Tout ne va pas tres bien,

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Tout ne va pas tres bien,"

Transcription

1 Nous vous ouvrons les portes sur le Système... Tout ne va pas tres bien, Enquête : Droit du travail Vente forcée Stress etc... Fait-il bon vivre ici? Madame la Marquise... Le BU$$$iness des seniors...

2 Je suis actif et indépendant Le vieillissement de la population ouvre un nouveau filon aux promoteurs qui proposent leurs propres solutions à l'immense défi du logement des papy-boomers. Parmi elles, les "résidences services seniors", censées séduire les investisseurs. Je loue un très bel appartement Je suis bien accueilli Je suis en sécurité Résidences DOMITYS Dossier de Presse Au royaume des seniors, le business marche bien... derrière les annonces markettées aux sourires aguicheurs, se cache bien une stratégie de vente forcenée de m2 auprès des investisseurs. Le système DOMITYS, un système dominant? Les élus des communes considèrent souvent à tort DOMITYS comme u n p r o m o t e u r i m m o b i l i e r. DOMITYS est intimement lié à une autre société moins connue du grand public : AEGIDE. Cette dernière a compris tout l'intérêt pour vendre ses programmes de logement de mettre en avant un service PLUS, auprès des investisseurs et des éventuels publics seniors. C est ainsi qu est née la société «DOMITYS» Si l on voulait simplifier, nous pourrions ainsi comparer ce mode d e f o n c t i o n n e m e n t à c e l u i désormais tant décrié «des bungalows dans les hôtels de plein air». Vous investissez certes, vous avez un revenu certes, mais vous n êtes plus maître chez vous. Les décisions collectives s imposent à vous : tarifs, locataires, charges de co-propriété, fonctionnement, renouvellement Vous ne maîtrisez plus votre bien immobilier. Vous n avez plus aucun droit de regard. Le BU$$$iness des seniors où il y fait, paraît-il, bon vivre mais pas forcément travailler Les responsables du groupe ÆGIDE ont parfaitement compris que pour vendre de la surface de shon aux investisseurs, il fallait offrir un service autre, différent. C est ainsi qu ils ont fondés en parallèle (mêmes dirigeants, même communication, mêmes sièges sociaux), les résidences services seniors DOMITYS, le premier promoteur immobilier à proposer aux particuliers de rémunérer l investisseur pendant toute la période de construction de ses nouvelles résidences. Force est de constater que le concept séduit. Car outre la gestion, il est un argument de taille. En signant le b a i l c o m m e rcial, D O M I T YS garantit par contrat le versement des loyers tous les mois pendant 11 ans, que votre bien soit occupé ou pas. Tous les professionnels de l immobilier le savent la pérennité d un investissement en Résidence Services Seniors dépend de la solidité financière de l exploitant. Il faut donc pour l exploitant avoir La BLITZ krieg de Domitys Avec 25 résidences à fin 2012, 35 à fin 2013 et 50 à fin 2014, DOMITYS est le leader des Résidences Services Seniors en France. Le groupe AEGIDE mène une guerre ECLAIR sur le territoire français construisant à tour de bras, comblant ainsi une soif d expansion suspecte (1) = à proximité de (2) = ouverture en 2013 Résidences DOMITYS ouvertes Résidence DOMITYS de Châteauroux : ouverte depuis nouveaux appartements en commercialisation un taux de remplissage maximal et quasi-permanent de ces diverses résidences, sauf à le mettre en difficulté financière. Pas difficile, dès lors de comprendre qu il y aura toujours un facteur de tension sur les locations et l exploitant, car il n est pas difficile de comprendre que le public d une résidence senior n est pas «par définition» là pour s installer dans la durée. Une envie hégémonique dans l Hexagone La première résidence a ouvert près de la Rochelle en Fin 2013, DOMITYS comptait 35 résidences en exploitation sur tout le territoire national soit près de 3200 résidents. Fin 2014, le chiffre des 50 résidences sera atteint et pour les exercices futurs une vingtaine de programmes annuels sont désormais annoncés. Résidences DOMITYS en commercialisation et/ou en construction Résidences DOMITYS en projet Le Tréport Cambrai Maubeuge Dieppe Tourlaville Saint-Quentin Montivilliers Courseulles/Mer Moulins Villeneuve Romainville lès-metz Maizières-lès-Metz Bayeux Cabourg le-roi Villiers sur-marne Vitry-le St-Brieuc Dinard St-James Vernouillet Strasbourg Corbeil-Essonnes François 1 Landerneau Alençon Rennes Vitré Chartres St-Dié-des-Vosges Douarnenez Laillé Laval 1 Le Mans Lanester 2 Orléans Auray Saint-Nazaire Auxerre Tours Romorantin Vierzon Fondettes Amboise Saint-Doulchard Saint-Gilles Parthenay Croix-de-Vie 2 Châteauroux Poitiers Les Sables-d'Olonne Puilboreau Montluçon La Rochelle 1 Limoges 1 Rumilly Vichy La Tremblade Lyon 2 Royan 2 Saintes 1 Albertville Clermont-Ferrand 1 Montrond-les-Bains Bordeaux Dax Orthez Pau Calais Wasquehal Perpignan Sète Béziers Bruxelles 1 Montpellier Orange Saint-Cyprien Cavaillon 2 Fréjus Vallauris Saint-Raphaël LE COIN COIN VITREEN 6 FÉVRIER

3 Alors à quoi ressemble ces fameuses résidences seniors? Conçues pour offrir une qualité de vie incomparable aux seniors au cœur ou à proximité des centresvilles. Des locations d appartements spacieux prolongés de terrasses ou d une loggia, de maisons de plain-pied avec jardin privatif Il est donc besoin de reconstruire la ville sur elle même pour satisfaire les objectifs. A Vitré, pour exemple, c est la friche industrielle FAO transformée en quartier de ville qui aura été choisie. (cf encadré). Remplir à tout prix? DOMITYS s'engage lorsque vous investissez à vous verser un loyer garanti en retour. Pour que cette offre alléchante puisse être tenue, il faut impérativement, remplir, remplir, remplir à n'importe quel prix... et tant pis si, de résidences seniors avec des résidents autonomes, on glisse doucement vers une réalité de maison de retraite non médicalisée, dans laquelle les personnels bien évidemment non qualifiés pratiquent dans le quotidien des tâches relevant d'une qualification médicale. Un médecin du Pays de Vitré s'exprimait en aparté ainsi «Les résidences pour seniors, aujourd hui deviennent des maisons de retraite, et les maisons de retraite deviennent des lieux d hospitalisation». A la lecture des faits et des profils des résidents, on ne peut guère que lui donner raison sur l inflexion de cette tendance. La moyenne d âge s élève rapidement aux alentours de ans et 25% de cette population dans leur niveau d autonomie relève des GIR 2 à 4 (de dépendant à faible). Dans le quotidien, cela s exprime par des pathologies telles qu Alzheimer, Parkinson et autres troubles psychiatriques (schizophrénie). GIR mode d emploi Il existe six degrés de dépendance, correspondant à six «groupes iso-ressources» (Gir) Le Gir 2 correspond à deux catégories de personnes âgées dépendantes : - les personnes confinées au lit ou au fauteuil, dont les fonctions mentales ne sont pas totalement altérées, et qui ont besoin d une prise en charge pour la plupart des activités de la vie courante ; - les personnes dont les fonctions mentales sont gravement altérées mais qui ont conservé leurs capacités de se déplacer. Le Gir 3 réunit les personnes qui ont conservé leur autonomie mentale mais qui ont besoin d être aidées tous les jours et plusieurs fois par jour pour accomplir les gestes de la vie courante (se lever, se coucher, s habiller, aller aux toilettes ). 6 FÉVRIER UN NOUVEL ART DE VIVRE AU CŒUR D UNE VILLE HISTORIQUE... «Dans un cadre agréable et sécurisé, la résidence services DOMITYS «la Marquise» vous accueille aux portes du centre historique de la ville, sur les bords arborés et fleuris du Jardin du Parc et de son étang paisible», nous vante la brochure Effectivement, nous sommes bien dans un lieu ou plutôt, sur un lieu chargé d histoire, celle chargée en plomb et en métaux lourds. L entreprise de machines agricoles FAO était basée sur le lieu de la résidence Domitys, avec toute la pollution inhérente à ce type d activités. Alors que tout le monde le savait lors de la vente, puisque le règlement de ce quartier précise même, qu il est interdit d y planter aucune variété d arbre fruitier. On apprend au détour d une délibération municipale, qu une partie des îlots sera dépolluée., L opérateur immobilier AEGIDE n a semble-t-il pas eu les mêmes réticences que l opérateur Espacil. Cette dernière avait prévu d y créer des logements (22 appartements en locatif social et 18 logements en Prêt social location-accession (PSLA) ). A peine entamés, les travaux ont été stoppés. En cause : la pollution des îlots. «Quand la zone d activités a été créée, tout le monde savait qu il y avait une certaine pollution, a reconnu Jean-Pierre Lebry, adjoint en charge de l urbanisme, lors du conseil municipal du 7 novembre Nous l avons constatée et avons arrêté le chantier pour procéder à des prélèvements.» Résultat : une partie des pollutions devra être déposée en décharge classée, ce qui fait grimper l ardoise. Le conseil municipal a voté de nouvelles conditions pour la cession : «normalement» la Ville «paiera» elle-même «la totalité du coût à Espacil», a indiqué la majorité. Ce à quoi Pierrick Morin (Viva) a répondu qu il lui semblait «anormal» que la Ville ne prenne pas en charge «directement» cette opération. «La question se pose aussi du dernier îlot disponible», «point le plus pollué de la Zac», (contigu à la Résidence la Marquise ) toujours selon Pierrick Morin. Il est vrai que si une véritable dépollution de chaque parcelle, avait été effectuée par les opérateurs, le coût du M2 constructible eut été beaucoup moins rentable pour les investisseurs. Quid désormais en connaissance de cause, de l annonce faîte par la direction de la mise en oeuvre d un jardin potager pour les résidents de «La Marquise»." Il fait décidément TROP bon vivre sur la Zac du Parc." Souvenons-nous GRUNY le lapin SUPER Ecolo, déjà à l époque, dénonçait cette pollution grunysite/gruny/gruny2.htm

