SÉMINAIRE TRANSNATIONAL EN NORMANDIE 16 ET 17 DÉCEMBRE 2009 MERCREDI 16 DÉCEMBRE 2009

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SÉMINAIRE TRANSNATIONAL EN NORMANDIE 16 ET 17 DÉCEMBRE 2009 MERCREDI 16 DÉCEMBRE 2009"

Transcription

1 SÉMINAIRE TRANSNATIONAL EN NORMANDIE 16 ET 17 DÉCEMBRE 2009 Cofinancé par le FSE MERCREDI 16 DÉCEMBRE 2009 PERSONNES PRÉSENTES SUR LA DURÉE DU SÉMINAIRE : Isabel Benedito (Esdime), Paola Ortiz (Esdime), David Marquez (Esdime), Bernard Vilboux (AFIP Normandie), Céline Dallet (AFIP Poitou-Charentes), Aude Torchy (Celavar), Sylvain Piat (AFIP Poitou- Charentes), Brigitte Chossegros (AFIP Bourgogne Franche-Comté), Michel Carré (AFIP Bretagne), Stanislas Pionnier (AFIP), Alexandra Villarroel (AFIP). TEMPS 1 : ACCUEIL DES PARTICIPANTS. PRÉSENTATION DE L AFIP NORMANDIE PRÉSENTATION DE L AFIP NORMANDIE Créée en 1983, l AFIP Normandie est constituée d agriculteurs réunis autour d un projet commun : diffuser de façon différente l information et la formation auprès des agriculteurs (sans passer par le syndicat majoritaire) Champs d action : - Au démarrage, formation-action pour agriculteurs qui souhaitent se convertir en agriculture durable et biologique, - Depuis les années 90, ouvert à l ensemble des problématiques du monde rural. Ils forment les élus locaux, agents de développement et porteurs de projets. Principes : agir dans le sens du décloisonnement entre acteurs. À partir d une problématique locale, enjeu de travailler tous ensemble, souvent rôle de coordinateur, d animateur de programmes. Travailler toujours en lien avec des structures territoriales pour adapter les actions aux besoins des territoires. Moyens d action : - Information (via la revue Transrural Initiatives), - Formation «idée au projet», - Accompagnement de collectifs qui veulent monter un projet, - Étude-action proposée par une collectivité par exemple, - Animation de réseau : INPACT. L AFIP va fusionner avec le centre de ressources Pivert en 2010, ils vont passer de 2 à 5 salariés.

2 PRÉSENTATION DE L AFIP Ces thématiques et principes d action sont repris au niveau national. L AFIP se compose de 6 structures régionales qui forment le réseau. Chaque antenne a son propre fonctionnement et ses propres actions. Cependant des orientations de réseau sont définies collectivement et servent de trame pour la définition des actions régionales. Ces orientations sont définies sur la base de ce qui se passe en région : processus ascendant. La création d activité est l une des orientations de l AFIP. L action du niveau national se situe principalement sur la vie de réseau, l échange, la capitalisation, la représentation ainsi que sur le portage de certains projets nationaux. PRÉSENTATION DU CELAVAR Le CELAVAR - Comité d Etude et de Liaison des Associations à Vocation Agricole et Rurale - est un regroupement des têtes de réseaux associatives qui contribuent à l animation, à la formation et au développement local en milieu rural. Les objectifs du CELAVAR sont : - Favoriser l examen de problèmes qui se posent spécifiquement aux associations à vocation agricole et rurale, - Rendre possibles des initiatives de réflexion et d échange sur des sujets d intérêt général, - Favoriser l organisation et la concertation des associations à vocation agricole et rurale, et leur représentation au sein des structures et institutions associatives ainsi qu auprès des pouvoirs publics. Par exemple, il aide ses adhérents sans la conduite d actions européennes. Il anime en particulier une commission «activité et emploi» dont le but est d avoir une réflexion globale sur la création d activité en milieu rural et notamment sur les lieux test. TEMPS 2 : VISITE D EXÉPRIENCES. «COMPLEXE ACTEUR RURAL» À LA CARNEILLE PARTICIPANTS EXTÉRIEURS Denis Chavalerias (Pivert), Sacha Liebenow (association bio ch min), Caroline (porteuse de projet), Nadia (Savoir faire et découverte), Lucile Vilboux (Esprit Village) HISTOIRE DE PIVERT ET ÉVOLUTIONS. DENIS CHEVALERIAS Association crée en 2004 à l initiative de professionnels du développement local : médiathèque, pays du bocage, AFIP Normandie, centre de formation agricole, savoir faire et découverte, l Esprit Village. Origine de la démarche : mettre à disposition du public le fond documentaire d une société de presse qui édite «l esprit village». Activités de Pivert : - Centre de ressource : fond documentaire et accompagnement de différentes personnes qui contactent l association. Porte le dispositif Projet cteur (appui à la création d activité). - Travail sur le tissu associatif : Centre de Ressources et d Information des Bénévoles des Associations (CRIB). Labellisation par le ministère jeunesse et sport et conseil général (département) ce qui entraine une reconnaissance et permet d agir plus facilement en terme de partenariat. - Réseau rural régional : participation à la création d un annuaire des structures qui accueillent les nouvelles populations en milieu rural. - Travail sur les marchés publics : mettre en relation les collectivités locales qui rédigent les marchés publics, les entreprises qui y répondent et les structures d insertion qui accompagnent les personnes en difficulté, afin de favoriser l intégration de personnes en difficulté via ces appels d offre. Fusion Pivert-AFIP. Pourquoi la fusion? Difficulté à faire vivre le fond documentaire, structure de petite taille, travail étroit avec l AFIP depuis l origine. Donc volonté de faire fusionner les deux structures afin d étendre l équipe et que l AFIP puisse avoir cet outil de centre de ressources. Pivert sera toujours identifié en tant que centre de ressources au sien de l AFIP.

