3èmes%Assises%régionales% Table%ronde%23%novembre%2012%

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "3èmes%Assises%régionales% Table%ronde%23%novembre%2012%"

Transcription

1 3èmes Assises régionales des IUT de Bretagne 3èmes%Assises%régionales% Table%ronde%23%novembre%2012% Evolu<ons%de%l enseignement%supér quel%schéma%régional,%quelle%place%p IUT%et%quels%effets%induits%?! «Evolutions de l enseignement!! supérieur breton : quel schéma régional, Bernard!Pouliquen,! Vice1Président!Conseil!Rég quelle place pour les IUT Pascal!Olivard,! Président!UBO!et!Président!UEB! et quels effets induits?» Hervé!Pellois,!Député! Pierre!Le!Bodo,!Président!Vannes!AggloméraBo Pierrick!Dano,!Vice1président!FormaBon!Medef! IUT de Vannes 22 & 23 novembre 2012 Assises%régionales,%22%&%23%novembre%201

2 2 Actes des 3èmes Assises régionales des IUT de Bretagne, 22 & 23 novembre 2012, IUT de Vannes. Remerciements à l ensemble des participants, personnels des IUT, présidents des conseils d IUT, directeurs des IUT, invités représentants des entreprises, intervenants de l Adiut, participants à la tableronde du 23 novembre Ces actes sont le reflet de contributions croisées de l ensemble des participants à ces Assises. Ariut de Bretagne : IUT de Brest, rue de Kergoat, CS 93837, Brest cedex 3

3 Sommaire 1. Introduction 3 2. Présentation des Assises 3. Synthèse atelier «communication» 4. Synthèse atelier «formation continue & alternance» 5. Synthèse atelier «relations internationales» 6. Synthèse «administration & pilotage» 7. Synthèse «chefs de département» 8. Synthèse «gouvernance» 9. Les modèles régionaux des IUT 10. Etat des lieux IUT en Bretagne 11. Tableronde sur l évolution des IUT en Bretagne 12. Conclusion 13. Annexe 1 : Extrait de la contribution des IUT aux Assises territoriales de l enseignement supérieur et de la recherche en Bretagne, octobre Annexe 2 : Estimation de coût par étudiant Enseignement supérieur. 15. Annexe 3 : Prospective d évolution des effectifs de l enseignement supérieur 16. Annexe 4 : Liste des participants aux 3èmes Assises

4 1. Introduction 4 Appartenant à un réseau national 1 composé de 115 instituts implantés sur l ensemble du territoire national et représentant près de étudiants répartis dans deux types de formation (Diplôme universitaire de technologie DUT et Licence professionnelle LP), les Instituts Universitaires de Technologies (IUT) de Bretagne sont accueillis dans 3 universités bretonnes (Rennes 1, Bretagne Sud et Bretagne Occidentale). Représentée part l ARIUT de Bretagne (ARIUT Association Régionale des IUT), les IUT bretons représentent (voir point 10.) : 8 IUT (Rennes, Vannes, Lorient, Quimper, Brest, Lannion, SaintBrieuc, SaintMalo) et 2 sites délocalisés (Pontivy pour Lorient, Morlaix pour Brest), 8500 étudiants ventilés pour 75% en DUT et 25% en licences professionnelles, pour 22 spécialités (sur 25) de DUT et 72 licences professionnelles, 200 enseignantschercheurs et 450 enseignants, 1500 étudiants salariés (18% des effectifs totaux) en DUT et LP sous statut d apprentis ou d alternants en contrat de professionnalisation (65% des étudiants en LP sont salariés) 82% de réussite en 1 ère année de DUT pour 9% des effectifs réorientés et 9% en situation d abandon, et 93,5% de réussite au diplôme de DUT ( ) 2, 50% des diplômés en poursuites d études (Licence, Master, Ecoles ingénieur ou commerce), 20% en insertion professionnelle immédiate, 30% en licences professionnelles, 91,6% de réussite au diplôme de licence professionnelle, avec un taux d insertion professionnelle à 6 mois de 83%. 1 Le réseau des IUT est structuré au niveau national par deux représentants : ADIUT (Association des Directeurs d IUT) & UNPIUT (Union Nationale des Présidents d IUT). 2 Voir pour des statistiques détaillées «DUT : passeport de réussite», M Le Nir, M Spinatto, Adiut, septembre 2012.

5 Depuis 2010, année de passage des quatre universités bretonnes à l autonomie dans le cadre des responsabilités et compétences élargies (Loi sur la Liberté et la Responsabilité des Universités Loi dite LRU), le paysage de l enseignement supérieur breton est en mutation rapide. Les effets immédiats de cette évolution sont : Une autonomie budgétaire obligeant les universités à assurer une gestion responsable de leur fonctionnement, sachant que le budget des universités est aujourd hui impacté de manière importante par la gestion de la masse salariale. Dans un tel contexte, une logique d économie de moyens se fait jour sous l impact d un fonctionnement (hors masse salariale) potentiellement déficitaire 3 du point de vue budgétaire (impact de l offre de formation, coût de la logistique immobilière, impact des salaires des contractuels). Une priorité affichée au soutien de la recherche sous l effet d appels à projet liés aux «Investissements d avenir» (Idex, Labex, Plan Campus) conduisant à délaisser, au moins temporairement, la question de la formation dans la stratégie des universités, voire dans les projets d établissement des universités Même si l on doit souligner l existence de l appel à projet IDEFI, la partie formation devient secondaire dans les orientations stratégiques des universités alors que la diplômation d étudiants du supérieur est un enjeu pour la Bretagne (y compris pour la formation initiale par apprentissage), que l accès à un potentiel de recherche repose aussi sur une solide formation supérieure postbac, que les opérateurs de la formation supérieure, dont les IUT, portent des dynamiques d innovation dans les domaines de l alternance (apprentissage, formation continue), de l innovation pédagogique, dans le développement de relations avec les milieux économiques et leurs représentants. L évolution du statut des enseignantschercheurs donnant la palme à l activité de recherche est à ce titre symbolique de la tendance, si l on considère, logiquement, que les ressources humaines des universités sont le facteur clé de développement des projets stratégiques. Un éloignement des problématiques d accueil des néobacheliers (non sans souligner les effets positifs du travail sur l orientation active des bacheliers dans le cadre du continuum entre les lycées et les universités) dans un contexte de réforme des lycées et des filières de formation secondaires : baccalauréat professionnel et technologique. Or, face à cette évolution, et si l on admet la nécessité d amener 50% d une classe d âge à un diplôme de l enseignement supérieur dans le cadre du L, la prise en compte des évolutions induites par cette réforme conduit à penser des adaptations de la formation au niveau supérieur. Dans un tel contexte, et au delà de la «rénovation de la licence», on ne peut que souhaiter un soutien aux innovations pédagogiques, aux implications des opérateurs, à la confirmation des systèmes performants. 5 3 Cas de l UBS et du déficit annoncé dans le cadre de la procédure budgétaire Voir «Autonomie des universités : la rigueur gâche la fête», Le Monde, 31 décembre 2011, p. 8.

