Traçabilité. Plan. Module Vigilance et traçabilité. Dr Pascal BONNABRY, CC. (discussion) (discussion)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Traçabilité. Plan. Module Vigilance et traçabilité. Dr Pascal BONNABRY, CC. (discussion) (discussion)"

Transcription

1 Module Vigilance et traçabilité Traçabilité Plan 08h30-09h00 09h00-09h20 09h20-10h00 Apports théoriques Stupéfiants (discussion) Retrait de lot (discussion)

2 Traçabilité Définition «Aptitude à retrouver l historique, l utilisation ou la localisation d une entité ou d une activité au moyen d identifications enregistrées» Norme ISO 8402 Traçabilité des médicaments Objectifs Garantir la qualité des produits Permettre leur retrait en cas de problèmes Types de traçabilité de production (BPF) de distribution (BPD)

3 Traçabilité en amont et en aval Traçabilité en amont (BPF) Matières premières Production Produit fini Pharmacie centrale Traçabilité en aval (BPD) Unités de soins Patient Traçabilité en amont et en aval Trace Retracer Matières premières Production Produit fini Pharmacie centrale Track Pister, suivre Unités de soins Patient

4 Obligation légale? Retracer Obligation pour le fabricant Suivre En règle générale: jusqu à l unité de soins Dans certains cas: jusqu au patient Matériel implantable (ex. prothèses) Dérivés labiles du sang (transfusions) Stupéfiants Bientôt pour les dérivés stables du sang? Comment identifier les médicaments? Deux informations essentielles L identité de l article p.ex. code EAN pour produits du commerce p.ex. code interne pour les fabrications Le numéro de lot «Quantité définie d un produit fabriqué en une opération ou en une série d opérations, telle qu elle puisse être considérée comme homogène»

5 Organisation de la traçabilité Manuelle ou électronique? Manuelle (papier) La plus répandue Lourde à gérer Souvent incomplète Difficile de retrouver les informations Electronique Peu répandue en milieu hospitalier La plus performante La plus lourde (et coûteuse) à mettre en place Retracer les fabrications Il incombe au fabricant de pouvoir retrouver, à partir du numéro de lot: L origine des matières premières et du conditionnement Les techniques et procédés de fabrication appliqués Le matériel utilisé Les opérateurs Le moment de chaque opération Consigné dans le dossier de lot Conserver un échantillon de produit

6 Documentation Tout fabricant doit disposer d un système de documentation comportant les spécifications, les formules de fabrication, les instructions de fabrication et de conditionnement, et les relevés, comptes rendus et enregistrements couvrant les différentes opérations de fabrication. Cet ensemble de documents doit permettre de retracer l historique de chaque lot fabriqué. Les documents relatifs à un lot doivent être conservés au moins un an après la date de péremption du lot concerné BPF PIC/S et Swissmedic Ordonnancier «traditionnel» Fiche de fabrication N lot matières premières Ordonnancier N lot produit fini Patient (si PM)

7 Ordonnancier électronique Saisie des numéros de lots L ordonnancier électronique Rechercher des données: retrait de lot

8 Suivre la chaîne logistique Fournisseur Pharmacie centrale Unités de soins Approvisionnement Distribution Administration Patient Approvisionnement En général, pas de transmission électronique des données de traçabilité Numéro de lot et date de péremption sur le bulletin de livraison Transfert dans le système de la pharmacie: Produit et quantité livrée N de lot? (HUG: non ) Date de péremption? (HUG: gestion manuelle) Si pas de transfert du n de lot: recherche manuelle en cas de retrait

9 EDI (Electronic Data Interchange) Communication directe avec les systèmes informatiques des fournisseurs Commandes directes (plus de transcription) Echange d informations rapide en tout temps (ex. disponibilité des articles) Transmission directe des données de traçabilité (n lot, date de péremption) Facturation directe (plus de transcription) EDI (Electronic Data Interchange) Multiplicité des systèmes informatiques Entrepôt Usine Hôpital Hôpital Hôpital Usine Centre commercial Usine Hôpital

10 EDI (Electronic Data Interchange) Création de plateforme d échange: chacun crée 1 seule connexion Centre commercial Usine Entrepôt Hôpital Hôpital Hôpital Usine Hôpital Usine Distribution Produits et quantités distribués à chaque unité de soins connus Système informatique Bulletin manuscrit de commande N de lot et date de péremption en général pas tracés? Sauf si dispensation individuelle comme fabrication (ex. cytostatiques) En cas de retrait: si n de lot pas tracé, recherche approximative des produits livrés sur une période donnée

11 Archivage électronique de la distribution Traçabilité des chimiothérapies HUG, 2006

12 Administration Les infirmières documentent les produits administrés Manuellement dans le Kardex Electroniquement (e-mar) En saisissant dans l ordinateur (Kardex électronique) En scannant les produits au moment de l administration (contrôle ultime + traçabilité) Administration Les n de lots ne sont en principe pas documentés, sauf: En cas d obligation (ex. matériel implantable), généralement par retranscription manuelle ou étiquette à coller dans le dossier Pour les produits fabriqués à la pharmacie (traçabilité dans l ordonnancier) En cas de retrait de lot avec impact possible sur les patients en ayant reçu: recherche approximative des produits livrés sur une période donnée, avec marge de sécurité

13 Supports électroniques des données de traçabilité Codes-barres Linéaire Bidimensionnel Puces radio-fréquences (RFID) Supports des données de traçabilité Code-barre linéaire Simple, facile à lire Prend beaucoup de place si n de lot et date de péremption Code-barre bidimensionnel Un peu plus compliqué à lire Permet de stocker plus d information sur peu de place Puce RFID Nécessité d avoir une imprimante spéciale Permet de stocker beaucoup d information

14 Entités à tracer Infirmier Produit Moment Patient Qui? Quoi? Quand? A qui? Code-barre ou RFID Code-barre Date et heure du système Code-barre ou RFID Entités à tracer Infirmier Produit Moment Obtention? Facile Problèmes techniques: - n lot pas codé - info que sur emballage Facile Patient Problème culturel?

