DISPOSITIF INTRA UTERIN. TD UE Hormonologie-Reproduction L3 médecine, L2 maïeutique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DISPOSITIF INTRA UTERIN. TD UE Hormonologie-Reproduction L3 médecine, L2 maïeutique"

Transcription

1 DISPOSITIF INTRA UTERIN TD UE Hormonologie-Reproduction L3 médecine, L2 maïeutique

2 2 dispositifs DIU au cuivre DIU Hormonal

3 Mode d action DIU au cuivre Altération de la fonction et de la viabilité des gamètes (spermatozoïdes et ovocytes) : glaire action spermicide du cuivre : mobilité du spermatozoïde dans la capacité du spermatozoïde à féconder Rend la glaire impropre altération des intéractions entre gamètes => empêche leur rencontre pour la fécondation Action anti nidatoire : DIU Hormonaux Dispositif délivrant du lévonorgestrel dans la cavité utérine : 20 µg / jr : MIRENA (52 mg / système) 6 µg / jr : JAYDESS (13.5 mg / système) Réduit développement de l endomètre Action anti nidatoire : réaction inflammatoire aseptique qui rend l endomètre impropre à la nidation Action sur la glaire Inhibe parfois l ovulation réaction inflammatoire aseptique qui rend l endomètre impropre à la nidation

4 Efficacité DIU Cuivre Indice de pearl : 0.6/0.8 Dès la pose Durée : 5 à 10 ans SIU Hormonaux Indice de pearl Mirena : 0.2/0.7 à 5 ans Indice de Pearl Jaydess : 0.3/0.9 à 3 ans Durée Mirena : 5 ans Jaydess : 3 ans Contraception intra-utérine, très efficace, de longue durée d action NE PROTEGE PAS DES IST HAS Méthodes contraceptives : focus sur les méthodes les plus efficaces disponibles. Mars 2013 MAJ septembre 2016

5 Indications / populations concernées DIU cuivre Contraception de 1 ère intention DIU hormonaux Ne sont pas des contraceptions de 1 ère intention chez les nullipares. En 2 ème intention après DIU au cuivre Jaydess : nullipare Mirena : ménorragies fonctionnelles Endométriose

6 Contre-indications DIU cuivre DIU Hormonaux Grossesse suspectée ou avérée MIP en cours, récente ou récidivante (pelvipéritonite, endométrite, salpingite) Infection génitale basse (cervicite, vaginite ) Post partum ou post abortum septique < 3 mois Post partum < 4 semaines Dysplasie cervicale, affection maligne du col ou du corps de l utérus, saignements génitaux inexpliqués Déformation, malformation cavité utérine (fibromes intra-cavitaires ) Tuberculose génito-urinaire État médical associé à une sensibilité accrue aux infections Hypersensibilité au cuivre ou à l un des composants du DIU Relatives : dysménorrhées sévères, ménorragies Tumeurs sensibles aux Pgifs Patho hépatiques Hypersensibilité au LNG ou à l un des composants du DIU Phlébite, embolie pulmonaire évolutive (Mirena)

7 Effets secondaires /risques DIU Hormonaux Effets secondaires les plus fréquents : Oligo/Aménorrhée : fréquent avec Mirena Spotting : fréquents les 1ers mois (Jaydess : 8% à 1 an / plus fréquent avec Mirena) Saignements prolongés Céphalés Acné / séborrhée Prise de poids : mirena Mastodynie, douleurs pelviennes Kystes ovariens Risques : MIP (3 semaines) => éducation patiente aux SC Expulsion Perforation Malposition GEU (jaydess) => éducation patiente aux SC Douleur lors de la pose /difficulté d insertion

8 Effets secondaires /risques DIU cuivre Effets secondaires possibles : Règles abondantes Spottings Dysménorrhées Réactions allergiques Risques : MIP (3 semaines) => éducation patiente aux SC Expulsion Perforation Malposition Douleur lors de la pose /difficulté d insertion

9 Précautions avant la pose d un DIU Interrogatoire rigoureux afin de connaitre les CI de la patiente ECARTER RISQUE DE MIP, DE GROSSESSE, DE GEU : Vérifier l absence de grossesse en cours : Pose dans les 7 jours suivants le début des règles Vérification par dosage βhcg avant pose DIU Evaluer le risque infectieux de chaque patiente : <25 ans Nullipares Pratiques sexuelles à risque SC de MIP Dépistage Chlamydiae / Gonocoques avant la pose

10 Précautions avant la pose d un DIU Examen gynécologique avant la pose pour évaluer : Taille, forme, position utérus Hystérométrie pour évaluer la hauteur de l utérus Respect des conditions d hygiène lors de la pose Antalgiques en amont possible surtout chez nullipares Pas d antibioprophylaxie systématique

11 Matériel pour la pose de DIU DIU dans son emballage stérile Hystéromètre Spéculum Pince longuette, compresses stériles, solution antiseptique (bétadine) Pince de pozzi Ciseaux stériles (pour couper les fils) Gants stériles +/- masque chirurgical

12

13

14 Après la pose / le suivi Noter dans le dossier : La valeur de l hystérométrie La longueur des fils : élément de surveillance Prévoir visite de contrôle 4 à 12 semaines après insertion DIU, puis 1 fois par an. A cette cs de contrôle, vérifier : SC infectieux : fièvre, douleurs pelviennes, leucorrhées anormales Bonne position du DIU : présence et longueur des fils, saignements anormaux, douleur Bonne tolérance du DIU Echographie de contrôle non systématique. Indication si : Pose difficile, très douloureuse (douleur > 30 minutes au repos ou à distance), métrorragies lors de la pose, doute sur malposition ou perforation

