ENTREPRISES ET TERRITOIRES, UN AVENIR COMMUN ICI AVEC LES ENTREPRISES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ENTREPRISES ET TERRITOIRES, UN AVENIR COMMUN ICI AVEC LES ENTREPRISES"

Transcription

1 2013 ENTREPRISES ET TERRITOIRES, UN AVENIR COMMUN ICI AVEC LES ENTREPRISES

2 DÉCEMBRE 2013 ENTREPRISES ET TERRITOIRES, UN AVENIR COMMUN Dans quelques mois se dérouleront les élections municipales. Tandis que les candidats préparent leurs campagnes et dessinent de nouveaux projets pour leurs territoires, il nous a paru opportun d exprimer aux futurs élus notre vision du développement économique et de porter ainsi la voix des entreprises. Au-delà du contexte électoral spécifique, cette démarche se fonde sur une conviction : entreprises et territoires ont un avenir commun. L entreprise joue un rôle déterminant dans le développement du territoire par la création de valeur et d emplois ; et celui-ci contribue grandement à la compétitivité des entreprises, grâce à la qualité de ses infrastructures, à la présence de centres de formation et de recherche, et à un cadre de vie capable d attirer des talents. Pourtant, s il parait évident que beaucoup de leurs intérêts convergent, il est parfois difficile aux élus et entrepreneurs de dépasser leurs intérêts propres. Il est temps de décloisonner ces mondes qui s ignorent trop souvent et de construire ensemble une véritable stratégie, qui fera gagner le territoire et favorisera la compétitivité des entreprises. Notre contribution veut aller en ce sens : créer le maillage de nos compétences, de nos idées et de nos énergies et installer durablement le dialogue entre entreprises et territoires. EMMANUEL THAUNIER Président CCI Rennes 2

3 ENTREPRISES ET TERRITOIRES, UN AVENIR COMMUN L économie productive facteur DE DÉVElOPPEMENT DU TERRITOIRE L économie productive est à la base du développement des territoires de la circonscription de la CCI Rennes. Elle représente l ensemble des activités produisant des biens et services vendus à l extérieur du territoire, parmi lesquels l industrie, la logistique, le commerce de gros, les services aux entreprises, l informatique ou encore l agriculture. Elle est le moteur de la création de richesses, explique le développement démographique et entraîne la croissance de l économie résidentielle. En 2012, ces activités ont généré une masse salariale de 3,3 milliards d euros, soit 50 % du total versé par les entreprises de la circonscription de la CCI Rennes, pour un effectif de salariés. Durant la dernière décennie, elles ont engendré la création nette de emplois salariés, notamment dans les activités de services aux entreprises, l informatique et la logistique. Le développement de l économie productive accroît le besoin de main-d œuvre qualifiée, entraînant à son tour une croissance démographique par solde migratoire. Entre 1999 et 2010, la population de notre territoire s est ainsi accrue de habitants (+ 15 %), soit l équivalent de la moitié de la Ville de Rennes. C est la satisfaction des besoins de cette population nouvelle qui entraîne à son tour une croissance de l économie résidentielle : commerce, restauration, services aux particuliers, logements, gestion de l eau et des déchets Les nouveaux habitants dépensent par exemple chaque année 640 millions d euros dans les commerces de la circonscription. L économie productive facteur DE DÉVElOPPEMENT DU TERRITOIRE P. 3 STImuLER ET SouTEnIR le DÉVElOPPEMENT ÉCONOMIqUE P. 5 CRéER LES ConDITIonS favorables À l AMÉNAGEMENT DU TERRITOIREE P. 21 3

4 L économie productive facteur DE DÉVElOPPEMENT DU TERRITOIRE Les enjeux liés à l économie productive sont donc très importants et les collectivités ont tout intérêt à accompagner son développement. Elles le peuvent à deux niveaux : en stimulant et soutenant le développement économique, en créant des conditions favorables en matière d aménagement du territoire. C est à partir de ces deux axes que nous avons souhaité partager avec les futurs élus des collectivités locales à la fois des constats et des enjeux. Si l essentiel des réponses relève de la responsabilité des entreprises, les collectivités peuvent cependant être des facilitatrices. C est pourquoi, nous demandons aux candidats de s engager sur des actions concrètes en faveur du développement économique. Notre approche peut être, selon les cas, sectorielle ou par filière, ou bien thématique à partir de problématiques communes à toutes les entreprises. L analyse qui précède nos suggestions fait non seulement référence à des données locales mais aussi nationales et internationales, tant notre économie est interconnectée à toute la planète. Enfin, quelles que soient les propositions que nous souhaitons faire aux futurs élus, toutes s inscrivent dans une logique d échanges et de partenariat avec les entreprises ellesmêmes. C est ainsi que se construiront de véritables stratégies de croissance, sources de création de richesse et d emplois. L économie productive, facteur de développement de la population 4

5 ENTREPRISES ET TERRITOIRES, UN AVENIR COMMUN STImuLER ET SouTEnIR le DÉVElOPPEMENT ÉCONOMIqUE En analysant les conditions qui ont déclenché les grandes révolutions économiques de l histoire, l économiste et prospectiviste américain Jeremy Rifkin observe qu elles se produisent à chaque fois que de nouvelles technologies de communication apparaissent et se conjuguent avec de nouvelles sources d énergie : l essor du charbon a favorisé l industrialisation de l imprimerie lors de la première révolution, la deuxième a résulté de la rencontre de l énergie électrique et des moyens de télécommunication (téléphone, radio, télévision), et la troisième est le fruit des synergies entre énergies renouvelables et technologies internet. au prisme de cette grille de lecture, on remarque que les activités liées à la transition énergétique, aux nouvelles mobilités et au numérique portent déjà sur notre territoire l essentiel de notre efficacité économique. Convergence des activités numériques Transition énergétique Efficacité économique Nouvelles mobilités Les 3 piliers de L efficacité économique 1TransiTion énergétique et écologique C onsta TS Parmi les multiples défis mondiaux auxquels l humanité est confrontée, plusieurs sont liés à des enjeux environnementaux et impactent directement notre économie : les changements climatiques ; il devient urgent de mettre en place la transition énergétique de notre système de production et de consommation, fondé sur une énergie fossile abondante et bon marché, l épuisement des ressources naturelles non renouvelables (hydrocarbures fossiles, métaux, blé ), conséquence de l explosion démographique mondiale, la sécurité sanitaire des populations ; si les actions en faveur du développement des pays du sud ont permis une amélioration sensible de la situation sanitaire mondiale, pour autant des facteurs environnementaux (pollution de l air, de l eau ) impactent la santé des populations. En Europe, le législateur, le scientifique et le citoyen sont en interaction permanente sur le sujet, poussant l entreprise à devoir démontrer l innocuité de ses produits et services, l effondrement de la biodiversité, qui menace la pérennité des services rendus gratuitement par la nature (pollinisation par les abeilles.). 5

