rapport d activité 2008

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "rapport d activité 2008"

Transcription

1 rapport d activité 2008

2 introduction Cette année 2008 est une année particulière pour la CARENE qui a connu le premier renouvellement de son Conseil Communautaire. Suite aux élections de mars, les dix communes ont désigné pour la mandature , leurs délégués communautaires, pour siéger dans les différentes instances de la Communauté d Agglomération de Saint-Nazaire. Les 57 nouveaux Conseillers ont tenu leur première séance le 8 avril. Ils ont élu le Président et les 16 Vices-Présidents qui constituent désormais le Bureau. Le Bureau Joël BATTEUX Président, Maire Saint-Nazaire Olivier Richard 1 er Vice-Président Saint-Nazaire Robert BELLIOT 2 e Vice-Président, Maire Pornichet Sabine MAHÉ 3 e Vice-Président, Maire Trignac Anne AUFFRET 4 e Vice-Président, Maire Donges Michèle LEMAÎTRE 5 e Vice-Président, Maire Montoir-de-Bretagne Alain DONNE 6 e Vice-Président, Maire Saint-André-des-Eaux Marie-Anne HALGAND 7 e Vice-Président, Maire Saint-Joachim Franck HERVY 8 e Vice-Président, Maire La Chapelle-des-Marais Alain BENTAHA 9 e Vice-Président, Maire Saint-Malo-de-Guersac Sylvie CAUCHIE 10 e Vice-Président, Maire Besné Marie-Odile BOUILLÉ 11 e Vice-Président Saint-Nazaire Philippe GROSVALET 12 e Vice-Président Saint-Nazaire Bernard GARNIER 13 e Vice-Président Saint-Nazaire David SAMZUN 14 e Vice-Président Saint-Nazaire Christian SAULNIER 15 e Vice-Président Saint-Nazaire Jean-Michel TALBOURDEL 16 e Vice-Président Saint-Nazaire Cinq commissions ont été créées, correspondant aux grands domaines d intervention de la CARENE : les Finances ou la conférence des maires, l Aménagement de l espace, l Habitat et la croissance démographique, le Développement et la promotion économique, les Grands Services Publics. Désormais la CARENE assure pleinement ses compétences communautaires, ce qui lui permet de participer directement au «développement urbain» de toutes les communes, avec ses opérations d habitat, et notamment d habitat social, avec son soutien à la réalisation d équipements de centralité et aux aménagements structurants de requalification des centres-villes et centres bourgs. Jean-François GUITTON Directeur général des services 2008 : la Communauté inaugure les derniers équipements de la première mandature : la base de canoë kayak à Besné et la médiathèque «Colette» à Saint-Malo-de-Guersac. La CARENE aura financé ou co-financé plus d une cinquantaine d aménagements et d équipements de centralité et de proximité dans toutes les communes.

3 sommaire Les 57 Conseillers Communautaires page 4 page 6 Le projet de développement durable La dynamique métropolitaine ALBERT Viviane ALLAIN Jean-Marc ANDRÉ Karina AUFFRET Anne BATTEUX Joël BELLIOT Robert BENTAHA Alain BILLET François BIZEUL Emmanuelle BOSSY Hervé BOUILLÉ Marie-Odile CAUCHIE Sylvie CHAZAL Alain CORFEC Dominique COTTA Christophe DELAHAIE Hubert DELALANDE Mikaël DHOLLAND Jérôme DONNE Alain DROGUEUX Michel GARÇON Catherine GARNIER Bernard GIRARD PERRIN Céline GROSVALET Philippe HALGAND Jean-Claude HALGAND Marie-Anne HERVY Franck JAUMOUILLÉ Jean-René JOUAND Joël LE BAIL Régine LECLERC Marcel LEMAÎTRE Michèle LESTIEN Françoise LUMEAU Jean-Jacques MAHÉ Lydie MAHÉ Sabine MANARA Alain MASSÉ Alain MICHELOT Alain MONTFORT Marie-Hélène MOUSSEAU Arlette OLIVIER Marylise ORIAUT Christelle PROVOST Eric RAY Michel RICHARD Olivier RIVRON Georges ROUDEIX Anne-Catherine ROULAND Denis RUYSSEN André SAMZUN David SAULNIER Christian TALBOURDEL Jean-Michel TESSEYRE Catherine THOMERE Pierre TRICHET Frédéric VEILLAUD Roger page 7 page 10 page 13 page 16 page 19 page 21 page 23 La commission Aménagement La commission Habitat La commission Développement économique La commission Grands Services Publics Les finances de la Communauté L administration et les ressources humaines Le Conseil de développement et la communication 02 03

4 Le Projet de développement de la CARENE La CARENE est une Communauté de projets que nous devons mener solidairement : elle ne se réduit pas à un simple fonds de solidarité intercommunal. Nous nous sommes engagés dans de grands projets pour développer notre agglomération. Je pense d abord à l habitat et aux programmes de constructions, à l actualisation du Plan local de l habitat qui doit répondre à l attente de celles et ceux qui ont besoin d un logement, que ce soit d un logement social pour les ménages modestes, les jeunes en début de parcours résidentiel et les salariés mobiles, que ce soit d une aide à l accession à la propriété pour les primo accédants, que ce soit pour l accession simple ou la location privée. Nous avons engagé la diversification de l offre, partout, dans toutes les communes. Nous ne devons pas non plus négliger l amélioration de l habitat, nécessaire à la qualité du patrimoine comme à la maîtrise de la consommation d énergie ou au maintien à domicile des plus âgés. Un autre gros dossier nous attend : la résolution du problème des ordures ménagères, en y associant le Conseil général, nos voisins de Cap Atlantique, de Savenay et du Pays de Retz à l initiative du Conseil général. L assainissement et ses grandes stations d épuration est aussi un grand sujet qui concerne les personnes habitant la ville ou la campagne, notamment ceux qui ne disposent que d assainissements individuels et la préservation de la qualité de notre environnement. En matière d économie, nous avons également de gros enjeux avec l évolution du site portuaire et aéronautique qui va créer de l emploi, de l activité. Mais aussi la poursuite d une diversification nécessaire à l équilibre de notre agglomération : développement tertiaire avec le pôle gare, accompagnement de filières innovantes, etc. Les conditions pour que la CARENE continue de se développer et de trouver les moyens d améliorer la vie quotidienne des citoyens de toutes nos communes, sont remplies. Nous avons beaucoup de choses à réaliser ensemble, autant de choses que nous ne pourrions faire isolément, malgré les désengagements de l Etat et les incertitudes liées à la taxe professionnelle. Les bases de la politique communautaire sont désormais bien établies. Le journal de la CARENE de mai : éditorial du Président, Joël Batteux. Des partenariats financiers consolidés PRÉFECTURE DE LA LOIRE-ATLANTIQUE

