Les professionnels autonomes - Une nouvelle figure du monde du travail

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les professionnels autonomes - Une nouvelle figure du monde du travail"

Transcription

1 Les professionnels autonomes - Une nouvelle figure du monde du travail Direction des Entreprises Commerciales, Artisanales et de Services (DECAS) 12, rue des Dunes Paris cedex 19 Laurent COQUELIN, Consultant AcTes Conseil Emmanuèle REYNAUD, CNRS-Université de Paris 10 Rapport Final d une étude réalisée pour la Direction des Entreprises Commerciales, Artisanales et de Services (DECAS) du Ministère de l Economie des Finances et de l Industrie Mai 2003

2 2/119 Cette étude est le fruit d un travail qui a mobilisé, à des degrés divers, l aide de nombreuses personnes. Emmanuèle Reynaud a réalisé le travail d enquête sociologique dont les résultats font l objet de la première partie. Laurent Coquelin a réalisé la deuxième partie qui porte plus particulièrement sur les aspects économiques et juridiques. Capucine Edou et Anousheh Karvar de l Observatoire des Cadres ont assuré la coordination de cette étude. Ce travail a bénéficié également de la collaboration des responsables de l étude à la DECAS : Frédéric Sans et Jean-Paul Plattier ainsi que de l ensemble des membres de comité de pilotage issus de la DECAS du Ministère de l Economie des Finances et de l Industrie, de la Délégation Générale à l Emploi et à la Formation Professionnelle (DGEFP) et de la Direction des Relations du Travail (DRT) du Ministère des Affaires Sociales, du Travail et de la Solidarité. Enfin nous tenons à remercier collectivement toutes celles et ceux qui ont bien voulu consacrer un peu de temps pour répondre à nos questions lors des entretiens.

3 3/119 Sommaire LES PROFESSIONNELS AUTONOMES - UNE NOUVELLE FIGURE DU MONDE DU TRAVAIL...1 OBJECTIFS DE L ÉTUDE IÈRE PARTIE APPROCHE SOCIOLOGIQUE LA CONDUITE DU TRAVAIL DE RECHERCHE ENSEIGNEMENTS ET RÉSULTATS La part du choix L encadrement institutionnel Formes et statuts d'emploi Négocier, établir, faire reconnaître une qualification Les réseaux Conditions d emploi et conditions de travail Le niveau de revenus et son évaluation...45 REMARQUES CONCLUSIVES IÈME PARTIE - APPROCHE ÉCONOMIQUE ET JURIDIQUE L ÉMERGENCE D UNE NOUVELLE SEGMENTATION DU MARCHÉ DU TRAVAIL DES CADRES : UN MARCHÉ PROFESSIONNEL ATYPIQUE UNE DIVERSIFICATION DES FORMES DE MOBILISATION DU TRAVAIL La prise en compte de situations alternatives Le modèle professionnel de la compétence et la flexibilité fonctionnelle à la base de l émergence de la figure du professionnel autonome Externalisation numérique et travail non spécialisé LE LIEN DE SUBORDINATION COMME CRITÈRE DU CONTRAT DE TRAVAIL : UN CONCEPT ÉVOLUTIF Du lien de subordination à la participation à un service organisé Le retour à une conception restrictive du lien de subordination et les enjeux associés ENJEUX LIÉS À L ÉMERGENCE DE LA FIGURE DU PROFESSIONNEL AUTONOME Les enjeux de la qualification du travail dans un contexte de renouvellement des formes de mobilisation du travail Le portage salarial : des faux salariés? Vers un droit de l activité professionnelle...89 CONCLUSION...94 ANNEXE - STATUT, COÛT DU TRAVAIL ET PROTECTION SOCIALE : L EXEMPLE DES CONSULTANTS...97 Le professionnel autonome consultant : un professionnel libéral qui s ignore...99 Statut juridique et statut fiscal et social Statut juridique et coût de la prestation : exemple des professions de conseil BIBLIOGRAPHIE...116

4 4/119 Objectifs de l étude

5 5/119 Parmi les nombreuses transformations des formes et des statuts de l'emploi, celles qui touchent l'emploi des cadres et des professions très qualifiées, peut-être parce qu'elles sont plus récentes, n'ont pas encore été soigneusement étudiées. Un phénomène fort intéressant et d'importance actuellement croissante est celui de l'autonomisation, c'est-à-dire de la sortie de l'organigramme d'une entreprise (ou du refus de s'y insérer) de certains salariés, porteurs d'une forte expertise dans des fonctions transverses, formation, conseil, informatique, plus généralement NTI Nouvelles technologies de l Information, édition... Ce phénomène se trouve au confluent de plusieurs évolutions économiques et sociales récentes. Du côté des entreprises, un mouvement plus général de recentrage sur le "cœur de métier", quelle que soit sa définition, et une externalisation des fonctions périphériques et donc des emplois et des salariés qui les occupaient. Ainsi est apparu un secteur en développement, les services aux entreprises, qui regroupe des fonctions d'aide, de conseil et d'encadrement scientifique et technique des fonctions de production. En même temps, un recours accru à des compétences "pointues" dans chaque domaine, sans que l'utilisation de ces compétences justifie dans chaque cas la création d'un emploi à temps plein. Enfin, dans les secteurs de la nouvelle économie, des entreprises se structurent d'emblée sous la forme de réseaux de professionnels, liés entre eux par des liens juridiques assez divers associant parfois des statuts et des types d'emploi ne relevant pas uniquement du salariat. Du côté des professionnels, on retrouve plusieurs logiques à l'œuvre : la prise de distance par rapport à l'entreprise peut être contrainte (cas des cadres licenciés), souhaitée par certains, cadres qui ont fait une expérience professionnelle précédente dans un statut traditionnel et qui comptent trouver dans cette pratique professionnelle la réponse aux difficultés qu'ils ont rencontrées dans leur carrière antérieure, ou jeunes à leur sortie de l'enseignement qui n'envisagent pas, par goût ou du fait de leur spécialité très pointue, de ne travailler que pour un seul employeur dans un cadre fixe.

6 6/119 Enfin, un certain nombre d'évolutions sociales interviennent ici, comme le développement de modes d'indemnisation du chômage qui tient compte des emplois intermittents et ceci plus uniquement pour les professions du spectacle, mais également pour les missions à temps partiel ou les activités réduites. La diffusion de modèles d'organisation en chantier ou par projet ou par mission, y compris à l'intérieur des entreprises, a banalisé le recours à ces formes particulières d'emploi. La généralisation des nouvelles techniques de l'information et de la communication participent à ce mouvement en limitant les investissements initiaux et en diminuant les coûts de transaction qui rendaient la participation à l'entreprise au moins très avantageuse si ce n'est indispensable. Ces évolutions communes à l ensemble des pays européens ont conduit certains d entre eux à adopter des dispositifs juridiques spécifiques : «para-subordination» en Italie, «quasisalarié» en Allemagne, «assimilation partielle des travailleurs indépendants à des travailleurs salariés» aux Pays Bas. 1 En France, ces nouveaux modes d exercice de l activité professionnelle ne renvoient pas à un statut juridique spécifique. En effet, ces professionnels exercent leurs compétences sous des statuts juridiques diversifiés : travailleur indépendant, salarié en CDD, salarié à domicile, mandataire social minoritaire ou majoritaire d une SARL, salarié d une association, pigistes, contrat intermittent, portage salarial, passent d un statut à un autre, font coexister plusieurs statuts, évoluent du salariat à l indépendance. Ils ne se développent pas non plus dans un secteur d'activité homogène et a fortiori pas dans une profession constituée, même s'il s'agit souvent de ce que l'on a pu appeler des activités immatérielles, des services aux entreprises; on peut y rencontrer aussi bien des conseils en organisation ou en ressources humaines que des publicitaires, des informaticiens, des graphistes et des éditeurs. 1 Ce point fait l objet de développements spécifiques dans le deuxième volet. (2.3.2)

