SÉMINAIRE TRANSNATIONAL EN NORMANDIE 16 ET 17 DÉCEMBRE 2009 MERCREDI 16 DÉCEMBRE 2009

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SÉMINAIRE TRANSNATIONAL EN NORMANDIE 16 ET 17 DÉCEMBRE 2009 MERCREDI 16 DÉCEMBRE 2009"

Transcription

1 SÉMINAIRE TRANSNATIONAL EN NORMANDIE 16 ET 17 DÉCEMBRE 2009 Cofinancé par le FSE MERCREDI 16 DÉCEMBRE 2009 PERSONNES PRÉSENTES SUR LA DURÉE DU SÉMINAIRE : Isabel Benedito (Esdime), Paola Ortiz (Esdime), David Marquez (Esdime), Bernard Vilboux (AFIP Normandie), Céline Dallet (AFIP Poitou-Charentes), Aude Torchy (Celavar), Sylvain Piat (AFIP Poitou- Charentes), Brigitte Chossegros (AFIP Bourgogne Franche-Comté), Michel Carré (AFIP Bretagne), Stanislas Pionnier (AFIP), Alexandra Villarroel (AFIP). TEMPS 1 : ACCUEIL DES PARTICIPANTS. PRÉSENTATION DE L AFIP NORMANDIE PRÉSENTATION DE L AFIP NORMANDIE Créée en 1983, l AFIP Normandie est constituée d agriculteurs réunis autour d un projet commun : diffuser de façon différente l information et la formation auprès des agriculteurs (sans passer par le syndicat majoritaire) Champs d action : - Au démarrage, formation-action pour agriculteurs qui souhaitent se convertir en agriculture durable et biologique, - Depuis les années 90, ouvert à l ensemble des problématiques du monde rural. Ils forment les élus locaux, agents de développement et porteurs de projets. Principes : agir dans le sens du décloisonnement entre acteurs. À partir d une problématique locale, enjeu de travailler tous ensemble, souvent rôle de coordinateur, d animateur de programmes. Travailler toujours en lien avec des structures territoriales pour adapter les actions aux besoins des territoires. Moyens d action : - Information (via la revue Transrural Initiatives), - Formation «idée au projet», - Accompagnement de collectifs qui veulent monter un projet, - Étude-action proposée par une collectivité par exemple, - Animation de réseau : INPACT. L AFIP va fusionner avec le centre de ressources Pivert en 2010, ils vont passer de 2 à 5 salariés.

2 PRÉSENTATION DE L AFIP Ces thématiques et principes d action sont repris au niveau national. L AFIP se compose de 6 structures régionales qui forment le réseau. Chaque antenne a son propre fonctionnement et ses propres actions. Cependant des orientations de réseau sont définies collectivement et servent de trame pour la définition des actions régionales. Ces orientations sont définies sur la base de ce qui se passe en région : processus ascendant. La création d activité est l une des orientations de l AFIP. L action du niveau national se situe principalement sur la vie de réseau, l échange, la capitalisation, la représentation ainsi que sur le portage de certains projets nationaux. PRÉSENTATION DU CELAVAR Le CELAVAR - Comité d Etude et de Liaison des Associations à Vocation Agricole et Rurale - est un regroupement des têtes de réseaux associatives qui contribuent à l animation, à la formation et au développement local en milieu rural. Les objectifs du CELAVAR sont : - Favoriser l examen de problèmes qui se posent spécifiquement aux associations à vocation agricole et rurale, - Rendre possibles des initiatives de réflexion et d échange sur des sujets d intérêt général, - Favoriser l organisation et la concertation des associations à vocation agricole et rurale, et leur représentation au sein des structures et institutions associatives ainsi qu auprès des pouvoirs publics. Par exemple, il aide ses adhérents sans la conduite d actions européennes. Il anime en particulier une commission «activité et emploi» dont le but est d avoir une réflexion globale sur la création d activité en milieu rural et notamment sur les lieux test. TEMPS 2 : VISITE D EXÉPRIENCES. «COMPLEXE ACTEUR RURAL» À LA CARNEILLE PARTICIPANTS EXTÉRIEURS Denis Chavalerias (Pivert), Sacha Liebenow (association bio ch min), Caroline (porteuse de projet), Nadia (Savoir faire et découverte), Lucile Vilboux (Esprit Village) HISTOIRE DE PIVERT ET ÉVOLUTIONS. DENIS CHEVALERIAS Association crée en 2004 à l initiative de professionnels du développement local : médiathèque, pays du bocage, AFIP Normandie, centre de formation agricole, savoir faire et découverte, l Esprit Village. Origine de la démarche : mettre à disposition du public le fond documentaire d une société de presse qui édite «l esprit village». Activités de Pivert : - Centre de ressource : fond documentaire et accompagnement de différentes personnes qui contactent l association. Porte le dispositif Projet cteur (appui à la création d activité). - Travail sur le tissu associatif : Centre de Ressources et d Information des Bénévoles des Associations (CRIB). Labellisation par le ministère jeunesse et sport et conseil général (département) ce qui entraine une reconnaissance et permet d agir plus facilement en terme de partenariat. - Réseau rural régional : participation à la création d un annuaire des structures qui accueillent les nouvelles populations en milieu rural. - Travail sur les marchés publics : mettre en relation les collectivités locales qui rédigent les marchés publics, les entreprises qui y répondent et les structures d insertion qui accompagnent les personnes en difficulté, afin de favoriser l intégration de personnes en difficulté via ces appels d offre. Fusion Pivert-AFIP. Pourquoi la fusion? Difficulté à faire vivre le fond documentaire, structure de petite taille, travail étroit avec l AFIP depuis l origine. Donc volonté de faire fusionner les deux structures afin d étendre l équipe et que l AFIP puisse avoir cet outil de centre de ressources. Pivert sera toujours identifié en tant que centre de ressources au sien de l AFIP.

