Sommaire. Des sacs allégés 35 kg. Des couleurs propres à chaque utilisation. Date d ensachage. Date de fin d utilisation*.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sommaire. Des sacs allégés 35 kg. Des couleurs propres à chaque utilisation. Date d ensachage. Date de fin d utilisation*."

Transcription

1

2 Comment lire le sac Calcia? Document normatif de référence : NF EN Annexe A1 (Février 2001) NF EN (Décembre 2004) la norme des ciments Des sacs allégés 35 kg. Comment lire le sac Calcia? Des noms clairs et parlants. Depuis avril 2001, les ciments ont changé de dénomination pour répondre à la Des couleurs propres à chaque utilisation. Des appellations plus précises. nouvelle réglementation européenne (marquage CE), en conservant les garanties de qualité certifiées par la marque NF. Date d ensachage. Certifications de qualité et management environnemental de l usine d origine. Exemple de découpage de la nouvelle dénomination pour un ciment courant : Date de fin d utilisation*. Un logo plus présent. Noms des constituants principaux : Types de ciment Il existe : CEM I : ciment Portland. CEM II : ciment Portland composé. CEM III : ciment de haut fourneau. CEM IV : ciment pouzzolanique. CEM V : ciment au laitier et aux cendres. Quantité de constituants principaux autres que le clinker selon les types de ciments. S : laitier granulé de hauts fourneaux. V : cendre volante siliceuse. L ou LL : calcaire. D : fumée de silice. Classes de résistance (résistance caractéristique minimum à 28 jours exprimée en MPa) : 32,5 ou 42,5 ou 52,5. Ciment à basse chaleur d hydratation. Conformité à la réglementation européenne. CEM V/A (S-V) 32,5 N LH CE PM-ES-CP1 NF Sous-classes de résistance (résistance caractéristique minimum à 2 ou 7 jours exprimée en MPa) : L : Lent. N : Normal. R : Rapide. Caractéristiques complémentaires : PM : ciment pour travaux à la mer. ES : ciment pour travaux en eaux à haute teneur en sulfate. Marque de qualité. Sur la tranche, rappel du nom normalisé. * Suite à une directive européenne, les ciments contenant plus de 0,0002 % de chrome VI soluble (du poids sec total des ciments) sont traités avec un agent réducteur, le but visé étant de réduire les cas d allergie au chrome VI. Si la date limite d activité de l agent réducteur est dépassée, cela n affecte pas la qualité du ciment qui conserve toutes ses propriétés de liant. Son emploi ne sera alors possible que dans le cadre de procédés automatisés excluant tout contact avec la peau. Usine productrice Nom et adresse du producteur Logo CE Identification de l organisme de certification (AFAQ AFNOR certification en France) Appellation normalisée du produit dans la marque de qualité NF Logo NF Des normes soulignées de couleurs : norme européenne CE et marque de qualité NF. Type de ciment Pour commander la norme : CP : ciment à teneur en sulfures limitée pour béton précontraint (CP 1 ou CP2). Date d ensachage sur les sacs N de certificat du produit N de référence de la norme Appellation normalisée du produit dans la norme NF EN Caractéristiques certifiées Norme de référence des labels CP = NF P PM = NF P ES = NF P Marquage Marque Pour vous aider à bien utiliser nos ciments, prenez connaissance des informations au dos des sacs.

3 Réglementation thermique 2005 des bâtiments neufs chauffés à des températures supérieures à 12 C Document normatif de référence : RT 2005 (01 Sept. 2006) Principes Orientations Réglementation thermique 2005 Aujourd hui, tous les pays doivent réaliser des efforts pour diminuer leurs consommations énergétiques et ainsi contribuer à minimiser l impact de l homme sur les changements climatiques. La France s est engagée au travers du protocole de Kyoto à diviser par 4 ses émissions de gaz à effet de serre d ici 2050 ; avec comme étape intermédiaire des émissions de CO 2 en 2010 équivalentes à celles émises en Ceci implique une réduction importante de l emploi des énergies fossiles et un recours massif aux énergies renouvelables. Ces enjeux liés au changement climatique vont modifier profondément l acte de construire. En effet, le secteur du bâtiment en France représente actuellement 25% des émissions de CO 2 totales et 44% de la consommation d énergie. Les orientations de la RT 2005 portent sur : Une limite haute de consommation énergétique à ne pas dépasser. L introduction des énergies renouvelables (EnR) dans les systèmes de référence (chaudières bois, eau chaude sanitaire (ECS) solaire, pompes à chaleur (PAC). Une meilleure prise en compte des solutions bioclimatiques : apports solaires, protections solaires, orientation du bâtiment. Un renforcement des exigences sur le confort d été et une meilleure prise en compte de l inertie thermique. Bâtiment Industrie Transport Agriculture Emissions CO 2 25 % 25 % 28 % 22 % Un renforcement des exigences sur le bâti et les équipements. Pour répondre à ces deux derniers points, le matériau béton est le bon choix. Consommation d énergie 44 % 23 % 31 % 2 % Objectifs La loi sur l énergie du 13 juillet 2005 précise le cadre de cet objectif et les priorités pour y parvenir. Aujourd hui, il faut à la fois concevoir, construire et savoir exploiter des bâtiments à faibles consommations d énergies, tout en garantissant aux utilisateurs une certaine qualité de confort. Le bâti a donc un rôle important à jouer. Le choix des systèmes constructifs et des matériaux seront des facteurs déterminants sur les performances du futur bâtiment. Le matériau béton est très bien placé pour relever ces défis. La réglementation thermique 2005 précise aux professionnels du bâtiment (architectes, bureaux d études, constructeurs) les performances que doivent atteindre les bâtiments, en leur laissant toute liberté de conception, favorisant ainsi l innovation technologique. Le principe de la RT 2005 est basé sur la consommation globale du bâtiment en projet (bâti et équipements) comparé à celle d un bâtiment de référence (valeurs de référence en W/m 2.K variables en fonction des 8 zones climatiques découpant la France). Les composants les moins performants doivent être équilibrés par les plus performants. Cependant tous les composants doivent respecter des exigences minimales (des garde-fous en W/m 2.K). La RT 2005 précise les performances minimales que doivent atteindre les bâtiments neufs. Des labels, tels que HPE (Haute Performance Environnementale), THPE (Très Haute Performance Environnementale) ou encore EnR (Energies Renouvelables) incitent les acteurs de la construction à faire beaucoup mieux que le simple niveau réglementaire. Le DPE (Diagnostic de Performance Energétique) qui oblige à fournir ou afficher l étiquette énergétique du bâtiment lors de toute transaction immobilière va banaliser la performance énergétique auprès du grand public. Les objectifs de la RT 2005 consistent en une amélioration de la performance énergétique d au moins 15% par rapport à la RT 2000, associée à un développement de la bioclimatisation. Rappelons que l objectif final est un gain de 40% de consommation en Maison avec l origine des déperditions Rupteur Les solutions permettant de diminuer les déperditions thermiques du bâti

