en une Chambre composée de : Mark

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS PREMIERE SECTION. AFFAIRE TSIRONIS c. GRÈCE. (Requête n 44584/98) ARRÊT

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS PREMIERE SECTION. AFFAIRE TSIRONIS c. GRÈCE. (Requête n 44584/98) ARRÊT CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS PREMIERE SECTION AFFAIRE TSIRONIS c. GRÈCE (Requête n 44584/98) ARRÊT STRASBOURG 6 décembre 2001

Plus en détail

SUR LA RECEVABILITÉ. de la requête No 26496/95 présentée par la Société FRUEHAUF FRANCE contre la France

SUR LA RECEVABILITÉ. de la requête No 26496/95 présentée par la Société FRUEHAUF FRANCE contre la France SUR LA RECEVABILITÉ de la requête No 26496/95 présentée par la Société FRUEHAUF FRANCE contre la France La Commission européenne des Droits de l'homme (Deuxième Chambre), siégeant en chambre du conseil

Plus en détail

DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ

DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 38748/97 présentée par société anonyme

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS PREMIÈRE SECTION. AFFAIRE LAINE c. FRANCE. (Requête n 41476/98) ARRÊT STRASBOURG

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS PREMIÈRE SECTION. AFFAIRE LAINE c. FRANCE. (Requête n 41476/98) ARRÊT STRASBOURG CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS PREMIÈRE SECTION AFFAIRE LAINE c. FRANCE (Requête n 41476/98) ARRÊT STRASBOURG 17 janvier 2002

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS QUATRIÈME SECTION. AFFAIRE PINTO DE OLIVEIRA c. PORTUGAL. (Requête n 39297/98)

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS QUATRIÈME SECTION. AFFAIRE PINTO DE OLIVEIRA c. PORTUGAL. (Requête n 39297/98) CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS QUATRIÈME SECTION AFFAIRE PINTO DE OLIVEIRA c. PORTUGAL (Requête n 39297/98) ARRÊT STRASBOURG

Plus en détail

DEUXIÈME SECTION DÉCISION

DEUXIÈME SECTION DÉCISION DEUXIÈME SECTION DÉCISION Requête n o 36325/09 BİFA YEM SAN. VE TİC. A.Ş. contre la Turquie La Cour européenne des droits de l homme (deuxième section), siégeant le 13 novembre 2012 en un comité composé

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION DÉCISION FINALE SUR LA RECEVABILITE de la requête n o 70387/01 présentée par

Plus en détail

TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ

TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 57071/00 présentée par Simone

Plus en détail

DEUXIÈME SECTION. AFFAIRE BIFULCO ET AUTRES c. ITALIE ARRÊT STRASBOURG. 22 juillet 2014

DEUXIÈME SECTION. AFFAIRE BIFULCO ET AUTRES c. ITALIE ARRÊT STRASBOURG. 22 juillet 2014 DEUXIÈME SECTION AFFAIRE BIFULCO ET AUTRES c. ITALIE (Requêtes n os 14625/03, 14628/03 et 15007/03) ARRÊT STRASBOURG 22 juillet 2014 Cet arrêt est définitif. Il peut subir des retouches de forme. 1 ARRÊT

Plus en détail

DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ

DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 28556/11 présentée par Habibe KUM et Mustafa Yasir KUM contre la Turquie La Cour européenne des droits de l homme (deuxième section), siégeant

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ des requêtes n os 2794/05 et 40345/05

Plus en détail

DÉFINITIF 09/07/2007

DÉFINITIF 09/07/2007 CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION AFFAIRE OYMAN c. TURQUIE (Requête n o 39856/02) ARRÊT STRASBOURG 20 février 2007

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS PREMIÈRE SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 41290/98 présentée par Daniel

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ

CINQUIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ CINQUIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 36246/06 présentée par ASSOCIATION ALBERTO ET ANNETTE GIACOMETTI contre la France La Cour européenne des droits de l homme (cinquième section),

