«Entrepreneur 2022» Séminaire interne. le 10 Septembre 2007, Lorient (56)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«Entrepreneur 2022» Séminaire interne. le 10 Septembre 2007, Lorient (56)"

Transcription

1 Séminaire interne «Entrepreneur 2022» le 10 Septembre 2007, Lorient (56) Membres de Futurouest Association : BROUSSOLLE Claude, DEMON Marie-Pierre, FAUCHARD Liam, GAUTIER Samuel, GOUIL Hervé, HENRIO Jean-Paul, LEROY Sylvain, PAGNARD Guy, PIOU Serge, ROBERT Jacques, VEILLARD Béatrice Envoi : FUTUROUEST Recherches est né en 1992 avec l aide de Futuribles pour doter la Région Bretagne d un Groupe Régional de Recherches Prospectives privé (Asso 1901) et totalement indépendant. FUTUROUEST Recherches qui regroupe actuellement 42 membres entièrement bénévoles est l Institut de Recherches Prospectives du Groupe FUTUROUEST qui comprend également une société d applications et une société de publications. «Entrepreneur 2022», le 10 septembre 2007, Lorient (56)

2 Introduction 3 Flexibilité et Coopération 5 Retour d expérience (témoignage) 9 Métaruralisation 12 Du levain dans la farine (témoignage) 15 Entrepreneur en 2022 (Interview) 18 Ouvrons les fenêtres 21 Bibliographie & annexes 23 «Entrepreneur 2022», le 10 septembre 2007, Lorient (56)

3 Introduction La recherche sur le thème «Entrepreneur 2022» prend sa source dans une demande informelle émanant d un technicien de la CMA (Chambre de Métiers et de l Artisanat) de la Manche en Mars de l année 2006, suite aux travaux «SCOT Pays Saint Lois / PADD 2020» auxquels il avait participé comme membre actif à l automne Après échanges, il a été convenu que le Groupe FUTU- ROUEST et particulièrement son Institut de Recherches Prospectives, FUTUROUEST Association se lancerait dans un travail de réflexion approprié. Un premier groupe de travail constitué de cinq personnes a donc entrepris de défricher le sujet. Une première approche a permis de mettre en évidence six hypothèses : La poursuite des processus de flexibilité dans les entreprises dans le futur conduira des salariés à vouloir vivre cette flexibilité «à leur compte» ; La poursuite de la complexité technologique amènera un besoin de rassurance de la part des consommateurs utilisateurs. Les artisans du futur seront, selon le mot de Pascal Pellan (Secrétaire Général de la CMA de St Brieuc), des «ingénieurs de la simplexité» ; Les effets sociologiques induits : les personnes qui auront vécu, jeunes, le fait que leurs parents soient jetés des entreprises (effet Kleenex ) les amènera à faire en sorte de ne pas le vivre à leur tour et à s orienter vers des statuts protecteurs de type coopératif ; Les mécanismes de métaruralisation conduiront les pouvoirs publics à mieux considérer l occupation des espaces ruraux, voire à y mettre des dispositifs d aides au titre de l aménagement du territoire ; L impact des évolutions sociétales liées à l indépendance des femmes aura deux impacts : la fin du «conjoint collaborateur», une confiance accrue envers les femmes créatrices d entreprises (écoute et modération) par leurs clients ; L éducation et la formation tout au long de la vie permettant des alternances d activités sous différents statuts (salarié, travailleur indépendant, bénévole, gérant, coach...) permettant d envisager une EDD (Entreprise à Durée Limitée). In fine, nous envisagions la TPE / Artisanat des années comme étant l architecture d une économie libérale non capitaliste. Puis vint l appel à projet lancé par le Cercle des Entrepreneurs du Futur auquel FUTUROUEST a candidaté in extremis, le 06 Juin Notre volonté de réponse a conduit à élargir le groupe de travail initial et à le mobiliser durant l été Le texte final présenté ci-après est donc une œuvre collective, pur produit du bénévolat qui anime FUTUROUEST Association depuis sa création en BROUSSOLL «Entrepreneur 2022», le 10 septembre 2007, Lorient (56) 3

4 Les sessions de recherches se sont déroulées les : 13 Mai 2006 & 13 Janvier 2007 (Premier groupe), 08 Août 2007 & 01 Septembre 2007 (Groupe élargi). + les travaux d échanges via l Internet. BROUSSOLLE Claude 70 ans Biologiste & Economiste DEMON Marie-Pierre 37 ans Création d entreprise FAUCHARD Liam 59 ans Prospective & sociologie GAUTIER Samuel 26 ans Géographe GOUIL Hervé 44 ans Coopération & Management HENRIO Jean-Paul 62 ans Formation permanente LEROY Sylvain 25 ans Etudiant, Demandeur d emploi PAGNARD Guy 41 ans Agro économiste PIOU Serge 60 ans Expert - Comptable ROBERT Jacques 57 ans Banquier VEILLARD Béatrice 54 ans Entrepreneure Positions géographiques au moment des travaux : Finistère, Ille & Vilaine, Loire Atlantique, Morbihan et quelque part en Mer d Iroise. La méthodologie : Les fondamentaux de La Démarche Prospective : Approche globale et transversale Mariage des variables quantitatives et qualitatives Recherche des ruptures, des bifurcations, des discontinuités... Examen des faits porteurs d avenir Acteurs et facteurs structurants. + BSP (Brain Storming Prospectif) + Réduction des incertitudes (Probabilisations). Dans la contribution présentée, nous n avons pas abordé (notamment), les typologies d entreprises par natures d activités. Nous sommes bien conscients que les problématiques d un menuisier ne sont pas exactement les mêmes que celles d un créateur de logiciels. Nous nous sommes attachés à rechercher les composantes sociétales génériques qui seraient propres à l entrepreneur [Voir aussi «Ouvrons les fenêtres», p.12] La poursuite des processus de flexibilité dans les entreprises dans le futur conduira des salariés à vouloir vivre cette flexibilité «à leur compte» plutôt qu en restant salarié. Quelques faits (cf. «études INSEE dans la bibliographie»): aujourd hui, 3/4 des créateurs d entreprise le font en solo, sans salarié mais avec quelques partenariats ponctuels. L évolution se fait ensuite majoritairement dans deux directions : l engagement dans un réseau d indépendants en en co-traitance et/ou l embauche de quelques salariés accompagnant la montée en puissance de l activité, selon ses aptitudes et ses envies de «manager». Suivant l enquête de l INSEE parue en 2005 et portant sur les créations d entreprises de 2002, 2/3 des créateurs sont toujours en activité, de manière variable selon les secteurs d activités. L emploi salarié, quant à lui, a globalement progressé grâce à 1/4 seulement des entreprises créées. Les taux de maintien sont variables selon les secteurs d activités et selon leurs spécificités (investissements initiaux nécessaires, productions de biens ou de services, activités connues ou émergentes...) mais nous n entrerons pas ici dans ces détails. «Entrepreneur 2022», le 10 septembre 2007, Lorient (56)

5 Flexibilité et Coopération Quelques évolutions palpables de l entreprenariat d abord : nous sommes passés d un entreprenariat de filiation (on est chef d entreprise après papa rarement maman), vécu parfois comme l obligation à un engagement permis par les capacités du chef d entreprise et sa volonté de se réaliser de manière autonome. La connaissance, la culture et l esprit d entreprise sont encore peu en vogue en France. Autre évolution dans les esprits (même lente) : la sécurité du travail est associée au statut de salarié (idéalement de la fonction publique en France). Tandis qu à l inverse, «être à son compte» est la situation personnelle la plus risquée et la plus précaire qui soit. Objectivement, cette opposition n est plus systématiquement vraie. Il en va ainsi de la précarité de l entrée dans une vie active stable pour les jeunes (mais il est trop tôt pour qu ils soient des entrepreneurs par manque d expérience professionnelle) et pour les cinquantenaires (les quarantenaires bientôt) qui sont licenciés ou ne trouvent plus les progressions et intérêts de leur carrière dans l entreprise classique. Dans un cas, au chômage, la création est une solution un peu forcée mais pas sans attrait pour envisager de nouvelles formes d activités et de reprise de confiance en soi-même qui font défaut parfois dans les entreprises. Dans l autre, elle est une réelle source de re-motivation pour la seconde moitié de la vie active, qui va s allonger par nécessité (obtention d une retraite décente). L angle de la création d entreprise en France est également vécu comme un projet pouvant mener à un échec «cuisant» dont la personne pourra difficilement se remettre ne seraitce que moralement, contrairement à d autres pays anglosaxons chez qui la création reste l expression d une volonté positive de la personne. Même si elle a mal tourné cette fois, rien ne l empêche de retenter ultérieurement avec plus d expérience et un projet adapté. Le positionnement des TPE dépend aussi du type d activités choisies. Créer une TPE dans une activité exposée à la concurrence mondiale est relativement rare mais pas impossible pour des produits très spécifiques et/ou technologiquement très innovants (exemple de l entreprise Korilog, logiciel de décryptage d ADN lancé par un ex-chercheur) avec les usages des TIC pour leur diffusion commerciale. La TPE concerne donc plus souvent des activités de l économie dite résidentielle : bâtiments, commerce, services à la personne mais l artisan dit de production pourra le devenir s il est tributaire d un donneur d ordres qui lui-même est exposé, peut aussi être indirectement exposé aux aléas des marchés mondialisés en étant un co-traitant d une activité exposée. Enfin, autre aspect plus sociologique, la flexibilité professionnelle nécessaire à l exercice d une activité «d indépendant» peut avoir comme contrepartie la flexibilité des temps de vie. Concilier un temps plus adapté aux membres de sa famille et à ses enfants en particulier (écoles, loisirs, sorties) avec un temps professionnel peut aussi être une source de satisfaction et de motivation, notamment pour les femmes, ce sont elles qui ont aujourd hui le plus recours au temps partiel, mais pas uniquement (il est encore plutôt «Entrepreneur 2022», le 10 septembre 2007, Lorient (56) 5

