ENTREPRISES ET TERRITOIRES, UN AVENIR COMMUN ICI AVEC LES ENTREPRISES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ENTREPRISES ET TERRITOIRES, UN AVENIR COMMUN ICI AVEC LES ENTREPRISES"

Transcription

1 2013 ENTREPRISES ET TERRITOIRES, UN AVENIR COMMUN ICI AVEC LES ENTREPRISES

2 DÉCEMBRE 2013 ENTREPRISES ET TERRITOIRES, UN AVENIR COMMUN Dans quelques mois se dérouleront les élections municipales. Tandis que les candidats préparent leurs campagnes et dessinent de nouveaux projets pour leurs territoires, il nous a paru opportun d exprimer aux futurs élus notre vision du développement économique et de porter ainsi la voix des entreprises. Au-delà du contexte électoral spécifique, cette démarche se fonde sur une conviction : entreprises et territoires ont un avenir commun. L entreprise joue un rôle déterminant dans le développement du territoire par la création de valeur et d emplois ; et celui-ci contribue grandement à la compétitivité des entreprises, grâce à la qualité de ses infrastructures, à la présence de centres de formation et de recherche, et à un cadre de vie capable d attirer des talents. Pourtant, s il parait évident que beaucoup de leurs intérêts convergent, il est parfois difficile aux élus et entrepreneurs de dépasser leurs intérêts propres. Il est temps de décloisonner ces mondes qui s ignorent trop souvent et de construire ensemble une véritable stratégie, qui fera gagner le territoire et favorisera la compétitivité des entreprises. Notre contribution veut aller en ce sens : créer le maillage de nos compétences, de nos idées et de nos énergies et installer durablement le dialogue entre entreprises et territoires. EMMANUEL THAUNIER Président CCI Rennes 2

3 ENTREPRISES ET TERRITOIRES, UN AVENIR COMMUN L économie productive facteur DE DÉVElOPPEMENT DU TERRITOIRE L économie productive est à la base du développement des territoires de la circonscription de la CCI Rennes. Elle représente l ensemble des activités produisant des biens et services vendus à l extérieur du territoire, parmi lesquels l industrie, la logistique, le commerce de gros, les services aux entreprises, l informatique ou encore l agriculture. Elle est le moteur de la création de richesses, explique le développement démographique et entraîne la croissance de l économie résidentielle. En 2012, ces activités ont généré une masse salariale de 3,3 milliards d euros, soit 50 % du total versé par les entreprises de la circonscription de la CCI Rennes, pour un effectif de salariés. Durant la dernière décennie, elles ont engendré la création nette de emplois salariés, notamment dans les activités de services aux entreprises, l informatique et la logistique. Le développement de l économie productive accroît le besoin de main-d œuvre qualifiée, entraînant à son tour une croissance démographique par solde migratoire. Entre 1999 et 2010, la population de notre territoire s est ainsi accrue de habitants (+ 15 %), soit l équivalent de la moitié de la Ville de Rennes. C est la satisfaction des besoins de cette population nouvelle qui entraîne à son tour une croissance de l économie résidentielle : commerce, restauration, services aux particuliers, logements, gestion de l eau et des déchets Les nouveaux habitants dépensent par exemple chaque année 640 millions d euros dans les commerces de la circonscription. L économie productive facteur DE DÉVElOPPEMENT DU TERRITOIRE P. 3 STImuLER ET SouTEnIR le DÉVElOPPEMENT ÉCONOMIqUE P. 5 CRéER LES ConDITIonS favorables À l AMÉNAGEMENT DU TERRITOIREE P. 21 3

4 L économie productive facteur DE DÉVElOPPEMENT DU TERRITOIRE Les enjeux liés à l économie productive sont donc très importants et les collectivités ont tout intérêt à accompagner son développement. Elles le peuvent à deux niveaux : en stimulant et soutenant le développement économique, en créant des conditions favorables en matière d aménagement du territoire. C est à partir de ces deux axes que nous avons souhaité partager avec les futurs élus des collectivités locales à la fois des constats et des enjeux. Si l essentiel des réponses relève de la responsabilité des entreprises, les collectivités peuvent cependant être des facilitatrices. C est pourquoi, nous demandons aux candidats de s engager sur des actions concrètes en faveur du développement économique. Notre approche peut être, selon les cas, sectorielle ou par filière, ou bien thématique à partir de problématiques communes à toutes les entreprises. L analyse qui précède nos suggestions fait non seulement référence à des données locales mais aussi nationales et internationales, tant notre économie est interconnectée à toute la planète. Enfin, quelles que soient les propositions que nous souhaitons faire aux futurs élus, toutes s inscrivent dans une logique d échanges et de partenariat avec les entreprises ellesmêmes. C est ainsi que se construiront de véritables stratégies de croissance, sources de création de richesse et d emplois. L économie productive, facteur de développement de la population 4

5 ENTREPRISES ET TERRITOIRES, UN AVENIR COMMUN STImuLER ET SouTEnIR le DÉVElOPPEMENT ÉCONOMIqUE En analysant les conditions qui ont déclenché les grandes révolutions économiques de l histoire, l économiste et prospectiviste américain Jeremy Rifkin observe qu elles se produisent à chaque fois que de nouvelles technologies de communication apparaissent et se conjuguent avec de nouvelles sources d énergie : l essor du charbon a favorisé l industrialisation de l imprimerie lors de la première révolution, la deuxième a résulté de la rencontre de l énergie électrique et des moyens de télécommunication (téléphone, radio, télévision), et la troisième est le fruit des synergies entre énergies renouvelables et technologies internet. au prisme de cette grille de lecture, on remarque que les activités liées à la transition énergétique, aux nouvelles mobilités et au numérique portent déjà sur notre territoire l essentiel de notre efficacité économique. Convergence des activités numériques Transition énergétique Efficacité économique Nouvelles mobilités Les 3 piliers de L efficacité économique 1TransiTion énergétique et écologique C onsta TS Parmi les multiples défis mondiaux auxquels l humanité est confrontée, plusieurs sont liés à des enjeux environnementaux et impactent directement notre économie : les changements climatiques ; il devient urgent de mettre en place la transition énergétique de notre système de production et de consommation, fondé sur une énergie fossile abondante et bon marché, l épuisement des ressources naturelles non renouvelables (hydrocarbures fossiles, métaux, blé ), conséquence de l explosion démographique mondiale, la sécurité sanitaire des populations ; si les actions en faveur du développement des pays du sud ont permis une amélioration sensible de la situation sanitaire mondiale, pour autant des facteurs environnementaux (pollution de l air, de l eau ) impactent la santé des populations. En Europe, le législateur, le scientifique et le citoyen sont en interaction permanente sur le sujet, poussant l entreprise à devoir démontrer l innocuité de ses produits et services, l effondrement de la biodiversité, qui menace la pérennité des services rendus gratuitement par la nature (pollinisation par les abeilles.). 5