4 Une rentabilité «coûte que coûte» Chez DOMITYS, les établissements fleurissent sur le territoire plus vite que les SUBWAY... la direction est confiée à des binômes sur chaque site répondant à deux 2 critères : hôtel/restauration pour l'un et EPAHD pour son suppléant de direction et vice et versa. Ceux-ci ont pour objectif de tendre vers le maximum de rentabilité Bien évidemment, la première ressource est le remplissage des cellules locatives jusqu à aller sur le Boncoin pour trouver des locataires. On peut d ailleurs se poser la réalité effective de retour de cette forme de communication tant la fracture numérique est avérée chez les publics seniors. L autre grande source de revenu est «les services». Ils sont pléthoriques et surtout très rémunérateurs. Il existe bien évidemment une formule «Bien-être», et aussi «Club», «Equilibre» «Confort» mais celles-ci ne sont pas toutes options. Vous pouvez choisir avec ou sans demi-pension, avec ou sans assistance, etc. Comme dans tout véhicule, la liste des options peut très vite faire augmenter la facture et la faire grimper allègrement vers des cimes ou il devient difficile de respirer financièrement. Et puis, il y a les «services» cachés. La nuit, il est toujours prévu une veille nocturne, pas forcément qualifiée d ailleurs à l écoute, à l ' i n t e r v e n t i o n. C e l l e - c i e s t d i s p o n i b l e, e t d o i t r é a g i r rapidement. Mais bien mal au portefeuille pour le résident qui voudrait simplement parler avec une voie amicale, le simple fait de décrocher et c est le compteur qui s affole : 85 euros l appel. A ce tarif, ce n est plus ce que l on appelle un service surtaxé, mais bien une TAXE à la désespérance humaine. Il en va de même pour le service COURSES / TAXI toujours facturé sur le temps passé, même dans les bouchons nombreux à V i t r é s u r certaines heures. C h a q u e minute est comptée, le c o m p t e u r t o u r n e pendant ce temps la Une anecdote est significative de l état d esprit général «La direction de Vitré était présente à TOURS au siège, en formation interne en même temps qu une résidente de La Marquise. Ils décidèrent de co-voiturer pour le retour. C est toujours plus agréable de voyager avec des personnes connues plutôt que seul. On aurait pu penser qu à défaut d offrir le voyage à sa résidente, pour le moins faire un partage équitable des frais, aurait été envisagé. Que Engagement de services : A C T I V I T E S D E COMMERCIALISATION ET DE GESTION DE PRESTATIONS D ' H E B E R G E M E N T E T D E SERVICES AU SEIN D UNE RESIDENCE AVEC SERVICES POUR SENIORS. DOMITYS a été certifié AFNOR pour 12 de ses résidences. Malgré tous les efforts et l attention portée au montage du dossier, la résidence «La Marquise» de Vitré n a pas été certifiée. Est-ce à dire qu il y a un problème particulier à Vitré norme afnor VitrE non Conforme nenni, ma bonne dame, la résidente s est vu facturer l intégralité des frais du voyage. C est tout bénéfice pour la rentabilité de l établissement. C est ainsi que les petites dérives se constatent dans le quotidien avec des ventes presque forcées. Quant bien même, les résidents sont supposés être somme toute, a u t o n o m e s d a n s l e u r fonctionnement, il est proposé des montres de télé-alarmes services bien évidemment facturées, mais qui est désormais for tement suggérées aux familles, sous le prétexte quelque peu fallacieux, que les activités et animations ne seraient pas accessibles aux nonporteurs de ces bracelets. Pendant ce temps-là la résidence hôtelière abandonne ses prérogatives et son coeur de métier. La vente de nuitées aux entreprises locales n est pas encouragée par la direction, en contradiction avec les objectifs fixées par les actionnaires du groupe. Mais les directions locales trouvent que c est beaucoup de contraintes et d exigences au vu de la maigre rémunération. Le résident à l année lui est beaucoup plus rentable. LE COIN COIN VITREEN 6 FÉVRIER

5 Quel en est le «réel prix»? Cette débauche d annonces de services a un coût, forcément, pour le résident en numéraire, mais surtout pour celui que l on ne voit pas, celui que l on ne voit plus : Le salarié. Que l on soit embauché ou stagiaire, vous êtes dans le système multi-tâches ou de façon moins caricaturale, corvéables à merci, et en tout cas, bien au delà des fiches de postes théoriques. Ainsi, il n est pas rare que vous vous retrouviez à sortir le «toutou» des résidentes, et nourrir celui des personnels de direction, mais de cela, il est encore possible de sourire. En revanche, l inspection du travail s amuserait moins, si elle savait que pour pouvoir «assurer ce fameux service à la personne» les serveurs par exemple embauchent une demiheure chaque jour avant la prise de poste officielle, non rémunérée bien sur, pour pouvoir livrer à temps l ensemble des résidents. Annoncé en théorie de 8 h à 10 heures dans le contrat de location, comme laps de temps limite de portage des petits déjeuners, mais afin de répondre à une demande pressante des résidents souhaitant un service dès la première heure, les serveurs prennent sur eux et vont au delà de leurs attributions normales de poste. Cet état d esprit volontariste est bien entendu, salué et encouragé par la direction. Service Maximum et salaire minimum. Il est possible aussi parfois de voir les services administratifs faire la «plonge». On serait à l armée qu il ne manquerait plus que les corvées de «chiottes» pour faire genre quoique Il en va de même avec le service de TAXI interne, facturé à 26,49 euros de l heure dans le cadre de l aide à la mobilité ou d accompagnement, mais avec des personnels non titulaire de l attestation de capacité professionnelle de transport routier La résidence DOMITYS?" Un HOTEL-RESTAURANT ou un EPAHD établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes?" les conventions collectives devraient être un indicateur sérieux de la QUALIFICATION de l établissement. Mais est-ce bien le cas?" Selon le dossier de presse DOMITYS, les résidents sont pour 25% composés de GIR 4 (Moyen/faible) ou GIR 3 & 2 Convention collective nationale des hôtels, cafés restaurants (HCR) du 30 avril 1997" une convention collective nationale cadre qui établit un ensemble de dispositions générales applicables à toutes les entreprises comprises dans son champ d'application." Elle concerne : - l e s h ô t e l s ave c restaurant ; - l e s h ô t e l s d e t o u r i s m e s a n s restaurant ; - l e s h ô t e l s d e préfecture ; - les restaurants de type traditionnel ; - les cafés tabacs ; - les débits de boissons ; - les traiteurs organisateurs de réception (1) - les discothèques et bowlings. (2)" Les dispositions de la convention collective sont applicables à tous les salariés de l'entreprise notamment au personnel d'exploitation, d'entretien, de maintenance, ainsi qu'au personnel administratif." de personnes avec des véhicules n excédant pas 9 places (en date du 1er juillet 2012), y compris le conducteur. A qui incombe la responsabilité en cas d accident? Il faut savoir que chez DOMITYS, l ensemble des salariés est sous la convention nationale collective des Hôtels / Restaurants, la plus ingrate, que l on soit en cuisine, à l accueil ou encore avec une qualification d AVS ( Auxiliaire de Vie Sociale ). Le diplôme d'état d'auxiliaire de vie sociale (DEAVS) forme des professionnels capables d'accompagner les personnes en difficulté de vie ou difficulté sociale (personnes âgées, malades ou handicapées) dans les activités de la vie quotidienne et sociale, pour compenser leur état de fragilité ou de dépendance, et les aider à Cependant, au vu du fonctionnement des unités DOMITYS, il est surprenant de voir des personnels au profil de gérant EPHAD, des auxiliaires de vie sociale, etc... sous statut Hôtel & restaurants. A la lecture des nombreuses actions à destination des résidents, les résidences DOMITYS ne sontelles pas plutôt des EPHAD" Convention collective nationale de l'hospitalisation privée du 18 avril 2002 " E h p a d s i g n i fi e «é t a b l i s s e m e n t d hébergement pour personnes âgées dépendantes». Comme leur nom l indique, les Ehpad sont habilités à recevoir des personnes âgées en perte d autonomie. Bien que tous les Ehpad puissent accueillir des personnes âgées dépendantes, certains d entre eux ne prennent pas en charge les personnes relevant des Gir 1 et 2, dont la perte d autonomie est très importante" L a c o n v e n t i o n collective EPHAD privée n est-elle pas plus adaptée qu une convention «Hôtel & restaurants» pour des personnels administratifs à qui il est demandé une aide aux changes et toilettes, la distribution de médicaments, l annonce de décès? A la lecture de ces écrits, ne peut-on pas de demander si la société DOMITYS n abuse pas d une convention collective inappropriée, qui leur permet de transgresser allègrement l employabilité pour une corvéabilité salariale à merci. r e t r o u v e r l e u r a u t o n o m i e. L'auxiliaire de vie favorise également le maintien de la personne à son domicile et évite son isolement. On peut se demander dès lors comment il est possible que des personnels sans qualification médicale, se retrouve avec une convention collective aussi peut en rapport avec l aide aux personnes âgées, des salariés administratifs qui se retrouvent alors, à faire des tâches telles que : aides aux c h a n g e s e t a u x t o i l e t t e s, distribution de médicaments, annonces de décès. Cette incompatibilité a été actée par la Médecine du travail. Il reste désormais aux services administratifs à se prononcer

