CONFEDERE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONFEDERE"

Transcription

1 m Vendredi 21 juin 2002 J o u r n a l d ' i n f o r m a t i o n d u r o m a n d I N 23 forum, abonnement t,.liens Hebdomadaire fondé en 1861 Rédaction-Info: Case postale MARTIGNY Tél Fax Fr T7 MARQUE DEPOSEE /I/IORAIMD JASierre, impressum L'ENQUETE DE LA UNE Fagan, l'apartheid et Israël L'Apartheid ou le développe- L'Occident a mis un certain créta un embargo à l'endroit ment séparé qu'on croyait temps à réagir contre ce sys- de tous ceux qui aideraient perdu dans les livres d'histoi- tème cette rélique raciste. re de la Rélique d'afrique noire pouvait être communis- du Sud refait surface. te et puis d'importants inves- kais Fagan - qui a constaté D'abord dans quelques émis- tissements avaient été faits que sions souvenirs de télévision dans ce pays. étaient faciles à ponctionner qui nous rappelle ce système Au fur et à mesure que la me- l'affaire des fonds juifs) -, re- détestable mis en place de- nace communiste faiblissait vient à la charge contre ces puis 1961 par une minorité et que les pays banques, lesquelles auraient blanche dans un pays peuplé haussaient le ton, l'occident contribué à prolonger l'apar- condamna ce système et dé- theid par leurs agissements. d'une majorité de noirs. Mandela, il mit fin à l'apartheid. inique, la résistance africains Aujourd'hui l'avocat new-yorles banques suisses Fagan semble plus aimer l'ar gent que la justice. En effet, CHIRAC Ier s'il veut vraiment aller au INTÉGRATION fond de la question, il doit ci La France ne s'est jamais sortie réellement de la monarchie. Les flux migratoires sont un des grands problèmes des pays dé- ter également Israël comme Les élections ont vu la victoire de la droite sur tous les tableaux veloppés. Fuyant ici un régime tyrannique, là une condition éco- Etat qui a entretenu des liens et du parti du président en particulier. Désormais la cour pari- nomique difficile, des quantités de personnes viennent du sud étroits, commerciaux et mili- sienne devra faire des courbettes à Bernadette Chirac pour être vers le Nord et en Europe de l'est vers l'ouest. entendue de Jacques Ier. Dans un premier temps on a voté et taires, avec l'afrique du Sud Discipliné, ordonné, le choc migratoire pourrait être contenu raciste. sauvé la Rélique contre un danger très hypothétique et mais voilà que c'est souvent le désordre, le travail au noir, la maintenant la cour est en place. Heureusement cela ne durera semi clandestinité qui prévalent. que cinq ans, enfin beaucoup l'espèrent. Mitterrand n'avait guè- L'Europe et la Suisse avec, y réfléchissent mais les bonnes ré- re fait différemment et n'avait eu aucune peine à se mouler dans ponses tardent à venir. En attendant c'est l'inquiétude première la rélique monarchique ou cette monarchie rélicaine. des Suisses. forum abonnement g Il y a pire que de ne pas rendre justice c'est de vouloir la justice à moitié. voir en page 3) Ry liens» impressum A DIRE VRAI. VIOLENCE LE VAL D'ILLIEZ Les sociétés modernes ont peur. Et tout leur fait peur parce que Troistorrents, Champéry, Val-d'llliez trois communes mais aussi la violence est partout de façon désordonnée, irrationnelle. des stations Morgins Champoussin, le tout contenu dans une val- Soyons clair la violence a toujours existé mais les sociétés la ca- lée qui n'a pas la rugosité des autres vallées valaisannes. nalisaient, la ritualisaient. Elles forment l'arrière-pays montheysan mais développent une Aujourd'hui le rapport de force est partout et ne respecte rien, ni personnalité qui leur est propre. les personnes ni les biens. Et puis en matière de sport d'hiver elle ont déjà fait cause commu- Amplifiée par le raccourci et le concentré médiatiques, la vio- ne avec la France. lence donne l'impression d'être au coin de la rue, devant votre Dans cette vallée le PRD est actif innove et projette de ne faire porte, à votre travail quand ce n'est pas au sein même de la qu'un. Serait-ce le signe prémonitoire d'un regroupement général? famille. Inquiétant phénomène. Voir en pages 4 et 7) Le résultat de la votation du 2 juin sur l'interruption de grossesse semble susciter quelques préventions outre- Raspille. On se souvient que la partie alémanique du canton avait rejeté la révision du code pénal à plus de 70%, alors que la partie romande l'approuvait à 54%. Le Walliser Bote avait titré, le lendemain du scrutin, qu'une loi ne pouvait remplacer la conscience, laissant accroire EN CHUTE que la nouvelle réglementation pourrait ne pas s'appliquer au Gagner c'est facile, mais savoir perdre... Haut-. Pas facile de perdre un combat, un match, il faut du fair-play, faire appel à des sentiments très Plusieurs adversaires du régi- divers qui vont de l'humilité à l'orgueil rentré. Le Mundial nous en donne de bons exemples. me du délai invoquent aujour- La politique n'échappe pas à cette discipline du savoir perdre. d'hui le droit à l'objection de Les socialistes français croyaient leur combat juste, leurs dossiers bons, leur savoir-faire inégalable et conscience pour les médecins les voilà dans l'opposition. Si certains esquissaient des sourires de voir ainsi leur avenir politique se hostiles à l'avortement. Apai- dégager tels Fabius ou Strauss-Kahn, d'autres en revanche considèrent cette défaite comme un ca- sons leurs scrupules, louables, mouflet et un désaveu de l'action entreprise. en relevant que le dispo- La meilleure réflexion de cette défaite vient de l'ancienne ministre Elisabeth Guigou qui a positivé la se déjà d'une base légale suffi- défaite en affirmant: «Le vote des Français est clair, ils veulent désormais une vraie opposition»! sante. Sacrée Lisbeth; et en plus elle est jolie! Léonard Bender Elisabeth Guigou Arlequin suite en page 3)

2 C o n f é d é r é - J o u r n a l d ' i n f o r m a t i o n du V a l a i s CONFtDtRt HISTOIRE MARTIGNY Une histoire de chemin SiBtbù. j k j & JÛ ' e>a ^culijn;^. / ).' txlitietaa, î, '. '... si' U a a»,,..,'. / " 1J /I* M* r/sfiàti ttt* *A., C*iittx/&.**''ùn... - ' ;. :.. a-été atunx: *b<!pjit;*. ^i-riv *éj'f; < <- 3* tîx «nm& ^/ ' " Saut mi ' wrm* -, à féihih ; ' -- - i>«- '>* * t''.*<v*\ ' -. ' ' ' âxt!jt<i;u'k6è-:"f,>utt<t*t laisans, eux n'ont manifestement pays sujet - Mangourit se presse Les élèves du CO Ste-Jeanne aucune hâte à recevoir les fa- Antide on monté une comédie meuses lettres de créance. Excémusicale en hommage à Michel de contacter Sigristen. En cette dé par ces atermoiements de l'au- Berger disparu il y a 10 ans, re- de plus dans la capitale mais en.j.c t&idiiiijtrt Pour les groupies du pianiste parhergé chargé d'affaires français ne rési- e>lu6. jàâfy*. forum abonnement... liens. impressum période, le grand bailli et son se- torité Haut-valaisanne, Mangourit traçant la vie de l'artiste. Ils tente- crétaire d'etat Hildebrand Roten doit recourir à un courrier pour ront le pari de créer, l'espace siègent à la Diète générale du acheminer ses lettres de créance d'une soirée, un site virtuel du Corps helvétique à Aarau; pré- et pouvoir exercer son mandat. chanteur sur le WEB. voyante, la diète valaisanne confie Enfin le 31 janvier Sigristen rentre Lundi 24 juin à 20 h au CO. au vice-bailli Pierre-Antoine Preux en, mais par crainte des Ste-Marie de Martigny. et à Joseph-Emmanuel Barberini événements il évite St-Maurice et la mission de réceptionner les rejoint Sion par le Sanetsch! lettres de créance de Mangourit. Le 19 mars 1998 notre ministre ra- Après moult hésitations, Preux et dical de l'économie rentrant de AJ MANOIR DE MARTIGNY M Le 29 frimaire an VI - 19 dé- Barberini quittent la capitale et cembre Talleyrand, mi- prennent la route de St-Maurice; mais, apeurés par des rumeurs de nistre des Relations extérieures Répétition des artistes Les artistes singuliers d'esberne, passe chez son ami saouira. Gruyérien Philiponnaz, s'arrête un Exposition de 15 artistes maromoment en terre veveysanne cains du au A de la Rélique française, com- soulèvements de Patriotes bas- pour y saluer Christen et heureux munique au grand bailli de la Ré- valaisans contre le gouvernement de sa nouvelle fonction - on le se- parait un catalogue de leurs lique des Vil-Dizains, Jacob- oligarchique, les peu courageux rait à moins - il entre en par oeuvres. Valentin Sigristen, la décision du compères, rebroussent chemin. St-Maurice, pays des Barman. Al- D'autre part Le Manoir édite Directoire de remplacer le résident On s'impatiente, on tergiverse. phonse Allais aurait dit: «Vous une importante monographie français en Heiffiinger par Mangourit souhaitant garder un n'allez pas par quatre chemins! sur le bâtiment du Manoir et les Michel-Ange-Bernard Mangourit. œil sur ce qui se passe en pays Jamais! un seul, c'est plus court.» activités culturelles qui s'y sont Dès son arrivée le 2 janvier 1798 Vaudois est peu enclin à se dépla- à Saint-Maurice - depuis 1763 le cer à Sion; les dirigeants Haut-va- CONFtDtRt forum abonnement l'occasion de cette exposition déroulées. Cet ouvrage est préfacé par Pascal Couchepin. Hergé liens a impressum MARTIGNY: 43e FOIRE DU VALAIS SUR AGENDA Invités de marque: les pharaons de la 1 8 e dynastie L'automne d'octodure sera mar- leversements culturels et reli- Hatschepsout vers 1450 av. qué par une prestigieuse exposi- gieux de l'egypte vers 1400 ans J.C.) la seule femme ayant porté tion, celle des trésors découverts av. J.C. Toutankhamon régna fort les couronnes de la Haute et dans la tombe d'un jeune pha- peu de temps, mais son règne Basse-Egypte Temple de Deir el raon, Toutankhamon. marque la fin de celui d'akena- Bahari) et par le règne éminem- C'est en 1922, qu'un groupe d'ar- thon et de son épouse Néfertiti, et ment architectural de Ramsès II. chéologues dirigé par Howard du culte du dieu unique Aton, im- Les reproductions de ce trésor Carter, découvre ce site intact, posé par le couple royal, combat- font l'objet d'une exposition itiné- événement rarissime. Les objets tu par le clergé d'amon. rante qui attire les foules dans le découverts sont un témoignage La 18e dynastie est également monde entier. d'une valeur inestimable sur cette marquée par la présence d'une Du 27 sept, au 6 octobre. 18e dynastie, temps fort des bou- femme à la tête de l'empire, c'est Dow Les genï Expo Margelisch, qui a sillonné Du au Pierre- l'afrique, présente ses voyages Yves Gabioud expose ses sous forme de carnet de route, œuvres fusain et huile) à la photographies et diapositives à Maison d'art et d'artisanat la Ferme Asile à Sion. Ouvert d'entremont à Sembrancher. de 11 h-23 h, dimanche 11 h- Vernissage à 18 h. Ou- 16 h, lundi fermé. Du au verture: me-sa 14 h h ouvert uniquement ve- 30, di 16 h-18 h 30 ou sur ren- sa-di 14h-19h. dez-vous Soirée Africaine Contes et légendes Le dès 21 h à la Fer- Le à 20 h randonnée lé- me Asile à Sion, avec les gendaire «Bain de lune». Au Mousso de Ben-Kady. Ré- terme du chemin, raclette au serv feu de bois. Rendez-vous à la Expo: du au 30.09, me- Maison des contes et lé- sa-dide 13h30à17 h, à l'an- gendes à Dorénaz. Inscrip- cien Café de la Rosablanche, tion: Prolin/Hérémence, exposition Musique «Allô! Allô! Ici Prolin» histoire Du 21 au au Halles à du village depuis Sierre: 4 e Fête de la Musique, Cinémas Martigny de la Jeunesse et des familles Casino: à 20 h organisée par la Fondation 30, à 17 h et 20 h 30, Action-Jeunesse. Rens ans, Spider-Man Corso: , à Expo 20 h 30, à 17 h et 20 h Du au , Jean 30,14 ans, SexAcademy Les trésors archéologiques découverts dans la tombe de Toutankhamon: une exposition à ne pas manquer. Rédaction-Info: IMPRESSUM Editeurs et composition: Rédacteur responsable: Impression: Rédaction-administration : Service de licité: Responsable: Daniel Marti Tél Gstncid? Yerbicr: xuiici le: Société coopérative le Confédéré Adolphe Ribordy Impress SA Sierre La nouvelle HYLXDAI Santa Fe 4x4 \6 Moteur 2.7 litres V6, 173 ch, traction 4x4 permanente, boîte automatique à 4 rapports, ABS, 4 airbags, climatisation automatique, intérieur cuir, radio/cd. CLIP AUTOMOBILES SA CONCESSIONNAIRE DIRECT OFFICIEL HYUNDAI ftr 11, rue du Grand-Verger 1 étage), CP216,1920 MARTIGNY Tel: Fax: Portable: f Publiannonces 16, rue des Creusets SION Tel: Fax: Route Cantonale CONTHEY Tél Fax Tout compris Prix net. TVA incluse. <a> HYunani Le N 1 coréen.