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION DÉCISION

CINQUIÈME SECTION DÉCISION CINQUIÈME SECTION DÉCISION Requête n o 26619/07 Joao Carlos MACEDO DA COSTA contre le Luxembourg La Cour européenne des droits de l homme (cinquième section), siégeant le 5 juin 2012 en une chambre composée

Plus en détail

Société de Gestion des Stocks Pétroliers de Côte d Ivoire (GESTOCI) (Conseils : SCPA KOUASSI Roger et Associés, Avocats la Cour)

Société de Gestion des Stocks Pétroliers de Côte d Ivoire (GESTOCI) (Conseils : SCPA KOUASSI Roger et Associés, Avocats la Cour) ORGANISATION POUR L HARMONISATION EN AFRIQUE DU DROIT DES AFFAIRES (OHADA) COUR COMMUNE DE JUSTICE ET D ARBITRAGE (CCJA) Première Chambre Audience publique du 11 février 2016 Pourvoi : n 017/2014/PC du

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CINQUIÈME SECTION AFFAIRE KRASTEV c. BULGARIE (Requête n o 29802/02) ARRÊT STRASBOURG 24 juillet

Plus en détail

DEUXIÈME SECTION DÉCISION

DEUXIÈME SECTION DÉCISION DEUXIÈME SECTION DÉCISION Requête n o 39630/10 Rui Pedro FLORES FERNANDO contre le Portugal La Cour européenne des droits de l homme (deuxième section), siégeant le 9 avril 2013 en une chambre composée

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS PREMIÈRE SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 55990/00 présentée par D. C. contre

Plus en détail

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, vingt et un janvier deux mille dix.

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, vingt et un janvier deux mille dix. N 3 / 10. du 21.1.2010. Numéro 2699 du registre. Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, vingt et un janvier deux mille dix. Composition: Léa MOUSEL, conseillère

Plus en détail

DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ

DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 43811/02 présentée par Hüseyin AYHANCI contre la Turquie La Cour européenne des droits de l homme (deuxième section), siégeant le 12 janvier

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 35686/02 présentée par

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION Requête n o 10226/02 présentée par Mustafa CELIK contre la France La

Plus en détail

TROISIÈME SECTION DÉCISION FINALE SUR LA RECEVABILITÉ

TROISIÈME SECTION DÉCISION FINALE SUR LA RECEVABILITÉ CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION FINALE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 46693/99 présentée par Patrick

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE HADDAD c. FRANCE. (Requête n o 10485/13) ARRÊT STRASBOURG. 21 mai 2015

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE HADDAD c. FRANCE. (Requête n o 10485/13) ARRÊT STRASBOURG. 21 mai 2015 CINQUIÈME SECTION AFFAIRE HADDAD c. FRANCE (Requête n o 10485/13) ARRÊT STRASBOURG 21 mai 2015 Cet arrêt est définitif. Il peut subir des retouches de forme. ARRÊT HADDAD c. FRANCE 1 En l affaire Haddad

Plus en détail

DEUXIÈME SECTION DÉCISION

DEUXIÈME SECTION DÉCISION DEUXIÈME SECTION DÉCISION Requête n o 28882/07 Sema TİMURHAN contre la Turquie La Cour européenne des droits de l homme (deuxième section), siégeant le 16 décembre 2014 en une chambre composée de : Guido

Plus en détail

ANCIENNE TROISIÈME SECTION. AFFAIRE GROSSI ET AUTRES c. ITALIE. (Requête n o 18791/03) ARRÊT (révision) STRASBOURG.