6 STImuLER ET SouTEnIR le DÉVElOPPEMENT ÉCONOMIqUE E n JEux Nos territoires se sont engagés depuis plusieurs années dans la transition énergétique et écologique de leur modèle économique. Mais pour permettre une croissance qui n impacte pas négativement notre environnement, il est nécessaire d accompagner les acteurs du territoire à relever les défis identifiés des éco-activités. De fait, de nombreux secteurs d activités sont irrigués par cette nouvelle dynamique économique qui représente un enjeu important de stimulation et d interaction des filières industrielles, de création de valeur et d emplois. Le maintien d activités économiques sur notre territoire dépend de notre capacité collective à réussir cette double transition écologique et énergétique de l économie. Quatre enjeux majeurs peuvent ainsi être pointés pour notre territoire : les enjeux liés aux marchés : les entreprises doivent comprendre l évolution des usages et construire de nouvelles offres, afin de se positionner sur les marchés émergents. Il est par ailleurs nécessaire de rendre solvable le marché de la rénovation, grâce à de nouveaux mécanismes de financement, les enjeux liés aux territoires : la dépendance énergétique de notre région doit être améliorée grâce à la sobriété et l efficacité des usages, au développement des énergies renouvelables et à la préservation d un environnement favorisant la qualité de vie ainsi que le développement d activités économiques, les enjeux liés à l innovation : face aux nouveaux besoins et usages, tous les acteurs (entreprises, chercheurs ) doivent se mobiliser et travailler ensemble pour proposer des solutions innovantes, les enjeux humains : un effort significatif d accompagnement des entreprises et du personnel doit être entrepris en termes de formation et d adaptation des compétences par rapport aux nouvelles activités. Il s agit par ailleurs de lutter contre la précarité énergétique d une part croissante de la population. LES DEmanDES DE La CCI REnnES aux futurs élus LoCaux Soutenir la création et le développement des éco-activités. L évolution des usages et des techniques induit de nouveaux besoins, de nouvelles pratiques et de nouveaux comportements d achats. Les politiques d appui à la création, à l implantation et au développement d entreprises doivent privilégier les activités répondant aux nouveaux marchés porteurs de la transition énergétique et écologique. Ce soutien peut se décliner selon plusieurs axes : accélérer le développement d un marché de la transition énergétique incluant le bâti, en s appuyant notamment sur la dynamique d éco-rénovation du parc existant, favoriser le développement de l activité analyse - mesure - contrôle au service de la performance énergétique et écologique, favoriser la structuration de la filière génie écologique, impulser une démarche collaborative de développement des énergies locales renouvelables, créatrices d emplois et de valeurs pour le territoire, structurer la valorisation de biomasses, en lien avec la filière biotechnologies, la valorisation énergétique ou le développement des biomatériaux. favoriser les expérimentations territoriales éco-innovantes : économie circulaire, écologie industrielle. Pour valider la pertinence d une innovation, les entreprises ont besoin de la confronter à la réalité des besoins du territoire. Des chantierspilotes organisés localement, notamment dans le cadre de la commande publique, permettent d expérimenter des solutions, souvent collaboratives, que les entreprises pourront ensuite déployer sur d autres marchés. L appui de la collectivité pour lancer des expérimentations territoriales permet aux entreprises locales 6

7 ENTREPRISES ET TERRITOIRES, UN AVENIR COMMUN d acquérir une expérience individuelle et collective essentielle pour le développement de leurs innovations. Créer les conditions favorables à la compétitivité des entreprises. Pour maintenir leur compétitivité, les entreprises doivent pouvoir maîtriser leurs consommations et leurs flux, notamment en matière de gestion de l eau, de valorisation des déchets ou de maîtrise de l énergie. Dans chacun de ces domaines, la collectivité peut ouvrir des possibilités de synergie : accès des entreprises au service de collecte de déchets (desserte des ZI dans les tournées, accès des entreprises aux déchetteries ), optimisation du traitement d effluents par une négociation adaptée des conventions de rejets vers la station collective de traitement, intégration des entreprises et de leurs salariés dans les plans climat énergie territoriaux et les plans de déplacement. Développer les pratiques éco-responsables de la collectivité. Dans un domaine où le poids de la commande publique représente près de la moitié de la demande globale, l engagement des collectivités dans la mise en œuvre de pratiques écoresponsables est essentiel, tant par l impact direct qu il a sur l activité du territoire que par l effet d entraînement des autres acteurs. L éco-responsabilité de la collectivité peut s exprimer notamment sur les champs suivants : transition énergétique intégrant le bâti, restauration de la place du vivant dans les projets d aménagement, développement de politiques d achat écoresponsables. EXEMPLE Vitré Communauté, acteur de la transition énergétique Vitré Communauté est engagée dans la mise en œuvre d un Plan Climat Energie Territorial, dont les objectifs sont d atteindre en 2020 une production de 23% d énergie renouvelable et de réduire de 13% les émissions de gaz à effet de serre du territoire par rapport à Le succès de cette démarche repose sur une mobilisation effective, dans leurs domaines respectifs, de tous les acteurs du territoire (entreprises, administrations, habitants ). L engagement des entreprises dans cette dynamique s appuie sur le groupe de travail «Energie» du club d entreprises EVEIL (Entreprendre à Vitré pour l Ecologie Industrielle Locale) qui est accompagné par la CCI Rennes et le Cluster Eco Origin. 7

8 STImuLER ET SouTEnIR le DÉVElOPPEMENT ÉCONOMIqUE 2 nouvelles MoBiliTés C onsta TS Le coût de la mobilité, en particulier pour les territoires péri-urbains et ruraux, augmente régulièrement. L évolution vers une mobilité décarbonée est inéluctable. La région Bretagne et Rennes Métropole ont depuis longtemps une politique de transport innovante. L amélioration de l offre et des outils numériques favorisant la mobilité et le report modal est incontournable, mais néanmoins insuffisante. E n JEux Favoriser les nouvelles mobilités comme facteur de développement économique local, disposer d un système de mobilité multimodal performant, décarbonner la mobilité individuelle pour anticiper l impact social lié à l augmentation du coût de l énergie. 8

9 ENTREPRISES ET TERRITOIRES, UN AVENIR COMMUN EXEMPLE BMA expérimente de nouvelles mobilités Le projet Bretagne Mobilité Augmentée, porté par la CCI Rennes et soutenu pendant 3 ans par l Ademe, a pour enjeu de travailler sur les liens entre stratégie d activités et mobilité comme création de valeur pour les organisations, les territoires et les individus. Organisés autour de 18 démonstrateurs (activités industrielles, bancaires, BTP, services, tourisme, distribution, territoires et vie quotidienne) et de groupes d experts, les membres de BMA se sont donnés comme priorité d innover dans des pratiques de mobilité moins coûteuses, moins émettrices de gaz à effet de serre et plus dématérialisées. Faire mieux que l existant en utilisant différemment les ressources consacrées à la mobilité constitue le pivot de leur engagement, qui s inscrit dans leur responsabilité sociétale. LES DEmanDES DE La CCI REnnES aux futurs élus LoCaux Soutenir le développement des énergies alternatives aux carburants fossiles classiques par la création d infrastructures de production / distribution et un accompagnement des changements d usage, mettre en place des aménagements facilitant les nouvelles mobilités individuelles : aires de covoiturage urbaines et inter-urbaines, espaces dédiés au partage de voitures et vélos, se positionner comme territoire d expérimentation précurseur de nouvelles mobilités. 9