6 Depuis plusieurs décennies, le système IUT en Bretagne participe au développement d une cohérence de l offre de formation supérieure postbac en Bretagne. A bien y regarder, et en raison de la spécificité de leur statut d institut interne aux universités (article L 7139 du Code de l éducation et Décret du 17 mars 2008 modifiant le décret du 12 novembre 1984 relatif aux IUT) consolidée par des circulaires d application de la LRU (circulaires du 20 mars 2009 relative aux relations entre les universités et les IUT et du 19 août 2010 relative au BPI dans la norme M9.3), les IUT sont naturellement en phase avec le nouveau périmètre d autonomie des universités tant au niveau de leur gouvernance [un conseil d institut composé de représentants des milieux économiques avec voie délibérative, présidence des conseils d institut assurée par un représentant des entreprises, gestion assurée par un directeur (budget, investissement, fonctionnement, gestion des ressources humaines, délivrance des diplômes, représentation de l IUT, engagement financier ordonnateur secondaire de droit)] qu au niveau de leur responsabilité de gestion (autonomie budgétaire intégrée à l université, gestion des heures complémentaires, arbitrage sur l offre de formation, orientation des profils de poste des personnels, application des programmes pédagogiques, formation continue et activités commerciales). Mais si les IUT constituent un atout pour le développement de l enseignement supérieur en Bretagne, un soutien continu doit être affirmé à différents niveaux : 6 le maintien de la spécificité des DUT au travers du respect des Programmes Pédagogiques Nationaux PPN comme garant de la lisibilité des diplômes au niveau national visàvis des étudiants, des familles et des entreprises régionales et extrarégionales, le maintien des moyens financiers dans le cadre de l application des textes (circulaires introduites supra), dans le cadre d une reconnaissance de l activité et de la performance des IUT, dans le cadre du maintien à niveau des équipements et installations techniques et technologiques, dans le cadre des innovations pédagogiques liés à l accueil des néo- bacheliers et des publics diversifiés, le maintien d un système reconnu, composé d équipes pédagogiques investies, assurant un niveau de formation technologique adaptatif, ouvert sur les entreprises et les branches ou associations professionnelles, et portant une gouvernance responsabilisée reposant sur une autonomie et une culture de l autoévaluation, le maintien d une cohérence territoriale participant au développement de différents bassins de vie par l existence de structures d enseignement supérieur de qualité, de sécurisation des parcours des néobacheliers dans un schéma de formation supérieur permettant aux jeunes de construire leur parcours personnel et professionnel de manière progressive et adaptée à des souhaits d insertion professionnelle immédiate (niveau bac +2), de spécialisation professionnelle (offre de LP), de poursuite d études longues (niveau bac +5 et doctorat), le maintien d un rôle d intérêt régional au travers d un attachement à la réussite du plus grand nombre par les études supérieures, d une cohérence de l offre au niveau régional en s appuyant sur les 10 sites d IUT, du développement de l offre de formation en lien avec les besoins et évolutions des milieux économiques, 'd une relation avec d autres opérateurs de

7 formation (lycées, instituts, CFA, écoles). Après Brest (2008) et Lannion (2010), l Ariut de Bretagne a tenu ses 3èmes Assises régionales à Vannes les 22 et 23 novembre Le thème retenu pour cette édition est en lien avec l évolution de l enseignement supérieur sur le territoire régional. En effet, dans un contexte de regroupement des établissements d enseignement supérieur (très perceptibles sur d autres régions que la Bretagne actuellement), de mise en place d un schéma régional de l enseignement supérieur et de la recherche (Conseil Régional de Bretagne), d évolution du paysage de l enseignement supérieur avec les Assises nationales et territoriales de l enseignement supérieur et de la recherche, il semble opportun de s interroger sur la place des IUT en Bretagne, d une part, et les évolutions d une organisation des IUT au niveau régional, d autre part. 7 Loin de chercher une solution toute faite ou un modèle unique, l Ariut de Bretagne a proposé un regroupement des acteurs impliqués dans le fonctionnement des IUT afin d apporter un éclairage sur les évolutions en cours et fixer les enjeux pour le système IUT à l échelle régionale. Trois temps forts ont traversé ces 3èmes Assises régionales des IUT de Bretagne : un partage de réflexions sur la question de la régionalisation des IUT au sein d ateliers (jeudi 22 et vendredi 23 novembre), un témoignage sur les pratiques actuelles dans différentes régions de France (jeudi 22 novembre), un croisement de lectures de personnalités externes au système IUT sur l évolution du paysage de l enseignement supérieur et recherche en Région Bretagne. 2. Présentation des Assises Jeudi 22 novembre h00 14h30 14h30 17h00 Ouverture des Assises en présence de Mariannick Guennec, Viceprésidente UBS & JeanMarc Bienvenu, Président du Conseil d IUT de Vannes Ateliers de travail groupes de travail Communication Formation continue et alternance Relations internationales Administration, gestion, pilotage Chefs de département Gouvernance d IUT (conseils d IUT)

