Association de Coordination Gérontologique du canton de Port Louis

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Association de Coordination Gérontologique du canton de Port Louis"

Transcription

1 Association de Coordination Gérontologique du canton de Port Louis

2 ASSEMBLEE GENERALE DU 6 MAI 2008

3 LES OBJECTIFS DU RESEAU Informer les personnes, les familles, les professionnels de santé de l existence et des missions du réseau. Évaluer de façon globale les besoins en santé de l usager à son domicile. Prévenir la baisse de l autonomie de la personne âgée. Coordonner l ensemble des services et des professionnels libéraux et hospitaliers du canton.

4 LES OBJECTIFS DU RESEAU Faciliter et ou organiser une prise en charge ponctuelle lors d un changement de l état de santé (perte d autonomie suite pathologie ou hospitalisation) ou de l environnement matériel et/ou humain (hospitalisation, vacances de l aidant). Coordonner les retours au domicile. Garantir la continuité de la prise en charge de l usager. Soutenir les aidants naturels. Soutenir les professionnels.

5 ENGAGEMENT DANS LE RESEAU Les professionnels et les usagers s engagent dans le réseau en signant une charte qui reprend les principes de droits et devoirs de ces derniers vis-à-vis du réseau. 93 professionnels de santé sur 05 ont signé la charte au 3/2/2007.

6 PROFESSIONNELS DE SANTE LIBERAUX ADHERENTS à RESEAU SANTE au 3/2/ % des médecins généralistes 23/25 83 % des infirmiers libéraux 38/46 94 % des kinésithérapeutes 6/7 00 % des pharmaciens 2/2 75 % des pédicures 3/4 00 % des orthophonistes /

7 PRISE EN CHARGE DES SOINS PALLIATIFS A DOMICILE Aide à l organisation du maintien à domicile du patient en soins palliatifs en accord avec le médecin traitant et les professionnels de santé libéraux. En cas de difficultés, possibilité d évaluation de la situation avec le médecin référent soins palliatifs de l hôpital et le médecin traitant. Possibilité d une visite au domicile de la psychologue.

8 LES OUTILS DE PRISE EN CHARGE, DE COMMUNICATION ET DE COORDINATION Circuit d une demande de prise en charge Fiche de liaison Fiche de coordination Dossier de prise en charge à domicile

9 AGE DES USAGERS PRIS EN CHARGE Comparaison 2006/ ans 6 à 70 ans 7 à 80 ans 8 à 90 ans + 9 ans Total des personnes prises en charge

10 ACTIVITE 2007 AGE ET SEXE DES USAGERS PRIS EN CHARGE 368 usagers ont bénéficié d une ou plusieurs prestations Total ans à 90 ans Hommes 7 à 80 ans Femmes 6 à 70 ans ans 3 7

11 AUTONOMIE DES PERSONNES EVALUEES grille GIR Valeur grille Nbre de personnes Points GIR Nbre de personnes Points GIR Nbre de personnes Points GIR GIR GIR GIR GIR GIR GIR TOTAL GIR moyen pondéré

12 ACTIVITE 2007 En 2007, le réseau a réalisé Evaluations 255 Sorties d hospitalisation 9 Coordinations 4 Comparaison 2006/2007 évaluations +0,9 % Comparaison 2006/2007 coordinations : Comparaison 2006/2007 sorties d hospitalisation x

13 EVALUATIONS REALISEES EN 2007 VENTILEES PAR COMMUNE MERLEVENEZ 7% GAVRES 0% PORT-LOUIS 5% NOSTANG % PLOUHINEC 5% RIANTEC 23% KERVIGNAC 4% LOCMIQUELIC 20% STE HELENE 5%

14 ACTIVITE 2007 Interventions et prestations préconisées lors de l évaluation I. D. E. KINE S S A D AIDE A DOMICILE ASSISTANTE SOCIALE PORT-LOUIS RIANTEC LOCMIQUELIC PLOUHINEC KERVIGNAC 4 2 MERLEVENEZ NOSTANG 2 STE HELENE GAVRES TOTAL

15 ACTIVITE 2007 Interventions et prestations préconisées lors de l évaluation Animation Consultation gériatrique Infirmière CHS Psychologue réseau HAD PORT-LOUIS 4 2 RIANTEC LOCMIQUELIC PLOUHINEC KERVIGNAC 2 MERLEVENEZ NOSTANG STE HELENE GAVRES TOTAL

16 ACTIVITE 2007 Interventions et prestations préconisées lors de l évaluation PORTAGE DE REPAS TELEALARME AIDE MATERIELLE TUTELLE PORT-LOUIS RIANTEC LOCMIQUELIC PLOUHINEC KERVIGNAC MERLEVENEZ NOSTANG STE HELENE 2 3 GAVRES 5 6 TOTAL

17 ACTIVITE FORMATION 2007 Formation à l accompagnement des personnes désorientées pour les aides à domicile du canton de Port-Louis. Ces séances ont été animées par la psychologue de Réseau Santé. Mise en place en octobre 2007 de quatre groupes de travail avec les professionnels de santé libéraux sur les thèmes suivants : gestion de la douleur, plaies et pansements, diabétologie et nutrition, cardiologie.

18 ACTIVITE 2007 Mise en place du pôle animation (5 mois). 8 usagers du réseau ont bénéficié de l activité animation. Mise en place de sessions de groupe de paroles à destination des aidants naturels encadrés par la psychologue de Réseau Santé (6 mois). Sept aidants familiaux ont bénéficié de cette prestation.

19 ACTIVITE 2007 Nombre de services mis en place Nombre de services mis en place en 2007 Portage de repas SSAD Téléalarme Aide à domicile Gestion de tutelle

20 ACTIVITE 2007 Nombre de bénéficiaires présents au 3/2 comparaison 2006/2007 Nombre de bénéficiaires au 3/2/2006 Nombre de bénéficiaires au 3/2/2007 Evolution 2006/2007 Evaluation en cours ,58 % Portage de repas ,38 % SSAD ,92 % Téléalarme ,8 % Aide à domicile ,58 % Gestion de tutelle 9 7-0,53 %

21 COMPTE DE RESULTAT 2007 CHARGES CHARGES Association Réseau Total FRAIS DE FONCTIONNEMENT 7 249, , ,33 HONORAIRES (PROFESSIONNELS DE SANTE) 7 620, ,00 FRAIS DE PERSONNEL 8 33, , ,56 CHARGES FINANCIERES 52,53 20,0 262,63 DOTATIONS AUX AMORTISSEMENTS 6 08,7 486, ,55 TOTAL 3 56, , ,07