ANCIENNE TROISIÈME SECTION. AFFAIRE GROSSI ET AUTRES c. ITALIE. (Requête n o 18791/03) ARRÊT (révision) STRASBOURG. ANCIENNE TROISIÈME SECTION AFFAIRE GROSSI ET AUTRES c. ITALIE (Requête n o 18791/03) ARRÊT (révision) STRASBOURG 30 octobre 2012 Cet arrêt deviendra définitif dans les conditions définies à l article 44

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION DÉCISION

CINQUIÈME SECTION DÉCISION CINQUIÈME SECTION DÉCISION Requête n o 37937/07 Irini LECHOURITOU et autres contre l Allemagne et 26 autres Etats membres de l Union européenne La Cour européenne des droits de l homme (cinquième section),

Plus en détail

TROISIÈME SECTION EN FAIT. Requête n o 41773/09 présentée par Georgeta CRĂIŢĂ contre la Roumanie introduite le 20 juin 2009 EXPOSÉ DES FAITS

TROISIÈME SECTION EN FAIT. Requête n o 41773/09 présentée par Georgeta CRĂIŢĂ contre la Roumanie introduite le 20 juin 2009 EXPOSÉ DES FAITS TROISIÈME SECTION Requête n o 41773/09 présentée par Georgeta CRĂIŢĂ contre la Roumanie introduite le 20 juin 2009 EXPOSÉ DES FAITS EN FAIT La requérante, M me Georgeta Crăiţă, est une ressortissante roumaine,

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 77239/01 présentée par

Plus en détail

Numéro du rôle : 4797. Arrêt n 100/2010 du 16 septembre 2010 A R R E T

Numéro du rôle : 4797. Arrêt n 100/2010 du 16 septembre 2010 A R R E T Numéro du rôle : 4797 Arrêt n 100/2010 du 16 septembre 2010 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative à l article 1274 du Code judiciaire, tel qu il a été remplacé par l article 28 de la

Plus en détail

SCP Boré, Salve de Bruneton et Mégret, SCP Meier-Bourdeau et Lécuyer, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Boré, Salve de Bruneton et Mégret, SCP Meier-Bourdeau et Lécuyer, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 07/07/2017 Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 15 juin 2017 N de pourvoi: 16-18769 ECLI:FR:CCASS:2017:C100749 Publié au bulletin Rejet Mme Batut (président), président SCP Boré,

Plus en détail

Les recours judiciaires contre les mesures de détention des étrangers

Les recours judiciaires contre les mesures de détention des étrangers Les recours judiciaires contre les mesures de détention des étrangers Les recours devant les juridictions d instruction Charlotte Morjane 1 INTRODUCTION 2 Arrêts de la Cour Européenne des Droits de l Homme

Plus en détail

PREMIÈRE SECTION DÉCISION

PREMIÈRE SECTION DÉCISION PREMIÈRE SECTION DÉCISION Requête n o 40427/06 Aleksey Gennadyevich TALALAYEV contre la Russie et 2 autres requêtes (voir liste en annexe) La Cour européenne des droits de l homme (première section), siégeant

Plus en détail

PREMIÈRE SECTION. AFFAIRE LAURA BINOTTI c. ITALIE. (Requête n o 71603/01)

PREMIÈRE SECTION. AFFAIRE LAURA BINOTTI c. ITALIE. (Requête n o 71603/01) PREMIÈRE SECTION AFFAIRE LAURA BINOTTI c. ITALIE (Requête n o 71603/01) ARRÊT (Satisfaction équitable) STRASBOURG 29 juillet 2010 Cet arrêt deviendra définitif dans les conditions définies à l article

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE GRENOBLE N RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M. E.D. S. B. Mme Danièle Paquet Juge des référés. Ordonnance du 4 août 2017

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE GRENOBLE N RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M. E.D. S. B. Mme Danièle Paquet Juge des référés. Ordonnance du 4 août 2017 TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE GRENOBLE N 1704488 M. E.D. S. B. Mme Danièle Paquet Juge des référés Ordonnance du 4 août 2017 C Aide juridictionnelle provisoire RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Le juge des référés Vu la

Plus en détail

Conseil d Etat de Grèce Contribution au séminaire organisé sur le thème «Comment réduire les délais de jugement»

Conseil d Etat de Grèce Contribution au séminaire organisé sur le thème «Comment réduire les délais de jugement» Conseil d Etat de Grèce Contribution au séminaire organisé sur le thème «Comment réduire les délais de jugement» I. L accélération du procès par les délais de procédure 1. 3. Le procès administratif est

Plus en détail

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, deux mai deux mille treize.

