Inégalités sociales de santé : Quels constats? Quels leviers d action? Florence Jusot. LEDA-LEGOS (Univ. Paris-Dauphine) - IRDES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Inégalités sociales de santé : Quels constats? Quels leviers d action? Florence Jusot. LEDA-LEGOS (Univ. Paris-Dauphine) - IRDES"

Transcription

1 Inégalités sociales de santé : Quels constats? Quels leviers d action? Florence Jusot LEDA-LEGOS (Univ. Paris-Dauphine) - IRDES ARS Ile-de-France, 4 octobre 2010

2 Introduction Il existe en France de fortes inégalités sociales de santé (ISS), c est-à-dire des différences d état de santé entre des individus de situations sociales différentes (revenu, éducation, catégorie sociale) Ces inégalités sont socialement construites donc en en partie évitables, et perçues comme particulièrement injustes Ces inégalités constituent un objectif prioritaire de santé publique : il est donc nécessaire de trouver des leviers d actions Plan de la présentation 1. L équité en santé, un objectif de santé publique 2. Le constat des inégalités sociales de santé en France 3. Les causes des inégalités sociales de santé 4. Les leviers d action possible

3 Les inégalités sociales de santé : un objectif de santé publique

4 L équité en santé, un objectif reconnu de santé publique depuis longtemps Constitution de l OMS de 1946 : La santé de tous les peuples est une condition fondamentale de la paix du monde et de la sécurité. La possession du meilleur état de santé qu il est capable d atteindre comme un droit fondamental de tout être humain. Principe de Santé pour tous de l OMS (1977) Permettre à tous les citoyens du monde de jouir, à l horizon 2000, d un niveau de santé qui leur permettrait de mener une vie socialement active et économiquement productive. Politique-cadre de la «Santé pour tous» de la Région européenne de l OMS (1985) : Affirmation de l importance de la réduction des inégalités sociales et économiques pour améliorer la santé de l ensemble de la population. Combler l écart de santé entre les pays Combler l écart de santé dans les pays avec pour objectif à l horizon 2000, de réduire de 20% les différences d état de santé entre groupes au sein des pays

5 L équité en santé, un objectif de santé publique récemment réaffirmé (1) Commission des déterminants sociaux de l OMS «Combler le fossé en une génération - Instaurer l équité en santé en agissant sur les déterminants sociaux de la santé» (2008) Un constat : les inégalités sociales de santé sont importantes, évitables et injustes Trois recommandations principales : Améliorer les conditions de vie et d accès aux soins Lutter contre l inégalité de répartition des ressources, de l emploi, du pouvoir Mesurer le problème, l analyser et mesurer l efficacité de l action

6 L équité en santé, un objectif de santé publique récemment réaffirmé (2) Groupe de travail du Haut conseil de santé publique «Les inégalités sociales de santé : sortir de la fatalité» (2009) Constat de l aggravation des ISS et du gradient social de santé Constat des causes multiples des inégalités sociales de santé Manque de données pour suivre les inégalités sociales de santé Manque d information et d évaluation sur les interventions spécifiques Groupe de travail «Agences régionales de santé Les inégalités sociales de santé» piloté par Bernard Basset (2008) La loi «Hôpital, patients, santé et territoires» évoque explicitement les ISS : le projet régional de santé : l accès à la prévention, personnes démunies le plan stratégique de santé : articulations avec la santé au travail, en milieu scolaire, la santé des personnes en situation de précarité et d exclusion Les missions de lutte contre l exclusion des établissements de santé Les ARS sont associées à la mise en œuvre de la LOPVRU Les financements sont attribués en fonction de l objectif de réduction des ISS

7 L équité en santé, un objectif de santé publique récemment réaffirmé (3) Colloque international «Réduire les inégalités sociales de santé» organisé le 11 janvier 2010 par la DGS et l IRESP Avec discours de clôture de Roselyne Bachelot-Narquin : Les objectifs de la prochaine loi de santé publique devront intégrer la nécessité de réduire les inégalités sociales de santé en modifiant les déterminants de l accès aux soins, à la prévention et au dépistage Elle a rappelé que la lutte contre les inégalités est déjà inscrite dans le plan cancer et dans le plan santé environnement Elle a souhaité que les objectifs de santé publique soient intégrés à toutes les politiques, afin qu ils soient effectivement atteints Elle a insisté sur la nécessité de disposer d indicateurs de santé qui tiennent compte des inégalités sociales et territoriales, de cibler les actions et de poursuivre les recherches, notamment multidisciplinaires.

8 Le constat des inégalités sociales de santé

9 Le constat des inégalités sociales de santé Il existe en France de fortes inégalités face à la santé et la mort A 35 ans, un homme ouvrier peut s attendre à vivre 39 ans, alors qu un homme cadre peut s attendre à vivre 46 ans A 35 ans, un femme ouvrière peut s attendre à vivre 47 ans, alors qu une femme cadre peut s attendre à vivre 50 ans Les différences d espérance de vie se doublent par des différences d incapacité : les ouvriers ont une vie plus courte et au sein de cette vie plus courte passent plus de temps en mauvaise santé A 35 ans, un homme ouvrier peut s attendre à vivre 17 années avec au moins une limitation fonctionnelle physique ou sensorielle, alors qu un homme cadre peut s attendre à vivre 13 années avec ces problèmes Un homme ouvrier de 35 ans vit en moyenne 60% de son espérance de vie totale sans incapacité alors qu un homme cadre du même âge vit en moyenne 73 % de son espérance de vie totale sans incapacité.

10 Source : Cambois E., Laborde C., Robine J.M. (2008), "La "double peine" des ouvriers : plus d années d incapacité au sein d une vie plus courte", Population et sociétés, 441.

11 Le constat des inégalités sociales de santé Ces inégalités sociales de santé ne se réduisent pas à une opposition entre pauvres /non pauvres ou manuels/non manuels Le risque de mauvaise santé diminue tout au long de la hiérarchie sociale : on appelle ceci le gradient social de santé Esp. de vie à 35 ans Cadre Prof. Interméd. Agriculteur Artisan commerç. Employé Ouvrier Inactif Ens Hommes 46,0 43,0 43,5 43,0 40,0 39,0 28,5 41,0 Femmes 50,0 49,5 48,5 49,0 48,5 47,0 47,0 48,0 Source : Monteil C., Robert-Bobée I. (2005), Les différences sociales de mortalité : en augmentation chez les hommes, stables chez les femmes", Insee Première, 1025.

12 Le constat des inégalités sociales de santé Les inégalités sociales de santé ne semblent pas se réduire, au contraire elles semblent en augmentation

13 Evolution de l espérance de vie à 35 ans selon la catégorie sociale en France Profession et Catégorie Sociale (Homme) Espérance de vie à 35 ans Espérance de vie à 35 ans Cadre Prof Intermédiaire 40.5 Agriculteur 40.5 Indépendant Employé Ouvrier Inactif Ensemble Espérance de vie à 35 ans Source : Monteil C., Robert-Bobée I. (2005), Les différences sociales de mortalité : en augmentation chez les hommes, stables chez les femmes", Insee Première, 1025.