22 COMPTE DE RESULTAT 2007 PRODUITS PRODUITS Association Réseau Total PRESTATIONS DE SERVICE 39 90, ,68 DOTATIONS DES RESEAUX ARH/URCAM 76 52, ,00 SUBVENTION CANTON DE PORT-LOUIS 5 000, ,00 PRODUITS DES CESSIONS DES ELEMENTS D'ACTIFS 357,62 357,62 TRANSFERTS DE CHARGES 84,00 84,00 TOTAL PRODUITS DE L EXCERCICE , , ,30 REPRISE SUR EXCEDENT 6 464, ,3 TOTAL , , ,43

23 SYNTHESE COMPTE DE RESULTAT 2007 COMPTE DE RESULTAT Association Réseau Total CHARGES 3 56, , ,07 PRODUITS , , ,43 Résultat de l'exercice 8 826,36 0, ,36

24 INVESTISSEMENTS 2007 INVESTISSEMENTS Association Réseau Total TELE ALARME 5 382,6 0, ,6 MOBILIER DE BUREAU 05,00 05,00 TOTAL 5 382,6 05, ,6 FINANCEMENT DOTATION AUX AMORTISSEMENTS DE L ANNEE

25 EFFECTIFS EN 2007 INFIRMIERE COORDONNATRICE (mise à disposition par l hôpital de Port-Louis/Riantec) 0,50 ETP INFIRMIERE EVALUATRICE INFIRMIERE EVALUATRICE (9,5 mois) ANIMATEUR (5 mois) PSYCHOLOGUE SECRETAIRE ADMINISTRATIVE (Réseau) 0,80 ETP 0,80 ETP 0,60 ETP 0,05 ETP 0,60 ETP SECRETAIRE ADMINISTRATIVE (Association) 0,60 ETP

26 LES OBJECTIFS 2008 Poursuivre et renforcer l évaluation des besoins des personnes âgées lors de leur première demande d aide à domicile. Poursuivre la prestation d accompagnement des aidants naturels par un psychologue. Développer le service d animation à domicile.

27 LES OBJECTIFS 2008 Poursuivre la collaboration avec les services hospitaliers et cliniques du secteur sanitaire pour améliorer les retours à domicile. Développer les prises en charge des personnes en soins palliatifs à domicile en lien avec les établissements d hospitalisation du secteur et les réseaux thématiques. Renforcer les échanges avec les réseaux thématiques du secteur sanitaire.

28 LES OBJECTIFS 2008 Assurer la diffusion des informations relatives aux aides existantes au profit des personnes âgées. Assurer la coopération entre les différents acteurs d intervention auprès des personnes âgées. Créer un poste de coordinateur administratif. Poursuivre le développement du site Internet de l association.

29 PRESENTATION DU POLE ANIMATION CONSTAT Désocialisation progressive des personnes âgées à domicile OBJECTIFS Favoriser l épanouissement de la personne âgée Maintenir son autonomie Prévenir l isolement social et le repli sur soi MOYENS Le projet est basé sur les échanges, le partage d activités ludiques, créatives et de découverte.

30 PRESENTATION DU POLE ANIMATION Dans la continuité du travail effectué par la précédente animatrice, sont mises en place des sorties, des activités régulières et ponctuelles. A domicile (jeux adaptés, lecture - activités en petits groupes le plus souvent ou en individuel si la situation le nécessite). Dans une structure existante (ex : MARPA de Merlevenez, bibliothèque de Riantec, etc.). Dans une salle communale (activités créatives autour des sens et de la mémoire). A l extérieur (sorties découvertes, spectacles, marchés, expositions, etc.).

31 EFFECTIFS PREVISIONNELS 2008 COORDINATEUR ADMINISTRATIF INFIRMIERE COORDINATRICE (mise à disposition par l hôpital de Port-Louis/Riantec) INFIRMIERES EVALUATRICES 0,80 ETP 0,50 ETP,60 ETP ANIMATEUR SOCIO-CULTUREL PSYCHOLOGUE 0,80 ETP 0,05 ETP SECRETAIRE ADMINISTRATIVE (Réseau) 0,60 ETP SECRETAIRE ADMINISTRATIVE (Association) 0,60 ETP

32 BUDGET PREVISIONNEL 2008 CHARGES CHARGES Association Réseau Total FRAIS DE FONCTIONNEMENT 8 922, , ,00 HONORAIRES (PROFESSIONNELS DE SANTE) 2 000, ,00 FRAIS DE PERSONNEL 8 240, , ,05 CHARGES FINANCIERES 32,75 32,75 DOTATIONS AUX AMORTISSEMENTS 0 737,56 877,64 65,20 TOTAL , , ,00

33 BUDGET PREVISIONNEL 2008 PRODUITS PRODUITS Association Réseau Total PRESTATIONS DE SERVICE ,00 0, ,00 DOTATIONS DES RESEAUX ARH/URCAM , ,00 SUBVENTION CANTON DE PORT-LOUIS 5 000, ,00 SUBVENTION DU DEPARTEMENT 7 250, ,00 SUBVENTION FONDATION DE FRANCE 2 000, ,00 PRODUITS DES CESSIONS DES ELEMENTS D'ACTIFS 50,00 0,00 50,00 TRANSFERTS DE CHARGES 850,00 0,00 850,00 TOTAL , , ,00

34 SYNTHESE COMPTE DE RESULTAT PREVISIONNEL 2008 COMPTE DE RESULTAT Association Réseau Total CHARGES , , ,00 PRODUITS , , ,00 Résultat de l'exercice 0,00 0,00 0,00

35 BUDGET PREVISIONNEL 2008 INVESTISSEMENTS INVESTISSEMENTS Association Réseau Total LOGICIEL DES RESEAUX DE SANTE 4 000, ,00 TELE ALARME 6 86, ,63 MOBILIER DE BUREAU 2 000, ,00 TOTAL 8 86, , ,63 FINANCEMENT PREVUS DOTATION DES RESEAUX ARH/URCAM 4 000,000 DOTATION AUX AMORTISSEMENTS 8 86,63

36 MEMBRES DU BUREAU PRESIDENT VICE PRESIDENT VICE PRESIDENT SECRETAIRE SECRETAIRE ADJOINT TRESORIER TRESORIER ADJOINT M. le Dr Philippe DANION Mme Christiane LE LEUCH Mme le Dr Rozenn GOANVIC M. Jean-Paul FOUCHARD M. le Dr Eric FLOURIE Mme Martine PARE Mme Madeleine FRANCOIS

37 Tout ce compte-rendu est visible sur le site Web du Réseau

Docteur DEBOFFLE. G.

