Avis Technique non valide

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Avis Technique non valide"

Transcription

1 Avis Technique 3/09-631*01 Add Plancher Floor Fu boden Ne peuvent se prévaloir du présent Avis Technique que les productions certifiées, marque CSTBat, dont la liste à jour est consultable sur Internet à l adresse : rubrique : Produits de la Construction Certification Additif à l Avis Technique 3/ Poutrelles précontraintes SEAC Titulaire : SEAC 47 boulevard de Suisse BP F Toulouse Cedex 2 Tél. : Fax : Internet : Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe Spécialisé n 3 Structures, ossatures, planchers Vu pour enregistrement le 22 avril 2013 Secrétariat de la commission des Avis Techniques CSTB, 84 avenue Jean Jaurès, Champs sur Marne, FR Marne la Vallée Cedex 2 Tél. : Fax : Internet : (arrêté du 21 Mars 2012) Avis Technique non valide Les Avis Techniques sont publiés par le Secrétariat des Avis Techniques, assuré par le CSTB. Les versions authentifiées sont disponibles gratuitement sur le site internet du CSTB ( CSTB 2013

2 Le Groupe Spécialisé n 3 «Structures, planchers et autres composants structuraux» a examiné le 20 Novembre 2012, le procédé de planchers à poutrelles «Poutrelles précontraintes SEAC» exploité par la société SEAC. Il a formulé sur ce procédé l'additif ci-après, visant les entrevous EBS qui complète l Avis Technique 3/ L Avis Technique formulé n est valable que si la certification visée dans le Dossier Technique, basée sur un suivi annuel et un contrôle extérieur, est effective. 1. Définition succincte 1.1 Description succincte Procédé de plancher nervuré à poutrelles préfabriquées en béton précontraint par armatures adhérentes, avec entrevous de diverses natures et dalle de compression complète ou partielle. On distingue les entrevous de coffrage et les entrevous porteurs. Cette dernière catégorie se subdivise en entrevous porteurs simples et entrevous porteurs à table de compression incorporée. Le présent additif vise les entrevous de «coffrage simple» EBS constitués de fibres de bois thermoformé. Les entrevous respectent les prescriptions définies dans le CPT «Planchers» Titre I, tant sur les aspects géométriques que mécaniques. 2. AVIS Conclusions Appréciation globale Pour les fabrications de poutrelles bénéficiant d une certification CSTBat, l utilisation du procédé dans le domaine d emploi accepté est appréciée favorablement. Validité La validité de cet Avis est subordonné à la permanence de la surveillance exercée sur les usines productrices des poutrelles dans le cadre de la certification, sans excéder la validité de l Avis Technique 3/09-631, soit jusqu au 30 novembre Cet Avis ne vaut que pour les montages de plancher dont les poutrelles bénéficient d un certificat CSTBat. En outre, l'avis ne vaut que si les entrevous font l'objet d'un certificat (marque CSTBat pour les entrevous de coffrage simple). 2.2 Appréciation sur le procédé Pour le Groupe Spécialisé n 3 La Présidente R.LARQUETOUX 2.21 Aptitude à l emploi Sécurité au feu Cas des montages avec entrevous EBS Les entrevous en bois EBS bénéficient du procès verbal de réaction au feu n CM-12B-014 donnant le classement M4 non gouttant. La résistance au feu du plancher avec entrevous EBS peut être justifiée par application du chapitre 7.9 du DTU Feu Béton, sans tenir compte de la présence de l entrevous. 3. Remarques complémentaires du Groupe Spécialisé Le présent Additif vise les entrevous de «coffrage simple» EBS qui complètent la gamme des entrevous visés par l Avis de base 3/ Les entrevous EBS sont assujettis à la certification CSTBat prévue pour ces produits. L appréciation sur les entrevous en bois EBS vis-à-vis de la sécurité au feu s est appuyée sur une consultation du Groupe d Appui Sécurité Incendie du CSTB. Le Rapporteur du Groupe Spécialisé n 3 A.CRONOPOL 2 3/09-631*01 Add

3 Dossier Technique établi par le demandeur A. Description 2. Description du procédé de plancher 2.2 Description des éléments 2.26 Entrevous EBS Il s agit d entrevous de coffrage simple au sens du CPT «Plancher» Titre I. Le contour de l entrevous permet de satisfaire aux exigences du CPT «Plancher» Titre I concernant la dérogation-couture pour les gammes de poutrelles SEAC. La table de compression doit avoir une épaisseur minimale de 5 cm au-dessus de l entrevous. Ces entrevous existent pour les hauteurs coffrantes de 12, 15 et 20 cm. Ils sont constitués de fibres de bois thermoformé. Les nervures transversales telles que définies en annexe assure la rigidité du produit. Le tableau ci-dessous donne, pour les différentes poutrelles, le poids des planchers avec entrevous EBS : Montage Hauteur Poutrelle Entraxe Poids (cm) (cm) (dan/m²) 12+5 EBS 15+5 EBS 20+5 EBS 16,5 TB120 TB130 19,5 TB120 TB130 24,5 TB120 TB130 63,5 183 GF GF GF , ,5 213 GF GF GF ,5 220 GF , ,5 240 GF GF GF ,5 251 GF , Mise en œuvre 5.1 Planchers avec entrevous EBS La mise en œuvre d un plancher avec entrevous EBS est similaire à celle d un plancher courant. La seule spécificité, décrite ci-après, est relative à la mise en place des entrevous. Dans le cas d une travée courante, la pose peut être réalisée suivant la chronologie ci-après : Poser les deux entrevous d extrémité avec le tympan reposant sur l appui Poser à l avancement les entrevous en veillant au bon emboitement des entrevous d une extrémité vers l autre Mesurer le vide restant entre l avant dernier et le dernier produit Après avoir oté le tympan sur un entrevous, reporter la mesure et découper à la prédécoupe prévue à cet effet immédiatement supérieure Positionner le complément en ajustant les zones de recouvrement Dans le cas d entraxe démodulé, les entrevous seront découpés en long à la largeur nécessaire. Le coté coupé sera posé en appui directement sur le talon de la poutrelle permettant ainsi de ménager un clavetage respectant le profil de la dérogation-couture. Aucune disposition de renfort n est nécessaire. Toutes ces dispositions sont détaillées dans la notice de pose fournie avec le produit. 3/09-631*01 Add 3