4 Systèmes constructifs répondant à la RT 2005 Systèmes constructifs répondant à la RT 2005 Principes L influence de l activité humaine sur la prolifération des gaz à effet de serre n est plus à démontrer. Les pays développés doivent dorénavant fournir des efforts à la mesure de leur consommation énergétique pour parvenir à stopper l action négative de l homme sur le climat. Il faut concevoir, construire et savoir exploiter des bâtiments à faible consommation d énergie fossile, tout en offrant aux utilisateurs des ambiances intérieures confortables. Le béton s emploie à bien répondre simultanément à ces exigences, moyennant quelques précautions. Plusieurs systèmes constructifs permettent d optimiser l inertie thermique, voire acoustique du bâtiment : Dans le cas d une liaison façade-plancher, les techniques de rupteurs de pont thermique employées pour l isolation thermique intérieure (ITI) sont composées d isolant souple afin de répondre aux exigences thermiques règlementaires (RT 2005). dans le cas d une construction : - un bloc béton traditionnel avec isolation intérieure, - un bloc à isolation répartie (monomur pierre ponce ou monomur béton cellulaire) - un prémur (élément de structure préfabriqué industriellement constitué de deux parois minces en béton reliées entre elles par des raidisseurs, le vide entre les deux parois étant rempli par du béton), sont trois solutions possibles pour répondre aux exigences de la nouvelle réglementation en termes d isolation. Rupteur de pont thermique Dans le cas d une liaison toiture-terrasse/façade, l adjonction d un isolant thermique souple permet un confort acoustique et thermique (alternatif à une climatisation traditionnelle, génératrice de fluides frigorigènes). Monomur Il s agit d un bloc en pierre ponce de 30 cm d épaisseur, à isolation répartie, possédant des propriétés conformes à la réglementation thermique et permettant en une seule opération de montage la réalisation d un mur porteur. Prémur Il s agit d un élément de structure préfabriqué industriellement, utilisable en zones sismiques, constitué de deux parois minces de 5 à 8 cm d épaisseur en béton, de dimensions maximales égales à 12 m x 3,80 m, reliées et maintenues espacées entre elles par des raidisseurs. Le vide existant entre les deux parois est rempli de béton prêt à l emploi.

5 Fondations superficielles Document normatif de référence : DTU (Mars 1988) Principes Conseils d utilisation Fondations superficielles Quel produit choisir? Santé - Sécurité Recommandations : Port de gants Les fondations superficielles transmettent au sol les charges de construction (poids propre du bâtiment, surcharges d utilisation, poussée du vent et des terres). Ces fondations doivent être calculées pour supporter les charges en fonction de la résistance du sol, des dimensions de la semelle et du pourcentage d armatures. Le Bureau d Études béton vous conseillera pour éviter les désordres dus aux sols à risques, en pente ou instables, à la conception de l ouvrage et aux risques de tassement différentiel. Les semelles filantes (pour les murs) et isolées (pour les poteaux) sont bien adaptées aux maisons individuelles sur sol de portance supérieure à 0,1 MPa. Elles reposent sur une couche de béton de propreté à 150 kg/m 3 de 5 à 10 cm d épaisseur. Milieux agressifs : Fondacem 32,5 (CEM III/C PM-ES) Sa composition chimique confère à ce ciment ses résistances à long terme et son excellente durabilité, particulièrement appréciées pour les travaux souterrains. Port de ceinture dorsale Port du casque Dalle sur terre-plein avec isolation intérieure et chape flottante Solution chape flottante conforme à la RT 2005 par suppression des ponts thermiques. Sur les sols homogènes de portance plus faible mais supérieure à 0,05 MPa et pour une maison à un seul niveau, la semelle filante pourra reposer sur un radier de béton dosé à 400 kg/m 3 armée d un treillis soudé renforcée sous les murs. En BPE, utilisez un béton normalisé selon la norme NF EN La classe d exposition sera adaptée en fonction de l agressivité du milieu (cf. page 70-71). Dosages Béton de propreté Béton de semelle (non armé) Béton de semelle (armé) Duracem 32,5-42,5 (CEM V PM-ES) Ce ciment est adapté pour la formulation des bétons résistant aux agressions chimiques. Il est particulièrement recommandé en région parisienne en raison de la présence de gypse dans le sol. Ultracem 52,5 PM-ES (CEM I PM-ES) Sa teneur limitée en C 3 A offre à ce ciment une meilleure résistance aux agressions sulfatiques. Particulièrement recommandé pour la région parisienne en raison de la présence de gypse dans le sol. Liaison semelle filante fondation et mur en béton armé. Application sous-sol enterré Fondation superficielle de type radier Ciment * Tous les dosages sont calculés pour 1 sac de 35 kg. ** 1 seau de maçon = 10 litres. dosage * dosage * dosage * 150 kg/m kg/m kg/m 3 Sable sec 13 seaux ** 5 seaux ** 4 seaux ** Gravillon (5/20 mm) 17 seaux ** 7 seaux ** 6 seaux ** Eau 20 litres 20 litres 20 litres Volume de béton 230 litres 100 litres 90 litres Temps froid, rapidité : Ultracem 52,5 (CEM I) La réactivité de ce ciment réduit les effets du froid. Il permet de développer des résistances à court terme. Consommation (indicative) Travaux courants : Béton de semelle et radier Ces bétons seront réalisés avec un dosage en ciment de 350 kg/m 3 (si béton non armé), ou 400 kg/m 3 (si béton armé), afin d en limiter la porosité. Aujourd hui, le BPE propose les bétons fluidifiés, facilitant la mise en œuvre et assurant un meilleur enrobage des aciers. Béton de propreté Dosé en ciment à 150 kg/m 3 de béton. Afin de protéger les fonds de fouilles des intempéries, un béton de propreté dosé en ciment à 150 kg/m 3 sur une épaisseur de 5 à 10 cm est réalisé dès l achèvement de ces fouilles. Ciment pour 1 m 3 de béton Béton de propreté 5 sacs de 35 kg Béton de semelle et radier (non armé) 10 sacs de 35 kg Béton de semelle et radier (armé) 12 sacs de 35 kg Nos fiches conseils de mise en œuvre sont téléchargeables sur : (Rubrique Faites vous-même votre béton ) Technocem 32,5 R (CEM II) Les résistances de ce ciment sont optimisées pour des utilisations courantes de béton armé non soumis à des environnements agressifs. Ce ciment est disponible partout et facile d utilisation.

