INTRODUCTION. Cet examen permet une évaluation sémiologique et diagnostique pour aboutir à une action thérapeutique.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INTRODUCTION. Cet examen permet une évaluation sémiologique et diagnostique pour aboutir à une action thérapeutique."

Transcription

1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 1 INTRODUCTION... 2 I. Historique... 3 II. Cadre législatif... 3 III Rappel anatomo-physiologique L'activation électrique du noeud sinusal Conséquence des stimuli électriques L'axe électrique du cœur... 6 IV. Le matériel pour l enregistrement cardiographique Le moniteur Le papier Les électrodes... 8 V. Réalisation et enregistrement cardiographique Les dérivations standard périphériques bipolaires : ou dérivations primitives d Einthoven Les dérivations unipolaires des membres Les dérivations précordiales (horizontales) Autres dérivations Dérivations et territoires explorés VI. Conditions d'enregistrement VII. Lecture électrocardiographique VIII. L enregistrement cardiographique per opératoire Système de monitorage à 3 électrodes Système de monitorage à 5 électrodes BIBLIOGRAPHIE ANNEXES

2 INTRODUCTION L'électrocardiographie (ECG) est la représentation graphique du potentiel électrique qui commande l'activité musculaire du cœur. Ce potentiel est recueilli par des électrodes à la surface de la peau. L'électrocardiogramme est le tracé papier de l'activité électrique dans le cœur. L'électrocardiographe est l'appareil permettant de faire un électrocardiogramme. L'électrocardioscope, ou scope, est un appareil affichant le tracé sur un écran. L électrocardiographie explore l activité électrique du cœur par enregistrement des électrocardiogrammes, tracés bidimensionnels qui inscrivent en fonction du temps les variations du potentiel électrique induites dans les différents points du corps par le cœur en activité. Les innombrables cellules musculaires qui le constituent sont dotées de propriétés spéciales dont les deux plus importantes sont le pouvoir mécanique de contraction et l activité électrique rythmique, elle-même liée à des déplacements ioniques à travers la membrane des cellules. L électrocardiographie consiste à recueillir au niveau de la peau ces courants d activités de la fibre musculaire cardiaque, à les amplifier puis les enregistrer. Cet examen permet une évaluation sémiologique et diagnostique pour aboutir à une action thérapeutique. 2

3 I. Historique 1842 : Un physicien italien Carlo Matteucci montre qu un courant électrique accompagne chaque battement cardiaque. [1] 1887 : Un physiologiste anglais John Burden publie le premier électrocardiogramme d un humain : Clément Ader, ingénieur électrique, adapte un système d amplification appelé galvanomètre à corde*, jusque là utilisé pour les communications télégraphiques sous-marines : Einthoven parvient à recueillir ces courants d une manière satisfaisante en utilisant un montage électrique rappelant le pont de Wheatstone*. II. Cadre législatif Le décret N du 5 décembre 1994 relatif aux conditions techniques de fonctionnement des établissements de santé en ce qui concerne la pratique de l anesthésie et modifiant le code de la santé publique (troisième partie : décrets) énonce au niveau de son article : D : «Le contrôle continu du rythme cardiaque et du tracé électrocardioscopique» D «b) Le contrôle continu du rythme cardiaque et l affichage du tracé électrocardioscopique, par des appareils munis d alarme» 3

4 III. Rappel anatomo-physiologique (Cf annexe n 1 et n 2) Le myocarde possède une activité contractile automatique propre (c'est-à-dire qu'il n'y a pas besoin de stimulation nerveuse pour déclencher une activité). Néanmoins cette activité est influencée, «régulée» par les systèmes nerveux sympathique et parasympathique. Cet automatisme est formé de fibres myocardiques modifiées, riches en sarcoplasme et en glycogène. C'est le tissu nodal, sa disposition constante comprend : le nœud sinusal ou noeud sino auriculaire nommé noeud de Keith & Flack, structure de 10mm de diamètre dans l'oreillette droite, là où s'abouche la veine cave supérieure le noeud atrio-ventriculaire ou noeud auriculo-ventriculaire nommé Noeud d'aschoff-tawara, structure de 5mm de diamètre à la partie postérieure de la cloison inter auriculaire, à proximité de la valve tricuspide, travaille en ralentissant l'onde de dépolarisation du noud sinusal. Le faisceau atrio-ventriculaire nommé faisceau de HIS, structure se situant dans la cloison inter ventriculaire et se divisant en branche droite et gauche. Le réseau de Purkinje, structure qui chemine sur la face interne des deux ventricules. 1. L'activation électrique du noeud sinusal Le tissu nodal émet un stimulus électrique et accélère la conduction, ceci donnant lieu à la naissance d'une onde de contraction myocardique. La propagation de l'onde d'excitation se fait de proche en proche, par conduction de cellule à cellule. En effet, les cellules myocardiques sont accolées les unes aux 4

5 autres et des disques intercalaires (au contact de zones de résistivité membranaire basse) laissent passer les courants d'action. Cette activation cardiaque se fait toujours dans un même sens : Le noeud sinusal, véritable «pace maker» biologique, crée une stimulation à la fréquence de 70 à 100 par minute ; un flux va se propager fidèlement dans toute la masse cardiaque par le biais du noeud de Tawara et le réseau de Purkinje, mais ces «pace makers» secondaires peuvent prendre le relais en cas de «défaillance» du noeud sinusal, sachant que leur rythme propre est inférieur à celui du noeud sinusal. 2. Conséquence des stimuli électriques La dépolarisation du noeud sinusal aboutit à une onde d'excitation qui se propage à travers le myocarde auriculaire à la vitesse de 1m/s. Cette activation auriculaire commence par l'oreillette droite, celle de l'oreillette gauche lui succédant après 3 à 4/100 de secondes. Il y a donc contraction des oreillettes. Quand l'onde de dépolarisation arrive à la partie inférieure du septum inter auriculaire, elle active le noeud de Tawara. La transmission de l'onde de dépolarisation à travers le noeud atrio ventriculaire et le faisceau de His permet le passage de l'excitation à l'étage ventriculaire. L'activation ventriculaire commence au tiers moyen de la surface septale gauche puis dans la branche gauche du faisceau de Hiss et légèrement plus tard vers la branche droite du faisceau de Hiss. Le septum est ainsi activé sur ces deux faces puis l'excitation chemine le long du réseau de purkinje pour atteindre l'endocarde et les régions périendocardiques des parois ventriculaires à la vitesse de 0,37m/seconde. Il y a donc ainsi contraction des ventricules. 5

6 3. L'axe électrique du cœur Il est la résultante des différents vecteurs électriques correspondant à l'excitation de chaque fibre. Il s'exprime par la mesure en degrés de l'angle que fait ce vecteur avec l'axe horizontal. La mesure se fait en fonction du théorème d'einthoven : D1 = D2 + D3. On considère un cercle trigonométrique, par le centre duquel passe une droite horizontale repérée de 0 à correspondant à D1. Une ligne oblique de -120 à +60 correspond à D2. Une ligne oblique de -60 à +120 correspond à D3. L'axe électrique normal est compris entre 0 et 90. L'axe électrique est dit gauche lorsque l'angle est compris entre 0 et 90. L'axe électrique est dit droit lorsque l'angle est compris entre -90 et +90. Fig1 Représentation de l'axe électrique 6