6 mal vu pour les hommes de solliciter un temps partiel «pour convenance personnelle»). A son compte, chacun peut organiser sa vie plus globalement. Pour une perméabilité entre «salarié» et «travailleur indépendant» Si nous considérons que le processus de flexibilité à l œuvre incitera les individus à vouloir se mettre à leur compte, comment y parvenir d ici 2020? Comment organiser la transition du statut de salarié vers celui de travailleur indépendant? Quels ponts avec aller simple ou possibilités d allersretours? Quelle «flexisécurité»? Quels droits individuels pour accompagner ces transitions? Quelles réformes des systèmes de formation permanente, des statuts d actifs, des comptabilités administratives entre statuts? La création de son entreprise est un «gros boulot». Pour l accompagner, il existe désormais le congé de création d entreprises (deux ans à temps obligatoirement plein avec possibilité de retour dans l entreprise d origine, même si cela n est pas toujours bien vu : «il a voulu faire le malin, mais il s est planté. Il a voulu faire une infidélité à son entreprise. Maintenant il revient se mettre à l abri.»). Les couveuses de création récente visent aussi à créer un sas pour permettre au salarié de tester son idée de création pendant quelques mois en ayant un statut et un accompagnement de conseil. Le portage salarial allait dans le même sens mais donne lieu à quelques litiges. En dehors des cas d essaimage, les entreprises sont-elles prêtes à accompagner le départ progressif de certains salariés, même pour des activités non concurrentes? Ce départ progressif nécessiterait la possibilité d un temps partiel et la coexistence administrativement simplifiée de cette activité salariée avec une activité indépendante. Le contrat de travail unique mis à l étude par le gouvernement Fillon serait-t-il plus sécurisant pour assurer cette transition? La mobilité professionnelle est devenue une réalité. Elle reste subie pour certains mais elle est aussi parfois choisie par les plus jeunes générations (intérim,...) en début de carrière (avant qu ils finissent par vouloir «se fixer» eux - aussi). La mobilité géographique peut conduire à déménager avec sa famille et changer d emploi. Mais elle trouve également une autre modalité via des trajets quotidiens en TGV ou autre moyen transport vers une grande métropole (voir chapitre consacré à la «méta ruralisation»). La mobilité consiste aussi dans le changement de métiers durant les 45 ans de carrière nécessaires pour prétendre, dans l avenir à une pension de retraite complète. Pour changer de métiers, la formation «tout au long de la vie» est une condition mais nous n en sommes qu aux prémices des discours. La différenciation va devenir totale entre les droits acquis par l individu et les entreprises où il a successivement cotisé en travaillant. Le Droit Individuel à la Formation (DIF) est un premier pas, finalement timide et inachevé, pour faciliter cette mobilité, que les entreprises disent appeler de leurs vœux pour résoudre leurs soucis d embauche dans certains métiers (même si les ressorts de cette inadéquation entre les postes à pourvoir et les candidats sont plus complexes que la qualification et la situation géographique des salariés). Ce DIF, souvent présenté comme «attaché au salarié», dans les faits il ne peut l utiliser intégralement (l employeur peut refuser sans limite les formations souhaitées) et s il quitte l entreprise, «son» DIF est perdu pour lui. Autre exemple, le CIF (Congé Individuel de Formation) est aujourd hui la principale possibilité d accompagner une évolution professionnelle mais son champ est limité aux formations continues. Les FONGECIF sont aujourd hui régionalisés, par conséquent le FONGECIF d Ile-de- France ne peut pas financer le projet d un salarié qui voudrait s installer comme créateur d entreprises... en Bretagne, par exemple. Et nombreux sont ceux qui se posent la question! Une véritable portabilité des droits (ce qui implique une transférabilité entre entreprises et l élargissement de leur champ géographique au plan national) va permettre d accompagner le salarié dans son choix de mobilité professionnelle et géographique vers l entreprenariat et vers les régions les plus attractives. notamment dans le cadre de la création d entreprise. «Entrepreneur 2022», le 10 septembre 2007, Lorient (56) 6

7 Coopérer pour entreprendre : Si la Coopération est un principe et un mode d organisation qui remonte à la seconde moitié du 19e siècle, bien des évolutions en ont fait parfois un avatar des objectifs initiaux. Cependant, nous constatons, au moins localement, un intérêt pour cette forme d organisation et de fonctionnement, notamment dans le cadre de la création d entreprise. La Coopérative d Activités et d Emploi aide les entrepreneurs à créer leur activité et leur emploi, qu il soit individuel ou collectif. L objectif est de proposer à des individus isolés de participer à une Coopérative, et ce, quel que soit leur domaine de compétences initial. C est en quelque sorte une confrontation entre une démarche individuelle très majoritairement celle du créateur et l expérience d une forme de Coopération. On ajoutera aussi que la CAE peut être considérée soit comme un aboutissement pour le créateur (il devient salarié de la structure tout en menant son activité professionnelle propre), ou bien comme un «sas» vers d autres aventures, via la création totalement individuelle cette fois, voir sous d autre formes juridiques. Il reste néanmoins que le vécu dans le cadre coopératif aura permis d acquérir des outils et des comportements propices au positionnement en réseau, même si le cadre juridique change. Essaimage, échange de pratiques, formation des dirigeants, défense des espaces d expérimentation... font partie du «package» à disposition du créateur voulant s inscrire dans les logiques de la Coopération. Les CAE mettent ainsi en pratique un apprentissage collectif fondé sur la mutualisation, aussi bien des aspects liés à la gestion qu aux aspects liés aux talents de chaque entrepreneur. La démarche approche une forme de sécurisation dans la mesure où les participants apprennent à nager ensemble dans le grand bain mais avec une bouée plutôt qu en se lançant dans l inconnu, seul et sans attache. On pourra au demeurant objecter que c est quelque part contraire à l idée de création qui implique, de facto, une prise de risque, quel que soit son degré. L objection est justifiée et il est clair que nombre de créatrices / créateurs n iront pas vers cette forme d organisation. Néanmoins, à l horizon 2022, avec le renouvellement des générations, il est probable qu une partie des créateurs (voire repreneurs) potentiels sera intéressée par la Coopération, sans doute pour deux raisons principales. La première concerne l état d esprit coopératif et mutualiste, surtout s il est scrupuleusement respecté. L entrepreneur y trouvera la certitude de pouvoir compter, notamment lors des passages difficiles, sur l entraide coopérative qu elle soit matérielle ou expérimentale. La seconde a trait au fonctionnement en réseau qui devrait prendre de l ampleur dans les quinze années qui viennent, les opérateurs (re)découvrant que dans un réseau, chaque nœud de celuici est au service des objectifs du réseau en tant que tel, et que corrélativement, le réseau est au service de chaque nœud, prêt à leur prêter main forte en tant que de besoin. «Entrepreneur 2022», le 10 septembre 2007, Lorient (56)

8 Team Academy Finlande Une nouvelle école de leadership basé sur l apprentissage mutuel. Pour des entrepreneurs «durables» et solidaires. La place de l équipe apprenante pour un renouveau de la coopération (Extrait d une contribution de H. Gouil à RULES- COP «tout développement durable est-il coopératif?» La transmission culturelle et l effort d éducation indissociables des projets coopératifs trouvent également un écho particulier dans la perspective d un développement durable. Face aux enjeux d un développement «soutenable», les réponses sont à créer collectivement, à travers une démarche systémique, grâce à un processus d apprentissage et d innovation permanent Se présente donc enfin, comme un défi majeur, la démonstration que les principes coopératifs s appliquent d abord à l éducation, et que la meilleure façon d apprendre, d acquérir des compétences nouvelles se fait par l expérimentation et l échange collectif. On notera à ce propos que le réseau international SOL (réseau des organisation apprenantes) initié par les travaux de Peter Senge et la fondation au sein du MIT à partir de 1991 du COL (Center for Organisational Learning) identifie comme l une des expériences les plus abouties la «Team Academy» finlandaise. Crée en 1993 au sein de l Ecole Polytechnique de Jyväskyla, la «Team Academy»* se définit comme «une communauté qui apprend en faisant». Elle forme des spécialistes du marketing, des managers, et des entrepreneurs particulièrement sensibilisés aux enjeux du développement durable. Sa vision est de devenir le centre d excellence au niveau mondial dans ce domaine à l horizon Or, le fonctionnement consiste d abord pour les étudiants qui intègrent cette université à constituer une équipe. Puis cette équipe crée une coopérative, qui sera le support de l ensemble des projets à partir desquels se déploieront les plans d apprentissage. Niina Leinonen, Johannes Partanen, Petri Palviainen : The Team Academy, a true story of a community that learns by doing, Ps-Kustannus 2004 «Entrepreneur 2022», le 10 septembre 2007, Lorient (56) 8

9 Retour d expérience (témoignage) A la fois cadre d une institution j ai pu en parallèle créer ma propre SARL, agissant dans le même domaine d activité mais vers une clientèle totalement différente et donc dans un domaine non concurrentiel ; je pose cette expérience comme «zone d observation». Les leviers : Une formidable dynamique a été créée tant sur ma propre pratique que sur celle de l équipe. Les activités internes, externes se sont enrichies en permanence. J ai pu remettre à jour en permanence mes compétences en les confrontant aux réalités du terrain. Créer une SARL est un bon moyen d entreprendre «se mettre à faire» en réel. Les freins : La peur au niveau politique d une mauvaise utilisation des fonds. La difficulté à bien définir les contours de mon activité. L usure physique personnelle en tant que «chef de réseau». Le manque de relais en interne. Ayant connu de véritables tensions en interne compte tenu des freins évoqués, et étant maintenant sortie du fonctionnement de cette institution, je ne me sens pas prête à embaucher du personnel pour à nouveau «manager». J ai créé ma propre activité et je souhaite goûter au plaisir de travailler seule ou avec des partenaires externalisés eux-mêmes entrepreneurs. J ai bien en tête la difficulté de développer mon entreprise dans ce type de fonctionnement, mais j apprécie de «parler en mon nom» et d assumer les responsabilités dans leur ensemble. Je sais pour quoi et pour qui je travaille et c est un soulagement immense qui contrebalance largement le risque de diminution des revenus personnels. Dissocier l entrepreneur du chef d entreprise Lorsqu on évoque le chef d entreprise on lui prête un certain nombre de compétences comme si elles faisaient partie du paquetage de base. Or, sachant que seulement 3% de la population mondiale utilise l ensemble des capacités du cerveau humain 1 on comprend bien dès lors que certes il est probable que dans les 3% il y a des chefs d entreprise mais il est également probable que nous retrouvions d autres catégories socioprofessionnelles, il nous faut donc revoir à la baisse ce taux de 3%. Utiliser l ensemble des capacités du cerveau humain cela veut dire quoi? Et bien, la tâche est vaste ; il s agit pour une même personne d être : à la fois rationnelle et innovante, à la fois logique et imaginative, capable d organiser et planifier tout en sortant du cadre de référence, à même de s appuyer sur les normes (sécurité, qualité) et d être joueuse, curieuse. «Entrepreneur 2022», le 10 septembre 2007, Lorient (56) 9