6 STImuLER ET SouTEnIR le DÉVElOPPEMENT ÉCONOMIqUE E n JEux Nos territoires se sont engagés depuis plusieurs années dans la transition énergétique et écologique de leur modèle économique. Mais pour permettre une croissance qui n impacte pas négativement notre environnement, il est nécessaire d accompagner les acteurs du territoire à relever les défis identifiés des éco-activités. De fait, de nombreux secteurs d activités sont irrigués par cette nouvelle dynamique économique qui représente un enjeu important de stimulation et d interaction des filières industrielles, de création de valeur et d emplois. Le maintien d activités économiques sur notre territoire dépend de notre capacité collective à réussir cette double transition écologique et énergétique de l économie. Quatre enjeux majeurs peuvent ainsi être pointés pour notre territoire : les enjeux liés aux marchés : les entreprises doivent comprendre l évolution des usages et construire de nouvelles offres, afin de se positionner sur les marchés émergents. Il est par ailleurs nécessaire de rendre solvable le marché de la rénovation, grâce à de nouveaux mécanismes de financement, les enjeux liés aux territoires : la dépendance énergétique de notre région doit être améliorée grâce à la sobriété et l efficacité des usages, au développement des énergies renouvelables et à la préservation d un environnement favorisant la qualité de vie ainsi que le développement d activités économiques, les enjeux liés à l innovation : face aux nouveaux besoins et usages, tous les acteurs (entreprises, chercheurs ) doivent se mobiliser et travailler ensemble pour proposer des solutions innovantes, les enjeux humains : un effort significatif d accompagnement des entreprises et du personnel doit être entrepris en termes de formation et d adaptation des compétences par rapport aux nouvelles activités. Il s agit par ailleurs de lutter contre la précarité énergétique d une part croissante de la population. LES DEmanDES DE La CCI REnnES aux futurs élus LoCaux Soutenir la création et le développement des éco-activités. L évolution des usages et des techniques induit de nouveaux besoins, de nouvelles pratiques et de nouveaux comportements d achats. Les politiques d appui à la création, à l implantation et au développement d entreprises doivent privilégier les activités répondant aux nouveaux marchés porteurs de la transition énergétique et écologique. Ce soutien peut se décliner selon plusieurs axes : accélérer le développement d un marché de la transition énergétique incluant le bâti, en s appuyant notamment sur la dynamique d éco-rénovation du parc existant, favoriser le développement de l activité analyse - mesure - contrôle au service de la performance énergétique et écologique, favoriser la structuration de la filière génie écologique, impulser une démarche collaborative de développement des énergies locales renouvelables, créatrices d emplois et de valeurs pour le territoire, structurer la valorisation de biomasses, en lien avec la filière biotechnologies, la valorisation énergétique ou le développement des biomatériaux. favoriser les expérimentations territoriales éco-innovantes : économie circulaire, écologie industrielle. Pour valider la pertinence d une innovation, les entreprises ont besoin de la confronter à la réalité des besoins du territoire. Des chantierspilotes organisés localement, notamment dans le cadre de la commande publique, permettent d expérimenter des solutions, souvent collaboratives, que les entreprises pourront ensuite déployer sur d autres marchés. L appui de la collectivité pour lancer des expérimentations territoriales permet aux entreprises locales 6

7 ENTREPRISES ET TERRITOIRES, UN AVENIR COMMUN d acquérir une expérience individuelle et collective essentielle pour le développement de leurs innovations. Créer les conditions favorables à la compétitivité des entreprises. Pour maintenir leur compétitivité, les entreprises doivent pouvoir maîtriser leurs consommations et leurs flux, notamment en matière de gestion de l eau, de valorisation des déchets ou de maîtrise de l énergie. Dans chacun de ces domaines, la collectivité peut ouvrir des possibilités de synergie : accès des entreprises au service de collecte de déchets (desserte des ZI dans les tournées, accès des entreprises aux déchetteries ), optimisation du traitement d effluents par une négociation adaptée des conventions de rejets vers la station collective de traitement, intégration des entreprises et de leurs salariés dans les plans climat énergie territoriaux et les plans de déplacement. Développer les pratiques éco-responsables de la collectivité. Dans un domaine où le poids de la commande publique représente près de la moitié de la demande globale, l engagement des collectivités dans la mise en œuvre de pratiques écoresponsables est essentiel, tant par l impact direct qu il a sur l activité du territoire que par l effet d entraînement des autres acteurs. L éco-responsabilité de la collectivité peut s exprimer notamment sur les champs suivants : transition énergétique intégrant le bâti, restauration de la place du vivant dans les projets d aménagement, développement de politiques d achat écoresponsables. EXEMPLE Vitré Communauté, acteur de la transition énergétique Vitré Communauté est engagée dans la mise en œuvre d un Plan Climat Energie Territorial, dont les objectifs sont d atteindre en 2020 une production de 23% d énergie renouvelable et de réduire de 13% les émissions de gaz à effet de serre du territoire par rapport à Le succès de cette démarche repose sur une mobilisation effective, dans leurs domaines respectifs, de tous les acteurs du territoire (entreprises, administrations, habitants ). L engagement des entreprises dans cette dynamique s appuie sur le groupe de travail «Energie» du club d entreprises EVEIL (Entreprendre à Vitré pour l Ecologie Industrielle Locale) qui est accompagné par la CCI Rennes et le Cluster Eco Origin. 7

8 STImuLER ET SouTEnIR le DÉVElOPPEMENT ÉCONOMIqUE 2 nouvelles MoBiliTés C onsta TS Le coût de la mobilité, en particulier pour les territoires péri-urbains et ruraux, augmente régulièrement. L évolution vers une mobilité décarbonée est inéluctable. La région Bretagne et Rennes Métropole ont depuis longtemps une politique de transport innovante. L amélioration de l offre et des outils numériques favorisant la mobilité et le report modal est incontournable, mais néanmoins insuffisante. E n JEux Favoriser les nouvelles mobilités comme facteur de développement économique local, disposer d un système de mobilité multimodal performant, décarbonner la mobilité individuelle pour anticiper l impact social lié à l augmentation du coût de l énergie. 8

