Facteurs de risques associés aux évènements cardiovasculaires dans une population de diabétiques de type 2

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Facteurs de risques associés aux évènements cardiovasculaires dans une population de diabétiques de type 2"

Transcription

1 Facteurs de risques associés aux évènements cardiovasculaires dans une population de diabétiques de type 2 A.SALAH MANSOUR, K.ABERKANE, S.DAHLIZ, H.MERABET, Z.LAKABI, S.OUERDANE 21ème Congrès National de médecine interne Tlemcen 15, 16 et 17 Mai 2015

2 Hyperglycémie chronique Diabète sucré Microangiopathie Autres facteurs? Syndrome métabolique Tour de taille Pression artérielle Glycémie TG HDLc

3 Objectif Identifier les facteurs associés aux évènements cardiovasculaires (ECV) dans le diabète de type 2

4 Matériels et méthodes Etude cas-témoins réalisée en médecine interne du CHU de Tizi-Ouzou Recrutement Malades diabétiques de type 2, hospitalisés ou suivis en ambulatoire Les critères d inclusion Diabétiques connus Diabétiques de diagnostic récent répondant aux critères de l ADA Avec ou sans ECV Critères de non inclusion Diabète de type 1 Diabète gestationnel Diabète secondaire Comorbidité (cancer et insuffisance rénale sévère)

5 L histoire du diabète et les FDRCV sont systématiquement recherchés et saisis sur support informatique Durée d évolution du diabète Age Tabac Sédentarité HTA Paramètres anthropométriques Mesure da la TA Tensiomètre électronique OMRON 705 IT Trois prises TA considérée : moyenne des 2 dernières prises Fréquence cardiaque est mesurée simultanément

6 Bilan biologique Cholesterol total, HDLc, LDLc, TG HbA1c, Glycémie Bilan rénal Recherche d une atteinte d un organe cible Vasculaire Vitesse de l onde de pouls : PWVcf Rénale Microalbuminurie Événements cardio-vasculaires Le diagnostic : classification internationale des maladies coronaires et cérébro-vasculaires (9 ème édition) Coronaropathie (Atcds documentés et séquelles électriques) AOMI (Atcds documentés et IPS) AVC documenté

7 Analyse statistique Nous avons inclu 618 patients diabétiques de type évènements cardio-vasculaires chez 127 patients Les données statistiques sont exprimées en moyenne +/-SD ou en % Nous avons comparé deux groupes de DT2, avec et sans EVC Analyse univariée en utilisant le test de t-student pour les variables continues et le Khi 2 pour les variables discontinues Analyse multivariée par régression logistique Une valeur de p<0.05 est considérée comme significative Logiciel SAS version 9.0

8 Résultats

9 Population characteristics (n=618): Clinical parameters Age (years) 59±12 Male (%), Femelle (%) 42, 58 Duration of type 2 diabètes (years) 7±8 Duration of hypertension (years) 4±7 (n=494) Weight (Kg) 73±15 BMI (kg/m) 27,8±5,8 Waist circumference (cm) 98±13 Journal of Hypertension 2013, 31:

10 Population characteristics: Haemodynamic parameters Heart rate (bpm) 76±14 SBP (mmhg) 148±23 DBP (mmhg) 81±10 Mean BP (mmhg) 103±13 Pulse pressure (mmhg) 67±19 Pulse wave velocity (m/s) 13,96±3,69 Journal of Hypertension 2013, 31:

11 Population characteristics: Biochemical parameters Plasma glucose (mmol/l) 9.99±4.16 Glycated haemoglobin (%) 8.20±2.37 Total cholesterol (mmol/l) 4.78±1.11 HDL cholesterol (mmol/l) 1.24±0.39 LDL cholesterol (mmol/l) 2.90±0.91 Triglycerides (mmol/l) 1.59±1.11 Total/HDL cholesterol ratio 4.20±1.57 Plasma creatinine (mmol/l) 87.78±58.96 egfr: MDRD formula (ml/s) 1.37±0.52 Journal of Hypertension 2013, 31:

12 Population characteristics: CV risk factors Current smokers (% of males) 13 Former smokers (% of males) 49 Metabolic syndrome (%) 73 Sedentary lifestyle (%) 52 Previously diagnosed HT (%) 51 HT or high normal BP (%) 82 Dyslipidemia (%) 40 Chronic renal insufficiency (%) 12 Microalbuminuria (%) 20 Journal of Hypertension 2013, 31:

13 CHD AOMI AVC Pas ECV 618 patients DT2 Un site 77% 12% 6% 5% (62%) (28%) (25%) 127 patients Un ou X ECV

14 Étude comparative

15 Clinical parameters Journal of Hypertension 2013, 31:

16 Hémodynamic parameters Journal of Hypertension 2013, 31:

17 Biochemical parameters Journal of Hypertension 2013, 31:

18 CV risk factors Journal of Hypertension 2013, 31:

19 Journal of Hypertension 2013, 31:

20 Conclusion La sédentarité, le tour de taille et PAS qui constituent l ossature du syndrome métabolique font le lit du diabète de type 2 et des complications macrovasculaires Des facteurs surajoutés aggravent ce risque dans cette population notamment le tabagisme, la baisse de la PAD et de la filtration glomérulaire

21

Néphropathie diabétique et facteurs de risque cardiovasculaire S. Khalfi, S. Mimouni Zerguini, S. Aouiche, A. Khellaf, R. Djekaoua, A.

Néphropathie diabétique et facteurs de risque cardiovasculaire S. Khalfi, S. Mimouni Zerguini, S. Aouiche, A. Khellaf, R. Djekaoua, A. Néphropathie diabétique et facteurs de risque cardiovasculaire S. Khalfi, S. Mimouni Zerguini, S. Aouiche, A. Khellaf, R. Djekaoua, A. Boudiba; Service de Diabétologie, CHU Mustapha - Alger Centre. Introduction:

Plus en détail

Évaluation des objectifs lipidiques chez les patients atteints de diabète de type 2. Dr R Bouzid, Dr A Khiat, Dr M Kherroubi HMRU Oran

Évaluation des objectifs lipidiques chez les patients atteints de diabète de type 2. Dr R Bouzid, Dr A Khiat, Dr M Kherroubi HMRU Oran Évaluation des objectifs lipidiques chez les patients atteints de diabète de type 2 Dr R Bouzid, Dr A Khiat, Dr M Kherroubi HMRU Oran Introduction - La dyslipidémie est un prédicteur important du risque