8 17h30 18h30 Les regroupements régionaux des IUT, quels formats pour quels retours d expérience? Guillaume Bordry, Directeur IUT Paris Descartes, Viceprésident Adiut En présence de JeanFrançois Mazoin, Directeur IUT de Toulouse Président Adiut. Vendredi 23 novembre 09h30 10h30 Réunion et synthèse des travaux des groupes de travail de l ARIUT de Bretagne 8 11h00 12h30 Table ronde : Evolutions de l enseignement supérieur breton : quel schéma régional, quelle place pour les IUT et quels effets induits? Bernard Pouliquen, VicePrésident Conseil Régional de Bretagne Pascal Olivard, Président UBO et Président UEB Hervé Pellois, Député Pierre Le Bodo, Président Vannes Agglomération Pierrick Dano, Vice Président Formation Medef Bretagne

9 3. Synthèse atelier Communication Etat des lieux Freins Communication plus opérationnelle que stratégique (plus outils que spécificité du système IUT) Individualisme des départements Moyens humains et financiers Lisibilité pour les familles Reconnaissance Opportunités Le système IUT : notre spécificité professionnalisante auprès des acteurs économiques et institutionnels Offre de formation importante et pertinente Opportunité d une communication interne (fédérer) Alternance Notoriété et expérience auprès des entreprises et image valorisante Outils déjà en place : site internet, plaquettes DUT LP, salons, carte et JPO Recherche, innovation et transferts de technologie 9 Quel format des IUT bretons pour demain? Présentation du format, et éléments spécifiques Partage des valeurs : structure de proximité, réponse aux besoins des entreprises (étudiants : «être capable de») La force du réseau régional Diplôme national adaptation du contenu en local Ancrage territorial Mots clés : union, lisibilité, cohérence, valorisation du système, conscience du danger, communication comme outil de résistance, communication de fusion, valeurs communes, dénominateur commun, appartenance Optimisation de l offre de formation L intelligence collective au service du réseau

10 4. Synthèse atelier Formation Continue & Alternance Etat des lieux Contraintes Culturellement, chaque IUT est habitué à exister seul. 8 sites de FCA qui se développaient indépendamment. changement depuis la mise en place du GT FCA il y a 8 ans... Difficile de développer FC courte ou modulaire en raison de charge de travail du personnel IUT! Problème de potentiel humain!!! Absence de réactivité sur un seul IUT visàvis des demandes des entreprises pour les formations courtes, demandes individuelles et préconisations VAE (3 ou 4 stagiaires par site : trop peu!) Multiplication des implications individuelles (personnels enseignants et IATSS) Evolution des lois sur la formation professionnelle =>difficile de maintenir une veille juridique à jour, individuellement Opportunités L habitude de travailler ensemble dans le GT FCA permet de poursuivre plus facilement la construction engagée. Bretagne en avance Cours en ligne.ead..qui? Mutualisation des demandes sur un réseau régional pour arriver à l effectif minimal/rentabilité du module Utilisation de visioconférence ou classe virtuelle Sortir de son établissement, voir ce qui se passe ailleurs, permettre une implication individuelle à l externe... Mutualisation et actualisation des connaissances pour tous 10 Etat des lieux Avantages Dans l optique de développement, chaque IUT démarche.avec les mêmes interlocuteurs.si on travaille ensemble, on mutualise Affichage cohérent avec les branches professionnelles, financeurs et prescripteurs Développement de produits en commun siglés «ARIUT» qui existent déjà au niveau régional (formation tuteurs entreprises, catalogue régional, guide pour le responsable de formation ) Augmentation des effectifs de l alternance en réponse aux demandes de l institution=>création d emplois de développeurs contractuels Inconvénients Passer audelà d une concurrence apparente et des éventuels objectifs fixés à l interne de chaque établissement Difficulté de trouver du temps à consacrer individuellement pour le collectif pour l avenir en attendant le retour sur investissement L institution (université) doit s engager à pérenniser les emplois...

11 Quel format des IUT bretons pour demain? Présentation du format, et éléments spécifiques Mise en place d une structure FCA ARIUT unique identifiée de développement au niveau de la Bretagne auprès des entreprises et des prescripteurs pour mieux faire connaître notre l offre de formation continue et en alternance et la mise en place de réponses spécifiques Mieux valoriser localement des effectifs et l identification régionale Pour l apprentissage, régionalisation des IUT : gros effectif identifié è Développement d un CFAU de l enseignement supérieur dans lequel le Conseil Régional de Bretagne s engage, à l instar d autres Régions, financièrement visàvis des OF de l Enseignement Supérieur (pour l instant, en Bretagne, financement des apprentis et des entreprises qui sont déjà exonérées des charges) Poursuivre la mise en place d une unicité des procédures, des affichages à l externe (prix, documents)/ prescripteursdécideurs (catalogue actions à destination des entreprises) Mutualiser par métier et non par département ou lieu de formation Ouverture à d autres partenariats régionaux pour mener à bien nos actions de formation Redéploiement de postes des universités vers les IUT? Valorisation de l investissement individuel sur l enseignement à distance? 11

12 5. Synthèse atelier Relations internationales Etat des lieux Stages à l international Atouts Poursuite études Semestres à l étranger, ou année complète Gouvernance propre à l IUT, et politique RI cohérente Étudiants entrants programme ADIUT : sélection, accueil, chambres Crous, bourses, force du réseau national Contraintes Durée des stages limitée Difficulté à faire partir les étudiants Langue anglophone Usage pays anglophones stages longs Difficulté signer accords sans la tutelle de l université Différence entre départements sur la mobilité des étudiants Difficultés DUETI et financement Bretagne peu attractive pour la mobilité entrante dans le cadre d échanges bilatéraux Moins de moyens financiers pour mobilité enseignante 12 Quel format des IUT bretons pour demain? Présentation du format, et éléments spécifiques Apparaître en région avec statistiques communes, identité commune, visible de l extérieur Mise en commun de moyens pour les stages (contacts Ambassades, profs de langue, système de plateforme de questions réponses sur le modèle de la commission FCA) par un groupe de travail opérationnel Recherche de partenariats communs (stages, poursuite d études) Négociation des bourses niveau régional (exemple Télémaque pour la mobilité en stages) et au minimum garder les reliquats affectés Actions communes visibles (semaine anglaise, semaines internationales,...) au niveau régional Vers une autonomie en région selon le futur schéma des IUT?

