Item n 270 : Pathologies des glandes salivaires

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Item n 270 : Pathologies des glandes salivaires"

Transcription

1 Item n 270 : Pathologies des glandes salivaires On distingue : Glande salivaire principale : parotide, glande submandibulaire et sublinguale Glandes salivaires accessoires, situé dans lʼensemble de la cavité buccale Tuméfaction inflammatoire Parotidite ourlienne Sialite microbienne Sialite lithiasique Parotidite chronique Tuméfaction non inflammatoire bilatérale Sarcoïdose Syndrome sec Hémopathie VIH Essentielle Tuméfaction non inflammatoire unilatérale Tumeur bénigne Tumeur maligne

2 Infection des glandes salivaires : sialite Lʼinfection est favoriser par la stase salivaire (lithiase) Formes clinique Sialite virale aiguë (souvent bilatérale) Parotidite ourlienne : Notion de contage Syndrome infectieux, douleur et tuméfaction parotidienne avec comblement du sillon rétro-mandibulaire, otalgie La salive est claire Dʼautres virus peuvent être responsable de sialite virale : MNI Sialite bactérienne aiguë (souvent unilatérale) Facteurs de risque : Déshydratation Immunodépression Lithiase salivaire Clinique : Syndrome infectieux Douleur et tuméfaction parotidienne/submandibullaire avec comblement du sillon rétro-mandibulaire Otalgie Parfois PF Issu de pu par le canal de Sténon (ou Warthon) Parotidite chronique Étiologie inconnue Unilatérale, douloureuse et sʼaccompagnant dʼadénopathies Pus à lʼissue du canal de Stenon Syndrome inflammatoire ( VS, CRP et GB) Examens complémentaires NFS, VS et CRPO Bilan bactériologique : Hémoculture Prélèvements bactériologiques locaux Examens à la recherche dʼune cause lithiasique

3 Lithiase salivaire La lithiase submandibulaire est la plus fréquente Physiopathologie Hernie salivaire colique salivaire complications infectieuse Clinique Facteurs de risques : immunodépression Palpation endobuccal bi-digital : tuméfaction du plancher buccal correspondant au calcul Trismus possible ± adénopathies La lithiase salivaire se manifeste par des épisode récidivant rythmé par les repas Hernie salivaire Blocage salivaire partiel à lʼoccasion dʼun repas Se traduit par une tuméfaction non douloureuse de la glande Disparition de la tuméfaction glandulaire associée à un flot de salive à la fin du repas lors de lʼexpulsion du calcul Peut se compliquer dʼune colique salivaire par enclavement du calcul Colique salivaire Blocage salivaire complet par enclavement dʼun calcul. Se traduit par une douleur brutale Possible inflammation de lʼostium du canal salivaire Disparition lente de la tuméfaction et douleur glandulaire Complication infectieuse Lithiase submandibulaire Whartonite (cellulite du plancher buccal) : Douleur du plancher irradiant vers lʼoreille, fièvre et dysphagie. Pas de trismus Issue de pus par lʼostium du canal de Wharton Péri-Whartonite (abcès péri-canalaire) : Douleur vive, trismus, fièvre élevée et tuméfaction. Issue de pus par lʼostium du canal de Wharton Sialite submandibulaire aiguë bactérienne (submandibulite aiguë) Lithiase parotidienne Sténonite (cellulite du plancher buccal) Abcès péri-canalaire Sialite parotidienne aiguë bactérienne (parotidite aiguë)

4 Examens complémentaires Aucun à chaud lors du 1 er épisode de colique salivaire. Les examens seront demandés à froid, en cas de récidive ou en cas d'inefficacité du traitement Radiographie (cliché occlusal mordu, profil mandibulaire et panoramique dentaire) : recherche du calcul Échographie Sialographie TDM et sialo-irm Sialo-endoscopie : apporte le diagnostique de certitude et permet un geste thérapeutique Diagnostique différentielle Cellulite dʼorigine dentaire Adénite : présence dʼun sillon entre la masse et la mandibule

5 Tumeur des glandes salivaires Ce sont des tuméfactions unilatérales Le plus souvent dʼorigine parotidienne Les tumeurs parotidiennes sont souvent bénigne, et les tumeurs des glandes submandibulaire et accessoire souvent maligne. Anatomopathologie Tumeurs épthéliales bénignes Adénome pléomorphe : Tumeurs la plus fréquente Risque de récidive et de dégénérescence maligne en carcinome Adénolymphome Tumeurs épithéliales malignes Tumeurs mucoépidermoïde Cylindrome Carcinomes Tumeurs non épithéliale : angiome, lipomes, lymphome, métastases... Diagnostique clinique Examen clinique endobuccal : palpation bi-digitale, aspect de la salive Tumeur parotidienne Vitesse dʼévolution Adénopathie Douleur Paralysie facial Benin Lent Malin Rapide Tumeur submandibulaire Atteinte du V3 (douleur linguale et dentaire, maladresse linguale) Masse indolente séparée de la mandibule par un sillon

6 Examens complémentaires Bilan diagnostique Bilan dʼimagerie : échographie et IRM parotidienne Le diagnostique de certitude est histologique : Cytoponction (la biopsie est CI en raison du risque de lésion du VII) Parotidectomie exploratrice après dissection du VII + examen anatomopathologique extemporané systématique. EI dont il faut prévenir le patient : lésion du VII (parésie faciale), esthétique. Séquence T1 Séquence T2 FIGURE 3 Imagerie par résonance magnétique : tumeur de glande parotide droite : adénome pléomorphe. A : Tumeur de la glande parotide en isosignal ou hyposignal par rapport au parenchyme glandulaire adjacent. B : Injection de gadolinium : prise de contraste tissulaire au sein de la glande. La lésion tumorale ne prend pas le contraste. C : Hypersignal franc de la lésion tumorale qui peut être hétérogène. Aucun critère n est spécifique. Bilan dʼextension à distance TDM cervico-thoracique injecté Pour le diagnostique différentiel RP : recherche signe de BK, lymphome NFS : hémopathie IDR : BK A B C