10 STImuLER ET SouTEnIR le DÉVElOPPEMENT ÉCONOMIqUE 3Filière numérique C onsta TS La filière numérique est un secteur en croissance sur notre territoire, où sont localisés 67% des emplois des TIC de Bretagne. Le secteur subit une forte restructuration du fait du déplacement de la valeur vers les services et les usages du numérique. Les difficultés structurelles des acteurs historiques du domaine des télécommunications ont donné lieu à des vagues de plans sociaux et au rachat par des groupes étrangers des sociétés locales à potentiel. Les difficultés de ces grands donneurs d ordres tendent à fragiliser le réseau des sous-traitants et surtout des entreprises de services informatiques. Pour autant, notre circonscription fait preuve d une grande vitalité dans l entrepreneuriat et l innovation, la création d entreprises dans le domaine du numérique et des TIC reste très dynamique. L enjeu pour ces entreprises est de pouvoir accéder aux leviers de croissance - marchés nationaux et internationaux, financements en haut de bilan - aux ressources et aux talents. Evolution du nombre d entreprises du secteur numérique sur la circonscription de la CCI Rennes E n JEux Limiter les effets de l affaiblissement des grands donneurs d ordres historiques, être en capacité de repositionner le territoire sur de nouveaux marchés porteurs qui s appuieront sur les compétences des acteurs locaux, sur la capacité d attirer des grands groupes souhaitant se positionner sur ces marchés émergents, et enfin sur une politique volontariste de soutien aux entreprises à fort potentiel de croissance. 10

11 ENTREPRISES ET TERRITOIRES, UN AVENIR COMMUN LES DEmanDES DE La CCI REnnES aux futurs élus LoCaux mettre en place des agences numériques, à l image de la «Fonderie» en Ile-de-France, véritables structures de réflexion et de pilotage de projets, créant de la valeur autour du numérique, pour les entreprises et les citoyens. Créer des «quartiers numériques» qui ne proposent pas uniquement une offre immobilière, mais qui créent de vrais espaces de vie de qualité et des conditions favorables à la mise en réseau, et qui accompagnent la créativité et le développement des entreprises. Ces quartiers numériques s appuieront sur des projets d animation : «Fablab», Cantine numérique et «Annexe» à Rennes Métropole, incubateurs. dont les moyens doivent être renforcés face à l importance des enjeux. Développer, dans le cadre de coopérations intercommunales, une politique de marketing territorial. La création d une identité numérique pour nos territoires passe par l organisation de grands événements de portée nationale - associant des filières résidentielles (commerce, tourisme ) - avec un positionnement et une marque lisible pour le territoire et pour l extérieur. accélérer l expansion des marchés de demain en favorisant l expérimentation et le développement d une politique d achat public autour de l internet des objets (smart grid, mobilier urbain interactif ) ou encore des marchés au croisement des filières (e-santé ou aide au maintien à domicile ). Stimuler l achat public auprès de start-up locales de manière à créer des premières références pour les jeunes entreprises innovantes et accélérer ainsi leur développement. EXEMPLE Implantation à Rennes de la start-up CaiLabs grâce à la mobilisation des acteurs locaux Spécialisée dans la manipulation de la lumière, cette jeune société propose un véritable bond technologique qui permet de multiplier par dix la puissance de la fibre optique équipant les réseaux internet. L enjeu est considérable, compte tenu du développement croissant des usages du web. L entreprise a obtenu dernièrement une levée de fonds d un million d euros et un prix Oséo. Pour développer leur activité, les trois associés ont cherché à s implanter en région. Ils ont choisi la ville de Rennes pour sa culture favorable aux télécommunications et la forte mobilisation de plusieurs acteurs locaux, dont Rennes Atalante, Rennes 1, Idéa

12 STImuLER ET SouTEnIR le DÉVElOPPEMENT ÉCONOMIqUE Les filières traditionnelles de L économie productive Si l efficacité économique repose principalement sur les 3 piliers cités précédemment, certains secteurs d activités nécessitent d être accompagnés dans leur mutation ou leur redéploiement (la filière automobile et la chaîne alimentaire), d autres d être soutenus dans leur développement (la logistique et le tourisme). Evolution des effectifs de la filière automobile de la circonscription de la CCI Rennes (fabrication + sous-traitants) 12

13 ENTREPRISES ET TERRITOIRES, UN AVENIR COMMUN 1Filière automobile C onsta TS La compétitivité de l industrie française est en chute régulière depuis 10 ans et le mouvement semble s accélérer : ainsi, emplois industriels ont été perdus en 10 ans, et on constate un décalage de 10 points au niveau des prélèvements obligatoires entre la France et la moyenne des pays de l OCDE. Cette tendance lourde se vérifie aussi sur notre territoire où l industrie, au cœur de l économie productive, est également en perte de vitesse : le taux de valeur ajoutée dans l industrie est passé de 17,4% en 1990 à 13,3% en 2012, 5300 emplois industriels ont été supprimés depuis l année 2000, notamment dans le secteur automobile. En effet, en Bretagne, la filière automobile est fortement affectée par la recomposition globale de l industrie engagée depuis plusieurs années : redéploiement du marché automobile mondial et des usines de l Europe vers l Asie, mouvement de concentration des constructeurs historiques et apparition de nouveaux entrants à faibles coûts de production issus des pays émergents, atonie ou récession des marchés en Europe (désormais en renouvellement), prise en tenaille du milieu de gamme français entre le haut de gamme des constructeurs allemands et les voitures d importation à faible coût. Aujourd hui, l emploi sur notre territoire se situe à un niveau historiquement bas. E n JEux Préserver au mieux les emplois et les savoir-faire industriels du territoire, soutenir l émergence et la diffusion des nouvelles solutions, ainsi que les changements d usages, diversifier les activités des entreprises locales. LES DEmanDES DE La CCI REnnES aux futurs élus LoCaux accompagner les mutations industrielles sur toute la chaîne de valeur favoriser des approches collaboratives capables de répondre aux enjeux du secteur automobile, notamment l accélération des développements technologiques et la poursuite de la mondialisation du marché, soutenir les démarches de diversification de PME fragilisées, mais disposant de savoirfaire reconnus, sur d autres marchés en croissance, accompagner PSA La Janais, acteur majeur du territoire, dans la réindustrialisation du site, indispensable au maintien d un outil industriel performant sur le territoire. EXEMPLE Le Plan Véhicule Vert Bretagne, une stratégie de filière partagée Depuis plusieurs années, l approche collaborative associant les CCI, les collectivités territoriales (Région Bretagne, Conseil général d Ille-et-Vilaine, Rennes Métropole), BDI, la Direccte, l UIMM, le Pôle ID4CAR, Autéo a permis de définir une stratégie régionale de la filière véhicules et mobilités ainsi qu un système de pilotage associé. Cette stratégie contribue au Plan Véhicule Vert Bretagne (soutien de projets entrepreneuriaux liés à la mobilité décarbonée) et au programme Compétitivité Automobile Bretagne (soutien au repositionnement de PME industrielles). 13