4 Figures du Dossier Technique Entrevous EBS 4 3/09-631*01 Add

5 3/09-631*01 Add 5

6 6 3/09-631*01 Add

7 Définition de l assemblage entrevous EBS/Poutrelles SEAC 3/09-631*01 Add 7

Avis Technique 14/11-1675

Avis Technique 14/11-1675 Avis Technique 14/11-1675 Kit isolé de traversée d'étage ou de paroi Conduit de fumée Chimney Abgasanlagen Système isolé pour traversée de paroi horizontale et verticale Titulaire : ISOTIP-JONCOUX 79,

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Conduit de fumée Chimney Abgasanlagen Avis Technique 14/12-1769 Système d'isolation de traversée d'étage ou de paroi Système "LAHE-SAFE" Titulaire : LAHERA PRODUCTIONS RN 112 La Roubinarié FR-81200 MAZAMET

Plus en détail

3.3 Prescriptions de poses : 3.3.1 Pare vapeur : 3.3.3 Découpe de l isolant :

3.3 Prescriptions de poses : 3.3.1 Pare vapeur : 3.3.3 Découpe de l isolant : 3.3 Prescriptions de poses : 3.3.1 Pare vapeur : Pare vapeur de permeance inférieure ou égale à : 0,015 g/h.m2.mmhg en zone très froide 0,05 g/h.m2.mmhg hors zone très froide. Les descriptions de pose

Plus en détail

PANISOL. 7 rue Henri MOISSAN ZAE La Trentaine FR-77507 CHELLES. Installations de génie climatique et installations sanitaires

PANISOL. 7 rue Henri MOISSAN ZAE La Trentaine FR-77507 CHELLES. Installations de génie climatique et installations sanitaires Avis Technique 14/14-1983 Annule et remplace l Avis Technique 14/11-1671 Panneau d'isolation pour l'installation d'appareils de chauffage à combustible solide Poêle Fireplaces Kamine PANISOL Titulaire

Plus en détail

Le Seacisol LE SEACISOL. La Dalle Isolante Sans Etai. Seacisol

Le Seacisol LE SEACISOL. La Dalle Isolante Sans Etai. Seacisol Le LE SEACISOL La Dalle Isolante Sans Etai Chapitre I : Chapitre II : Chapitre III : Chapitre IV : CARACTERISTIQUES GENERALES LES POSSIBILITES DE MONTAGE LA MISE EN ŒUVRE LIMITES DE PORTEE 55 Le C H A

Plus en détail

Le système NEMO combine l avantage des poutrelles treillis ggi à la légèreté et à la facilité d utilisation du nouvel entrevous en bois composite.

Le système NEMO combine l avantage des poutrelles treillis ggi à la légèreté et à la facilité d utilisation du nouvel entrevous en bois composite. Le système NEMO combine l avantage des poutrelles treillis ggi à la légèreté et à la facilité d utilisation du nouvel entrevous en bois composite. Stockage, manutention et transport facilités. Mise en

Plus en détail

Écrans souples de sous-toiture faisant l objet d un Avis Technique

Écrans souples de sous-toiture faisant l objet d un Avis Technique Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe spécialisé n 5 Toitures, couvertures, étanchéités Écrans souples de sous-toiture faisant l objet d un Avis Technique Cahier des Prescriptions Techniques

Plus en détail

Pouvoir couvrant minimal calculé avec une masse volumique minimale de 30 kg/m3. (kg/m2) 110 88 2.2 3.3 27 24 120 96 2.4 3.6 29 5 130 104 2.6 3.

Pouvoir couvrant minimal calculé avec une masse volumique minimale de 30 kg/m3. (kg/m2) 110 88 2.2 3.3 27 24 120 96 2.4 3.6 29 5 130 104 2.6 3. Epaisseur appliquée (mm) Epaisseur utile après tassement de 20% (mm) Résistance thermique R (m²k/w) Pouvoir couvrant minimal calculé avec une masse volumique minimale de 30 kg/m3 (kg/m2) Nombre minimal

Plus en détail

Mur massif «Alpha mur» en béton 10cm

Mur massif «Alpha mur» en béton 10cm 1. Description Elément préfabriqué en béton de type d un voile en béton de 10 cm d épaisseur pour mur intérieurs non porteurs. Les armatures principales nécessaires à la stabilité du voile en béton sont

Plus en détail

Règlement d admission en formation préparant au Diplôme d Etat d Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS) à Artigues près Bordeaux

Règlement d admission en formation préparant au Diplôme d Etat d Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS) à Artigues près Bordeaux Maison de la Promotion Sociale Site : www.mps-aquitaine.org Règlement d admission en formation préparant au Diplôme d Etat d Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS) à Artigues près Bordeaux Préliminaire : L

Plus en détail

Plancher Portée maxi Epaisseur 1 file d étais du plancher 150+140 dan/m 2 (h+e en cm)

Plancher Portée maxi Epaisseur 1 file d étais du plancher 150+140 dan/m 2 (h+e en cm) TERRASSE ACCESSIBLE. > LES EXIGENCES Mécanique Thermique Sous-face Feu Mise en œuvre charges courantes Up maxi Ψ maxi dan / m W/m.K W/m.K + 10 X X apparente X 1 file d étais manutention en hauteur > LES

Plus en détail

Annule et remplace l Avis Technique n 20/01-004 ROCKPRIME 004

Annule et remplace l Avis Technique n 20/01-004 ROCKPRIME 004 Avis Technique 20/04-46 Annule et remplace l Avis Technique n 20/01-004 Procédé d isolation thermique par soufflage sur planchers de combles. Isolation thermique Thermal insulation Wärmedämmung Ne peuvent