10 Pour l avenir, on pourrait imaginer des sociétés externalisées : «d entrepreneurs», «de chefs d entreprises». Sortir du cadre de référence Ce qui régule l activité de l entrepreneur c est le carnet de commandes. Or, il me semble que la législation en vigueur est bien figée face aux besoins en la matière. Que ce soit le droit du travail, le droit commercial, les procédures et normes de toutes sortes, il y a peu de place à l aléa alors que c est le traitement de celui-ci qui fait la plus-value de l entrepreneur. En effet, c est un excellent moyen pour mettre en œuvre son imagination pour sortir de l ornière, dépasser ses limites ; un entrepreneur ne peut pas se contenter d appliquer des procédures, il serait vite dépassé par ses concurrents, l innovation est sa seconde nature. Pour définir l entrepreneur 2022 ne prenons pas du vieux pour faire du neuf, alors imaginons un droit spécifique à l entrepreunariat qui permettrait plus de réactivité étant calé sur le carnet de commandes en terme de délai, de conditions, de procédures. Les règles de gestion de l entreprise (en fonction de sa taille) seraient plus souples, notamment dans le domaine de déclaration des établissements, de nomination de gérant, de publication des comptes. La flexibilité deviendrait alors possible. A l heure actuelle, tout le monde est conscient que l entrepreneur est freiné dans sa dynamique par la complexité des règles de l administration. Ce que peu savent et que je peux exprimer, l ayant vécu, c est le long chemin administratif de la création d entreprise alors que la priorité serait de se consacrer à la viabilité du projet : choix du statut et en fonction de celui-ci la connaissance de tous les interlocuteurs et les démarches correspondantes (tribunal de commerce, chambre de commerce et d industrie ou chambre des métiers), pour obtenir son SIRET, son code APE, son code NAF, sans oublier les banques en faisant au préalable son «Business Plan», la «maîtrise en souplesse» des organismes sociaux : URSSAF, ASSEDIC, Caisses de retraite et de prévoyance correspondant à son secteur d activité, la «compréhension» de l impôt sur les sociétés et de son système «d avances», des taxes professionnelles, d apprentissage... C est si complexe qu il faut s appuyer sur des experts comptables, des conseillers juridiques, des conseillers en tout. C est si difficile, que les aides à la création d entreprise fleurissent (Etat, Région, Associations). Avant de commencer toute activité, l entrepreneur a déjà passé trois mois de son temps et dépensé beaucoup d argent pour créer son droit à travailler. Cela devient encore plus complexe lorsqu il s agit d embaucher un salarié. En effet, les experts comptables n acceptent plus d établir une seule feuille de paye pour un client ; cette prestation étant donc externalisée à des cabinets extérieurs, elle revient à très cher ce qui décourage bien entendu toute tentative notamment pour du travail temporaire à temps partiel alors qu il serait opportun dans le cadre d un lancement d activité et d une surcharge ponctuelle de travail. Pour ma part, je connais un jeune entrepreneur qui a tout d abord monté une entreprise de graphisme et de création de sites Internet, puis étant en veille permanente il a fort bien compris le potentiel de développement des énergies renouvelables, alors il a monté également une entreprise dans ce domaine en s appuyant d ailleurs sur ses compétences liées à Internet. Compte tenu des règles en vigueur, il a été dans l obligation de monter deux entreprises séparées, ce qui rend beaucoup plus complexe sa gestion. L entrepreneur 2022 pourra constituer une entreprise «mère» et des établissements secondaires agissant dans différents secteurs d activités, et n ayant donc pas le même code APE. Les règles d application de la T.V.A seront donc simplifiées. «Entrepreneur 2022», le 10 septembre 2007, Lorient (56) 10

11 Rejoindre le personnel et le professionnel Il fut un temps où il était de bon ton de ne pas mélanger les deux, or la tendance sera très inversée en Nous voyons déjà apparaître des magasins où les deux sont très habilement mélangés : magasin d ameublement agencé comme une maison, restaurant où tout le mobilier est à acheter, café, où on peut aller sur Internet, admirer une exposition de tableau, faire du tricot, lire, laverie, où on peut prendre un verre, jouer à des jeux de société. La famille sera intégrée comme membre du réseau de l entrepreneur, la maison comme un des lieux où il pourra travailler, l entreprise s ouvrira à la famille. Le «management durable» sera affiché comme projet d entreprise. De fait, la valeur «famille» sera à nouveau au cœur des programmes scolaires avec des cours spécifiques sur «la tenue d un budget familial», «l élaboration de menus équilibrés», «la communication intergénérationnelle», «la maintenance des objets courants» ; il faudra se préparer à la vie active et surtout à la «vie durable». 1 - données statistiques issues de l Institut HERRMANN - Paris «Entrepreneur 2022», le 10 septembre 2007, Lorient (56) 11

12 Métaruralisation Retour sur le développement économique local : L économie locale se réalise sous l angle productif. Elle se définit classiquement par la création de biens et de services ayant pour but d être vendus sur et en dehors de l espace local. Cette activité apporte une valeur ajoutée pour la création de richesse qui se traduit par les salaires reversés aux habitants, la taxe professionnelle collectée par la collectivité, les investissements effectués dans les outils de production Si l externalisation est de plus en plus opérée par les entreprises, la dépendance des TPE vis-à-vis des commanditaires reste prégnante à travers les capitaux investis, la charge de travail sous-traité Cette sphère productive reste de prime abord l élément clé pour la création de valeur ajoutée, car elle se redistribue en partie vers la sphère résidentielle. En tenant compte de ces mécanismes économiques, une TPE doit également tenir compte des critères suivants pour évaluer les possibilités de création le rapport à la mondialisation : exposé ou protégé la capacité d innovation : connue de tous ou codifiée pour certains le type de problèmes à résoudre : technique ou cognitif le mode de financement : local ou éclaté L économie résidentielle met en évidence les revenus captés de l extérieur comme facteur déclenchant la création de richesses grâce aux biens et services vendus localement. Ces revenus s avèrent de différentes natures : les salaires des migrants alternants et ceux des agents de la fonction publique, les achats des touristes et les transferts sociaux bénéficiant aux habitants (retraités, allocataires de redistributions sociales...). La «propension à consommer localement» de ces populations se détermine en fonction de la satisfaction de leurs besoins. En captant et créant plus de richesses, chaque territoire fonctionne sur cette adéquation entre ces deux dynamiques économiques (résidentielle et productive). L attractivité territoriale se détermine en fonction des avantages comparatifs. Les atouts locaux se traduisent à travers la situation géographique, la dotation en infrastructures de communication, la qualité du cadre de vie, le niveau d imposition, le climat social favorable En reprenant Manuel Castells, l implantation d une entreprise dépend de son inscription dans les réseaux logistique, technologique, financier Au final, l interconnexion au niveau global reste prépondérante pour s inscrire dans les dynamiques économiques. Cette tendance accroît l assujettissement des acteurs locaux à des centres de décisions extérieurs. Rappel sur la Méta ruralisation Une partie de la population active quitte les grandes agglomérations pour aller s installer dans le rural et l espace périurbain, mutation observée depuis le début des années Cette migration indique une affection croissante pour les territoires peu denses. «Entrepreneur 2022», le 10 septembre 2007, Lorient (56) 12

13 Le département de la Lozère représente un cas exemplaire : au fil des recensements de la population, le département le moins peuplé de France ( habitants) perdait à chaque fois de la population depuis cent vingt ans. Or, entre 1990 et 1999, on enregistre mille habitants supplémentaires, très peu de retraités, essentiellement des ménages actifs! Or, ce mécanisme reste difficile à comprendre si l on reste le nez collé sur la carte. En prenant du recul, en élargissant la focale, on découvre l influence de l Autoroute A75 en voie d achèvement sans omettre la présence de l aéroport Nîmes Garons. Le terme de méta ruralisation qualifie ce phénomène à défaut de néo ruralisation qui laisserait entendre un retour à une configuration déjà connue (on «repaysannerait» la campagne ). Si la majorité de cette population devient des migrants alternants (faisant la navette entre le domicile en campagne et le travail en ville), une partie s installe néanmoins dans le rural avec leur emploi. Ces comportements entraînent une modification de l espace d accueil qui ne doit plus se concentrer sur l activité agricole. Le caractère résidentiel s y développe. En plus de logements vacants, les nouveaux habitants souhaitent retrouver, dans le territoire d accueil, les services présents en ville, à savoir : des activités culturelles et de loisirs, ainsi que des services de proximité, pour les enfants en particulier. Cette demande tend à créer des rapports de proximité avec les «autochtones». Leur demande en service se porte également sur les Technologies de l Information et de la Communication (TIC) les plus performantes (pour exemple, Satellite, WIFI, UMTS ), en particulier pour ceux venant avec leur emploi. Ce cas de figure concerne principalement les quadragénaires et quinquagénaires cherchant une nouvelle dynamique professionnelle tout autant que personnelle. Les méta ruralisés proactifs sont d un excellent niveau de formation, parmi les revenus supérieurs et ayant déjà du patrimoine. Ce sont avant tout eux qui amènent leur activité avec eux, voire reprennent des TPE dans des domaines où on les attendait peu comme l artisanat. Les néo-ruraux se distinguent néanmoins par leur jeunesse et leur appartenance à des catégories socioprofessionnelles plus modestes. Ce dernier constat découle directement de la ségrégation spatiale urbaine. Les tendances lourdes d ici à 2022 Le Vieillissement de la population Si le vieillissement démographique est certes prévisible, il semble toutefois nécessaire de rappeler l idée de Robert Rochefort indiquant que le vieillissement dû à l évolution biologique du corps sera décalé par rapport au passé. Un vieux de 75 ans en 2010 correspondra à un vieux de 60 ans cinquante années auparavant. Le non-vieillissement se caractérise par des aspects physiques et sanitaires positifs, mais aussi par la demande d activités inédites jusqu alors pour des personnes âgées (sports, culture, voyages, engagement citoyen, solidarité avec les jeunes...) autant de secteurs d activités marchands à développer. La fin d activité des seniors reste également à prendre en compte. L allongement de la durée de travail ainsi que l évolution de la nature du travail en fin de carrière sont deux éléments à considérer. Dans ce sens, la recherche d une activité non - professionnelle complémentaire assurera une transition afin de conserver un lien social. Patrick Viveret propose d approfondir le concept du bénévolat, au sens noble du terme, en développant des systèmes d échange localisés basés sur le temps et non sur la monnaie. Technologies de l Information & Télétravail La desserte numérique des territoires est réalisée progressivement. Bien que des inégalités subsistent en terme de débits disponibles et de dégroupages des lignes, il s avère que l usage de l Internet se généralise. Cet équipement a permis, entre autres, le développement du télétravail qu il soit à domicile, nomade ou dans des locaux distincts pour une entreprise. Avec 7% de télétravailleurs dans la population active (2% à domicile), la France se situe dans la moyenne des pays développés. A noter que le Japon envisage de passer à 20% de télétravailleurs d ici à 2010 (5,7% en 2004). Cette projection entre en adéquation avec les processus d externalisation de plus en plus opérés par les entreprises, ces dernières peuvent trouver un nouveau mode de partenariat avec leurs partenaires (ex-salariés). Les relations à la nature du travail, à la hiérarchie, à la gestion de la frontière entre vie professionnelle et vie personnelle sont néanmoins modifiées. «Entrepreneur 2022», le 10 septembre 2007, Lorient (56) 13