3 TÉMOIGNAGE D UNE PORTEUSE DE PROJET ET EX-SALARIÉE DE PIVERT. CAROLINE Accompagnatrice à Pivert Elle travaillait sur la partie émergence, le primo accueil de personnes qui ne sont pas forcément à l aise avec les structures consulaires. Pas de conseil technique. Travail basé sur l écoute du projet mais aussi l histoire de vie. Lien et renvoi vers d autres partenaires. En 6 mois, elle a accueilli 80 personnes. La plupart du temps, les gens viennent une fois, pas forcément de retour ensuite. Pas d engagement de la part du porteur de projets à nous informer de ce qu ils font, mais cela va surement changer, pour pouvoir mieux suivre leur avancée. D où viennent-ils? pôle emploi, internet, connaissance locale. Type de projets : des projets individuels surtout de service à la personne, peu d agricole, commerce ambulant, projets culturels, activités un peu en marge. Par rapport à son projet Elle est aussi dans le flou que les personnes qu elle accompagnait! Elle souhaite travailler sur la valorisation de la haie par la vannerie et la récolte de plantes sauvages comestibles. Se servir de ces activités comme support pédagogique : accueillir des savoirs faire et les transmettre. Elle est en phase de stages, et part en woofing l année prochaine. Elle a déjà beaucoup communiqué sur son projet et les personnes sont assez réceptives. TÉMOIGNAGE D UN PORTEUR DE PROJET. SACHA LIEBENOW Salarié de l association Bioch min dont la principale activité est la location de toilettes sèches sur les festivals, évènements et le conseil en assainissement écologique (faible coût financier et environnemental). L association réalise également des animations en écocitoyenneté : gestion eau, prévention-réduction des déchets, présentation de l agriculture biologique. Association présente sur un biopôle avec épicerie, société d approvisionnement de semence bio, plateforme de distribution de bio, menuisier en bois non traité. En France, il y a 30 structures qui louent des toilettes sèches et sont organisées en réseau (échange, une rencontre par an ) pour discuter des nouvelles règlementations, nouvelles techniques pas de concurrence, se renvoient les contacts. L ESPRIT VILLAGE. LUCILE VILBOUX Journaliste depuis 10 ans. Le magasine a été créé en permanents, tous en télétravail. Un exemplaire tous les deux mois. Ils travaillent également avec des pigistes qui sont répartis dans toute la France ce qui permet une diversité de sujets. 40 à lecteurs. Le magasine a été créé par deux personnes. Au départ à destination des professionnels du monde rural, il a ensuite été soutenu par un éditeur ce qui lui a donné un autre titre (village) et une diffusion en kiosque. Il est donc devenu une revue plus grand public à destination de personnes qui veulent monter leur projet de vie à la campagne. La revue est composée de reportages, dossiers Le lectorat a ensuite stagné ce qui a poussé à des modifications pour relancer les ventes. Aujourd hui, la nouvelle formule semble avoir redémarré les ventes. Des pages ont été ajoutées sur les savoir faire, accompagner les gens dans leur quotidien de vie à la campagne. L acteur rural est cofondateur du collectif ville campagne qui accompagne le retour de la citadins à la campagne. Ils ont également des activités d animation de colloque, synthèse et actes de séminaires. SAVOIR FAIRE ET DÉCOUVERTE. NADIA Association qui organise des stages chez des professionnels pour faire découvrir des savoir faire anciens. 4 salariés. Ils ont constitué un réseau de professionnels, artisans, artistes et agriculteurs, sélectionnés pour leur démarche de développement durable, qui proposent chez eux des stages dont l objectif est de pratiquer le métier. Les stagiaires ont soit envie d apprendre une nouvelle technique et ensuite l appliquer chez eux mais il y a également des personnes qui souhaitent changer de métier et se

4 testent. Les stages sont organisés en petit groupe, alors que pour le test métier on est tout seul avec le professionnel. Durée : entre 1 et 5 jours. 160 artisans sur toute la France. Cette association a des liens avec le processus de création d activité puisqu elle permet à des personnes de se tester sur une durée courte (4 jours) pour voir si le métier envisagé lui correspond, cela permet une première mise en situation. TEMPS 3 : VISITE DE LA COOPÉRATIVE D ACTIVITÉ ET D EMPLOI «CRESCENDO» A FLERS. PARTICIPANTS EXTÉRIEURS (Crescendo) Mathilde Legros, Sylvie Errard, Pascal Revellin, France Busnot. FONCTIONNEMENT D UNE COOPÉRATIVE D ACTIVITÉ ET D EMPLOI (CAE). SYLVIE Historique de création La CAE a été créée par Sylvie Errard (qui travaillait auparavant pour Pivert), suite au constat d un besoin pour certaines personnes de pouvoir se tester dans un cadre défini avant de se lancer en indépendant. Début du projet en décembre 2007, étude de faisabilité réalisée par l AFIP, soutien de la collectivité locale (Commune de Flers). Coopérative née en février Ils sont constitués en SCOP (Société Coopérative de Production). Tout de suite après la création, elle a organisé des réunions d information avec les pôles emploi pour faire connaître sa structure et engager des liens. Ces réunions étaient organisées avec une CAE de Rennes pour l appuyer sur le côté technique. Le financement des entrepreneurs n est pas suffisant, la CAE reçoit également des financements publics. Territoire d action : département de l Orne. 125 CAE en France avec une tête de réseau à Paris. Ils ont démarré avec 3 personnes et sont aujourd hui 32 (en un an) dont 14 salariés. Elle choisit pour entrer dans la coopérative des personnes qui correspondent aux valeurs. L accompagnement se fait sur différentes entrées : - La stratégie commerciale, - L accompagnement en comptabilité gestion. Son associée travaille sur cette entrée (expertcomptable et formatrice). Pour rentrer dans la CAE Une personne qui veut rentrer doit savoir : - Le métier qu elle veut faire, - Sur quel territoire d intervention, - L organisation, relation avec leur vie personnelle Il faut que l assurance accepte de couvrir l activité (une assurance pour toute la coopérative). Le porteur de projet doit accepter de participer à la vie de la CAE.