5 Le Projet de développement de la Carene Le projet de développement durable et son actualisation «Les bases de la politique communautaire sont désormais bien établies», déclarait en mai, le Président de la Communauté. Malgré les incertitudes économiques et financières, la CARENE maintient son cap, s adapte en permanence pour atteindre ses objectifs, et se tient prête à réagir vite si nécessaire. «Elle enchaîne ses phases de progression comme une première ligne, soudée et déterminée». La rentrée de septembre fut consacrée à un enjeu central pour notre Communauté : Comment assurer notre croissance démographique de plus de 1000 logements par an, tout en rationnalisant au maximum la consommation d espaces, nos réseaux, existants ou programmés, et nos équipements financés par les communes et la CARENE? Nous avons l obligation collective d optimiser les investissements lourds réalisés par la Collectivité, en concentrant le développement de l urbanisation, dans et autour des centres! L actualisation du projet de développement durable, l élaboration du deuxième Programme d Investissement Communautaire, pour la période , et l évolution de la Dotation de Solidarité Communautaire, ont particulièrement mobilisé les élus et les services de la CARENE : déterminant pour les communes, la Communauté et nos partenaires. La mise en œuvre du projet actualisé, avec quatre grandes priorités Aménagement de l espace L agglomération bénéficie d un environnement exceptionnel, bordée par les eaux de la Brière, de la Loire et du littoral océanique. Pour préserver toutes les richesses naturelles et les espaces agricoles, il faut limiter l étalement de l urbanisation. La priorité est donc donnée au renforcement des centres-villes et des centres bourgs, avec des réalisations au plus proche des équipements, des transports, des commerces, des services et des réseaux existants. Habitat et croissance démographique Donner à chacun la possibilité de se loger, en fonction de ses moyens : c est l objectif majeur. La relance de la production de logements est donc LA priorité. L ambition est de construire vite, en nombre et bien! Il faut préserver un environnement exceptionnel tout en privilégiant la qualité et la mixité sociale, afin que les ménages aux revenus modestes puissent se trouver un toit! Développement, diversification économique L agglomération bénéficie du développement d une place portuaire et logistique de premier plan et d une industrie puissante de renommée mondiale, avec son grand chantier naval et le constructeur aéronautique européen. La montée en puissance du secteur des services et du tourisme, à l image du pôle tertiaire régional qui se construit autour de la gare TGV/TER de Saint-Nazaire, participe à la diversification économique. Grands Services Publics L eau potable, l assainissement, la gestion des déchets, les transports collectifs et les piscines sont les cinq grands services publics assurés, dans une logique de développement durable. Préserver les ressources en eau potable, construire de nouvelles stations d épuration, privilégier les modes de transports collectifs et non polluants, développer le tri sélectif et le recyclage des déchets Des actions qui participent à la préservation de l environnement et à l amélioration constante du cadre de vie

6 Le Projet de développement de la Carene La dynamique métropolitaine Février 2008 : le Schéma de secteur de la CARENE est approuvé. Il prolonge et précise le Scot de la Métropole Nantes Saint-Nazaire. N ayant fait l objet d aucun recours en contentieux, la version finalisée du Schéma de secteur sera largement diffusée, intégrant les remarques issues de l enquête publique, de l Etat et des Chambres Consulaires. Pour le Syndicat Mixte du Scot, le mois de mai a été celui de l installation du nouveau comité syndical. Par ailleurs, «l équipe Scot» a coordonné la réalisation du premier numéro de la nouvelle publication du Syndicat Mixte «les Chantiers du Scot» : partager une culture commune avec les Scot et intercommunalités voisines. «L équipe» a préparé les réunions des élus animateurs et constitué cinq groupes de travail : Cohérence de l aménagement métropolitain Se loger : habitats et formes urbaines Se déplacer : transports et urbanisation Travailler : développement économique Espaces naturels et biodiversité Gilles Retière, Nantes Métropole David Samzun, Carene Alain Chauveau, Loire et Sillon Bernard Moisière, Cœur d Estuaire Thérèse Leparoux, Erdre et Gesvres La quatrième Conférence Métropolitaine Intervention de Gilles Retière, Vice-Président de Nantes Métropole au Conseil Communautaire de la Carene, le 16 décembre 2008 L équipe Scot de la Carene a également organisé, avec la Samoa, la 4 e édition de la Conférence Métropolitaine : atelier citoyen, film, mobilisation des experts Plus de 500 élus et acteurs socio-économiques, se sont donné rendezvous le 21 novembre pour échanger sur la gouvernance de l éco-métropole et ses projets emblématiques. Qu il s agisse des six Présidents d intercommunalités ou des experts qui ont pu tour à tour livrer leurs analyses, chacun semblait s accorder sur «un mode de gouvernance qui reste encore à inventer». C est à travers des projets à géométrie variable que progresse véritablement la construction métropolitaine! Une nouveauté dans cette Conférence 2008 : le retour d expérience des 20 participants des «Ateliers citoyens» : groupe constitué à la demande du Scot métropolitain pour permettre à des citoyens représentatifs de la Métropole de réfléchir ensemble sur le devenir de ce grand territoire.

7 COMMISSION Aménagement de l espace DÉVELOPPEMENT DE L HABITAT ET DES PARCS D ACTIVITÉ Opérations dédiées au logement 2008 a été consacrée au suivi des concessions d aménagement attribuées en 2007 et au lancement, sur de nouveaux sites, d études préalables pour répondre aux objectifs formulés pour le logement par le Schéma de secteur «1000 nouveaux logements/an, 1000 nouveaux habitants/an». Les études engagées à Saint-Malo-de-Guersac (La Gagnerie du Boucha), à la Chapelle-des-Marais (centre bourg), à Saint-André-des-Eaux (centre bourg) et à Trignac (Océane/Acacias/Menée Landais) s inscrivent dans des objectifs majeurs d économie de l espace et de préservation des ressources naturelles, tout en permettant aux communes de se développer et tout en confortant les centralités. Opérations dédiées à l extension de parcs d activité Le Schéma de secteur a décliné et spatialisé les besoins en termes d accueil des entreprises. La CARENE doit restructurer, développer et créer de nouveaux parcs d activité. Elle lance ses études préalables de ZAC : Donges, «site des Six Croix»; La Chapelle-des-Marais, «site de La Perrière»; Saint-André-des-Eaux, «site de Trétras»

8 Commission Aménagement de l espace Grands projets urbains VILLES-GARE : Saint-Nazaire / Trignac Avec un potentiel de plus de m² de constructibilité, ce nouveau quartier, situé autour de la gare TGV/TER, aura une forte dimension tertiaire et s ouvrira au nord comme au sud des voies ferrées, à des activités de commerce et à l habitat intégrant la modernisation de la gare, la refonte de son accessibilité et son ouverture au nord du sillon ferroviaire. Pour la CARENE, les Villes de Saint-Nazaire et de Trignac, RFF et la SNCF, l étude menée par l agence Devillers constitue aujourd hui une vision commune sur l évolution d un site stratégique pour le développement de l agglomération. La mutation est engagée avec la construction de l ensemble immobilier constitué notamment des tours jumelles de huit niveaux, et d un nouveau bâtiment, situé derrière le siège de la CARENE. D ici 2010, le pôle tertiaire offrira m² de bureaux, constituant ainsi la première phase de l ensemble tertiaire de dimension régionale qu ambitionne la CARENE, avec Angers et Nantes, sur l axe ligérien. PARKING DE LA SERNAM, SITE POLE GARE SUD Ce parking a été réorganisé sur une surface de m² environ, avec la création d un accès sur le boulevard Willy Brandt. Infrastructures communautaires Aménagements pour le désenclavement des zones d activité Saint-Nazaire, Zone de Brais sur la RD 47: réalisation d un carrefour giratoire pour améliorer la sécurité en entrée et sortie de zone. La Chapelle-des-Marais, Zone de la Perrière sur la RD 33 : réalisation d un carrefour giratoire pour l implantation d une surface commerciale alimentaire et de la future zone habitat. La desserte des Forges et les études de faisabilité : une voie d accès à la Zone Altitude à Trignac à partir du futur échangeur de Certé (études d impact et géotechniques, dossier Loi sur l eau, Natura ). Schéma vélo Les derniers aménagement des 170 km d itinéraires cyclables situés sur la RD 50 entre le port de Pendille à Saint-Joachim et l entrée de Camérun à la Chapelle-des-Marais sont terminés. Ils sont équipés en génie civil de fibre optique. Des panneaux RIS implantés sur différents sites accompagnent ces aménagements. Valorisation et aménagement du chemin littoral La première programmation de travaux réalisée sur Saint-Nazaire et Pornichet, est terminée. Ces aménagements ont été agrémentés de plantations, et de mobiliers adaptés aux sites. Ces aménagements ont été agrémentés de plantations, et de mobiliers adaptés aux sites. Le littoral de Saint-Nazaire à Pornichet et la médiathèque de Saint-Joachim ont été primés par le CAUE et le Conseil général.