14 Evolution du risque relatif de décès selon le niveau de diplôme en France Niveau de diplôme (hommes) (hommes) (hommes) (hommes) Aucun CEP Diplôme prof Bac et plus Niveau de diplôme (femmes) (femmes) (femmes) (femmes) Aucun CEP Diplôme prof Bac et plus Source : Menvielle G. Chastang JF, Luce D, Leclerc A. (2007), "Evolution temporelle des inégalités sociales de mortalité en France entre 1968 et Etude en fonction du niveau d études par cause de décès", Revue d epidemiologie et Santé Publique, 55, 2 :

15 Le constat des inégalités sociales de santé La France est le pays de l Europe des Quinze où les différences de risque de décès avant 65 ans entre manuels et non manuels sont les plus élevées

16 Rapport comparatif de mortalité entre 45 et 59 ans des non manuels et des manuels dans 11 pays d Europe (hommes) Rapport des taux de mortalité dans les pays européens : comparaisons manuel / non manuel Source : Kunst A.E., Groenhof F., Mackenbach J.P. and EU Working Group on Socio-economic Inequalities in Health (2000) Inégalités sociales de mortalité prématurée : La France comparée aux autres pays européens, in Leclerc A., Fassin D., Grandjean H., Kaminski M., Lang T., Les Inégalités sociales de Santé, Paris : La Découverte/INSERM.

17 Indice relatif d inégalités de mortalité selon le niveau d éducation dans 18 pays d Europe (hommes) Source : Mackenbach J.P., Stirbu I., Roskam A.J.R., Schaap M.M., Menvielle G., Leinsalu M., Kunst A.E., The European Union Working Group on Socioeconomic Inequalities in Health (2008), "Socioeconomic inequalities in health in 22 european countries", The New England Journal of Medicine, 358, 23 :

18 Indice relatif d inégalités de mortalité selon le niveau d éducation dans 18 pays d Europe (femmes) Source : Mackenbach J.P., Stirbu I., Roskam A.J.R., Schaap M.M., Menvielle G., Leinsalu M., Kunst A.E., The European Union Working Group on Socioeconomic Inequalities in Health (2008), "Socioeconomic inequalities in health in 22 european countries", The New England Journal of Medicine, 358, 23 :

19 Les causes sociales des inégalités sociales de santé

20 Quatre grands types de causes «sociales» Conditions matérielles de vie (logements, nutrition, travail dangereux) mais gradient social de santé

21 Quatre grands types de causes «sociales» Conditions matérielles de vie (logements, nutrition, travail dangereux) mais gradient social de santé Effet inverse de l état de santé sur le statut économique et social

22 Source : Jusot F., Khlat M., Rochereau T., Sermet C. (2007), Un mauvais état de santé accroît fortement le risque de devenir chômeur ou inactif, Questions d économie de la santé, n 125.

23 Quatre grands types de causes «sociales» Conditions matérielles de vie (logements, nutrition, travail dangereux) mais gradient social de santé Effet inverse de l état de santé sur le statut économique et social Comportements à risque (tabac, alcool, obésité) mais conséquences différentes selon les groupes sociaux

24 Indice relatif d inégalités de tabagisme selon le niveau d éducation dans 18 pays d Europe (hommes et femmes) Source : Mackenbach J.P., Stirbu I., Roskam A.J.R., Schaap M.M., Menvielle G., Leinsalu M., Kunst A.E., The European Union Working Group on Socioeconomic Inequalities in Health (2008), "Socioeconomic inequalities in health in 22 european countries", The New England Journal of Medicine, 358, 23 :

25 Indice relatif d inégalités d obésité selon le niveau d éducation dans 18 pays d Europe (hommes et femmes) Source : Mackenbach J.P., Stirbu I., Roskam A.J.R., Schaap M.M., Menvielle G., Leinsalu M., Kunst A.E., The European Union Working Group on Socioeconomic Inequalities in Health (2008), "Socioeconomic inequalities in health in 22 european countries", The New England Journal of Medicine, 358, 23 :

26 Quatre grands types de causes «sociales» Conditions matérielles de vie (logements, nutrition, travail dangereux) mais gradient social de santé Effet inverse de l état de santé sur le statut économique et social Comportements à risque (tabac, alcool, obésité) mais conséquences différentes selon les groupes sociaux Déterminants psycho-sociaux : la susceptibilité aux maladies et la capacité à les combattre dépend du soutien social reçu, de la place dans la hiérarchie, d événements survenus depuis l enfance

27 Graphique 7 : Fonction de répartition de l'état de santé perçu des personnes enquêtées selon la profession de leur père 100% 90% 80% 70% 60% 50% 1: Cadres dirigeants et professions intellectuelles 2: Professions intermédiaires et forces armées 3: Employés administratifs, personnels des services et vendeurs 4: Agriculteurs 40% 30% 20% 10% 0% Différence significative Très mauvais Mauvais Moyen Bon Très bon 5: Artisans et ouvriers qualifiés 6: Ouvriers et employés non qualifiés Source : Devaux M., Jusot F., Trannoy A., Tubeuf S. (2008), "La santé des séniors selon leur origine sociale et la longévité de leurs parents", Economie et Statistique, 411 :

28 Des inégalités face au système de soins

29 Des inégalités de recours aux soins On constate en France, comme dans la plupart des pays d Europe des inégalités sociales de recours aux soins, c est-àdire des différences de consommation de soins à besoins de soins donnés Ces différences sont d autant plus fortes pour les recours aux soins de spécialistes et le recours aux soins préventifs La France fait là encore partie des pays où les inégalités sont les plus fortes

30 Résultats après ajustement par l âge, le sexe et l état de santé Des inégalités de recours aux soins d autant plus marquées pour les soins réalisés par les spécialistes en France Source : Or Z., Jusot F., Marcoux L., Yilmaz E. (2010), «Inégalités de recours à la prévention et Inégalités de santé en Europe : Quel rôle attribuable aux systèmes de santé?», rapport dans le cadre programme GIS- IReSP Institut de Recherche en Santé Publique «Prévention»)

31 Résultats après ajustement par l âge, le sexe et l état de santé Des inégalités de recours aux soins en Europe Source : Or Z., Jusot F., Marcoux L., Yilmaz E. (2010), «Inégalités de recours à la prévention et Inégalités de santé en Europe : Quel rôle attribuable aux systèmes de santé?», rapport dans le cadre programme GIS- IReSP Institut de Recherche en Santé Publique «Prévention»)

32 Les causes des inégalités de recours aux soins préventifs : des demandes différentes Barrières informationnelles Risques encourus Sur les filières de soins Barrières culturelles Rapport au corps différent Plus forte préférence pour le présent Plus faible aversion au risque Rapport au systèmes de soins Barrières financières Les plus pauvres déclarent plus souvent avoir dû renoncer à des soins pour des raisons financières Ces renoncements sont en partie expliqués par l accès à la complémentaire santé

