Budget Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014"

Transcription

1 Budget 2015 Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014

2 Ordre du jour Le Canada et l économie mondiale L incertitude économique mondiale Les finances provinciales et la situation financière du Manitoba Notre approche équilibrée : axée sur ce qui importe le plus Investissements moteurs pour soutenir la croissance La performance économique du Manitoba Le budget 2014 et l année à venir Défis : l incertitude économique mondiale Vos conseils 2

3 Le Canada et l économie mondiale L activité économique mondiale ralentit à la suite d une reprise marquée. Global En raison des facteurs mondiaux, les prévisions canadiennes à moyen terme continuent d être prudentes. Canada Parmi les pays du G7, la situation financière du Canada est relativement ferme. Un plan financier crédible. De la force dans les ressources naturelles. Sources : Statistique Canada, Finances Manitoba et FMI. 3

4 L incertitude économique mondiale «L activité économique au Canada devrait être un peu plus faible que prévu précédemment. [ ] Par conséquent, l économie devrait se remettre à tourner à plein régime vers le milieu de 2016, soit un peu plus tard que prévu en avril.» Banque du Canada Rapport sur la politique monétaire, juillet «La reprise américaine a été décevante, bien que certains signes soient plus encourageants. En Chine, la croissance a ralenti en raison des préoccupations relatives à leurs activités bancaires parallèles. [ ] Il y a, bien sûr, les risques géopolitiques en Iraq, en Iran, en Syrie et en Ukraine [ ] ces événements touchent le Canada, en particulier notre potentiel d exportation.» Ministre des Finances du Canada Août «L affaiblissement de la croissance pourrait durer plus longtemps, compte tenu de l absence de dynamique vigoureuse dans les pays avancés, en dépit des taux d intérêt extrêmement bas et du rela chement des autres freins a la croissance.» Fonds monétaire international (FMI) Perspectives de l économie mondiale, juillet

5 Budget du Manitoba : Budget 2015 Contenu de l aperçu financier du gouvernement : Opérations fondamentales du gouvernement (santé, éducation, justice, finances) Sociétés d État (Manitoba Hydro, Société d assurance publique du Manitoba, Société manitobaine des alcools et des loteries, Commission des accidents du travail) Organismes du secteur public (divisions scolaires, universités et collèges, offices régionaux de la santé) 5

6 Finances provinciales Gestion financière avec rapports clairs. f Prévision p Projection* - Comprend les dépenses afférentes a l inondation de Sources : Province du Manitoba, comptes publics, Budget 2014 et rapport financier du 1 er trimestre de

7 Situation financière Dette nette f Dette/(actifs) PIB 2014 Dette Millions de $ Milliards de $ % PIB Alberta (11 647) 360,0 (3,2 %) Saskatchewan ,0 6,1 % Colombie-Britannique ,6 17,4 % Terre-Neuve et Labrador ,7 26,1 % Manitoba ,5 29,8 % Canada ,6 35,1 % Île-du-Prince-Édouard ,8 37,1 % Nouveau-Brunswick ,3 37,7 % Nouvelle-Écosse ,1 37,7 % Ontario ,9 40,3 % Québec ,9 51,0 % f Prévision Sources : Documents du budget provincial et rapport financier du 1 er trimestre de

8 S&P S&P AAA AA+ AA Profil de la cote de crédit du Manitoba Cotes actuelles Moody s Standard & Poor s Aa1 AA (négatives) (stables) Moody s DBRS A(H) (stables) S&P Moody s Moody s Aaa Aa1 Aa2 AA- Aa3 A+ DBRS A1 A Le Manitoba a un solide profil de crédit qui se concentre sur des pratiques conservatrices de gestion budgétaire. A2 Sources : Moody s Investors Service, Standard & Poor s Ratings Services. 8

9 Notre approche équilibrée : Accent sur ce qui importe le plus Soutenir la croissance et les emplois en améliorant les infrastructures et en réduisant les lourdeurs administratives. Protéger les services de première ligne sur lesquels les familles comptent. Découvrir des moyens de réduire les dépenses en accroissant l efficacité. Éliminer le déficit de manière responsable. Conserver l avantage du Manitoba en matière d abordabilité. Maintenir la croissance de l économie. 9

10 Notre approche équilibrée : Découvrir des gains d efficacité par les coûts et des économies Réduire le nombre d offices régionaux de la santé et de commissions scolaires. Fusionner la Société des alcools et la Corporation des loteries a déjà permis d économiser 36 M$. Étendre le recours aux pratiques de gestion allégée. Réduire l empreinte du gouvernement : Réduire la fonction publique de 600 postes. Réduire les exigences relatives au nombre total de locaux à bureaux. 10

11 Notre approche équilibrée : Créer de bons emplois Crédit d impôt a l investissement dans la fabrication Crédit d impôt pour la recherche et le développement Programme d encouragement fiscal a la recherche scientifique et au développement expérimental Crédits d impôt pour l enseignement coopératif et l apprentissage Crédit d impôt du Manitoba pour la production de films et de vidéos Crédit d impôt a l investissement relatif au matériel de traitement de l informatique Crédit d impôt pour la construction de logements locatifs Crédit d impôt de Quartiers vivants Crédit d impôt pour les médias numériques interactifs du Manitoba 11