9 Commission Aménagement de l espace ACTION FONCIÈRE L étude de stratégie foncière est arrivée à son terme et permet de lancer un Plan d Action à l échelle de l agglomération, avec le concours des communes. La CARENE va mettre en place des outils permettant de constituer les réserves foncières dont le territoire a besoin pour réaliser nos objectifs en matière d habitat et d accueil des activités. La reconstitution d un stock nécessaire pour préparer l avenir économique est devenue prioritaire pour Montoir-de-Bretagne (zone aéroportuaire), Donges (les Six Croix) et Saint-Nazaire (Brais sud). La convention sur le foncier agricole signée par la CARENE et la SAFER, facilitera le maintien de l activité. La CARENE et l ADEME ont engagé un Contrat d Objectif Territorial pour recenser les sites et sols pollués. Ce partenariat permettra de mieux appréhender la gestion des friches, et mettre en œuvre un savoir-faire opérationnel pour aménager ces sites. ENVIRONNEMENT L approbation définitive du Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) «Estuaire de la Loire», est prévue dans le courant de Le SAGE renvoie aux EPCI et aux communes membres, la réalisation des inventaires des zones humides et des cours d eau : ces inventaires doivent être intégrés dans les documents de planification (Schéma de Secteur et PLU). La CARENE, s est engagée à mener ces inventaires, avec les communes. Le partenariat engagé dès 2006 avec la Chambre d Agriculture et les professionnels locaux a permis d aboutir à un schéma de secteur équilibré, et à mettre en place un outil foncier de gestion des DIA SAFER particulièrement performant et efficace. L adhésion de la CARENE à l association «TERRES EN VILLES» a été l occasion d exposer nos actions en faveur de l agriculture périurbaine. La Commission est animée par le Président Franck Hervy, les Vices-Présidents Robert Belliot, Philippe Grosvalet, Bernard Garnier et l équipe de Michelle Burnet

10 COMMISSION Politiques de l habitat et de la ville L année 2008 a été, pour l Habitat comme pour la CARENE, une année de changement : installation d une nouvelle commission, engagement d un nouveau PLH, approbation d un nouveau financement du logement social. La nouvelle commission s est installée en juillet : information des nouveaux élus sur l opération programmée d amélioration de l habitat, le financement du logement social, le programme local de l habitat. Puis la commission est entrée dans le vif des sujets, à un train d enfer : une séance par mois! LA POLITIQUE DE L HABITAT : DEUXIÈME ACTE POUR LE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT Bilan du premier PLH, et premier rapport, avec Acadie et la contribution de l ADDRN : il met en évidence d incontestables succès : le développement quantitatif de l offre, l efficacité du financement du logement social, le développement des aires d accueil des gens du voyage Mais il pointe aussi certaines limites : la production de logement se diversifie peu, le parc social n a représenté que 10 % des offres nouvelles au lieu des 20 % prévus, et l évolution sociologique de l agglomération est préoccupante : les ménages deviennent progressivement toujours plus petits, plus riches, plus âgés. La CARENE a donc du mal à développer l offre nécessaire pour loger ceux qui assureront son dynamisme et son équilibre démographique : les jeunes, et tout particulièrement les jeunes familles modestes. L AMÉLIORATION DE L HABITAT : L OPAH DE LA CARENE A MI-PARCOURS La dernière convention d opération programmée d amélioration de l habitat arrive à mi-parcours. Les objectifs fixés pour l amélioration des logements occupés par leurs propriétaires sont réalisés. L action est plus complexe s agissant du logement locatif conventionné, parc privé à loyer social qui est une des principales priorités : coût élevé des travaux, concurrence de loyers libres nettement plus élevés (voire déraisonnables ) font que beaucoup d études de faisabilité ne débouchent pas sur une réalisation effective, du moins pas avec la modération des loyers souhaitée. L habitat dit indigne est une priorité de l OPAH : parfois insalubre, le plus souvent non conforme aux conditions que doit respecter un logement décent au sens du règlement sanitaire départemental. Reconstruction oblige, la CARENE a peu de parc insalubre, car peu de parc ancien. Mais les logements non décents sont nombreux : mal isolés, mal chauffés, humides Concernant l habitat ancien, cette année 2008 se clôt sur une inquiétude : les priorités de l ANAH évoluent, se concentrent sur l habitat indigne, l énergie et le traitement des quartiers fortement dégradés. Des redistributions de moyens se réalisent, au détriment d une population très présente sur l agglomération : les propriétaires occupants les plus démunis, et surtout les plus âgés.

11 Commission Politiques de l habitat et de la ville LA QUALITÉ DU LOGEMENT : DEUX COMMISSIONS SUR LE TERRAIN La qualité du logement est une question essentielle pour une Communauté qui doit construire beaucoup en consommant le moins d espace naturel et agricole possible! Parler de nombre de logements par hectare n a pas de sens si l on ne «voit» pas quelle qualité de logement est réalisable sur peu d espace : comment assurer l espace et l intimité nécessaires à une vie confortable, comment gérer la voiture dans les quartiers neufs? Les 2 et 3 octobre, les commissions Habitat et Aménagement, ont étudié et visité ensemble des opérations sélectionnées pour leur qualité : l expérience est concluante! LE LOGEMENT NEUF : LES ZAC - HABITAT La production d environ 1300 logements, entre en phase opérationnelle, avec «les Hameaux du Parc» à Besné, la «ZAC des Ecottais» à Donges, «le site de l Ormois» à Montoir-de-Bretagne, «le site Océane-Acacias» et celui de «la Menée Landais» à Trignac, «la Gagnerie du Boucha» à Saint-Malo-de-Guersac, «le Plessis», «Coulvé Québrais» à Saint-Nazaire, «le Centre bourg» à Saint-André-des-Eaux 10 11

12 Commission Politiques de l habitat et de la ville POLITIQUE DE LA VILLE 2008, l année de mise en œuvre opérationnelle des projets qui découlent du Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS), avec 66 actions ou projets financés. Projets de rénovation urbaine et premières opérations sur Saint-Nazaire et Trignac : les relogements des ménages sont presque terminés, les premières «déconstructions» d immeubles sont engagées, des actions de médiations, d information, de concertation sont mises en œuvre pour l appropriation des projets par les habitants, les opérations de reconstruction ont débuté sur l ensemble de la CARENE, les premiers aménagements d espaces publics sont lancés La Communauté a consolidé ses partenariats, notamment avec la Région qui s engage à hauteur de 12.5 M pour les deux PRU, Ville-Ouest et Horizon Certé. LE LOGEMENT SOCIAL : LA PROGRAMMATION S AMÉLIORE Plus de 300 logements sociaux ont été financés. Ce succès est le fruit d un double effort : des collectivités, pour la production de foncier urbanisable, et des bailleurs, pour le montage des opérations. Reste à «transformer l essai», en réussissant à stabiliser une production annuelle régulière au niveau de Deuxième aboutissement, celui de la réforme du financement du logement social par la CARENE. Créé à une période où le marché foncier était «raisonnable», ce financement s est développé pendant 5 années où «la guerre du foncier» a fait rage : la subvention de la Communauté au logement social a ainsi doublé en 3 ans. L équation était donc la suivante : ne pas démentir l effort pour le logement social, à un moment où l ANRU, mais aussi la demande, imposent un haut niveau de production, tout en rationalisant l effort financier de la CARENE. La commission habitat, le Bureau puis le Conseil Communautaire ont donc successivement planché sur ce dossier très technique, pour finir par approuver les correctifs nécessaires aux règles antérieures : maintenir l effort de la CARENE, le redistribuer pour favoriser la qualité de la production (la surface des logements, leur performance énergétique), et impliquer tous les acteurs dans la question des coûts du foncier, pour en limiter les dérives. LES GENS DU VOYAGE Trois aires d accueil ont été ouvertes à Tréfféac, sur Saint-Nazaire / Trignac, Donges et Pornichet (1 re tranche) à l automne 2007, 14 emplacements ont été entièrement réhabilités en 2008 à Saint Nazaire (Méan Penhoët). La réalisation de l aire de Montoir-de-Bretagne est prévue pour le 1 er semestre 2009, celle de Pornichet est conditionnée par une acquisition foncière. A la fin de ce programme, la CARENE sera équipée de 74 emplacements soit 148 placescaravanes. La Commission est animée par le Président David Samzun et les Vices-Présidents Anne Auffret, Marie-Odile Bouillé, Christian Saulnier et l équipe d Hélène Allegret.