3 TÉMOIGNAGE D UNE PORTEUSE DE PROJET ET EX-SALARIÉE DE PIVERT. CAROLINE Accompagnatrice à Pivert Elle travaillait sur la partie émergence, le primo accueil de personnes qui ne sont pas forcément à l aise avec les structures consulaires. Pas de conseil technique. Travail basé sur l écoute du projet mais aussi l histoire de vie. Lien et renvoi vers d autres partenaires. En 6 mois, elle a accueilli 80 personnes. La plupart du temps, les gens viennent une fois, pas forcément de retour ensuite. Pas d engagement de la part du porteur de projets à nous informer de ce qu ils font, mais cela va surement changer, pour pouvoir mieux suivre leur avancée. D où viennent-ils? pôle emploi, internet, connaissance locale. Type de projets : des projets individuels surtout de service à la personne, peu d agricole, commerce ambulant, projets culturels, activités un peu en marge. Par rapport à son projet Elle est aussi dans le flou que les personnes qu elle accompagnait! Elle souhaite travailler sur la valorisation de la haie par la vannerie et la récolte de plantes sauvages comestibles. Se servir de ces activités comme support pédagogique : accueillir des savoirs faire et les transmettre. Elle est en phase de stages, et part en woofing l année prochaine. Elle a déjà beaucoup communiqué sur son projet et les personnes sont assez réceptives. TÉMOIGNAGE D UN PORTEUR DE PROJET. SACHA LIEBENOW Salarié de l association Bioch min dont la principale activité est la location de toilettes sèches sur les festivals, évènements et le conseil en assainissement écologique (faible coût financier et environnemental). L association réalise également des animations en écocitoyenneté : gestion eau, prévention-réduction des déchets, présentation de l agriculture biologique. Association présente sur un biopôle avec épicerie, société d approvisionnement de semence bio, plateforme de distribution de bio, menuisier en bois non traité. En France, il y a 30 structures qui louent des toilettes sèches et sont organisées en réseau (échange, une rencontre par an ) pour discuter des nouvelles règlementations, nouvelles techniques pas de concurrence, se renvoient les contacts. L ESPRIT VILLAGE. LUCILE VILBOUX Journaliste depuis 10 ans. Le magasine a été créé en permanents, tous en télétravail. Un exemplaire tous les deux mois. Ils travaillent également avec des pigistes qui sont répartis dans toute la France ce qui permet une diversité de sujets. 40 à lecteurs. Le magasine a été créé par deux personnes. Au départ à destination des professionnels du monde rural, il a ensuite été soutenu par un éditeur ce qui lui a donné un autre titre (village) et une diffusion en kiosque. Il est donc devenu une revue plus grand public à destination de personnes qui veulent monter leur projet de vie à la campagne. La revue est composée de reportages, dossiers Le lectorat a ensuite stagné ce qui a poussé à des modifications pour relancer les ventes. Aujourd hui, la nouvelle formule semble avoir redémarré les ventes. Des pages ont été ajoutées sur les savoir faire, accompagner les gens dans leur quotidien de vie à la campagne. L acteur rural est cofondateur du collectif ville campagne qui accompagne le retour de la citadins à la campagne. Ils ont également des activités d animation de colloque, synthèse et actes de séminaires. SAVOIR FAIRE ET DÉCOUVERTE. NADIA Association qui organise des stages chez des professionnels pour faire découvrir des savoir faire anciens. 4 salariés. Ils ont constitué un réseau de professionnels, artisans, artistes et agriculteurs, sélectionnés pour leur démarche de développement durable, qui proposent chez eux des stages dont l objectif est de pratiquer le métier. Les stagiaires ont soit envie d apprendre une nouvelle technique et ensuite l appliquer chez eux mais il y a également des personnes qui souhaitent changer de métier et se

4 testent. Les stages sont organisés en petit groupe, alors que pour le test métier on est tout seul avec le professionnel. Durée : entre 1 et 5 jours. 160 artisans sur toute la France. Cette association a des liens avec le processus de création d activité puisqu elle permet à des personnes de se tester sur une durée courte (4 jours) pour voir si le métier envisagé lui correspond, cela permet une première mise en situation. TEMPS 3 : VISITE DE LA COOPÉRATIVE D ACTIVITÉ ET D EMPLOI «CRESCENDO» A FLERS. PARTICIPANTS EXTÉRIEURS (Crescendo) Mathilde Legros, Sylvie Errard, Pascal Revellin, France Busnot. FONCTIONNEMENT D UNE COOPÉRATIVE D ACTIVITÉ ET D EMPLOI (CAE). SYLVIE Historique de création La CAE a été créée par Sylvie Errard (qui travaillait auparavant pour Pivert), suite au constat d un besoin pour certaines personnes de pouvoir se tester dans un cadre défini avant de se lancer en indépendant. Début du projet en décembre 2007, étude de faisabilité réalisée par l AFIP, soutien de la collectivité locale (Commune de Flers). Coopérative née en février Ils sont constitués en SCOP (Société Coopérative de Production). Tout de suite après la création, elle a organisé des réunions d information avec les pôles emploi pour faire connaître sa structure et engager des liens. Ces réunions étaient organisées avec une CAE de Rennes pour l appuyer sur le côté technique. Le financement des entrepreneurs n est pas suffisant, la CAE reçoit également des financements publics. Territoire d action : département de l Orne. 125 CAE en France avec une tête de réseau à Paris. Ils ont démarré avec 3 personnes et sont aujourd hui 32 (en un an) dont 14 salariés. Elle choisit pour entrer dans la coopérative des personnes qui correspondent aux valeurs. L accompagnement se fait sur différentes entrées : - La stratégie commerciale, - L accompagnement en comptabilité gestion. Son associée travaille sur cette entrée (expertcomptable et formatrice). Pour rentrer dans la CAE Une personne qui veut rentrer doit savoir : - Le métier qu elle veut faire, - Sur quel territoire d intervention, - L organisation, relation avec leur vie personnelle Il faut que l assurance accepte de couvrir l activité (une assurance pour toute la coopérative). Le porteur de projet doit accepter de participer à la vie de la CAE.

5 FONCTIONNEMENT DE LA COOPÉRATIVE D ACTIVITÉ ET D EMPLOI CRESCENDO Porteur de projet Demande d entrer dans la CAE Recherche de Clients Autorisation d utiliser le n de siret de la CAE ainsi que les agréments pour la formation. Engagement à participer à la vie de la CAE 1ere facture Salaire fonction du chiffre d affaire. 10% pour le fonctionnement de la CAE. Peut continuer à se déclarer au pôle emploi. Sortie de la CAE : devient indépendant. Possibilité de prendre des parts dans la CAE. CAE. Crescendo Signature d une convention Accompagnement selon les besoins : prix, outils de communication Signature d un contrat de travail CDI Plus l activité du porteur de projet augmente, plus on augmente son temps de travail et son salaire. Accompagnement vers la sortie : aller voir les banques pour de nouveaux investissements, choisir son statut Pascal Il a eu connaissance de la CAE par la Maison de l emploi (fin de droit de chômage). Le statut d auto-entrepreneur ne l attirait pas beaucoup, car peu de cotisation pour la retraite. Il connaissait une société de portage salarial mais qui prend un pourcentage plus élevé du chiffre d affaire (50%) car c est société privée. Il a signé une convention au mois de mai. Il a eu des contacts avec des entreprises mais pas encore de contrats signés. Il a élargi son offre : faire de la formation de création et de maintenance de blog. Il va faire le site Internet de crescendo. Il démarre doucement. C est une activité difficile, avec de la concurrence. Il souhaite insister sur le conseil qui va avec la création. Crescendo lui apporte un accompagnement moral objectif, capable de lui dire les risques qu il prend Cela lui apporte également une aide en gestion. Indépendance et autonomie avec appui et accompagnement. Appartenir à une CAE peut également rassurer le client, quand on débute, cela donne une certaine garantie.