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, deux mai deux mille treize. N 32 / 13. du 2.5.2013. Numéro 3180 du registre. Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, deux mai deux mille treize. Composition: Georges SANTER, président de la

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION. AFFAIRE GUTFREUND c. FRANCE. (Requête n o 45681/99) DÉFINITIF

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION. AFFAIRE GUTFREUND c. FRANCE. (Requête n o 45681/99) DÉFINITIF CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION AFFAIRE GUTFREUND c. FRANCE (Requête n o 45681/99) DÉFINITIF 12/09/2003 ARRÊT

Plus en détail

COUR EUROPEENE DES DROITS DE L HOMME CINQUIÈME SECTION DÉCISION. Requête n o 51255/08 GALEC contre la France

COUR EUROPEENE DES DROITS DE L HOMME CINQUIÈME SECTION DÉCISION. Requête n o 51255/08 GALEC contre la France COUR EUROPEENE DES DROITS DE L HOMME CINQUIÈME SECTION DÉCISION Requête n o 51255/08 GALEC contre la France La Cour européenne des droits de l homme (cinquième section), siégeant le 17 janvier 2012 en

Plus en détail

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, dix juin deux mille dix.

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, dix juin deux mille dix. N 43 / 10. du 10.6.2010. Numéro 2761 du registre. Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, dix juin deux mille dix. Composition: Marie-Paule ENGEL, présidente de

Plus en détail

TROISIÈME SECTION. Requête n o 48301/08 ASSOCIATION «ACCEPT» et autres contre la Roumanie introduite le 2 octobre 2008 EXPOSÉ DES FAITS

TROISIÈME SECTION. Requête n o 48301/08 ASSOCIATION «ACCEPT» et autres contre la Roumanie introduite le 2 octobre 2008 EXPOSÉ DES FAITS TROISIÈME SECTION Requête n o 48301/08 ASSOCIATION «ACCEPT» et autres contre la Roumanie introduite le 2 octobre 2008 EXPOSÉ DES FAITS 1. Les requérants sont une personne morale de droit privé, à savoir

Plus en détail

DEUXIÈME SECTION. AFFAIRE CİHAN YEŞİL c. TURQUIE. (Requête n o 24592/08) ARRÊT STRASBOURG. 22 octobre 2013

DEUXIÈME SECTION. AFFAIRE CİHAN YEŞİL c. TURQUIE. (Requête n o 24592/08) ARRÊT STRASBOURG. 22 octobre 2013 DEUXIÈME SECTION AFFAIRE CİHAN YEŞİL c. TURQUIE (Requête n o 24592/08) ARRÊT STRASBOURG 22 octobre 2013 Cet arrêt est définitif. Il peut subir des retouches de forme. ARRÊT CİHAN YEŞİL c. TURQUIE 1 En

Plus en détail

Extrait du site internet des Services droit des jeunes Journal du droit des jeunes

Extrait du site internet des Services droit des jeunes Journal du droit des jeunes Extrait du site internet des Services droit des jeunes Journal du droit des jeunes www.sdj.be CONSEIL DU CONTENTIEUX DES ETRANGERS 31 juillet 2008 Un arrêt semblable, n 14.731, a été prononcé à la même

Plus en détail

SUR LA RECEVABILITÉ. de la requête N 26086/94 présentée par Fabienne FRAICHE contre la France

SUR LA RECEVABILITÉ. de la requête N 26086/94 présentée par Fabienne FRAICHE contre la France SUR LA RECEVABILITÉ de la requête N 26086/94 présentée par Fabienne FRAICHE contre la France La Commission européenne des Droits de l'homme (Deuxième Chambre), siégeant en chambre du conseil le 29 février

Plus en détail

Commentaire. Décision n QPC du 21 novembre M. Jean-Louis M.