13 COMMISSION Développement et promotion économique Soutien à l implantation d entreprises Environ 120 projets d implantation ont été étudiés. Certaines entreprises déjà installées (Grand Port Maritime, Man, AMD Ouest, STX Europe, Idéa Logistique...) ont été accompagnées lors de la reconfiguration de l espace économique du site industrialo-portuaire. Les équipements des parcs d activité majeurs de l agglomération, Brais et Cadréan, ont été finalisés, avec une nouveauté : le développement d un management de parc pour Brais-Pédras, opérationnel courant De nouveaux «villages d entreprises» ont été ouverts : Delta et Salini à Brais, La Vigie à Penhoët, Gueno à Pornichet Atlantique. Soutien à l Innovation Structuration en 2008 de la filière des bioressources marines, initiée avec Atlanpole : dénommée «Blue Cluster», elle s affirme désormais comme une filière innovante d intérêt économique régional, après une première participation au Forum Mondial de la Mer Biomarine. A l étude : le développement d un «technocampus des microalgues», plate-forme de recherche et de développement, au service des entreprises et des laboratoires. Une pépinière technologique va être créée sur le site de Gavy : l outil d accueil d entreprises innovantes abritera des «jeunes pousses» dont l activité tourne autour de la mer, notamment les entreprises liées à la filière Blue Cluster. Soutien à l activité de Services La deuxième tranche du pôle tertiaire autour de la gare TGV-TER de Saint-Nazaire est lancée. L ensemble propose m 2 de bureaux, livrés entre 2009 et

14 Commission Développement et promotion économique Soutien à la filière Logistique Premiers succès du partenariat «2LE» (Logistique Loire Estuaire) qui associe le Grand Port Maritime, la CCI et la CARENE : trois projets d implantation d entrepôts logistiques ont été finalisés totalisant une surface de plus de m². Pour promouvoir cette plate-forme logistique de grande ampleur, la CARENE était présente au SITL, au SIMI mais également au Congrès de l ASLOG (Association Française pour la Logistique) qui s est tenu cette année à Nantes. Soutien À L ATTRACTIVITÉ Avec ses m², Ruban Bleu propose aux habitants de l agglomération, de la Presqu île et du Sud-Loire, une offre commerciale de centre-ville sans précédent! Conforter le rayonnement de la place commerciale constituée de la base, de Ruban Bleu, de la rue de la Paix et du Paquebot, est un objectif majeur pour la ville-centre, l agglomération et le pôle maritime de la Métropole. Soutien à la filière Nautique Comme chaque année, la CARENE était présente avec la Région au Salon Nautique de Paris. L occasion d inaugurer «La Solidaire du Chocolat», première transat sportive qui reliera Saint-Nazaire à Cancùn au Mexique : chaque navigateur s engage à soutenir une association ou une ONG à caractère humanitaire ou solidaire. Départ en octobre Soutien au Tourisme L action a porté essentiellement sur le tourisme d affaires et la recherche d évènements et salons professionnels pouvant être accueillis sur l agglomération : un travail effectué avec Atlantic Events. Soutien à l Enseignement Supérieur et à la Recherche : Finalisation des dernières actions inscrites au Pacte de Progrès Concerté : un soutien a été apporté au laboratoire GEPEA (Génie des Procédés, Environnement Agroalimentaire) pour l acquisition d équipements de recherche, et un nouveau département Génie civil de l Ecole Polytechnique a été implanté, de quoi conforter l agglomération comme pôle d excellence de l université de Nantes en formation-recherche en Génie civil. L étude prospective concernant le développement et l organisation du pôle formationrecherche de l agglomération nazairienne apportera ses conclusions en L Institut de Créativité Industrielle a été accompagné dans son regroupement avec la Plate-Forme Technologique Nazairienne pour constituer la PFTCI : Plate-Forme Technologique de Créativité Industrielle. Plusieurs actions ont été reconduites (2 e édition de FormaSup, guide étudiant, vélos étudiant ), avec une nouveauté : un programme d animation de la vie étudiante (diffusion d un magazine étudiant, développement d une «TV Campus», concerts gratuits ).

15 Commission Développement et promotion économique Emploi et création d entreprises La démarche partenariale engagée en 2007 avec les acteurs de l emploi a été poursuivie pour définir le nouveau protocole du Plan Local pour l Insertion et l Emploi (PLIE). Un plan de soutien à la filière Bâtiment et Travaux publics a été mis en place. Il se traduit par le développement de moyens de communication (lettre «Zoom») à destination des entreprises et d actions d accompagnement au recrutement et à la création d entreprises. Contribution et participation à la mise en œuvre du plan «6000 compétences pour l industrie» et mise en place d outils favorisant le recrutement et l insertion des publics éloignés de l emploi, comme le «Pôle Emploi Ruban Bleu» ou la «Cellule Recrutement BTP». En matière de création/reprise d entreprises, il faut citer l implantation au sein du Centre d Initiatives Locales de Bâticréateurs 44 (coopérative d accompagnement et de portage salarial), et la réalisation de deux études portant sur la reprise d entreprises et sur l offre locale d accompagnement à la création d entreprises. En décembre, afin de renforcer son action et son efficacité dans le développement économique et le soutien de l emploi, la CARENE a décidé de prendre en charge en substitution des communes le champ de l insertion par l économie. Immobilier d entreprise Cette politique a pour objet de créer une offre locative que les acteurs économiques ne réussissent pas à trouver sur le marché local. Un bien immobilier situé Zone de Brais a été cédé pour permettre le retour sur le marché immobilier d une offre classique de m² d ateliers et de bureaux. Une acquisition a été réalisée pour l accueil temporaire d entreprises, la relocalisation d activités ou encore l installation d activités d insertion. Coopérations métropolitaines Un plan d action a été mené avec Nantes Métropole, pour identifier les projets à développer sur l estuaire et les stratégies économiques majeures. Lancement également à l échelle de la Métropole, d un projet de création d un conseil de développement à l international pour permettre d orienter les élus dans leurs choix stratégiques au sein de la compétition internationale. André Bocquel Marketing Territorial L enquête de perception du territoire lancée en mars 2007 se termine : l agglomération cherche à se construire une nouvelle image économique tout en créant une dynamique de projet avec tous les acteurs locaux. La CARENE était présente aux salons internationaux MAPIC, MIPIM et SIMI, aux côtés de Nantes Métropole et, pour certains événements, avec l Espace Métropolitain Loire Bretagne (Brest, Rennes, Nantes, Angers). Objectif : promouvoir l offre territoriale et afficher sa complémentarité dans la composante métropolitaine. La Commission est animée par le Président Alain Bentaha, et les Vices-Présidents Jérôme Dholland, Michèle Lemaître, Jean-Michel Talbourdel et l équipe de Nicolas Debon

