Le rapport de gestion. Sommaire du rapport de gestion

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le rapport de gestion. Sommaire du rapport de gestion"

Transcription

1 RAPPORT SEMESTRIEL R APPORT SEMESTRIEL 2005

2

3 Sommaire du rapport de gestion Evolution de l activité Influence des normes IFRS Evolution des données financières consolidées Faits marquants du premier semestre 2005 Perspectives Evènements postérieurs à la clôture le rapport de gestion 501 Le rapport de gestion Rapport Semestriel 2005 Inter Parfums

4 1 Evolution de l activité La dynamique observée en fin d année 2004 s est confirmée au cours du premier semestre 2005 : le chiffre d affaires consolidé a atteint 91,2 millions d euros, en hausse de 31,8 % à taux de change courants et de 35,1 % à taux de change constants par rapport au premier semestre En millions d euros 1 er Sem 1 er Sem Burberry 54,4 61,7 S.T. Dupont 5,1 4,2 Paul Smith 5,0 6,5 Christian Lacroix 2,4 1,0 Celine 0,8 1,4 Nickel 0,5 1,6 Lanvin - 13,2 Autres 1,0 1,5 Total 69,2 91,2 les parfums Burberry (67,7 % des ventes totales) ont poursuivi leur croissance (+ 13,5 %), qui traduit les effets positifs de la nouvelle organisation opérationnelle ; les parfums Lanvin, qui représentent désormais plus de 14 % de l activité totale du groupe, ont fait preuve d un grand dynamisme en dépassant les objectifs avec un chiffre d affaires de 13,2 millions d euros ; les parfums Paul Smith ont confirmé les performances de l année précédente (+ 30 %), grâce aux bons résultats de la ligne Paul Smith London. L Amérique du Nord (en dépit d un effet devise défavorable), la France et l Asie affichent des taux de croissance supérieurs à 40 % par rapport au premier semestre 2004 tandis que l Europe de l Ouest renforce ses positions acquises au cours des dernières années. 2 Influence des normes IFRS Les comptes consolidés de la société sont présentés suivant le référentiel international IFRS pour le 30 juin 2005 ainsi que pour les rappels au 30 juin 2004 et au 31 décembre Les comptes semestriels ont été établis également en conformité avec les règles de présentation définies par la recommandation R du Conseil National de la Comptabilité sur les comptes intermédiaires. En 2004, l application de ces normes IFRS sur les comptes consolidés de la société n a pas eu d impact significatif ni sur le résultat ni sur la situation nette consolidés (voir annexe aux comptes consolidés). 3 Evolution des données consolidées normes IFRS Chiffres audités 1 er Sem 1 er Sem en millions d euros Des résultats supérieurs au budget Grâce aux mesures prises dans le cadre de la nouvelle organisation opérationnelle (centralisation des budgets publicitaires à Paris, augmentations corrélatives des prix de facturation vers les distributeurs, ajustement des dépenses promotionnelles notamment) et à une gestion stricte des dépenses, la marge opérationnelle du premier semestre 2005 atteint 14,1 %. Ce niveau élevé, malgré une augmentation significative des redevances (+ 146 %) et des dépenses de marketing et de publicité (+ 81 %) sur la période, est supérieur aux dernières prévisions et proche des meilleures performances historiques de la société. La marge nette présente une évolution similaire pour atteindre 9 %. 3.2 Une structure financière solide La structure du bilan consolidé au 30 juin 2005 fait apparaître en particulier, des capitaux propres de 90 millions d euros, des dettes financières limitées à 13,7 millions d euros (financement de la licence Lanvin) et une trésorerie nette largement excédentaire de 17,4 millions d euros. 4 Faits marquants du premier semestre 2005 Deux nouveaux départements opérationnels en charge du développement produit, du marketing et de la distribution internationale ont vu le jour en mars 2005 : le département Burberry Fragrances, exclusivement consacré à la marque Burberry ; le département Luxe & Fashion, dédié aux marques Lanvin, Paul Smith, S.T. Dupont, Christian Lacroix et Celine. 5 Perspectives La fin de l année 2005 sera marquée par les lancements de lignes majeures sous les marques Christian Lacroix (Tumulte) et Lanvin (Arpège pour Homme), soutenus par des moyens publicitaires significatifs. Cette période sera également consacrée à la préparation des nombreux projets prévus pour l année Evènements postérieurs à la clôture La société a procédé, le 18 juillet 2005, à une augmentation de capital par attribution d actions gratuites à raison d une action nouvelle pour dix actions anciennes portant ainsi le nombre de titres composant le capital à titres. Chiffre d affaires 69,2 91, % Marge brute 36,1 52, % % chiffre d affaires 52,2 % 57,9 % Résultat opérationnel 13,0 12,9-1 % % chiffre d affaires 18,8 % 14,1 % Résultat net part du groupe 8,3 8,2-1 % % chiffre d affaires 12,0 % 9,0 %

5 Sommaire des comptes consolidés Compte de résultat consolidé Bilan consolidé Tableau de variation des capitaux propres Tableau de variation de trésorerie consolidée les comptes consolidés Les comptes consolidés Rapport Semestriel 2005 Inter Parfums

6 1 Compte de résultat consolidé En milliers d euros 1 er Sem er Sem 2005 Chiffre d affaires Coût des ventes (33 032) (38 390) Marge brute % du chiffre d affaires 52,2 % 57,9 % Charges commerciales (19 650) (36 230) Charges administratives (3 496) (3 667) Résultat opérationnel % du chiffre d affaires 18,8 % 14,1 % Résultat financier (142) (211) Résultat avant impôts % du chiffre d affaires 18,3 % 13,9 % Impôts sur les bénéfices (4 589) (4 530) % du résultat avant impôts 36,3 % 35,8 % Résultat net % du chiffre d affaires 11,9 % 8,9 % Part des intérêts minoritaires Résultat net part du groupe % du chiffre d affaires 12,0 % 9,0 % Résultat net par action (1) 1,94 0,94 Résultat net dilué par action (1) 1,87 0,92 (1) Eléments non comparables d une année sur l autre compte tenu de l attribution d actions gratuites intervenue en octobre

7 2 Bilan consolidé Actif - En milliers d euros 31/12/04 30/06/05 Actifs non courants Marques et autres immobilisations incorporelles Dépréciations et amortissements (7 730) (8 775) Net Ecart d acquisition Immobilisations corporelles Dépréciations et amortissements (2 916) (3 328) Net Immobilisations financières Impôts différés actifs Total actifs non courants Actifs courants Stocks et en-cours Clients et comptes rattachés Impôts sur les sociétés Autres créances Titres de placement Disponibilités Total actifs courants Total actifs Passif - En milliers d euros 31/12/04 30/06/05 Capitaux propres 5 Intérêts minoritaires Capital Primes d émission Réserves Résultat de l exercice Capitaux propres part du groupe Total capitaux propres Passifs non courants Provisions pour risques et charges Emprunts et dettes financières à plus d un an Impôts différés passifs Total passifs non courants Passifs courants Fournisseurs et comptes rattachés Emprunt et dettes financières à moins d un an Impôts sur les résultats Concours bancaires Autres dettes Total passifs courants Total capitaux propres et passifs Les comptes consolidés Rapport Semestriel 2005 Inter Parfums

8 3 Tableau de variation des capitaux propres 3.1 Variation des capitaux propres part du groupe En Nombre Capital Primes Réserves Total milliers d actions et Capitaux d euros Résultats Propres Au 31 décembre Attribution d actions gratuites (9 950) (2 898) - Conversion d options de souscription d actions Résultat net de l exercice Dividende 2003 versé en (2 562) (2 562) Actions propres (16 501) - - (333) (333) Coût des programmes de stocks options Variation de juste valeur des instruments financiers Au 31 décembre Conversion d options de souscription d actions Résultat net semestriel Dividende 2004 versé en (3 221) (3 221) Actions propres Coût des programmes de stocks options Variation de juste valeur des instruments financiers (147) (147) Au 30 juin Variation des intérêts minoritaires En Réserves Résultats Total milliers Intérêts d euros Minoritaires Au 31 décembre 2003 Entrée de périmètre Résultat des minoritaires de l exercice (211) (211) Au 31 décembre (211) Résultat des minoritaires semestriel (75) (75) Au 30 juin (286)

9 4 Tableau de variation de trésorerie consolidée En milliers d euros 31/12/04 30/06/05 Opérations d exploitation Résultat net Amortissements et provisions pour dépréciation Variation des impôts différés (267) (185) Plus ou moins-values sur cession d actif (154) (24) Coût de l endettement financier net Charge d impôt de la période Capacité d autofinancement générée par l activité Intérêts financiers payés (390) (390) Impôts payés (9 225) (4 250) Capacité d autofinancement après intérêts financiers et impôts Variation des stocks et en-cours (1 795) (3 568) Variation des créances clients et comptes rattachés (8 699) (7 289) Variation des autres créances 458 (821) Variation des fournisseurs et comptes rattachés (13 451) Variation des autres dettes (1 192) Variation du besoin en fonds de roulement d exploitation (21 062) (1 589) Flux net lié aux opérations d exploitation (3 930) Opérations d investissement Acquisitions d immobilisations incorporelles (19 053) (217) Acquisitions d immobilisations corporelles (2 200) (1 111) Incidence des variations de périmètres (3 873) - Variation des immobilisations financières (53) (6) Flux net lié aux opérations d investissement (25 179) (1 334) 5 Flux net lié aux opérations de financement (4 386) Opérations de financement Emission d emprunts et nouvelles dettes financières Remboursement d emprunts (1 600) (1 619) Dividendes versés aux actionnaires (2 558) (3 221) Augmentation de capital Actions propres (328) 129 Variation nette de trésorerie (16 422) Trésorerie à l ouverture de l exercice Trésorerie à la clôture de l exercice Le rapprochement de la trésorerie nette s effectue comme suit : En milliers d euros 31/12/04 30/06/05 Titres de placement Annulation des plus-values latentes sur titres de placement (78) (82) Disponibilités Concours bancaires (583) (3 793) Trésorerie nette en fin de période Les comptes consolidés Rapport Semestriel 2005 Inter Parfums

10 Sommaire de l annexe aux comptes consolidés Principes comptables Notes annexes au bilan Notes annexes au compte de résultat Engagements hors bilan Autres informations Impact du changement de référentiel l annexe aux comptes consolidés