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L HYPERTENSION ARTERIELLE

PRISE EN CHARGE DE L HYPERTENSION ARTERIELLE PRISE EN CHARGE DE L HYPERTENSION ARTERIELLE QUELLES NOUVEAUTES EN 2013? Dr Olivier DUBREUIL Hôpital st Luc St Joseph LYON Premières recommandations ESC en 2003 Secondes recommandations ESC en 2007 Mise

Plus en détail

PROFIL ET SUIVI DU PATIENT HYPERTENDU EN MILIEU PROFESSIONNEL

PROFIL ET SUIVI DU PATIENT HYPERTENDU EN MILIEU PROFESSIONNEL PROFIL ET SUIVI DU PATIENT HYPERTENDU EN MILIEU PROFESSIONNEL C A S D U N E E N T R E P R I S E D U S E C T E U R A G R O - A L I M E N T A I R E Dr Eric Bouaffon, Patricia Amondji AGENDA INTRODUCTION

Plus en détail

Sensibilisation des médecins généralistes au Syndrome métabolique, en France, Royaume-Uni, Pologne, Canada et Singapour.

Sensibilisation des médecins généralistes au Syndrome métabolique, en France, Royaume-Uni, Pologne, Canada et Singapour. Sensibilisation des médecins généralistes au Syndrome métabolique, en, Royaume-Uni,, et February 2004-1 Fréquence de l évaluation des risques cardiovasculaires Q1 : dans votre pratique quotidienne, sur

Plus en détail

Ali Lounici et al. Université d Alger Médecine Interne, Hôpital Salim Zmirli

Ali Lounici et al. Université d Alger Médecine Interne, Hôpital Salim Zmirli Importance du diagnostic du syndrome métabolique avant la survenue du diabète Ali Lounici et al. Université d Alger Médecine Interne, Hôpital Salim Zmirli Le diabète de type 2 Une maladie évolutive, liée

Plus en détail

Z.Arbouche, CHU M.L.Debaghine, BEO, Alger N.Marniche-Sollah, EPSP BEO S.Belkacem, CHU M.L.Debaghine, BEO, Alger

Z.Arbouche, CHU M.L.Debaghine, BEO, Alger N.Marniche-Sollah, EPSP BEO S.Belkacem, CHU M.L.Debaghine, BEO, Alger Le risque résiduel chez le diabétique de type 2 Z.Arbouche, CHU M.L.Debaghine, BEO, Alger N.Marniche-Sollah, EPSP BEO S.Belkacem, CHU M.L.Debaghine, BEO, Alger Introduction Bien que les statines aient

Plus en détail

Hypertension artérielle et diabète. Plan

Hypertension artérielle et diabète. Plan Plan I.- Qu est-ce que la pression artérielle? a) ne pas confondre avec la tension nerveuse b) Pression artérielle systolique et diastolique c) Définition de l hypertension artérielle II.- III.- IV.- V.-

Plus en détail

Particularités de l hypertension artérielle du sujet diabétique. D. Nibouche MD, FESC, 2017

Particularités de l hypertension artérielle du sujet diabétique. D. Nibouche MD, FESC, 2017 Particularités de l hypertension artérielle du sujet diabétique D. Nibouche MD, FESC, 2017 Particularités de l hypertension artérielle du sujet diabétique Majoration du risque cardiovasculaire et rénal.

Plus en détail

QUELS OBJECTIFS GLYCÉMIQUES POUR QUELS PATIENTS DIABÉTIQUES? Dr Lobinet Emilie Service de diabétologie et Maladie Métabolique CHU Toulouse Rangueil

QUELS OBJECTIFS GLYCÉMIQUES POUR QUELS PATIENTS DIABÉTIQUES? Dr Lobinet Emilie Service de diabétologie et Maladie Métabolique CHU Toulouse Rangueil QUELS OBJECTIFS GLYCÉMIQUES POUR QUELS PATIENTS DIABÉTIQUES? Dr Lobinet Emilie Service de diabétologie et Maladie Métabolique CHU Toulouse Rangueil GLYCÉMIE / HBA1C - Défini chez 507 patients DT1, DT2

Plus en détail

Cas pratique Session 1 Cardiologie et métabolisme

Cas pratique Session 1 Cardiologie et métabolisme Cas pratique Session 1 Cardiologie et métabolisme Une femme qui veut améliorer son hygiène de vie... Alain Wajman Things we knew, things we did Things we have learnt, things we should do 2 Vidéo Françoise

Plus en détail

Cas clinique n 2. Cas clinique N 2. Que rechercher de particulier à l examen clinique? Comment orienter l interrogatoire?

Cas clinique n 2. Cas clinique N 2. Que rechercher de particulier à l examen clinique? Comment orienter l interrogatoire? Cas clinique n 2 Cas clinique N 2 Anne Wojtusciszyn CCA Maladies Endocriniennes CHU Lapeyronie Monsieur P. 72 ans, artisan à la retraite, vous consulte. Il vient d être dêtre grand père et voudrait se

Plus en détail

Module 9: 3 cas cliniques d athérosclérose

Module 9: 3 cas cliniques d athérosclérose Professeur François SCHIELE Université de FRANCHE COMTE Service de Cardiologie 25000 BESANCON Module 9: 3 cas cliniques d athérosclérose L athérosclérose, les facteurs de risque, la prévention primaire

Plus en détail

Cœur et diabète Recommandations HAS SFC ALFEDIAM

Cœur et diabète Recommandations HAS SFC ALFEDIAM Recommandations HAS SFC ALFEDIAM Dr Eric Marsaudon Causes de mortalité des diabétiques 50 % Décès 40 65% à 75% de causes cardiovasculaires 30 20 10 0 Cardiopathie Ischémique Autre Cardiopathie Diabète

Plus en détail

Dyslipidémies en 2014 Recommendations Pr Jean Ferrières

Dyslipidémies en 2014 Recommendations Pr Jean Ferrières Dyslipidémies en 2014 Recommendations Pr Jean Ferrières Secrétaire Général de la Société Française de Cardiologie Service de Cardiologie B, CHU de Toulouse 2 cet intervenant : a déclaré n avoir aucun lien

Plus en détail

Pr. Philippe ZERR Médecin généraliste Levallois-Perret Professeur associé au Département de medecine générale Paris-Diderot

Pr. Philippe ZERR Médecin généraliste Levallois-Perret Professeur associé au Département de medecine générale Paris-Diderot Pr. Philippe ZERR docteurzerr@gmail.com Médecin généraliste Levallois-Perret Professeur associé au Département de medecine générale Paris-Diderot Tous droits réservés D.Rozenbaum, P.Zerr Dr David ROSENBAUM

Plus en détail

Comment la détérioration précoce de la fonction rénale compromet le pronostic cardiovasculaire des diabétiques de type 2 asymptomatiques?