14 Le village des télétravailleurs n est pas une secte. Ce n est pas non plus le titre d un film de science-fiction. C est le projet original de Xavier de Mazenod, un travailleur indépendant qui a décidé un jour de s installer à la campagne tout en poursuivant à distance son activité professionnelle. Tout commence quand XM quitte la région parisienne avec sa famille pour se mettre au vert près d Essay dans l Orne, village de 530 habitants. Travailleur indépendant dans le conseil éditorial, il peut travailler à distance et dispose d un portefeuille clients qui lui assure des revenus réguliers. Mais XM, qui connaît déjà la solitude du coureur de fond de l indépendant la ressent encore plus fortement à la campagne ; d où l idée de regrouper des télétravailleurs dans le village d Essay. Il élabore un projet dont l objectif est de constituer un petit réseau d indépendants aux compétences complémentaires. Le concept de village des télétravailleurs est né. Pour mettre en oeuvre cette idée, XM décide de présenter, en mars 2004, son projet aux élus locaux. L accueil est des plus favorables : alors que l internet haut débit est en plein déploiement dans l Orne, les élus locaux voient dans cette initiative un levier possible pour désenclaver le département sur le plan économique. Une grande salle de réunion et une cellule de secrétariat sont mises gracieusement à disposition. De plus, chaque famille de télétravailleur sera accompagnée par un parrain qui lui fera découvrir la région et l aidera dans ses recherches de logement et de locaux. Avant de passer au statut d entrepreneur, la double activité permet à un salarié de créer son projet. Les T.I. et l Internet facilitent ce comportement avec les nombreux outils «assistés par ordinateur» qui se diffusent. Par exemple, des vendeurs de produits spécialisés débutent sur le site du Web «E-Bay», une plate-forme d achats et de ventes virtuelle, avant d ouvrir un magasin. La mobilité (Voir aussi le chapitre «Flexibilité et Coopération) Evoquée précédemment, la mobilité se présente sous différentes formes : virtuelle pour de l information, des capitaux, du langage, des images... matérielle et physique avec les moyens de transport, sociologique à travers l évolution et les adaptations des modes de vie, professionnelle et personnelle à travers les changements de travail et de domicile. Certaines dimensions de la mobilité sont subies ou choisies. Dans ce sens, certaines personnes n hésitent pas à créer leur entreprise pour rester dans un territoire ou suivre un conjoint dans un nouvel espace. Cette décision correspond souvent à un désir d autonomie et de «zapping». Ce dernier phénomène est une composante de la démassification des comportements relevée depuis plus de trois décennies. Enfin, la mobilité modifiera la relation à la propriété. Bien que cela ne concernera sans doute qu une partie de la population, la notion selon laquelle «la location de tout» se développe est à prendre en considération. Michèle Debonneuil précise ce point en indiquant que la flexibilité des TIC permettent «aux services d intégrer des biens» et de «payer les services à leur juste prix compte tenu de leur qualité». Cette inversion dans l approche des biens et des services permet d ajuster au mieux l offre à la demande grâce au développement de nombreux prestataires de petites tailles se spécialisant pour chaque type de services. Un mode de vie «volontairement plus simple» Aux motivations de la méta ruralisation va s ajouter pour une fraction de la population une recherche de frugalité et de simplicité volontaire dans les modes de vie, la recherche d un bien-être au quotidien étant préférée au profit maximum et à l hyper compétition. Rejoignant l analyse de Jean Viard sur la mobilité, ce mode de vie se traduit de plus en plus à travers la recherche d une autonomie professionnelle afin de disposer de son temps libre. Cette «austérité raisonnée» rejoint la nécessité de changer de comportements pour s adapter aux changements climatiques, c est-à-dire baisser son empreinte écologique. Aménagement du territoire A travers cette approche spatiale, la TPE s inscrit dans des dimensions sociales, culturelles, économiques et politiques. Cette dernière a été suggérée à travers l attractivité des territoires. Les collectivités territoriales y jouent un rôle prépondérant en aménageant et valorisant les avantages comparatifs locaux. A l horizon 2022, les pouvoirs publics locaux auront mis en place des mécanismes de subventionnement pour accueillir des méta ruralisés au nom de l aménagement du territoire. «Entrepreneur 2022», le 10 septembre 2007, Lorient (56) 14

15 Du levain dans la farine (témoignage) Parler «d Entrepreneur 2022» sans parler de l entrepreneuriat des femmes, ce serait comme oublier la levure dans le gâteau ou du levain dans la farine. Les femmes ont de bonnes longueurs de retard en matière d entrepreneuriat, mais depuis quelques années elles sont bien décidées à les rattraper. En France aujourd hui, 92 % des entreprises ont moins de 10 salariés, La forme de l entreprise individuelle reste majoritaire, bien qu en légère baisse en Les femmes sont responsables de 25 à 30 % des créations, et ce chiffre n a pas évolué depuis 20 ans (sources APCE et Fiducial). Ces chiffres sont restés très longtemps à l état de constat, ce qui selon moi explique en grande partie cette situation. Ce phénomène à longtemps été nié considérant qu il n existait pas de spécificités à l entrepreneuriat féminin. En 2000, on commence à s en apercevoir. En 2007, on commence à se dire qu il faut faire quelque chose. En 2022, on peut espérer que les initiatives se seront multipliées. La prise de conscience est là, c est un pas en avant. Ayant récemment interrogé Raymond Bethoux 2, les publications de l observatoire n ont guère été reprises par les pouvoirs politiques, contrairement aux autres pays (USA? Canada, Angleterre). Mais on assiste à un accroissement du nombre de club de femmes, dont certains spécifiques à l entrepreneuriat. Plus de 200 clubs de femmes ont été recensés par Emmanuelle Gagliardi 3, parmi lesquels 25 qui se sont spécialisés sur l entrepreneuriat, c est le cas de «Univers 9», dont je suis membre et co-fondatrice. Je suis toujours étonnée qu en 2007, des hommes, occupant en général d importantes fonctions, s étonnent de voir des clubs de femmes qu ils qualifient de «féministes», quand ils sont polis. Nous rencontrons régulièrement des hommes nous demandant «Vous faites quoi dans votre club?». Les femmes ne cherchent pas l isolement en ghetto. On ne vit pas sa vie dans un club. On entreprend certaines actions. Dans un club de foot on joue au foot. Dans un club d entrepreneuriat de femmes on joue mais surtout on apprend à entreprendre et mettre ainsi en valeur l entrepreneuriat des femmes. Qui de mieux que les femmes peuvent s occuper de l avenir des femmes, puisque ni les hommes en général ni les hommes de pouvoir en particulier ne le font? Ce phénomène est donc en pleine expansion, et il va s intensifier dans les années qui viennent. Si la forme de TPE est le modèle prédominant, on retrouve les femmes principalement dans les plus petites entreprises. On les rencontre particulièrement dans les secteurs du commerce et des services où elles sont très présentes, par contre, elles sont quasiment absentes des secteurs industriels et plus curieusement de celui des nouvelles technologies. Les femmes sont aussi présentes comme co-entrepreneuses, c est notamment le cas dans le commerce. Les freins à l entrepreneuriat féminin les plus courants sont les suivants : Problèmes de financement, de reconnaissance, «Entrepreneur 2022», le 10 septembre 2007, Lorient (56) 15

16 d accès aux marchés (TPE), d équilibre vie familiale/vie professionnelle. l effet «plafond de verre» de la progression des carrières en entreprise, de société, mentalité et place de la femme d image de soi. Les mentalités doivent évoluer tant chez les hommes que chez les femmes elles-mêmes. Beaucoup de femmes pensent qu elles ne seront pas à la hauteur. Compte tenu de la suprématie d intérêt accordée à l expérience professionnelle intra entreprise, les femmes se sentent défavorisées, alors qu elles accumulent souvent une quantité de compétences extraprofessionnelles qu elles même ne savent pas reconnaître. On peut citer la capacité à gérer une maison, qui demande une polyvalence et un sens de l organisation très utile en tant que chef d entreprise. Et ce n est que depuis peu que le travail des femmes ex conjointes-collaboratrices a été reconnu, dans les domaines de la gestion administrative et de la comptabilité, notamment dans les secteurs de l artisanat et de l agriculture. Elles pensent aussi qu elles n auront pas la disponibilité, culpabilisent par rapport à leur famille ou leurs enfants. Et c est grandement véhiculé par la famille. J ai reçu récemment une femme ayant un projet de création d entreprise dans la décoration intérieure. Son mari était déjà entrepreneur dans un tout autre domaine. Lorsqu elle s est ouverte de son projet auprès de ses proches, ils lui ont manifesté leur incompréhension, arguant qu ils ne comprenaient pas pour quelles raisons elle allait s embêter à créer une entreprise alors que sont mari était déjà entrepreneur, qu elle ferait mieux de rester à la maison...et cet exemple n est pas un cas isolé. Une femme a des motivations à la fois transversales poussant au désir d entreprendre, à savoir la volonté d être indépendant, d avoir un emploi, mais aussi certaines qui lui sont plus spécifiques comme celle qui consiste à créer son propre emploi non seulement pour répondre au désir d être son propre patron, mais aussi pour bénéficier de plus de flexibilité dans la répartitions de leur temps (gestion vie familiale/ vie professionnelle). L impact du «plafond de verre» est également à noter, mais il pourrait bien s accentuer : faute de pouvoir accéder à des fonctions supérieures, la femme quittera l entreprise pour créer la sienne. Le ministère de la cohésion sociale fournit pour 2006 les chiffres suivants : les salaires des cadres sont en défaveur des femmes de - 25 % à 40% à poste égal, selon les secteurs d activité. Enfin, on remarque souvent, que les femmes ne recherchent pas à tout prix à gagner plus en créant leur entreprise, mais s épanouir dans un travail qui correspond mieux à leurs valeurs, et cela va s accentuer. A quoi assiste-t-on actuellement? On est bel et bien en passe de reconnaître qu il y a de réelles spécificités à l entrepreneuriat féminin, et que la façon «classique» d accompagner les projets de création n est pas suffisamment adaptée. Ce premier pas permet de faire prendre conscience aux femmes qu elles peuvent entreprendre 4, qu elles ont un véritable potentiel, et donc qu elles peuvent réussir en mettant en avant leurs valeurs féminines et non avec les stratégies de «survie» (boutade) habituelles, à savoir la servitude, la séduction ou calquer le fonctionnement de l homme en en accentuant parfois même la dureté (ce qui se voit souvent en management, pseudo moyen d atteindre une reconnaissance). Lorsque les femmes au même titre que les hommes, auront pris conscience de toutes ces spécificités, on pourra alors d une part, mettre en place des actions adaptées facilitant la création, et d autre part l autonomie des femmes aura été grandement facilitée. Elles vont alors prendre une place plus importante dans la création d entreprise, et comme elles vont déployer pleinement leurs valeurs, elles vont modifier l horizon de l entreprise, et exercer une sorte d équilibre et de complémentarité avec le paysage jusque là dominé par les hommes. C est en 2022 que devrait apparaître les prémisses de ce phénomène. Il faudra donc attendre encore un peu... «Entrepreneur 2022», le 10 septembre 2007, Lorient (56) 16