11 1 Principes comptables 1.1 Contexte général En application du règlement européen 1606/2002 du 19 juillet 2002 sur les normes internationales, les comptes consolidés de la société Inter Parfums au titre de la période intérimaire arrêtée au 30 juin 2005 sont établis selon les normes comptables internationales IAS/IFRS applicables en 2005 telles qu approuvées par l Union Européenne. Conformément aux recommandations de l AMF (Autorité des Marchés Financiers) relatives à la communication financière pendant la période de transition, les comptes semestriels arrêtés au 30 juin 2005 sont établis en conformité avec les règles de comptabilisation et d évaluation définies par les normes comptables internationales (IFRS) telles que publiées par l IASB au 30 juin 2005 et qui seront vraisemblablement adoptées par l Union Européenne au 31 décembre 2005, à l exception de certaines notes annexes prévues par IAS 34 et qui ne seront présentées qu au 31 décembre Les comptes semestriels ont été établis également en conformité avec les règles de présentation définies par la recommandation R du Conseil National de la Comptabilité sur les comptes intermédiaires. Ces principes ont été appliqués de façon constante sur les périodes présentées. Les normes IAS 32 et IAS 39 ont été mises en œuvre par la société à compter du 1 er janvier La base de préparation de ces informations financières résulte : des normes et interprétations IFRS applicables de manière obligatoire en 2005 telles qu elles sont connues à ce jour ; des options retenues et des exemptions utilisées qui sont celles que le groupe retiendra selon toute vraisemblance pour l établissement de ses comptes consolidés IFRS en Pour les raisons évoqués ci-dessus, il est donc possible que le bilan d ouverture audité ne soit pas le bilan d ouverture à partir duquel les comptes consolidés de l exercice 2005 seront effectivement établis. Les comptes intermédiaires sont établis selon les mêmes règles et méthodes que celles retenues pour l établissement des comptes annuels, à l exception du calcul du taux d impôt sur les résultats, résultant d une projection sur l exercice. En outre, la comparabilité des comptes intermédiaires et annuels peut être affectée par la nature saisonnière des activités du groupe qui réalisent sur la seconde partie de l année un volume d affaires supérieur à celui du premier semestre. 1.2 Principes comptables et de consolidation Périmètre de consolidation Les sociétés dans lesquelles la société Inter Parfums exerce un contrôle exclusif sont consolidées par intégration globale. Il s agit des sociétés Inter Parfums Trademark SA, Inter Parfums Grand Public SA et Nickel SA. Toutes les sociétés incluses dans la consolidation du groupe clôturent leur exercice social le 31 décembre. Aucune société n a été exclue du périmètre de consolidation. Les comptes consolidés de la société Inter Parfums et de ses filiales Inter Parfums Trademark SA, Inter Parfums Grand Public SA et Nickel SA sont eux-mêmes consolidés par intégration globale dans les comptes de la société Inter Parfums Inc Fifth Avenue - New York NY Harmonisation des principes comptables Les états financiers des filiales sont établis sur la même période comptable que celle de la société mère. Tous les soldes et transactions intra groupe, y compris les résultats internes provenant de transactions intra groupe, sont totalement éliminés Méthodes de conversion Les transactions réalisées en devises étrangères sont converties au cours des devises à la date des transactions. Les dettes et créances en devises sont converties aux cours en vigueur au 30 juin Les pertes et profits résultant de la conversion des soldes concernés au cours du 30 juin 2005 sont portés au compte de résultat. Les transactions qui font l objet de couverture de change sont converties aux cours négociés Utilisation d estimation Dans le cadre du processus d établissement des comptes consolidés, l évaluation de certains soldes du bilan ou du compte de résultat nécessite l utilisation d hypothèses, estimations ou appréciations. Ces hypothèses, estimations ou appréciations sont établies sur la base d informations ou situations existant à la date d établissement des comptes, qui peuvent se révéler, dans le futur, différentes de la réalité Marques et autres immobilisations incorporelles 5 Les marques et autres immobilisations incorporelles sont comptabilisées à leur coût historique, qu il s agisse de marques sous contrat de licence ou de marques acquises. Ces marques acquises, de notoriété internationale, anciennes et reconnues et qui bénéficient d une protection juridique ne font pas l objet d amortissements. Elles font l objet d une évaluation annuelle selon la méthode des flux de trésorerie prévisionnels actualisés qui seront générés par ces actifs. Dans le cadre de la norme IAS 38.27b révisée en 2004, les frais générés au moment de l acquisition, analysés comme des frais accessoires directs, sont incorporés au coût de l actif acquis. Les frais engagés dans le cadre de l acquisition de la marque Lanvin, ont donc été activés et font partie intégrante de la valeur de la marque Lanvin. Les autres immobilisations incorporelles sont amorties sur leur durée d utilité. 09 Inter Parfums SA 100 % 100 % 68 % Inter Parfums Trademark SA Inter Parfums Grand Public SA Nickel SA L annexe aux comptes consolidés Rapport Semestriel 2005 Inter Parfums

12 1.2.6 Ecarts d acquisition Les écarts d acquisition représentent la différence entre le prix d acquisition de titres de sociétés consolidées, et la part du groupe dans leur actif net à cette date. L écart de première consolidation est, le cas échéant, affecté aux postes du bilan consolidé, la partie résiduelle étant inscrite sous la rubrique «Ecart d acquisition» au bilan. En application de la norme IFRS3, un écart de 1 ère consolidation a été constaté sur l acquisition en avril 2004 de la société Nickel. Cet écart a été en partie affecté à la marque et aux stocks. L écart d acquisition résiduel a été constaté à l actif du bilan. Avant cette date, aucune acquisition de société n avait généré d écart d acquisition Immobilisations corporelles Les immobilisations corporelles sont évaluées à leur coût d acquisition (prix d achat et frais accessoires, hors frais d acquisition) et sont amorties sur leur durée d utilisation économique estimée de façon linéaire. Les principales durées de vie sont les suivantes : installations techniques, matériel et outillage installations générales, agencements et aménagements matériel de transport matériel de bureau et informatique, mobilier Tests de valorisation des actifs immobilisés 3 à 5 ans 3 à 5 ans 3 à 5 ans 3 à 5 ans Des tests de valorisation sont pratiqués pour les actifs immobilisés corporels et incorporels dès lors qu un indice de perte potentielle de valeur existe, et au moins une fois par an pour les actifs incorporels à durée de vie indéfinie, principalement les marques, droit d entrée des licences et écarts d acquisition. Lorsque la valeur nette comptable de ces actifs devient supérieure au montant le plus élevé de leur valeur d utilité ou de cession, une dépréciation est enregistrée, du montant de la différence. La valeur d utilité est fondée sur les flux de trésorerie futurs actualisés qui seront générés par ces actifs. Le prix de cession de l actif est déterminé par référence à des transactions similaires récentes ou des évaluations réalisées par des experts indépendants dans une perspective de cession. Concernant la valorisation des marques, droits d entrée des licences et écarts d acquisition, celle-ci est faite à titre principal à partir des flux de trésorerie prévisionnels actualisés. Les données utilisées dans le cadre de la méthode des flux de trésorerie prévisionnels actualisés proviennent des budgets annuels et plans pluriannuels établis par la Direction. Aucune dépréciation n a été constatée au 30 juin Stocks et en-cours Les stocks sont valorisés au plus bas de leur prix de revient ou de leur valeur probable de réalisation. Les stocks à rotation lente font l objet de provisions pour dépréciation déterminées sur la base des chiffres d affaires passés et prévisionnels. Le prix de revient des matières premières et approvisionnements est déterminé sur la base des derniers prix d achat connus. Du fait de la rotation rapide de ces stocks, cette méthode de valorisation donne des résultats équivalents à ceux qui seraient obtenus avec la méthode FIFO. Le prix de revient des produits finis est déterminé en incorporant au coût des matières consommées les dépenses de production ainsi qu une quote-part de charges indirectes évaluées sur la base d un taux standard repris dans le tableau ci-dessous : Taux de frais d approche 30/06/04 30/06/05 Stocks de marchandises et matières 2 % 2% Stocks de produits finis 6% 6 % A la fin de chaque semestre, ces taux standards font l objet d une comparaison avec le taux effectivement obtenu sur la base des données réelles Instruments financiers Le groupe a choisi d appliquer les normes IAS32 et IAS39 à compter du 1 er janvier Les valeurs mobilières de placement sont comptabilisées à la valeur de marché. En application de la norme IAS 39.55, les variations de valeur de marché à la clôture des «actifs évalués à la juste valeur en contrepartie du résultat» sont enregistrées en résultat. Les variations de valeur de marché à la clôture des «actifs disponibles à la vente» sont enregistrées en capitaux propres Créances Les créances sont valorisées à leur valeur nominale. Une provision pour dépréciation est pratiquée au cas par cas lorsque la valeur probable de réalisation est inférieure à la valeur comptable Impôts différés Les différences temporaires entre le résultat imposable et le résultat consolidé avant impôt donnent lieu à la constatation d impôts différés calculés selon la méthode du report variable qui tient compte des conditions d imposition connues à la fin de l exercice. Les crédits d impôts potentiels résultant des reports déficitaires sont enregistrés sauf lorsque leur utilisation à court terme apparaît peu probable. Les économies d impôt résultant de déficits fiscaux reportables sont enregistrées en impôts différés actifs et dépréciées le cas échéant, seuls les montants dont l utilisation est probable étant maintenus à l actif du bilan. Aucune dépréciation n a été constatée au 30 juin Lors des arrêtés intermédiaires, le taux d impôt retenu pour le calcul de la charge de la période est le taux résultant des projections pour l ensemble de l exercice Actions propres Les actions Inter Parfums détenues par le groupe sont comptabilisées en déduction des capitaux propres consolidés, à leur coût d acquisition. En cas de cession, les résultats de cession sont inscrits directement en capitaux propres, pour leur montant net d impôt Provisions pour risques et charges Pour indemnité de départ en retraite Cette provision est destinée à faire face aux engagements correspondant à la valeur actuelle des droits acquis par les salariés relatifs aux indemnités conventionnelles auxquelles ils seront en mesure de prétendre lors de leur départ en retraite. Elle résulte d un calcul effectué selon une méthode prospective