Comment la détérioration précoce de la fonction rénale compromet le pronostic cardiovasculaire des diabétiques de type 2 asymptomatiques? Comment la détérioration précoce de la fonction rénale compromet le pronostic cardiovasculaire des diabétiques de type 2 asymptomatiques? A. Belhadj-Mostefa 1,2, A. Bouguerba 1,2, K. Hannache 1,2, D. Roula

Plus en détail

Vignette 1 : Du risque au diagnostic, quelles suites à donner?

Vignette 1 : Du risque au diagnostic, quelles suites à donner? Vignette 1 : Du risque au diagnostic, quelles suites à donner? Patiente de 42 ans avec ATCD récent de syndrome coronarien aigu H.T.A traitée par inhibiteur de canaux calciques et -bloquant Hyperlipidémie

Plus en détail

Profil lipidique et facteurs de risque cardiovasculaires chez le diabétique type 2

Profil lipidique et facteurs de risque cardiovasculaires chez le diabétique type 2 Profil lipidique et facteurs de risque cardiovasculaires chez le diabétique type 2 M.Sakouhi (1), L.Bendaoud (2), A.Nadji (3), F.Z.Bengoreine (3). B.Boumesjed (4) (1) Service endocrinologie-diabétologie,

Plus en détail

Mesure de la Pression Artérielle

Mesure de la Pression Artérielle Mesure de la Pression Artérielle rielle Daniel Herpin (Poitiers) 24 Janvier 2009 1 Tracé de pression artérielle rielle mesurée e de manière continue au doigt à l aide de Finapres chez un adulte en position

Plus en détail

Stratégie thérapeutique dans l hypertension artérielle. Dr. Ioana ZGAIA

Stratégie thérapeutique dans l hypertension artérielle. Dr. Ioana ZGAIA Stratégie thérapeutique dans l hypertension artérielle Dr. Ioana ZGAIA 22 Mars 2012 Définition de l HTA Objectif TA: inferieure à 140/90mmhg au cabinet ou 130/80 pour les diabétiques et les insuffisants

Plus en détail

Syndrome métabolique: prévalence, et caractéristiques cliniques et biologiques chez l adulte à Constantine, région à l est de l Algérie

Syndrome métabolique: prévalence, et caractéristiques cliniques et biologiques chez l adulte à Constantine, région à l est de l Algérie 6ème congrès Maghrébo-Français de médecine interne 19ème congrès de la Société Algérienne de Médecine Interne Oran 10,11 et 12 Mai 2013 Syndrome métabolique: prévalence, et caractéristiques cliniques et

Plus en détail

Athérosclérose et risque cardiovasculaire

Athérosclérose et risque cardiovasculaire Athérosclérose et risque cardiovasculaire Dr Adel Rhouati 1Epidémiologie : Athérosclérose :Principale étiologie des maladies cardio-vasculaires (MCV) - ~ 90% des SCA - ~ 50% des AVC Maladies cardiovasculaires

Plus en détail

DIABÈTE DE TYPE 2 : Dr Y.HADJALI (Mougins) Y.HADJALI

DIABÈTE DE TYPE 2 : Dr Y.HADJALI (Mougins) Y.HADJALI DIABÈTE DE TYPE 2 : ETUDES D INTENSIFICATION conséquences pratiques Dr (Mougins) J ai entendu dire que trop baisser la glycémie était dangereux chez le diabétique de type 2!!!!???? Contrôle g glycémique:

Plus en détail

Traiter le cholestérol ou les patients à risque cardiovasculaire? Sur quelles preuves?

Traiter le cholestérol ou les patients à risque cardiovasculaire? Sur quelles preuves? Traiter le cholestérol ou les patients à risque cardiovasculaire? Sur quelles preuves? Rémy Boussageon Département de Médecine Générale de Poitiers Conseil scientifique du CNGE Un Exemple Un homme de 50

Plus en détail

Profil de la glycémie et fréquence de la dysglycémie chez l adulte jeune dans une population algéroise

Profil de la glycémie et fréquence de la dysglycémie chez l adulte jeune dans une population algéroise Profil de la glycémie et fréquence de la dysglycémie chez l adulte jeune dans une population algéroise M.Azzouz (1) H.Baghous (1), A.Meftah (1), S.Aouiche (1), H.Hannachi (1), S.Mimouni (1), S.Teguiche

Plus en détail

Obésité abdominale : quel seuil de périmètre abdominal à considérer pour la population maghrébine?

Obésité abdominale : quel seuil de périmètre abdominal à considérer pour la population maghrébine? 6ème congrès Maghrébo-Français de médecine interne 19ème congrès de la Société Algérienne de Médecine Interne Oran 10,11 et 12 Mai 2013 Obésité abdominale : quel seuil de périmètre abdominal à considérer

Plus en détail

Présentation d un index automatisé de risque vasculaire en milieu professionnel

Présentation d un index automatisé de risque vasculaire en milieu professionnel Présentation d un index automatisé de risque vasculaire en milieu professionnel A. Benchimol, A. Houitte, P. Sagardiluz, G. Guedon, J.J. Lefebvre, X. Pilois, Ch. Verger, GENESE DU PROJET sur l exploration

Plus en détail

Évaluation de la prise en charge des patients diabétiques de type 2 en ambulatoire (à propos de 318 patients)

Évaluation de la prise en charge des patients diabétiques de type 2 en ambulatoire (à propos de 318 patients) Évaluation de la prise en charge des patients diabétiques de type 2 en ambulatoire (à propos de 318 patients) S. DEGHIMA, S. AOUICHE, N. ZENATI, H. DJORANE, H. F. GHERMOUL, N. ALOUI, K. MEZEGHRANI, R.