14 STImuLER ET SouTEnIR le DÉVElOPPEMENT ÉCONOMIqUE 2chaine alimentaire C onsta TS Avec 226 établissements actifs en 2013 (contre ans plus tôt) et emplois, le secteur des IAA représente la première filière industrielle de notre circonscription. Si elle résiste plutôt bien à la crise actuelle sur notre territoire, son avenir est néanmoins préoccupant. Hérité d un modèle des années 1960, elle se caractérise par : un nombre limité de PME indépendantes de taille significative, un phénomène régulier de concentrations, le faible niveau de valeur ajoutée de certains secteurs (1 ère transformation animale notamment), une forte proportion de produits à marque de distributeurs (MDD). La chaîne alimentaire est au cœur de profondes mutations : mondialisation des échanges, flambée des cours des matières premières, modification des habitudes de consommation, faible attractivité des métiers. E n JEux La réussite des entreprises de ce secteur d activités constitue un enjeu très important en termes d emplois. De nouvelles synergies doivent être créées avec l ensemble des acteurs de la région, afin de conduire la chaîne alimentaire régionale vers l excellence, permettre aux sociétés locales de mieux se développer, attirer de nouvelles entreprises sur notre territoire. Part des IAA dans l effectif industriel de la circonscription de la CCI Rennes faciliter le développement des Iaa grâce à des dispositifs de soutien à l investissement et à l innovation (aide financière à l immobilier, subventions et avances remboursables ). affecter des réserves foncières et proposer des solutions immobilières adaptées aux PME (ateliers relais) sur notre territoire. Susciter des initiatives de mutualisation des «actions vertes» : écologie industrielle des territoires, économie circulaire, circuits courts EXEMPLE LES DEmanDES DE La CCI REnnES aux futurs élus LoCaux Vitré Communauté soutient le développement de Cocorette à Gennes sur Seiche Pour faire face à son développement et à l absence de locaux disponibles et adaptés sur la commune de Gennes sur Seiche (Pays de Vitré), la société Cocorette / Histoire d œuf envisageait de se transférer à proximité de l axe Rennes - Paris. L intervention de Vitré Communauté a été décisive : en investissant euros sur le site historique, elle a permis à l entreprise de poursuivre sa croissance et de créer de nouveaux emplois. 14

15 ENTREPRISES ET TERRITOIRES, UN AVENIR COMMUN 3logisTique C onsta TS La logistique est devenue un enjeu stratégique pour la compétitivité des entreprises. Elle est par ailleurs un moteur du développement économique et un facteur d aménagement des territoires. Par ailleurs, plusieurs éléments vont impacter fortement les organisations logistiques dans les années à venir, dont le développement important de l e-business, la hausse régulière et durable des coûts de transport et des matières premières, l intégration progressive du développement durable dans la stratégie des entreprises. Notre territoire dispose d atouts géographiques et d infrastructures qui le rendent incontournable sur le plan régional. un domaine doit particulièrement être pris en compte : les livraisons en centre-ville. La logistique urbaine représente en moyenne 100 kilos de marchandises transportées par jour et par personne, 20% du coût total du transport d un produit et 2 à 3% de son prix de vente. Le prix du foncier réduit les surfaces commerciales dédiées au stockage et aux déchets et explique la fréquence des livraisons en petits volumes (parfois plusieurs fois par jour dans certains commerces à certaines périodes de l année). En fort développement avec les nouveaux modes de consommation (e-business, recentrage de la grande distribution sur les magasins de proximité, renouvellement plus rapide des produits ), les livraisons sont très contraintes : plages de livraisons en centre-ville limitées dans le temps, rues étroites, difficultés de circulation dues à la congestion du trafic ou aux travaux La perspective des grands chantiers comme Euro- Rennes ou la deuxième ligne de métro rend encore plus indispensable une réflexion collective. Il n existe pas une solution universelle permettant de résoudre les problèmes de livraison en centreville, mais différentes sources d optimisation selon les objectifs visés et le contexte des villes (topographie, architecture ). Les collectivités manquent généralement de connaissances sur les transports de marchandises en ville et les compétences sont partagées entre plusieurs services et élus. Entre un tiers et la moitié des emplois logistiques bretons sont sur la circonscription CCI Rennes. 15

16 STImuLER ET SouTEnIR le DÉVElOPPEMENT ÉCONOMIqUE E n JEux Les enjeux de la logistique urbaine sont à la fois économiques (attractivité du territoire, dynamisme des centres-villes, coût élevé des livraisons), environnementaux (réduction des pollutions locales) et sociaux (évolution des métiers et des compétences, cohabitation des acteurs dans l espace urbain). Aussi, il est important : de garantir l approvisionnement fréquent des commerces, entreprises, sociétés de services ainsi que leur accessibilité, afin de favoriser le dynamisme du centre-ville et la pérennité de ses acteurs, d assurer un cadre de vie agréable aux résidents : moins de pollution atmosphérique et sonore, meilleures conditions de circulation et de stationnement, livraisons facilitées des achats par internet et de rechercher l adhésion de l ensemble des acteurs (transporteurs, commerçants, collectivités ), dans le cadre de la «co-construction» de solutions. LES DEmanDES DE La CCI REnnES aux futurs élus LoCaux Il devient indispensable de concevoir une «nouvelle logistique urbaine» qui tienne compte, dans le cadre des PDU, PLU et ScoT, à la fois des contraintes de développement durable et des évolutions des comportements d achats. Ceci suppose de : uniformiser les réglementations liées à la livraison (tonnage, horaires, ) au sein d une même intercommunalité, préserver des espaces dans le centre-ville dédiés aux marchandises : espaces logistiques urbains, emprises foncières permettant aux messagers l utilisation de modes doux (livraisons en véhicules électriques, en vélos ), favoriser les projets innovants et les expérimentations de logistique urbaine liés aux nouveaux modes de consommation (e-commerce ), susciter la spécialisation d un «interlocuteur logistique urbaine» au niveau d une intercommunalité, décliner les principes de l organisation logistique dans le Plan de Déplacement Urbain (PDU). EXEMPLE Une démarche partenariale de logistique urbaine Rennes Métropole, la Ville de Rennes, le Codespar et Bretagne Supply Chain ont signé récemment une charte de partenariat les engageant à une réflexion collective autour de la logistique urbaine. Partant d un diagnostic qui s appuie notamment sur une étude auprès des commerçants et des rencontres avec les principaux acteurs de la livraison en centre-ville, les partenaires ont déployé un plan d actions qui s articule autour de plusieurs axes : Informer les acteurs des évolutions prévues du plan de circulation dans le centre-ville de Rennes, des conséquences des grands travaux sur la circulation et le stationnement, Accompagner les nouveaux acteurs (portage d achats par Les Triporteurs Rennais, mutualisation des courses entre particuliers par CoCourse.), Organiser l espace urbain pour faire évoluer des pratiques et comportements des messagers en matière de livraison, Expérimenter de nouvelles façons de livrer (boîtes à colis, livraison sur le lieu de travail, relais colis ). 16

17 ENTREPRISES ET TERRITOIRES, UN AVENIR COMMUN 4econoMie TourisTique C onsta TS Le tourisme constitue une activité économique à part entière, essentielle pour notre région et notre département : il génère 8% du PIB breton et près de emplois, tandis que la «consommation touristique directe» s élève en Ille-et-Vilaine à près d un milliard d euros par an. La filière génère de multiples impacts économiques positifs, en termes financier, d emplois et d image. Le tourisme d affaires est particulièrement porteur sur la métropole rennaise en raison de la présence de filières économiques et universitaires fortes. Ainsi 300 à 400 congrès par an y sont déjà organisés, avec une dépense du visiteur d affaires jusqu à quatre fois supérieure à celle d un touriste de loisirs. Mais les séjours d agrément peuvent aussi se renforcer sur notre département, qui dispose de véritables atouts pour attirer un public national et étranger : accessibilité, cités de caractère, patrimoine de qualité, musées, capacités d hébergement et de restauration, événements et festivals, voies d eau, ainsi qu un environnement régional porteur pour un développement du tourisme local. E n JEux Tourisme d affaires Réussir la commercialisation du futur Centre des Congrès, dans un contexte de crise économique et de forte compétition des destinations de congrès, Anticiper et veiller à l adéquation de l offre d hébergement aux attentes et capacités des marchés, Favoriser l innovation et la différenciation de l offre, Développer la fréquentation du territoire par les clientèles étrangères. Tourisme de loisirs Poursuivre le développement touristique de l ensemble du territoire (valorisation du patrimoine, du Canal d Ille-et-Rance, des filières loisirs, de la forêt de Rennes ), Renforcer l offre culturelle, d événements et de loisirs, la communication et la commercialisation touristiques pour accroître significativement l attractivité et l économie touristique, Favoriser le rééquilibrage des clientèles affaires/loisirs, Veiller à la rentabilité et la pérennité des hébergements. 17