9 ENTREPRISES ET TERRITOIRES, UN AVENIR COMMUN EXEMPLE BMA expérimente de nouvelles mobilités Le projet Bretagne Mobilité Augmentée, porté par la CCI Rennes et soutenu pendant 3 ans par l Ademe, a pour enjeu de travailler sur les liens entre stratégie d activités et mobilité comme création de valeur pour les organisations, les territoires et les individus. Organisés autour de 18 démonstrateurs (activités industrielles, bancaires, BTP, services, tourisme, distribution, territoires et vie quotidienne) et de groupes d experts, les membres de BMA se sont donnés comme priorité d innover dans des pratiques de mobilité moins coûteuses, moins émettrices de gaz à effet de serre et plus dématérialisées. Faire mieux que l existant en utilisant différemment les ressources consacrées à la mobilité constitue le pivot de leur engagement, qui s inscrit dans leur responsabilité sociétale. LES DEmanDES DE La CCI REnnES aux futurs élus LoCaux Soutenir le développement des énergies alternatives aux carburants fossiles classiques par la création d infrastructures de production / distribution et un accompagnement des changements d usage, mettre en place des aménagements facilitant les nouvelles mobilités individuelles : aires de covoiturage urbaines et inter-urbaines, espaces dédiés au partage de voitures et vélos, se positionner comme territoire d expérimentation précurseur de nouvelles mobilités. 9

10 STImuLER ET SouTEnIR le DÉVElOPPEMENT ÉCONOMIqUE 3Filière numérique C onsta TS La filière numérique est un secteur en croissance sur notre territoire, où sont localisés 67% des emplois des TIC de Bretagne. Le secteur subit une forte restructuration du fait du déplacement de la valeur vers les services et les usages du numérique. Les difficultés structurelles des acteurs historiques du domaine des télécommunications ont donné lieu à des vagues de plans sociaux et au rachat par des groupes étrangers des sociétés locales à potentiel. Les difficultés de ces grands donneurs d ordres tendent à fragiliser le réseau des sous-traitants et surtout des entreprises de services informatiques. Pour autant, notre circonscription fait preuve d une grande vitalité dans l entrepreneuriat et l innovation, la création d entreprises dans le domaine du numérique et des TIC reste très dynamique. L enjeu pour ces entreprises est de pouvoir accéder aux leviers de croissance - marchés nationaux et internationaux, financements en haut de bilan - aux ressources et aux talents. Evolution du nombre d entreprises du secteur numérique sur la circonscription de la CCI Rennes E n JEux Limiter les effets de l affaiblissement des grands donneurs d ordres historiques, être en capacité de repositionner le territoire sur de nouveaux marchés porteurs qui s appuieront sur les compétences des acteurs locaux, sur la capacité d attirer des grands groupes souhaitant se positionner sur ces marchés émergents, et enfin sur une politique volontariste de soutien aux entreprises à fort potentiel de croissance. 10

11 ENTREPRISES ET TERRITOIRES, UN AVENIR COMMUN LES DEmanDES DE La CCI REnnES aux futurs élus LoCaux mettre en place des agences numériques, à l image de la «Fonderie» en Ile-de-France, véritables structures de réflexion et de pilotage de projets, créant de la valeur autour du numérique, pour les entreprises et les citoyens. Créer des «quartiers numériques» qui ne proposent pas uniquement une offre immobilière, mais qui créent de vrais espaces de vie de qualité et des conditions favorables à la mise en réseau, et qui accompagnent la créativité et le développement des entreprises. Ces quartiers numériques s appuieront sur des projets d animation : «Fablab», Cantine numérique et «Annexe» à Rennes Métropole, incubateurs. dont les moyens doivent être renforcés face à l importance des enjeux. Développer, dans le cadre de coopérations intercommunales, une politique de marketing territorial. La création d une identité numérique pour nos territoires passe par l organisation de grands événements de portée nationale - associant des filières résidentielles (commerce, tourisme ) - avec un positionnement et une marque lisible pour le territoire et pour l extérieur. accélérer l expansion des marchés de demain en favorisant l expérimentation et le développement d une politique d achat public autour de l internet des objets (smart grid, mobilier urbain interactif ) ou encore des marchés au croisement des filières (e-santé ou aide au maintien à domicile ). Stimuler l achat public auprès de start-up locales de manière à créer des premières références pour les jeunes entreprises innovantes et accélérer ainsi leur développement. EXEMPLE Implantation à Rennes de la start-up CaiLabs grâce à la mobilisation des acteurs locaux Spécialisée dans la manipulation de la lumière, cette jeune société propose un véritable bond technologique qui permet de multiplier par dix la puissance de la fibre optique équipant les réseaux internet. L enjeu est considérable, compte tenu du développement croissant des usages du web. L entreprise a obtenu dernièrement une levée de fonds d un million d euros et un prix Oséo. Pour développer leur activité, les trois associés ont cherché à s implanter en région. Ils ont choisi la ville de Rennes pour sa culture favorable aux télécommunications et la forte mobilisation de plusieurs acteurs locaux, dont Rennes Atalante, Rennes 1, Idéa

12 STImuLER ET SouTEnIR le DÉVElOPPEMENT ÉCONOMIqUE Les filières traditionnelles de L économie productive Si l efficacité économique repose principalement sur les 3 piliers cités précédemment, certains secteurs d activités nécessitent d être accompagnés dans leur mutation ou leur redéploiement (la filière automobile et la chaîne alimentaire), d autres d être soutenus dans leur développement (la logistique et le tourisme). Evolution des effectifs de la filière automobile de la circonscription de la CCI Rennes (fabrication + sous-traitants) 12

13 ENTREPRISES ET TERRITOIRES, UN AVENIR COMMUN 1Filière automobile C onsta TS La compétitivité de l industrie française est en chute régulière depuis 10 ans et le mouvement semble s accélérer : ainsi, emplois industriels ont été perdus en 10 ans, et on constate un décalage de 10 points au niveau des prélèvements obligatoires entre la France et la moyenne des pays de l OCDE. Cette tendance lourde se vérifie aussi sur notre territoire où l industrie, au cœur de l économie productive, est également en perte de vitesse : le taux de valeur ajoutée dans l industrie est passé de 17,4% en 1990 à 13,3% en 2012, 5300 emplois industriels ont été supprimés depuis l année 2000, notamment dans le secteur automobile. En effet, en Bretagne, la filière automobile est fortement affectée par la recomposition globale de l industrie engagée depuis plusieurs années : redéploiement du marché automobile mondial et des usines de l Europe vers l Asie, mouvement de concentration des constructeurs historiques et apparition de nouveaux entrants à faibles coûts de production issus des pays émergents, atonie ou récession des marchés en Europe (désormais en renouvellement), prise en tenaille du milieu de gamme français entre le haut de gamme des constructeurs allemands et les voitures d importation à faible coût. Aujourd hui, l emploi sur notre territoire se situe à un niveau historiquement bas. E n JEux Préserver au mieux les emplois et les savoir-faire industriels du territoire, soutenir l émergence et la diffusion des nouvelles solutions, ainsi que les changements d usages, diversifier les activités des entreprises locales. LES DEmanDES DE La CCI REnnES aux futurs élus LoCaux accompagner les mutations industrielles sur toute la chaîne de valeur favoriser des approches collaboratives capables de répondre aux enjeux du secteur automobile, notamment l accélération des développements technologiques et la poursuite de la mondialisation du marché, soutenir les démarches de diversification de PME fragilisées, mais disposant de savoirfaire reconnus, sur d autres marchés en croissance, accompagner PSA La Janais, acteur majeur du territoire, dans la réindustrialisation du site, indispensable au maintien d un outil industriel performant sur le territoire. EXEMPLE Le Plan Véhicule Vert Bretagne, une stratégie de filière partagée Depuis plusieurs années, l approche collaborative associant les CCI, les collectivités territoriales (Région Bretagne, Conseil général d Ille-et-Vilaine, Rennes Métropole), BDI, la Direccte, l UIMM, le Pôle ID4CAR, Autéo a permis de définir une stratégie régionale de la filière véhicules et mobilités ainsi qu un système de pilotage associé. Cette stratégie contribue au Plan Véhicule Vert Bretagne (soutien de projets entrepreneuriaux liés à la mobilité décarbonée) et au programme Compétitivité Automobile Bretagne (soutien au repositionnement de PME industrielles). 13

