LES COMPTEURS NUMÉRIQUES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES COMPTEURS NUMÉRIQUES"

Transcription

1 LES COMPTEURS NUMÉRIQUES Mewtow 29 octobre 2015

2

3 Table des matières 1 Introduction 5 2 Compteurs asynchrones Compteur Compteur simple Compteurs initialisables Compteurs Modulo Décompteur Compteurs synchrones Compteur Compteur à additionneur Compteur à incrémenteur Décompteur Compteur/décompteur Les autres compteurs Compteurs en anneau Compteurs de Johnson

4

5 1 Introduction [[information]] Ce cours demande les pré-requis suivants pour être compris : - savoir compter en binaire ; - savoir ce qu est un multiplexeur ; - savoir ce qu est une bascule, et notamment une bascule D ; - savoir ce qu est une porte logique ET, OU, OU exclusif, etc. Les compteurs sont des circuits électroniques qui comptent. Ils mémorisent un nombre qu ils mettent à jour soit à chaque cycle d horloge, soit à la demande. Suivant le compteur, la représentation du nombre mémorisé change : certains utilisent le binaire traditionnel, d autres le BCD, d autre le code Gray, etc. Il existe plusieurs types de compteurs, qui se basent tous sur le même principe : ils utilisent des bascules pour mémoriser les bits du nombre (le contenu du compteur), ainsi que des multiplexeurs et des portes logiques pour mettre à jour ces bascules. Ces compteurs peuvent être classés suivant plusieurs critères : le sens de mise à jour du compteur (augmentation ou diminution) ; la possibilité d initialiser le compteur avec une valeur différente de zéro ; leur comportement une fois la valeur maximale atteinte ; leur fréquence de mise à jour ; etc. Premièrement, certains compteurs comptent, alors que d autres décomptent : les compteurs augmentent le contenu du compteur à chaque mise à jour, alors que les décompteurs le diminuent. Certains circuits, les compteurs-décompteurs peuvent faire les deux : on peut leur demander d augmenter ou de diminuer leur contenu avec une entrée de commande. Certains compteurs commencent à compter à partir de zéro, tandis que les compteurs initialisables peuvent être initialisés avec la valeur de notre choix : ces derniers possèdent une entrée d initialisation sur laquelle on peut placer le nombre initial. Cette entrée d initialisation est couplée avec une entrée Reset, qui indique si le compteur doit compter, ou être réinitialisé avec la valeur présente sur l entrée d initialisation. Tout compteur ne peut plus compter au-delà d une certaine limite, et les compteurs se comportent différemment une fois cette limite atteinte. Certains restent bloqués sur cette valeur maximale tant qu on ne les remet pas à zéro manuellement : de sont des compteurs à saturation. D autres recommencent à compter naturellement à partir de zéro : ce sont des compteurs modulaires. Un compteur mémorise un nombre codé sur plusieurs bits. Certains compteurs font un usage maximal de ces bits et peuvent compter de zéro à un nombre de la forme 2ˆn - 1ˆ (2, 4, 8, 16, etc). Mais d autres compteurs ne comptent pas jusque-là : certains ne comptent que jusqu à 10, 150, etc : ce sont des compteurs modulo. Ensuite, il faut faire la différence entre compteurs synchrones et asynchrones. Les compteurs synchrones sont commandés par un signal d horloge, un signal périodique généralement utilisé pour synchroniser les composants d un circuit électronique : le compteur/décompteur est mis à jour à chaque cycle d horloge. Les compteurs asynchrones sont commandés non pas par un 5

6 1 Introduction signal d horloge périodique, mais à la demande : ils possèdent une entrée Enable, qui ordonne la mise à jour du compteur quand celle-ci est à 1 (ou 0 sur certains compteurs), la valeur de cette entrée étant calculée par un autre circuit. 6

7 2 Compteurs asynchrones Nous allons aborder un premier type de compteur : les compteurs asynchrones. Ces compteurs sont des compteurs qui augmentent ou diminuent leur contenu (le nombre mémorisé) à la demande : ils possèdent une entrée sur laquelle on envoie un ordre de mise à jour du contenu du compteur. 2.1 Compteur Nous allons commencer par un compteur qui compte normalement : celui-ci compte de 0 à un certain nombre : le nombre maximum que peut contenir un registre. Puis, il recommence à partir de zéro une fois ce maximum atteint Compteur simple Pour comprendre comment créer ces compteurs, il suffit de regarder la séquence des premiers entiers, puis de prendre des paires de colonnes adjacentes : Nombre mé- Troisième colonnmo-premièrrisé Seconde et et et dansse- troi-qua- le conde sième trième compteulonnlonne co- co- colonne

8 2 Compteurs asynchrones Nombre mé- Troisième colonnmo-premièrrisé Seconde et et et dansse- troi-qua- le conde sième trième compteulonnlonne co- co- colonne On remarque que le bit sur une colonne change quand le bit de la précédente passe de 1 à 0. C est assez simple à comprendre : en binaire, = 0 plus une retenue prise en compte sur la colonne suivante. Quand on passe de 1 à 0 dans une colonne, cela signifie que la retenue précédente, ajoutée au bit de cette colonne, donne 10 : la retenue à propager à la colonne suivante vaut 1. Si cette colonne suivante contient un 0, alors il passe à 1 : = 1. Si elle contient un 1, alors il passe à 0, car 1+1 = (1)0. En clair : le bit s inverse. Maintenant que l on sait cela, on peut facilement créer un compteur avec quelques bascules. Pour la colonne la plus à droite (celle des bits de poids faible), on remarque que celle-ci inverse son contenu à chaque cycle d horloge : pour inverser le contenu, on a évidemment besoin d une porte NON, qui boucle la sortie de la bascule sur son entrée. On peut aussi ruser en se souvenant que certaines bascules contiennent une sortie nommée Q, qui fournit l inverse du bit stocké dans la bascule. Dans ce cas, la porte NON devient inutile : il suffit de boucler la sortie Q sur l entrée. Pour les autres colonnes, il suffit de trouver un moyen pour faire en sorte que l inversion du bit ne se produise que lorsque le bit de la bascule précédente passe de 1 à 0. Le mieux est d autoriser la mise à jour une fois la transition de la colonne précédente effectuée, c est à dire quand le bit de la colonne précédente vaut 0. Ainsi, la méthode vue au-dessus reste valable à un changement près : l entrée Enable/Clock de la bascule n est pas reliée au signal d horloge, mais à l inverse de 8