7 .. IV. Le matériel pour l enregistrement cardiographique 1. Le moniteur Permet de détecter, d amplifier et d afficher le signal ECG. L affichage se fait par un oscilloscope, la plupart des oscilloscopes possèdent un écran couleur, la configuration de l affichage peut être modifiée, notamment la position des tracés, la couleur et la vitesse de balayage de l écran. Les moniteurs ECG utilisent des filtres pour réduire la bande passante Les filtres à hautes fréquences diminuent la distorsion liée aux mouvements Les filtres à basses fréquences permettent d obtenir une ligne isoélectrique plus stable et diminuent les artéfacts liés aux mouvements ventilatoires. On retrouve 3 types de moniteurs : Moniteur à canal non commutable qui permet d avoir une seule dérivation Moniteur à canal commutable qui permet d avoir plusieurs dérivations successives Moniteurs multicanaux qui affichent simultanément plusieurs dérivations 2. Le papier Il s'agit d'appareils portatifs ou montés sur chariot dont l'impression sur papier se fait via un stylet chauffant sur papier à révélation thermique ou par jet d'encre sur papier 7

8 ordinaire. L'enregistrement est réalisable sur une, trois ou six pistes selon les types d'appareils. Il se fait sur un papier millimétré, déroulant à vitesse constante. Le papier millimétré est composé de carrés de 5 mm x 5 mm. Ces carrés sont subdivisés en carrés plus petits d'1 mm de côté. Dans les conditions standards, le papier est déroulé à la vitesse de 25 mm à la seconde, de sorte qu'un mm corresponde à 0,04 seconde, et 5 mm à 0,20 seconde. L'étalonnage standard de l'électrocardiogramme enregistre en ordonnée une déflexion de 10 mm pour un voltage de 1 mv. Un étalonnage correct est indispensable à l'interprétation des tracés. Un filtrage numérique permet d'éliminer les signaux de hautes fréquences secondaires à l'activité musculaire autre que cardiaque et aux interférences des appareils électriques. Un filtre basse fréquence permet de diminuer les ondulations de la ligne de base secondaire à la respiration. 3. Les électrodes Les électrodes sont appliquées sur la peau, préalablement enduites d'une pâte conductrice. Cette pâte peut être remplacée par de l'eau. Les électrodes sont de modèles variables suivant leur utilisation. Il existe des électrodes pour les ECG d effort qui doivent être larges pour mieux adhérer à la peau Au contraire en réanimation, les électrodes seront plus petites afin d être le moins traumatisantes possible pour la peau. Elles seront de plus hypoallergéniques. Il en existe même des repositionnables. Elles possèdent toutes une zone de fixation pour le câble de l électrocardioscope. Les électrodes sont recouvertes sur leur face inférieure d un gel de contact afin de favoriser le passage des ondes électriques. L important pour ces électrodes est qu elles soient relativement inaltérables et impolarisables. La plaque d argent, revêtue d une couche de chlorure d argent (gel insoluble), sont des bonnes électrodes superficielles et sont les plus employées (voir fig.1). 8

9 fig.1 : Electrodes bipotentielles : [4] Électrode de métal (argent principalement),gel de chlorure d argent Elles sont à usage unique.et valent environ 3 à 5 euros le lot de 30. (Cf. annexe N 6) V. Réalisation et enregistrement cardiographique L'ECG à 12 dérivations a été standardisé par une convention internationale. Elles permettent d'avoir une idée tridimensionnelle de l'activité électrique du cœur. L ECG permet l'exploration de l'activité électrique du coeur dans un plan frontal et dans un plan horizontal par le biais de dérivations standards périphériques bipolaires, unipolaires périphériques et unipolaires précordiales. L ECG standard est composé de 12 dérivations distinctes. En fait, 6 dérivations dites thoraciques ou précordiales (V1 à V6) et des dérivations des membres Les dérivations périphériques standard bipolaires et unipolaires s'explorent de manière commune avec des électrodes aux deux poignets et aux deux chevilles. 9

10 1. Les dérivations standard périphériques bipolaires : ou dérivations primitives d Einthoven Ces dérivations sont dites "périphériques" ou "éloignées" parce que les électrodes sont placées à distance de la surface épicardique. Elles sont obtenues au moyen de 4 électrodes appliquées au bras droit, au bras gauche et à la jambe gauche, l'électrode de la jambe droite étant une électrode neutre destinée à éliminer les parasites électriques. Ces 4 électrodes permettent d'enregistrer dans le plan frontal 3 dérivations standard ou bipolaires (I, II, III) et 3 dérivations unipolaires des membres (avr, avl, avf). Les dérivations bipolaires d Einthoven I, II, III sont placées sur le bras droit et gauche ainsi que le pied gauche pour former un triangle. Il s agit du triangle d Einthoven. Chaque côté du triangle est formé par deux électrodes et représente une dérivation des membres. D1 enregistre les différences de potentiel électrique entre le poignet droit et le poignet gauche D2 enregistre les différences de potentiel électrique entre le poignet droit et la jambe gauche D3 enregistre les différences de potentiel électrique entre le poignet gauche et la jambe gauche La lettre D pour dérivation n'est pas en usage dans les pays anglo-saxons qui les appellent tout simplement I, II et III «On délimite ainsi un triangle appelé «triangle d'einthoven» 10

11 2. Les dérivations unipolaires des membres Quatre électrodes sont placées sur les membres, à la face interne des avant-bras et à la face externe des jambes. Elles peuvent également être placées à la racine des membres. avl (left) pour l'avant bras gauche avr (right) pour l'avant bras droit avf (foot) pour la jambe gauche La lettre a signifie "augmentée" 11

12 Si on utilise une paire d électrodes différente pour chacune des dérivations des membres, on obtient 3 dérivations distinctes pour l enregistrement (DI, DII et DIII). En effet, une paire d électrodes forme une dérivation. Si l une de ces électrodes est positive et l autre négative, on parle de dérivations «bipolaires». Exemple : dérivation DI : Electrode bras droit : positive ; Electrode bras gauche : négative. L électrocardiographe fait que les électrodes cutanées sont tantôt positives, tantôt négatives en fonction de la dérivation que l appareil enregistre. De même, il existe la dérivation AVF : Elle utilise le pied gauche comme pôle positif et les deux électrodes des bras comme négatives. Goldberger parle alors de dérivations unipolaires des membres dites «augmentées» car pour les enregistrer avec des déflections comparables à DI, DII et DIII, il fallait amplifier le signal. Il appela donc cette dérivation AVF (Augmented Voltage Left Foot), qui est un mélange de D2 et de D3. De même, il existe AVL (bras gauche positif) et AVR (Bras droit positif). L ensemble de ces dérivations (DI, DII, DIII, AVR, AVL et AVF) permettent d examiner le cœur dans un plan frontal par rapport au thorax. 12

13 3. Les dérivations précordiales (horizontales) Habituellement, 6 électrodes sont placées sur le thorax, et enregistrent les dérivations dites précordiales, dont la disposition est la suivante : V1 : 4ème espace intercostal droit, au bord du sternum V2 : 4ème espace intercostal gauche, au bord du sternum V3 : entre V2 et V4 V4 : 5ème espace intercostal gauche, sur la ligne médioclaviculaire V5 : 5ème espace intercostal gauche, sur la ligne axillaire antérieure V6 : 5ème espace intercostal gauche, sur la ligne axillaire moyenne Les codes couleurs : (cf annexe n 3 et 5) Pour les dérivations standards : 4 électrodes jaune au poignet gauche rouge au poignet droit vert à la cheville gauche noire à la cheville droite Pour les précordiales : 6 électrodes de base V1 rouge V2 jaune V3 vert V4 marron V5 noire V6 bleue-violet 13