STERILETS. Atelier de gestes M. Danière, S. Figon, M. Flori, P. Girier, M.F. Le Goaziou

STERILETS. Atelier de gestes M. Danière, S. Figon, M. Flori, P. Girier, M.F. Le Goaziou STERILETS Atelier de gestes M. Danière, S. Figon, M. Flori, P. Girier, M.F. Le Goaziou Indice de Pearl pour les DIU: En pratique courante : 0,8 En utilisation optimale: 0,6 Indice de Pearl pour la contraception

Plus en détail

Contraception par DIU PR J.HOROVITZ

Contraception par DIU PR J.HOROVITZ Contraception par DIU PR J.HOROVITZ Principaux DIU DIU inertes (1960)plastiques polyethylène; boucles de Lippes, saft T Coil,Omega DIU au cuivre (1970) : substance active le cuivre ou cuivre argent. L

Plus en détail

Le DIU, une méthode contraceptive rehabilitée pour tous les âges? Patrick Hohlfeld, CHUV, Lausanne Colloque du DGO, 22 septembre 2011

Le DIU, une méthode contraceptive rehabilitée pour tous les âges? Patrick Hohlfeld, CHUV, Lausanne Colloque du DGO, 22 septembre 2011 Le DIU, une méthode contraceptive rehabilitée pour tous les âges? Patrick Hohlfeld, CHUV, Lausanne Colloque du DGO, 22 septembre 2011 Un brin d histoire Inventé au début du 20 e siècle Adjonction de cuivre

Plus en détail

Le stérilet peut être posé chez une femme n ayant pas eu d enfants? La pilule est, en pratique, plus efficace que le stérilet? La pilule oestroprogest

Le stérilet peut être posé chez une femme n ayant pas eu d enfants? La pilule est, en pratique, plus efficace que le stérilet? La pilule oestroprogest Quel choix? Le stérilet peut être posé chez une femme n ayant pas eu d enfants? La pilule est, en pratique, plus efficace que le stérilet? La pilule oestroprogestative peut protéger de certains cancers?

Plus en détail

Jérémy Boujenah Centre hospitalier Princesse Grace, Monaco

Jérémy Boujenah Centre hospitalier Princesse Grace, Monaco Jérémy Boujenah Centre hospitalier Princesse Grace, Monaco Utilisation du DIU en France Mode de contraception choisi dans 22% des cas * * * * Moreau, Fecond group et al. Contraception 2014 Utilisation

Plus en détail

La pilule, une contraception qui ne correspond plus tout à fait au besoin de liberté et de sécurité des femmes actuelles

La pilule, une contraception qui ne correspond plus tout à fait au besoin de liberté et de sécurité des femmes actuelles La pilule, une contraception qui ne correspond plus tout à fait au besoin de liberté et de sécurité des femmes actuelles Selon une étude récente* réalisée auprès d un échantillon de 263 femmes à qui l

Plus en détail

Contraception par DIU, SIU. PR J.HOROVITZ Université Victor Segalen Bordeaux 2

Contraception par DIU, SIU. PR J.HOROVITZ Université Victor Segalen Bordeaux 2 Contraception par DIU, SIU PR J.HOROVITZ Université Victor Segalen Bordeaux 2 Histoire Décrit pour la 1ère fois en 1909 à Waldeburg en Pologne par Richard Richter :anneau en boyau de ver a soie 1960: découverte

Plus en détail

Contraceptions non hormonales et contraception d urgence

Contraceptions non hormonales et contraception d urgence Contraceptions non hormonales et contraception d urgence D P C Q U E L L E C O N T R A C E P T I O N C H E Z L E S F E M M E S A H A U T R I S Q U E C A R D I O V A S C U L A I R E Dr Christine Rousset-Jablonski

Plus en détail

La contraception : Renseignements

La contraception : Renseignements La contraception : Renseignements v 2016.1 Les méthodes très efficaces. Longue durée d action 0,8 % de grossesse par an 1 grossesse tous les 125 ans 22 % d abandon à la fin de l année Le DIU au cuivre

Plus en détail

CARACTERISTIQUES PERSONNELLES ET ANTECEDENTS GENESIQUES...

CARACTERISTIQUES PERSONNELLES ET ANTECEDENTS GENESIQUES... Table des matières Méthodes mécaniques PERSONNELLES ET ANTECEDENTS GENESIQUES... 1 Grossesse... 1 Age... 1 Parité... 1 Post-partum... 1 Post-abortum... 1 Antécédents de grossesse extra-utérine... 2 Antécédents

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT MIRENA 52 mg (20 microgrammes/24 heures), dispositif intra-utérin 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Lévonorgestrel...

Plus en détail

Hémorragies génitales. G. Body

Hémorragies génitales. G. Body Hémorragies génitales en dehors de la grossesse G. Body Hémorragies génitales à la puberté Puberté Diagnostic Clinique Interrogatoire Installation des règles : date, régularité, abondance Rapports sexuels,

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 8 février 2017

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 8 février 2017 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 8 février 2017 Date d examen par la Commission : 30 novembre 2016 L avis de la commission de la Transparence adopté le 14 décembre 2016 a fait l objet d une audition

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE 3. FORME PHARMACEUTIQUE 4. DONNEES CLINIQUES 4.1. Indications thérapeutiques 4.2.