3 C o n f é d é r é - J o u r n a l d ' i n f o r m a t i o n du V a l a i s forum, abonnement,,, liens, impressum EDITO La peur des étrangers Quels sont les problèmes qui in- famille - sa préoccupation de quiètent les Suisses? Diverses toujours-les PME et... enquêtes font état de dossiers Peut-être qu'il veut se démar- plus préoccupants que d'autres quer de ce qui sera les thèmes auprès de la population. dominants C'est dans ce terreau que s'es- martelée par l'udc et le PRD quissera durant une année le sur ces thèmes chauds. discours dominant de la poli- Ce qui est intéressant dans ces tique suisse et que les partis es- sondages préélectoraux c'est de sayeront de répondre aux in- constater que l'environnement, quiétudes de la population. la dette lique et même la La Suisse est-elle différente des globalisation ne sont plus les d'une campagne autres pays quant aux pro- thèmes les plus préoccupants blèmes placés en tête de leurs des Helvètes. soucis? Le lui a quels soucis? nuances. Ainsi sécurité et étran- Certainement les mêmes mais gers viennent en tête des dos- on n'en sait rien, plutôt que d'en- Non avec quelques LOI SUR LE REGIME COMMUNAL siers chauds. C'était la trame de quêter sur les soucis des Valai- fond de la politique française. sans, le Gouvernement préfère Suivent la santé, les retraites et aller faire le beau à Berlin pour Faisant suite aux demandes parvenues au Département de l'économie, des institutions et de la le chômage. Comme on le voit Fr. 300' sécurité DEIS), le chef du Département, le conseiller Jean-René Foumier a décidé de prolon- aux mêmes modèles de socié- Mais peut-être que le souci pre- ger le délai pour répondre à la procédure de consultation concernant l'avant-projet de modifica- tés répondent les mêmes sou- mier des ans est de savoir tion de la loi sur le régime communal. cis. les conseillers d'etat heureux! Fixé initialement au 30 juin prochain, ce délai a été prolongé jusqu'au 30 septembre Les documents relatifs à cette consultation sont disponibles sur le site Internet de l'etat Il est étonnant de voir le PDC lancer, lui, la campagne sur la Prolongation du délai pour répondre à la consultation forum «abonnement Adolphe Ribordy sous la rubrique «Procédures de consultation». liens impressum A DIRE VRAI. SUISSE suite de la page 1) Recherche sur les embryons humains surnuméraires Le prof, de philosophie et de tention morale de la recherche Sur le fond du problème, les do- déral, en ce qui concerne ces En effet, l'article 30 de la loi sur la théologie François-Xavier PU- qui relève, elle, de l'éthique. cuments à consulter font partie embryons, réglementation santé prévoit que chaque profes- TALLAZ tient dans le NF une Cette façon d'agir, conclut M. de la procédure de consultation n'est ni claire, ni exhaustive. sionnel de la santé peut refuser chronique toujours intéressante. PUTALLAZ, est la caractéris- ouverte par le Conseil fédéral le Ainsi, ne sont pas réglées les d'accomplir La dernière en date ) tique de toute société déliques , savoir: Projet de loi et questions de ce qu'il convient «contraires à ses convictions per- traite d'un projet de loi régle- cente, et il est urgent de retrou- message y relatif. Dans celui-ci. de faire avec de tels embryons sonnelles, de nature éthique ou re- mentant la recherche sur les ver la le Conseil fédéral rappelle que obtenus accidentellement M. ligieuse. Sont réservés les cas où embryons humains. C'est là un splendeur de la vérité, seule la recherche permettra peut- PUTALLAZ conteste «'acciden- l'absence de traitement présente sujet explosif qui prolonge le ré- fondatrice être de lutter contre des mala- tellement») et qui n'ont aucune un danger grave et imminent pour cent débat sur l'avortement. Et éthique». dies restées à ce jour incurables chance de survie. Selon l'exper- la santé du patient». Tout méde- M. PUTALLAZ n'y va pas de toutes d'une choses véritable des prestations Veritatis splendor est une lettre ou difficilement traitables com- tise du prof. Rainer SCHWEI- cin peut donc faire jouer la clause main morte pour stigmatiser l'at- encyclique de Jean-Paul II pu- me le Parkinson ou le diabète. ZER. de l'université de St-Gall. de conscience. Mais un hôpital titude de l'autorité, notamment bliée en 1993 pour rappeler les L'article 119 de la Constitution il appartient au législateur de lic, en sa qualité de personne de Madame DREIFUSS, de qui fondements mêmes de la théo- et la LPMA réglementent déjà la décider D'où la nécessité de la morale, ne saurait jouir d'une pré- dépend le dossier. Les propos logie morale, surtout sur la vie recherche. C'est ainsi que sont loi en consultation. rogative relevant des droits indivi- méritent humaine et la sexualité, fonde- prévues l'interdiction de produi- Voilà. Abstraction faite de la Vé- duels. Ainsi, les hôpitaux de quelques remarques. Je me de «en la M. PUTALLAZ ments qui étaient attaqués jus- re des embryons à des fins de rité avec un grand V. c'est aussi Brigue et de Viège devront se garderai bien d'entrer en matiè- qu'au sein de l'eglise par cer- recherche et l'obligation de ne simple que cela. Il ne s'agit pas conformer à la nouvelle législation re sur la nature de l'embryon hu- tains courants contemporains. pas laisser se développer des d'une monstrueuse manipula-, dès son entrée en vi- main, question qui relève, selon Ce n'est donc pas par hasard embryons surnuméraires. Un tion de l'opinion lique, com- gueur en octobre prochain. le chroniqueur, de la science et que M. PUTALLAZ parle, en embryon surnuméraire est tout me le suggère M. PUTALLAZ. A dire vrai, objection de conscien- non de l'éthique, de la vérité et théologien, de la splendeur de embryon issu d'une fécondation Quoi qu'il en soit, le législateur, ce et égalité devant la loi doivent non du bien. Or, pour éviter de la vérité. Le juriste que je suis in vitro qui ne peut pas être utili- y compris le peuple en cas de trouver un point d'équilibre, qui ne se poser la question de la natu- se contentera du mot de Pascal sé pour induire une grossesse référendum, tranchera. saurait cependant empêcher une re de l'embryon, l'autorité met- «Vérité et qui n'a donc aucune chance trait uniquement l'accent sur l'in- en-deçà, erreur au- application uniforme du droit. de survie. Selon le Conseil fé- delà». Aloys Copt Léonard Bender confédéré li-annonces.ch Pour vos annonces dans le Confédéré Rué des Creusets Sion Tél _ Fax REGIE PUBLICITAIRE PRESSE & INTERNET EN LIGNE DIRECTE AVEC VOS IDEES PUBLI ANNONCES.,.,...,. t ; :