33 Renoncement aux soins pour raisons financières selon le niveau de revenu Source : Boisguérin, Després, Dourgnon, Fantin, Legal (2010), Etudier l accès aux soins des assurés CMU-C, une approche par le renoncement aux soins, In Santé, soins et protection sociale en Paris : IRDES, 2010/06,

34 Renoncement aux soins pour raisons financières selon la couverture assurancielle Source : Boisguérin, Després, Dourgnon, Fantin, Legal (2010), Etudier l accès aux soins des assurés CMU-C, une approche par le renoncement aux soins, In Santé, soins et protection sociale en Paris : IRDES, 2010/06,

35 Inégalités d accès à complémentaire santé en France En France, les dépenses de santé sont financées à hauteur d environ 75% par la sécurité sociale. Le reste à charge des patients peut-être être financé grâce à une assurance complémentaire : obtenue gratuitement sous condition de ressources : la CMUC obtenue par le biais de l employeur (40%) obtenue grâce à une cotisation volontaire Près de 8% de la population n est pas couvert par une complémentaire santé Cette proportion atteint 14 à 19 % de la population parmi les personnes aux revenus les plus modestes 53% des personnes non couvertes invoquent le coût de la complémentaire santé

36 Pourcentage de personnes non couvertes par une assurance complémentaire Source : Arnould M-L. et Vidal G. (2008), «Typologie des contrats les plus souscrits auprès des complémentaires en 2006», Etudes et Résultats, n 663.

37 Part du revenu disponible consacrée à l achat d une couverture complémentaire selon le niveau de revenu Source : Kambia-Chopin B., Perronnin M., Pierre A., Rochereau T. (2008), "La complémentaire santé en France en 2006 : un accès qui reste inégalitaire. Résultats de l Enquête Santé Protection Sociale 2006 (ESPS 2006) ", Questions d économie de la santé, 132.

38 Les causes des inégalités de recours aux soins : les comportements des prescripteurs La mise en œuvre de politique d accès théorique aux soins des plus pauvres ne garantit pas toujours leur accès réel aux soins : le cas des refus de soins aux bénéficiaires de la CMUC

39 Egalité réelle et formelle d accès aux soins : le cas des refus de soins aux CMUistes Catégorie de Médecins Taux de refus de soins imputables à la CMUC à Paris en dec 2008-jan 2009 en % Généralistes secteur 1 9,2 Généralistes secteur 2 32,6 Ophtalmologues secteur 1 9,1 Ophtalmologues secteur 2 31,3 Gynécologues secteur 1 17,4 Gynécologues secteur 2 40,2 Radiologues secteur 1 4,1 Radiologues secteur 2 6,3 Dentistes 31,6 Ensemble 25,5 Source : Desprès C., Guillaume S., Couralet P.E. (2009), «Le refus de soins à l égard des bénéficiaires de la Couverture maladie universelle complémentaire à Paris : une étude par testing auprès d un échantillon représentatif de médecins (omnipraticiens, gynécologues, ophtalmologues, radiologues) et de dentistes parisiens», rapport pour le Fonds CMU.

40 Les causes des inégalités de recours aux soins : les comportements des prescripteurs La mise en œuvre de politique d accès théorique aux soins des plus pauvres ne garantit pas toujours leur accès réel aux soins : le cas des refus de soins aux bénéficiaires de la CMUC Des différences de comportements de prescription des offreurs selon le statut social du patient : La qualité du diagnostic dépend de proximité socio-culturelle entre le patient et le médecin La qualité du diagnostic dépend de la prévalence du problème de santé dans le groupe social auquel appartient le patient (réel ou stéréotype) La décision médicale est prise en prenant en compte d autres éléments que le diagnostic : préférences du patient, conséquences sociales, anticipations de l observance

41 Les causes des inégalités de recours aux soins préventifs : l organisation des système de santé Les travaux comparatifs sur le niveau des inégalités de consommation de soins préventif en Europe (Or et al., 2010) montrent que celui-ci est lié aux différences des systèmes de santé : Les inégalités de recours sont plus importantes dans les systèmes où le reste à charge des ménages correspond à une part relativement plus importante des dépenses de santé Elles sont au contraire réduites dans les pays où la part des dépenses publiques de santé est importante Les inégalités de recours aux soins spécialisés sont plus faibles dans les systèmes nationaux de santé où les médecins généralistes jouent le rôle d orienteur dans le système de soins. Les inégalités plus fortes de recours aux soins de généralistes et de spécialistes sont plus fortes lorsque les médecins sont rémunérés à l acte

42 Des leviers d action possibles

43 Des actions à mener hors et au sein du système de soins Causes multiples des inégalités sociales de santé Trois types de politique sont envisageables : politiques redistributives en amont du système de soins (éducation, revenu ou emploi) politiques intermédiaires visant les facteurs de risque (hors et au travail) politiques en aval ciblant le système de soins (prévention et accès) L expérience des pays européens et les interventions évaluées montrent que des actions sont possibles hors et au sein du système de soins, notamment par la mobilisation des soins primaires, en coordination avec des acteurs des autres secteurs concernés. Potvin L., Moquet M.-J., Jones C. (sous la dir.), Réduire les inégalités sociales en santé.saint-denis : INPES, coll. Santé en action, 2010 : 380 p. Leleu H., Jusot F., Bourgueil Y. (2010), Addressing Inequalities Interventions In Regions : Literature review, rapport dans le cadre du projet AIR

Inégalités sociales de santé : Quels constats? Quels leviers d action? Florence Jusot. Université de Rouen

Inégalités sociales de santé : Quels constats? Quels leviers d action? Florence Jusot. Université de Rouen Inégalités sociales de santé : Quels constats? Quels leviers d action? Florence Jusot Université de Rouen Introduction Il existe en France de fortes inégalités sociales de santé, c est-à-dire des différences

Plus en détail

Inégalités de recours aux soins préventifs : Quels constats? Quels leviers d action? Florence Jusot. LEDA-LEGOS (Univ. Paris-Dauphine) - IRDES

Inégalités de recours aux soins préventifs : Quels constats? Quels leviers d action? Florence Jusot. LEDA-LEGOS (Univ. Paris-Dauphine) - IRDES Inégalités de recours aux soins préventifs : Quels constats? Quels leviers d action? Florence Jusot LEDA-LEGOS (Univ. Paris-Dauphine) - IRDES CAS - Déchiffrer les dépenses de santé Comment bien dépenser

Plus en détail

K3 - Facteurs socio-économiques associés à la consommation d alcool en France : une étude des différents modes de consommations

K3 - Facteurs socio-économiques associés à la consommation d alcool en France : une étude des différents modes de consommations Congrès national des Observatoires régionaux de la santé 2008 - Les inégalités de santé Marseille, 16-17 octobre 2008 K3 - Facteurs socio-économiques associés à la consommation d alcool en France : une

Plus en détail

Les différences d'état de santé en France : inégalités des chances ou récompense de l'effort?