6 Ouvrages béton armé Document normatif de référence : DTU 23-1 (Mur en béton banché - Mai 1993) DTU 21 (Exécution de travaux en béton - Mars 2004) Santé - Sécurité Recommandations : Principes Les poteaux, poutres et chaînages en béton armé ainsi que les murs en béton banché (par exemple en sous-sol pour retenir la poussée des terres) offrent d excellentes caractéristiques mécaniques et sont généralement réservés aux parties d ouvrage fortement sollicitées. La forte densité de ces éléments leur confère une très bonne isolation phonique et une bonne inertie thermique. Conseils d utilisation Pour faciliter la mise en œuvre, améliorer la résistance et la qualité du parement, utilisez des adjuvants plastifiants, réducteurs d eau ou fluidifiants et vibrez vos bétons. Proscrire l excès d eau pour fluidifier vos bétons, car il diminue la résistance et nuit à la durabilité. Pour limiter la fissuration, appliquez une protection (pulvérisation d eau, voilage, produit de cure). Quel produit choisir? Milieux agressifs : Duracem 32,5-42,5 (CEM V PM-ES) Ce ciment est adapté pour la formulation des bétons résistant aux agressions chimiques. Il est particulièrement recommandé en région parisienne en raison de la présence de gypse dans le sol. Ouvrages béton armé Port de gants Port de ceinture dorsale Port du casque En BPE, utilisez un béton normalisé selon la norme NF EN La classe d exposition sera adaptée en fonction de l agressivité du milieu (cf. page 70-71). Fondacem 32,5 (CEM III/C PM-ES) Sa composition chimique confère à ce ciment ses résistances à long terme et son excellente durabilité, particulièrement appréciées pour les travaux souterrains. Ultracem 52,5 PM-ES (CEM I PM-ES) Sa teneur limitée en C 3 A offre à ce ciment une meilleure résistance aux agressions sulfatiques. Particulièrement recommandé pour la région parisienne en raison de la présence de gypse dans le sol. Chaînage horizontal Décoffrage rapide, temps froid : Poteaux en béton armé Dosages Ultracem 52,5 (CEM I) Les résistances mécaniques très élevées de ce ciment permettent des décoffrages rapides. Esthétique : Ouvrage en béton Ciment dosage * 400 kg/m 3 Sable sec 4 seaux ** Gravillon (5/20 mm) 6 seaux ** Technocem blanc 42,5 R (CEM II) Ce ciment convient particulièrement à tous les travaux de structures à caractère esthétique. Linteau-poutre de porte de garage Eau Volume de béton 20 litres 90 litres Travaux courants : La réalisation comprend deux phases : 1/ Le coffrage Il nécessite un matériel adapté pour résister à la pression du béton et à sa vibration. Les industriels des blocs béton facilitent la réalisation des chaînages verticaux et horizontaux, ainsi que des linteaux, en fournissant des éléments intégrant des réservations à cet effet où armatures et béton peuvent être coulés (voir p. 30) 2/ Le bétonnage Il nécessite avant tout un bon béton, adapté à la résistance et à la maniabilité désirées, avec un choix judicieux des granulats, des sables et du dosage en eau. Pour un ouvrage en milieu normal, le dosage préconisé est de 350 kg/m 3, en milieu agressif, il est nécessaire de doser à 400 kg/m 3, avec des ciments spécifiques. * Tous les dosages sont calculés pour 1 sac de 35 kg. ** 1 seau de maçon = 10 litres. Consommation (indicative) Ciment pour 1 m 3 de béton Ouvrage en béton 12 sacs de 35 kg Technocem 32,5 R (CEM II) Les résistances de ce ciment sont optimisées pour des utilisations classiques. Il est disponible partout et facile d utilisation. Prêt à l emploi : NOUVEAU Pro Bag béton C 20/25 Béton performantiel prêt à l emploi certifié, garantissant les résistances demandées conformément aux normes en vigueur.