4 Confédéré - Journal d'information du Vendredi 21 juin 2002 N 23 TROISTORRENTS - VAL-D'ILLIEZ - CHAMPÉRY Et si on parlait «business touristique»? Humeur Dans les milieux économiques et financiers, ça s'appelle l'effet de levier. Cela consiste à profiter de la bonne santé économique d'une entreprise, et par conséquent de son action cotée en bourse, pour faire augmenter de façon exponentielle des produits dérivés sous forme d'options d'achat ou de vente) du titre. Les politiques sont nuls et pourris! J'en conviens, c'est compliqué et extrêmement hasardeux. Surtout par les temps qui courent. Néanmoins, lorsqu'on se penche de façon plus détaillée sur le principe, on constate que l'application de ce principe, dans les milieux touristique du secteur suisse des Portes du Soleil est réaliste et largement sous-exploité. Supposons, par exemple, que l'ensemble des prestataires de l'hôtellerie et la restauration encaissent et travaillent en euros, comme c'est le cas en France. Actuellement, si beaucoup de prestataires le font déjà, ils appliquent néanmoins un cours du change adapté de jour-en jour, en fonction de la fluctuation de ce dernier, ou débitent des cartes de crédit d'un montant en francs suisses, que la banque émettrice du client de la zone euro va se charger d'adapter selon le change en vigueur. Ainsi, ces prestataires sont contraints, soit de fixer en début de saison un taux de change fixe avec une marge de fluctuation confortable, soit d'indiquer simplement un prix euro indicatif et adaptable selon le cours du jour. Dans les deux cas, le confort pour le «client euro» n'est pas optimal, partant du principe qu'en changeant sa monnaie européenne en francs suisses, immédiatement avant son utilisation, il reste gagnant, mais cela implique le désagrément de se rendre à un guichet bancaire. Imaginons maintenant que tous les prestataires de la région concernée évaluent leur chiffre d'affaire potentiel en euros plusieurs millions). De façon groupée, ils pourraient acheter des options de vente de l'euro à un cours du change fixé à l'avance en début de saison, selon les cours de cotation du moment. Ces options de vente appelées put} donnent ainsi le droit de vendre la totalité des euros encaissés, à la fin de la saison d'hiver, par exemple, à un cours défini en début de saison. Le prix payé pour l'achat de ce droit correspond ainsi à la prime, qui dans un tel cas peut être comparée à une couverture d'assurance. Ce système aurait plusieurs mérites. Premièrement, chaque prestataire peut lier un montant en euros fixe auquel il aura ajouté sa marge de prime), valable pour toute la saison. Deuxièmement, le client bénéficiera d'une éventuelle augmentation du cours de l'euro ou mais c'est moins probable), d'une diminution du franc suisse, sans pour autant que le prestataire ne perde sur le change, ce dernier s'étant assuré par l'option put en début de saison et ceci en toute commodité, puisque le client à la sécurité de pouvoir payer l'ensemble de ses prestations en cash, pendant son séjour. C'est vrai, je conçois qu'il faudrait encore que tous les prestataires soient d'accord sur le principe et surtout qu'ils collaborent étroitement ce qui est loin d'être le cas actuellement). Soit. Et si nous proposions à ces mêmes prestataires une société commune d'exploitation qui pourrait assumer ce genre de prestation? Et si cette société d'exploitation extrapolait son rôle sur d'autres fonctions groupées? Exemples: - Souscription groupée et commune des polices d'assurances pour l'ensemble des établissements Diminution du tarif individuel par l'effet de masse) - Gestion centralisée de l'administration du personnel, salaires, charges sociales, caisse de pension, etc. Diminution des coûts administratifs confiés à une centrale) - Négociation centralisée et généralisée avec les tours opérateurs Augmentation de la capacité d'hébergement et rationalisation des coûts d'acquisition) - Regroupement de la gestion des commandes en subsistance, matériel, imprimés, etc. C'est bien connu, 1 commande de 10 kg d'émincés coût meilleur marché que 5 commandes de 2 kg). - Gestion centralisée du tournus du personnel saisonnier Alors qu'actuellement on préfère se les piquer) - Etc.. Tout le monde a, au moins une fois, assisté au rendu de la sentence impitoyable et directe. Les élus communaux ne font rien pour la commune et c'est tant mieux, car lorsqu'ils travaillent ils ont tout faux! Les députés du Grand-Conseil ne servent à rien et de toute façon on ne sait pas trop bien ce qu'ils font à Sion. Quant aux élus fédéraux, c'est clair qu'ils sont trop payés pour se promener, que ce soit à Berne ou ailleurs. Le verdict est clair: les élus du peuple, quels qu'ils soient ne servent à rien! Je comprends que l'on doive trouver un bouc émissaire à nos problèmes quotidiens. Je comprends que l'image du politique ne soit pas resplendissante si l'on se réfère aux seuls articles d'une presse qui se fait un malin plaisir d'éta- ler les bêtises de nos élus en première page alors que le fruit du travail de la grande majorité est relégué à un entre-filet. Je comprends tout ça. Mais en contre partie je trouverais sympa si le «citoyen critique» admettait aussi, de temps en temps, que ces gens qui travaillent pour leur commune, leur canton ou leur pays ne soient pas tous mauvais. Que ces gens sont d'abord des citoyennes ou citoyens, des mères ou pères de famille et que pour la grande majorité, c'est un plaisir de consacrer de leur temps à la communauté. Je trouverais aussi sympa que l'on admette que ces pourris de politiques puissent faire des erreurs. Et que celui qui n'en fait jamais......fasse de la politique. Nous en avons un gros besoin: Nous sommes tous tellement nuls! Bon été à toutes et à tous! B. Berto C'est vrai, j'oubliais, nous ne sommes qu'en 2002! A bon entendeur. Enrique Caballero, député VISITE DE L'ONU PRDVs de Troistorrents, Morgins, Val-d'llliez et Champéry Vendredi 14 juin, de Saint-Pierre- passage au détecteur. Brigitte Dide-Clages à Saint-Gingolph, nous serens, s'est rendue au bureau sommes allés à l'o.n.u. à Genève. d'accueil pour déclarer le groupe et Les visites de l'organisation des recevoir un badge-visiteurs. Pour Nations Unies se limitent aux bâti- cela, il est obligatoire de présenter ments seulement depuis le fameux et déposer une pièce d'identité. 11 septembre En effet, les Ces formalités terminées, un guide contrôles sont devenus plus sé- nous a pris en charge pour nous Fusions, collaborations... pas seulement un effet de mode vères et les promenades dans les faire visiter le Palais des Nations. Un panneau explique le fonctionnepetite rétrospective: tout a com- biance était euphorique...les orga- dats lors des élections. Une colla- magnifiques parcs ont été suppriment de l'o.n.u. et ses nommencé en novembre 1999 lors des nisateurs, heureux,...les Val boration rapprochée peut être une mées. élections Fédérales. Les sections d'illiens en avaient même oublié de solution, l'organisation de confé- Pour entrer, deux contraintes admi- breuses institutions assemblée radicales de Val d'illiez, Champéry, récupérer les verres en plastique rences, sorties, assemblées est nistratives sont nécessaires, règle- générale, conseil de sécurité, Troistorrents-Morgins ont reçu en pour leurs prochaines assemblées, ainsi facilitée. Une «fusion» peut ment de la finance d'entrée, enre- l'o.m.s., l'u.n.h.c.r., etc.) suite en page 7) commun les candidats au Conseil Alexis G-C. n'avait plus envie de râ- redonner un dynamisme, chaque gistrement du groupe et éventuel National et au Conseil des Etats. ler et même Charly O. se sentait section étant ainsi redevable aux Une présentation pour toute la val- Chorgue... c'est dire! La Vallée autres, elles sont solidaires et ne lée, l'idée semblait judicieuse, les était unie.... Puis une idée surgi! devraient ainsi pas s'endormir pour organisateurs regroupaient ainsi «On est une bonne équipe, on de- se réveiller seulement aux périodes électorales. leurs forces, les candidats s'en vrait fusionner les sections...» épargnaient et ceci dans l'espoir L'Idée a germé dans nos esprits L'étude de cette structure commud'être plus nombreux que lors de pendant deux bonnes années et ne sera présentée aux radicaux de nos assemblées respectives qui actuellement un groupe de travail la Vallée lors de la traditionnelle briavaient lieu dans les cabines télé- planche sur ce sujet. solée d'automne à Val d'illiez...cetphoniques de nos villages. Ce fut On a tous pu remarquer que les te nouvelle ayant alerté Swisscom, un succès, tout s'était déroulé à sections ont des problèmes de tout de nombreuses cabines téléphomerveille dans les vieux murs du ordre, soit financiers, soit pour trou- niques devenues bientôt inutiles ver des membres pour leur comité vont disparaître... Chalet de la Treille. Les sections du PRD de Troistorrents, Morgins, Val-d'llliez et Champéry ont organisé une A l'apéro, on a fait le bilan, l'am- et même pour trouver des candibrigitte Diserens, députée visite de l'onu, qui a eu beaucoup de succès.

5 Vendredi 21 juin 2002 Confédéré - Journal d'information du N 23 Publireportage Paul Marti Que de fidélité! En 1951 M. Paul Marti, jeune homme dynamique venu de sa Suisse allemande natale, établi à Martigny depuis peu, achète le fond de commerce GAY SA et dès ce moment la raison sociale Paul Marti est inscrite au Registre du commerce. Commence un aventure commerciale et artisanale qui fera de cette entreprise un fleuron de Martigny. la ville commerciale par excellence et de Paul Marti une figure marquante de la cité du coude de la Dranse. Le 2 janvier 1952 le commerce s'ouvre dans les locaux de l'ancien hôtel Clerc. Mais déjà Paul Marti, 36 ans, songe à des plans futurs pour son entreprise. En 1955 il achète l'ancien parc des sports aux Prés-de-la- Scie en vue d'une future construction. Les travaux débutent en 1961 et seront terminés en automne La photo du chantier montre l'aspect visionnaire de M. Marti, le bâtiment est en pleine campagne et il est imposant par son volume permettant, 40 ans plus tard, d'être toujours aussi fonctionnel. nées l'entreprise à participer à tous les chantiers petits et grands du de ce dernier demi-siècle. Occupant parfaitement ce créneau, avec professionnalisme, ce demi siècle a pratiquement connu le même nombre de grossistes en fonction en soit quatre à six maisons. Marti Matériaux SA a su évoluer avec les exigences des clients et les nouveaux matériaux de construction. Ainsi alors l'étemit perd des parts de marché que Marti offre des ardoises naturelles venant de Grèce. Le bois ancien est-il très demandé que voilà le «bois chauffé Intemporis» qu'on ne différencie pas de l'ancien bois et depuis ce bois garni les salles des nouveaux établissements à Verbier par exemple. La conjoncture influe naturellement sur un tel commerce. L'entreprise a compté jusqu'à 43 personnes dans les années 1970, elle s'est constituée en holding et gérait 5 sociétés sœurs. Au milieu des années 1980, elle a aussi eu des intérêts à l'étranger. Les grands travaux Le passage du témoin Marti Matériaux SA distribue ses articles dans tout le, du Cha- En 2000 la transmission du flamblais vaudois et valaisan à Montana. beau s'est faite d'une génération à Elle fournit sa clientèle avec la gam- l'autre. L'entreprise s'est concentrée me complète de tous les matériaux sur son métier de base et dispose de construction, du béton aux de deux sociétés pour ses activités briques, des grilles aux explosifs, Marti Matériaux SA et Emonet SA. des isolations au bois, bref, dès qu'il L'entreprise occupe aujourd'hui treny a une construction tout peut se te collaboratrices et collaborateurs. trouver chez Marti Matériaux SA. La crise dans la construction des anaussi des barrages aux autoroutes, nées 1990 est derrière, depuis deux des tunnels aux immeubles qui ont ans la reprise est là et de nouveaux fleuri ces quarante dernières an- investissements ont été possibles notamment dans la logistique, deux camions de livraison, des scies, des tracteurs ont été acquis pour satisfaire le client mais aussi améliorer la gestion des stocks. En 2001 trois nouveaux collaborateurs ont été engagés. Aujourd'hui le fondateur est président d'honneur de sa société. Il est toujours alerte et à 86 ans.il est fier de ce qu'il a entrepris. En 1956 l'entreprise entre dans l'association suisse des marchands de matériaux de construction, deux ans plus tard elle est admise au sein de la Centrale d'achat. Le dynamisme de M. Marti est reconnu sur le plan suisse et de 1970 à 1974 Paul Marti devient le président de cette association. Fidélité S'il fallait d'un mot résumer 50 ans de la vie de Marti Matériaux SA le mot fidélité revient. D'abord la fidélité des clients. Certaines maisons sont depuis les débuts clientes de Marti Matériaux SA, souvent le fils entrepreneur poursuit sa collaboration avec Marti. Les employés eux aussi sont d'une fidélité exemplaire. Ainsi en cette année de jubilé trois employés seront fêtés pour 30 ans d'activité, deux pour 20 ans. Le personnel, compétent, disponible, s'identifie à son entreprise très marqué-par l'esprit du fondateur. On le comprend bien car M. Paul Marti a innové en matière de relations avec son personnel. En 1963 il créait le Fonds de prévoyance en faveur du personnel plus de 20 ans avant la LPP. En 1973 c'est l'institution de la prévoyance complémentaire épargne). Cette fin juin sera période de fête pour une entreprise exemplaire de Martigny. Alors que l'air du temps fait valser les raisons sociales au gré des fusions, reprises, etc., fêter 50 ans pour une entreprise donne à tous un repère sur ce qui est solide, bien construit et bien géré. Admultosannosà l'entreprise Marti. Sur le plan local il s'est engagé en politique et a siégé au Conseil général, aujourd'hui il constate fièrement que sa fille Mme Colette Marti Nydegger est conseillère. Paul Marti, le dynamisme La d e u x i è m e g é n é r a t i o n L'entreprise Marti Matériaux SA est désormais en mains de la deuxième génération, les filles et beaux-fils de M. Marti ont repris le flambeau. Le conseil d'administration a la composition suivante: Président: Michael Hildbrand Vice-président et directeur de Marti Matériaux SA: Jean-Frédéric Nydegger Membre et président d'honneur: Paul Marti. Le président, le directeur et M. Thibaud Beytrison, responsable financier et administratif, forment le comité de direction. Ry De gauche à droite: Jean-Frédéric Nydegger, Paul Marti et Michaël Hildbrand. A MARTI MATERIAUX SA APERITIF DU JUBILE Dans nos locaux Monthey jeudi 27 juin 2002 dès 14 h Martigny vendredi 28 juin 2002 dès 14 h Cordiale invitation à tous nos clients, fournisseurs et amis 1961, le chantier de l'entreprise