12 Notre approche équilibrée : Soutenir les familles et les particuliers En réduisant les impôts et en profitant de nouveaux crédits d impôt, les familles manitobaines économiseront 891 M$ cette année. Pour une famille moyenne de 4 personnes, cela signifie des économies de $ en impôt sur le revenu et en impôt foncier. Économies d impôt pour les familles manitobaines Économies d impôt : Nouveaux crédits d impôt et remboursements : Hausse de 34 % de l exemption d impôt sur le revenu. Remboursement de l impôt sur le revenu Économies d impôt foncier : pour les frais de scolarité Hausse des économies des Crédit d impôt pour la condition physique ménages de 250 $ à 700 $. Crédit d impôt pour les activités artistiques Les aînés peuvent économiser et culturelles des enfants jusqu a $ grâce au Crédit d impôt pour soignant primaire NOUVEAU remboursement de la Crédit d impôt pour les traitements contre taxe scolaire applicable aux aînés. l infertilité 12

13 L avantage de l abordabilité du Manitoba Pour les familles, l abordabilité va plus loin que les économies d impôt. Elle vise également d autres coûts des ménages, tels que le chauffage domestique, l électricité et l assurance automobile. Deloitte a confirmé que le Manitoba affiche les coûts totaux les plus faibles au Canada pour le chauffage, l électricité et l assurance automobile. Comparativement à la moyenne nationale, le ménage manitobain moyen économise $. Source : Audit de Deloitte. 13

14 Notre approche équilibrée : Investir pour soutenir la croissance et la création d emplois Plan quinquennal pour un Manitoba plus fort Le plan quinquennal pour un Manitoba plus fort d une valeur de 5,5 milliards de $ qui vise à améliorer les infrastructures fait correspondre plus de chaque dollar perçu en raison de la hausse de 1 % de la TVP à de nouveaux investissements dans les infrastructures de base, y compris : Routes, autoroutes et ponts Plus de 3,7 milliards de $ seront investis dans les routes, les autoroutes et les ponts du Manitoba afin de mieux relier les collectivités et renforcer les corridors commerciaux. Lutte contre les inondations 320 M$ seront investis dans la lutte contre les inondations dans la province afin de mieux protéger les collectivités contre les inondations. Infrastructures municipales Plus de 1,5 milliard de $ sera investi dans les routes municipales, la propreté de l eau, le transport actif et d autres infrastructures municipales pour répondre aux besoins de nombreuses collectivités en croissance au Manitoba. 14

15 Construire des infrastructures crée des emplois Source : Conference Board du Canada. 15

16 Budget 2014 Prévisions en matière de revenus Source : Budget 2014 du Manitoba. 16

17 Soutien fédéral en déclin Bien que le gouvernement fédéral ait accru les transferts aux provinces de 23 % au cours des 5 dernières années, les transferts au Manitoba sont demeurés inchangés. Les transferts fédéraux représentent une part de plus en plus faible des revenus du Manitoba chaque année. Source : Finances Canada, variation en pourcentage des principaux transferts aux provinces. 17

18 Budget 2014 Prévisions en matière de dépenses Source : Budget 2014 du Manitoba. 18

19 Manitoba s Economy L économie du Manitoba Une des économies provinciales les plus stables au Canada. Économie industrielle très diversifiée qui compte de nombreuses industries de moyenne taille. Marché d exportation équilibré : 50 % marchés internationaux, 50 % autres provinces. Élargissement des marchés étrangers : accroissement des exportations vers l Asie. Croissance continue des investissements en capitaux privés. Forts facteurs fondamentaux en matière de population et de main-d œuvre. Les finances des ménages manitobains sont relativement saines. 19

20 Forte croissance économique, Le Manitoba a été au 3 e rang des provinces pour la croissance annuelle moyenne Sources : Statistique Canada, Bureau des statistiques du Manitoba. 20

21 Marché du travail sain Taux de chômage, 2013 (%) Sources : Statistique Canada, Bureau des statistiques du Manitoba. 21

22 Confiance des entreprises Investissements de capitaux du secteur privé au Manitoba (M$) La croissance la plus soutenue des investissements de capitaux privés Source : Statistique Canada. 22

23 Manitoba : centre de sièges sociaux Nombre de sièges sociaux par tranche de habitants Le Manitoba est au 2 e rang pour le nombre de sièges sociaux par habitant Source : Statistique Canada. 23

24 Une main-d œuvre plus productive Croissance annuelle moyenne de la productivité du travail (%), Le Manitoba a connu la croissance de la productivité du travail la plus forte depuis la récession Source : Statistique Canada. 24

25 Croissance continue de la population Rythme de croissance record de la population Source : Statistique Canada. 25

26 Confiance des ménages Nombre de logements construits au Manitoba Un des marchés de l habitation les plus forts au Canada Source : Société canadienne d hypothèques et de logement. 26

27 Finances solides des ménages Sources : Association des banquiers canadiens, NY Federal Reserve. Sources : Banque du Canada, Finances Manitoba. 27

28 Budget 2014 l année à venir Perspectives économiques du Manitoba f 2015f PIB réel 2,4 % 2,0 % 2,4 % PIB nominal 3,7 % 3,7 % 4,0 % Taux de chômage 5,4 % 5,4 % 5,1 % Prix à la consommation 2,2 % 2,1 % 1,9 % f Prévisions fondées sur un sondage des prévisionnistes économiques de Finances Manitoba. Sources : Bureau des statistiques du Manitoba, Finances Manitoba, Statistique Canada. 28