15 Identification de la dose unitaire? Quasiment inexistant actuellement Reconditionnement par la pharmacie Identification par l industrie Identification du patient Acceptabilité Cleopas A, Qual Saf Health Care 2004;13:344-8

16 Essai pilote sur les cytostatiques Contrôle ultime électronique CYTOS-TRACE Identité opérateur (RFID) Identité + validité produit (RFID) Identité patient (RFID) Stupéfiants: discussion Questions: Comment gérez-vous la traçabilité des stupéfiants? Livraison Administration au patient Quels types de contrôles la pharmacie effectue-t-elle? Pouvez-vous identifier une disparition? D une ampoule/comprimé D une boîte entière Pensez-vous que des actions complémentaires devraient être conduites?

17 Retrait de lot: discussion Questions: Avez-vous une procédure standardisée pour gérer les retraits de lots? Quels sont les paramètres importants à évaluer? Quels types d actions peut-on entreprendre selon les cas? Comment cela s organise-t-il concrètement? Procédure de retrait de lot Pharmacie des HUG, SOP-105

18 Procédure de retrait de lot Pharmacie des HUG, SOP-105 Procédure de retrait de lot Pharmacie des HUG, SOP-105

19 Retrait de lot: cas 1 Retrait de lot: cas 2

20 Retrait de lot: cas 3 Retrait de lot: cas 4

21 Retrait de lot: cas 5 Perspective Serons-nous un jour capable de faire aussi bien que l épicier du coin?

Chaîne de production des médicaments

Chaîne de production des médicaments Chaîne de production des médicaments GPAO : Aspects légaux et pharmaceutiques 2 Principe de base Une préparation n est entreprise que si la pharmacie possède les moyens appropriés pour la réaliser et la

Plus en détail

Atelier: Système de traçabilité. Isabelle Constantin

Atelier: Système de traçabilité. Isabelle Constantin Atelier: Système de traçabilité Isabelle Constantin Séminaire MAS 10 avril 2014 Déroulement de l atelier Partie théorique Constitution de 2 groupes Analyse par groupes de cas pratiques Mise en commun Discussion

Plus en détail

HUG-CHUV / PLEXUS. Gestion logistique et traçabilité

HUG-CHUV / PLEXUS. Gestion logistique et traçabilité Plateforme logistique HUG-CHUV / PLEXUS Gestion logistique et traçabilité CAIB / RA / 29.04.2016 Ordre du jour 1. Les contraintes des deux hôpitaux 2. Historique 3. Gains attendus 4. Organisation du projet

Plus en détail

LE CODE-BARRES EN MOUVEMENT

LE CODE-BARRES EN MOUVEMENT LE CODE-BARRES EN MOUVEMENT IMPRIMANTES D ÉTIQUETTES -LOGICIELS D ÉTIQUETAGE ET DE TRAÇABILITÉ IMPRESSION POSE - LECTURE CODES BARRES le logiciel de gestion d étiquetage et de traçabilité Le logiciel LEGITRACK

Plus en détail

Session 4 : Assurer la qualité des produits sur toute la chaîne logistique

Session 4 : Assurer la qualité des produits sur toute la chaîne logistique Session 4 : Assurer la qualité des produits sur toute la chaîne logistique Points de contrôle potentiels de l Assurance Qualité tout au long de la chaîne logistique 1. Matières premières / composants 2.

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRADE/C/WP.7/2006/20/Add.1 29 novembre 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DU COMMERCE Groupe de

Plus en détail

7 Réceptionner une commande

7 Réceptionner une commande 7 Réceptionner une commande Dans la liste des commandes (fig.14), cliquer sur la commande à réceptionner puis sur le bouton La fenêtre réception de commande apparaît alors : (3) (4) (2) Figure 22 : fenêtre

Plus en détail

Apport des technologies de l information dans la production de médicaments à l hôpital PD Dr Pascal BONNABRY

Apport des technologies de l information dans la production de médicaments à l hôpital PD Dr Pascal BONNABRY Apport des technologies de l information dans la production de médicaments à l hôpital Enjeux! Processus de soins très complexes et fortement basés sur la fiabilité humaine " Améliorer la sécurité! Suivi

Plus en détail

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12 Table des matières Avant-propos 3 Introduction 1. L entreprise et l environnement financier...5 2. Le concept traditionnel...6 2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2.

Plus en détail

La raison d être des systèmes d information

La raison d être des systèmes d information La raison d être des systèmes d information 23 ème Séminaire en sciences pharmaceutiques Pourrait-on vivre sans? 1 Enjeux Processus de soins très complexes et fortement basés sur la fiabilité humaine Suivi

Plus en détail

!"#$%&'() *+,-) LE SYSTÈME DE GESTION

!#$%&'() *+,-) LE SYSTÈME DE GESTION !"#$%&'() *+,-) LE SYSTÈME DE GESTION OBJECTIF : VOUS CONNAISSEZ ET COMPRENEZ LES DIVERS SYSTÈMES DE GESTION. A QUOI SERT-IL? Effectuer les commandes Enregistrer les arrivages Etiqueter les nouveaux articles

Plus en détail

Flux du médicament à l hôpital

Flux du médicament à l hôpital Cours de pharmacie hospitalière, 3ème année Flux du médicament à l hôpital l Prof. Pascal BONNABRY Pharmacien-chef Pharmacie des HUG Genève OBJECTIFS Savoir expliquer le processus d achat de médicaments

Plus en détail

MANUEL ASSURANCE QUALITE

MANUEL ASSURANCE QUALITE Page 1 sur 9 TABLE DES MATIERES 1. OBJET ET DOMAINE D APPLICATION... 2 1.1. PRESENTATION... 2 1.2. DOMAINE D APPLICATION... 2 2. PERSONNES DE REFERENCE... 2 3. GRILLE DE DIFFUSION... 2 4. REFERENCE NORMATIVE...