16 COMMISSION Grands Services Publics service de l Eau : LES Opérations significatives Reprise en Régie de l exploitation du service pour Pornichet et pour La Chapelle-des-Marais. Poursuite des investissements de protection de la nappe de Campbon notamment avec la mise aux normes des exploitations agricoles pour lesquelles le niveau moyen de participation de la CARENE est de euros par exploitation. Réalisation d un site internet pour une gestion en ligne des contrats par les abonnés. service Assainissement : LES Opérations significatives Reprise en Régie de l exploitation de La Chapelle-des-Marais et démarrage des travaux de la nouvelle station d épuration. Enquête publique et appel d offres (conception et réalisation) pour la nouvelle station d épuration Ouest sur le site des Ecossiernes à Saint-Nazaire. Réalisation de l étude d impact pour la future station d épuration Est, sur le site portuaire de Montoir-de-Bretagne. service Gestion des déchets : Les Opérations significatives Renouvellement du marché de collecte en porte-à-porte des ordures ménagères, des déchets recyclables et des encombrants pour Saint-Malo-de-Guersac, Saint-Joachim, La Chapelle-des-Marais, Saint-André-des-Eaux, Pornichet et Trignac. Renouvellement du marché de tri des déchets recyclables collectés dans le cadre de la collecte sélective sur les dix communes (emballages ménagers et journaux-revues). Renouvellement du marché de collecte des déchets recyclables collectés en apport volontaire (points-tri composés de colonnes pour le verre, pour les emballages et pour les journaux-revues) pour Saint-Malo-de-Guersac, Saint-Joachim, La Chapelle-des-Marais, Saint-André-des-Eaux, Pornichet, Montoir-de-Bretagne, Donges et Besné. Particularité : la collecte des points d apport volontaire sur Trignac, est reprise en Régie. Renouvellement du marché d exploitation de la déchèterie de Pornichet. Particularité : une durée courte de deux ans pour pouvoir à terme regrouper l ensemble des marchés des déchèteries, exploitées par un seul prestataire. Construction du nouveau centre technique d exploitation pour le personnel de collecte. Livraison prévue à Brais pour Approbation d un règlement de collecte par le Conseil Communautaire en octobre Mise en œuvre d une redevance spéciale pour les professionnels ayant recours aux services de la Collectivité pour la collecte et le traitement de leurs déchets.

17 Commission Grands Services Publics service Gestion des piscines : Les Opérations significatives Comme chaque année la CARENE a favorisé l apprentissage de la natation auprès de élèves. Cet été personnes ont fréquenté les bassins de l agglomération. Une rénovation partielle de la piscine La Bouletterie, à Saint-Nazaire, a été effectuée afin d améliorer le confort des usagers. Sur la piscine Léo-Lagrange la pose d une installation thermique solaire a été réalisée. Elle est destinée au préchauffage des bassins. A Saint-André-des-Eaux, la restructuration de la piscine est engagée pour conforter cet établissement de proximité. Le bâtiment sera entièrement rénové pour un montant de plus de de travaux. L année 2008 a également été festive avec «Piscines en fête» qui a attiré plus de personnes sur un week-end, ce qui témoigne de l attractivité permanente des piscines. Développement du service : une nouvelle organisation a été mise en place en septembre. service Maintenance du patrimoine : Les Opérations significatives Diagnostic des risques d éboulement sur le littoral de Saint-Nazaire à Pornichet réalisé par le bureau d études Géolithe... et purges pour mise en sécurité de l ensemble, réalisées par l entreprise Ouest Acro ; Dossiers techniques amiante des bâtiments et diagnostic technique du patrimoine, réalisés par l organisme de contrôle Bureau Véritas ; Marché de contrôles périodiques et de vérification des moyens de secours communs à tous les services de la CARENE ; Désamiantage et déconstruction d un bâtiment industriel à Certé Océane à Trignac par l entreprise D.L.D. ; Mise en place de tous les contrats de maintenance nécessaires et obligatoires et travaux divers de remise en état sur le patrimoine (bâtiments, voiries, ZAC, itinéraires cyclables, réserves foncières ), après inventaire. service SIG : Les Opérations significatives Lancement de l Intranet SIG «icigéo» (Intranet Communautaire de l Information Géographique). Le SIG est accessible par tous (élus, services communautaires et communaux), au travers de l IntraCARENE. Création d un groupe de travail «Urbanisme», et déploiement du même logiciel d instruction du droit des sols pour Donges, Montoir-de-Bretagne, Saint-André-des-Eaux, Saint-Malo-de-Guersac et Saint-Nazaire, avec mutualisation des formations, et des expériences. Pour les services de la CARENE, développement de quatre «applications métiers» : tableau de bord de l Habitat, en partenariat avec la Ville de Saint-Nazaire, l ADDRN, Silène, la Sonadev et la Sela. inventaire et gestion du patrimoine communautaire. DIA agricoles (déclarations d intention d aliéner) appuis à la stratégie foncière. La Commission est animée par le Président Olivier Richard et les Vices-Présidents Sylvie Cauchie, Sabine Mahé, Marie-Anne Halgand, Anne-Catherine Roudeix et les équipes de Marc Vanderme

18 Commission Grands Services Publics Transports et Déplacements Autorité organisatrice du transport urbain, la CARENE a élaboré au cours de l année 2008 sa stratégie pour que le réseau de la STRAN représente une alternative crédible à l utilisation de l automobile pour les déplacements à l intérieur de l agglomération. Pour cela la commission des Grands Services Publics a examiné la réorganisation du réseau, qui s appuie sur : la création d une ligne de transport performante, destinée à devenir la colonne vertébrale du réseau, en apportant sur l axe Gare de Saint-Nazaire / Océanis un haut niveau de service, notamment en matière de fréquence, de qualité de service et temps de parcours ; un tracé desservant les principaux générateurs de trafic (pôle d échanges multimodal de la gare, centre-ville, cité scolaire, hôpital puis future cité sanitaire, pôle universitaire d Heinlex, Océanis) ; la redéfinition de l ensemble du réseau s appuyant sur une hiérarchisation des lignes, la généralisation du cadencement des horaires et l organisation de correspondances pertinentes sur l axe structurant, afin d irriguer les différentes composantes de l agglomération ; la desserte des principaux pôles d emplois, à savoir Penhoët, Cadréan, Brais, Océanis et le centre-ville de Saint-Nazaire. Une autre dynamique a été impulsée au sein de la STRAN, à l occasion du renouvellement de son conseil d administration. Un nouveau Directeur a été recruté en septembre, et un accord historique sur les salaires a été négocié avec l ensemble des organisations syndicales. Le déplacement du siège de la STRAN a été décidé, avec d une part l implantation de l agence commerciale devant la gare au cœur du pôle d échanges multimodal, et d autre part le regroupement des services administratifs sur le site du dépôt. Parallèlement, des adaptations de l offre ont été décidées en 2008, avec notamment la création, pour la rentrée de septembre, de nouveaux arrêts à proximité des zones d emploi de Penhoët, et l extension des conditions d utilisation des tickets, en autorisant les correspondances. Une nouvelle desserte interne à Pornichet a été élaborée avec la commune, prenant en compte l attractivité de ses marchés. Elle a été mise en œuvre dès janvier Les marchés d abribus ont été attribués, permettant de relancer l implantation de ces équipements de confort des usagers en fonction de la fréquentation des arrêts. Le covoiturage représente un complément indispensable à la desserte en transport collectif, pour des besoins plus diffus ; la CARENE a poursuivi en 2008 son développement grâce à la plate-forme de mise en relation qui propose plus de 500 trajets réguliers, au financement de parkings adaptés (comme celui des Six Croix à Donges), et à l organisation de séances de sensibilisation au cœur même des entreprises.