17 J ai parlé de levure au début de mes propos. La valeur ajoutée des femmes ne se mesurera sans doute pas en termes de CA ou de PIB (la farine). C est sans doute sur les contributions sociales et humaines (le levain), qu elles vont intervenir davantage. Récemment, un homme me faisait remarquer que «les femmes sont aptes à gérer le stress des autres ; elles compensent ainsi les dégâts de la mondialisation.», je reprendrais à mon compte ce propos (inhabituel dans la bouche d un homme) car ils sont en général très agacés lorsqu on parle d intuition féminine, mais on dirait que les femmes savent percevoir, sans forcément avoir besoin de chiffres ou d étude de marché poussée, certains besoins de notre société, et semblent parfois mieux à même d y répondre. Déjà très présentes dans les domaines des services et du commerce, elles innovent assez souvent dans ces domaines, c est entre autre le cas dans les secteurs de l esthétique, la santé, la beauté et le bien être. Or on sait que : la pyramide des âges va induire des besoins de services à la personne de plus en plus importants que les français sont de plus en plus soucieux de leur bien être qu il y a de plus en plus de stress dans la grande entreprise Que la France a un grand retard dans les services fournis aux employés dans les entreprises Souvent davantage à l écoute des clients, elles ont un sens de l observation élevé. Mis à profit dans des emplois salariés, elles utiliseront aussi cette compétence à leur compte. En conclusion, on est passé d un état de déni sur les spécificités de l entrepreneuriat des femmes, à un récent état de prise de conscience. Les programmes européens type EQUAL 5 ont développé quelques initiatives qui vont aider à multiplier les actions. On peut espérer que l entrepreneur 2022 verra une plus grande égalité et un plus juste équilibre des valeurs dans les affaires. De la prise de conscience à l action, il reste encore deux situations possibles. Continuer à lever les freins et accompagner l entrepreneuriat féminin, ou avoir peur du phénomène et le contrer. Non, ne souriez pas : durant des siècles les femmes ont toujours représenté la moitié de l humanité. Pourtant, en France elles n ont obtenu le droit de vote qu en 1944 alors que celui-ci était déjà institué depuis 1863 en Nouvelle Zélande soit 100 ans après que ce droit ait été inscrit dans le projet de constitution rédigé par Condorcet et jamais appliqué pour cause de «Terreur», il est vrai que dans les Emirats Arabes, les femmes ont du attendre 2006!!! 2 Directeur de la FIDUCIAL qui a mis en place un observatoire sur l entrepreneuriat féminin 3 Guide des clubs et réseaux au féminin, Editions Le Cherche Midi, Je parle des femmes potentiellement créatrices, en postulant qu il existe des personnes, hommes comme femmes, plus «aptes» à créer que d autres, de la même manière qu il existe des personnes plus pédagogues que d autres, ou plus habiles manuellement que d autres ( des savoirs être de base, complétés par des savoirs faire). 5 EQUAL est un programme d initiative communautaire dans lequel le thème de l égalité des chances est un thème prédominant. Il a donné lieu à des expérimentations dans certaines régions, dont des actions sur l entrepreneuriat des femmes. A la fin du programme, prévu en 2008, certaines actions repérées comme probantes pourraient être démultipliées, voire devenir des actions de droit commun. «Entrepreneur 2022», le 10 septembre 2007, Lorient (56) 17

18 Entrepreneur en 2022 (témoignage) Interview de : James Robertson, Chief Jedi, CHERIS de Bretagne (CHambre des Entrepreneurs RénuIS de Bretagne), 21 Juin 2022, Fête des Entreprises, maintenant couplée avec la Fête de la Musique. Depuis 2020, les métiers de l artisanat, du commerce et de l agriculture bénéficient du regroupement des différentes chambres consulaires, constituant ainsi un centre commun de ressources à la hauteur des défis auxquels sont confrontés ces différents secteurs depuis Parmi les profondes mutations qui ont conduit à la transformation de bons nombres d activités, celle, et non des moindres, qui a consisté à accompagner les transmissions d entreprises permettant ainsi, au gré des opportunités de rénover profondément le statut de l entrepreneur mais aussi l idée même d entreprendre. De nouvelles générations d entrepreneurs sont ainsi apparues. A l instar de ce qu étaient les districts italiens dans les années 90, nombreux sont ceux qui, parmi ces nouveaux professionnels se sont attachés à développer des réseaux de compétences et ont fortement mutualisé certaines fonctions indispensables à leur développement. Ainsi de nombreux groupements d entrepreneurs se sont constitués afin de pouvoir bénéficier des ressources communes que leur apportent des plateformes logistiques mieux à même d assurer les fonctions supports nécessaires à leur développement. Il en va ainsi de tout ce qui concerne les fonctions de veille et de marketing, de recherche de clients et de nouveaux marchés, de gestion de la richesse humaine (nouvelle appellation de la fonction RH), les taches d élaboration et de suivi des devis, de gestion des plannings, d optimisation des déplacements, de coordination des interventions des uns et des autres sur les différents chantiers ou projets mais également pour tout ce qui concerne la gestion et la négociation de leurs besoins financiers. Ces alliances relativement spontanées sont le signe le plus caractéristique de la transformation progressive du monde des entrepreneurs alliant un sens de l intérêt bien compris et un souci d efficacité affranchi de toutes les frilosités et résistances qui avait prévalues chez un certain nombre de leurs ainés. Cette manière d être, relativement courante aujourd hui à été l élément le plus déterminant ayant conduit au regroupement des trois anciennes chambres consulaires, même si encore aujourd hui, quelques résistances subsistent encore ça et la de la part de quelques gros syndicats professionnels comme celui du secteur de la réparation automobile confronté comme chacun sait aux lourdes restructurations que vie cette activité depuis quelques années. Les jeunes professionnels, mieux préparés et plus conscients des défis environnementaux auxquels ils sont désormais confrontés ont tourné le dos à l individualisme et redonné tous son sens aux vertus de la coopération, moins par idéologie que par souci de pragmatisme. C est tout à la fois cette approche décomplexée vis à vis du risque d entreprendre (l échec ne fait plus peur) mais également «Entrepreneur 2022», le 10 septembre 2007, Lorient (56) 18

19 la fin des illusions quant à la «sécurité de l emploi» propre au statut de salarié qui à libéré chez de nombreux individus ce désir de créer sa propre activité. La réforme du contrat de travail qui a été votée en 2010 a certes introduit beaucoup plus souplesse dans les parcours professionnels permettant ainsi d envisager plus facilement des passages facilités du statut de salarié à celui d entrepreneur mais aussi les nombreux aménagements apportés aux mécanismes de financement et d acquisition de droits et d obligations de formation permanente. Cependant, la contrepartie de cette flexibilité plus importante se traduit parfois par une plus grande volatilité des compétences dans de nombreuses entreprises moyennes et grandes, mais aussi dans quelques administrations publiques. Le vaste courant de réformes qui a bousculé nos institutions depuis 2010 n a pas été sans influence sur le phénomène de rationalisation du rôle des chambres consulaires. Les pouvoirs renforcés des Conseils régionaux notamment dans le domaine de l aménagement du territoire et du développement économique des régions a permis de mieux articuler les interventions dans le domaine de la recherche et du développement mais aussi de mieux réguler les investissements. Par ailleurs, l expérience acquise a partir des échecs relatifs de nombreux pôles de compétitivités qui avaient vu le jour dans les années a permis de mettre en évidence l inanité de certaines approches par trop sectorielles qui avaient prévalues dans de nombreuses activités. Les nuances plus que ténues entre les activités agricoles, artisanales ou de petits et moyens commerces ne justifient plus une approche séparée des problématiques auxquelles étaient confrontés ces secteurs. En tout état de causes, ces frontières artificielles avaient d ores et déjà disparues dans l esprit même des nouveaux entrepreneurs qui raisonnent plus par coopérations et par filières que par territoires et attributions ce qui a considérablement affaibli le rôle de syndicats professionnels et des corporations. Ainsi la nouvelle chambre régionale des activités économiques, outre ses activités essentielles de centre de ressources (Formation, conseils, recherches, études de marché etc..) a également en charge la gestion et la répartition des fonds d orientation et de soutien au développement économique, l expérimentation de nouvelles formes d entreprises et la mise en relation de partenariats. La distribution de ces fonds destinés en priorité au soutien des activités s inscrivant dans un développement durable est subordonnée à l agrément d un conseil régional d orientation de la petite et moyenne économie. Ce conseil composé paritairement d élus de la Chambre, d élus du Conseil régional appuyé sur un comité d experts chargés entre autre de la veille stratégique et de la prospective. La partie n était pourtant pas gagnée d avance car il a fallu négocier ferme pour ne pas se laisser enfermer dans les nombreuses tentatives de prise de contrôle de ces conseils d orientations par les organismes bancaires se réclamant tous de la coopération et du soutien à l économie locale que sont les réseau des Crédits mutuels, Crédit Agricole et Banques Populaires. Le regroupement des Banques Populaires et des Caisse d épargne en 2010 a eu pour contrepartie sous la pression de la Commission Européenne et les Conseils régionaux l obligation d affecter une part importante de l épargne collectée régionalement tant sur les livrets que dans le cadre de fonds communs de placements régionaux pour le financement des besoins de la petite et moyenne économie, ces ressources alimentent pour une large part les Fonds d Investissement de Proximité. Quant aux réseaux Crédit Agricole et Crédit Mutuel, une partie des ressources collectées régionalement alimente le marché des capitaux nécessaires au financement de l immobilier et des infrastructures (réseaux de communications physiques et logiques). Dans le domaine de la création d entreprises, de nombreux groupements d entrepreneurs se tournent de plus en plus vers le capital risque pour financer leurs besoins de développement et d innovation. Dans cet esprit, une nouvelle génération d investisseurs se développe porté par un engouement de plus en plus marqué des papys boomers vers la prise de participation dans des projets locaux et régionaux. Ainsi en ce début d année 2020, c est plus de 60 Milliards d euro qui se trouvent ainsi investis dans des groupements d entreprises de pointes dans le domaine de l énergie et des éco-activités. C est également le cas dans le domaine de la construction notamment sur toutes les recherches et applications liées aux nouveaux matériaux et la domotique. C est pour une large part, ce qui a permis de faciliter l accès des nouveaux entrepreneurs à la création de leur activité, les affranchissant ainsi de l approche financière traditionnelle des réseaux bancaires. Face à ce mouvement, ces derniers tentent de régénérer les systèmes de cautionnement mutuels. Cette nouvelle logique d investissement a également permis de financer quelques beaux projets de TPE qui sont aujourd hui devenues leaders Européennes dans leur domaine. «Entrepreneur 2022», le 10 septembre 2007, Lorient (56) 19