Plus en détail

Traçabilité Du besoin à la mise en oeuvre

Traçabilité Du besoin à la mise en oeuvre 20/09/2007 Traçabilité Du besoin à la mise en oeuvre Joseph FELFELI, PDG Groupe ACTEOS 1 PRESENTATION ACTEOS Éditeur de progiciels et intégrateur de technologies avancées pour la synchronisation et l optimisation

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle. ANIMATION D'EQUIPE option logistique REPERAGE DES COMPETENCES DU CANDIDAT

Certificat de Qualification Professionnelle. ANIMATION D'EQUIPE option logistique REPERAGE DES COMPETENCES DU CANDIDAT Certificat de Qualification Professionnelle ANIMATION D'EQUIPE option logistique REPERAGE DES COMPETENCES DU CANDIDAT Nom et prénom du candidat : Entreprise : Le titulaire du CQP Animation d équipe option

Plus en détail

Le rôle de la pharmacie dans les essais cliniques. Le rôle de la pharmacie dans les essais cliniques

Le rôle de la pharmacie dans les essais cliniques. Le rôle de la pharmacie dans les essais cliniques 1 BPEC : Bonnes Pratiques des Essais Cliniques Bonnes Pratiques des Essais Cliniques Le rôle de la pharmacie dans les essais cliniques Dr. Farshid Sadeghipour Pharmacie des HUG Auditoire de Pédiatrie P

Plus en détail

Brevet Professionnel BOULANGER

Brevet Professionnel BOULANGER Brevet Professionnel BOULANGER SESSION 2014 Epreuve de gestion appliquée E4 Epreuves ponctuelles Sous épreuve E41 Environnement économique et juridique et gestion de l entreprise Sous épreuve dossier E42

Plus en détail

Recherche d un logiciel de préparation magistrale non stérile. Catherine Lenoir en collaboration avec Marie-Astrid Cochet

Recherche d un logiciel de préparation magistrale non stérile. Catherine Lenoir en collaboration avec Marie-Astrid Cochet Recherche d un logiciel de préparation magistrale non stérile Catherine Lenoir en collaboration avec Marie-Astrid Cochet AFPHB Meux, 25 novembre 2010 Plan de l exposé Introduction Intérêt d un programme

Plus en détail

CQP Pilote de ligne de conditionnement (H/F) des industries chimiques : Niveau IV*

CQP Pilote de ligne de conditionnement (H/F) des industries chimiques : Niveau IV* CQP Pilote de ligne de conditionnement (H/F) des industries chimiques : Niveau IV* Dossier VAE Candidat Nom :... Prénom :... Signature : *LE NIVEAU AUQUEL IL EST FAIT REFERENCE EST CELUI DE LA NOMENCLATURE

Plus en détail

1. Participants à l éléboration des standards... 2. 2. Introduction... 3. 3. Schéma de principe retenus... 4

1. Participants à l éléboration des standards... 2. 2. Introduction... 3. 3. Schéma de principe retenus... 4 1. Participants à l éléboration des standards... 2 2. Introduction... 3 3. Schéma de principe retenus... 4 4. Origine et Structure des Données imprimées sur BL simplifié... 6 5. Processus et cas particuliers...

Plus en détail

Prescription > dispensation > Administration > Gestion des produits de santé

Prescription > dispensation > Administration > Gestion des produits de santé Page 1 sur 6 Décembre Définition : Définir les règles de gestion des médicaments dans les unités de soins, au regard de la réglementation de qualité et pour garantir sa qualité et son effet thérapeutique.

Plus en détail

FORMATION EN LIGNE PLAN DE FORMATION TITRE DU COURS SAGE 50 COMPTABILITÉ (ANCIENNEMENT SIMPLE COMPTABLE)

FORMATION EN LIGNE PLAN DE FORMATION TITRE DU COURS SAGE 50 COMPTABILITÉ (ANCIENNEMENT SIMPLE COMPTABLE) PLAN DE FORMATION FORMATION EN LIGNE Durée UEC * Tuteur Courriel Skype TITRE DU COURS SAGE 50 COMPTABILITÉ (ANCIENNEMENT SIMPLE COMPTABLE) 20 heures 2 unités Marc-André Labelle, B.A.A. marc-andre.labelle@collanaud.qc.ca

Plus en détail

CAP Agent d entreposage et de messagerie RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

CAP Agent d entreposage et de messagerie RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES 5 CHAMP D ACTIVITÉ 1.1. DÉFINITION Le titulaire du CAP «AGENT D ENTREPOSAGE ET DE MESSAGERIE» exécute, en fonction des directives qu il reçoit, les opérations

Plus en détail

Fiche métier Responsable de la préparation des produits

Fiche métier Responsable de la préparation des produits Fiche métier Responsable de la préparation Il peut aussi s appeler > Chef/responsable de station de conditionnement. > Chef d entrepôt. Caractéristiques du métier > Le/la responsable de la préparation

Plus en détail

MIEUX CONNAITRE LA GESTION DE PRODUCTION INITIATION A LA GESTION DE PRODUCTION LES ENJEUX

MIEUX CONNAITRE LA GESTION DE PRODUCTION INITIATION A LA GESTION DE PRODUCTION LES ENJEUX MIEUX CONNAITRE LA GESTION DE PRODUCTION INITIATION A LA GESTION DE PRODUCTION LES ENJEUX 1 En Économie de Production, le prix de vente est fixé par l entreprise : PRIX DE VENTE = ( COUT DE REVIENT ) +

Plus en détail

Version révisée n 3. Mars 2009. Remplace la version d octobre 2005

Version révisée n 3. Mars 2009. Remplace la version d octobre 2005 Bonnes Pratiques de Fabrication des Encres utilisées sur la face non en contact des aliments des emballages de denrées alimentaires et d articles destinés au contact des aliments Version révisée n 3 Remplace

Plus en détail

Intérêts et risques des nouvelles technologies de l information dans le flux des médicaments PD Dr Pascal BONNABRY

Intérêts et risques des nouvelles technologies de l information dans le flux des médicaments PD Dr Pascal BONNABRY Intérêts et risques des nouvelles technologies de l information dans le flux des médicaments Flux des médicaments et pharmacoéconomie DESS, Enjeux! Processus de soins très complexes et fortement basés