6 Alors «qui doit faire quoi» chez DOMITYS? Qui est habilité à 1. prodiguer tel ou tel soin et dans quelle mesure, et surtout dans quel cadre législatif? Le Burn-out, une inquiétude planifiée? A force de tendre la corde, elle finit par se rompre La direction DOMITYS l a bien compris. Pour p o u v o i r c o n t i n u e r à t i r e r avantageusement profit d un personnel non préparé au stress, elle a décidé de confier à l organisme FORMASANTE des modules de formation interne «Comprendre la population senior pour mieux l accueillir». 3 sessions de 2 jours programmées en fonction des disponibilités du service, soit pas souvent au final, ou pour le moins nettement insuffisant, pour des personnels exposés. Il n est pas rare que la direction se défausse sur le petit personnel pour gérer, accompagner les familles dans le deuil et surtout le quotidien. Dans ces modules, il est un élément de programme particulièrement intéressant, destiné au salarié luimême : Comprendre et gérer ses propres émotions pour mieux accueillir. Chez DOMITYS, le stress lié au travail est ressenti par 51% des collaborateurs et 18% d entre eux estiment que la charge de travail est la principale cause de stress BURN-OUT ou Syndrome d épuisement professionnel Le syndrome d épuisement professionnel est une maladie caractérisée par un ensemble de signes, de symptômes et de modifications du comportement en milieu professionnel. Des modifications morphologiques, fonctionnelles ou biochimiques de l organisme du sujet atteint sont observées dans certains cas. Le diagnostic de cet état de fatigue classe cette maladie dans la catégorie des risques psychosociaux professionnels et comme étant consécutive à l exposition à un stress permanent et prolongé. Ce syndrome est nommé burn out syndromen chez les anglophones, d où l expression de burnout, et «mort par surcharge de travail» (Karōshi?) au Japon. A la lecture du programme de la formation, on y apprend qu avant et après chaque dialogue, il est b o n d a v o i r d e s a t t i t u d e s facilitantes comme par exemple «compter les moutons» comme si le personnel avait le temps La souffrance au travail, c est quoi? Actuellement on remarque que l évolution des conditions de travail est source de souffrance au sein de certaines entreprises. Les conditions précaires des contrats, le chômage, l augmentation des cadences, les «mises sous pression» concourent à l augmentation du stress chez les employés autant que chez les cadres. L e s e x i g e n c e s l i é e s à l a «bientraitance» normalement recherchée des résidents induises un stress augmenté des personnels. Une charge émotionnelle très forte, des horaires changeants qui pèse sur la vie sociale et familiale, un rythme de travail planifié tardivement, des arrêts maladies ou congés non-remplacés, une forte tension, absence de communication de la direction et c est le burn-out qui guette. En théorie, il est prévu un suivi psychologique des personnels, notamment en cas d événement «grave» (décès), mais le livret d intégration le précise clairement «la définition du besoin en formation s effectue avec le responsable hiérarchique et en accord avec le service des ressources humaines». Cela revient à dire qu en l absence de procédures d urgence et de débriefing aucunement prévu, le salarié se retrouve SEUL SEUL dans l adversité, SEUL face à luimême et son mal-être. L abandon de poste A mesure que le temps passe, certains craquent naturellement Le salarié fatigué ne devient plus rentable, car rendu non efficace par le stress. La direction locale de Vitré ne se cache pas alors pour encourager les départs sous forme d abandon de poste et à même semble-t-il ériger cette pratique comme variable d ajustement des effectifs. Il n y a pas de petites économies. Un salarié qui démissionne, c est autant d indemnités de moins à verser. Alerté, sur ces pratiques, un élu vitréen sensible à la souffrance au travail, qui se traduit dans le Pays de Vitré par 51 % de taux de suicide supplémentaire à la moyenne nationale, s est permis de solliciter des éléments d explication au service des Ressources humaines de Domitys à Tours. ( cf encart ci-après )