7 Planchers et dalles en béton Document normatif de référence : DTU 26-2 (Décembre 2003) DTU 13-3 (Mars 2005) Santé - Sécurité Recommandations : Port de gants Port de genouillères Principes Les planchers hauts Les planchers hauts sont constitués des éléments suivants : - des poutrelles préfabriquées en béton armé ou précontraint comme éléments de structure, - des éléments préfabriqués de remplissage (les hourdis creux), - la dalle de compression, en béton armé, coulée sur place, - la chape de mortier destinée à recevoir le revêtement de sol et éventuellement incorporant le système de chauffage. Les planchers sur vide sanitaire Ils sont de composition identique à un plancher haut (poutrelles, hourdis creux, ). Ce système constructif désolidarise le plancher du sol permettant ainsi de réduire l humidité par un système naturel et performant de ventilation. Pour répondre aux exigences de la RT 2005, deux systèmes d isolation sont possibles : Les planchers bas sur vide sanitaire, sous-sol En fonction de l hétérogénéité du sol et de la présence ou non d eau, ces planchers seront réalisés soit sur vide sanitaire ou en dalle sur terre-plein. Bétonnage d une dalle de compression sur plancher ou d un dallage sur terre-plein : Ces bétons armés à 400 kg/m 3 doivent résister aux sollicitations engendrées par la flexion de l ouvrage. Il est recommandé de les fluidifier avec un adjuvant fluidifiant, ce qui facilitera leur mise en œuvre, et non avec un excès d eau qui réduirait sa résistance et sa durabilité. Conseils d utilisation Humidifiez le support avant le coulage du béton. Effectuez de préférence le coulage en une seule fois et prévoyez des joints de fractionnement (suivant DTU). Milieux agressifs : Planchers et dalles en béton Quel produit choisir? Duracem 32,5-42,5 (CEM V PM-ES) Ce ciment offre une résistance accrue aux agressions chimiques. Ultracem 52,5 PM-ES (CEM I PM-ES) Sa teneur limitée en C 3 A offre à ce ciment une meilleure résistance aux agressions sulfatiques. Particulièrement recommandé pour la région parisienne en raison de la présence de gypse dans le sol. Port de ceinture dorsale Port du casque Isolation par l extérieur (ITE) Isolation intérieure avec rupteur thermique Utilisez un additif dans ces bétons (plastifiant ou fluidifiant) et proscrivez l excès d eau, qui diminue les résistances et nuit à la durabilité du béton. Protégez le béton du dessèchement après le coulage par application d un produit de cure. Temps froid : Ultracem 52,5 (CEM I) La réactivité de ce ciment réduit les effets du froid. En BPE, utilisez un béton normalisé selon la norme NF EN La classe d exposition sera adaptée en fonction de l agressivité du milieu (cf. page 70-71) Esthétique : Solution innovante : le béton autonivelant fibré et curé. Technocem blanc 42,5 R (CEM II) Ce ciment convient particulièrement à tous les travaux de structures à caractère esthétique. La dalle sur terre-plein est posée directement sur le sol à condition qu il soit homogène, compact et sans risque de tassement/gonflement. Elle est soit solidaire de la fondation (maison à un niveau) et dans ce cas, doit être suffisamment armée pour éviter les tassements différentiels ; soit non porteuse, désolidarisée de la fondation et, dans ce cas, elle intègre simplement un treillis anti-fissuration. Pour répondre aux exigences de la RT 2005 et de son évolution, le système constructif le plus performant consiste à réaliser une dalle sur terre-plein avec isolation sous chape flottante. Dalle sur terre-plein avec isolation intérieure et chape flottante Dosages et Consommation (indicative) Ciment dosage * 400 kg/m 3 Sable sec 4 seaux ** Gravillon (5/20 mm) 6 seaux ** Eau Volume de béton 20 litres 90 litres * Tous les dosages sont calculés pour 1 sac de 35 kg. ** 1 seau de maçon = 10 litres. Ciment pour 1 m 3 de béton Dosé à 400 kg/m 3 12 sacs de 35 kg Travaux courants : Technocem 32,5 R (CEM II) Les résistances de ce ciment sont optimisées pour des utilisations courantes de béton armé non soumis à des environnements agressifs. Ce ciment est disponible partout et facile d utilisation. Prêt à l emploi : NOUVEAU Pro Bag béton C 20/25 Béton performantiel prêt à l emploi certifié, garantissant les résistances demandées conformément aux normes en vigueur.

8 Montage blocs béton Montage blocs béton Document normatif de référence : DTU 20-1 (Décembre 1999) Santé - Sécurité Recommandations : Port de gants Port de ceinture dorsale Grâce à la variété de leurs formes, de leurs dimensions et de la nature du béton qui les constitue, les blocs offrent à l utilisateur des caractéristiques physiques et mécaniques adaptées à chaque besoin et à chaque type de construction. Quel bloc pour quel usage? Usages Tout type de mur Sous-sol enterré, refend, piscine Mur de soutènement, piscine Jambages, chaînages verticaux, angles About de planchers, cloison séparative Linteaux, chaînages horizontaux Blocs (CE) Bloc creux Bloc plein ou perforé Bloc à bancher Bloc poteau, feuillures Planelles Bloc chaînages Les blocs sont régis par le marquage CE, obligatoire, et, par la marque de qualité NF qui garantit des performances adaptées à l usage. Les industriels du bloc ont également mis au point des blocs et procédés sous avis techniques, comme les blocs à maçonner, pour montage à sec, à isolation intégrée, coffrage, Isolation thermique La RT 2005 définit le coefficient U* de transmission thermique (c est-à-dire la consommation d énergie nécessaire au confort d hiver) d un bâtiment, qui est comparé à une valeur de référence. En isolation courante, un bloc creux de 20 cm + 10 cm d isolant, la solution bloc a un coefficient U* de 0,34, largement inférieur à la valeur de référence de 0,40. Le bloc présente des qualités identiques en terme de confort d été. Les industriels du bloc béton, FIB bloc béton développement, ont édité un document décrivant complètement ce système constructif. *W/m 2.K Conseils d utilisation Humidifiez préalablement les blocs. Pour une meilleure maniabilité, le Baticem 12,5 contient déjà un entraîneur d air à effet hydrofuge. Ne pas rajouter d adjuvants, sauf pour renforcer la fonction hydrofuge dans les parties fortement exposées à l humidité. Par temps froid, le Technocem améliore la résistance à court terme. Quel produit choisir? Recommandé : Baticem 12,5 Baticem 12,5 apporte aux mortiers une meilleure maniabilité qui facilite les travaux de maçonnerie de montage de blocs. Traditionnel : Chaux pure NHL 5 Cette chaux hydraulique naturelle pure Calcia, utilisée en bâtardage avec le Technocem, donne au mortier de montage une excellente maniabilité. Temps froid : Technocem 32,5 R (CEM II) Les résistances de ce ciment sont optimisées pour des utilisations courantes. Il est disponible partout et facile d utilisation. Mur thermiquement performant sans isolation rapportée Bloc monomur pierre ponce NOUVEAU Dosages Classes de résistances Blocs béton Recommandé Traditionnel Temps froid De B40 (résistance minimale à 28 jours) à P200, les blocs offrent une gamme de résistances qui couvre tous vos besoins. Les différentes gammes de blocs répondent aujourd hui parfaitement aux exigences de confort et aux différentes réglementations : Stabilité mécanique des maçonneries Les blocs utilisés sont choisis en fonction du type de maçonnerie, de ses dimensions et des sollicitations auxquelles la construction sera soumise (charges, neige, vent, sismicité). Protection des murs contre l humidité Les remontées d humidité, les eaux de ruissellement et la pluie sont autant de paramètres qui nécessitent un choix judicieux des blocs et des solutions techniques pour garantir aux utilisateurs confort et sécurité (cf. document FIB - Bloc béton développement). Tenue au feu Quelques exemples qui montrent le haut niveau de la solution bloc béton : - un mur en blocs creux B40 (20x20x50) est coupe-feu 3 h et stable au feu 6 h, - un mur en blocs pleins B160 (20x20x40) est coupe-feu 6 h et stable au feu 6 h. Liant Baticem 12,5 350 kg/m 3 * Tous les dosages sont calculés pour 1 sac de 35 kg ** Dosage calculé pour 1/3 de Technocem et 2/3 de chaux pure NHL 5 *** 1 seau de maçon = 10 litres. Consommation (indicative) Technocem et chaux pure NHL 5 * 350 kg/m 3 Technocem 32,5 R dosage * 350 kg/m 3 Sable sec 10 seaux *** 10 seaux *** 10 seaux *** Eau 20 litres 20 litres 20 litres Volume de béton 95 litres 100 litres 110 litres 1 sac de 35 kg de liant pour : un mur de 20 cm d épaisseur en blocs béton et de 2 à 2,5 m 2 de surface, selon épaisseur des joints et dosage du liant. Montage blocs Prêt à l emploi : Batidur Ce mortier prêt à l emploi a toutes les caractéristiques des mortiers chaux-ciment dits bâtards, avec l avantage d un mélange homogène et régulier réalisé en usine. NOUVEAU Pro Bag mortier de montage M10 Mortier performantiel prêt à l emploi certifié, garantissant les résistances demandées conformément aux normes en vigueur.