6 France Connaissance de la CAE par le pôle emploi. Motivée par la conception collective et la simplicité de la démarche. Son projet : se mettre au service des petits artisans pour les aider dans l organisation de leur comptabilité et de leur gestion. Rentrée dans la CAE en octobre, elle débute son activité. Elle a assisté à des formations de la CAE sur le prix, la démarche commerciale. Mathilde Grosse difficulté avec l emploi. Elle avait besoin d un cadre, de sécurité, de soutien, de partage (famille d entrepreneur ). Au sein de la CAE, il y a des échanges entre les entrepreneurs, ils se passent beaucoup de marchés, peuvent faire des offres plus complètes aux clients. Elle revendique ce statut de coopérative auprès de ses clients, cela est très rassurant pour les clients. Il existe d autres structures pour le test : - Portage salarial. Pas d aide publique donc prélèvement très important sur le chiffre d affaires des entrepreneurs. Ils facturent des services, accueillent avec un chiffre d affaire minimum. Il ne prend pas en compte la phase de recherche de clients. Adapté pour des contrats ponctuels sur des missions ponctuelles (type consultant). - Couveuses. Il faut être assez avancé dans sa recherche de clients. C est à durée déterminée, pour un an. On a un contrat commercial, pas de contrat de travail : la couveuse offre un service à l entrepreneur. Statut qui est reconnu par l état. - Pépinière d entreprise. Pour une personne ayant commencé son activité mais qui souhaite un endroit pour être avec d autres. Mise à disposition de locaux et matériel, plusieurs entreprises sur un même lieu. Quelqu un a pour mandat de gérer cette pépinière et peut amener des services en plus.

7 JEUDI 17 DÉCEMBRE 2009 Dû aux conditions climatiques, annulation de la rencontre à La Ferté-Macé, recentrage des activités de la journée sur la présentation du fonctionnement des collectivités locales en France, la présentation de la formation «de l idée au projet» et l organisation du projet pour les années 2010 et Le choix est fait de présenter ici l organisation du projet dans les deux années à venir. ORGANISATION DU PROJET EN 2010 ET 2011 LES NOUVEAUX PARTENAIRES - Association portugaise de développement local, partenaire d Esdime. C est un Groupe d Action Local (GAL). Intervient sur des actions de formation, d aide aux entreprises, d accompagnement à la création d activité, la Validation des Acquis d Expérience (VAE). Appartient au réseau Animar. - Gesnista Foundation : Association maltaise. Bureau d information pour les associations sur les fonds européens. Activités liées à l environnement et au développement durable. Souhaite aller au-delà, sur la création d activité rurale. Intérêt pour le projet sur l aspect méthodologique d accompagnement. - AFIP Nord-Pas-de-Calais : centre AFIP non investi en 2009 (même si une fiche ressource a été réalisé sur les actions). Rejoint le projet en Pratiques d accompagnement du primo accueil à la phase de test (notamment lieu test agricole) Avoir une communication large sur le projet pour sensibiliser de nouveaux partenaires qui, même s ils ne sont pas pilotes, serviront de relais dans le futur réseau d échange. Chacun passe par ses contacts proches pour chercher de nouveaux partenaires. NEWSLETTER ET SITE INTERNET Newsletter : décision de 4 lettres par an en mettre en place un comité de pilotage (2 personnes françaises et deux portugaises) qui se réunit par skype pour définir la trame de chaque lettre. Sur version française et anglaise logo FSE, sur portugaise logo Feader. Site Internet : même problème concernant l affichage des deux logos européens. Voir les modalités pratiques (soit un autre site, soit une page spéciale ) pour pouvoir ajouter une page portugaise. SÉMINAIRE MALTE Les points à aborder : - Présentation des structures, - Compréhension du contexte local, - Présentation de ce qui a été fait en 2009 sur escale + ce qui est prévu sur 2010, - Visite d expériences, - Travail et validation du questionnaire. Aude se charge de les contacter pour leur proposer ces entrées ainsi que les dates de séminaire. QUESTIONNAIRE ET INVENTAIRE DE L EXISTANT Questionnaire : travail par échange de mail. Esdime envoie la trame d un questionnaire existant avec compléments auquel l AFIP fait des retours. Se concentrer principalement sur des questions fermées pour le questionnaire et ouvertes pour les entretiens. Penser au traitement du dépouillement des questionnaires. Avoir des questions qui puissent amener une hiérarchisation. Les inciter à avoir des propositions, les impliquer dans le processus.

8 Inventaire de l existant : ce travail sera réalisé plutôt par les coordinations nationales qui ont une vision plus large de ce qui se fait dans leur pays et en Europe : Esdime voit avec Animar. AFIP nationale et CELAVAR participent également. ACTIONS Travailler sur les modalités d accueil des porteurs de projets : former les accueillant à les recevoir. A la fois les structures mais également les professionnels qui recevront des stagiaires. Valoriser, donner une lisibilité à la personne qui accueille (type label «l entrepreneur solidaire») Notion de charte. Travailler sur les paramètres : législatifs, logistiques, culturels linguistiques - Elus : faire en sorte que les élus soient plus connectés avec les logiques et problématiques de terrain : sensibilisation, outillage, formation. De la même façon, il faudrait donner une visibilité aux collectivités qui s engagent sur ces démarches d accompagnement : un label avec des engagements, des obligations de formation organiser un séminaire en 2011 pour communiquer sur cette démarche.