13 qui prend en compte l ancienneté, l espérance de vie et le taux de rotation du personnel, ainsi que des hypothèses de revalorisation et d actualisation. Pour risques et charges Les risques et charges nettement précisés quant à leur objet et que des événements survenus ou en cours rendent probables, entraînent la constitution des provisions. Ces provisions sont réestimées à chaque clôture en fonction de l évolution de ces risques. Lorsque la date de réalisation de cette obligation est au delà d un an, le montant de la provision fait l objet d un calcul actualisé, dont les effets sont enregistrés en résultat financier Instruments dérivés et de couverture Des contrats de couverture de change visant à couvrir des flux de trésorerie futurs («cash flow hedge») ont été mis en place. Il s agit de contrats couvrant 3 à 6 mois de créances en devise (essentiellement le Dollar Américain et la Livre Sterling). Dans le cadre de la norme IAS39, les pertes et les gains latents de change liés à ces contrats sont comptabilisés en résultat pour la partie non efficace de la couverture et en capitaux propres pour la partie efficace. Un test d efficacité est réalisé, basé sur la juste valeur de la couverture. 1.3 Principes de présentation Présentation du compte de résultat Le compte de résultat consolidé de la société est désormais présenté par destination et non plus par nature. Cette présentation permet une lecture pertinente et économique du compte de résultat. Ce changement de présentation affecte notamment la marge brute par réallocation dans le coût des ventes des frais liés à la production tels que salaires production, loyers production, quote-part des frais de sous-traitance et frais de publicité sur le lieu de vente Information sectorielle L analyse de l activité de la société n a pu, à ce jour, faire ressortir plus d un secteur d activité dont les indicateurs clés (tels que le chiffre d affaires ou le résultat net) seraient supérieurs à 10 %, conformément à la norme IAS14. L ensemble des états financiers se rapporte donc à la production et distribution de parfums de prestige, activité principale de la société. Un swap de taux visant à couvrir les risques de fluctuation des taux sur l emprunt Lanvin de 16 millions d euros dont les intérêts sont basés sur l EURIBOR 3 mois a été mis en place en octobre Dans le cadre de la norme IAS39, cet instrument de couverture est comptabilisé en résultat pour la différence entre la valeur de marché de cette couverture et son notionnel. Il en va de même pour le Cap et le Floor attachés. Une option de rachat des minoritaires de la société Nickel au 1 er semestre 2007 est prévue par contrat. Dans le cadre de la norme IAS39 portant sur les instruments dérivés, la valeur de cette option est évaluée semestriellement et prise en compte dans le résultat financier Stocks options La norme IFRS2 requiert la constatation en résultat par contrepartie des réserves d une charge équivalente au montant des services rendus par les bénéficiaires de stocks options. Cette charge, calculée au jour du conseil d administration ayant octroyé les plans, est déterminée par application du modèle de Black&Scholes puis étalée sur la durée de blocage des plans (4 ans) Frais de dépôts des marques Dans le cadre de la norme IAS38, les dépenses réalisées dans le cadre du dépôt des noms de chaque marque «worldwide» ne sont pas immobilisables et doivent être prises en charge en tant que «frais de recherches et conseils» Résultat par action Le résultat par action est calculé sur la base du nombre moyen pondéré d actions en circulation durant l exercice, sous déduction des actions propres inscrites en diminution des capitaux propres. Le résultat par action après dilution est établi sur la base du nombre moyen pondéré d actions en circulation durant l exercice, sous déduction des seules actions propres pour lesquelles il est envisagé une détention de longue durée, et majoré du nombre moyen pondéré d actions qui résulterait de la levée, durant l exercice, des options de souscription existantes. 511 L annexe aux comptes consolidés Rapport Semestriel 2005 Inter Parfums

14 2 Notes annexes au bilan 2.1 Marques et autres immobilisations incorporelles En milliers d euros 31/12/ /06/05 Marque Molyneux Clause de non concurrence Molyneux Marque Nickel Droit d entrée licence S.T. Dupont Droit d entrée licence Lanvin Frais d acquisition marque Lanvin Droit d entrée licence Burberry Droits sur moules et outillages Autres Total brut Amortissements et dépréciations (7 730) (1 045) - (8 775) Total net (828) Marque Molyneux Au 30 juin 2005, la valeur nette de la marque s élève à 1 million d euros. Aucune provision complémentaire n a été constatée. Marque Nickel La marque Nickel, acquise le 1 er avril 2004, a fait l objet d une nouvelle évaluation courant novembre Au 30 juin 2005, aucune provision n a été constatée. Droit d entrée licence S.T. Dupont Le droit d entrée est amorti sur une durée de 11 ans. Droit d entrée licence Lanvin Le droit d entrée est amorti sur une durée de 15 ans à compter du 1 er juillet 2004, date de son acquisition. Droit d entrée licence Burberry Le droit d entrée est amorti sur une durée de 12 ans à compter du 1 er juillet Droit relatifs aux moules et outillages Les droits relatifs aux moules verrerie sont amortis sur 5 ans. Les frais de design y afférents sont amortis sur 3 ans. 2.2 Ecarts d acquisition L écart d acquisition représente la partie non affectée de l écart de première consolidation résultant de la prise de participation dans la société Nickel SA à hauteur de 67,57 %. 2.3 Immobilisations corporelles En milliers d euros 31/12/ /06/05 Installations générales Matériel de bureau, informatique, mobilier Moules et outillages Autres Total brut Amortissements et dépréciations (2 916) (412) - (3 328) Total net Valeurs mobilières de placement En milliers d euros 31/12/04 30/06/05 Certificats de dépôt Sicav et Fcp monétaires Actions Valeur comptable brute (évaluée à la valeur de marché) Provision pour dépréciation - - Valeur comptable nette (évaluée à la valeur de marché)

15 2.5 Stocks et en-cours En milliers d euros 31/12/04 30/06/05 Matières premières et composants Produits finis Total brut Provisions sur matières premières (1 851) (612) Provisions sur produits finis (1 536) (1 660) Total provisions (3 387) (2 272) Total net Créances clients et comptes rattachés En milliers d euros 31/12/04 30/06/05 Total brut Provisions (2 092) (1 916) Total net Autres créances En milliers d euros 31/12/04 30/06/05 Charges constatées d avance Autres Total Capitaux propres Capital social 5 Nombre potentiel d actions à créer Au 30 juin 2005, le capital de la société Inter Parfums est composé de actions d une valeur nominale de 3 euros, et détenu à 73,5 % par la société Inter Parfums Holding Plans d options de souscription d actions Depuis 1994, les membres du personnel, salariés de la société et de ses filiales, bénéficient régulièrement de plans d options de souscription. Fin mai 2005, un nouveau plan a été émis à l attention des salariés d Inter Parfums pour options de souscription au prix d exercice de 30,25 euros. Ces options sont bloquées pendant une période de 4 ans. A fin juin 2005, le nombre d options en vie se décompose comme suit. Plans Prix Date Durée Options en vie de souscription (1) d attribution de blocage à fin juin 2005 Plan ,90 06/10/98 5 ans Plan ,30 18/06/99 5 ans Plan ,80 24/03/00 5 ans Plan ,50 27/04/01 4 ans Plan ,65 26/08/02 4 ans Plan ,30 26/08/03 4 ans Plan ,38 25/03/04 4 ans Plan ,25 26/05/05 4 ans (1) Prix de souscription corrigé des émissions d actions gratuites. L avantage accordé aux salariés lors de l attribution de stocks options, enregistré en complément de rémunération, en application de la norme IFRS2, a été calculé suivant le modèle Black&Scholes. L impact de ce calcul représente une charge avant impôt de 79 milliers d euros au 30 juin 2004 et 146 milliers d euros au 30 juin Actions propres Dans le cadre du programme de rachat d actions visé par l Autorité des Marchés Financiers en date du 4 avril 2005, actions Inter Parfums sont détenues par la société au 30 juin L annexe aux comptes consolidés Rapport Semestriel 2005 Inter Parfums

16 2.9 Intérêts minoritaires Les intérêts minoritaires correspondent à 32,43 % des parts de la société Nickel SA Provisions pour risques et charges En milliers d euros 31/12/ /06/05 Provisions pour litiges Provisions pour indemnités de départ en retraite Total Emprunts et dettes financières La signature du contrat de licence avec la société Jeanne Lanvin SA pour un montant de 16 millions d euros a conduit la société à contracter un emprunt de 16 millions d euros remboursable sur 5 ans au taux Euribor-3 mois + 0,60 %. Dans le même temps, la société a mis en place un swap destiné à couvrir le risque sur le taux variable de l emprunt. Au 30 juin 2005, ce contrat de couverture a dégagé une moins value latente de 99 milliers d euros enregistrée en résultat. Par ailleurs, une option de rachat de la part des minoritaires de la société Nickel SA est prévue par contrat dans le courant du 1 er semestre Cette option est calculée sur la base du chiffre d affaires de Nickel au 31 décembre Cette option fait l objet d une évaluation deux fois par an et d une comptabilisation dans le poste emprunts et dettes par contrepartie du résultat. Le montant de cette option est de 760 milliers d euros au 30 juin 2005 contre 615 milliers d euros au 31 décembre Impôts différés Les impôts différés représentés principalement par les différences temporaires entre comptabilité et fiscalité, les impôts différés sur les retraitements de consolidation et les impôts différés enregistrés sur la base des déficits reportables lorsqu ils sont récupérables se présentent comme suit : En milliers d euros 31/12/04 Variations Variations 30/06/05 par réserves par résultat Impôts différés passif Différences temporaires comptabilité/fiscalité Put option 50 - (51) (1) Frais d acquisition Lanvin (7) 152 Valeur de marché des titres Couverture de change 77 (77) - - Stocks options - 51 (51) - Plus-values sur actions propres - 8 (8) - Marge sur stocks 28 - (28) - Ecart d évaluation Total Impôts différés passif (15) (99) Impôts différés actif Différences temporaires comptabilité/fiscalité 15 - (11) 4 Swap sur emprunt Activation des déficits reportables Total impôts différés actif Dépréciation d impôts différés Solde net d impôts différés 375 (15) (182) 178

17 3 Notes annexes au compte de résultat 3.1 Répartition du chiffre d affaires consolidé Par zone géographique En % 1 er Sem 1 er Sem Amérique du Nord 16 % 25 % Amérique du Sud 15 % 8 % Asie 13 % 15 % Europe de l Est 7 % 6 % Europe de l Ouest 30 % 28 % Moyen Orient 11 % 9 % France 7 % 8 % Autres 1 % 1 % Total 100 % 100 % Par marque En % 1 er Sem 1 er Sem Burberry 78 % 68 % S.T. Dupont 7 % 5 % Paul Smith 7 % 7 % Christian Lacroix 3 % 1 % Celine 1 % 2 % Lanvin - 14 % Nickel 1 % 2 % Autres 3 % 1 % Total 100 % 100 % 3.2 Coût des ventes En milliers d euros 1 er Sem 1 er Sem Achats de matières premières, marchandises et emballages (44 762) (39 760) Variation de stocks et dépréciations PLV (Publicité sur le Lieu de Vente) (2 925) (1 179) Transport sur achats (439) (227) Salaires production (747) (513) Sous-traitance production (500) (500) Autres charges liées au coût des ventes (659) (690) Total coût des ventes (33 032) (38 390) 3.3 Charges commerciales En milliers d euros 1 er Sem 1 er Sem Publicité (8 089) (14 655) Redevances (4 626) (11 389) Sous-traitance (1 670) (1 598) Commissions et transport sur ventes (2 134) (2 360) Salaires (2 199) (3 765) Autres charges commerciales (932) (2 463) 3.4 Charges administratives En milliers d euros 1 er Sem 1 er Sem Honoraires (1 178) (931) Impôts et taxes (574) (482) Salaires (807) (785) Autres charges administratives (937) (1 469) Total charges administratives (3 496) (3 667) 3.5 Résultat financier En milliers d euros 1 er Sem 1 er Sem Produits financiers Résultat de change (391) 11 Intérêts et charges assimilées (210) (532) Autres charges et produits financiers 46 - Total résultat financier (142) (211) 3.6 Impôts sur les bénéfices En milliers d euros 1 er Sem 1 er Sem Impôt courant (4 344) (4 712) Impôts différés sur différences temporaires (338) (57) Impôts différés sur retraitements de consolidation Total impôts sur les bénéfices (4 589) (4 530) Résultats par action En milliers d euros 1 er Sem 1 er Sem sauf nombre d actions et résultat par action en euros Résultat net consolidé Nombre moyen d actions Résultat net par action de base 1,94 0,94 Equivalents actions sur options de souscription Nombre moyen d actions après effet des conversions potentielles Résultat net par action dilué 1,87 0,92 Au 30 juin 2004, le plan de souscription d actions de l année 2004 n a pas d effet dilutif sur le résultat dilué par action. Ce plan représente un total de options de souscription d actions. Au 30 juin 2005, les plans de souscription d actions des années 2004 et 2005 n ont pas d effet dilutif sur le résultat dilué par action. Ces plans représentent un total de options de souscription d actions pour le plan 2004 et options de souscriptions d actions pour le plan Total charges commerciales (19 650) (36 230) L annexe aux comptes consolidés Rapport Semestriel 2005 Inter Parfums