7 Sarcoïdose Pathologie immunologique : les sialoses Lʼassociation parotidite + fièvre + uvéite + paralysie faciale réalise le syndrome dʼheerfordt Parfois xérostomie et xérophtalmie Diagnostique : biopsie des glandes salivaires accessoires Les syndromes secs Maladie de Gougerot-Sjögren Clinique : Terrain : femme > 45 ans Hypertrophie parotidienne bilatérale Asialie responsable de xérostomie Xérophtalmie, qui favorise les kératite ponctuée superficielle PID, rhumatisme inflammatoire sans déformation Examens complémentaires : Bilan immunologique : anticorps anti-nucléaire anti SS-A et SS-B Diagnostique établie par la biopsie des glandes salivaires accessoires Autre Sialadénose : dans le cadre dʼune atteinte endocrinienne (diabète), métabolique ou médicamenteuse Hyperplasie lymphoïde kystique dans le cadre du VIH Xérostomie Fréquent chez les vieux Complication : candidose, caries Étiologie : Idiopathique Gougerot-Sjögren et autre connectivite Médicaments (anticholinérgique) Traitement : Etiologique Hydratation et sialogogue Hygiène buccale

DOSSIER PROGRESSIF n 2 VIRGINIE LAFONTAINE 2015/2016

DOSSIER PROGRESSIF n 2 VIRGINIE LAFONTAINE 2015/2016 DOSSIER PROGRESSIF n 2 VIRGINIE LAFONTAINE 2015/2016 Mme CMF consulte son dentiste pour des épisodes de gonflement douloureux sous mandibulaire gauchedepuis quelques semaines. Il l'examine puis réalise

Plus en détail

Item n 291 : Adénopathie superficielle

Item n 291 : Adénopathie superficielle Définition Item n 291 : Adénopathie superficielle Hypertrophie dʼun ganglion lymphatique > 1 cm Physiopathologie Une adénopathie peut résulter : Stimulation antigénique dans le cadre dʼune infection Stimulation

Plus en détail

LES GLANDES SALIVAIRES Quand et comment les explorer?

LES GLANDES SALIVAIRES Quand et comment les explorer? LES GLANDES SALIVAIRES Quand et comment les explorer? C.Hafsa, M.Bacha, K.BenRhouma,T. Ben ALAYA, S.Kriaa, M.Zbidi, M.Golli, R.Brahem, M.Said, A.Gannouni. Service d Imagerie Médicale CHU Fattouma Bourguiba

Plus en détail

Pathologie des glandes salivaires

Pathologie des glandes salivaires Pathologie des glandes salivaires Infections des glandes salivaires Toute sédimentation de la sécrétion salivaire et tout obstacle à son excrétion favorisent l apparition d infections qui se propagent

Plus en détail

LES TUMEURS DE LA PAROTIDE

LES TUMEURS DE LA PAROTIDE LES TUMEURS DE LA PAROTIDE RAPPEL ANATOMIQUE La région parotidienne est bâtie autour du couple parotide-nerf facial. La loge parotidienne est située à la partie latérale et haute du cou. Elle est limitée

Plus en détail

Diagnostic d'une tuméfication sous maxillaire unilatérale chronique

Diagnostic d'une tuméfication sous maxillaire unilatérale chronique Diagnostic d'une tuméfication sous maxillaire unilatérale chronique Author : dr-jahidi I - DEFINITION - INTERETS La tuméfaction sous maxillaire chronique est une augmentation de volume, localisée à la

Plus en détail

Pathologie des glandes salivaires Item 270

Pathologie des glandes salivaires Item 270 Pathologie des glandes salivaires Item 270 Dr Renaud Garrel Objectifs d enseignement Les objectifs nationaux du Bulletin Officiel Diagnostiquer une pathologie infectieuse, lithiasique, immunologique et

Plus en détail

«LESION KYSTIQUE» PAROTIDIENNE

«LESION KYSTIQUE» PAROTIDIENNE «LESION KYSTIQUE» PAROTIDIENNE M TASSART, C BOURDET, AEL AMRI, C BORNIER, A FAJAC, S PERIE, F BOUDGHENE, C MARSAULT Tenon AP HP Paris VI FRANCE Kyste Parotidien: pourquoi le reconnaitre? Lésions kystiques

Plus en détail

LITHIASES SALIVAIRES

LITHIASES SALIVAIRES LITHIASES SALIVAIRES https://cneco.education - Date de mise à jour : 09/05/2017 1 LITHIASES SALIVAIRES Les lithiases salivaires (affections les plus fréquentes des glandes salivaires) représentent l'ensemble

Plus en détail

Cas de la semaine # 47

Cas de la semaine # 47 Cas de la semaine # 47 25 Septembre 2017 Préparé par Dre Fatima Ameur fellow Dre Manon Bélair MD Hôpital Notre Dame, CHUM Département de radiologie Faculté de médecine Histoire Clinique Pas d antécédents

Plus en détail

SIALO IRM. Dr LTAIEF-BOUDRIGUA Aïcha PH, service d imagerie neuro ORL Pavillon B radio, HEH, Lyon. Dr BOSSARD Denis Hôpital privé Mermoz, Lyon

SIALO IRM. Dr LTAIEF-BOUDRIGUA Aïcha PH, service d imagerie neuro ORL Pavillon B radio, HEH, Lyon. Dr BOSSARD Denis Hôpital privé Mermoz, Lyon SIALO IRM Dr LTAIEF-BOUDRIGUA Aïcha PH, service d imagerie neuro ORL Pavillon B radio, HEH, Lyon Dr BOSSARD Denis Hôpital privé Mermoz, Lyon Sialographie - Sialo-IRM Sialographie: examen de référence pour

Plus en détail

Diagnostic d'une tuméfaction nodulaire parotidienne unilatérale chronique

Diagnostic d'une tuméfaction nodulaire parotidienne unilatérale chronique Diagnostic d'une tuméfaction nodulaire parotidienne unilatérale chronique Author : dr-jahidi I - DEFINITION - INTERETS Une tuméfaction nodulaire parotidienne se définit comme une augmentation de volume

Plus en détail

Connaissances V. ORL

Connaissances V. ORL Connaissances V. ORL 87 Adénocarcinome de l ethmoïde Item 154. Tumeurs des os primitives et secondaires. Item Fig. 87.1. IRM coupe coronale séquence T1 avec injection et suppression de graisse. 1 : tumeur

Plus en détail

QUEL BILAN POUR LES LITHIASES SALIVAIRES?