6 C o n f é d é r é - J o u r n a l d ' i n f o r m a t i o n du V a l a i s HAUTES ECOLES SPECIALISEES EDITO Le point sur la situation USA - Fagan: la croisade de trop Les sept hautes Écoles spécialisées MES) sont une tâche es- La deuxième attaque de l'avocat plus à des tribunaux ordinaires avocats et de lobby mafieux, ce sentielle de la politique de la Suisse dans les domaines de la américain Fagan contre les deux d'un pays à dire le droit mais à que la politique ne peut décem-- recherche et de la formation. Ce système est un nouvel élé- grandes banques suisses rappel- une cour internationale. ment faire: à savoir ponctionner ment dans le réseau des hautes écoles. Les HES ont été éva- le le scénario de l'affaire des On relèvera à cet égard que les le monde dans la défense des in- luées par la Commission des HES CFHES). Fonds juifs élargi, cette fois, à USA refusent l'autorité d'un tribu- térêts de la plus grande puissan- des institutions bancaires améri- nal pénal international. ce du monde. caine, française, notamment. Qui plus est, les dommages aux Si l'amérique a parfois sauvé la li- populations provoqués par des berté dans le monde, il n'a pas Une des principales tâches de la CHFES est de veiller à ce que l'enseignement, la recherche appliquée et le développement ainsi que les services des HES satisfassent aux critères qualité natio- Montant réclamé: Fr. 80 milliards. entreprises et par la politique hésité, dans la minute qui suivait, naux et internationaux. Cette évaluation poursuivait trois objectifs: La justice américaine va donc de- américaines colossaux: à soutenir les pires dictateurs voir trancher si l'activité de ces d'united Fruit au Guatemala, de pour compenser en dollars efforts 1. mesurer le degré de réalisation des objectifs fixés par le Conseil forum - abonnement,., liens, impressum fédéral; 2. évaluer la qualité des HES dans leur ensemble et individuellement et en dégager les forces et les faiblesses; 3 déterminer le besoin d'agir. sont institutions financières a provo- la chimie en Inde, aux dommages de la veille. qué des dommages auprès de la à la population cubaine, aux en- Il faut arrêter ce processus démoniaque. population noire d'afrique du Sud fants qui meurent en Irak, etc. alors qu'existait un embargo in- Le monde continuera-t-il à voir ternational. les tribunaux américains pour- Dominique Delaloye Il ne s'agit plus de justice mais de suivre par le racket de quelques secrétaire politique, PRD Ce processus d'évaluation à trois niveaux s'est étendu sur toute politique. l'année 2001, aux sept écoles et aux 220 filières d'études. Cette Si une entreprise nuit aux intérêts façon de faire est une première au niveau européen. d'une personne ou d'un groupe La qualité de l'enseignement dispensé dans les écoles est un fac- de personnes, elle doit être pour- teur de succès décisif. Il ressort de l'étude, réalisée selon une pro- suivie et réparer le dommage. cédure reconnue au niveau mondial, que 126 filières ont passé Mais dès lors que cette activité l'examen sans réserve; 67 nécessitent des améliorations et 27 n'est plus régie exclusivement souffrent de déficiences dans l'enseignement, ainsi que de presta- par des règles de droit mais par tions insuffisantes dans les domaines de la recherche appliquée. des décisions politiques ce n'est È CONFtDtRt forum abonnement liens K,J?'* É B3J l'i't ^ T PjtlSlDIVT ^^^^^^^^^J,* LIBÉRIA MARCHE DE L'EMPLOI Le premier paquet d'accords négociations peu après la mise réciproque. C'est oui aux négo- sibilité de s'en défaire ne cor- La Confédération a créé un bilatéraux, nouvel élément de en vigueur des premiers ac- ciations dans l'intérêt du pays respond pas à la notion même site web, la politique extérieure suisse, cords. Du côté suisse, les ob- mais non à la reprise de régle- d'accords bilatéraux telle qu'el- est entré en vigueur le 1 e r juin jectifs sont clairs, après que le mentations qui ne correspon- le a été entendue jusqu'à pré- à l'intention des demandeurs Parlement et les partis en aient dent pas à la sensibilité juri- sent. Une telle adaptation à d'emploi et des employeurs. discuté. dique suisse - en particulier la l'acquis futur sans droit de par- Ce site propose aux chô- Cela a été long. La Suisse C'est oui à la voie bilatérale; protection de la sphère privée. ticipation représente en fait un meurs une large palette d'in- s'est efforcée avec beaucoup faire cavalier seul n'est pas une C'est non aussi à un éventuel tout nouveau niveau d'intégra- formations d'endurance et de diplomatie option sérieuse; en fait l'ue est simple changement d'étiquette. tion ayant des conséquences premières démarches à en- de négocier des accords bila- notre commercial L'obligation de reprendre les sur le droit de référendum. treprendre, les prestations fi- téraux lui permettant d'amélio- principal dont l'importance est acquis futurs de l'ue sans posnous n'avons en ce moment et les brochures existantes. partenaire rer sa position économique >ir>o: impressum POLITIQUE EXTERIEURE T- --^ Fagan : retour à l'expéditeur Soyons r e s p o n s a b l e s itfnfe ; * rjm~j j M p } concernant les nancières, les lois en vigueur extérieure et de renforcer ses pas d'autre choix que de mener Les demandeurs d'emploi y capacités de croissance. Dans sous une forme ou sous une trouveront une banque de l'ensemble, cette nouvelle ou- autre des négociations bilaté- données comprenant plus de verture des marchés représen- rales. La voie de l'isolement est 10'000 emplois vacants, ainsi te une chance de croissance tout aussi illusoire que la mise que des liens vers des ser- que notre pays doit empoigner en route de celles-ci. Nous par- vices de placements et des avec conviction. tons de l'idée que le Conseil fé- offices de l'emploi en Suisse Presque dix ans après l'ouver- déral, l'administration et à l'étranger. ture des négociations y rela- chefs de délégations en sont Pour les employeurs, le site tives, ces accords sont donc convaincus. propose une plate-forme ser- et les entrés en vigueur le 1 e r juin vant à l'annonce des places vacantes et contient d'autres Guido Schommer La Suisse et l'union européenne se retrouvent à la table de informations utiles. Secrétaire général du PRDS L es négociations avec l'ue do/vent se poursuivre CONFtDtRt vous Journal d'information du romand» " ' ^ S e vous P<" ur et a««p Rédaction-Info: Tél

7 C o n f é d é r é - J o u r n a l d ' i n f o r m a t i o n du V a l a i s cantonale forum, abonnement,,, liens, impressum CONFtDËRt VISITE DE L'ONU Suite L'Organisation des Nations Unies naquit officiellement le 24 octobre et les progrès de notre société magnifiquement décrit par notre guide, talentueux et probablement passionné d'histoire et des malheurs de la terre. L'ONU est composée de plusieurs bâtiments abritant de magnifiques salles de conférences techniquement bien équipées, caméras, traductions en 5 langues, etc. La plus grande salle peut accueillir 2000 délégués. On retrouve dans chacune d'elles le symbole des Nations Unies, la couronne d'olivier et la terre vue du pôle nord. Les bâtiments sont composés de matériaux offerts par les pays membres par exemple un sol en marbre d'italie. Les murs sont décorés par des cadeaux offerts par les pays membres, dont un magnifique tapis offert par la Chine. Après cette visite notre petit groupe s'est rendu à Peney près de Genève, au bord du Rhône, afin de prendre un délicieux repas avant de reprendre la route pour le. Ces bâtiments qui surplombent le lac sont entourés de parcs et jardins magnifiquement arborisés. Il est étonnant de rencontrer dans ces parcs des paons qui occupent les lieux depuis la cession des terrains à l'onu par son propriétaire. En effet, celui-ci avait émis quelques vœux dont celui de la présence de paons dans l'enceinte de l'onu; Cette visite a été l'occasion de resserrer les liens. Je ne saurais conclure le récit de cette journée, sans vous dire combien comptent, à mes yeux, outre le côté visite, l'importance et la valeur de ces rencontres qui unissent et permettent des contacts entre retraités, hommes et femmes actifs et élus des différentes communes de notre canton. A bon entendeur... rendez-vous en 2003! Cette visite nous rappelle qu'en 1920 après la Première Guerre mondiale la Société des Nations s'installe à Genève et se préoccupe déjà de la paix dans le monde! Le plus beau bâtiment est sans doute le plus ancien qui date du début des années 40. Il est décoré de fresques caractérisant la paix, la liberté, l'égalité Les participants ont partagé un repas agréable. ED. w Virgile Formation ans d'expérience en formation continue Vous 3es du métier de la gestion, de la comptabilité et/ou du controlling, participez à %*#*? Sëwtet &t CVeX Tu, A3 **" ' ^ ; à l " * 0 0 o ^ p =^/ MARTIGNY 50 ans le 1 er août fflhssev r I «ttiatov "U -T^TA, ne»* n\p\ôme^--ooaoj^r Deut des cours : septembre Des spécialistes des branches principales se tiendront a votre diposifion pour vous renseigner sur ces mé tiers passionnants et plein d'avenir! Virgile formation Oooi MorioBelgio 18 lbooveny Jél 021/ laleml wmf.ùjjfc.t/i énergie P o u i- d e s armoires - en aeier - en al u - en inox - en béton - en fibre de verre C~^7Z2\\JU?l *> Des 11 h le verre de ^e, *^«' a m j t j é vous est offert service...du rotûâme cfe fa /fo/re. asm > l 1, k M 35*. p kl Nos deux députés B. Diserens et E. Caballero. BREVES ECONOMIQUES UBS: création de deux zones de marché en Réseau câblé Internet, regroupement régional Pour mieux répondre aux besoins de sa clientèle et compte tenu de son importante part de marché, UBS SA crée au 1 er juillet deux zones de marché distinctes en, adaptées au découpage linguistique régional. Depuis 25 ans la télévision leurs habitants des services par câble a commencé à multimédias performants. se développer dans la ré- sera le produit gion de Martigny. phare de Synergy Commerce SA et tous les clients audevant le développement ront un seul interlocuteur du câble et des possibilités pour les problèmes de réoffertes, six communes seau TV et Internet. viennent de se regrouper: Bovernier, Charrat, Fully, Ce regroupement sera totamartigny, Martigny-Combe lement opérationnel à la fin et Vernayaz pour offrir à de cette année. Pour la clientèle privée et commerciale, le Haut-Va- lais est désormais placé sous la responsabilité de Jean-Pierre Mathieu, à Brigue, et le romand sous celle de Georges Nendaz, à Sion. Le département du Private Banking du Haut- est dirigé par Martin Roten et celui du Bas- par Patrick Fellay. Ce renforcement du mana- gement souligne l'importance accordée par la banque à sa présence locale et à son souci de proximité de la clientèle. UBS SA est l'un des principaux prestataires de services financiers en où elle emploie plus de 400 personnes. UBS SA A relever au niveau des programmes TV que le programme belge RTBF sera désormais disponible. Ainsi plus de 25'000 habitants ont maintenant un seul répondant pour leur utilisation câblé: Synergy Commerce SA me> ça v-s&