Docteur DEBOFFLE. G. 1 SESSION INTER REGIONALE Les Coopérations : L Hôpital Public au cœur du mouvement. Journée du 11 janvier 2001, à l ENSP de Rennes. Docteur DEBOFFLE. G. 2 HOPITAL LOCAL : HOPITAL DE PROXIMITE Quelles Missions

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION 1525, chemin du Lavarin 84083 Avignon cedex 2 Mai 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE Groupe Hospitalo-Universitaire Carémeau Place du Professeur Robert Debré - 30029 NIMES Cedex 9 Direction Générale

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE Groupe Hospitalo-Universitaire Carémeau Place du Professeur Robert Debré - 30029 NIMES Cedex 9 Direction Générale CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE Groupe Hospitalo-Universitaire Carémeau Place du Professeur Robert Debré - 30029 NIMES Cedex 9 Direction Générale Tél 04 66 68 30 01 Fax 04 66 68 34 00 www.chu-nimes.fr

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT CENTRE HOSPITALIER DE SAINT-BRIEUC ---------- CENTRE GERIATRIQUE DES CAPUCINS 17 Rue des Capucins 22027 SAINT-BRIEUC cedex1 Tel : 02 96 01 77 69_02 96 01 71 23 FAX :02 96 01 73 14 accueil-jour-geriatrique@ch-stbrieuc.fr

Plus en détail

Préserver son autonomie : comprendre, anticiper et choisir

Préserver son autonomie : comprendre, anticiper et choisir Préserver son autonomie : comprendre, anticiper et choisir Comment être aidé lorsque l on aide? Besoin de répit? Certaines structures accueillent de façon temporaire les personnes dépendantes. Elles permettent

Plus en détail

A CCUEIL DE JOUR. 55 Allée Charles Victor Naudin Sophia Antipolis 06410 BIOT O FFRIR UN ACCUEIL À LA PERSONNE ATTEINTE DE LA MALADIE

A CCUEIL DE JOUR. 55 Allée Charles Victor Naudin Sophia Antipolis 06410 BIOT O FFRIR UN ACCUEIL À LA PERSONNE ATTEINTE DE LA MALADIE A CCUEIL DE JOUR F ONDÉE LE 1 ER AVRIL 2007 N FINESS : 06 001 640 9 O FFRIR UN ACCUEIL À LA PERSONNE ATTEINTE DE LA MALADIE D A LZHEIMER OU AUTRES SYNDROMES APPARENTÉS, ET AIDER LES FAMILLES DANS LE CADRE

Plus en détail

Auprès des professionnels :

Auprès des professionnels : CHARTE PARTENARIALE Historique : En 2004, un diagnostic de territoire réalisé sur la Communauté de Communes d Erdre et Gesvres avait mis en évidence la présence de nombreux services à destination des personnes

Plus en détail

Ordonnance concernant les structures suprarégionales du cycle d'orientation du 12 janvier 2011

Ordonnance concernant les structures suprarégionales du cycle d'orientation du 12 janvier 2011 - 1-411.200 Ordonnance concernant les structures suprarégionales du cycle d'orientation du 12 janvier 2011 Le Conseil d'etat du canton du Valais vu les articles 8, 43, 56, 58 et 59 de la loi sur le cycle

Plus en détail

Réunion du GT CSFPE réforme territoriale

Réunion du GT CSFPE réforme territoriale MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Réunion du GT CSFPE réforme territoriale L accompagnement RH de la réforme 16 juin 2015 1 Ordre du jour 1. Point d actualité et retour sur les

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL C.S.A.P.A L ASTROLABE. Centre de Soins d'accompagnement et de Prévention en Addictologie. Tel : 02.98.62.64.02. Fax : 02.98.62.64.

LIVRET D ACCUEIL C.S.A.P.A L ASTROLABE. Centre de Soins d'accompagnement et de Prévention en Addictologie. Tel : 02.98.62.64.02. Fax : 02.98.62.64. LIVRET D ACCUEIL Centre de Soins d'accompagnement et de Prévention en Addictologie C.S.A.P.A L ASTROLABE 74, rue de Brest B.P. 97237 29 672 MORLAIX CEDEX Tel : 02.98.62.64.02 Fax : 02.98.62.64.77 Mail

Plus en détail

Axe 6 : Maintenir les dynamiques sportives, culturelles, associatives et accompagner les jeunes vers l'autonomie

Axe 6 : Maintenir les dynamiques sportives, culturelles, associatives et accompagner les jeunes vers l'autonomie N de la mesure : 6.3.2 Axe 6 : Maintenir les dynamiques sportives, lles, associatives et accompagner les jeunes vers l'autonomie Action 6.3 : Former et éduquer les citoyens de demain Pilote : Finalité

Plus en détail

vous accompagner MSA Gironde La Prévention Edition 2016 Quelles actions? Pour qui? www.msa33.fr

vous accompagner MSA Gironde La Prévention Edition 2016 Quelles actions? Pour qui? www.msa33.fr vous accompagner MSA Gironde La Prévention Edition 2016 Quelles actions? Pour qui? www.msa33.fr La PRÉVENTION Un enjeu majeur pour la Santé des assurés agricoles et leur famille Le programme de prévention

Plus en détail

Programme personnalisé de soins (PPS)

Programme personnalisé de soins (PPS) Programme personnalisé de soins (PPS) FÉVRIER 2012 Définition et objectifs Le PPS est un outil opérationnel proposé aux professionnels de santé pour organiser et planifier le parcours de soins des personnes

Plus en détail

SAVOIR FAIRE Référentiel de compétences. I- Conduite d un examen psychiatrique

SAVOIR FAIRE Référentiel de compétences. I- Conduite d un examen psychiatrique ACTIVITES Référentiel métier SAVOIR FAIRE Référentiel de compétences CONNAISSANCES Référentiel de connaissances et formations de base à acquérir I- Conduite d un entretien psychiatrique à visée diagnostique

Plus en détail

Convention constitutive du RSVA

Convention constitutive du RSVA RÉSEAU DE SERVICES POUR UNE VIE AUTONOME Convention constitutive du RSVA Vu le code de la santé publique. Vu la loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système

Plus en détail

CHARTE «COMMUNE HANDICAP»

CHARTE «COMMUNE HANDICAP» CHARTE «COMMUNE HANDICAP» Entre La Ville de NEVERS, représentée par son Maire, Monsieur Didier BOULAUD Et Les associations suivantes Association Regards Positifs, représentée par Monsieur Marc HENNEBOIS,

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2012

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2012 Centre Communal d Action Sociale Rapport d activités 2012 Le contexte Liffréen et le public reçu Contexte Liffréen et public reçu La population légale de la commune au 1 er janvier 2013 s établit à 6 829

Plus en détail

L âge L APA est une prestation destinée aux personnes âgées de 60 ans et plus.