13 6. Synthèse atelier Administration & pilotage Etat des lieux Contraintes Dépendance vis à vis de l université Manque uniformité des outils de gestion Eloignement géographique Manque de temps Réformes (LRU) Diversité des missions pour les mêmes postes Diversité des métiers Opportunités ARIUT Volonté des acteurs de communiquer et de partager Pouvoir s appuyer sur des expériences voisines de mutualisation Régionalisation des universités = régionalisation de services IUT Identité de l IUT Défense de métiers spécifiques 13 Etat des lieux Avantages Mutualisation, regroupement des compétences Force de négociation, stratégie commune Gain de temps Economies Poids par rapport aux universités Outils, données, indicateurs partagés et transparents Création de métiers ressources, conseils, experts (à définir) Nécessité d un état des lieux (diagnostic) Obstacles Diversité des pratiques, des établissements Réticence des Universités Réticence des agents = perte de la polyvalence Manque Coordination d un projet Quel format des IUT bretons pour demain? Présentation du format, et éléments spécifiques Gestion : Une organisation centralisée pour des missions supports (DRH, paye,., marchés,...) Pilotage : une identité pour chaque IUT, qui lui permet de continuer ses stratégies et politiques de développement

14 7. Synthèse atelier Chefs de département Etat des lieux Contraintes Pas possible de déposer de dossiers communs. Ex : DUT info 2 en apprentissage à Vannes et Lannion Pratiques de chefs de départements très hétérogènes LRU Opportunités Schéma régional de l enseignement et de la recherche incluant les BTS Plateforme enseignement à distance Échanges entre les chefs de département sur les bonnes pratiques La Région peut être médiateur entre les universités et les IUT (PPN, dotations, ) Partage des salons selon l implantation géographique des spécialités Offre régionalisée des licences professionnelles Aide (bourses, ) pour les séjours à l étranger Mise en place d une banque de données et de moyens pour des transferts technologiques 14 Etat des lieux Avantages Échange sur les pratiques pédagogiques (bac pro, technologique, ) Mutualisation de formations => Baisse des coûts Passerelles entre sites d un semestre à l autre Inconvénients Mutualisation de formations => Éloignement géographique et coût supplémentaire pour les étudiants Concurrence de certaines spécialités susceptibles d aboutir à terme à des concentrations Pas de statut de chef de département Incitation forte à la recherche donne moins de temps pour les responsabilités administratives

15 Quel format des IUT bretons pour demain? Présentation du format, et éléments spécifiques ARIUT = médiateur des IUT auprès de la Région et des universités Fédération de la communication Mais pas un organe administratif supplémentaire Créer une filière régionale d adaptation pour les bacs professionnels / technologiques suivant les spécialités 15 Adapter la pédagogie Dossier commun porté par l ARIUT et non plus par chaque IUT Licence universitaire de Technologie? En L3, modules : pour entrer dans le monde du travail ou pour poursuivre en M1 LMD Compétences nouvelles Recrutement (bacs technologiques, professionnels ) 8. Synthèse atelier Gouvernance Etat des lieux Opportunités COM ou CIPOM, BPI Assises Régionales de l'enseignement Supérieur Acte III de la décentralisation Impulsion de la Région Bretagne LRU II Obligation d'innover Menaces Perte ou affaiblissement du 7139 Regroupement d'université Manque d'insertion au niveau II et III Baisse des moyens humains et financiers

16 Etat des lieux Forces Image, Insertion professionnelle Participation des vacataires professionnels, Professionnalisation, Formation en alternance Maillage territorial, aménagement du territoire Capacité d'innover, R&D, transfert de technologies Gouvernance et ses conseils, ses représentants sociaux professionnels Préexistence de l'ariut Faiblesses Être la pensée minoritaire de son Université Ne pas être une composante structurée par discipline, ne pas être organisé avec la recherche sur un thème disciplinaire Renouvellement des plateaux technologiques 16 Quel format des IUT bretons pour demain? Présentation du format, et éléments spécifiques Rencontre intrarégionale à prévoir : Conseil Régional des IUT? Lieu de concertation, de mutualisation, de mise en cohérence et d'innovation en complément de la vue locale Acteur de négociation auprès des différents partenaires Conseil regroupant : les représentants des conseils d institut, président/directeur des représentants des milieux sociaux & économiques des acteurs de dimension régionale Conseil économique, social et environnemental régional (CESER) Structuré autour d'un président (milieu économique) et d'un directeur Et pour aller plus loin... Quel sera le modèle de regroupement pour la Région Bretagne? Un conseil à mettre en place rapidement!

17 9. Modèles régionaux des IUT Intervention de Guillaume Bordry, Directeur IUT Paris Descartes, Viceprésident ADIUT. «Les regroupements régionaux des IUT : quels formats pour quels retours d expérience?» 17 Un système qui n est plus Un nouveau système qui se construit Le monde d hier Des systèmes à construire Un système IUT à réinventer Plusieurs pistes envisagées. mais le système ancien était déjà protéiforme Le caractère protéiforme du système ancien 1. Le centre et la composante : plusieurs cas une université, un IUT / sur un seul site / sur plusieurs sites une université, plusieurs IUT 2. Le territoire : plusieurs cas de figure Des régions universitaires de types très différents : territoriales et métropolitaines avec : Une université couvrant un territoire Des universités se partageant une ville Avec des situations variées pour les IUT : Poste avancé de l université territoriale Composante «classique» d une université métropolitaine en laissant de côté le «sac de nœuds» francilien 3. Des IUT de types très différents IUT des villes, IUT des champs IUT monosites et multisites IUT «de plein exercice» ou «antenne» IUT secondaires et/ou tertiaires IUT à spécialités attractives ou moins attractives «gros» et «petits» IUT dans de «grosses» et «petites» universités départements dont la spécialité s intègre / ne s intègre pas dans les problématiques globales de l université départements pluridisciplinaires dans des universités à forte dominante thématique protéiforme, mais homogène pour les IUT Tous les IUT soumis à un même système de fonctionnement Composante dérogatoire d une université aux principes de fonctionnement décrits par l article L 7139 du code de l éducation