5 FONCTIONNEMENT DE LA COOPÉRATIVE D ACTIVITÉ ET D EMPLOI CRESCENDO Porteur de projet Demande d entrer dans la CAE Recherche de Clients Autorisation d utiliser le n de siret de la CAE ainsi que les agréments pour la formation. Engagement à participer à la vie de la CAE 1ere facture Salaire fonction du chiffre d affaire. 10% pour le fonctionnement de la CAE. Peut continuer à se déclarer au pôle emploi. Sortie de la CAE : devient indépendant. Possibilité de prendre des parts dans la CAE. CAE. Crescendo Signature d une convention Accompagnement selon les besoins : prix, outils de communication Signature d un contrat de travail CDI Plus l activité du porteur de projet augmente, plus on augmente son temps de travail et son salaire. Accompagnement vers la sortie : aller voir les banques pour de nouveaux investissements, choisir son statut Pascal Il a eu connaissance de la CAE par la Maison de l emploi (fin de droit de chômage). Le statut d auto-entrepreneur ne l attirait pas beaucoup, car peu de cotisation pour la retraite. Il connaissait une société de portage salarial mais qui prend un pourcentage plus élevé du chiffre d affaire (50%) car c est société privée. Il a signé une convention au mois de mai. Il a eu des contacts avec des entreprises mais pas encore de contrats signés. Il a élargi son offre : faire de la formation de création et de maintenance de blog. Il va faire le site Internet de crescendo. Il démarre doucement. C est une activité difficile, avec de la concurrence. Il souhaite insister sur le conseil qui va avec la création. Crescendo lui apporte un accompagnement moral objectif, capable de lui dire les risques qu il prend Cela lui apporte également une aide en gestion. Indépendance et autonomie avec appui et accompagnement. Appartenir à une CAE peut également rassurer le client, quand on débute, cela donne une certaine garantie.

6 France Connaissance de la CAE par le pôle emploi. Motivée par la conception collective et la simplicité de la démarche. Son projet : se mettre au service des petits artisans pour les aider dans l organisation de leur comptabilité et de leur gestion. Rentrée dans la CAE en octobre, elle débute son activité. Elle a assisté à des formations de la CAE sur le prix, la démarche commerciale. Mathilde Grosse difficulté avec l emploi. Elle avait besoin d un cadre, de sécurité, de soutien, de partage (famille d entrepreneur ). Au sein de la CAE, il y a des échanges entre les entrepreneurs, ils se passent beaucoup de marchés, peuvent faire des offres plus complètes aux clients. Elle revendique ce statut de coopérative auprès de ses clients, cela est très rassurant pour les clients. Il existe d autres structures pour le test : - Portage salarial. Pas d aide publique donc prélèvement très important sur le chiffre d affaires des entrepreneurs. Ils facturent des services, accueillent avec un chiffre d affaire minimum. Il ne prend pas en compte la phase de recherche de clients. Adapté pour des contrats ponctuels sur des missions ponctuelles (type consultant). - Couveuses. Il faut être assez avancé dans sa recherche de clients. C est à durée déterminée, pour un an. On a un contrat commercial, pas de contrat de travail : la couveuse offre un service à l entrepreneur. Statut qui est reconnu par l état. - Pépinière d entreprise. Pour une personne ayant commencé son activité mais qui souhaite un endroit pour être avec d autres. Mise à disposition de locaux et matériel, plusieurs entreprises sur un même lieu. Quelqu un a pour mandat de gérer cette pépinière et peut amener des services en plus.

7 JEUDI 17 DÉCEMBRE 2009 Dû aux conditions climatiques, annulation de la rencontre à La Ferté-Macé, recentrage des activités de la journée sur la présentation du fonctionnement des collectivités locales en France, la présentation de la formation «de l idée au projet» et l organisation du projet pour les années 2010 et Le choix est fait de présenter ici l organisation du projet dans les deux années à venir. ORGANISATION DU PROJET EN 2010 ET 2011 LES NOUVEAUX PARTENAIRES - Association portugaise de développement local, partenaire d Esdime. C est un Groupe d Action Local (GAL). Intervient sur des actions de formation, d aide aux entreprises, d accompagnement à la création d activité, la Validation des Acquis d Expérience (VAE). Appartient au réseau Animar. - Gesnista Foundation : Association maltaise. Bureau d information pour les associations sur les fonds européens. Activités liées à l environnement et au développement durable. Souhaite aller au-delà, sur la création d activité rurale. Intérêt pour le projet sur l aspect méthodologique d accompagnement. - AFIP Nord-Pas-de-Calais : centre AFIP non investi en 2009 (même si une fiche ressource a été réalisé sur les actions). Rejoint le projet en Pratiques d accompagnement du primo accueil à la phase de test (notamment lieu test agricole) Avoir une communication large sur le projet pour sensibiliser de nouveaux partenaires qui, même s ils ne sont pas pilotes, serviront de relais dans le futur réseau d échange. Chacun passe par ses contacts proches pour chercher de nouveaux partenaires. NEWSLETTER ET SITE INTERNET Newsletter : décision de 4 lettres par an en mettre en place un comité de pilotage (2 personnes françaises et deux portugaises) qui se réunit par skype pour définir la trame de chaque lettre. Sur version française et anglaise logo FSE, sur portugaise logo Feader. Site Internet : même problème concernant l affichage des deux logos européens. Voir les modalités pratiques (soit un autre site, soit une page spéciale ) pour pouvoir ajouter une page portugaise. SÉMINAIRE MALTE Les points à aborder : - Présentation des structures, - Compréhension du contexte local, - Présentation de ce qui a été fait en 2009 sur escale + ce qui est prévu sur 2010, - Visite d expériences, - Travail et validation du questionnaire. Aude se charge de les contacter pour leur proposer ces entrées ainsi que les dates de séminaire. QUESTIONNAIRE ET INVENTAIRE DE L EXISTANT Questionnaire : travail par échange de mail. Esdime envoie la trame d un questionnaire existant avec compléments auquel l AFIP fait des retours. Se concentrer principalement sur des questions fermées pour le questionnaire et ouvertes pour les entretiens. Penser au traitement du dépouillement des questionnaires. Avoir des questions qui puissent amener une hiérarchisation. Les inciter à avoir des propositions, les impliquer dans le processus.

8 Inventaire de l existant : ce travail sera réalisé plutôt par les coordinations nationales qui ont une vision plus large de ce qui se fait dans leur pays et en Europe : Esdime voit avec Animar. AFIP nationale et CELAVAR participent également. ACTIONS Travailler sur les modalités d accueil des porteurs de projets : former les accueillant à les recevoir. A la fois les structures mais également les professionnels qui recevront des stagiaires. Valoriser, donner une lisibilité à la personne qui accueille (type label «l entrepreneur solidaire») Notion de charte. Travailler sur les paramètres : législatifs, logistiques, culturels linguistiques - Elus : faire en sorte que les élus soient plus connectés avec les logiques et problématiques de terrain : sensibilisation, outillage, formation. De la même façon, il faudrait donner une visibilité aux collectivités qui s engagent sur ces démarches d accompagnement : un label avec des engagements, des obligations de formation organiser un séminaire en 2011 pour communiquer sur cette démarche.