9 2.1 Compteur Figure 2.1 Bascule qui mémorise le bit de poids faible du compteur la sortie de la bascule de la colonne précédente (ou à la sortie Q). On obtient le circuit décrit dans le schéma qui suit Compteurs initialisables Maintenant que l on sait créer un compteur simple, nous allons l améliorer pour fabriquer un compteur initialisable. Pour cela, il suffit de rajouter des multiplexeurs à deux entrées devant chaque entrée d une bascule : une entrée du multiplexeur est reliée à la mise à jour du compteur, et l autre au bit de la valeur initiale. Pour préciser au compteur quand faire une initialisation, il suffit de rajouter une entrée Init : cette entrée vaudra 1 si on veut initialiser le compteur, et zéro sinon. Cette entrée sera reliée aux entrées de commande des multiplexeurs deux entrées mentionnés plus haut Compteurs Modulo On peut aussi faire en sorte que le compteur compte jusqu à une limite de notre choix, qu on va appeler N. Le principe est simple : si la valeur du compteur atteint N + 1, on remet le compteur à zéro. Pour cela, on a besoin d un circuit qui compare le contenu du compteur avec N+1 : si ce comparateur sort un 1 (le compteur vaut N+1), il faut mettre toutes les bascules à zéro. En utilisant des bascules qui possèdent une entrée de Reset, il suffit alors de relier la sortie de ce comparateur aux entrées Reset des bascules. 9

10 2 Compteurs asynchrones Figure 2.2 Bascule qui mémorise le bit de poids faible du compteur, en version optimisée Figure 2.3 Circuit final d un compteur 10

11 2.2 Décompteur Figure 2.4 Compteur initialisable 2.2 Décompteur Fabriquer un décompteur ressemble à la même chose que ce qu on a fait avec le compteur plus haut, en regardant la séquence des nombres et en analysant des colonnes successives. Pour simplifier le propos, nous allons juste comparer la séquence d un compteur, et la séquence d un décompteur : On ne peut pas faire plus clair : un décompteur est strictement identique à un compteur auquel on a inversé tous les bits. On peut donc réutiliser le compteur du dessus, à part que les sorties du compteurs sont reliées aux sorties Q des bascules. 11

12

13 3 Compteurs synchrones Les compteurs asynchrone ont un léger problème : le temps de propagation des retenues à travers les bascules est assez élevé. Ainsi, dans certains cas, il faut que la retenue générée par le premier étage passe jusqu à dernier étage pour modifier convenablement le compteur : pensez à la transition > Et ce temps pose un problème : si on travaille à haute fréquence, il devient supérieur à la durée d un cycle d horloge. Le compteur ne fonctionne pas! Pour résoudre ce problème, on doit utiliser des compteurs que l on appelle des compteurs synchrones, où la mise à jour des bascules est commandée par un signal d horloge. Avec ces compteurs, toutes les bascules sont reliées à la même horloge et sont donc mises à jour simultanément, réduisant à néant le problème mentionné plus haut. Pour créer des compteurs synchrones, on prend un registre qui mémorise la valeur du compteur, et un circuit combinatoire qui se charge de mettre à jour le compteur/décompteur. 3.1 Compteur On peut créer un compteur de plusieurs manières, certaines étant plus générales que d autres. Les différences entre compteurs synchrones se localisent toutes dans le circuit combinatoire utilisé, qui va d un additionneur à un circuit beaucoup simplifié (et moins flexible) Compteur à additionneur Dans le cas le plus simple, le circuit combinatoire est un additionneur. Cette solution est très souple : elle ne se limite pas à des compteurs qui comptent de 1 en 1, mais peut s adapter à des compteurs qui comptent de 3 en 3, de 6 en 6, etc : il suffit de mémoriser la constante quelque part et de l envoyer en entrée de l additionneur. Seul problème : l additionneur utilise beaucoup de circuits. Pour éviter cela, on peut le remplacer par un circuit qui se charge de faire +1 (ou +3, +5, etc., selon la constante choisie). Si le compteur comprend peu de bits, on peut créer ce circuit avec une table de Karnaugh Compteur à incrémenteur Dans ce qui va suivre, nous allons créer un circuit qui compte de 1 en 1, sans utiliser d additionneur. Pour comprendre comment créer un tel compteur, nous allons reprendre la séquence d un compteur, déjà vue dans le premier extrait :

14 3 Compteurs synchrones Figure 3.1 Compteur à additionneur On peut remarquer quelque chose dans ce tableau : peu importe la colonne, un bit s inversera au prochain cycle d horloge quand tous les bits des colonnes précédentes valent 1. Ainsi, prenons le cas où le compteur vaut : les deux premiers 1 sont respectivement précédés par la séquence et 0111 : vu qu il y a un zéro dans ces séquences, ils ne s inverseront pas au cycle suivant ; le bit qui vaut zéro est précédé de la séquence de bit 111 : il s inversera au cycle suivant ; le troisième 1 en partant de la gauche est précédé de la séquence de bits 11 : il s inversera aussi ; même raisonnement pour le quatrième 1 en partant de la gauche ; le 1 le plus à droite correspond au bit de poids faible, qui s inverse tous les cycles. Au final, on en déduit que la prochaine valeur sera de 1000, ce que confirme la séquence d entier du compteur. Pour implanter cela en circuit, on a besoin de deux micro-circuits par bascules : un circuit qui détermine si tous les bits des colonnes précédentes (en lisant de droite à gauche) sont à 1 ; et un circuit qui inverse le contenu de la bascule. 14

15 3.1 Compteur Le circuit qui détermine si tous les bits précédents sont à 1 est un simple ET entre les bits en question. L autre circuit a besoin de deux entrées : le contenu de la bascule ; et l ordre d inversion. On peut alors écrire sa table de vérité, qui est identique à celle d une porte OU exclusif (XOR) : Inversion Contenu de la bascule - Sortie Au final, le circuit ressemble à ceci : Figure 3.2 Compteur synchrone à incrémenteur Comme pour les compteurs asynchrones, on peut faire en sorte que les compteurs synchrones soient initialisables. Le principe est exactement le même : il suffit d ajouter quelques multiplexeurs, dont l entrée de commande est reliée à une entrée Init. On peut aussi faire en sorte que ces compteurs synchrones ne soient pas limités que par la taille du registre : on peut changer la limite supérieure de la même manière que pour les compteurs asynchrones. 15

16 3 Compteurs synchrones 3.2 Décompteur Pour créer un décompteur, même topo : on peut faire la même chose que pour un compteur, à savoir relier un registre à un soustracteur. Comme pour les autres compteurs, le soustracteur peut être remplacé par un simple circuit décrémenteur (qui fait -1, -2, -3, etc., suivant le compteur) similaire à celui vu plus haut. Figure 3.3 Décompteurs à soustracteur Mais on peut aussi utiliser le même genre de ruses que celles utilisées pour le compteur. Prenons la séquence de décomptage : On remarque qu un bit s inverse lorsque tous les bits précédents sont à zéro. En utilisant le même raisonnement que celui utilisé pour concevoir un compteur synchrone à incrémenteur, on obtient un circuit presque identique, si ce n est que les sorties des bascules doivent être inversées avant d être traitées par le comparateur. On peut directement réutiliser le circuit d un compteur, à la seule différence que les portes logiques doivent être reliées aux entrées Q, et non aux entrées Q. 16