Plus en détail

MAINTENANCE DES SYSTEMES OPTIONS SYSTEMES DE PRODUCTION

MAINTENANCE DES SYSTEMES OPTIONS SYSTEMES DE PRODUCTION BREVET DE TECHNICI SUPERIEUR MAINTANCE DES SYSTEMES OPTIONS SYSTEMES DE PRODUCTION Livret de LIAISON Etablissement de Formation : Lycée Paul Emile Victor 625, Avenue de Gottmadingen B.P 116 39300 CHAMPAGNOLE

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 216 28 décembre 2008. S o m m a i r e

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 216 28 décembre 2008. S o m m a i r e MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 3199 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 216 28 décembre 2008 S o m m a i r e Règlement grand-ducal du 19 décembre

Plus en détail

Document Technique d Application 20/14-333 ROCKWOOL 001

Document Technique d Application 20/14-333 ROCKWOOL 001 Document Technique d Application 20/14-333 Procédé d isolation thermique par insufflation en mur de laine minérale de roche en vrac Isolation thermique de planchers de combles perdus et de parois verticales

Plus en détail

REDACTEUR PRINCIPAL de 2 ème CLASSE

REDACTEUR PRINCIPAL de 2 ème CLASSE REDACTEUR PRINCIPAL de 2 ème CLASSE Examen professionnel Par voie d avancement de grade SERVICE CONCOURS ET EXAMENS 10 Points de Vue - CS 40056-77564 LIEUSAINT CEDEX Téléphone : 01.64.14.17.77 - Fax :

Plus en détail

la réalisation par un organisme agréé F2C selon la norme NF EN 62305-2, version de novembre 2006

la réalisation par un organisme agréé F2C selon la norme NF EN 62305-2, version de novembre 2006 PREFECTURE DES ALPES-MARITIMES Direction Régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Provence-Alpes-Côte d'azur Nice, le 29/01/2015 Unité territoriale Alpes-Maritimes Nice Leader Tour

Plus en détail

A12. La formation hors temps de travail S O M M A I R E. Z O O M P Se former pendant un arrêt maladie

A12. La formation hors temps de travail S O M M A I R E. Z O O M P Se former pendant un arrêt maladie 1 La formation hors Se former hors est une modalité particulière de formation qui nécessite un investissement personnel du salarié. Une formation peut se réaliser hors dans le cadre du plan de formation

Plus en détail

SYCOPLAN PLANCHERS MétALLiquES

SYCOPLAN PLANCHERS MétALLiquES SYCOPLAN PLANCHERS Métalliques Solutions constructives adaptées à vos besoins Créée en 2009 par trois industriels, SyCoMo développe, produit et commercialise une offre complète de systèmes constructifs

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION SOUTIEN AUX ENTREPRISES ARTISANALES DE TAXIS PRESENTATION DE L AIDE : 1/ Objectifs : L aide aux entreprises artisanales de taxis est accordée par la Région Réunion aux

Plus en détail

prend en charge les dépenses de réalisation et d entretien de son installation, il est responsable du bon fonctionnement de son assainissement

prend en charge les dépenses de réalisation et d entretien de son installation, il est responsable du bon fonctionnement de son assainissement A l attention des élus et du personnel communal L Assainissement Non Collectif Une préoccupation commune, Une gestion intercommunale Définition : Tout système d assainissement effectuant la collecte, le

Plus en détail

CIRCULAIRE DERF/SDC/C2003-3001 Date : 14 JANVIER 2003

CIRCULAIRE DERF/SDC/C2003-3001 Date : 14 JANVIER 2003 MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DES AFFAIRES RURALES Direction de l Espace rural et de la forêt Sous-direction du Cheval Bureau des Courses et du pari mutuel Adresse : 3,

Plus en détail

Contrôle des équipements sous pression en installations nucléaires de base. Inspection n INSSN-CAE-2011-0496 du 2 février 2011.

Contrôle des équipements sous pression en installations nucléaires de base. Inspection n INSSN-CAE-2011-0496 du 2 février 2011. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE CAEN Hérouville-Saint-Clair, le 13 mai 2011 N/Réf. : CODEP-CAE-2011-027261 Monsieur le Directeur de l établissement AREVA NC de La Hague 50 444 BEAUMONT HAGUE CEDEX OBJET

Plus en détail

PCB 80 Plancher collaborant. Fiche technique Avis Technique CSTB

PCB 80 Plancher collaborant. Fiche technique Avis Technique CSTB PCB 80 Plancher collaborant Fiche technique Avis Technique CSTB V1/2011 caractéristiques du profil 77 54 187,5 750 Détail géométrique de la tôle épaisseur (mm) 0,75 0,88 1 poids (dan/m 2 ) 9,39 11,02 12,53

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE D INSTALLATION ou DE REHABILITATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT AUTONOME

FORMULAIRE DE DEMANDE D INSTALLATION ou DE REHABILITATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT AUTONOME SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) COMMUNE de : DOSSIER de Mme / Mr : FORMULAIRE DE DEMANDE D INSTALLATION ou DE REHABILITATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT AUTONOME Pour tous renseignements

Plus en détail

GUIDE DES ACHATS PUBLICS À BASE DE BOIS

GUIDE DES ACHATS PUBLICS À BASE DE BOIS GUIDE DES ACHATS PUBLICS À BASE DE BOIS Comment sélectionner les candidatures à un appel d offre intégrant une exigence de gestion durable des forêts? Seule une entreprise certifiée selon un système international

Plus en détail

PLANCHER RECTOLIGHT. Nouveau, le plus résistant des planchers légers! > Descriptif. > Applications et fonctionnalités. > Garanties et performances