Commentaire. Décision n QPC du 21 novembre M. Jean-Louis M. Commentaire Décision n 2014-440 QPC du 21 novembre 2014 M. Jean-Louis M. (Demandes tendant à la saisine directe du Conseil constitutionnel d une question prioritaire de constitutionnalité) Le Conseil constitutionnel

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 50265/99 présentée par Alicia

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 27 NOVEMBRE 2014 C.14.0050.F/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N C.14.0050.F C. L., demandeur en cassation, représenté par Maître François T Kint, avocat à la Cour de cassation, dont le cabinet est

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE MATHURIN c. FRANCE. (Requête n o 63648/12) ARRÊT STRASBOURG. 5 juin 2014 DÉFINITIF 05/09/2014

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE MATHURIN c. FRANCE. (Requête n o 63648/12) ARRÊT STRASBOURG. 5 juin 2014 DÉFINITIF 05/09/2014 CINQUIÈME SECTION AFFAIRE MATHURIN c. FRANCE (Requête n o 63648/12) ARRÊT STRASBOURG 5 juin 2014 DÉFINITIF 05/09/2014 Cet arrêt est devenu définitif en vertu de l article 44 2 de la Convention. Il peut

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE KONOVSKI c. BULGARIE. (Requête n o 33231/04) ARRÊT STRASBOURG. 2 septembre 2010

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE KONOVSKI c. BULGARIE. (Requête n o 33231/04) ARRÊT STRASBOURG. 2 septembre 2010 CINQUIÈME SECTION AFFAIRE KONOVSKI c. BULGARIE (Requête n o 33231/04) ARRÊT STRASBOURG 2 septembre 2010 Cet arrêt deviendra définitif dans les conditions définies à l article 44 2 de la Convention. Il

Plus en détail

dans la poursuite pénale dirigée contre comparant par Maître Claude DERBAL, avocat à la Cour, en l étude duquel domicile est élu,

dans la poursuite pénale dirigée contre comparant par Maître Claude DERBAL, avocat à la Cour, en l étude duquel domicile est élu, N 4 / 2013 pénal. du 10.1.2013. Not. 25127/08/CD Numéro 3087 du registre. La Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg, formée conformément à la loi du 7 mars 1980 sur l'organisation judiciaire, a

Plus en détail

sur le pourvoi de : comparant par Maître Sébastien LANOUE, avocat à la Cour, demeurant à Luxembourg, en l étude duquel domicile est élu,

sur le pourvoi de : comparant par Maître Sébastien LANOUE, avocat à la Cour, demeurant à Luxembourg, en l étude duquel domicile est élu, N 59 / 2016 pénal. du 22.12.2016. Not. 32573/11/CD Numéro 3735 du registre. La Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg, formée conformément à la loi du 7 mars 1980 sur l'organisation judiciaire,

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME Communiqué du Greffier. ARRÊT DANS L AFFAIRE ASSOCIATION EKIN c. FRANCE

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME Communiqué du Greffier. ARRÊT DANS L AFFAIRE ASSOCIATION EKIN c. FRANCE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME 533 17.7.2001 Communiqué du Greffier ARRÊT DANS L AFFAIRE ASSOCIATION EKIN c. FRANCE Par un arrêt communiqué aujourd hui 1 par écrit dans l affaire Association Ekin

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION DÉCISION

CINQUIÈME SECTION DÉCISION CINQUIÈME SECTION DÉCISION Requête n o 38908/08 Philippe MUNIER contre la France La Cour européenne des droits de l homme (cinquième section), siégeant le 14 février 2012 en une chambre composée de : Dean