Plus en détail

DIU chez la nullipare

DIU chez la nullipare DIU chez la nullipare Lorraine MAITROT-MANTELET Geneviève PLU-BUREAU Unité de Gynécologie Médicale Hôpital Port-Royal, Paris Tous droits réservés - L. Maitrot-Mantelet, G. Plu-Bureau JNMG 30 septembre

Plus en détail

CCO Urgences Chirurgicales Cours n 2 Gynécologie. Dossier n 1 :

CCO Urgences Chirurgicales Cours n 2 Gynécologie. Dossier n 1 : CCO Urgences Chirurgicales Cours n 2 Gynécologie Dossier n 1 : 1. Rappels Métrorragie = Saignement en dehors des règles, d origine endo-utérine Microval = Micro-progestatif Pas d oestrogene dedans 2. Quelles

Plus en détail

4excellentes. raisons de choisir le Dispositif Intra Utérin au cuivre!

4excellentes. raisons de choisir le Dispositif Intra Utérin au cuivre! CONTRACEPTION PAR STÉRILET AU CUIVRE 4excellentes raisons de choisir le Dispositif Intra Utérin au cuivre! Le DIU au cuivre : Un choix tout naturel Stérilet Depuis les années 1960, le Dispositif Intra-Utérin

Plus en détail

Avis de la Commission. 13 Mars 2002

Avis de la Commission. 13 Mars 2002 COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS REPUBLIQUE FRANCAISE Avis de la Commission 13 Mars 2002 Dispositif : Modèles : UT 380, Dispositif Intra-Utérin au Cuivre UT 380 Standard UT 380 Short

Plus en détail

Le préservatif Masculin. La planification familiale

Le préservatif Masculin. La planification familiale La planification familiale Le préservatif Masculin QU EST CE QU ON ENTEND PAR LA PF? La planification familiale permet aux individus et aux couples: De prévoir le nombre d'enfants désirés; Le préservatif

Plus en détail

Les pathologies utérines et ovariennes

Les pathologies utérines et ovariennes Les pathologies utérines et ovariennes Objectifs : Etre capable de décrire les principales pathologies utérines et ovariennes : Epidémiologie et facteurs de risques Signes cliniques Examens Traitement

Plus en détail

La contraception. El kerroumi, M. Ghazli. C. H. Ibn rochd, Casablanca. Mercredi 16 juin 2010

La contraception. El kerroumi, M. Ghazli. C. H. Ibn rochd, Casablanca. Mercredi 16 juin 2010 La contraception N. Mt Matar, M. Ennachit, FMik F.Mikou, M. El kerroumi, M. Ghazli. Service de Gynéco-Obstétrique B C. H. Ibn rochd, Casablanca. Mercredi 16 juin 2010 Pre-test Une femme de 28 ans, 4 enfants

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE 3. FORME PHARMACEUTIQUE 4. DONNEES CLINIQUES 4.1. Indications thérapeutiques 4.2.

Plus en détail

INFECTIONS GENITALES HAUTES

INFECTIONS GENITALES HAUTES Rédacteurs : L. GERMAIN, H. GUEYE CHU MARTINIQUE MFME Service Gynécologie Obstétrique INFECTIONS GENITALES HAUTES Vérificateurs : B. SCHAUB Ref : Créé le : 12/03/2015 Version du 29/05/15 Approbateurs :

Plus en détail

Place de la sage-femme dans l IVG médicamenteuse. IVG Médicamenteuse. Le 09 juin 2016, ARRAS. DEF / SDPMI / Valérie DUCROCQ

Place de la sage-femme dans l IVG médicamenteuse. IVG Médicamenteuse. Le 09 juin 2016, ARRAS. DEF / SDPMI / Valérie DUCROCQ Place de la sage-femme dans l IVG médicamenteuse IVG Médicamenteuse Le 09 juin 2016, ARRAS IVG médicamenteuse Interruption d une grossesse par procédés médicamenteux, possible jusque 7 SA Contre indications

Plus en détail

MOYEN CONTRACEPTIF NON HORMONAL EFFICACE JUSQU À 10 ANS FIABLE À 99,2 % 1

MOYEN CONTRACEPTIF NON HORMONAL EFFICACE JUSQU À 10 ANS FIABLE À 99,2 % 1 MOYEN CONTRACEPTIF NON HORMONAL EFFICACE JUSQU À 10 ANS FIABLE À 99,2 % 1 Souhaitez-vous une méthode contraceptive sans tracas qui est totalement sans hormones? INFORMATION À L INTENTION DE LA PATIENTE

Plus en détail

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire qui permettra l identification rapide de nouvelles informations relatives à la sécurité. Les professionnels

Plus en détail

Contraception. réponses p. 243

Contraception. réponses p. 243 17.35. Contraception Ê Prescrire et expliquer une contraception. Ê Discuter les diverses possibilités de prise en charge d une grossesse non désirée. Ê Discuter les indications de la stérilisation masculine

Plus en détail

CFAP de GUILHERAND-GRANGES 60 rue de Narvik GUILHERAND-GRANGES. Thème : La GYNECOLOGIE 1) OBJECTIF DE LA FORMATION : La problématique :

CFAP de GUILHERAND-GRANGES 60 rue de Narvik GUILHERAND-GRANGES. Thème : La GYNECOLOGIE 1) OBJECTIF DE LA FORMATION : La problématique : CFAP de GUILHERAND-GRANGES 60 rue de Narvik 07500 GUILHERAND-GRANGES Thème : La GYNECOLOGIE 1) OBJECTIF DE LA FORMATION : La problématique : La révolution de la gynécologie médicale des trente dernières

Plus en détail

CONTRACEPTION POST-IVG. Dr S. FRANTZ-BLANCPAIN DU DE LA REGULATION DES NAISSANCES ET SUIVI DE LA FEMME

CONTRACEPTION POST-IVG. Dr S. FRANTZ-BLANCPAIN DU DE LA REGULATION DES NAISSANCES ET SUIVI DE LA FEMME CONTRACEPTION POST-IVG Dr S. FRANTZ-BLANCPAIN DU DE LA REGULATION DES NAISSANCES ET SUIVI DE LA FEMME 2016-2017 INTRODUCTION Les études montrent que la proportion de femmes n ayant pas de contraception