7 7/119 Enfin, à la différence d'autres situations d'emploi étudiées dans d'autres cadres, ces activités ne sont pas d'emblée marquées par la précarité et la dégradation des conditions d'emploi par rapport à l'emploi "normal", même si le succès professionnel et la situation économique de ces professionnels peuvent être variables. L'intérêt de cette réflexion n'est donc pas de caractériser un groupe socio-professionnel radicalement différent d'autres qui seraient mieux connus, rien ne permet en effet de penser que, par rapport à d'autres collègues de niveau de qualification et de responsabilité comparables, les professionnels en solo se distinguent par des traits particuliers : ils présentent plutôt, à la fois dans leurs choix et dans le cours de leur carrière, une combinaison particulière et généralement évolutive d'éléments qu'on peut aussi retrouver chez les professionnels salariés, d'une part, et chez les indépendants, de l'autre. L hypothèse principale de cette étude repose sur le fait que ces évolutions concourent à l émergence d une nouvelle figure du monde du travail : le professionnel autonome, défini comme une personne qui possède une expertise et des compétences professionnelles qu elle offre sur le marché des services aux entreprises sous forme de contrat de louage d ouvrage pour reprendre la terminologie du code civil, et qui peut être selon les situations qualifié de contrat d entreprise ou de contrat de travail. 2 Il s'agit donc bien, dans ce cadre, de réfléchir à de nouvelles conditions d'exercice d'une activité professionnelle très qualifiée dans des secteurs en développement, fortement marqués par le changement et l'innovation. Ces modes d'exercice professionnel sont en développement; ils sont disséminés dans plusieurs secteurs d'activité et sous des formes juridiques diverses. Il est donc impossible de les saisir par les outils habituels des catégories socioprofessionnelles et les tentatives d'approche statistique qui ont été entreprises, même si elles utilisent des recoupements adaptés, regroupent inévitablement des situations en fait fort différentes. 2 Le louage d ouvrage est défini par l article 1710 du Code Civil comme «le contrat par lequel l une des parties s engage à faire quelque chose pour l autre moyennant un prix convenu entre elles», cf. à ce sujet Marie- Laure MORIN «Louage d ouvrage et contrat d entreprise», in Le Travail en perspectives, LGDJ, coll. «Droit et société», 1998

8 8/119 Dans le cadre de cette étude, il a été décidé de privilégier une approche qualitative en deux volets complémentaires : une approche sociologique, par l'exploration en profondeur d'un nombre limité de cas, et une approche économique et juridique, qui tire les enseignements en termes d'évolution des statuts d'emploi, des formes de mobilisation de la main d'œuvre et des systèmes de protection sociale. Nous souhaitons ainsi mieux cerner les différentes situations qui concourent à l émergence de la figure du professionnel autonome et à appréhender les enjeux liés à ces nouvelles formes d exercice de l activité professionnelle.

9 9/119 Première Partie - Approche sociologique

10 10/ La conduite du travail de recherche L'approche qualitative retenue ici permet, par l'exploration en profondeur d'un éventail de situations différentes, de comprendre les conditions d'émergence de ces pratiques professionnelles. Elle permet surtout de porter la plus grande attention aux catégories de jugement des professionnels en question : il ne s'agit pas seulement de reconstituer des trajectoires professionnelles de l'extérieur mais d'éclairer les conditions dans lesquelles s'opèrent des choix stratégiques pour l'exercice d'un métier, sous quelles contraintes, avec quelles ressources, avec quel projet ; enfin, elle permet de recueillir l'analyse que les intéressés font de leur parcours, des obstacles qu'ils ont rencontrés et des aides qu'ils ont pu trouver ou qui leur ont manqué. De ce fait, le choix des professionnels rencontrés était crucial pour l'intérêt des résultats de l'étude. Il s'est fondé sur ce que l'on connaissait de leur parcours professionnel, mode d'exercice du métier, statut juridique, spécialités différentes, réussite plus ou moins établie avec la préoccupation de diversifier le plus possible ces parcours, à l'intérieur du secteur déterminé des activités tertiaires en lien avec les entreprises tout en évitant les situations trop «singulières», dont on n'aurait pu tirer d'enseignement.

11 11/119 Pour ce faire, nous avons retenu plusieurs sources : nous avons constitué un premier échantillon à partir, d'une part du groupe de réflexion constitué depuis quelques années par l'observatoire des Cadres, qui rassemble des professionnels aux situations et aux domaines d'intervention divers. D'autre part, à partir d'un réseau constitué pour l'occasion sur la base de connaissances personnelles et qui, par un effet «boule de neige», a permis une seconde sélection. Ces 22 professionnels ont été interviewés de manière approfondie (1 à 2h), à partir d'une grille commune, pour permettre une analyse ordonnée. Groupe 1 Pseudonyme Sexe, age Secteur Statuts utilisés Ceyti F, 47 édition CDD, chômage Jego H, 48 marketing SARL, gérant majoritaire Mafi F, 29 conseil en organisation Salariée, indép. puis salariée Blacri F, 38 conseil en organisation Sté en commandite Pasi H, 40 Web Indépendant Pola F, 46 communication EURL Mollo H, 52 tourisme SARL Démo H, 33 photo, informatique Indép. puis salarié Juho H, 50 publicité, formation Salarié puis indépendant Cirey H, 47 marketing, musique Indépendant Lili F, 40 Recrutement SARL Phimex H, 53 Formation NTIC CDD, chômage Riri H, 32 Edition, conseil Temps partiel salarié, indépendant Sami H, 50 Conseil RH Salarié porté Elo H, 52 Services entreprises Chômage, EURL Simi F, 45 Audiovisuel CES, piges Huni H, 27 Développeur NTIC Indépendant puis salarié Lavo H, 54 Informatique Sarl puis salarié temps partiel Lumi H, 54 Spectacle vivant, audiovisuel Intermittent Tivo H, 49 Design Indépendant Laco H, 30 Conseil Salarié puis indépendant Frala F, 50 Edition, traduction Salariée temps partiel + piges

12 12/119 Dans un deuxième temps, à l occasion d un forum organisé par le mensuel Changez tout où se confrontaient des professionnels autonomes qui faisaient état de leur trajectoire professionnelle et du jugement qu'ils portaient sur ses différentes étapes, nous avons pu reconstituer 19 trajectoires professionnelles, de manière moins approfondie qu'à travers les entretiens en profondeur mais qui, s'ajoutant aux éléments déjà recueillis, nous ont permis de confirmer et d'élargir les observations issues du premier échantillon. Groupe 2 N, Sexe Activité Statut Remarque sur le parcours 1, F Conceptrice rédactrice Free-lance 2, H Animation culturelle Salariée puis indépendante Changement de métier 3, H Transports Salarié puis EURL 4, H Conseil en entreprise Salarié puis SARL Licencié 5, F Tourisme Indépendante puis salariée Dans la même entreprise 6, H Aménagement Salarié puis chef d'entreprise, Saisie des biens faillite 7, F Services grande distribution SARL puis salariée Dans la même entreprise 8, F Club créateurs d'entreprise Salariée 9, F Styliste Salariée puis EURL Licenciée en même temps que son conjoint. Changement de métier 10, H Equipement sportif Artisan 11, H Alimentation Artisan 12, F Secrétariat Salariée puis indépendante Travail à domicile 13, H Graphiste Salarié puis indépendant Changement de métier 13, F Traduction Free-lance 15, H Services Indépendant 2 licenciements 16, H Vente Salariée puis reprise société familiale 17, H Communication Salarié puis indépendant 18, F Design Salariée puis salariée d'une coop. d'entreprises puis EURL Changement de métier, mutation du mari. 19, H Créateur sites web Salarié puis porté Enfin, le recours aux sites internet des professionnels, des sociétés et des syndicats de sociétés de portage, la consultation des forums où s'échangent les propositions de missions et les C.V. ont permis de contrôler, par les missions proposées et les débats en cours, la réalité des

13 13/119 éléments relevés par l approche qualitative et, en particulier, l existence d un réel marché pour ces professionnels. Les nouvelles formes d'emploi, avec leurs conséquences sur l'évolution des contrats de travail et le développement des secteurs tertiaires "immatériels" et notamment des SSII (sociétés de service et d'ingénierie informatique) ont suscité des recherches récentes sur lesquelles nous avons pu nous appuyer. Une bibliographie les rappelle en fin de rapport.