17 3.3 Compteur/décompteur Figure 3.4 Décompteur synchrone 3.3 Compteur/décompteur Maintenant, il peut être utile de créer un circuit compte ou décompte, suivant la situation. Par exemple, prenons un compteur d entrées/sorties de parking. Ce compteur compte le nombre de voiture qui sont actuellement dans le parking. A chaque entrée de voiture, on doit incrémenter celui-ci. A chaque sortie, ce compteur est décrémenté. Ainsi, suivant la situation, le compteur est soit incrémenté, soit décrémenté. Comment construire un tel compteur? Tout d abord, il faut se rendre compte que ce compteur a besoin de savoir s il faut compter ou décompter. Pour cela, on lui rajoute une nouvelle entrée Count : si celle-ci vaut 1, le circuit compte, sinon il décompte. Pour créer ce circuit, on peut relier un registre à un additionneur/soustracteur. Il faut ajouter une entrée Count, pour indiquer s il faut ajouter ou retirer la constante : cette entrée Count correspond à l entrée ADD/SUB de l additionneur soustracteur. Comme pour les compteurs et les décompteurs, l additionneur/soustracteur peut être remplacé par un circuit spécialisé qui incrémente ou décrémente avec le bon pas de calcul. Figure 3.5 Compteur/décompteur 17

18

19 4 Les autres compteurs En plus des compteurs asynchrones et synchrones, on trouve deux autres types de compteur : les compteurs en anneau, et les compteurs de Johnson. Ces compteurs sont beaucoup plus simples à fabriquer que les compteurs vus plus haut, ce qui fait qu ils ont tendance à être plus rapides que leurs concurrents. 4.1 Compteurs en anneau Dans le cas le plus simple, ces compteurs en anneau sont simplement des registres à décalage SIPO dont on a bouclé la sortie sur l entrée. Figure 4.1 Compteur en anneau de 4 bits La séquence de ce compteur 4 bits est celle-ci : Avec n bits, ce compteur peut compter avec n nombres différents, qui ont tous un seul bit à 1. Petit détail : on peut créer un compteur normal en reliant un compteur en anneau avec un encodeur : la sortie de l encodeur nous donne la valeur normale du compteur. 19

20 4 Les autres compteurs 4.2 Compteurs de Johnson Dans d autres cas, le bit de sortie est inversé avant d être bouclé sur l entrée : ce sont des compteurs de Johnson. Ce compteur a une limite supérieure double de celle d un compteur en anneau. Figure 4.2 Compteur de Johnson La séquence d un tel compteur est :

CIRCUITS LOGIQUES SEQUENTIELS

CIRCUITS LOGIQUES SEQUENTIELS Chap-III: Compteurs CIRCUITS LOGIQUES SEQUENTIELS Compteurs Attention! Ce produit pédagogique numérisé est la propriété exclusive de l'uvt. Il est strictement interdit de la reproduire à des fins commerciales.

Plus en détail

LES COMPTEURS SOMMAIRE. 1 ) GENERALITES page 2

LES COMPTEURS SOMMAIRE. 1 ) GENERALITES page 2 SOMMAIRE 1/11 1 ) GENERALITES page 2 2 ) COMPTEURS ASYNCHRONES page 2 2.1 ) COMPTEUR ASYNCHRONES BINAIRES page 2 2.1.1 ) Exemple de réalisation à partir de bascule JK. page 2 2.1.2 ) Exemple de réalisation

Plus en détail

Les compteurs et les machines à états

Les compteurs et les machines à états RIGLET Aurélie MIQ 3 ROGNON Vincent Pour le 13/12/2006 Travaux pratique d électronique numérique n 3 Les compteurs et les machines à états Objectif : Se familiariser avec la conception des compteurs synchrones,

Plus en détail

ETUDE DE QUELQUES SYSTEMES SEQUENTIELS

ETUDE DE QUELQUES SYSTEMES SEQUENTIELS ETUDE DE QUELQUES SYSTEMES SEQUENTIELS Chapitre VII: I. Généralités sur les compteurs a) Utilité: Le comptage d événements est une opération indispensable dans de nombreux automatismes dés lors que ces

Plus en détail

Compteur/Décompteur Synchrone

Compteur/Décompteur Synchrone Compteur/Décompteur Synchrone 1.2 Réalisation d un circuit compteur/décompteur synchrone modulo 4 dans le code GRAY. On veut concevoir un circuit séquentiel, qui grâce à une commande externe M, sélectionne

Plus en détail

T.D. 3 Corrigé Logique séquentielle

T.D. 3 Corrigé Logique séquentielle David Bouchet Architecture des ordinateurs EPITA Info-Spé 23/24 T.D. 3 Corrigé Logique séquentielle Exercice Après avoir rappelé les tables de vérité des bascules D et JK synchronisées sur front montant,

Plus en détail

T.D. 3 Corrigé Logique séquentielle

T.D. 3 Corrigé Logique séquentielle T.D. 3 Corrigé Logique séquentielle Exercice 1 Après avoir rappelé les tables de vérité des bascules D et JK synchronisées sur front montant, donnez le chronogramme des sorties Q de chacune des bascules

Plus en détail

ÉLECTRONIQUE DES CIRCUITS INTÉGRÉS ÉLECTRONIQUE LOGIQUE ET NUMÉRIQUE DOCUMENT DE SYNTHÈSE

ÉLECTRONIQUE DES CIRCUITS INTÉGRÉS ÉLECTRONIQUE LOGIQUE ET NUMÉRIQUE DOCUMENT DE SYNTHÈSE ÉLECTRONIQUE DES CIRCUITS INTÉGRÉS ÉLECTRONIQUE LOGIQUE ET NUMÉRIQUE DOCUMENT DE SYNTHÈSE Ressources pédagogiques: http://cours.espci.fr/site.php?id=37 Forum aux questions : https://iadc.info.espci.fr/bin/cpx/mforum

Plus en détail

Abdeslam MOKRANI LIN Groupe 2

Abdeslam MOKRANI LIN Groupe 2 Abdeslam MOKRANI LIN Groupe 2 L objectif de ce projet est la réalisation d un circuit permettant d effectuer les deux opérations, addition et soustraction, sur des nombres codés en BCD. Dans le circuit