Plus en détail

Les ménometrorragies en péri ménopause Place du SIU au LNG. Dr F.MADACI Pr M.DERGUINI Hôpital Kouba SAERM 2010 Alger

Les ménometrorragies en péri ménopause Place du SIU au LNG. Dr F.MADACI Pr M.DERGUINI Hôpital Kouba SAERM 2010 Alger Les ménometrorragies en péri ménopause Place du SIU au LNG Dr F.MADACI Pr M.DERGUINI Hôpital Kouba SAERM 2010 Alger Péri ménopause Péri ménopause : 2 à 8 ans avant la ménopause et 1 an après les dernières

Plus en détail

Dr Benjamin JULLIAC. Urgences gynéco - obstétriques

Dr Benjamin JULLIAC. Urgences gynéco - obstétriques Dr Benjamin JULLIAC Urgences gynéco - obstétriques Urgences Possibles gynécologique Torsion d annexe Salpingite Kyste hémorragique Grossesse extra utérine Fausse couche spontanée obstétrique : Accouchement

Plus en détail

Stérilets Effets secondaires"

Stérilets Effets secondaires Stérilets Effets secondaires" INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE 2012 1 Contenu Effets secondaires" Signes de danger" 1 Effets secondaires du stérilet au cuivre Augmentation possible des saignements jusqu

Plus en détail

CONTRACEPTION POST-IVG. Dr S. FRANTZ-BLANCPAIN DU DE LA REGULATION DES NAISSANCES ET SUIVI DE LA FEMME

CONTRACEPTION POST-IVG. Dr S. FRANTZ-BLANCPAIN DU DE LA REGULATION DES NAISSANCES ET SUIVI DE LA FEMME CONTRACEPTION POST-IVG Dr S. FRANTZ-BLANCPAIN DU DE LA REGULATION DES NAISSANCES ET SUIVI DE LA FEMME 2012-2013 INTRODUCTION Les études montrent que la proportion de femmes n ayant pas de contraception

Plus en détail

Notice : information de l utilisatrice. Jaydess 13,5 mg système de diffusion intra-utérin. lévonorgestrel

Notice : information de l utilisatrice. Jaydess 13,5 mg système de diffusion intra-utérin. lévonorgestrel Notice : information de l utilisatrice Jaydess 13,5 mg système de diffusion intra-utérin lévonorgestrel Nom de la patiente : Nom du professionnel de la santé : Numéro de téléphone du professionnel

Plus en détail

Le dispositif intra-utérin hormonal chez la nullipare : étude prospective menée auprès de 56 patientes au CHU de Caen

Le dispositif intra-utérin hormonal chez la nullipare : étude prospective menée auprès de 56 patientes au CHU de Caen Le dispositif intra-utérin hormonal chez la nullipare : étude prospective menée auprès de 56 patientes au CHU de Caen Marie Goyer To cite this version: Marie Goyer. Le dispositif intra-utérin hormonal

Plus en détail

La contraception en péri ménopause

La contraception en péri ménopause La contraception en péri ménopause Dr F.Madaci, Dr Boudjellil, Dr Bounegar, Pr M.Derguini Service gynéco obstétrique Hôpital Bachir Mentouri Kouba 9ème congrès SAEREM 4ème congrès FAFEM 7-8 Mai 2011 ALGER

Plus en détail

(BAYER) Société pharmaceutique

(BAYER) Société pharmaceutique Société pharmaceutique (BAYER) Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire qui permettra l identification rapide de nouvelles informations relatives à la sécurité. Les professionnels de

Plus en détail

Infections génitales hautes RPC Dr FEDIDA Deborah CHU Bicêtre

Infections génitales hautes RPC Dr FEDIDA Deborah CHU Bicêtre Infections génitales hautes RPC 2012 Dr FEDIDA Deborah CHU Bicêtre DEFINITION D UNE IGH Infections utero-annexielles compliquées ou non Endométrite Salpingite Abcès tubo ovariens Pelvipéritonite d origine

Plus en détail

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Dénomination du médicament Nom de la patiente : Nom du professionnel de santé : ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR JAYDESS 13,5 mg, système de diffusion intra-utérin Lévonorgestrel

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT MIRENA 52 mg (20 microgrammes/24 heures), dispositif intra-utérin. 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Lévonorgestrel...

Plus en détail

MATERNITE - GYNECOLOGIE LA CONTRACEPTION

MATERNITE - GYNECOLOGIE LA CONTRACEPTION MATERNITE - GYNECOLOGIE LA CONTRACEPTION Il n'y a pas de contraception meilleure que les autres. La meilleure contraception, c'est celle qui convient à la personne et au couple. Pour chaque contraception,

Plus en détail

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Produit non commercialisé en date du 26 Juillet 2017 Dénomination du médicament Nom de la patiente : Nom du professionnel de santé : ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR KYLEENA 19,5

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 7 juillet 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 7 juillet 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 7 juillet 2004 NORLEVO 1,5 mg, comprimé Boîte de 1 Laboratoires HRA Pharma lévonorgestrel Liste I Date de l AMM : 19 avril 2004

Plus en détail

Check-list des contre-indications selon le moyen de contraception

Check-list des contre-indications selon le moyen de contraception Check-list des contre-indications selon le moyen de contraception Check-list des contre-indications concernant la contraception hormonale progestative orale Désogestrel 0,075 mg (Optimizette, Cerazette,

Plus en détail

LES DEUX TYPES DE DIU :

LES DEUX TYPES DE DIU : GENESIS DIU chez les nullipares : avantages/risques Depuis 2004, les dispositifs intra-utérins peuvent être utilisés chez l adolescente et la nullipare : les avantages en terme d efficacité contraceptive

Plus en détail

Table des matières. Obstétrique. Liste des collaborateurs... Abréviations... XIII. 1 Début et surveillance de grossesse... 3

Table des matières. Obstétrique. Liste des collaborateurs... Abréviations... XIII. 1 Début et surveillance de grossesse... 3 Table des matières Liste des collaborateurs................................ Abréviations......................................... XIII V I Obstétrique 1 Début et surveillance de grossesse......................