18 Quelle que soit la taille, les spécialités, le lieu d implantation LRU : Servitude et Dépendance des IUT? Eléments du nouveau système De l Etat aux opérateurs de l Etat : un renvoi vers une multitude d interlocuteurs Des dialogues de gestion nécessairement différents selon les universités Pour le réseau des IUT, une difficulté croissante à border ou encadrer complètement le système (COM, circulaires non appliquées, périmètres des BPI, ) 18 Car l éclatement est au principe même de la loi. Le PRES comme «fédération d universités» Le regroupement ou comme chemin vers une université unique Les IDEX comme accélérateurs du dispositif Dans les deux cas : un pilotage souvent présidentiel ou resserré et un mode de gouvernance assez distant Des PRES qui vont vite : Strasbourg, Lorraine Différents scénarios : «université» ou «grand établissement» Des PRES qui vont plus vite que la musique Des PRES qui vont plus lentement Des universités qui se complètent ou se chevauchent A chaque fois, des scénarios différents pour les IUT Le scénario catastrophe : l explosion Définition «matricielle» de l université (par grands champs disciplinaires) Risque d anéantissement des composantes pluridisciplinaires Abandon de la notion de composante (question du DUT délivré par un IUT) au profit du domaine de formation (avec des «Directeurs de formation») GEA et TC avec le droit, l économie et la gestion, ou MP & Informatique dans une grande UFR de sciences La grande force des IUT (la micro structure départementale) devient sa faiblesse La fusion : l IUT unique La seule solution qui permette un maintien des textes «en l état» Un scénario complexe : Perte de l autonomie des sites Pas nécessairement rassurant pour les «petits» IUT Pas nécessairement bien vu par les PRES (dans le cas d IUT déjà importants en nombre d étudiants par rapport aux autres composantes) Souveraineté et représentativité des sites

19 Maintien d une identité IUT mais crainte de perte d identité du site Comme les PRES : ne peut pas se faire sans l adhésion de l ensemble des personnels Fédération : le collegium Une idée séduisante : Un regroupement des IUT à inventer Une taille critique dans le cas de regroupements d UFR Sous le collegium, le maintien des structures existantes Différents types de collegiums Le director s club : Strasbourg La composante toujours en place La composante toujours en N1 par rapport à la présidence Un collegium assez vide Mener 38 dialogues de gestion avec 38 composantes : un système viable à long terme? Une évolution possible : les IUT comme composantes, qui délèguent des moyens au collegium (RI, COM, offre de formation, ) Le collegium comme agence de moyens : l exemple lorrain Pas d autre système que le collegium dans l université (maintien de la notion de composante, mais nécessairement subordonnée à un collegium) L IUT en N2 par rapport à la présidence : le collegium, interlocuteur de la présidence Un système transitoire? Manque de recul : Qui vote le budget? Le conseil d IUT, reconnu par les textes, ou le conseil de collegium? Les statuts actuels ne suffisent pas pour déterminer toutes les règles du jeu. Difficulté (ou absence?) de dialogue de gestion entre la gouvernance et le collegium pour le budget Quid des postes, des heures? Le collegium mixte : Sorbonne Paris Cité IUT et écoles d ingénieurs Structure pour l instant virtuelle Risque initial d implosion (départements secondaires et/ou tertiaires) Proposition faite par les directeurs d IUT : intégrer un cycle tertiaire à bac+5 19 Un autre collegium mixte : Languedoc Roussillon Collegium des cadres intermédiaires (DUT/LP/Paramédical) Projet : Structure pour l instant virtuelle

20 Fusion des IUT envisagée mais qui suscite des réticences Pistes pour un collegium ARIUT, exemple de MidiPyrénées : modèle fédéral Question fondamentale : PRES / Regroupements /Régions et ARIUT Pour les ARIUT : Possibilité de se voir transférer un certain nombre de compétences communes / transversales De faire de l ARIUT un acteur régional incontournable D aller plus vite que les universités ou d être force de proposition et d innovation Problèmes en suspens : Comme dans les PRES, la différence de vitesse entre les différentes ARIUT lorsqu elles existent Problème des ARIUT dont les contours ne sont pas ceux des PRES Problème de l Île de France Peutêtre que les ARIUT auraient besoin de modèles, d exemples structurants, à partir de régions pionnières. 20 Conclusion Les universités choisissent des systèmes différents : un retour au cadrage unique du système IUT pose question Préserver la «structure IUT diplôme DUT» toujours possible et fondamental, mais pas nécessairement sur un modèle unique Urgence : éviter la vente à la découpe Expertiser sur la durée les systèmes en train de se construire et proposer leur évolution La force du réseau sera : De conserver la microstructure départementale dans une structure unique D accepter, sur le plan national, une série de systèmes possibles qui cohabitent De montrer que ces systèmes possibles peuvent travailler ensemble dans une structure régionale et nationale en se rappelant que tous les IUT n étaient pas sur le même format dans le système ancien Question des missions des IUT : voie technologique universitaire du grade de licence acteur de l aménagement des territoires

Contribution de l Ariut de Bretagne aux Assises territoriales sur l enseignement supérieur et la recherche en Bretagne

Contribution de l Ariut de Bretagne aux Assises territoriales sur l enseignement supérieur et la recherche en Bretagne Contribution de l Ariut de Bretagne aux Assises territoriales sur l enseignement supérieur et la recherche en Bretagne 1 septembre 2012 Introduction Depuis plusieurs décennies, le système IUT en Bretagne

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Génie logiciel, système d'information de l Université Paris Descartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

16- Veiller en interne à une bonne articulation des actions du BAIP et des dispositifs déjà bien implantés dans différentes composantes.