Plus en détail

HOUENASSI DM, HOUEHANOU C, TCHABI Y, BOYI C, SACCA VEHOUNKPE J, D ALMEIDA MASSOUGBODJI M, (1)AGBOTON H. RESUME MOTS CLES

HOUENASSI DM, HOUEHANOU C, TCHABI Y, BOYI C, SACCA VEHOUNKPE J, D ALMEIDA MASSOUGBODJI M, (1)AGBOTON H. RESUME MOTS CLES Epidémiologie de l artériopathie chronique oblitérante des membres inférieurs chez les patients porteurs d hypertension artérielle au CHU de Cotonou The epidemiology of arterial occlusive disease in patients

Plus en détail

Les Facteurs De Risque des Maladies Cardio-Vasculaires

Les Facteurs De Risque des Maladies Cardio-Vasculaires Les Facteurs De Risque des Maladies Cardio-Vasculaires Jean-François RENUCCI Médecine Vasculaire Pôle Cardio Vasculaire et Thoracique Hôpital de la TIMONE - MARSEILLE Comprendre Évaluer Agir Comprendre

Plus en détail

AVC et diabète de type 2 au Service de Médecine Interne / Diabétologie HCA. D. Lounis; N. Deméne-Debih; S. Khalfa; D.E.

AVC et diabète de type 2 au Service de Médecine Interne / Diabétologie HCA. D. Lounis; N. Deméne-Debih; S. Khalfa; D.E. AVC et diabète de type 2 au Service de Médecine Interne / Diabétologie HCA D. Lounis; N. Deméne-Debih; S. Khalfa; D.E. Talbi ( HCA ) Introduction (1) Tous les ans, ~ 15 M de personnes dans le monde subissent

Plus en détail

Parmi les dosages biologiques qui avaient été réalisés, on a retenu :

Parmi les dosages biologiques qui avaient été réalisés, on a retenu : Cas clinique relatif au module 9. Une femme de 56 ans est suivie pour Une hypertension artérielle évoluant depuis 10 ans, Un diabète de type II depuis sept ans. Son traitement médicamenteux habituel associe

Plus en détail

CAS N 1. données ci-dessus. Quelle stratégie thérapeutique en découle? préconisez-vous pour réduire ce risque?

CAS N 1. données ci-dessus. Quelle stratégie thérapeutique en découle? préconisez-vous pour réduire ce risque? CAS N 1 Monsieur Henri T, 57 ans, vient pour contrôler sa TA. En effet, celle-ci a déjà été mesurée à 3 reprises à la médecine du travail et par vous-même à 155/90 dans les 3 mois précédents. Il fume 5

Plus en détail

TRAITEMENT DE L HTA Ce qu il ne faut pas oublier. EL MENIA 2 Mai 2009

TRAITEMENT DE L HTA Ce qu il ne faut pas oublier. EL MENIA 2 Mai 2009 TRAITEMENT DE L HTA Ce qu il ne faut pas oublier Professeur M.TEMMAR Centre de Cardiologie le Télomère Ghardaia EL MENIA 2 Mai 2009 Significant regional differences in prevalence emerged SOUTH- EAST; 39,5

Plus en détail

Risque cardiovasculaire: comment l évaluer?

Risque cardiovasculaire: comment l évaluer? Médecins de Famille Genève 3 avril 2014 Risque cardiovasculaire: comment l évaluer? Dr Cédric Vuille Nyon et Service de Cardiologie, HUG Cas clinique Patient asymptomatique de 65 ans. HTA à 140/90 sous

Plus en détail

Y. LAKHOUA, K. KHIARI, I. HADJ ALI, N MCHIRGUI, N. BEN ABDALLAH Service de Médecine Interne A - Endocrinologie. Hôpital Charles Nicolle.

Y. LAKHOUA, K. KHIARI, I. HADJ ALI, N MCHIRGUI, N. BEN ABDALLAH Service de Médecine Interne A - Endocrinologie. Hôpital Charles Nicolle. Y. LAKHOUA, K. KHIARI, I. HADJ ALI, N MCHIRGUI, N. BEN ABDALLAH Service de Médecine Interne A - Endocrinologie. Hôpital Charles Nicolle. Tunis Tunisie La rétinopathie diabétique représente une des principales

Plus en détail

Gabriel Choukroun. Nephrology Internal medicine - Dialysis Transplantation Department CHU Amiens UMR 1088 - INSERM

Gabriel Choukroun. Nephrology Internal medicine - Dialysis Transplantation Department CHU Amiens UMR 1088 - INSERM ALICE - PROTECT Analyse Longitudinale Informatisée de Cohorte Evaluant la PROtéinurie, la Tension et les Evènements Cardiovasculaires et rénaux chez les diabétiques de Type 2 Gabriel Choukroun Nephrology

Plus en détail

BLOOD PRESSURE CANADA PRESSION ARTÉRIELLE CANADA

BLOOD PRESSURE CANADA PRESSION ARTÉRIELLE CANADA 2009 BLOOD PRESSURE CANADA PRESSION ARTÉRIELLE CANADA 1 Programme éducatif canadien sur l hypertension Recommandations 2008 2 Qu est-ce que la pression artérielle? La pression artérielle est la force exercée

Plus en détail

Prévalence de l artériopathie oblitérante des membres inférieurs chez une population consultant en médecine générale dans la wilaya d Alger

Prévalence de l artériopathie oblitérante des membres inférieurs chez une population consultant en médecine générale dans la wilaya d Alger 6 ème congrès national de la SAMEV Hilton : 23-25 Avril 2015 Prévalence de l artériopathie oblitérante des membres inférieurs chez une population consultant en médecine générale dans la wilaya d Alger

Plus en détail

Hypertension artérielle et fonction des grosses artères. Pierre Fesler Service de Médecine Interne - Hôpital Lapeyronie

Hypertension artérielle et fonction des grosses artères. Pierre Fesler Service de Médecine Interne - Hôpital Lapeyronie Hypertension artérielle et fonction des grosses artères Pierre Fesler Service de Médecine Interne - Hôpital Lapeyronie PA et risque CDV Age PA CAD OR (95% CI) < 50 ans PAS 1.14 (1.06-1.24) PAD 1.34 (1.18-1.51)

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES PATIENTS ADULTES ATTEINTS D HTA ESSENTIELLE HAS

PRISE EN CHARGE DES PATIENTS ADULTES ATTEINTS D HTA ESSENTIELLE HAS PRISE EN CHARGE DES PATIENTS ADULTES ATTEINTS D HTA ESSENTIELLE HAS 2005 La prise en charge du patient hypertendu repose à la fois sur les valeurs de la pression artérielle et sur le niveau de risque cardiovasculaire

Plus en détail

SOUS QUEL TRAITEMENT ANTIHYPERTENSEUR SONT NOS PATIENTS DIABETIQUES DE TYPE 2 HYPERTENDUS?