L âge L APA est une prestation destinée aux personnes âgées de 60 ans et plus. Direction des services aux personnes âgées et aux personnes handicapées Service accueil - information 01.43.99.75.75 OBJET : (APA) Texte de référence : Règlement Départemental d Aide Sociale du Val de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE «MÉLUSINE» À MULHOUSE

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE «MÉLUSINE» À MULHOUSE DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE «MÉLUSINE» À MULHOUSE Mercredi 6 juillet 2011 à 11h00 Adoma - Résidence sociale «Mélusine» 21 rue d Ensisheim, 68000 Mulhouse Adoma, société d économie

Plus en détail

TRACEUR JOURNÉE RÉGIONALE CAPPS LA MÉTHODE DU PATIENT. Réseausantéqualité Nord Pas-de-Calais Picardie

TRACEUR JOURNÉE RÉGIONALE CAPPS LA MÉTHODE DU PATIENT. Réseausantéqualité Nord Pas-de-Calais Picardie JOURNÉE RÉGIONALE CAPPS LA MÉTHODE DU PATIENT TRACEUR Réseausantéqualité Nord Pas-de-Calais Picardie Pauline Bailleul, Responsable Département Management de la Qualité et de la Gestion des Risques 12 juin

Plus en détail

«Le maintien à domicile en fin de vie : une histoire d implication» Dr Marie-Hélène DELANGLE Nelly LOQUET, Infirmière COMPAS NANTES

«Le maintien à domicile en fin de vie : une histoire d implication» Dr Marie-Hélène DELANGLE Nelly LOQUET, Infirmière COMPAS NANTES «Le maintien à domicile en fin de vie : une histoire d implication» Dr Marie-Hélène DELANGLE Nelly LOQUET, Infirmière COMPAS NANTES Lieux de décès en France Loi du 9 Juin 1999 : «Toute personne malade

Plus en détail

CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL. Mise à jour août 2010 1

CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL. Mise à jour août 2010 1 CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL Mise à jour août 2010 1 I ) STRUCTURE ET MISSIONS DU CADRE D EMPLOIS Les rédacteurs territoriaux constituent un cadre d emplois administratif de catégorie B au sens de

Plus en détail

ETABLISSEMENT POUR PERSONNES AGEES RESIDENCE DU PARC

ETABLISSEMENT POUR PERSONNES AGEES RESIDENCE DU PARC ETABLISSEMENT POUR PERSONNES AGEES RESIDENCE DU PARC LIVRET D ACCUEIL DES NOUVEAUX RESIDENTS DANS LA RESIDENCE DU PARC Ce livret vous est remis afin de compléter les informations figurant dans le contrat

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Service de la santé publique (SSP) No du poste selon décision d'organisation : communautaire (ISC)

CAHIER DES CHARGES. Service de la santé publique (SSP) No du poste selon décision d'organisation : communautaire (ISC) DEPARTEMENT DE LA FORMATION, DE LA JEUNESSE ET DE LA CULTURE Service de l enseignement spécialisé et de l appui à la formation (SESAF) Unité de promotion de la santé et de prévention en milieu scolaire

Plus en détail

RESEAU POLE MEMOIRE BILAN D ACTIVITE. 31 décembre 2007. Bilan d activité 2007 Page 1 sur 15

RESEAU POLE MEMOIRE BILAN D ACTIVITE. 31 décembre 2007. Bilan d activité 2007 Page 1 sur 15 RESEAU POLE MEMOIRE BILAN D ACTIVITE 31 décembre 2007 Bilan d activité 2007 Page 1 sur 15 Table des matières 1. Suivi de la file active au 31 décembre 2007... 3 1.1 Suivi statistique de notre file active...

Plus en détail

MANDAT ET DESCRIPTION DES FONCTIONS

MANDAT ET DESCRIPTION DES FONCTIONS MANDAT ET DESCRIPTION DES FONCTIONS Titre du poste : Nature du poste : DIRECTEUR GÉNÉRAL Poste cadre à temps complet 1 Sommaire des responsabilités : Le directeur général est responsable de la planification

Plus en détail

C h a r t e E t h i q u e

C h a r t e E t h i q u e Charte Ethique 2 1. Principes généraux Notre charte constitue la fondation des rapports de confiance entre les différents membres partenaires du groupe : les résidents ou les clients, leurs familles, les

Plus en détail

Système de financement des hôpitaux en Belgique

Système de financement des hôpitaux en Belgique 1 Système de financement des hôpitaux en Belgique 2 Principales étapes historiques 1964 : Golden Sixties programmation, agrément, financement 1974 : Crise pétrolière critères de programmation et prix prévisionnel

Plus en détail

2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc... 5. 3. La gouvernance du contrat local de santé du Médoc... 8

2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc... 5. 3. La gouvernance du contrat local de santé du Médoc... 8 1 Sommaire 1. Le contrat local de santé : mieux coordonner les politiques de santé pour réduire les inégalités d accès aux soins... 3 2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc...

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE. Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE.

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE. Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE. COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE Octobre 2003 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE

Plus en détail

Programme d action et plan de financement 2015 des SAGE portés par l Etablissement

Programme d action et plan de financement 2015 des SAGE portés par l Etablissement Programme d action et plan de financement 2015 des SAGE portés par l Etablissement A la demande des commissions locales de l eau (CLE) concernées, l Etablissement devrait assurer en 2015 le rôle de structure

Plus en détail

AIDE A L INVESTISSEMENT IMMOBILIER TPE / PME

AIDE A L INVESTISSEMENT IMMOBILIER TPE / PME AIDE A L INVESTISSEMENT IMMOBILIER TPE / PME DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DOSSIER N Valérie BOURRE Chargée de missions CCPRS 9bis place des Martyrs pour la Libération 10100 ROMILLY-SUR-SEINE Tél. :

Plus en détail

La RÉFORME de la PROTECTION JURIDIQUE des MAJEURS Loi 2007-308 du 5 mars 2007 I) LES GRANDS PRINCIPES AFFIRMÉS ET LA RÉORGANISATION QUI EN DÉCOULE

La RÉFORME de la PROTECTION JURIDIQUE des MAJEURS Loi 2007-308 du 5 mars 2007 I) LES GRANDS PRINCIPES AFFIRMÉS ET LA RÉORGANISATION QUI EN DÉCOULE La RÉFORME de la PROTECTION JURIDIQUE des MAJEURS Loi 2007-308 du 5 mars 2007 Ce texte réforme de façon considérable les lois du 14 décembre 1964 et du 3 janvier 1968 en matière de protection des majeurs

Plus en détail

Salon des mandataires 13-14 février 2014. Par Philippe BROGNIET, Inspecteur général.