29 Enjeux Préoccupations à l égard des budgets provinciaux Au Canada, les gouvernements provinciaux font face à des défis budgétaires et économiques croissants, car la croissance demeure inégale. Les préoccupations clés visent l équilibre entre les revenus et les dépenses, la gestion des coûts et le renouvellement des infrastructures. Le Manitoba adopte une approche équilibrée qui est axée sur ce qui est le plus important pour les familles, soit les soins de santé, l éducation, la sécurité publique et la justice. Incertitude de l économie mondiale L incertitude économique provient des tensions géopolitiques au Moyen-Orient, en Russie et en Ukraine, des conditions de récession dans certains pays européens, des conditions de crédit en Chine et une reprise plus lente que prévu aux États-Unis. Tensions de coûts sur l offre de services aux Manitobains Facteur de dépenses sur le budget en raison de la fréquence accrue des inondations au Manitoba. On continue d observer une tension sur les coûts des soins de santé, de l éducation, des services de police et de la justice, en particulier dans un contexte d accroissement de la population. Soutien du gouvernement fédéral en déclin Les transferts fédéraux au Manitoba pour la santé, l éducation et d autres services de première ligne sont demeurés inchangés, tandis que d autres provinces ont connu des hausses aussi fortes que 66 %. Le gouvernement fédéral s est déchargé des coûts et de la responsabilité de plusieurs services en les transférant aux provinces. 29

30 Compétitivité des entreprises manitobaines Taux d imposition du revenu des grandes sociétés (%), Source : Finances Manitoba. 30

31 Compétitivité des entreprises canadiennes Taux d imposition du revenu des grandes sociétés (%), 2014 Sources : Documents des budgets provinciaux, Finances Manitoba. 31

32 Compétitivité des petites entreprises manitobaines Taux d imposition du revenu des petites sociétés (%), L impôt sur le revenu des petites entreprises a été éliminé en Source : Finances Manitoba. 32

33 Compétitivité des petites entreprises canadiennes Taux d imposition du revenu des petites sociétés (%), 2014 Le Manitoba est la seule province à avoir éliminé l impôt sur le revenu des petites entreprises. Sources : Documents des budgets provinciaux, Finances Manitoba. 33

34 Nous avons besoin de vos conseils! Quels services gouvernementaux sont les plus importants pour vous? À votre avis, où pouvons-nous trouver des gains d efficacité et des économies? Quelles devraient être les priorités du gouvernement? Que peut faire le gouvernement pour favoriser la croissance économique et créer de bons emplois? Merci 34

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité

Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité Ministère des Finances Communiqué Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité Le Plan d action économique de 2015

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

Québec, 22 octobre 2015

Québec, 22 octobre 2015 Québec, 22 octobre 2015 Un contexte propice à une réforme fiscale Le contexte économique et fiscal La croissance économique potentielle est appelée à être plus modeste (Pourcentage de croissance du PIB)

Plus en détail

Mise à jour économique et financière

Mise à jour économique et financière 2010-2011 Mise à jour économique et financière L hon. Blaine Higgs Ministre des Finances Le 26 novembre 2010 Mise à jour économique et financière 2010-2011 Publié par : Ministère des Finances Province

Plus en détail

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Présenté par Caroline Charest Économiste / directrice principale KPMG-SECOR Une accélération de la croissance mondiale

Plus en détail

Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté

Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté 18 ans après le référendum de 1995 Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté présenté par Marcel Leblanc, économiste pour le comité de travail sur la souveraineté

Plus en détail

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015 novembre 2014 4. COMPARAISON DES TAUX D INDEXATION DES RÉGIMES D IMPOSITION QUÉBÉCOIS, FÉDÉRAL ET PROVINCIAUX En 2015,

Plus en détail

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 L économie canadienne en transition Thèmes pour 2014-15: L environnement économique

Plus en détail

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Au Canada, en vertu de la loi, les prêteurs assujettis à la réglementation fédérale et la plupart des institutions financières assujetties à une

Plus en détail

Bâtir un Nouveau-Brunswick plus fort pour tous et toutes Document de consultation prébudgétaire 2005-2006

Bâtir un Nouveau-Brunswick plus fort pour tous et toutes Document de consultation prébudgétaire 2005-2006 1 2 Bâtir un Nouveau-Brunswick plus fort pour tous et toutes Document de consultation prébudgétaire 2005-2006 Publié par : Ministère des Finances Gouvernement du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton

Plus en détail

BUDGET du QUÉBEC 2015

BUDGET du QUÉBEC 2015 BUDGET du QUÉBEC 2015 Services économiques TD BUDGET 2015 DU QUÉBEC : LE GOUVERNEMENT MAINTIENT LE CAP FISCAL Faits saillants Le gouvernement du Québec a déposé son deuxième budget depuis son arrivée au

Plus en détail

DEUXIÈME TRIMESTRE 30 juin 2014

DEUXIÈME TRIMESTRE 30 juin 2014 SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT Supplément d information sur les activités d assurance prêt hypothécaire DEUXIÈME TRIMESTRE 30 juin 2014 Afin de compléter ses états financiers consolidés