18 STImuLER ET SouTEnIR le DÉVElOPPEMENT ÉCONOMIqUE Tourisme d affaires LES DEmanDES DE La CCI REnnES aux futurs élus LoCaux favoriser les synergies entre activité économique, formation, activité culturelle et touristique. Tourisme de loisirs m aintenir les outils et les budgets qui contribuent à la valorisation touristique des communes et des pays, favoriser les coopérations entre les différents pays d Ille-et-Vilaine afin de mailler les offres et ainsi renforcer auprès des opérateurs extérieurs le potentiel de notre territoire. Et de façon générale a ccompagner les investissements des entreprises touristiques innovantes, mettre en place une cellule de veille utile au développement d offres nouvelles ainsi qu un observatoire, afin de mesurer la santé économique des acteurs touristiques du territoire. EXEMPLES «Brocéliande, Porte des Secrets», un nouvel équipement d économie résidentielle Ouvert en septembre 2012 sur la commune de Paimpont, «Brocéliande, la Porte des secrets» constitue une expérience scénographique et émotionnelle unique en Bretagne. Aménagé dans les anciennes dépendances de la prestigieuse abbaye, ce nouvel équipement touristique permet une immersion dans l univers légendaire de la forêt de Brocéliande. «Brocéliande, porte des secrets» complète et renforce l attractivité des sites naturels et génère des retombées pour l ensemble des acteurs économiques du pays. En un an, visiteurs sont venus découvrir ce nouveau site touristique porté par la Communauté de Communes de Brocéliande. Meet Pro Bretagne, un événement majeur dans le tourisme d affaires À l initiative du Club Haute Bretagne Evénements, la 2 ème édition des rencontres du tourisme d affaires en Bretagne a réuni à Rennes 500 professionnels du Grand Ouest et de la région parisienne. Grâce au soutien financier du Conseil général d Ille-et-Vilaine et de Rennes Métropole, des Comités départementaux du tourisme d Illeet-Vilaine et du Morbihan, de l agence Côtes d Armor Développement et du Club Finistère Affaires, cette manifestation a permis à 120 équipements bretons de congrès, séminaires et entreprises de toute la filière, organisatrices d opérations «incentive» et évènementielles d affirmer le potentiel de notre région. 18

19 ENTREPRISES ET TERRITOIRES, UN AVENIR COMMUN La compétitivité des entreprises C onsta TS Les entreprises de notre territoire bénéficient d un environnement socio-économique propice au développement de leurs activités, mais elles sont confrontées à des contraintes fiscales, administratives, réglementaires, et bien souvent à des difficultés de recrutement. Grâce à leur agilité et leur créativité, les PME constituent un gisement important d innovation ; pour autant, les collaborations entre entreprises ne sont pas suffisamment développées. E n JEux Favoriser le niveau de performance et la pérennité des entreprises de notre territoire, Préparer les entreprises aux enjeux, à la demande et à la concurrence de demain. 19

20 STImuLER ET SouTEnIR le DÉVElOPPEMENT ÉCONOMIqUE alléger la fiscalité notamment les taxes dont les taux sont fixés localement : taxe foncière, CVAE (ex. TP), taxe transport, TLPE et taxe sur les plus values mobilières, Simplifier les démarches administratives qui constituent des prérequis au développement économique, Clarifier les démarches et modalités d obtention des autorisations, permis, aides et subventions, Expérimenter des outils de financement innovants adaptés aux nouveaux besoins des entreprises : amorçage de projets (ex. crowdfunding), fonds d investissement en capital pour accompagner les projets les plus stratégiques pour le territoire, EXEMPLES LES DEmanDES DE La CCI REnnES aux futurs élus LoCaux Le Campus universitaire de Redon, l adéquation entre les besoins des entreprises et la formation Les 4 établissements d enseignement supérieur du Pays de Redon (les Lycées Beaumont et Marcel Callo, l ISSAT et l ESLI) ainsi que le Conseil régional et la Communauté de Communes du Pays de Redon (CCPR) ont conclu un partenariat en vue de créer un pôle de formation supérieure et continue à vocation industrielle. Ce projet va développer sur le territoire de Redon Bretagne Sud une offre de formation fondée sur une approche filières qui réponde : aux attentes des entreprises installées sur le territoire ou susceptibles de s y implanter, aux aspirations des étudiants et de leurs familles. La création d un campus universitaire, espace de vie et de travail, permettra d offrir tous les équipements et services nécessaires à une vie étudiante de qualité. appuyer les initiatives qui favorisent l adéquation entre les besoins des entreprises et la formation, Contribuer à faire venir en Ille-et-vilaine des talents grâce à un cadre de vie et de travail attractif, participer à des démarches territoriales de gestion à long terme des emplois et compétences, aux côtés des entreprises, Créer des espaces de rencontres pour faciliter les échanges de savoirs entre recherche, industrie, enseignement supérieur, Développer des lieux favorisant l innovation ouverte, à l exemple des «livings labs», veiller à la complémentarité des actions et des projets à l échelle intercommunale. Mitsubishi, une reconversion réussie Plus de 10 ans après la fermeture de la société Mitsubishi, qui a employé jusqu à 1000 salariés dans la téléphonie mobile, le site d Etrelles présente aujourd hui un nouveau visage. En effet, la nouvelle «Technopole Cap Bretagne» accueille désormais 7 sociétés aux activités très diverses : des entreprises industrielles (Thalès Microelectronics, B2F et Atlantic RF), de prestation de services (Webhelp et Transports Peigné) et de négoce (Ferron et Eurimex Pharma). Celles-ci emploient au total davantage de collaborateurs que la société japonaise d antan. Pour éviter la mono industrie et attirer des secteurs d activité pourvoyeurs d emplois, Vitré Communauté n a pas hésité outre le rachat en 2005 du bâtiment de m² de Mitsubishi à créer une crèche inter-entreprises, une ligne de transport en commun gratuit entre la gare et la technopole, à rouvrir le restaurant du site. Cette collaboration étroite entre les élus et les entreprises locales contribue à faire du bassin d emplois de Vitré l un des plus dynamiques de France. 20

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services 1 Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services Pays Cœur de Flandre I Phase II La formulation de la stratégie Région Nord Pas de Calais Avril 2013 Région Communauté Nord Pas de

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité

Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité Etudes préalables à la création d une ZAC multisites «Vallée du Thérain» à Beauvais (60) Volet «mobilité» > PHASE3 : préfiguration et faisabilité d un pôle logistique de proximité Réunion du 7 mai 2014

Plus en détail

Au-delà du commerce lui-même, l'urbanisme

Au-delà du commerce lui-même, l'urbanisme Grand Angle Au-delà du commerce lui-même, l'urbanisme commercial touche aussi fortement les consommateurs, qu ils soient résidents ou de passage, et plus largement toute l économie de notre territoire,