14 STImuLER ET SouTEnIR le DÉVElOPPEMENT ÉCONOMIqUE 2chaine alimentaire C onsta TS Avec 226 établissements actifs en 2013 (contre ans plus tôt) et emplois, le secteur des IAA représente la première filière industrielle de notre circonscription. Si elle résiste plutôt bien à la crise actuelle sur notre territoire, son avenir est néanmoins préoccupant. Hérité d un modèle des années 1960, elle se caractérise par : un nombre limité de PME indépendantes de taille significative, un phénomène régulier de concentrations, le faible niveau de valeur ajoutée de certains secteurs (1 ère transformation animale notamment), une forte proportion de produits à marque de distributeurs (MDD). La chaîne alimentaire est au cœur de profondes mutations : mondialisation des échanges, flambée des cours des matières premières, modification des habitudes de consommation, faible attractivité des métiers. E n JEux La réussite des entreprises de ce secteur d activités constitue un enjeu très important en termes d emplois. De nouvelles synergies doivent être créées avec l ensemble des acteurs de la région, afin de conduire la chaîne alimentaire régionale vers l excellence, permettre aux sociétés locales de mieux se développer, attirer de nouvelles entreprises sur notre territoire. Part des IAA dans l effectif industriel de la circonscription de la CCI Rennes faciliter le développement des Iaa grâce à des dispositifs de soutien à l investissement et à l innovation (aide financière à l immobilier, subventions et avances remboursables ). affecter des réserves foncières et proposer des solutions immobilières adaptées aux PME (ateliers relais) sur notre territoire. Susciter des initiatives de mutualisation des «actions vertes» : écologie industrielle des territoires, économie circulaire, circuits courts EXEMPLE LES DEmanDES DE La CCI REnnES aux futurs élus LoCaux Vitré Communauté soutient le développement de Cocorette à Gennes sur Seiche Pour faire face à son développement et à l absence de locaux disponibles et adaptés sur la commune de Gennes sur Seiche (Pays de Vitré), la société Cocorette / Histoire d œuf envisageait de se transférer à proximité de l axe Rennes - Paris. L intervention de Vitré Communauté a été décisive : en investissant euros sur le site historique, elle a permis à l entreprise de poursuivre sa croissance et de créer de nouveaux emplois. 14

15 ENTREPRISES ET TERRITOIRES, UN AVENIR COMMUN 3logisTique C onsta TS La logistique est devenue un enjeu stratégique pour la compétitivité des entreprises. Elle est par ailleurs un moteur du développement économique et un facteur d aménagement des territoires. Par ailleurs, plusieurs éléments vont impacter fortement les organisations logistiques dans les années à venir, dont le développement important de l e-business, la hausse régulière et durable des coûts de transport et des matières premières, l intégration progressive du développement durable dans la stratégie des entreprises. Notre territoire dispose d atouts géographiques et d infrastructures qui le rendent incontournable sur le plan régional. un domaine doit particulièrement être pris en compte : les livraisons en centre-ville. La logistique urbaine représente en moyenne 100 kilos de marchandises transportées par jour et par personne, 20% du coût total du transport d un produit et 2 à 3% de son prix de vente. Le prix du foncier réduit les surfaces commerciales dédiées au stockage et aux déchets et explique la fréquence des livraisons en petits volumes (parfois plusieurs fois par jour dans certains commerces à certaines périodes de l année). En fort développement avec les nouveaux modes de consommation (e-business, recentrage de la grande distribution sur les magasins de proximité, renouvellement plus rapide des produits ), les livraisons sont très contraintes : plages de livraisons en centre-ville limitées dans le temps, rues étroites, difficultés de circulation dues à la congestion du trafic ou aux travaux La perspective des grands chantiers comme Euro- Rennes ou la deuxième ligne de métro rend encore plus indispensable une réflexion collective. Il n existe pas une solution universelle permettant de résoudre les problèmes de livraison en centreville, mais différentes sources d optimisation selon les objectifs visés et le contexte des villes (topographie, architecture ). Les collectivités manquent généralement de connaissances sur les transports de marchandises en ville et les compétences sont partagées entre plusieurs services et élus. Entre un tiers et la moitié des emplois logistiques bretons sont sur la circonscription CCI Rennes. 15