20 Les premiers effets pervers de ce néo-libéralisme entrepreneurial, outre la volatilité accrue des compétences dans quelques grandes et moyennes entreprises qui ont été évoquées précédemment commencent à apparaître. Ainsi certains services publics commencent à souffrir d une pénurie d effectifs et de compétences. C est en particulier le cas de secteurs très sollicités comme celui de la santé de l éducation et des services aux personnes dépendantes qui ont vu leurs effectifs diminuer de manière sensible au cours de ces 10 dernières années. Par ailleurs, certaines zones du territoire régional restent fortement dépendantes des ressources quasiment exclusives des pensions des retraités. Une tension progressive de ces revenus commence à se faire sentir introduisant quelques incertitudes quant à la pérennité d un certain nombre d activités de proximité. Confronté à ces nouvelles incertitudes, CHERIS de Bretagne a consulté le Groupe FUTUROUEST pour engager une réflexion prospective à l horizon Mais ceci est déjà une autre histoire... «Entrepreneur 2022», le 10 septembre 2007, Lorient (56) 20

L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT

L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT 1 RAPPORT DU CONSEIL D ORIENTATION POUR L EMPLOI 8 AVRIL 2014 L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT LES «FORMES D EMPLOI : DES REALITES TRES DIVERSES ET EN PLEINE EVOLUTION, QUI DESSINENT

Plus en détail

Recruter et intégrer des seniors

Recruter et intégrer des seniors Recruter et intégrer des seniors Fiche 5 Enjeux Le recrutement de seniors correspond à des enjeux spécifiques pour les entreprises, que cette action relève d une politique affichée de lutte contre les

Plus en détail

Les relations intergé né rationnelles

Les relations intergé né rationnelles 5 Les relations intergé né rationnelles Rencontre avec Claudine Attias-Donfut 1, directrice de recherche, Ehess Les changements dans les relations intergénérationnelles La mutation importante observée

Plus en détail

PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS

PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS FR PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS Déclarons 2012 Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations The European Older People s Platform La Plate-forme européenne

Plus en détail

Fiche n 6. Trois priorités pour les futures négociations. 1 - Bâtir un contrat social renouvelé

Fiche n 6. Trois priorités pour les futures négociations. 1 - Bâtir un contrat social renouvelé Fiche n 6 Trois priorités pour les futures négociations 1 - Bâtir un contrat social renouvelé Lorsque le contexte change, il est très important de vérifier si les objectifs d un système sont toujours adaptés

Plus en détail

Sommaire. Recruter et intégrer des seniors

Sommaire. Recruter et intégrer des seniors Fiche 5 Bonnes pratiques des entreprises en matière de maintien et de retour en activité professionnelle des seniors. Guide pour l action Recruter et intégrer des seniors Recruter des seniors, c est d

Plus en détail

POUVOIR D ACHAT : la condition de vie des travailleurs

POUVOIR D ACHAT : la condition de vie des travailleurs POUVOIR D ACHAT : la condition de vie des travailleurs Séminaire CGTM Mercredi 19 mars 2008 Danielle LAPORT Sociologue Ingénieur Social Equipe de Recherche REV Université Paris XII Val-de-Marne Il me revient

Plus en détail

Note de présentation générale - Les critères déterminant le choix du moment de la retraite

Note de présentation générale - Les critères déterminant le choix du moment de la retraite CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Réunion plénière du 6 mars 2002 «Cycle de vie et retraite» Note de présentation générale - Les critères déterminant le choix du moment de la retraite Les systèmes de

Plus en détail

Mutualisation des compétences

Mutualisation des compétences Premières Rencontres richesses humaines associatives 2 & 3 décembre 2014 ATELIER PROSPECTIF Mutualisation des compétences DEFINITIONS Mutualisation La mutualisation se définit comme la synergie entre deux

Plus en détail

Évaluation et recommandations

Évaluation et recommandations ÉVALUATION ET RECOMMANDATIONS 13 Évaluation et recommandations Les personnes souffrant de troubles mentaux s intègrent mal sur le marché du travail. En Belgique, par rapport aux personnes qui ont une bonne

Plus en détail

Thème 2 : Le rôle du «secteur informel» dans l intégration régionale

Thème 2 : Le rôle du «secteur informel» dans l intégration régionale Thème 2 : Le rôle du «secteur informel» dans l intégration régionale 1. Le secteur informel en Afrique : définition et caractéristiques générales Le secteur informel est défini comme l'ensemble des unités

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé

Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des RH Page 1 Introduction

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte

LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte La GRH constitue une préoccupation permanente de toute entreprise, de tout dirigeant, qu il s agisse de

Plus en détail

MANIFESTE POUR UN PORTAGE SALARIAL OUVERT AU PLUS GRAND NOMBRE : 600 000 EMPLOIS À LA CLÉ! DE LA FÉDÉRATION NATIONALE DU PORTAGE SALARIAL

MANIFESTE POUR UN PORTAGE SALARIAL OUVERT AU PLUS GRAND NOMBRE : 600 000 EMPLOIS À LA CLÉ! DE LA FÉDÉRATION NATIONALE DU PORTAGE SALARIAL MANIFESTE DE LA FÉDÉRATION NATIONALE DU PORTAGE SALARIAL POUR UN PORTAGE SALARIAL OUVERT AU PLUS GRAND NOMBRE : 600 000 EMPLOIS À LA CLÉ! POUR UN PORTAGE SALARIAL OUVERT AU PLUS GRAND NOMBRE : 600 000

Plus en détail

Le diagnostic territorial emploi formation: propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie

Le diagnostic territorial emploi formation: propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie : propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie Les ateliers régionaux de l orientation tout au long de la vie Amiens, le 23 novembre 2010 Sommaire Le diagnostic territorial, de quoi parle-t-on?

Plus en détail

1Touchée ces vingt dernières années par la fermeture d importantes entreprises

1Touchée ces vingt dernières années par la fermeture d importantes entreprises Rester dynamique dans un contexte atypique 1Touchée ces vingt dernières années par la fermeture d importantes entreprises industrielles, la Saône-et-Loire est aujourd hui un département en décroissance.

Plus en détail

Jeunesse Loisirs Sport - Social

Jeunesse Loisirs Sport - Social Jeunesse Loisirs Sport - Social Renforcer les dynamiques de professionnalisation et de structuration des filières de la jeunesse, des loisirs, du sport et du social sur les territoires ruraux de la Région

Plus en détail

Plateforme électorale Ecolo Elections fédérales du 13 juin 2010. Axe Emploi et Solidarité. PME - Indépendants

Plateforme électorale Ecolo Elections fédérales du 13 juin 2010. Axe Emploi et Solidarité. PME - Indépendants Plateforme électorale Ecolo Elections fédérales du 13 juin 2010 Axe Emploi et Solidarité PME - Indépendants Plateforme électorale Ecolo Elections fédérales du 13 juin 2010 PME - Indépendants Etat des lieux

Plus en détail

Le parcours du télétravailleur indépendant en Lozère

Le parcours du télétravailleur indépendant en Lozère Le parcours du télétravailleur indépendant en Lozère Télétravail, coworking, travail indépendant : quels cadres (1/2)? Bibliographie : Guide de l auto-entrepreneur du RSI http://www.lautoentrepreneur.fr/

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME ENTREPRISES, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA FORMATION PROFESSIONNELLE. FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME 1 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle

Réforme de la formation professionnelle MEDEF Social mars 2015 Réforme de la formation professionnelle Compétitivité Mobilité Employabilité Edito En 2030, près de 30 % de nos métiers auront évolué. Pour relever ce défi, la formation des femmes

Plus en détail

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse P R O J E T E D U C AT I F Association Espace Jeunesse I N T R O D U C T I O N Ce projet éducatif expose les orientations éducatives de l Association ESPACE JEUNESSE, chargée par la municipalité du Séquestre

Plus en détail

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services 1 Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services Pays Cœur de Flandre I Phase II La formulation de la stratégie Région Nord Pas de Calais Avril 2013 Région Communauté Nord Pas de

Plus en détail

l économie sociale et solidaire, c est

l économie sociale et solidaire, c est l économie sociale et solidaire, c est 10 % des emplois en Rhône-Alpes et en France une grande diversité de secteurs professionnels et de métiers un champ sous-estimé de débouchés une autre façon de travailler

Plus en détail

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 18 au 25 novembre 2011

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 18 au 25 novembre 2011 Dossier de presse Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales Du 18 au 25 novembre 2011 2 Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales - 18 au 25 novembre 2011

Plus en détail

Hommes et femmes au travail Ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait des autres. Etude Ipsos pour ELLE

Hommes et femmes au travail Ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait des autres. Etude Ipsos pour ELLE Hommes et femmes au travail Ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait des autres Etude Ipsos pour ELLE Pourquoi cette étude? Croiser le regard des hommes et des femmes sur le travail aujourd hui Le travail

Plus en détail

Grâce à l investissement

Grâce à l investissement Appuyer la prospérité économique Grâce à l investissement Mémoire de l ACCC au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire préparé par : Association des collèges communautaires du

Plus en détail

L EXTERNALISATION. Quels sont les enjeux stratégiques de l externalisation pour l entreprise actuellement?