Plus en détail

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois Objectifs à atteindre à long terme (jusqu à 2017) - Assurer une couverture haut débit pour l ensemble des zones d activités retenues dans le cadre du schéma des ZAE - Augmenter le nombre de bénéficiaires

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH»

CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH» CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH» POUR LA CROISSANCE ET LE RAYONNEMENT DE L ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE FRANÇAIS POUR ÊTRE LABELLISÉE «MÉTROPOLE FRENCH TECH», UNE MÉTROPOLE DOIT

Plus en détail

Synthèse du diagnostic territorial Stratégique

Synthèse du diagnostic territorial Stratégique CE2 Synthèse du diagnostic territorial Stratégique Instance de concertation 14 mars 2013 Diapositive 1 CE2 Cabinet E.C.s.-AC; 06/12/2012 I DYNAMISME, VOLONTARISME ET AMBITION D UNE REGION ULTRA MARINE

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014

Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014 1 Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014 Partie 1 Le programme INTERREG V France-Suisse 2014-2020 2 3 Carte du territoire INTERREG France-Suisse 2014-2020 Gouvernance

Plus en détail

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française Dossier de presse Octobre 2014 Après de trop longues années de crise, un léger vent d optimisme souffle enfin sur notre industrie automobile.

Plus en détail

Plan d actions 2011/2014

Plan d actions 2011/2014 Plan d actions 2011/2014 Le présent plan d actions s organise en fiches actions, qui précisent les objectifs opérationnels des actions et explicite les modalités de mise en œuvre. Ces fiches répondent

Plus en détail

Du diagnostic au Plan d Actions

Du diagnostic au Plan d Actions PDU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE ROYAN ATLANTIQUE (CARA) 2013-2022 Du diagnostic au Plan d Actions Réunions Publiques Automne 2012 1 Déroulé de la séance Rappel de la démarche (loi, diagnostic,

Plus en détail

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REGIONAL (FEDER) AQUITAINE PROGRAMME OPERATIONNEL REGIONAL 2007-2013 Soutenir le développement durable des quartiers sensibles Cahier des charges de l appel à projet régional

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00

Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00 Dossier de presse Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00 Contacts presse : Laurent DEULIN : 02 48 48 58 10 06 63 95 00 23 l.deulin@agglo-bourgesplus.fr

Plus en détail

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 1. La ville centre de Colmar 2. Les villes couronnes 3. Les pôles pluri-communaux 4. Les pôles secondaires 5. Les villages 6. En zone

Plus en détail

Montvalezan La Rosière

Montvalezan La Rosière Montvalezan La Rosière Elaboration du Plan Local d Urbanisme Réunion publique n 2 Synthèse du diagnostic Février 2015 1 Déroulement 1. Rappel de la démarche 2. Les enjeux identifiés par thématique 3. Synthèse

Plus en détail

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS Version du 01/10/ à 16:07:40 PROGRAMME 866 : PRÊTS AUX PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES

Plus en détail

Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde

Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde Le numérique transforme en profondeur les modes de vie, bouleverse l organisation et les marchés des entreprises traditionnelles,

Plus en détail

On s active pour un Québec sans pétrole

On s active pour un Québec sans pétrole On s active pour un Québec sans pétrole Le pétrole est une énergie non-renouvelable, polluante et de plus en plus chère. Pourtant notre mode de vie en est totalement dépendant. C est une réalité qui n

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

Hébergeurs : comment accompagner les nouvelles tendances du tourisme d affaires?

Hébergeurs : comment accompagner les nouvelles tendances du tourisme d affaires? Hébergeurs : comment accompagner les nouvelles tendances du tourisme d affaires? Résumé Déjà hyperconcurrentiel, le marché des MICE (en anglais, meetings, incentive, congress, events) attire de nouveaux

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques Journée d information du 5 novembre 2012 Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques Gabrielle LABESCAT Principales tendances du tourisme urbain impactant la mobilité

Plus en détail

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Les services publics locaux de l environnement : des services discrets mais moteurs de développement Depuis leur mise en

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

Le développement de la franchise dans le Groupe Casino

Le développement de la franchise dans le Groupe Casino Le développement de la franchise dans le Groupe Casino Dossier de presse 1 Communiqué de presse Le groupe Casino mise sur la franchise pour accélérer le développement de ses enseignes de proximité Mars

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

Accélérer les projets de géoservices des PME. Réunion d information Paris, le 17 juillet 2014

Accélérer les projets de géoservices des PME. Réunion d information Paris, le 17 juillet 2014 ign.fr En partenariat avec Accélérer les projets de géoservices des PME 1 ère ÉDITION JUILLET 2014 Réunion d information Paris, le 17 juillet 2014 Nicolas Lambert (IGN) Eric Dubois (Cap Digital) LE PROGRAMME

Plus en détail

Interreg V France Suisse. Un programme de coopération transfrontalière

Interreg V France Suisse. Un programme de coopération transfrontalière Interreg V France Suisse Un programme de coopération transfrontalière 1 Interreg France Suisse, un des programmes européens de coopération transfrontalière impliquant la Suisse 2 Territoire INTERREG France-Suisse

Plus en détail

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DEES * DOSSIER DE PRÉSENTATION *Certification Professionnelle Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale Niveau I -enregistré au RNCP

Plus en détail

COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE

COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE LES RENDEZ VOUS DE L AGENCE D URBA AU PAVILLON CYCLE VILLE ET COMMERCE LES ENJEUX DE L ÉQUIPEMENT COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE PATRICE DUNY, DIRECTEUR AUCAME CAEN NORMANDIE RAPPEL : LE COMMERCE EST CONSUBSTANTIEL

Plus en détail

Les déplacements une préoccupation collective

Les déplacements une préoccupation collective Les déplacements une préoccupation collective En constante augmentation sur notre territoire, les déplacements ont un impact environnemental, économique et social grandissant et de plus en plus préoccupant.

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Christophe RIPERT, Directeur immobilier, SOGARIS Cette présentation porte sur des exemples concrets d

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE

PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC Pour l'exploitation du Parc des expositions de la Beaujoire RAPPORT DE PRESENTATION DES CARACTERISTIQUES DU SERVICE DELEGUE 1 er juin 2010

Plus en détail

Veolia Transdev Pour une mobilité innovante, sûre et durable et des territoires plus harmonieux

Veolia Transdev Pour une mobilité innovante, sûre et durable et des territoires plus harmonieux Veolia Transdev Pour une mobilité innovante, sûre et durable et des territoires plus harmonieux Engagés, à vos côtés, pour créer des solutions de mobilité sur mesure, inventives et performantes Le groupe

Plus en détail

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012 Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres 18 septembre 2012 Sommaire Communiqué de synthèse P. 1 Le projet de regroupement des fonctions support : un projet stratégique P.

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020 LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020 CONNAÎTRE les programmes européens Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie

Plus en détail

Comité syndical 29 avril 2015 à Janzé

Comité syndical 29 avril 2015 à Janzé Comité syndical 29 avril 2015 à Janzé Les missions du Pays touristique (inscrites dans les statuts du Syndicat Mixte). 1. Élaborer et participer à la mise en œuvre d un projet de développement touristique

Plus en détail

[Texte] GLOSSAIRE DU CDT. [Texte]

[Texte] GLOSSAIRE DU CDT. [Texte] GLOSSAIRE DU CDT AGENCE NATIONALE POUR LA RENOVATION URBAINE (ANRU) L agence nationale pour la rénovation urbaine est un établissement public industriel et commercial, créé par l article 10 de la loi d

Plus en détail

Opinion de l Association Européenne des élus de Montagne sur l Acte pour le Marché Unique

Opinion de l Association Européenne des élus de Montagne sur l Acte pour le Marché Unique Opinion de l Association Européenne des élus de Montagne sur l Acte pour le Marché Unique Positif 1. Quel regard portez-vous sur l Acte pour le Marché Unique? «L acte pour le marché unique est une démarche

Plus en détail

La STIB. Sur les rails du développement durable. www.stib.be Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles

La STIB. Sur les rails du développement durable. www.stib.be Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles La STIB Sur les rails du développement durable www.stib.be Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles Le développement durable occupe une place prépondérante dans le domaine des transports publics.