18 4 Engagements hors bilan Les engagements hors bilan ont uniquement trait à l activité courante de la société. En milliers d euros 31/12/04 30/06/05 Minima garantis sur les redevances de marque Effets escomptés non échus (Dailly) Cautions et garanties donnés Autres engagements (bureaux, entrepôt, stocks à disposition) Total Au 30 juin 2005, les échéances des engagements hors bilan se ventilent comme suit : En milliers d euros Total A d un an 1 à 5 ans 5 ans et + Obligations contractuelles Minima garantis sur les redevances de marque Autres engagements (bureaux, entrepôt) Total obligations contractuelles Autres engagements Effets escomptés non échus (Dailly) Total autres engagements Total des engagements donnés Autres informations 5.1 Accords de licences Regine s En juin 1988, la société Inter Parfums a signé un contrat de licence exclusif avec la société Alphafin Bv pour la création, fabrication, distribution mondiale de parfums sous la marque Regine s et régulièrement renouvelé depuis cette date Burberry En juillet 1993, la société Inter Parfums a conclu un contrat de licence exclusif avec la société Burberry Ltd pour la création, fabrication et distribution mondiale de parfums sous la marque Burberry, pour une période de 10,5 ans. En février 2000, la société Inter Parfums et la société Burberry ont prolongé ce contrat pour une période de 3 ans se terminant le 31 décembre En octobre 2004, la société Inter Parfums a signé un nouvel accord de licence avec la société Burberry, effectif au 1 er juillet 2004, pour une durée de 12,5 ans, assorti d une option de 5 années supplémentaires et d une option de rachat de la licence par Burberry à la valeur de marché au 31 décembre 2009 ou au 31 décembre S.T.Dupont En juillet 1997, la société Inter Parfums a conclu un contrat de licence exclusif avec la société S.T. Dupont pour la création, fabrication et distribution mondiale de parfums, pour une période de 11 ans Paul Smith En décembre 1998, la société Inter Parfums a conclu un contrat de licence exclusif avec la société Paul Smith pour la création, fabrication et distribution mondiale de parfums et cosmétiques pour une période de 12 ans Christian Lacroix En mars 1999, la société Inter Parfums a conclu un contrat de licence exclusif avec la société Christian Lacroix pour la création, fabrication et distribution mondiale de parfums et cosmétiques pour une période de 11 ans Celine En mai 2000, la société Inter Parfums a conclu un contrat de licence exclusif avec la société Celine pour le développement, la fabrication et la distribution mondiale de parfums pour une période de 12 ans Lanvin En juin 2004, la société Inter Parfums a conclu un contrat de licence exclusif avec la société Lanvin à effet au 1 er juillet 2004 pour le développement, la fabrication et la distribution mondiale de parfums pour une période de 15 ans. 5.2 Assurances Le capital d un contrat d assurance vie concernant Philippe Benacin ayant la société Inter Parfums comme bénéficiaire s élève à 3 millions d euros. 5.3 Exposition aux risques de change Politique générale La société a choisi d'adopter une politique prudente de gestion de ses risques de change avec pour objectif exclusif la couverture des risques générés par l'exploitation et le maintien de ses niveaux de marge brute. Des ventes à terme sont pratiquées de façon régulière à horizon maximum de 12 mois principalement sur le dollar américain qui a représenté 35 % de la facturation totale de la société au 30 juin 2005 contre 36 % au 30 juin De plus, en cas de fortes variations de la monnaie américaine, des ajustements de prix de vente permettraient de limiter l'impact sur les marges brutes.

19 5.3.2 Répartition du chiffre d affaires consolidé par devise En % du chiffre d affaires 1 er Sem 1 er Sem Zone euro 53 % 55 % Dollar américain 36 % 35 % Autres 11 % 10 % Total 100 % 100 % Couvertures de change Toutes devises confondues, les montants nominaux des couvertures en cours au 30 juin 2005, valorisées aux cours de clôture, sont les suivants : En milliers d euros 31/12/04 30/06/05 Ventes à terme - valeur nominale au taux de clôture Ecart valeur de marché / valeur comptable Données sociales Effectifs par catégorie Présents au 31/12/04 30/06/05 Cadres Employés Total L augmentation de l effectif dans les six premiers mois de l année 2005 est notamment due à la création des départements «Burberry Fragrances» et «Luxe & Fashion» Effectifs par département Compte tenu de sa taille et de ses perspectives de croissance, la société Inter Parfums a décidé de renforcer son organisation, avec la création, au début de l année 2005, de deux départements opérationnels en charge du développement produit, du marketing et de la distribution internationale : le département «Burberry Fragrances» dédié au marketing et la distribution internationale de la marque Burberry et le département «Luxe & Fashion» dédié au marketing et à la distribution internationale des autres marques du groupe. Du fait de cette nouvelle organisation, la répartition des effectifs par département ne sont plus comparables. Ils sont répartis comme suit : Présents au 31/12/04 Direction générale 2 Marketing & Création 13 Production & Opérations 14 Export 14 France 31 Finances & Juridique 16 Total 90 Présents au 30/06/05 Direction générale 2 Production & Opérations 16 Burberry Fragrances 19 Luxe & Fashion 17 France 34 Finances & Juridique 19 Total Evénements postérieurs à la clôture La société a procédé, le 18 juillet 2005, à une augmentation de capital par attribution d actions gratuites à raison d une action nouvelle pour dix actions anciennes portant ainsi le nombre de titres composant le capital à titres. 6 Impact du changement de référentiel sur les états financiers consolidés 6.1 Options liées au bilan d ouverture au 1 er janvier 2004 : Pour sa première adoption des normes IFRS, Inter Parfums, comme autorisé par l'ifrs 1, a choisi pour son application des normes IFRS, les exemptions suivantes, pour les normes qui concernent la société : immobilisations : le groupe a choisi de maintenir la valeur historique comme base de valorisation pour les immobilisations corporelles, paiements en actions et assimilés : pour les plans dénoués en actions, le groupe a choisi d appliquer la norme IFRS 2 pour les plans octroyés après le 7 novembre 2002 dont les droits ne sont pas encore acquis au 1 er janvier Description des principaux ajustements IAS/IFRS Instruments financiers Le groupe a choisi d appliquer les normes IAS32 et IAS39 à compter du 1 er janvier de change liés à ces contrats sont comptabilisés en résultat Concernant les valeurs mobilières de placement, en application de la norme IAS 39.55, les variations de valeur de marché à la clôture des «actifs évalués à la juste valeur en contrepartie du résultat» sont enregistrées en résultat. Les variations de valeur de marché à la clôture des «actifs disponibles à la vente» sont enregistrées en capitaux propres. Un swap de taux visant à couvrir les risques de fluctuation des taux sur l emprunt Lanvin de 16 millions d euros dont les intérêts sont basés sur l EURIBOR 3 mois a été mis en place en octobre Dans le cadre de la norme IAS39, cet instrument de couverture est comptabilisé en résultat pour la différence entre la valeur de marché de cette couverture et son notionnel. Il en va de même pour le Cap et le Floor attachés. Des contrats de couverture de change visant à couvrir des flux de trésorerie futurs («cash flow hedge») ont été mis en place. Il s agit de contrats couvrant 3 à 6 mois de créances en devise (essentiellement le Dollar Américain et la Livre Sterling). Dans le cadre de la norme IAS39, les pertes et les gains latents pour la partie non efficace de la couverture et en capitaux propres pour la partie efficace. Un test d efficacité est réalisé, basé sur la juste valeur de la couverture. Une option de rachat des minoritaires de la société Nickel au 1 er semestre 2007 est prévue par contrat. Dans le cadre de la norme IAS39 portant sur les instruments dérivés, la valeur de cette option est évaluée semestriellement et prise en compte dans le résultat financier. L annexe aux comptes consolidés Rapport Semestriel 2005 Inter Parfums

20 6.2.2 Incorporation des frais d acquisition des immobilisations incorporelles au coût d acquisition Des frais engagés dans le cadre de l acquisition de la marque Lanvin, ont été activés et font partie intégrante de la valeur de la marque Lanvin. Dans le cadre de la norme IAS 38.27b révisée en 2004, les frais générés au moment de l acquisition, analysés comme des frais accessoires directs, sont incorporés au coût de l actif acquis Ecarts d acquisition En application de la norme IFRS3, un écart de 1 ère consolidation est constaté sur l acquisition en avril 2004 de la société Nickel. Cet écart est en partie affecté à la marque et aux stocks. L écart d acquisition résiduel est constaté à l actif du bilan. 6.3 Situation nette consolidée au 1 er janvier 2004 En milliers d euros 01/01/04 Situation nette consolidée part du groupe en normes françaises Valeur de marché des titres de placement 56 Couverture de change 242 Frais de dépôt des marques (50) Impôts différés (85) Autres (58) Situation nette consolidée part du groupe en normes IFRS Au 31 décembre 2004, cet écart d acquisition a fait l objet de tests de valorisation à la juste valeur et aucune dépréciation n a été constatée à cette date. Avant cette date, aucune acquisition de société n avait été réalisée Impôts différés Les impôts différés constatés correspondent aux effets des ajustements IFRS comptabilisés Concernant la justification de la récupération de l impôt différé sur déficit reportable, un test de dépréciation est réalisé pour déterminer le caractère «plus probable qu improbable» de la récupération. Aucune dépréciation n a été constatée au 31 décembre Stocks options La norme IFRS2 requiert la constatation en résultat par contrepartie des réserves d une charge équivalente au montant des services rendus par les bénéficiaires de stocks options. Cette charge est déterminée par application du modèle de Black&Scholes puis étalée sur la durée de blocage des plans (4 ans) Frais de dépôt des marques Dans le cadre de la norme IAS38, les dépenses réalisées dans le cadre du dépôt des noms de chaque marque «worldwide» ne sont pas immobilisables et doivent être prises en charge en tant que «frais de recherches et conseils» Evaluation des autres actifs incorporels Tests de valeur des marques La norme IAS38 requiert de tester la juste valeur des immobilisations incorporelles inscrites au bilan et ayant une durée de vie indéfinie (marques). Une provision pour dépréciation est comptabilisée si la valeur comptable est supérieure à la juste valeur. Ces tests ont porté sur la valorisation de la marque «Molyneux» et n ont entraîné aucun complément de dépréciation en Test de valeur des droits d entrée liés aux licences Un test de valeur du droit d entrée des licences inscrit au bilan de la société est réalisé sur la base de la méthode des «cash flows futurs». Une provision pour dépréciation est comptabilisée si la valeur comptable est supérieure à la juste valeur. Aucune dépréciation n a été constatée au 31 décembre Autres normes IFRS Pour toutes les autres normes IFRS, le retraitement des valeurs d entrée des actifs et des passifs au 1 er janvier 2004 a été effectué de façon rétrospective comme si ces normes avaient toujours été appliquées.