Plus en détail

ELECINF 102 : Processeurs et Architectures Numériques Logique séquentielle

ELECINF 102 : Processeurs et Architectures Numériques Logique séquentielle ELECINF 102 : Processeurs et Architectures Numériques Logique séquentielle Tarik Graba tarik.graba@telecom-paristech.fr Plan Introduction La bascule D Logique séquentielle synchrone Applications 2/31 ELECINF102

Plus en détail

Rappels sur la logique séquentielle

Rappels sur la logique séquentielle 1 Rappels sur la logique séquentielle Rappels sur la logique séquentielle 1. Introduction : Les circuits logiques combinatoires ne suffisent pas à eux seuls à la manipulation de l information comme cela

Plus en détail

Circuits Séquentiels

Circuits Séquentiels Plan du cours Circuits Séquentiels Introduction : création de circuits. Codage de l Information 2. Algèbre de Boole 3. Aspects technologiques des circuits 4. Les Circuits combinatoires : Transcodeurs,

Plus en détail

Logique Séquentielle - fonction «Comptage»

Logique Séquentielle - fonction «Comptage» Logique équentielle - fonction «Comptage» 1. Introduction Fonction comptage : Dans de nombreux systèmes on est obligé de compter pour mesurer, dénombrer, totaliser etc. A chaque fois qu il est nécessaire

Plus en détail

ELECINF 102 : Processeurs et Architectures Numériques

ELECINF 102 : Processeurs et Architectures Numériques ELECINF 102 : Processeurs et Architectures Numériques Logique séquentielle Tarik Graba tarik.graba@telecom-paristech.fr Plan Introduction La bascule D Logique séquentielle synchrone Applications En SystemVerilog

Plus en détail

Logique combinatoire. Chapitre 5

Logique combinatoire. Chapitre 5 Chapitre 5 Logique combinatoire Il existe deux types de circuits logiques : combinatoires, et séquentiels. Les circuits combinatoires sont créés à partir de portes logiques dont la sortie dépend seulement

Plus en détail

Chapitre 5. Système séquentiel

Chapitre 5. Système séquentiel EL Élee Numé. Chapitre 5 Système séquentiel perisse@cict.fr 1 Système séquentiel introduction Introduction aux systèmes séquentiels : Soit une lampe L initialement éteinte (L=0) et 2 boutons poussoirs

Plus en détail

CHAPITRE 10: Les compteurs et séquenceurs

CHAPITRE 10: Les compteurs et séquenceurs Circuits Numériques CHAPITRE : Les compteurs et séquenceurs BRS - N3/U3 - an 25 - Compteurs /4 Objectifs A la fin de ce chapitre, vous devez être capable: De définir la notion de compteur, la différence

Plus en détail

Architecture des ordinateurs première partie des annales

Architecture des ordinateurs première partie des annales rchitecture des ordinateurs première partie des annales rnaud Giersch, enoît Meister et Frédéric Vivien TD : rithmétique des ordinateurs et codage. Donner la valeur décimale des entiers suivants, la base

Plus en détail

Logique Combinatoire et Séquentielle

Logique Combinatoire et Séquentielle République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique U n i v e r s i t é A B D E R R A H M A N E M I R A B e j a i a Faculté de Technologie

Plus en détail

Les Compteurs et Les décompteurs

Les Compteurs et Les décompteurs Leçon 3 : Les ompteurs et Les décompteurs Objectifs : *Réaliser des applications à base de bascules. *hoisir et mettre en œuvre un compteur/décompteur.. Mise en situation : Système technique : Montre électronique

Plus en détail

Cours de logique combinatoire et séquentielle

Cours de logique combinatoire et séquentielle Cours de logique combinatoire et séquentielle Introduction : On distingue de nombreuses familles de circuits. La famille 74 d'origine fonctionne en 5V. Les 74LS utilisent la technologie TTL. Les 74HC utilisent

Plus en détail

Devoir surveillé d Électronique d Instrumentation II

Devoir surveillé d Électronique d Instrumentation II Université de Nantes - IUT de Saint-Nazaire Département Mesures Physiques Devoir surveillé d Électronique d Instrumentation II DUT MP, Semestre 4, 22/23. Durée : heure 5. Les cinq exercices sont indépendants.

Plus en détail

Comp. 1-bit. Comp. 1-bit

Comp. 1-bit. Comp. 1-bit Réponse question A[3..] B[3..] E 4 G 4 P 4 -bit -bit -bit b a -bit E G P = S S S2 S3 Réponse question 2 Pour obtenir l'équivalent d'une porte logique avec un multiplexeur, il suffit d'utiliser la méthode

Plus en détail

T.D. 4 Corrigé Émission série du contenu d une ROM

T.D. 4 Corrigé Émission série du contenu d une ROM Émission série du contenu d une ROM PARTIE 1 : Initialisation et commande Indications On suppose que le bouton poussoir n est pas pressé lors de la mise sous tension. La tension de seuil des entrées de

Plus en détail

ELECINF102 : Introduction à la logique séquentielle

ELECINF102 : Introduction à la logique séquentielle ELECINF102 : Introduction à la logique séquentielle... ou comment organiser les choses dans le temps. page 1 Licence de droits d usage Contexte académique } sans modification Par le téléchargement ou la

Plus en détail

Architecture des ordinateurs Corrigé du TD 4 : Circuits combinatoires

Architecture des ordinateurs Corrigé du TD 4 : Circuits combinatoires rchitecture des ordinateurs Corrigé du TD 4 : Circuits combinatoires rnaud Giersch, enoît Meister et Frédéric Vivien. xprimer la fonction xor comme un produit de sommes et réaliser le circuit logique correspondant.

Plus en détail

Université des Siences et. Technologies de Lille Licence Sciences et Technologies Profil SPI et PC. Travaux dirigés de Logique séquentielle

Université des Siences et. Technologies de Lille Licence Sciences et Technologies Profil SPI et PC. Travaux dirigés de Logique séquentielle Université des Sciences et Technologies de Lille Licence Sciences et Technologies Profil SPI et PC Module S5 - Systémes numériques programmés et microprocesseurs Travaux dirigés de Logique séquentielle

Plus en détail

4.3 Notions de registres Registre à mémoire Registre à décalage conversion série/parallèle

4.3 Notions de registres Registre à mémoire Registre à décalage conversion série/parallèle 43 Notions de registres Un registre est un ensemble de cellules mémoires constituées par des bascules Le contenu d'un registre peut donc être considéré comme un nombre binaire ou un "mot" de n bits Exemple

Plus en détail

Représentation et Synthèse des Systèmes Logiques. Travaux Pratiques

Représentation et Synthèse des Systèmes Logiques. Travaux Pratiques ECOLE POLYTECNIQUE UNIVERSITAIRE DE MONTPELLIER Représentation et Synthèse des Systèmes Logiques Travaux Pratiques ERII - 2008-2009 Objectifs et Organisation des séances de TP : L objectif de ces TP est