Plus en détail

CHAPITRE 3 : LES ORGANES DES DIFFERENTS DISPOSITIFS DE VIGILANCES, DE QUALITE ET DE GESTION DES RISQUES

CHAPITRE 3 : LES ORGANES DES DIFFERENTS DISPOSITIFS DE VIGILANCES, DE QUALITE ET DE GESTION DES RISQUES CHAPITRE 3 : LES ORGANES DES DIFFERENTS DISPOSITIFS DE VIGILANCES, DE QUALITE ET DE GESTION DES RISQUES SECTION 1 : Le comité de pilotage, de la qualité et de la certification 1. Composition Le comité

Plus en détail

CQP Inter-branches Agent Logistique

CQP Inter-branches Agent Logistique CQP Inter-branches Agent Logistique Guide de repérage des compétences du candidat Candidat Nom :... Prénom :........ Entreprise :... Le document original est conservé par l entreprise Une copie est remise

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION DE GESTOENO

NOTICE D UTILISATION DE GESTOENO NOTICE D UTILISATION DE GESTOENO GESTION DES STOCKS SOMMAIRE 1. PRÉSENTATION RAPIDE... 3 2. MISE À JOUR DU STOCK PHYSIQUE INITIAL... 4 ETAPE 1 : CREATION DE VOS ARTICLES...4 ETAPE 1.B : LES ARTICLES COMPOSES...6

Plus en détail

MyLab SAV Gestion de SAV Collaboratif et Agile

MyLab SAV Gestion de SAV Collaboratif et Agile MyLab SAV Gestion de SAV Collaboratif et Agile MyLAB-SAV est un logiciel produit par PILOGIS. Il utilise de façon performante les avantages des technologies WEB au service de votre métier. Les différents

Plus en détail

L UGAP LANCE DES SOLUTIONS DE TRACABILITE CODE-BARRES ET DE MOBILITE POUR LE MONDE DE LA SANTE

L UGAP LANCE DES SOLUTIONS DE TRACABILITE CODE-BARRES ET DE MOBILITE POUR LE MONDE DE LA SANTE L UGAP LANCE DES SOLUTIONS DE TRACABILITE CODE-BARRES ET DE MOBILITE POUR LE MONDE DE LA SANTE L'augmentation de la demande de sécurisation des clients du secteur médical conduit l UGAP, la centrale d

Plus en détail

Note d information Version 6.20. Date d installation 21/10/2014 TRACES. TRAde Control and Expert System. Health and Food Safety

Note d information Version 6.20. Date d installation 21/10/2014 TRACES. TRAde Control and Expert System. Health and Food Safety Note d information Version 6.20 Date d installation 21/10/2014 TRACES Health and Food Safety Table des matières I. MODULE DCE...3 I.1. Mise à jour du modèle DCE acheminement ultérieur...3 I.2. Non admissibilité

Plus en détail

Didacticiel Scanner & Expédier

Didacticiel Scanner & Expédier Didacticiel Scanner & Expédier 2012 Amazon ou ses sociétés affiliées. Tous droits réservés. INTRODUCTION Bienvenue dans le didacticiel «Scanner & Expédier». L objectif de ce didacticiel est d expliquer

Plus en détail

Les points - clés entre e-commerce et logistique

Les points - clés entre e-commerce et logistique Les points - clés entre e-commerce et logistique Présentation par Sylvie KRZYZANOWSKI S.Koncept Conseil, suivi, coordination logistique / informatique en temps partagé s.koncept@free.fr 06 88 84 43 12

Plus en détail

Leçon 9. Systèmes de gestion dépôt central / magasins secondaires

Leçon 9. Systèmes de gestion dépôt central / magasins secondaires CANEGE Leçon 9 Systèmes de gestion dépôt central / magasins secondaires Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable de : comprendre le fonctionnement d une organisation dépôt central

Plus en détail

La Localisation de l entrepôt

La Localisation de l entrepôt La Localisation de l entrepôt Répartition des coûts logistiques La répartition des coûts logistiques. dépend des industries étudiées, du niveau d intégration industrielle de la structure des commandes

Plus en détail

Livraisons de médicaments en provenance directe d un entrepôt situé à l étranger

Livraisons de médicaments en provenance directe d un entrepôt situé à l étranger Livraisons de médicaments en provenance directe d un entrepôt situé à l étranger Document valable à compter du: 13.07.2015 N du document: I-SMI.TI.08 Version n 03F Classification: Publique Remplace le

Plus en détail

Ainsi en quelques secondes et avec une saisie simplifiée, vous pourrez séparer le «bon grain» de l ivraie lors des réceptions fournisseurs...

Ainsi en quelques secondes et avec une saisie simplifiée, vous pourrez séparer le «bon grain» de l ivraie lors des réceptions fournisseurs... Produit concerné : Sage 100 Gestion Commerciale i7- Pack Plus Sujet mis en avant : Réduisez le nombre de produits défectueux fabriqués ou les réclamations clients grâce au contrôle qualité! Vous avez une

Plus en détail

A R C H I VA G E / A B A S C A N

A R C H I VA G E / A B A S C A N ARCHIVAGE / ABASCAN archivage Intégrée au logiciel de gestion ABACUS, la solution d archivage permet un ment électronique de tous les types de données et classe- documents. Conservation des documents Les

Plus en détail

Catalyse. Des achats plus simples, plus performants pour tous

Catalyse. Des achats plus simples, plus performants pour tous Catalyse Des achats plus simples, plus performants pour tous Avec Catalyse, la Direction des Achats de Biens et Services de l EPFL met ses compétences et son savoir faire à la disposition de l ensemble

Plus en détail

Bonnes pratiques de fabrication 10.2 Ph Helv 10.2

Bonnes pratiques de fabrication 10.2 Ph Helv 10.2 Introduction à la formulation Cours de pharmaceutique 2ème Année de Master en Pharmacie Préparation des médicaments en petites quantités Section des Sciences pharmaceutiques 1 Bonnes pratiques Bonnes de

Plus en détail

L influence d un progiciel de gestion sur le système d information d une organisation

L influence d un progiciel de gestion sur le système d information d une organisation Chapitre 8 L influence d un progiciel de gestion sur le système d information d une organisation Notions Processus : nature et présentation Progiciels de gestion dans les métiers de l organisation : approche

Plus en détail

EXIGENCES ASSURANCE QUALITÉ SOUS-TRAITANT & FOURNISSEUR SOMMAIRE :

EXIGENCES ASSURANCE QUALITÉ SOUS-TRAITANT & FOURNISSEUR SOMMAIRE : Page 1/7 Indice Date Objet Rédigé par Visa Vérifié par Visa Approuvé par Visa B 19/01/2006 Changement de logo S. LE NAGUARD J. ROBERT Ph. EVENAT C 27/10/2006 Distinction fournisseur / sous-traitant. A.