14 14/ Enseignements et résultats Le premier enseignement tiré de l'analyse de ces entretiens est la très grande diversité des situations d'emploi qui relèvent de ce groupe. Cette diversité est, pour une part, due à la méthode retenue pour sélectionner les cas, en diversifiant les situations professionnelles des professionnels contactés. Mais elle ne se résume pas à un artefact : elle est bien plus une caractéristique de ce mode d'exercice professionnel ; à partir des mêmes éléments, plusieurs solutions en termes juridiques et sociaux sont possibles et satisfaisantes sur des registres divers. Ces solutions ne sont pas directement déductibles des caractéristiques individuelles des compétences, des trajectoires antérieures et des métiers des professionnels concernés. On retrouve ce constat à l'observation des trajectoires du groupe 2. Pourtant, dans la manière dont ils évoquent leur travail, leurs revenus, leurs difficultés et leurs trajectoires apparaissent des régularités : dans chaque cas, on évoquera les éléments communs et les variations.

15 15/ La part du choix Une des hypothèses de départ de ce travail était qu'il existait probablement une différence forte entre les professionnels "externalisés" contre leur gré et ceux qui décidaient spontanément de choisir un mode d'exercice professionnel indépendant. Il était donc important d'évaluer la part du choix volontaire et de la contrainte de situation notamment pour les personnes antérieurement licenciées et qui n'avaient pas trouvé de nouvel emploi. On retrouve bien cette distinction, on peut rencontrer des jeunes qui ont d'emblée décidé de s'établir hors d'une structure et des cadres, souvent plus âgés, pour qui il s'agit de la seule forme d'emploi à leur portée. Toutefois, ces situations simples et tranchées ne sont pas les plus répandues. Beaucoup plus souvent, on rencontre des situations mixtes, où la part du choix et celle de la contrainte sont difficiles à démêler parce qu'elles apparaissent intimement liées à la trajectoire de ces professionnels hautement qualifiés à l'intérieur d'une organisation hiérarchique. Ainsi, un licenciement peut être l'occasion d'infléchir, dans un sens voulu, une situation professionnelle dont on était peu satisfait. A l'inverse, un départ volontaire peut aussi être le signe d'un profond découragement et d'une hésitation devant de futures orientations professionnelles. On distinguera ici trois catégories : ceux pour qui l'autonomie est un auto-emploi, seul à même de garantir un exercice professionnel à des personnes qui auraient - selon leur expérience - peu de chances d'en retrouver sous une autre forme, salariée ou entrepreneuriale. Ceux pour qui l'autonomie répond à des questions de fond sur ce qu'est une carrière de promotion dans un univers organisé, comme l'entreprise. Ceux qui, enfin ont le sentiment d'exercer un libre choix, en choisissant un mode d'exercice professionnel dont ils ont défini le contenu et tracé les contours. a. La lutte contre le déclassement Dans ce cas, la situation actuelle apparaît comme le résultat d'un faisceau d'événements professionnels non maîtrisés ou inattendus : reconfiguration d'un secteur d'activités où les ressources que l'on détient deviennent inutilisables, erreurs de parcours, association

16 16/119 professionnelle malheureuse, séjours trop longs à l'étranger L'activité en indépendant est ici l'alternative au chômage de longue durée ou à un très important déclassement professionnel. On remarquera que, même dans ce cas, les professionnels concernés attendent une amélioration de leur situation et pas seulement une solution de survie. Entretien Elo, Services aux entreprises (Chômage puis Indépendant en EURL) : Elo a fait une longue carrière dans les projets agricoles internationaux et n a pas retrouvé, à son retour en France, les contacts qu il avait auparavant. «Beaucoup de changements, oui, toute la dernière partie, là, je m en serais bien passé. Bien, donc après que je suis passé dans cette association, parce que je la connaissais bien en tant que directeur de (projets internationaux), etc., donc après cette période si vous voulez, bon j ai eu une longue période de, de chômage puisque j ai dû avoir un an et demi ou deux ans, je ne sais plus, et donc je bricolais chez les gens, à droite, à gauche, en faisant des travaux de plus en plus importants, etc., jusqu à, au jour où un, un gars que je connaissais vaguement m a dit : «tiens, bien moi, j ai envie, j ai envie de monter ce genre de travail de coordination de chantiers» Entretien Sami, Conseil en Ressources Humaines (Portage salarial) : Sami a participé à plusieurs sociétés de conseil. Il a été licencié de la dernière «moi je vais, je vais bientôt avoir soixante ans, j aurai soixante ans au mois de, au mois de janvier [ ], je n envisage pas du tout de m arrêter, d ailleurs je ne peux pas de toutes façons, il faut que j aille jusqu à soixante-cinq ans, donc mais par contre je ne voyais, je ne voyais pas vraiment l intérêt soit de rejoindre une structure, soit de, de créer ma propre structure donc j ai décidé de faire un travail tout seul, bien sûr avec, en réseau avec quelques, quelques amis, c est pour ça que j ai choisi le portage.» C'est dans cette catégorie que l'on trouve les "installations contraintes" où le cadre regrette ce qu'il a perdu, et déplore, plus particulièrement, les tâches nouvelles qui ne lui incombaient pas auparavant dans le cadre de la division des fonctions dans une grande entreprise. Entretien Blacri, Conseil RH (Société en commandite) : Blacri, après une mutation en province de son mari et leur retour à Paris n a pas voulu rejoindre la grosse société de conseil où elle était salariée mais hésitait à exercer seule. «J'ai rencontré un ancien patron qui s'était trouvé contraint d'être conseil, à la suite d'un plan social. Il m'a fortement dissuadé Lui-même était très isolé, passait son temps à faire de la prospection de la régulation d'activité, quoi, C'était tout le temps en haut et en creux.»