Plus en détail

ATELIER. Dre Nathalie Gamache. cologue/spécialistecialiste en Santé de la Femme UMF Le 29 octobre 2008

ATELIER. Dre Nathalie Gamache. cologue/spécialistecialiste en Santé de la Femme UMF Le 29 octobre 2008 ATELIER PROCÉDURES GYNÉCOLOGIQUES Dre Nathalie Gamache Gynécologue/Sp cologue/spécialistecialiste en Santé de la Femme UMF Le 29 octobre 2008 Conditions Gynécologiques Ménorrhagie Fibromes, polypes Hyperplasie

Plus en détail

Protocole de contraception du Québec : soutien à la prescription infirmière

Protocole de contraception du Québec : soutien à la prescription infirmière Protocole de contraception du Québec : soutien à la prescription infirmière PROBLÈME Barbara Harvey, inf., M. Sc. inf. Conseillère à la qualité de la pratique Direction, Développement et soutien professionnel

Plus en détail

CONTRACEPTION. Dr S. FRANTZ-BLANCPAIN DU DE LA REGULATION DES NAISSANCES ET SUIVI DE LA FEMME

CONTRACEPTION. Dr S. FRANTZ-BLANCPAIN DU DE LA REGULATION DES NAISSANCES ET SUIVI DE LA FEMME CONTRACEPTION POST-IVG Dr S. FRANTZ-BLANCPAIN DU DE LA REGULATION DES NAISSANCES ET SUIVI DE LA FEMME 2014-2015 2015 INTRODUCTION Les études montrent que la proportion de femmes n ayant pas de contraception

Plus en détail

Les règles, si on en parlait?

Les règles, si on en parlait? Les règles, si on en parlait? 2 Les règles, si on en parlait? Quelques mots pour commencer «Depuis deux à trois décennies nombre de femmes n attribuent plus la même importance à la présence ou l absence

Plus en détail

CONTRACEPTION. Dr S. FRANTZ DU DE LA REGULATION DES NAISSANCES ET SUIVI DE LA FEMME

CONTRACEPTION. Dr S. FRANTZ DU DE LA REGULATION DES NAISSANCES ET SUIVI DE LA FEMME CONTRACEPTION POST-IVG Dr S. FRANTZ DU DE LA REGULATION DES NAISSANCES ET SUIVI DE LA FEMME 2015-2016 2016 INTRODUCTION Les études montrent que la proportion de femmes n ayant pas de contraception avant

Plus en détail

PARTIE II. Maîtrise de la reproduction. Chapitre 1 : Aide médicalisée à la procréation

PARTIE II. Maîtrise de la reproduction. Chapitre 1 : Aide médicalisée à la procréation PARTIE II Maîtrise de la reproduction Chapitre 1 : Aide médicalisée à la procréation Introduction Lorsqu une grossesse est en cours, les progrès technologiques et médicaux permettent une étroite surveillance

Plus en détail

La place de la prescription du nouveau dispositif intra-uterin Jaydess R en per-ivg chirurgicale : étude de cas au centre d orthogénie de Bordeaux

La place de la prescription du nouveau dispositif intra-uterin Jaydess R en per-ivg chirurgicale : étude de cas au centre d orthogénie de Bordeaux La place de la prescription du nouveau dispositif intra-uterin Jaydess R en per-ivg chirurgicale : étude de cas au centre d orthogénie de Bordeaux Clémence Vovard To cite this version: Clémence Vovard.

Plus en détail

Le kit sur la contraception

Le kit sur la contraception Le kit sur la contraception Les méthodes contraceptives agissent de diffèrentes manières. Certaines servent de barrières physiques entre le sperme et l ovule ou interférent le cycle hormonal et empêchent

Plus en détail

Examen du couple infertile/ Assistance Médicale à la Procréation (AMP)

Examen du couple infertile/ Assistance Médicale à la Procréation (AMP) Examen du couple infertile/ Assistance Médicale à la Procréation (AMP) Tps Normal : 40 min Indication : - absence de grossesse après un an de rapports sexuels réguliers (au moins 3 par semaine) non protégés

Plus en détail

MIRENA 52 mg (20 microgrammes/24 heures), dispositif intra-utérin

MIRENA 52 mg (20 microgrammes/24 heures), dispositif intra-utérin MIRENA 52 mg (20 microgrammes/24 heures), dispositif intra-utérin Encadré Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice avant de prendre ce médicament. Gardez cette notice, vous pourriez avoir

Plus en détail

Diplôme Inter Universitaire

Diplôme Inter Universitaire Diplôme Inter Universitaire Faculté de Médecine de Nice Renseignements Pr Delotte Service Obstétrique, Reproduction et Gynécologie Hôpital de l Archet 2 BP 3079 06202 Nice Cedex 3 rodriguez.s@chu-nice.fr

Plus en détail

Jaydess Système intra-utérin au levonorgestrel 13,5 mg Contraception pour une durée maximale de 3 ans