9 CALENDRIER 2010 D ESCALE Elaboration du questionnaire et grille d entretien Validation du questionnaire Diffusion questionnaire Entretiens individuels Newsletter Entre 12 et 24 : séminaire Malte Newsletter Du 21 au 25 séminaire Portugal Janvier Février Mars Avril Mai Juin Inventaire de l existant en terme de réseaux européens d échange. Entretiens individuels Retours questionnaires et analyse par pays Echanges à partir du retour des questionnaire et résultats de l inventaire. Dégager des grandes lignes de propositions pour l organisation du réseau européen et ses objectifs. Rendu et impression du document de synthèse des propositions d organisation du réseau d échange. Newsletter Entre 13 et 21 : séminaire France Newsletter Juillet Aout Septembre Octobre Novembre Décembre Inventaire de l existant en terme de réseaux européens d échange. Analyse, synthèse et rédaction

SÉMINAIRE TRANSNATIONAL AU PORTUGAL 27 AU 30 OCTOBRE 2009

SÉMINAIRE TRANSNATIONAL AU PORTUGAL 27 AU 30 OCTOBRE 2009 SÉMINAIRE TRANSNATIONAL AU PORTUGAL 27 AU 30 OCTOBRE 2009 Cofinancé par le FSE MERCREDI 28 OCTOBRE 2009 TEMPS 1 : PRÉSENTATION DU PARTENAIRE ESDIME ET DU CONTEXTE POLITICO-ADMINISTRATIF PORTUGAIS. PRÉSENTATION

Plus en détail

Assemblée Générale 2012

Assemblée Générale 2012 Réseau rural de Bourgogne Mission d animation du réseau rural: Diffusion d informations et de 3 newsletter à une base de données de 500 personnes Formation Trois journées sur l animation de partenariat

Plus en détail

SEMINAIRE TRANSNATIONAL EN FRANCE 14 au 17 septembre 2010

SEMINAIRE TRANSNATIONAL EN FRANCE 14 au 17 septembre 2010 SEMINAIRE TRANSNATIONAL EN FRANCE 14 au 17 septembre 2010 COFINANCE PAR LE FSE 1 MARDI 14 SEPTEMBRE 2010 PRESENTATION DE L UNIVERSITE SLOVAQUE D AGRICULTURE, KATARINA KOHUTOVA La Slovaquie est située en

Plus en détail

«COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé

«COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL «COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé INFORMATIONS : Territoire concerné : Département de la Drôme L ACTION Descriptif Le projet «Cohabitons

Plus en détail

formation 2012 Un Organisme de Formation à votre service Spécialisé «Logement des Jeunes»

formation 2012 Un Organisme de Formation à votre service Spécialisé «Logement des Jeunes» Un Organisme de Formation à votre service Spécialisé «Logement des Jeunes» FORMA-CLLAJ formation 2012 / /Directeurs // Responsables // Élus // Cadres administratifs // Agents de collectivités territoriales

Plus en détail

CASDAR Développement et transfert en Agriculture

CASDAR Développement et transfert en Agriculture Titre : Mise en place et structuration d une filière de produits agricoles de proximité pour la restauration hors domicile. GAL : Pays du Mans Région : Pays de Loire Priorité ciblée : Prise en compte des

Plus en détail

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Le tableau ci-après décline : - dans la colonne «Tronc commun», le profil de base, à travers la finalité du poste, les missions,

Plus en détail

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Corte Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2014 EN CORSE Depuis 3 ans le CPIE Corte Centre Corse, Pôle Territorial

Plus en détail

30/10/2014. Thématique 2 «Je finance mon projet»

30/10/2014. Thématique 2 «Je finance mon projet» 1 Thématique 2 «Je finance mon projet» 3 2 Thématique 2 «Je finance mon projet» Le réseau Créo Vaucluse c est qui c est quoi? 30 structures spécialistes de l accompagnement des entrepreneurs (création,

Plus en détail

CPIE Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2015 EN CORSE Depuis 4 ans le CPIE Centre Corse A Rinascita, Coordination

Plus en détail

Carrefour Rural Européen des Acteurs Normands Coordination générale et animation du réseau rural bas-normand

Carrefour Rural Européen des Acteurs Normands Coordination générale et animation du réseau rural bas-normand Carrefour Rural Européen des Acteurs Normands Coordination générale et animation du réseau rural bas-normand Réseau rural de Basse-Normandie Groupe de travail thématique : «Bien gérer l'espace en milieu

Plus en détail

Cahier des charges visant la sélection d un prestataire pour l accompagnement à l animation de la

Cahier des charges visant la sélection d un prestataire pour l accompagnement à l animation de la Cahier des charges visant la sélection d un prestataire pour l accompagnement à l animation de la communication du projet ACCORDO INTRODUCTION, CONTEXTES ET OBJETIFS DU PROJET DE COOPERATION A propos du

Plus en détail

Prestation rédactionnelle : Réalisation de portraits d entrepreneuses lauréates du concours «Initiative au Féminin»

Prestation rédactionnelle : Réalisation de portraits d entrepreneuses lauréates du concours «Initiative au Féminin» CAHIER DES CHARGES Prestation rédactionnelle : Réalisation de portraits d entrepreneuses lauréates du concours «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015 Philippe VOGNE Directeur

Plus en détail

B.P.J.E.P.S. Animation Culturelle

B.P.J.E.P.S. Animation Culturelle Centre de Formation du Théâtre en Miettes LA PRESENTATION DETAILLEE DE LA FORMATION LE PUBLIC Cette formation s'adresse à plusieurs types de candidats : - Des candidats actuellement employés sur des postes

Plus en détail

Marchés publics, restauration collective et circuits courts

Marchés publics, restauration collective et circuits courts Marchés publics, restauration collective et circuits courts Réponse à l appel à propositions d actions de transfert des projets financés dans le cadre du Réseau rural français Intitulé du projet Marchés