Salon des mandataires 13-14 février 2014. Par Philippe BROGNIET, Inspecteur général. Salon des mandataires 13-14 février 2014 LA POLITIQUE DE PREVENTION ET DE LUTTE CONTRE LE SURENDETTEMENT EN WALLONIE. QUELLE PLACE POUR LES POUVOIRS LOCAUX? Par Philippe BROGNIET, Inspecteur général. 1

Plus en détail

Commune de Sierre. Règlement communal en cas de catastrophes et de situations extraordinaires

Commune de Sierre. Règlement communal en cas de catastrophes et de situations extraordinaires Règlement communal en cas de catastrophes et de situations extraordinaires Règlement communal en cas de catastrophes et de situations extraordinaires Le Conseil municipal de Sierre, vu : - les dispositions

Plus en détail

Retour sur les autres travaux de l ASIP Santé : UNR, HAD et maisons de santé pluri-professionnelles

Retour sur les autres travaux de l ASIP Santé : UNR, HAD et maisons de santé pluri-professionnelles Retour sur les autres travaux de l ASIP Santé : UNR, HAD et maisons de santé pluri-professionnelles Les Rencontres Inter-Régionales de l'asip Santé Jeudi 10 février 2011 Introduction L existence du SI

Plus en détail

Vers une «bourse aux compétences DD» Agenda 21. en Gironde. Comité Régional des Agenda 21 locaux 18 janvier 2012

Vers une «bourse aux compétences DD» Agenda 21. en Gironde. Comité Régional des Agenda 21 locaux 18 janvier 2012 Vers une «bourse aux compétences DD» Agenda 21 en Gironde Comité Régional des Agenda 21 locaux 18 janvier 2012 CDC Villandraut Conseil Départemental des Agenda 21 Locaux 64 collectivités et les partenaires

Plus en détail

CULTURE EUROREGION DEUX APPELS A CANDIDATURES EN 2012 : AXE 1 : APPEL A PROJETS STRUCTURANTS AXE 2 : BOURSES A LA MOBILITE

CULTURE EUROREGION DEUX APPELS A CANDIDATURES EN 2012 : AXE 1 : APPEL A PROJETS STRUCTURANTS AXE 2 : BOURSES A LA MOBILITE CULTURE EUROREGION DEUX APPELS A CANDIDATURES EN 2012 : AXE 1 : APPEL A PROJETS STRUCTURANTS AXE 2 : BOURSES A LA MOBILITE I - CONTEXTE Les membres de l Eurorégion Pyrénées-Méditerranée souhaitent valoriser

Plus en détail

CHARTE QUALITÉ DES SERVICES D AIDE À DOMICILE

CHARTE QUALITÉ DES SERVICES D AIDE À DOMICILE RAPPORT AU CONSEIL GENERAL Direction Générale des Services Direction de la Solidarité 81 CHARTE QUALITÉ DES SERVICES D AIDE À DOMICILE Par délibération du 2 juillet 2007, notre assemblée a adopté son schéma

Plus en détail

handicap : mieux se connaitre

handicap : mieux se connaitre Les services d aide et d accompagnement à domicile pour adultes en situation de handicap : mieux se connaitre pour mieux travailler ensemble. Rachelle LE DUFF, Conseillère technique, CREAI de Bretagne

Plus en détail

FINANCEMENT PARTICIPATIF : SUBVENTIONS D INVESTISSEMENT L HABITAT SAINT-CYR, HABITAT REGROUPÉ RENNAIS INNOVANT

FINANCEMENT PARTICIPATIF : SUBVENTIONS D INVESTISSEMENT L HABITAT SAINT-CYR, HABITAT REGROUPÉ RENNAIS INNOVANT FINANCEMENT PARTICIPATIF : SUBVENTIONS D INVESTISSEMENT L HABITAT SAINT-CYR, HABITAT REGROUPÉ RENNAIS INNOVANT L habitat regroupé Saint-Cyr pour personnes en situation de handicap moteur ou de handicap

Plus en détail

Quels impacts de la loi Touraine sur vos traitements dans le domaine médical, social et médico-social? Laurent Caron.

Quels impacts de la loi Touraine sur vos traitements dans le domaine médical, social et médico-social? Laurent Caron. Quels impacts de la loi Touraine sur vos traitements dans le domaine médical, social et médico-social? Mercredi 27 janvier 2016 Laurent Caron Avocat à la Cour Tel : 06.84.69.23.77 laurent.caron@caron-avocat.fr

Plus en détail

I - INTÉRÊT GÉNÉRAL CHARTE LOCALE DU SPORT

I - INTÉRÊT GÉNÉRAL CHARTE LOCALE DU SPORT CHARTE LOCALE DU SPORT La charte locale du sport fixe les enjeux du développement du sport et des activités physiques et sportives sur le territoire d Aulnay- sous- bois en partenariat avec le monde sportif

Plus en détail

Annexe à l'arrêté n 16-76 du 25/02/2016 du Président du Centre de Gestion Liste des vacances ou créations d'emplois - Publicité : CIG

Annexe à l'arrêté n 16-76 du 25/02/2016 du Président du Centre de Gestion Liste des vacances ou créations d'emplois - Publicité : CIG 37 37 C D'AGGLOMERATION TOUR(S) PLUS Technicien Technicien pr. de 2ème cl. Eau et assainissement Agente / Agent chargé-e de contrôle en assainissement collectif et non collectif B Mutation interne tmpcom

Plus en détail

Le DPC, en bref. mars 13 n 2

Le DPC, en bref. mars 13 n 2 L OGDPC mars 13 Le DPC, en bref une obligation annuelle pour tous les professionnels de santé une démarche active tout au long de l exercice professionnel une formation professionnelle continue : l acquisition

Plus en détail

IMPULSION CONSEIL INNOVATION

IMPULSION CONSEIL INNOVATION f FORMULAIRE DE DEMANDE SUBVENTION IMPULSION CONSEIL INNOVATION FORMULAIRE, ACCOMPAGNÉ DE LA PROPOSITION DÉTAILLÉE DU PRESTATAIRE CONSEIL, À RETOURNER PAR LE PORTEUR DE PROJET LE PORTEUR DE PROJET Nom

Plus en détail

Réunion du GT CSFPE réforme territoriale

Réunion du GT CSFPE réforme territoriale MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Réunion du GT CSFPE réforme territoriale L accompagnement RH de la réforme 27 mai 2015 1 Le calendrier 22 avril 2015 : communication en Conseil

Plus en détail

Dans le désir d une collaboration efficace, l équipe de RESOAPD 43 est à votre disposition pour toute demande complémentaire.