Plus en détail

Automates et circuits :

Automates et circuits : Automates et circuits : et circuits séquentiels Nicolas Prcovic Courriel : nicolas.prcovic@univ-amufr Aix-marseille Université Buts du chapitre (1) Buts Circuit : fonction sur des entiers Savoir réaliser

Plus en détail

GELE2442 Chapitre 7 : Registres et compteurs

GELE2442 Chapitre 7 : Registres et compteurs GELE2442 Chapitre 7 : Registres et compteurs Gabriel Cormier, Ph.D., ing. Université de Moncton Hiver 2015 Gabriel Cormier (UdeM) GELE2442 Chapitre 7 Hiver 2015 1 / 21 Contenu 1 Registres et compteurs

Plus en détail

Q.C.M. D EVALUATION A : ELECTRONIQUE NUMERIQUE

Q.C.M. D EVALUATION A : ELECTRONIQUE NUMERIQUE I- SYSTEMES E NUMERATION Q.C.M. EVALUATION A : ELECTRONIQUE NUMERIQUE I- Le nombre binaire s écrit en décimal: 4 mille cent onze 5 I-2 Le nombre «5A7» est écrit en: Octal Hexadécimal écimal I-3 Le nombre

Plus en détail

Architecture des Ordinateurs, corrigé TD 4

Architecture des Ordinateurs, corrigé TD 4 Architecture des Ordinateurs, corrigé TD 4 Exercice. Réalisation d un additionneur/soustracteur (portes logiques disponibles : ET, OU, NON, OU EXCL). Réaliser un demi-soustracteur ( bit A avec bit B sans

Plus en détail

L additionneur-soustracteur binaire

L additionneur-soustracteur binaire L additionneur-soustracteur binaire Michel Boyer 16 février 2001 1. L addition de binaires L addition d entiers positifs en base deux se fait bit à bit, tout comme une addition en base dix se fait chiffre

Plus en détail

Les applications standard de la logique séquentielle

Les applications standard de la logique séquentielle Les applications standard de la logique séquentielle SIN1 - Cours 3 - Partie 2 J. Villemejane - julien.villemejane@u-pec.fr IUT Créteil-Vitry Département GEII Université Paris-Est Créteil Année universitaire

Plus en détail

COMPTEURS. Université des Sciences et de la Technologie Houari Boumediene

COMPTEURS. Université des Sciences et de la Technologie Houari Boumediene Université des Sciences et de la Technologie Houari Boumediene Faculté d Electronique et d Informatique Département Instrumentation et Automatique BP. 32, El Alia Bab Ezzouar, 16111 Alger, Algérie Tel:

Plus en détail

Banque d épreuves BTS-DUT 1999 EPREUVE D INFORMATIQUE

Banque d épreuves BTS-DUT 1999 EPREUVE D INFORMATIQUE Banque d épreuves BTS-DUT 1999 EPREUVE D INFORMATIQUE L épreuve se compose de 20 questions regroupées suivant les thèmes : structure des machines de traitement de l information, algorithmique et programmation,

Plus en détail

Notion de système séquentiel

Notion de système séquentiel Notion de système séquentiel Un circuit séquentiel est un circuit qui possède une mémoire interne Eléments principaux d un circuit séquentiel: état interne : Le circuit peut changer d état ; il a donc

Plus en détail

Travaux Dirigés d Electronique Numérique

Travaux Dirigés d Electronique Numérique Travaux Dirigés d Electronique Numérique Licence d Electronique Hiver 27 TD : Algèbre de Boole. Algèbre de Boole Démontrer les lois de l algèbre de Boole suivantes en vous aidant des autres lois de cet

Plus en détail

Cours de Logique séquentielle

Cours de Logique séquentielle Enseignant Chercheur en Informatique & Réseaux télécoms Logique séquentielle. Introduction Dans les circuits logiques combinatoires, les sorties dépendent uniquement des entrées. Pour mettre au point des

Plus en détail

TP N 3 D ELECTRONIQUE NUMERIQUE. Les compteurs et les machines à état

TP N 3 D ELECTRONIQUE NUMERIQUE. Les compteurs et les machines à état ROBERT Véronique GE3 Année 2005-2006 TP N 3 D ELECTRONIQUE NUMERIQUE Les compteurs et les machines à état Le but de ce TP est de se familiariser avec la conception des compteurs synchrones, asynchrones

Plus en détail

14. Les compteurs et les décompteurs

14. Les compteurs et les décompteurs ISET RAES épartement : Génie Électrique Niveau L1, semestre 2 14. Les compteurs et les décompteurs UE : Traitement de onnées II ECUE : Systèmes logiques 2 CI : 1.5h/semaine I Introduction Une bascule peut

Plus en détail

Registres et compteurs

Registres et compteurs Chapitre 7 egistres et compteurs Un circuit séquentiel synchrone est constitué d un groupe de bascules et circuits combinatoires ayant une horloge. Les bascules sont essentielles, puisque sans elles le

Plus en détail

Logique séquentielle

Logique séquentielle Polytech Marseille IRM3 25-6 Introduction circuits de logique séquentielle : circuits dans lesquels le temps intervient dans la définition des sorties pour un système dont l'état est noté, les entrées

Plus en détail

UNIVERSITE DE CAEN TRAVAUX PRATIQUES DE LOGIQUE COMBINATOIRE

UNIVERSITE DE CAEN TRAVAUX PRATIQUES DE LOGIQUE COMBINATOIRE 2009 UNIVERSITE DE CAEN TRAVAUX PRATIQUES DE LOGIQUE COMBINATOIRE Rotation des travaux pratiques : 1 : Fonctions logique Combinatoire Elémentaires. 2 : Circuits logiques. 3 : Réalisation d additionneurs.