Les différences d'état de santé en France : inégalités des chances ou récompense de l'effort? Les différences d'état de santé en France : inégalités des chances ou récompense de l'effort? Florence JUSOT LEDa-LEGOS-Université Paris-Dauphine, IRDES Alain TRANNOY EHESS-IDEP-GREQAM, Marseille Sandy

Plus en détail

Contexte - 2 - Colloque Santé et Société Mai 2015

Contexte - 2 - Colloque Santé et Société Mai 2015 www.irdes.fr Quel impact attendre de la généralisation de la complémentaire santé d entreprise sur le taux de non couverture en France? Une simulation à partir de l Enquête Santé et Protection Sociale

Plus en détail

Comment les soins primaires peuvent-ils contribuer à réduire les inégalités sociales de santé :

Comment les soins primaires peuvent-ils contribuer à réduire les inégalités sociales de santé : Comment les soins primaires peuvent-ils contribuer à réduire les inégalités sociales de santé : Florence Jusot (Université de Rouen, LEDa-LEGOS, IRDES) Bourgueil Y., Jusot F., Leleu H. (2012), Questions

Plus en détail

Comment prendre en compte les inégalités sociales de santé?

Comment prendre en compte les inégalités sociales de santé? Comment prendre en compte les inégalités sociales de santé? Thierry Lang Thierry Lang Inserm UPS UMR 1027 La consommation de tabac est un déterminant majeur de la mortalité en France 60,000 décès par an

Plus en détail

N 36. Isabelle GIRARD-LE GALLO

N 36. Isabelle GIRARD-LE GALLO D I R E C T I O N D E S S T A T I S T I Q U E S E T D E S É T U D E S N 36 Isabelle GIRARD-LE GALLO ÉVOLUTION DES DÉPENSES DE SOINS DE VILLE ENTRE 1999 ET 2001 DES PREMIERS BÉNÉFICIAIRES Entre 1999 et

Plus en détail

un cumul d inégalités

un cumul d inégalités Absence de suivi gynécologique régulier en région parisienne : un cumul d inégalités individuelles et territoriales? F. GRILLO 1,2, E. CADOT 1,3, I. PARIZOT 1,4, P. CHAUVIN 1,2,5 1 INSERM, UMR-S 707, Équipe

Plus en détail

Observatoire National de la santé des jeunes. Accès aux droits et aux soins

Observatoire National de la santé des jeunes. Accès aux droits et aux soins Observatoire National de la santé des jeunes Accès aux droits et aux soins Données septembre 2012 «Observatoire santé UNHAJ - accès aux droits et aux soins» La santé des jeunes sous observationerreur!

Plus en détail

Séance n 8. TD. Tableau n 1. Les effectifs des groupes socioprofessionnels en 1975 et 2006

Séance n 8. TD. Tableau n 1. Les effectifs des groupes socioprofessionnels en 1975 et 2006 Séance n 8. TD 1. L évolution des catégories socioprofessionnelles Tableau n 1. Les effectifs des groupes socioprofessionnels en 1975 et 2006 En milliers Groupe socioprofessionnel 1975 2006 s 1691 560

Plus en détail

Les consommateurs de somnifères

Les consommateurs de somnifères ARgSES Arguments socio-économiques pour la santé Andrée MIZRAHI 1 et Arié MIZRAHI 1 Les consommateurs de somnifères Les somnifères ou hypnotiques, médicaments psychotropes destinés à lutter contre les

Plus en détail

Baromètre de la protection sociale Vague 3

Baromètre de la protection sociale Vague 3 pour Baromètre de la protection sociale Vague 3-2 ème conférence nationale de la protection sociale - Contacts : Frédéric Dabi Directeur Général Adjoint de l Ifop 10 avril 2013 Note méthodologique Etude

Plus en détail

LES SYSTEMES DE SANTE. B.TOUMANION Consultant/ Formateur EHESP Management

LES SYSTEMES DE SANTE. B.TOUMANION Consultant/ Formateur EHESP Management LES SYSTEMES DE SANTE Objectif du cours Il s agit: De définir un système de santé De connaître les objectifs d un système de santé D étudier les moyens et qualités d un système de santé De savoir les différents

Plus en détail

débat carité : Constats»

débat carité : Constats» MUTUALITE FRANCAISE CÔTE-D OR YONNE Dr Nathalie Arnould Conférence débat «Santé Précarit carité : Constats» Samedi 18 octobre 2008 La Mutualité Française aise? Elle fédère la quasi-totalité des mutuelles

Plus en détail

Louise Potvin, PhD Chaire Approches communautaires et inégalités de santé

Louise Potvin, PhD Chaire Approches communautaires et inégalités de santé Louise Potvin, PhD Chaire Approches communautaires et inégalités de santé La géographie montréalaise des inégalités de santé La construction locale de la santé Le rôle du communautaire dans la production

Plus en détail

N 35. Isabelle GIRARD-LE GALLO LA CONSOMMATION MÉDICALE DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU EN 2000

N 35. Isabelle GIRARD-LE GALLO LA CONSOMMATION MÉDICALE DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU EN 2000 D I R E C T I O N D E S S T A T I S T I Q U E S E T D E S É T U D E S N 35 Isabelle GIRARD-LE GALLO LA CONSOMMATION MÉDICALE DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU EN 2000 En 2000, un patient bénéficiaire de la CMU

Plus en détail

Santé. Franche-Comté Suivi du PPLPIS - décembre 2014. Audrey Mirault (Insee), Didier Carel (ARS)

Santé. Franche-Comté Suivi du PPLPIS - décembre 2014. Audrey Mirault (Insee), Didier Carel (ARS) Audrey Mirault (Insee), Didier Carel (ARS) L impact de l ensemble de ces mesures est suivi à travers quatre indicateurs nationaux : Le taux de renoncement aux soins pour raisons financières Le reste à

Plus en détail

Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique du patient.

Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique du patient. Le développement des programmes d éducation thérapeutique du patient 2 ans après la loi Hôpital, patients, santé, territoire : quel bilan? Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique

Plus en détail

Le rôle des tarifs dans le recours aux soins dentaires : l exemple des inlay core

Le rôle des tarifs dans le recours aux soins dentaires : l exemple des inlay core Le rôle des tarifs dans le recours aux soins dentaires : l exemple des inlay core Noémie Jess, Rémi Lardellier, Renaud Legal avec la collaboration de Claire Marbot JESF 2013, discutant: Moussa DIENG 5

Plus en détail

Précarit santé mentale (Ces-d) en France à partir de 2002-2003

Précarit santé mentale (Ces-d) en France à partir de 2002-2003 Précarit carité de l emploi l et santé mentale (Ces-d) en France à partir de l Enquête Décennale D Santé 2002-2003 2003 Gaëlle Santin,, Christine Cohidon Département Santé Travail - InVS Indicateurs de