17 17/119 b. Les limites de la promotion en entreprise Dans ce deuxième cas, l'installation indépendante est présentée comme une manière de poursuivre une trajectoire professionnelle que l'organisation des trajectoires salariées freinait ou rendait impossible. En ce sens, c'est aussi une interrogation sur ce qu'est une trajectoire de promotion en entreprise. Il est intéressant de remarquer que cette catégorie regroupe des personnes qui ont été licenciées aussi bien que des personnes qui ont choisi de partir de leur propre chef ou qui ont refusé de s'engager plus avant. Entretien Ceyti, Secteur de l édition (CDD, chômage) : Ceyti a dirigé un département d un éditeur qui a été racheté par un concurrent. Elle a été licenciée. «La situation dans les boites (édition) a beaucoup changé ces dernières années, il y a eu beaucoup de restructurations et de regroupements, du coup, il n'y a plus beaucoup de postes à mon niveau et pas beaucoup de boîtes où j'aimerais aller». Entretien Juho, Publicité et Formation (Salarié puis indépendant) : Juho était directeur commercial d une entreprise de publicité, c est lui qui est parti. «(la publicité) c est un univers où on ne peut pas vieillir, c est un univers avec une structure pyramidale, quoi, donc il faut monter, faut monter, faut monter, il y a de moins en moins de place, c est quand même un univers qui est vraiment une version exacerbée de la société de consommation, donc c est un univers à forte compétition, ce n est pas un univers tendre, hein, du tout. Et donc moi je, moi je grimpe, j ai grimpé dans cet univers parce que je m intéressais à ce que je faisais, j aimais bien les clients, j aimais bien certaines personnes avec qui je bossais, etc., mais à un moment il y a d autres dimensions qui rentrent en jeu, qui sont, je crois qu il faut vraiment avoir les dents qui rayent le parquet, quoi, et être prêt à tuer père et mère. Je n étais pas comme ça, donc au bout d un moment, j ai senti que je ne pouvais pas vieillir dans cet univers parce qu au bout d un moment, on arrive à un poste qui est, qui devient trop élevé, en même temps trop cher, et à un moment il faut être directeur général de l agence ou président de l agence ou rien du tout, quoi. Disons que, à un moment il fallait que je sorte du jeu...» La difficulté de définir ou d'envisager une trajectoire professionnelle satisfaisante n'est pas propre aux entreprises privées mais semble plutôt liée, dans l'analyse qu'en font les personnes rencontrées, au caractère organisé et hiérarchisé de l'univers professionnel.

18 18/119 Entretien Riri, Edition et Conseil (Temps partiel salarié, indépendant) : Après sa thèse, Riri n a pas obtenu le poste universitaire qu il briguait ; il a décidé une reconversion. «j ai pressenti une sorte de, d existence informelle d un réseau (universitaire), notamment d un jeu de pouvoir, d un jeu de candidatures locales ou de candidatures appuyées par tel ou tel mandarin qui, sur le principe, me déplait formellement, et dans lequel personnellement je n arrive jamais à me couler. Parce que je n aime pas qu on me, je n aime pas cirer les godasses tout simplement et que le système du mandarinat en fait il faut être capable de s accommoder d un patron peut-être, comme on dit dans le monde de l université et un patron pour moi, c est déjà un de trop. Le fait d en avoir plusieurs dans le free-lance, par exemple, c est quelque chose qui pour moi en tout cas est une façon de respirer». c. Des aspirations plus individuelles Un certain nombre d'entretiens montrent que ce changement de statut est sous-tendu par des interrogations plus générales, sur la place et le sens du travail dans l'existence de la personne et témoignent d'une volonté de reprendre ou de garder la maîtrise de ses engagements professionnels. La remise en cause de la situation antérieure dépasse alors le seul cadre du statut d'emploi et c'est dans ce cas que l'on trouve des changements de contenu du métier. Entretien Ceyti, Secteur de l édition (CDD, chômage) : «Je commence à envisager ce que va être la deuxième moitié de la vie...j'aimerais renouer avec ce que j'aimais faire il y a 20 ans J'ai l'impression qu'autour de nous, il y a toute une frange sociale qui arrive à un tournant, là, il y a urgence, il ne faut pas se gourer dans les choix fondamentaux, dans la redistribution des occupations c'est des questions qu'on ne se pose pas avant». Entretien Cirey, Marketing, Musique (Indépendant) : Cirey a été responsable de l innovation dans une grande entreprise multimédia, qu il a quitté puis a lancé une petite entreprise de net-économie qui a rapidement fait faillite. «Je me suis quand-même souvenu que j avais fait quinze ans de piano, que je n avais pas fait le Conservatoire parce que j avais fait une prépa HEC, etc., etc., et c est vrai que je suis un passionné de musique, que l essentiel de mes loisirs, c est d acheter des places, d aller voir des festivals, etc., je me suis dit : «pourquoi pas concilier les deux?», en même temps une réflexion très personnelle sur : «qu est-ce que c est que, enfin qu est-ce qu on veut faire dans la vie, quoi, à trente ans, est-ce qu on veut gagner beaucoup d argent, sacrifier ses soirées, ses week-ends, sa famille, sa vie aussi parce que, ma foi qu est-ce qu on construit?»

19 19/119 C'est dans ce cas aussi qu'on retrouve les situations les plus incertaines, les plus instables, probablement du fait de cette remise en cause double, qui conduit le professionnel aux limites de ses compétences éprouvées mais peut-être aussi ces professionnels sont ceux qui ont été rencontrés dans une phase où leur situation est encore fortement mouvante, plus marquée par l'interrogation que par les réponses, encore à venir. La part du choix et celle de la contrainte sont intimement liées. Les réponses des professionnels tiennent toujours compte de leurs expériences professionnelles antérieures et surtout de l analyse qu ils en font.

20 20/ L encadrement institutionnel Changer de statut d'emploi, choisir entre plusieurs modes d'exercice professionnel implique d'avoir des éléments de connaissances juridiques, fiscales... Plusieurs des questions posées tentaient de préciser les moyens dont avaient disposé les professionnels concernés pour faire leur choix et étayer leur avis, a fortiori lorsqu'ils venaient d'un univers salarié où ces connaissances ne sont pas nécessairement courantes. D'une manière générale, les professionnels rencontrés ne s'estiment pas bien informés et ne peuvent, en effet, argumenter techniquement les raisons de leur choix. Ils n'ont pas trouvé les informations qu'ils souhaitaient, ils ont le sentiment de ne pas maîtriser l'ensemble des variables de leur situation. Mais il y a plus qu'un déficit d'information. Les arguments qu'ils utilisent montrent que, dans ces choix, on est bien loin d'un raisonnement rationnel type, de maximisation économique (sur les revenus, la protection sociale ) et, s'il y a bien des raisons au choix qu'ils ont fait de telle ou telle formule, elles ne sont pas de l'ordre du calcul ni de la comparaison systématique. Ce qui compte est plutôt de trouver la formule la plus simple pour soutenir le souhait d'autonomie du professionnel, son indépendance en actes. Entretien Mollo, Tourisme (SARL) : Mollo a dirigé le service informatique d une société de location audio-visuelle qui a fait faillite. Il a repris un DESS et crée en ce moment une petite entreprise dans le secteur du tourisme naturel. «j aurais pu aussi démarrer, surtout pour ce type d activités (tourisme), en statut associatif, parce que, beaucoup de gens s attendent à ce que ce soit une association, en fait, mais ce n est pas une association, c est bien une SARL.» Q : «Justement pourquoi vous n avez pas choisi l association?» «Bien, parce que je, enfin moi c est pour en vivre donc, je ne vais pas monter une association bidon pour, c est clair Et puis le statut associatif a aussi pas mal de contraintes, moi, je ne veux pas monter quelque chose d important si derrière, il n y a rien qui me, qui m appartient.»

WAGRAM CONSULTING sarl. 5 rue Villaret de Joyeuse 75017 Paris. Tel : 01 80 87 44 24. www.wagram-portage.fr. contact@wagramconsulting.