16 STImuLER ET SouTEnIR le DÉVElOPPEMENT ÉCONOMIqUE E n JEux Les enjeux de la logistique urbaine sont à la fois économiques (attractivité du territoire, dynamisme des centres-villes, coût élevé des livraisons), environnementaux (réduction des pollutions locales) et sociaux (évolution des métiers et des compétences, cohabitation des acteurs dans l espace urbain). Aussi, il est important : de garantir l approvisionnement fréquent des commerces, entreprises, sociétés de services ainsi que leur accessibilité, afin de favoriser le dynamisme du centre-ville et la pérennité de ses acteurs, d assurer un cadre de vie agréable aux résidents : moins de pollution atmosphérique et sonore, meilleures conditions de circulation et de stationnement, livraisons facilitées des achats par internet et de rechercher l adhésion de l ensemble des acteurs (transporteurs, commerçants, collectivités ), dans le cadre de la «co-construction» de solutions. LES DEmanDES DE La CCI REnnES aux futurs élus LoCaux Il devient indispensable de concevoir une «nouvelle logistique urbaine» qui tienne compte, dans le cadre des PDU, PLU et ScoT, à la fois des contraintes de développement durable et des évolutions des comportements d achats. Ceci suppose de : uniformiser les réglementations liées à la livraison (tonnage, horaires, ) au sein d une même intercommunalité, préserver des espaces dans le centre-ville dédiés aux marchandises : espaces logistiques urbains, emprises foncières permettant aux messagers l utilisation de modes doux (livraisons en véhicules électriques, en vélos ), favoriser les projets innovants et les expérimentations de logistique urbaine liés aux nouveaux modes de consommation (e-commerce ), susciter la spécialisation d un «interlocuteur logistique urbaine» au niveau d une intercommunalité, décliner les principes de l organisation logistique dans le Plan de Déplacement Urbain (PDU). EXEMPLE Une démarche partenariale de logistique urbaine Rennes Métropole, la Ville de Rennes, le Codespar et Bretagne Supply Chain ont signé récemment une charte de partenariat les engageant à une réflexion collective autour de la logistique urbaine. Partant d un diagnostic qui s appuie notamment sur une étude auprès des commerçants et des rencontres avec les principaux acteurs de la livraison en centre-ville, les partenaires ont déployé un plan d actions qui s articule autour de plusieurs axes : Informer les acteurs des évolutions prévues du plan de circulation dans le centre-ville de Rennes, des conséquences des grands travaux sur la circulation et le stationnement, Accompagner les nouveaux acteurs (portage d achats par Les Triporteurs Rennais, mutualisation des courses entre particuliers par CoCourse.), Organiser l espace urbain pour faire évoluer des pratiques et comportements des messagers en matière de livraison, Expérimenter de nouvelles façons de livrer (boîtes à colis, livraison sur le lieu de travail, relais colis ). 16

17 ENTREPRISES ET TERRITOIRES, UN AVENIR COMMUN 4econoMie TourisTique C onsta TS Le tourisme constitue une activité économique à part entière, essentielle pour notre région et notre département : il génère 8% du PIB breton et près de emplois, tandis que la «consommation touristique directe» s élève en Ille-et-Vilaine à près d un milliard d euros par an. La filière génère de multiples impacts économiques positifs, en termes financier, d emplois et d image. Le tourisme d affaires est particulièrement porteur sur la métropole rennaise en raison de la présence de filières économiques et universitaires fortes. Ainsi 300 à 400 congrès par an y sont déjà organisés, avec une dépense du visiteur d affaires jusqu à quatre fois supérieure à celle d un touriste de loisirs. Mais les séjours d agrément peuvent aussi se renforcer sur notre département, qui dispose de véritables atouts pour attirer un public national et étranger : accessibilité, cités de caractère, patrimoine de qualité, musées, capacités d hébergement et de restauration, événements et festivals, voies d eau, ainsi qu un environnement régional porteur pour un développement du tourisme local. E n JEux Tourisme d affaires Réussir la commercialisation du futur Centre des Congrès, dans un contexte de crise économique et de forte compétition des destinations de congrès, Anticiper et veiller à l adéquation de l offre d hébergement aux attentes et capacités des marchés, Favoriser l innovation et la différenciation de l offre, Développer la fréquentation du territoire par les clientèles étrangères. Tourisme de loisirs Poursuivre le développement touristique de l ensemble du territoire (valorisation du patrimoine, du Canal d Ille-et-Rance, des filières loisirs, de la forêt de Rennes ), Renforcer l offre culturelle, d événements et de loisirs, la communication et la commercialisation touristiques pour accroître significativement l attractivité et l économie touristique, Favoriser le rééquilibrage des clientèles affaires/loisirs, Veiller à la rentabilité et la pérennité des hébergements. 17

18 STImuLER ET SouTEnIR le DÉVElOPPEMENT ÉCONOMIqUE Tourisme d affaires LES DEmanDES DE La CCI REnnES aux futurs élus LoCaux favoriser les synergies entre activité économique, formation, activité culturelle et touristique. Tourisme de loisirs m aintenir les outils et les budgets qui contribuent à la valorisation touristique des communes et des pays, favoriser les coopérations entre les différents pays d Ille-et-Vilaine afin de mailler les offres et ainsi renforcer auprès des opérateurs extérieurs le potentiel de notre territoire. Et de façon générale a ccompagner les investissements des entreprises touristiques innovantes, mettre en place une cellule de veille utile au développement d offres nouvelles ainsi qu un observatoire, afin de mesurer la santé économique des acteurs touristiques du territoire. EXEMPLES «Brocéliande, Porte des Secrets», un nouvel équipement d économie résidentielle Ouvert en septembre 2012 sur la commune de Paimpont, «Brocéliande, la Porte des secrets» constitue une expérience scénographique et émotionnelle unique en Bretagne. Aménagé dans les anciennes dépendances de la prestigieuse abbaye, ce nouvel équipement touristique permet une immersion dans l univers légendaire de la forêt de Brocéliande. «Brocéliande, porte des secrets» complète et renforce l attractivité des sites naturels et génère des retombées pour l ensemble des acteurs économiques du pays. En un an, visiteurs sont venus découvrir ce nouveau site touristique porté par la Communauté de Communes de Brocéliande. Meet Pro Bretagne, un événement majeur dans le tourisme d affaires À l initiative du Club Haute Bretagne Evénements, la 2 ème édition des rencontres du tourisme d affaires en Bretagne a réuni à Rennes 500 professionnels du Grand Ouest et de la région parisienne. Grâce au soutien financier du Conseil général d Ille-et-Vilaine et de Rennes Métropole, des Comités départementaux du tourisme d Illeet-Vilaine et du Morbihan, de l agence Côtes d Armor Développement et du Club Finistère Affaires, cette manifestation a permis à 120 équipements bretons de congrès, séminaires et entreprises de toute la filière, organisatrices d opérations «incentive» et évènementielles d affirmer le potentiel de notre région. 18

19 ENTREPRISES ET TERRITOIRES, UN AVENIR COMMUN La compétitivité des entreprises C onsta TS Les entreprises de notre territoire bénéficient d un environnement socio-économique propice au développement de leurs activités, mais elles sont confrontées à des contraintes fiscales, administratives, réglementaires, et bien souvent à des difficultés de recrutement. Grâce à leur agilité et leur créativité, les PME constituent un gisement important d innovation ; pour autant, les collaborations entre entreprises ne sont pas suffisamment développées. E n JEux Favoriser le niveau de performance et la pérennité des entreprises de notre territoire, Préparer les entreprises aux enjeux, à la demande et à la concurrence de demain. 19