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL RELAIS DEPARTEMENTAUX JUNIOR ASSOCIATION

DOCUMENT DE TRAVAIL RELAIS DEPARTEMENTAUX JUNIOR ASSOCIATION DOCUMENT DE TRAVAIL RELAIS DEPARTEMENTAUX JUNIOR ASSOCIATION Ce document de travail (provisoire) doit vous permettre de prendre connaissance de la définition et des modalités de fonctionnement d une Junior

Plus en détail

Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre

Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre COMMISSION DE LA CEDEAO Note méthodologique Task Force «Instrument de financement des intrants» Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre

Plus en détail

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin»

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin» 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 228 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 200 entreprises et 38 500 emplois créés ou maintenus en 2014 CAHIER DES CHARGES Animation de

Plus en détail

Programme opérationnel plurirégional 2014-2020 FEDER Massif central STRATEGIE DE COMMUNICATION

Programme opérationnel plurirégional 2014-2020 FEDER Massif central STRATEGIE DE COMMUNICATION Programme opérationnel plurirégional 2014-2020 FEDER Massif central STRATEGIE DE COMMUNICATION 1. Contexte réglementaire La base juridique concernant les obligations en matière d information et de communication

Plus en détail

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Étude relative au développement d de l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Présentation au Bureau Communautaire 6 octobre 2009 Ordre du jour 1. ESS de quoi parle-t-on? 2. Synthèse du profil ESS

Plus en détail

ACHAT DE PRESTATION 2014:

ACHAT DE PRESTATION 2014: ACHAT DE PRESTATION 2014: OBJET DE L ACHAT DE PRESTATION : Étape 3 du parcours d émergence : Découverte de l environnement de mon projet Dispositif: «Groupement de Créateurs» ATELIER : Parcours de la création

Plus en détail

L EUROPE EN FORMATIONS

L EUROPE EN FORMATIONS L EUROPE EN FORMATIONS > CONSTRUCTION > INSTITUTIONS > CITOYENNETÉ > POLITIQUES > BUDGET 1 Maison de l Europe de Rennes et de Haute-Bretagne La Maison de l Europe - de Rennes et de Haute Bretagne, association

Plus en détail

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations www.univ-bpclermont.fr 1 Charte de l évaluation des formations L évaluation des formations inscrit l Université Blaise

Plus en détail

Entreprendre Pour Apprendre et la Mini-Entreprise

Entreprendre Pour Apprendre et la Mini-Entreprise Entreprendre Pour Apprendre et la Mini-Entreprise Présentation d EPA Présentation Entreprendre Pour Apprendre est une association loi 1901, initiée dés 1991 et dont le développement s est accéléré depuis

Plus en détail

Profil de poste détaillé Niveau de qualification Employeurs potentiels MISSION

Profil de poste détaillé Niveau de qualification Employeurs potentiels MISSION Profil de poste détaillé Niveau de qualification Employeurs potentiels Autres intitulés possibles : Chargé-e de projet Accompagnateur-trice des démarches de développement durable Chargé-e d études environnement

Plus en détail

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon Debate 7. Muriel Nivert-Boudou DG Cress LR www.cresslr.org www.coventis.org Bref historique de l ESS en France L Economie sociale est née et a pris son essor

Plus en détail

Séminaire LEADER Présentation de la démarche d appel à candidatures. Vendredi 28 novembre Hôtel de Région

Séminaire LEADER Présentation de la démarche d appel à candidatures. Vendredi 28 novembre Hôtel de Région Séminaire LEADER Présentation de la démarche d appel à candidatures Vendredi 28 novembre Hôtel de Région Ordre du jour Bilan des réponses à l Appel à Manifestations d Intérêt Présentation du projet de

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse 1 «Le Perche souhaite accueillir de nouveaux arrivants et met en place une politique volontariste et des actions. La session d accueil s adresse à tous les porteurs de projet souhaitant créer ou reprendre

Plus en détail

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement)

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Sommaire 1. Cadre de l étude...1 2. Objectif de l étude...2 3. Questionnements à étudier...2 4. Méthodologie...3

Plus en détail

Diagnostic départemental de la création d entreprise par les femmes Octobre 2014 Mars 2015

Diagnostic départemental de la création d entreprise par les femmes Octobre 2014 Mars 2015 Diagnostic départemental de la création d entreprise par les femmes Octobre 2014 Mars 2015 Mission Droits des femmes et égalité DDCSPP28 1 L'entrepreneuriat par les femmes La Mission départementale aux

Plus en détail

Le parcours du télétravailleur indépendant en Lozère

Le parcours du télétravailleur indépendant en Lozère Le parcours du télétravailleur indépendant en Lozère Télétravail, coworking, travail indépendant : quels cadres (1/2)? Bibliographie : Guide de l auto-entrepreneur du RSI http://www.lautoentrepreneur.fr/

Plus en détail

La démarche «Jeunes et Métropole»

La démarche «Jeunes et Métropole» La démarche «Jeunes et Métropole» du Conseil de développement de la métropole lilloise Novembre 2003 septembre 2004 1 Une volonté d être à l écoute des jeunes Objectif fixé: 4000 questionnaires Objectifs

Plus en détail

Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013

Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013 Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013 Co-organisation : CFEEDD et GRAINE Rhône-Alpes www.assises-eedd.org L Education à l Environnement et au Développement

Plus en détail

Bilan du groupe de travail «Gestion de l espace» sur la période 2009-2011

Bilan du groupe de travail «Gestion de l espace» sur la période 2009-2011 Bilan du groupe de travail «Gestion de l espace» sur la période 2009-2011 2 ème partie : le fonctionnement du groupe L objectif de ce cadre est de faciliter le travail de bilan des groupes de travail.