9 CALENDRIER 2010 D ESCALE Elaboration du questionnaire et grille d entretien Validation du questionnaire Diffusion questionnaire Entretiens individuels Newsletter Entre 12 et 24 : séminaire Malte Newsletter Du 21 au 25 séminaire Portugal Janvier Février Mars Avril Mai Juin Inventaire de l existant en terme de réseaux européens d échange. Entretiens individuels Retours questionnaires et analyse par pays Echanges à partir du retour des questionnaire et résultats de l inventaire. Dégager des grandes lignes de propositions pour l organisation du réseau européen et ses objectifs. Rendu et impression du document de synthèse des propositions d organisation du réseau d échange. Newsletter Entre 13 et 21 : séminaire France Newsletter Juillet Aout Septembre Octobre Novembre Décembre Inventaire de l existant en terme de réseaux européens d échange. Analyse, synthèse et rédaction

Les Champs des Possibles

Les Champs des Possibles Les Champs des Possibles Association Loi 1901 Lancée en 2009 1 salarié Région Île-de-France Activité L association Les Champs des Possibles accompagne des porteurs de projet à l installation en agriculture

Plus en détail

Gestion durable de l espace : quelle animation des territoires franc-comtois? Septembre 2009

Gestion durable de l espace : quelle animation des territoires franc-comtois? Septembre 2009 CAUE de Haute Saône Gestion durable de l espace : quelle animation des territoires franc-comtois? Septembre 2009 Chambres d Agriculture de Franche-Comté CAUE de Franche Comté 1. Contexte : L objectif de

Plus en détail

Démarrer son activité déco

Démarrer son activité déco Karine Mazeau Démarrer son activité déco Devis Factures Assurances Appels d offres Suivi de chantier Descriptifs 2013, Groupe Eyrolles ISBN : 978-2-212-13605-0 SOMMAIRE Introduction... 8 CHAPITRE 1 / LE

Plus en détail

Programme opérationnel plurirégional 2014-2020 FEDER Massif central STRATEGIE DE COMMUNICATION

Programme opérationnel plurirégional 2014-2020 FEDER Massif central STRATEGIE DE COMMUNICATION Programme opérationnel plurirégional 2014-2020 FEDER Massif central STRATEGIE DE COMMUNICATION 1. Contexte réglementaire La base juridique concernant les obligations en matière d information et de communication

Plus en détail

Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire

Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire Étude de préfiguration Restitution aux acteurs 15 octobre 2008 Dossier remis aux participants 1 Version n 3 Sommaire Méthodologie Priorités

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

30/10/2014. Thématique 2 «Je finance mon projet»

30/10/2014. Thématique 2 «Je finance mon projet» 1 Thématique 2 «Je finance mon projet» 3 2 Thématique 2 «Je finance mon projet» Le réseau Créo Vaucluse c est qui c est quoi? 30 structures spécialistes de l accompagnement des entrepreneurs (création,

Plus en détail

Un Territoire de Projets

Un Territoire de Projets Un Territoire de Projets La Vallée de la Drôme, une base préservée entre RHÔNE et ALPES, à la transition du VERCORS et de la PROVENCE, avec comme élément naturel fédérateur la rivière DRÔME. Une vallée

Plus en détail

Accompagnement et financements solidaires : quels organismes?

Accompagnement et financements solidaires : quels organismes? Accompagnement et financements solidaires : quels organismes? Animé par : ADIE Association des CIGALES de Bretagne BCS BGE Ille & Vilaine Bretagne Active Les CAE d Ille & Vilaine PRESOL Huit acteurs de

Plus en détail

SYNTHESE DE L EVALUATION FINALE DU PROGRAMME LEADER

SYNTHESE DE L EVALUATION FINALE DU PROGRAMME LEADER SYNTHESE DE L EVALUATION FINALE DU PROGRAMME LEADER I. BILAN QUANTITATIF A. Evolution de la programmation Un taux de programmation de 73,73%, en progression forte depuis le mi parcours mais à poursuivre

Plus en détail

POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX

POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX AGRICULTEURS? ELEMENTS DE CONTEXTE L ENJEU DU RENOUVELLEMENT DE LA POPULATION ACTIVE AGRICOLE Les installations ne permettent pas aujourd hui de compenser les départs en

Plus en détail

La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants

La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants Emploi... La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants La Basse-Normandie, première Silver région inaugurée en France, en janvier 2014, figure parmi les 7 régions françaises les plus attractives

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

11 114 annexe 1. Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire

11 114 annexe 1. Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire 1. Contexte et objectifs visés par l appel à projets Menée dans le cadre du Schéma Régional de l Economie

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Vendredi 24 juillet 2015. Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS

DOSSIER DE PRESSE. Vendredi 24 juillet 2015. Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS DOSSIER DE PRESSE Vendredi 24 juillet 2015 Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS Le Grand Narbonne a fait du développement économique et de l emploi la priorité N 1 de ses

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE Version du 23 avril 2008 1 Sommaire 1. RAPPEL DU CONTEXTE_ 3 2. PILOTAGE ET PERIMETRE DU PLAN

Plus en détail

LEADER 2009-2015 Programme européen du Pays de Haute Mayenne

LEADER 2009-2015 Programme européen du Pays de Haute Mayenne LEADER 2009-2015 Programme européen du Pays de Haute Mayenne Pays de Haute Mayenne Place Cheverus 53100 MAYENNE Tél. 02 43 04 64 50 leader@hautemayenne.org www.hautemayenne.org/leader.htm UN TERRITOIRE,

Plus en détail

2 ème Réunion du Réseau «Perche Accueil» Nogent le Rotrou le vendredi 2 avril 2010

2 ème Réunion du Réseau «Perche Accueil» Nogent le Rotrou le vendredi 2 avril 2010 2 ème Réunion du Réseau «Perche Accueil» Nogent le Rotrou le vendredi 2 avril 2010 Ordre du Jour Bilan des actions 2009 Participation à Projets en Campagne Réalisation d un guide d accueil des porteurs

Plus en détail

Catégorie d initiative 4 : Organiser une campagne de communication sur le réemploi et la réparation Synthèse des 3 initiatives

Catégorie d initiative 4 : Organiser une campagne de communication sur le réemploi et la réparation Synthèse des 3 initiatives Catégorie d initiative 4 : Organiser une campagne de communication sur le réemploi et la réparation Synthèse des 3 initiatives Descriptif : Mise en place d une campagne de communication visant à promouvoir

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Cahier des charges. Décembre 2012 MAPA 2013-001. Parc naturel régional du Haut-Jura. Maison du Parc du Haut-Jura. 29, le village 39 310 LAJOUX