20 STImuLER ET SouTEnIR le DÉVElOPPEMENT ÉCONOMIqUE alléger la fiscalité notamment les taxes dont les taux sont fixés localement : taxe foncière, CVAE (ex. TP), taxe transport, TLPE et taxe sur les plus values mobilières, Simplifier les démarches administratives qui constituent des prérequis au développement économique, Clarifier les démarches et modalités d obtention des autorisations, permis, aides et subventions, Expérimenter des outils de financement innovants adaptés aux nouveaux besoins des entreprises : amorçage de projets (ex. crowdfunding), fonds d investissement en capital pour accompagner les projets les plus stratégiques pour le territoire, EXEMPLES LES DEmanDES DE La CCI REnnES aux futurs élus LoCaux Le Campus universitaire de Redon, l adéquation entre les besoins des entreprises et la formation Les 4 établissements d enseignement supérieur du Pays de Redon (les Lycées Beaumont et Marcel Callo, l ISSAT et l ESLI) ainsi que le Conseil régional et la Communauté de Communes du Pays de Redon (CCPR) ont conclu un partenariat en vue de créer un pôle de formation supérieure et continue à vocation industrielle. Ce projet va développer sur le territoire de Redon Bretagne Sud une offre de formation fondée sur une approche filières qui réponde : aux attentes des entreprises installées sur le territoire ou susceptibles de s y implanter, aux aspirations des étudiants et de leurs familles. La création d un campus universitaire, espace de vie et de travail, permettra d offrir tous les équipements et services nécessaires à une vie étudiante de qualité. appuyer les initiatives qui favorisent l adéquation entre les besoins des entreprises et la formation, Contribuer à faire venir en Ille-et-vilaine des talents grâce à un cadre de vie et de travail attractif, participer à des démarches territoriales de gestion à long terme des emplois et compétences, aux côtés des entreprises, Créer des espaces de rencontres pour faciliter les échanges de savoirs entre recherche, industrie, enseignement supérieur, Développer des lieux favorisant l innovation ouverte, à l exemple des «livings labs», veiller à la complémentarité des actions et des projets à l échelle intercommunale. Mitsubishi, une reconversion réussie Plus de 10 ans après la fermeture de la société Mitsubishi, qui a employé jusqu à 1000 salariés dans la téléphonie mobile, le site d Etrelles présente aujourd hui un nouveau visage. En effet, la nouvelle «Technopole Cap Bretagne» accueille désormais 7 sociétés aux activités très diverses : des entreprises industrielles (Thalès Microelectronics, B2F et Atlantic RF), de prestation de services (Webhelp et Transports Peigné) et de négoce (Ferron et Eurimex Pharma). Celles-ci emploient au total davantage de collaborateurs que la société japonaise d antan. Pour éviter la mono industrie et attirer des secteurs d activité pourvoyeurs d emplois, Vitré Communauté n a pas hésité outre le rachat en 2005 du bâtiment de m² de Mitsubishi à créer une crèche inter-entreprises, une ligne de transport en commun gratuit entre la gare et la technopole, à rouvrir le restaurant du site. Cette collaboration étroite entre les élus et les entreprises locales contribue à faire du bassin d emplois de Vitré l un des plus dynamiques de France. 20

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national.

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national. - 1 - APPEL A PROJETS TEPOS QU EST-CE QU UN TERRITOIRE A ÉNERGIE POSITIVE? Contexte L énergie, nécessaire à tous les domaines et besoins de la vie quotidienne, devient, du fait de sa raréfaction, de plus

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 Contexte et enjeux : Depuis plusieurs années la politique économique de la Région Centre - Val de Loire s est fixée comme objectif de soutenir la

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE BOURGOGNE Place des Nations Unies - B.P. 87009-21070 DIJON CEDEX Téléphone : 03 80 60 40 20 - Fax : 03 80 60 40 21 MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT Préambule

Plus en détail

SITES & GRANDS EVENEMENTS

SITES & GRANDS EVENEMENTS SITES & GRANDS EVENEMENTS MOTEURS DU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES, DES TERRITOIRES ET DE LA SOCIETE... pour un développement structurel du territoire, au service de la stratégie des décideurs politiques

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Nouvelles tendances de localisation de population et des activités sur le territoire I - Artisanat et territoire 1. Les artisans sont présents sur tout le

Plus en détail

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Le sens de notre action Les questions relatives à l amélioration du cadre de vie et au bien-être des hommes sont des préoccupations sociétales

Plus en détail

ATELIER COMMERCE ATELIER DEMOGRAPHIE

ATELIER COMMERCE ATELIER DEMOGRAPHIE ATELIER COMMERCE 1. La vitalité des centres-villes et centres-bourgs ruraux Difficulté de restauration mises aux normes Préserver le commerce local Maintien de l artisanat et des services Maintien du lien

Plus en détail

COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE

COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE 12 nov. 2014 COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE Elu référent : Luc Rémond Le 12 novembre 2014 Voreppe Hôtel de ville Sommaire de l intervention 1. Chiffres-clé sur les déplacements

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique Appel à manifestation d intérêts Economie numérique CONTEXTE La Région considère comme prioritaire le secteur numérique, vecteur essentiel de performance, de modernité et d attractivité du territoire,

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Julien Roissé Chargé du SCoT du Pays du Mans Référent technique Grand Ouest de la Fédération Nationale des SCoT Séminaire SCoT Energie Bordeaux 04 novembre 2014

Plus en détail

Pépinière d entreprise Cap Nord

Pépinière d entreprise Cap Nord Pépinière d entreprise Cap Nord Nouvel outil d aide à la création d entreprises sur le nord de l agglomération UDossier de Presse 12 décembre 2007 Projet développé dans le cadre de : Mobilisant : EGEE

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 16/12/2014. PAYS DE LA LOIRE STRUCTURE GLOBALE DU

Plus en détail

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services 1 Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services Pays Cœur de Flandre I Phase II La formulation de la stratégie Région Nord Pas de Calais Avril 2013 Région Communauté Nord Pas de

Plus en détail

Le projet d aménagement et de développement durable

Le projet d aménagement et de développement durable 5 Améliorer l accessibilité des territoires en diversifiant les modes de déplacement et réaménager le cadre de vie Les transformations de la ville, et plus spécifiquement encore ses extensions périphériques,

Plus en détail

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région Agenda 21 Île-de-France Le référentiel de l Eco-Région Un Agenda 21 pour renforcer l'eco-région 2008 Forum de lancement de l Agenda 21 Île-de-France Le choix d un agenda 21 interne : périmètre de l institution

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

CLÉS. pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche

CLÉS. pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche E 7 CLÉS pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche 1 Défi nir «votre» localisation géographique idéale Choisir un emplacement adapté, c est tout d abord définir le barycentre de votre future

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Communiqué de presse le 30 novembre 2011 Comment fournir au consommateur une électricité propre, de proximité et

Plus en détail

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com DOSSIER DE PRESSE La Ville d ANGERS, Angers Loire Métropole, Angers Loire Tourisme, Angers Expo Congrès et la Chambre de Commerce et d Industrie de Maine et Loire ont décidé de créer à ANGERS un BUREAU