WAGRAM CONSULTING sarl. 5 rue Villaret de Joyeuse 75017 Paris. Tel : 01 80 87 44 24. www.wagram-portage.fr. contact@wagramconsulting. Depuis 2008, Wagram Consulting offre aux consultants la possibilité d exercer leur activité en toute indépendance en les libérant des contraintes administratives. Le portage salarial est reconnu par les

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS Novembre 11 Plus de la moitié des cadres en poste envisage une mobilité professionnelle dans un avenir proche, que ce soit un changement de poste dans

Plus en détail

ESSEC MS MARKETING MANAGEMENT. Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS. Monographie. Mars 2006

ESSEC MS MARKETING MANAGEMENT. Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS. Monographie. Mars 2006 ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS MARKETING MANAGEMENT Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1) Motivations à faire le MS

Plus en détail

KoopL. Le portage salarial à portée de main. Une autre approche de votre travail, Rester indépendant en toute tranquillité

KoopL. Le portage salarial à portée de main. Une autre approche de votre travail, Rester indépendant en toute tranquillité KoopL Le portage salarial à portée de main Une autre approche de votre travail, Rester indépendant en toute tranquillité Simplifiez-vous le portage Les activités de services recrutent. Nombreuses sont

Plus en détail

Master Gestion de patrimoine

Master Gestion de patrimoine Faculté des Sciences Economiques et de Gestion 28/29 Master Gestion de patrimoine Lieu de formation : Clermont-Ferrand Références de l'enquête : 46 diplômés issus de la promotion 29 de master ( femmes

Plus en détail

Janvier 2013. Un point culminant en 2009

Janvier 2013. Un point culminant en 2009 Janvier 2013 Claude MALLEMANCHE Depuis janvier 2009, près de dix mille demandes d immatriculation d auto-entreprise ont été déposées en Limousin. Trois créateurs sur quatre déclarent qu ils n auraient

Plus en détail

NOTE SUR LA FORMATION DEVENIR CONSULTANT - PROFESSION EXPERT. Cette formation est destinée à des cadres seniors demandeurs d emploi.

NOTE SUR LA FORMATION DEVENIR CONSULTANT - PROFESSION EXPERT. Cette formation est destinée à des cadres seniors demandeurs d emploi. NOTE SUR LA FORMATION DEVENIR CONSULTANT - PROFESSION EXPERT Cette formation est destinée à des cadres seniors demandeurs d emploi. I Contexte général de l action Ceux-ci sont confrontés à une grande difficulté

Plus en détail

DROIT DES AFFAIRES INTERNATIONALES ET MANAGEMENT

DROIT DES AFFAIRES INTERNATIONALES ET MANAGEMENT ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS DROIT DES AFFAIRES INTERNATIONALES ET MANAGEMENT Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés

Plus en détail

LE PORTAGE SALARIAL. Jean Michel RAUX. Présentation du 18 et 19 septembre 2014

LE PORTAGE SALARIAL. Jean Michel RAUX. Présentation du 18 et 19 septembre 2014 LE PORTAGE SALARIAL Jean Michel RAUX Présentation du 18 et 19 septembre 2014 3. Le groupe JAM en bref Leader dans son secteur, le groupe JAM (créé en 1991) a réalisé un CA de 35 M et a porté 4.000 salariés

Plus en détail

Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode

Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur L Outplacement Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode d emploi pratique et opérationnel sur l Outplacement

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

Conseil RH Coaching Formation

Conseil RH Coaching Formation 30 ans d'expérience Management, conseil RH, développement des compétences, relation avec les IRP, recrutement Coaching individuel - Accompagnement en développement personnel et professionnel Conseil RH

Plus en détail

MANAGEMENT URBAIN, ENVIRONNEMENT ET SERVICES

MANAGEMENT URBAIN, ENVIRONNEMENT ET SERVICES ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS MANAGEMENT URBAIN, ENVIRONNEMENT ET SERVICES Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1)

Plus en détail

MANAGEMENT DES SYSTÈMES D INFORMATION RÉPARTIS

MANAGEMENT DES SYSTÈMES D INFORMATION RÉPARTIS ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS MANAGEMENT DES SYSTÈMES D INFORMATION RÉPARTIS Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1)

Plus en détail

Pourquoi les Français créent-ils des entreprises en période de crise?

Pourquoi les Français créent-ils des entreprises en période de crise? Pourquoi les Français créent-ils des entreprises en période de crise? Une étude réalisée par OpinionWay àl occasion du 6 ème Salon des Entrepreneurs Lyon Rhône-Alpes (17 & 18 juin 2009 - Palais des Congrès

Plus en détail

Regards croisés sur l auto-entrepreunariat

Regards croisés sur l auto-entrepreunariat Regards croisés sur l auto-entrepreunariat Septembre 2013 Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : «Sondage OpinionWay pour l Union des Auto-Entrepreneurs

Plus en détail

Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire. Septembre 2013

Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire. Septembre 2013 Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire Septembre 2013 1 Note méthodologique Etude réalisée pour : Wincor Nixdorf Echantillon : Echantillon de 1001 personnes, représentatif de la population

Plus en détail

Audit de Protection Sociale

Audit de Protection Sociale Audit de Protection Sociale Réunion Créateurs Réunion cabinet Réunion CCI Grenoble Présentation du groupe Présentation du groupe SGAM (crée en 2008) 1 er groupe de protection sociale en France Une offre

Plus en détail

Neuvième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2009 de l IUT

Neuvième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2009 de l IUT Neuvième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2009 de l IUT Pierre GUILLEMARD, coordinateur des enquêtes "anciens diplômés" Conseil d Institut du jeudi 28 juin 2012 1 Plan de la présentation

Plus en détail

Ressources humaines Epreuves

Ressources humaines Epreuves Examen modulaire SVF-ASFC Edition Printemps 2009 Ressources humaines Epreuves Durée de l examen: 60 minutes Moyens auxiliaires autorisés: aucun Collez ici votre timbre d identification SVP! Points: Note:

Plus en détail

Observatoire de l Auto-Entrepreneur. 2 e vague Février 2010

Observatoire de l Auto-Entrepreneur. 2 e vague Février 2010 Observatoire de l Auto-Entrepreneur 2 e vague Février 2010 Contexte Après plus d un an du lancement du régime de l Auto-Entrepreneur, plus de 320 000 personnes s'y sont inscrites. Ce succès quantitatif

Plus en détail

Qu est-ce que le management de transition?

Qu est-ce que le management de transition? Qu est-ce que le management de transition? Selon : Grégoire Cabri-Wiltzer, Président de NIM Europe Président de la Fédération nationale du management de transition (FNMT) Pour faire simple : une entreprise

Plus en détail

Les cadres dans la banque : quelle carrière, par quel mode d entrée? Nadège VEZINAT (CEE, CMH)

Les cadres dans la banque : quelle carrière, par quel mode d entrée? Nadège VEZINAT (CEE, CMH) Les cadres dans la banque : quelle carrière, par quel mode d entrée? Nadège VEZINAT (CEE, CMH) Deux enquêtes sur des cadres de la banque L une achevée: sur la professionnalisation des conseillers financiers

Plus en détail

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses Cet outil a pour but de présenter dix questions d entrevue typiques et le type de réponse qui constitue une réponse concise et réfléchie. Ces questions sont parmi les plus difficiles posées en entrevue.