Plus en détail

Consultations prébudgétaires 2011-2012

Consultations prébudgétaires 2011-2012 Présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes 12 août 2011 Sommaire Dans le cadre des consultations prébudgétaires du Comité permanent des finances de la Chambre des communes, le

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION. Septembre 2014 LA FISCALITÉ DES PARTICULIERS AU QUÉBEC

DOCUMENT D INFORMATION. Septembre 2014 LA FISCALITÉ DES PARTICULIERS AU QUÉBEC DOCUMENT D INFORMATION Septembre 2014 LA FISCALITÉ DES PARTICULIERS AU QUÉBEC document d information Septembre 2014 La fiscalité des particuliers au Québec NOTE La forme masculine utilisée dans le texte

Plus en détail

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Présenté par Daniel Denis Associé, SECOR 4 décembre 2009 Une croissance mondiale forte Au cours de la dernière décennie Évolution du PIB mondial Croissance

Plus en détail

Suggestions de dernière minute pour réduire votre impôt des particuliers pour 2013

Suggestions de dernière minute pour réduire votre impôt des particuliers pour 2013 Suggestions de dernière minute pour réduire votre impôt des Le 15 novembre 2013 Dans le cadre de votre stratégie de planification financière personnelle, la fin de l année s avère pour vous le moment idéal

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE COMMENTAIRE Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE Faits saillants Les ventes de véhicules au Canada ont atteint un sommet

Plus en détail

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances August 2014 ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances Résumé L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises membres

Plus en détail

LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC. Automne

LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC. Automne LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC Automne 2013 Le point sur la situation économique et financière du québec Automne 2013 NOTE La forme masculine utilisée dans le texte désigne

Plus en détail

Jeux de hasard juillet 2009

Jeux de hasard juillet 2009 juillet 2009 Les recettes nettes tirées des loteries, des appareils de loterie vidéo (ALV), des casinos et des machines à sous à l extérieur des casinos gérés par l État ont augmenté de façon soutenue,

Plus en détail

L austérité budgétaire: définition, calcul et conséquences.

L austérité budgétaire: définition, calcul et conséquences. L austérité budgétaire: définition, calcul et conséquences. Pour mener un char quelque part, on a trois décisions à prendre: 1. La destination.. 2. La route qu on va suivre.. 3. La vitesse à laquelle on

Plus en détail

La politique monétaire de la Banque du Canada

La politique monétaire de la Banque du Canada La politique monétaire de la Banque du Canada Conférence «Conjoncture et perspectives économiques 2011» Montréal, 9 décembre 2010 Laurent Martin Économiste et représentant principal Bureau du Québec, Banque

Plus en détail

Automne 2014 LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC

Automne 2014 LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC Automne 2014 LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC Automne 2014 Le point sur la situation économique et financière du québec NOTE La forme masculine utilisée dans le texte désigne

Plus en détail

Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation

Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation M. Peter Mesheau Ministre des Finances Gouvernement du Nouveau-Brunswick Le 17 octobre 2001

Plus en détail

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Chambre de commerce du Grand Moncton Moncton (Nouveau-Brunswick) 21 novembre 2012 Tim Lane Sous-gouverneur Banque du Canada

Plus en détail

Services de réparation et d entretien

Services de réparation et d entretien N o 63-247-X au catalogue. Bulletin de service Services de réparation et d entretien 2010. aits saillants Le secteur des services de réparation et d entretien a affiché des revenus de 22,5 milliards de

Plus en détail

Supplément d'information sur les activités d'assurance prêt hypothécaire

Supplément d'information sur les activités d'assurance prêt hypothécaire SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT Supplément d'information sur les activités d'assurance prêt hypothécaire PREMIER TRIMESTRE 31 mars 2014 Afin de compléter ses états financiers consolidés

Plus en détail

La dette de consommation au Québec et au Canada

La dette de consommation au Québec et au Canada La dette de consommation au Québec et au Canada par : James O Connor Direction des statistiques sur les industries INTRODUCTION La croissance de l endettement à la consommation au Québec et au Canada entre

Plus en détail

2014-2015. Analyse des états financiers

2014-2015. Analyse des états financiers 2014-2015 Analyse des états financiers Analyse des états financiers Introduction On trouvera une analyse plus poussée des résultats financiers du gouvernement dans le Rapport financier annuel du gouvernement

Plus en détail

À la hauteur de vos projets

À la hauteur de vos projets INVESTIR Banque Nationale À la hauteur de vos projets INVESTIR Banque Nationale 01 Que sont les Portefeuilles de revenu mensuel? Une façon simple de percevoir une distribution régulière. Six portefeuilles

Plus en détail

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2014 1

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2014 1 non remboursables pour 2014 1 non remboursables pour 2014 1 Voir les notes aux pages suivantes. Remb. = crédit remboursable (voir note correspondante). 6 / Fédéral C.-B. Alb. Sask. Man. 2 Taux d imposition

Plus en détail

LE GRAND ÉCART L INÉGALITÉ DE LA REDISTRIBUTION DES BÉNÉFICES PROVENANT DU FRACTIONNEMENT DU REVENU

LE GRAND ÉCART L INÉGALITÉ DE LA REDISTRIBUTION DES BÉNÉFICES PROVENANT DU FRACTIONNEMENT DU REVENU LE GRAND ÉCART L INÉGALITÉ DE LA REDISTRIBUTION DES BÉNÉFICES PROVENANT DU FRACTIONNEMENT DU REVENU RÉSUMÉ Une étude de Tristat Resources commandée par l Institut Broadbent démontre que la majorité des