21 Résultats comparés au 30 juin 2004 En milliers d euros 30/06/04 Retraitements Reclassements 30/06/04 Normes IFRS IFRS Normes françaises IFRS Chiffre d affaires Coût des ventes (31 110) (19) (1 903) (33 032) Marge brute (19) (1 903) % du chiffre d affaires 55,0 % 52,2 % Charges commerciales & administratives (25 349) (12) (23 146) Résultat opérationnel (31) % du chiffre d affaires 18,4 % 18,8 % Résultat financier (48) (215) 121 (142) Produits exceptionnels (433) - Résultat avant impôt (246) % du chiffre d affaires 18,9 % 18,6 % Impôts sur les bénéfices (4 632) 43 - (4 589) % du résultat avant impôt 35,4 % 35,7 % Résultat net courant (203) % du chiffre d affaires 12,2 % 11,9 % Part des intérêts minoritaires Résultat net part du groupe (189) % du chiffre d affaires 12,3 % 12,0 % L annexe aux comptes consolidés Rapport Semestriel 2005 Inter Parfums

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE Sommaire. Compte de résultat consolidé 2.

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE Sommaire. Compte de résultat consolidé 2. LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2015 Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Bilan consolidé 3 Tableau des flux de trésorerie consolidés 5 Notes annexes 6 Compte

Plus en détail

Burberry. Christian Lacroix. Lanvin. Nickel. Paul Smith. Quiksilver. Roxy. S.T. Dupont. Van Cleef & Arpels. Rapport semestriel deux mille neuf

Burberry. Christian Lacroix. Lanvin. Nickel. Paul Smith. Quiksilver. Roxy. S.T. Dupont. Van Cleef & Arpels. Rapport semestriel deux mille neuf Burberry. Christian Lacroix. Lanvin. Nickel. Paul Smith. Quiksilver. Roxy. S.T. Dupont. Van Cleef & Arpels. Rapport semestriel deux mille neuf Rapport semestriel deux mille neuf Rapport de gestion consolidé

Plus en détail

Transition aux IFRS 14 décembre 2004

Transition aux IFRS 14 décembre 2004 Transition aux IFRS 14 décembre 2004 Remarques préliminaires Les informations présentées résultent de l application des normes comptables internationales (IFRS) telles que publiées à ce jour et adoptées

Plus en détail

Comptes Sociaux au 31 Décembre 2015

Comptes Sociaux au 31 Décembre 2015 Comptes Sociaux au 31 Décembre 2015 BILAN AU 31 DECEMBRE 2015 (Euros) 31/12/2015 31/12/2014 Actif BRUT AMORT DEP NET NET Actifs incorporels 820 547 273 547 Titres de participations 0 0 0 Autres immobilisations

Plus en détail

EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités

EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités Actif EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités (en milliers de dollars US) Au 2015 Au 31 août 2015 Actif à court terme Espèces 27 874 $ 25 864 $ Placements temporaires 1 490 1 487

Plus en détail

4.1 Comptes consolidés et Annexes aux comptes consolidés

4.1 Comptes consolidés et Annexes aux comptes consolidés Résultat consolidé et résultat par action 4.1 Comptes consolidés et Annexes aux comptes consolidés Comptes consolidés Résultat consolidé et résultat par action Exercice clos le 31 décembre (en millions

Plus en détail

État consolidé de la situation financière

État consolidé de la situation financière État consolidé de la situation financière Aux 31 mars (montants en millions de dollars canadiens) Notes 2013 2012 Actif Trésorerie et équivalents de trésorerie 293,2 $ 287,3 $ Comptes débiteurs 5 399,5

Plus en détail

NOTE DE PRÉSENTATION

NOTE DE PRÉSENTATION AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRÉSENTATION RÈGLEMENT N 2012-2 DU 7 MARS 2012 relatif à l application de l article L. 233-24 du code de commerce L article L. 233-24 du code de commerce issu de

Plus en détail

Compte de résultat consolidé

Compte de résultat consolidé Compte de résultat consolidé en millions d'euros Retraité 1 Chiffre d'affaires net 7 178 6 920 Effet du cours des métaux 2 (2 306) (2 326) Chiffre d'affaires à prix métal constant 2 4 872 4 594 Coût des

Plus en détail

COMITE NATIONAL DE TOURISME EQUESTRE

COMITE NATIONAL DE TOURISME EQUESTRE RAPPORT FINANCIER En Euros EXERCICE 2013/2014 CLOS LE 31 AOUT 2014 COMITE NATIONAL DE TOURISME EQUESTRE Parc Equestre 41600 Lamotte Beuvron Assemblée générale ordinaire du CNTE 2014 Rapport financier de

Plus en détail

Boucheron. Burberry. Jimmy Choo. Lanvin. Montblanc. Nickel. Paul Smith. S.T. Dupont. Van Cleef & Arpels. Rapport semestriel deux mille onze

Boucheron. Burberry. Jimmy Choo. Lanvin. Montblanc. Nickel. Paul Smith. S.T. Dupont. Van Cleef & Arpels. Rapport semestriel deux mille onze Boucheron. Burberry. Jimmy Choo. Lanvin. Montblanc. Nickel. Paul Smith. S.T. Dupont. Van Cleef & Arpels. Rapport semestriel deux mille onze Rapport semestriel deux mille onze Rapport de gestion consolidé

Plus en détail

Compte de résultat consolidé

Compte de résultat consolidé Compte de résultat consolidé (en millions d'euros) Chiffre d'affaires net 3 577 3 527 Effet du cours des métaux * (1 179) (1 241) Chiffre d'affaires à prix métal constant * 2 398 2 287 Coût des ventes

Plus en détail

1.2 Comptes consolidés du Groupe Faiveley Transport au 31 mars 2012

1.2 Comptes consolidés du Groupe Faiveley Transport au 31 mars 2012 1.2 Comptes consolidés du Groupe Faiveley Transport au 31 mars 2012 1.2.1 Bilan consolidé 31 mars 2012 31 mars 2011 ACTIF Brut amortissements Net Net (en milliers d' euros) et provisions IFRS IFRS Capital

Plus en détail

Comptes consolidés. 1. Compte de résultat consolidé État global des gains et pertes consolidés Bilan consolidé 96

Comptes consolidés. 1. Compte de résultat consolidé État global des gains et pertes consolidés Bilan consolidé 96 Comptes consolidés 1. Compte de résultat consolidé 94 2. État global des gains et pertes consolidés 95 3. Bilan consolidé 96 4. Tableau de variation des capitaux propres consolidés 97 5. Tableau de variation

Plus en détail

CAE InC. ÉTATS FInAnCIERS COnSOLIDÉS

CAE InC. ÉTATS FInAnCIERS COnSOLIDÉS CAE InC. ÉTATS FInAnCIERS COnSOLIDÉS RAPPORT de LA direction SuR LE CONTRôLE INTERNE À L égard de L INFORMATION FINANCIÈRE 84 RAPPORT de L AudITEuR INdéPENdANT 84 états FINANCIERS CONSOLIdéS 87 état consolidé

Plus en détail

PREMIER SEMESTRE 2010 : CROISSANCE DE 38% DU CHIFFRE D AFFAIRES

PREMIER SEMESTRE 2010 : CROISSANCE DE 38% DU CHIFFRE D AFFAIRES PREMIER SEMESTRE : CROISSANCE DE 38% DU CHIFFRE D AFFAIRES Rentabilité du Groupe sur le deuxième trimestre et flux de trésorerie d exploitation positif sur l ensemble du semestre consécutivement à la sortie

Plus en détail

genoway Société anonyme au capital de ,90 Siège social : 181/203, avenue Jean Jaurès Lyon RCS Lyon

genoway Société anonyme au capital de ,90 Siège social : 181/203, avenue Jean Jaurès Lyon RCS Lyon GenOway Comptes semestriels au 30/06/2016 Page 1 of 14 genoway Société anonyme au capital de 897 519,90 Siège social : 181/203, avenue Jean Jaurès - 69007 Lyon 422 123 125 RCS Lyon COMPTES SEMESTRIELS

Plus en détail

SOCIETE INDUSTRIELLE DES TEXTILES

SOCIETE INDUSTRIELLE DES TEXTILES SOCIETE INDUSTRIELLE DES TEXTILES S.A au capital de 23.063.300 dinars. Registre du Commerce : B128771996 Monastir Siège social : Avenue Habib Bourguiba, Ksar Hellal, Tunisie Téléphone : Tunis : 71 79 81

Plus en détail

I - COMPTES DE RÉSULTAT CONSOLIDÉS COMPARÉS

I - COMPTES DE RÉSULTAT CONSOLIDÉS COMPARÉS I - COMPTES DE RÉSULTAT CONSOLIDÉS COMPARÉS Notes 1 er semestre 2006 1 er semestre 2005 2005 Chiffre d'affaires 3 7 785,5 7 163,6 14 532,5 Coût des ventes -2 218,9-2 162,5-4 347,3 Marge brute 5 566,6 5

Plus en détail

Information financière trimestrielle Au 31 Mars 2016

Information financière trimestrielle Au 31 Mars 2016 Information financière trimestrielle Au 31 Mars 2016 (Non audité) Table des matières Ces éléments financiers trimestriels doivent être lus en référence aux principes comptables IFRS tels que décrits dans

Plus en détail

I Bilan au 31 décembre 2008 (en milliers d euros) /07 05/06 Montants nets en milliers d euros. Montants nets en milliers d euros

I Bilan au 31 décembre 2008 (en milliers d euros) /07 05/06 Montants nets en milliers d euros. Montants nets en milliers d euros I - 1.- Bilan au 31 décembre 2008 ( ) 2008 06/07 05/06 Montants nets Montants nets Montants nets Actifs non courants Ecarts d'acquisition 17 750 16 058 16 606 Immobilisations incorporelles 656 245 305

Plus en détail

Indicateurs non-gaap

Indicateurs non-gaap Indicateurs non-gaap La Direction estime que ces indicateurs non définis par les normes IFRS fournissent des informations utiles supplémentaires aux actionnaires sur les tendances sous-jacentes, la performance

Plus en détail

Les normes IFRS. Annexe 4

Les normes IFRS. Annexe 4 Les normes IFRS Les normes internationales d information financière (IFRS International Financial Reporting Standards) et les normes comptables internationales (IAS International Accounting Standards)