19 Les finances de la Communauté Première approche du Compte administratif 2008 par budgets en milliers d euros (K ) Une première approche du Compte Administratif donne les éléments suivants : du fait de l augmentation du taux de la taxe d enlèvement des ordures ménagères, le déficit de fonctionnement du service de collecte (BA : budget annexe) diminuerait par rapport aux montants réalisés sur l exercice 2007, avec un montant estimé à 4,1 M. La CARENE a assuré un fort accompagnement financier des communes de l agglomération, par un reversement de l ordre de 85 % de son produit de la taxe professionnelle unique. DÉPENSES = K RECETTES = K Budget principal Budget principal BA collecte et traitement des déchets BA de l assainissement BA collecte et traitement des déchets BA de l assainissement BA de l eau BA de l eau BA du SPANC 36 BA du SPANC 64 BA immobilier d entreprises BA immobilier d entreprises BA transports et déplacements BA transports et déplacements BA aménagement BA aménagement

20 Les finances de la Communauté LE JURIDIQUE 2008 : 158 procédures contractuelles (marchés et assimilés, concessions) et 43 commissions d appels d offres et assimilées. Le nombre de marchés a augmenté de 8,97 %, celui des contentieux a augmenté de 29,44 % Pour ce qui concerne les assurances, on constate une baisse significative des événements déclarés sur l année (-10 %), ce qui traduit, entre autres, une responsabilisation plus forte des personnels dans les services. L INFORMATIQUE Le «service informatique mutualisé» a accompagné les directions et services de la CARENE, sur les projets comme : réalisations et appuis techniques, méthodologiques, études, développement et maintenance. LE CONTRÔLE DE GESTION Depuis le 1 er septembre, ce contrôle de gestion vise à la mise en place d indicateurs de gestion et d activité permettant aux directeurs et aux élus d avoir des outils d aide à la décision. Une des déclinaisons de cet objectif est le calcul des coûts de revient des activités. Cette démarche est engagée dans le service gestion des déchets. Elle a permis entre autres de calculer les tarifs de redevance spéciale. La même démarche est initiée pour le service des piscines. Les finances sont placées sous l autorité du premier Vice-Président, et sous la responsabilité technique de Vincent Estable.

UN QUARTIER DURABLE AU CŒUR DE SAINT-NAZAIRE OPÉRATIONS IMMOBILIÈRES QUARTIER D AFFAIRES

UN QUARTIER DURABLE AU CŒUR DE SAINT-NAZAIRE OPÉRATIONS IMMOBILIÈRES QUARTIER D AFFAIRES UN QUARTIER DURABLE AU CŒUR DE SAINT-NAZAIRE OPÉRATIONS IMMOBILIÈRES QUARTIER D AFFAIRES AU PIED DU TGV UN QUARTIER D AFFAIRES UN QUARTIER À VIVRE Saint-Nazaire propose Villes Gare, le nouveau quartier

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE LA REGION NAZAIRIENNE ET DE L ESTUAIRE. Séance du Conseil Communautaire du mardi 14 octobre 2008

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE LA REGION NAZAIRIENNE ET DE L ESTUAIRE. Séance du Conseil Communautaire du mardi 14 octobre 2008 COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE LA REGION NAZAIRIENNE ET DE L ESTUAIRE Séance du Conseil Communautaire du mardi 14 octobre 2008 EXTRAIT N 001057 DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE Nombre

Plus en détail

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON 1 OPERATION DE RESTRUCTURATION DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE (ORAC) Depuis le 22 novembre 2010, une opération

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Annecy, le 10 février 2015 DOSSIER DE PRESSE Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Un budget 2015 de 155 M, dont un programme de travaux de 70 M avec le maintien d un haut niveau d investissements

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1)

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) LIENS FONCTIONNELS : - Direction Outremer (DIROM) -

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

Directive Régionale d Aménagement

Directive Régionale d Aménagement Directive Régionale d Aménagement Développer les fonctions de centralité autour des quartiers de gare Cahier d intentions Septembre 2010 Mise en œuvre du Schéma Régional d Aménagement et de Développement

Plus en détail

PRINCIPALES MISSIONS OPÉRATIONNELLES HABITAT

PRINCIPALES MISSIONS OPÉRATIONNELLES HABITAT Les missions de la Direction de l Habitat La Direction de l Habitat (2 services ; 9 personnes) est chargée d organiser et de mettre en œuvre la politique locale de l habitat sur le territoire de Brest

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire-Atlantique et

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

LE PLAN LOCAL D URBANISME

LE PLAN LOCAL D URBANISME LE PLAN LOCAL D URBANISME PRESENTATION DU 4 février 2009 Conseil Municipal LE DOCUMENT ACTUEL: LE POS PLAN D OCCUPATION DES SOLS: Issu de la Loi d Orientation Foncière du 30 Décembre 1967, les POS fixe

Plus en détail

1 Communiqué de presse... p.2 2 Rappel des principaux aspects du projet... p.3 à 5

1 Communiqué de presse... p.2 2 Rappel des principaux aspects du projet... p.3 à 5 Première en France Réouverture de la ligne ferroviaire Nantes- Châteaubriant au trafic voyageurs par tram-train : ouverture commerciale le 28 février 2014 Conférence de presse Région-RFF-SNCF 15 mars 2013

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

[Lancement de la campagne des recrutements. pour la construction. de la LGV Bretagne Pays de la Loire

[Lancement de la campagne des recrutements. pour la construction. de la LGV Bretagne Pays de la Loire ] [Lancement de la campagne des recrutements pour la construction de la LGV Bretagne Pays de la Loire Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi

Plus en détail

LA MÉTROPOLE DU GRAND PARIS

LA MÉTROPOLE DU GRAND PARIS LA MÉTROPOLE DU GRAND PARIS 7 M d habitants en 2014 dont 1,6 millions de jeunes de moins de 20 ans LA NAISSANCE D UNE MÉTROPOLE MONDIALE UNE MÉTROPOLE ET DES TERRITOIRES UNE ARCHITECTURE À DEUX NIVEAUX

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

CCI Nord Isère Communauté de communes des Vallons de la Tour

CCI Nord Isère Communauté de communes des Vallons de la Tour CCI Nord Isère Communauté de communes des Vallons de la Tour Plan de déplacements inter-établissements des Vallons de la Tour Comité de pilotage 9 décembre 2013 Les objectifs et attentes du PDIE CONSEIL

Plus en détail

plu classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative modification n 7

plu classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative modification n 7 plu modification n 7 classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative NOTICE EXPLICATIVE Ouverture à l urbanisation d une partie de la zone 2AUe des Commandières (Classement en zone

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Alsace

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Alsace Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Alsace 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques géographiques

Plus en détail

Rénovation énergétique / Précarité énergétique

Rénovation énergétique / Précarité énergétique www.pacthd29.fr Rénovation énergétique / Commission Aménagement et Développement Durable du Pays de Brest Brest, le 19 Février 2014 1 2 Association loi 1901, reconnue «entreprise de l économie sociale

Plus en détail

PLUi HI PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC

PLUi HI PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC I PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC CAHIER N 1 / AVRIL 2015 LANCEMENT DE LA PROCÉDURE Le a pour objectif de définir un projet urbain

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL

COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du mercredi 10 Décembre 2014 Après avoir approuvé le compte rendu de la réunion du 12 novembre 2014, le conseil municipal a examiné les dossiers et pris

Plus en détail

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau Habiter ma ville Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau L habitation constitue une composante essentielle à la qualité de vie des citoyens et une préoccupation constante dans l ensemble

Plus en détail

Intervention de M. Jean-Luc COMBE, Préfet du Cantal, Inauguration du nouveau bureau de poste, commune de Ydes, le 30 janvier 2014

Intervention de M. Jean-Luc COMBE, Préfet du Cantal, Inauguration du nouveau bureau de poste, commune de Ydes, le 30 janvier 2014 1/13 Intervention de M. Jean-Luc COMBE, Préfet du Cantal, Inauguration du nouveau bureau de poste, commune de Ydes, le 30 janvier 2014 «Seul le prononcé fait foi» (sous réserve de leur présence effective)

Plus en détail

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES-

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- Union des Associations du CSP-Espoir Vingt ans d expérience auprès des familles gitanes, du voyage, semi-sédentaires ou

Plus en détail

La mutualisation. Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION

La mutualisation. Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION La mutualisation Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION Contexte Agglo Région : 3 249 815 Hab Département : 601 027 Hab Communauté d Agglomération de St-Brieuc :

Plus en détail

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Julien Roissé Chargé du SCoT du Pays du Mans Référent technique Grand Ouest de la Fédération Nationale des SCoT Séminaire SCoT Energie Bordeaux 04 novembre 2014