Plus en détail

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES I. Présentation de l action La Région Guadeloupe a créé en 2007 une Agence régionale de développement économique (ARDE) afin de se doter d un outil performant capable

Plus en détail

NOTICE 2 : OBLIGATIONS DU BENEFICIAIRE EN MATIERE D INFORMATION ET DE COMMUNICATION DES FONDS EUROPEENS

NOTICE 2 : OBLIGATIONS DU BENEFICIAIRE EN MATIERE D INFORMATION ET DE COMMUNICATION DES FONDS EUROPEENS NOTICE 2 : OBLIGATIONS DU BENEFICIAIRE EN MATIERE D INFORMATION ET DE COMMUNICATION DES FONDS EUROPEENS Vous êtes aujourd hui ambassadeur de l Europe Vous sollicitez un accompagnement financier de l Union

Plus en détail

sommaire Relevé de conclusions Séminaire 2015 - CRESS Auvergne avec la participation de la CRESS Rhône-Alpes 6 février 2015

sommaire Relevé de conclusions Séminaire 2015 - CRESS Auvergne avec la participation de la CRESS Rhône-Alpes 6 février 2015 Séminaire 2015 - avec la participation de la CRESS Rhône-Alpes Relevé de conclusions 6 février 2015 Sémaphore - Cébazat sommaire I. Continuité sur la construction du projet stratégique II. Echanges entre

Plus en détail

Objectifs stratégiques Pays d Auge

Objectifs stratégiques Pays d Auge TBP du Pays d Auge Modèle général de présentation des objectifs s s s Pays d Auge 16 Elargir et fidéliser le public 17 Sensibiliser à la conservation du patrimoine 14 Développer le réseau des CIAP du territoire

Plus en détail

Mise à jour le 28 mai 2013

Mise à jour le 28 mai 2013 Mise à jour le 28 mai 2013 Association District-Solidaire Association loi 1901, déclarée à la Préfecture du Rhône Tél. : (33) 670-939-939 coordination@district-solidaire.org www.district-solidaire.org

Plus en détail

Grande Rencontre du Réseau Rural Régional Basse-Normandie 4 novembre 2013

Grande Rencontre du Réseau Rural Régional Basse-Normandie 4 novembre 2013 Grande Rencontre du Réseau Rural Régional Basse-Normandie 4 novembre 2013 L économie sociale et solidaire : de quoi parle-t-on? Une économie du quotidien, ancrée sur les territoires Des entreprises et

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENT. Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION

CHARTE D ENGAGEMENT. Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION CHARTE D ENGAGEMENT Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION Le SYCOPARC s engage à mettre en œuvre la programmation via son service de médiation culturelle. Il veille à la cohérence et à la pertinence des

Plus en détail

Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire

Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire L conomie sociale et solidaire regroupe un ensemble d entreprises de toutes tailles et de tous secteurs d. -Entreprise d insertion de menuiserie

Plus en détail

2 ème Réunion du Réseau «Perche Accueil» Nogent le Rotrou le vendredi 2 avril 2010

2 ème Réunion du Réseau «Perche Accueil» Nogent le Rotrou le vendredi 2 avril 2010 2 ème Réunion du Réseau «Perche Accueil» Nogent le Rotrou le vendredi 2 avril 2010 Ordre du Jour Bilan des actions 2009 Participation à Projets en Campagne Réalisation d un guide d accueil des porteurs

Plus en détail

Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne

Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne Avant d entrer dans le vif du sujet, je vous présenterai rapidement la CIJOC, puis je vous donnerai quelques exemples de

Plus en détail

Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance.

Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance. Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance. I-] Contexte général. Le contexte réglementaire français en matière d élimination des

Plus en détail

PROJET SOL. Compte-rendu. Groupe-projet SOL de Carhaix, 17 janvier 2006 - A la mairie de Carhaix POINTS ABORDES / SOMMAIRE :

PROJET SOL. Compte-rendu. Groupe-projet SOL de Carhaix, 17 janvier 2006 - A la mairie de Carhaix POINTS ABORDES / SOMMAIRE : PROJET Compte-rendu Groupe-projet de Carhaix, 17 janvier 2006 - A la mairie de Carhaix Présents : Bernadette LARROQUE, Elue municipale ; Isabelle JAN, Mairie de Carhaix, Affaires générales ; Christophe

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Réforme de la politique de la ville Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Restitution de l atelier n 3 : Intitulé : Les communes et agglomérations concernées par

Plus en détail

Gestion durable de l espace : quelle animation des territoires franc-comtois? Septembre 2009

Gestion durable de l espace : quelle animation des territoires franc-comtois? Septembre 2009 CAUE de Haute Saône Gestion durable de l espace : quelle animation des territoires franc-comtois? Septembre 2009 Chambres d Agriculture de Franche-Comté CAUE de Franche Comté 1. Contexte : L objectif de

Plus en détail

SEMINAIRE DES ANIMATEURS TERRITORIAUX. «Témoignage d un animateur sur l application d un contrat»

SEMINAIRE DES ANIMATEURS TERRITORIAUX. «Témoignage d un animateur sur l application d un contrat» SEMINAIRE DES ANIMATEURS TERRITORIAUX (du 6 au 8 octobre 2010 à Angerville l Orcher) «Témoignage d un animateur sur l application d un contrat» Intervenant : Katy Carville Animatrice du Contrat Global

Plus en détail

AchatVille. Dossier de presse

AchatVille. Dossier de presse AchatVille Dossier de presse 2010 Contacts presse : Laurence Dussert, 04 76 28 25 18, laurence.dussert@grenoble.cci.fr Laure Hochereau, 04 76 28 28 65, laure.hochereau@grenoble.cci.fr Sommaire Pages Le

Plus en détail

Programmation de développement rural hexagonal 2007-2013 APPEL A PROJETS «ANIMATION DU RESEAU RURAL ET PERIURBAIN POUR LA REGION ÎLE-DE-FRANCE»

Programmation de développement rural hexagonal 2007-2013 APPEL A PROJETS «ANIMATION DU RESEAU RURAL ET PERIURBAIN POUR LA REGION ÎLE-DE-FRANCE» Programmation de développement rural hexagonal 2007-2013 APPEL A PROJETS «ANIMATION DU RESEAU RURAL ET PERIURBAIN POUR LA REGION ÎLE-DE-FRANCE» 1. Contexte L article 68 du Règlement (CE) n 1678/2005 du

Plus en détail

COMPTE RENDU COMITE PILOTAGE DU 14 DECEMBRE 2012,

COMPTE RENDU COMITE PILOTAGE DU 14 DECEMBRE 2012, COMPTE RENDU COMITE PILOTAGE DU 14 DECEMBRE 2012, DANS LES LOCAUX DU MAAPRAT, AVENUE DU MAINE (PARIS) Réseau Rural Français Sous-groupe Biomasse-Energie Liste des participants M. Chopplet Agrotransfert

Plus en détail

Charte francilienne pour un Tourisme Responsable Ici et Là- bas

Charte francilienne pour un Tourisme Responsable Ici et Là- bas Charte francilienne pour un Tourisme Responsable Ici et Là- bas Préambule «Le voyage est pourtant d'abord une rencontre humaine, un cheminement vers soi et une quête de l'autre grâce au détour de l'ailleurs.