Plus en détail

La nature, excellence et base économique de l agglomération

La nature, excellence et base économique de l agglomération 3491-INTERIEUR_ANGERS_thème 25/09/03 12:27 Page 14 Thème 1 La nature, excellence et base économique Thème 1 Le Projet d agglomération 2015 Angers, laboratoire de l économie du futur Les performances économiques

Plus en détail

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)»

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Investissements d avenir Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Appel à projets «Innovation et compétitivité des filières agricoles et agroalimentaires» Volet compétitif «Initiatives

Plus en détail

L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT

L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT 1 RAPPORT DU CONSEIL D ORIENTATION POUR L EMPLOI 8 AVRIL 2014 L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT LES «FORMES D EMPLOI : DES REALITES TRES DIVERSES ET EN PLEINE EVOLUTION, QUI DESSINENT

Plus en détail

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Union européenne Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Une nouvelle politique de cohésion en réponse aux défis

Plus en détail

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste Appel à projets " Plan Climat Régional» Soutien de l investissement participatif dans les énergies renouvelables et la maîtrise de l énergie au bénéfice des territoires 1 Contexte : Les grands objectifs

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES Communauté de Communes de la Lomagne Gersoise CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES 1 Février 2012 PRESENTATION MAITRE D OUVRAGE ET CONTEXTE Présentation Communauté de

Plus en détail

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays Module 2 : Services à la population 2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays réservée : 400 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Développer les solidarités locales et l'accessibilité de tous aux services (Axe

Plus en détail

MESURES D ACCOMPAGNEMENT

MESURES D ACCOMPAGNEMENT LIVRET VI MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE DU SCOT ET SUIVI DE L ANALYSE DE LA SITUATION 127 Sommaire I DES MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE DU SCOT page 126 HABITAT EQUIPEMENTS

Plus en détail

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7.1. Méthodologie 7.1.1. Calcul des coûts socio-économiques L intérêt du projet de prolongement de la ligne T1 vers Val de Fontenay est évalué

Plus en détail

Les bons critères pour choisir son lieu d implantation. Animé par :

Les bons critères pour choisir son lieu d implantation. Animé par : Les bons critères pour choisir son lieu d implantation Animé par : Laurent LETHOREY Agnès CAVART Pierre-Yves LE BRUN Laurent GAUDICHEAU Les critères de choix : Le couple projet/lieu d implantation 1. La

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L ASSOCIATION DES MAIRES DE FRANCE ET RTE Entre L Association des Maires de France, sise 41 quai d Orsay, 75343 Paris cedex

Plus en détail

Agence Régionale des Territoires d'auvergne. Gérard Lombardi Marketing Territorial Relations entreprises Emploi

Agence Régionale des Territoires d'auvergne. Gérard Lombardi Marketing Territorial Relations entreprises Emploi Agence Régionale des Territoires d'auvergne Gérard Lombardi Marketing Territorial Relations entreprises Emploi En quelques mots L'Auverg ne L'Agence des Territoires d'auvergne L'accueil de nouvelles populations

Plus en détail

22 juin 2016, INRIA Lyon

22 juin 2016, INRIA Lyon 22 juin 2016, INRIA Lyon Smart city / Ville intelligente : une introduction Grand Lyon Métropole Intelligente D OÙ VIENT LA VILLE INTELLIGENTE? HYGIÉNISTE TECHNOPHILE «GÉNIE URBAIN» SATURATION & ENGORGEMENT

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

étudié pour les étudiants!

étudié pour les étudiants! étudié pour les étudiants! Réussir, c est une question de volonté, c est aussi être accompagné. Un concept étudié pour les étudiants On ne réussit jamais par hasard. Qu il s agisse de ses études ou de

Plus en détail

LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ : FAIRE CONVERGER PERFORMANCE ET DYNAMIQUE TERRITORIALE

LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ : FAIRE CONVERGER PERFORMANCE ET DYNAMIQUE TERRITORIALE 310 N U M É R O Vendredi 4 juillet 2008 LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ : FAIRE CONVERGER PERFORMANCE ET DYNAMIQUE TERRITORIALE RAPPORTEUR : ANDRÉ MARCON AU NOM DE LA SECTION DES ÉCONOMIES RÉGIONALES ET DE

Plus en détail

CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020

CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020 Contribution CCI de région PACA CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020 Le Plan Rhône un projet de territoire intégré La CCIR PACA soutient cet outil de cohésion économique,

Plus en détail

SYNTHESE DE L EVALUATION FINALE DU PROGRAMME LEADER

SYNTHESE DE L EVALUATION FINALE DU PROGRAMME LEADER SYNTHESE DE L EVALUATION FINALE DU PROGRAMME LEADER I. BILAN QUANTITATIF A. Evolution de la programmation Un taux de programmation de 73,73%, en progression forte depuis le mi parcours mais à poursuivre

Plus en détail

Implantation économique, foncier et immobilier d entreprise

Implantation économique, foncier et immobilier d entreprise Septembre 2014 Implantation économique, foncier et immobilier d entreprise Quelles sont les attentes des entreprises en Loire-Atlantique? Afin de mieux cerner globalement la demande des entreprises de

Plus en détail

Appel à projets Oenotourisme. co-financé par le FEADER. Document Régional de Développement Rural du Languedoc-Roussillon

Appel à projets Oenotourisme. co-financé par le FEADER. Document Régional de Développement Rural du Languedoc-Roussillon Appel à projets Oenotourisme co-financé par le FEADER Document Régional de Développement Rural du Languedoc-Roussillon 5 mars au 11 mai 2012 Sommaire Sommaire.... 2 1- Le contexte et les objectifs de l

Plus en détail

Consultation Publique Constitution du réseau national de la médiation numérique

Consultation Publique Constitution du réseau national de la médiation numérique Consultation Publique Constitution du réseau national de la médiation numérique Restitution synthétique "La France, face aux mutations de son temps, doit définir son propre modèle numérique, fondé sur

Plus en détail

La SEM Régionale des Pays de la Loire, outil essentiel contre la crise

La SEM Régionale des Pays de la Loire, outil essentiel contre la crise La SEM Régionale des, outil essentiel contre la crise Dossier de presse Conférence de presse La Roche-sur-Yon, 8 juin 2009 Sommaire : Communiqué de synthèse En annexe : - Fiches SEM - Note de conjoncture

Plus en détail

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT The New Climate Economy Report EXECUTIVE SUMMARY La Commission Mondiale sur l Économie et le Climat a été établie pour déterminer s il est possible de parvenir

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny

Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny Phase 2 Perspectives de développement Proposition de stratégie de mise en

Plus en détail

Épargne solidaire. Les relations de la finance solidaire (En millions d euros au 31/12/2012) Épargne bancaire. Épargne salariale