Plus en détail

L objectif est de contrôler en amont la qualité du produit, afin :

L objectif est de contrôler en amont la qualité du produit, afin : Réduisez le nombre de produits défectueux fabriqués ou les réclamations clients grâce au contrôle qualité! Produit concerné : Sage 100 Gestion Commerciale i7- Pack Plus Contexte Vous avez une activité

Plus en détail

Documentation. Manuel Utilisateur. E-Shop

Documentation. Manuel Utilisateur. E-Shop Documentation Manuel Utilisateur E-Shop Table des matières 1. PROCEDURE POUR OUVRIR UN COMPTE E-SHOP...3 1.1 Intervenants...3 1.2 Formulaire à utiliser...3 2. SITE INTERNET GETAZ-MIAUTON...3 2.1 Site Internet

Plus en détail

Réforme de la biologie : Impacts sur l informatique des laboratoires de biologie médicale

Réforme de la biologie : Impacts sur l informatique des laboratoires de biologie médicale Réforme de la biologie : Impacts sur l informatique des laboratoires de biologie médicale Alain Coeur, Consultant Alain Cœur Conseil PLAN Evolution de la structure des laboratoires de biologie médicale

Plus en détail

Accélérateur de votre RÉUSSITE

Accélérateur de votre RÉUSSITE Accélérateur de votre RÉUSSITE En choisissant SAP Business One, entrez dans un monde sans frontière, ouvert, mobile, agile et social. Achats Finance Avec une seule plateforme, vous répondez à l ensemble

Plus en détail

SOFT SOLUTIONS TECHNOLGY

SOFT SOLUTIONS TECHNOLGY SOFT SOLUTIONS TECHNOLGY Développement de sites web et logiciels SIG GED Réseaux et sécurité informatique Formation Maintenance Vente et Location de matériels Email: 2stechnolgy@2stechnolgy.com / mbndiaye@orange.sn

Plus en détail

Gestion de la chaine logistique avec SAP ERP. Concepts et applications. Incluant 31 vidéos 5 heures de démonstration Michel Cloutier

Gestion de la chaine logistique avec SAP ERP. Concepts et applications. Incluant 31 vidéos 5 heures de démonstration Michel Cloutier Gestion de la chaine logistique avec SAP ERP Concepts et applications Incluant 31 vidéos 5 heures de démonstration Michel Cloutier Sommaire du contenu PRÉFACE 1 LA GESTION DE LA LOGISTIQUE ET LES PROGICIELS

Plus en détail

Chapitre 2. L établissement et le contrôle des documents commerciaux.

Chapitre 2. L établissement et le contrôle des documents commerciaux. Chapitre 2 L établissement et le contrôle des documents commerciaux. Les documents liés cycle d exploitation Procédés de facturation et conservation Le contrôle des documents commerciaux L entreprise échange

Plus en détail

Technologies de l information en pharmacotechnie hospitalière

Technologies de l information en pharmacotechnie hospitalière L'Association Belge des Pharmaciens Hospitaliers 15 Novembre 2013 Technologies de l information en pharmacotechnie hospitalière PD Dr. Farshid Sadeghipour Service de Pharmacie 2 Risques La préparation

Plus en détail

Gespx (Logiciel de gestion commerciale) Version 4. Propriété & Usage

Gespx (Logiciel de gestion commerciale) Version 4. Propriété & Usage Gespx (Logiciel de gestion commerciale) Version 4 Propriété & Usage Tout usage, représentation ou reproduction intégral ou partiel, fait sans le consentement de Im@gin Micro est illicite (Loi du 11 Mars

Plus en détail

Les factures fournisseurs électroniques. 62 ème Congrès de l Ordre des Experts Comptables

Les factures fournisseurs électroniques. 62 ème Congrès de l Ordre des Experts Comptables Les factures fournisseurs électroniques 62 ème Congrès de l Ordre des Experts Comptables Les factures fournisseurs électroniques La dématérialisation des échanges des flux administratifs liés à l exploitation

Plus en détail

SUIVI ET PROSPECTION. DOSSIER 3 : la préparation du suivi, de la prospection ou du contact NOM PRENOM. Les Charmilles - Cous de Mme GAUTHIER - 2013/14

SUIVI ET PROSPECTION. DOSSIER 3 : la préparation du suivi, de la prospection ou du contact NOM PRENOM. Les Charmilles - Cous de Mme GAUTHIER - 2013/14 1 NOM PRENOM SUIVI ET PROSPECTION DOSSIER 3 : la préparation du suivi, de la prospection ou du contact 2 Objectifs, pré requis, les supports Objectifs : à l issue du dossier, vous devez être capable de

Plus en détail

CQP Agent logistique (H/F) des industries chimiques

CQP Agent logistique (H/F) des industries chimiques CQP Agent logistique (H/F) des industries chimiques Livret de suivi du parcours de développement des compétences Ce livret est obligatoire pour les contrats de professionnalisation conclus dans une entreprise

Plus en détail

BOITE À OUTILS : SAGE 100 Gestion Commerciale

BOITE À OUTILS : SAGE 100 Gestion Commerciale BOITE À OUTILS : SAGE 100 Gestion Commerciale Créer un fichier commercial Le fichier créé sera un fichier Sage 100 Gestion commercial Créer les utilisateurs Bien observer que les commandes inactives sont