16- Veiller en interne à une bonne articulation des actions du BAIP et des dispositifs déjà bien implantés dans différentes composantes. Recommandations : 16- Veiller en interne à une bonne articulation des actions du BAIP et des dispositifs déjà bien implantés dans différentes composantes. 17- Assurer non seulement une meilleure lisibilité

Plus en détail

Rapport sur l offre de formation «licence professionnelle»

Rapport sur l offre de formation «licence professionnelle» Section des Formations et des diplômes Rapport sur l offre de formation «licence professionnelle» de l Université de la Réunion Vague E - 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Rapport sur l offre de formation «licence professionnelle»

Rapport sur l offre de formation «licence professionnelle» Section des Formations et des diplômes Rapport sur l offre de formation «licence professionnelle» de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et

Plus en détail

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF L IDEX DE TOULOUSE EN BREF Pourquoi des Initiatives D EXcellence (IDEX)? Depuis 18 mois, les universités, les grandes écoles et les organismes de recherche ont travaillé ensemble pour répondre à l appel

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Administration et gestion des entreprises de l Université de Versailles Saint- Quentin-en-Yvelines - UVSQ Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Licence professionnelle METINET : Concepteur et Gestionnaire de Sites Internet

Licence professionnelle METINET : Concepteur et Gestionnaire de Sites Internet Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle METINET : Concepteur et Gestionnaire de Sites Internet Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague

Plus en détail

Annexe n 1 du PV du CEVU du 22 septembre 2008. Evaluation des IUT. Cachan Sceaux Orsay. 22/09/2008 Evaluation IUT

Annexe n 1 du PV du CEVU du 22 septembre 2008. Evaluation des IUT. Cachan Sceaux Orsay. 22/09/2008 Evaluation IUT Annexe n 1 du PV du CEVU du 22 septembre 2008 Evaluation des IUT Cachan Sceaux Orsay 1 Principaux chapitres de l évaluation Bilan du CQD 2006-2009 (points forts points faibles) Formation initiale et continue

Plus en détail

Licence Professionnelle Management de la petite ou moyenne entreprise-petite ou moyenne industrie (PME-PMI)

Licence Professionnelle Management de la petite ou moyenne entreprise-petite ou moyenne industrie (PME-PMI) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Professionnelle Management de la petite ou moyenne entreprise-petite ou moyenne industrie (PME-PMI) Université Pierre Mendes France- Grenoble- UPMF Campagne

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Science politique de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE. www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE. www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat Poursuites d études La sortie de cette formation est l insertion professionnelle même si une poursuite d études en M2 recherche en Sciences de Gestion et/ou en thèse peut être envisagée. insertion professionnelle

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Vins et commerce de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management public de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Conseil et développement agricole de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion opérationnelle et juridique des ressources humaines de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion du patrimoine immobilier

Licence professionnelle Gestion du patrimoine immobilier Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion du patrimoine immobilier Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Pôles de recherche et d enseignement supérieur (PRES) et reconfiguration des sites universitaires, IGAENR 1, mars 2010.

Pôles de recherche et d enseignement supérieur (PRES) et reconfiguration des sites universitaires, IGAENR 1, mars 2010. Pôles de recherche et d enseignement supérieur (PRES) et reconfiguration des sites universitaires, IGAENR 1, mars 2010. Les premiers PRES ont été créés en 2007, leur principale ambition était de développer

Plus en détail

Site(s) (lieux où la formation est dispensée, y compris pour les diplômes délocalisés) :

Site(s) (lieux où la formation est dispensée, y compris pour les diplômes délocalisés) : Evaluation des diplômes Masters Vague D Académie : Paris Etablissement déposant : Académie(s) : / Etablissement(s) co-habilité(s) : / Mention : Economie managériale et industrielle Domaine : Economie,

Plus en détail

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat Poursuites d études Le diplômé peut occuper un des métiers suivants : Ingénieur d affaires avant-vente Ingénieurs d étude Consultant ingénieur informatique Ingénieur informatique études / développement

Plus en détail

chapitre 1 ORIENTATION : LES ÉTUDES EN MANAGEMENT Par Christine GUESDON avec l aide de Jean TULOUP et de Mustapha BENKALFATE

chapitre 1 ORIENTATION : LES ÉTUDES EN MANAGEMENT Par Christine GUESDON avec l aide de Jean TULOUP et de Mustapha BENKALFATE chapitre 1 ORIENTATION : LES ÉTUDES EN MANAGEMENT Par Christine GUESDON avec l aide de Jean TULOUP et de Mustapha BENKALFATE 8 Chapitre 1 L engouement pour les formations en management, au sein des écoles

Plus en détail

Licence Economie-gestion

Licence Economie-gestion Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Economie-gestion Université Pierre Mendes France - Grenoble - UPMF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Chargé d'affaires en contrôle des bâtiments de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Marketing des produits fianciers et d'assurance de l Université du Littoral Côte d'opale - ULCO Vague E 2015-2019

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

Licence professionnelle Bibliothécaire

Licence professionnelle Bibliothécaire Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Bibliothécaire Université Bordeaux Montaigne Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Finance de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Licence Chimie et procédés

Licence Chimie et procédés Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Chimie et procédés Université Joseph Fourier Grenoble - UJF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management des entreprises de l'hôtellerie et de la restauration de l Université d Evry-Vald Essonne - UEVE Vague

Plus en détail

Master Droit notarial, immobilier et du patrimoine

Master Droit notarial, immobilier et du patrimoine Formations et diplômes Rapport d évaluation Master Droit notarial, immobilier et du patrimoine Université Toulouse 1 Capitole - UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion des flux internationaux des PME/PMI - Achats, vente, négociation internationale de l Université du Littoral

Plus en détail

Licence professionnelle Etudes statistiques, sondages et marketing

Licence professionnelle Etudes statistiques, sondages et marketing Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Etudes statistiques, sondages et marketing Université Pierre Mendes France - Grenoble - UPMF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Plus en détail