Plus en détail

Groupe de travail. Vers une plateforme inter entreprise de sécurisation des mobilités Réunion 2

Groupe de travail. Vers une plateforme inter entreprise de sécurisation des mobilités Réunion 2 Groupe de travail Vers une plateforme inter entreprise de sécurisation des mobilités Réunion 2 Version du 5 décembre 2011 Présents Jérémy Houstraëte, Cabinet Alixio Didier Dugast, MDEF de Sénart Yannick

Plus en détail

Guide de la structure de stage

Guide de la structure de stage DEUST AGAPSC parcours ADECS Agent de Développement de Club Sportif Guide de la structure de stage Qu est-ce que le DEUST Agent de développement de club sportif? Les contenus de formations La place et le

Plus en détail

Comités locaux École-Entreprise (CLÉE) Cahier des charges départemental

Comités locaux École-Entreprise (CLÉE) Cahier des charges départemental Comités locaux École-Entreprise (CLÉE) Cahier des charges départemental 1. Qu est-ce qu un CLÉE? Un CLÉE est un lieu d échanges et de ressources entre les entreprises et les établissements scolaires sur

Plus en détail

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE Charte du réseau «boutique métiers d art» PREAMBULE La FNAA, soutenue par des institutionnels publics, a lancé un réseau de

Plus en détail

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Quartier Jeunes 9h30-11h Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Le porteur LA SPAP : Société des Amis des Pauvres Fondée en 1847

Plus en détail

Programme ESP R d accompagnement d entrepreneurs

Programme ESP R d accompagnement d entrepreneurs Programme ESP R d accompagnement d entrepreneurs 1 entrepreneur social ou entrepreneur des quartiers 2 ou 3 étudiants d HEC Paris 1 tuteur issu du monde professionnel 4 mois de collaboration (de février

Plus en détail

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2.

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2. Appel à proposition Projet Alimen terre Un système d'alimentation local sur le Pays de Vannes 3 ème année Avec près de 60 % de surfaces agricoles, l agriculture demeure prépondérante sur notre territoire.

Plus en détail

dans le cadre de l ordonnance 2005-649

dans le cadre de l ordonnance 2005-649 APPEL A PROPOSITION 2015 dans le cadre de l ordonnance 2005-649 relative aux marchés passés par certaines personnes publiques ou privées non soumises au code des marchés publics FORMATION QUALIFIANTE Assistant(e)

Plus en détail

I/ Présentation de notre association et de notre programme

I/ Présentation de notre association et de notre programme GUIDE ENSEIGNANTS INTERVENTION EN CLASSE D UN ENTREPRENEUR 1. Présentation de notre association et de notre programme 2. Le contenu de l intervention de l entrepreneur 3. La préparation de l intervention

Plus en détail

Réseau Rural Français Groupe de travail «gestion de l espace»

Réseau Rural Français Groupe de travail «gestion de l espace» Réseau Rural Français Groupe de travail «gestion de l espace» Appel à contributions Fiche synthétique de recueil actions 2009-2010 Les propositions d'actions doivent comprendre dans la mesure du possible

Plus en détail

PROCESSUS INTERFACE «BUSINESS FRANCE» (COSPE)

PROCESSUS INTERFACE «BUSINESS FRANCE» (COSPE) Données d entrée du processus : Fiches projet business France, conf /call nationale hebdomadaire PROCESSUS INTERFACE «BUSINESS FRANCE» (COSPE) 1 2 3 Etude des fiches projets «Business France», avec pré-analyse

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E8 Démarche d'exemplarité des agents, services et communes COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Monographie complète Communauté Urbaine de

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD

MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD 2015 1 ORDRE DU JOUR Rapport d activité 2014 Les comptes 2014 Orientations & Budget prévisionnel 2015 Questions diverses 2 LE TERRITOIRE DE COMPETENCES 3 RAPPORT D'ACTIVITE

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Contexte et problématique de départ :

Contexte et problématique de départ : Défi 2 Pour une production et une consommation responsables Objectif 5 Promouvoir une gestion territoriale des emplois et des compétences à l échelle du Pays Action 10 Education permanente au Développement

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

Appel à projets Solidarité intergénérationnelle

Appel à projets Solidarité intergénérationnelle Appel à projets Solidarité intergénérationnelle Soutenir le développement de projets solidaires innovants par le crowdfunding et la mobilisation des étudiants 1 1 L APPEL A PROJETS 2 LES ORGANISATEURS

Plus en détail

Fiche mesure FEADER 2014-2020 Article 15 - Transfert de connaissances et actions d information

Fiche mesure FEADER 2014-2020 Article 15 - Transfert de connaissances et actions d information Fiche mesure FEADER 2014-2020 Article 15 - Transfert de connaissances et actions d information 1. Cadre et justification de la mesure 1.1 Base légale Article 15 du projet de Règlement du Parlement Européen

Plus en détail

PROJET DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE LOCAL A BON AIR : INSERTION PAR LA CREATION D ACTIVITE

PROJET DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE LOCAL A BON AIR : INSERTION PAR LA CREATION D ACTIVITE PROJET DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE LOCAL A BON AIR : INSERTION PAR LA CREATION D ACTIVITE Groupe de travail : Direction Développement Economique : Brigitte DORSAN Tél : 0596 39 10 63 Service insertion

Plus en détail

ANNEXES A LA DELIBERATION

ANNEXES A LA DELIBERATION 3 ANNEXES A LA DELIBERATION 4 Annexe 1 : Organisation des Etats généraux Structuré par le dialogue entre les parties prenantes, le processus de concertation des Etats Généraux sera continu et se prolongera

Plus en détail

LE GUIDE D AUTO-ÉVALUATION. S évaluer pour progresser dans sa mise en œuvre du service civique

LE GUIDE D AUTO-ÉVALUATION. S évaluer pour progresser dans sa mise en œuvre du service civique LE GUIDE D AUTO-ÉVALUATION S évaluer pour progresser dans sa mise en œuvre du service civique Entrer dans une démarche d évaluation c est entrer dans une dynamique positive, questionnant les différents

Plus en détail

Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie. 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013

Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie. 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013 Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013 Cluj-Napoca / Transylvanie http://www.institutfrancais-roumanie.com Appel à contribution

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

N.E.A. 2 NAUTISME ESPACE ATLANTIQUE 2 LE PLAN D ACTION

N.E.A. 2 NAUTISME ESPACE ATLANTIQUE 2 LE PLAN D ACTION N.E.A. 2 NAUTISME ESPACE ATLANTIQUE 2 LE PLAN D ACTION 1 1 La coordination NEA2 Coordination «Economie» Coordination «Environnement» Coordination «Social» Chef de file Coordination technique transnationale

Plus en détail

COOPERATIVES D ACTIVITES ET D EMPLOI : ENTREPRENEUR SALARIE DANS UNE ENTREPRISE PARTAGEE?