L EXTERNALISATION. Quels sont les enjeux stratégiques de l externalisation pour l entreprise actuellement? L EXTERNALISATION Au sein des entreprises, l'heure est à la rationalisation des coûts. Pour parvenir à cet objectif, les stratégies sont nombreuses. Parmi elles, l externalisation est aujourd'hui considérée

Plus en détail

Un impact fort, mais contrasté

Un impact fort, mais contrasté 6 TOURISME Le tourisme en chiffres Un impact fort, mais contrasté 13,6 milliards de chiffre d affaires, 2,7 milliards de valeur ajoutée. Il est toujours difficile de mesurer le poids économique de l activité

Plus en détail

MANAGEMENT SITUATIONNEL VERS L AUTONOMIE ET LA RESPONSABILISATION

MANAGEMENT SITUATIONNEL VERS L AUTONOMIE ET LA RESPONSABILISATION Fiche de lecture : MANAGEMENT SITUATIONNEL VERS L AUTONOMIE ET LA RESPONSABILISATION I. PRESENTATION GENERALE «Management situationnel Vers l autonomie et la responsabilisation» (nouvelle édition enrichie),

Plus en détail

La mobilité interne. COLLECTION «Les diagnostics de l emploi territorial»

La mobilité interne. COLLECTION «Les diagnostics de l emploi territorial» La mobilité interne Julie Araneder Catherine Leput Céline Prevost Benoit Saidi Sandrine Taupin Emmanuelle Thuong-Hime COLLECTION «Les diagnostics de l emploi territorial» hors série n 4 Sommaire 1 - Avant-propos...p

Plus en détail

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation PAR THEMATIQUE N THEME Présentation A B C D Apprentissage/alternance Formation continue Développement/ investissement Hygiène, sécurité, accessibilité Les conseillères du Service Apprentissage ont pour

Plus en détail

Contribution à la Consultation nationale des acteurs du soutien à la parentalité

Contribution à la Consultation nationale des acteurs du soutien à la parentalité Contribution à la Consultation nationale des acteurs du soutien à la parentalité dans le cadre de la «Mobilisation pour la petite enfance et la parentalité», menée par le Ministère délégué chargé de la

Plus en détail

Portefeuille. Bénévolat. de compétences. Modes d emploi pour. Tout bénévole Les jeunes Les actifs Les responsables d associations

Portefeuille. Bénévolat. de compétences. Modes d emploi pour. Tout bénévole Les jeunes Les actifs Les responsables d associations Bénévolat Portefeuille de compétences Modes d emploi pour Tout bénévole Les jeunes Les actifs Les responsables d associations Tout bénévole Votre mode d emploi Le Portefeuille de compétences vous aide

Plus en détail

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Depuis 2012, un ensemble d actions est engagé au service du renforcement

Plus en détail

Intervention de M. de Lamotte, président de la section sur l école et son interdépendance avec le marché

Intervention de M. de Lamotte, président de la section sur l école et son interdépendance avec le marché XXIII ème Assemblée régionale Europe Erevan, Arménie 3 au 7 mai 2010 Intervention de M. de Lamotte, président de la section sur l école et son interdépendance avec le marché Section Belgique/Communauté

Plus en détail

Evolution des formes d emploi et politiques publiques. Emmanuelle Wargon. Conseil d Orientation pour l Emploi. Jeudi 23 janvier 2014

Evolution des formes d emploi et politiques publiques. Emmanuelle Wargon. Conseil d Orientation pour l Emploi. Jeudi 23 janvier 2014 Evolution des formes d emploi et politiques publiques Emmanuelle Wargon Déléguée Générale à l Emploi et à la Formation Professionnelle Conseil d Orientation pour l Emploi Jeudi 23 janvier 2014 Plan de

Plus en détail

L'insertion professionnelle des bénéficiaires du RSA en outre-mer

L'insertion professionnelle des bénéficiaires du RSA en outre-mer Inspection générale des affaires sociales RM2014-090R Inspection générale de l administration N 14-122/14-077/01 L'insertion professionnelle des bénéficiaires du RSA en outre-mer SYNTHESE Établie par Michel

Plus en détail

Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020?

Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020? Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020? 28 novembre 2013 Le Tertiaire Supérieur sur Lille Métropole? Les sources? Le Contrat d Etude Prospective

Plus en détail

Synthèse du portrait prospectif approfondi de la branche des cabinets d avocats

Synthèse du portrait prospectif approfondi de la branche des cabinets d avocats Synthèse du portrait prospectif approfondi de la branche des cabinets d avocats Observatoire des Métiers des Professions Libérales 52-56, rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET Cedex Tél. 01 46 39 38 77 -

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter Formation Gestion des Ressources Humaines M2S formation Découvrir les techniques de base pour recruter Décrire les fonctions et les emplois Définir un dispositif de formation Formation de tuteur La Gestion

Plus en détail

Introduction : histoire et concept de l économie sociale Lucile Manoury

Introduction : histoire et concept de l économie sociale Lucile Manoury Introduction : histoire et concept de l économie sociale Lucile Manoury Lucile Manoury Chargée d études, Collège coopératif, Aix-en-Provence Bonjour à tous. Je vais vous faire une présentation un peu théorique

Plus en détail

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s)

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s) P résentation L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines est développé dans le livre rédigé par Chloé Guillot-Soulez et publié dans la même collection : La Gestion des

Plus en détail

W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! DOSSIER DE PRESSE < octobre 2011>

W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! DOSSIER DE PRESSE < octobre 2011> W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! DOSSIER DE PRESSE < octobre 2011> COMMUNIQUE W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! Les artisans peinent à trouver de

Plus en détail

LE CONTRÔLE DES CHARGES DE PERSONNEL Ce diaporama est consacré à l étude des moyens de contrôle de gestion dont on dispose pour la deuxième

LE CONTRÔLE DES CHARGES DE PERSONNEL Ce diaporama est consacré à l étude des moyens de contrôle de gestion dont on dispose pour la deuxième LE CONTRÔLE DES CHARGES DE PERSONNEL Ce diaporama est consacré à l étude des moyens de contrôle de gestion dont on dispose pour la deuxième composante du «prime cost» (coût principal), les charges de personnel.

Plus en détail

Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais. Synthèse des résultats

Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais. Synthèse des résultats Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais Synthèse des résultats Septembre 2013 Etude coordonnée par Dispositif soutenu et financé par Le

Plus en détail

CONFERENCE MANPOWER Mardi 8 octobre

CONFERENCE MANPOWER Mardi 8 octobre CONFERENCE MANPOWER Mardi 8 octobre Revisitez votre politique de flexibilité au regard des nouvelles dispositions issues de la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 IAE de Toulouse Conférence

Plus en détail

LE PORTAGE SIMPLEMENT

LE PORTAGE SIMPLEMENT LE PORTAGE SIMPLEMENT L équipe de CAREER BOOSTER apporte une démarche personnalisée et éthique à l égard des clients, collaborateurs et des partenaires qui la rejoignent. SUCCESS PORTAGE Résidence Gambetta

Plus en détail

Etude réalisée en partenariat avec le réseau de CMA et la CRMA de Bretagne, le syndicat Mixte MEGALIS et la Région Bretagne

Etude réalisée en partenariat avec le réseau de CMA et la CRMA de Bretagne, le syndicat Mixte MEGALIS et la Région Bretagne Etude réalisée en partenariat avec le réseau de CMA et la CRMA de Bretagne, le syndicat Mixte MEGALIS et la Région Bretagne Cet article présente les principaux résultats de l enquête OPSIS de Marsouin

Plus en détail

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Prise de position de Caritas_mars 2011 Migration: un plus pour la Suisse En bref: Quel est l effet de

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

La gestion des seniors dans l entreprise : Quels enjeux? Quelles actions?

La gestion des seniors dans l entreprise : Quels enjeux? Quelles actions? La gestion des seniors dans l entreprise : Quels enjeux? Quelles actions? Mireille HUGUET Chargée de Mission RH Seniors Présentation Mireille HUGUET Consultante RH et Bilan de compétences Chargée de Mission

Plus en détail

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012 Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres 18 septembre 2012 Sommaire Communiqué de synthèse P. 1 Le projet de regroupement des fonctions support : un projet stratégique P.

Plus en détail

Séminaire CDC TDTE Saison 2013-2014. Quelle assurance santé face au vieillissement? Mercredi 15 janvier 2014

Séminaire CDC TDTE Saison 2013-2014. Quelle assurance santé face au vieillissement? Mercredi 15 janvier 2014 Séminaire CDC TDTE Saison 2013-2014 Quelle assurance santé face au vieillissement? Mercredi 15 janvier 2014 Intervenant : - Jérôme Wittwer (Université de Bordeaux) Discutants : - Guillaume Sarkozy (Délégué

Plus en détail

ASSEMBLEE NATIONALE AMENDEMENT

ASSEMBLEE NATIONALE AMENDEMENT Finalité de la prime d activité Article 24 Rédiger ainsi l alinéa 6 : «Art. L. 841-1. La prime d activité a pour objet de soutenir le pouvoir d achat des travailleurs modestes, qu ils soient salariés ou

Plus en détail

Contribuer au Développement de Territoires Solidaires

Contribuer au Développement de Territoires Solidaires Contribuer au Développement de Territoires Solidaires des entreprises en mouvement! Les 500 adhérents* COORACE défendent depuis 1985 le droit au travail pour tous. Ils participent sur l ensemble du territoire

Plus en détail

RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION

RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION Contexte L accès à une prestation de retraite ou de pension pour les employés des organismes du secteur

Plus en détail

Epargne : définitions, formes et finalités.

Epargne : définitions, formes et finalités. Epargne : définitions, formes et finalités. 1) Définitions de l épargne. Le dictionnaire Larousse définit l épargne comme une «fraction du revenu individuel ou national qui n est pas affectée à la consommation»,

Plus en détail

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.»