Master Santé publique

Master Santé publique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Santé publique Université Toulouse III- Paul Sabatier- UPS (déposant) Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Assistant ressources humaines de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Distribution, mention management et gestion de rayon de l Université de Lille1 - Sciences et technologies - USTL

Plus en détail

UNE FORMULE EFFICACE 100% D INSERTION PROFESSIONNELLE DES FORMATIONS UNIVERSITAIRES DIPLÔMANTES À L ÉCHELLE EUROPÉENNE

UNE FORMULE EFFICACE 100% D INSERTION PROFESSIONNELLE DES FORMATIONS UNIVERSITAIRES DIPLÔMANTES À L ÉCHELLE EUROPÉENNE UNE FORMULE EFFICACE DES FORMATIONS UNIVERSITAIRES DIPLÔMANTES À L ÉCHELLE EUROPÉENNE UNE FORTE IMPLICATION DES ENTREPRISES DE LA DISTRIBUTION UNE IMMERSION DANS LA VIE ACTIVE (STAGES INDEMNISÉS, DE L

Plus en détail

La dévolution du patrimoine aux établissements d enseignement supérieur. Contribution à la mission de contrôle du Sénat

La dévolution du patrimoine aux établissements d enseignement supérieur. Contribution à la mission de contrôle du Sénat La dévolution du patrimoine aux établissements d enseignement supérieur Contribution à la mission de contrôle du Sénat Avril 2010 Avant-propos La présente contribution est issue des travaux effectués par

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Intégrateur de réseaux et de services intranet-internet de l Université d Evry-Vald Essonne - UEVE Vague E 2015-2019

Plus en détail

Master Sciences cognitives

Master Sciences cognitives Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sciences cognitives Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

proposant des formations et enseignements professionnels

proposant des formations et enseignements professionnels proposant des formations et enseignements professionnels proposant des formations et enseignements professionnels Sommaire Introduction 5 Le contexte et les enjeux 5 La cible du guide 6 La valeur-ajoutée

Plus en détail

ÉCONOMIE en Licence PRÉ-REQUIS ORGANISATION / VOLUME HORAIRE LES DÉBOUCHÉS DE LA FILIÈRE POURSUITES D ÉTUDES / PASSERELLES

ÉCONOMIE en Licence PRÉ-REQUIS ORGANISATION / VOLUME HORAIRE LES DÉBOUCHÉS DE LA FILIÈRE POURSUITES D ÉTUDES / PASSERELLES 2013-2014 ÉCONOMIE en Licence Les informations présentes dans ce document sont valables pour l'année 2013-2014. D'importantes modifications interviendront pour l'année 2014-2015. Il s agit d un cursus

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Marketing et commerce sur internet : Les métiers du E-business de l Université d Evry-Vald Essonne - UEVE Vague

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management des organisations de l économie sociale et solidaire de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019

Plus en détail

L apprentissage à L IUT de Sceaux

L apprentissage à L IUT de Sceaux L apprentissage à L IUT de Sceaux Sommaire 1. Présentation de l Institut Universitaire de Technologie de Sceaux 2. Présentation de l apprentissage 3. Présentation succincte des formations en apprentissage

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Création et administration de SIG de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management et gestion commerciale de l Université de Cergy- Pontoise - UCP Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Maîtrise de l'énergie et environnement de l Université Paris Ouest Nanterre La Défense Vague D 2014-2018 Campagne

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Développement durable de l Université de Valenciennes et du Hainaut- Cambrésis - UVHC Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Philosophie, psychanalyse de l Université Paul-Valéry Montpellier 3 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Entrepreneuriat de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

Les étudiants dans les écoles de management reconnues à diplôme visé en 2009-2010 Augmentation continue des effectifs

Les étudiants dans les écoles de management reconnues à diplôme visé en 2009-2010 Augmentation continue des effectifs note d 1.1 informationdécembre Enseignement supérieur & Recherche En 29-21, 87 8 étudiants suivent une formation dans l une des 84 écoles de management reconnues et habilitées à délivrer un diplôme visé,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Conseiller-Gestionnaire de clientèle de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Licence professionnelle Management et gestion de la relation clients

Licence professionnelle Management et gestion de la relation clients Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management et gestion de la relation clients Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Modélisation et décision dans le risque de l Université Paris 13 Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

Mutualisation des compétences

Mutualisation des compétences Premières Rencontres richesses humaines associatives 2 & 3 décembre 2014 ATELIER PROSPECTIF Mutualisation des compétences DEFINITIONS Mutualisation La mutualisation se définit comme la synergie entre deux

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI)

CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI) AIX-EN-PROVENCE LILLE LYON ORSAY POITIERS RENNES SÉLESTAT TOULOUSE TOURS CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI) la reconnaissance du musicien intervenant par

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droits de l'homme de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management des activités hôtelières de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Décision et traitement de l'information - Data mining de l Université Paris-Est Marne-la-Vallée - UPEM Vague E

Plus en détail

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010 Référentiel métier de Directeur(trice) des soins Ce référentiel intègre à la fois le métier Directeur(trice) des soins en établissement et celui de Directeur(trice) des soins en institut de formation paramédicale.