7 - 30 septembre de SECURITAS à DOMITYS Jean-François FAVENE Directeur des Ressources Humaines Domitys a une vision bien à elle de la gestion des ressources humaines. Confiée à un transfuge de la société SECURITAS cette dernière bien connue pour sa philanthropie auprès des salariés, la société DOMITYS, après avoir déjà été condamnée par le tribunal des Prud hommes (19 décembre 2012), semble appliquer à sa convenance la législation sur le travail. Interpellé sur un certain nombre de faits par mail «, le numéro UN des RH, Monsieur Jean François FAVENNE ne semble pas avoir oublié les méthode «gros bras» et après un second mail de relance répondait sans ambages au conseiller municipal vitréen, Pierrick MORIN De : Pierrick MORIN Envoyé : lundi 23 septembre :00 " À : Jean-François FAVENE Objet " : Demande de renseignements sur la politique d'accueil et d'embauche du groupe Domitys ENQUETE DE SATISFACTION DES COLLABORATEURS RESULTATS 2013 L enquête de satisfaction des collaborateurs AEGIDE DOMITYS a permis de mesurer votre satisfaction au sein du Groupe. Jean-Marie FOURNET Président Directeur Général Vous avez été nombreux à nous répondre et nous tenons à vous remercier de votre participation. Vous pourrez prendre connaissance des résultats de l enquête et des actions qui seront mises en place prochainement dans ce document. Des résultats satisfaisants sont ressortis de cette première enquête de satisfaction, charge à nous de pérenniser ce bon climat social. Frédéric WALTHER Directeur Général Nous avons également constaté quelques difficultés et interrogations pour lesquelles nous souhaitons vous répondre et agir. Pour ce faire, la Direction des Ressources Humaines (DRH) dédiée aux collaborateurs DOMITYS devient une DRH consacrée tant aux collaborateurs DOMITYS qu aux collaborateurs AEGIDE. Cela favorisera une harmonisation DIDIER Jaloux des processus RH et permettra la mise en place d actions communes pour les collaborateurs du Groupe. Directeur Général Nous restons à votre écoute et nous vous assurons de notre implication pour que chaque collaborateur s accomplisse dans son travail au sein d AEGIDE et DOMITYS. 1 / Compte-tenu des interpellations précédemment évoquées, par delà la théorie de la politique qualité du groupe Domitys et de «sa charte d engagement et de déontologie», je souhaiterai pouvoir disposer de votre éclairage sur les points suivants :" " " Recrutement et formation des agents en lien avec les profils de poste." " " Turn-over important des effectifs... phénomène de «burn-out» : Pourquoi une sensibilisation importante du management à ce phénomène?" " " Débriefing sur les après-décès... Les tâches pour les personnels administratifs et salariés (restauration) sont-elles en phase avec les missions d une résidence non-médicalisée?" " " Précarisation des effectifs, encouragement à l abandon de poste pour les ruptures, fiches de postes non-respectées, délai de prévenance dans les plannings..." - Présence syndicale dans l entreprise" " " " " " Pierrick MORIN" 19 DÉCEMBRE 2012 Parlez-nous salariés, on vous répondra résidents Le 7 oct à 17:26, Jean-François FAVENE a écrit : Monsieur, COUR DE CASSATION, CIVILE, CHAMBRE SOCIALE, 19 DÉCEMBRE 2012, , INÉDIT Attendu que l'employeur fait grief aux arrêts de le condamner au paiement de dommages-intérêts pour ruptures abusives, alors, selon le moyen Notre entreprise est soucieuse de veiller au bien-être de ses résidents et de ses collaborateurs. Nous vous précisons, à toutes fins utiles, que nos enquêtes de satisfaction qualité renseignées par nos clients font état de 97% de résidents satisfaits. / / Ces résultats satisfaisants ne sont pas le fait du «hasard», ils s'expliquent par les actions menées au quotidien, et notamment le fait d'investir dans la formation de nos collaborateurs (nous disposons d'une école de formation interne), par la proximité des managers auprès des équipes mais aussi par une politique qualité et une politique de prévention des risques dynamiques. Dès lors nous vous mettons en garde contre vos actions répétées de dénigrement et de diffamation, inacceptables et condamnables. Nous vous prions d agréer, Monsieur, l expression de nos salutations distinguées, Jean-François FAVENE Directeur des Ressources Humaines Pierrick MORIN Conseiller municipal et inter-communal de Vitré «Avoir connaissance d une situation critique sur le territoire et ne pas agir, serait une «faute» que de vouloir la nier ou la taire. Il est de la responsabilité de l élu de mettre les divers acteurs du monde du travail face à leurs responsabilités. Au cours de mes mandats, ce n est jamais quelque intimidation que ce soit qui m aura fait reculer sur un dossier. Les informations doivent être avérées. Dans ce cas précis elles sont mêmes soutenues par des écrits. La souffrance au travail se doit d être dénoncée» LE COIN COIN VITREEN 6 FÉVRIER

LE MOT DU PRÉSIDENT. Jean-Marie FOURNET. Frédéric WALTHER Directeur Général - Exploitation / Finances. Jean-Marie FOURNET Président Directeur Général

LE MOT DU PRÉSIDENT. Jean-Marie FOURNET. Frédéric WALTHER Directeur Général - Exploitation / Finances. Jean-Marie FOURNET Président Directeur Général R A P P O R T A N N U E L 2 0 1 1 S O M M A I R E 3 > Le Mot du Président 4 > Les chiffres clefs 6 > Le concept DOMITYS, la concurrence et le marché 8 > Croissance et solidité financière 10 > Les ressources

Plus en détail

Je loue un très bel appartement. Je suis bien accueilli. Je suis actif et indépendant. Je suis en sécurité. Résidences DOMITYS. Dossier.

Je loue un très bel appartement. Je suis bien accueilli. Je suis actif et indépendant. Je suis en sécurité. Résidences DOMITYS. Dossier. Je loue un très bel appartement Je suis bien accueilli Je suis actif et indépendant Je suis en sécurité Résidences DOMITYS Dossier de Presse 1 Le Promoteur ÆGIDE, le Gestionnaire DOMITYS Le Groupe ÆGIDE,

Plus en détail

Seniors Pierre. Édito. Sommaire. Bilan et p er sp ec tives. N 21-1er trimestre 2013. Implantations des résidences DOMITYS

Seniors Pierre. Édito. Sommaire. Bilan et p er sp ec tives. N 21-1er trimestre 2013. Implantations des résidences DOMITYS N 21-1er trimestre 2013 Seniors Pierre CRÉATEUR DES RÉSIDENCES DOMITYS L a c t u a l i t é i m m o b i l i è r e d e s R é s i d e n c e s D O M I T Y S Sommaire Édito Implantations des résidences DOMITYS

Plus en détail

Dossier de Presse. Je loue un très bel appartement. Je suis bien accueilli. Je suis actif et indépendant. Je suis en sécurité

Dossier de Presse. Je loue un très bel appartement. Je suis bien accueilli. Je suis actif et indépendant. Je suis en sécurité Je loue un très bel appartement Je suis bien accueilli DOMITYS SAS au capital de 500.000 - RCS Paris B 488 701 434 Illustration : Kréaction Photos Gilles Planol 0312 Je suis actif et indépendant 42 avenue

Plus en détail

RÉSIDENCES SERVICES SENIORS DOMITYS. Résidences DOMITYS, bien plus que des résidences... Presse. Dossier de

RÉSIDENCES SERVICES SENIORS DOMITYS. Résidences DOMITYS, bien plus que des résidences... Presse. Dossier de RÉSIDENCES SERVICES SENIORS DOMITYS Résidences DOMITYS, bien plus que des résidences... Dossier de Presse e S O M M A I R E 1 Le promoteur ÆGIDE, Le gestionnaire DOMITYS 2 L habitat Senior, un marché e

Plus en détail

Seniors Pierre. Édito. Sommaire. L actualité immobilière des Résidences DOMITYS. L investissement DOMITYS dans le contexte actuel

Seniors Pierre. Édito. Sommaire. L actualité immobilière des Résidences DOMITYS. L investissement DOMITYS dans le contexte actuel N 23 - Septembre 2013 Seniors Pierre Résidences Services Seniors L actualité immobilière des Résidences DOMITYS Sommaire Édito L investissement DOMITYS dans le contexte actuel par Jean-Marie FOURNET, Président

Plus en détail

Seniors Pierre. Édito. Sommaire. L actualité immobilière des Résidences DOMITYS. Châteauroux, le succès d une Résidence DOMITYS.

Seniors Pierre. Édito. Sommaire. L actualité immobilière des Résidences DOMITYS. Châteauroux, le succès d une Résidence DOMITYS. N 22 - Mai 2013 Seniors Pierre CRÉATEUR DES RÉSIDENCES DOMITYS L actualité immobilière des Résidences DOMITYS Sommaire Édito Châteauroux, le succès d une Résidence DOMITYS par Didier JALOUX, Directeur

Plus en détail

R A P P O R T ANNUEL 2013

R A P P O R T ANNUEL 2013 R A P P O R T ANNUEL 2013 L Investir LE ViVRE Investi Leader inve Investir LEADERVivre inv ViVRE InvestirLeader V Leader Vivre invest Investir LEADER Vivre ViVRE InvestirLead Leader Vivre inv Investir

Plus en détail

Le Groupe ÆGIDE, le concept DOMITYS

Le Groupe ÆGIDE, le concept DOMITYS Il fait bon vivre ici Le Groupe ÆGIDE, le concept DOMITYS ÆGIDE est le Groupe de promotion immobilière qui orchestre la construction des Résidences Services Seniors DOMITYS ainsi que leur commercialisation.

Plus en détail

DOMITYS exporte son modèle et renforce sa présence en France

DOMITYS exporte son modèle et renforce sa présence en France Résidences Services Seniors DOMITYS exporte son modèle et renforce sa présence en France Paris, le 11 avril 2014 Le groupe DOMITYS, leader des Résidences Services Seniors Nouvelle Génération, est le premier

Plus en détail

Engager une action de prévention des RPS

Engager une action de prévention des RPS Que sont les RPS (Risques Psycho Sociaux)? Les risques psycho sociaux sont souvent résumés par simplicité sous le terme de «stress», qui n est en fait qu une manifestation de ce risque en entreprise. Ils

Plus en détail

Comment choisir sa maison de retraite?