Plus en détail

Enquête sur la santé des résidents des foyers Adoma de Saint-Quentin-en-Yvelines

Enquête sur la santé des résidents des foyers Adoma de Saint-Quentin-en-Yvelines Direction de l action sociale, de l habitat et de la santé publique 12 ème congrès national des ORS Territoires et Santé des populations 9 et 10 novembre 2010 Enquête sur la santé des résidents des foyers

Plus en détail

Inégalités sociales de santé et accès aux soins. Inégalités sociales de santé et protection sociale 2006-07 Psychomot 1 UPMC/VHF

Inégalités sociales de santé et accès aux soins. Inégalités sociales de santé et protection sociale 2006-07 Psychomot 1 UPMC/VHF Inégalités sociales de santé et accès aux soins INEGALITES SOCIALES DE SANTE Définition : Inégalités/ sociales /de santé Inégalités face à la mort Comparaisons européennes Les maladies inégalitaires Inégalités

Plus en détail

Accès financier aux soins

Accès financier aux soins Accès financier aux soins 1 L accès aux soins Toute la population résidente en France est couverte par l assurance maladie de base et 95% par une complémentaire santé Un accès libre au système de soins

Plus en détail

Le score EPICES : un outil pour mieux identifier les personnes en situation de précarité

Le score EPICES : un outil pour mieux identifier les personnes en situation de précarité Le score EPICES : un outil pour mieux identifier les personnes en situation de précarité Catherine Sass Centre Technique d Appui et de Formation des Centres d examens de santé (Cetaf) Saint Etienne, France

Plus en détail

e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien»

e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien» Contacts Ipsos : Patrick KLEIN Tél : 01 41 98 97 20 e-mail : patrick.klein@ipsos.com Sonia BENCHIKER Tél : 01 41 98 95 08 e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien» sonia.benchiker@ipsos.com Rapport

Plus en détail

Stéphanie DESCHAUME Directrice adjointe Santé, Caisse Nationale RSI. Centre d analyse stratégique 10 mai 2010 1

Stéphanie DESCHAUME Directrice adjointe Santé, Caisse Nationale RSI. Centre d analyse stratégique 10 mai 2010 1 Quel rôle peuvent jouer les régimes d assurance maladie pour amener l individu à avoir une gestion active de son capital santé : l exemple du Parcours Prévention au RSI Stéphanie DESCHAUME Directrice adjointe

Plus en détail

Le système de protection sociale au Sénégal, étroitement lié à l emploi, comprend :

Le système de protection sociale au Sénégal, étroitement lié à l emploi, comprend : LA PROTECTION SOCIALE A DAKAR : QUELLES POSSIBILITES DE PRISE EN CHARGE DES COUTS LIES AU VIH/SIDA? Gabrièle Laborde-Balen *, Bernard Taverne * * IRD, UR 36 «Prise en charge du sida en Afrique», BP 1386,

Plus en détail

www.share-project.be Quelques résultats de l enquête 50 + en Europe

www.share-project.be Quelques résultats de l enquête 50 + en Europe www.share-project.be Quelques résultats de l enquête 50 + en Europe Prochaine étape La prochaine étape de l enquête 50 + en Europe est de compléter l actuelle base de données par l histoire de vie des

Plus en détail

Comment va la vie en France?

Comment va la vie en France? Comment va la vie en France? L Initiative du vivre mieux, lancée en 2011, se concentre sur les aspects de la vie qui importent aux gens et qui ont un impact sur leur qualité de vie. L Initiative comprend

Plus en détail

Assurance maladie publique et «Opting out» - Réflexions théoriques

Assurance maladie publique et «Opting out» - Réflexions théoriques Assurance maladie publique et «Opting out» - Réflexions théoriques Carine Franc CREGAS INSERM - U 537 Une définition de «l opting out» «to opt out» : choisir de ne pas participer ; [hopital, school] choisir

Plus en détail

Programme «maladie» - Partie II «Objectifs / Résultats» Objectif n 2 : développer la prévention

Programme «maladie» - Partie II «Objectifs / Résultats» Objectif n 2 : développer la prévention Programme «maladie» - Partie II «Objectifs / Résultats» Objectif n 2 : développer la prévention Indicateur n 2-3 : Indicateurs sur le dépistage du cancer 1 er sous-indicateur : taux de participation au

Plus en détail

Comment rendre le système de santé plus efficace? Brigitte Dormont Université Paris Dauphine et CAE

Comment rendre le système de santé plus efficace? Brigitte Dormont Université Paris Dauphine et CAE Comment rendre le système de santé plus efficace? Brigitte Dormont Université Paris Dauphine et CAE JECO, Lyon, 15 novembre 2013 1 Contexte Les dépenses de santé croissent plus rapidement que le PIB En

Plus en détail

Les non-salariés pluri-actifs permanents

Les non-salariés pluri-actifs permanents Les non-salariés pluri-actifs Franck Evain* Les pluri-actifs, c est-à-dire les personnes qui cumulent de manière permanente activité salariée (hors fonction publique d État) et activité non salariée, sont

Plus en détail

Les perceptions des Français sur les évolutions du système de santé

Les perceptions des Français sur les évolutions du système de santé Les perceptions des Français sur les évolutions du système de santé Sondage Viavoice pour le CISS - Octobre 2010 MIEUX COMPRENDRE L OPINION POUR AGIR INSTITUT VIAVOICE Contacts : Arnaud ZEGIERMAN Aurélie

Plus en détail

Les dépenses de santé à la charge des ménages retraités

Les dépenses de santé à la charge des ménages retraités Les dépenses de santé à la charge des ménages retraités Renaud LEGAL (Drees) Coauteurs : Alexis LOUVEL, Noémie JESS, Catherine POLLAK Mercredi 14 octobre 2015 14/10/2015 1 Les dépenses de santé à la charge

Plus en détail

Artisans, industriels et commerçants. Votre assurance invalidité

Artisans, industriels et commerçants. Votre assurance invalidité Artisans, industriels et commerçants Votre assurance invalidité Édition 2015 ARTISANS, INDUSTRIELS ET COMMERÇANTS VOTRE ASSURANCE INVALIDITÉ L assurance invalidité permet de couvrir le risque «invalidité»

Plus en détail

Pratiques préventives des médecins généralistes franciliens. Approche quantitative

Pratiques préventives des médecins généralistes franciliens. Approche quantitative Pratiques préventives des médecins généralistes franciliens Approche quantitative Nos pratiques sont-elles de nature à réduire les inégalités sociales de santé éventuellement présentes dans nos patientèles?

Plus en détail

La Sécurité sociale. 3. Les bénéficiaires Le salarié doit avoir cotisé selon certaines conditions qui s apprécient à la date des soins.