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 36378/97 par Remi BERTUZZI contre

Plus en détail

30 mars AT/MP irrecevabilité du recours devant le TCI ARRÊT DU 30 MARS 2017 PARTIES EN CAUSE DEVANT LA COUR :

30 mars AT/MP irrecevabilité du recours devant le TCI ARRÊT DU 30 MARS 2017 PARTIES EN CAUSE DEVANT LA COUR : COUR NATIONALE DE L'INCAPACITÉ ET DE LA TARIFICATION DE L'ASSURANCE DES ACCIDENTS DU TRAVAIL RÉPUBLIQUE FRANÇAISE 30 mars 2017 - AT/MP irrecevabilité du recours devant le TCI N de répertoire : Section

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE POMPEY c. FRANCE. (Requête n o 37640/11) ARRÊT STRASBOURG. 10 octobre 2013 DÉFINITIF 10/01/2014

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE POMPEY c. FRANCE. (Requête n o 37640/11) ARRÊT STRASBOURG. 10 octobre 2013 DÉFINITIF 10/01/2014 CINQUIÈME SECTION AFFAIRE POMPEY c. FRANCE (Requête n o 37640/11) ARRÊT STRASBOURG 10 octobre 2013 DÉFINITIF 10/01/2014 Cet arrêt est devenu définitif en vertu de l article 44 2 de la Convention. Il peut

Plus en détail

Cas Pratique - Application de la CEDH N 17. Session de formation du 7 juin 2013

Cas Pratique - Application de la CEDH N 17. Session de formation du 7 juin 2013 Cas Pratique - Application de la CEDH N 17 Session de formation du 7 juin 2013 «Refus d établir la véritable filiation d un homme à l égard de son père biologique» Cas Pratique - Application de la CEDH

Plus en détail

FR UNIDROIT 2017 C.D. (96) 7 Add. Original: anglais avril 2017

FR UNIDROIT 2017 C.D. (96) 7 Add. Original: anglais avril 2017 CONSEIL DE DIRECTION 96 ème session Rome, 10 12 mai 2017 FR UNIDROIT 2017 C.D. (96) 7 Add. Original: anglais avril 2017 Point n 8 de l ordre du jour: Procédure civile transnationale formulation de règles

Plus en détail

DÉCISION FINALE SUR LA RECEVABILITÉ CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

DÉCISION FINALE SUR LA RECEVABILITÉ CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DÉCISION FINALE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 36754/97 présentée par Antoine François DONSIMONI

Plus en détail

TROISIÈME SECTION DÉCISION FINALE SUR LA RECEVABILITÉ

TROISIÈME SECTION DÉCISION FINALE SUR LA RECEVABILITÉ CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION FINALE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 37257/97 présentée par Lucie

Plus en détail

Les critères de recevabilité 1

Les critères de recevabilité 1 Les critères de recevabilité 1 1. Formulaire de requête et article 47 du règlement de la Cour...1 2. Épuisement des voies de recours internes et délai de six mois (Article 35 1 de la Convention)...2 3.

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE MALET c. FRANCE. (Requête n o 24997/07) ARRÊT STRASBOURG. 11 février 2010 DÉFINITIF 11/05/2010

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE MALET c. FRANCE. (Requête n o 24997/07) ARRÊT STRASBOURG. 11 février 2010 DÉFINITIF 11/05/2010 CINQUIÈME SECTION AFFAIRE MALET c. FRANCE (Requête n o 24997/07) ARRÊT Cette version a été rectifiée conformément à l article 81 du règlement de la Cour le 20 avril 2010. STRASBOURG 11 février 2010 DÉFINITIF

Plus en détail

QUATRIÈME SECTION. AFFAIRE PAROISSE GRÉCO-CATHOLIQUE GLOD c. ROUMANIE. (Requête n o 53528/07) ARRÊT STRASBOURG. 4 juillet 2017