QUEL BILAN POUR LES LITHIASES SALIVAIRES? QUEL BILAN POUR LES LITHIASES SALIVAIRES? Dr LTAIEF-BOUDRIGUA, PH Service d imagerie d neuro-orl et ostéo-articulaire, hôpital Ed. HERRIOT, LYON Dr F. FAURE, PH, service ORL, pavillon U, HEH Fréquente

Plus en détail

PATHOLOGIE CANALAIRE PAROTIDIENNE

PATHOLOGIE CANALAIRE PAROTIDIENNE PATHOLOGIE CANALAIRE PAROTIDIENNE M TASSART, C BORNIER, C BOURDET, A EL AMRI, S PERIE, F BOUDGHENE, C MARSAULT Service de Radiologie, Hôpital Tenon Paris France CANAL PAROTIDIEN (canal de Sténon) + fin

Plus en détail

nadia_saddoud@yahoo.fr Introduction Matériels et méthodes Résultats Discussion Conclusion QCM La pathologie parotidienne non tumorale englobe un certains nombre d étiologies qu on peut diviser globalement

Plus en détail

Pathologies des glandes salivaires. Dr R.BREHERET

Pathologies des glandes salivaires. Dr R.BREHERET Pathologies des glandes salivaires 2014 Dr R.BREHERET Cas clinique N 1 Monsieur A., 42 ans, consulte pour une tuméfaction sous-mandibulaire gauche intermittente, rythmée par les repas, spontanément réductible.

Plus en détail

Item 88 (ex item 270) Pathologie des glandes salivaires Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 88 (ex item 270) Pathologie des glandes salivaires Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 88 (ex item 270) Pathologie des glandes salivaires Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis... 3 2. Pathologie tumorale des glandes salivaires... 3 2.1. Généralités...

Plus en détail

PATHOLOGIE CANALAIRE SUB-MANDIBULAIRE ET SUB-LINGUALE M TASSART, A EL AMRI, C BOURDET, C BORNIER, S PÉRIÉ, MF CARETTE, C MARSAULT

PATHOLOGIE CANALAIRE SUB-MANDIBULAIRE ET SUB-LINGUALE M TASSART, A EL AMRI, C BOURDET, C BORNIER, S PÉRIÉ, MF CARETTE, C MARSAULT PATHOLOGIE CANALAIRE SUB-MANDIBULAIRE ET SUB-LINGUALE M TASSART, A EL AMRI, C BOURDET, C BORNIER, S PÉRIÉ, MF CARETTE, C MARSAULT Service de Radiologie, Hôpital Tenon Service de Radiologie, Hôpital Tenon

Plus en détail

TUMEURS NON EPITHELIALES Vasculaires: Angiome Anévrysme PSEUDO-TUMEURS

TUMEURS NON EPITHELIALES Vasculaires: Angiome Anévrysme PSEUDO-TUMEURS Lésions parotidiennes non chirurgicales de l adulte C. Bourdet, M. Tassart, A El Amri, S Périé, A Fajac, F Boudghène, C. Marsault Hôpital Tenon Paris Généralités Diversité lésionnelle des masses parotidiennes

Plus en détail

IMAGERIE DES DYSPLASIES ET STENOSES CANALAIRES SALIVAIRES

IMAGERIE DES DYSPLASIES ET STENOSES CANALAIRES SALIVAIRES IMAGERIE DES DYSPLASIES ET STENOSES CANALAIRES SALIVAIRES Dr LTAIEF-BOUDRIGUA, PH Service d imagerie d neuro-orl et ostéo- articulaire, hôpital Ed. HERRIOT, LYON Dr F. FAURE, PH, service ORL Pr DISANT,

Plus en détail

a. Adénopathie localisée aigue b. Adénopathie chronique et polyadénopathies 1. Etiologies infectieuses 2. Métastases d un cancer solide

a. Adénopathie localisée aigue b. Adénopathie chronique et polyadénopathies 1. Etiologies infectieuses 2. Métastases d un cancer solide Conférence 3 ème année médecine Dr B BENZINEB MA Hématologie LES ADENOPATHIES Le plan : I. Définition II. III. Physiopathologie Diagnostic A. Diagnostic positif 1. Interrogatoire 2. Examen clinique 3.

Plus en détail

IMAGERIE ORL Rédacteurs : Pour le Collège d Imagerie et de Recherche en ORL ( CIREOL) : Nadine Martin- Duverneuil, Frédérique Dubrulle

IMAGERIE ORL Rédacteurs : Pour le Collège d Imagerie et de Recherche en ORL ( CIREOL) : Nadine Martin- Duverneuil, Frédérique Dubrulle IMAGERIE ORL Rédacteurs : Pour le Collège d Imagerie et de Recherche en ORL ( CIREOL) : Nadine Martin- Duverneuil, Frédérique Dubrulle Pour le Collège des Enseignants de Radiologie de France (CERF) : Relecture

Plus en détail

TUMEURS PAROTIDIENNES INTERET DE l IRM. Service d ORL/CCF Hôpital Central de l Armée : M. HAMIDA K. SALHI

TUMEURS PAROTIDIENNES INTERET DE l IRM. Service d ORL/CCF Hôpital Central de l Armée : M. HAMIDA K. SALHI TUMEURS PAROTIDIENNES INTERET DE l IRM Service d ORL/CCF Hôpital Central de l Armée : M. HAMIDA K. SALHI INTRODUCTION Les tumeurs parotidiennes représentent 3% des tumeurs cervicales et 80% des tumeurs

Plus en détail

6.88. Pathologie des glandes salivaires

6.88. Pathologie des glandes salivaires 6.88. Pathologie des glandes salivaires Diagnostiquer une pathologie infectieuse, lithiasique, immunologique et tumorale des glandes salivaires. RÉPONSES P. 258 88. Pathologie des glandes salivaires [1]

Plus en détail

Pathologies salivaires. M. Magremanne

Pathologies salivaires. M. Magremanne Pathologies salivaires M. Magremanne Pathologies salivaires 1. Pathologie infectieuse aigüe 2. Pathologie infectieuse chronique 3. Pathologie tumorale bénigne 4. Pathologie tumorale maligne 1. Lésions

Plus en détail

Lithiases Salivaires M TASSART, D FACON, A JAFFARI, C SALEM, S PERIE, C MARSAULT PARIS - FRANCE. TENON APHP Paris VI