Comment choisir sa maison de retraite? Les Essentiels Les Essentiels de Cap Retraite n 5 Résidence du soleil Comment choisir sa maison de retraite? 6 FICHES PRATIQUES Les différents types d établissement Les coûts en maison de retraite Le dossier

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2011. La meilleure solution au logement des seniors N 1 DES RÉSIDENCES SERVICES SENIORS «NOUVELLE GÉNÉRATION» www.domitys.

DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2011. La meilleure solution au logement des seniors N 1 DES RÉSIDENCES SERVICES SENIORS «NOUVELLE GÉNÉRATION» www.domitys. DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2011 N 1 DES RÉSIDENCES SERVICES SENIORS «NOUVELLE GÉNÉRATION» La meilleure solution au logement des seniors LE GROUPE EN QUELQUES LIGNES DOMITYS est une société du Groupe AEGIDE.

Plus en détail

Les problèmes économiques liés aux logements adaptables des personnes âgées : Analyse de la réponse apportée par les Résidences Services Seniors

Les problèmes économiques liés aux logements adaptables des personnes âgées : Analyse de la réponse apportée par les Résidences Services Seniors Les problèmes économiques liés aux logements adaptables des personnes âgées : Analyse de la réponse apportée par les Résidences Services Seniors *Rapport Boulmier Octobre 2009 Colloque «Où vivre vieux

Plus en détail

Mieux comprendre la protection sociale

Mieux comprendre la protection sociale Mieux comprendre la protection sociale www.cnrs.fr Direction des ressources humaines Service du développement social Septembre 2010 1 - En préambule Premier volet : ma protection sociale en quelques lignes

Plus en détail

Fiche d évolution. Savoir. l Connaissance élémentaire en diététique. l Connaissance des types de régimes alimentaires.

Fiche d évolution. Savoir. l Connaissance élémentaire en diététique. l Connaissance des types de régimes alimentaires. Cuisinier/ière G1602 - Personnel de cuisine 1 Cuisinier/ère en Établissement d Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) Les activités principales Le cuisinier élabore et confectionne les repas

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL. maintien à domicile personnes âgées - handicapées. Aide à domicile

LIVRET D ACCUEIL. maintien à domicile personnes âgées - handicapées. Aide à domicile C E N T R E C O M M U N A L A C T I O N S O C I A L E LIVRET D ACCUEIL maintien à domicile personnes âgées - handicapées Aide à domicile Portage de repas Téléalarme 1 SOMMAIRE AVANT-PROPOS L aide à domicile

Plus en détail

Formations Sanitaires et Sociales. Petite enfance Gérontologie Aide à domicile

Formations Sanitaires et Sociales. Petite enfance Gérontologie Aide à domicile Formations Sanitaires et Sociales Petite enfance Gérontologie Aide à domicile SOMMAIRE Formations communes aux secteurs : petite enfance, gérontologie et aide à domicile Page 4 Formations relatives au

Plus en détail

DOCUMENT INDIVIDUEL D ACCOMPAGNEMENT EN ACCUEIL DE NUIT

DOCUMENT INDIVIDUEL D ACCOMPAGNEMENT EN ACCUEIL DE NUIT DOCUMENT INDIVIDUEL D ACCOMPAGNEMENT EN ACCUEIL DE NUIT Modifié par le Conseil de la Vie Sociale le 5 juin 2014 RESIDENCE LES MENHIRS 1 rue Chateaubriand 35360 MEDREAC Tél. : 02.99.61.77.61 Fax : 02.99.61.77.67

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Prévention du syndrome d épuisement professionnel (ou syndrome de burn-out) Dr Agnès Martineau-Arbes Colloque du 26/09/2012

Prévention du syndrome d épuisement professionnel (ou syndrome de burn-out) Dr Agnès Martineau-Arbes Colloque du 26/09/2012 Prévention du syndrome d épuisement professionnel (ou syndrome de burn-out) Dr Agnès Martineau-Arbes Colloque du 26/09/2012 Syndrome d Epuisement Professionnel et Risques Psycho-Sociaux Le syndrome d épuisement

Plus en détail

MISSION ET FONCTIONNEMENT DU CHSCT

MISSION ET FONCTIONNEMENT DU CHSCT MISSION ET FONCTIONNEMENT DU CHSCT Le CHSCT (comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail) est une instance souvent mal connue des salariés et qui ne peut fonctionner convenablement sans

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR. Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes Le Montel 3 Rue du Parc 63450 Saint-Amant-Tallende

CONTRAT DE SEJOUR. Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes Le Montel 3 Rue du Parc 63450 Saint-Amant-Tallende CONTRAT DE SEJOUR N du Doc : Adm/FE/11 Version n 4 Date : 22.01.2015 Pages : 7 Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes Le Montel 3 Rue du Parc 63450 Saint-Amant-Tallende Le contrat

Plus en détail

Référentiels interministériels de formation

Référentiels interministériels de formation Livret 4 MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Référentiels interministériels de formation OUTILS DE LA GRH p. 2 Référentiels interministériels de formation

Plus en détail

Identification de la société

Identification de la société Identification de la société Raison sociale de l entreprise : SO Lifes Siège social : 23 Avenue Saint Lazare, Bât D, Résidence Parc des Roses, 34000 MONTPELLIER Zone de couverture : Montpellier et ses

Plus en détail

Venez visiter et vous renseigner

Venez visiter et vous renseigner THEOPOLIS 41 - Association loi 1901 à but non lucratif Organisme Agréé Services à la Personne (SAP) Résidence IRIS 9 rue du gris d Aunis - 41100 NAVEIL Tél/Fax : 02.54.23.98.97 N Siret : 804 420 321 000

Plus en détail

-- Que faire face au risque dépendance?

-- Que faire face au risque dépendance? Conférence du 16 juin 2008 pour l APAI -- Que faire face au risque dépendance? Les coordonnées des intervenants : Nicole MISPELAERE Conseiller financier mispeln@agf.fr Portable perso 06 82 81 06 11 Michel

Plus en détail

DOMITYS présent au. Tout savoir... De nouvelles résidences DOMITYS. Témoignages de résidents DOMITYS. sur les résidences et le Groupe ÆGIDE-DOMITYS

DOMITYS présent au. Tout savoir... De nouvelles résidences DOMITYS. Témoignages de résidents DOMITYS. sur les résidences et le Groupe ÆGIDE-DOMITYS Hors-Série Salon Seniors Le MAGAZINE des Résidences DOMITYS Tout savoir... sur les résidences et le Groupe ÆGIDE-DOMITYS Témoignages de résidents DOMITYS Page 18 De nouvelles résidences DOMITYS La carte

Plus en détail

Maison d Accueil Rurale pour Personnes Agées Établissement géré par le Centre Communal d Action Sociale de MERLEVENEZ

Maison d Accueil Rurale pour Personnes Agées Établissement géré par le Centre Communal d Action Sociale de MERLEVENEZ - 1 - Maison d Accueil Rurale pour Personnes Agées Établissement géré par le Centre Communal d Action Sociale de MERLEVENEZ RESIDENCE LE VERGER Rue de la Mairie 56700 MERLEVENEZ Le présent contrat est

Plus en détail

INFORMATIONS MAISONS DE RETRAITE

INFORMATIONS MAISONS DE RETRAITE INFORMATIONS MAISONS DE RETRAITE 1. LES TYPES D'ETABLISSEMENTS Le Conseil général assure également le financement de l hébergement en EHPAD agréés (maisons de retraite et unités de soins de longue durée)

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

Comment financer sa maison de retraite?

Comment financer sa maison de retraite? Les Essentiels Les Essentiels de Cap Retraite n 2 Comment financer sa maison de retraite? 6 FICHES PRATIQUES L accueil des personnes âgées Les tarifs en maison de retraite L APA en établissement L Aide

Plus en détail

Editorial Elus de CE, délégués du personnel, membres

Editorial Elus de CE, délégués du personnel, membres Sommaire Le droit à formation 1 - Droit à la formation 2 des représentants du personnel Des élus titulaires du CE................................ 2 Des membres du CHSCT............................... 2

Plus en détail

RESIDENCE SERVICES IRIS

RESIDENCE SERVICES IRIS RESIDENCE SERVICES IRIS A 5 minutes de Vendôme Et 40 minutes de PARIS Nous vous proposons une alternative supplémentaire entre le maintien à domicile diffus et la vie en établissement. r Un cadre de vie

Plus en détail

CONDITIONS DE RESIDENCE

CONDITIONS DE RESIDENCE CONDITIONS DE RESIDENCE Les dispositions ci-après ont été prises à l intention des Résidents, des familles ou des répondants. En fixant ces conditions, notre souci est de décharger nos pensionnaires de

Plus en détail

Compte rendu de la journée d'information du 5 avril 2013

Compte rendu de la journée d'information du 5 avril 2013 Compte rendu de la journée d'information du 5 avril 2013 Vous vivez à domicile mais vous souhaitez être aidé dans votre quotidien. Bien vivre dans son logement : Le maintien à domicile peut être facilité

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles

Plus en détail

CAP SUR LA CHARENTE-MARITIME!