Plus en détail

INF1500 : Logique des systèmes numériques

INF1500 : Logique des systèmes numériques INF500 : Logique des systèmes numériques Cours 0: Conception (synthèse) de circuits séquentiels synchrones (Finite State Machines FSM) Sylvain Martel - INF500 Procédure Voici la procédure pour concevoir

Plus en détail

Travaux Dirigés Electronique Numérique. IUT de Cergy Pontoise. Département GEII (Neuville) Enseignant : Fakhreddine GHAFFARI Olivier Romain

Travaux Dirigés Electronique Numérique. IUT de Cergy Pontoise. Département GEII (Neuville) Enseignant : Fakhreddine GHAFFARI Olivier Romain Année Universitaire : 22/23 Travaux Dirigés Electronique Numérique (ENS : Electronique Numérique et Systèmes ogiques) IUT de Cergy-Pontoise Enseignant : Fakhreddine GAFFARI Olivier Romain TD ENS 22/23

Plus en détail

La Fonction Comptage

La Fonction Comptage Généralités La Fonction Comptage Le compteur est une structure permettant de dénombrer les événements (H) qui lui sont appliqués. Un compteur est un registre particulier dont le contenu évolue, passe de

Plus en détail

Circuits Combinatoires

Circuits Combinatoires Plan du cours Introduction : création de circuits. Codage de l Information 2. Algèbre de Boole 3. Aspects technologiques des circuits 4. Les Circuits combinatoires : Transcodeurs, Aiguilleurs, Comparateurs

Plus en détail

Travaux Dirigés Système d'information Numérique. IUT de Cergy Pontoise. Département GEII (Neuville)

Travaux Dirigés Système d'information Numérique. IUT de Cergy Pontoise. Département GEII (Neuville) Année Universitaire : 25/26 Travaux Dirigés Système d'information Numérique (SIN ) IUT de Cergy-Pontoise Enseignants : Fakhreddine GAFFARI Fakhreddine.ghaffari@u-cergy.fr Olivier ROMAIN Olivier.romain@u-cergy.fr

Plus en détail

Chapitre 12 Circuits logiques

Chapitre 12 Circuits logiques Chapitre 12 Circuits logiques Jean Privat Université du Québec à Montréal INF2170 Organisation des ordinateurs et assembleur Automne 2013 Jean Privat (UQAM) 12 Circuits logiques INF2170 Automne 2013 1

Plus en détail

TD 1 - CIRCUITS COMBINATOIRES

TD 1 - CIRCUITS COMBINATOIRES TD 5 6 TD TD - CIRCUIT COMBIATOIRE implification de fonctions booléennes, familiarisation avec l outil de conception de circuits, circuits combinatoires, représentation des nombres, arithmétique en complément

Plus en détail

Les compteurs et les décompteurs

Les compteurs et les décompteurs Section : S Option : Sciences de l ingénieur iscipline : Génie Électrique Les compteurs et les décompteurs omaine d application : Les systèmes logiques Type de document : Cours Classe : Terminale ate :

Plus en détail

ESIEE CCIP IGE1001: électronique numérique 19/11/2012 A. Exertier 2 h SANS CALCULATRICE SANS DOCUMENT QCM (1h, 10 points) Pour cette partie de contrôle, vous répondez sur la fiche optique. Chaque item

Plus en détail

Série d exercices N 2

Série d exercices N 2 GENIE ELECTRIQUE Série d exercices N Prof : Mr Raouafi Abdallah «Compteur à base des circuits intégrés» PARTIE N : «Compteur asynchrone à base des circuits intégrés» Exercice n : circuit intégré BINAIRE

Plus en détail

Cours 7 Logique séquentielle (3) ELP 304 : Electronique Numérique

Cours 7 Logique séquentielle (3) ELP 304 : Electronique Numérique Cours 7 Logique séquentielle (3) ELP 304 : Electronique Numérique Les compteurs synchrones : caractéristiques générales - Complexité supérieure à celle des compteurs asynchrones Toutes les bascules sont

Plus en détail

Introduction à l électronique. Numérique. Licence Physique et Applications. Électronique séquentiel

Introduction à l électronique. Numérique. Licence Physique et Applications. Électronique séquentiel Introduction à l électronique Numérique Licence Physique et Applications Électronique séquentiel Fabrice CAIGNET LAA - CN fcaignet@laas.fr http://www.laas.fr/~fcaignet Plan du Cours I. Introduction II.

Plus en détail

Ministère de l Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de la Technologie. Département Génie Electrique TP N 5.

Ministère de l Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de la Technologie. Département Génie Electrique TP N 5. Ministère de l Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de la Technologie Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Kasserine Département Génie Electrique TP N 5 Les compteurs Préparés

Plus en détail

1 ELN : COURS D' ÉLECTRONIQUE FONCTION COMPTAGE page 1 / 5. CT = m-1

1 ELN : COURS D' ÉLECTRONIQUE FONCTION COMPTAGE page 1 / 5. CT = m-1 ELN : URS D' ÉLERONIQUE FONION MPTAGE page / 5 Les compteurs intégrés sont des circuits destinés à effectuer : - Le comptage d'événements (nombre de passages devant une cellule par ex.) - La division de

Plus en détail

ENSEIRB. PROJET ANALOGIQUE-NUMERIQUE : Le thermomètre numérique

ENSEIRB. PROJET ANALOGIQUE-NUMERIQUE : Le thermomètre numérique PROJET ANALOGIQUE-NUMERIQUE : Chauvin Caroline Brion Claire 2003/2004 Sommaire Sommaire... 2 Introduction... 2 I. Partie Analogique... 3 1 Principe de fonctionnement... 3 2 Etude du CAN... 4 a. Tensions

Plus en détail

ELECTRONIQUE NUMERIQUE. TD-Logique combinatoire et multiplexage.doc

ELECTRONIQUE NUMERIQUE. TD-Logique combinatoire et multiplexage.doc 1- Exercice 1 : (Centrale) La fonction Multiplexeur 2 vers 1, dont le symbole logique est représenté Figure 1, correspond à la défition donnée Figure 2. 1- Après avoir établi la Table de Vérité puis le

Plus en détail

ELECTRONIQUE NUMERIQUE. TD-Logique séquentielle.doc

ELECTRONIQUE NUMERIQUE. TD-Logique séquentielle.doc I- BASCULES : 1- Exercice 1 : Compléter les chronogrammes suivants 1 2- Exercice 2 : Tracer le chronogramme du circuit suivant. On suppose qu initialement toutes les sorties Q sont à l état bas. Quelle

Plus en détail

CHAPITRE 7 MACHINE D ÉTAT SYNCHRONE

CHAPITRE 7 MACHINE D ÉTAT SYNCHRONE 114 CHAPITRE 7 MACHINE D ÉTAT SYNCHRONE Chap. 6 Circuit sans entrée seulement l'horloge = Machine de MOORE Chap. 7 Circuit avec entrées asynchrones Ex : Load, enable, clear, direction, entrées Circuit

Plus en détail

Electronique numérique

Electronique numérique Electronique numérique Seatech - 3A Université de Toulon (UTLN) Plan du Chapitre introductif 1 Les nombres Le système binaire Codes numériques 2 Algèbre de Boole Fonctions logiques Implantation 3 Mémorisation

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGES N : 1 AFFICHAGE DES DONNEES

TRAVAUX DIRIGES N : 1 AFFICHAGE DES DONNEES TRAVAUX DIRIGES N : 1 AFFICHAGE DES DONNEES Exercice 1.1 : Soit le montage suivant permettant de commander 8 diodes LED : On veut maintenant réaliser plusieurs animations sur les LEDs commandées par les