Lithiases Salivaires M TASSART, D FACON, A JAFFARI, C SALEM, S PERIE, C MARSAULT PARIS - FRANCE. TENON APHP Paris VI Lithiases Salivaires M TASSART, D FACON, A JAFFARI, C SALEM, S PERIE, C MARSAULT PARIS - FRANCE TENON APHP Paris VI Lithiases Salivaires Plus fréquente des affections salivaires (après les oreillons) -

Plus en détail

Diagnostic d une tuméfaction parotidienne (270a) Professeur Emile REYT Novembre 2003 (Mise à jour Mars 2005)

Diagnostic d une tuméfaction parotidienne (270a) Professeur Emile REYT Novembre 2003 (Mise à jour Mars 2005) Diagnostic d une tuméfaction parotidienne (270a) Professeur Emile REYT Novembre 2003 (Mise à jour Mars 2005) Pré-Requis : Anatomie de la loge parotidienne Anatomie des branches du nerf facial Résumé :

Plus en détail

«des boules et des glandes»

«des boules et des glandes» «des boules et des glandes» Xavier Poullias, C. Dechaud, E. Gontier, G. Bonardel, H. Foehrenbach Service de Médecine Nucléaire du Val-de-Grâce, Paris HDM : Patient de 58 ans alcoolo-tabagique Ecoulement

Plus en détail

Masse tissulaire parotidienne droite, prenant le contraste ; multiples images hypodenses infracentimétriques obs : Alexandre PRESTAT IHN

Masse tissulaire parotidienne droite, prenant le contraste ; multiples images hypodenses infracentimétriques obs : Alexandre PRESTAT IHN Jeune homme de 20 ans sans antécédent rapporté Bilan d une tuméfaction parotidienne droite évoluant depuis 5 mois. Masse tissulaire parotidienne droite, prenant le contraste ; multiples images hypodenses

Plus en détail

Diagnostic des tuméfactions et des masses cervicales et salivaires

Diagnostic des tuméfactions et des masses cervicales et salivaires Diagnostic des tuméfactions et des masses cervicales et salivaires Diagnostics nombreux +++ Nécessité d un examen ORL complet à la recherche d une porte d entée ORL Chirurgien ORL et cervicofacial Examen

Plus en détail

Collège Hospitalo-universitaire français de chirurgie maxillo-faciale et de stomatologie

Collège Hospitalo-universitaire français de chirurgie maxillo-faciale et de stomatologie Collège Hospitalo-universitaire français de chirurgie maxillo-faciale et de stomatologie Anatomie cranio-faciale Examen de la face et de la cavité buccale Item 201 Traumatologie maxillo-faciale Item 256

Plus en détail

Item 270 : Pathologie des glandes salivaires

Item 270 : Pathologie des glandes salivaires Item 270 : Pathologie des glandes salivaires Collège hospitalo-universitaire français de chirurgie maxillo-faciale et stomatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 I

Plus en détail

NOTE DE CADRAGE. Évaluation de la sialendoscopie parotidienne et submandibulaire à visée diagnostique et thérapeutique

NOTE DE CADRAGE. Évaluation de la sialendoscopie parotidienne et submandibulaire à visée diagnostique et thérapeutique NOTE DE CADRAGE Évaluation de la sialendoscopie parotidienne et submandibulaire à visée diagnostique et thérapeutique Décembre 2014 Cette note de cadrage est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité

Plus en détail

Correspondance des numéros d items traités dans cet ouvrage. ITEM n 290 / INTITULE Le médecin préleveur de cellules et/ou de tissus pour des examens

Correspondance des numéros d items traités dans cet ouvrage. ITEM n 290 / INTITULE Le médecin préleveur de cellules et/ou de tissus pour des examens Correspondance des numéros d items traités dans cet ouvrage ITEM n 290 / INTITULE Le médecin préleveur de cellules et/ou de tissus pour des examens d Anatomie et Cytologie Pathologiques : connaitre les

Plus en détail

Imageries non isotopique des surrénales

Imageries non isotopique des surrénales Imagrie des Surrénales 1 Imageries non isotopique des surrénales Pr Jérôme Bertherat, Service d Endocrinologie, Hôpital Cochin, 75014 Paris. L imagerie des glandes surrénales est principalement prescrite

Plus en détail

Imagerie des carcinomes adénoïdes kystiques (à propos de 8 cas)

Imagerie des carcinomes adénoïdes kystiques (à propos de 8 cas) Imagerie des carcinomes adénoïdes kystiques (à propos de 8 cas) NEJHY. W, GHARBI. A, MOUSSALI. N, EL BENNA. N, ABDELOUAFI. A Service de Radiologie 20 Août, CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc Introduction

Plus en détail

120 Imagerie des sinus

120 Imagerie des sinus Fig. 5-9 Adénocarcinome de l éthmoïde Coupes TDM axiale (A) et coronale (B), IRM séquences axiale T1 (C), T2 axiale (D) et coronale (F), T1 FatSat injectées axiale (E) et coronale (G) : masse de signal

Plus en détail

TUMEURS SALIVAIRES MALIGNES

TUMEURS SALIVAIRES MALIGNES TUMEURS SALIVAIRES MALIGNES ETUDE DESCRIPTIVE ET ANALYTIQUE SUR 5ANS T BOUTIBA T BENTEBICHE A BOUYAKOUB Y ROUS SERVICE ORL & CCF CHU BLIDA INTRODUCTION Tissu salivaire Tumeurs polymorphes Problème complexe

Plus en détail

TEXTE COURT DU RAPPORT D EVALUATION TECHNOLOGIQUE Évaluation de la sialendoscopie parotidienne et submandibulaire à visée diagnostique et

TEXTE COURT DU RAPPORT D EVALUATION TECHNOLOGIQUE Évaluation de la sialendoscopie parotidienne et submandibulaire à visée diagnostique et TEXTE COURT DU RAPPORT D EVALUATION TECHNOLOGIQUE Évaluation de la sialendoscopie parotidienne et submandibulaire à visée diagnostique et thérapeutique Mai 2015 Ce texte court est téléchargeable sur www.has-sante.fr

Plus en détail

M.Bradai, C. Dabbèche, S. Mezghanni, H. Abid, E. Daoued, A. Ghorbel*, K. Ben Mahfoudh, J. Mnif