Épargne solidaire. Les relations de la finance solidaire (En millions d euros au 31/12/2012) Épargne bancaire. Épargne salariale Les relations de la finance solidaire (En millions d euros au 31/12/2012) RESSOURCES Épargne bancaire 4 690 Épargne solidaire 1 718 675 1 042 Livrets, OPCVM, Contrats d assurance-vie, 2 577 Épargne salariale

Plus en détail

Etude prospective sur le recours à la logistique et au transport des marchandises en Picardie Point d étape final

Etude prospective sur le recours à la logistique et au transport des marchandises en Picardie Point d étape final Etude prospective sur le recours à la logistique et au transport des marchandises en Picardie Point d étape final Centre d analyse régional des mutations de l économie et de l emploi Mission d assistance

Plus en détail

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR 3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR LA MAÎTRISE DES DÉPLACEMENTS. Pour assurer un aménagement et un développement durable, la Ville de Boulogne- Billancourt souhaite mener

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Juin 2014 Édito Adopté en séance plénière de janvier 2014 suite à une large concertation avec les acteurs privés et publics de

Plus en détail

Région Bretagne Auto-mobilité et intelligence territoriale L équation gagnante pour la Banque (exemple)

Région Bretagne Auto-mobilité et intelligence territoriale L équation gagnante pour la Banque (exemple) Région Bretagne Auto-mobilité et intelligence territoriale L équation gagnante pour la Banque (exemple) 1 Notre dessein Caractériser la liaison entre stratégie d activités et stratégie de mobilités grâce

Plus en détail

Plan Climat Énergie Territorial

Plan Climat Énergie Territorial Plan Climat Énergie Territorial Présentation des actions 2012-2020 2 avril 2012 1 1 de 2011 à 2020, poursuivre la dynamique de co-construction Nov.2010-Mai 2011 Diagnostics Février-Mai 2011; publication

Plus en détail

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne I. Introduction PRO VELO Région Lausanne, en tant qu association forte de plus de 1 200 membres

Plus en détail

Contrat de la filière Automobile Le contrat de filière a été présenté par Monsieur Claude CHAM, vice- président du comité stratégique de la filière

Contrat de la filière Automobile Le contrat de filière a été présenté par Monsieur Claude CHAM, vice- président du comité stratégique de la filière Contrat de la filière Automobile Le contrat de filière a été présenté par Monsieur Claude CHAM, vice- président du comité stratégique de la filière automobile, à Monsieur Arnaud Montebourg, ministre du

Plus en détail

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique Point d étape Une feuille de route initiale Un enjeu économique : - créer un centre d affaires européen (tertiaire supérieur) - faire un effet levier

Plus en détail

L INITIATIVE «FRENCH TECH»

L INITIATIVE «FRENCH TECH» L INITIATIVE «FRENCH TECH» POUR LA CROISSANCE ET LE RAYONNEMENT DE L ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE FRANÇAIS La French Tech en actions Mobilisation des écosystèmes sur les territoires : labellisation de quelques

Plus en détail

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP Capacités d accueil, aménagements commerciaux, mutabilité foncière : des outils concrets pour construire un SCOT intégrant les vulnérabilités énergétiques et climatique Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Plus en détail

La contribution est articulée autour de propositions et principes ayant pour objectif

La contribution est articulée autour de propositions et principes ayant pour objectif La qualité des Parcs d activités ème du 21 siècle Contribution du Conseil de développement de Lille métropole Contribution adoptée en séance plénière le 14 décembre 2011 1 Lille Métropole élabore une Charte

Plus en détail

Conférence de Presse jeudi 19 mars 2015 Salon Mondial du Tourisme

Conférence de Presse jeudi 19 mars 2015 Salon Mondial du Tourisme Conférence de Presse jeudi 19 mars 2015 Salon Mondial du Tourisme Sommaire Edito Présentation du Welcome City Lab Le Welcome City Lab: les chiffres Paris&CO La nouvelle promotion de startups L état rentre

Plus en détail

Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville

Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Dossier de presse Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Novembre 2006 Pour toute information complémentaire, veuillez contacter : Marion Cocherel (marion.cocherel@porternovelli.fr)

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 1 Les partis pris méthodologiques Privilégier la participation active pour une co-production Sont privilégiées les approches et méthodologies

Plus en détail

PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES : PRÉSENTATION DU NOUVEAU DISPOSITIF ET DE LA CAMPAGNE DE COMMUNICATION RÉGIONALE

PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES : PRÉSENTATION DU NOUVEAU DISPOSITIF ET DE LA CAMPAGNE DE COMMUNICATION RÉGIONALE PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES : PRÉSENTATION DU NOUVEAU DISPOSITIF ET DE LA CAMPAGNE DE COMMUNICATION RÉGIONALE DOSSIER DE PRESSE 12 DÉCEMBRE 2012 Contact Presse : Agathe LOBET Courriel : agathe.lobet@ars.sante.fr

Plus en détail

Augmenter l impact économique de la recherche :

Augmenter l impact économique de la recherche : Augmenter l impact économique de la recherche : 15 mesures pour une nouvelle dynamique de transfert de la recherche publique, levier de croissance et de compétitivité Partout dans le monde, la recherche

Plus en détail

Dossier de presse. Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville

Dossier de presse. Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Dossier de presse Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Avril 2007 SOMMAIRE I. La problématique du Transport de Marchandises en Ville (TMV) II. Une démarche pionnière dès 1999 avec

Plus en détail

La réindustrialisation du site PSA de Rennes : Une opportunité pour développer des projets industriels ou logistiques

La réindustrialisation du site PSA de Rennes : Une opportunité pour développer des projets industriels ou logistiques Communiqué de Presse le 17 juin 2013 La réindustrialisation du site PSA de Rennes : Une opportunité pour développer des projets industriels ou logistiques Du fait du compactage de ses activités, le site

Plus en détail

Développement durable et restauration collective. Opportunités et risques, Cas du restaurant universitaire de la Cité Internationale de Paris

Développement durable et restauration collective. Opportunités et risques, Cas du restaurant universitaire de la Cité Internationale de Paris Master Economie du Développement Durable, de l Environnement et de l Energie Trophée Innovation & Développement Durable Développement durable et restauration collective Opportunités et risques, Cas du

Plus en détail

La responsabilité sociétale de l entreprise numérique

La responsabilité sociétale de l entreprise numérique La responsabilité sociétale de l entreprise numérique Comme toute organisation, l entreprise numérique génère des attentes fortes en matière de responsabilité sociale, environnementale et de respect des

Plus en détail

Nouveaux dispositifs des aides aux entreprises de la région Centre

Nouveaux dispositifs des aides aux entreprises de la région Centre Nouveaux dispositifs des aides aux entreprises de la région Centre Accès facilité aux dispositifs et renforcement de la communication, Valorisation et reconnaissance des pratiques des entreprises régionales

Plus en détail

Un impact fort, mais contrasté

Un impact fort, mais contrasté 6 TOURISME Le tourisme en chiffres Un impact fort, mais contrasté 13,6 milliards de chiffre d affaires, 2,7 milliards de valeur ajoutée. Il est toujours difficile de mesurer le poids économique de l activité

Plus en détail

LA RSE, levier d action syndicale

LA RSE, levier d action syndicale Confédération Française de l Encadrement - CGC LA RSE, levier d action syndicale Dialogue social Gouvernance Développement humain Respect de l écosystème de l entreprise Nouvelle boussole pour la performance

Plus en détail