Plus en détail

Pour des quartiers mixtes, intelligents et durables

Pour des quartiers mixtes, intelligents et durables Pour des quartiers mixtes, intelligents et durables Une méthodologie innovante et élaborée au cas par cas pour créer votre quartier mixte, intelligent et durable. Concevoir votre projet sur-mesure Fédérer

Plus en détail

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Direction de l Economie Service des Projets d Entreprises Conseil régional Juin 2013 MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Le développement à l'international

Plus en détail

La réindustrialisation du site PSA de Rennes : Une opportunité pour développer des projets industriels ou logistiques

La réindustrialisation du site PSA de Rennes : Une opportunité pour développer des projets industriels ou logistiques Communiqué de Presse le 17 juin 2013 La réindustrialisation du site PSA de Rennes : Une opportunité pour développer des projets industriels ou logistiques Du fait du compactage de ses activités, le site

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour l organisation des territoires FICHE ACTION N 17-3

Plus en détail

Directive Régionale d Aménagement

Directive Régionale d Aménagement Directive Régionale d Aménagement Développer les fonctions de centralité autour des quartiers de gare Cahier d intentions Septembre 2010 Mise en œuvre du Schéma Régional d Aménagement et de Développement

Plus en détail

Logistique urbaine à Montpellier

Logistique urbaine à Montpellier Logistique urbaine à Montpellier Montpellier en quelques chiffres 265 000habitants en 2012 (8ème ville française) Une agglomération de 423 000 habitants (15ème agglomération française) Une croissance de

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse 1 «Le Perche souhaite accueillir de nouveaux arrivants et met en place une politique volontariste et des actions. La session d accueil s adresse à tous les porteurs de projet souhaitant créer ou reprendre

Plus en détail

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 CONTEXTE Les «pauses du renouvellement urbain», temps d'échange multipartenarial, se sont tenues tout au long de l année 2012.

Plus en détail

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr OSEO et le soutien de l innovation Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr Notre mission Soutenir l innovation et la croissance des entreprises Par nos trois métiers

Plus en détail

Accompagnement de la deuxième phase de la démarche de prospective territoriale «Savoie 2040»

Accompagnement de la deuxième phase de la démarche de prospective territoriale «Savoie 2040» Accompagnement de la deuxième phase de la démarche de prospective territoriale «Savoie 2040» 1 Programme de l après-midi 1. Pourquoi cette démarche? 2. Approche systémique de la Savoie 3. Les travaux en

Plus en détail

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration)

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Introduction : La proposition de créer un groupe de travail sur l entrepreneuriat

Plus en détail

Le Plan de déplacementsd. au Cœur de la des Entreprises. Démarche globale de mise en œuvre d un d P.D.E. ou comment donner du sens à vos déplacements

Le Plan de déplacementsd. au Cœur de la des Entreprises. Démarche globale de mise en œuvre d un d P.D.E. ou comment donner du sens à vos déplacements Le Plan de déplacementsd au Cœur de la Stratégie des Entreprises Démarche globale de mise en œuvre d un d P.D.E. 25 janvier 2006 Document 7ème SenS libre d utilisation sous réserve d en citer la source

Plus en détail

Mutation des territoires d activités économiques à Aulnay-sous-Bois. Une expérience de redynamisation territoriale

Mutation des territoires d activités économiques à Aulnay-sous-Bois. Une expérience de redynamisation territoriale Mutation des territoires d activités économiques à Aulnay-sous-Bois Une expérience de redynamisation territoriale 2 structures : Développer l emploi l entrepreneuriat et l attractivité économique de la

Plus en détail

Plan régional de soutien à l économie

Plan régional de soutien à l économie Plan régional de soutien à l économie Le 23 mars 2009 La crise financière mondiale qui s est déclarée à l été 2008 se double d une crise économique et sociale. L onde de choc de ce phénomène a des effets

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Etude sur le transport et la livraison de marchandises en ville Cas de l agglomération de Poitiers. Note de synthèse

Etude sur le transport et la livraison de marchandises en ville Cas de l agglomération de Poitiers. Note de synthèse Etude sur le transport et la livraison de marchandises en ville Cas de l agglomération de Poitiers Note de synthèse I/ Objectif de l étude L ORT Poitou Charentes a pris l initiative d engager une réflexion

Plus en détail

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Appel d offres Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Le GIM, chambre syndicale territoriale de l UIMM en région parisienne,

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

CCI Dordogne. Axes stratégiques 2011 ı 2015. cci dordogne ı entreprendre ı équiper ı former

CCI Dordogne. Axes stratégiques 2011 ı 2015. cci dordogne ı entreprendre ı équiper ı former CCI Dordogne Axes stratégiques 2011 ı 2015 cci dordogne ı entreprendre ı équiper ı former Evolution du nombre d entreprises entre 2005 et 2010 8 000 7 000 6 000 5 000 4 000 3 000 6 125 5 151 2 522 6 472

Plus en détail

Gaz de France et le développement durable

Gaz de France et le développement durable Gaz de France et le développement durable L engagement pour des territoires durables Groupe de pilotage «Entreprises Collectivités» Comité 21 20 juin 2006 Isabelle ARDOUIN DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché

Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché INFO # 28 Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché CONTEXTE ACTUEL DE LA DÉLÉGATION DE GESTION Une accélération sensible des mutations autour de l activité de délégation

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013 Rapport d études Etudes des spécificités du marché du SaaS en France Rapport de synthèse février 2013 Conception Caisse des Dépôts (Service communication DDTR) février 2013 Veille stratégique, conseil

Plus en détail

Axes stratégiques ANNEXE 2

Axes stratégiques ANNEXE 2 Contrat de Ville de l agglomération Bergeracoise Axes stratégiques ANNEXE 2 Validés par le Comité de Pilotage du 29 janvier 2015 1 PILIER DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET EMPLOI ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Orientation

Plus en détail

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE»

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE» APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE» INTRODUCTION Pourquoi un appel à projets «Technologies numériques pour les nouveaux usages

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

SESSAM Schéma d accessibilité et de mobilité du Sud de l Entre-Sambre-et-Meuse

SESSAM Schéma d accessibilité et de mobilité du Sud de l Entre-Sambre-et-Meuse Beaumont Cerfontaine Chimay Couvin Doische Florennes Froidchapelle Philippeville Momignies Sivry-Rance Viroinval Walcourt SESSAM Schéma d accessibilité et de mobilité du Sud de l Entre-Sambre-et-Meuse

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Economie, emploi, services à la population

Economie, emploi, services à la population Elaboration de la charte fondatrice du PNR du Doubs Horloger Economie, emploi, services à la population Partage du diagnostic 9 juillet 2015 LE CADRE DE TRAVAIL Objectifs : Partager / compléter et spatialiser

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques Journée d information du 5 novembre 2012 Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques Gabrielle LABESCAT Principales tendances du tourisme urbain impactant la mobilité

Plus en détail

La logistique à Paris : une charte en faveur de la logistique urbaine durable

La logistique à Paris : une charte en faveur de la logistique urbaine durable La logistique à Paris : une charte en faveur de la logistique urbaine durable François PROCHASSON, Chef du pôle mobilité durable, Agence de la mobilité, ville de Paris Le contexte Paris, une forte densité

Plus en détail

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Édito E Chiffres clés bretons Objectifs de la Bretagne* n 2014, le Conseil régional de

Plus en détail

Pacte de responsabilité

Pacte de responsabilité Le 5 mars 2014 Pacte de responsabilité Relevé de conclusions des réunions paritaires du 28 février et du 5 mars 2014 La situation économique et sociale de notre pays est marquée par une forte ambivalence.