M.Bradai, C. Dabbèche, S. Mezghanni, H. Abid, E. Daoued, A. Ghorbel*, K. Ben Mahfoudh, J. Mnif APPORT DE L IMAGERIE DANS L ETUDE DU CYSTADENOLYMPHOME A PROPOS DE 9 CAS M.Bradai, C. Dabbèche, S. Mezghanni, H. Abid, E. Daoued, A. Ghorbel*, K. Ben Mahfoudh, J. Mnif Service d imagerie médicale CHU Habib

Plus en détail

Pathologie du sinus rénal

Pathologie du sinus rénal Pathologie du sinus rénal M. Edderai, S. Semlali, S. Chaouir, T. Amil, A. Hanine, S. Akjouj Service d Imagerie Médicale Hôpital Militaire d Instruction Mohamed V CHU- Rabat - Maroc Sinus rénal Carrefour

Plus en détail

APPORT DU SCANNER DANS LES CELLULITES CERVICO-FACIALES. Zrig, K. Harrathi, W. Mnari, E. Gassab, J. Koubaa, M. Golli (Monastir - Tunisie)

APPORT DU SCANNER DANS LES CELLULITES CERVICO-FACIALES. Zrig, K. Harrathi, W. Mnari, E. Gassab, J. Koubaa, M. Golli (Monastir - Tunisie) APPORT DU SCANNER DANS LES CELLULITES CERVICO-FACIALES Zrig, K. Harrathi, W. Mnari, E. Gassab, J. Koubaa, M. Golli (Monastir - Tunisie) Les infections cervico-faciales sont fréquentes, préférentiellement

Plus en détail

RAPPORT D EVALUATION TECHNOLOGIQUE Évaluation de la sialendoscopie parotidienne et submandibulaire à visée diagnostique et thérapeutique

RAPPORT D EVALUATION TECHNOLOGIQUE Évaluation de la sialendoscopie parotidienne et submandibulaire à visée diagnostique et thérapeutique RAPPORT D EVALUATION TECHNOLOGIQUE Évaluation de la sialendoscopie parotidienne et submandibulaire à visée diagnostique et thérapeutique Mai 2015 Ce rapport d évaluation technologique est téléchargeable

Plus en détail

PATHOLOGIE DES GLANDES SALIVAIRES

PATHOLOGIE DES GLANDES SALIVAIRES PATHOLOGIE DES GLANDES SALIVAIRES Actualisation du 04 décembre 2007 FRANCK JEGOUX, Praticien Hospitalier SERVICE ORL ET CHIRURGIE MAXILLO-FACIALE CHU PONTCHAILLOU, RENNES franck.jegoux@chu-rennes.fr Sommaire

Plus en détail

Intérêt de la scintigraphie salivaire dans le diagnostic du syndrome de gougerot sjogren (SGS)?

Intérêt de la scintigraphie salivaire dans le diagnostic du syndrome de gougerot sjogren (SGS)? Intérêt de la scintigraphie salivaire dans le diagnostic du syndrome de gougerot sjogren (SGS)? Dr Haykel Abdelhedi Réunion de la STMI 6 Janvier 2016 Présentation: «short & concise» Origine du débat Critères

Plus en détail

IMAGERIE DE LA PATHOLOGIE DES GLANDES LACRYMALES

IMAGERIE DE LA PATHOLOGIE DES GLANDES LACRYMALES IMAGERIE DE LA PATHOLOGIE DES GLANDES LACRYMALES S. Wakrim, N. Moussali, A. Merzem, N. El Benna, A. Gharbi Service de radiologie 20 aout, CHU Ibn Rochd CASABLANCA PLAN Introduction Rappel anatomique Histologie

Plus en détail

Ministre de l Enseignement Supérieur Et de la Recherche Scientifique. Faculté de Médecine Constantine. Département de Medecine Dentaire

Ministre de l Enseignement Supérieur Et de la Recherche Scientifique. Faculté de Médecine Constantine. Département de Medecine Dentaire Ministre de l Enseignement Supérieur Et de la Recherche Scientifique Faculté de Médecine Constantine Département de Medecine Dentaire Ostéologie : PROGRAMME DE PATHOLOGIE BUCCO-DENTAIRE Maxillaire Supérieur

Plus en détail

Anatomie Pathologique

Anatomie Pathologique Anatomie Pathologique 5 cours magistraux Œsophage estomac Intestin grêle et colon Foie Voies biliaires et pancréas Tumeurs digestives 1 ED 2h à préparer : 5 observations, en ligne 3 semaines avant Répondre

Plus en détail

Intérêt de l échographie- Doppler (EDC) pour le diagnostic des lésions de la glande lacrymale

Intérêt de l échographie- Doppler (EDC) pour le diagnostic des lésions de la glande lacrymale Intérêt de l échographie- Doppler (EDC) pour le diagnostic des lésions de la glande lacrymale F.Lafitte, M.Boucenna, (1) (2) P. Koskas (1), E. Nau (1), O. Bergès (1). (1): Fondation ophtalmologique Adolphe

Plus en détail

Hépatomégalie et masse abdominale

Hépatomégalie et masse abdominale Hépatomégalie et masse abdominale Item 318 Devant une hépatomégalie, une masse abdominale, ou la découverte de nodule hépatique, argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens

Plus en détail

PLEURESIES SERO FIBRINEUSES. Préparé par JL Pujol. Inflammation exsudative de la plèvre

PLEURESIES SERO FIBRINEUSES. Préparé par JL Pujol. Inflammation exsudative de la plèvre PLEURESIES SERO FIBRINEUSES Préparé par JL Pujol Inflammation exsudative de la plèvre Pleurésies liées à une affection autonome Pleurésies loco régionale Pleurésies liées à une affection générale soit

Plus en détail

B. Cou (parties molles) Pour le rachis cervical, voir sections C et K. Sommaire 01 B 02 B 03 B 04 B 05 B 06 B 07 B 08 B 09 B 10 B 11 B 12 B 13 B

B. Cou (parties molles) Pour le rachis cervical, voir sections C et K. Sommaire 01 B 02 B 03 B 04 B 05 B 06 B 07 B 08 B 09 B 10 B 11 B 12 B 13 B B. Cou (parties molles) Pour le rachis cervical, voir sections C et K Sommaire 1 B 2 B 3 B 4 B 5 B 6 B 7 B 8 B 9 B 1 B 11 B 12 B 13 B Nodule thyroïdien palpable et goitre euthyroïdien... 1 Surveillance