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience 10952_VAE_p001p005.indd 5 22/05/08 11:47:18 FICHE 1 Le principe et les modalités de la VAE Faire reconnaître vos connaissances, aptitudes

Plus en détail

Agriculteurs, comptez sur votre expert-comptable

Agriculteurs, comptez sur votre expert-comptable Agriculteurs, comptez sur votre Analyser un prix de revient, établir un budget, un plan de financement permet d aider au choix et à la mise en place d un statut social, juridique, de conseiller sur le

Plus en détail

L'entreprise derrière l'organigramme

L'entreprise derrière l'organigramme L'entreprise derrière l'organigramme Du TGV à l'agv : dépasser l'entreprise hiérarchique pour aboutir à l'entreprise communautaire Rafaël STOFER Manager Entreprise Content Management Logica Management

Plus en détail

Les avantages de travailler avec des collaborateurs freelance

Les avantages de travailler avec des collaborateurs freelance Liberté, flexibilité, rapport qualité-prix Les avantages de travailler avec des collaborateurs freelance CONTENU 2 Introduction 2 La plus-value d un collaborateur free-lance 5 Conclusion Introduction En

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE DANS LES ENTREPRISES

ENQUÊTE SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE DANS LES ENTREPRISES ENQUÊTE SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE DANS LES ENTREPRISES Synthèse des principaux résultats Conseil Régional Centre Septembre 2003 1 Afin de poursuivre l'élaboration de son Plan Régional de Développement

Plus en détail

La question RH du mois «Le stage en entreprise»

La question RH du mois «Le stage en entreprise» La question RH du mois «Le stage en entreprise» Mai 2015 Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : «Sondage mediarh.com - OpinionWay» et aucune reprise

Plus en détail

LOGISTIQUE ET MANAGEMENT DE LA SUPPLY CHAIN

LOGISTIQUE ET MANAGEMENT DE LA SUPPLY CHAIN ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS LOGISTIQUE ET MANAGEMENT DE LA SUPPLY CHAIN Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1) Motivations

Plus en détail

Observatoire social de l Entreprise Ipsos / Logica Business Consulting Pour le CESI et en partenariat avec Le Figaro et BFM

Observatoire social de l Entreprise Ipsos / Logica Business Consulting Pour le CESI et en partenariat avec Le Figaro et BFM Observatoire social de l Entreprise Ipsos / Logica Business Consulting Pour le CESI et en partenariat avec Le Figaro et BFM Regards croisés des dirigeants et des salariés Thème de la vague 4 : Les jeunes

Plus en détail

Les objectifs du bilan de compétences.

Les objectifs du bilan de compétences. Les objectifs du bilan de compétences. Qu est ce qu un bilan de compétences? Pourquoi faire un bilan de compétences? Comment se déroule un bilan de compétences? Quelle est la méthodologie utilisée? Le

Plus en détail

1. INDICATIONS GÉNÉRALES

1. INDICATIONS GÉNÉRALES La soutenance orale de mémoire 1.Indications générales...1 2.L'exposé oral...2 2.1 Présenter le thème de votre mémoire et la population cible (utiliser le "je" au DE)...2 2.2 Motivation pour ce thème :...2

Plus en détail

ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL

ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL LA SYNTHESE L Observatoire de la branche des acteurs du lien social et familial - centres

Plus en détail

Pour une réforme structurelle. de la formation professionnelle

Pour une réforme structurelle. de la formation professionnelle Pour une réforme structurelle de la formation professionnelle L accord du 14 décembre 2013 : ce qu il changera, au quotidien, pour les entreprises, les salariés et les demandeurs d emploi 20 13 POUR L

Plus en détail

Situation à l'entrée en Licence pro

Situation à l'entrée en Licence pro Lic. Pro Systèmes informatiques et logiciels / Communication multimédia Sciences Nombre de diplômés : 3 / Nombre de répondants : 25 Taux de réponse : 8% Origine des étudiants Série de bac Situation à l'entrée

Plus en détail

L emploi des jeunes. Les résultats de l étude Avril 2015. pour

L emploi des jeunes. Les résultats de l étude Avril 2015. pour L emploi des jeunes Les résultats de l étude Avril 2015 pour Contact : Laurent Bernelas Directeur de l activité Corporate & Management Tel : 01 78 94 89 87 Mob : 07 77 94 30 21 Email : lbernelas@opinion-way.com

Plus en détail

Profession PHOTOGRAPHE INDÉPENDANT. Éric Delamarre. Groupe Eyrolles, 2009, 2011, ISBN : 978-2-212-67338-8. 2 e édition

Profession PHOTOGRAPHE INDÉPENDANT. Éric Delamarre. Groupe Eyrolles, 2009, 2011, ISBN : 978-2-212-67338-8. 2 e édition Profession PHOTOGRAPHE INDÉPENDANT Éric Delamarre Groupe Eyrolles, 2009, 2011, ISBN : 978-2-212-67338-8 2 e édition Avant-propos Être photographe professionnel indépendant, c est avant tout concevoir,

Plus en détail

QUATRE CAS DE BLOCAGES ET CONFLITS LORS D ENTRETIENS PROFESSIONNELS JEU DE ROLE

QUATRE CAS DE BLOCAGES ET CONFLITS LORS D ENTRETIENS PROFESSIONNELS JEU DE ROLE http://mastermop.unblog.fr http://sciencespomanagement.unblog.fr Auteur : Lionel Honoré Professeur des Universités en Management Institut d Etupes Politiques de Rennes lionel.honore@sciencespo-rennes.fr

Plus en détail

Etes-vous prêt Pour l exercice libéral?

Etes-vous prêt Pour l exercice libéral? Etes-vous prêt Pour l exercice libéral? Christophe DUMAS - Expert-comptable David LADAME Expert-comptable stagiaire 1 LE CONTEXTE EN 2009 2 L ENVIRONNEMENT PROFESSIONNEL La Profession en quelques chiffres

Plus en détail

Questionnaire pour les étudiants en 5ème ou 6ème année ou les internes en biologie médicale

Questionnaire pour les étudiants en 5ème ou 6ème année ou les internes en biologie médicale Questionnaire pour les étudiants en 5ème ou 6ème année ou les internes en biologie médicale Partie A - Votre profil Q01. Vous êtes? 001. Une femme 002. Un homme Q02. Agé(e) de : ans Q03. De quelle faculté

Plus en détail

Bien se faire conseiller

Bien se faire conseiller Bien se faire conseiller Comment choisir son cabinet d aide à la création Se faire accompagner surtout au début, est vraiment indispensable. Une boutique de gestion est le partenaire idéal pour vous aider

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

Description Master General Management

Description Master General Management Description Master General Management L intérêt de ce master, qui s appuie sur un partenariat entre d un côté l école d ingénieur Polytech Annecy Chambéry et de l autre l Institut de Management de l Université

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles aria DIRECCTE A Q U I T A I N E Collection «Études» N 09 Juin 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION

Plus en détail

La communauté AGEFA. Troisième étude : les jeunes et leur vision du bonheur au travail. pour. OpinionWay. 15 place de la République 75003 Paris.