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» 39 e Congrès de la Mutualité Française Résolution générale «La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» La crise financière, économique, sociale et écologique frappe durement notre pays,

Plus en détail

DOSSIER de présentation

DOSSIER de présentation Projet d Habitat Participatif intergénérationnel et écologique DOSSIER de présentation 2015 Sommaire Mots d Ecoravissants Présentation d Ecoravie Donnez du sens à votre argent Chiffres et dates Contact

Plus en détail

Démarrer son activité déco

Démarrer son activité déco Karine Mazeau Démarrer son activité déco Devis Factures Assurances Appels d offres Suivi de chantier Descriptifs 2013, Groupe Eyrolles ISBN : 978-2-212-13605-0 CHAPITRE 1 LE STATUT FISCAL Dans ce chapitre,

Plus en détail

Observatoire des politiques publiques :

Observatoire des politiques publiques : Observatoire des politiques publiques : Les Français et l économie sociale et solidaire Sondage Ifop pour Acteurs Publics Contact Ifop : Damien Philippot Directeur des Etudes Politiques Département Opinion

Plus en détail

Centre d Analyse Stratégique

Centre d Analyse Stratégique Centre d Analyse Stratégique Choix d une complémentaire santé Le regard des Assurés et des Entreprises 7 juillet 2009 Centre d Analyse Stratégique Tristan KLEIN Perrine FREHAUT Contacts TNS Sofres Emmanuel

Plus en détail

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT)

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) FACONNER ENSEMBLE L OIT DU FUTUR «Pour tout ce qui a été, merci. Pour tout ce qui sera, oui.» (Dag

Plus en détail

Les services à la personne : nouveaux marchés pour de nouveaux entrepreneurs

Les services à la personne : nouveaux marchés pour de nouveaux entrepreneurs C O L L E C T I O N F O C U S Les services à la personne : nouveaux marchés pour de nouveaux entrepreneurs C O L L E C T I O N F O C U S Les services à la personne : nouveaux marchés pour de nouveaux entrepreneurs

Plus en détail

Les titres en couleurs servent à guider le lecteur et ne doivent pas figurer sur la copie.

Les titres en couleurs servent à guider le lecteur et ne doivent pas figurer sur la copie. Les titres en couleurs servent à guider le lecteur et ne doivent pas figurer sur la copie. Introduction Lors de la campagne sur le référendum du Traité constitutionnel européen en 2005, la figure du «plombier

Plus en détail

Lutter contre les exclusions

Lutter contre les exclusions D 2 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS Si, globalement, la population vélizienne semble peu exposée au risque d exclusion (taux d emploi élevé, revenu médian moyen,

Plus en détail

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Université de Caen - Master 2 : Entrepreneuriat UFR - Sciences Economiques et de Gestion Février 2009

Plus en détail

ET DEMAIN? Proposition et retombées du comité interministériel à l'égalité des territoires. Laurent COUSSEDIERE

ET DEMAIN? Proposition et retombées du comité interministériel à l'égalité des territoires. Laurent COUSSEDIERE ET DEMAIN? Proposition et retombées du comité interministériel à l'égalité des territoires Laurent COUSSEDIERE Une démarche en 5 points pour diffuser les modèles et en assurer une amélioration consolidée

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

Débat participatif. La vie chère. «Les Français n ont pas seulement le sentiment, mais la démonstration, que leur pouvoir d achat baisse»

Débat participatif. La vie chère. «Les Français n ont pas seulement le sentiment, mais la démonstration, que leur pouvoir d achat baisse» Débat participatif La vie chère «Les Français n ont pas seulement le sentiment, mais la démonstration, que leur pouvoir d achat baisse» Ségolène ROYAL Les enjeux de notre débat : Réconcilier les Français

Plus en détail

GESTION, ADMINISTRATION

GESTION, ADMINISTRATION GESTION, ADMINISTRATION A vec 73 5 emplois et 9,8 % des actifs, les métiers de la gestion et de l administration des entreprises constituent le troisième domaine professionnel dans la région, un rang identique

Plus en détail

Les évolutions du financement de la sécurité sociale

Les évolutions du financement de la sécurité sociale Les évolutions du financement de la sécurité sociale A la différence de l assurance chômage et des retraites complémentaires, l évolution du financement de la sécurité sociale est marquée par une forte

Plus en détail

WAGRAM CONSULTING sarl. 5 rue Villaret de Joyeuse 75017 Paris. Tel : 01 80 87 44 24. www.wagram-portage.fr. contact@wagramconsulting.

WAGRAM CONSULTING sarl. 5 rue Villaret de Joyeuse 75017 Paris. Tel : 01 80 87 44 24. www.wagram-portage.fr. contact@wagramconsulting. Depuis 2008, Wagram Consulting offre aux consultants la possibilité d exercer leur activité en toute indépendance en les libérant des contraintes administratives. Le portage salarial est reconnu par les

Plus en détail

En 2003, la Fédération française des sociétés d assurance et la

En 2003, la Fédération française des sociétés d assurance et la L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE : LE POINT DE VUE D UNE MUTUELLE SPÉCIALISTE EN ASSURANCE VIE L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE : LE POINT DE VUE D UNE MUTUELLE SPÉCIALISTE EN ASSURANCE

Plus en détail

Contributions françaises à la problématique internationale de la protection sociale des travailleurs informels et de leurs familles.

Contributions françaises à la problématique internationale de la protection sociale des travailleurs informels et de leurs familles. Contributions françaises à la problématique internationale de la protection sociale des travailleurs informels et de leurs familles. Un groupe de travail se réunit sous la Présidence de Pierre BURBAN au

Plus en détail

Le management territorial à l ère des réseaux

Le management territorial à l ère des réseaux Collection service public dirigée par Geneviève Jouvenel Jean-Yves Prax Le management territorial à l ère des réseaux, 2002 ISBN : 2-7081-2802-7 TABLE DES MATIÈRES Guide de lecture.........................................................

Plus en détail

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Les services publics locaux de l environnement : des services discrets mais moteurs de développement Depuis leur mise en

Plus en détail

FICHE N 1 FONCTIONNEMENT DE L EIRL

FICHE N 1 FONCTIONNEMENT DE L EIRL L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL À RESPONSABILITÉ LIMITÉE BERCY > LE 27 JANVIER 2010 FICHE N 1 FONCTIONNEMENT DE L EIRL Quel est l intérêt du dispositif? L EIRL permet la séparation du patrimoine de l entrepreneur,

Plus en détail

Cahier de l OPEQ n 136 Avril 2007. OPEQ Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Champagne-Ardenne 10 rue de Chastillon BP 537

Cahier de l OPEQ n 136 Avril 2007. OPEQ Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Champagne-Ardenne 10 rue de Chastillon BP 537 LA PROFESSION D AMBULANCIER EN CHAMPAGNE-ARDENNE Cahier de l OPEQ n 136 Avril 2007 OPEQ Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Champagne-Ardenne 10 rue de Chastillon BP 537 51011 Châlons en Champagne

Plus en détail

Les grandes fonctions du tuteur

Les grandes fonctions du tuteur Agence Erasmus+ Jeunesse & Sport Les grandes fonctions du tuteur Ce document rend compte de travaux effectués en ateliers par les participants lors des sessions de formation de tuteurs SVE organisées depuis

Plus en détail

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser»

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Odile Quintin Directrice générale de la DG Education et Culture Commission européenne Bruxelles,

Plus en détail

Tous les partenaires du Forum pour l emploi sont heureux de vous accueillir sur leurs stands et vous souhaitent une bonne visite.

Tous les partenaires du Forum pour l emploi sont heureux de vous accueillir sur leurs stands et vous souhaitent une bonne visite. 1 Recherche d emploi ou d informations sur un métier Renseignements sur une formation interrogations sur son avenir professionnel Cette journée permet de : > Rencontrer des entreprises qui recrutent, >

Plus en détail

Transfert des contrats de travail : Art. L. 1224-1 du Code du travail

Transfert des contrats de travail : Art. L. 1224-1 du Code du travail Mois AAAA Mois AAAA Mise à jour décembre 2010 En bref Art. L. 1224-1 du Code du travail Cette fiche a pour objet de présenter les conditions d application de l article L. 1224-1 du Code du travail et les

Plus en détail

Universit 2014. Action sociale & Protection sociale complémentaire des enjeux importants pour les collectivités territoriales

Universit 2014. Action sociale & Protection sociale complémentaire des enjeux importants pour les collectivités territoriales Universit niversités s des maires 2014 Action sociale & Protection sociale complémentaire des enjeux importants pour les collectivités territoriales De la réponse aux attentes des agents à la généralisation

Plus en détail

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0 SYNAPSE CENTER CHALLENGE Un programme de création d emplois pour les jeunes Synapse Center/IYF Profil du programme Titre du programme : Challenge Composantes : 1. Renforcement de l employabilité des jeunes

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB En juin 2012, le conseil d administration de l AFANB a décidé d entreprendre une démarche de révision du plan stratégique qui mènera au dépôt d un plan stratégique

Plus en détail

L observatoire «Entreprise et Santé»

L observatoire «Entreprise et Santé» LA SOCIÉTÉ D ÉTUDES ET DE CONSEIL L observatoire «Entreprise et Santé» Viavoice Harmonie Mutuelle en partenariat avec Le Figaro et France Info Enquête auprès des salariés et des dirigeants d entreprise

Plus en détail

TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT POITIERS

TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT POITIERS TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT POITIERS Synthèse des débats rédigée par : 26 janvier 2012 Dans le cadre de son Tour de France du Dialogue, la CFE-CGC a organisé à Poitiers, le 26 janvier 2012,

Plus en détail

Le télétravail cela peut vous changer la vie!

Le télétravail cela peut vous changer la vie! Le télétravail cela peut vous changer la vie! Par Sabine Beaucamp La notion de télétravail est apparue au début des années 80. Le succès escompté n a certes pas été rencontré à cette époque. Le télétravail

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE. Une enquête CECOP/CSA pour Le Cercle des épargnants

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE. Une enquête CECOP/CSA pour Le Cercle des épargnants Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE Une enquête /CSA pour Le Cercle des épargnants Note d analyse Février 2009 S.A. au capital de 38.112,25 euros Siège

Plus en détail

Réformes socio-économiques

Réformes socio-économiques Réformes socio-économiques Le 27 novembre 2011, suite à la dégradation de la note belge par l agence Standard & Poor s, les six partis ont conclu, dans l urgence, un accord sur le budget et sur la réforme

Plus en détail

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap.

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. D é l é g a tion d é p a rtementale ardéchoise Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. Rhône-Alpes-Auvergne,

Plus en détail

L entreprise idéale de demain Entre idéalisme et pragmatisme. 23 avril 2013 Hédiard Madeleine Petit-déjeuner Presse

L entreprise idéale de demain Entre idéalisme et pragmatisme. 23 avril 2013 Hédiard Madeleine Petit-déjeuner Presse L entreprise idéale de demain Entre idéalisme et pragmatisme 23 avril 2013 Hédiard Madeleine Petit-déjeuner Presse Méthodologie Etude réalisée du 11 mars au 7 avril 2013, au travers d un sondage en ligne.

Plus en détail

Développement personnel

Développement personnel Développement personnel 50 REPÉRAGE DES TALENTS : COMPÉTENCES ET PERFORMANCE DE L'ENTREPRISE Repérer dans l'organisation les "talents" nécessaires à l'atteinte des objectifs de l'entreprise Construire

Plus en détail