Plus en détail

GPAO : MAITRISER SA LOGISTIQUE ET SES FLUX A VALEUR AJOUTEE

GPAO : MAITRISER SA LOGISTIQUE ET SES FLUX A VALEUR AJOUTEE Dans les périodes de crise, la capacité des entreprises industrielles à maîtriser leurs modèles économiques et leur apport de valeur ajoutée est une des compétences clés. Les tensions sur les prix de revient

Plus en détail

La Politique de Gestion des Preuves «K.WEBSIGN»

La Politique de Gestion des Preuves «K.WEBSIGN» La Politique de Gestion des Preuves «K.WEBSIGN» SOMMAIRE 1 QUEL EST LE ROLE DE LA POLITIQUE DE GESTION DES PREUVES? 3 2 COMMENT FONCTIONNE LE SERVICE K.WEBSIGN? 3 3 QUELS SONT LES USAGES ET APPLICATIONS

Plus en détail

FirstW@ve. Comptabilité débiteurs

FirstW@ve. Comptabilité débiteurs FirstW@ve Comptabilité débiteurs ENVIRONNEMENT Fonctionne sous «Windows/NT» Base de données «SQL/Server» Outil de développement «MAGIC 8.3» Fonctionne en mono-poste ou multi-postes réseaux Licences nécessaires

Plus en détail

ANALYSE DE L'ACTIVITÉ GÉNÉRALE DE L ENTREPRISE

ANALYSE DE L'ACTIVITÉ GÉNÉRALE DE L ENTREPRISE ANALYSE DE L'ACTIVITÉ GÉNÉRALE DE L ENTREPRISE Contexte : l objectif pédagogique de la visite est de mettre en évidence les différentes activités dans l organisation concernée. Chaque élève ou groupe d

Plus en détail

Cher client, L ANSM a été informée de cette communication.

Cher client, L ANSM a été informée de cette communication. 3 septembre 2015 Objet : Xpert EV, référence GXEV-100N-10, numéros de lot 1000001735 (cartouche 06101), 1000003864 (cartouche 06102), 1000008183 (cartouche 06104) et 1000009164 (cartouche 06105) Cher client,

Plus en détail

ARCHIVAGE / SIGNATURE ELECTRONIQUE

ARCHIVAGE / SIGNATURE ELECTRONIQUE A B A C U S ARCHIVAGE / SIGNATURE ELECTRONIQUE ARCHIVAGE ET SIGNATURE ELECTRONIQUE Archivage numérique Les factures clients et fournisseurs, les confirmations de commande, les bons de commande, la correspondance

Plus en détail

Le projet e-health au CHU de Liège. Myrèse Radoux Pharmacien Chef Service facturations et gestion des processus

Le projet e-health au CHU de Liège. Myrèse Radoux Pharmacien Chef Service facturations et gestion des processus Le projet e-health au CHU de Liège Myrèse Radoux Pharmacien Chef Service facturations et gestion des processus Présentation du CHU de Liège CHU ND des Bruyères CHU Sart Tilman CHU Ourthe-Amblève 925 lits

Plus en détail

Afin d éviter toute perte de saisie, veillez à bien sauvegarder le formulaire sur votre terminal avant de le remplir.

Afin d éviter toute perte de saisie, veillez à bien sauvegarder le formulaire sur votre terminal avant de le remplir. ! Afin d éviter toute perte de saisie, veillez à bien sauvegarder le formulaire sur votre terminal avant de le remplir. notification de violation de données (Article 34 bis de la loi n 78-17 du 6 janvier

Plus en détail

Quels sont les acteurs d un système de paiement par carte?

Quels sont les acteurs d un système de paiement par carte? GÉNÉRALITÉS Quels sont les acteurs d un système de paiement par carte? NOTA : le système ci-dessus est un système dit à «quatre coins», c est-à-dire, qu il s agit d un système où l émetteur et l acquéreur

Plus en détail

DISPOSITIFS MÉDICAUX DE DIAGNOSTIC IN VITRO : RÉACTIFS ET SYSTÈMES

DISPOSITIFS MÉDICAUX DE DIAGNOSTIC IN VITRO : RÉACTIFS ET SYSTÈMES LA DÉMARCHE QUALITÉ DISPOSITIFS MÉDICAUX DE DIAGNOSTIC IN VITRO : RÉACTIFS ET SYSTÈMES Ils sont conformes à la directive européenne 98/79/CE et marqués CE. La conformité à cette directive est évaluée par

Plus en détail

Version Du Commentaire Rédigé par. 1.0 17/12/2010 Document ProGsoft D. Reynaud. 1.1 29/03/2011 Rajout éléments complémentaires D.

Version Du Commentaire Rédigé par. 1.0 17/12/2010 Document ProGsoft D. Reynaud. 1.1 29/03/2011 Rajout éléments complémentaires D. Fiche Expert Les étapes de l inventaire Du Commentaire Rédigé par 1.0 17/12/2010 Document ProGsoft D. Reynaud 1.1 29/03/2011 Rajout éléments complémentaires D. Reynaud 10/12/2014 Rajout d éléments complémentaires

Plus en détail

CHAPITRE 4 : DOCUMENTATION

CHAPITRE 4 : DOCUMENTATION 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 CHAPITRE 4 : DOCUMENTATION PRINCIPE Une bonne

Plus en détail

PROGRAMME DE PROMOTION DE L USAGE RATIONNEL DES MEDICAMENTS EN ALGERIE (P.U.R.M.A.)