8 Confédéré - Journal d'information du forum g abonnement g liens impressum MARTIGNY DECES Ida Murray, 84 ans, Mollens; François Perrin, 67 ans, Miège; Louis Lovey, 90 ans, Orsières; Alice Perruchoud-Devanthéry, 86 ans, Chalais; André Meyer, 82 ans, Collombey; Maria Crettenand, 49 ans, Collombey; Raymonde Berclaz, 54 ans, Vétroz; Eugénie Vuignier-Mayor, 82 ans, Saint-Martin; Juliette Michellod, 84 ans, Martigny; René Maillard, 71 ans, Orsières; Giuseppe Romano Marzoli, 71 ans, Sion; Gilbert Pillet, 66 ans, Saxon; Albert Zufferey, 68 ans, Chippis; Adrienne Formaz-Biselx, 80 ans, Prassurny; Gérard Solioz, 63 ans, Montana; Emma Alther, Sion; Francesco Auteri, 33 ans, Sommet-desVignes; Roland Thiébaud, 86 ans, Granges. Programme ambitieux à l'alambic L'Alambic a présenté ses choix pour la saison De l'humour avec Brigitte Rosset dans un «One womanshow» sur la préparation d'un mariage et surtout d'une bonne copine qui veut vraiment l'aider. Dans la même veine humoristique François Silvant et son spectacle «Voicinoël.com» et «Les Indécis» dans le 4e volet,... de leur trilogie. Suivront les classiques «Fourberies de Scapin» de Molière par le Théâtre de l'es- quisse de Toulouse largement inspirées de la Commedia dell'arte, «Le livre de ma mère» d'après l'œuvre d'albert Cohen, dit par Gérard Guillaumat, un spectacle qui parle au cœur et aux souvenirs d'enfance. Les textes seront accompagnés en musique par Daniel Bourquin au saxophone et Léon Francioli à la contrebasse. Et pour la dernière de la saison, «Un air de famille» mettant en scène Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bach, comédiens confirmés. Egalement au programme, un spectacle de marionnettes tout lic «A dos d'éléphant», l'épopée d'une marionnette qui s'échappe de son théâtre. La présentation du programme a donné aux deux co-directeurs Corinne Arter et Gabriel Décoppet ainsi qu'au président François Gsponer, l'occasion de remercier tant la Commune de Martigny que les autres mécènes et sponsors, dont la générosité permet d'inviter des artistes de qualité. Le SMJ Semestre Motivation Jeunes) a été chaleureusement remercié pour le travail accompli pour améliorer le confort de la salle. La souscription aux abonnement est ouverte jusqu'au 31 août pour le prix de Fr /Tél PAULA VOYANCE VILLE DE SION Soutien-conseil, 7j/7 MISE AU CONCOURS Fr La Ville de Sion met au concours pour les classes primaires un poste d'animateur d'éducation physique Pour RV Taux d'activité Formation Traitement Entrée en fonction Domiciliation heures par semaine diplôme fédéral I de maître d'éducation physique selon dispositions légales en vigueur 22 août 2002 sur le territoire communal. AGENDA Pétanque Le à la Tsoumaz Mayende-Riddes, concours de pétanque en doublette) dès 9 h 30. Inscriptions: Paroisse protestante Le Triangle de l'amitié, rencontre des Paroisses de Martigny et Saxon, Chamonix Val d'arve et Val d'aoste' à Aoste. Départ à 9 h de la salle de paroisse de Martigny. Déplacement en car. Inscriptions: Concert Le Brass Band 13 Etoiles formation B donnera son concert annuel le à 20 h 30 à la salle de la Biolette à Nendaz sous la direction de Géo-Pierre Moren et Yvan Lagger. Pré sentation: Myriam Besse. Cinéma Le à 20 h 30 à la Belle Usine à Fully: «Le silence des agneaux» et «Hannibal». Réservation: Dow Corinne Arter et Gabriel Décoppet, codirecteurs de l'alambic. -m- SUR 19hà24h fpusfr De bons conseils et la garantie de prix bas! LA REINE DU BOUTHAN EN VALAIS En visite privée en Suisse la reine du Royaume du Bouthan s'est rendue mercredi à Martigny et Sierre dans la cadre de l'année internationale de la montagne 2002 décrétée par l'onu. Elle a été reçue par le président du Conseil d'etat valaisan, M.Thomas Burgener. Auparavant elle s'est entretenue à Martigny avec M. Guy Ducrey, diplomate valaisan en poste en Inde de 1995 à 1999, avec Mme Gabrielle Nanchen, directrice de la Fondation pour le développement durable des régions de montagnes et M.Christian Nanchen, responsable cantonal de la protection de l'enfance. Baisse des prix sur les importations en uro! Commande directe par avec droit d'échange et boutique des occasions! Spécialiste des lave-linge, sèche-linge, réfrigérateurs, congélateurs et cuisinières! Les offres de service manuscrites avec curriculum vitae, photo, copies de diplômes et de certificats doivent être adressées, jusqu'au 28 juin 2002, à la direction des écoles, rue St-Guérin 3, 1950 Sion, où des renseignements complémentaires peuvent être obtenus, tél L'Administration Sion. le 10 juin 2002 NORME Louez aujourd'hui _ I achetez demain \ i fvj /OTRE» u i ENTREPRISE Location par mois 30.- BOSCrtwFH2470 Nouveau lave-linge Bosch! NOVAMATIG TR Le plus avantageux des séchoirs. No art No art Louez aujourd'hui! achetez demain BOSCH SGU 4332 Lave-vaisselle encastrable, dernière technologie, à prix sensationnel! No art /073 blanc/anthracite OsJ )E TRAVAUX PUBLICS LOSINGERSIONSA ' SIÈGC SOCIAL: SION SUCCURSALES: HASSONGEX NlEDERGESTELN Louez aujourd'hui achetez demain NOVAMATIG KS 060-Ra4 Petit réfrigérateur à prix sacrifié! i u k n B d i t KVB 1200 Modèle étroit signé Bauknecht! No art No art LOSINGER No art ES RÈGLES FUST: Garantie de prix bas Un choix immense des tous derniers articles de marque, m stock > Occasions et modèles d'exposition Prolongation de garantie jusqu'à 10 ans Louer au ieu d'acheter «NOUS RÉPARONS MÊME LES APPAREILS QUI N'ONT PAS ÉTÉ ACHETÉS CHEZ NOUS! Mirtlgny: MarcM PAU Roule de FuUy EN VALAIS DEPUIS 1925 Conther EUROFusl Roule Cantonale 2.1 coté de JumtiD Commandez par fax Q ou Internet avec droit d'échange Bcfettul rgl'ccl M90 ^n pgjttlbbi VtYtr Rue du Simpton I I. ta Sdiud) Villeneuve: Centre Rnnera Vltp-EyhoLi: Fuit-Centre. Rie Cantonale 79.vendredi ouverture nocturne jusqu'à 20 H Monlreui: i l'abm. ex Innovalion) LauraStar Pro Le pro du repassage, petit et compact! Et ça fonctionne.

Règlement protocolaire de la République et Canton de Neuchâtel. Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel,

Règlement protocolaire de la République et Canton de Neuchâtel. Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel, Règlement protocolaire de la République et Canton de Neuchâtel Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel, vu la loi sur l'organisation du Conseil d'etat et de l'administration cantonale,

Plus en détail

Information aux médias

Information aux médias Swissca Portfolio Management SA Waisenhausstrasse 2 8023 Zurich Tél. ++41 58 344 49 00 Fax ++41 58 344 49 01 pmg@swissca.ch www.swissca.ch Zurich, le 15 septembre 2004 Information aux médias Une enquête

Plus en détail

F o y e r L a C h a l o u p e C o l l o m b e y RAPPORT D ACTIVITE. Sommaire. 1. Mot du comité. 2. Le comité. 3. Rapport de la direction

F o y e r L a C h a l o u p e C o l l o m b e y RAPPORT D ACTIVITE. Sommaire. 1. Mot du comité. 2. Le comité. 3. Rapport de la direction F o y e r L a C h a l o u p e 1 8 6 8 C o l l o m b e y RAPPORT D ACTIVITE 2010 Sommaire 1. Mot du comité 2. Le comité 3. Rapport de la direction 4. Conclusion 5. Les remerciements 1 1. Mot du Comité Les

Plus en détail

Arrêté du ler septembre 1986

Arrêté du ler septembre 1986 REPUBLIQUE ET CANTON DE GENÈVE DÉPARTEMENT DES FINANCES ET CONTRIBUTIONS AUTORITÉ DE SURVEILLANCE DES FONDATIONS Arrêté du ler septembre 1986 modifiant l'acte constitutif de 1a fondation dite "Fondation

Plus en détail

Saint Barthélémy et Saint-Martin : où les soldes ont lieu à partir du 4 mai.

Saint Barthélémy et Saint-Martin : où les soldes ont lieu à partir du 4 mai. SOLDES Règles applicables aux opérations de soldes dans le e-commerce et le commerce traditionnel sur des marchandises, produits et prestations de services. Les soldes d'hiver 2013 débuteront le mercredi

Plus en détail

COLLOQUE : L'ENGAGEMENT DES MIGRANTS-ES DANS L'ARÈNE POLITIQUE SUISSE

COLLOQUE : L'ENGAGEMENT DES MIGRANTS-ES DANS L'ARÈNE POLITIQUE SUISSE REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département des institutions Bureau de l'intégration des étrangers COLLOQUE : L'ENGAGEMENT DES MIGRANTS-ES DANS L'ARÈNE POLITIQUE SUISSE INITIATIVE GENEVOISE RELATIVE À LA

Plus en détail

Instructions du Conseil fédéral concernant la promotion du plurilinguisme dans l administration fédérale

Instructions du Conseil fédéral concernant la promotion du plurilinguisme dans l administration fédérale Instructions du Conseil fédéral concernant la promotion du plurilinguisme (Instructions concernant le plurilinguisme) du 22 janvier 2003 Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 7 de l ordonnance du 3 juillet

Plus en détail

PREMIERE CONFERENCE MONDIALE DE JUSTICE CONSTITUTIONNELLE LE CAP (AFRIQUE DU SUD) JANVIER 2009

PREMIERE CONFERENCE MONDIALE DE JUSTICE CONSTITUTIONNELLE LE CAP (AFRIQUE DU SUD) JANVIER 2009 PREMIERE CONFERENCE MONDIALE DE JUSTICE CONSTITUTIONNELLE LE CAP (AFRIQUE DU SUD) 23-24 JANVIER 2009 Présentation de l Association des Cours Constitutionnelles ayant en Partage l Usage du Français (ACCPUF)

Plus en détail

Bruno BOURG-BROC. «Les Villes Moyennes françaises, acteurs dynamiques de la coopération décentralisée» pp. 81-85. Ville-Management 6

Bruno BOURG-BROC. «Les Villes Moyennes françaises, acteurs dynamiques de la coopération décentralisée» pp. 81-85. Ville-Management 6 Bruno BOURG-BROC «Les Villes Moyennes françaises, acteurs dynamiques de la coopération décentralisée» pp. 81-85 Ville-Management 6 Les Villes Moyennes françaises, acteurs dynamiques de la coopération décentralisée

Plus en détail

Nouvelle définition et nouvelles conditions d'agrément des entreprises solidaires SYNTHESE EFFECTUEE PAR FRANCE ACTIVE

Nouvelle définition et nouvelles conditions d'agrément des entreprises solidaires SYNTHESE EFFECTUEE PAR FRANCE ACTIVE Nouvelle définition et nouvelles conditions d'agrément des entreprises solidaires L article 81 de la loi de modernisation de l économie en date du 4 août 2008 puis le Décret du 18 mars 2009 ont précisé

Plus en détail

SOCIETES CIVILES IMMOBILIERES

SOCIETES CIVILES IMMOBILIERES 1 / 5 SOCIETES CIVILES IMMOBILIERES 09/08/2016 La société civile immobilière est une forme de société civile dont les opérations sont relatives aux immeubles. Cependant, il ne peut s'agir de toutes les

Plus en détail

COMITE de JUMELAGE. STATUTS modifiés lors de l'assemblée générale extraordinaire réunie le 8 novembre 2004

COMITE de JUMELAGE. STATUTS modifiés lors de l'assemblée générale extraordinaire réunie le 8 novembre 2004 VILLE de PESSAC COMITE de JUMELAGE STATUTS modifiés lors de l'assemblée générale extraordinaire réunie le 8 novembre 2004 ARTICLE 1 : constitution et dénomination Il est constitué une association régie

Plus en détail

STATUTS DE L'ASSOCIATION DE PREFIGURATION ENERGIES COLLECTIVES

STATUTS DE L'ASSOCIATION DE PREFIGURATION ENERGIES COLLECTIVES STATUTS DE L'ASSOCIATION DE PREFIGURATION ENERGIES COLLECTIVES Article 1 Forme Il est créé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 juillet 2001 et le décret du 16

Plus en détail

Économie d Entreprise SOMMAIRE

Économie d Entreprise SOMMAIRE Économie d Entreprise SOMMAIRE Définition de l entreprise Structure de l entreprise Les Fonctions de l entreprise Les Politiques et Stratégies 08/12/07 Présenté par : Patrice LEPISSIER 1 Définition de

Plus en détail

Cockpit de pilotage pour les communes

Cockpit de pilotage pour les communes Cockpit de pilotage pour les communes piloter pour mieux gérer Iris Markwalder, dipl. Administratrice des finances Chef de l Unité francophone de l Office des affaires communales et de l organisation du

Plus en détail

CYCLE DE VIE D UN PRODUIT

CYCLE DE VIE D UN PRODUIT CYCLE DE VIE D UN PRODUIT 1. Un produit présenté dans le commerce peut avoir plusieurs aspects : - Il est vendu tel qu il se présente dans la nature, le produit est à l état brut (ex : un ananas). - le

Plus en détail

Association "Espace Simone de Beauvoir" Statuts

Association Espace Simone de Beauvoir Statuts Association "Espace Simone de Beauvoir" Statuts Titre I - But de l'association Article 1 Il est créé par les présents statuts une association régie conformément à la loi du 1er juillet 1901. Cette association