SOUS QUEL TRAITEMENT ANTIHYPERTENSEUR SONT NOS PATIENTS DIABETIQUES DE TYPE 2 HYPERTENDUS? SOUS QUEL TRAITEMENT ANTIHYPERTENSEUR SONT NOS PATIENTS DIABETIQUES DE TYPE 2 HYPERTENDUS? S. DEGHIMA, S. AOUICHE, K. MEZEGHRANI, H. DJORANE, H. F. GHERMOUL, N. ZENATI, N. ALOUI, R. HANNACHI, A.BOUDIBA.

Plus en détail

CAS CLINIQUE 1. Il a pris 5kgs en 1 an. Il a peu d activité physique. Son père, âgé de 70 ans, est traité pour diabète depuis 10 ans.

CAS CLINIQUE 1. Il a pris 5kgs en 1 an. Il a peu d activité physique. Son père, âgé de 70 ans, est traité pour diabète depuis 10 ans. CAS CLINIQUE 1 1) Mr Michel, 45 ans, magasinier, 86 kgs pour 1,76m, père de 2 enfants, vous consulte à la suite de la découverte d une glycosurie en médecine du travail. Il a pris 5kgs en 1 an. Il a peu

Plus en détail

Traitement médicamenteux Artériopathie du diabétique. Lyse BORDIER HIA Bégin, Saint Mandé

Traitement médicamenteux Artériopathie du diabétique. Lyse BORDIER HIA Bégin, Saint Mandé Traitement médicamenteux Artériopathie du diabétique Lyse BORDIER HIA Bégin, Saint Mandé Déclaration de conflits d intérêt L orateur déclare avoir effectué des interventions ponctuelles à la demande de

Plus en détail

Épidémiologie cardiovasculaire

Épidémiologie cardiovasculaire Épidémiologie cardiovasculaire Epidémiologie Variation géographique: Taux de mortalité par accidents coronariens: Grande disparité Gradient nord sud: En Europe Dans le pays Prédominance dans les pays industrialisés

Plus en détail

La Nutrition, le diabète dans la prévention des maladies cardio-vasculaires

La Nutrition, le diabète dans la prévention des maladies cardio-vasculaires La Nutrition, le diabète dans la prévention des maladies cardio-vasculaires Pr Yves Boirie Service de Nutrition Clinique CHU de Clermont-Ferrand CRNH Auvergne 22 octobre 2009 Taux de mortalité cardiovasculaire

Plus en détail

Retentissement métabolique de l'obésité chez l enfant et l'adolescent

Retentissement métabolique de l'obésité chez l enfant et l'adolescent Retentissement métabolique de l'obésité chez l enfant et l'adolescent Jean-Claude Carel - Hôpital Robert-Debré Patrick Tounian - Hôpital Trousseau Gianpaolo De Filippo - Hôpital Bicêtre Retentissement

Plus en détail

Antipsychotiques et troubles métaboliques Etude prospective dans l inter région Nord ouest

Antipsychotiques et troubles métaboliques Etude prospective dans l inter région Nord ouest Antipsychotiques et troubles métaboliques Etude prospective dans l inter région Nord ouest Contexte clinique et scientifique Troubles métaboliques et santé : schizophrénie au devant des préoccupations

Plus en détail

Marche et syndrome métabolique chez la femme ménopausée. Pascale Mauriège 2 avril 2009

Marche et syndrome métabolique chez la femme ménopausée. Pascale Mauriège 2 avril 2009 Marche et syndrome métabolique chez la femme ménopausée Pascale Mauriège 2 avril 2009 Ménopause et risques associés Syndrome métabolique chez la femme: % de la population masse maigre 60 (Gambacciani NCEP

Plus en détail

Professeur Bernard Gay Faculté de Médecine de Bordeaux

Professeur Bernard Gay Faculté de Médecine de Bordeaux Prévention cardiovasculaire Certificat complémentaire Rôle du médecin généraliste en matière de prévention individuelle et collective Professeur Bernard Gay Faculté de Médecine de Bordeaux Les maladies

Plus en détail

La microalbuminurie: quelle place pour l optimisation du traitement. Jean-Michel Halimi, Tours

La microalbuminurie: quelle place pour l optimisation du traitement. Jean-Michel Halimi, Tours La microalbuminurie: quelle place pour l optimisation du traitement antihypertenseur? Jean-Michel Halimi, Tours Montpellier, 19 juin 2008 COOPERATE : Effet sur le doublement de la créatinine ou la dialyse

Plus en détail

Etude de l intérêt des mesures hygiéno-diététiques dans le traitement des neuropathies métaboliques : étude Neuro-Diet. Réunion PIDC 04/10/2012

Etude de l intérêt des mesures hygiéno-diététiques dans le traitement des neuropathies métaboliques : étude Neuro-Diet. Réunion PIDC 04/10/2012 Etude de l intérêt des mesures hygiéno-diététiques dans le traitement des neuropathies métaboliques : étude Neuro-Diet Réunion PIDC 04/10/2012 Investigateurs et participants Neurologie Alain Créange Philippe

Plus en détail

Épisode 2. Prescription et conseils d une activité physique adaptée

Épisode 2. Prescription et conseils d une activité physique adaptée DIABÈTE DE TYPE 2 DE L ADULTE Épisodes et points clés Épisode 1. Du repérage au diagnostic et à la prise en charge initiale Repérer les personnes à risque, faire réaliser les tests de dépistage et de diagnostic,

Plus en détail

Enjeux de la prise en charge du tabagisme chez les patients infectés par le VIH Aspects cardiovasculaires

Enjeux de la prise en charge du tabagisme chez les patients infectés par le VIH Aspects cardiovasculaires Enjeux de la prise en charge du tabagisme chez les patients infectés par le VIH Aspects cardiovasculaires Dr Caroline Dourmap Prévention CV CHU Rennes Journée Régionale de Tabacologie 28 janvier 2016 Epidémiologie

Plus en détail

Pré-diabète et diabète de type 2 chez l enfant obèse: mythe ou réalité?