PROGRAMME DE PROMOTION DE L USAGE RATIONNEL DES MEDICAMENTS EN ALGERIE (P.U.R.M.A.) PROGRAMME DE PROMOTION DE L USAGE RATIONNEL DES MEDICAMENTS EN ALGERIE (P.U.R.M.A.) Introduction L aboutissement à un usage rationnel des médicaments est le résultat d un programme exécuté par une chaîne

Plus en détail

MODULE DE FORMATION DES ASC EN GESTION DE STOCK DE MEDICAMENTS GUIDE DU STAGIAIRE

MODULE DE FORMATION DES ASC EN GESTION DE STOCK DE MEDICAMENTS GUIDE DU STAGIAIRE MODULE DE FORMATION DES ASC EN GESTION DE STOCK DE MEDICAMENTS GUIDE DU STAGIAIRE 1 INTRODUCTION : Le présent manuel de formation a été élaboré en vue de renforcer les outils de formation existants dans

Plus en détail

FICHE D INSCRIPTION ATELIER SIMULATION ENTRETIEN D EMBAUCHE

FICHE D INSCRIPTION ATELIER SIMULATION ENTRETIEN D EMBAUCHE FICHE D INSCRIPTION ATELIER SIMULATION ENTRETIEN D EMBAUCHE Parce qu un entretien d embauche ne s improvise pas, nous vous proposons un atelier de simulation d entretien d embauche pour vous exercer et

Plus en détail

Facturation : l aménagement des règles fiscales au 1 er janvier 2013

Facturation : l aménagement des règles fiscales au 1 er janvier 2013 Facturation : l aménagement des règles fiscales au 1 er janvier 2013 20 septembre 2012 Elisabeth Ashworth, Anne Grousset, Nathalie Pétrignet, avocats associés, Caroline Moroni-Seror et Marie-Odile Duparc,

Plus en détail

La Rénovation de la Voie Professionnelle

La Rénovation de la Voie Professionnelle La Rénovation de la Voie Professionnelle Atelier : progiciel de gestion intégré (PGI) LP Jolimont Toulouse Mercredi 29 Avril 2009 Groupe de Pilotage Académique SOMMAIRE I. Qu est-ce qu un PGI? Définition

Plus en détail

La Pharmacie des HUG LA PHARMACIE

La Pharmacie des HUG LA PHARMACIE La Pharmacie des HUG Dr Caroline Fonzo-Christe, Dr Bertrand Guignard Pharmacie LA PHARMACIE C. Fonzo-Christe, B. Guignard, Formation post-diplôme du domaine opératoire HUG 25.11.09 En Suisse NOMBRE DE

Plus en détail

Plan. A partir de l exemple du circuit sécurisé des DMI

Plan. A partir de l exemple du circuit sécurisé des DMI Plan A partir de l exemple du circuit sécurisé des DMI Retour sur le processus, les acteurs, les messages, les informations, le SIH Analyse des causes déterminantes du circuit: focus sur les échanges d

Plus en détail

Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale

Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS DE BONNES PRATIQUES PROFESSIONNELLES Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale Février 2009 MESSAGES CLÉS Ces

Plus en détail

Structure commerciale idéale en fonction de votre réalité et de vos objectifs d affaires

Structure commerciale idéale en fonction de votre réalité et de vos objectifs d affaires Structure commerciale idéale en fonction de votre réalité et de vos objectifs d affaires Présenté par Monsieur Georges Poulin, Associé Altitude Conseil 17 février 2016 1 L objectif Permettre aux participants,

Plus en détail

Conduite d opérations logistiques

Conduite d opérations logistiques Certificat de Qualification Professionnelle Conduite d opérations logistiques REPERAGE DES COMPETENCES DU CANDIDAT Le titulaire du CQP Conduite d opérations logistiques est capable de : Réaliser tout ou

Plus en détail

OCP hôpital, l entité OCP au service des établissements de santé.

OCP hôpital, l entité OCP au service des établissements de santé. OCP hôpital, l entité OCP au service des établissements de santé. OCP hôpital, l entité dédiée à la distribution du médicament aux établissements publics et privés. Vocation Depuis 2005, OCP hôpital met

Plus en détail

3 Saisie des commandes, BL et factures avec lecture codes barres FASTMAG NÉGOCE

3 Saisie des commandes, BL et factures avec lecture codes barres FASTMAG NÉGOCE FASTMAG NÉGOCE FASTMAG NÉGOCE, logiciel complet et performant, gère votre activité BtoB en temps réel par Internet. Il permet une gestion rigoureuse du poste client et une visibilité sur les stocks, le

Plus en détail

FICHE D'IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Pilote opérationnel en logistique de production

FICHE D'IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Pilote opérationnel en logistique de production Commission paritaire nationale de l'emploi de la métallurgie Qualification : MQ 2004 10 14 0231 FICHE D'IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE TITRE DE LA QUALIFICATION : Pilote opérationnel en logistique

Plus en détail

La Politique de Gestion des Preuves «K.WEBSIGN»

La Politique de Gestion des Preuves «K.WEBSIGN» La Politique de Gestion des Preuves «K.WEBSIGN» SOMMAIRE 1 QUEL EST LE ROLE DE LA POLITIQUE DE GESTION DES PREUVES? 3 2 COMMENT FONCTIONNE LE SERVICE K.WEBSIGN? 3 3 QUELS SONT LES USAGES ET APPLICATIONS

Plus en détail

Période de formation en entreprise Livret du stagiaire. Nom : Prénom :

Période de formation en entreprise Livret du stagiaire. Nom : Prénom : Période de formation en entreprise Livret du stagiaire Nom : Prénom : Lycée des métiers De l automobile et de la logistique Gaston BARRE 79000 Niort Année scolaire : Promotion : A.D OBJECTIFS : La formation

Plus en détail

Gestion Commerciale Assistée par Ordinateur

Gestion Commerciale Assistée par Ordinateur Gestion Commerciale Assistée par Ordinateur PRESENTATION GENERALE Objectif Commercial est un logiciel de Gestion commerciale spécialement adapté pour les PME. Son utilisation simple, sa mise en place rapide

Plus en détail

Le modèle de conseil docuteam 3 x 3. Déroulement d un projet en gestion des documents

Le modèle de conseil docuteam 3 x 3. Déroulement d un projet en gestion des documents Le modèle de conseil docuteam 3 x 3 Déroulement d un projet en gestion des documents 1 docuteam 3 x 3 : Le modèle Projet Mise en service V V V Analyse Conception Mise en œuvre Suivi Niveau stratégique

Plus en détail

GESTION DES NOMENCLATURES

GESTION DES NOMENCLATURES GESTION DES NOMENCLATURES A quoi servent les nomenclatures? Les nomenclatures servent à gérer des articles composés. Prenons l exemple d un revendeur de matériels informatiques. Un ordinateur pourra être

Plus en détail

L aspect de votre logiciel a été modifié et reprend désormais la nouvelle charte graphique Sage.