Plus en détail

ÉLECTRONIQUE NUMÉRIQUE AVANCÉE

ÉLECTRONIQUE NUMÉRIQUE AVANCÉE ÉLECTRONIQUE NUMÉRIQUE AVANCÉE Filière : InfoTronique Chap. 2 : Les bascules Dr. Abdelhakim Khouas Email : akhouas@hotmail.fr Département de Physique Faculté des Sciences Objectifs de ce chapitre Comprendre

Plus en détail

La fonction comptage

La fonction comptage Site Internet : www.gecif.net Discipline : Génie Electrique La fonction comptage I Identification de la fonction Un compteur est un système logique dont le mot binaire en sortie se modifie chaque fois

Plus en détail

Cours 6 Logique séquentielle (2) ELP 304 : Electronique Numérique

Cours 6 Logique séquentielle (2) ELP 304 : Electronique Numérique Cours 6 Logique séquentielle (2) ELP 304 : Electronique Numérique Bascules étudiées au cours 5 R S * E * * Bascule RS asynchrone Bascule latch ou à verrouillage synchronisation sur niveau Bascule flip-flop

Plus en détail

UNITE ARITHMETIQUE ET LOGIQUE (UAL) 4 BITS : Additionneur 4 bits Soustracteur 4 bits Multiplieur 4 bits Diviseur 4 bits 4 opérations logiques de 4

UNITE ARITHMETIQUE ET LOGIQUE (UAL) 4 BITS : Additionneur 4 bits Soustracteur 4 bits Multiplieur 4 bits Diviseur 4 bits 4 opérations logiques de 4 UNITE ITHMETIQUE ET LOGIQUE (UL) 4 IT : dditionneur 4 bits oustracteur 4 bits Multiplieur 4 bits Diviseur 4 bits 4 opérations logiques de 4 bits 1- Opérations rithmétiques : dditionneur 4bits : L additionneur

Plus en détail

Exercices de Compteurs

Exercices de Compteurs Exercices de Compteurs A). Exercices sur les compteurs Asynchrones : I ). Exercice : Donnez la succession des états du compteur suivant, celui-ci étant supposé à (000) au départ. NB : on pensera à regarder

Plus en détail

Logique combinatoire

Logique combinatoire ENSL1 : Electronique numérique et synthèse logique Logique combinatoire 1 Logique combinatoire et séquentielle : Soit le circuit : e 0 e 1 s 0 s m-1 e n-1 Ce circuit sera dit «combinatoire» si, à chaque

Plus en détail

Mise en œuvre d une UART

Mise en œuvre d une UART G R O U P E Rapport TP VHDL Mise en œuvre d une UART I4SE-AE2 Avril 2005 Charles Sébastien Introduction... 3 I. Réalisation du module TX... 3 A. Le protocole... 3 B. Les Compteurs... 4 1. Le compteur modulo

Plus en détail

Les circuits logiques séquentiels

Les circuits logiques séquentiels Les circuits logiques séquentiels Les registres de mémorisation Un registre permet la mémorisation de n bits. Il est donc constitué de n bascules,mémorisant chacune un bit. L'information est emmagasinée

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. CHAPITRE I - Outils de développement (IDE) 15

TABLE DES MATIERES. CHAPITRE I - Outils de développement (IDE) 15 9 TABLE DES MATIERES CHAPITRE I - Outils de développement (IDE) 15 1. LE ROLE D UN IDE 15 2. CARACTERISTIQUES GENERALES D UN IDE 15 3. CREATION ET GESTION DE PROJET 18 3.1 Les fichiers d un projet 18 3.2

Plus en détail

Architecture des Ordinateurs, corrigé TD 1

Architecture des Ordinateurs, corrigé TD 1 Architecture des Ordinateurs, corrigé TD Fonctions booléennes Remarque : Les schémas des circuits logiques sont réalisés à partir de la notation IEEE : Porte IDENTITÉ Porte NON ou Porte OU Porte ET Porte

Plus en détail

Fonction booléennes et portes logiques

Fonction booléennes et portes logiques ISN- semaine16 Fonction booléennes et portes logiques I Portes logiques de base 1.Porte logique OUI C'est la porte la plus basique qui soit, et aussi la plus simple à comprendre. En effet, la sortie de

Plus en détail

Architecture des Ordinateurs

Architecture des Ordinateurs Architecture des Ordinateurs Département informatique ère année Contrôle du er septembre 2004 Documents autorisés : support de cours ESIL et notes manuscrites. Réalisation d une horloge numérique modulo-2

Plus en détail

Le principal objectif de ce cours est de permettre à l étudiant d acquérir des connaissances de base de l électronique numérique.

Le principal objectif de ce cours est de permettre à l étudiant d acquérir des connaissances de base de l électronique numérique. Le principal objectif de ce cours est de permettre à l étudiant d acquérir des connaissances de base de l électronique numérique. Il permet à l étudiant de comprendre le fonctionnement de circuits logiques

Plus en détail

SOMMAIRE : DATA BOOK TTL

SOMMAIRE : DATA BOOK TTL SOMMAIRE : DATA BOOK TTL Dans ce sommaire «Data book» ce qui signifie en français catalogue, nous allons vous présenter les circuits logiques les plus employés. 1. - LES CIRCUITS FRÉQUEMMENT RENCONTRÉS

Plus en détail

Architecture Matérielle et Logicielle (LIF6)

Architecture Matérielle et Logicielle (LIF6) Architecture Matérielle et Logicielle (LIF6) Exercice 1 : Détection de séquences spécifiques On souhaite implanter un circuit séquentiel qui reconnaît deux séquences spécifiques quand celles-ci sont reçues

Plus en détail

de variables qui ne changent pas et qui rendent faux X. de variables qui ne changent pas et qui rendent vrai X.

de variables qui ne changent pas et qui rendent faux X. de variables qui ne changent pas et qui rendent vrai X. Table de Karnaugh Exemple : On reprend la table de Karnaugh de X = ā b c d + ā b cd + ā bcd + ā bc d + a b c d + a b cd + a bcd + a bc d X = b 1 Soit on regroupe les 0 et on fait le produit des maxtermes

Plus en détail

Circuits Logiques الدارات النطقية

Circuits Logiques الدارات النطقية Module: Architecture des ordinateurs ère MI S2 Circuits Logiques الدارات النطقية Taha Zerrouki Taha.zerrouki@gmail.com Circuits de Base 2 Inverseur (NON) 3 Conjonction ET (AND) 4 Disjonction (OU) (OR)

Plus en détail

6GEI420 - Systèmes Digitaux. Examen Partiel

6GEI420 - Systèmes Digitaux. Examen Partiel 6GEI420 - Systèmes Digitaux Hiver 2011 Modalité: Vous avez droit à une calculatrice non programmable. La durée de l examen est de 2h45. Cet examen compte pour 25% de la note finale. Question 1. Questions

Plus en détail

ÉCOLE CENTRALE DE PÉKIN SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR

ÉCOLE CENTRALE DE PÉKIN SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR DM2 Page 1 北 航 中 法 工 程 师 学 院 ÉCOLE CENTRALE DE PÉKIN SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR Année académique 2013-2014 Devoir à la maison n 3 À rendre le jeudi 17 avril 2014 Numéro d étudiant à 8 chiffres

Plus en détail

1 ) - étude du composant 4029.