COOPERATIVES D ACTIVITES ET D EMPLOI : ENTREPRENEUR SALARIE DANS UNE ENTREPRISE PARTAGEE? COOPERATIVES D ACTIVITES ET D EMPLOI : ENTREPRENEUR SALARIE DANS UNE ENTREPRISE PARTAGEE? Une idée simple Parcours classique Créer sa propre entreprise Porteur de projet souhaitant vivre de son savoir-faire

Plus en détail

PARCOURS FORMATION 2014

PARCOURS FORMATION 2014 Branche des commerces de détail de papeterie, fournitures de bureau, bureautique et informatique APPEL A PROPOSITIONS A L ATTENTION DES ORGANISMES DE FORMATION PARCOURS FORMATION 2014 Maxime MARION Fédération

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux Des difficultés à investir le champ des conditions de travail L évolution du monde du travail montre la prégnance des conditions et de l organisation du travail dans le de nouveaux risques. Ces questions

Plus en détail

MANGER BIO LIMOUSIN. Du bio et local en restauration collective

MANGER BIO LIMOUSIN. Du bio et local en restauration collective MANGER BIO LIMOUSIN Du bio et local en restauration collective Manger Bio Limousin : historique En 2001 : opérations ponctuelles de repas bio organisés par Gablim, à la demande d établissements scolaires

Plus en détail

COMITE DE PILOTAGE RESEAU RURAL REGIONAL CORSE 28/03/2014 Corte Centre social A Rinascita

COMITE DE PILOTAGE RESEAU RURAL REGIONAL CORSE 28/03/2014 Corte Centre social A Rinascita COMITE DE PILOTAGE RESEAU RURAL REGIONAL CORSE 28/03/2014 Corte Centre social A Rinascita Compte Rendu Présents : PINASCO Florence SMPB 04 95 56 28 89 paysdebalagne@orange.fr BOULANGER Albert CDI 06 80

Plus en détail

Rapport d activités 2014 Version synthétique

Rapport d activités 2014 Version synthétique Rapport d activités 2014 Version synthétique Plan d actions 2014 Rapport d activités 2015 L InterMire comme soutien logistique et administratif Organisation du Collège des Directeurs Organisation de 12

Plus en détail

MAISON DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DU BOULONNAIS APPEL A CONSULTATION

MAISON DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DU BOULONNAIS APPEL A CONSULTATION MAISON DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DU BOULONNAIS APPEL A CONSULTATION Mission d appui à l animation et au développement de la Stratégie Orientation Formation Territoriale (S.O.F.T) sur le Bassin d Emploi

Plus en détail

Projet Détail Formation

Projet Détail Formation Projet Détail Formation Programmation 2015-2016 des ateliers, formations et services-conseils pour les entreprises de détail, de services, de restauration, d alimentation et de tourisme. Partenaires du

Plus en détail

Pépinière d entreprise Cap Nord

Pépinière d entreprise Cap Nord Pépinière d entreprise Cap Nord Nouvel outil d aide à la création d entreprises sur le nord de l agglomération UDossier de Presse 12 décembre 2007 Projet développé dans le cadre de : Mobilisant : EGEE

Plus en détail

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES Convention de partenariat entre la Fédération Bancaire Française et France Active

Plus en détail

Le partenaire responsable du projet

Le partenaire responsable du projet FICHE PROJET POUR UN CHARGE DE PROJET Le partenaire responsable du projet 1- Nom et coordonnées de la structure partenaire responsable de la mise en oeuvre du projet sur le terrain et nom et fonction du

Plus en détail

Assemblée Générale Mountain Bikers Foundation 9/12/13 à Voiron (38)

Assemblée Générale Mountain Bikers Foundation 9/12/13 à Voiron (38) Assemblée Générale Mountain Bikers Foundation 9/12/13 à Voiron (38) Bilan Moral 2013 L année 2013 était une année de transition, liée aux évolutions entre deux Conseils d Administrations. Les points important

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

L accompagnement public pour le développement de la filière AB en Languedoc-Roussillon

L accompagnement public pour le développement de la filière AB en Languedoc-Roussillon L accompagnement public pour le développement de la filière AB en Languedoc-Roussillon Par Florence FOREST, DRAAF Cindy SCHULTZ, Conseil Régional L-R En termes de bilan sur l année 2010, les interventions

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley

Pôle de compétitivité Aerospace Valley Pôle de compétitivité Aerospace Valley Performances Industrielles Formations Collectives (PIFOCO) Cahier des charges pour une offre de sessions de formation lean. N 271 Sommaire Sommaire... 2 1-Aerospace

Plus en détail

[LES FORMATIONS PROFESSIONNELLES]

[LES FORMATIONS PROFESSIONNELLES] 2015 [LES FORMATIONS PROFESSIONNELLES] Programme de formations du 2ème semestre 2015 pour les acteurs de l Economie Sociale et Solidaire [SOMMAIRE] LA CO-OPERATIVE... 3 Nos formations professionnelles

Plus en détail

Espace-test maraichage bio Les Prés d'amont (41)

Espace-test maraichage bio Les Prés d'amont (41) Thème Territoire Fiche-bonne pratique Sol Blois Référence : 41_S_01 Date : janvier 2013 Espace-test maraichage bio Les Prés d'amont (41) http://www.centre.developpement-durable.gouv.fr/ 1 Historique/Contexte

Plus en détail

SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET EDUQUER DURABLE

SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET EDUQUER DURABLE 2008-2009 SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET A L ECO-CITOYENNETE EDUQUER POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE { Le Conseil général vous soutient pour conduire } un projet de classe ou de collège sur le temps scolaire

Plus en détail