9 Montage de pierres et rejointoiement Document normatif de référence : DTU 20-1 (Décembre 1999) Principes Conseils d utilisation Montage de pierres et rejointoiement Quel produit choisir? Santé - Sécurité Recommandations : Port de gants Port de ceinture dorsale Montage de pierres Les pierres ne doivent pas être gélives ; elles peuvent être taillées ou brutes de forme. Les mortiers de construction et les joints doivent être adaptés à la dureté de la pierre. Ainsi, des pierres très dures tolèrent des mortiers résistants, alors que des pierres tendres nécessitent des mortiers perméables à la vapeur d eau pour faciliter l évacuation de l humidité intérieure. L exécution d un mur dépend de l habileté et du coup d œil du maçon. Les schémas ci-dessous mentionnent les défauts à éviter. Les mortiers mal réalisés sont, non seulement inesthétiques, mais préjudiciables à la stabilité du mur. Il faut des pierres de dimensions à peu près semblables. La forme des pierres peut être ébauchée au têtu. La largeur des joints ne doit pas dépasser 40 mm. Les assises et les joints doivent être à peu près perpendiculaires au parement extérieur sur une profondeur d environ 10 cm. Humidifiez le support et les pierres. Le choix du mortier de montage de pierres est lié aux qualités de résistance de la pierre. Les dosages en liant doivent être adaptés à la destination des maçonneries. Ils seront plus élevés pour les maçonneries porteuses. Pour une meilleure maniabilité, le Rénocal et le Calix contiennent une adjuvantation adaptée. Il est donc inutile de rajouter des adjuvants sauf pour renforcer la fonction hydrofuge dans les parties fortement exposées à l humidité. Dosages Liant Montage Recommandé Traditionnel Pierres tendres Calix** 350 kg/m 3 Chaux pure NHL kg/m 3 Chaux blanche NHL 3,5 300 kg/m 3 Recommandé en montage : Calix Son utilisation simultanée en montage et enduit réduit les effets de spectre. Sa maniabilité et sa forte proportion de chaux rendent le mortier bien adapté pour des joints gris clair. Recommandé en rejointement : Rénocal Son utilisation simultanée en rejointoiement et enduit réduit les effets de spectre. Bien adapté aux pierres claires. Sa maniabilité et sa forte proportion de chaux rendent le mortier bien adapté pour des joints colorés. Traditionnel en montage : Sable sec 10 seaux*** 10 seaux*** 12 seaux*** Eau 20 litres 20 litres 22 litres Volume de mortier 100 litres 100 litres 110 litres * Tous les dosages sont calculés pour 1 sac de 35 kg ** Rénocal peut aussi être utilisé en montage au même dosage *** 1 seau de maçon = 10 litres. Chaux pure NHL 5 Sa plasticité, son adhérence et des résistances mécaniques confèrent à cette chaux une aptitude toute particulière pour les maçonneries de pierres neuves ou anciennes. Rejointoiement Choisissez de préférence un liant et un dosage similaires à ceux utilisés pour le montage du mur, afin d obtenir un mortier aux caractéristiques Pose des pierres proches en résistance et perméabilité, ceci pour éviter les fissurations et décollements des joints. Les joints des pierres sont fonction de leur dureté. Joints des maçonneries de moellons Rejointoiement Recommandé Traditionnel Pierres tendres Liant Rénocal 350 kg/m 3 * Tous les dosages sont calculés pour 1 sac de 35 kg ** Dosage calculé pour 1 sac de 25 kg *** 1 seau de maçon = 10 litres. Chaux blanche NHL 3,5 350 kg/m 3 Rénochaux NHL 2 * 300 kg/m 3 Sable sec 10 seaux*** 10 seaux*** 6 seaux*** Eau 20 litres 20 litres 15 litres Volume de mortier 100 litres 100 litres 60 litres Esthétique : Chaux blanche NHL 3,5 Sa blancheur met en valeur l aspect des pierres. Sa plasticité, son adhérence et ses résistances mécaniques, confèrent à cette chaux une aptitude toute particulière pour les maçonneries anciennes. Pierres tendres : Consommation (indicative) 1 sac de 35 kg de liant pour : - un mur de 20 cm d épaisseur et de 1 à 1,5 m 2 de surface selon taille des joints et des pierres à 100 m linéaires de gros joints. Rénochaux NHL 2 Compromis idéal entre une chaux aérienne et une chaux hydraulique naturelle. Facilite la respiration des supports, tout en tolérant les variations dimensionnelles des supports tendres. Aptitude particulière pour la maçonnerie traditionnelle et la restauration. NOUVEAU