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

RAPPEL DES ENJEUX ET PRECONISATIONS

RAPPEL DES ENJEUX ET PRECONISATIONS SCHEMA DE DEVELOPPEMENT COMMERCIAL 2006-2012 RAPPEL DES ENJEUX ET PRECONISATIONS Le Roannais apparaît comme un territoire homogène constitué autour d un pôle d attraction central : l agglomération de Roanne.

Plus en détail

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable Contrat de territoire2007 203 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour le logement et lutter globalement contre la vacance FICHE

Plus en détail

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Construisons ensemble le nouveau modèle français La crise économique mondiale, d une ampleur sans précédent depuis 80 ans, ralentit la consommation,

Plus en détail

Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan

Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan Terres Romanes en Pays Catalan est porteur, en partenariat avec le Pnr

Plus en détail

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 5. Déplacements

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 5. Déplacements PLU Grenelle : Fiches pratiques 5. Déplacements Novembre 2014 1 Déplacements Fiche n 1 : Diminuer les obligations de déplacements Fiche n 2 : Développer les transports collectifs Fiche n 3 : Développer

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

Une nouvelle ambition pour notre territoire

Une nouvelle ambition pour notre territoire Une nouvelle ambition pour notre territoire Réseaux saturés Il est temps d agir! Chacun l a constaté, le réseau routier est de plus en plus saturé. Ce constat préoccupant est renforcé par un déficit de

Plus en détail

440 hectares 2 milliards d euros

440 hectares 2 milliards d euros EUROSITY EUROSITY, UNE PLATEFORME SINO-EUROPéENNE UNIQUE EN EUROPE Une plateforme innovante de coopération industrielle, commerciale et académique, d une ampleur sans précédent, entre la France et la Chine,

Plus en détail

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables COM(2013) 913 final - Ensemble vers une mobilité urbaine compétitive et économe

Plus en détail

PARTIE 2. Cécile de Blic - Carrefour des Pays Lorrains. Etienne Timmermans - Fondation rurale de Wallonie

PARTIE 2. Cécile de Blic - Carrefour des Pays Lorrains. Etienne Timmermans - Fondation rurale de Wallonie Programme cofinancé par l Union européenne. Fonds européen de développement régional. «L Union européenne investit dans votre avenir.» PARTIE 2 Cécile de Blic - Carrefour des Pays Lorrains Etienne Timmermans

Plus en détail

Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie. 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013

Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie. 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013 Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013 Cluj-Napoca / Transylvanie http://www.institutfrancais-roumanie.com Appel à contribution

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême

Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême QU EST-CE QU UN PDU? q Un document obligatoire pour toutes les agglomérations de plus de 100 000 habitants q Une volonté d organiser les modes de déplacements

Plus en détail

La nature, excellence et base économique de l agglomération

La nature, excellence et base économique de l agglomération 3491-INTERIEUR_ANGERS_thème 25/09/03 12:27 Page 14 Thème 1 La nature, excellence et base économique Thème 1 Le Projet d agglomération 2015 Angers, laboratoire de l économie du futur Les performances économiques

Plus en détail

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ]

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ] Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs [ pour un tourisme innovant et durable ] Sommaire Un véritable enjeu Construire un tourisme innovant et durable Engager une démarche participative

Plus en détail

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises > Entreprise artisanale JUBAN, serrurerie-métallerie (Champdieu) > Restaurant Mise en scène (Montbrison) > Restaurant Apicius (Montbrison)

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Alsace

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Alsace Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Alsace 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques géographiques

Plus en détail

Démarche InterSCoT ENJEUX ET AMBITIONS

Démarche InterSCoT ENJEUX ET AMBITIONS Démarche InterSCoT ENJEUX ET AMBITIONS Assemblée Générale de l AUDIAR 17 mars 2015 De quoi parle t on? Les dynamiques territoriales doivent se concevoir dans une approche relationnelle où les territoires

Plus en détail

Fiche «Politique culturelle européenne»

Fiche «Politique culturelle européenne» Fiche «Politique culturelle européenne» Prospective appliquée à la définition d'une politique nationale dans le domaine de la culture et de la communication Fiche variable sur les facteurs de l environnement

Plus en détail

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT L ESPRIT DES GROUES

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT L ESPRIT DES GROUES APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT L ESPRIT DES GROUES UN FUTUR SOUHAITABLE Le projet des Groues est celui de la ville contemporaine. Ici se concentre l ensemble des problématiques urbaines qui interrogent

Plus en détail

Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Alain MULARD Consultant-Formateur Elu local

Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Alain MULARD Consultant-Formateur Elu local Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Consultant-Formateur Elu local Une question bien embarrassante! Parce qu elle renvoie à la capacité d une organisation

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES REUNION DU 20 DECEMBRE 2013 RAPPORT N CR-13/06.653 CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation des jeunes et

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

La Région investit sur ses territoires

La Région investit sur ses territoires Dossier de presse Contrats Auvergne + Aménagement du territoire La Région investit sur ses territoires 5,9 millions d euros pour le Pays de la Vallée de la Dore La troisième génération (2015-2018) de Contrats

Plus en détail

Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale

Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale Mai 2015 La mixité sociale, une ambition réaffirmée à mettre en œuvre localement L objectif de mixité sociale pour lutter contre les effets de spécialisation

Plus en détail

Dossier de Presse. Déploiement du Très Haut Débit en Bretagne

Dossier de Presse. Déploiement du Très Haut Débit en Bretagne Dossier de Presse Déploiement du Très Haut Débit en Bretagne 13 octobre 2014 Communiqué de presse «Bretagne Très Haut Débit» Rennes, le 13 octobre 2014 Le projet «Bretagne Très Haut Débit», porté par Mégalis

Plus en détail

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Application Services France the way we do it Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Chaque direction informatique

Plus en détail