Jaydess Système intra-utérin au levonorgestrel 13,5 mg Contraception pour une durée maximale de 3 ans Jaydess Système intra-utérin au levonorgestrel 13,5 mg Contraception pour une durée maximale de 3 ans Brochure d information dans le cadre du plan de gestion des risques de Jaydess Cette brochure d'information

Plus en détail

Notion sur les manifestations pathologiques en gynécologie

Notion sur les manifestations pathologiques en gynécologie Notion sur les manifestations pathologiques en gynécologie I Les infections gynécologiques : Elles peuvent être sur toutes parties de l appareil génital, parmi les plus fréquente on retrouve : - Les vaginites

Plus en détail

TUMÉFACTION PELVIENNE DE LA FEMME. Fibrome utérin. Types FDR. Compression : DCPC, PKU, dysurie, constipation, pesanteur, OMI localisés

TUMÉFACTION PELVIENNE DE LA FEMME. Fibrome utérin. Types FDR. Compression : DCPC, PKU, dysurie, constipation, pesanteur, OMI localisés TUMÉFACTION PELVIENNE DE LA FEMME Fibrome utérin Épidémio Fréquent Rarement unique Asymptomatique (50%) Types Interstitiel Sous-muqueux Intra-cavitaire Sous-séreux => PAS de ménorragie Circonstances de

Plus en détail

DIPLOME INTERUNIVERSITAIRE DE MEDECINE DE LA REPRODUCTION

DIPLOME INTERUNIVERSITAIRE DE MEDECINE DE LA REPRODUCTION DIPLOME INTERUNIVERSITAIRE DE MEDECINE DE LA REPRODUCTION DISCUSSION AUTOUR DE LA SANTE DES FEMMES Outil d aide à l abord de situations gynécologiques courantes parmi des populations ne maîtrisant pas

Plus en détail

Notice : information de l utilisatrice. Kyleena 19,5 mg système de diffusion intra-utérin. lévonorgestrel

Notice : information de l utilisatrice. Kyleena 19,5 mg système de diffusion intra-utérin. lévonorgestrel Notice : information de l utilisatrice Kyleena 19,5 mg système de diffusion intra-utérin lévonorgestrel Nom de la patiente : Nom du professionnel de la santé : Numéro de téléphone du professionnel

Plus en détail

Mirena 20 microgrammes / 24 heures, système de diffusion intra-utérin (SIU)

Mirena 20 microgrammes / 24 heures, système de diffusion intra-utérin (SIU) 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT Mirena 20 microgrammes / 24 heures, système de diffusion intra-utérin (SIU) 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Substance active : lévonorgestrel 52 mg. Le débit initial

Plus en détail

Date de mise à jour : Page 1 sur 15

Date de mise à jour : Page 1 sur 15 NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Dénomination du médicament Encadré MIRENA 52 mg (20 microgrammes / 24 heures), dispositif intra-utérin Lévonorgestrel Veuillez lire attentivement l'intégralité de

Plus en détail

Situation 2. Infirmerie du lycée. Après oubli de la pilule deux jours consécutifs et relation sexuelle non protégée il y a environ 18 heures

Situation 2. Infirmerie du lycée. Après oubli de la pilule deux jours consécutifs et relation sexuelle non protégée il y a environ 18 heures Chapitre 10 La contraception MODULE 4 Sexualité et prévention Objectif : choisir un moyen de contraception adapté 1 Léa, 17 ans, lycéenne, se rend à l infirmerie de son lycée car cela fait deux jours consécutifs

Plus en détail

module 4: sexualité et prévention

module 4: sexualité et prévention Prévention santé environnement module 4: sexualité et prévention Séquence : prévenir d une grossesse non désirée Exemplaire rempli Le préservatif masculin Quelques chiffres _ il se déroule sur le pénis

Plus en détail

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Dénomination du médicament Encadré ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR MIRENA 52 mg (20 microgrammes/24 heures), dispositif intra-utérin Lévonorgestrel Veuillez lire attentivement cette notice

Plus en détail

Journées Euro-Pharmat NICE Octobre 2015 CONTRACEPTION DÉFINITIVE

Journées Euro-Pharmat NICE Octobre 2015 CONTRACEPTION DÉFINITIVE CONTRACEPTION DÉFINITIVE Déclaration de liens d intérêts 2 CONTRACEPTION DANS LE MONDE 3 63% des couples ont recours à la contraception Dont 29,9% à la stérilisation féminine EN EUROPE 4 EN FRANCE 5 Plus

Plus en détail

Vendredi 27 janvier 2017

Vendredi 27 janvier 2017 Les OPTIMISATIONS deviennent Vendredi 27 janvier 2017 CENTRE DES CONGRÈS D AIX-EN-PROVENCE TRAITEMENT MEDICAL DES FIBROMES AIX EN PROVENCE LE 27 JANVIER 2017 Docteur Francoise COUX AIX EN PROVENCE LE MYOME

Plus en détail

Médicaments de la contraception

Médicaments de la contraception Médicaments de la contraception IFSI 3 mars 2016 Ivan Berlin Département de Pharmacologie Hôpital Pitié-Salpêtrière-Université P. et M. Curie, Faculté de médecine - INSERM U1178 Code de lecture A savoir

Plus en détail

GENESIS QUAND, POURQUOI, COMMENT ET A QUI LE PRESCRIRIEZ-VOUS?