Plus en détail

HeidelbergCement France S.A.S 06 T Rue Henri Barbusse THOUROTTE

HeidelbergCement France S.A.S 06 T Rue Henri Barbusse THOUROTTE HeidelbergCement France S.A.S 06 T Rue Henri Barbusse 60150 THOUROTTE ETATS FINANCIERS Du 16/12/2015 au 31/12/2015 CHD FLANDRES ARTOIS LEZENNES 9 AVENUE LOUIS NEEL 59260 LEZENNES Tél : 03 20 05 00 50 Fax

Plus en détail

COMMUNICATION FINANCIERE SUR LES IMPACTS CHIFFRES DU PASSAGE AUX NORMES IAS/IFRS AU 31/12/2004. Octobre 2005

COMMUNICATION FINANCIERE SUR LES IMPACTS CHIFFRES DU PASSAGE AUX NORMES IAS/IFRS AU 31/12/2004. Octobre 2005 COMMUNICATION FINANCIERE SUR LES IMPACTS CHIFFRES DU PASSAGE AUX NORMES IAS/IFRS AU 31/12/2004 Octobre 2005 1 Conditions de constitution des éléments chiffrés Les chiffres présentés sont établis conformément

Plus en détail

Commission de droit comptable. 17 décembre 2009 Présidée par Jérôme DUMONT

Commission de droit comptable. 17 décembre 2009 Présidée par Jérôme DUMONT Commission de droit comptable 17 décembre 2009 Présidée par Jérôme DUMONT Présentation d un comparatif IFRS PME et PCG Martine MONZO, RF comptable (dossier RF comptable n 36 octobre 2009) Sommaire > Présentation

Plus en détail

RAPPORT DE LA DIRECTION SUR LE CONTRÔLE INTERNE À L ÉGARD DE L INFORMATION FINANCIÈRE 75 RAPPORT DES VÉRIFICATEURS INDÉPENDANTS 75 ÉTATS FINANCIERS

RAPPORT DE LA DIRECTION SUR LE CONTRÔLE INTERNE À L ÉGARD DE L INFORMATION FINANCIÈRE 75 RAPPORT DES VÉRIFICATEURS INDÉPENDANTS 75 ÉTATS FINANCIERS RAPPORT DE LA DIRECTION SUR LE CONTRÔLE INTERNE À L ÉGARD DE L INFORMATION FINANCIÈRE 75 RAPPORT DES VÉRIFICATEURS INDÉPENDANTS 75 ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS 77 Bilans consolidés 77 États consolidés des

Plus en détail

GROUPE ADTHINK MEDIA COMPTES CONSOLIDÉS SEMESTRIELS AU 30 JUIN 2016

GROUPE ADTHINK MEDIA COMPTES CONSOLIDÉS SEMESTRIELS AU 30 JUIN 2016 GROUPE COMPTES CONSOLIDÉS SEMESTRIELS AU 30 JUIN 2016 Bilan consolidé ACTIF 30/06/2016 31/12/2015 Ecarts d'acquisition I 1 759 656 2 090 739 Capital souscrit non appelé IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2014 GROUPE ROSIER

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2014 GROUPE ROSIER RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2014 GROUPE ROSIER Sommaire Déclaration du Management Rapport de gestion intermédiaire du Groupe ROSIER Etats financiers consolidés résumés intermédiaires au 30

Plus en détail

CAE InC. ÉTATS FInAnCIERS COnSOLIDÉS

CAE InC. ÉTATS FInAnCIERS COnSOLIDÉS CAE InC. ÉTATS FInAnCIERS COnSOLIDÉS RAPPORT de LA direction SuR LE CONTRôLE INTERNE À L égard de L INFORMATION FINANCIÈRE 107 RAPPORT de L AudITEuR INdéPENdANT 107 états FINANCIERS CONSOLIdéS 109 bilans

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2012 PROGRESSION DES VENTES DE 24%

RESULTATS ANNUELS 2012 PROGRESSION DES VENTES DE 24% RESULTATS ANNUELS 2012 PROGRESSION DES VENTES DE 24% Liquidités disponibles de 3,8 millions d euros et carnet de commandes record à la clôture de l exercice 2012 Grenoble, France et Durham, Caroline du

Plus en détail

ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014

ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014 LE QUOTIDIEN DE PARIS EDITIONS ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014 1 - ACTIVITE DE LA SOCIETE La société, qui dispose du statut d'entreprise de presse, a pour activités : - l édition - d un

Plus en détail

Rapport financier semestriel

Rapport financier semestriel Rapport financier semestriel 2013 Paris, le 24 juillet 2013 1/11 SOMMAIRE Attestation du responsable du rapport financier semestriel... 3 Rapport semestriel d activité... 4 Comptes individuels au 30 juin

Plus en détail

F I T E C O A.D.O.P.S 53 ASSOCIATION ETATS FINANCIERS. Technopolis 4 Bat J Rue Louis de Broglie CHANGE. Du 01/01/2010 au 31/12/2010

F I T E C O A.D.O.P.S 53 ASSOCIATION ETATS FINANCIERS. Technopolis 4 Bat J Rue Louis de Broglie CHANGE. Du 01/01/2010 au 31/12/2010 F I T E C O A.D.O.P.S 53 ASSOCIATION Technopolis 4 Bat J Rue Louis de Broglie 53810 CHANGE ETATS FINANCIERS Du 01/01/2010 au 31/12/2010 670 Rue de Grinhard B.P. 61 53102 MAYENNE CEDEX Tél : 02-43-30-45-45

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2010 GROUPE ROSIER

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2010 GROUPE ROSIER RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2010 GROUPE ROSIER Sommaire Déclaration du Management Rapport de gestion intermédiaire du Groupe ROSIER Etats financiers consolidés résumés intermédiaires au 30

Plus en détail

Le rôle de l expert-comptable dans l établissement des comptes annuels. Philippe BENZONI Commission «Droit comptable et Technique de gestion»

Le rôle de l expert-comptable dans l établissement des comptes annuels. Philippe BENZONI Commission «Droit comptable et Technique de gestion» Le rôle de l expert-comptable dans l établissement des comptes annuels Philippe BENZONI Commission «Droit comptable et Technique de gestion» Le rôle de l expert-comptable dans un contexte de crise Les

Plus en détail

SOCIETE DES INDUSTRIES PHARMACEUTIQUES DE TUNISIE - S.A. BILAN PROVISOIRE EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2004

SOCIETE DES INDUSTRIES PHARMACEUTIQUES DE TUNISIE - S.A. BILAN PROVISOIRE EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2004 SOCIETE DES INDUSTRIES PHARMACEUTIQUES DE TUNISIE - S.A. BILAN PROVISOIRE EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2004 (Exprimé en dinars) ACTIFS Notes 31/12/2004 31/12/2003 ACTIFS NON COURANTS Immobilisations incorporelles

Plus en détail

Comptes consolidés 2010

Comptes consolidés 2010 Comptes consolidés 2010 Comptes consolidés 2010 > Sommaire 02 Repères 06 Bilan consolidé IFRS 08 Compte de résultat consolidé IFRS 08 État du résultat global consolidé 09 Tableau des flux de trésorerie

Plus en détail

RAPPORT SEMESTRIEL DEUX MILLE TREIZE BALMAIN BOUCHERON JIMMY CHOO KARL LAGERFELD LANVIN MONTBLANC NICKEL PAUL SMITH REPETTO S.T.

RAPPORT SEMESTRIEL DEUX MILLE TREIZE BALMAIN BOUCHERON JIMMY CHOO KARL LAGERFELD LANVIN MONTBLANC NICKEL PAUL SMITH REPETTO S.T. RAPPORT SEMESTRIEL DEUX MILLE TREIZE BALMAIN BOUCHERON JIMMY CHOO KARL LAGERFELD LANVIN MONTBLANC NICKEL PAUL SMITH REPETTO S.T. DUPONT VANCLEEF&ARPELS RAPPORT SEMESTRIEL DEUX MILLE TREIZE RAPPORT DE

Plus en détail

Analyse de la structure financière de. l entreprise 10/12/13

Analyse de la structure financière de. l entreprise 10/12/13 Analyse de la structure financière de l entreprise. 1 Plan du chapitre I) Le bilan II) Le Bilan fonctionnel III) Les ratios 2 I) Le bilan 3 Le bilan Logique de l actif : ensemble des emplois; classement

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés. Pour les périodes de 13 semaines closes le 3 mai 2015 et le 4 mai 2014

États financiers consolidés intermédiaires résumés. Pour les périodes de 13 semaines closes le 3 mai 2015 et le 4 mai 2014 États financiers consolidés intermédiaires résumés Pour les périodes de 13 semaines closes le et le 4 mai 2014 (non audité, en milliers de dollars canadiens, sauf indication contraire) État consolidé intermédiaire

Plus en détail

NOTES RELATIVES AUX COMPTES CONSOLIDES AU 31 DCEMBRE 2015

NOTES RELATIVES AUX COMPTES CONSOLIDES AU 31 DCEMBRE 2015 GROUPE DES BRASSERIES DU MAROC NOTES RELATIVES AUX COMPTES CONSOLIDES AU 31 DCEMBRE 2015 Faits marquants de l exercice - La réalisation d un volume de vente de bières de 772 576 hl en augmentation de 0,9%

Plus en détail

SAS DIGITAL GRENOBLE. Plaquette

SAS DIGITAL GRENOBLE. Plaquette Plaquette 31/12/2015 Bilan actif SAS DIGITAL GRENOBLE N SIRET : Au : Actif immobilisé Actif circulant incorporelles corporelles financières (2) Stocks Actif Capital souscrit non appelé Frais d établissement

Plus en détail

Rapport financier semestriel non audité en date du et pour la période de six mois clôturée le 30 juin 2005

Rapport financier semestriel non audité en date du et pour la période de six mois clôturée le 30 juin 2005 Compte de résultats consolidé (non audité) le 30 juin 2005 le 30 juin 2004 Activités poursuivies Produits des activités ordinaires 1 184 854 Ventes nettes 1 040 787 Redevances reçues 144 67 Coût des ventes

Plus en détail

PREMIER SEMESTRE 2007 : 20% DE CROISSANCE EN DOLLARS. La montée en puissance du Groupe confirmée par les réalisations du semestre

PREMIER SEMESTRE 2007 : 20% DE CROISSANCE EN DOLLARS. La montée en puissance du Groupe confirmée par les réalisations du semestre PREMIER SEMESTRE 2007 : 20% DE CROISSANCE EN DOLLARS La montée en puissance du Groupe confirmée par les réalisations du semestre Grenoble, France et Durham, Caroline du Nord, 30 août 2007 MEMSCAP (NYSE

Plus en détail

RAPPORT SEMESTRIEL DEUX MILLE QUATORZE BALMAIN BOUCHERON JIMMY CHOO KARL LAGERFELD LANVIN MONTBLANC PAUL SMITH REPETTO S.T. DUPONT VANCLEEF&ARPELS

RAPPORT SEMESTRIEL DEUX MILLE QUATORZE BALMAIN BOUCHERON JIMMY CHOO KARL LAGERFELD LANVIN MONTBLANC PAUL SMITH REPETTO S.T. DUPONT VANCLEEF&ARPELS RAPPORT SEMESTRIEL DEUX MILLE QUATORZE BALMAIN BOUCHERON JIMMY CHOO KARL LAGERFELD LANVIN MONTBLANC PAUL SMITH REPETTO S.T. DUPONT VANCLEEF&ARPELS RAPPORT SEMESTRIEL DEUX MILLE QUATORZE RAPPORT DE GESTION

Plus en détail

GROUPE. Rapport Semestriel Au 30 juin Comptes Semestriels Consolidés Logic Instrument au 30 juin

GROUPE. Rapport Semestriel Au 30 juin Comptes Semestriels Consolidés Logic Instrument au 30 juin GROUPE Rapport Semestriel Au 30 juin 2016 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES DE CONSOLIDATION...