Plus en détail

Règlement organique du Conseil notarial

Règlement organique du Conseil notarial 13 janvier 1999 Règlement organique du Conseil notarial Etat au 24 mai 2006 Le Conseil notarial, vu l'article 2 du règlement d'exécution de la loi sur le notariat, du 22 décembre 1997 1) ; adopte le présent

Plus en détail

Intervention de Monsieur Edouard COURTIAL, Secrétaire d Etat chargé des Français de l étranger

Intervention de Monsieur Edouard COURTIAL, Secrétaire d Etat chargé des Français de l étranger Intervention de Monsieur Edouard COURTIAL, Secrétaire d Etat chargé des Français de l étranger à l occasion du cinquantième anniversaire du Lycée René-Cassin d Oslo Oslo, 10 octobre 2011 Monsieur le Maire,

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE DE L APCAV DU 3 AOÛT 2016 Présentation du Président de la Commune de Bagnes

ASSEMBLEE GENERALE DE L APCAV DU 3 AOÛT 2016 Présentation du Président de la Commune de Bagnes ASSEMBLEE GENERALE DE L APCAV DU 3 AOÛT 2016 Présentation du Président de la Commune de Bagnes 1. Etat des lieux et possibilités de constructions à Verbier depuis l adoption de la Loi sur les Résidences

Plus en détail

L édito. Romandie Formation, un savoir à vivre

L édito. Romandie Formation, un savoir à vivre Un savoir à vivre. L édito Romandie Formation, un savoir à vivre Romandie Formation, la marque des cours du Centre Patronal, se dote d une nouvelle identité visuelle et de nouvelles ambitions. Les quatre

Plus en détail

Emplois de solidarité

Emplois de solidarité Emplois de solidarité conférence de presse du 7 juillet 2009 18 mois d'expérience 08.07.2009 - Page 1 Bilan EdS François Longchamp, Conseiller d'etat Patrick Schmied, directeur général de l'office cantonal

Plus en détail

Règlement intérieur du Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail. Université Pierre et Marie Curie

Règlement intérieur du Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail. Université Pierre et Marie Curie Règlement intérieur du Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail Université Pierre et Marie Curie Approuvé par le CHSCT le 3 juillet 2012 Vu la loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée,

Plus en détail

[LES DIFFERENTS POUVOIRS] 08 décembre 2013 LE GOUVERNEMENT LECON 7

[LES DIFFERENTS POUVOIRS] 08 décembre 2013 LE GOUVERNEMENT LECON 7 LECON 7 LE GOUVERNEMENT - Définir : gouvernement, ministre avec portefeuille, ministre sans portefeuille, ministre d Etat, ministre délégué, ministre chargé de mission, secrétaire d Etat, conseil des ministres,

Plus en détail

Statuts de l Association EDEN Maroc

Statuts de l Association EDEN Maroc Statuts de l Association EDEN Maroc Chapitre I : Constitution et dénomination Article 1 : Constitution Conformément aux dispositions du Dahir des libertés publiques n 1.58.376 du 15 Novembre 1958, modifié

Plus en détail

ASSOCIATION PARLEMENTAIRE EUROPEENNE STATUTS. Article 1 er Constitution de l Association

ASSOCIATION PARLEMENTAIRE EUROPEENNE STATUTS. Article 1 er Constitution de l Association ASSOCIATION PARLEMENTAIRE EUROPEENNE STATUTS Article 1 er Constitution de l Association Entre toutes les personnes qui adhèrent aux présents statuts, il est formé une Association dénommée : ASSOCIATION

Plus en détail

Section 1 - Listes électorales consulaires

Section 1 - Listes électorales consulaires Article 1 er Loi organique n 76-97 du 31 janvier 1976 relative aux listes électorales consulaires et au vote des Français établis hors de France pour l'élection du Président de la République (Intitulé

Plus en détail

Entrepreneurs sociaux, acteurs ou professionnels de l économie sociale et solidaire du continent Africain : participez au Forum Panafricain de la

Entrepreneurs sociaux, acteurs ou professionnels de l économie sociale et solidaire du continent Africain : participez au Forum Panafricain de la AFRIQUE Entrepreneurs sociaux, acteurs ou professionnels de l économie sociale et solidaire du continent Africain : participez au Forum Panafricain de la Jeun'ESS de Lomé Destination : Lomé, Togo Date

Plus en détail

Ordonnance concernant la reconnaissance de la fidélité, de la formation de base et les départs à la retraite

Ordonnance concernant la reconnaissance de la fidélité, de la formation de base et les départs à la retraite 1 Ordonnance concernant la reconnaissance de la fidélité, de la formation de base et les départs à la retraite du 8 février 2012 Le Conseil d Etat du canton du Valais vu l article 57 alinéa 2 de la Constitution

Plus en détail

Voyage Bruxelles- Strasbourg Classes Européennes

Voyage Bruxelles- Strasbourg Classes Européennes Voyage Bruxelles- Strasbourg Classes Européennes Par Aziliz Pitart Premier jour Le lundi, nous avons passé une journée entière de bus et sommes arrivés à Bruxelles le soir. Nous avons dormi dans l'auberge

Plus en détail

Romandie Formation, un savoir à vivre

Romandie Formation, un savoir à vivre Un savoir à vivre. L édito Romandie Formation, un savoir à vivre Romandie Formation, la marque des cours du Centre Patronal, se dote d une nouvelle identité visuelle et de nouvelles ambitions. Les quatre

Plus en détail

Registre du commerce de Neuchâtel ENTREPRISE INDIVIDUELLE RENSEIGNEMENTS PRATIQUES

Registre du commerce de Neuchâtel ENTREPRISE INDIVIDUELLE RENSEIGNEMENTS PRATIQUES Registre du commerce de Neuchâtel Site Internet : www.ne.ch/rcne ENTREPRISE INDIVIDUELLE RENSEIGNEMENTS PRATIQUES Obligation de s'inscrire au registre du commerce Art. 934 CO 1 Celui qui fait le commerce,

Plus en détail

Quelle est la différence entre un congé de maternité et un congé parental? L'employeur doit il verser un salaire à l'employé durant le congé?

Quelle est la différence entre un congé de maternité et un congé parental? L'employeur doit il verser un salaire à l'employé durant le congé? Congé de maternité Le congé de maternité permet aux mères qui vont donner naissance à un enfant de prendre un congé sans solde sans craindre de perdre leur emploi. Quelle est la différence entre un congé

Plus en détail

Espace rue de Pied de Fond Niort N RNA : W STATUTS modifiés après AG du 12 mai 2016

Espace rue de Pied de Fond Niort N RNA : W STATUTS modifiés après AG du 12 mai 2016 Espace 224 2-4 rue de Pied de Fond - 79000 Niort N RNA : W792004582 STATUTS modifiés après AG du 12 mai 2016 Les membres fondateurs : La Mutuelle Assurance des Commerçants et Industriels de France et des

Plus en détail

REGLEMENT COMMUNAL POUR

REGLEMENT COMMUNAL POUR REGLEMENT COMMUNAL POUR L UTILISATION DES CHEQUES-FAMILLE 1 1. Buts a) Selon décision du Conseil municipal du 18 mai 2009, le présent Règlement régit les modalités de mise en oeuvre des "chèques-famille"

Plus en détail

Pour tous les diplômés : Femmes 47 73% Pour les diplômés en emploi :

Pour tous les diplômés : Femmes 47 73% Pour les diplômés en emploi : Taux de réussite * / taux de réponse : Inscrits : 148 Nb % Diplômés : 105 71% * diplômés occupant un emploi / diplômés présents sur le marché du travail Répondants : 64 61% Recherche 3 A 18 mois A 18 mois

Plus en détail

A.R M.B

A.R M.B Lois 06282 p.1 Arrêté royal organisant l'examen portant sur la culture générale pour l'admission aux établissements d'enseignement artistique supérieur de plein exercice qui organisent un enseignement

Plus en détail

CODE DE PROCÉDURE CIVILE

CODE DE PROCÉDURE CIVILE CODE DE PROCÉDURE CIVILE Chapitre IX : L'autorité parentale (Décret n 81-500 du 12 mai 1981) Section II : L'assistance éducative. Article 1181 Modifié par Décret n 2002-361 du 15 mars 2002 - art. 2 JORF

Plus en détail

REGLEMENT SUR LE DROIT DE CITE COMMUNAL (des 19 avril et 29 novembre 2010)

REGLEMENT SUR LE DROIT DE CITE COMMUNAL (des 19 avril et 29 novembre 2010) REGLEMENT SUR LE DROIT DE CITE COMMUNAL (des 19 avril et 29 novembre 2010) LE CONSEIL GENERAL DE LA VILLE DE FRIBOURG Vu : - la Loi fédérale du 29 septembre 1952 sur l acquisition et la perte de la nationalité

Plus en détail

STATUTS DE L'ASSOCIATION DES ENTRAINEURS DE GALOP TITRE I : DENOMINATION-OBJET-DUREE-SIEGE-ORGANISATION

STATUTS DE L'ASSOCIATION DES ENTRAINEURS DE GALOP TITRE I : DENOMINATION-OBJET-DUREE-SIEGE-ORGANISATION STATUTS DE L'ASSOCIATION DES ENTRAINEURS DE GALOP TITRE I : DENOMINATION-OBJET-DUREE-SIEGE-ORGANISATION ARTICLE 1 Il est constitué, entre toutes les personnes exerçant la profession d entraîneur, une association

Plus en détail

Genève: une agriculture dans un contexte péri-urbain

Genève: une agriculture dans un contexte péri-urbain Genève: une agriculture dans un contexte péri-urbain Terres en Villes 2 juillet 2008 François Erard AgriGenève 1 La Suisse: une confédération de (20 + 6 ½) 26 cantons Surface totale: 4 128 500 ha Surface

Plus en détail

Association «Chats libres» des Hauts Cantons de l Hérault

Association «Chats libres» des Hauts Cantons de l Hérault ARTICLE 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour titre : «Chats

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE URGENCE POUR L HÔPITAL UN LIVRE BLANC POUR ALERTER ET PROPOSER

DOSSIER DE PRESSE URGENCE POUR L HÔPITAL UN LIVRE BLANC POUR ALERTER ET PROPOSER DOSSIER DE PRESSE H URGENCE POUR L HÔPITAL UN LIVRE BLANC POUR ALERTER ET PROPOSER «A travers toutes les pistes explorées jusqu ici pour réformer l hôpital public, le partage de l information est la clé

Plus en détail

du 10 au 23 décembre 2016 Place du Midi & Espace des Remparts

du 10 au 23 décembre 2016 Place du Midi & Espace des Remparts du 10 au 23 décembre 2016 Place du Midi & Espace des Remparts Heures d ouverture : Du lundi au vendredi : Les week-ends : Nocturnes : de 14h00 à 19h30 de 11h00 à 19h30 jusqu à 22h00 1 Histoire L aventure

Plus en détail

Samedi, 3 novembre La gestion d une copropriété

Samedi, 3 novembre La gestion d une copropriété Samedi, 3 novembre 2012 La gestion d une copropriété L autogestion 2 Mettant en vedette Les membres du conseil Daniel Fortier : président - s occupe des communications et des relations publiques Gérald

Plus en détail

ARTICLE PREMIER CONSTITUTION ET DENOMINATION. Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association

ARTICLE PREMIER CONSTITUTION ET DENOMINATION. Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association STATUTS «LES AMIS D ICCARRE» loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901. ARTICLE PREMIER CONSTITUTION ET DENOMINATION Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie

Plus en détail

CAISSE DE PENSIONS POUR LA FONCTION PUBLIQUE DU CANTON DE NEUCHÂTEL 16.011

CAISSE DE PENSIONS POUR LA FONCTION PUBLIQUE DU CANTON DE NEUCHÂTEL 16.011 CAISSE DE PENSIONS POUR LA FONCTION PUBLIQUE DU CANTON DE NEUCHÂTEL 16.011 Rapport du Conseil d'état au Grand Conseil à l'appui d'un projet de loi portant modification de la loi sur la Caisse de pensions

Plus en détail

ELECTION DU GRAND CONSEIL 2017 MEMENTO A L'INTENTION DES PARTIS OU GROUPEMENTS POLITIQUES

ELECTION DU GRAND CONSEIL 2017 MEMENTO A L'INTENTION DES PARTIS OU GROUPEMENTS POLITIQUES Département des finances et des institutions Service des affaires intérieures et communales Departement für Finanzen und Institutionen Dienststelle für innere und kommunale Angelegenheiten ELECTION DU

Plus en détail

Box de Fille, le premier coffret mens(tr)uel féminin 100% personnalisable

Box de Fille, le premier coffret mens(tr)uel féminin 100% personnalisable Box de Fille, le premier coffret mens(tr)uel féminin 100% personnalisable Les box sont très tendances : recevoir une fois par mois un coffret de produits qui nous sont entièrement dédiés est très plaisant.