Plus en détail

Manifestations pulmonaires des maladies systémiques

Manifestations pulmonaires des maladies systémiques Manifestations pulmonaires des maladies systémiques Mr M M agé de 83 ans ATCDS: HTA sous lopril25 Non tabagique Adressé de l hopital régional de medenine pour prise en charge d une thrombopénie sévère

Plus en détail

Pathologies non tumorales des glandes salivaires chez l enfant et l adolescent

Pathologies non tumorales des glandes salivaires chez l enfant et l adolescent Pathologies non tumorales des glandes salivaires chez l enfant et l adolescent A. Guerre, P. Katz, Institut d explorations fonctionnelles et d endoscopie des glandes salivaires (IEFGS), Paris La pathologie

Plus en détail

IMAGERIE EN CANCEROLOGIE : Détection caractérisation Bilan d extension

IMAGERIE EN CANCEROLOGIE : Détection caractérisation Bilan d extension IMAGERIE EN CANCEROLOGIE : Détection caractérisation Bilan d extension N. Grenier Imagerie et Cancer L imagerie intervient à tous les stades : - Infra-clinique : dépistage - détection - Clinique : caractérisation

Plus en détail

Les tumeurs des nerfs périphériques A propos de huit cas

Les tumeurs des nerfs périphériques A propos de huit cas Les tumeurs des nerfs périphériques A propos de huit cas B RADOUANE, M JIDAL, J EL FENNI, B ZAINOUN, S CHAOUIR, T AMIL, A HANINE, M BEN AMEUR Service d Imagerie Médicale Hôpital militaire d instruction

Plus en détail

Item n 215 : Rachialgies

Item n 215 : Rachialgies Généralité Interrogatoire Item n 215 : Rachialgies ATCD : cancer, tuberculose,... Caractéristique de la douleur : Siège et irradiation (radiculalgie) Horaire : inflammatoire ou mécanique Intensité : EVA

Plus en détail

Enseignement d ORL. (pôle enseignement 4 Morvan) Septembre Mai 2018

Enseignement d ORL. (pôle enseignement 4 Morvan) Septembre Mai 2018 Enseignement d ORL (pôle enseignement 4 Morvan) Septembre 2017 - Mai 2018 1 Les cours auront lieu sous forme d APP. Les items enseignés sont les suivants : Enseignement d ORL (pôle 4 Morvan) N 44. Suivi

Plus en détail

Romain de Laroche. Médecine Nucléaire, Pitié-Salpétrière

Romain de Laroche. Médecine Nucléaire, Pitié-Salpétrière Romain de Laroche Médecine Nucléaire, Pitié-Salpétrière Avantages de la TEP-IRM sur la TEP-TDM Cas cliniques Réalisation pratique des examens Limites de la TEP-IRM TDM TEP-TDM IRM T1 Gd TEP FDG Meilleure

Plus en détail

PATHOLOGIE DES GLANDES SALIVAIRES

PATHOLOGIE DES GLANDES SALIVAIRES PATHOLOGIE DES GLANDES SALIVAIRES FRANCK JEGOUX, praticien hospitalier SERVICE ORL ET CHIRURGIE MAXILLO-FACIALE CHU PONTCHAILLOU franck.jegoux@chu-rennes.fr Sommaire 1 RAPPELS:... 4 1.1 GLANDES SALIVAIRES

Plus en détail

Item 97 : OREILLONS. - Diagnostiquer les oreillons.

Item 97 : OREILLONS. - Diagnostiquer les oreillons. Item 97 : OREILLONS Objectifs pédagogiques : - Diagnostiquer les oreillons. Auteur et référent : Professeur J.P CARRIERE (carriere.jp@chu-toulouse.fr) Mise à jour par le Dr Cécile DEBUISSON Version 2011

Plus en détail

DIFFUSION ET TUMEURS PAROTIDIENNE

DIFFUSION ET TUMEURS PAROTIDIENNE DIFFUSION ET TUMEURS PAROTIDIENNE H. Tayari (1), M.A. Belhadj (1), B. Souissi (1), N.Toumi (1), M. Mnejja (2), M. Ghorbel (2), S. Haddar (1), K. Ben mahfoudh (1) (1) Service d imagerie médicale. CHU Habib

Plus en détail

IMAGERIE DES TUMEURS OCULO-ORBITAIRES (À PROPOS DE 40 CAS)

IMAGERIE DES TUMEURS OCULO-ORBITAIRES (À PROPOS DE 40 CAS) IMAGERIE DES TUMEURS OCULO-ORBITAIRES MALIGNES (À PROPOS DE 40 CAS) INTRODUCTION Les processus expansifs malins rencontrés dans l orbite sont de nature très diverse. Parmi les tumeurs intra-orbitaires:

Plus en détail

TUMEURS DES GLANDES SALIVAIRES M. HASNAOUI, N.BEN HAMIDA, B. ALAYA, F. BEN AMOR, A. MOUSSA*, K. MIGHRI, H.A. HAMZA**, N. DRISS.

TUMEURS DES GLANDES SALIVAIRES M. HASNAOUI, N.BEN HAMIDA, B. ALAYA, F. BEN AMOR, A. MOUSSA*, K. MIGHRI, H.A. HAMZA**, N. DRISS. TUMEURS DES GLANDES SALIVAIRES M. HASNAOUI, N.BEN HAMIDA, B. ALAYA, F. BEN AMOR, A. MOUSSA*, K. MIGHRI, H.A. HAMZA**, N. DRISS. Service d ORL, EPS Tahar Sfar Mahdia, Tunisie. INTRODUCTION Ces tumeurs intéressent

Plus en détail

Faculté de Médecine de Marseille

Faculté de Médecine de Marseille Maladies et grands syndromes : Pathologie des glandes salivaires (270) C.Chossegros, L.Guyot, F.Cheynet, V.Bellot-Samson, J.L.Blanc,P.Disdier Février 2006 Références : l ouvrage de référence nationale

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos... V Liste des abréviations de l'ouvrage...xiii

Table des matières. Avant-propos... V Liste des abréviations de l'ouvrage...xiii Table des matières Avant-propos................................................. V Liste des abréviations de l'ouvrage...............................xiii ITEM 83 Hépatites virales...........................................

Plus en détail

Explorations hépatiques Lésions focales

Explorations hépatiques Lésions focales Explorations hépatiques Lésions focales Introduction -Pb fréquent -Découverte fortuite : échographie, anomalies bilan bio -Données de l imagerie : Conditionnent la stratégie thérapeutique : -Lésion bénigne

Plus en détail

Item 106 : Tuberculose

Item 106 : Tuberculose Item 106 : Tuberculose Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Définition...1 2 Epidémiologie, physiopathologie... 2 3 Quand faut-il évoquer le diagnostic?...3 3. 1 Arguments cliniques...1

Plus en détail

Tuméfaction pelvienne chez la femme (342) Professeur Pierre BERNARD Août 2002 (Mise à jour avril 2005)

Tuméfaction pelvienne chez la femme (342) Professeur Pierre BERNARD Août 2002 (Mise à jour avril 2005) Tuméfaction pelvienne chez la femme (342) Professeur Pierre BERNARD Août 2002 (Mise à jour avril 2005) Pré-Requis : L examen clinique gynécologique L imagerie pelvienne Les marqueurs tumoraux L endoscopie

Plus en détail

Lésion focale intra-hépatique incidentale sur foie non-cirrhotique

Lésion focale intra-hépatique incidentale sur foie non-cirrhotique Lésion focale intra-hépatique incidentale sur foie non-cirrhotique Dr Pauline RIES-GUYE Dr Guillaume LOUIS Pr Jean HARDWIGSEN Marseille 6 février 2009 Cours intensifs FFCD Histoire de la maladie Homme

Plus en détail

Les mastites lymphocytaires

Les mastites lymphocytaires Les mastites lymphocytaires DR MARJORIE LALLOUM. DR ANNE DE ROQUANCOURT. DR MARCELLA ALBITER JOURNÉES DU CENTRE DES MALADIES DU SEIN XVIII JOURNÉES DE SÉNOLOGIE Introduction!! Les mastites lymphocytaires

Plus en détail

Dr François Bidault Service d Imagerie Diagnostique, Gustave-Roussy, Villejuif, France.

Dr François Bidault Service d Imagerie Diagnostique, Gustave-Roussy, Villejuif, France. 1 Cancer du massif facial et des cavités nasosinusiennes : Imagerie. Dr François Bidault Service d Imagerie Diagnostique, Gustave-Roussy, Villejuif, France. Diplôme d Université de Carcinologie Cervico-Faciale

Plus en détail

Quelle imagerie prescrire et qu en attendre?

Quelle imagerie prescrire et qu en attendre? 0_MG860_DOS_hanss 22/03/11 14:29 Page 1 DOSSIER 1 SOMMAIRE Pathologie obstructive Diagnostic clinique Imagerie Sialendoscopie Par Julien Hanss, service d ORL et de chirurgie cervico-faciale, CHU de Bicêtre,

Plus en détail

Collaborateurs... Note au lecteur... Correspondance des numéros d items traités dans cet ouvrage... Abréviations...

Collaborateurs... Note au lecteur... Correspondance des numéros d items traités dans cet ouvrage... Abréviations... Collaborateurs... Note au lecteur... Correspondance des numéros d items traités dans cet ouvrage... Abréviations.... I ORL 1 Item 85 Épistaxis.... 3 UE 4 : Perception Système nerveux Revêtement cutané....

Plus en détail

Concours d Internat et de Résidanat

Concours d Internat et de Résidanat Concours d Internat et de Résidanat Ce programme a pour but d aider à la préparation des concours d internat et de résidanat. Il ne constitue en aucun cas un répertoire de «questions d examen» mais une

Plus en détail

Sémiologie radiologique du foie. (Tumeurs du foie Angiome HNF (adénome) CHC méta, cirrhose. Olivier Ernst

Sémiologie radiologique du foie. (Tumeurs du foie Angiome HNF (adénome) CHC méta, cirrhose. Olivier Ernst Sémiologie radiologique du foie. (Tumeurs du foie Angiome HNF (adénome) CHC méta, cirrhose Olivier Ernst Objectifs Connaître les différentes tumeurs du foie, le contexte clinique, leur aspect en imagerie,

Plus en détail

XEROSTOMIE. Définitions : Bases anatomo phsiologique :

XEROSTOMIE. Définitions : Bases anatomo phsiologique : Immunologie - Fricain Cours du 21 Mars 2012 XEROSTOMIE. Définitions : Sensation de bouche sèche, cependant 50% des bouches sèches ne sont pas associé a des hyposialies. Bases anatomo phsiologique : Parotide,

Plus en détail

Auréline MIGNOT (IHN)

Auréline MIGNOT (IHN) Auréline MIGNOT (IHN) Bilan d une masse liquidienne découverte en échographie chez un homme de 58 ans Quels sont les principaux items sémiologiques à retenir pour l'identification de cette lésion Formation

Plus en détail

Service d Orthopédie infantile Hôpital d enfant de Tunis

Service d Orthopédie infantile Hôpital d enfant de Tunis HANCHE DOULOUREUSE DE L ENFANT Pr Ag : M. N. NESSIB Pr M. BEN GHACHEM Service d Orthopédie infantile Hôpital d enfant de Tunis INTRODUCTION Motif fréquent de consultation. C est un symptôme. Diagnostic

Plus en détail

Masse des glandes salivaires : Quel est votre diagnostic? Mass of the salivary glands: What is your diagnosis?

Masse des glandes salivaires : Quel est votre diagnostic? Mass of the salivary glands: What is your diagnosis? Masse des glandes salivaires : Quel est votre diagnostic? Mass of the salivary glands: What is your diagnosis? Taali L.*, Abou-elfadl M., Abada R. L., Rouadi S., Roubal M., Mahtar M. Service d ORL et de

Plus en détail

Imagerie des tumeurs malignes intraorbitaires.

Imagerie des tumeurs malignes intraorbitaires. Imagerie des tumeurs malignes intraorbitaires. O. AMRISS, F. ESSODEGUI, I. MIMOUNI, A. ADIL Service Central de Radiologie CHU Ibn Rochd Casablanca - Maroc INTRODUCTION L'imagerie est indispensable pour

Plus en détail

Introduction Améloblastome : la plus fréquente des tumeurs épithéliales odontogéniques(50%). Agressivité locale et récidive conditionnent son pronosti

Introduction Améloblastome : la plus fréquente des tumeurs épithéliales odontogéniques(50%). Agressivité locale et récidive conditionnent son pronosti IMAGERIE DES AMELOBLASTOMES (A propos de 20 cas) S. Saoud, I. Mimouni, A. Gharbi, N. Moussali, N. El Benna, A. Abdelouafi Casablanca - Maroc Journées Françaises de Radiologie. Octobre 2010 Introduction

Plus en détail

ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie. Cas 2

ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie. Cas 2 ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie Cas 2 L3 2016-2017 Cas clinique Un homme de 60 ans, sans antécédent personnel ni familial, vient vous consulter car il a découvert depuis 4 mois un "ganglion" dans

Plus en détail

Tuméfaction cervicale de l adulte et de l enfant. Dr J.-F. COMMESSIE 18 mars 2011

Tuméfaction cervicale de l adulte et de l enfant. Dr J.-F. COMMESSIE 18 mars 2011 Tuméfaction cervicale de l adulte et de l enfant Dr J.-F. COMMESSIE 18 mars 2011 Introduction Diagnostic difficile devant une masse cervicale Motif de consultation Découverte fortuite Enquête étiologique

Plus en détail

TL. NGUYEN, C. BARBE, M. LOOCK, O. GRAESSLIN, C. MARCUS, C. HOEFFEL Hopital Robert Debré REIMS

TL. NGUYEN, C. BARBE, M. LOOCK, O. GRAESSLIN, C. MARCUS, C. HOEFFEL Hopital Robert Debré REIMS TL. NGUYEN, C. BARBE, M. LOOCK, O. GRAESSLIN, C. MARCUS, C. HOEFFEL Hopital Robert Debré REIMS Les abcès du pelvis sont dus à des étiologies digestives, gynécologiques ou postopératoires Facteurs favorisants:

Plus en détail

Bilan d extension des tumeurs de l oropharynx et de la cavité orale. Séverine Artru, Centre Hospitalier Lyon Sud.

Bilan d extension des tumeurs de l oropharynx et de la cavité orale. Séverine Artru, Centre Hospitalier Lyon Sud. Bilan d extension des tumeurs de l oropharynx et de la cavité orale Séverine Artru, Centre Hospitalier Lyon Sud. Epidémiologie Cancers VADS: 17000 cas/an en France 50% de cancers de l oropharynx et de

Plus en détail

PLACE DE L'IRM DANS LA STRATÉGIE DE CARACTÉRISATION DES INCIDENTALOMES SURRÉNALIENS

PLACE DE L'IRM DANS LA STRATÉGIE DE CARACTÉRISATION DES INCIDENTALOMES SURRÉNALIENS PLACE DE L'IRM DANS LA STRATÉGIE DE CARACTÉRISATION DES INCIDENTALOMES SURRÉNALIENS R. Salem (1), O. Essid (2), N. Bhouri (1), I. Khochtali (1), A. Zrig (1), W. Mnari (1), M. Golli (1) (1) Monastir - Tunisie,

Plus en détail

IMAGERIE DES ATTEINTES ORL DE LA SARCOIDOSE RADHOUANI I, CHERIF I, BEN ROMDHANE M H, DUCHEMANN B, BRILLET P Y

IMAGERIE DES ATTEINTES ORL DE LA SARCOIDOSE RADHOUANI I, CHERIF I, BEN ROMDHANE M H, DUCHEMANN B, BRILLET P Y IMAGERIE DES ATTEINTES ORL DE LA SARCOIDOSE RADHOUANI I, CHERIF I, BEN ROMDHANE M H, DUCHEMANN B, BRILLET P Y HOPITAL AVICENNE BOBIGNY France JFR 2013 OBJECTIFS Décrire et illustrer les aspects tomodensitométriques

Plus en détail

07/03/2016 Monnier Marie L2 CR : BOUÉ Kévin Digestif Pr L. Dahan 6 pages. Hépatomégalie. Plan : A. Définition. B. Palpation de l'hépatomégalie

07/03/2016 Monnier Marie L2 CR : BOUÉ Kévin Digestif Pr L. Dahan 6 pages. Hépatomégalie. Plan : A. Définition. B. Palpation de l'hépatomégalie 07/03/2016 Monnier Marie L2 CR : BOUÉ Kévin Digestif Pr L. Dahan 6 pages Hépatomégalie Plan : A. Définition B. Palpation de l'hépatomégalie C. L'échographie D. Diagnostic I. Interrogatoire II. Examen clinique

Plus en détail

Item 88 (ex item 270) : Pathologie des glandes salivaires Collège Français d'orl et de Chirurgie Cervico-faciale

Item 88 (ex item 270) : Pathologie des glandes salivaires Collège Français d'orl et de Chirurgie Cervico-faciale Item 88 (ex item 270) : Pathologie des glandes salivaires Collège Français d'orl et de Chirurgie Cervico-faciale 2014 1 Table des matières Introduction... 3 1. Anatomie, histologie, physiologie élémentaires

Plus en détail

Introduction. primitive (THP) est rare. Manifestations cliniques et biologiques : non spécifiques

Introduction. primitive (THP) est rare. Manifestations cliniques et biologiques : non spécifiques Tuberculose hépatique h primitive: A propos de 10 cas. Nassar I*, Errabih I**, Hammani L*, Krami **H.Ouazzani** Imani F. *Service de radiologie. CHU Ibn Sina.. Rabat. Maroc ** Service de Médecine M B.

Plus en détail

Cas clinique. Zoonoses

Cas clinique. Zoonoses Cas clinique Zoonoses Patient de 40 ans, sans ATCD médicaux, habitant en Alsace. adénopathie axillaire inflammatoire biologie normale sérologies négatives Quel diagnostic peut on envisager devant cette

Plus en détail

H.Louizi, K.Ben Mahfoudh, R Ghariani, H Dhouib*, C Marrakchi**, H Ktata, S Haddar, J.Mnif

H.Louizi, K.Ben Mahfoudh, R Ghariani, H Dhouib*, C Marrakchi**, H Ktata, S Haddar, J.Mnif IMAGERIE DE L OTITE EXTERNE MALIGNE : A PROPOS DE 19 CAS H.Louizi, K.Ben Mahfoudh, R Ghariani, H Dhouib*, C Marrakchi**, H Ktata, S Haddar, J.Mnif Service de Radiologie CHU Habib Bourguiba, Sfax, Tunisie

Plus en détail