QUATRIÈME SECTION. AFFAIRE PAROISSE GRÉCO-CATHOLIQUE GLOD c. ROUMANIE. (Requête n o 53528/07) ARRÊT STRASBOURG. 4 juillet 2017 QUATRIÈME SECTION AFFAIRE PAROISSE GRÉCO-CATHOLIQUE GLOD c. ROUMANIE (Requête n o 53528/07) ARRÊT STRASBOURG 4 juillet 2017 Cet arrêt est définitif. Il peut subir des retouches de forme. ARRÊT PAROISSE

Plus en détail

CONSEIL DU CONTENTIEUX DES ETRANGERS ARRET. n du 23 avril 2009 dans l affaire X / III. LE PRESIDENT F.F. DE LA IIIe CHAMBRE,

CONSEIL DU CONTENTIEUX DES ETRANGERS ARRET. n du 23 avril 2009 dans l affaire X / III. LE PRESIDENT F.F. DE LA IIIe CHAMBRE, CONSEIL DU CONTENTIEUX DES ETRANGERS ARRET n 26.239 du 23 avril 2009 dans l affaire X / III En cause : X Domicile élu : X contre : l Etat belge, représenté par la Ministre de la Politique de migration

Plus en détail

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, quatorze juin deux mille douze.

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, quatorze juin deux mille douze. N 34 / 12. du 14.6.2012. Numéro 3072 du registre. Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, quatorze juin deux mille douze. Composition: Georges SANTER, président

Plus en détail

du Grand-Duché de Luxembourg Inscrit le 25 juillet 2012 Audience publique du 31 juillet 2012

du Grand-Duché de Luxembourg Inscrit le 25 juillet 2012 Audience publique du 31 juillet 2012 Tribunal administratif N 30950 du rôle du Grand-Duché de Luxembourg Inscrit le 25 juillet 2012 Audience publique du 31 juillet 2012 Requête en institution d une mesure provisoire introduite par Monsieur...,,

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 12 SEPTEMBRE 2014 C.13.0232.N/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N C.13.0232.N SYRAL BELGIUM, s.a., Me Caroline De Baets, avocat à la Cour de cassation, contre ROQUETTE FRERES, société de droit français,

Plus en détail

DEUXIÈME SECTION. AFFAIRE CROCI ET AUTRES c. ITALIE. (Requête n o 14828/02) ARRÊT (Satisfaction équitable) STRASBOURG.

DEUXIÈME SECTION. AFFAIRE CROCI ET AUTRES c. ITALIE. (Requête n o 14828/02) ARRÊT (Satisfaction équitable) STRASBOURG. DEUXIÈME SECTION AFFAIRE CROCI ET AUTRES c. ITALIE (Requête n o 14828/02) ARRÊT (Satisfaction équitable) STRASBOURG 24 juillet 2012 Cet arrêt deviendra définitif dans les conditions définies à l article

Plus en détail

- I - Le handicap - L invalidité L ALLOCATION AUX ADULTES HANDICAPÉS : DEMANDE D ABROGATION DU DÉCRET DU 22 DÉCEMBRE 1998

- I - Le handicap - L invalidité L ALLOCATION AUX ADULTES HANDICAPÉS : DEMANDE D ABROGATION DU DÉCRET DU 22 DÉCEMBRE 1998 - I - Le handicap - L invalidité L ALLOCATION AUX ADULTES HANDICAPÉS : DEMANDE D ABROGATION DU DÉCRET DU 22 DÉCEMBRE 1998 LES JURISPRUDENCES DU CATRED - 19 Définition de l allocation aux adultes handicapés

Plus en détail

Commentaire Décision n QPC du 15 novembre 2013 I. Les dispositions contestées A. Historique et contexte des dispositions contestées