Pré-diabète et diabète de type 2 chez l enfant obèse: mythe ou réalité? Pré-diabète et diabète de type 2 chez l enfant obèse: mythe ou réalité? E. E L O W E E T T. B O U T H O R S D I V I S I O N D E N D O C R I N O L O G I E D I A B É T O L O G I E E T O B É S I T É P É D

Plus en détail

AOMI : Prévention primaire - Cas de l aspirine -

AOMI : Prévention primaire - Cas de l aspirine - U1116 AOMI : Prévention primaire - Cas de l aspirine - Dr Stéphane ZUILY, MCU-PH Unité de Médecine Vasculaire CHU de Nancy Centre de compétence régional maladies vasculaires rares Université de Lorraine

Plus en détail

EVALUATION DE L HYERTENSION ARTERIELLE CHEZ LE DIABETIQUE TYPE 2

EVALUATION DE L HYERTENSION ARTERIELLE CHEZ LE DIABETIQUE TYPE 2 République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique UNIVERSITE ABOU BEKR BELKAID TLEMCEN Faculté de medecine Département de MEDICINE MEMOIRE

Plus en détail

Christian Combe Inserm U889 Université et Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux

Christian Combe Inserm U889 Université et Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux La place de la nutrition dans la prise en charge de la néphropathie diabétique Christian Combe Inserm U889 Université et Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux Les objectifs d'une "bonne" nutrition

Plus en détail

Les FDRCV et la schizophrénie. Par Jonathan Bellaiche PARIS 13

Les FDRCV et la schizophrénie. Par Jonathan Bellaiche PARIS 13 Les FDRCV et la schizophrénie Par Jonathan Bellaiche PARIS 13 Cas clinique Motif d hospi: patient âgé de 35 ans hospitalisé pour déséquilibre chronique de son diabète Antécédents: fam=>diabète chez la

Plus en détail

Les révélations d Hyvet A 80ans: Cela A 80ans: Cela vaut encore le vaut encore le coup!!!! coup!!!

Les révélations d Hyvet A 80ans: Cela A 80ans: Cela vaut encore le vaut encore le coup!!!! coup!!! Les révélations r d Hyvet A A 80ans: 80ans: Cela Cela vaut vaut encore encore le le coup!!!! coup!!!! HYVET Méthodologie 3 845 hypertendus 80 ans Etude internationale, multicentrique, randomisée en double

Plus en détail

PRÉVALENCE DU RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ LES TRAVAILLEURS DE NUIT DU CHD OUEME PLATEAU (CHDOP)

PRÉVALENCE DU RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ LES TRAVAILLEURS DE NUIT DU CHD OUEME PLATEAU (CHDOP) PRÉVALENCE DU RISQUE CARDIO-VASCULAIRE CHEZ LES TRAVAILLEURS DE NUIT DU CHD OUEME PLATEAU (CHDOP) MIKPONHOUÉ R, TCHICAYA AF, SONOU A, ODEREMI R, HINSON AV, AYÉLO P Plan Introduction Méthodes d étude Résultats

Plus en détail

Syndrome d apnées obstructives du sommeil et troubles métaboliques

Syndrome d apnées obstructives du sommeil et troubles métaboliques Syndrome d apnées obstructives du sommeil et troubles métaboliques Romain KESSLER Service de pneumologie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Déclaration de liens d intérêts J ai actuellement, ou j ai

Plus en détail

Quel pourcentage de malchance de toucher les verres?

Quel pourcentage de malchance de toucher les verres? Vous Votre patient Quel pourcentage de malchance de toucher les verres? Vide Enfermement Feu Gravité Vulnérabilité Incertitudes Craintes Comment passer d une conception scientifique à une appropriation

Plus en détail

Diabète de type 2 Nouveaux médicaments Nouvelles stratégies. Dr Michel Varroud-Vial Mai 2005

Diabète de type 2 Nouveaux médicaments Nouvelles stratégies. Dr Michel Varroud-Vial Mai 2005 Diabète de type 2 Nouveaux médicaments Nouvelles stratégies Dr Michel Varroud-Vial Mai 2005 Les glitazones - rosiglitazone - pioglitazone Mécanismes d action Les glitazones Améliorent la Sensibilité du

Plus en détail

Définition Méthode de calcul Numérateur Inclusions

Définition Méthode de calcul Numérateur Inclusions (Ensemble d indicateurs : Dispensateurs de soins de santé primaires) Définition Méthode de calcul Numérateur Pourcentage des patients âgés de 18 ans ou plus qui sont atteints de diabète sucré et qui ont

Plus en détail

Grands problèmes de santé en France: Les maladies cardio-vasculaires

Grands problèmes de santé en France: Les maladies cardio-vasculaires Grands problèmes de santé en France: Les maladies cardio-vasculaires Marion ALBOUY-LLATY SF 1ère année 3 novembre 2009 1 Définitions Athérosclérose perte d'élasticité des artères due à la sclérose provoquée

Plus en détail

Syndrome d Apnée du Sommeil et Syndrome Métabolique

Syndrome d Apnée du Sommeil et Syndrome Métabolique Syndrome d Apnée du Sommeil et Syndrome Métabolique Laurence Kessler Service d endocrinologie, diabète et maladies métaboliques Hôpitaux universitaires Strasbourg Les Hôpitaux Universitaires de STRASBOURG

Plus en détail

Comorbidités et rhumatismes inflammatoires chroniques Athan Baillet

Comorbidités et rhumatismes inflammatoires chroniques Athan Baillet Comorbidités et rhumatismes inflammatoires chroniques Athan Baillet Comorbidités et rhumatismes inflammatoires chroniques 1. De quoi parle-t-on? 2. Pourquoi se soucier des comorbidités au cours des rhumatismes

Plus en détail

HTA et diabète: plus qu une simple association. Pr F Bonnet CHU de Rennes U1018, équipe 9

HTA et diabète: plus qu une simple association. Pr F Bonnet CHU de Rennes U1018, équipe 9 HTA et diabète: plus qu une simple association Pr F Bonnet CHU de Rennes U1018, équipe 9 Prévalence de l HTA dans le DT2 normoalbuminurie (n = 323) microalbuminurie (n = 151) protéinurie (n = 75) Total

Plus en détail

Comment diminuer la mortalité des diabétiques? Enseignements pour la pratique Pr. Jean Jacques Mourad, Médecine interne & HTA, Bobigny

Comment diminuer la mortalité des diabétiques? Enseignements pour la pratique Pr. Jean Jacques Mourad, Médecine interne & HTA, Bobigny Comment diminuer la mortalité des diabétiques? Enseignements pour la pratique Pr. Jean Jacques Mourad, Médecine interne & HTA, Bobigny «Diabetic men and women 50y and older lived on average 7.5 & 8.2 years

Plus en détail

Les différents traitements et interventions sur le RCV. Service de Réadaptation Cardiaque Hôpital Corentin Celton

Les différents traitements et interventions sur le RCV. Service de Réadaptation Cardiaque Hôpital Corentin Celton Les différents traitements et interventions sur le RCV Dr Marie Christine Iliou Service de Réadaptation Cardiaque Hôpital Corentin Celton Traitements médicamenteux De l HTA Pour qui? C t? Du Diabète Comment?