Plus en détail

STATUTS CONSTITUTIFS DE L'ASSOCIATION UDELCIM. Union pour la Défense de l Egalité et Liberté de Circuler Motorisé * * *

STATUTS CONSTITUTIFS DE L'ASSOCIATION UDELCIM. Union pour la Défense de l Egalité et Liberté de Circuler Motorisé * * * STATUTS CONSTITUTIFS DE L'ASSOCIATION UDELCIM Union pour la Défense de l Egalité et Liberté de Circuler Motorisé * * * Association régie par la loi du 1er juillet 1901 et par le décret du 16 août 1901

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE HYGIENE, SECURITE ET CONDITIONS DE TRAVAIL DE L AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS A L ETRANGER

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE HYGIENE, SECURITE ET CONDITIONS DE TRAVAIL DE L AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS A L ETRANGER Secrétariat général REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE HYGIENE, SECURITE ET CONDITIONS DE TRAVAIL DE L AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS A L ETRANGER Présenté au CHSCT réuni le 12 mai 2016 pour approbation.

Plus en détail

LES AMIS RECYCLEURS STATUTS

LES AMIS RECYCLEURS STATUTS LES AMIS RECYCLEURS STATUTS ARTICLE 1 Constitution 1.1 Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour

Plus en détail

La Révision de la Directive des Comités d'entreprise Européens

La Révision de la Directive des Comités d'entreprise Européens SPEECH/08/320 Vladimír ŠPIDLA Membre de la Commission européenne chargé de l Emploi, des Affaires sociales et de l Egalité des chances La Révision de la Directive des Comités d'entreprise Européens Conférence

Plus en détail

REGLEMENT D'IMPÔT de la commune municipale de Courrendlin

REGLEMENT D'IMPÔT de la commune municipale de Courrendlin REGLEMENT D IMPOT REGLEMENT D'IMPÔT de la commune municipale de Courrendlin La commune municipale de Courrendlin vu la Loi sur les communes du 9 novembre 978 ; - vu la Loi d'impôt du 6 mai 988 (LI) ; -

Plus en détail

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Allocution à l occasion de la signature de partenariats Défense Mobilité et Entreprises

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Allocution à l occasion de la signature de partenariats Défense Mobilité et Entreprises MINISTÈRE DE LA DÉFENSE M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense Allocution à l occasion de la signature de partenariats Défense Mobilité et Entreprises A Paris, mercredi 3 juillet 2013 Seul le prononcé

Plus en détail

DISCOURS DU 1er MAI 2013

DISCOURS DU 1er MAI 2013 DISCOURS DU 1er MAI 2013 Mesdames, Messieurs, Mes chers concitoyens, Il me revient l'honneur en ouverture de cette cérémonie, en tant que Maire représentant tous les Villeneuvois, de vous souhaiter la

Plus en détail

CME : Pour combien d années sont élus les conseillers? M. le Maire : Ils sont élus pour 6 ans.

CME : Pour combien d années sont élus les conseillers? M. le Maire : Ils sont élus pour 6 ans. Interview de M. le Maire CME : Bonjour M. le Maire. Merci beaucoup de nous accueillir à la mairie. Nous avons préparé quelques questions à vous poser pour essayer de mieux comprendre le fonctionnement

Plus en détail

MATURITÉ PROFESSIONNELLE

MATURITÉ PROFESSIONNELLE MATURITÉ PROFESSIONNELLE technique (MPT) La maturité professionnelle complète une formation par apprentissage, afin de permettre l accès aux niveaux supérieurs de formation. Il existe différentes orientations

Plus en détail

C'est avec grand plaisir que je prends la parole à l'occasion de l'ouverture de ce 4 ème Forum des soins infirmiers.

C'est avec grand plaisir que je prends la parole à l'occasion de l'ouverture de ce 4 ème Forum des soins infirmiers. Page 1/6 Monsieur le président de la Fondation pour la promotion des soins infirmiers (FPSI), Madame la présidente de l'association suisse des infirmières et infirmiers (ASI), Mesdames et Messieurs, C'est

Plus en détail

Code de déontologie de l organisation policière vaudoise

Code de déontologie de l organisation policière vaudoise Code de déontologie de l organisation policière vaudoise LE CONSEIL CANTONAL DE SECURITE vu la Loi du 13 septembre 2011 sur l'organisation policière vaudoise vu le préavis de la Direction opérationnelle

Plus en détail

Titre LETTRE AUX INSTITUTIONS DE L ASSURANCE CHOMAGE N INCIDENCES DE LA RÉFORME RELATIVE À LA LICENCE D'ENTREPRENEUR DE SPECTACLE

Titre LETTRE AUX INSTITUTIONS DE L ASSURANCE CHOMAGE N INCIDENCES DE LA RÉFORME RELATIVE À LA LICENCE D'ENTREPRENEUR DE SPECTACLE Titre LETTRE AUX INSTITUTIONS DE L ASSURANCE CHOMAGE N Objet Origine INCIDENCES DE LA RÉFORME RELATIVE À LA LICENCE D'ENTREPRENEUR DE SPECTACLE Direction des Affaires Juridiques INSI0096 RESUME La loi

Plus en détail

Les nouveautés pour le Service Civique

Les nouveautés pour le Service Civique LOI EGALITE ET CITOYENNETE : Les nouveautés pour le Service Civique I. Les nouvelles structures éligibles La loi Egalité et Citoyenneté élargit les possibilités d agrément de service civique : aux organismes

Plus en détail

ADAPTATION DU DROIT DES SOCIÉTÉS AU DROIT COMMUNAUTAIRE

ADAPTATION DU DROIT DES SOCIÉTÉS AU DROIT COMMUNAUTAIRE N 106 - MARCHES n 28 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 9 septembre 2008 ISSN 1769-4000 ADAPTATION DU DROIT DES SOCIÉTÉS AU DROIT COMMUNAUTAIRE L essentiel La loi n 2008-649 du 3 juillet 2008

Plus en détail

PROGRAMME QUÉBEC/ÎLE-DU-PRINCE-ÉDOUARD D'ÉCHANGE D'EMPLOIS D'ÉTÉ POUR ÉTUDIANT(E)S DE NIVEAU UNIVERSITAIRE CADRE DE RÉFÉRENCE

PROGRAMME QUÉBEC/ÎLE-DU-PRINCE-ÉDOUARD D'ÉCHANGE D'EMPLOIS D'ÉTÉ POUR ÉTUDIANT(E)S DE NIVEAU UNIVERSITAIRE CADRE DE RÉFÉRENCE PROGRAMME QUÉBEC/ÎLE-DU-PRINCE-ÉDOUARD D'ÉCHANGE D'EMPLOIS D'ÉTÉ POUR ÉTUDIANT(E)S DE NIVEAU UNIVERSITAIRE CADRE DE RÉFÉRENCE TABLE DES MATIÈRES A) OBJECTIFS... 1 B) DÉFINITIONS... 1 C) LIGNES DIRECTRICES...

Plus en détail

Chapitre V : Les opérations de la gestion

Chapitre V : Les opérations de la gestion Chapitre V : Les opérations de la gestion Contrôler / évaluer = mettre en place un système d'informations. Est-ce qu'on produit ou on détruit? La perspective économique est différente de la perspective

Plus en détail

STATUTS ASSOCIATION LOI 1901 «LES LAURIERS» PRL LA CARABASSE. Chez M. Jean-Luc Van Craeyenest 12 Impasse du Villaret Mende

STATUTS ASSOCIATION LOI 1901 «LES LAURIERS» PRL LA CARABASSE. Chez M. Jean-Luc Van Craeyenest 12 Impasse du Villaret Mende STATUTS ASSOCIATION LOI 1901 «LES LAURIERS» PRL LA CARABASSE Chez M. Jean-Luc Van Craeyenest 12 Impasse du Villaret 48000 Mende ARTICLE 1 L'Association, régie par la Loi du 1er Juillet 1901 et le Décret

Plus en détail

LETTRE DU MOIS. MISE EN ŒUVRE DU NOUVEAU DROIT COMPTABLE (suite)

LETTRE DU MOIS. MISE EN ŒUVRE DU NOUVEAU DROIT COMPTABLE (suite) Décembre 2015 LETTRE DU MOIS MISE EN ŒUVRE DU NOUVEAU DROIT COMPTABLE (suite) La fin de l année 2015 approche. Début 2016, il faudra établir les premiers comptes selon les dispositions du nouveau droit

Plus en détail

1. Le reclassement. 2. Le projet de réforme fiscale. 4. Circulaire relative aux stocks options. 5. Les tantièmes et la TVA

1. Le reclassement. 2. Le projet de réforme fiscale. 4. Circulaire relative aux stocks options. 5. Les tantièmes et la TVA Avril 2016 SOMMAIRE 1. Le reclassement 2. Le projet de réforme fiscale 3. Baisse des taux de cotisation et point sur l indexation 4. Circulaire relative aux stocks options 5. Les tantièmes et la TVA 6.

Plus en détail

Protéger efficacement et humainement

Protéger efficacement et humainement Protéger efficacement et humainement les personnes en fuite Position de la Fédération des Églises protestantes de Suisse sur le référendum «Halte aux durcissements non à la révision de la loi sur l asile»

Plus en détail

RÉVISION DES STATUTS DÉPOSÉS LE 25/05/2008

RÉVISION DES STATUTS DÉPOSÉS LE 25/05/2008 RÉVISION DES STATUTS DÉPOSÉS LE 25/05/2008 Titre 1 er Constitution, objet, siège, ressources Article Ier : Constitution, dénomination, durée il est fondé entre les adhérents aux présents une Association

Plus en détail

SESSION ANNUELLE 2016 DE LA CONFERENCE PARLEMENTAIRE SUR L OMC INFORMATIONS PRATIQUES

SESSION ANNUELLE 2016 DE LA CONFERENCE PARLEMENTAIRE SUR L OMC INFORMATIONS PRATIQUES SESSION ANNUELLE 2016 DE LA CONFERENCE PARLEMENTAIRE SUR L OMC INFORMATIONS PRATIQUES Genève, 13-14 juin 2016 SESSION ANNUELLE 2016 DE LA CONFERENCE PARLEMENTAIRE SUR L OMC INFORMATIONS PRATIQUES Table

Plus en détail

Une centrale à 19 millions

Une centrale à 19 millions 13/02/2016 MARTIGNY L Hôpital du Valais a commencé à construire sa nouvelle stérilisation centrale dans la zone industrielle octodurienne. Plusieurs entreprises de la région apportent leur pierre à l édifice.