14 4. Autres dérivations D'autres dérivations peuvent être enregistrées, mais ne sont pas réalisées de façon systématique. Elles sont faites dans certains cas pour affiner, par exemple, le diagnostic topographique d'un infarctus du myocarde V7 : même horizontale que V4, ligne axillaire postérieure. V8 : même horizontale que V4, sous la pointe de l'omoplate. V9 : même horizontale que V4, à mi-distance entre V8 et les épineuses postérieures. V3R, symétrique de V3 par rapport à la ligne médiane. V4R, symétrique de V5 par rapport à la ligne médiane. VE, au niveau de la xiphoïde sternale. 5. Dérivations et territoires explorés Ainsi, l'ensemble de ces dérivations explore les faces cardiaques suivantes: Basale (dérivations V7 V8 V9) Paroi Inférieure du cœur :dérivations D2, D3 et avf) Paroi latérale du cœur (latérale bas (dérivations V5 et V6) et latérale haut (dérivations D1 et avl) V1 et V2 : Paroi ventriculaire droite et septum inter ventriculaire dans sa partie haute et moyenne V3 et V4 : Partie antérieure du septum et pointe du Ventricule gauche V5 et V6 : Partie antérieure et moyenne de la paroi libre du ventricule gauche 14

15 VI. Conditions d'enregistrement Le patient doit être couché sur le dos, en relaxation musculaire complète, dans une position confortable et protégé du froid, il respire calmement afin d'éliminer au maximum les ondulations de la ligne de base, et les parasites, dus aux tremblements musculaires ou au mauvais contact fil-électrodes Éviter les parasites (enlever les objets métalliques, la montre ) Les électrodes doivent être bien appliquées. Avant de fixer les électrodes, on prépare la peau sous jacente avec une compresse alcoolisée et les poils en excès sont rasés pour assurer un bon contact électrique. Pour être correctement interprété, un électrocardiogramme doit remplir certaines conditions : L'étalonnage doit être correct. Pour cela, le test de 1 millivolt que l'on envoie dans l'appareil doit provoquer un signal rectangulaire dont la hauteur doit être de 1 cm lorsque l'appareil est réglé sur la sensibilité correspondante, cette hauteur étant mesurée sur papier millimétré La vitesse de déroulement doit être connue. Elle est habituellement de 25 mm/seconde ; chaque millimètre correspond, dans ces conditions, à 4/100 secondes. La ligne isoélectrique (tracée par l'appareil lorsqu'il n'enregistre aucune différence de potentiel) doit être horizontale et parfaitement nette, c'est-à-dire exempte de parasites, en particulier dus au courant alternatif ou à un tremblement musculaire, exempte de ressauts dus à une mauvaise connexion électrique. Les fils doivent être branchés sur les électrodes correspondantes, sinon de graves erreurs d'interprétation peuvent être commises. Le tracé doit comporter les 12 dérivations principales au minimum, c'est-àdire, dans l'ordre : les trois dérivations standard (D I, D II, D III), les trois 15

16 dérivations unipolaires des membres (avr, avl, avf), les six dérivations précordiales de V1 à V6. VII. Lecture électrocardiographique 1 - L'onde P représente la dépolarisation auriculaire, monophasique dans la majorité des cas, elle va permettre la contraction des oreillettes. 2 - L'espace PR, du début de l'onde P au début du complexe QRS (en fait au pied de l'onde R) représente la conduction auriculo-ventriculaire. 3 - Le complexe QRS représente la dépolarisation ventriculaire qui va permettre la contraction des ventricules. Il a des morphologies différentes selon la dérivation où on le lit. 4 - Le segment ST, se raccroche au complexe QRS au point nommé J. Ce segment est posé sur la ligne isoélectrique. Le raccordement à l'onde T qui suit, est progressif. 16

17 5 - L'onde T représente la repolarisation des ventricules. Elle est normalement asymétrique avec une première pente lente, un sommet arrondi et une deuxième pente rapide. Selon la dérivation l'onde T est positive ou négative. 6 - L'espace QT se mesure du début du QRS à la fin de l'onde T. Il exprime le temps global des phénomènes électriques ventriculaires. 7 - L'onde U inconstante, dont l'origine est discutée en dehors des états d'hypokaliémie VIII. L enregistrement cardiographique per opératoire 1. Système de monitorage à 3 électrodes Il utilise un moniteur à un canal, c'est-à-dire à une piste (commutable et non commutable) avec un câble à 3 branches. L activité électrique cardiaque est mesurée entre deux électrodes (dérivations bipolaires), la troisième servant d électrode de terre. Il est alors possible de monitorer DI, DII, DIII ainsi que AVR, AVL et AVF. Ce système est simple. Il ne permet malheureusement que la surveillance du rythme car il ne donne une image du cœur que dans un plan frontal. La détection de l ischémie myocardique est donc limitée. La dérivation bipolaire DII constitue la dérivation de choix car elle montre les ondes P et les complexes QRS les plus amples. DII étant dans l axe du cœur. Il existe diverses positions d électrodes CB5, CS5, CM 5 suivant les positions opératoires. (Cf. annexe n 4) CS 5 devrait être privilégiée car elle permet d avoir la meilleure sensibilité à l ischémie myocardique. Ainsi DII et V5 devraient être le minimum obligatoire : 17

18 DII pour l analyse des troubles du rythme et la détection de l ischémie dans le territoire inférieur. V5 pour la détection de l ischémie dans le territoire latéral. Si DII et V5 sont monitorés, on atteint 90% des ischémies. 2. Système de monitorage à 5 électrodes En pratique il est réservé aux patients à haut risque cardiovasculaire ou lors de la chirurgie cardio- vasculaire. Permet de monitorer les 6 dérivations de l ECG conventionnel (DI, DII, DIII, Avr, Avf avec une électrode précordiale V5) Permet de détecter 90% des ischémies (Cf. annexe N 5) 18

19 BIBLIOGRAPHIE Site internet : Lecture simplifiée de l'ecg sur Urgences Online L'électrocardiogramme à 12 dérivations (Dr. Christian Brohet) Apprendre l'ecg - Dr Jean SENDE Aide à la Lecture et l'interprétation des Electrocardiogrammes Ouvrages : Dubin.D, Lecture accéléré de l ECG, edition Maloine 1998 p 42 à 54 Hanpton JR, la pratique de l ECG, édition Maloine : 130 pages Tortora : principe d anatomie et de physiologie- 4eme édition-de boeck A.R. Houghton,D Gray : Maitriser l ECG : de la théorie à la clinique, édition Masson :pages 2 à 27 Revues : ANDJELKOVIC M. DORCHIES F. EPIS M. Electrocardiogramme Comment réaliser un bon enregistrement? Soins, n 572, mai pp 61 à 62 SAMAIN E. DEWAELE F. Les nouveaux matériels en anesthésie. Revue de l infirmière, n 7, avril pp. 38 à 43 19

20 ANNEXES Annexe n 1 : 20

21 Annexe 2 21

22 Annexe n 3:. 22

23 Annexe n 4 : 23

24 Annexe n 5 : 24

25 .Annexe n 6 : Les électrodes employées pour l électrocardiographie en milieu hospitalier sont de ce type (fig.5). Figure 6 : accessoires pour électrocardiogramme 25

Activité électrique du cœur - L électrocardiogramme

Activité électrique du cœur - L électrocardiogramme Activité électrique du cœur - L électrocardiogramme 1 Nécessite des électrodes réceptrices en contact avec la peau Recueil facile et non invasif de l activité électrique globale du cœur, qui est alors

Plus en détail

Introduction à l électrocardiogramme (ECG) Juan Sztajzel Service de Cardiologie Hôpitaux Universitaires Genève

Introduction à l électrocardiogramme (ECG) Juan Sztajzel Service de Cardiologie Hôpitaux Universitaires Genève Introduction à l électrocardiogramme (ECG) Juan Sztajzel Service de Cardiologie Hôpitaux Universitaires Genève Références Bayes de Luna A., Clinical Electrocardiography : A Textbook. New York: Futura Publishing,