Dans le désir d une collaboration efficace, l équipe de RESOAPD 43 est à votre disposition pour toute demande complémentaire. Bâtiment Azur I - 1 rue de Dunkerque - 43000 Puy en Velay Tél. : 04.71.04.73.20 Mail : resopad@nerim.net - Web : www.resopad43.org N IDENTIFIANT RESEAU : 960830107 DOSSIER ADHESION MEDECIN Madame, Monsieur,

Plus en détail

L Ehpad Henri Vincenot

L Ehpad Henri Vincenot L Ehpad Henri Vincenot Quand la vieillesse conduit à la dépendance, la personne âgée doit plus que jamais être considérée avec égard, attention et respect. Les deux Établissements d hébergement pour personnes

Plus en détail

GRILLE D EVALUATION - MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE EIDE 2A

GRILLE D EVALUATION - MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE EIDE 2A Nom, prénom de l étudiant GRILLE D EVALUATION - MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE EIDE 2A Année de formation et promotion Date MSP 1 2 Rattrapage Lieu - Unité- Discipline Nom du Cadre Pédagogique Nom du

Plus en détail

Paris, le 15 mai 2013

Paris, le 15 mai 2013 MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES MINISTERE DE LA REFORME DE L ETAT, DE LA DECENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Direction du budget 2BPSS n 13-3621 -------- Direction générale de l administration

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Charte Réseau de santé Epsilon

Charte Réseau de santé Epsilon EPSILON Réseau de coordination à domicile Gérontologie - Soins de support - Soins palliatifs Charte Réseau de santé Epsilon Quatrième version créée du fait du déménagement en mars 2012, faisant suite :

Plus en détail

SOMMAIRE. N d ordre OBJET Pages COMMISSION DES FINANCES, DE L ADMINISTRATION GENERALE

SOMMAIRE. N d ordre OBJET Pages COMMISSION DES FINANCES, DE L ADMINISTRATION GENERALE COMMISSION DES FINANCES, DE L ADMINISTRATION GENERALE 101 Convention avec le Service Départemental d Incendie et de Secours de l Ain A 1 pour le recueil des données des Défibrillateurs Automatisés Externes

Plus en détail

FORMATION PREPARATOIRE AU D.E.A.V.S Suite à la réforme du 14 mars 2007

FORMATION PREPARATOIRE AU D.E.A.V.S Suite à la réforme du 14 mars 2007 ACTION ET FORMATION POUR L AIDE AU MAINTIEN A DOMICILE 97, rue Pelleport - 75 020 PARIS - Tél. : 01.40.31.11.96 Fax : 01.40.31.12.00. - e-mail : secretariat@afpam.fr FORMATION PREPARATOIRE AU D.E.A.V.S

Plus en détail

«LE PARCOURS DE LA FORMATION JALMALV»

«LE PARCOURS DE LA FORMATION JALMALV» «LE PARCOURS DE LA FORMATION JALMALV» Textes élaborés par la Commission Formation en coordination avec la Commission Bénévolat Mars 1999 à 2002 LA FORMATION : principes généraux - Septembre 2000 Présentation

Plus en détail

Maison de Retraite Saint-Martin 48500 La Canourgue. Charte des Droits et Libertés Des Résidents

Maison de Retraite Saint-Martin 48500 La Canourgue. Charte des Droits et Libertés Des Résidents Maison de Retraite Saint-Martin 48500 La Canourgue Charte des Droits et Libertés Des Résidents Arrêté du 08 septembre 2003 relatif à la charte des droits et libertés de la personne accueillie, mentionnée

Plus en détail

PERSONNES AGEES BP 2015

PERSONNES AGEES BP 2015 CONSEIL GENERAL DU JURA Réunion du : 4ème trimestre 2014 Type : BP 2015 Service : DSSD Thème : ACTIONS SOCIALES Commission : Act. Sociales : Personnes Agées/Handicapées PERSONNES AGEES BP 2015 Avec 65

Plus en détail

180, boulevard Haussmann 75389 PARIS CEDEX 08 tél. 01 53 89 32 00 fax 01 53 89 32 01 http//www.conseil-national.medecin.fr

180, boulevard Haussmann 75389 PARIS CEDEX 08 tél. 01 53 89 32 00 fax 01 53 89 32 01 http//www.conseil-national.medecin.fr 180, boulevard Haussmann 75389 PARIS CEDEX 08 tél. 01 53 89 32 00 fax 01 53 89 32 01 http//www.conseil-national.medecin.fr CONTRAT TYPE de MEDECIN COLLABORATEUR LIBERAL Adopté par le Conseil national de

Plus en détail

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 28 mars 2013

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 28 mars 2013 PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 28 mars 2013 L an deux mille treize, le vingt huit du mois de mars à vingt heures trente, le Conseil Municipal de Dunière sur Eyrieux dûment convoqué, s est réuni

Plus en détail

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2015-2016 Alexandra CURT - Claire EMERIT - Estelle GARCIA Formatrices Sylvie CLARY - Directrice L équipe

Plus en détail

erenassur rente Jusqu à 2 500 de rente mensuelle en cas de perte d autonomie. L assurance n est plus ce qu elle était.

erenassur rente Jusqu à 2 500 de rente mensuelle en cas de perte d autonomie. L assurance n est plus ce qu elle était. erenassur rente Jusqu à 2 500 de rente mensuelle en cas de perte d autonomie. L assurance n est plus ce qu elle était. Pourquoi souscrire un contrat de dépendance? Souscrire un contrat de dépendance est

Plus en détail

PROJET. Un collectif au service des cantons : Albens / Aix nord / Aix centre / Aix sud

PROJET. Un collectif au service des cantons : Albens / Aix nord / Aix centre / Aix sud PROJET Un collectif au service des cantons : Albens / Aix nord / Aix centre / Aix sud Le mot des élus Créé en 2007, le collectif Atout-Jeunes est un regroupement de structures œuvrant pour l enfance et

Plus en détail

ETABLISSEMENT DES FLANDRES ÉCOLE DE FORMATION AUX METIERS TECHNIQUES DU PETROLE 1 / 21

ETABLISSEMENT DES FLANDRES ÉCOLE DE FORMATION AUX METIERS TECHNIQUES DU PETROLE 1 / 21 ETABLISSEMENT DES FLANDRES ÉCOLE DE FORMATION AUX METIERS TECHNIQUES DU PETROLE 1 / 21 Sommaire ÉCOLE DE FORMATION AUX METIERS TECHNIQUES DU PETROLE...1 1 Missions et Activités...3 1.1 Le Constat...4 1.2

Plus en détail

Formation infirmière 2015/2016

Formation infirmière 2015/2016 Formation infirmière 2015/2016 PLAN DE LA PRESENTATION La profession infirmière o La formation infirmière Présentation de l institut de formation La profession infirmière Exercice professionnel nécessite

Plus en détail

Fonds francophone de production Audiovisuelle du Sud CINEMA

Fonds francophone de production Audiovisuelle du Sud CINEMA Fonds francophone de production Audiovisuelle du Sud CINEMA Créé en 1988, le Fonds francophone de production audiovisuelle du Sud est placé sous la responsabilité conjointe de l Organisation internationale

Plus en détail

Service d Assistance Pédagogique A Domicile d EURE et LOIR

Service d Assistance Pédagogique A Domicile d EURE et LOIR Service d Assistance Pédagogique A Domicile d EURE et LOIR SERVICE D'ASSISTANCE PEDAGOGIQUE A DOMICILE DES PEP D EURE ET LOIR 83, RUE DE FRESNAY 28000 CHARTRES TEL. 02.37.88.14.12. FAX 02.37.99.74.35 E-MAIL

Plus en détail

ECOLE BELGE DU BURUNDI APPEL A CANDIDATURE POUR LE POSTE DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT

ECOLE BELGE DU BURUNDI APPEL A CANDIDATURE POUR LE POSTE DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT ECOLE BELGE DU BURUNDI APPEL A CANDIDATURE POUR LE POSTE DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT L Ecole belge de Bujumbura (EBB) est une école (Asbl) privée située au centre de Bujumbura. Elle dispense un enseignement

Plus en détail

FILIÈRE CONCERNÉE : Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales.