La Sécurité sociale. 3. Les bénéficiaires Le salarié doit avoir cotisé selon certaines conditions qui s apprécient à la date des soins. La Sécurité sociale a) Généralités La Sécurité sociale a été créée en 1945, suite à la seconde guerre mondiale. L équilibre du système français de protection sociale est actuellement une des préoccupations

Plus en détail

RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE

RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE 12/14 JUIN 2003 25 MESURES POUR REDUIRE LES INEGALITES DE SANTE Le système de santé est confronté à une crise d une gravité sans précédent, dont la

Plus en détail

Quelle appropriation du PNRT en région? Colloque "VERS UN MONDE SANS TABAC" Paris, le 29 mai 2015

Quelle appropriation du PNRT en région? Colloque VERS UN MONDE SANS TABAC Paris, le 29 mai 2015 Quelle appropriation du PNRT en région? Colloque "VERS UN MONDE SANS TABAC" Paris, le 29 mai 2015 Quelle démarche adoptée en Ile-de- France? Pourquoi l ARS Ile-de-France décline-t-elle le PNRT? Comment

Plus en détail

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX Avril 2009 SOMMAIRE 1. La méthodologie 3 A. L évolution du système de protection sociale 5 B. Les pratiques en matière de protection sociale 9

Plus en détail

A. HERICORD, M.-F. WILMOTTE

A. HERICORD, M.-F. WILMOTTE Chapitre 116 La Permanence d Accès aux Soins de Santé A. HERICORD, M.-F. WILMOTTE 1. La loi d orientation du 29 juillet 1998 La loi d orientation du 29 juillet 1998 relative à la lutte contre les exclusions

Plus en détail

L allocataire dans un couple : l homme ou la femme?

L allocataire dans un couple : l homme ou la femme? L allocataire dans un couple : l homme ou la femme? par Alain Jacquot CNAF-Bureau des Prévisions Les CAF versent une trentaine de prestations (prestations familiales stricto sensu, aides au logement, et

Plus en détail

Objectiver les inégalités sociales et territoriales de santé 13ème colloque national des ORS Bordeaux, 4 avril 2013

Objectiver les inégalités sociales et territoriales de santé 13ème colloque national des ORS Bordeaux, 4 avril 2013 Objectiver les inégalités sociales et territoriales de santé 13ème colloque national des ORS Bordeaux, 4 avril 2013 Dr Patricia Saraux-Salaün Xavier Samson Mission santé publique, Ville de Nantes Dr Anne

Plus en détail

La recherche interventionnelle dans le domaine du cancer : illustration des spécificités

La recherche interventionnelle dans le domaine du cancer : illustration des spécificités La recherche interventionnelle dans le domaine du cancer : illustration des spécificités Hermann NABI Département Recherche SHS, Epidémiologie et Santé Publique, INCa Atelier ANR sur les recherches Interventionnelles

Plus en détail

Présentation d un projet de collaboration autour d une forme de vulnérabilité : tabac et alcool

Présentation d un projet de collaboration autour d une forme de vulnérabilité : tabac et alcool Forum PSLA - 6 mars 2014 Présentation d un projet de collaboration autour d une forme de vulnérabilité : tabac et alcool Karin Zürcher, Claudia Véron Chargées de projet CIPRET-Vaud Ligues de la santé Un

Plus en détail

L état de santé des adultes en Zus en 2010

L état de santé des adultes en Zus en 2010 Chiffres clés L état de santé des adultes en L état de santé des adultes en en 2010 Un peu plus de la moitié des habitants des se déclarent en bonne ou très bonne santé. C est moins que ce qui est observé

Plus en détail

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Focus Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Introduction Le travailleur qui devient chômeur et qui est admissible sur base de prestations de travail se voit, en application du principe

Plus en détail

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA)

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Historique : d abord il y eut la conférence régionale de santé Conférences Régionales de Santé (CRS) installées par les ordonnances du 24 avril 1996

Plus en détail

Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens.

Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens. Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens 10 Novembre 2009 1 Sommaire Dispositif méthodologique p3 Résultats détaillées

Plus en détail

Stratégie de la couverture maladie universelle au Sénégal Etat des lieux et Perspectives

Stratégie de la couverture maladie universelle au Sénégal Etat des lieux et Perspectives REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ----------------------------------------------------------------------------------------- Stratégie de la couverture maladie universelle au Sénégal Etat des

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE Paris,le 13 avril 2010 DE LA COHÉSION SOCIALE

DIRECTION GÉNÉRALE Paris,le 13 avril 2010 DE LA COHÉSION SOCIALE Ministère de l Écologie, de l Énergie, du Développement durable et de la Mer, en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat Ministère du Travail, des Relations sociales, de la Famille,

Plus en détail

Les Français et le projet de loi de déremboursement des médicaments. Ifop pour Groupe PHR

Les Français et le projet de loi de déremboursement des médicaments. Ifop pour Groupe PHR Les Français et le projet de loi de déremboursement des médicaments FD/GM N 113338 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume Marchal Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL : 01 45 84 14 44

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

Recensement de la population

Recensement de la population Recensement de la population Ménages et familles 1. Définition des concepts Un ménage Un ménage regroupe l ensemble des occupants d une résidence principale, qu ils aient ou non des liens de parenté. Un

Plus en détail

Le renoncement aux soins pour raisons financières : une approche économétrique

Le renoncement aux soins pour raisons financières : une approche économétrique n 170 - Novembre 2011 Reproduction sur d autres sites interdite mais lien vers le document accepté : http://www.irdes.fr/publications/2011/qes170.pdf Le renoncement aux soins pour raisons financières :

Plus en détail

Signature d une convention de partenariat «Capital santé des seniors et liens intergénérationnels»

Signature d une convention de partenariat «Capital santé des seniors et liens intergénérationnels» Fiche de presse Une force de proposition indépendante à l initiative de la Ville de Montpellier Direction de la Communication de la Ville de Montpellier - ANATOME - Novembre 2010 Signature d une convention

Plus en détail

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail

ETUDE AUPRÈS DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT

ETUDE AUPRÈS DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT ASSOCIATION CRESUS ETUDE AUPRÈS DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT - Synthèse de l'institut CSA - N 1101469 Octobre 2011 2, rue de Choiseul BP 6571 75065 Paris cedex 02 CSA Politique-Opinion Tél.

Plus en détail

Prendre en compte. Inégalités sociales de santé : de quoi parle-t-on?

Prendre en compte. Inégalités sociales de santé : de quoi parle-t-on? Document destiné aux professionnels de santé - État des connaissances : mai 2014 Repères pour votre pratique Prendre en compte les inégalités sociales de santé en médecine générale Il existe en France

Plus en détail

Santé : sommes-nous vraiment les meilleurs? Ou comment le devenir?