Plus en détail

Soutenir sa croissance en misant sur ses compétences clés

Soutenir sa croissance en misant sur ses compétences clés C E R C L E C A N A D I E N D E M O N T R É A L - 27 avril 2015 François Olivier Président et chef de la direction TC Transcontinental Soutenir sa croissance en misant sur ses compétences clés Information

Plus en détail

Le présent chapitre porte sur l endettement des

Le présent chapitre porte sur l endettement des ENDETTEMENT DES MÉNAGES 3 Le présent chapitre porte sur l endettement des ménages canadiens et sur leur vulnérabilité advenant un choc économique défavorable, comme une perte d emploi ou une augmentation

Plus en détail

Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier

Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier N o 63-238-X au catalogue. Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier 2012. Faits saillants Le revenu

Plus en détail

La fiscalité nous permet de nous offrir collectivement des services et une qualité de vie supérieurs. Les revenus de l État sont à la baisse

La fiscalité nous permet de nous offrir collectivement des services et une qualité de vie supérieurs. Les revenus de l État sont à la baisse La fiscalité nous permet de nous offrir collectivement des services et une qualité de vie supérieurs En moyenne, chaque personne au Québec reçoit (de tous les paliers gouvernementaux) l équivalent de près

Plus en détail

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux En 2013, on prévoit que les dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux atteindront 138,3

Plus en détail

La revue financière. Publication du ministère des Finances

La revue financière. Publication du ministère des Finances Publication du ministère des Finances Faits saillants 2009 : excédent budgétaire de 0,8 milliard de dollars Un excédent budgétaire de 0,8 milliard de dollars a été dégagé en février 2009, comparativement

Plus en détail

PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS

PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS CONFÉRENCE À L'ASSOCIATION DES ÉCONOMISTES QUÉBÉCOIS COLLOQUE SUR LA CONJONCTURE ÉCONOMIQUE DE LA RÉGION DE QUÉBEC Pierre Fournier

Plus en détail

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires POUR DIFFUSION : À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À PUBLICATION Courants contraires La baisse

Plus en détail

Centrale des caisses de crédit du Canada

Centrale des caisses de crédit du Canada Centrale des caisses de crédit du Canada Mémoire au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Martha Durdin, présidente et chef de la direction Le mercredi 6 août 2014 Tout le contenu du

Plus en détail

Perspectives économiques régionales du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord

Perspectives économiques régionales du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord Perspectives économiques régionales du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord Mise à jour - Janvier 2015 Giorgia Albertin Représentante Résidente pour la Tunisie Fonds Monétaire International Plan de l exposé

Plus en détail

Programme canadien pour l épargne-études Rapport statistique annuel

Programme canadien pour l épargne-études Rapport statistique annuel Programme canadien pour l épargne-études Rapport statistique annuel Décembre 2008 TABLE DES MATIÈRES MESSAGE AUX INTERVENANTS... 3 PROGRAMME CANADIEN POUR L ÉPARGNE-ÉTUDES (PCEE)... 4 MÉTHODOLOGIE DU RAPPORT...

Plus en détail

Annexe technique. Au Point Les taxes sur la masse salariale : quel impact pour les travailleurs? Sources complètes du Tableau 1 :

Annexe technique. Au Point Les taxes sur la masse salariale : quel impact pour les travailleurs? Sources complètes du Tableau 1 : Annexe technique Au Point Les taxes sur la masse salariale : quel impact pour les travailleurs? Sources complètes du Tableau 1 : Commission, Rapport annuel de gestion 2013-2014, septembre 2014, p. 78;

Plus en détail

Renseignements fiscaux 2013 en date du 20 juin 2013

Renseignements fiscaux 2013 en date du 20 juin 2013 www.bdo.ca FISCALITÉ Renseignements fiscaux 2013 en date du 20 juin 2013 Renseignements fiscaux 2013 contient un résumé des taux d impôt sur le revenu des particuliers et des montants en vigueur pour 2013

Plus en détail

Le statut des coopératives au Canada

Le statut des coopératives au Canada Le statut des coopératives au Canada Allocution de Marion Wrobel Vice-président, Politique et opérations Association des banquiers canadiens Devant le Comité spécial sur les coopératives de la Chambre

Plus en détail

Programme canadien pour l épargne-études Rapport statistique annuel

Programme canadien pour l épargne-études Rapport statistique annuel Programme canadien pour l épargne-études Rapport statistique annuel Décembre 2008 TABLE DES MATIÈRES MESSAGE AUX INTERVENANTS... 3 PROGRAMME CANADIEN POUR L ÉPARGNE-ÉTUDES (PCEE)... 4 MÉTHODOLOGIE DU RAPPORT...