PLANCHER RECTOLIGHT. Nouveau, le plus résistant des planchers légers! > Descriptif. > Applications et fonctionnalités. > Garanties et performances > PLANCHER RECTOLIGHT Nouveau, le plus résistant des planchers légers! > Descriptif > Applications et fonctionnalités > Garanties et performances > Mise en œuvre > Gains logistiques et avantages économiques

Plus en détail

L habilitation à siéger dans des instances consultatives (Articles L 141-3 et R.141-21 à R141-26 du code de l environnement)

L habilitation à siéger dans des instances consultatives (Articles L 141-3 et R.141-21 à R141-26 du code de l environnement) 1 L habilitation à siéger dans des instances consultatives (Articles L 141-3 et R.141-21 à R141-26 du code de l environnement) L agrément d association de protection de l environnement permet d être appelé

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Système de fixation Fixing device Festlegungsystem Avis Technique 1+3/00-761 SPIT Pulsa Colliers Titulaire : SPIT Route de Lyon BP 104 F-26501 Bourg les Valence Cedex Tél. : 04 75 82 20 20 Fax : 04 75

Plus en détail

Les contrôles : quand, comment, quelles conséquences pour le bénéficiaire?

Les contrôles : quand, comment, quelles conséquences pour le bénéficiaire? Les contrôles : quand, comment, quelles conséquences pour le bénéficiaire? Octobre - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de

Plus en détail

LA REGLEMENTATION INCENDIE Etablissements Recevant du Public (ERP) APPLIQUEE AUX PATINOIRES

LA REGLEMENTATION INCENDIE Etablissements Recevant du Public (ERP) APPLIQUEE AUX PATINOIRES Syndicat National des Patinoires Congrès CLERMONT FERRAND 11-13 mai 2015 LA REGLEMENTATION INCENDIE Etablissements Recevant du Public (ERP) APPLIQUEE AUX PATINOIRES Jean-Pierre RIPOLL Pilote d opération,

Plus en détail

guide de mise en œuvre L-Ments

guide de mise en œuvre L-Ments guide de mise en œuvre L-Ments 1 Table des matières Généralités 3 Sécurité 3 Domaine d application 3 Stockage 3 Mise en oeuvre 4 Manipulation 4 Pose 4 - Appuis 5 - Portées entre appuis 5 Fixation 6 Fixation

Plus en détail

Aucune condition particulière n est exigée ; dans tous les cas les candidats devront avoir passé avec succès les épreuves de sélection.

Aucune condition particulière n est exigée ; dans tous les cas les candidats devront avoir passé avec succès les épreuves de sélection. Règlement d admission à la formation préparatoire au diplôme d Etat de technicien de l intervention sociale et familiale (DETISF), par la voie de : - la formation initiale «voie directe», - la formation

Plus en détail

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE Bureau Alpes Contrôles bourg@alpes-controles.fr Membre de la COPREC RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE REFERENCE : BT130003 indice 05 NOM DU PROCEDE : MODULES PHOTOVOLTAIQUES ASSOCIES : GSE INTEGRATION

Plus en détail

CDC-EPB CAHIER DES CHARGES D'ELEMENTS PREFABRIQUES EN BETON

CDC-EPB CAHIER DES CHARGES D'ELEMENTS PREFABRIQUES EN BETON CDC-EPB CAHIER DES CHARGES concernant la fabrication et la mise en oeuvre D'ELEMENTS PREFABRIQUES EN BETON TABLE DES MATIERES REMARQUE GENERALE--------------------------------------------------------------------------------------------------1

Plus en détail

Commune de Chambly CONSTRUCTION D UN QUAI DE DEVERSEMENT EN BLOCS DE BETON PREFABRIQUE AUX SERVICES TECHNIQUES MUNICIPAUX

Commune de Chambly CONSTRUCTION D UN QUAI DE DEVERSEMENT EN BLOCS DE BETON PREFABRIQUE AUX SERVICES TECHNIQUES MUNICIPAUX Commune de Chambly CONSTRUCTION D UN QUAI DE DEVERSEMENT EN BLOCS DE BETON PREFABRIQUE AUX SERVICES TECHNIQUES MUNICIPAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES 1 SOMMAIRE GENERALITES...3 1.1 OBJET

Plus en détail

Lasers à visée cosmétique et/ou esthétique ll

Lasers à visée cosmétique et/ou esthétique ll Projet No 43/2014-1 3 novembre 2014 Lasers à visée cosmétique et/ou esthétique ll Texte du projet Avant-projet de règlement grand-ducal portant réglementation des dispositifs médicaux qualifiés de «lasers

Plus en détail

DIRECTIVES D APPLICATION Façade ventilée Isolation

DIRECTIVES D APPLICATION Façade ventilée Isolation Façade ventilée Isolation 1. Généralités Le revêtement de façade et l isolation de façade sont normalement fournis par des producteurs différents. Les deux matériaux ont des fonctionnalités clairement

Plus en détail

MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DES AFFAIRES RURALES

MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DES AFFAIRES RURALES MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DES AFFAIRES RURALES Direction Générale de l Enseignement et de la Recherche Sous-Direction de l Enseignement Supérieur 1 ter, avenue de Lowendal

Plus en détail

Les outils de vie scolaire. Mélissa MARTINEZ

Les outils de vie scolaire. Mélissa MARTINEZ Mélissa MARTINEZ Samia SENOUCI TIC Master 2 CPE Ali HAMMOUDA 17 décembre 2013 PLAN Introduction 1. Les outils non informatisés : a) Les outils d information b) Les outils de communication 2. Les outils

Plus en détail

Signature du protocole de coopération pour la protection des données personnelles des consommateurs > 6 janvier 2011

Signature du protocole de coopération pour la protection des données personnelles des consommateurs > 6 janvier 2011 Protocole général de coopération entre la Commission Nationale de l Informatique et des Libertés et la Direction Générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes L évolution

Plus en détail

Objet du marché : REGLEMENT DE LA CONSULTATION

Objet du marché : REGLEMENT DE LA CONSULTATION REPUBLIQUE FRANÇAISE VILLE D ECULLY Objet du marché : ACQUISITION D UN VÉHICULE UTILITAIRE ÉLECTRIQUE LÉGER ÉQUIPÉ D UN NETTOYEUR HAUTE PRESSION ET CUVE REGLEMENT DE LA CONSULTATION M a r c h é à p r o

Plus en détail

Projet COMMET Projet n : DE/07/LLP-LdV/TOI/147036

Projet COMMET Projet n : DE/07/LLP-LdV/TOI/147036 Projet COMMET Projet n : DE/07/LLP-LdV/TOI/147036 Le technicien électromécanicien et le technicien d usinage : propositions pour la construction d une grille de compétences Ce projet a été financé avec

Plus en détail

FILIÈRE CONCERNÉE : Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales.

FILIÈRE CONCERNÉE : Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales. DÉCISION DU DIRECTEUR GÉNÉRAL DE FRANCEAGRIMER MEP/SMEF/ Délégation nationale de VOLX. BP 8 25 Rue Maréchal Foch 04130 VOLX Dossier suivi par : Denis Cartier-Millon Tel. : 04.92.79. 34.55 E-mail : denis.cartier-millon@franceagrimer.fr

Plus en détail

Introduction Domaines d application du guide Contexte de l opération Conception, dimensionnement Classes d exécution

Introduction Domaines d application du guide Contexte de l opération Conception, dimensionnement Classes d exécution SOMMAIRE 7 Introduction 9 Domaines d application du guide 11 Contexte de l opération 11 1. Intervenants 11 2. Types d opération 12 3. Phasage de l opération 13 4. Interfaces 15 Conception, dimensionnement

Plus en détail

LA DEMATERIALISATION DES APPELS D OFFRES PUBLICS

LA DEMATERIALISATION DES APPELS D OFFRES PUBLICS Lorraine LA DEMATERIALISATION DES APPELS D OFFRES PUBLICS La dématérialisation des marchés publics est confirmée dans le nouveau code des marchés publics. Il est possible de répondre à un appel d offre

Plus en détail

Certificat d aptitude à manipuler les appareils de radiologie industrielle (CAMARI)

Certificat d aptitude à manipuler les appareils de radiologie industrielle (CAMARI) Certificat d aptitude à manipuler les appareils de radiologie industrielle (CAMARI) CATEGORIE : A Vue d'ensemble Domaine(s) d'activité professionnel dans lequel(s) est utilisé la certification : Transverse

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer, ci-dessous, la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer, ci-dessous, la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE CAEN Hérouville-Saint-Clair, le 29 juin 2016 N/Réf. : CODEP-CAE-2016-025017 Monsieur le Directeur de l établissement AREVA NC de La Hague 50 444 BEAUMONT-HAGUE CEDEX OBJET

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM CONCEPTEUR MODELISATEUR NUMERIQUE DE PRODUITS OU DE SYSTEMES MECANIQUES

REFERENTIEL DU CQPM CONCEPTEUR MODELISATEUR NUMERIQUE DE PRODUITS OU DE SYSTEMES MECANIQUES COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : MQ 89 12 92 0056 (Ce référentiel annule et remplace, à compter du 05/12/2013, la précédente fiche d identité) REFERENTIEL DU

Plus en détail

Annexe n 8 : Le modèle de convention-type de droit commun portant attribution de subvention FEDER

Annexe n 8 : Le modèle de convention-type de droit commun portant attribution de subvention FEDER Annexe n 8 : Le modèle de convention-type de droit commun portant attribution de subvention FEDER SERVICE UNIQUE RESPONSABLE.. CONVENTION N Portant attribution d une subvention FEDER au titre du Programme

Plus en détail

CHARTE DEONTOLOGIQUE etic 47

CHARTE DEONTOLOGIQUE etic 47 CHARTE DEONTOLOGIQUE etic 47 Préambule Le secteur des Technologies de l Information et de la Communication (T.I.C.) et ses acteurs sur le lot et Garonne (47), sont souvent mal identifiés par les entreprises

Plus en détail

DÉCRET n. relatif à la transparence des comptes des comités d entreprise

DÉCRET n. relatif à la transparence des comptes des comités d entreprise RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social DÉCRET n relatif à la transparence des comptes des comités d entreprise Publics concernés :

Plus en détail

SOMMAIRE. I. L emploi 2. A. Présentation du cadre d emplois 2 B. Les fonctions exercées 2. II. L examen professionnel 4

SOMMAIRE. I. L emploi 2. A. Présentation du cadre d emplois 2 B. Les fonctions exercées 2. II. L examen professionnel 4 EXAMEN PROFESSIONNEL ADJOINT DU PATRIMOINE DE 1ERE CLASSE FILIERE CULTURELLE CATEGORIE C Examen professionnel par voie d avancement de grade Contact : Accueil de la Maison de L Emploi Territorial 04.76.33.20.33

Plus en détail

Une collaboration Architecte / Ingénieur pour la construction d un immeuble de bureau d envergure de 30 000 m 2 (7 niveaux) Ilot E à Saint Denis

Une collaboration Architecte / Ingénieur pour la construction d un immeuble de bureau d envergure de 30 000 m 2 (7 niveaux) Ilot E à Saint Denis Ilot E à Saint Denis O. FASSIO, N. Barthes 1 Une collaboration Architecte / Ingénieur pour la construction d un immeuble de bureau d envergure de 30 000 m 2 (7 niveaux) Ilot E à Saint Denis Olivier Fassio

Plus en détail

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE Bureau Alpes Contrôles bourg@alpes-controles.fr Membre de la COPREC RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE REFERENCE: 010T0017 indice 01 NOM DU PROCEDE: SOLARSIT SOLARWORLD, Polycristallin Sunmodule Plus

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA PREFECTURE DE LA SEINE-MARITIME. Recueil spécial n 45 d'octobre 2007. du 9 octobre 2007

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA PREFECTURE DE LA SEINE-MARITIME. Recueil spécial n 45 d'octobre 2007. du 9 octobre 2007 PREFECTURE DE LA SEINE-MARITIME RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA PREFECTURE DE LA SEINE-MARITIME Recueil spécial n 45 d'octobre 2007 du 9 octobre 2007 DIRECTION DE L ACTION ECONOMIQUE ET DE LA SOLIDARITE

Plus en détail

Nombre de m 2 / colis. Nombre de colis/ palette

Nombre de m 2 / colis. Nombre de colis/ palette FIREROCK Panneau rigide mono densité revêtu d une feuille d aluminium. le + produit : protection des murs d adossement, résistance à la température et sécurisation de la cheminée. CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Plus en détail

Convention collective nationale des entreprises d architecture. PRÉVOYANCE CONVENTIONNELLE Maintien de salaire, Maternité - Paternité

Convention collective nationale des entreprises d architecture. PRÉVOYANCE CONVENTIONNELLE Maintien de salaire, Maternité - Paternité PRÉVOYANCE CONVENTIONNELLE Maintien de salaire, Maternité - Paternité Notice d'information n 2945 SOMMAIRE Document à signer et à remettre à votre employeur..................................................

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION 1525, chemin du Lavarin 84083 Avignon cedex 2 Mai 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

CONCOURS D AGENT SPECIALISE DE 1 E CLASSE DES ECOLES MATERNELLES

CONCOURS D AGENT SPECIALISE DE 1 E CLASSE DES ECOLES MATERNELLES FILIERE SANITAIRE ET SOCIALE CATEGORIE C CONCOURS D AGENT SPECIALISE DE 1 E CLASSE DES ECOLES MATERNELLES EXTERNE, INTERNE, 3 e VOIE Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant dr oits et obligations

Plus en détail

Exigences minimales pour la documentation du système, l essai de mise en service et l examen des installations photovoltaïques selon EN 62446

Exigences minimales pour la documentation du système, l essai de mise en service et l examen des installations photovoltaïques selon EN 62446 Journées techniques Yverdon les 7 et 14 novembre 2013 Exigences minimales pour la documentation du système, l essai de mise en service et l examen des installations photovoltaïques selon EN 62446 1 Sujets

Plus en détail

ECVET : Projet de spécifications techniques

ECVET : Projet de spécifications techniques European Workshop On ECVET: the Launch of the Consultation 2 October 2006, Espoo ECVET : Projet de spécifications techniques LES CREDITS D APPRENTISSAGE EUROPEENS POUR LA FORMATION ET L ENSEIGNEMENT PROFESSIONNELS

Plus en détail

ANNEXE V-B CAHIER DES CHARGES POUR LE CERTIFICAT RELATIF À LA METHODOLOGIE

ANNEXE V-B CAHIER DES CHARGES POUR LE CERTIFICAT RELATIF À LA METHODOLOGIE CONVENTION DE SUBVENTION DU CER ANNEXE V-B CAHIER DES CHARGES POUR LE CERTIFICAT RELATIF À LA METHODOLOGIE TABLE DES MATIERES CAHIER DES CHARGES POUR UN RAPPORT INDÉPENDANT SUR LES CONSTATATIONS FACTUELLES

Plus en détail

Note d appui scientifique et technique de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail

Note d appui scientifique et technique de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail Le directeur général Maisons-Alfort, le 11 août 2014 Note d appui scientifique et technique de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail Relative au projet

Plus en détail

Présentation de la Commission Nationale de la Certification Professionnelle (CNCP)

Présentation de la Commission Nationale de la Certification Professionnelle (CNCP) CNCP Présentation de la Commission Nationale de la Certification Professionnelle (CNCP) - Création, composition et missions de la CNCP - Les correspondants régionaux de la CNCP - Les certifications enregistrées

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé d'intégration du design industriel OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé d'intégration du design industriel OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 16/07/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Chargé d'intégration du design industriel

Plus en détail

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION ET DE LA FORMATON DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES ET DE LA FORMATION CONTINUE -------------------------- DIRECTION DES PROGRAMMES ET DES MANUELS SCOLAIRES

Plus en détail

Centre des Etudes Informatiques et des Systèmes d Information et de Communication Rapport d activité de CEISIC (Première trimestre 2007)

Centre des Etudes Informatiques et des Systèmes d Information et de Communication Rapport d activité de CEISIC (Première trimestre 2007) Centre des Etudes Informatiques et des Systèmes d Information et de Communication Rapport d activité de CEISIC (Première trimestre 2007) L importance des efforts fournis pour l intégration de l amazighe

Plus en détail

Elaboration et suivi des plans et concepts de protection incendie

Elaboration et suivi des plans et concepts de protection incendie Recommandation ECA-Vaud Elaboration et suivi des plans et concepts de protection incendie R03-v01 Mai 2016 Etablissement d'assurance contre l'incendie et les éléments naturels du canton de Vaud Av. du

Plus en détail

ADEREE PROGRAMME DU CODE D EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

ADEREE PROGRAMME DU CODE D EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ADEREE PROGRAMME DU CODE D EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT Recrutement de l ingénieur Génie Civil -Expert bâtiments du Programme Durée une année renouvelable selon le besoin TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

Cent quarantième session. Rome, 10-14 octobre 2011. Dotation en effectifs des services de trésorerie

Cent quarantième session. Rome, 10-14 octobre 2011. Dotation en effectifs des services de trésorerie Août 2011 FC 140/10 F COMITÉ FINANCIER Cent quarantième session Rome, 10-14 octobre 2011 Dotation en effectifs des services de trésorerie Pour toute question concernant le contenu de ce document, veuillez

Plus en détail

Annexe à la circulaire PPB-2007-7-CPB concernant l administration d instruments financiers TABLE DES MATIÈRES

Annexe à la circulaire PPB-2007-7-CPB concernant l administration d instruments financiers TABLE DES MATIÈRES PPB-2007-7-CPB-1 2 Annexe à la circulaire PPB-2007-7-CPB concernant l administration d instruments financiers Table des matières 0. Base légale et énumération des principes TABLE DES MATIÈRES 1. Responsabilité

Plus en détail

Soirée d information. 1. Introduction à la problématique. 2. Exigences en vigueur en Belgique

Soirée d information. 1. Introduction à la problématique. 2. Exigences en vigueur en Belgique Soirée d information ir. Y. Martin ing. S. Eeckhout CSTC/WTCB Traversées de parois résistant au feu Législation et mise en œuvre (consigne de pose) Antenne-Normes Prévention Incendie www.normes.be/feu

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer, ci-dessous, la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer, ci-dessous, la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. REPUBLIQUE FRANCAISE Division de Caen Hérouville-Saint-Clair, le 13 septembre 2011 N/Réf. : CODEP-CAE-2011-049391 Monsieur le Directeur de l Aménagement de Flamanville 3 BP 28 50340 FLAMANVILLE OBJET :

Plus en détail

ATTESTATION DE MISE EN CONFORMITE VOTRE STAND - SECURITE INCENDIE - EXPOSANT -

ATTESTATION DE MISE EN CONFORMITE VOTRE STAND - SECURITE INCENDIE - EXPOSANT - FICHE 13 ATTESTATION DE MISE EN CONFORMITE VOTRE STAND - SECURITE INCENDIE - EXPOSANT - DATE LIMITE : 11 AVRIL COMPLETER ET RETOURNER A : MARCHE DU FILM - Service Technique Tel : +33 (0)4 97 06 26 26 Fax

Plus en détail

CASSETTE SP Guide de mise en œuvre

CASSETTE SP Guide de mise en œuvre -1- CASSETTE SP Guide de mise en œuvre Edition du 21 Août 2007 PMA by Arval ZA du Pays de Podensac 33720 CERONS - France Tel. +33 (0)5.57.98.14.50 Fax. +33 (0)5.57.98.14.60 commercial@pma.fr www.pma.fr

Plus en détail

Lettre de Consultation

Lettre de Consultation Diagnostic amiante et état parasitaire avant démolition du Village Médiéval de La HUME Lettre de Consultation Date et heure limites de réception des offres : 22 février 2010 à 12h00. N de marché 1. Organisme

Plus en détail

Index GRI (Global Reporting Initiative)

Index GRI (Global Reporting Initiative) Index GRI (Global Reporting Initiative) RBC a adopté une stratégie à plusieurs volets pour son rapport sur le développement durable et publie son bilan social, environnemental et déontologique à différents

Plus en détail

DIRECTIVE N 01/2009/CM/UEMOA PORTANT CODE DE TRANSPARENCE DANS LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES AU SEIN DE L UEMOA

DIRECTIVE N 01/2009/CM/UEMOA PORTANT CODE DE TRANSPARENCE DANS LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES AU SEIN DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ----------------------- Le Conseil des Ministres DIRECTIVE N 01/2009/CM/UEMOA PORTANT CODE DE TRANSPARENCE DANS LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES AU SEIN DE

Plus en détail

PCB 20 Plancher collaborant. Fiche technique Avis technique CSTB N 3/11-678

PCB 20 Plancher collaborant. Fiche technique Avis technique CSTB N 3/11-678 Plancher collaborant Fiche technique Avis technique CSTB N 3/11-678 V1/2011 caractéristiques du profil DÉTAIL GÉOMÉTRIQUE DU 22 728 104 épaisseur (mm) 0,5 0,7 poids (dan/m 2 ) 5,3 7,4 APPLICATION CONSEILLÉE

Plus en détail

cykabore@yahoo.fr Novembre 2003 à septembre 2007

cykabore@yahoo.fr Novembre 2003 à septembre 2007 PREMIER RAPPORT NATIONAL REGULIER SUR LA MISE EN ŒUVRE DU PROTOCOLE DE CARTAGENA SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES BIOTECHNOLOGIQUES Partie Personne à contacter pour le rapport Nom et titre de la personne

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL «ARTICLE 29» SUR LA PROTECTION DES DONNÉES

GROUPE DE TRAVAIL «ARTICLE 29» SUR LA PROTECTION DES DONNÉES GROUPE DE TRAVAIL «ARTICLE 29» SUR LA PROTECTION DES DONNÉES 00065/2010/FR WP 174 Avis 4/2010 sur le code de conduite européen de la FEDMA relatif à l exploitation de données à caractère personnel dans

Plus en détail

Processus Commercial Référence : I281 Indice : B Page : 1 / 5

Processus Commercial Référence : I281 Indice : B Page : 1 / 5 PLNS QULITE STNDRDS Processus Commercial Référence : I281 Indice : B Page : 1 / 5 FICHE DE GESTION STTUT En cours de rédaction / modification En test jusqu au : En activité depuis le : 06/12/2013 Validation

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Année universitaire 2014/2015. Licence professionnelle Gestion des Ressources Humaines

LICENCE PROFESSIONNELLE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Année universitaire 2014/2015. Licence professionnelle Gestion des Ressources Humaines IUT Nantes Licence professionnelle Gestion des Ressources Humaines GUIDE DU TUTEUR I.U.T. 3 rue du Maréchal Joffre B.P. 34103 44041 Nantes Cedex 1 Responsable pédagogique de la licence : Yvan BAREL Tél.

Plus en détail

Culture d entreprise Formation & Accompagnement PROCESSUS

Culture d entreprise Formation & Accompagnement PROCESSUS PROCESSUS (261) 32 11 225 25 culturedentreprise@univers.mg www.univers.mg www.univers.mg PROCESSUS Page 1 sur 5 QU EST-CE QU UN PROCESSUS? «Processus» en latin signifie «Action de s avancer». Dans le cadre

Plus en détail

SOMMAIRE. Avant-propos... 5. Domaine d application du guide... 7

SOMMAIRE. Avant-propos... 5. Domaine d application du guide... 7 SOMMAIRE Avant-propos...................................... 5 Domaine d application du guide...................... 7 Définitions Terminologie du volet roulant...9 La typologie des volets roulants....11

Plus en détail

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE. Lot n 1 : Risques statutaires des agents titulaires du CCAS (y compris des CROCUS) de la commune d Orsay

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE. Lot n 1 : Risques statutaires des agents titulaires du CCAS (y compris des CROCUS) de la commune d Orsay AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE Identification de l'organisme qui passe le marché : Centre communal d action sociale d Orsay Pouvoir adjudicateur : M. le Président du CCAS Adresse : 2 place du général

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Ordonnance sur la formation professionnelle initiale d assistante en boucherie et charcuterie/assistant en boucherie et charcuterie 1 avec attestation fédérale de formation professionnelle (AFP) du 22

Plus en détail

Reprise des matériaux : mode d emploi pour les collectivités Document mis à jour dans le cadre de l'agrément 2011-2016 et du barème E

Reprise des matériaux : mode d emploi pour les collectivités Document mis à jour dans le cadre de l'agrément 2011-2016 et du barème E Reprise des matériaux : mode d emploi pour les collectivités Document mis à jour dans le cadre de l'agrément 2011-2016 et du barème E Glossaire Année calendaire : toute période de douze mois successifs.

Plus en détail

V2 23/05/05 Remise en forme graphique pour le référentiel technique nouveau lien vers le site du distributeur EDF, mise en forme informatique

V2 23/05/05 Remise en forme graphique pour le référentiel technique nouveau lien vers le site du distributeur EDF, mise en forme informatique DIRECTION RESEAU Fiches de collecte de renseignements pour une étude détaillée dans le cadre du raccordement d'une installation photovoltaïque de puissance inférieure ou égale à 36 kva au réseau public

Plus en détail

Relevé des déductions ------

Relevé des déductions ------ Cahier des charges du mode EDI du téléservice SIMPL-TVA Relevé des déductions ------ Version 1.1 10 Février 2016 SUIVI DES VERSIONS Date N Version Motif de Mise à Jour 24/07/2015 1.0 Création 10/02/2016

Plus en détail

AVIS DE RECRUTEMENT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) 2. Nationalité

AVIS DE RECRUTEMENT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) 2. Nationalité UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) AVIS DE RECRUTEMENT N 009/2014/DSAF/DRH La Commission de l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) ayant son siège à Ouagadougou, Burkina

Plus en détail

DIRECTION DE LA CONSTRUCTION ET DU PATRIMOINE BATI VILLE DE STRASBOURG Centre Administratif 1 Parc de l Etoile 67076 STRASBOURG CEDEX

DIRECTION DE LA CONSTRUCTION ET DU PATRIMOINE BATI VILLE DE STRASBOURG Centre Administratif 1 Parc de l Etoile 67076 STRASBOURG CEDEX DIRECTION DE LA CONSTRUCTION ET DU PATRIMOINE BATI VILLE DE STRASBOURG Centre Administratif 1 Parc de l Etoile 67076 STRASBOURG CEDEX MARCHE A BON DE COMMANDE Marché n 2014_948 Référence étude 2015-579728

Plus en détail

Vous souhaitez devenir conducteur de taxi dans le département de l'essonne

Vous souhaitez devenir conducteur de taxi dans le département de l'essonne TAXIS TAXIS Vous souhaitez devenir conducteur de taxi dans le département de l'essonne Les dates de la partie locale de l'examen relatif au certificat de capacité professionnelle permettant l'accès à l'activité

Plus en détail

Le Directeur général de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes,

Le Directeur général de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, Décision du Directeur général de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 23 mars 2009 portant mise en demeure de la société France Télécom de se conformer aux

Plus en détail

MONITEUR-EDUCATEUR ET INTERVENANT FAMILIAL TERRITORIAL

MONITEUR-EDUCATEUR ET INTERVENANT FAMILIAL TERRITORIAL Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de l Isère 416 rue des Universités CS 50097 38402 St Martin d Hères Cedex Tél. 04.76.33.20.30 Fax 04.56.38.87.07 Site internet : www.cdg38.fr e-mail

Plus en détail

Programme d action et plan de financement 2015 des SAGE portés par l Etablissement

Programme d action et plan de financement 2015 des SAGE portés par l Etablissement Programme d action et plan de financement 2015 des SAGE portés par l Etablissement A la demande des commissions locales de l eau (CLE) concernées, l Etablissement devrait assurer en 2015 le rôle de structure

Plus en détail

PROCÉDURE D INSCRIPTION

PROCÉDURE D INSCRIPTION PROCÉDURE D INSCRIPTION QUESTIONNAIRE RELATIF AUX TÂCHES PARENTALES Version du 6 juillet 2011 CRÈCHE PARENTALE ET JARDIN D ENFANTS À CRÉTEIL PROCÉDURE D INSCRIPTION voir schéma de procédure en annexe 1

Plus en détail

CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL (Bac) et CONCOURS DE REDACTEUR PRINCIPAL de 2 ème classe (Bac +2)

CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL (Bac) et CONCOURS DE REDACTEUR PRINCIPAL de 2 ème classe (Bac +2) ADMINISTRATIVE 3440, route de Neufchâtel B.P. 72 76233 BOIS-GUILLAUME Cedex Tél. : 02 35 59 7 Fax : 02 35 59 94 63 www.cdg76.fr FILIERE ADMINISTRATIVE CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL (Bac) et CONCOURS

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES

CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES Entre les Soussignés : LTP CARCADO-SAISSEVAL 121 Boulevard Raspail 75006 PARIS 01 45 48 43 46 Représenté par le Chef d Etablissement Monsieur

Plus en détail