Plus en détail

PREVENTION CARDIOVASCULAIRE DCEM 3

PREVENTION CARDIOVASCULAIRE DCEM 3 PREVENTION CARDIOVASCULAIRE DCEM 3 Madame Rose V, 62 ans, comptable, vient vous consulter dans le cadre du suivi d un diabète de type 2 traité depuis 11 ans, ainsi qu une HTA traitée depuis 8 ans. C est

Plus en détail

Comment mesurer la PA chez le sujet âgé?

Comment mesurer la PA chez le sujet âgé? Comment mesurer la PA chez le sujet âgé? Athanase Bénétos CHU de Nancy CIFGG Nice, 20 octobre 2010 Conflits d intérêts Honoraires Boehringer Servier Menarini Sanofi Bayer Diatecne Atcor Comment mesurer

Plus en détail

Conséquences métaboliques de l hormonothérapie. Dr Beuzeboc Institut Curie

Conséquences métaboliques de l hormonothérapie. Dr Beuzeboc Institut Curie Conséquences métaboliques de l hormonothérapie Dr Beuzeboc Institut Curie Cancer de prostate. Effets secondaires de la déprivation androgénique (ADT) Ostéoporose Modification corporelle Conséquences de

Plus en détail

Définition et classification des maladies rénales chroniques

Définition et classification des maladies rénales chroniques Définition et classification des maladies rénales chroniques Christian Combe Centre Hospitalier Universitaire & Université Victor Segalen Bordeaux, France Définitions «L insuffisance rénale chronique est

Plus en détail

11 mars Sensibiliser au dépistage précoce pour prévenir les maladies rénales chroniques et réduire la mortalité cardiovasculaire

11 mars Sensibiliser au dépistage précoce pour prévenir les maladies rénales chroniques et réduire la mortalité cardiovasculaire 11 mars 2010 Sensibiliser au dépistage précoce pour prévenir les maladies rénales chroniques et réduire la mortalité cardiovasculaire Pourquoi une Journée du Rein? Les maladies rénales touchent 500 millions

Plus en détail

la prévalence de l hypotension orthostatique chez les diabétiques de la ville de Sidi Bel Abbes

la prévalence de l hypotension orthostatique chez les diabétiques de la ville de Sidi Bel Abbes République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère République de l Enseignement Algérienne Supérieur Démocratique et de la Recherche et Populaire Scientifique Ministère de l Enseignement Faculté

Plus en détail

EVALUATION DU PROGRAMME «SPORT SUR ORDONNANCE» DE SAINT PAUL

EVALUATION DU PROGRAMME «SPORT SUR ORDONNANCE» DE SAINT PAUL EVALUATION DU PROGRAMME «SPORT SUR ORDONNANCE» DE SAINT PAUL 1 Congrès de Médecine Générale OI, le 23/04/2016 Céline DAMIANO et Quentin BAJEUX «SPORT SANTÉ SUR ORDONNANCE» : EVALUATIONS DU DISPOSITIF STRASBOURGEOIS

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 juillet Date de l'amm initiale : 29/07/1998 dernière modification le 31 mai 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 juillet Date de l'amm initiale : 29/07/1998 dernière modification le 31 mai 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 19 juillet 2006 XENICAL 120 mg, gélule plaquettes thermoformées de 84 gélules Code CIP : 347 809-6 ROCHE orlistat liste I Date de l'amm initiale : 29/07/1998 dernière

Plus en détail

Simplification et Amélioration des effets secondaires des traitements antirétroviraux. Anne SIMON - SFLS 22/10/2004

Simplification et Amélioration des effets secondaires des traitements antirétroviraux. Anne SIMON - SFLS 22/10/2004 Simplification et Amélioration des effets secondaires des traitements antirétroviraux Anne SIMON - SFLS 22/10/2004 Simplification et Amélioration des effets secondaires des traitements antirétroviraux

Plus en détail

PREVENTION CARDIOVASCULAIRE DCEM 3

PREVENTION CARDIOVASCULAIRE DCEM 3 PREVENTION CARDIOVASCULAIRE DCEM 3 Madame Rose V, 62 ans, comptable, vient vous consulter dans le cadre du suivi d un diabète de type 2 traité depuis 11 ans, ainsi qu une HTA traitée depuis 8 ans. C est

Plus en détail

Nouvelles recommandations concernant l hypercholestérolémie et le rôle des stérols végétaux. PH LE METAYER Hôpital Saint André CHU Bordeaux

Nouvelles recommandations concernant l hypercholestérolémie et le rôle des stérols végétaux. PH LE METAYER Hôpital Saint André CHU Bordeaux Nouvelles recommandations concernant l hypercholestérolémie et le rôle des stérols végétaux PH LE METAYER Hôpital Saint André CHU Bordeaux Il existe une relation évidente et démontrée entre le niveau

Plus en détail

Obésité et son paradoxe. Damien Coisne

Obésité et son paradoxe. Damien Coisne Obésité et son paradoxe Damien Coisne 1 2 Obesity paradox Definition Obesity définition OP et coronaropathie OP et insuffisance cardiaque à FE basse ou FE préservée 3 4 5 Obesity paradox Definition Obesity

Plus en détail

Diabète de type 2 Définition et épidémiologie

Diabète de type 2 Définition et épidémiologie Diabète de type 2 Définition et épidémiologie Christine ROBIDA Octobre 2006 http://www.fmc-tourcoing.org http://www.formunof.org http://www.rdo-lille.org Diabète de type 2 = DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE Glycémie

Plus en détail

Les hypercholestérolémies. Prise en charge et prescription raisonnée

Les hypercholestérolémies. Prise en charge et prescription raisonnée Les hypercholestérolémies Prise en charge et prescription raisonnée Etat des lieux Pratique courante en médecine générale Polémique : Publication du Pr Even et Debré (La vérité sur le Cholestérol Broché)