Plus en détail

La revue financière. Publication du ministère des Finances. Décembre 2008 : excédent budgétaire de 0,2 milliard de dollars

La revue financière. Publication du ministère des Finances. Décembre 2008 : excédent budgétaire de 0,2 milliard de dollars Publication du ministère des Finances Faits saillants 2008 : excédent budgétaire de 0,2 milliard de dollars Un excédent budgétaire de 0,2 milliard de dollars a été enregistré en décembre 2008, comparativement

Plus en détail

Rendement des entreprises et appartenance

Rendement des entreprises et appartenance Rendement des entreprises et appartenance 22 Les données sur le rendement des entreprises exploitées au Canada confirment la forte baisse des résultats concrets au dernier trimestre de 2008 et les années

Plus en détail

Impôt des particuliers 2014 1

Impôt des particuliers 2014 1 Impôt des particuliers 0 Impôt des particuliers 0 TABLEAU P QUÉBEC (0) TABLE D IMPÔT Revenu Impôt Taux Taux marginal imposable Fédéral Québec Total effectif Fédéral Québec Total $ $ $ $ 0 000 - - - 0,0

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

Faits saillants du budget 2015-2016 du Québec

Faits saillants du budget 2015-2016 du Québec Faits saillants du budget 2015-2016 du Québec Le 26 mars 2015 N o 2015-13 Aujourd hui, le ministre des Finances et de l Économie du Québec, M. Carlos Leitão, a déposé le budget 2015-2016. Ce budget indique

Plus en détail

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES par Marion Steele Département d économie, Université de Guelph et Centre pour les études

Plus en détail

Canada-Inde Profil et perspective

Canada-Inde Profil et perspective Canada-Inde Profil et perspective Mars 2009 0 L Inde et le Canada : un bref profil Vancouver Calgary Montréal Toronto INDE 3 287 263 km² 1,12 milliard 1 181 milliards $US 1 051 $US Source : Fiche d information

Plus en détail

STRATÉGIE DE GESTION DE LA DETTE

STRATÉGIE DE GESTION DE LA DETTE STRATÉGIE DE GESTION DE LA DETTE 2007-2008 Stratégie de gestion de la dette 2007-2008 Objet L objet de la Stratégie de gestion de la dette est d énoncer les objectifs, la stratégie et les plans du gouvernement

Plus en détail

Coup d œil sur les inégalités de revenus au

Coup d œil sur les inégalités de revenus au Coup d œil sur les inégalités de revenus au Québec L expression «nous les 99 %», qui avait servi de cri de ralliement des mouvements Occupy, résume les préoccupations que soulève la tendance mondiale à

Plus en détail

Environnement Économique. Sommet immobilier de Québec

Environnement Économique. Sommet immobilier de Québec Environnement Économique Sommet immobilier de Québec Le 27 Mai 2014 Clément Gignac Vice-président principal et économiste en chef Président, Comité d allocation d actifs 1 Mise en garde Les opinions exprimées

Plus en détail

La dette des particuliers

La dette des particuliers L EMPLOI ET LE REVENU EN La dette des particuliers Si l économie et la population des États-Unis sont presque dix fois supérieures à celles du, les deux pays comportent plusieurs similitudes. Les deux

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS FISCAUX 2015 en date du 18 juin 2015

RENSEIGNEMENTS FISCAUX 2015 en date du 18 juin 2015 WWW.BDO.CA FISCALITÉ RENSEIGNEMENTS FISCAUX 2015 en date du 18 juin 2015 Renseignements fiscaux 2015 contient un résumé des taux d impôt sur le revenu des particuliers et des montants en vigueur pour 2015

Plus en détail

Étude spéciale BUDGETS 2015 AU CANADA : ENTRÉE EN VIGUEUR DE DIVERS CHANGEMENTS FISCAUX. Services économiques TD

Étude spéciale BUDGETS 2015 AU CANADA : ENTRÉE EN VIGUEUR DE DIVERS CHANGEMENTS FISCAUX. Services économiques TD Étude spéciale Services économiques TD BUDGETS 2015 AU CANADA : ENTRÉE EN VIGUEUR DE DIVERS CHANGEMENTS FISCAUX Faits saillants La chute marquée des prix du pétrole a transformé le paysage économique du

Plus en détail

Information Le secteur des services financiers canadien

Information Le secteur des services financiers canadien Les caisses populaires et les coopératives de crédit au Canada Aperçu Information Le secteur des services financiers canadien Le Canada dispose d un solide secteur de coopératives financières qui englobe

Plus en détail

Grâce à l investissement

Grâce à l investissement Appuyer la prospérité économique Grâce à l investissement Mémoire de l ACCC au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire préparé par : Association des collèges communautaires du

Plus en détail

Marché mondial de l automobile

Marché mondial de l automobile Carlos Gomes 1..73 carlos.gomes@scotiabank.com En route vers des ventes mondiales records en 1 Les marchés développés mènent le bal Les ventes mondiales de voitures ont progressé de % pendant le premier

Plus en détail

Encourager le développement des compétences dans les petites et moyennes entreprises

Encourager le développement des compétences dans les petites et moyennes entreprises Encourager le développement des compétences dans les petites et moyennes entreprises Jean-Pierre Voyer, SRSA Table ronde Canada-Québec sur les PME et le développement des compétences, Montréal, 24 février

Plus en détail

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Investir dans l enseignement supérieur

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Investir dans l enseignement supérieur Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997 Investir dans l enseignement supérieur Février 1997 «Les Canadiennes et les Canadiens savent qu une meilleur e instruction est synonyme de meilleurs emplois.»

Plus en détail

Table des matières. Le volume I rend compte de nos audits financiers... 3 Remerciements... 5

Table des matières. Le volume I rend compte de nos audits financiers... 3 Remerciements... 5 Table des matières Chapitre 1 Commentaire d introduction Le volume I rend compte de nos audits financiers... 3 Remerciements... 5 Chapitre 2 Commentaires sur la situation financière de la province Des

Plus en détail

Des baisses d impôt : pour qui, comment et quand?