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier

POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier BREST 28 et 29 NOVEMBRE 2013 POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier Présentation de la SPLA SOREQA SPLA à vocation métropolitaine crée

Plus en détail

Convention de partenariat entre la zone de défense et de sécurité Ouest et le Mouvement des Entreprises de France de la région Bretagne

Convention de partenariat entre la zone de défense et de sécurité Ouest et le Mouvement des Entreprises de France de la région Bretagne Convention de partenariat entre la zone de défense et de sécurité Ouest et le Mouvement des Entreprises de France de la région Bretagne entre l Etat, Ministère de la défense représenté par Monsieur le

Plus en détail

LES PRINCIPES DE LA FORMATION

LES PRINCIPES DE LA FORMATION LES PRINCIPES DE LA FORMATION 1 SOMMAIRE I.L évolution de la législation p 3 II. La formation, un élément essentiel de la mise en œuvre des missions de service public p 3 III. La formation répond à de

Plus en détail

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE EXCEPTIONNELLE EPREUVE DE LA NOTE OPERATIONNELLE

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE EXCEPTIONNELLE EPREUVE DE LA NOTE OPERATIONNELLE PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE EXCEPTIONNELLE EPREUVE DE LA NOTE OPERATIONNELLE RAPPEL DU SUJET : Vous êtes secrétaire administratif de classe exceptionnelle,

Plus en détail

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Les entreprises du paysage de la CNATP ont 6 mois après la date d extension

Plus en détail

www.pacthd29.fr Bâtisseurs de solidarités pour l habitat en accompagnement des politiques de l habitat.

www.pacthd29.fr Bâtisseurs de solidarités pour l habitat en accompagnement des politiques de l habitat. www.pacthd29.fr Bâtisseurs de solidarités pour l habitat en accompagnement des politiques de l habitat. 1 Qui sommes nous? Association loi 1901, reconnue «entreprise de l économie sociale et solidaire»

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 POINT EMPLOI GIP Ivry-Vitry Actions Mission Locale, PLIE, Cellule Insertion Participations pour l année 2014 EXPOSE DES MOTIFS La Ville participe à des actions

Plus en détail

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse INSEE Aquitaine 33 rue de Saget 33 076 Bordeaux Cedex www.insee.fr Contact : Michèle CHARPENTIER Tél. : 05 57 95 03 89 Mail : michele.charpentier@insee.fr

Plus en détail

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015 La franche-comté, une région grande par ses talents Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015 PRÉFET DE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE,

Plus en détail

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 Révision du SCoT du Pays Segréen Réunion publique lundi 30 novembre 2015 Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 SOMMAIRE Point d étape / avancement du SCoT Présentation du projet

Plus en détail

2 - L ADIL : un outil au service du public et des acteurs locaux de l habitat p. 9

2 - L ADIL : un outil au service du public et des acteurs locaux de l habitat p. 9 PREAMBULE SOMMAIRE 1 LE RESEAU ANIL/ADIL ET SES OUTILS DE FONCTIONNEMENT p. 5 1-1 La présence du réseau p. 5 1-2 Les principaux outils du conseil p. 6 2 - L ADIL : un outil au service du public et des

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal

Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal 1/ 40 Phase 1 : Diagnostic territorial et Etat Initial de l Environnement Réunion publique Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal Plan d intervention 2/ 40 1.

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS

POUR DIFFUSION AUX AGENTS MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/SEC/BR/LL/FG/DEJ/SPEJ/N 12-15 Lila LALAM 01 43 93 89 65 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : CHARGE DE LA MUTUALISATION DES ACHATS

Plus en détail

Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs et des zones

Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs et des zones Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs

Plus en détail

Notre fonctionnement. Nos missions. dle Conseil d Administration. dune équipe de 328 collaborateurs, sous la responsabilité du Directeur Général

Notre fonctionnement. Nos missions. dle Conseil d Administration. dune équipe de 328 collaborateurs, sous la responsabilité du Directeur Général Notre fonctionnement Réhabilitation de la Résidence Anne de Bretagne - Sanitas dle Conseil d Administration de 23 membres dont 4 membres élus par les locataires pour un mandat de 4 ans. Il forme en son

Plus en détail

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Appel à candidature Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Contexte La mobilité géographique est l un des sujets centraux lorsque l on aborde la question

Plus en détail

Projet de territoire du Pays d Ancenis

Projet de territoire du Pays d Ancenis Communauté de Communes du Pays Projet de territoire du Pays KPMG Secteur public Réalisé avec le soutien financier de la Région des Pays de la Loire une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Imprimé

Plus en détail

Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes. Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord

Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes. Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord Introduction Favoriser la mobilité des Nordistes par

Plus en détail

Instance de concertation GT Emploi Formation Economie Mercredi 29 janvier 2014

Instance de concertation GT Emploi Formation Economie Mercredi 29 janvier 2014 Instance de concertation GT Emploi Formation Economie Mercredi 29 janvier 2014 1 SOMMAIRE : 1. EMPLOI 2. FORMATION 3. ATTRACTIVITE DES METIERS 4. INSERTION 2 Préambule : La démarche Compétences 2020* Cellule

Plus en détail

Ville de Saint-Étienne Quartiers du Crêt de Roc et de Tarentaize - Beaubrun

Ville de Saint-Étienne Quartiers du Crêt de Roc et de Tarentaize - Beaubrun Ville de Saint-Étienne Une approche globale du traitement de l habitat ancien dégradé Les enjeux de la rénovation des quartiers anciens dégradés Le constat L attractivité du centre-ville de l agglomération

Plus en détail

CLÉS. pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche

CLÉS. pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche E 7 CLÉS pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche 1 Défi nir «votre» localisation géographique idéale Choisir un emplacement adapté, c est tout d abord définir le barycentre de votre future

Plus en détail

APPEL A PROJETS ARRET CARDIAQUE ET PREMIERS SECOURS

APPEL A PROJETS ARRET CARDIAQUE ET PREMIERS SECOURS APPEL A PROJETS ARRET CARDIAQUE ET PREMIERS SECOURS Note d information La Fondation CNP Assurances lance un nouvel appel à projets dédié aux collectivités territoriales qui s engagent pour implanter des

Plus en détail

Une OPAH pour réhabiliter les logements privés anciens de l agglomération de Reims

Une OPAH pour réhabiliter les logements privés anciens de l agglomération de Reims Communiqué Lundi 7 décembre 2015 Une OPAH pour réhabiliter les logements privés anciens de l agglomération de Reims Communiqué COMMUNIQUE Pour la 1 re fois, une OPAH pour l ensemble des 16 communes de

Plus en détail

L Appart ECO. Qu est-ce que l Appart éco?

L Appart ECO. Qu est-ce que l Appart éco? L Appart ECO 80 m² de pédagogie pour faire des économies d énergie et mieux consommer! 1 Qu est-ce que l Appart éco? L Appart éco est un appartement de 80 m², aménagé et équipé, dans lequel toutes les

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR DU 02 AU 04 JUIN 2015 LYON EUREXPO FRANCE www.capurba.com AU CŒUR DES VILLES INTELLIGENTES & INNOVANTES Parce que la ville a laissé place à la Smart City, le salon CapUrba propose une réflexion globale

Plus en détail

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 CONTEXTE Les «pauses du renouvellement urbain», temps d'échange multipartenarial, se sont tenues tout au long de l année 2012.