Santé : sommes-nous vraiment les meilleurs? Ou comment le devenir? Santé : sommes-nous vraiment les meilleurs? Ou comment le devenir? Prof. Antoine Bailly Président forumsante.ch Prix Vautrin Lud, «Nobel» de Géographie Un système de santé apprécié et critiqué Toutes les

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL DE REDUCTION DES RISQUES CARDIO-VASCULAIRES BILAN AU 30-06-2012 SYNTHESE DES PRINCIPAUX RESULTATS

PROGRAMME REGIONAL DE REDUCTION DES RISQUES CARDIO-VASCULAIRES BILAN AU 30-06-2012 SYNTHESE DES PRINCIPAUX RESULTATS PROGRAMME REGIONAL DE REDUCTION DES RISQUES CARDIO-VASCULAIRES BILAN AU 30-06-2012 SYNTHESE DES PRINCIPAUX RESULTATS Depuis le début du programme en 2009, les cellules ont accueilli 1139 adhérents. La

Plus en détail

Présentation à l Institut Canadien de la retraite et des avantages sociaux

Présentation à l Institut Canadien de la retraite et des avantages sociaux Bureau du surintendant des institutions financières Bureau de l actuaire en chef Office of the Superintendent of Financial Institutions Des régimes de retraite mieux financés dans un système équilibré

Plus en détail

CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse

CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse Stratégie du CECODHAS sur l efficacité énergétique et la prévention de la précarité énergétique dans le

Plus en détail

Résultats détaillés. La personne est capable de donner un coût pour sa santé? Oui... 49%... 49% Non... 51%... 51%

Résultats détaillés. La personne est capable de donner un coût pour sa santé? Oui... 49%... 49% Non... 51%... 51% Résultats détaillés Pour l ensemble des questions traitées, on trouvera deux colonnes de pourcentages : - la première est sur la base des effectifs totaux (total inférieur à 100% pour les questions filtrées)

Plus en détail

"L accès aux soins des étudiants en 2015"

L accès aux soins des étudiants en 2015 Dossier de Presse "L accès aux soins des étudiants en 2015" 9 ème Enquête Nationale 1999 2015 Enquête Santé d emevia Depuis plus de 16 ans, à l écoute des étudiants 1 Sommaire EmeVia et les mutuelles étudiantes

Plus en détail

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux Le réseau des épiceries solidaires A.N.D.E.S. Uniterres Assurer la sécurité alimentaire des plus démunis et soutenir une agriculture durable et locale Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Plus en détail

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Les progrès réalisés dans le diagnostic et les traitements ont permis d accroître les chances de guérison pour nombre de cancers. Ils n

Plus en détail

Résultats pour la Communauté Française Analyse Vaccination (chez les adultes) Enquête Santé, Belgique, 1997

Résultats pour la Communauté Française Analyse Vaccination (chez les adultes) Enquête Santé, Belgique, 1997 6.4.1. Introduction L importance des programmes de vaccination a été largement démontrée. Les questions n ont été posée qu aux personnes âgées de 15 ans et plus parce que la couverture vaccinale chez les

Plus en détail

Quels impacts attendre de la généralisation de la complémentaire santé d entreprise sur la non-couverture en France?

Quels impacts attendre de la généralisation de la complémentaire santé d entreprise sur la non-couverture en France? n 209 - mai 2015 Quels impacts attendre de la généralisation de la complémentaire santé d entreprise sur la non-couverture en France? Une simulation à partir de l Enquête santé et protection sociale (ESPS)

Plus en détail

L assurance indemnités Travailleurs salariés et indépendants

L assurance indemnités Travailleurs salariés et indépendants L assurance indemnités Travailleurs salariés et indépendants 1 Introduction: l assurance maladie-invalidité L assurance maladie-invalidité (AMI) forme une des branches du système belge de la sécurité sociale;

Plus en détail

Impact d une action de prévention ciblée sur les comportements de prévention du mélanome. Un essai contrôlé randomisé en cluster

Impact d une action de prévention ciblée sur les comportements de prévention du mélanome. Un essai contrôlé randomisé en cluster Impact d une action de prévention ciblée sur les comportements de prévention du mélanome Un essai contrôlé randomisé en cluster Financement : INCa INSERM / IRESP Cédric RAT, G. QUEREUX, C. RIVIERE, S.

Plus en détail

Conventionnement sélectif, efficacité économique et inégalités de santé

Conventionnement sélectif, efficacité économique et inégalités de santé Conventionnement sélectif, efficacité économique et inégalités de santé Philippe Abecassis, Nathalie Coutinet, Ariane Ghirardello (CEPN- U- Paris 13) Nouveaux enjeux de l'assurance complémentaire en Europe,

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE. 13 novembre 2012

ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE. 13 novembre 2012 ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE 13 novembre 2012 RESPECTS 73 Réseau Santé Précarités Egalité Coordination dans les Territoires de Santé de Savoie L article 2 des statuts est modifié ainsi qu il suit

Plus en détail

"L accès aux soins des étudiants en 2015"

L accès aux soins des étudiants en 2015 Dossier de Presse "L accès aux soins des étudiants en 2015" 9 ème Enquête Nationale 1999 2015 Enquête Santé d emevia Depuis plus de 16 ans, à l écoute des étudiants 1 Sommaire EmeVia et les mutuelles étudiantes

Plus en détail

PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE

PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE PROTECTION SOCIALE Note d information N 2012-22 du 6 avril 2012 PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE REFERENCES Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires (Journal officiel

Plus en détail

Diagnostic stratégique. Programme 2012-14

Diagnostic stratégique. Programme 2012-14 Diagnostic stratégique Programme 2012-14 Version 5, lundi 11 avril 2011 1 Diagnostic stratégique Rappel de l objectif Première étape de l élaboration d une programmation pluriannuelle, parfois appelée

Plus en détail

La retraite supplémentaire facultative en France Panorama statistique

La retraite supplémentaire facultative en France Panorama statistique La retraite supplémentaire facultative en France Panorama statistique Colloque «Protection sociale d entreprise» 26 mars 2010 http://www.irdes.fr/espacerecherche/colloques/protectionsocialeentreprise Patrick

Plus en détail

Etude quantitative sur la perception des Français des évolutions de l assurance maladie

Etude quantitative sur la perception des Français des évolutions de l assurance maladie Mieux comprendre l opinion pour agir Etude quantitative sur la perception des Français des évolutions de l assurance maladie Octobre 2008 Institut Viavoice Contact : Arnaud ZEGIERMAN LD : 01 40 54 13 71

Plus en détail

Le recours aux soins des femmes en Île-de-France

Le recours aux soins des femmes en Île-de-France Observatoire régional de santé Île-de-France Le recours aux soins des femmes en Île-de-France Exploitation régionale de l enquête ESPS 2008-2010 Avril 2014 Etude réalisée par Nathalie Beltzer, chargée

Plus en détail

Renoncement. aux soins. actes du colloque. Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques

Renoncement. aux soins. actes du colloque. Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques COLLECTION ÉTUDES ET STATISTIQUES Renoncement aux soins actes du colloque Le renoncement aux soins actes du colloque le Renoncement

Plus en détail

La certification V 2010 des établissements de santé : son impact constaté et son impact recherché par la Haute autorité de santé

La certification V 2010 des établissements de santé : son impact constaté et son impact recherché par la Haute autorité de santé La certification V 2010 des établissements de santé : son impact constaté et son impact recherché par la Haute autorité de santé Thomas LE LUDEC Directeur délégué, Directeur de l'amélioration de la qualité