Des baisses d impôt : pour qui, comment et quand? Des baisses d impôt : pour qui, comment et quand? Douze constats à prendre en considération avant de procéder à de nouvelles baisses d impôt sur le revenu au Québec Document de travail 2004/02 Luc GODBOUT

Plus en détail

BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010

BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010 abc Le 13 mai 2010 BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010 Le bénéfice net présenté attribuable aux actionnaires ordinaires s est élevé à 84 millions de $CA pour le trimestre terminé

Plus en détail

Mémoire de : L Association canadienne des conseillers hypothécaires accrédités (ACCHA) Le 4 mars 2015

Mémoire de : L Association canadienne des conseillers hypothécaires accrédités (ACCHA) Le 4 mars 2015 Mémoire de : L Association canadienne des conseillers hypothécaires accrédités (ACCHA) Le 4 mars 2015 «Les impacts de la chute du prix mondial du pétrole sur l économie canadienne, incluant les impacts

Plus en détail

Enquête sur les perspectives des entreprises

Enquête sur les perspectives des entreprises Enquête sur les perspectives des entreprises Résultats de l enquête de l été 15 Vol. 12.2 6 juillet 15 L enquête menée cet été laisse entrevoir des perspectives divergentes selon les régions. En effet,

Plus en détail

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2015 1

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2015 1 non remboursables pour 2015 1 indépendants affiliés à KPMG non remboursables pour 2015 1 Voir les notes aux pages suivantes. Remb. = crédit remboursable (voir note correspondante). 6 / Fédéral C.-B. Alb.

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS ET DONNÉES POUR LA PLANIFICATION FISCALE

RENSEIGNEMENTS ET DONNÉES POUR LA PLANIFICATION FISCALE RENSEIGNEMENTS ET DONNÉES POUR LA PLANIFICATION FISCALE Février 2014 La publication ''Données et renseignements fiscaux'' est conçue par à titre d'information uniquement et ne doit pas être perçue comme

Plus en détail

Statistiques fiscales des particuliers

Statistiques fiscales des particuliers Statistiques fiscales des particuliers ANNÉE D IMPOSITION 1996 Édition 1999 Quebec Avant-propos Ce document présente les statistiques fiscales en matière d impôt sur le revenu des particuliers pour l année

Plus en détail

MALI RAPPORT ECONOMIQUE BI-ANNUEL

MALI RAPPORT ECONOMIQUE BI-ANNUEL MALI RAPPORT ECONOMIQUE BI-ANNUEL Janvier 2013 CGIAR Climate AFTP4 Région Afrique Banque mondiale Sommaire Préambule... 3 RESUME... 4 1. Contexte politique... 5 2. Situation économique en 2012... 5 Croissance...

Plus en détail

Fasken Martineau DuMoulin S.E.N.C.R.L., s.r.l.

Fasken Martineau DuMoulin S.E.N.C.R.L., s.r.l. Bulletin Fiscalité Mars 2009 Fasken Martineau DuMoulin S.E.N.C.R.L., s.r.l. Ontario : Élimination de la taxe de vente provinciale à compter du 1 er juillet 2010 et harmonisation avec la TPS fédérale Ottawa

Plus en détail

Soumission à la consultation pré-budgétaire du Nouveau-Brunswick janvier 2011

Soumission à la consultation pré-budgétaire du Nouveau-Brunswick janvier 2011 1 Soumission à la consultation pré-budgétaire du Nouveau-Brunswick janvier 2011 La Fédération des travailleurs et travailleuses du Nouveau-Brunswick apprécie cette occasion de présenter les priorités budgétaires

Plus en détail

États financiers consolidés

États financiers consolidés Volume 1 États financiers consolidés Comptes publics pour l exercice terminé Impression Autorisée par l Assemblée législative Fredericton, (N.-B.) Volume 1 États financiers consolidés Comptes publics pour

Plus en détail

Crédits d impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental («RS&DE»)

Crédits d impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental («RS&DE») Crédits d impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental («RS&DE») Aperçu du programme et occasions à saisir Pascal Martel Yara Bossé-Viola 8 octobre 2014 Objectifs Objectifs du

Plus en détail

L éducation au Québec : L état de la situation

L éducation au Québec : L état de la situation Préscolaire Primaire Secondaire Collégial Universitaire 43101 45 509 93969 68 331 110 297 151 845 241019 251 612 240 980 251 237 L éducation au Québec : L état de la situation L éducation est un des sujets

Plus en détail

Tendances des dépenses nationales de santé, 1975 à 2012

Tendances des dépenses nationales de santé, 1975 à 2012 Tendances des dépenses nationales de santé, 1975 à 2012 Dépenses et main-d œuvre de la santé Notre vision De meilleures données pour de meilleures décisions : des Canadiens en meilleure santé Notre mandat

Plus en détail

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010 75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-21 L économie canadienne depuis la fondation de la Banque du Canada Première édition : le 11 mars 21 Mise à jour : le 16 decembre 21 1 La Banque du Canada, fondée en