Plus en détail

Les dispositifs régionaux mobilisables pour la mise en œuvre des Contrats de ville

Les dispositifs régionaux mobilisables pour la mise en œuvre des Contrats de ville Les dispositifs régionaux mobilisables pour la mise en œuvre des Contrats de ville Le soutien à l immobilier d entreprises Cycle «Habitat, cadre de vie et gestion urbaine» 24 novembre 2015 La Région et

Plus en détail

Les Co-mobiles. Manager ses déplacements. Arnaud GUIHARD, CCI de Maine et Loire

Les Co-mobiles. Manager ses déplacements. Arnaud GUIHARD, CCI de Maine et Loire Arnaud GUIHARD, CCI de Maine et Loire 1 Qu est-ce qu un PDE? Etat des lieux et enjeux Environnement 26% des émissions de GES en France sont dus aux transports Réduire de 20% les émissions de CO2 d ici

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat

Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat Mardi 16 octobre 2012 Dossier de Presse 1 SOMMAIRE Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés page 3 Un

Plus en détail

AVIS DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL

AVIS DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE BAGNEUX (Hauts-de-Seine) ------- Exécution de l'article 56 de la Loi du 05 avril 1884 AVIS DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Le Conseil Municipal légalement convoqué le : VENDREDI 4 DECEMBRE 2015

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 17 - Comité Local d Aide aux Projets Bisontins «CLAP» Aide Individuelle aux Loisirs par l Echange «A Tire d AILE» - Bilan 2014 et perspectives 2015

Plus en détail

ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER

ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER Smaf PROGRAMME FONCIER 13 2009-20 -2013 QUINQUENN UENNAL SOMMAIRE 1. L Etablissement 2. Documents de planification 3. Outils fonciers 4. Bilan du programme 2004-2008 5. Programmation

Plus en détail

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 La Madeleine Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal Sommaire I - Introduction - Le contexte : un ancien bâtiment

Plus en détail

Intitulé du poste : Ingénieur études marketing transports urbains

Intitulé du poste : Ingénieur études marketing transports urbains FICHE DE POSTE Intitulé du poste : Ingénieur études marketing transports urbains Direction Générale : DIRECTION GÉNÉRALE DES SERVICES URBAINS N 90581 Sous-direction/Service : Service des Transports Urbains

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

Convention de financement de prise en charge de personnel AFAF Département de la Vienne / SNCF RESEAU

Convention de financement de prise en charge de personnel AFAF Département de la Vienne / SNCF RESEAU Avenant n 1 à la Convention n 2014-C-DGAD-DEA-028 portant sur la prise en charge de personnel dans le cadre de la préparation et de la mise en œuvre des opérations préalables d aménagement foncier liées

Plus en détail

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir Dossier de presse Vendredi 23 novembre 2012 Contact presse : Cabinet de Sylvia PINEL Nadhéra BELETRECHE 01

Plus en détail

Nouveau départ pour la gare de Saint-Chamond

Nouveau départ pour la gare de Saint-Chamond Nouveau départ pour la gare de Saint-Chamond Depuis une dizaine d années, le pôle d échanges de Saint-Chamond connaît une fréquentation en hausse, avec en 2012, environ 3300 voyages par jour. C est la

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT 1 CONVENTION DE PARTENARIAT Entre : CONSTRUCTYS, OPCA de la construction, HAUTE NORMANDIE 18 rue Amiral Cécille 76100 ROUEN Représenté par Martine GOETHEYN, Présidente Et : L ASSOCIATION REGIONALE DES

Plus en détail

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société 2009 Charte de l ouverture à la société + engagements 3 3 «Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d accéder aux informations relatives à l environnement détenues

Plus en détail

REGION DES PAYS DE LA LOIRE. Fonds régional Santé publique. Règlement d intervention

REGION DES PAYS DE LA LOIRE. Fonds régional Santé publique. Règlement d intervention REGION DES PAYS DE LA LOIRE Fonds régional Santé publique Règlement d intervention 1 1- POLITIQUE RÉGIONALE DE SANTÉ ET FONDS RÉGIONAL SANTÉ PUBLIQUE La santé des Ligériens constitue l une des priorités

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

Colloque OSE 2013. Énergie, Citoyens et Ville Durable. Présentation par la CCI Nice Côte. sur le salon

Colloque OSE 2013. Énergie, Citoyens et Ville Durable. Présentation par la CCI Nice Côte. sur le salon Colloque OSE 2013 Énergie, Citoyens et Ville Durable Présentation par la CCI Nice Côte d Azur des entreprises présentes sur le salon La Chambre de Commerce et d Industrie (CCI) Nice Côte d Azur en quelques

Plus en détail

Convention de délégation de compétence de. gestion des aides à la pierre. en application. de la loi du 13 août 2004

Convention de délégation de compétence de. gestion des aides à la pierre. en application. de la loi du 13 août 2004 ANNEXE 2 Convention de délégation de compétence de gestion des aides à la pierre en application de la loi du 13 août 2004 Passée entre L ETAT et PERPIGNAN MEDITERRANEE Communauté d Agglomération 2006-2008

Plus en détail

De l Eau de Là CALA 2009. En partenariat avec la communauté Urbaine d Antalaha. Et en collaboration avec :

De l Eau de Là CALA 2009. En partenariat avec la communauté Urbaine d Antalaha. Et en collaboration avec : De l Eau de Là Madagascar 2009 Le Chantier Ecole d Ambodikakaze Projet présenté par CALA (Comité d'aide aux Lépreux d'antalaha) Côte de la vanille Madagascar janvier 2009 De l Eau de Là Chantier Ecole

Plus en détail

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016 PLAN D ACTIONS - / Annexe I Chacune des 16 priorités retenues par Cap devant! dans son projet associatif est assortie d une série d objectifs opérationnels. Chaque objectif opérationnel vise un résultat

Plus en détail

Chef du service qualité, relations aux usagers et contrôle de gestion au sein de la Direction de l Environnement et de l énergie

Chef du service qualité, relations aux usagers et contrôle de gestion au sein de la Direction de l Environnement et de l énergie Chef du service qualité, relations aux usagers et contrôle de gestion au sein de la Direction de l Environnement et de l énergie Communauté d agglomération du Pays Ajaccien 1. La collectivité La Communauté

Plus en détail

POLITIQUE DU LOGEMENT SOCIAL ET ABORDABLE. Convention d objectifs 2012-2014

POLITIQUE DU LOGEMENT SOCIAL ET ABORDABLE. Convention d objectifs 2012-2014 POLITIQUE DU LOGEMENT SOCIAL ET ABORDABLE Convention d objectifs 2012-2014 Entre, d une part La communauté urbaine de Nantes, Nantes Métropole, représentée par son président, Monsieur Gilles Retière, Dénommée

Plus en détail

1. Processus management et stratégie. Retour

1. Processus management et stratégie. Retour Retour Les principales fonctions du Siège social sont définies suivant un ensemble de processus dont la responsabilité est assurée par le Directeur Général de l Association. La mise en œuvre des activités

Plus en détail

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES I. Présentation de l action La Région Guadeloupe a créé en 2007 une Agence régionale de développement économique (ARDE) afin de se doter d un outil performant capable

Plus en détail

Pourquoi une commune nouvelle?

Pourquoi une commune nouvelle? Création d une commune nouvelle sur les territoires de Bellentre, La Côte d Aime, Macot La Plagne et Valezan La Plagne Tarentaise Pourquoi une commune nouvelle? Le travail mené en commun a permis d aboutir

Plus en détail

Institut Automobile du Mans

Institut Automobile du Mans Dossier de presse Institut Automobile du Mans Le 24 février 2005 Sommaire : P2. Communiqué de synthèse P3. L institut IAM un projet pour développer les formations et l innovation de la filière automobile

Plus en détail

La politique foncière au service du logement social. La politique foncière au service du logement social Intervention du 26 mai 2010

La politique foncière au service du logement social. La politique foncière au service du logement social Intervention du 26 mai 2010 La politique foncière au service du logement social Intervention du 26 mai 2010 23/04/2009 La communauté Urbaine de Lyon a voté en décembre 2006 son 2 ième Programme Local de l Habitat 2007 / 2012 Rappel

Plus en détail

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse M e r c r e d i 1 e r O c t o b r e 2 0 1 4 Dossier de presse Signature du Contrat Enfance Jeunesse Départemental par Solange BERLIER, Vice- Présidente du Conseil général, chargée de la petite enfance,

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 28 OCTOBRE 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail