ATELIER THEMATIQUE. 31 mars 2010 à Arles (13) «CONSTRUIRE LA FILIERE EN REGION»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ATELIER THEMATIQUE. 31 mars 2010 à Arles (13) «CONSTRUIRE LA FILIERE EN REGION»"

Transcription

1 ATELIER THEMATIQUE 31 mars 2010 à Arles (13) «CONSTRUIRE LA FILIERE EN REGION» Introduction de la journée L introduction est faite par Pierre Orsatelli et Fatou Dieng. Des remerciements sont adressés à l association qui nous accueille à Arles. L enjeu d une filière Ordi 2.0 ne se résume pas à la seule réponse à des obligations réglementaires. Il s agit d apporter des réponses concrètes à un sujet signifiant qui pourrait contribuer fortement à l autonomie des ERIC. Cette journée, organisée dans le cadre de la plateforme de ressources numériques des ERIC et des territoires, marque le lancement de la filière ORDI 2.0 en région, puisque l association UIDE (Une Idée Derrière l Ecran, labellisée ERIC), a été retenue pour organiser la filière sur Provence Alpes Côte d Azur et Languedoc-Roussillon. «Une idée derrière l écran est une idée qui remonte à 10 ans, explique William Famy, président de l association, il s agissait de voir comment à partir d ordinateurs recyclés, nous pouvions équiper des salles d accès au multimédia dans l environnement scolaire». «Atelier ORDI 2.0» plateforme de ressource des ERIC et des Territoires 1

2 Tour des participants Le tour de table de participants fait émerger des initiatives locales en faveur de la filière ainsi que la nécessité de guider les donateurs : - L agglomération de TPM (83) est animée par un réseau de 13 ERIC / Cyberbase. L IFAPE de la Seyne s engage dans le reconditionnement d ordinateurs avec un projet intitulé «ordinateur familial». La Communauté d Agglomération s engage également dans un projet d habitat social connecté pour développer une plate-forme de services. À ce titre elle cherche une solution de recyclage pour mettre à dispositions des PC auprès des locataires, ainsi qu un process industriel qui propose des solutions informatiques recyclées. - Le CITIC74 (Conseil Général de la Haute Savoie 74) Centre de l'informatique et des TIC anciennement CRI74 a pour mission le développement d usages informatiques principalement auprès des collège du département. Ils offrent des services, le développement de solutions, la maintenance de parc informatique de collège, ainsi que de la formation. CITIC et UIDE travaillent régulièrement ensemble. - La ville d Arles, TPM, Avenir 84, la Communauté d Agglomération de l Etoile et d Aubagne et d autres se posent la question du reconditionnement de leur parc informatique «que faiton de nos vieux ordinateurs?». Sans schéma organisé, la Ville d Arles raconte la façon dont elle recycle du matériel auprès des écoles, des associations. Cette filière qui émerge en région permettra de décharger les collectivités des aspects qu elles ne souhaitent pas ou ne peuvent pas gérer. - Dans les Hautes-Alpes (05) l association d insertion des Jardins du Buëch s occupe désormais de la revente et de la donation de matériel informatique. En dehors des travaux de jardinage, l association développe cette activité fondée sur de nombreux partenariats et a conduit au recrutement d une équipe. - L association Avenir 84 pointe ce que d autres ERIC doivent rencontrer : «on nous contacte de plus en plus pour que l ERIC récupère de vieux ordinateurs. Comme il n y a pas de relais en local, nous sommes de plus en plus sollicités.» «Atelier ORDI 2.0» plateforme de ressource des ERIC et des Territoires 2

3 - La de Griny (69) invitée pour témoigner de son expérience. La maison de grigny est Pole inter-régional de la filière ORDI 2.0 en rhône Alpes et s'occupe de la coordination du sud de la france pour le projet Ordi L association Cyber en phase de demande de labellisation ERIC, dispose d une filière de reconditionnement. Démarche AGIR et dispositif des «ERIC écoresponsables» : Loic DUQUY-NICOUD, DEDDA, Conseil Régional Provence-Alpes- Côte d Azur La démarche AGIR est une collaboration entre les services énergie et la mission technologique du Conseil Régional. Il s agit d accompagner les ERIC pour engager des actions d économie d énergie. Sur le premier appel à projet en 2009, 15 candidatures ont été déposées pour 9 projets retenus. Un seul projet s est orienté sur le volet D3E (ERIC de Saint Auban). 7 candidatures on été déposées au deuxième appel à projet. Un troisième appel à projet est prévu, mais sa forme va certainement évoluer. La région travaille sur des clips de prévention dont la réalisation devrait être confiée à O2zone TV afin de permettre une capitalisation des actions conduites et une sensibilisation des acteurs à la démarche «eco-responsable». Les ERIC retenus dans cet appel à projet sont : l ERIC de Saint Auban, le ZINC, le CPE des Bouches-du-Rhône, l ADPEI, l ADREP à Pertuis, l IFAPE, Cepage à Puget Téniers. «Atelier ORDI 2.0» plateforme de ressource des ERIC et des Territoires 3

4 Dispositif national «Ordi 2.0» : Pierre PEREZ, secrétaire général de la Délégation aux Usages de l'internet (DUI) Les actions de la DUI s organisent autour de label et de marque. Ceux qui bénéficient du droit d utiliser la marque décident d atteindre un objectif clairement défini. ORDI 2.0 est une marque sous règlement d utilisation (déposé à l INPI). C est une filière de collecte, de reconditionnement et redistribution d ordinateurs dans un contexte de solidarité numérique. Les personnes qui subissent les effets de la fracture numérique, les écoles qui doivent intégrer les TIC dans le socle de connaissance sont les cibles de ce dispositif. Les donateurs peuvent être et doivent être fiers de s engager dans une démarche Developpement Durable. Les reconditionneurs, les transporteurs, les stockeurs, les facilitateurs tous les acteurs de la filière peuvent adhérer. Il est important d avoir un partenaire formateur, accompagnateur de type ERIC - qui s engage à former les personnes qui viennent d acquérir un matériel reconditionné. Les objectifs : - Diminuer l empreinte écologique et environnementale de l informatique en prolongeant la durée de vie des ordinateurs ; - Optimiser le processus de collecte, de revalorisation et de réaffectation des matériels ; - Lutter contre l analphabétisme numérique. - Accroître l accès des français aux équipements et services numériques (France numérique Plan de développement de l'économie numérique Les producteurs sont hostiles à la démarche, qu il considère comme une menace. Alors que souvent un premier équipement conduit à un second. La traçabilité des ordinateurs est exigée, car les donateurs sont attachés à leurs ordinateurs. La destruction du matériel à un coût. Une collectivité qui fait don d ordinateur doit s assurer de la viabilité du donneur d ordre. Il doit reconditionner de façon propre tout en générant des emplois. Il faut que les collectivités conventionnent avec des associations qui s inscrivent dans un programme de traçabilité, car le don n exonère pas la collectivité de son obligation de bonne fin en matière de recyclage. Il est condamnable de confier sa machine à recycle à un opérateur dont on doute de la fiabilité. La filière n impose pas de modèle économique. La DUI a décidé de s appuyer en plus des Pôles régionaux ; sur des structures à portée interrégionale qui se chargent de relayer l action nationale (Griny pour la partie sud de la France). Leur mission est d assurer une communication pour redorer l image du matériel reconditionné, convaincre des entreprises, des collectivités à adhérer, susciter de nouvelles adhésions au label. «Atelier ORDI 2.0» plateforme de ressource des ERIC et des Territoires 4

5 Les partenaires facilitateur permettent d avoir des licences offices et XPro pour 3,5 HT euros pour les écoles, les associations, les foyers ruraux. Au-delà du don, la prestation de service du matériel est nécessaire. Les écoles sont frileuses dans l utilisation d ordinateurs de seconde vie parce qu elles ont peur de n avoir aucun suivi du matériel. La maintenance des machines est importante. La DUI va s adresser prochainement aux TPE, PME, pour leur présenter les avantages à être donateur. En effet, il est important de valoriser les acteurs qui reconditionnent et qui donnent : c est sur eux que la filière repose. La DUI espère pouvoir atteindre l objectif qu elle s est fixé, à savoir ordinateurs. «Projet global libre & territoires» et du Pôle Régional ORDI 2.0 William Famy, l ERIC UIDE par le Président de l association Le projet global libre & territoires soutenu par le dispositif «Appropriation sociale des TIC» repose sur les piliers suivants : Formation, animation des salles, informations sur les déchets D3E Technique, suivi de maintenance (entreprise we2bs, CITIC 74) Développement numérique Équipement : fourniture L objectif est d offrir une seconde vie à des matériels déclassés. ASERTECH développe au Québec depuis 10 ans maintenant une activité de reconditionnement des ordinateurs qui permet de faire travailler 60 jeunes par an sortis du circuit scolaire. Pour développer leur modèle économique, l équipement vise les écoles. (Voir le Powerpoint) Expériences d ailleurs Jacques Houdremont, de Griny. Présentation de la démarche expérimentale en partenariat avec l'agence Mondiale de Solidarité Numérique en 2007 et échange autour de la mission de pôle de coordination Régionale Ordi 2.0. Dans le cadre d une mission auprès du Grand Lyon et en partenariat avec l Agence Mondiale de Solidarité Numérique, les ordinateurs sont mis à disposition des FJT, Centres Sociaux et des collectivités. Cela a permis à l oassociation de montrer une véritable chaîne de solidarité. En Rhône-Alpes, il existe un label «ordinateur solidaire». Ce matériel doit être accompagné par des associations de Rhône-Alpes. Un repérage de terrain a déjà été fait. Sur le territoire, des reconditionneurs existent, avec leur propre filière de récupération du matériel. L important est de s appuyer sur l existant et de ne pas remettre en cause les modèles économiques. «Atelier ORDI 2.0» plateforme de ressource des ERIC et des Territoires 5

6 Dès la première rencontre de janvier, la Maison de Griny a décidé de passer dans un mode «démonstratif», avec l ambition de créer sur chaque département des triptyques : reconditionneur, donateur, facilitateur. Son leitmotiv : «Évitons le transport de matériels pour éviter d autre coût écologique ; créons de la proximité de terrain pour connaître les reconditionneurs et les porteurs de projets.» La volonté de l association a été de montrer la viabilité de la filière et d enclencher une communication dynamique, exemplaire. Elle avait lancé un appel à projet sur «Ordinateur solidaire» auprès de ceux qui peuvent toucher les bénéficiaires. Neuf projets ont été retenus dans des horizons divers, certains visent des enfants handicapés pour les aider à suivre une scolarité ; un FJT en Isère souhaite équiper les chambres, une école installe les ordinateurs dans l environnement de travail. Le gros point noir de la filière : les donateurs. Ils sont difficilement accessibles. Les chambres consulaires, syndicats d entreprise ont été la porte d entrée pour diffuser l information auprès des entreprises. Les entrepreneurs ne se déplacent pas en réunion, cela nécessite un travail de porte-à-porte. Qui plus est, ils souhaitent connaître la destination des ordinateurs. Au-delà du don, ils souhaitent pouvoir valoriser leurs dons et dire «on a donné 10 ordinateurs pour tel projet». «Il faut donner du sens au don. Il faut expliquer à quoi cela va servir.» Comme les conditionneurs ne souhaitent pas ouvrir leur carnet d adresse, la Maison de Griny se positionne en coordination du dispositif sans prendre la place dans un dispositif existant. Il faut donner un but commun, garantir que les ordinateurs bénéficieront à des publics éloignés. La question de la traçabilité peut être désamorcée par la présentation des projets pour lesquels il faut donner des ordinateurs. C est pour cette raison que l appel à projet a été lancé. L appel à projet fait émerger les projets qui nécessitent des ordinateurs de seconde vie. Forts de ces projets, les donateurs connaissent le projet qui utilisera leur don. Pour le retour d un ordinateur de fin de vie, une caution sera demandée (tout comme la bouteille de lait consignée). C est une année expérimentale, avec l ambition de trouver 2500 ordinateurs d ici la fin du mois d avril. S il faut trouver les relais pour faciliter, cela ne dédouane pas d une démarche de proximité. Il est suggéré de créer une manifestation à Paris, pour cibler les associations, syndicats et les collectivités, en mettant en valeur les grandes collectivités qui souhaitent soutenir la filière. Quel est le rôle des ERIC? Comment peuvent-ils s approprier la démarche. Comment un EPN peut s intégrer, s investir dans une démarche ORDI 2.0 tout en restant dans son champ de compétences. «Atelier ORDI 2.0» plateforme de ressource des ERIC et des Territoires 6

7 La place des ERIC au sein de la filière En Rhône-Alpes, le réseau CORAIA est membre du Comité de Pilotage ORDI2.0. CoRAIA est le porte-voix des associations de l Internet accompagné. Dans le cadre du dispositif «Ordi 2,0», ils sont le relais des appels à projet. Ils ont le rôle de Pôle ressources sur le territoire, ils peuvent provoquer des projets et en initier. La question de l accès à Internet et au matériel se posera toujours en complément de l enjeu de l appropriation des outils, des usages. Il faut aborder les questions de développement durable, sensibiliser le public aux gestes éco-citoyens, et informer en profondeur sur la loi de l éco-taxe. La DUI a développé un appel à projet pour développer l auto-formation des animateurs d EPN. Ces notions autour du Développement Durable, de l éco-citoyenneté pourraient être intégrées dans les modules de formations. Est-ce qu un EPN a intérêt à être labellisé ORDI 2.0 et quel serait son rôle? > Un point de formation Ordi2.0 Parce que dans un ERIC, nous savons que l accompagnement et la médiation numérique sont assurés, Pierre Perez s interroge si l ERIC peut s engager à former tous ceux qui bénéficient d un ordinateur 2.0? Mohamed Yaker répond que les formations, les accompagnements sont déjà assurés par l ERIC. Avenir 84 est inscrit dans une démarche de développement durable et leurs actions visent des publics très éloignés. Ainsi, le travail de l ERIC serait identique, avec au-delà un affichage fortement complémentaire et, probablement, plus de public à recevoir. > Un point de collecte des dons L ERIC peut être un lieu de sensibilisation sur les déchets D3E, les dons etc. et être un point d accueil des ordinateurs usagés. Moyennant des aménagements, il pourrait être collecteurs des ordinateurs. > Un point de redistribution Dans le réseau des ERIC, Pierre Orsatelli amène l interrogation de pouvoir conférer un nouveau rôle à ERIC et, par exemple, envisager dans certains ERIC : - une dotation d un certain nombre de machines (exemple 15). Les usagers pourraient repartir avec une machine. - le prêt à l individu par l ERIC aux publics éloignés qui offrirait l avantage de compléter l offre de services de l ERIC, et ce n est pas une logique de dons, mais de prêt, de responsabilisation. La structure intermédiaire illustrerait de façon très pratique son rôle de médiateur. - Dans le cadre du Passeport Numérique, doter l entrepreneur sous statut notamment «d auto-entrepreneur» permettrait une aide au démarrage des activités. L association Des jardins du Buëch, propose de mettre à disposition des ordinateurs qui sont reconditionnés en vendant seulement une prestation de maintenance. «Au lieu que les ordinateurs soient stockés dans un hangar et perdent de la valeur, nous pourrions les mettre à disposition du réseau des ERIC» «Atelier ORDI 2.0» plateforme de ressource des ERIC et des Territoires 7

8 En synthèse : L ERIC pourrait être un LIEU DE RECEPTION / REDISTRIBUTION DES ORDINATEURS. En tant que Pole de ressource, il pourrait récupérer les ordinateurs, les redistribuer aux publics cibles et donner des contacts (reconditionneurs, collecteurs, etcs.). En plus de ses missions classiques de MEDIATION, ACCOMPAGNEMENT : à travers les formations, les ateliers de sensibilisation, l ERIC pourraient prêter du matériel que la filière lui fournirait pour faciliter et continuer l appropriation sociale des TIC du public. L IMPORTANCE DE LA COMMUNICATION Dans l installation de la machine, au niveau national, il serait judicieux d indiquer la cartographie de tous les EPN. La démarche ORDI 2.0 repose sur l organisation d une filière avec des acteurs existants qui ont besoin de mieux se faire connaître auprès des publics cibles. Configurer toutes les machines avec la cartographie des EPN permettrait de mieux faire connaître les structures, et leur rôle d accompagnement. CREER UN CENTRE DE RESSOURCE D3E Il faut créer un centre de ressources sur la gestion des D3E. Il faut créer un service de proximité, avec de l information, de la formation (exemple : «comment informer sur le recyclage informatique»), de la maintenance proche des individus. ANTICIPER DE NOUVEAUX USAGES Limiter Ordi 2.O à l acquisition d un ordinateur est nécessaire mais n est pas suffisant. Aujourd hui l accès Internet importe beaucoup. Pourquoi ne pas envisager une clef 3G. Cela nécessite d intégrer un opérateur qui permet d accéder à Internet à un prix modique. Certains opérateurs peuvent baisser leurs prix à 20 euros par mois. Mais Internet n est plus suffisant, les demandes s orientent vers la téléphonie. Pierre Perez de la DUI exprime la volonté que l association UIDE s oriente sur cette question particulière des EPN / ERIC, en collaboration avec Edwige Cornet. Cela pourrait être une opération pilote qui pourrait s engager à l échelle régionale. Sur le principe une marque d intérêt est portée par les présents. Il serait alors intéressant d approcher les ERIC eco-responsables pour mieux cerner leur contribution possible. UIDE aimerait pouvoir mettre en place une action similaire à celle de Rhône Alpes avec la de grigny pour lancer avec la plateforme ERIC, le service énergie et la mission TIC du Conseil Régional une opération de remontée de projets pour pouvoir fournir des solutions, les valider, et communiquer. «Atelier ORDI 2.0» plateforme de ressource des ERIC et des Territoires 8

Le Réemploi du matériel informatique au service de l Insertion, de l Environnement et de la lutte contre la fracture numérique

Le Réemploi du matériel informatique au service de l Insertion, de l Environnement et de la lutte contre la fracture numérique Le Réemploi du matériel informatique au service de l Insertion, de l Environnement et de la lutte contre la fracture numérique AG2I / R2D2 : En Marin route de Pessan 32000 Auch (Gers en Gascogne) ZI du

Plus en détail

www.lafabriquealiens.org

www.lafabriquealiens.org des outils numériques au service du lien social FORMATION ANIMATION CONSEIL Numérique et projets de solidarité Outils numériques et pratiques coopératives Usages du numérique avec les personnes en situation

Plus en détail

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES Convention de partenariat entre la Fédération Bancaire Française et France Active

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. ROUMICS 2011 : Une deuxième vie pour l informatique Jeudi 13 janvier 2011, à Lille (salle «Le Gymnase»)

DOSSIER DE PRESSE. ROUMICS 2011 : Une deuxième vie pour l informatique Jeudi 13 janvier 2011, à Lille (salle «Le Gymnase») DOSSIER DE PRESSE Mis à jour le 10 janvier 2011 ROUMICS 2011 : Une deuxième vie pour l informatique Jeudi 13 janvier 2011, à Lille (salle «Le Gymnase») Jeudi 13 janvier 2011, de 09h à 17h, l'association

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE BOURGOGNE Place des Nations Unies - B.P. 87009-21070 DIJON CEDEX Téléphone : 03 80 60 40 20 - Fax : 03 80 60 40 21 MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT Préambule

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour l organisation des territoires FICHE ACTION N 17-3

Plus en détail

CHARTE «NETPUBLIC» (Internet pour tous)

CHARTE «NETPUBLIC» (Internet pour tous) CHARTE «NETPUBLIC» (Internet pour tous) Entre l État, représenté par Bernard BENHAMOU, Délégué aux usages de l Internet (Ministère de l Enseignement supérieur et de la Recherche) Et Il est convenu ce qui

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012

Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012 Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012 La présente note établit le bilan pour l année 2012 de la convention entre la Région et la Safer Rhône- Alpes. S agissant de la première année d application,

Plus en détail

AgriTic : une formation au Web 2.0 pour les agriculteurs de La Réunion

AgriTic : une formation au Web 2.0 pour les agriculteurs de La Réunion La fiche descriptive d un processus d innovation AgriTic : une formation au Web 2.0 pour les agriculteurs de La Réunion Le projet L origine et description de votre projet Les mots clés de votre action

Plus en détail

Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne

Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne Centre de formation communautaire de la Mauricie CFCM Depuis sa création en 1988, le Centre de formation communautaire de la Mauricie (CFCM) se

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014 CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 07/03/2014 APPEL A

Plus en détail

La Région, c est votre espace!

La Région, c est votre espace! La Région, c est votre espace! Jacques Auxiette inaugure l Espace Régional du Mans Jeudi 25 janvier 2007 Communiqué de presse L Espace Régional du Mans en bref Plaquette «La Région c est votre Espace!»

Plus en détail

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui Avec la Mutualité Française, la santé avance Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI L engagement de la Mutualité en matière

Plus en détail

Accompagner le changement

Accompagner le changement A faire suivre à : retour à : Accompagner Problématique Le changement, c est tous les jours! Il fait aujourd hui partie intégrante de l univers des entreprises et des salariés. Présenté le plus souvent

Plus en détail

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national.

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national. - 1 - APPEL A PROJETS TEPOS QU EST-CE QU UN TERRITOIRE A ÉNERGIE POSITIVE? Contexte L énergie, nécessaire à tous les domaines et besoins de la vie quotidienne, devient, du fait de sa raréfaction, de plus

Plus en détail

Outil de veille environnementale

Outil de veille environnementale Outil de veille environnementale Qu est ce que la veille? «Activité continue et en grande partie itérative visant à une surveillance active de l environnement pour en anticiper les évolutions» Définition

Plus en détail

Jeudi 9 juillet - Poles de Villeneuve-la-Garenne, 11 allée Saint-Exupéry (Tramway depuis la gare de Saint-Denis (RER D), arrêt La Noue)

Jeudi 9 juillet - Poles de Villeneuve-la-Garenne, 11 allée Saint-Exupéry (Tramway depuis la gare de Saint-Denis (RER D), arrêt La Noue) en partenariat avec présente «Votre Association dans le Grand Paris, quel avenir?» Thème 4 : Comment le Web et l innovation numérique peuvent-ils contribuer à construire un espace démocratique, social

Plus en détail

du Cnam des Pays de la Loire

du Cnam des Pays de la Loire 2011-2014 Axes stratégiques du Cnam des Pays de la Loire Servir les hommes et l économie du territoire Le processus de détermination des axes stratégiques de l Association s est élaboré de mars à septembre

Plus en détail

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR Dossier de presse, jeudi 20 décembre 2012 Contact presse : Préfecture de région : 01 82 52 40 25 communication@paris-idf.gouv.fr AP-HP : 01 40 27 37 22 - service.presse@sap.aphp.fr

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

LES ENTREPRISES DE L AGGLOMERATION LYONNAISE ONT LEUR CELLULE DE RENSEIGNEMENTS ECONOMIQUES. dossier de presse MARDI 29 MARS 2011

LES ENTREPRISES DE L AGGLOMERATION LYONNAISE ONT LEUR CELLULE DE RENSEIGNEMENTS ECONOMIQUES. dossier de presse MARDI 29 MARS 2011 LES ENTREPRISES DE dossier de presse MARDI 29 MARS 2011 Contact presse CCI de Lyon Aurélie Husson 04 72 40 58 39 husson@lyon.cci.fr SOMMAIRE LES ENTREPRISES DE Intelligence économique : le constat Un levier

Plus en détail

Les Petits Débrouillards présentent

Les Petits Débrouillards présentent Les Petits Débrouillards présentent Un programme éducatif pour développer et accompagner la pratique d activités scientifiques et techniques sur les territoires. Soutenu par les investissements d avenir

Plus en détail

L INFORMATIQUE D OCCASION OUVRE DE NOUVELLES PERSPECTIVES

L INFORMATIQUE D OCCASION OUVRE DE NOUVELLES PERSPECTIVES Présentation ONU 15 juin 2015 Entreprise Solidaire à but non lucratif L INFORMATIQUE D OCCASION OUVRE DE NOUVELLES PERSPECTIVES Ecologiques Sociales - Economiques LE CONCEPT D AfB Spécialisé dans le reconditionnement

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE SECRÉTARIAT D ÉTAT CHARGE DE LA PROSPECTIVE ET DU DÉVELOPPEMENT DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE

MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE SECRÉTARIAT D ÉTAT CHARGE DE LA PROSPECTIVE ET DU DÉVELOPPEMENT DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE SECRÉTARIAT D ÉTAT CHARGE DE LA PROSPECTIVE ET DU DÉVELOPPEMENT DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Délégation aux usages de l Internet APPEL A PROJETS E-FORMATION

Plus en détail

Solidarités Besoins Défis Besoins Transformer Projets les idées innovantes en entreprises durables Innovations Emplois Solidarités Défis Besoins

Solidarités Besoins Défis Besoins Transformer Projets les idées innovantes en entreprises durables Innovations Emplois Solidarités Défis Besoins Besoins Idées Expertises Innovations Durables Solidarités Réseaux Partenaires Défis Projets Entreprises Emplois Besoins Idées Expertises Innovations Durables Idées Solidarités Réseaux Partenaires Défis

Plus en détail

Le partenaire responsable du projet

Le partenaire responsable du projet FICHE PROJET POUR UN CHARGE DE PROJET Le partenaire responsable du projet 1- Nom et coordonnées de la structure partenaire responsable de la mise en oeuvre du projet sur le terrain et nom et fonction du

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux Des difficultés à investir le champ des conditions de travail L évolution du monde du travail montre la prégnance des conditions et de l organisation du travail dans le de nouveaux risques. Ces questions

Plus en détail

Charte «NetPublic» Il est convenu ce qui suit : PRÉAMBULE. Réduire les inégalités numériques entre les citoyens

Charte «NetPublic» Il est convenu ce qui suit : PRÉAMBULE. Réduire les inégalités numériques entre les citoyens Charte «NetPublic» Entre l État, représenté par Bernard BENHAMOU, Délégué aux Usages de l Internet, Délégation aux usages de l Internet, Ministère chargé de l Innovation, des PME et de l Économie numérique

Plus en détail

ReValTIC 2.0. Reseau social de recuperation et de valorisation des equipements informatiques

ReValTIC 2.0. Reseau social de recuperation et de valorisation des equipements informatiques ReValTIC 2.0 Reseau social de recuperation et de valorisation des equipements informatiques «Nous n heritons pas de la Terre de nos ancetres, nous empruntons celle de nos enfants» Antoine de St Exupery

Plus en détail

Contexte et problématique de départ :

Contexte et problématique de départ : Défi 2 Pour une production et une consommation responsables Objectif 5 Promouvoir une gestion territoriale des emplois et des compétences à l échelle du Pays Action 10 Education permanente au Développement

Plus en détail

Groupe de travail n 3. «Réseau de Relais Visio Accueil sur le Pays Marennes Oléron» 07 février 2014

Groupe de travail n 3. «Réseau de Relais Visio Accueil sur le Pays Marennes Oléron» 07 février 2014 Groupe de travail n 3 «Réseau de Relais Visio Accueil sur le Pays Marennes Oléron» 07 février 2014 Groupe Visio-Accueil 07/02/2014 Ordre du jour Présentation de l étude pour le déploiement d un réseau

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Table des matières CONTEXTE...5 OBJET...7 CHAMP D APPLICATION...7 PRINCIPES GÉNÉRAUX ET VALEURS...7 OBJECTIFS GÉNÉRAUX...8 OBJECTIFS PARTICULIERS...8 DISPOSITIONS

Plus en détail

LES PRINCIPES ET VALEURS ESSILOR

LES PRINCIPES ET VALEURS ESSILOR LES PRINCIPES ET VALEURS ESSILOR Essilor International 147, rue de Paris 94220 Charenton-le-Pont, France www.essilor.com Conception et réalisation : lilcreative les PrInCIPes et Valeurs essilor 2 FACILITER

Plus en détail

Dynamiser les filières d excellence et d avenir

Dynamiser les filières d excellence et d avenir La Lorraine dispose d atouts dans ce domaine grâce à des compétences académiques pointues tant en termes de recherche biologique et médicale que d application en informatique, traitement de données ou

Plus en détail

MISSION DE MODERNISATION

MISSION DE MODERNISATION MISSION DE MODERNISATION «L amélioration de la performance globale des centres nautiques» Synthèse d une expérimentation - 22 février 2013 - Rappel Rapport d Assemblée Générale 2012 du département développement

Plus en détail

www.rhonealpes.fr Rhône-Alpes

www.rhonealpes.fr Rhône-Alpes www.rhonealpes.fr Accueillir et accompagner des jeunes en contrat d engagement de service civique Rhône-Alpes Alors que la jeunesse doit rester l âge des projets et des rêves, aujourd hui, dans notre région,

Plus en détail

SECRETAIRE DE CENTRE MEDICO-SOCIAL

SECRETAIRE DE CENTRE MEDICO-SOCIAL Direction des Ressources humaines SECRETAIRE MEDICO-SOCIALE H SECRETAIRE DE CENTRE MEDICO-SOCIAL POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Solidarités Service : Direction des

Plus en détail

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif? Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?» Jeudi 21 mars 2013, Maison du sport français (PARIS) Discours

Plus en détail

Débat sur la transition ENERGETIQUE. Appel à Manifestations d'intérêt pour l organisation de débats citoyens infrarégionaux en Nord - Pas de Calais

Débat sur la transition ENERGETIQUE. Appel à Manifestations d'intérêt pour l organisation de débats citoyens infrarégionaux en Nord - Pas de Calais Débat sur la transition ENERGETIQUE Appel à Manifestations d'intérêt pour l organisation de débats citoyens infrarégionaux en Nord - Pas de Calais Cette démarche s inscrit dans le cadre du débat national

Plus en détail

SEMAINE DE L INNOVATION PUBLIQUE --------------------- EDITION 2015

SEMAINE DE L INNOVATION PUBLIQUE --------------------- EDITION 2015 Région Haute- Normandie SEMAINE DE L INNOVATION PUBLIQUE --------------------- EDITION 2015 Document de travail réalisé par Catherine Anquetil Qu est-ce que la semaine de l innovation publique? L Etat

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

Compte rendu par atelier : forum de la transition

Compte rendu par atelier : forum de la transition Compte rendu par atelier : forum de la transition Chaque restitution est détaillée de façon à respecter la fiche cadre remplie lors de la journée. L intérêt de ce compte rendu est de permettre à tous les

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION CONTINUE 2015-2016. GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE

OFFRE DE FORMATION CONTINUE 2015-2016. GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE OFFRE DE FORMATION CONTINUE 205-206 GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE SOMMAIRE THÉMATIQUE COORDINATION Le Groupe d Appui Départemental (GAD) du Gard, instance

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

L ASCENSEUR NUMERIQUE

L ASCENSEUR NUMERIQUE L ASCENSEUR NUMERIQUE DOSSIER DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Alfortville, le 23 juin 2009 L ascenseur numérique : une innovation mondiale chez un bailleur social à Alfortville pour un Nouveau Vivre ensemble

Plus en détail

Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014

Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014 Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014 0. Préambule THESAME centre de ressources de la région Rhône-Alpes,

Plus en détail

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent Offre 2013 de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent citoyenneté, culture et action éducative cycle de formation professionnelle restauration

Plus en détail

LE PORTAIL INTERNET / INTRANET DES ARS www.ars.sante.fr. Agence Régionale desanté

LE PORTAIL INTERNET / INTRANET DES ARS www.ars.sante.fr. Agence Régionale desanté LE PORTAIL INTERNET / INTRANET DES ARS www.ars.sante.fr Agence Régionale desanté Le portail ARS en trois points 1 Un site national et 26 sites régionaux Le portail regroupe un site Internet / national

Plus en détail

Les outils et ressources. Guides pratiques et méthodologiques 2 Diagnostics, recueil d exemples et annuaires 26 Plateformes collaboratives 37

Les outils et ressources. Guides pratiques et méthodologiques 2 Diagnostics, recueil d exemples et annuaires 26 Plateformes collaboratives 37 Les outils et ressources Guides pratiques et méthodologiques 2 Diagnostics, recueil d exemples et annuaires 26 Plateformes collaboratives 37 1 Les guides pratiques et méthodologiques L économie circulaire,

Plus en détail

Scenario pour un Observatoire de la biodiversité de Midi-Pyrénées

Scenario pour un Observatoire de la biodiversité de Midi-Pyrénées Scenario pour un Observatoire de la biodiversité de Midi-Pyrénées Contexte La région Midi-Pyrénées bénéficie d un patrimoine naturel exceptionnel. Il faut toutefois constater un déficit de connaissance

Plus en détail

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique I. Présentation générale du contexte : Afin de faciliter aux aménageurs, aux décideurs et au grand public l accès

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PAISES

DOSSIER DE PRESSE PAISES DOSSIER DE PRESSE PAISES Mercredi 13 mai 2009 Qu est ce que PAISES? Le projet PAISES est une Plateforme d Accompagnement, d Information et de Sensibilisation sur les Echanges Solidaires. C est un centre

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

Service Public Régional de l Orientation :

Service Public Régional de l Orientation : Service Public Régional de l Orientation : Signature de la convention de coordination tripartite entre l État, l'académie de Montpellier, et la Région Languedoc-Roussillon -Jeudi 2 juillet 2015- Espace

Plus en détail

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Étude relative au développement d de l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Présentation au Bureau Communautaire 6 octobre 2009 Ordre du jour 1. ESS de quoi parle-t-on? 2. Synthèse du profil ESS

Plus en détail

1. Contexte. 2. Objectifs

1. Contexte. 2. Objectifs Royaume du Maroc Ministère de l Education Nationale Secrétariat Général Direction de la Stratégie, des Etudes et de la Planification L''écolle et lles Technollogiies de ll''iinformatiion et de lla Communiicatiion

Plus en détail

Pour un développement. local. durable. Développement

Pour un développement. local. durable. Développement Développement local Pour un développement local durable durable Le développement local vise à améliorer la vie quotidienne des habitants d un territoire en renforçant toutes les formes d attractivité de

Plus en détail

DEUX NOUVEAUX SITES POUR LES EPN

DEUX NOUVEAUX SITES POUR LES EPN DEUX NOUVEAUX SITES POUR LES EPN Deux portails collaboratifs dédiés aux espaces publics numériques sont en construction à l initiative de la Délégation aux usages de l Internet : Un portail général d information,

Plus en détail

Axes stratégiques ANNEXE 2

Axes stratégiques ANNEXE 2 Contrat de Ville de l agglomération Bergeracoise Axes stratégiques ANNEXE 2 Validés par le Comité de Pilotage du 29 janvier 2015 1 PILIER DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET EMPLOI ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Orientation

Plus en détail

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES ALPES DE HAUTE-PROVENCE ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE REFLEXION MARKETING ET ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT Convention de partenariat entre l académie d Aix-Marseille et ICIMODE Prides de la filière textile habillement CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés l Etat représenté par Jean-Paul de Gaudemar,

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap.

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. D é l é g a tion d é p a rtementale ardéchoise Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. Rhône-Alpes-Auvergne,

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP

LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP Assises de l autonomie 10/06/10 PARIS Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux L Agence

Plus en détail

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics :

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Cahier des charges pour un programme de formation à l attention des agents des institutions publiques (Collectivités locales, services

Plus en détail

Edito. Construisons ensemble l avenir. Jean-Loup Rogé PDG

Edito. Construisons ensemble l avenir. Jean-Loup Rogé PDG Edito Depuis plus de 40 ans, nos équipes de spécialistes accompagnent nos clients de petites, moyennes et grandes entreprises, dans le pilotage de leurs organisations, la gestion des obligations réglementaires

Plus en détail

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET 1) Contexte Constatant les difficultés rencontrées par les collectivités pour

Plus en détail

«COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé

«COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL «COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé INFORMATIONS : Territoire concerné : Département de la Drôme L ACTION Descriptif Le projet «Cohabitons

Plus en détail

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement Agence de Développement Social Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement SOMMAIRE 1. vision 2. Mission de l ADS dans le domaine de la Protection de l Environnement,

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN

EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN LE DÉPARTEMENT La stratégie d intervention du Fonds Social Européen pour 2014-2020 vise à corriger les déséquilibres structurels

Plus en détail

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement 16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement Rencontre sur le thème «Une Solidarité Collective au service des Malades et des Aidants» Lundi 21 Septembre

Plus en détail

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES Mardi 2 juillet 2013, 16h - Préfecture Dossier de presse Dans

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

IDEAL Connaissances. Au service de la performance publique

IDEAL Connaissances. Au service de la performance publique IDEAL Connaissances Au service de la performance publique Présentation des premières conclusions de l enquête sur la gestion technique des aires d accueil Présentation du Réseau Gens du Voyage La gestion

Plus en détail

SINGA LANGUES et culture

SINGA LANGUES et culture SINGA LANGUES et culture SINGA souhaite valoriser la dimension vivante de la langue française et éveiller la curiosité des apprenants. La plupart des personnes réfugiées a besoin d apprendre le français

Plus en détail

Au cœur des Yvelines Votre projet Votre CC Votre succès

Au cœur des Yvelines Votre projet Votre CC Votre succès Au cœur des Yvelines Votre projet Votre CC Votre succès Présentation de la CCI Versailles-Yvelines Club des Entrepreneurs de la Plaine de Versailles 1 PATRICK BERNHEIM Membre du Bureau de la CCI Versailles-Yvelines

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

Objet : Renouvellement de notre engagement et soutien aux dix principes du PACTE MONDIAL

Objet : Renouvellement de notre engagement et soutien aux dix principes du PACTE MONDIAL domino assist m domino missions domino staff sports & métiers domino mode & luxe domino labo & tech domino management domino téléservices domino transports domino polska domino holland hc resources Objet

Plus en détail

Un nouvel espace de co-working Contact presse

Un nouvel espace de co-working Contact presse Un nouvel espace de co-working Contact presse Corine BUSSON BENHAMMOU Responsable des relations presse Ville d Angers/Angers Loire Métropole 02 41 05 40 33 / corine.busson benhammou@ville.angers.fr 1 Depuis

Plus en détail

ADESS Cornouaille. Forum de l Economie Sociale et Solidaire jeudi 26 novembre 2015

ADESS Cornouaille. Forum de l Economie Sociale et Solidaire jeudi 26 novembre 2015 ADESS Cornouaille Forum de l Economie Sociale et Solidaire jeudi 26 novembre 2015 1 L ADESS Cornouaille est un des quinze pôles de développement de l Economie Sociale et Solidaire (ESS) en Bretagne. C

Plus en détail

Pour un travail mobile, à distance, collaboratif. ClubMelchior

Pour un travail mobile, à distance, collaboratif. ClubMelchior Pour un travail mobile, à distance, collaboratif ClubMelchior Il était une fois...... aux portes des Monts et Coteaux du Lyonnais, Charly a le charme d un village et le potentiel d une ville, situé à 14

Plus en détail

Le CMS : Acteur majeur de soutien & d accompagnement des Microentrepreneurs. www.cm6-microfinance.ma

Le CMS : Acteur majeur de soutien & d accompagnement des Microentrepreneurs. www.cm6-microfinance.ma Le CMS : Acteur majeur de soutien & d accompagnement des Microentrepreneurs au Maroc www.cm6-microfinance.ma Plan de l intervention Deux grands axes : Axe 1 : Vue d ensemble sur l offre actuelle des produits

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

Cartographie des dispositifs existants

Cartographie des dispositifs existants Les décrocheurs Cartographie des dispositifs existants Les établissements scolaires et institutions publiques se sont saisis depuis plusieurs années déjà de la question du décrochage scolaire. AlphaOmega

Plus en détail

Agence pour la création d entreprise

Agence pour la création d entreprise Agence pour la création d entreprise d SYNTHÈSE SE DU PLAN STRATÉGIQUE 2010 2012 Les éléments majeurs du contexte ayant un impact sur l APCE Ces éléments de contexte conditionnent le positionnement et

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CONSEIL GENERAL DU LOT AUX TRAVAUX SUR LA E-INCLUSION DU CONSEIL NATIONAL DU NUMERIQUE

CONTRIBUTION DU CONSEIL GENERAL DU LOT AUX TRAVAUX SUR LA E-INCLUSION DU CONSEIL NATIONAL DU NUMERIQUE CONTRIBUTION DU CONSEIL GENERAL DU LOT AUX TRAVAUX SUR LA E-INCLUSION DU CONSEIL NATIONAL DU NUMERIQUE 1. Quels seraient les destinataires et quels seraient les objectifs absolument prioritaires (1 ou

Plus en détail

MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES

MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES MESURE DE L ÉNERGIE ET DES FLUIDES MESURER EN CONTINU TOUTES VOS CONSOMMATIONS D ÉNERGIE ET DE FLUIDES POUR PERMETTRE UNE OPTIMISATION DE VOS PERFORMANCES ENVIRONNEMENTALES Instrumenter vos immeubles à

Plus en détail

AVEC NOUS, SOUTENEZ L ENTREPRENEURIAT SOCIAL. Découvrez notre nouveau fonds. socialement responsable et solidaire

AVEC NOUS, SOUTENEZ L ENTREPRENEURIAT SOCIAL. Découvrez notre nouveau fonds. socialement responsable et solidaire AVEC NOUS, SOUTENEZ L ENTREPRENEURIAT SOCIAL Découvrez notre nouveau fonds socialement responsable et solidaire Déjà présents auprès d un entrepreneur sur quatre, nous avons décidé d accélérer notre soutien

Plus en détail

Entrepreneuriat social et son rôle dans le développement territorial et local

Entrepreneuriat social et son rôle dans le développement territorial et local Entrepreneuriat social et son rôle dans le développement territorial et local Pr Amina KCHIRID- Mars 2015 Sommaire L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Pourquoi l ESS? Les actions des pouvoirs publics

Plus en détail

Pôle emploi met à disposition des demandeurs d emploi et des entreprises des quartiers politique de la ville l offre de service «généraliste».

Pôle emploi met à disposition des demandeurs d emploi et des entreprises des quartiers politique de la ville l offre de service «généraliste». CONTRIBUTION DE POLE EMPLOI Contrat de ville 2015-2020 Métropole Rouen Normandie Contribution écrite de Pôle emploi Pôle emploi met à disposition des demandeurs d emploi et des entreprises des quartiers

Plus en détail

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale PROFESSIONNALISER LES ACTEURS DE LA MÉDIATION SOCIALE LES FORMATIONS 2016 Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale w w w. f r a n c e m e d i a t i o

Plus en détail

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE INTRODUCTION Les CPE d aujourd hui s interrogent légitimement sur le rôle, sur leur positionnement dans l établissement et sur les relations dans lesquelles

Plus en détail