Cahier des charges. Décembre 2012 MAPA 2013-001. Parc naturel régional du Haut-Jura. Maison du Parc du Haut-Jura. 29, le village 39 310 LAJOUX Accompagnement dans l élaboration de la stratégie de communication du Parc naturel régional du Haut-Jura Marché de Prestation de Service Marché A Procédure Adaptée MAPA 2013-001 Cahier des charges Décembre

Plus en détail

Service Civique. Service civique. Esprit

Service Civique. Service civique. Esprit Service civique Esprit Contact : Nathalie Chaverot servicecivique@la-guilde.org Tel : 01 43 26 97 52 www.la-guilde.org www.service-civique.gouv.fr La loi du 10 mars 2010 a créé l engagement de Service

Plus en détail

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Corte Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2014 EN CORSE Depuis 3 ans le CPIE Corte Centre Corse, Pôle Territorial

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Une démarche engagée dans le cadre du Réseau Rural bas-normand

Une démarche engagée dans le cadre du Réseau Rural bas-normand Longtemps dédiés au monde agricole, les espaces ruraux ont connu ces dernières années des transformations, dues notamment, à l arrivée de nouveaux habitants, néo-ruraux pour la plupart. L espace rural

Plus en détail

Entreprendre avec GREENEO

Entreprendre avec GREENEO Pour moins dépenser, maîtrisons nos consommations Entreprendre avec GREENEO Réseau de consultants indépendants au service des projets d'économie de ressources Eco-consultant, en quoi consiste ce métier?

Plus en détail

Le réseau des Chambres d agriculture, l installation* et la transmission

Le réseau des Chambres d agriculture, l installation* et la transmission Le réseau des Chambres d agriculture, l installation* et la transmission Un accompagnement historique! * Création ou reprise d entreprises agricoles Voyage de presse installation-transmission - 4 avril

Plus en détail

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2.

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2. Appel à proposition Projet Alimen terre Un système d'alimentation local sur le Pays de Vannes 3 ème année Avec près de 60 % de surfaces agricoles, l agriculture demeure prépondérante sur notre territoire.

Plus en détail

Catalogue de formations - Printemps 2014

Catalogue de formations - Printemps 2014 Groupement des Agriculteurs Biologiques des Alpes de Haute Provence Catalogue de formations - Printemps 2014 9 Production de petits fruits rouges en AB. 9 Itinéraire technique du blé bio : du semis au

Plus en détail

Les grandes fonctions du tuteur

Les grandes fonctions du tuteur Agence Erasmus+ Jeunesse & Sport Les grandes fonctions du tuteur Ce document rend compte de travaux effectués en ateliers par les participants lors des sessions de formation de tuteurs SVE organisées depuis

Plus en détail

Collectif Agriculture durable de proximité. Compte-rendu de la 2e réunion plénière. La Roche-sur-Foron, 24 juin 2011

Collectif Agriculture durable de proximité. Compte-rendu de la 2e réunion plénière. La Roche-sur-Foron, 24 juin 2011 Compte-rendu de la 2e réunion plénière Collectif Agriculture durable de proximité La Roche-sur-Foron, 24 juin 2011 Présents : - BARRE Anne, VELARDE Isabelle et LOURTIS Mathilde WECF - BERNARD Aline et

Plus en détail

BILAN ANALYTIQUE DES QUESTIONNAIRES DE CURIOSITAS

BILAN ANALYTIQUE DES QUESTIONNAIRES DE CURIOSITAS BILAN ANALYTIQUE DES QUESTIONNAIRES DE CURIOSITAS Contribution: Théo Cabréro, Stéphanie Couvreur, Olivier Kahn Rédaction: Marie-Edith Dorsinville, Saiying Guo, Laura Poullias, Boe Przemyslak I. Méthodologie

Plus en détail

CPIE Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2015 EN CORSE Depuis 4 ans le CPIE Centre Corse A Rinascita, Coordination

Plus en détail

Formation à l action commerciale par téléphone

Formation à l action commerciale par téléphone Formation à l action commerciale par téléphone Date limite de réception des offres : le lundi 21 mai 2012 Interlocuteur(s) 04/05/2012 Anne DEBRUILLE Pierre MINIER Chambre de Métiers et de l Artisanat de

Plus en détail

Groupe d Action Local (G.A.L) «Pays SUD : une terre d accueil, des montagnes de Services»

Groupe d Action Local (G.A.L) «Pays SUD : une terre d accueil, des montagnes de Services» Groupe d Action Local (G.A.L) «Pays SUD : une terre d accueil, des montagnes de Services» PROGRAMME LEADER 2007-2013 2013 LEADER 2007-2013 : une terre d accueil, des montagnes de services 1 Présentation

Plus en détail

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE. Réunion du 28 mars 2014

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE. Réunion du 28 mars 2014 LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE Réunion du 28 mars 2014 SOMMAIRE PARTIE 1 : Le Cadre de travail Pourquoi réaliser un Projet d Etablissement? Qu est-ce qu un Projet d Etablissement? Un

Plus en détail

Charte One Heart Spots

Charte One Heart Spots Charte One Heart Spots Bienvenue sur les One Heart Spots Merci d avoir choisi notre application mobile. Ce service est fourni par la SAS One Heart Communication (OHC), implantée à Paris (75009), au 2 rue

Plus en détail

I/ Présentation de notre association et de notre programme

I/ Présentation de notre association et de notre programme GUIDE ENSEIGNANTS INTERVENTION EN CLASSE D UN ENTREPRENEUR 1. Présentation de notre association et de notre programme 2. Le contenu de l intervention de l entrepreneur 3. La préparation de l intervention

Plus en détail

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises Axe 1 : Encourager la recherche appliquée, les expérimentations et le développement

Plus en détail

Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante"

Projet partenarial - 1 er volet Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante" Projet partenarial, piloté par l'arpe, en co-réalisation avec l'orm -observatoire

Plus en détail

Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013.

Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013. Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013. Contact presse : Julie LECOEUR Responsable Communication 05 47 81 70 14 communication@cc-mimizan.fr

Plus en détail

Appel d offre - Année 2015 - FORCO OPCA du Commerce et de la Distribution Partenaires des Formations & Inscriptions en Ligne FORCO - FIL

Appel d offre - Année 2015 - FORCO OPCA du Commerce et de la Distribution Partenaires des Formations & Inscriptions en Ligne FORCO - FIL Appel d offre - Année 2015 - FORCO OPCA du Commerce et de la Distribution Partenaires des Formations & Inscriptions en Ligne FORCO - FIL SOMMAIRE OBJET DE L APPEL D OFFRE P. 3 LE CONTEXTE DE L APPEL D

Plus en détail

L pionnier dans le Bade-Wurtemberg,

L pionnier dans le Bade-Wurtemberg, RENCONTRE Rencontre avec Peter Berg LAURENT DREYFUS Peter Berg vient de publier son deuxième livre, traduit et édité par le Mouvement de l Agriculture BioDynamique. Nous avons voulu voir de quelle expérience

Plus en détail

Lancement du site internet

Lancement du site internet PAY S DE SAI NT MALO Dossier de presse Jeudi 12 juillet 2012 Sommaire : Communiqué de presse Partenaires En présence des principaux acteurs et partenaires, Monsieur René COUANAU, maire de Saint-Malo et

Plus en détail

RSG conseils Conseils en communication & stratégie de développement

RSG conseils Conseils en communication & stratégie de développement RSG conseils Conseils en communication & stratégie de développement Raphaële de Saint Germain Photo : Simon Lagoarde / Waap! Formations et diplômes FORMATEUR / 2012 Diplôme de formation de formateur Interactif

Plus en détail

Sociale et solidaire, l association qui contribue au développement social et de l emploi pour améliorer les conditions de vie des habitants.

Sociale et solidaire, l association qui contribue au développement social et de l emploi pour améliorer les conditions de vie des habitants. Sociale et solidaire, l association qui contribue au développement social et de l emploi pour améliorer les conditions de vie des habitants. Association d habitants et d acteurs du territoire (collectivités,

Plus en détail

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse»

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Synthèse et Questions/Réponses de l appel à projets Version du 28 juillet 2015 Synthèse Dans la continuité du «Plan

Plus en détail

Synthèse du questionnaire en ligne

Synthèse du questionnaire en ligne èmes Rencontres Régionales pour la Biodiversité VENDREDI SEPTEMBRE 0 Université de Caen Basse-Normandie Amphithéâtre Oresme Vers un observatoire régional de la biodiversité en Basse-Normandie Synthèse

Plus en détail

COOPERATIVES D ACTIVITES ET D EMPLOI : ENTREPRENEUR SALARIE DANS UNE ENTREPRISE PARTAGEE?

COOPERATIVES D ACTIVITES ET D EMPLOI : ENTREPRENEUR SALARIE DANS UNE ENTREPRISE PARTAGEE? COOPERATIVES D ACTIVITES ET D EMPLOI : ENTREPRENEUR SALARIE DANS UNE ENTREPRISE PARTAGEE? Une idée simple Parcours classique Créer sa propre entreprise Porteur de projet souhaitant vivre de son savoir-faire

Plus en détail

Trame de la notice descriptive du projet (à détailler)

Trame de la notice descriptive du projet (à détailler) 1/3 Trame de la notice descriptive du projet (à détailler) 1. TITRE DU PROJET : TRICOTON LA VILLE Fiche Action CDDRA 4.4.1 2. DESCRIPTIF DU PROJET : Installation de tricot de rue lors de la Foire aux plants

Plus en détail

Portage salarial, couveuse, incubateur : entreprendre différemment

Portage salarial, couveuse, incubateur : entreprendre différemment Les Journées Régionales de la Création d Entreprise 7 et 8 octobre - Rennes - Le Liberté Portage salarial, couveuse, incubateur : entreprendre différemment Animé par : Anne-Marie DURAND Ad missions Laurent

Plus en détail

A quoi sert un plan de communication

A quoi sert un plan de communication Séminaire-atelier Bujumbura 8-9 Octobre 2014 La Communication Parlementaire A quoi sert un plan de communication 1. La communication c est quoi? Même si ces concepts sont connus il n est pas inutile de

Plus en détail

F.A.Q. Ce taux est supérieur d environ 50% à la moyenne nationale des entreprises créées. Démarrer en pépinière permet de prendre le bon départ!

F.A.Q. Ce taux est supérieur d environ 50% à la moyenne nationale des entreprises créées. Démarrer en pépinière permet de prendre le bon départ! F.A.Q. Qu est ce qu une pépinière d entreprise? «Une pépinière d'entreprises est un organisme de développement économique local généralement soutenue par un organisme public (communes, communautés d agglomération,

Plus en détail

Livret 2. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire

Livret 2. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire Déterminer mes choix juridiques Livret 2 Les modes d hébergement aidés de l entreprise Mise à jour février 2008 Département Tertiaire Avertissement au lecteur Le présent fascicule fait l'objet d'une protection

Plus en détail

PROJET SENIOR COMPETENCE. Présentation synthétique 1. L OBJECTIF DU PROJET...2 2. LE PARTENARIAT LOCAL ET TRANSNATIONAL...3

PROJET SENIOR COMPETENCE. Présentation synthétique 1. L OBJECTIF DU PROJET...2 2. LE PARTENARIAT LOCAL ET TRANSNATIONAL...3 PROJET SENIOR COMPETENCE Présentation synthétique 1. L OBJECTIF DU PROJET...2 2. LE PARTENARIAT LOCAL ET TRANSNATIONAL...3 3. ACTIONS ET CALENDRIER DU PROJET...5 3.1. ETAT DES LIEUX ET DIAGNOSTIC (1 ER

Plus en détail

Appel à propositions

Appel à propositions Appel à propositions Dispositif de professionnalisation des acteurs de l accueil, l information, l orientation, l emploi, la formation professionnelle initiale (par la voie de l apprentissage) et la formation

Plus en détail

Démarrer son activité déco

Démarrer son activité déco Karine Mazeau Démarrer son activité déco Devis Factures Assurances Appels d offres Suivi de chantier Descriptifs 2013, Groupe Eyrolles ISBN : 978-2-212-13605-0 CHAPITRE 1 LE STATUT FISCAL Dans ce chapitre,

Plus en détail

Faisons équipe en 2015!

Faisons équipe en 2015! Faisons équipe en 2015! A U 1 E R S E P T E M B R E 2 0 1 5 U N I F O R M A T I O N D E V I E N T L E P A R T E N A I R E F O R M A T I O N D E S S T R U C T U R E S D É P E N D A N T D E L A B R A N C

Plus en détail

1 er Pôle d Economie Sociale et Solidaire de Midi-Pyrénées «Il faut donner à chacun la possibilité de devenir entrepreneur» M.