1 ) - étude du composant 4029. TP n 5 : convertisseurs Can et Cna à base de composant 4029. Buts du TP : le but de ce cinquième TP de seconde année est l étude de plusieurs montages convertisseurs construits à l aide du composant compteur

Plus en détail

TP LOGIQUE ADDITIONNEUR BINAIRE

TP LOGIQUE ADDITIONNEUR BINAIRE TP LOGIQUE DDITIONNEUR BINIRE PROBLEME POSE : On se propose dans la dernière partie du TP de réaliser un additionneur 2 bits par câblage électrique sur un logiciel de simulation. Pour aborder les difficultés

Plus en détail

La cour de l installation de stockage N CS. Soustraction FP3 FP4

La cour de l installation de stockage N CS. Soustraction FP3 FP4 Gestion des entrées/ sorties des camions Le système de gestion permet d autoriser ou d interdire l entrée des camions dans la cour d une installation de stockage de blé à double issues débouche sur deux

Plus en détail

Licence Informatique Architecture des ordinateurs

Licence Informatique Architecture des ordinateurs Licence Informatique Architecture des ordinateurs Université de Provence Année 2-2 I. Examen 7 Janvier : Exercice I. Soit f(x,..., x 4 ) La fonction booléenne suivante : f donne vrai si au max une des

Plus en détail

TD Architecture des Ordinateurs

TD Architecture des Ordinateurs TD Architecture des Ordinateurs EXERCICE 1 Rappel de notation : 327 signifie «32 en base de 7». Laquelle des suites de chiffres 10101100 10102011 10108141 2A0GF00 Peut être la représentation d'un nombre

Plus en détail

Systèmes de numérotation

Systèmes de numérotation 1 ) Le système décimal. C est évidemment le système que l on connaît le mieux puisqu on l utilise tous les jours. Les caractéristiques de ce système vont permettre de mieux comprendre les autres systèmes.

Plus en détail

CODAGE ET REPRÉSENTATION DES DONNÉES Le binaire

CODAGE ET REPRÉSENTATION DES DONNÉES Le binaire CHAPITRE 1 CODAGE ET REPRÉSENTATION DES DONNÉES 1.1 Le binaire Les ordinateurs et avant les calculateurs numériques ont été conçus autour des propriétés de la logique booléenne. La logique booléenne ou

Plus en détail

Les bascules. Qu appelle-t-on une bascule? Bascule = circuit ayant : Bascules classées selon le nombre d états stables :

Les bascules. Qu appelle-t-on une bascule? Bascule = circuit ayant : Bascules classées selon le nombre d états stables : Unité: Base de systèmes logiques (SysLog1) Conception de systèmes numériques (CSN) Les bascules Etienne Messerli & collègues de l'institut RES octobre 2017 This work is licensed under a Creative Commons

Plus en détail

Circuit logique. Définition

Circuit logique. Définition Définition Circuit logique Un circuit logique est un dispositif électronique permettant la réalisation d une fonction logique Chaque variable de la fonction est matérialisée par un conducteur et sa valeur

Plus en détail

ELE Circuit logique 1 Laboratoire n o 5 : Logique séquentielle simple

ELE Circuit logique 1 Laboratoire n o 5 : Logique séquentielle simple ELE1300 - Circuit logique 1 Laboratoire n o 5 : Logique séquentielle simple Jean Pierre DAVID 1 Information sur le plagiat De plus en plus d information est disponible par voie électronique (ou autre)

Plus en détail

Conception et Test d'une Unité Arithmétique et Logique (ALU)

Conception et Test d'une Unité Arithmétique et Logique (ALU) Elec2, Option MI Année Scolaire 2006-2007 Conception et Test d'une Unité Arithmétique et Logique (ALU) Gendre Laurent Table des matières 1 Introduction / Cahier des charges...3 2 Implémentation...4 2.1

Plus en détail

Architecture des ordinateurs. Circuits séquentiels. Bascule RS. Licence Informatique - Université de Provence. Jean-Marc Talbot

Architecture des ordinateurs. Circuits séquentiels. Bascule RS. Licence Informatique - Université de Provence. Jean-Marc Talbot Architecture des ordinateurs Licence Informatique - Université de Provence Jean-Marc Talbot Circuits séquentiels jtalbot@cmi.univ-mrs.fr L3 Informatique - Université de Provence () Architecture des ordinateurs

Plus en détail

LES ARCHITECTURES TOLÉRANTES AUX PANNES ET AUX ERREURS

LES ARCHITECTURES TOLÉRANTES AUX PANNES ET AUX ERREURS LES ARCHITECTURES TOLÉRANTES AUX PANNES ET AUX ERREURS Mewtow 14 mars 2016 Table des matières 1 Introduction 5 2 Redondance matérielle : généralités 7 3 Redondance matérielle passive 9 3.1 Vote à majorité...................................

Plus en détail

Circuits logiques. Eric Cariou. Université de Pau et des Pays de l'adour UFR Sciences Pau - Département Informatique.

Circuits logiques. Eric Cariou. Université de Pau et des Pays de l'adour UFR Sciences Pau - Département Informatique. Circuits logiques Eric Cariou Université de Pau et des Pays de l'adour UFR Sciences Pau - Département Informatique Eric.Cariou@univ-pau.fr 1 Circuit logique Circuit électronique réalisant une ou plusieurs

Plus en détail

Mémoire et logique programmable

Mémoire et logique programmable Chapitre 8 Mémoire et logique programmable Une mémoire est un élément clé des systèmes numériques. Lorsqu il y a traitement d information, les données en mémoire sont transférées à des registres, puis

Plus en détail

SYNTHESE LOGIQUE. Thermomètre i2c

SYNTHESE LOGIQUE. Thermomètre i2c SYNTHESE LOGIQUE Thermomètre i2c 1. Présentation Le bus i2c développé par Philips Semiconductor dans les années 80 permet de faire communiquer des circuits intégrés en utilisant trois fils seulement, c

Plus en détail