FILIÈRE CONCERNÉE : Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales. DÉCISION DU DIRECTEUR GÉNÉRAL DE FRANCEAGRIMER MEP/SMEF/ Délégation nationale de VOLX. BP 8 25 Rue Maréchal Foch 04130 VOLX Dossier suivi par : Denis Cartier-Millon Tel. : 04.92.79. 34.55 E-mail : denis.cartier-millon@franceagrimer.fr

Plus en détail

Adresse postale : 556 avenue Willy Brandt 59777 EURALILLE - 03.62.72.77.00 Site Internet : http://ars.nordpasdecalais.sante.fr

Adresse postale : 556 avenue Willy Brandt 59777 EURALILLE - 03.62.72.77.00 Site Internet : http://ars.nordpasdecalais.sante.fr Recommandations pour l identification de consultations interdisciplinaires d évaluation oncogériatrique en hôpital de jour dans le cadre des missions régionales de l UCOG et des filières gériatriques.

Plus en détail

DIRECTRICE GENERALE Site web:www.fdl.mg

DIRECTRICE GENERALE Site web:www.fdl.mg MINISTERE DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE LA DECENTRALISATION FONDS DE DEVELOPPEMENT LOCAL RAHARINJATOVO HANITRA DIRECTRICE GENERALE Site web:www.fdl.mg Décret N 2007-530 du 11 Juin 2007, modifié

Plus en détail

ACCUEIL DE JOUR THÉRAPEUTIQUE. les LILAS

ACCUEIL DE JOUR THÉRAPEUTIQUE. les LILAS ACCUEIL DE JOUR THÉRAPEUTIQUE les LILAS Les Lilas est une structure d accueil de jour thérapeutique gérée par AgeOptimum s.a.r.l. qui veille à la prise en charge individuelle ou en groupe des personnes

Plus en détail

Rapport annuel sur le prix et la qualité du Service Public d Assainissement Non Collectif de la Communauté de Communes de la Région Saint Jeannaise

Rapport annuel sur le prix et la qualité du Service Public d Assainissement Non Collectif de la Communauté de Communes de la Région Saint Jeannaise Rapport annuel sur le prix et la qualité du Service Public d Assainissement Non Collectif de la Communauté de Communes de la Région Saint Jeannaise Exercice 2012 Table des Matières Introduction...3 I.

Plus en détail

Appels à projets, prix et bourses 2013, appel à candidature. Financements privés

Appels à projets, prix et bourses 2013, appel à candidature. Financements privés Avril 2013 Appels à projets, prix et bourses 2013, appel à candidature Financements privés Le récapitulatif des appels à projets que nous vous proposons est le résultat de la veille quotidienne réalisée

Plus en détail

La prise en charge. de votre affection de longue durée

La prise en charge. de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Comment fonctionne la prise en charge à 100%? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous remboursé? Caisse Nationale

Plus en détail

«Réseaux Ville Hôpital»

«Réseaux Ville Hôpital» «Réseaux Ville Hôpital» Journée de formation du 12 juin 2009 ASSIPHAR SOMMAIRE Le point de départ Objectifs Méthodes Quelques dates Le réseau Ensemble L association Ensemble Réseau, partenaires, adhérents

Plus en détail

Accueil de Jour. Du maintien de l autonomie. paration à l entrée e en institution. au domicile à la préparation. Centre Hospitalier de Bernay

Accueil de Jour. Du maintien de l autonomie. paration à l entrée e en institution. au domicile à la préparation. Centre Hospitalier de Bernay Accueil de Jour Du maintien de l autonomie l au domicile à la préparation paration à l entrée e en institution Centre Hospitalier de Bernay Accueil de Jour L unité d Accueil de Jour est destinée à prendre

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION FISAC

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION FISAC AIDES DIRECTES AUX ENTREPRISES DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION FISAC Opération de modernisation et de dynamisation des services, de l artisanat et des commerces A remplir par l administration Dossier

Plus en détail

Le présent document doit être remis aux personnes accueillies et aux familles conjointement avec le livret d accueil de l établissement ou service.

Le présent document doit être remis aux personnes accueillies et aux familles conjointement avec le livret d accueil de l établissement ou service. Ce document présente le texte de l arrêté interministériel du 8 septembre 2003 (texte publié au Journal Officiel), qui constitue la Charte des droits et libertés de la personne accueillie dans les établissements

Plus en détail

Le meilleur moyen de garder un salarié, c est d agir! SAMETH, ÇA M AIDE!

Le meilleur moyen de garder un salarié, c est d agir! SAMETH, ÇA M AIDE! c est d agir! SAMETH, ÇA M AIDE! 2/29 LE MAINTIEN DANS L EMPLOI AU CŒUR DE L ACTIVITÉ DE L AGEFIPH DANS LA RÉGION EN 2012 3/29 L Agefiph et le maintien dans l emploi 4 en 2012 dans le Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

Présentation de ViaTrajectoire et de son déploiement en Aquitaine

Présentation de ViaTrajectoire et de son déploiement en Aquitaine Présentation de ViaTrajectoire et de son déploiement en Aquitaine ViaTrajectoire permet : Une orientation personnalisée pour faciliter le parcours des patients à leur sortie d hospitalisation, Aujourd

Plus en détail

Continuité de la prise en charge médicamenteuse du patient diabétique sortant : expérience du service de diabétologie.