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NÉPHROLOGIE

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NÉPHROLOGIE RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NÉPHROLOGIE Repérage et prise en charge du patient adulte atteint de maladie rénale chronique Novembre 2005 I. PROMOTEURS Société de Néphrologie ; Haute Autorité

Plus en détail

Le risque cardio-vasculaire global

Le risque cardio-vasculaire global Le risque cardio-vasculaire global Module Optionnel Médecine Générale DCEM 3 Pr Philippe HOFLIGER Dr Céline CASTA Item 129 :FRCV et Prévention Expliquer les facteurs de risque cardio-vasculaire et leur

Plus en détail

INTERPRÉTATION DE LA PRESSION ARTÉRIELLE SANGLANTE

INTERPRÉTATION DE LA PRESSION ARTÉRIELLE SANGLANTE INTERPRÉTATION DE LA PRESSION ARTÉRIELLE SANGLANTE J. Cros CHU Limoges 63 ème réunion interrégionale de Réanimation Médicale. Bordeaux le 24 Mars 2010. INTERPRÉTATION DE LA PRESSION ARTÉRIELLE SANGLANTE

Plus en détail

Prévalence du surpoids, de l obésité et de l hypertension artérielle en milieu professionnel.

Prévalence du surpoids, de l obésité et de l hypertension artérielle en milieu professionnel. 21 ème CONGRES NATIONAL Société Algérienne de Médecine Interne Tlemcen, 15-17 mai 2015 www.lrse-oran.com Prévalence du surpoids, de l obésité et de l hypertension artérielle en milieu professionnel. Y.

Plus en détail

Syndrome métabolique : Le point de vue du cardiologue. François DELAHAYE

Syndrome métabolique : Le point de vue du cardiologue. François DELAHAYE Syndrome métabolique : Le point de vue du cardiologue François DELAHAYE Syndrome métabolique Ensemble d anomalies métaboliques et de facteurs de risque vasculaire Anomalies interconnectées: la présence

Plus en détail

FICHE PRATIQUE n 12 (synthèse)

FICHE PRATIQUE n 12 (synthèse) 7 ASSOCIATION REGIONALE de MEDECINE VASCULAIRE FICHE PRATIQUE n 12 (synthèse) Titre : HORMONES et RISQUE CARDIO-VASCULAIRE Lieu : Domaine de St Endréol 18 Février 2012 Expert : Pr PE Morange Rédacteur

Plus en détail

RESAOLAB. Convention de Financement N AFD CZZ C. et SURVEILLANCE DE L HYPERTENSION ARTÉRIELLE

RESAOLAB. Convention de Financement N AFD CZZ C. et SURVEILLANCE DE L HYPERTENSION ARTÉRIELLE RESAOLAB Convention de Financement N AFD CZZ 1338 01 C DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE et SURVEILLANCE DE L HYPERTENSION ARTÉRIELLE Objectifs Enumérer les différents facteurs biologiques du risque athérogène Décrirele

Plus en détail

Dans le domaine de la prévention

Dans le domaine de la prévention Éditorial mt cardio 2006 ; 2 (2) : 149-53 Après FIELD, les fibrates peuvent-ils être utilisés en prévention cardiovasculaire? Michel Farnier Point Médical, Rond-point de la Nation, 21000 Dijon

Plus en détail

Prise en charge de la dyslipidémie en consultation de diabétologie. H.Baghous*, A.Meftah*,A.Boudiba* * Service de Diabétologie CHU Mustapha Pacha

Prise en charge de la dyslipidémie en consultation de diabétologie. H.Baghous*, A.Meftah*,A.Boudiba* * Service de Diabétologie CHU Mustapha Pacha Prise en charge de la dyslipidémie en consultation de diabétologie H.Baghous*, A.Meftah*,A.Boudiba* * Service de Diabétologie CHU Mustapha Pacha Introduction : o La dyslipidémie du diabétique est caractérisée

Plus en détail

Etude HTA Flash Contrôle de la pression artérielle Juin/Juillet 2015 France métropolitaine. Comité Français de Lutte Contre l HTA

Etude HTA Flash Contrôle de la pression artérielle Juin/Juillet 2015 France métropolitaine. Comité Français de Lutte Contre l HTA Etude HTA Flash Contrôle de la pression artérielle Juin/Juillet France métropolitaine Comité Français de Lutte Contre l HTA Direction scientifque des études FLAHS : Pr Xavier GIRERD Unité de Prévention

Plus en détail

Rapport de feedback par médecin

Rapport de feedback par médecin ACHIL: évaluation des trajets de soins diabète de type 2 et insuffisance rénale chronique Achil Phase 1 (2009-2013). Ambulatory Care Health Information Laboratory Rapport de feedback par médecin généraliste

Plus en détail

HYPERTENSION ARTERIELLE ET MENOPAUSE

HYPERTENSION ARTERIELLE ET MENOPAUSE HYPERTENSION ARTERIELLE ET MENOPAUSE DIU HTA SEMINAIRE TOULOUSE 24 et 25 mai 2013 Bernard CHAMONTIN Service de Médecine Interne et Hypertension Artérielle Pole Cardiovasculaire et Metabolique CHU Rangueil

Plus en détail

Prise en charge du diabète: les vigilances du gériatre, les réponses du diabétologue. Samy HADJADJ Diabétologie & INSERM CIC 1402 POITIERS

Prise en charge du diabète: les vigilances du gériatre, les réponses du diabétologue. Samy HADJADJ Diabétologie & INSERM CIC 1402 POITIERS Prise en charge du diabète: les vigilances du gériatre, les réponses du diabétologue Samy HADJADJ Diabétologie & INSERM CIC 1402 POITIERS Liens d intérêt Consultancy and/or speaking fees from: AstraZeneca/Bristol

Plus en détail

L abolition des pouls périphériques est un facteur pronostique du risque vasculaire à 5 ans chez les patients diabétiques de type 2

L abolition des pouls périphériques est un facteur pronostique du risque vasculaire à 5 ans chez les patients diabétiques de type 2 L abolition des pouls périphériques est un facteur pronostique du risque vasculaire à 5 ans chez les patients diabétiques de type 2 par Manuel Dolz Décembre 2016 Mohammedi K, et al ; ADVANCE Collaborative

Plus en détail