Plus en détail

11 AOÛT 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LE MEXIQUE

11 AOÛT 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LE MEXIQUE 11 AOÛT 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE MEXICAINE Mexique Principaux indicateurs, 2014 Population (en millions) 119,7 PIB (en G$ US courants) 1 282,7 PIB par habitant (en $ US courants) 10 714,8 Taux

Plus en détail

Budget 2014-2015. Juin 2014. Le défi des finances publiques du québec

Budget 2014-2015. Juin 2014. Le défi des finances publiques du québec Budget 2014-2015 Juin 2014 Le défi des finances publiques du québec NOTE La forme masculine utilisée dans le texte désigne aussi bien les femmes que les hommes. Elle n est utilisée que pour alléger le

Plus en détail

Association canadienne de la construction. Mémoire prébudgétaire 2015

Association canadienne de la construction. Mémoire prébudgétaire 2015 Association canadienne de la construction Mémoire prébudgétaire 2015 Synopsis L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises de construction non résidentielle au Canada.

Plus en détail

ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE

ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE Licence AES, Relations monétaires internationales 2000-2001 Feuille de Td N 1 : La balance des paiements. ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE Sources : Extraits d'articles publiés par : Recherche

Plus en détail

Comparaisons internationales de la dette

Comparaisons internationales de la dette Annexe 2 Comparaisons internationales de la dette Faits saillants Selon les statistiques officielles publiées par le Fonds monétaire international (FMI) et l Organisation de coopération et de développement

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2009 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2009 au titre de l article IV avec le Maroc Le FMI conclut les consultations de 2009 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 10/19 (F) 16 février 2010 Les notes d'information au public (NIP) s inscrivent dans

Plus en détail

La dette. du gouvernement du Québec

La dette. du gouvernement du Québec La dette du gouvernement du Québec La dette du gouvernement du Québec Dépôt légal - Bibliothèque et Archives nationales du Québec Décembre 2007 ISBN 978-2-550-51547-0 (Imprimé) ISBN 978-2-550-51548-7 (PDF)

Plus en détail

Bulletin du FMI. France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité

Bulletin du FMI. France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité Bulletin du FMI BILAN DE SANTÉ ÉCONOMIQUE France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité Kevin C. Cheng et Erik de Vrijer Département Europe du FMI 27 juillet 2011 Vendanges dans le

Plus en détail

RAPPORT SOMMAIRE DE L ÉTUDE SUR LE MARCHÉ DU PROPANE. Prépare pour. l Association canadienne du gaz propane. Préparé par. Purvin & Gertz Inc.

RAPPORT SOMMAIRE DE L ÉTUDE SUR LE MARCHÉ DU PROPANE. Prépare pour. l Association canadienne du gaz propane. Préparé par. Purvin & Gertz Inc. RAPPORT SOMMAIRE DE L ÉTUDE SUR LE MARCHÉ DU PROPANE Prépare pour l Association canadienne du gaz propane Préparé par Buenos Aires ~ Calgary ~ Dubaï ~ Houston Londres ~ Los Angeles ~ Moscou ~ Singapour

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

Prévisions économiques 2011. Yanick Desnoyers

Prévisions économiques 2011. Yanick Desnoyers Prévisions économiques 2011 Yanick Desnoyers ÀNOTER ÀVOTRE AGENDA 16 novembre 2010 8 mars 2011 POUR ALLER PLUS LOIN Consultez le dossier complet sur la rémunération à l adresse suivante : www.portailrh.org/previsions

Plus en détail

Rôle de l entreprise autochtone en matière de perception des taxes.

Rôle de l entreprise autochtone en matière de perception des taxes. Rôle de l entreprise autochtone en matière de perception des taxes. TPS/TVH-TVQ Revenu Québec 31 Août 2011 Direction générale des entreprises Plan de la présentation Mise en contexte... 3 Définitions...

Plus en détail

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Juillet 3 Aperçu Des données récemment publiées, recueillies par Prêts bancaires aux entreprises Autorisations et en-cours (Figure ), l Association des

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Situation en France :

[ les éco_fiches ] Situation en France : Des fiches pour mieux comprendre l'actualité éco- nomique et les enjeux pour les PME Sortie de crise? Depuis le 2ème trimestre la France est «techniquement» sortie de crise. Cependant, celle-ci a été d

Plus en détail

FONDS DE L AVENIR DE LA SANB INC. RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÉGISSANT LES POLITIQUES DE

FONDS DE L AVENIR DE LA SANB INC. RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÉGISSANT LES POLITIQUES DE FONDS DE L AVENIR DE LA SANB INC. RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÉGISSANT LES POLITIQUES DE PLACEMENT ET DE GESTION Adopté le 26 septembre 2009 1 RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÉGISSANT LES POLITIQUES DE PLACEMENT

Plus en détail

2 e TRIMESTRE : Survol du marché de l habitation de la Canada Guaranty AVRIL À JUIN 2010

2 e TRIMESTRE : Survol du marché de l habitation de la Canada Guaranty AVRIL À JUIN 2010 2 e TRIMESTRE : Survol du marché de l habitation de la Canada Guaranty AVRIL À JUIN 21 L économie mondiale continue d exercer une tension sur la reprise nord américaine, puisque les préoccupations liées

Plus en détail

LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE

LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE Le 20 janvier 2011 LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE ***La confiance des marchés asiatiques se rapproche de son niveau d avant la crise***

Plus en détail