10 Montage de briques et pose de tuiles Document normatif de référence : DTU 20-1 (Montage de briques - Décembre 1999) DTU à (Pose de tuiles - Avril 2000 à Septembre 2001) Santé - Sécurité Recommandations : Port de gants Port de ceinture dorsale Principes Montages de briques La brique est un matériau régional lié à la présence de terre à cuire et à l absence de pierres dures (Alsace, Nord, Sud-Ouest). Les briques creuses et pleines classiques sont montées au mortier à base de chaux pure NHL 5 ou bâtard avec le liant Calix qui réduisent les risques d efflorescences. Les briques de parement sont montées au liant blanc Rénocal à base de chaux et de ciment blanc. Poses de tuiles Les éléments concernés par la pose au mortier sont : - les faîtières, - les tuiles de rive, - les arêtiers, - les souches. Les mortiers de scellement doivent assurer, d une part, le maintien des éléments de toiture concernés, et d autre part, l étanchéité des jonctions. L utilisation de mortier de ciment courant pur conduit généralement à une rigidité trop importante des assemblages et à des risques de fissuration. Il est donc conseillé d utiliser, soit des mortiers de chaux ou de ciment à maçonner, soit des mortiers bâtards (mélange de ciment et de chaux). Conseils d utilisation Humidifiez les briques et les tuiles avant la pose. Afin de ne pas tacher les tuiles, retirez l excédent de mortier au fur et à mesure de la pose. Evitez l utilisation d un mortier de ciment courant pur qui pourrait entraîner la fissuration des joints. Dosages Montage de briques et pose de briques de parement Liant Recommandé Traditionnel Esthétique Autorisé Calix 400 kg/m 3 Chaux pure NHL kg/m 3 * Tous les dosages sont calculés pour 1 sac de 35 kg ** 1 seau de maçon = 10 litres. Rénocal 400 kg/m 3 Baticem 12,5 350 kg/m 3 Sable 9 seaux** 9 seaux** 9 seaux** 10 seaux** Eau 20 litres 20 litres 20 litres 20 litres Volume de mortier 90 litres 90 litres 90 litres 95 litres Pose de tuiles Recommandé Esthétique Autorisé Montage de briques et pose de tuiles Quel produit choisir? Recommandé en montage briques : Calix Son utilisation simultanée en montage et enduit réduit les effets de spectre. Calix peut-être utilisé pour les mortiers de rejointoiement. Recommandé en pose de tuiles et traditionnel en montage briques : Chaux pure NHL 5 Sa prise initiale hydraulique permet de bonnes résistances mécaniques à court terme. Sa prise secondaire aérienne limite le retrait et développe les résistances à long terme. Esthétique en montage de briques et en pose de tuiles : Rénocal Son utilisation simultanée en rejointoiement et enduit réduit les effets de spectre. Sa maniabilité et sa forte proportion de chaux rendent le mortier bien adapté pour des joints colorés. Liant Chaux pure NHL kg/m 3 Rénocal 350 kg/m 3 Baticem 12,5 300 kg/m 3 Sable 10 seaux** 10 seaux** 12 seaux** Eau 20 litres 20 litres 20 litres Autorisé : Baticem 12,5 Grâce à ses performances mécaniques il est adapté au montage de briques et au scellement de tuiles. Il procure une bonne étanchéité. Volume de mortier 100 litres 100 litres 110 litres * Tous les dosages sont calculés pour 1 sac de 35 kg ** 1 seau de maçon = 10 litres. Prêt à l emploi : Consommation (indicative) Montages de briques et pose briques de parements 5,5 kg/mètre linéaire Batidur Ce mortier prêt à l emploi a toutes les caractéristiques des mortiers chaux-ciment dits bâtards, avec l avantage d un mélange homogène et régulier réalisé en usine. Tuiles de rive et faîtières Scellement des tuiles en rive Pose de tuiles 5 kg/mètre linéaire

11 Chape et scellement de carrelage Document normatif de référence : DTU 26-2 * DTU 52-1 ** (Décembre 2003) Principes Conseils d utilisation Chape et scellement de carrelage Quel produit choisir? Santé - Sécurité Recommandations : Port de gants Port de genouillères Port de ceinture dorsale Chape de mortier Le rôle de la chape est d assurer la mise à niveau de la dalle et la régularité de la surface. Elle constitue généralement le support du revêtement de sol. On distingue deux types de chapes : La chape adhérente qui est rapportée directement sur le béton du plancher ou de la dalle. La chape flottante qui est désolidarisée du béton par l intermédiaire d un isolant thermique et acoustique, ou d un film plastique. L incorporation d un treillis antifissuration est recommandée. Ce type de chape est de plus en plus courant pour répondre aux exigences de la NRA 2000 et RT En outre, elle s impose pour les systèmes de chauffage au sol électrique ou avec circulation d eau. Pour le dressage de la chape, utilisez des règles en plastique perdues qui serviront de joints de fractionnement. Prévoyez une épaisseur de chape flottante supérieure à 3 cm, en particulier au-dessus des éléments lorsqu un chauffage au sol est incorporé. Pour une chape adhérente, appliquez le mortier sur un support propre, dépoussiéré, rugueux, humidifié mais ressuyé. Si le béton est ancien, le traiter avec un produit d accrochage. Prévoyez une cure du mortier, humidification, film plastique ou produit de cure. Attention aux taches dans le cas de scellement de pierres naturelles. Le mortier de pose doit être désolidarisé du support. Dosages Recommandé pour chape et scellement : Technocem 32,5 R (CEM II) Les résistances de ce ciment sont optimisées pour des utilisations classiques. Il est disponible partout et facile d utilisation. Chape colorée : Technocem blanc 42,5 R (CEM II) Sa couleur blanche met en valeur la couleur des sables utilisés et permet d ajouter des pigments pour obtenir la teinte de mortier souhaitée. * DTU 26-2 : chape à base de liants hydrauliques ** DTU 52-1 : revêtement de sols scellés Liant Chape Recommandé Chape colorée Milieux agressifs Technocem 32,5 R 350 kg/m 3 Technocem blanc 42,5 R 350 kg/m 3 Duracem 32,5-42,5 400 kg/m 3 Milieux agressifs pour chapes : Duracem 32,5-42,5 (CEM V PM-ES) Ce ciment offre une résistance accrue aux agressions chimiques. Pose de carrelage Il faut distinguer les carrelages à sceller au mortier des carrelages à coller, qui doivent être posés avec des colles, en général prêtes à l emploi, sous avis technique. Sable 10 seaux ** 10 seaux** 9 seaux** Eau 17,5 litres 17,5 litres 17,5 litres Volume de mortier 100 litres 100 litres 90 litres * Tous les dosages sont calculés pour 1 sac de 35 kg ** 1 seau de maçon = 10 litres. Scellement de carrelage Références : tableaux 12 à 14 du DTU 52.1 Liant Recommandé Faibles Sollicitations Sollicitations Fortes Modérées Sollicitations Technocem 32,5 R Traditionnel par mélange Faibles Sollicitations Sollicitations Modérées Chaux pure NHL 5 et Technocem 32,5 R Traditionnel Usage individuel Chaux pure NHL 5 Autorisé Faibles Sollicitations Baticem 12,5 * * 275 kg/m kg/m kg/m kg/m kg/m kg/m kg/m 3 Sable Eau Volume de mortier Traditionnel pour scellement : Chaux pure NHL 5 Sa plasticité, son adhérence et des résistances mécaniques confèrent à cette chaux une aptitude toute particulière pour les scellements, soit en mélange au Technocem 32,5 R, soit pure en augmentant le dosage. Autorisé : Baticem 12,5 Ce ciment à maçonner peut être utilisé pour la confection du mortier de scellement de carrelages dans des locaux à faibles sollicitations. * Dosage pour un sac. ** Dosage pour 1/2 sac de 35 kg chaque. Dosage par type de local en fonction de la sévérité d usage. Consommation pour les chapes (indicative) Technocem 32,5 R - 42,5 R 350 kg/m 3 3,5 kg/cm d épaisseur/m 2 Soit 1 sac de 35 kg pour 3 m 2 et 3 cm d épaisseur. Prêt à l emploi : NOUVEAU Pro Bag mortier de chape C16/F3 Mortier performantiel prêt à l emploi certifié, garantissant les résistances demandées conformément aux normes en vigueur.