Plus en détail

La mesure de la pauvreté locale en Île de France. Les travaux de l Observatoire parisien de l insertion et de la lutte contre l exclusion

La mesure de la pauvreté locale en Île de France. Les travaux de l Observatoire parisien de l insertion et de la lutte contre l exclusion La mesure de la pauvreté locale en Île de France. Les travaux de l Observatoire parisien de l insertion et de la lutte contre l exclusion CRIES Présentation Apur : Emmanuelle PIERRE-MARIE et Pauline VIROT

Plus en détail

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise)

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Nos engagements et nos actions pour les générations futures Les questions liées au Développement Durable et à la RSE sont

Plus en détail

Aide à l acquisition d une complémentaire

Aide à l acquisition d une complémentaire Les définitions présentées ci-dessous sont extraites du glossaire de l assurance complémentaire santé édité par l Union Nationale des Organismes d Assurance Maladie Complémentaire. Aide à l acquisition

Plus en détail

q u estions 29,6 30,0 22,5 Déclaration d'un état de santé «moyen», «mauvais», «très mauvais» Source : Enquête ESPS 2004

q u estions 29,6 30,0 22,5 Déclaration d'un état de santé «moyen», «mauvais», «très mauvais» Source : Enquête ESPS 2004 Bulletin d information en économie de la santée q u estions d économie de la santé résultats Re pè res Les informations présentées dans ce document sont issues de l Enquête Santé et Protection sociale

Plus en détail

Une transformation s impose : changeons d attitude

Une transformation s impose : changeons d attitude Une transformation s impose : changeons d attitude Colloque sur le marché des hôpitaux et du réseau de la santé au Québec 27 mai 2009 Aujourd hui, au Canada Le Canada dépense plus pour les soins de santé

Plus en détail

Analyse de l offre de soins dans le cadre de la mise en œuvre de l Assurance Maladie Obligatoire (AMO) au Mali

Analyse de l offre de soins dans le cadre de la mise en œuvre de l Assurance Maladie Obligatoire (AMO) au Mali Analyse de l offre de soins dans le cadre de la mise en œuvre de l Assurance Maladie Obligatoire (AMO) au Mali B DAOU, M KOUAME, C ATIM Institut National de recherche en santé Publique (INRSP)- Bamako,

Plus en détail

Inégalités sociales de santé et de soins Le couple inégalités par omission, inégalités par construction

Inégalités sociales de santé et de soins Le couple inégalités par omission, inégalités par construction Inégalités sociales de santé et de soins Le couple inégalités par omission, inégalités par construction Thierry Lang INSERM U 558 IFERISS (Institut Fédératif d Etudes et de Recherche Interdisciplinaires

Plus en détail

Céline Goffette. CREST-INSEE / Sciences Po / INED. Congrès national des ORS - Les inégalités de santé 16 et 17 octobre 2008

Céline Goffette. CREST-INSEE / Sciences Po / INED. Congrès national des ORS - Les inégalités de santé 16 et 17 octobre 2008 Évolution différenciée des gradients sociaux homme/femme de consommation de tabac et homogamie sociale : quelle influence sur la concordance des comportements t au sein des ménages? quelle conséquence

Plus en détail

«Politique des ARS pour les seniors»

«Politique des ARS pour les seniors» «Politique des ARS pour les seniors» Claude EVIN, Directeur Général de l Agence Régionale de Santé d Ile-de-France XX/XX/XX L ARS, acteur majeur de la politique de santé et d accompagnement au service

Plus en détail

CONTEXTE ET JUSTIFICATION

CONTEXTE ET JUSTIFICATION CONTEXTE ET JUSTIFICATION Le tabagisme est l une des plus grandes menaces actuelles pour la santé mondiale. Il crée une forte dépendance chez les consommateurs habituels qu il finit par tuer, et présente

Plus en détail

Colloque du CIQSS et de l ISQ sur le vieillissement 80 e Congrès de l ACFAS, Montréal, 7 mai 2012

Colloque du CIQSS et de l ISQ sur le vieillissement 80 e Congrès de l ACFAS, Montréal, 7 mai 2012 Les différences entre les sexes dans la prise de décision en matière d épargne et d investissement : résultats tirés de l ECCF de 2 0 0 9 Carole Vincent Colloque du CIQSS et de l ISQ sur le vieillissement

Plus en détail

FICHE N 11 : ANALYSER LA COMPOSITION ET LA SÉLECTION DES CANDIDATURES REÇUES

FICHE N 11 : ANALYSER LA COMPOSITION ET LA SÉLECTION DES CANDIDATURES REÇUES FICHE N 11 : ANALYSER LA COMPOSITION ET LA SÉLECTION DES CANDIDATURES REÇUES De quoi s agit-il? L examen d un CV, un entretien téléphonique ou en face à face, constituent autant d étapes qui peuvent donner

Plus en détail

pour Baromètre de la protection sociale des agents territoriaux

pour Baromètre de la protection sociale des agents territoriaux pour Baromètre de la protection sociale des agents territoriaux Avril 2009 Sommaire 1. La méthodologie 3 A. Les jugements sur le système de protection sociale 5 B. L affiliation et le choix de sa mutuelle

Plus en détail

"L accès aux soins des étudiants en 2013"

L accès aux soins des étudiants en 2013 Dossier de Presse "L accès aux soins des étudiants en 2013" 8 ème Enquête Nationale 1999 2013 Enquête Santé d emevia Depuis plus de 14 ans, à l écoute des étudiants Sommaire EmeVia et les mutuelles étudiantes

Plus en détail

Bulletin d information en économie de la santé n 48 - février 2002. questions 2,6 1,9 1,0 1,0

Bulletin d information en économie de la santé n 48 - février 2002. questions 2,6 1,9 1,0 1,0 Bulletin d information en économie de la santé n 48 - février 2002 questions d économie de la santé analyses Repères Le CREDES a réalisé de septembre 1999 à mai 2000 une enquête sur l état de santé et

Plus en détail

Le renoncement aux soins pour raisons financières Étude CETAF / Fonds CMU 2010 / 2011

Le renoncement aux soins pour raisons financières Étude CETAF / Fonds CMU 2010 / 2011 Le renoncement aux soins pour raisons financières Étude CETAF / Fonds CMU 2010 / 2011 Les bénéficiaires de la CMU-C doivent normalement accéder aux soins sans participation financière, sauf exigence particulière.

Plus en détail

Bilan d une action de prévention et de suivi des caries dentaires dans les écoles en Zone Urbaine Sensible (ZUS) de Grenoble FRANCE

Bilan d une action de prévention et de suivi des caries dentaires dans les écoles en Zone Urbaine Sensible (ZUS) de Grenoble FRANCE Bilan d une action de prévention et de suivi des caries dentaires dans les écoles en Zone Urbaine Sensible (ZUS) de Grenoble FRANCE Dr Simone BOUSSUGES médecin conseiller technique Christiane BRUN assistante

Plus en détail