La communauté AGEFA. Troisième étude : les jeunes et leur vision du bonheur au travail. pour. OpinionWay. 15 place de la République 75003 Paris. La communauté AGEFA Troisième étude : les jeunes et leur vision du bonheur au travail OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. pour Laurent Bernelas Tel : 01 78 94 89 87 lbernelas@opinion-way.com

Plus en détail

Les femmes et la création d entreprise

Les femmes et la création d entreprise Les femmes et la création d entreprise Un sondage exclusif mené par OpinionWay pour 30/01/12 - Sondage «Les femmes & la création d entreprise» mené par pour l APCE, CERFRANCE et le Salon des Entrepreneurs

Plus en détail

Situation au 01/01/2009

Situation au 01/01/2009 Master 2 professionnel Technologies de l'internet Sciences Nombre de diplômés : 30 / Nombre de répondants : 28 Taux de réponse : 93% Origine des étudiants Répartition par sexe Taux de réponse : 10 Situation

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

Conseils pour votre recherche d entreprise

Conseils pour votre recherche d entreprise Conseils pour votre recherche d entreprise BPC-ESC Freyming BPC-ESC Metz 2 rue de Savoie 57800 FREYMING-MERLEBACH 03 87 94 54 98 06 19 73 07 63 www.bpc-esc.com contact@bpc-esc.fr Suivez notre page :Bpc-esc

Plus en détail

Résultats enquête de satisfaction adhérents UIMM Drôme-Ardèche. Merci pour votre participation

Résultats enquête de satisfaction adhérents UIMM Drôme-Ardèche. Merci pour votre participation Résultats enquête de satisfaction adhérents UIMM Drôme-Ardèche Merci pour votre participation Enquête téléphonique menée par le cabinet G et A Links (niveau territorial et national) Questionnaire préparé

Plus en détail

TECHNIQUES D ENQUETE

TECHNIQUES D ENQUETE TECHNIQUES D ENQUETE Le Système d Information Marketing L étude de marché Les différentes sources d informations Méthodologie d enquête BENSGHIR AFAF ESTO 1 Plan d'apprentissage du cours " Méthodologie

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation GRETA M2S Métiers de la Santé et du Social Le salarié et ses droits à la formation Le DIF Droit individuel à la formation ))) Qu est-ce que c est? Le DIF permet au salarié de négocier avec son employeur,

Plus en détail

L auto-entrepreneur. Ce statut présente de nombreux avantages sociaux, déclaratifs et fiscaux.

L auto-entrepreneur. Ce statut présente de nombreux avantages sociaux, déclaratifs et fiscaux. L auto-entrepreneur Depuis 1er janvier 2009, le régime de l'auto-entrepreneur permet à tous les Français qui le souhaitent de créer leur propre entreprise simplement et rapidement. Ce nouveau régime, créé

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

Etat d esprit et pouvoir d achat des jeunes enseignants du public

Etat d esprit et pouvoir d achat des jeunes enseignants du public Etat d esprit et pouvoir d achat des jeunes enseignants du public Juillet 2013 Etude réalisée par l institut OpinionWay pour la MAIF, conduite en ligne du 3 au 29 juillet 2013 auprès d un échantillon représentatif

Plus en détail

DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE. Octobre 2015

DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE. Octobre 2015 CPNE EDITION DU LIVRE CAHIER DES CHARGES POUR LA MISE A JOUR DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE Octobre 2015 OBJET DE L APPEL D OFFRE Le présent appel d offre est lancé par l Afdas pour

Plus en détail

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT SESSION 2009 SOMMAIRE I.Introduction 1 Pages II. Présentation de l entreprise 2 III. l organigramme de la société 3 IV. Description d un thème comptable

Plus en détail

MASTER 2 MENTION DROIT DE L'ENTREPRISE, PARCOURS DROIT DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET DES TIC

MASTER 2 MENTION DROIT DE L'ENTREPRISE, PARCOURS DROIT DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET DES TIC MASTER 2 MENTION DROIT DE L'ENTREPRISE, PARCOURS DROIT DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET DES TIC RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Mention

Plus en détail

Guide. «Pourquoi Définir. Votre Client Idéal?»

Guide. «Pourquoi Définir. Votre Client Idéal?» Guide «Pourquoi Définir Votre Client Idéal?» Comme Coach Vie Professionnelle, beaucoup de mes clients sont Entrepreneur(e)s, ont une activité en tant qu indépendant ; d autres travaillent sur un projet

Plus en détail

Le profil socioprofessionnel du communicant territorial

Le profil socioprofessionnel du communicant territorial Enquête Métiers Cap Com - Occurrence 2011 en partenariat avec le 1 ère Partie Le profil socioprofessionnel du communicant territorial Formation, statut, mobilité, rémunération, motivation Introduction.

Plus en détail

Pouvons-nous citer votre nom et celui de votre entreprise sur le site ou désirez-vous rester anonyme?

Pouvons-nous citer votre nom et celui de votre entreprise sur le site ou désirez-vous rester anonyme? Pouvons-nous citer votre nom et celui de votre entreprise sur le site ou désirez-vous rester anonyme? Je m appelle Julie Remfort et je travaille au Ministère des Finances à Paris. Quel métier faites-vous

Plus en détail

AGENCE EMPLOI JEUNES

AGENCE EMPLOI JEUNES Avis de recrutement pour le poste d ADMINISTRATEUR Administrateur via cet appel à candidature. Assurer la planification, l organisation, la coordination, le contrôle et la mise en œuvre de l ensemble des

Plus en détail

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles Sondage de l Institut CSA pour LinkedIn Février 203 Sommaire Fiche technique du sondage p 3 Des jeunes optimistes pour eux-mêmes malgré un contexte

Plus en détail

L importance de la fonction RH dans les organisations

L importance de la fonction RH dans les organisations ENSAIA, 2ème année - RH L importance de la fonction RH dans les organisations Organisation de la présentation I. Introduction : la fonction RH dans l organisation II. Présentation des missions de la GRH

Plus en détail

Le Syndicat National de la Banque et du crédit. en partenariat avec le. l expérience (VAE) Pour qui? Quand? Quelles démarches?

Le Syndicat National de la Banque et du crédit. en partenariat avec le. l expérience (VAE) Pour qui? Quand? Quelles démarches? Le Syndicat National de la Banque et du crédit en partenariat avec le des acquis Vdealidation l expérience (VAE) Pour qui? Quand? Quelles démarches? Sommaire Sommaire Qu est-ce que la VAE? Qu est-ce que

Plus en détail

MA MOBILITE PROFESSIONNELLE & MOI. Résultats de notre enquête 2014/5 en partenariat avec Ithaque Coaching

MA MOBILITE PROFESSIONNELLE & MOI. Résultats de notre enquête 2014/5 en partenariat avec Ithaque Coaching + MA MOBILITE PROFESSIONNELLE & MOI Résultats de notre enquête 2014/5 en partenariat avec Ithaque Coaching Sommaire 2 Objectifs de l enquête. Méthodologie Profil des répondants Résultats Mobilité professionnelle..

Plus en détail

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières Discours d ouverture Andrew J. Kriegler Président et chef de la direction Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières 25

Plus en détail

BTS NRC. Trouver son stage en entreprise

BTS NRC. Trouver son stage en entreprise BTS NRC Trouver son stage en entreprise Comment trouver un stage? htp://fr.wikihow.com/trouver-un-stage Un stage est un bon moyen de vous faire ouvrir des portes et d'acquérir de l'expérience sur un poste

Plus en détail

immobilier Les garanties de vente optimisée Notre philosophie w w w. g c i - p o r t a g e. c o m LES DONNÉES PROFESSIONNELLES GCI IMMOBILIER

immobilier Les garanties de vente optimisée Notre philosophie w w w. g c i - p o r t a g e. c o m LES DONNÉES PROFESSIONNELLES GCI IMMOBILIER Les garanties LES DONNÉES PROFESSIONNELLES GCI IMMOBILIER SARL GCI, Société à Responsabilité Limitée au capital de 8000,00 Euros dont le siège est situé à Z.I. Saint Maurice, 04100 Manosque, inscrite au

Plus en détail

19% sont des hommes. 50% ont moins de 23 ans. 100% sont français 12,5% 12,5% 6,3% 15 étaient en formation l'année avant le M2. Taux de réponse : 86,7%

19% sont des hommes. 50% ont moins de 23 ans. 100% sont français 12,5% 12,5% 6,3% 15 étaient en formation l'année avant le M2. Taux de réponse : 86,7% M2 [P] Droit notarial Droit-Eco-Gestion Nombre de diplômés : 18 / Nombre de répondants : 16 Taux de réponse : 89% Origine des étudiants Série de bac Bac littéraire 3 Bac économique 10 18,8% 62,5% 19% sont