12 Enduits - Application manuelle Document normatif de référence : DTU 26-1 (Janvier 1999) Principes Dosages Enduits - Application manuelle Quel produit choisir? Santé - Sécurité Recommandations : Port de gants Port de ceinture dorsale Port du casque L enduit a un rôle technique et esthétique : - préserver les murs de la pénétration des eaux de pluie, - permettre l évacuation de l humidité intérieure des murs, - protéger le mur de toute agression mécanique, - donner une qualité esthétique au parement. Supports : sur maçonnerie ancienne, blocs béton et briques Couches d enduit 1, 2, 3 Echanges gazeux. Pluie, vent, gel. Conseils d utilisation Epaisseur des couches = 20 mm. 3 = 5 à 7 mm. Humidifiez le support à refus, la veille de l application. Délais entre les couches : Entre 1 et 2 = 48 heures. Entre 2 et 3 = 4 à 7 jours. Recommandés pour permettre à chaque couche de réaliser son retrait et son durcissement. Le dosage et le temps de mélange pour l ensemble des gâchées d une même couche doivent être homogènes. Appliquez le mortier d enduit sur un support rugueux, propre et sans poussière. Respectez un délai de 48 heures entre le gobetis et le corps d enduit, et de 4 à 7 jours entre le corps d enduit et la couche de finition. Supports blocs béton et briques Liant Gobetis *** Technocem 32,5 R 500 kg/m 3 Consommation (indicative) Corps d enduit *** Calix 400 kg/m 3 Finition mortier blanc *** Rénocal 300 kg/m 3 Sable tamisé 7 seaux** 9 seaux** 12 seaux** Eau 20 litres 20 litres 20 litres Volume de mortier 75 litres 90 litres 110 litres * Tous les dosages sont calculés pour 1 sac de 35 kg ** 1 seau de maçon = 10 litres. *** En milieux agressifs, mettre du Duracem avec dosage pour Gobetis 500kg/m 3, Corps Enduit 350 kg/m 3, Finition Mortier Blanc 250 kg/m 3. Le Rénocal peut être utilisé aussi en corps d enduit et le Calix en finition. Supports anciens (enduits à la chaux hydraulique naturelle) Liant Gobetis Chaux pure NHL 5 Rénochaux NHL 2*** 450 kg/m kg/m 3 Sable tamisé 8 seaux** 5,5 seaux** Eau 20 litres 20 litres Volume de mortier 85 litres 65 litres Supports anciens (enduits à la chaux hydraulique naturelle) Liant Corps d enduit Chaux pure NHL 5 Rénochaux NHL 2*** 300 kg/m kg/m 3 Sable tamisé 11 seaux** 8 seaux** Eau 20 litres 20 litres Volume de mortier 105 litres 90 litres Supports anciens (enduits à la chaux hydraulique naturelle) Liant Finition mortier blanc Chaux blanche NHL 3,5 Rénochaux NHL 2*** 250 kg/m kg/m 3 Sable tamisé 14 seaux** 10 seaux** Eau 20 litres 20 litres Volume de mortier 125 litres 115 litres * Tous les dosages sont calculés pour 1 sac de 35 kg. ** 1 seau de maçon = 10 litres. *** Utilisable uniquement sur pierres tendres, torchis (sac de 25 kg) Pour les matériaux spécifiques à une région : consultez le N Vert. Supports blocs béton et briques Gobetis Technocem 32,5 R 3 kg/m 2 Corps d enduit 20 mm Calix 8 kg/m 2 Finition 5 à 7 mm Rénocal 3 kg/m 2 Supports anciens Gobetis Chaux pure NHL 5 3 kg/m 2 Corps d enduit 20 mm Chaux pure NHL 5 7 kg/m 2 Finition 5 à 7 mm Chaux blanche NHL 3,5 3 kg/m 2 Recommandé en corps d enduit : Calix Son constituant principal étant la chaux hydraulique naturelle, Calix est parfaitement adapté pour la réalisation d enduits. Recommandé en finition : Rénocal Sa plasticité, sa forte adhérence et sa faible sensibilité à la fissuration font du Rénocal un produit idéal pour les finitions d enduits. Pierres : Chaux pure NHL 5 Sa prise initiale hydraulique permet de bonnes résistances mécaniques à court terme. Sa prise secondaire aérienne limite le retrait et développe les résistances à long terme tout en facilitant les échanges gazeux. Pierres, finitions : Chaux blanche NHL 3,5 Sa blancheur et sa finesse mettent en valeur la teinte et le grain du sable. Sa maniabilité facilite le travail de finition du maçon. Rénochaux NHL 2 Compromis idéal entre une chaux aérienne et une chaux hydraulique naturelle. Facilite la respiration des supports, tout en tolérant les variations dimensionnelles des supports tendres. Aptitude particulière pour la maçonnerie traditionnelle et la restauration. NOUVEAU Milieux spécifiques : Duracem 32,5-42,5 (CEM V PM-ES) Par sa composition, ce ciment est particulièrement adapté pour la réalisation d enduit dans un environnement chimiquement agressif. Sa maniabilité, apportée par ses constituants, facilite sa mise en œuvre.