1 er Pôle d Economie Sociale et Solidaire de Midi-Pyrénées «Il faut donner à chacun la possibilité de devenir entrepreneur» M. 09/02/2012. 1 er Pôle d Economie Sociale et Solidaire de Midi-Pyrénées «Il faut donner à chacun la possibilité de devenir entrepreneur» M. YUNUS 22 rue Mérigonde 81100 CASTRES - les-ateliers@hotmail.fr

Plus en détail

Retour des réponses avant le 11 Janvier 2015 (minuit)

Retour des réponses avant le 11 Janvier 2015 (minuit) 2015 Dans le cadre du renouvellement pour l'année 2015, La Miel lance des appels d'offres pour l'animation des ateliers de formation sur les thématiques suivantes: DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE...

Plus en détail

Cahier des charges. «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement numérique du Territoire

Cahier des charges. «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement numérique du Territoire Direction du Développement numérique du Territoire Cahier des charges «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement Numérique du Territoire Maître d Ouvrage : REGION BASSE-NORMANDIE

Plus en détail

Préparation des programmes européens 2007-2013

Préparation des programmes européens 2007-2013 Préparation des programmes européens 2007-2013 Présentation AGILE 9h30-10h30 8 Préparation des programmes européens 2007-2013 Le contexte La méthode de travail État d avancement des travaux : bilan, diagnostic

Plus en détail

I. La mise en place des accords collectifs

I. La mise en place des accords collectifs Point n 2 INSTANCE NATIONALE DE CONCERTATION 25 SEPTEMBRE 2013 I. La mise en place des accords collectifs 1.1. Vague 1 : Pour mémoire, les 3 Urssaf régionales créées au 1 er janvier 2012 (Auvergne, Pays

Plus en détail

Conso-Solidaires.org. Plateforme web multi-boutiques. dédiée à la consommation responsable en Rhône-Alpes. www.conso-solidaires.

Conso-Solidaires.org. Plateforme web multi-boutiques. dédiée à la consommation responsable en Rhône-Alpes. www.conso-solidaires. Conso-Solidaires.org Plateforme web multi-boutiques dédiée à la consommation responsable en Rhône-Alpes contact@conso-solidaires.org / Tel : 04 76 49 07 72 Sommaire 1. Qu est-ce que Conso-Solidaires? Le

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Comptabilité, contrôle, audit de l Université Lille 2 Droit et santé Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Université de Caen - Master 2 : Entrepreneuriat UFR - Sciences Economiques et de Gestion Février 2009

Plus en détail

Création outil multimédia de restitution du projet «l intergénérationnel : un levier pour un levier pour créer du lien social en milieu rural

Création outil multimédia de restitution du projet «l intergénérationnel : un levier pour un levier pour créer du lien social en milieu rural CAHIER DES CHARGES Création outil multimédia de restitution du projet «l intergénérationnel : un levier pour un levier pour créer du lien social en milieu rural Juillet 2013 Sarah Pecas I - PRESENTATION

Plus en détail

9 Synthèse des recommandations

9 Synthèse des recommandations 9 Synthèse des recommandations Ce chapitre synthétise sous forme de tableaux les recommandations de l évaluation à mi parcours. Il distingue les recommandations transversales issues de l analyse de la

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS Master Aménagement urbanisme développement et prospective Finalité : Professionnelle Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir

Plus en détail

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM.

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. Direction du Développement Economique et Emploi Artois Comm. Le 4 juin 2010 ARTOIS COMM. PRESENTATION D ARTOIS COMM. LES CARACTERISTIQUES DU TERRITOIRE : La Communauté

Plus en détail

Avec le soutien de. Lignes directrices. pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité

Avec le soutien de. Lignes directrices. pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité Avec le soutien de Lignes directrices pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité Le Comité français de l UICN (Union Internationale pour la Conservation de la

Plus en détail

REGION DES PAYS DE LA LOIRE. Fonds régional Santé publique. Règlement d intervention

REGION DES PAYS DE LA LOIRE. Fonds régional Santé publique. Règlement d intervention REGION DES PAYS DE LA LOIRE Fonds régional Santé publique Règlement d intervention 1 1- POLITIQUE RÉGIONALE DE SANTÉ ET FONDS RÉGIONAL SANTÉ PUBLIQUE La santé des Ligériens constitue l une des priorités

Plus en détail

Groupe thématique «Biomasse-énergie» Comité de pilotage du 14 décembre 2012

Groupe thématique «Biomasse-énergie» Comité de pilotage du 14 décembre 2012 Groupe thématique «Biomasse-énergie» Comité de pilotage du 14 décembre 2012 Ordre du jour Présentation des travaux de transfert actions 2011-2012 Validation des livrables - actions 2012 : fiches méthodes

Plus en détail

Règlement du Parc pour le label Produit, catégorie A (produits alimentaires)

Règlement du Parc pour le label Produit, catégorie A (produits alimentaires) Règlement du Parc pour le label Produit, catégorie A (produits alimentaires) Titre I Dispositions générales Article premier : Objet du présent règlement Le présent règlement est un document d application

Plus en détail

Présentation PROGRAMME. Les partenaires

Présentation PROGRAMME. Les partenaires PROGRAMME Présentation Faites de la Création, l évènement marquant de la rentrée à la CCI, fête ses 10 ans! Cette opération, initiée par la Chambre de Commerce et d Industrie Aquitaine, est déclinée chaque

Plus en détail

AchatVille. Dossier de presse

AchatVille. Dossier de presse AchatVille Dossier de presse 2010 Contacts presse : Laurence Dussert, 04 76 28 25 18, laurence.dussert@grenoble.cci.fr Laure Hochereau, 04 76 28 28 65, laure.hochereau@grenoble.cci.fr Sommaire Pages Le

Plus en détail

L épargne salariale : comment investir solidaire?

L épargne salariale : comment investir solidaire? GUIDE PRATIQUE L épargne salariale : comment investir solidaire? Salariés d entreprises, ce guide vous concerne. Il est possible aujourd hui de faire fructifier votre épargne salariale en investissant

Plus en détail

N.E.A. 2 NAUTISME ESPACE ATLANTIQUE 2 LE PLAN D ACTION

N.E.A. 2 NAUTISME ESPACE ATLANTIQUE 2 LE PLAN D ACTION N.E.A. 2 NAUTISME ESPACE ATLANTIQUE 2 LE PLAN D ACTION 1 1 La coordination NEA2 Coordination «Economie» Coordination «Environnement» Coordination «Social» Chef de file Coordination technique transnationale

Plus en détail

AGENCE POUR LA CREATION D ENTREPRISES. APCE Octobre 2008 1

AGENCE POUR LA CREATION D ENTREPRISES. APCE Octobre 2008 1 AGENCE POUR LA CREATION D ENTREPRISES APCE Octobre 2008 1 Son histoire L APCE est une agence gouvernementale Créée en 1996, sa mission s inscrit dans le prolongement de celle de l ANCE lancée en 1979 à