Plus en détail

Enquête sur le devenir des diplômés 2007 de Licence Professionnelle au 1 er décembre 2009

Enquête sur le devenir des diplômés 2007 de Licence Professionnelle au 1 er décembre 2009 Enquête sur le devenir des diplômés 2007 de Licence Professionnelle au 1 er décembre 2009 L enquête a été réalisée entre décembre 2009 et mars 2010. Elle concerne les diplômés de 2007 de 12 licences professionnelles

Plus en détail

Lancement de la campagne Entretien Professionnel (EP) 2015

Lancement de la campagne Entretien Professionnel (EP) 2015 INSTRUCTION n 2015-25 du 6 mars 2015 Lancement de la campagne Entretien Professionnel (EP) 2015 Emetteurs : Direction des Ressources humaines et des Relations sociales - Direction du Développement RH Correspondants

Plus en détail

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant :

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant : Grille d évaluation du stage d immersion en entreprise de 3 ème bachelier 2014-2015 Etudiant : Entreprise :. Date : Superviseur :. Maitre de stage : Signature :. 1. Evaluation continue [60 pts] Entourez

Plus en détail

Table des matières. Introduction

Table des matières. Introduction Table des matières Introduction A la suite de l obtention de mon baccalauréat économique et social mention assez bien, je me suis dirigée vers la formation Gestion des Entreprises et des Administrations

Plus en détail

Etude sur l équipement des TPE / PME. en complémentaire santé

Etude sur l équipement des TPE / PME. en complémentaire santé Département Évaluation des Politiques Sociales Etude sur l équipement des TPE / PME en complémentaire santé Synthèse des résultats Léopold GILLES Pauline JAUNEAU Juillet 2012 1 Contexte et objectifs Dans

Plus en détail

2010/2011 Licence professionnelle Systèmes Informatiques et logiciels (SIL) spécialité génie logiciel, base de données réparties

2010/2011 Licence professionnelle Systèmes Informatiques et logiciels (SIL) spécialité génie logiciel, base de données réparties IUT - Institut Universitaire de Technologie / Licence professionnelle Systèmes Informatiques et logiciels (SIL) spécialité génie logiciel, base de données réparties Objectifs de cette licence professionnelle

Plus en détail

Image de l entrepreneuriat auprès des lycéens professionnels et des étudiants

Image de l entrepreneuriat auprès des lycéens professionnels et des étudiants Image de l entrepreneuriat auprès des lycéens professionnels et des étudiants Février 2013 Contact : Bruno Jeanbart Directeur Général adjoint Tel : 01 78 94 90 14 Email : bjeanbart@opinion-way.com Méthodologie

Plus en détail

Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF)

Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF) Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF) Réalisé par le Service Etudes et Diagnostics de Sodie

Plus en détail

- permettre le maintien et le développement des liens d amitié et de solidarité entre les étudiants et les diplômés des différentes promotions ;

- permettre le maintien et le développement des liens d amitié et de solidarité entre les étudiants et les diplômés des différentes promotions ; Projet de fusion des associations fondatrices de fbs Alumni I - Objectif du projet de fusion Le Conseil d administration a validé lors du CA du 12 juin 2013 la décision de procéder à la fusion/absorption

Plus en détail

Formation Diplômante ASSISTANTE RESSSOURCES HUMAINES OPTION ANGLAIS NIVEAU III

Formation Diplômante ASSISTANTE RESSSOURCES HUMAINES OPTION ANGLAIS NIVEAU III Formation Diplômante ASSISTANTE RESSSOURCES HUMAINES OPTION ANGLAIS NIVEAU III Un métier en évolution Aujourd hui les métiers des ressources humaines doivent répondre à de nouvelles attentes. Du fait de

Plus en détail

Cahier des charges «Mission Placement à l'emploi / relation Entreprises»

Cahier des charges «Mission Placement à l'emploi / relation Entreprises» Cahier des charges «Mission Placement à l'emploi / relation Entreprises» Cf. Note de cadrage PLIE pour l année 2015 1 ORIENTATION GENERALE L'intégration à l'emploi est un des axes prioritaires énoncés

Plus en détail

INTERVIEW : RENCONTRE AVEC SOLID

INTERVIEW : RENCONTRE AVEC SOLID INTERVIEW : RENCONTRE AVEC SOLID Eskimon 29 octobre 2015 Table des matières 1 Introduction 5 3 1 Introduction Figure 1.1 Solid Salut Solid! Il parait que tu exerces dans un domaine finalement peu connu,

Plus en détail

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi anapec Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Des compétences pour l emploi des emplois pour les

Plus en détail

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail

INGENIERIE ET PORTAGE SALARIAL

INGENIERIE ET PORTAGE SALARIAL INGENIERIE ET PORTAGE SALARIAL 28, rue de la Croix Rouge 87000 LIMOGES Tél. : 05-55-05-95-06 Fax : 05-55-77-60-24 contact@portage-ascom.fr www.portage-ascom.fr AS'COM est une société de portage salarial.

Plus en détail

Famille professionnelle (FAP) étudiée : Professionnels des arts et des spectacles (U1Z) Données de cadrage

Famille professionnelle (FAP) étudiée : Professionnels des arts et des spectacles (U1Z) Données de cadrage Famille professionnelle (FAP) étudiée : Professionnels des arts et des spectacles (U1Z) Données de cadrage Nombre d'actifs occupés 14 198 386 387 1 297 398 Part dans l emploi 1,1 1,5 Répartition par âge

Plus en détail

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +.

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +. CIRCULAIRE Agirc 2011-04- DAS Objet : Nouveau partenariat Apec - Agirc Madame, Monsieur le directeur, Depuis 2003, le partenariat Apec - Agirc avait pour objet la mise en place de sessions d accompagnement

Plus en détail

Comptabilité par internet isobec

Comptabilité par internet isobec Comptabilité par internet isobec Sobec a investi dans la réalisation d un logiciel de saisie et de mise à disposition de données comptables. Grâce aux codes qui vous sont fournis, vous avez accès à votre

Plus en détail

Dictionnaire sociologique de l entrepreneuriat Annexe de la notice «Créateurs et création d entreprise»

Dictionnaire sociologique de l entrepreneuriat Annexe de la notice «Créateurs et création d entreprise» Dictionnaire sociologique de l entrepreneuriat Annexe de la notice «Créateurs et création d entreprise» Source : Fabien Reix, à partir des données INSEE de l enquête SINE, 2006. Presses de Sciences Po

Plus en détail

Master Management PME PMI. Situation générale des diplômés 2008/2009 au 1er mars 2010. FemmesHommes Total

Master Management PME PMI. Situation générale des diplômés 2008/2009 au 1er mars 2010. FemmesHommes Total IUP Management et Gestion des Entreprises Master Management PME PMI 008/009 Lieu de formation : Clermont-Ferrand Situation générale des diplômés 008/009 au er mars 00 Taux de réponses Au er décembre 009

Plus en détail

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC o CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA CREATION D UN CENTRE D'EXCELLENCE FRANCO xxxxxxxxxxxx DE FORMATION AUX METIERS DE XXXXXXXXXX LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC A) MISSION

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle Conseiller(ère) mutualiste. Dossier de recevabilité VAE

Certificat de Qualification Professionnelle Conseiller(ère) mutualiste. Dossier de recevabilité VAE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DE LA MUTUALITE Certificat de Qualification Professionnelle Conseiller(ère) mutualiste Dossier de recevabilité VAE Candidat

Plus en détail