Plus en détail

L'électrocardiogramme de repos normal

L'électrocardiogramme de repos normal L'électrocardiogramme de repos normal Date de création du document : 2008-2009 Table des matières 1 Les principes de base... 1 2 Enregistrement de l'ecg... 2 3 Le parallèle anatomo-électrique... 3 4 Interprétation

Plus en détail

Électrocardiogramme (ÉCG)

Électrocardiogramme (ÉCG) Électrocardiogramme (ÉCG) 1. Définition L électrocardiogramme (ÉCG) est un enregistrement sur papier millimétré de l activité électrique du cœur. L ÉCG n apporte aucune information sur la fonction pompe

Plus en détail

LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches

LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches Denise Hébert, chargée de projet UCCSPU Février 2006 Le langage et

Plus en détail

Introduction à l ECG

Introduction à l ECG Introduction à l ECG Juan Sztajzel Service de Cardiologie Hôpitaux Universitaires Genève Dépolarisation et repolarisation du coeur Types de cellules cardiaques Il existe 2 types de cellules morphologiquement

Plus en détail

xplorations électriques du cœur

xplorations électriques du cœur xplorations électriques du cœur Dr. CHIALI née DIABI N. Médecin Spécialiste en Biophysique Médicale Unité des Explorations ORL, EHU 1 er Novembre 1954, Oran RAPPEL ANATOMOPHYSIOLOGIQUE 2 RAPPEL ANATOMOPHYSIOLOGIQUE

Plus en détail

Exercices applications Rappels de cours Méthodologie

Exercices applications Rappels de cours Méthodologie Exercices applications Rappels de cours Méthodologie Amphi Beauchamp 2010-2011 QCM 1 Un électrocardiogramme enregistré en conditions standards fait apparaître un rythme régulier avec un espace de 12 mm

Plus en détail

Adapté de Joëlle Jolicoeur et Marguerite Renaud inf. Par Caroline Côté inf., Emmanuella Julien inf. et Annie Dore MD cardiologue Mars 2015

Adapté de Joëlle Jolicoeur et Marguerite Renaud inf. Par Caroline Côté inf., Emmanuella Julien inf. et Annie Dore MD cardiologue Mars 2015 Adapté de Joëlle Jolicoeur et Marguerite Renaud inf. Par Caroline Côté inf., Emmanuella Julien inf. et Annie Dore MD cardiologue Mars 2015 ICM-01-01-2012-09 Connaître l'anatomie du système de conduction

Plus en détail

L électrocardiogramme (ECG) L électrocardiogramme est l enregistrement au cours du temps de l activité électrique du cœur

L électrocardiogramme (ECG) L électrocardiogramme est l enregistrement au cours du temps de l activité électrique du cœur L électrocardiogramme (ECG) L électrocardiogramme est l enregistrement au cours du temps de l activité électrique du cœur Electrophysiologie cardiaque I. Eléments d anatomie et d histologie II. III. Electrophysiologie

Plus en détail

L électrocardiogramme (ECG) L électrocardiogramme est l enregistrement au cours du temps de l activité électrique du cœur

L électrocardiogramme (ECG) L électrocardiogramme est l enregistrement au cours du temps de l activité électrique du cœur L électrocardiogramme (ECG) L électrocardiogramme est l enregistrement au cours du temps de l activité électrique du cœur Electrophysiologie cardiaque I. Eléments d anatomie et d histologie II. III. Electrophysiologie

Plus en détail

Cours Biophysique Cardiaque. L activité électrique cardiaque. Cours PCEM 2 CHR Réunion 26 octobre 2011 Dr CLERICI Gaël - Cardiologie GHSR

Cours Biophysique Cardiaque. L activité électrique cardiaque. Cours PCEM 2 CHR Réunion 26 octobre 2011 Dr CLERICI Gaël - Cardiologie GHSR Cours Biophysique Cardiaque L activité électrique cardiaque Cours PCEM 2 CHR Réunion 26 octobre 2011 Dr CLERICI Gaël - Cardiologie GHSR Plan L electrocardiogramme (ECG) est un élement de base de l examen

Plus en détail

PRODUIRE UN E.C.G. Formation sur l électrocardiographie destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches.

PRODUIRE UN E.C.G. Formation sur l électrocardiographie destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches. PRODUIRE UN E.C.G. Formation sur l électrocardiographie destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches mars 2007 Objectifs de formation Comprendre ce qu est un ECG Repérer l endroit

Plus en détail

FICHE ECG. Cellule cardiaque : contraction = dépolarisation, relâchement = repolarisation.

FICHE ECG. Cellule cardiaque : contraction = dépolarisation, relâchement = repolarisation. L électrocardiogramme : résumé : FICHE ECG Tissu myocardique = mécanique : contraction v = 0,4m/s (lent). Tissu nodal = électrique (naissance et conduction de l influx nerveux), dépolarisation rapide :

Plus en détail

Pour en finir avec l infarctus du myocarde

Pour en finir avec l infarctus du myocarde Abdallah Fayssoil Pour en finir avec l infarctus du myocarde Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook

Plus en détail

Electrocardiogramme. Kimberg Patrick 4.4S2 Promotion Hamilton 2016

Electrocardiogramme. Kimberg Patrick 4.4S2 Promotion Hamilton 2016 Electrocardiogramme Kimberg Patrick 4.4S2 Promotion Hamilton 2016 Définition E.C.G électrocardiogramme Un électrocardiogramme (ECG) est un test qui étudie le fonctionnement du cœur en mesurant son activité

Plus en détail

Activité électrique du cœur

Activité électrique du cœur Activité électrique du cœur Introduction On distingue 2 types de cellules au niveau cardiaque : les cellules du tissu nodal et les cellules myocardiques. Les cellules du tissu nodal assurent l automatisme

Plus en détail

Réalisation d un ECG

Réalisation d un ECG Réalisation d un ECG Guide de poche Pour paramédicaux pré hospitaliers et hospitaliers (Réservé aux professionnels de santé) Introduction Table des matières Chers Collègues, Ce guide a été conçu pour que

Plus en détail

L ELECTROCARDIOGRAMME. Dr LANFRANCHI Hôpital Pasteur, Nice

L ELECTROCARDIOGRAMME. Dr LANFRANCHI Hôpital Pasteur, Nice L ELECTROCARDIOGRAMME Dr LANFRANCHI Hôpital Pasteur, Nice RECUEIL Dérivations périphériques ou frontales Dérivations précordiales (plan transversal) Quand un courant se dirige vers l endroit ou il est

Plus en détail

Activité électrique cardiaque

Activité électrique cardiaque ECG ED 28/02/2011 Activité électrique cardiaque Onde P= dépolarisation auriculaire Intervalle PR =temps de conduction auriculo-ventriculaire QRS= dépolarisation ventriculaire Segment ST= repolarisation

Plus en détail

Physiologie Cardio Vx

Physiologie Cardio Vx Physiologie Cardio Vx Anatomie du Coeur 3 Circulation pulmonaire Circulation systémique 5 ELECTROPHYSIOLOGIE CARDIAQUE Auteur : Dr.M.K.Bourahli Faculté de Médecine Constantine Université Mentouri 3 Service

Plus en détail

L infirmière face à l ECG

L infirmière face à l ECG L infirmière face à l ECG CSP - Décret du 29 juillet 2004 Art. R.4311-2. 2 : De concourir à la mise en place de méthodes et au recueil des informations utiles aux autres professionnels, et notamment aux

Plus en détail

1. Propriétés de l activité électrique a. Automatisme

1. Propriétés de l activité électrique a. Automatisme L électrocardiogramme Définition : C est l enregistrement depuis la surface du corps de l activité électrique du cœur L enregistrement se fait sur papier milimétré avec sur l axe vertical : 1cm = 1 mv

Plus en détail

L'électrocardiogramme (ECG)

L'électrocardiogramme (ECG) L'électrocardiogramme (ECG) I. Définition de l'électrocardiogramme : L'électrocardiogramme est une projection graphique de l'activité électrique du coeur : c'est une image électrique de l'activité cardiaque.

Plus en détail

Fréquence. Onde P (activation des oreillettes) Espace PR (debut onde P debut QRS; traversée : OD, NAV, faisceau de

Fréquence. Onde P (activation des oreillettes) Espace PR (debut onde P debut QRS; traversée : OD, NAV, faisceau de Fréquence 30-150-100-75-60-50-45-36-33-30... FC Normale : 50 à 100 bpm Bradycardie < 50 tachycardie > 100 Rythme régulier? Espace en 2 ondes R identiques (arythmie respiratoire normale). sinusal? Onde

Plus en détail

Electrocardiogramme : Indications et interprétation (309) Nicolas Amabile Octobre 2005 (mise à jour 2007-2008)

Electrocardiogramme : Indications et interprétation (309) Nicolas Amabile Octobre 2005 (mise à jour 2007-2008) Electrocardiogramme : Indications et interprétation (309) Nicolas Amabile Octobre 2005 (mise à jour 2007-2008) 1. L électrocardiogramme normal 1.1. Rappel d electrophysiologie cardiaque 1.1.1. Activité

Plus en détail

Chapitre 2 : L électrocardiogramme. Professeur Christophe RIBUOT

Chapitre 2 : L électrocardiogramme. Professeur Christophe RIBUOT UEMPSfO - Physiologie Chapitre 2 : L électrocardiogramme Professeur Christophe RIBUOT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Plan du cours L électrocardiogramme

Plus en détail

Excitabilité neuronale

Excitabilité neuronale Excitabilité neuronale ESIL 2009 porcher@inmed.univ-mrs.fr Sommaire 1. Electrocardiographie 2. Electroencéphalographie 3. Caractéristiques du tissu nerveux 4. Les synapses chimiques 5. L excitabilité 6.

Plus en détail

Réponse AC Simple addition vectorielle : on vérifie que si DI = VL - VR et DIII = VF - VL, alors DI + DIII = VF - VR= DII.

Réponse AC Simple addition vectorielle : on vérifie que si DI = VL - VR et DIII = VF - VL, alors DI + DIII = VF - VR= DII. Question 1 Si l on considère un modèle très simplifié de fibre cardiaque isolée traversée par un front de dépolarisation et un point de mesure M situé à égale distance des deux extrémités de cette fibre

Plus en détail

Définitions : L infarctus est dû à l occlusion d une artère coronaire. La zone infarcie devient nécrosée e ne peut donc plus se dépolarisée.

Définitions : L infarctus est dû à l occlusion d une artère coronaire. La zone infarcie devient nécrosée e ne peut donc plus se dépolarisée. L infarctus : Définitions : L infarctus est dû à l occlusion d une artère coronaire. La zone infarcie devient nécrosée e ne peut donc plus se dépolarisée. Les coronaires : http://www.adrenaline112.org/urgences/durge/dcard/idm.html

Plus en détail

Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie

Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie Le 19 novembre 2011 David HUCHETTE, Service de cardiologie et Soins Intensifs du CH de LENS INTRODUCTION La télémétrie

Plus en détail

L E.C.G. pour les nuls

L E.C.G. pour les nuls MODULE SOINS INTENSIFS PRISE EN CHARGE DU BDS EN SI Le monitoring cardiaque Ferron Fred version_3_2011 1 Saunders Nursing Survival Guide ECGs and the Heart Elsevier à consommer sans modération. L E.C.G.

Plus en détail

Dipôles électriques - ECG

Dipôles électriques - ECG Dipôles électriques - ECG Stage de pré-rentrée PACES 2016-2017 Basé sur le cours du Pr Salaün 1 Loi de Coulomb La loi de Coulomb s'exerce entre 2 particules chargées. Sa force F est : inversement proportionnelle

Plus en détail

TUTORAT DE BIOPHYSIQUE L ELECTROCARDIOGRAMME

TUTORAT DE BIOPHYSIQUE L ELECTROCARDIOGRAMME TUTORAT DE BIOPHYSIQUE L ELECTROCARDIOGRAMME Plan du cours a) Acteurs dans l ECG - positionnement des electrodes - les 12 derivations b) Correspondance entre physique realite - derivation region

Plus en détail

L'échographie cardiaque

L'échographie cardiaque L'échographie cardiaque Date de création du document : 2008-2009 PRÉ-REQUIS Sur quel principe physique est basée l'échographie cardiaque? L'utilisation des ultrasons est le principe physique sur lequel

Plus en détail

C est l enregistrement de l activité électrique du cœur, à partir d électrodes placées sur la peau. On enregistre l onde de dépolarisation qui

C est l enregistrement de l activité électrique du cœur, à partir d électrodes placées sur la peau. On enregistre l onde de dépolarisation qui C est l enregistrement de l activité électrique du cœur, à partir d électrodes placées sur la peau. On enregistre l onde de dépolarisation qui traverse le cœur et entrainant la contraction du myocarde,

Plus en détail

Travail 1 : Lors d un poste samaritain vous êtes en patrouille. Vous rencontrez la situation suivante.

Travail 1 : Lors d un poste samaritain vous êtes en patrouille. Vous rencontrez la situation suivante. Travail Douleur Durée: 10 minutes Travail 1 : Lors d un poste samaritain vous êtes en patrouille. Vous rencontrez la situation suivante. Pensez à haute voix et expliquez votre démarche! Maximum 3 points

Plus en détail

Bases de la cardiologie

Bases de la cardiologie Bases de la cardiologie Date de création du document : 2008-2009 Table des matières 1 Anatomie du coeur... 1 1. 1 Introduction... 1 1. 2 Anatomie externe...1 1. 3 Anatomie interne... 1 1. 3. 1 Circulation

Plus en détail

Physiologie des voies de conduction normales et de l excitation normale du cœur Électrocardiogramme normal

Physiologie des voies de conduction normales et de l excitation normale du cœur Électrocardiogramme normal 14/03/2014 LUCAS Claire L3 Système cardiovasculaire Pr Deharo 20 pages Physiologie des voies de conduction normales et de l excitation normale du cœur Électrocardiogramme normal Plan A. L'activité électrique

Plus en détail

Apprendre à lire un ECG

Apprendre à lire un ECG Apprendre à lire un ECG Comme le disait Platon : «I am not perfect.» Le tracé ECG Sur du papier millimétré : - Horizontalement : vitesse de déroulement de la feuille = 2,5cm/s 1 mm = 0,04 s, un grand carreau

Plus en détail

LE COEUR Généralités:

LE COEUR Généralités: LE COEUR Généralités: Le cœur est formé de 2 pompes en série, le cœur droit et le cœur gauche. Le cœur droit alimente la petite circulation ou circulation pulmonaire, le cœur gauche la grande circulation.

Plus en détail

La Défibrillation Externe Automatisée

La Défibrillation Externe Automatisée La Défibrillation Externe Automatisée 13 e Conférence annuelle du loisir municipal Association québécoise du loisir municipal Octobre 2012 1 Pourquoi s équiper d un Défibrillateur? Disponibilité? Emplacement?

Plus en détail

ELECTROCARDIOGRAMME - ECG

ELECTROCARDIOGRAMME - ECG ELECTROCARDIOGRAMME - ECG ECG = enregistrement de l activité électrique du cœur effectué en divers points du revêtement cutané. ECG 12 dérivations : - 6 dérivations des membres : D1 D2 D3 avr avl avf -

Plus en détail

IRM CARDIAQUE SYNCHRONISATION A L ECG. C.Varin - C.Virlouvet - JN. Dacher CHU Rouen Paris JFR octobre 2004

IRM CARDIAQUE SYNCHRONISATION A L ECG. C.Varin - C.Virlouvet - JN. Dacher CHU Rouen Paris JFR octobre 2004 IRM CARDIAQUE SYNCHRONISATION A L ECG C.Varin - C.Virlouvet - JN. Dacher CHU Rouen Paris JFR octobre 2004 MATERIEL UTILISE Siemens Symphony 1.5T Antenne corps en réseau phasé couplée à l antenne rachis

Plus en détail

L'électrocardiogramme de repos normal (Evaluations)

L'électrocardiogramme de repos normal (Evaluations) L'électrocardiogramme de repos normal (Evaluations) Date de création du document : 2008-2009 QCM QUESTION 1/4 : L intervalle PR ou PQ : A - Est théoriquement isoélectrique B - Correspond à la dépolarisation

Plus en détail

LECTURE DE L ECG. Dr Julien COQUIN Service d Anesthésie et de Réanimation 2 Hôpital du Haut Lévêque Pessac CHU de Bordeaux

LECTURE DE L ECG. Dr Julien COQUIN Service d Anesthésie et de Réanimation 2 Hôpital du Haut Lévêque Pessac CHU de Bordeaux LECTURE DE L ECG Dr Julien COQUIN Service d Anesthésie et de Réanimation 2 Hôpital du Haut Lévêque Pessac CHU de Bordeaux Pré-requis anatomiques et électrophysiologiques Le tracé E.C.G. = enregistrement

Plus en détail

Dossier Médical de Base

Dossier Médical de Base Dossier Médical de Base (Tous Ages Tous Niveaux) Joueur : Nom :....Prénom :. Date de naissance : (Jour-Mois-Année). Club :... Poste : Caractéristiques : - Gardien de but - Défenseur - Milieu - Attaquant

Plus en détail

Conduction intra-cardiaque et Base de l électrocardiogramme. Dr H. Thibault Explorations fonctionnelles cardiovasculaires Hôpital Louis Pradel

Conduction intra-cardiaque et Base de l électrocardiogramme. Dr H. Thibault Explorations fonctionnelles cardiovasculaires Hôpital Louis Pradel Conduction intra-cardiaque et Base de l électrocardiogramme Dr H. Thibault Explorations fonctionnelles cardiovasculaires Hôpital Louis Pradel Vous connaissez déjà: Anatomie cœur Cycle cardiaque Couplage

Plus en détail

L ÉLECTROCARDIOGRAMME (TD n = 1).

L ÉLECTROCARDIOGRAMME (TD n = 1). 1 (TD n = 1). Un cœur vivant peut générer de l électricité. Cette électricité (qui est de l ordre de millivolt) est captée par des électrodes et enregistrée à l aide d un électrocardiographe. L électricité

Plus en détail

Physiologie des voies de conduction normales et de l'excitation normale du cœur - ECG normal

Physiologie des voies de conduction normales et de l'excitation normale du cœur - ECG normal 13/04/16 NIARE Sanaba L3 Système Cardiovasculaire Pr Deharo 12 pages Physiologie des voies de conduction normales et de l'excitation normale du cœur - ECG normal Plan A. L'activité électrique du cœur I.

Plus en détail

I. introduction L ECG est l enregistrement de l activité électrique du cœur qui se fait par. II. notion de dérivations

I. introduction L ECG est l enregistrement de l activité électrique du cœur qui se fait par. II. notion de dérivations I. introduction L ECG est l enregistrement de l activité électrique du cœur qui se fait par un galvanomètre relié au patient par des électrodes Les mouvements ioniques a travers la membrane cellulaire

Plus en détail

Caroline Côté, inf. clinicienne, Emmanuella Julien, infirmière clinicienne Dr Annie Dore, cardiologue

Caroline Côté, inf. clinicienne, Emmanuella Julien, infirmière clinicienne Dr Annie Dore, cardiologue Caroline Côté, inf. clinicienne, Emmanuella Julien, infirmière clinicienne Dr Annie Dore, cardiologue Analyse d une bande de rythme 1 1. Décrire la dépolarisation. Activation du potentiel électrique d

Plus en détail

Trouble du rythme. I/ Rappel d électrophysiologie : Physio cardiaque

Trouble du rythme. I/ Rappel d électrophysiologie : Physio cardiaque Physio cardiaque Trouble du rythme I/ Rappel d électrophysiologie : 1. La cellule myocardique : c est la cellule musculaire cardiaque ces cellules sont excitables il y a 2 types de cellules cardiaques

Plus en détail

L E.C.G. pour les nuls

L E.C.G. pour les nuls L E.C.G. pour les nuls Yannick GOTTWALLES La systole ventriculaire débute avec le QRS et s achève à la fin de l onde T. Elle englobe ainsi les phases de dépolarisation et de repolarisation des ventricules.

Plus en détail

Base De L électrocardiogramme

Base De L électrocardiogramme Base De L électrocardiogramme I. Définitions et Généralités Définition : C est l enregistrement depuis la surface du corps de l activité électrique du cœur. C est l examen complémentaire le plus réalisé.

Plus en détail

Chapitre 2 : La propagation du message nerveux

Chapitre 2 : La propagation du message nerveux Partie 4 : système nerveux Chapitre 2 : La propagation du message nerveux L arc réflexe est constitué par un réseau de neurones connectés au niveau de synapses. Le message nerveux prend naissance au niveau

Plus en détail

Table des matières 1 DONNÉES DE BASE 1. Anatomie du cœur 1. Anatomie et physiologie du système de conduction 3

Table des matières 1 DONNÉES DE BASE 1. Anatomie du cœur 1. Anatomie et physiologie du système de conduction 3 Table des matières Avant-propos Abréviations Liste des tableaux v xn xm 1 DONNÉES DE BASE 1 Anatomie du cœur 1 Position du cœur dans le thorax 1 Les cavités cardiaques et les gros vaisseaux 1 Les territoires

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE LA CIRCULATION I. La fonction Cardiaque 2. Sam BAYAT MCU-PH

PHYSIOLOGIE DE LA CIRCULATION I. La fonction Cardiaque 2. Sam BAYAT MCU-PH PHYSIOLOGIE DE LA CIRCULATION I. La fonction Cardiaque 2 Sam BAYAT MCU-PH Le débit cardiaque et son contrôle Le débit cardiaque = Fréquence cardiaque x Volume d'éjection systolique : Q & = Fc Ves La Fc

Plus en détail

ECG en fonction de l Âge

ECG en fonction de l Âge Session ECG en fonction de l âge Guy Vaksmann Vendôme Cardio Clinique de la Louvière Lille Diapositive 1 ECG en fonction de l Âge Journées Lilloises d Anesthésie Réanimation et de Médecine d Urgence avril

Plus en détail

Troubles du rythme jonctionnel

Troubles du rythme jonctionnel Définition Troubles du rythme jonctionnel Nés au niveau du N.A.V.A.T. ou dans le tronc du HIS, avec : Ondes P rétrogrades, avant, pendant ou après le QRS des QRS normaux ou élargis Extrasystole jonctionnelle

Plus en détail

Introduction aux ECG 12 dérivations

Introduction aux ECG 12 dérivations Introduction aux ECG 12 dérivations Identification de l infarctus aigu du myocarde Michel Philion BA ACP Mise à jour (2010,2011) Éric Hamel, EMCA(f),TA,BHSc,ACP,ICP Présentation adaptée du programme Acute

Plus en détail

CARDIOLOGIE & GAZ ARTÉRIEL 101

CARDIOLOGIE & GAZ ARTÉRIEL 101 CARDIOLOGIE & GAZ ARTÉRIEL 101 D interpréter un gaz artériel/veineux; Connaître les éléments qui font varier un gaz artériel/veineux; Connaître les interventions de bases qui visent à corriger les déséquilibres

Plus en détail

ANATOMIE DU COEUR ET DES VAISSEAUX Dr DASSIER HEGP Paris 75015

ANATOMIE DU COEUR ET DES VAISSEAUX Dr DASSIER HEGP Paris 75015 ANATOMIE DU COEUR ET DES VAISSEAUX Dr DASSIER HEGP Paris 75015 1.1) Généralités I) LE COEUR Le cœur est un muscle creux (poids 270 g chez l'adulte), à contraction rythmique dont la fonction est d'assurer

Plus en détail

SOMMAIRE. SOMMAIRE... 1 Table des Illustrations... 4 Introduction générale... 6 Chapitre I... 7 Electrophysiologie cardiaque... 7. Introduction...

SOMMAIRE. SOMMAIRE... 1 Table des Illustrations... 4 Introduction générale... 6 Chapitre I... 7 Electrophysiologie cardiaque... 7. Introduction... SOMMAIRE SOMMAIRE... 1 Table des Illustrations... 4 Introduction générale... 6 Chapitre I... 7 Electrophysiologie cardiaque... 7 Introduction... 8 I.1. Structure et rôle du cœur... 8 I.2. Activité électrique

Plus en détail

Relevé d électrocardiogramme

Relevé d électrocardiogramme Relevé d électrocardiogramme La contraction du muscle cardiaque est commandée par un signal électrique qui prend naissance dans l oreillette droite et se propage aux ventricules le long de ners appelés

Plus en détail

Dans ce chapitre : Anatomie cardiovasculaire 110 Le cœur 110 La circulation systémique 115 Les globules rouges 116

Dans ce chapitre : Anatomie cardiovasculaire 110 Le cœur 110 La circulation systémique 115 Les globules rouges 116 Dans ce chapitre : Anatomie cardiovasculaire 110 Le cœur 110 La circulation systémique 115 Les globules rouges 116 Physiologie du système cardiovasculaire 117 Le transport du dioxyde de carbone 117 La

Plus en détail

TECHNIQUES D'IMPLANTATION Dr OTMANI. Le 29.01.2013

TECHNIQUES D'IMPLANTATION Dr OTMANI. Le 29.01.2013 TECHNIQUES D'IMPLANTATION Dr OTMANI Le 29.01.2013 1 Préparation de l implantation Choix du site GAUCHE chez les droitiers : +++ Moins de fracture et moins de risque érosion seul inconvénient : VCS gauche

Plus en détail

Docteur Renaud TAMISIER

Docteur Renaud TAMISIER Physiologie Physiologie de la circulation Chapitre 2 : Activité électrique du coeur Docteur Renaud TAMISIER MED@TICE PCEM1 - Année 2006/2007 Faculté de Médecine de Grenoble - Tous droits réservés. Introduction

Plus en détail

Etude d un phénomène périodique

Etude d un phénomène périodique Seconde Thème santé Activité n (expérimentale) Etude d un phénomène périodique Connaissances Compétences - Savoir identifier un signal périodique, en repérant l'un de ses motifs - Savoir déterminer la

Plus en détail

MONITORING PÉRI-OPÉRATOIRE DE L'ISCHÉMIE CARDIAQUE. Dary Croft 9 mai 2013

MONITORING PÉRI-OPÉRATOIRE DE L'ISCHÉMIE CARDIAQUE. Dary Croft 9 mai 2013 MONITORING PÉRI-OPÉRATOIRE DE L'ISCHÉMIE CARDIAQUE Dary Croft 9 mai 2013 Plan Épidémiologie en chir. non-cardiaque Aspects techniques de l ECG Rappel critères ECG de l'ischémie Principe de monitoring per-op

Plus en détail

Le système cardio-vasculaire P.1

Le système cardio-vasculaire P.1 Le système cardio-vasculaire P.1 Date : 21/10/04 M. Bugnazet 1. Le cœur : A) Position du cœur : Le Cœur possède environ la taille et la forme d un point serré. Il occupe une position centrale dans la cage

Plus en détail

CPU CASE. Sexe : masculin Age : 36 ans Profession : plombier Antécédents : néant

CPU CASE. Sexe : masculin Age : 36 ans Profession : plombier Antécédents : néant CPU CASE Sexe : masculin Age : 36 ans Profession : plombier Antécédents : néant CPU CASE MOTIF DE CONSULTATION Douleur basi-thoracique gauche à type de construction survenant au repos sans irradiation

Plus en détail

PROGRAMME D INTÉGRATION DE BASE EN SOINS CRITIQUES SYSTÈME CARDIAQUE. Anatomo-physiologie cardiaque NOVEMBRE 2007

PROGRAMME D INTÉGRATION DE BASE EN SOINS CRITIQUES SYSTÈME CARDIAQUE. Anatomo-physiologie cardiaque NOVEMBRE 2007 PROGRAMME D INTÉGRATION DE BASE EN SOINS CRITIQUES LES SOINS ET LA SANTÉ (MODULE B) SYSTÈME CARDIAQUE Anatomo-physiologie cardiaque NOVEMBRE 2007 CHUM - Direction des soins infirmiers page 1 de 57 TABLE

Plus en détail

Prise en Charge des BRADYCARDIES aux Urgences.

Prise en Charge des BRADYCARDIES aux Urgences. Prise en Charge des BRADYCARDIES aux Urgences. Définition La Bradycardie est définie par une fréquence cardiaque inférieure à 60 battements / minute. La bradycardie est dite absolue si la fréquence cardiaque

Plus en détail

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone -

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone - L'épreuve d'effort Date de création du document : 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Modalités de réalisation... 1 2 Indications...2 3 Contre-indications...3 4 Interprétation... 4 PRÉ-REQUIS

Plus en détail

Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque. Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013

Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque. Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013 Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013 La conduc)on cardiaque L eléctrocardiogramme en rythme sinusal CHAPITRE 1 Le malaise

Plus en détail

Fiche d utilisation des outils de détection des ondes électromagnétiques

Fiche d utilisation des outils de détection des ondes électromagnétiques Notre corps est électrique et l exposition à certaines ondes électromagnétiques sur certaines fourchettes de fréquences nous pose problème. Les ondes concernées sont : Les basses fréquences autour de 50

Plus en détail

Caractéristiques techniques TEC-5521/TEC-5531

Caractéristiques techniques TEC-5521/TEC-5531 Caractéristiques techniques TEC-5521/TEC-5531 Défibrillateur Energie de sortie (sur 5 Ω) 2, 3, 5, 7, 1, 15, 2, 3, 5, 7, 1, 15, 2 et 27 J Précision de l énergie : 2 J: ±.5 J 3 J: ±1 J 5 to 15 J: ±2 J de

Plus en détail

Exploration de l activité électrique du cœur; L ElectroCardioGramme (ECG) de repos

Exploration de l activité électrique du cœur; L ElectroCardioGramme (ECG) de repos Exploration de l activité électrique du cœur; L ElectroCardioGramme (ECG) de repos Adapté selon la recherche bibliographique du Dr.B.KERMICHE 1 PLAN I. Objectifs II. Définition et principes III. Rappel

Plus en détail

Physiologie de la circulation coronaire

Physiologie de la circulation coronaire Physiologie de la circulation coronaire Dr. KERMICHE 1 Les objectifs du cours A la fin du cours l étudiant doit: Expliquer la raison d être de la circulation coronaire et de nommer les principales ramifications

Plus en détail

2) Vitesse de propagation des ondes sonores : Soit d la distance parcourue par l onde sonore pendant une durée t, avec une vitesse v, alors :

2) Vitesse de propagation des ondes sonores : Soit d la distance parcourue par l onde sonore pendant une durée t, avec une vitesse v, alors : Ch. 5 ONDES ET IMAGERIE MEDICALE Objectifs : Connaître la définition et la distinction d une onde sonore et d une onde électromagnétique (domaines de fréquence ) Connaître les vitesses de propagation de

Plus en détail

Les examens en cardiologie

Les examens en cardiologie Les examens en cardiologie Dr C.Stin L ECG C est l examen de base en cardiologie L ECG retrace l activité électrique du cœur L ECG doit être bien réalisé (c est médicolégal). C est-à-dire il doit figurer

Plus en détail

Chapitre 65. L électrocardiogramme

Chapitre 65. L électrocardiogramme Chapitre 65. L électrocardiogramme P. Arnaud http://spiral.univ-lyon1.fr/polycops/cardiologie/ OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Objectifs Niveau Sémiologie Certificat Internat Connaître les principes de l'enregistrement

Plus en détail

THÈSE. Estimation et Analyse des Intervalles Cardiaques

THÈSE. Estimation et Analyse des Intervalles Cardiaques Université de Nice - Sophia Antipolis École doctorale STIC Sciences et Technologies de l Information et de la Communication THÈSE pour obtenir le titre de Docteur en Sciences de l Université de Nice -

Plus en détail

Monitorage de l ECG. Martin COUR Actualité en Réanimation Lyon 2012

Monitorage de l ECG. Martin COUR Actualité en Réanimation Lyon 2012 Monitorage de l ECG Martin COUR Actualité en Réanimation Lyon 2012 Le passé Monitorage dans le passé : Pouls à la main Etat général du patient Pression artérielle (parfois) Le présent La place du soignant

Plus en détail

CPR Réanimation cardio-pulmonaire

CPR Réanimation cardio-pulmonaire Thème 04 CPR Réanimation cardio-pulmonaire N d article 1401 CSauv Thème 04 Séquence 01 Page 01 Version 200610f Schéma ABCD Respiration artificielle Contexte initial / Position du patient Si au point A

Plus en détail

Bases de la cardiologie (Evaluations)

Bases de la cardiologie (Evaluations) Bases de la cardiologie (Evaluations) Date de création du document 2008-2009 QCM QUESTION 1/9 : Le sillon auriculo-ventriculaire est : A - Parallèle au grand axe du coeur B - Un prolongement du sillon

Plus en détail

Le tracé électrocardiographique est soumis à l analyse et à l interprétation d un médecin. L analyse de l ECG comporte :

Le tracé électrocardiographique est soumis à l analyse et à l interprétation d un médecin. L analyse de l ECG comporte : Electrocardiogramme PLANIFIER... 2 1. Domaine... 2 a. Objet... 2 b. Caractéristiques... 2 c. Technique... 2 2. Matériel et locaux... 2 a. Matériel... 2 b. Local... 3 3. Vérification et ajustage... 3 a.

Plus en détail

4.2 Instruments. 4.3 Théorie du transistor. Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION

4.2 Instruments. 4.3 Théorie du transistor. Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION 4.1 But de l expérience 1. Tracer la courbe caractéristique d un transistor 2. Afficher la caractéristique à l écran d un oscilloscope 3. Utiliser le transistor

Plus en détail

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Pendant tout le TP vous utiliserez la Fiche méthode de l oscilloscope OX 71 Livre Bordas, Collection ESPACE, 2008, p 183 I- FONCTIONNEMENT Mettre l appareil sous tension.

Plus en détail

TP 2. Circuits réactifs

TP 2. Circuits réactifs TP 2. ircuits réactifs Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info pour master ASI à l UPM Octobre-décembre 2005 Lors de ce TP nous étudierons en pratique les phénomènes transitoires dans les circuits

Plus en détail

Base ECG et l'interprétation du rythme William M. Vosik M.D. Milot, Haïti - Janvier 8-12, 2012

Base ECG et l'interprétation du rythme William M. Vosik M.D. Milot, Haïti - Janvier 8-12, 2012 Base ECG et l'interprétation du rythme William M. Vosik M.D. Milot, Haïti - Janvier 8-12, 2012 Objectifs: 1. Décrire le système de conduction de base dans le coeur 2. Apprenez les bases de l'analyse bande

Plus en détail

( ) = < u > +Δu ( t )

( ) = < u > +Δu ( t ) TP CIRCUITS ELECTRIQUES R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI GBF, OSCILLOSCOPE ET MULTIMETRE : PRODUCTION, VISUALISATION ET MESURE DE SIGNAUX ELECTRIQUES OBJECTIFS Produire un signal électrique (une tension)

Plus en détail

LE COURANT ELECTRIQUE CONTINU

LE COURANT ELECTRIQUE CONTINU LE COURT ELECTRQUE COTU 1- perçu historique de l'électricité Voir polycop 2- Le courant électrique l existe deux types de courant. EDF. faire tirages feuille exercice et T annexe Montrer effet induction

Plus en détail

L'ISCHÉMIE CARDIAQUE. Dary Croft. Hôpital du St-Sacrement 18 Février 2010

L'ISCHÉMIE CARDIAQUE. Dary Croft. Hôpital du St-Sacrement 18 Février 2010 MONITORING PÉRI-OPÉRATOIRE DE L'ISCHÉMIE CARDIAQUE Dary Croft CHA-Hôpital Hôpital Enfant-Jésus Hôpital du St-Sacrement 18 Février 2010 Plan Épidémiologie en chir. non-cardiaque Aspects techniques de l

Plus en détail

Explora(ons en cardiologie. R Habbal Pathologie cardiovasculaire

Explora(ons en cardiologie. R Habbal Pathologie cardiovasculaire Explora(ons en cardiologie R Habbal Pathologie cardiovasculaire Explora(ons en cardiologie Electrocardiogramme Radiographie du thorax Echocardiographie Trans- thoracique ETO Vasculaire Epreuve d effort

Plus en détail

Thème 2 : Corps humain, sport et santé. Chapitre 6 : La régulation nerveuse de la pression artérielle.

Thème 2 : Corps humain, sport et santé. Chapitre 6 : La régulation nerveuse de la pression artérielle. Thème : Corps humain, sport et santé Chapitre : La régulation nerveuse de la pression artérielle. - La notion de pression artérielle : La pression artérielle (ou tension artérielle) correspond à la force

Plus en détail

Prise en charge des troubles du rythme. Michaël Peyrol, Service de cardiologie, C.H.U. Nord, Pr Paganelli

Prise en charge des troubles du rythme. Michaël Peyrol, Service de cardiologie, C.H.U. Nord, Pr Paganelli Prise en charge des troubles du rythme Michaël Peyrol, Service de cardiologie, C.H.U. Nord, Pr Paganelli Cas clinique Patient âgé de 65 ans Infarctus du myocarde ancien, FeVG = 30 % Traitement médical

Plus en détail

L électrocardiogramme (2)

L électrocardiogramme (2) L électrocardiogramme (2) UE CV, 9 octobre 2013 ECG normal Rythme sinusal Vitesse de déroulement: 25 mm/s Amplitude: 1 cm / 1 mv ECG - Analyse du rythme 1 ère étape: 3 critères fondamentaux 1- Fréquence:

Plus en détail

6.1.- LA CIRCULATION PULMONAIRE 6.2.- LA CIRCULATION GENERALE

6.1.- LA CIRCULATION PULMONAIRE 6.2.- LA CIRCULATION GENERALE Edwige TROHEL 1 SOMMAIRE 1.- DE QUOI EST COMPOSE LE SYSTÈME CARDIO-VASCULAIRE 2.- LE SYSTÈME CARDIO-VASCULAIRE EST SOLLICITE EN PLONGEE, POURQUOI? 3.-LE CŒUR 3.1.- DESCRIPTION et ROLE 3.2.- SON FONCTIONNEMENT

Plus en détail