Plus en détail

États financiers consolidés résumés intermédiaires du GROUPE CGI INC.

États financiers consolidés résumés intermédiaires du GROUPE CGI INC. États financiers consolidés résumés intermédiaires du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés intermédiaires du résultat Pour les périodes de trois et de neuf mois (en milliers de dollars canadiens,

Plus en détail

États consolidés des résultats (non vérifiés)

États consolidés des résultats (non vérifiés) États consolidés des résultats (non vérifiés) de six mois terminées (en milliers de dollars, sauf les données par action) Revenus 861 763 $ 893 443 $ 1 735 705 $ 1 766 499 $ Coût des ventes, frais de vente

Plus en détail

Communication financière sur les impacts chiffrés au 31/12/2004 du passage aux normes IAS/IFRS

Communication financière sur les impacts chiffrés au 31/12/2004 du passage aux normes IAS/IFRS Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel SUD RHONE ALPES Communication financière sur les impacts chiffrés au 31/12/2004 du passage aux normes IAS/IFRS 1 CONDITIONS DE CONSTITUTION DES ÉLÉMENTS CHIFFRÉS

Plus en détail

ANNEXE AUX COMPTES SOCIAUX. Exercice clos le 31 décembre 2013

ANNEXE AUX COMPTES SOCIAUX. Exercice clos le 31 décembre 2013 SA NEOCOM MULTIMEDIA - Comptes sociaux 2013 Page 1 ANNEXE AUX COMPTES SOCIAUX Exercice clos le 31 décembre 2013 Tous les chiffres sont exprimés en euros, sauf indication contraire SA NEOCOM MULTIMEDIA

Plus en détail

COMPTES ANNUELS 31/12/2013. LA PETITE ROCKETTE 62 rue Oberkampf PARIS

COMPTES ANNUELS 31/12/2013. LA PETITE ROCKETTE 62 rue Oberkampf PARIS LA PETITE ROCKETTE 62 rue Oberkampf 75011 PARIS COMPTES ANNUELS 31/12/2013 107 COURS DE VINCENNES 75020 PARIS Téléphone : 0146594400 Bilan Bilan Actif LA PETITE ROCKETTE Période du 01/01/13 au 31/12/13

Plus en détail

ANNEXE AUX COMPTES SOCIAUX. Exercice clos le 31 décembre 2012

ANNEXE AUX COMPTES SOCIAUX. Exercice clos le 31 décembre 2012 SA NEOCOM MULTIMEDIA - Comptes sociaux 2012 Page 1 ANNEXE AUX COMPTES SOCIAUX Exercice clos le 31 décembre 2012 Tous les chiffres sont exprimés en euros, sauf indication contraire SA NEOCOM MULTIMEDIA

Plus en détail

5N PLUS INC. États financiers consolidés intermédiaires résumés (non audité) Pour les périodes de trois mois et de six mois closes les 30 juin 2016

5N PLUS INC. États financiers consolidés intermédiaires résumés (non audité) Pour les périodes de trois mois et de six mois closes les 30 juin 2016 États financiers consolidés intermédiaires résumés (non audité) 2016 et 2015 (en milliers de dollars américains) États de la situation financière consolidés intermédiaires résumés (Les montants sont exprimés

Plus en détail

Trimestre clos le 25 juin 2016

Trimestre clos le 25 juin 2016 T2 2016 ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS NON AUDITÉS Trimestre clos le www.wsp-pb.com États consolidés de la situation financière (en millions de dollars canadiens) Actif 31 décembre 2015 Actifs courants Trésorerie

Plus en détail

Résultats annuels 2004

Résultats annuels 2004 Communiqué de presse Paris, le 10 mars 2005 Groupe Eramet Résultats annuels 2004 Un résultat net part du Groupe record à 342 M Résultat d exploitation multiplié par 5 à 630 M Progression des résultats

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES RESUMES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES RESUMES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES RESUMES 2014 BONGRAIN SA Etat résumé du compte de résultat au 31 décembre 2014 En milliers d Euros 2014 2013 retraité * Chiffre d affaires 4 606 920 4 204 557 Consommations

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS DU GROUPE BOUYGUES

COMPTES CONSOLIDÉS DU GROUPE BOUYGUES N N-51 N N-51 COMPTES CONSOLIDÉS DU GROUPE BOUYGUES BILAN CONSOLIDÉ (en millions d'euros) ACTIF 09/2015 12/2014 N-52 09/2014 Immobilisations corporelles 6 419 6 519 6 360 Immobilisations incorporelles

Plus en détail

COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ

COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ (non audité, données converties de l'euro au dollar (l'information relative à ce retraitement est présentée en note 11 de l'annexe aux comptes consolidés)) 1 er trimestre 2014

Plus en détail

Résultats semestriels de l exercice

Résultats semestriels de l exercice Résultats semestriels de l exercice 2016-2017 Marseille, le 31 janvier 2017. Le Groupe Avenir Telecom, concepteur et distributeur de smartphones et accessoires, présente ses résultats du 1 er semestre

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE AU 30 JUIN 2004

RAPPORT D ACTIVITE AU 30 JUIN 2004 RAPPORT D ACTIVITE AU 30 JUIN 2004 Faits marquants du premier semestre 2004 Evolution du périmètre de consolidation En février 2004, le Groupe a renforcé sa position sur le marché de l alimentation électrique

Plus en détail

GROUPE SBT COMPTES CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2014

GROUPE SBT COMPTES CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2014 GROUPE SBT COMPTES CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2014 ACTIF Ecarts d'acquisition 4 183,8 4 183,8 Amortissement écarts d'acquisition -2 374,9-1 960,5 Provision écarts d'acquisition -500,0-500,0 Ecarts d'acquisition

Plus en détail

NORME IAS 07 LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE

NORME IAS 07 LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE NORME IAS 07 LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 07 : TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1.

Plus en détail

COMPTES SOCIAUX SEMESTRIELS RESUMES 2009

COMPTES SOCIAUX SEMESTRIELS RESUMES 2009 COMPAGNIE AGRICOLE DE LA CRAU Société anonyme au capital de 919.611,96 euros Siège social - 34 route d'ecully - 69570 DARDILLY 542.079.124 R.C.S.LYON- Code APE 011 A Exercice social du 1er janvier au 31

Plus en détail

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME 2 LES CHARGES

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME 2 LES CHARGES COLLEGE Réunion du mardi 1 er juillet 2014 RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME 2 LES CHARGES NORME N 2 LES CHARGES NORME N 2 LES CHARGES SOMMAIRE 3/11 EXPOSÉ DES MOTIFS...

Plus en détail

Responsabilité du Conseil d Administration

Responsabilité du Conseil d Administration États Financiers Responsabilité du Conseil d Administration Responsabilité relative aux états financiers consolidés annuels Les administrateurs sont responsables de la préparation des états financiers

Plus en détail

REGLEMENT. Règlement homologué par arrêté du 28 décembre 2015 publié au Journal Officiel du 30 décembre 2015

REGLEMENT. Règlement homologué par arrêté du 28 décembre 2015 publié au Journal Officiel du 30 décembre 2015 AUTORITÉ DES NORMES COMPTABLES REGLEMENT N 2015-05 du 2 juillet 2015 relatif aux instruments financiers à terme et aux opérations de couverture Règlement homologué par arrêté du 28 décembre 2015 publié

Plus en détail

États financiers consolidés résumés intermédiaires du GROUPE CGI INC.

États financiers consolidés résumés intermédiaires du GROUPE CGI INC. États financiers consolidés résumés intermédiaires du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés intermédiaires du résultat Pour les périodes de trois et de six mois (en milliers de dollars canadiens,

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 ANNEXE N 3 : Bilan et compte de résultat M4 43 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

COMPTES DE REGULARISATION TOTAL DE L'ACTIF

COMPTES DE REGULARISATION TOTAL DE L'ACTIF Bilan actif CRECHE ADAGE Etats de synthèse au 31/12/2011 Brut Amortissements Dépréciations Net au 31/12/11 Net au 31/12/10 ACTIF Immobilisations incorporelles Frais d'établissement Frais de recherche et

Plus en détail

RESULTATS CONSOLIDES DE L'EXERCICE CLOS LE 31 MARS 2015

RESULTATS CONSOLIDES DE L'EXERCICE CLOS LE 31 MARS 2015 09 juillet 2015 RESULTATS CONSOLIDES DE L'EXERCICE CLOS LE 31 MARS 2015 Après un début d exercice difficile, les ventes annuelles se situent à 13,3% d évolution par rapport à l exercice précédent, avec

Plus en détail

SOCIÉTÉ XYZ LIMITÉE États financiers Exercice terminé le 30 JUIN 2002 (États NON VÉRIFIÉS Se reporter à l avis au lecteur)

SOCIÉTÉ XYZ LIMITÉE États financiers Exercice terminé le 30 JUIN 2002 (États NON VÉRIFIÉS Se reporter à l avis au lecteur) SOCIÉTÉ XYZ LIMITÉE États financiers Exercice terminé le (États NON VÉRIFIÉS Se reporter à l avis au lecteur) BILAN EN DATE DU ACTIFS À COURT TERME Liquidités 11 552 $ -- $ Comptes clients 42 970 50 595

Plus en détail

Comptes Annuels. UFICT CGT SERVICES PUBLICS 263 rue de Paris - Case MONTREUIL CEDEX. Durée 12 mois

Comptes Annuels. UFICT CGT SERVICES PUBLICS 263 rue de Paris - Case MONTREUIL CEDEX. Durée 12 mois Comptes Annuels UFICT CGT SERVICES PUBLICS 263 rue de Paris - Case 547 93515 MONTREUIL CEDEX Bilan du01/01/2011 au Durée 12 mois Document établi par : A. DOISNEAU Expert-Comptable 301 Rue du petit Cossole

Plus en détail

Association CYBER ACTEURS

Association CYBER ACTEURS 152 RUE FERNAND PELLOUTIER Exercice clos le 31/12/2010 Activité principale de l'entreprise : Autres organis; fonctionnant par adhésion volontai 9 ALLEE DERVENN 02 98 10 23 23 Page : 1 BILAN ACTIF ACTIF

Plus en détail

ANNEXE AU BILAN ET AU COMPTE DE RESULTAT

ANNEXE AU BILAN ET AU COMPTE DE RESULTAT 1 ANNEXE AU BILAN ET AU COMPTE DE RESULTAT SOMMAIRE A - EVENEMENTS PRINCIPAUX DE L EXERCICE B PRINCIPES, REGLES ET METHODES COMPTABLES C - INFORMATIONS RELATIVES AU BILAN - BILAN ACTIF - BILAN PASSIF D

Plus en détail

Le chiffres d affaires consolidé (hors droits et taxes) s élève à M, en progression de 66,7 %.