GENESIS QUAND, POURQUOI, COMMENT ET A QUI LE PRESCRIRIEZ-VOUS? GENESIS L implant QUAND, POURQUOI, COMMENT ET A QUI LE PRESCRIRIEZ-VOUS? Bâtonnet souple de 4 centimètres de long sur 2 millimètres de diamètre, placé sous la peau et délivrant en continu un dérivé de

Plus en détail

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Dénomination du médicament JAYDESS 13,5 mg, système de diffusion intra-utérin Lévonorgestrel Nom de la patiente : Nom du professionnel de santé :

Plus en détail

Connaissances et réticences à l utilisation du dispositif. : enquête descriptive auprès de 150 patientes consultant un centre hospitalo-universitaire

Connaissances et réticences à l utilisation du dispositif. : enquête descriptive auprès de 150 patientes consultant un centre hospitalo-universitaire Connaissances et réticences à l utilisation du dispositif intra-utérin : enquête descriptive auprès de 150 patientes consultant un centre hospitalo-universitaire parisien et le centre de planification

Plus en détail

L IVG chirurgicale : quel protocole? Annick LAFFITTE CHU Sud Réunion

L IVG chirurgicale : quel protocole? Annick LAFFITTE CHU Sud Réunion L IVG chirurgicale : quel protocole? Annick LAFFITTE CHU Sud Réunion Références HAS 2001 et décembre 2010 Prise en charge de l IVG jusqu à 14 sa CNGOF 2012 Prise en charge des IGH Diagnostic et modalités

Plus en détail

Technique de l IVG instrumentale sous A.G.

Technique de l IVG instrumentale sous A.G. Technique de l IVG instrumentale sous A.G. Locaux Salle d opération réglementaire Table d opération gynécologique réglable en hauteur Eclairage réglable et orientable Tenue de bloc, masque chirurgical,

Plus en détail

Stratégie des examens d imagerie en gynécologie. Dr Thibault CARTERET Pr Hervé TRILLAUD Hôpital Saint André

Stratégie des examens d imagerie en gynécologie. Dr Thibault CARTERET Pr Hervé TRILLAUD Hôpital Saint André Stratégie des examens d imagerie en gynécologie Dr Thibault CARTERET Pr Hervé TRILLAUD Hôpital Saint André Echographie Examen de référence : 1 ère intention, innocuité, facile, faible coût Voie sus pubienne

Plus en détail

Avis de la Commission. 1 er juin 2005

Avis de la Commission. 1 er juin 2005 COMMISSION D EVALUATION DES HAUTE AUTORITE DE SANTE PRODUITS ET PRESTATIONS Avis de la Commission 1 er juin 00 CONCLUSIONS Nom : Modèles et références retenus : Fabricant : Demandeur : Données disponibles

Plus en détail

Une information vous est fournie sur le déroulement de l examen et de ses suites.

Une information vous est fournie sur le déroulement de l examen et de ses suites. Fiche UG 4 Vous allez avoir une hystérographie Madame, Mademoiselle, Votre médecin vous a proposé un examen radiologique. Il sera pratiqué avec votre consentement. Vous avez en effet la liberté de l accepter

Plus en détail

ellaone La pilule du lendemain la plus efficace dès maintenant, sans ordonnance, liste C

ellaone La pilule du lendemain la plus efficace dès maintenant, sans ordonnance, liste C ellaone La pilule du lendemain la plus efficace dès maintenant, sans ordonnance, liste C 1 ellaone : liste C dès à présent 2 ellaone, liste C dès à présent pourquoi en 1er choix? Agenda La pilule du lendemain

Plus en détail

LA CONTRACEPTION CHEZ LES ADOS. MONS 2015 Dr DEHON.S CHU Marie curie

LA CONTRACEPTION CHEZ LES ADOS. MONS 2015 Dr DEHON.S CHU Marie curie LA CONTRACEPTION CHEZ LES ADOS MONS 2015 Dr DEHON.S CHU Marie curie Particularité de la prescription et conseil chez l adolescente L ado sera reçue de préférence sans les parents (si pas prévoir temps

Plus en détail

PREVENTION SÛRE & SANS HORMONES LA BOULE DE CUIVRE GYNIAL

PREVENTION SÛRE & SANS HORMONES LA BOULE DE CUIVRE GYNIAL PREVENTION SÛRE & SANS HORMONES LA BOULE DE CUIVRE GYNIAL Vous trouverez le mode d emploi de la boule de cuivre sous: www.gynial.ch EN SECURITE & SANS HORMONES POUR 5 ANS Votre gynécologue vous a prescrit

Plus en détail

Epreuve de DCP Principal 1 du 20/06/2016

Epreuve de DCP Principal 1 du 20/06/2016 Epreuve de DCP Principal 1 du 20/06/2016 DP4 Mme L. 38 ans vous consulte pour demande de contraception. Elle a un nouveau conjoint depuis 2 mois et désire un autre moyen moins contraignant que les préservatifs

Plus en détail

La journée de Gynécologie Obstétrique du Médecin de Famille, 20 Novembre 2003

La journée de Gynécologie Obstétrique du Médecin de Famille, 20 Novembre 2003 PROBLEMES SUITES DE COUCHES: ANATOMIE, CONTRACEPTION, COMPLICATIONS La journée de Gynécologie Obstétrique du Médecin de Famille, 20 Novembre 2003 ANATOMIE DES SUITES DE COUCHE 1 UTERUS: 1 Taille: Involution

Plus en détail

DOULEURS PELVIENNES AIGUES ET CHRONIQUES DE LA FEMME (plan) Les voies de la douleur dans le pelvis et le périnée

DOULEURS PELVIENNES AIGUES ET CHRONIQUES DE LA FEMME (plan) Les voies de la douleur dans le pelvis et le périnée DOULEURS PELVIENNES AIGUES ET CHRONIQUES DE LA FEMME (plan) Introduction Les voies de la douleur dans le pelvis et le périnée Douleurs pelviennes Aiguës DOULEURS PELVIENNES AIGUES ET CHRONIQUES DE LA FEMME

Plus en détail

Contraception d Urgence. Pr C MATHIEU Université de Bordeaux DU suivi de la femme et régulation des naissances Décembre 2015

Contraception d Urgence. Pr C MATHIEU Université de Bordeaux DU suivi de la femme et régulation des naissances Décembre 2015 Contraception d Urgence Pr C MATHIEU Université de Bordeaux DU suivi de la femme et régulation des naissances Décembre 2015 La contraception d urgence est une arme efficace pour éviter de nombreuses grossesses

Plus en détail

Fertilité et fécondité sont deux notions différentes. Les problèmes de fertilité peuvent se traiter.