Commentaire Décision n QPC du 15 novembre 2013 I. Les dispositions contestées A. Historique et contexte des dispositions contestées Commentaire Décision n 2013-352 QPC du 15 novembre 2013 Société Mara Télécom et autre (Saisine d office du tribunal pour l ouverture de la procédure de redressement ou de liquidation judiciaire en Polynésie

Plus en détail

Entraide en matière fiscale: l affaire BERLIOZ. Alain Steichen Professeur associé à l Université de Luxembourg

Entraide en matière fiscale: l affaire BERLIOZ. Alain Steichen Professeur associé à l Université de Luxembourg Entraide en matière fiscale: l affaire BERLIOZ Alain Steichen Professeur associé à l Université de Luxembourg Le contexte Entraide judiciaire administrative pénale fiscale Une assistance internationale

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ

CINQUIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ CINQUIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ des requêtes n os 49637/09, 49644/09, 49654/09, 49666/09, 49674/09, 49683/09, 49688/09, 49694/09, 49698/09, 49700/09, 49703/09, 49720/09, 49725/09, 49731/09,

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS QUATRIÈME SECTION AFFAIRE NASCIMENTO c. PORTUGAL (Requête n 42918/98) ARRÊT STRASBOURG 27 septembre

Plus en détail

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, quinze décembre deux mille seize.

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, quinze décembre deux mille seize. N 98 / 16. du 15.12.2016. Numéro 3732 du registre. Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, quinze décembre deux mille seize. Composition: Romain LUDOVICY, conseiller

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 49853/99 présentée par Bruno PICHON

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DU QUÉBEC

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DU QUÉBEC TRIBUNAL ADMINISTRATIF DU QUÉBEC Section des affaires sociales En matière de sécurité ou soutien du revenu, d'aide et d'allocations sociales Date : 31 octobre 2012 Référence neutre : 2012 QCTAQ 10895 Dossier

Plus en détail

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, vingt-deux décembre deux mille onze.

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, vingt-deux décembre deux mille onze. N 72 / 11. du 22.12.2011. Numéro 2885 du registre. Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, vingt-deux décembre deux mille onze. Composition: Marie-Paule ENGEL,

Plus en détail

TROISIÈME SECTION DÉCISION

TROISIÈME SECTION DÉCISION TROISIÈME SECTION DÉCISION Requête n o 21780/13 Zoubida BARIK EDIDI contre l Espagne La Cour européenne des droits de l homme (troisième section), siégeant le 26 avril 2016 en une chambre composée de :

Plus en détail

Les nouveautés en procédure civile suisse. François Bohnet

Les nouveautés en procédure civile suisse. François Bohnet Les nouveautés en procédure civile suisse 2015 François Bohnet Modifications législatives Modification des art. 280, 281, 283 et 284 CPC par l annexe ch. 2 de la LF du 19 juin 2015 sur le Code civil (Partage

Plus en détail

QUATRIÈME SECTION. Requête n o 25560/13 Gabriela CEGOLEA contre la Roumanie introduite le 8 avril 2013 EXPOSÉ DES FAITS

QUATRIÈME SECTION. Requête n o 25560/13 Gabriela CEGOLEA contre la Roumanie introduite le 8 avril 2013 EXPOSÉ DES FAITS QUATRIÈME SECTION Requête n o 25560/13 Gabriela CEGOLEA contre la Roumanie introduite le 8 avril 2013 Communiquée le 8 février 2016 EXPOSÉ DES FAITS La requérante, M me Gabriela Cegolea, est une ressortissante

Plus en détail

du Grand-Duché de Luxembourg Inscrit le 14 décembre e chambre Audience publique du 22 juin 2011

du Grand-Duché de Luxembourg Inscrit le 14 décembre e chambre Audience publique du 22 juin 2011 Tribunal administratif N 27570 du rôle du Grand-Duché de Luxembourg Inscrit le 14 décembre 2010 3 e chambre Audience publique du 22 juin 2011 Recours formé par Monsieur..., contre deux «décisions» du directeur

Plus en détail