Le chiffres d affaires consolidé (hors droits et taxes) s élève à M, en progression de 66,7 %. 23/03/2006 : Pernod Ricard : 1er semestre de l'exercice 2005/2006 Résultat opérationnel courant: +767 M (+70%) Résultat net courant : +471 M (+58%) Résultat net courant par action: +26% (5,34 Euros) Résultat

Plus en détail

Comparaison des normes comptables tunisiennes avec les normes comptables internationales. Les Stocks

Comparaison des normes comptables tunisiennes avec les normes comptables internationales. Les Stocks 1 Les Stocks Les stocks sont les éléments d actif détenus pour être vendus dans le cours normal de l exploitions, ou bien en cours de production pour une telle vente ; ou bien sous forme de matière ou

Plus en détail

CGE Ressources Québec 2011 S.E.C. États financiers. aux 31 décembre 2014 et 2013

CGE Ressources Québec 2011 S.E.C. États financiers. aux 31 décembre 2014 et 2013 CGE Ressources Québec 2011 S.E.C. États financiers États financiers Actif net 2 Résultats d'exploitation 3 Variation de l'actif net 4 Flux de trésorerie 5 Notes complémentaires 6-10 Actif net Aux 31 décembre

Plus en détail

SYNDICAT CFTC AIRBUS 316 ROUTE DE BAYONNE USINE LOUIS BREGUET BAT A TOULOUSE CEDEX 9

SYNDICAT CFTC AIRBUS 316 ROUTE DE BAYONNE USINE LOUIS BREGUET BAT A TOULOUSE CEDEX 9 316 ROUTE DE BAYONNE USINE LOUIS BREGUET BAT A01 Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/01/2012 au 31/12/2012 Activité principale de l'association : SYNDICAT PROFESSIONNEL Nous vous présentons

Plus en détail

Chapitre VII : Stocks et en cours IAS 2 :

Chapitre VII : Stocks et en cours IAS 2 : CABINET CECCA : MR BOUKREDERA SALAH EXPERT COMPTABLE, 10 RUE DOCTEUR MOUSSA CONSTANTINE Chapitre VII : Stocks et en cours IAS 2 : < Définition des stocks : Les stocks correspondent à des actifs : détenus

Plus en détail

Comptes consolidés 2004 en normes IFRS. Présentation aux analystes financiers 25 mai 2005

Comptes consolidés 2004 en normes IFRS. Présentation aux analystes financiers 25 mai 2005 Comptes consolidés 2004 en normes IFRS Présentation aux analystes financiers 25 mai 2005 Sommaire Avertissement Chiffres clés Réconciliation du résultat net référentiel français / normes IFRS Réconciliation

Plus en détail

Comptes Annuels. UL CGT CANNES 52 bld de la république CANNES. Durée 12 mois. Code NAF 9420Z. Document établi par :

Comptes Annuels. UL CGT CANNES 52 bld de la république CANNES. Durée 12 mois. Code NAF 9420Z. Document établi par : Comptes Annuels 52 bld de la république 06400 CANNES Bilan du01/01/2012 au31/12/2012 Durée 12 mois No SIRET 35076289400011 Code NAF 9420Z Document établi par : A DOISNEAU Expert Comptable 301 rue du petit

Plus en détail

PAGESJAUNES GROUPE. Comptes consolidés au 31/12/2004 (IFRS) Conseil d administration du 22 septembre 2005

PAGESJAUNES GROUPE. Comptes consolidés au 31/12/2004 (IFRS) Conseil d administration du 22 septembre 2005 PAGESJAUNES GROUPE Comptes consolidés au 31/12/2004 (IFRS) Conseil d administration du 22 septembre 2005 PagesJaunes Groupe, Société anonyme à Conseil d administration au capital de 55 757 922 euros Siège

Plus en détail

Rapport financier 2010

Rapport financier 2010 Rapport financier 2010 BILAN CONSOLIDÉ IFRS AU 31 décembre 2010 Actif Exercice 2010 Exercice 2009 * (en milliers d euros) Note Montant brut Amort. Prov. Montant net Montant net Actifs non courants Immobilisations

Plus en détail

EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités

EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités Actif Aux 31 août 2016 2015 Actif à court terme Espèces 43 208 $ 25 864 $ Placements temporaires 4 087 1 487 Comptes débiteurs Clients 42 993 45 985

Plus en détail

Les implications des normes IAS IFRS sur les comptes de résultat consolidés du groupe ESSILOR. Sous la direction de Mr Philippe Dessertine.

Les implications des normes IAS IFRS sur les comptes de résultat consolidés du groupe ESSILOR. Sous la direction de Mr Philippe Dessertine. Les implications des normes IAS IFRS sur les comptes de résultat consolidés du groupe ESSILOR Sous la direction de Mr Philippe Dessertine. Sommaire 1.Chiffre d affaire... 9 2.Charges d exploitation...

Plus en détail

CABINET CECCA : MR BOUKREDERA SALAH EXPERT COMPTABLE, 10 RUE DOCTEUR MOUSSA CONSTANTINE

CABINET CECCA : MR BOUKREDERA SALAH EXPERT COMPTABLE, 10 RUE DOCTEUR MOUSSA CONSTANTINE CABINET CECCA : MR BOUKREDERA SALAH EXPERT COMPTABLE, 10 RUE DOCTEUR MOUSSA CONSTANTINE CHAPITRE 5 : TABLEAUX DES FLUX DE TRÉSORERIE IAS 7 Le tableau des flux de trésorerie, actuellement obligatoire devient

Plus en détail

RESILUX Rapport financier semestriel au 30 juin 2010 SOMMAIRE

RESILUX Rapport financier semestriel au 30 juin 2010 SOMMAIRE RESILUX Rapport financier semestriel au 30 juin 2010 SOMMAIRE 1. Chiffres-clés consolidés 2. Compte de résultats consolidé résumé 3. Bilan consolidé résumé 4. Tableau des flux de trésorerie consolidé résumé

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. Premier semestre 2010. Non audités

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. Premier semestre 2010. Non audités ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Premier semestre 2010 Non audités SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES COMPTE DE RESULTAT DU PREMIER SEMESTRE 2010 3 ETAT DU RESULTAT NET ET DES VARIATIONS D ACTIFS ET DE PASSIFS

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDES 2015

COMPTES CONSOLIDES 2015 COMPTES CONSOLIDES 2015 1 4.2 Comptes consolidés COMPTES CONSOLIDES 2015... 1 4.2.1 Compte de résultat consolidé... 3 4.2.2 Résultat global consolidé... 4 4.2.3 Situation financière consolidée... 5 4.2.4

Plus en détail

QUO VADIS PROVENCE 10 BD VICTOR HUGO

QUO VADIS PROVENCE 10 BD VICTOR HUGO 10 BD VICTOR HUGO Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/09/2010 au 31/08/2011 Activité principale de l'entreprise : VENTE ET LOCATION BATEAUX DE PLAISANCE Nous vous présentons ci-après

Plus en détail

COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ

COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ 1 er trimestre (a) 2010 4 ème trimestre Chiffre d'affaires 37 603 36 228 30 041 Droits d'accises (4 442) (4 933) (4 573) Produits des ventes 33 161 31 295 25 468 Achats, nets

Plus en détail

Technologies SENSIO inc. États financiers intermédiaires résumés non audités Au 31 août 2012

Technologies SENSIO inc. États financiers intermédiaires résumés non audités Au 31 août 2012 États financiers intermédiaires résumés non audités Au 31 août 2012 États financiers États de la situation financière intermédiaires résumés P.2 États du résultat global intermédiaires résumés P.3 États

Plus en détail

Réunion d information financière Résultats de l année 2006 Avril 05, Fernando Rodés Hervé Philippe

Réunion d information financière Résultats de l année 2006 Avril 05, Fernando Rodés Hervé Philippe Réunion d information financière Résultats de l année 2006 Avril 05, 2007 - Fernando Rodés Hervé Philippe Avertissement Le présent document contient certaines déclarations ou opinions sur les perspectives,

Plus en détail

ASSOCIATION CENTRE DE REEDUCATION FONCTIONNELLE SAINT VINCENT DE PAUL

ASSOCIATION CENTRE DE REEDUCATION FONCTIONNELLE SAINT VINCENT DE PAUL ASSOCIATION CENTRE DE REEDUCATION FONCTIONNELLE SAINT VINCENT DE PAUL COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014 Association Centre de Rééducation Fonctionnelle 38300 BOURGOIN JALLIEU BILAN ACTIF ACTIF Exercice

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION. Admission sur Alternext Paris

DOCUMENT D INFORMATION. Admission sur Alternext Paris DOCUMENT D INFORMATION Admission sur Alternext Paris Conformément à : La loi n 2009-1255 du 19 octobre 2009 «tendant à favoriser l accès au crédit des petites et moyennes entreprises et à améliorer le

Plus en détail

ASS ASSOCIATION LE RELAIS FAMILIAL. Brut Amortissements Dépréciations

ASS ASSOCIATION LE RELAIS FAMILIAL. Brut Amortissements Dépréciations Bilan Brut Amortissements Dépréciations Net au 31/12/12 Net au 31/12/11 ACTIF Immobilisations incorporelles Frais d'établissement Frais de recherche et de développement Concessions, brevets et droits assimilés

Plus en détail

SKI CLUB FRASNE DRUGEON BILAN ACTIF. Du 01/07/2010 au 30/06/2011. Créances Créances Clients et Comptes rattachés (3)

SKI CLUB FRASNE DRUGEON BILAN ACTIF. Du 01/07/2010 au 30/06/2011. Créances Créances Clients et Comptes rattachés (3) 07/10/2011 9900 - SKI CLUB FRASNE DRUGEON BILAN ACTIF ACTIF Capital souscrit non appelé ACTIF IMMOBILISÉ Immobilisations incorporelles Frais d'établissement Frais de développement Concessions, brevets

Plus en détail

DOSSIER 1-DIAGNOSTIC FINANCIER. Opérations

DOSSIER 1-DIAGNOSTIC FINANCIER. Opérations DCG session 2013 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1-DIAGNOSTIC FINANCIER Question 1 - Élaboration du tableau des flux de l OEC : Flux de trésorerie liés à l'activité Opérations RÉSULTAT

Plus en détail

CFA 116. Les Etats Financiers

CFA 116. Les Etats Financiers CFA 116 Les Etats Financiers FOAD CORRIGES DES EXERCICES D APPLICATION Bernard Dupé Page : 1 SOMMAIRE Pages : Cas Gleizal 3, 4, 5 et 6 Cas Tricallou 7 et 8 Cas Astorg 9, 10 et 11 Cas Perrin 12 et 13 Cas

Plus en détail