Fertilité et fécondité sont deux notions différentes. Les problèmes de fertilité peuvent se traiter. Nous allons faire un bilan de fertilité Fertilité et fécondité sont deux notions différentes. Les problèmes de fertilité peuvent se traiter. Fécondité et fertilité, est-ce la même chose? Ces deux mots

Plus en détail

Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour vous.

Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour vous. NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Mirena 20 microgrammes / 24 heures, système de diffusion intra-utérin (SIU) lévonorgestrel Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament

Plus en détail

Myomes et périménopause. Claudine Mathieu Université de Bordeaux CHU-Centre Aliénor d Aquitaine FMC Bordeaux juin 2014

Myomes et périménopause. Claudine Mathieu Université de Bordeaux CHU-Centre Aliénor d Aquitaine FMC Bordeaux juin 2014 Myomes et périménopause Claudine Mathieu Université de Bordeaux CHU-Centre Aliénor d Aquitaine FMC Bordeaux juin 2014 Définition de la périménopause À partir de 47 ans + année qui suit l arrêt des règles

Plus en détail

Médicaments de la contraception

Médicaments de la contraception Médicaments de la contraception IFSI Semestre 1 6 mars 2015 Ivan Berlin Département de Pharmacologie Hôpital Pitié-Salpêtrière-Université P. et M. Curie, Faculté de médecine - INSERM U669 Code de lecture

Plus en détail

Aménorrhées. J.Lansac

Aménorrhées. J.Lansac Aménorrhées primaires et secondaires J.Lansac Aménorrhées primaires Diagnostic Clinique Interrogatoire Poids de naissance, courbes de croissance Chez la mère : prise de médicaments, Recherche d un trouble

Plus en détail

L examen clinique en gynécologie (Evaluations)

L examen clinique en gynécologie (Evaluations) L examen clinique en gynécologie (Evaluations) Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf Date de création du document 2011-1012 1/5 QCM QUESTION 1/8 : Dans quel cas faut-il réaliser un examen gynécologique?

Plus en détail

L a c o ntra c e ptio n. Quels sont les moyens les plus répandus?

L a c o ntra c e ptio n. Quels sont les moyens les plus répandus? L a c o ntra c e ptio n Quels sont les moyens les plus répandus? Sommaire 1.Introduction 2.Les contraceptifs les plus utilisés: - Le préservatif masculin - La pilule - Le stérilet - Le préservatif féminin

Plus en détail

PLACE DE LA CONTRACEPTION INTRA- UTÉRINE CHEZ LA NULLIPARE DANS LA PRATIQUE MÉDICALE

PLACE DE LA CONTRACEPTION INTRA- UTÉRINE CHEZ LA NULLIPARE DANS LA PRATIQUE MÉDICALE UNIVERSITÉ DE STRASBOURG ÉCOLE DE SAGES-FEMMES DE STRASBOURG ANNÉE UNIVERSITAIRE 2016-2017 PLACE DE LA CONTRACEPTION INTRA- UTÉRINE CHEZ LA NULLIPARE DANS LA PRATIQUE MÉDICALE DIPLÔME D ÉTAT DE SAGE-FEMME

Plus en détail

TRACHOMATIS. Dr VEXIAU-ROBERT Gynécologue

TRACHOMATIS. Dr VEXIAU-ROBERT Gynécologue INFECTIONS àchlamydia TRACHOMATIS Dr VEXIAU-ROBERT Gynécologue EPIDEMIOLOGIE des INFECTIONS à CHLAMYDIAE TRACHOMATIS EN FRANCE Infection àchlamydiae trachomatis urogénitale : La plus fréquente en France

Plus en détail

HÔPITAL MAISONNEUVE-ROSEMONT. L hystérosalpingosonographie. Informations générales

HÔPITAL MAISONNEUVE-ROSEMONT. L hystérosalpingosonographie. Informations générales HÔPITAL MAISONNEUVE-ROSEMONT L hystérosalpingosonographie Informations générales De quoi s agit-il? L hystérosalpingosonographie est une technique d examen récente qui consiste à combiner échographie vaginale

Plus en détail

Contraception: prévention de la grossesse Efficace Réversible Bien tolérée, sans risques majeurs Facile à mettre en œuvre Peu coûteuse Légalisée en Fr

Contraception: prévention de la grossesse Efficace Réversible Bien tolérée, sans risques majeurs Facile à mettre en œuvre Peu coûteuse Légalisée en Fr CONTRACEPTION Pr. C Mathieu Clinique Gynécologique Hôpital Saint-André Contraception: prévention de la grossesse Efficace Réversible Bien tolérée, sans risques majeurs Facile à mettre en œuvre Peu coûteuse

Plus en détail

Chap 8 Décider d'avoir un enfant ou pas

Chap 8 Décider d'avoir un enfant ou pas Chap 8 Décider d'avoir un enfant ou pas I) la contraception permet de choisir quand avoir un enfant. Activité 1 : cartable SVT. La contraception est un ensemble de moyens permettant de choisir ou de retarder

Plus en détail