L aspect de votre logiciel a été modifié et reprend désormais la nouvelle charte graphique Sage. Sage 100 Gestion de production i7 Nouvelle charte graphique L aspect de votre logiciel a été modifié et reprend désormais la nouvelle charte graphique Sage. Intuisage L IntuiSage est une interface d accueil

Plus en détail

traçabilité en milieu médical

traçabilité en milieu médical traçabilité en milieu médical SOLUTIONS - EFFICACITÉ - SÉCURITÉ la traçabilité, pourquoi? Améliorer la sécurité du patient et la qualité des soins Améliorer la qualité des soins de santé est un enjeu majeur

Plus en détail

Identités nationales. Reprendre le débat!? Identito-vigilance. !!Pourquoi?!!!!Pour qui?!!!!!!comment? Identité assurantielle.

Identités nationales. Reprendre le débat!? Identito-vigilance. !!Pourquoi?!!!!Pour qui?!!!!!!comment? Identité assurantielle. Identito-vigilance!!Pourquoi?!!!!Pour qui?!!!!!!comment? Dr BALLIET J.M. BEAUFILS C. HARTMANN S. Département d Information Médicale 1 Identités nationales Reprendre le débat!? 2 Carte vitale Base de l

Plus en détail

AVANT/APRÈS : L APPORT DE LA MISE EN PLACE D UN REGISTRE DE VACCINATION EN LIGNE POUR PROFESSIONNELS DE SANTÉ EN ALBANIE

AVANT/APRÈS : L APPORT DE LA MISE EN PLACE D UN REGISTRE DE VACCINATION EN LIGNE POUR PROFESSIONNELS DE SANTÉ EN ALBANIE AVANT/APRÈS : L APPORT DE LA MISE EN PLACE D UN REGISTRE DE VACCINATION EN LIGNE POUR PROFESSIONNELS DE SANTÉ EN ALBANIE À partir de 2011, l Institut de santé publique d Albanie a collaboré avec le projet

Plus en détail

TRACABILITÉ DES PRODUITS

TRACABILITÉ DES PRODUITS Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition. Tu dois recopier les questions suivantes sur une feuille de cours (réponds au crayon). 1) Qu est-ce que la traçabilité? 2) Quelle

Plus en détail

- 06 - LA GESTION DE LA PRODUCTION : PARTIE 1

- 06 - LA GESTION DE LA PRODUCTION : PARTIE 1 - 06 - LA GESTION DE LA PRODUCTION : PARTIE 1 Objectif(s) : o o Pré requis : o o o Contraintes de production, Optimisation de la gestion de la production. Coût de production, Production sous contraintes,

Plus en détail

Documentation. Manuel Utilisateur. E-Shop

Documentation. Manuel Utilisateur. E-Shop Documentation Manuel Utilisateur E-Shop Table des matières 1. PROCEDURE POUR OUVRIR UN COMPTE E-SHOP...3 1.1 Intervenants...3 1.2 Formulaire à utiliser...3 2. SITE INTERNET GETAZ-MIAUTON...3 2.1 Site Internet

Plus en détail

CQP Conducteur (trice) d équipement de fabrication des industries chimiques : Niveau IV*

CQP Conducteur (trice) d équipement de fabrication des industries chimiques : Niveau IV* CQP Conducteur (trice) d équipement de fabrication des industries chimiques : Niveau IV* Dossier VAE Candidat Nom :... Prénom :... Signature : *LE NIVEAU AUQUEL IL EST FAIT REFERENCE EST CELUI DE LA NOMENCLATURE

Plus en détail

LES CONTRATS DE DEPOTS ET RACHATS

LES CONTRATS DE DEPOTS ET RACHATS LES CONTRATS DE DEPOTS ET RACHATS Ce logiciel gère aussi bien les produits Neufs, une petite Location de courte durée, les Objets Déposés et les objets d occasion RACHATS (Troc). Les Objets Neufs sont

Plus en détail

1. DÉCLARATION AU PIF 2 2. CONTRÔLES 2 3. TRANSPORT VERS UN FOURNISSEUR DE NAVIRE 3 4. LES CONDITIONS D AGRÉMENT DES FOURNISSEURS DE NAVIRES 3

1. DÉCLARATION AU PIF 2 2. CONTRÔLES 2 3. TRANSPORT VERS UN FOURNISSEUR DE NAVIRE 3 4. LES CONDITIONS D AGRÉMENT DES FOURNISSEURS DE NAVIRES 3 FOURNISSEUR DE NAVIRES 1. DÉCLARATION AU PIF 2 2. CONTRÔLES 2 3. TRANSPORT VERS UN FOURNISSEUR DE NAVIRE 3 4. LES CONDITIONS D AGRÉMENT DES FOURNISSEURS DE NAVIRES 3 5. LES CONDITIONS D APPROVISIONNEMENT,

Plus en détail

METHODOLOGIE DE DETERMINATION DES DELAIS DE PEREMPTION DES REACTIFS, SOLVANTS ET SOLUTIONS TITREES

METHODOLOGIE DE DETERMINATION DES DELAIS DE PEREMPTION DES REACTIFS, SOLVANTS ET SOLUTIONS TITREES JEUDI LANCEMENT DE LA SECTION REGIONALE SFSTP NORD METHODOLOGIE DE DETERMINATION DES DELAIS DE PEREMPTION DES REACTIFS, SOLVANTS ET SOLUTIONS TITREES Eliane Bauthier-Loiseau SFSTP /TechnologieServier INTRODUCTION

Plus en détail

NOM : PRENOM : CLASSE :

NOM : PRENOM : CLASSE : 3ENT1 S1C I - DEFINITION Une entreprise est un ensemble de moyens (personnel et capital) réunis et organisés destinés à produire des biens et/ou des services qui seront vendus pour réaliser des bénéfices.

Plus en détail