CAP SUR LA CHARENTE-MARITIME! 1 n 25 AVRIL 2014 l L actualité immobilière des résidences DOMITYS www.domitys.fr «LES VIGNES POURPRES» À PUILBOREAU (17) CAP SUR LA CHARENTE-MARITIME! RENCONTRE AVEC Audrey Marguinaud, Directrice de la

Plus en détail

Le risque TMS chez les intervenants à domicile

Le risque TMS chez les intervenants à domicile Le risque TMS chez les intervenants à domicile Quelques chiffres accident est dû aux manutentions manuelles Quelques chiffres + de 85% des maladies professionnelles sont des T.M.S. 5 tableaux de maladies

Plus en détail

ACTIV EXPERTISE. La licence de marque selon le réseau Activ expertise. Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir

ACTIV EXPERTISE. La licence de marque selon le réseau Activ expertise. Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir contacté Activ Expertise Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir Vous allez comprendre à la lecture des pages suivantes pourquoi le métier formidable de diagnostiqueur immobilier

Plus en détail

RISQUES PSYCHOSOCIAUX ET STRESS AU TRAVAIL CORA FRANCE LE STRESS AU TRAVAIL FAIT PARTIE DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

RISQUES PSYCHOSOCIAUX ET STRESS AU TRAVAIL CORA FRANCE LE STRESS AU TRAVAIL FAIT PARTIE DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX RISQUES PSYCHOSOCIAUX ET STRESS AU TRAVAIL CORA FRANCE DEMOTIVATION, FATIGUES DES EQUIPES, TURN-OVER IMPORTANT, TAUX D ABSENTEISME EN CONSTANTE AUGMENTATION LE STRESS AU TRAVAIL FAIT PARTIE DES RISQUES

Plus en détail

Les attributions des délégués du personnel

Les attributions des délégués du personnel Les attributions des délégués du personnel Le délégué du personnel a pour rôle de faciliter les relations entre l employeur et l ensemble du personnel. Sa mission principale est de présenter à l employeur

Plus en détail

UN ATOUT POUR L ENTREPRISE

UN ATOUT POUR L ENTREPRISE 1 LE HANDICAP, UN ATOUT POUR L ENTREPRISE DÉMYSTIFIER LE HANDICAP ET FAVORISER LE MAINTIEN DANS L EMPLOI CONNAITRE LA PROCÉDURE DE RECONNAISSANCE ADMINISTRATIVE DU HANDICAP MIEUX CONNAÎTRE LE HANDICAP

Plus en détail

Logements Entraide Générations

Logements Entraide Générations Logements Entraide Générations Présentation Logements Entraide Générations développe une idée simple : loger des jeunes entre 18 et 30 ans, à la recherche d un logement chez un sénior disposant d une chambre

Plus en détail

Préserver son autonomie : comprendre, anticiper et choisir

Préserver son autonomie : comprendre, anticiper et choisir L évaluation de l autonomie Lors du dépôt du dossier d admission en établissement, une évaluation actualisée du degré de dépendance est demandée aux futurs résidents. Ce degré de dépendance est évalué

Plus en détail

AIDES ET PRISES EN CHARGE

AIDES ET PRISES EN CHARGE AIDES ET PRISES EN CHARGE 1. Réduction d impôts Afin de favoriser le maintien à domicile des personnes âgées en perte d autonomie, le gouvernement a mis en place un dispositif permettant aux populations

Plus en détail

Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes de Saint Pierre Sur Dives "La Mesnie"

Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes de Saint Pierre Sur Dives La Mesnie Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes de Saint Pierre Sur Dives "La Mesnie" PROJET DE VIE ASSOCIATIF ALAPA 2014-2019 Projet approuvé en Conseil de Vie Sociale le Projet approuvé

Plus en détail

Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre.

Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre. Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre. 1 Qu est-ce qu un aidant familial Une personne qui vient en aide, à titre non professionnel

Plus en détail

Cahier des charges pour l animation de formations pour EVOLIA93

Cahier des charges pour l animation de formations pour EVOLIA93 Cahier des charges pour l animation de formations pour EVOLIA93 Contexte Evolia93, plateforme des services à la personne en Seine-Saint-Denis a pour mission la structuration et la professionnalisation

Plus en détail

Association Autonomie Aquitaine

Association Autonomie Aquitaine M1 : le contexte législatif et réglementaire de la démarche qualité en secteur médico- social: o La Loi du 2 janvier 2002 : o ses fondements o La démarche de projet o Le règlement de fonctionnement o Le

Plus en détail

ADMINISTRATION DE BIEN-ÊTRE!

ADMINISTRATION DE BIEN-ÊTRE! ADMINISTRATION DE BIEN-ÊTRE! Depuis près de 20 ans, l ensemble des métiers de Pure Gestion assure la gestion et le bon suivi de vos biens immobiliers. L implication, la maîtrise des enjeux liés aux investissements

Plus en détail

Accueil familial. des personnes âgées ou handicapées. www.calvados.fr. Direction générale adjointe de la solidarité Direction de l autonomie

Accueil familial. des personnes âgées ou handicapées. www.calvados.fr. Direction générale adjointe de la solidarité Direction de l autonomie Accueil familial des personnes âgées ou handicapées www.calvados.fr Direction générale adjointe de la solidarité Direction de l autonomie 4 Qu est-ce que l accueil familial? 5 Vous souhaitez être hébergé

Plus en détail

Allocation Personnalisée d'autonomie (APA) Mode d'emploi

Allocation Personnalisée d'autonomie (APA) Mode d'emploi CONSEIL GÉNÉRAL DE LA MOSELLE - 01/14 - Photos : Florent DONCOURT CONSEIL GÉNÉRAL DE LA MOSELLE Hôtel du Département BP 11096-57036 METZ CEDEX 1 Direction de la Solidarité Direction de la Politique de

Plus en détail

Envisager la vie en résidence: quand réflexions et émotions orientent notre choix

Envisager la vie en résidence: quand réflexions et émotions orientent notre choix Envisager la vie en résidence: quand réflexions et émotions orientent notre choix Contenu 03 04 06 08 13 Introduction: Est-ce le moment? Un contexte propice à la discussion Une amorce positive à la discussion

Plus en détail

+10 000 ÉTABLISSEMENTS visités et évalués pour vous par nos experts. Maison de Retraite Sélection

+10 000 ÉTABLISSEMENTS visités et évalués pour vous par nos experts. Maison de Retraite Sélection Maison de Retraite Sélection QUE CHOISIR? Maison de Retraite / Résidence Services / Maintien à domicile +10 000 ÉTABLISSEMENTS visités et évalués pour vous par nos experts EDITO Partir en Maison de Retraite

Plus en détail

côté Sud-Est! L offensive lancée n 26 septembre 2014 l L actualité immobilière des résidences DOMITYS

côté Sud-Est! L offensive lancée n 26 septembre 2014 l L actualité immobilière des résidences DOMITYS n 26 septembre 2014 1 n 26 septembre 2014 l L actualité immobilière des résidences DOMITYS www.domitys.fr L offensive lancée côté Sud-Est! > Dans ce numéro Rencontre avec Cindy Kohler, Directrice de la

Plus en détail

EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil.

EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil. EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil.fr REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU SERVICE DE SOINS INFIRMIERS

Plus en détail

PRINCIPES DE BASE EN GESTION DES RH

PRINCIPES DE BASE EN GESTION DES RH PRINCIPES DE BASE EN GESTION DES RH Acquérir les bases en droit du travail Connaître le champ d action de la fonction RH Savoir trouver les informations et textes nécessaires à la fonction La politique

Plus en détail

Stratégie de gestion du stress :

Stratégie de gestion du stress : Le stress est une fonction normale de l être humain qui fait face à un danger. C est une réaction d alerte contre une menace psychologique. Une perturbation des habitudes, de l équilibre force l individu

Plus en détail

RESOLUTION Avis du CEE - Séance du 10/12/2008 «Projet d évolution de l organisation de la Branche Energie Services»

RESOLUTION Avis du CEE - Séance du 10/12/2008 «Projet d évolution de l organisation de la Branche Energie Services» RESOLUTION Avis du CEE - Séance du 10/12/2008 «Projet d évolution de l organisation de la Branche Energie Services» Le Comité d Entreprise Européen, réuni en séance extraordinaire le 10 décembre 2008,

Plus en détail

R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E

R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E SOC. PRUD'HOMMES JL COUR DE CASSATION Audience publique du 20 octobre 2010 Cassation partielle sans renvoi Mme MAZARS, conseiller doyen faisant fonction de président Pourvoi n Y 08-70.433 Arrêt n 2025

Plus en détail

Résidences seniors : une alternative à développer

Résidences seniors : une alternative à développer Résidences seniors : une alternative à développer IStock - YvanDube Source de croissance de d opportunités, le vieillissement de la population française constitue cependant un défi pour notre pays. Afin

Plus en détail

La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain

La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain Présentation des résultats de l enquête auprès des salariés Sommaire A- La démarche 1. Méthodologie de l

Plus en détail

18-20 rue du Recteur Moisy - 17140 Lagord Tél. 05 46 43 61 30 Fax. 05 46 43 61 31 www.la-rose-alienor.com contact@la-rose-alienor.

18-20 rue du Recteur Moisy - 17140 Lagord Tél. 05 46 43 61 30 Fax. 05 46 43 61 31 www.la-rose-alienor.com contact@la-rose-alienor. 18-20 rue du Recteur Moisy - 17140 Lagord Tél. 05 46 43 61 30 Fax. 05 46 43 61 31 www.la-rose-alienor.com contact@la-rose-alienor.com BIENVENUE DANS VOTRE MAISON Créée en 1998, La Rose d Aliénor est une

Plus en détail

Cabinet MaiConseils.fr conseil en optimisation fiscale et stratégie

Cabinet MaiConseils.fr conseil en optimisation fiscale et stratégie DOSSIER DE PRESENTATION Personne à contacter : Cédric Mai Portable : 06 62 06 51 77 Téléphone : 09 51 70 89 66 Télécopie : 02 40 20 89 52 Messagerie : cmai@maiconseils.fr 1 Objet : Présentation d offre

Plus en détail

Book Commercial // Bordeaux

Book Commercial // Bordeaux Book Commercial // Bordeaux Résidence Services Seniors Domitys Infos pratiques Nom de la résidence : Le Millésime Adresse : Rue Ouagadougou, ZAC des bassins à Flots, 33 000 Bordeaux Nombre de lots : 143

Plus en détail

FormationS et conseils

FormationS et conseils FormationS et conseils Comité D entreprise Délégués du personnel C.H.S.C.T. Organisme de formation agréé n 93 13 10 35 613 Siret n 437 593 528 00031 Code NAF n 8559A Présentation 01 Pourquoi? - Les élus

Plus en détail

Le travail de nuit est régi par les articles L3122-29 et suivants du Code du travail. Il s accompagne de contreparties et de garanties des salariés.

Le travail de nuit est régi par les articles L3122-29 et suivants du Code du travail. Il s accompagne de contreparties et de garanties des salariés. TRAVAIL DE NUIT 07/05/2015 Le travail de nuit est régi par les articles L3122-29 et suivants du Code du travail. Il s accompagne de contreparties et de garanties des salariés. Le travail de nuit est autorisé

Plus en détail

Diplôme d Etat d auxiliaire de vie sociale

Diplôme d Etat d auxiliaire de vie sociale Diplôme d Etat d auxiliaire de vie sociale Demande de Validation des Acquis de l'expérience Livret 2 : livret de présentation des acquis de l'expérience Nom Nom marital ou d usage (le cas échéant) Prénom

Plus en détail

Sécurité Incendie (SSIAP1, 2 et 3, CQP-APS ) Secourisme (SST, PSC1 )

Sécurité Incendie (SSIAP1, 2 et 3, CQP-APS ) Secourisme (SST, PSC1 ) FORMATION SECURITE Sécurité Incendie (SSIAP1, 2 et 3, CQP-APS ) Secourisme (SST, PSC1 ) Les métiers de la sécurité, la sécurité d un métier Madame, Monsieur, Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-joint

Plus en détail

Les Métiers. de l Aide et des Soins à Domicile

Les Métiers. de l Aide et des Soins à Domicile Les Métiers de l Aide et des Soins à Domicile Le secteur du domicile vit de multiples changements et doit faire face à une évolution importante. Les besoins de la population française augmentent en terme

Plus en détail

Accord sur le télétravail au sein de l UES CANAL+

Accord sur le télétravail au sein de l UES CANAL+ Accord sur le télétravail au sein de l UES CANAL+ Préambule Le présent accord s inscrit dans la lignée des différents engagements déjà pris par la Direction en matière de responsabilité sociale de l entreprise

Plus en détail

prévention et gestion des risques psychosociaux à la réunion Gestion de crise Stress et souffrance au travail Formation Accompagnement des changements

prévention et gestion des risques psychosociaux à la réunion Gestion de crise Stress et souffrance au travail Formation Accompagnement des changements prévention et gestion des risques psychosociaux à la réunion Gestion de crise Stress et souffrance au travail Formation Accompagnement des changements Diagnostic des risques psychosociaux SOMMAIRE Édito...

Plus en détail

Grégoire BRAVAIS. Avocat à la Cour

Grégoire BRAVAIS. Avocat à la Cour ACTUALITE LEGISLATIVE ET JURISPRUDENTIELLE DU MOIS DE MARS 2010 I/ ACTUALITE LEGISLATIVE I-A/ EMPLOI DES SENIORS Circulaire interministérielle du 14 décembre 2009. Le législateur a imposé aux entreprises

Plus en détail

Délibération n 2010-259 du 29 novembre 2010. État de santé Handicap Emploi Emploi secteur privé Observations

Délibération n 2010-259 du 29 novembre 2010. État de santé Handicap Emploi Emploi secteur privé Observations Délibération n 2010-259 du 29 novembre 2010 État de santé Handicap Emploi Emploi secteur privé Observations Délibération relative à des faits de harcèlement, une discrimination salariale et un licenciement

Plus en détail

I. - LES FAITS NÉCESSITANT LA MISE EN ŒUVRE DE LA PROCÉDURE SPÉCIFIQUE D URGENCE A.

I. - LES FAITS NÉCESSITANT LA MISE EN ŒUVRE DE LA PROCÉDURE SPÉCIFIQUE D URGENCE A. MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DU TRAVAIL ET DE LA SOLIDARITÉ Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Sous-direction des formations en alternance et de l insertion des jeunes

Plus en détail

Livret d accueil L ACCUEIL DE JOUR DE LA RÉSIDENCE PEN ALLE VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE

Livret d accueil L ACCUEIL DE JOUR DE LA RÉSIDENCE PEN ALLE VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE Résidence de Pen Allé Rue de Général Penfentenyo 29750 LOCTUDY Tel : 02.98.87.92.10 Fax :02 98 87 89 85 penalle@fondation-masse-trevidy.com Livret d accueil L ACCUEIL DE JOUR DE LA RÉSIDENCE PEN ALLE VOUS

Plus en détail

Depuis 2007, la Renaissance Immobilière Châlonnaise est certifiée Qualibail pour la qualité du service rendu à ses locataires.

Depuis 2007, la Renaissance Immobilière Châlonnaise est certifiée Qualibail pour la qualité du service rendu à ses locataires. Depuis 2007, la Renaissance Immobilière Châlonnaise est certifiée Qualibail pour la qualité du service rendu à ses locataires. La RIC s engage sur 13 items (voir page 8) qui prennent en compte le quotidien

Plus en détail

Convention de mise à disposition d un apprenti d un Etat membre de l Union européenne auprès d une entreprise/d un organisme d accueil en France.