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

Créer son institut de Beauté Esthétique à domicile

Créer son institut de Beauté Esthétique à domicile Créer son institut de Beauté Esthétique à domicile Vous souhaitez créer votre institut ou devenir indépendante en réalisant des soins à domicile? Vous ne savez pas quelles démarches entreprendre et quelles

Plus en détail

Les aides régionales pour les ENTREPRISES

Les aides régionales pour les ENTREPRISES Les aides régionales pour les ENTREPRISES Regroupement Développement Financement Immobilier Embauche Conseil Difficulté Export Reprise Cession Création Accompagner l entreprise dans les différentes phases

Plus en détail

Groupe «Valorisation économique territoriale des ressources locales» Sous-groupe «biomasse-énergie»

Groupe «Valorisation économique territoriale des ressources locales» Sous-groupe «biomasse-énergie» Groupe «Valorisation économique territoriale des ressources locales» Sous-groupe «biomasse-énergie» Fiche action 2010 Cohabitation de projets divers de production d énergie à partir de biomasse à l échelle

Plus en détail

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ Manuel Qualité 5 place du Rosoir 21000 DIJON Tél. : 03.80.59.65.20 Fax : 03.80.53.09.50 Mèl : contact@bfc.experts-comptables.fr www.bfc.experts-comptables.fr SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE

Plus en détail

Projets favorisant la vie associative et la citoyenneté

Projets favorisant la vie associative et la citoyenneté DEMANDE DE SUBVENTION Projets favorisant la vie associative et la citoyenneté Dossier de demande de subvention www.midipyrenees.fr n CRITERES D OBTENTION DE LA SUBVENTION Objectifs : n Permettre la réalisation

Plus en détail

Approvisionner la restauration collective avec des produits agricoles locaux : Modalités d accès en fonction des systèmes d achat.

Approvisionner la restauration collective avec des produits agricoles locaux : Modalités d accès en fonction des systèmes d achat. Approvisionner la restauration collective avec des produits agricoles locaux : Modalités d accès en fonction des systèmes d achat. Claire Faraco Sous la direction de Marie-Pierre Couallier et Anne-Marie

Plus en détail

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE)

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Date de l ouverture de l appel à projets : Mi-juillet 2013 Date de clôture de l appel à projets : 31 octobre

Plus en détail

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER +

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1 En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 2 LEADER + Qu est-ce que c est? Liaison

Plus en détail

ANNEXE 1 «CONTRAT REGIONAL EMPLOI TREMPLIN» REGLEMENT : BOURSE REGIONALE DESIR D'ENTREPRENDRE (BRDE)

ANNEXE 1 «CONTRAT REGIONAL EMPLOI TREMPLIN» REGLEMENT : BOURSE REGIONALE DESIR D'ENTREPRENDRE (BRDE) «CONTRAT REGIONAL EMPLOI TREMPLIN» REGLEMENT : BOURSE REGIONALE DESIR D'ENTREPRENDRE (BRDE) Objectif Favoriser la création ou la reprise d activité par des porteurs de projet qui souhaitent créer leur

Plus en détail

Les grands centres ressources nationaux du spectacle vivant

Les grands centres ressources nationaux du spectacle vivant Fiche Mémo Ressources juridiques dans Ressources le spectacle vivant Vous travaillez dans le spectacle vivant et vous avez besoin d une information juridique? Voici une liste de ressources disponibles

Plus en détail

Consolider le développement du Jardin

Consolider le développement du Jardin Association «Solidarité & Initiative» pour le développement du Jardin de Cocagne de la Haute Borne pour la création de la Table de Cocagne de la Haute Borne Projet 2014 Adresse : 10 rue Héloïse Europarc

Plus en détail

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME création oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6522-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME création oser pour gagner! Que la création porte sur une activité traditionnelle avec un

Plus en détail

Création d activité : chacun a-t-il sa chance? Tours 8 juillet 2009

Création d activité : chacun a-t-il sa chance? Tours 8 juillet 2009 Création d activité : chacun a-t-il sa chance? 1 Objectifs Améliorer la lisibilité des structures d aide à la création d activité : rôles et spécificités Comprendre comment les publics plus fragiles, mais

Plus en détail

Règlement du prix OCTOBRE 2014

Règlement du prix OCTOBRE 2014 Règlement du prix OCTOBRE 2014 Avec l'ambition de faire progresser la qualité de l emploi associatif et dans le cadre de la Grande cause nationale 2014, Le Mouvement associatif en partenariat avec l UDES,

Plus en détail

AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL L AUTO-ENTREPRENEUR

AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL L AUTO-ENTREPRENEUR AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL L AUTO-ENTREPRENEUR 1 LE REGIME C est un nouveau régime plus simplifié pour exercer une activité indépendante Ce n est pas un nouveau statut juridique car un auto-entrepreneur

Plus en détail

DAF Autrement Quelle structure alternative pour votre activité individuelle?

DAF Autrement Quelle structure alternative pour votre activité individuelle? DFCG Senior Edition 2013 Guide pratique DAF Autrement Quelle structure alternative pour votre activité individuelle? Dans un contexte économique incertain, les aléas sont nombreux et les carrières professionnelles

Plus en détail

Le Portage Salarial pour être acteur de son avenir professionnel

Le Portage Salarial pour être acteur de son avenir professionnel Le Portage Salarial pour être acteur de son avenir professionnel Autonomie d action et statut de salarié, des conditions idéales pour démarrer son activité! Le portage salarial : ce qu en dit la loi Reconnu

Plus en détail

ANGERS Le 12 novembre 2009. L'économie et les finances solidaires. - le réseau des CIGALES - les finances solidaires - à quoi sert mon épargne?

ANGERS Le 12 novembre 2009. L'économie et les finances solidaires. - le réseau des CIGALES - les finances solidaires - à quoi sert mon épargne? ANGERS Le 12 novembre 2009 L'économie et - le réseau des CIGALES - - à quoi sert mon épargne? - Aujourd'hui, est-ce que je sais à quoi sert mon épargne? Me produire des intérêts (réponse factuelle) Financer

Plus en détail

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF CHARTE BUDGET PARTICIPATIF PREAMBULE Depuis 2001, la Ville de Paris a associé les Parisiens de façon accrue à la politique municipale, en s appuyant notamment sur les conseils de quartier, les comptes

Plus en détail