Plus en détail

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Vu l article 52 de la loi n 93-1313 du 20 décembre 1993 relative au travail, à

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Administrateur de parc informatique de l Université Paris-Sud Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015 La modernisation de la gestion publique au sein des Colloque des Agents Comptables 05 juin 2015 EPSCP Frédéric Dehan Directeur Général des Services Université de Strasbourg 1) Des éléments de contexte

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion du temps de travail et des rémunérations de l Université Montpellier 2 Sciences et techniques UM2 Vague

Plus en détail

Licence professionnelle Marketing digital : gestion de contenus et stratégies numériques

Licence professionnelle Marketing digital : gestion de contenus et stratégies numériques Formations et diplômes Rapport d évaluation Licence professionnelle Marketing digital : gestion de contenus et stratégies numériques Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague

Plus en détail

Licence professionnelle Maîtrise des énergies renouvelables et électriques

Licence professionnelle Maîtrise des énergies renouvelables et électriques Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Maîtrise des énergies renouvelables et électriques Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Techniques nucléaires et radioprotection de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation

Plus en détail

Les sites de l Onisep

Les sites de l Onisep Les sites de l Onisep Toute l info sur les métiers et les formations au niveau national onisep.fr Choisir mes études : un mode d'emploi sur l'organisation des études au collège, au lycée et les poursuites

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mécanique énergie procédes produits de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit international général de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des

Plus en détail

En résumé. Le financement de l apprentissage de 2004 à 2012, pour mieux comprendre la réforme de 2014

En résumé. Le financement de l apprentissage de 2004 à 2012, pour mieux comprendre la réforme de 2014 CNEFOP En résumé Janvier 2015 n 1 Le financement de l apprentissage de 2004 à 2012, pour mieux comprendre la réforme de 2014 La progression de l accès à l apprentissage dans le supérieur permet au nombre

Plus en détail

MASTER ÉTUDES EUROPEENNES ET INTERNATIONALES PARCOURS PROJETS EUROPEENS

MASTER ÉTUDES EUROPEENNES ET INTERNATIONALES PARCOURS PROJETS EUROPEENS MASTER ÉTUDES EUROPEENNES ET INTERNATIONALES PARCOURS PROJETS EUROPEENS Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Présentation Nature de la formation : Diplôme national de l'enseignement supérieur

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Logistique et commercialisation des boissons (Distech 1) de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Concepteur et intégrateur web et mobiles de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

Décisions présidentielles relatives à l enseignement supérieur et à la recherche

Décisions présidentielles relatives à l enseignement supérieur et à la recherche Décisions présidentielles relatives à l enseignement supérieur et à la recherche D1 Réorienter le système d enseignement supérieur vers les sciences, la technologie, les formations professionnelles courtes

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales (MIASHS) de l Université Lille 3 Sciences humaines et sociales

Plus en détail

Licence professionnelle Radioprotection, démantèlement et déchets nucléaires : chargé de projets

Licence professionnelle Radioprotection, démantèlement et déchets nucléaires : chargé de projets Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Radioprotection, démantèlement et déchets nucléaires : chargé de projets Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL Campagne d évaluation

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Statistique et informatique décisionnelle de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012

Plus en détail

74 ème Congrès Annuel des Directeurs Généraux des Collectivités Territoriales

74 ème Congrès Annuel des Directeurs Généraux des Collectivités Territoriales 74 ème Congrès Annuel des Directeurs Généraux des Collectivités Territoriales Introduction Une politique des Ressources Humaines est au cœur de défis majeurs. Un réel levier de performance publique. L

Plus en détail

Université de La Rochelle. La Rochelle IAE. Ecole universitaire de management. iae.univ-larochelle.fr

Université de La Rochelle. La Rochelle IAE. Ecole universitaire de management. iae.univ-larochelle.fr IAE La Rochelle Ecole universitaire de management iae.univ-larochelle.fr L EDITO Thierry Poulain-Rehm Directeur de l IAE La Rochelle Vincent Taveau Président du conseil de l IAE La Rochelle Avec un environnement

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Banque et marché financier de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Tourisme d affaires, festivalier et environnement urbain de l Université de Perpignan Via Domitia - UPVD Vague

Plus en détail

Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion

Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion technique du patrimoine immobilier de l Université de Cergy- Pontoise - UCP Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Programme. Avenir. Lyon Saint-Etienne. palse.universite-lyon.fr

Programme. Avenir. Lyon Saint-Etienne. palse.universite-lyon.fr Programme Avenir Lyon Saint-Etienne palse.universite-lyon.fr Qu est-ce que le PALSE? Le Programme Avenir Lyon Saint-Etienne (PALSE) est un programme porté par l Université de Lyon dans le cadre du programme

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Traitement et contrôle des opérations bancaires en services (pôles) d'appui technique et commercial en réseau de

Plus en détail

LES ECOLES DE COMMERCE. Conférence Terminale CIO de L Haÿ les Roses Année 2014-2015

LES ECOLES DE COMMERCE. Conférence Terminale CIO de L Haÿ les Roses Année 2014-2015 LES ECOLES DE COMMERCE Conférence Terminale CIO de L Haÿ les Roses Année 2014-2015 Une école de commerce : pour quels métiers? Les diplômés d écoles de commerce sont amenés à occuper des postes et fonctions

Plus en détail

Axes de travail et plan d action 2015

Axes de travail et plan d action 2015 19 novembre 2014 Axes de travail et plan d action 2015 SOMMAIRE Introduction... 3 Partager l information sur les métiers, l emploi et la formation professionnelle en LR ; être plus utile et plus accessible...

Plus en détail

CONVENTION D ASSOCIATION 2013-2017

CONVENTION D ASSOCIATION 2013-2017 CONVENTION D ASSOCIATION 2013-2017 UNIVERSITE DE HAUTE ALSACE UNIVERSITE DE STRASBOURG -1- Convention d association conclue entre l Université de Haute-Alsace et l Université de Strasbourg Contenu Préambule...

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Infectiologie : microbiologie, virologie, immunologie de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Métiers du commerce industriel de l Université Paris-Sud Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Informatique de l Université Paris 6 - Pierre et Marie Curie Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-201 Section des Formations

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues, littératures et civilisations étrangères de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

BACHELOR DE TECHNOLOGIE

BACHELOR DE TECHNOLOGIE 1 Pour les Bacheliers STI2D BACHELOR DE TECHNOLOGIE Concrétiser ses ambitions Votre choix Bachelor de Technologie Diplôme d ingénieur Diplôme d ingénieur par apprentissage Master Recherche Mastère Spécialisé

Plus en détail

Licence professionnelle Lean manufacturing

Licence professionnelle Lean manufacturing Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Lean manufacturing Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE L apprentissage dans l enseignement supérieur a pour mission de faciliter l accès à des formations de haut niveau et de permettre à des étudiants de

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Commerce international de l Institut Catholique de Paris Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail