MOdulateur-DEModulateur (MODEM) FSK

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MOdulateur-DEModulateur (MODEM) FSK"

Transcription

1 MOdulateur-DEModulateur (MODEM) FSK La FSK (Frequency Shift Keying pour Saut discret de Fréquences) correspond tout simplement à une modulation de fréquence dont le modulant (information) est un signal binaire. Ce type de modulation a été utilisée dans les MODEM téléphoniques (maintenant supplanté par l ADSL qui utilise des modulations de phase et d amplitude combinées) et dans le système GSM. L objet de ce TP est de se familiariser avec la modulation et la démodulation FSK, d en comprendre les contraintes et les avantages. L illustration est basée sur l application MODEM téléphoniques pour des raisons de faibles fréquences de fonctionnement mais les principes sont transposables à 900MHz c'est-à-dire au GSM. Tout système de transmission se décompose comme indiqué à la figure ci-dessous. On désire transmettre une information à travers un canal de propagation (câble Ethernet ou entre 2 antennes). La transmission directe n est souvent pas optimale en terme de : Robustesse aux affaiblissements Robustesse aux parasites incluant le bruit Dimensionnement des antennes dans le cas d une transmission hertzienne Partage du même média de transport par différents utilisateurs On est alors amené à transformer l information pour l adapter au canal de propagation : on parle alors de modulation et de démodulation. Dans le cas d une modulation FSK (ou FM) l information est une série de bits que l on représente par un signal sinus : comme illustré dans la figure ci-dessous : Où D est la débit binaire en bauds ou bits/seconde On comprend alors aisément que Tm=2 Tbit et donc que fm=d/2, fm représente la fréquence moyenne du signal binaire. MOdulateur-DEModulateur (MODEM) FSK 1

2 La modulation est réalisée sur une de fréquence d une porteuse f 0 : Avec : qui correspond à l indice de modulation et qui correspond au battement de fréquence de part et d autre de f0 qui est la fréquence centrale de la modulation FSK. Au final : Présentation de la maquette : La maquette est constituée de 4 blocs : Un générateur de bits pseudo-aléatoire pour lequel il faut fournir une horloge TTL (signal carré 0/5v) dont la fréquence correspondra au débit binaire du flux de bits sortant. Un modulateur qui est en fait un VCO avec un interrupteur permettant le choix de la capacité (50 ou 100nF) fixant la fréquence centrale ainsi que de deux potentiomètres (P1 et P2) permettant de fixer les fréquences minimum et maximum en sortie lorsque l entrée est attaquée en TLL. Un démodulateur constitué d une PLL avec un interrupteur permettant le choix de la capacité (50 ou 100nF) et un potentiomètre (P3), tous deux fixant la fréquence centrale du VCO de la PLL dont a un point de mesure (Sortie VCO). Le démodulateur contient en plus un filtre passe bas à trois étage (donc du troisième ordre) suivi un comparateur permettant de remettre en forme le signal binaire informatif. Un câble banane 2mm permet de sélectionner l ordre du filtre séparant la sortie de la PLL et l entrée du comparateur. Un circuit modélisant les pertes introduites par le canal de transmission et dont le niveau d atténuation est ajustable par P4. MOdulateur-DEModulateur (MODEM) FSK 2

3 Spectre des signaux en bande de base et FSK Matériel nécessaire : Générateur de bit aléatoire Alimentation DC 0v/+5v 2 GBF dont un est modulable en fréquence Oscilloscope numérique avec la fonction FFT (Fast Fourrier Transform) 1. Signaux en bande de base Sur la maquette : connecter un signal TTL carré (rapport cyclique ½) 0/5v de fréquence 300Hz servant d horloge au générateur de bit pseudo-aléatoire délivrant ainsi un flux binaire de 300 bits/s. Observer le signal sur l oscilloscope numérique et passer en affichage spectral : math menu puis FFT. Régler l échelle horizontale à 125Hz/carreau et l échelle verticale à 5dB/carreau Relever sur une feuille millimétrée le spectre (en db) de la sortie du générateur de bit pseudo-aléatoire. Pour effectuer les mesures utiliser cursor puis sélectionner le type Frequency. Le spectre résultant est constitué de plusieurs lobes : o Donner la bande passante (c'est-à-dire la fréquence maximale) du premier lobe o Donner l amplitude relative du second lobe par rapport au premier. Peut-on négliger le second lobes (et donc tous les lobes d ordre 2)? (prendre le critère suivant : écart > 10dB contribution négligeable) Conclusion : sur l encombrement spectral d un signal aléatoire à 300bits/s On retiendra que l encombrement spectral d un signal binaire vaut : F MAX =D 2. Signaux FSK Un signal modulé en fréquence ne conserve pas ses caractéristiques fréquentielles (encombrement spectral nottement). Carson a définit la bande d occupation spectrale d un signal modulé en fréquence par : B Carson =2 (f m +Δf)= 2 (m+1) f m Où f m est la fréquence moyenne (voir p1) du signal modulant (informatif) correspondant à la moitié de l encombrement spectral (F MAX /2) donc à D/2 (voir figure en page 1 de ce TP). Donc : B Carson = (m+1) D On en déduit alors qu une modulation à faible indice est économe en bande passante (point positif) mais plus l indice est faible et plus la probabilité de reconstituer l information au niveau du récepteur est faible (point négatif). Il faut alors réaliser un compromis sur la valeur de m. Le critère retenu pour les MODEM téléphonique a été d occuper au mieux la bande passante : c'est-à-dire d avoir un spectre constant dans la bande passante. La figure ci-dessous donne les spectres des signaux FSK pour divers indice de modulation m. MOdulateur-DEModulateur (MODEM) FSK 3

4 L indice de modulation optimum vis-à-vis du critère que l on s est fixé pour une application de type MODEM est : m=2/π Rque : pour le GSM, le critère a été un encombrement spectral le plus petit possible qui correspond alors à m=0.5. Pour l application MODEM, calculer f m sachant que Δf= f2 f1 /2=100Hz (voir avis V21 à la seconde partie du TP). En déduire le débit binaire associé et comparer cette valeur au débit préconisé dans l avis V21 qui vaut D=300 bits/s. Rappel : Réaliser une modulation FSK avec f2=1270 et f1=1070hz à l aide d une générateur de fonction modulable que l on configurera en FM : mettre 0v en entrée de modulation et régler la fréquence centrale du générateur à 1270Hz, puis mettre 5v en entrée de modulation et régler la fréquence de sortie du générateur à 1070Hz en ajustant le potentiomètre du gain de modulation du générateur. Mettre comme signal modulant le signal pseudo aléatoire fourni par la maquette qui nécessitera un générateur supplémentaire fournissant le signal TTL d horloge de fréquence 300Hz (pour avoir D=300Hz). Relever sur papier millimétré le spectre du signal modulé en FSK. Le spectre vous paraitil cohérent avec le critère retenu pour l application MODEM? Mesurer l occupation spectral (la bande passante!) à -10dB et comparer cette valeur avec la bande théorique de Carson. On retiendra que l encombrement spectral (BandWidth) d un signal FSK vaut : BW=2*D Calculer les débits binaires correspondants à m=1 et 0.5. Modifier les réglages du générateur d horloge du générateur de mot aléatoire pour obtenir ces débits (f CLK =D). Relever l allure des spectres sur une même feuille mais sur des graphes différents (allure voulant dire que seule la forme compte et que l on peut se passer d un relevé précis avec le respect absolu des échelles). Comparer les différentes allures des spectres avec la figure en haut de cette page. Remarque : les débits binaires D étant différents d un cas à l autre, les spectres ne peuvent être comparés comme à la figure du haut de page ; par contre les allures restent toujours comparables. Relever de plus les bandes d'occupation spectral à -10dB. comparer les avec la bande théorique de Carson. MOdulateur-DEModulateur (MODEM) FSK 4

5 MOdulateur DEModulateur FSK (MODEM) Matériel nécessaire : Maquette FSK Alimentation DC +15v/0v/-15v Alimentation DC réglable GBF Multimètre (Voltmètre efficace) Oscilloscope numérique Le tableau ci-dessous présente l avis V21 du CCITT : Modem V21 Débit 300 bits/s Liaison Full duplex Saut de fréquence 200 Hz f2 f1 =2 Δf Porteuse canal bas Hz Ou canal back Porteuse canal haut Hz Ou canal main Réglage du MOdulateur Le signal binaire 0/5v à l entrée du modulateur FSK (c'est-à-dire du VCO) doit fournir deux fréquences en sortie : Pour IN=0v f 2 =f 0 +Δf=1270Hz Pour IN=5v f 1 =f 0 -Δf=1070Hz Mettre l interrupteur de sélection de la capacité du VCO sur 50nF. Mettre l entrée (IN) du VCO à 0v et ajuster P1 pour obtenir f out =1270Hz (utiliser la fonction MEASURE de l oscilloscope numérique pour les mesures de fréquence). Basculer l interrupteur de sélection de la capacité du VCO sur C=100nF et mesurer f out, justifier la valeur mesurée. Remettre l interrupteur de sélection de la capacité du VCO sur 50nF. Mettre l entrée (IN) du VCO à 5v (à l aide d une alimentation DC réglable externe) et ajuster P2 pour obtenir f out =1070Hz. Ne plus toucher à P1 et P2!!!!!!!! Mettre l entrée (IN) du VCO à 2.5v puis 1.25V et 3.75V, mesurer à chaque fois f out et remplir le tableau suivant : V entrée du VCO f out 0v 1.25v 2.5v 3.75v 5v Tracer f out en fonction de V IN-VCO et en déduire K=Δf/Δv du VCO (incluant un circuit d adaptation de niveau en entrée réglable par P2) MOdulateur-DEModulateur (MODEM) FSK 5

6 Réglage du DEModulateur Mettre l entrée de la PLL à 0v et régler P3 pour que la fréquence de sortie du VCO de la PLL soit égale à 1170Hz (=f 0 ). Cette fréquence sera la fréquence d oscillation libre de la PLL est doit toujours être centrée sur les deux fréquences FSK. Commuter C= 100 nf et mesurer la fréquence de sortie du VCO de la PLL, commentaires. Remettre C=50nF. Plage de vérouillage : Mettre un signal carré -5v/+5v à l entrée de la PLL (utiliser un GBF externe) de fréquence variable mais en partant toujours de 1170Hz pour être certain du verrouillage initial. Mesurer la plage de verrouillage de la PLL. Est-ce critique pour notre application? Fonctionnement du MODEM : Mettre un signal carré (rapport cyclique ½) 0/5v servant d horloge au générateur de bit pseudo-aléatoire. Relier la sortie de ce générateur pseudo-aléatoire à l entrée du modulateur. Relier la sortie du modulateur à l entrée du démodulateur. Relier la sortie 3 des filtres à l entrée du comparateur : filtrage idéal (ce point sera vu plus loin). Tourner P4 à fond dans le sens horaire : canal idéal sans pertes (ce point sera vu plus loin). Visualiser simultanément à l oscilloscope numérique (faire RUN/STOP pour figer l affichage) la sortie du générateur pseudo-aléatoire (notre information initiale injectée au modulateur) et la sortie du démodulateur (notre information reconstituée après modulation et démodulation). Conclusions. Impact des pertes du canal : Sensibilité Démodulateur : Mettre un signal carré 0/5v (représentant une suite de ) de fréquence 150Hz (c'est-à-dire modélisant un débit binaire de 300bauds ou 300 bits/s) à l entrée du modulateur. Relier la sortie du modulateur à l entrée du démodulateur et bancher un voltmètre en dérivation pour mesurer la tension efficace du signal FSK. Relier la sortie 3 des filtres à l entrée du comparateur (ce point sera vu plus loin). P4 est un potentiomètre réglant les pertes du canal de transmission, c'est-à-dire les pertes introduites entre modulateur et démodulateur. Lorsque P4 est tourné à fond dans le sens horaire : les pertes sont nulles. En visualisant la qualité du signal démodulé (signal carré image du signal injecté au modulateur), mesurer l amplitude efficace du signal minimum à introduire au démodulateur pour un fonctionnement correct. Conclusion. Rque : un signal de qualité est un signal carré de rapport cyclique ½ : une perte de qualité correspond en fait à une perte du rapport cyclique ½. MOdulateur-DEModulateur (MODEM) FSK 6

7 Mise en forme des signaux en sortie de la PLL : filtrage et comparateur Remettre P4 tourné à fond dans le sens horaire pour que les pertes du canal soient nulles et relier la sortie du modulateur à l entrée du démodulateur. Mettre un signal carré 0/5v (représentant une suite de ) de fréquence 150Hz (c'est-à-dire modélisant un débit binaire de 300bauds ou 300 bits/s) à l entrée du modulateur. La sortie brute de la PLL du démodulateur est très bruitée (résiduelle HF à f 0, 2f 0, ) et donc inutilisable telle quelle. Nous allons éliminer ce bruit par filtrage passe bas avant de remettre en forme le signal binaire à l aide d un comparateur. Cette partie a pour but de voir l impact du filtrage sur la qualité (présence d erreur dans les bits) du signal démodulé. Connecter l entrée du comparateur aux différentes sorties des filtres et remplir le tableau suivant : Sorties des filtres Qualité des signaux démodulés (1) 0 : correspond à une absence de filtrage 1 : correspond à un filtre d ordre 1 2 : correspond à un filtre d ordre 2 3 : correspond à un filtre d ordre 3 (1) indiquer le nombre moyen d erreurs (pics non désirés) pour 5 bits Débit maximum Mettre un signal carré (rapport cyclique ½) 0/5v servant d horloge au générateur de bit pseudo-aléatoire. Relier la sortie de ce générateur pseudo-aléatoire à l entrée du modulateur. Tourner P4 à fond dans le sens horaire (canal idéal sans pertes) et relier la sortie du modulateur à l entrée du démodulateur. Relier la sortie 3 des filtres à l entrée du comparateur. Visualiser simultanément à l oscilloscope numérique (faire RUN/STOP pour figer l affichage) la sortie du générateur pseudo-aléatoire (notre information initiale injectée au modulateur) et la sortie du démodulateur (notre information reconstituée après modulation et démodulation). Augmenter la fréquence de l horloge fixant le débit binaire et mesurer le débit binaire limite à partir duquel des erreurs de transmission commencent à apparaitre. D où vient cette limitation fréquentielle? MOdulateur-DEModulateur (MODEM) FSK 7

TP Modulation Démodulation BPSK

TP Modulation Démodulation BPSK I- INTRODUCTION : TP Modulation Démodulation BPSK La modulation BPSK est une modulation de phase (Phase Shift Keying = saut discret de phase) par signal numérique binaire (Binary). La phase d une porteuse

Plus en détail

Systèmes de transmission

Systèmes de transmission Systèmes de transmission Conception d une transmission série FABRE Maxime 2012 Introduction La transmission de données désigne le transport de quelque sorte d'information que ce soit, d'un endroit à un

Plus en détail

RESEAUX. Supports de transmission Câble coaxial. Supports de transmission Fibre optique. Supports de transmission. Supports de transmission

RESEAUX. Supports de transmission Câble coaxial. Supports de transmission Fibre optique. Supports de transmission. Supports de transmission RESEAUX Câble coaxial Cœur de cuivre Isolant Tresse conductrice Gaine protectrice isolante Bonne résistance aux bruits Support encombrant. Télévision et téléphone. 1 Base 2 (1MHz sur 2m) 1 Base 5 (1MHz

Plus en détail

5 Analyse de Fourier. 5.1 Aspects théoriques. 5.1.1 Analyse de Fourier

5 Analyse de Fourier. 5.1 Aspects théoriques. 5.1.1 Analyse de Fourier Responsable : J.Roussel Objectif Ce TP est une initiation à l analyse de Fourier. Nous verrons notamment comment une analyse spectrale permet de remonter à la courbe de réponse d un filtre électrique.

Plus en détail

La Modulation d Amplitude (AM)

La Modulation d Amplitude (AM) La Modulation d Amplitude (AM) Le Signal AM (1) La porteuse sinusoïdale e 0 (t) = Ê.cos(2π t) est modulée en amplitude par une information BF s(t). Le signal AM qui en résulte peut s écrire u AM (t) =

Plus en détail

1) Prise en main de l'oscilloscope numérique et de sa fonction FFT.

1) Prise en main de l'oscilloscope numérique et de sa fonction FFT. TP n 8 : obtention des spectres de signaux usuels. But du TP : ce huitième TP de BTS SE a pour but l'étude de la manière d'obtenir le spectre d'un signal sinusoïdal et carré avec un rapport cyclique variable.

Plus en détail

T.P. n 4. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe

T.P. n 4. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe T.P. n 4 polytech-instrumentation.fr 0 825 563 563 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe Redressement d une tension I. Objectifs Redressement d une tension alternative par le moyen de diodes. Transformation

Plus en détail

5 Analyse de Fourier. 5.1 Aspects théoriques. 5.1.1 Analyse de Fourier

5 Analyse de Fourier. 5.1 Aspects théoriques. 5.1.1 Analyse de Fourier Responsable : J.Roussel Objectif Ce TP est une initiation à l analyse de Fourier. Nous verrons notamment comment une analyse spectrale permet de remonter à la courbe de réponse d un filtre électrique.

Plus en détail

T.P. n 11. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe

T.P. n 11. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe T.P. n 11 polytech-instrumentation.fr 0 825 563 563 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe Utilisation de l oscilloscope à mémoire numérique I. Introduction Avec un oscilloscope numérique, le signal étudié

Plus en détail

V e TP OSCILLATEUR A PONT DE WIEN. I Etude de la chaîne directe en régime sinusoïdal : 11 Pont de Wien : étude rapide d un filtre passe bande :

V e TP OSCILLATEUR A PONT DE WIEN. I Etude de la chaîne directe en régime sinusoïdal : 11 Pont de Wien : étude rapide d un filtre passe bande : TP OSILLATE A PONT DE WIEN I Etude de la chaîne directe en régime sinusoïdal : 11 Pont de Wien : étude rapide d un filtre passe bande : = 10 kω; = 22 nf éaliser le montage a] Mesure de la fréquence centrale

Plus en détail

TPs M1 SME. Salles G45 Bât 3A (voir plan fac page 2) Année 2013-14. Technicien : Franck Lacourrège. Hélène LEYMARIE // Thierry PERISSE 1

TPs M1 SME. Salles G45 Bât 3A (voir plan fac page 2) Année 2013-14. Technicien : Franck Lacourrège. Hélène LEYMARIE // Thierry PERISSE 1 TPs PLL M1 SME TPs M1 SME PLL ci 4046 Boucle à verrouillage de phase Salles G45 Bât 3A (voir plan fac page 2) Contacts Cours / TDs : Hélène LEYMARIE Contacts TDs / TPs : Thierry PERISSE helene.leymarie@univ-tlse3.fr

Plus en détail

Phase Locked Loop (boucle à verrouillage de phase) f ref Φ. f out

Phase Locked Loop (boucle à verrouillage de phase) f ref Φ. f out Phase Locked Loop (boucle à verrouillage de phase) f ref Φ f out N - Principe 2 - Principaux comparateurs de phase 3 - Différents types 3-: PLL du 2 nd ordre - type 3-2: PLL avec pompe de charge - 3 ème

Plus en détail

TP N 1 MODULATION D AMPLITUDE DEMODULATION D AMPLITUDE

TP N 1 MODULATION D AMPLITUDE DEMODULATION D AMPLITUDE Polytech'Nice, Dép. Elec 4ème année T.P. d'electronique TP N 1 MODULATION D AMPLITUDE DEMODULATION D AMPLITUDE GENERALITES SUR LA MODULATION Les ondes électromagnétiques de fréquence élevée ont la propriété

Plus en détail

Instrumentation électronique

Instrumentation électronique Instrumentation électronique Le cours d électrocinétique donne lieu à de nombreuses études expérimentales : tracé de caractéristiques statique et dynamique de dipôles, étude des régimes transitoire et

Plus en détail

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6 Réseaux TD n 6 Rappels : Théorème de Nyquist (ligne non bruitée) : Dmax = 2H log 2 V Théorème de Shannon (ligne bruitée) : C = H log 2 (1+ S/B) Relation entre débit binaire et rapidité de modulation :

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

Transmission FM sur fibre optique

Transmission FM sur fibre optique Transmission FM sur fibre optique L utilisation d une fibre optique permet de transporter un signal sur de grandes distances avec une très bonne immunité aux parasites. Le signal optique qui y transite

Plus en détail

UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE ET DU GENERATEUR DE FONCTIONS

UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE ET DU GENERATEUR DE FONCTIONS UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE ET DU GENERATEUR DE FONCTIONS I / Utilisation de l oscilloscope Tektronix TDS 1002 et du GBF GFG.8216A: 1/ Visualiser à l aide de l oscilloscope une tension sinusoïdale fournie

Plus en détail

Fiches Générateur Basses Fréquences

Fiches Générateur Basses Fréquences Fiches Générateur Basses Fréquences Note : Cet ensemble de fiches a été réalisé autour du Générateur de fonctions Centrad GF467AF. Il dispose d un grand nombre de fonctionnalités que l on peut retrouver

Plus en détail

TP2 Modulation d'amplitude Cycle S2 / Module M2107

TP2 Modulation d'amplitude Cycle S2 / Module M2107 RESEAUX & TELECOMMUNICATIONS TP2 Modulation d'amplitude Cycle S2 / Module M2107 RT1A 2014-15 1 Matériel 1 "double" générateur AFG 3022 avec 2 charges 50 Ω 1 Platine de fonctions enfichables 2 Fonctions

Plus en détail

TP 6 initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique

TP 6 initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique TP 6 initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique Objectifs : - Le but de cette manipulation est de connaître les fonctionnalités d un oscilloscope numérique Tektronix TDS (210 ou 1001B) bicourbe,

Plus en détail

Les régimes périodiques (Chap 2)

Les régimes périodiques (Chap 2) Les régimes périodiques (Chap 2)! Révisé et compris! Chapitre à retravaillé! Chapitre incompris 1. Propriétés des grandeurs physiques : La période T, est le plus petit intervalle de temps, au bout duquel

Plus en détail

Ensemble pour l étude d une régulation de température

Ensemble pour l étude d une régulation de température ENSP Montrouge N. 205 Ensemble pour l étude d une régulation de température L ensemble est constitué des éléments suivants : - élément A : un boîtier contenant un bloc de cuivre, muni d une thermistance,

Plus en détail

Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage

Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage PCSI - Stanislas - Electrocinétique - TP N 3 - Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage Prenez en note tout élément pouvant figurer dans un compte-rendu

Plus en détail

TP 0: Initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique

TP 0: Initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique FOUGERAY P. ANNE J.F. TP 0: Initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique Objectifs : - Le but de cette manipulation est de connaître les fonctionnalités d un oscilloscope numérique bi courbe,

Plus en détail

TP 1 : sources électriques

TP 1 : sources électriques Objectif : étudier différents dipôles actifs linéaires ou non linéaires. Les mots générateur et source seront considérés comme des synonymes 1 Source dipolaire linéaire 1.1 Méthode de mesure de la demie-tension

Plus en détail

f m 280 Hz 0,30x1,0.10

f m 280 Hz 0,30x1,0.10 CORRECTION DU TP PHYSIQUE N 12 SPECIALITE TS 1/5 LA RECEPTION RADIO Correction du TP de physique N 12 La réception radio Activité préparatoire Les stations radios : nécessité d un dispositif récepteur

Plus en détail

TP d électrocinétique n 3 Multiplication de Signaux Analyse spectrale

TP d électrocinétique n 3 Multiplication de Signaux Analyse spectrale TP d électrocinétique n 3 Multiplication de Signaux Analyse spectrale La multiplication de deux signaux est une opération non-linéaire fréquemment rencontrée en électronique d instrumentation ou de traitement

Plus en détail

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE Le schéma synoptique ci-dessous décrit les différentes étapes du traitement numérique

Plus en détail

Manipulation N 6 : La Transposition de fréquence : Mélangeur micro-ondes

Manipulation N 6 : La Transposition de fréquence : Mélangeur micro-ondes Manipulation N 6 : La Transposition de fréquence : Mélangeur micro-ondes Avant Propos : Le sujet comporte deux parties : une partie théorique, jalonnée de questions (dans les cadres), qui doit être préparée

Plus en détail

= K 1+ jω ω 1 1+ jω ω 2 ω 2 = R 1 + R 2 = 6880 rad /s. avec : K =

= K 1+ jω ω 1 1+ jω ω 2 ω 2 = R 1 + R 2 = 6880 rad /s. avec : K = Exercice : réponse harmonique de circuits passifs d'ordre Déterminer la fonction de transfert H(j) U 2 /U et tracer les asymptotes des diagrammes de Bode des circuits ci-dessous.! 60 nf 0 kω 50 nf U U

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION ) Caractéristiques techniques des supports. L infrastructure d un réseau, la qualité de service offerte,

Plus en détail

Fonctions de la couche physique

Fonctions de la couche physique La Couche physique 01010110 01010110 Couche physique Signal Médium Alain AUBERT alain.aubert@telecom-st-etienne.r 0 Fonctions de la couche physique 1 1 Services assurés par la couche physique Transmettre

Plus en détail

Résonateur et filtre piézoélectriques

Résonateur et filtre piézoélectriques Résonateur et filtre piézoélectriques L effet piézo-électrique est utilisé dans un grand nombre d applications comme les filtres (quartz, filtres céramiques), les transducteurs piézo-électriques (microphones,

Plus en détail

SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION. Contenu du dossier :

SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION. Contenu du dossier : SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION Contenu du dossier : 1. PRESENTATION DU SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO....1 1.1. DESCRIPTION DU FABRICANT....1

Plus en détail

Echantillonnage MP* 14/15

Echantillonnage MP* 14/15 Echantillonnage MP* 14/15 1. Principe de l oscilloscope numérique L oscilloscope numérique est principalement constitué d un amplificateur analogique (sur chaque voie), d un convertisseur analogique-numérique

Plus en détail

Transmission d informations sur le réseau électrique

Transmission d informations sur le réseau électrique Transmission d informations sur le réseau électrique Introduction Remarques Toutes les questions en italique devront être préparées par écrit avant la séance du TP. Les préparations seront ramassées en

Plus en détail

OSCILLOSCOPES Numériques

OSCILLOSCOPES Numériques OSCILLOSCOPES Numériques La partie pratique de ce TP, effectuée en salle de TP, sera divisée en trois parties. Les deux premières parties sont consacrées respectivement au couplage et à la synchronisation

Plus en détail

Caractérisation de mélangeurs

Caractérisation de mélangeurs Caractérisation de mélangeurs Un mélangeur est un dispositif qui utilise la non-linéarité de diodes ou de transistors pour réaliser une multiplication : e(t) x(t) = K.e(t).e 0 (t) e 0 (t) Puisqu il multiplie

Plus en détail

Oscilloscope - GBF Mesure et visualisation - Signaux variables

Oscilloscope - GBF Mesure et visualisation - Signaux variables 1 ère STI2D TP V2.0 Oscilloscope - GBF Mesure et visualisation - Signaux variables CO8.sin4 Identifier les variables mesurées. CO9.sin2 Instrumenter un système. Acquerir l'information. Utilisation d'un

Plus en détail

Les codes Pseudo-Aléatoires et leurs applications

Les codes Pseudo-Aléatoires et leurs applications Les codes Pseudo-Aléatoires et leurs applications A) Les codes Pseudo-Aléaoires B) Les Applications : I. Etalement de spectre, II. Cryptage et chiffrement III. Brouillage numérique A) Les codes Pseudo-aléatoires

Plus en détail

Activité expérimentale : Filtrage

Activité expérimentale : Filtrage Activité expérimentale : Filtrage Objectifs : - Étudier le filtrage linéaire d un signal non sinusoïdal à partir d une analyse spectrale. - Gérer, dans un circuit électronique, les contraintes liées à

Plus en détail

TP PSI MODULATION-DÉMODULATION

TP PSI MODULATION-DÉMODULATION I-Objectifs du T.P I-Objectifs du T.P On se propose de réaliser une modulation d amplitude puis sa démodulation pour récupérer le message initial. Dans chaque cas, on observera la représentation temporelle

Plus en détail

Département de physique

Département de physique Département de physique Etude de la densité spectrale de puissance du bruit thermique dans une résistance Travail expérimental et rédaction du document : Jean-Baptiste Desmoulins (P.R.A.G.) mail : desmouli@physique.ens-cachan.fr

Plus en détail

TP n 9 : transmission d'un signal en bande de base à l'aide d'une fibre optique.

TP n 9 : transmission d'un signal en bande de base à l'aide d'une fibre optique. TP n 9 : transmission d'un signal en bande de base à l'aide d'une fibre optique. But du TP : le but de ce neuvième TP de seconde année est l'étude d'une chaîne de transmission utilisant une fibre optique.

Plus en détail

3) modulations numériques.

3) modulations numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 3) modulations numériques. A) Rappels sur les modulations analogiques : Signal modulant analogique s(t) Modulateur porteuse analogique p(t) = P. cos(ω0.t) Signal

Plus en détail

Rôle d un modem Les modems assurent la conversion des signaux numériques en signaux analogiques et inversement (modulation/démodulation) ETCD Modem

Rôle d un modem Les modems assurent la conversion des signaux numériques en signaux analogiques et inversement (modulation/démodulation) ETCD Modem Le Modèle OSI p. 93 Rôle d un modem Les modems assurent la conversion des signaux numériques en signaux analogiques et inversement (modulation/démodulation) ETTD Terminal ETCD Modem Ligne jonction ETTD

Plus en détail

Synchro Clock MkIV. P. Odier; S. Thoulet. EUROPEAN ORGANIZATION FOR NUCLEAR RESEARCH CERN BEAMS DEPARTMENT. CERN-BE-Note-2010-012 BI

Synchro Clock MkIV. P. Odier; S. Thoulet. EUROPEAN ORGANIZATION FOR NUCLEAR RESEARCH CERN BEAMS DEPARTMENT. CERN-BE-Note-2010-012 BI EUROPEAN ORGANIZATION FOR NUCLEAR RESEARCH CERN BEAMS DEPARTMENT CERN-BE-Note-2010-012 BI Synchro Clock MkIV P. Odier; S. Thoulet. Abstract Le module SYNCHRO CLOCK est en charge de générer les horloges

Plus en détail

Nom : Prénom : MPI : L oscilloscope et le générateur de fonctions - 1 - RENCONTRE AVEC L OSCILLOSCOPE ET LE GENERATEUR DE FONCTIONS

Nom : Prénom : MPI : L oscilloscope et le générateur de fonctions - 1 - RENCONTRE AVEC L OSCILLOSCOPE ET LE GENERATEUR DE FONCTIONS Nom : Prénom : MPI : L oscilloscope et le générateur de fonctions - 1 - RENCONTRE AVEC L OSCILLOSCOPE ET LE GENERATEUR DE FONCTIONS I RENCONTRE AVEC L OSCILLOSCOPE : 1) Observation du signal : a) Dessiner

Plus en détail

Séance de TP n 3 : L amplificateur opérationnel (AOp)

Séance de TP n 3 : L amplificateur opérationnel (AOp) LSM 2 - Mesures physiques - Instrumentation Séance de TP n 3 : L amplificateur opérationnel (AOp) Les circuits étudiés jusqu'ici sont des circuits passifs constitués de résistances, condensateurs inductances

Plus en détail

Prise en main de l oscilloscope. TP1

Prise en main de l oscilloscope. TP1 1. UTILISATION D UN OSCILLOSCOPE POUR LA MESURE D UNE TENSION CONTINUE. 1.1. Repérage des groupes de fonction. Zone ➊ : Assure la fonction MISE EN SERVICE Zone➋ : Assure la fonction ENTREE DES TENSIONS

Plus en détail

Série 7 : circuits en R.S.F.

Série 7 : circuits en R.S.F. Série 7 : circuits en R.S.F. 1 Documents du chapitre Action d un circuit du 1er ordre sur un échelon de tension et sur une entrée sinusoïdale : Déphasage de grandeurs sinusoïdales et représentation de

Plus en détail

TP N 01 : Redressement non commandé - Montage monophasé mono alternance

TP N 01 : Redressement non commandé - Montage monophasé mono alternance Université Djillali LIABES Sidi Bel-Abbes Faculté de sciences de l Ingénieur - Département d Electrotechnique - Licence ELM ETT Module Electronique de puissance TP N 01 : Redressement non commandé - Montage

Plus en détail

F5CNQ DU RECEPTEUR SUPERHETERODYNE A L ANALYSEUR DE SPECTRE A BALAYAGE SOLISTOR (1956) HP 8566 (1980) Jacques Collange Jean-pierre Lievre

F5CNQ DU RECEPTEUR SUPERHETERODYNE A L ANALYSEUR DE SPECTRE A BALAYAGE SOLISTOR (1956) HP 8566 (1980) Jacques Collange Jean-pierre Lievre DU RECEPTEUR SUPERHETERODYNE A L ANALYSEUR DE SPECTRE A BALAYAGE SOLISTOR (1956) HP 8566 (1980) ONDEXPO 2015 Espace Ecully Jacques Collange Jean-pierre Lievre UNE TRANSITION TECHNIQUE Amplification directe

Plus en détail

T.P. n 8: MULTIPLIEUR

T.P. n 8: MULTIPLIEUR T.P. n 8: MULTIPLIEUR 1) MODULATION D AMPLITUDE On veut transmettre sur de grandes distances des informations, par exemple sonores, de fréquences comprises entre 0 Hz et 0 khz. La transmission ne peut

Plus en détail

Analyse des diagrammes de Bode d'un filtre passe-bande:

Analyse des diagrammes de Bode d'un filtre passe-bande: TD N 3: Filtrage, fonction de transfert et diagrammes de Bode. M1107 : Initiation à la mesure du signal Le but de ce TD est de vous permettre d'appréhender les notions indispensables à la compréhension

Plus en détail

Chapitre 2 : communications numériques.

Chapitre 2 : communications numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 1) généralités sur les communications numériques. A) production d'un signal numérique : transformation d'un signal analogique en une suite d'éléments binaires notés

Plus en détail

LABORATOIRE 4 OSCILLOSCOPE ET CIRCUIT DE REDRESSEMENT INTRODUCTION À L OSCILLOSCOPE

LABORATOIRE 4 OSCILLOSCOPE ET CIRCUIT DE REDRESSEMENT INTRODUCTION À L OSCILLOSCOPE LABORATOIRE 4 OSCILLOSCOPE ET CIRCUIT DE REDRESSEMENT INTRODUCTION À L OSCILLOSCOPE QU EST-CE QU UN OSCILLOSCOPE... Un oscilloscope est un appareil permettant d analyser avec une grande précision le comportement

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 )

Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 ) Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 ) Présentation du sujet La recherche de miniaturisation est actuellement un domaine important dans

Plus en détail

SYSTEME DE GESTION DES ENERGIES EWTS EMBEDDED WIRELESS TELEMETRY SYSTEM

SYSTEME DE GESTION DES ENERGIES EWTS EMBEDDED WIRELESS TELEMETRY SYSTEM Gestion des ressources Smart - EWTS metering, Smart sensing SYSTEME DE GESTION DES ENERGIES EWTS EMBEDDED WIRELESS TELEMETRY SYSTEM Copyright TECH 2012 Technext - 8, avenue Saint Jean - 06400 CANNES Société

Plus en détail

Sonde détectrice HF.

Sonde détectrice HF. Sonde détectrice HF. Une sonde détectrice HF permet de convertir un multimètre classique en voltmètre HF. On l utilise essentiellement pour effectuer des mesures relatives de signaux haute fréquence mais

Plus en détail

Filtre ADSL Travaux dirigés

Filtre ADSL Travaux dirigés Filtre ADSL Travaux dirigés Préambule Le terme ADSL signifie Asymmetric Digital Subscriber Line (dans les pays francophones ce terme est parfois remplacé par LNPA qui signifie Ligne Numérique à Paire Asymétrique).

Plus en détail

Université Montpellier II. Bibliographie sur le cours UMSIE115

Université Montpellier II. Bibliographie sur le cours UMSIE115 Bibliographie sur le cours UMSIE115 Auteurs Titre Editeur D. BATTU Télécommunications, Principes, Infrastructures et services Dunod Informatiques P. LECOY Technologie des Télécoms Hermes C. SERVIN Télécoms

Plus en détail

Modulation et démodulation d amplitude.

Modulation et démodulation d amplitude. Modulation et démodulation d amplitude. P. Ribiere Collège Stannislas Année Scolaire 2014/2015 P. Ribiere (Collège Stannislas) Modulation et démodulation d amplitude. Année Scolaire 2014/2015 1 / 42 1

Plus en détail

Propriétés fréquentielles du signal

Propriétés fréquentielles du signal Fiche de référence Thème II : ANALYSE DU SIGNAL Propriétés fréquentielles du signal 1- Insuffisance de la représentation temporelle du signal Reprenons l exemple utilisé précédemment : Enregistrement du

Plus en détail

Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image?

Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image? TP spécialité élec. N 1Conversion d une image en signal électrique. Principe de la TV. 1 / 7 I- Perception des images. 1)- La perception. - Une image est destinée à être vue par l œil. La prise de vue,

Plus en détail

Fiche technique expérimentale 5. Notions sur l acquisition numérique

Fiche technique expérimentale 5. Notions sur l acquisition numérique Fiche technique expérimentale 5 Notions sur l acquisition numérique D.Malka MPSI 2014-2015 Lycée Saint-Exupéry Ce bref guide traite de quelques éléments important sur l acquisition numérique des signaux

Plus en détail

X Analyse spectrale numérique

X Analyse spectrale numérique X Analyse spectrale numérique Objectifs : Après avoir utilisé la FFT dans le TP4 d analyse spectrale, on va maintenant s intéresser aux différents paramètres d une acquisition numérique afin de respecter

Plus en détail

Instruments de mesure

Instruments de mesure Chapitre 9a LES DIFFERENTS TYPES D'INSTRUMENTS DE MESURE Sommaire Le multimètre L'oscilloscope Le fréquencemètre le wattmètre Le cosphimètre Le générateur de fonctions Le traceur de Bodes Les instruments

Plus en détail

Etude de signaux observés sur un oscilloscope

Etude de signaux observés sur un oscilloscope Etude de signaux observés sur un oscilloscope Exercice 1 : Signaux observés sur un oscilloscope Pour ces différents signaux, donner le nom du signal si cela est possible, noter sa période, hachurer au

Plus en détail

Communications Numériques et Théorie de l Information Contrôle de Connaissances avec documents Mardi 24 juin - 13h30 à 15h00

Communications Numériques et Théorie de l Information Contrôle de Connaissances avec documents Mardi 24 juin - 13h30 à 15h00 Communications Numériques et Théorie de l Information Contrôle de Connaissances avec documents Mardi 4 juin - 13h30 à 15h00 Système de télérelevage par satellite On se propose d étudier le fonctionnement

Plus en détail

ANALYSE SPECTRALE D UN SIGNAL PERIODIQUE

ANALYSE SPECTRALE D UN SIGNAL PERIODIQUE Approche expérimentale ANALYSE SPECTRALE D UN SIGNAL PERIODIQUE Objectifs : - S initier au traitement FFT du logiciel LatisPro - Etudier le spectre d amplitude d un signal carré - Etudier les limites de

Plus en détail

Guide d utilisation du Logiciel Electronics Workbench (EWB)

Guide d utilisation du Logiciel Electronics Workbench (EWB) Guide d utilisation du Logiciel Electronics Workbench (EWB) 1. Introduction Electronics WorkBench (EWB) est un logiciel de simulation des circuits électroniques qui permet de tester et d'analyser des circuits

Plus en détail

STI2D SIN. TP : Etude du Filtre ADSL. Filtre ADSL Préambule : Mise en place du système de l ADSL POTS. Upstream Downstream. 4 khz 20 khz 200 Hz

STI2D SIN. TP : Etude du Filtre ADSL. Filtre ADSL Préambule : Mise en place du système de l ADSL POTS. Upstream Downstream. 4 khz 20 khz 200 Hz STI2D SIN TP : Etude du Filtre ADSL Nom :. Filtre ADSL Préambule : POTS Upstream Downstream 4 khz 20 khz 200 Hz 1,1 MHz Mise en place du système de l ADSL Le premier canal est utilisé par la téléphonie

Plus en détail

Ce que chacun sait. Figure 1. Le courant circulant dans la conducteur est : i = Figure 2. Représentation d un courant électrique dans un conducteur

Ce que chacun sait. Figure 1. Le courant circulant dans la conducteur est : i = Figure 2. Représentation d un courant électrique dans un conducteur 1 Ce que chacun sait 1.1 Courant et tension Chacun sait que le courant électrique appelé également intensité électrique, correspond à la circulation d électrons dans un conducteur. Ces électrons sont des

Plus en détail

Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruit : travaux pratiques. Analyse spectrale Etude de bruit

Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruit : travaux pratiques. Analyse spectrale Etude de bruit 1 Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruit : travaux pratiques 1 Introduction Analyse spectrale Etude de bruit L objectif de ce TP est d apprendre à se servir d un analyseur de spectre et de

Plus en détail

OPTION MAC - TP 1 Prise en main du VSA - Etude de l émetteur WIFI

OPTION MAC - TP 1 Prise en main du VSA - Etude de l émetteur WIFI OPTION MAC - TP 1 Prise en main du VSA - Etude de l émetteur WIFI Introduction L objectif de ce TP est de revoir les principes de fonctionnement des émetteurs WIFI, ainsi que l effet du canal de propagation

Plus en détail

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Pendant tout le TP vous utiliserez la Fiche méthode de l oscilloscope OX 71 Livre Bordas, Collection ESPACE, 2008, p 183 I- FONCTIONNEMENT Mettre l appareil sous tension.

Plus en détail

II. Attaque harmonique : diagrammes de Bode, Nyquist et Black- Nichols.

II. Attaque harmonique : diagrammes de Bode, Nyquist et Black- Nichols. SYSAM SP5 et OSCILLO5 Fiches de montages Etude d un filtre actif passe-bande I. Généralités Ce document a pour but de montrer comment utiliser Oscillo5 pour étudier un filtre en régime harmonique (attaque

Plus en détail

Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés

Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés I Introduction On cherche à moduler des données binaires dans le but de les transmettre sur des canaux vocodés. Afin de transmettre

Plus en détail

Module : filtrage analogique

Module : filtrage analogique BSEL - Physique appliquée Module : filtrage analogique Diaporama : aucun ésumé de cours - Les différents types de filtres - Transmittance en z d un filtre numérique 3- Algorithme de calcul de y n 4- Stabilité

Plus en détail

OBJECTIF DE LA MANIPULATION

OBJECTIF DE LA MANIPULATION MANIPULATION Dans cette manipulation, vous êtes amenés à utiliser des appareils alimentés par le réseau 240volts. Gardez à l esprit que ces tensions sont extrêmement dangereuses. Nous vous demandons donc

Plus en détail

Expériences avec un oscilloscope numérique

Expériences avec un oscilloscope numérique Expériences avec un oscilloscope numérique Pratiques Expériences Certaines figures et textes sont tirés de l excellent DICTIONNAIRE de PHYSIQUE EXPERIMENTALE, tome4, L électricité, Jean-Marie Donnini,

Plus en détail

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN)

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) 1/5 Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Objectifs : Reconnaître des signaux de nature analogique et des signaux de nature numérique Mettre en

Plus en détail

Mesures d antennes en TNT

Mesures d antennes en TNT Mesures d antennes en TNT Ce TP s intéresse aux techniques liées à l installation d un équipement de réception de télévision numérique terrestre. Pour les aspects théoriques, on pourra utilement se référer

Plus en détail

1/6 TP de physique n 1 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Terminale

1/6 TP de physique n 1 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Terminale 1/6 TP de physique n 1 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Terminale I. BUT - Utiliser un oscilloscope pour mesurer des fréquences et des tensions - Déterminer la fréquence d un émetteur à ultrasons (noté US)

Plus en détail

ANALYSE FONCTIONNELLE

ANALYSE FONCTIONNELLE Présentation du système ANALYSE FONCTIONNELLE La voiture haut de gamme d aujourd hui comporte plusieurs calculateurs reliés en réseaux par des bus multiplexés dont le bus CAN. La CITRÖEN C6 dispose de

Plus en détail

Mesures de temps de propagation de groupe sur convertisseurs de fréquence sans accès aux OL

Mesures de temps de propagation de groupe sur convertisseurs de fréquence sans accès aux OL Mesures de temps de propagation de groupe sur convertisseurs de fréquence sans accès aux Comment mesurer le temps de propagation de groupe sur des convertisseurs de fréquence dans lesquels le ou les oscillateurs

Plus en détail

TP oscilloscope et GBF

TP oscilloscope et GBF TP oscilloscope et GBF Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle. Objectif : ce travail a pour buts de manipuler l oscilloscope et le GBF. A l issu de celui-ci, toutes les fonctions essentielles

Plus en détail

Modulations numériques 1

Modulations numériques 1 ENSA ECOLE NATIONALE DES SCIENCES APPLIQUEES D EL JADIDA DEPARTEMENT DE TELECOMMUNICATIONS Cours: T5 Communications numériques Présenté par Prof. Dr. A. Berraissoul Cycle Ingénieur 2012/2013 2 Cours: T

Plus en détail

Partie 0: Rappel de communications numériques

Partie 0: Rappel de communications numériques Partie 0: Rappel de communications numériques Philippe Ciblat Télécom ParisTech, France Introduction (I) Sauf la radio, communications actuelles en numérique - GSM, 3G, TNT, Wifi - ADSL, - MP3, DVD Types

Plus en détail

EQUIPEMENTS DE MESURES ET DE SUPERVISION D'UN RESEAU HFC

EQUIPEMENTS DE MESURES ET DE SUPERVISION D'UN RESEAU HFC 13/05/2015 MARCHÉ PRESTATIONS N P01-2015 EQUIPEMENTS DE MESURES ET DE SUPERVISION D'UN RESEAU HFC MARCHÉ A PROCÉDURE ADAPTÉE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES C.C.T.P. Page n 1 / 7 SOMMAIRE 1

Plus en détail

TP0 Utlisations des appareils de mesures. Validations des pré requis de seconde professionnelle

TP0 Utlisations des appareils de mesures. Validations des pré requis de seconde professionnelle Validations des pré requis de seconde professionnelle Mesures des grandeurs caractéristiques de dipôles afin d évaluer leur bon fonctionnement Noms : Date : 3heures Observations : Objectifs : ce TP sur

Plus en détail

M2107 : Principe des transmissions radio.

M2107 : Principe des transmissions radio. M2107 : Principe des transmissions radio thibault.aubriot@univ-st-etienne.fr 1 M2107 : Principe des transmissions radio 2 Pourquoi transmettre? => Télécommunication => Radio 3 L idée, transmettre une information

Plus en détail

Filtre sélectif à 2f 0

Filtre sélectif à 2f 0 TD 5 Modulations et démodulations I - Modulation d'amplitude 1) Un signal est modulé en amplitude selon le schéma suivant. Le signal V e (t) est additionné à un signal continu d'amplitude 5 V. Après multiplication

Plus en détail

TP N 3 CARACTERISATION DE DIODE LASER ET DETECTION SYNCHRONE

TP N 3 CARACTERISATION DE DIODE LASER ET DETECTION SYNCHRONE TP N 3 CARACTERISATION DE DIODE LASER ET DETECTION SYNCHRONE PRE-REQUIS SAVOIR : AOP en régime linéaire et non linéaire OBJECTIFS SAVOIR : Valider par le calcul et la mesure, les performances des fonctions

Plus en détail

Communications numériques

Communications numériques Communications numériques 1. Modulation numérique (a) message numérique/signal numérique (b) transmission binaire/m-aire en bande de base (c) modulation sur fréquence porteuse (d) paramètres, limite fondamentale

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTRONIQUE SESSION 2002. E p r e u v e : P H Y S I Q U E A P P L I Q U É E

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTRONIQUE SESSION 2002. E p r e u v e : P H Y S I Q U E A P P L I Q U É E BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTRONIQUE SESSION 2002 Calculatrice à fonctionnement autonome autorisée (circulaire 99-186 du 16.11.99) E p r e u v e : P H Y S I Q U E P P L I Q U É E Durée : 4 heures

Plus en détail