Plus en détail

Déclaration pour le prélèvement de l'impôt à la source Année 2017 Exemples correspondant à une situation personnelle

Déclaration pour le prélèvement de l'impôt à la source Année 2017 Exemples correspondant à une situation personnelle Déclaration pour le prélèvement de l'impôt à la source Année 2017 Exemples correspondant à une situation personnelle Table des matières 1 CONTRIBUABLES RESIDENT A GENEVE... 1 1.1 COUPLE, L'UN TRAVAILLE

Plus en détail

Visite de M. Michel Vauzelle, député, président de la région PACA, chargé d une mission sur la Méditerranée (16-19 juin 2013) DOSSIER DE PRESSE

Visite de M. Michel Vauzelle, député, président de la région PACA, chargé d une mission sur la Méditerranée (16-19 juin 2013) DOSSIER DE PRESSE Ambassade de France au Maroc Service de Presse et de communication Visite de M. Michel Vauzelle, député, président de la région PACA, chargé d une mission sur la Méditerranée (16-19 juin 2013) DOSSIER

Plus en détail

GRILLE DE COMPÉTENCES DE L UNIVERSITÉ MCGILL POUR LE «GROUPE M»

GRILLE DE COMPÉTENCES DE L UNIVERSITÉ MCGILL POUR LE «GROUPE M» COMPÉTENCE COMPORTEMENTALE DEGRÉ DE MAÎTRISE A DEGRÉ DE MAÎTRISE B DEGRÉ DE MAÎTRISE C DEGRÉ DE MAÎTRISE D LA CAPACITÉ D ADAPTATION AU CHANGEMENT Être ouvert au et aux améliorations pour faire avancer

Plus en détail

Ordonnance concernant la protection de l'enfant et de l'adulte

Ordonnance concernant la protection de l'enfant et de l'adulte Ordonnance concernant la protection de l'enfant et de l'adulte du 11 décembre 01 Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu la loi du 3 mai 01 sur l'organisation de la protection de l'enfant

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 FAUTE DE GESTION ET RESPONSABILITÉ POUR INSUFFISANCE D'ACTIF

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 FAUTE DE GESTION ET RESPONSABILITÉ POUR INSUFFISANCE D'ACTIF FAUTE DE GESTION ET RESPONSABILITÉ POUR INSUFFISANCE D'ACTIF Procédures collectives : la responsabilité pour insuffisance d'actif Introduction Avant l'ordonnance du 18 décembre 2008, il existait deux types

Plus en détail

Association loi 1901 déclarée en préfecture du Nord sous le N

Association loi 1901 déclarée en préfecture du Nord sous le N Edition du 8 avril 2016 Page 1 LES COPAINS D ABORD ASSOCIATION DE RANDONNEE PEDESTRE Statuts Association loi 1901 déclarée en préfecture du Nord sous le N 0595039231 affiliée à la Fédération Française

Plus en détail

Responsable technique des projets et Responsable du Service Marchés publics

Responsable technique des projets et Responsable du Service Marchés publics Responsable technique des projets et Responsable du Service Marchés publics Emploi (35H) attaché à la Direction Générale des Services Catégorie A ou B non titulaire CDD 1 an FINALITE DU POSTE / MISSION

Plus en détail

Règle du calendrier de conservation - 09.Information et communications

Règle du calendrier de conservation - 09.Information et communications RÈGLE TITRE Règle du calendrier de conservation - 09.Information et communications 09.01 Identification de l'université Documents relatifs à la conception, la définition et la modification de toute forme

Plus en détail

STATUTS DE L'ASSOCIATION MEDIAGORA PARIS TITRE I. DÉNOMINATION, SIÈGE SOCIAL, BUT, DURÉE, RESSOURCES

STATUTS DE L'ASSOCIATION MEDIAGORA PARIS TITRE I. DÉNOMINATION, SIÈGE SOCIAL, BUT, DURÉE, RESSOURCES STATUTS DE L'ASSOCIATION MEDIAGORA PARIS TITRE I. DÉNOMINATION, SIÈGE SOCIAL, BUT, DURÉE, RESSOURCES ARTICLE 1 DÉNOMINATION II a été fondé le 4 novembre 1997 entre les adhérents aux précédents statuts

Plus en détail

LETTRE D'INFORMATIONS AU CE QUE PEUT DEMANDER LE COMITÉ D'ENTREPRISE EN DECEMBRE?

LETTRE D'INFORMATIONS AU CE QUE PEUT DEMANDER LE COMITÉ D'ENTREPRISE EN DECEMBRE? LETTRE D'INFORMATIONS AU CE QUE PEUT DEMANDER LE COMITÉ D'ENTREPRISE EN DECEMBRE? Au mois de décembre le CE peut demander à être consulté sur plusieurs points : - sur le plan de formation pour l'année

Plus en détail

CADRE D EMPLOIS DES TECHNICIENS (Décret n du 9 novembre 2010)

CADRE D EMPLOIS DES TECHNICIENS (Décret n du 9 novembre 2010) Missions Fédération Autonome de la Fonction Publique Territoriale CADRE D EMPLOIS DES TECHNICIENS (Décret n 2010-1357 du 9 novembre 2010) Les techniciens territoriaux constituent un cadre d'emplois technique

Plus en détail

Statuts. de l association déclarée par application de la loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août Dénommée LE MOULIN DE BRISÉ

Statuts. de l association déclarée par application de la loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août Dénommée LE MOULIN DE BRISÉ . Statuts de l association déclarée par application de la loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901 Dénommée LE MOULIN DE BRISÉ.. Article 1 - Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux

Plus en détail

D UN MUR A L AUTRE : QUEL RÔLE POUR LA FRANCE ET L ALLEMAGNE DANS LA CONSTRUCTION D UNE NOUVELLE EUROPE? sous le haut patronage de Nicole Fontaine

D UN MUR A L AUTRE : QUEL RÔLE POUR LA FRANCE ET L ALLEMAGNE DANS LA CONSTRUCTION D UNE NOUVELLE EUROPE? sous le haut patronage de Nicole Fontaine D UN MUR A L AUTRE : QUEL RÔLE POUR LA FRANCE ET L ALLEMAGNE DANS LA CONSTRUCTION D UNE NOUVELLE EUROPE? sous le haut patronage de Nicole Fontaine ancienne présidente du Parlement européen Jeudi 10 novembre

Plus en détail

ASSOCIATION : LE SOURIRE DE MARCIA. Statuts corrigés lors de l assemblée générale du 25 mai TITRE I : CONSTITUTION OBJET SIEGE SOCIAL DUREE

ASSOCIATION : LE SOURIRE DE MARCIA. Statuts corrigés lors de l assemblée générale du 25 mai TITRE I : CONSTITUTION OBJET SIEGE SOCIAL DUREE ASSOCIATION : LE SOURIRE DE MARCIA Statuts corrigés lors de l assemblée générale du 25 mai 2016. TITRE I : CONSTITUTION OBJET SIEGE SOCIAL DUREE Article 1er : Constitution et dénomination Il est fondé

Plus en détail

Actualité des marchés publics

Actualité des marchés publics Lettre d actualité 1 n 4 2013 Actualité des marchés publics Sommaire : 1. De nouveaux seuils à partir du 1 er janvier 2014. 2. Un nouveau directeur des affaires juridiques à Bercy. 3. Innovation et troisième

Plus en détail

Révision de la loi sur la nationalité (LN) Procédure de consultation Questionnaire Remarque

Révision de la loi sur la nationalité (LN) Procédure de consultation Questionnaire Remarque Département fédéral de justice et police DFJP Révision de la loi sur la nationalité (LN) Procédure de consultation Berne, le 16.12.2009 Questionnaire Remarque : Les remarques d ordre général peuvent être

Plus en détail

ASSOCIATION ROMANDE CIAO STATUTS

ASSOCIATION ROMANDE CIAO STATUTS ASSOCIATION ROMANDE CIAO STATUTS 1.- CONSTITUTION L'Association romande CIAO est constituée pour une durée indéterminée sous la forme d'une association régie par les articles 60 et ss. du Code Civil suisse.

Plus en détail

Statuts de l'association " Club Utilisateurs Chorus» TITRE I Constitution - Objet - Siège social Durée

Statuts de l'association  Club Utilisateurs Chorus» TITRE I Constitution - Objet - Siège social Durée Statuts de l'association " Club Utilisateurs Chorus» TITRE I Constitution - Objet - Siège social Durée Art. 1 Constitution Il est créé entre toutes les personnes physiques et/ou morales qui adhèrent aux

Plus en détail

Accord du 16 novembre 2010 relatif à la création de l'association paritaire de gestion des moyens de HCR Prévoyance et HCR Santé

Accord du 16 novembre 2010 relatif à la création de l'association paritaire de gestion des moyens de HCR Prévoyance et HCR Santé Page 1 sur 5 Accord du 16 novembre 2010 relatif à la création de l'association paritaire de gestion des moyens de HCR Prévoyance et HCR Santé Préambule Champ d'application Article 1er Les dispositions

Plus en détail

Le CAC vu de Nouillorque. Le Brexit J-5 Les japonais rapatrient massivement leurs capitaux de l Europe, Chute de l euro-yen de 3%

Le CAC vu de Nouillorque. Le Brexit J-5 Les japonais rapatrient massivement leurs capitaux de l Europe, Chute de l euro-yen de 3% Le CAC vu de Nouillorque (Sem 25, 17 juin 16) Hemve 31 Le bulletin hebdomadaire, sur votre site http://hemve.eklablog.com/ Le Brexit J-5 Les japonais rapatrient massivement leurs capitaux de l Europe,

Plus en détail

A. Nom du bureau de change Le cas échéant, veuillez mentionner également la raison sociale (qui doit être reprise dans les statuts!).

A. Nom du bureau de change Le cas échéant, veuillez mentionner également la raison sociale (qui doit être reprise dans les statuts!). SCHEMA TYPE DU DOSSIER D ENREGISTREMENT Introduction Vous trouverez ci-après un aperçu des informations qu'un bureau de change doit, en application de l'article 3, alinéa 1er, de l'arrêté royal du 27 décembre

Plus en détail

STATUTS. Retraite Sportive de Breuillet et de sa Région. Siège Social : Mairie de Breuillet 42 Grande Rue Breuillet

STATUTS. Retraite Sportive de Breuillet et de sa Région. Siège Social : Mairie de Breuillet 42 Grande Rue Breuillet 1 Retraite Sportive de Breuillet et de sa Région Siège Social : Mairie de Breuillet 42 Grande Rue 91650 Breuillet STATUTS PRESIDENTE Marie JACQUEMIN Lot 31 10 route de St Cheron 91650 BREUILLET 06.12.23.21.33

Plus en détail

Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail de l'académie de Nancy-Metz

Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail de l'académie de Nancy-Metz ACADEMIE DE NANCY-METZ Secrétariat des commissions DOS3 Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail de l'académie de Nancy-Metz Article 1er - Le présent règlement

Plus en détail

Marché Public de Prestations Intellectuelles. Acte d Engagement (A.E.)

Marché Public de Prestations Intellectuelles. Acte d Engagement (A.E.) Marché Public de Prestations Intellectuelles Acte d Engagement (A.E.) Personne publique Monsieur Pierre Blévin Maire de Mézières sur seine Place du Commandant Grimblot 78970 MEZIERES-SUR-SEINE Objet de

Plus en détail

Compte rendu de la réunion du 17 mars 2016

Compte rendu de la réunion du 17 mars 2016 Numéro 47 MARS 2016 Compte rendu de la réunion du 17 mars 2016 1) LE MOT DU PRESIDENT DE PARFER La période actuelle est, semble-t-il, difficile pour les projets à moyen ou long terme et en particulier

Plus en détail

1 er janvier. Valables dès le. Personnes assujetties. Prestations imposables

1 er janvier. Valables dès le. Personnes assujetties. Prestations imposables Instructions concernant l'imposition à la source des prestations de prévoyance versées par des institutions de droit privé ou de droit public à des personnes qui ne sont ni domiciliées ni en séjour en

Plus en détail

CONSTRUCTEURS DE MAISONS INDIVIDUELLES

CONSTRUCTEURS DE MAISONS INDIVIDUELLES CONSTRUCTEURS DE MAISONS INDIVIDUELLES Demande d'étude Garanties Technique Garanties Financières Garanties paiement des ST Montant Taux demandé RENSEIGNEMENTS GENERAUX RAISON SOCIALE Date de création N

Plus en détail

PRÉFET DU GARD NOTICE D INFORMATION SUR LA MÉDAILLE D HONNEUR AGRICOLE

PRÉFET DU GARD NOTICE D INFORMATION SUR LA MÉDAILLE D HONNEUR AGRICOLE PRÉFET DU GARD NOTICE D INFORMATION SUR LA MÉDAILLE D HONNEUR AGRICOLE DANS LAQUELLE SONT INCLUSES LES PRINCIPALES DISPOSITIONS DU DÉCRET DU 11 DECEMBRE 1984 MODIFIÉ PAR LE DÉCRET DU 23 AOUT 2001 (JO du

Plus en détail