Convention de mise à disposition d un apprenti d un Etat membre de l Union européenne auprès d une entreprise/d un organisme d accueil en France. Convention de mise à disposition d un apprenti d un Etat membre de l Union européenne auprès d une entreprise/d un organisme d accueil en France. Préambule La présente convention est conclue en application

Plus en détail

Votre livret d accueil

Votre livret d accueil Informations pratiques Vous pouvez nous contacter : par courrier : Avantages Services 172 avenue Georges Clémenceau 40100 DAX par téléphone : 05 58 90 25 17 06 43 94 93 95 URGENCE par mail : avantages.services@wanadoo.fr

Plus en détail

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées Home Economics présentation de la politique du Conseil Général du Bas-Rhin en faveur des personnes âgées 18 octobre 2013 Mieux répondre aux

Plus en détail

DOM Info. DOMITYS, un art de vivre unique en France. Bien vivre Bien vieillir avec DOMITYS : changer de vie

DOM Info. DOMITYS, un art de vivre unique en France. Bien vivre Bien vieillir avec DOMITYS : changer de vie DOM Info Hors-Série Salon des Seniors 2013 Le MAGAZINE des Résidences DOMITYS Bien vivre Bien vieillir avec DOMITYS : Le parcours «Vieillir Heureux» avec Marie de Hennezel L exposition des Années 50 Un

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE (5 pages) (Liant l établissement de formation, l'entreprise et le stagiaire. A remplir en 3 exemplaires)

CONVENTION DE STAGE (5 pages) (Liant l établissement de formation, l'entreprise et le stagiaire. A remplir en 3 exemplaires) CONVENTION DE STAGE (5 pages) (Liant l établissement de formation, l'entreprise et le stagiaire. A remplir en 3 exemplaires) La présente convention est conclue entre D une part, L Etablissement d enseignement

Plus en détail

Ville d Albertville C C A S. Centre communal d action sociale Services aux personnes âgées et aux personnes handicapées. www.albertville.

Ville d Albertville C C A S. Centre communal d action sociale Services aux personnes âgées et aux personnes handicapées. www.albertville. Ville d Albertville Centre communal d action sociale Services aux personnes âgées et aux personnes handicapées www.albertville.fr Sommaire Logement-foyer : la résidence des 4 Vallées p. 4 Service maintien

Plus en détail

DISPOSITIONS STATUTAIRES

DISPOSITIONS STATUTAIRES REGLEMENT MUNICIPAL APPLICABLE AUX AGENTS TERRITORIAUX SPÉCIALISÉS DES ÉCOLES MATERNELLES PRÉAMBULE Le présent règlement a pour but de rassembler les dispositions applicables aux Agents Territoriaux Spécialisés

Plus en détail

Livret d accueil. Notice - modèle type de livret d accueil Conseils pour assurer une intégration réussie. Livret d accueil.

Livret d accueil. Notice - modèle type de livret d accueil Conseils pour assurer une intégration réussie. Livret d accueil. 1 Notice - modèle type de livret d accueil Conseils pour assurer une intégration réussie Janvier 2014 2 NOTICE L intégration d un jeune embauché dans une entreprise et au sein d une équipe de travail est

Plus en détail

LE LIVRET D ACCUEIL DE JOUR. Résidence VAUBAN 25, rue Jean Jaurès 59530 LE QUESNOY Tel : 03.27.09.22.00 - Fax : 03.27.09.22.31

LE LIVRET D ACCUEIL DE JOUR. Résidence VAUBAN 25, rue Jean Jaurès 59530 LE QUESNOY Tel : 03.27.09.22.00 - Fax : 03.27.09.22.31 LE LIVRET D ACCUEIL DE JOUR Résidence VAUBAN 25, rue Jean Jaurès 59530 LE QUESNOY Tel : 03.27.09.22.00 - Fax : 03.27.09.22.31 Livret d Accueil de Jour Résidence VAUBAN 1 SOMMAIRE ORGANISATION DE L ACCUEIL

Plus en détail

Préface Page 3. La maladie en quelques mots Page 4 à 5. 1 - Doutes et interrogations Page 6 à 7. 2 - Le diagnostic. Page 8

Préface Page 3. La maladie en quelques mots Page 4 à 5. 1 - Doutes et interrogations Page 6 à 7. 2 - Le diagnostic. Page 8 SOMMAIRE Préface Page 3 La maladie en quelques mots Page 4 à 5 1 - Doutes et interrogations Page 6 à 7 2 - Le diagnostic. Page 8 3 - Les aides Page 9 à 11 3.1 - Le soutien à domicile (ménage, courses,

Plus en détail

CPF COMPTE PERSONNEL DE FORMATION. Salarié

CPF COMPTE PERSONNEL DE FORMATION. Salarié CPF COMPTE PERSONNEL DE FORMATION Salarié Prendre en main votre évolution professionnelle : un défi désormais simple à relever! SOMMAIRE Le compte personnel de formation : de quoi s agit-il?... 01 A quoi

Plus en détail

Prendre soin. Résidence les jardins médicis pontpoint

Prendre soin. Résidence les jardins médicis pontpoint Prendre soin Résidence les jardins médicis pontpoint Résidence Les Jardins Médicis Nous serons heureux de vous accueillir dans une résidence médicalisée située dans un environnement calme et verdoyant,

Plus en détail

erenassur rente Jusqu à 2 500 de rente mensuelle en cas de perte d autonomie.

erenassur rente Jusqu à 2 500 de rente mensuelle en cas de perte d autonomie. erenassur rente Jusqu à 2 500 de rente mensuelle en cas de perte d autonomie. L assurance n est plus ce qu elle était. Pourquoi souscrire un contrat de dépendance? Souscrire un contrat de dépendance est

Plus en détail

Le Prieuré. Livret d accueil. EHPAD - Le Prieuré 73, rue Saint Martin - 28102 DREUX Cedex Tél : 02 37 42 00 65 Fax : 02 37 42 14 31 www.page-dreux.

Le Prieuré. Livret d accueil. EHPAD - Le Prieuré 73, rue Saint Martin - 28102 DREUX Cedex Tél : 02 37 42 00 65 Fax : 02 37 42 14 31 www.page-dreux. Centre Hospitalier de Dreux Livret d accueil Le Prieuré EHPAD - Le Prieuré 73, rue Saint Martin - 28102 DREUX Cedex Tél : 02 37 42 00 65 Fax : 02 37 42 14 31 www.page-dreux.fr Bienvenue Ce livret d accueil

Plus en détail

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés.

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés. Introduction Les symptômes du stress (troubles du sommeil, de l appétit, agressivité, épuisement, troubles de la concentration ), touchent un nombre croissant de salariés en France : un salarié sur 6 déclare

Plus en détail

2016 formation. qualifiante

2016 formation. qualifiante 2016 formation qualifiante Surveillant(e)s de nuit qualifié(e)s Maître(sse)s de maison CREAI ChAmpAgnE-ARdEnnE : Cité Administrative Tirlet - Bât. 3-51036 ChAlons en ChAmpAgne Cedex tél. : 03 26 68 35

Plus en détail

Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours

Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours Les responsables occupent un «poste clé» autant dans l organisation et la gestion des activités que dans l animation de leur équipe et la qualité

Plus en détail

Mission Locale pour l Emploi en Thiérache Communication Juin 2012. r l. i e. D e. e j. n u. u D é. Cette action a été financée par :

Mission Locale pour l Emploi en Thiérache Communication Juin 2012. r l. i e. D e. e j. n u. u D é. Cette action a été financée par : Mission Locale pour l Emploi en Thiérache Communication Juin 2012 t e r Liv l i e u c c a D e n u e j u D é i r a sal reprise t n e En Cette action a été financée par : edito Mes notes Par manque de disponibilité,

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR MAISON DE RETRAITE

CONTRAT DE SEJOUR MAISON DE RETRAITE LA RESIDENCE La Providence et Yann d Argent CONTRAT DE SEJOUR MAISON DE RETRAITE Conformément à la loi 2002-02 du 2 janvier 2002 et au décret 2004-1274 du 26 novembre 2004, le contrat de séjour précise

Plus en détail

Comité ou groupe de réflexion éthique pour la gestion des risques de maltraitance dans les établissements et services pour personnes âgées

Comité ou groupe de réflexion éthique pour la gestion des risques de maltraitance dans les établissements et services pour personnes âgées Comité ou groupe de réflexion éthique pour la gestion des risques de maltraitance dans les établissements et services pour personnes âgées Définition de la maltraitance En 1987, le Conseil de l Europe

Plus en détail

Discours d inauguration du Président de l association Le Fil d Argent / janvier 2012

Discours d inauguration du Président de l association Le Fil d Argent / janvier 2012 Discours d inauguration du Président de l association Le Fil d Argent / janvier 2012 Madame le Ministre, Monsieur le Préfet, Mesdames et messieurs les députés et sénateurs, Mesdames et Messieurs les élus

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT ACCÉLÉRÉ EN RÉGION NORD-EST!

DÉVELOPPEMENT ACCÉLÉRÉ EN RÉGION NORD-EST! n 27 AVRIL 2015 l L actualité immobilière des résidences DOMITYS www.domitys.fr DÉVELOPPEMENT ACCÉLÉRÉ EN RÉGION NORD-EST! RENCONTRE AVEC Laetitia Renom, Directrice de résidence (p. 7) Résidence DOMITYS

Plus en détail