Continuité de la prise en charge médicamenteuse du patient diabétique sortant : expérience du service de diabétologie. Mme Nathalie GROUAS, IDE service de Diabétologie Dr SANGUIN, Médecin Diabétologue Dr Anne-Marie CAMINONDO, Pharmacien Dr Annie ATHOUEL, Pharmacien Continuité de la prise en charge médicamenteuse du patient

Plus en détail

CONCOURS GENERAL SESSION 2009

CONCOURS GENERAL SESSION 2009 CONCOURS GENERAL SESSION 2009 Epreuve d admission Partie écrite : Durée : 2 heures Le Centre hospitalier du Val d Ariège (CHVA) est inscrit dans un réseau local de lutte contre les infections nosocomiales

Plus en détail

Nouvelle procédure d autorisation par appel à projet Dossier de presse 30 juillet 2010

Nouvelle procédure d autorisation par appel à projet Dossier de presse 30 juillet 2010 Nouvelle procédure d autorisation par appel à projet Dossier de presse 30 juillet 2010 1 Sommaire Une réforme pour qui? Une réforme pour quoi? Objectifs et bénéfices attendus - Répondre plus rapidement

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION DU CONSEIL

PROJET DE DELIBERATION DU CONSEIL REPUBLIQUE FRANCAISE PROJET DE DELIBERATION DU CONSEIL n 2016-1085 Conseil du 21 mars 2016 commission principale : éducation, culture, patrimoine et sport objet : Partenariat avec l'association FC Lyon

Plus en détail

Equipe Mobile Croix-Rouge Française «Bel Air» 37390 La Membrolle-sur-Choisille. Livret d accueil

Equipe Mobile Croix-Rouge Française «Bel Air» 37390 La Membrolle-sur-Choisille. Livret d accueil Equipe Mobile Croix-Rouge Française «Bel Air» 37390 La Membrolle-sur-Choisille Livret d accueil Livret d accueil Equipe Mobile 1 Livret d accueil Sommaire Introduction ----------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

BILAN D ACTIVITÉ UNITÉ D HÉBERGEMENT RENFORCÉ LURE, CHI 70. «il était une fois un projet innovant» Besançon, IRTS, le 04 Février 2013

BILAN D ACTIVITÉ UNITÉ D HÉBERGEMENT RENFORCÉ LURE, CHI 70. «il était une fois un projet innovant» Besançon, IRTS, le 04 Février 2013 + BILAN D ACTIVITÉ UNITÉ D HÉBERGEMENT RENFORCÉ LURE, CHI 70. «il était une fois un projet innovant» Besançon, IRTS, le 04 Février 2013 - DR Christophe CANO médecin responsable, chef du Pole EHPAD - Christiane

Plus en détail

Le schéma départemental est un outil essentiel de prospective des politiques locales sociales et médicosociales.

Le schéma départemental est un outil essentiel de prospective des politiques locales sociales et médicosociales. Le schéma départemental est un outil essentiel de prospective des politiques locales sociales et médicosociales. Le Conseil Général du Cher a souhaité associer l ensemble des acteurs aux différentes étapes,

Plus en détail

602600 Equipement Sportifs 760,00 0. Total 602 - Achats Stockés -Autres approvisionnements 760,00 0

602600 Equipement Sportifs 760,00 0. Total 602 - Achats Stockés -Autres approvisionnements 760,00 0 BUDGET 2016 LIGUE AQUITAINE HANDBALL COMPTES CHARGES REEL 2015 BUDGET 2016 602600 Equipement Sportifs 760,00 0 Total 602 - Achats Stockés -Autres approvisionnements 760,00 0 603700 Variation de stocks

Plus en détail

Quelques programmes modèles à Genève Professeur François Ferrero

Quelques programmes modèles à Genève Professeur François Ferrero Quelques programmes modèles à Genève Professeur François Ferrero Equipe mobile en psychiatrie adulte Programme pour les troubles psychiques débutants (JADE) Formation des médecins de premier recours Equipe

Plus en détail

Convention relative à la prévention du surendettement dans le cadre du Fonds de Solidarité pour le Logement

Convention relative à la prévention du surendettement dans le cadre du Fonds de Solidarité pour le Logement Convention pour la prévention du surendettement (dépenses) Convention relative à la prévention du surendettement dans le cadre du Fonds de Solidarité pour le Logement Entre d une part, le Département des

Plus en détail

COHESION SOCIALE LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE -=-=-=-

COHESION SOCIALE LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE -=-=-=- COHESION SOCIALE LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE -=-=-=- I BASES REGLEMENTAIRES Le plan de cohésion sociale (programmes 15 et 16) et la loi n 2005-32 du 18 janvier 2005 de programmation pour la cohésion

Plus en détail

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES Délai de réponse : 1 ère tranche : 19 novembre 2009 2 ème tranche : 4 décembre 2009

Plus en détail

Illustration de compétences transversales

Illustration de compétences transversales Illustration de compétences transversales 1/ Prendre en charge un bilan de la 6 ème année Recueillir et analyser les données de l élève, de ses parents, de la PMI et des enseignants. Synthétiser les données

Plus en détail

Dossier de demande de subvention - FONCTIONNEMENT - ANNEE 2016

Dossier de demande de subvention - FONCTIONNEMENT - ANNEE 2016 Dossier de demande de subvention - FONCTIONNEMENT - ANNEE 2016 INTITULÉ DU PROJET :... ASSOCIATION :... Activité nouvelle : Reconduction de projet : Convention pluriannuelle : Cadre réservé au Syndicat

Plus en détail

La prise en charge de votre affection de longue durée exonérante

La prise en charge de votre affection de longue durée exonérante La prise en charge de votre affection de longue durée exonérante Édition 2015 LA PRISE EN CHARGE DE VOTRE AFFECTION DE LONGUE DURÉE EXONÉRANTE Votre médecin traitant a établi pour vous une demande de prise

Plus en détail

PRÉSENTATION. Un «grand collège» qui continue de se développer!

PRÉSENTATION. Un «grand collège» qui continue de se développer! PRÉSENTATION Un «grand collège» qui continue de se développer! Voilà le titre qui chapeautait la présentation du plan stratégique 2010 2015 que le conseil d administration avait adopté en juin 2010. Deux

Plus en détail

P E R N E D N R D E R E E N E N CH C A H R A G R E G E LE L S E S P U P B U L B I L CS C

P E R N E D N R D E R E E N E N CH C A H R A G R E G E LE L S E S P U P B U L B I L CS C PRENDRE EN CHARGE LES PUBLICS FRAGILISES A PARIS UNE REPONSE RESEAU Patricia CORDEAU, Directrice UNA PARIS, Union des Associations d aide, de soins et de services aux domiciles de Paris Déroulé de la présentation

Plus en détail

La gestion des congés maternité, paternité, parentaux un outil RH de performance

La gestion des congés maternité, paternité, parentaux un outil RH de performance Fiches de bonnes pratiques des entreprises ayant obtenu le Label égalité femmes / hommes La gestion des congés maternité, paternité, parentaux un outil RH de performance Il est généralement considéré que

Plus en détail

ANNEXE 1 EXEMPLE RAPPORT ANNUEL 2010 1

ANNEXE 1 EXEMPLE RAPPORT ANNUEL 2010 1 ANNEXE 1 EXEMPLE RAPPORT ANNUEL 2010 1 1. INTRODUCTION 1.1. Le cycle de politique Le cycle de politique du service de médecine nucléaire s encadre dans celui de l hôpital, où chaque service à l automne

Plus en détail