13 Enduits - Application mécanique Enduits - Application mécanique Document normatif de référence : DTU 26-1 (Janvier 1999) Principes Conseils d utilisation Quel produit choisir? Santé - Sécurité Recommandations : Port de gants Port de ceinture dorsale Port du casque Nos liants Calix (gris) et Rénocal (blanc), à forte proportion de chaux naturelle, permettent de fabriquer sur chantier des mortiers traditionnels, avec des sables courants ou colorés, qui sont projetables avec les pompes à mortier, moyennant certaines précautions d emploi. Couches d enduit 1, 2 Echanges gazeux Pluie, vent, gel. Epaisseur des couches 1 = 10 à 15 mm selon irrégularités du support. 2 = 8 à 12 mm selon type de finition. Délais entre les couches entre 1 et 2 = 7 jours. Recommandés par DTU pour permettre à la première couche de réaliser pleinement son retrait et son durcissement, surtout si elle est d épaisseur irrégulière. Nota : l épaisseur moyenne totale doit être de 20 à 25 mm. Préparez le support : - Piquez l enduit ancien ou le support lisse. - Traitez les fissures. - Nettoyez et humidifiez. Choisissez le sable : optez pour un sable propre 0/3 de granulométrie régulière, plutôt roulé que concassé. Lors de la finition et pour retrouver la couleur locale des enduits, choisissez un sable coloré ou mélangez un sable coloré terreux à un sable 0/3 mm propre pour obtenir les finitions désirées. Respectez le temps de malaxage : une durée minimum de 3 minutes est nécessaire pour obtenir un mélange homogène. Réglez la pression de la pompe : travaillez avec une pression de 5 bars pour un sable de 3 mm. Le réglage se fait à l eau en serrant ou desserrant les boulons de la jaquette. Lubrifiez le tuyau : préparez un lait de liant pour lubrifier le tuyau de la pompe en injectant une composition faite de 1/3 de liant et 2/3 d eau. Choisissez la lance et la buse : la lance de mortier traditionnelle doit avoir un diamètre intérieur de 35 mm et être équipée de buses dont le diamètre variera de 12 à 16 mm. Pour les supports neufs, épaisseur faible, choisir une buse de petit diamètre. Pour les supports anciens, épaisseur élevée, choisir une buse de diamètre plus important. Pour les joints de pierre, utilisez une buse spécifique (type buse à jointoyer). Pratique : Calix Son adjuvantation facilite le passage en machine, améliore l adhérence du mortier au support et permet un dressage à la règle ainsi qu un talochage aisés. Pratique, Esthétique : Rénocal Sa couleur d un blanc constant met en valeur la couleur des sables et permet l ajout de pigments colorés. Son adjuvantation adaptée facilite le passage en machine à projeter. Environnemental : TX Rénocal Ce nouveau liant chaulé dépolluant constitue une nouvelle solution pour les façades neuves ou anciennes. NOUVEAU Le Calix et le Rénocal sont déjà adjuvantés. Ne pas rajouter d adjuvants, sauf pour renforcer la fonction hydrofuge dans les parties fortement exposées à l humidité. Dosages Liant 1 ère couche Calix 450 kg/m 3 2 ème couche Rénocal 400 kg/m 3 Sable (0/3 mm) 8 seaux** 9 seaux** Eau 20 litres 20 litres Volume de mortier 85 litres 90 litres * Tous les dosages sont calculés pour 1 sac de 35 kg ** 1 seau de maçon = 10 litres. Consommation (indicative) Calix - Machine à projeter 1 ère couche (pour 10 mm d épaisseur) 2 ème couche, finition (pour 10 mm d épaisseur) Calix 4 kg/m 2 Rénocal 4 kg/m 2

14 Enduits minces et stucs Enduits minces et stucs Document normatif de référence : DTU 26-1 (Janvier 1999) Principes Dosages pour les enduits minces Quel produit choisir? Santé - Sécurité Recommandations : Port de gants Les enduits minces à la chaux, à grains fins, s appliquent à l extérieur et possèdent toutes les propriétés des enduits traditionnels. Ils sont naturels et poreux, laissant ainsi respirer les murs en favorisant les échanges hygrométriques. Ils adhèrent parfaitement à tous les supports de chaux naturelles, de chaux + ciment. En décoration intérieure, ils peuvent également être appliqués sur du plâtre sain. Pour tout autre support, un primaire d accrochage doit préparer le mur. 1 ère couche 2 ème couche 3 ème couche CAEB ou Fleur de chaux 2 volumes 5 volumes 2 volumes Sable fin 0-0,5 mm 1 volume 1 volume Talc de déco. 1 volume Marbre en Savon Méthylcellulose Caséine poudre 1 volume 0,5% 2% 1% Le dosage des adjuvants est exprimé en % du poids de la chaux (Densité de la chaux aérienne = 0,5). (Ex. 2 volumes de Chaux Aérienne = 2 Litres = 1 kg = savon : 5 g) Eau Consistance fromage blanc Consistance fromage blanc Consistance fromage blanc Enduit mince à la chaux prêt à l emploi : Tonachino di San Tommaso Enduit à la chaux à grains fins pour surfaces murales internes et externes. Prêt à l emploi, en base blanche. Enduit intérieur : Unilys Les enduits minces peuvent être employés directement en finition, teintés dans la masse, lissés, talochés ou encore structurés. Ils peuvent également servir de support aux peintures à la chaux, aux stucs ou encore aux fresques. Les stucs sont destinés aux surfaces murales internes. Ce sont des enduits pelliculaires. Ils s appliquent directement sur les enduits de chaux, de chaux + ciment ou de plâtre sain, mais nécessitent un primaire d accrochage pour tous les autres supports. La surface murale qui reçoit un stuc, se doit d être parfaitement préparée avant l application (lisse, non farineuse ). Dosages pour enduits intérieurs Sur surface intérieure, directement sur les supports : bloc béton type parpaing, bloc en pierre ponce, béton banché, prémur, béton cellulaire (après humidification la veille de l application). Certains états de surface et matériaux de support nécessitent l application d un primaire (ex. : le plâtre). Unilys Eau Dosage (à titre indicatif) dosage 25 kg dosage 4,5 litres Temps de malaxage bétonnière 5 à 7 mn Enduit intérieur prêt à l emploi, à base de chaux hydraulique naturelle. Stuc traditionnel : CAEB ou Fleur de Chaux CAEB et Fleur de Chaux sont des chaux aériennes éteintes, très blanches, parfaitement adaptées à la réalisation de Stucs. Les stucs s appliquent traditionnellement en 3 couches, mais il est possible de réduire la mise en œuvre à 2 couches avec l utilisation des produits prêts à l emploi de la gamme Déco Socli, qui peuvent être colorés avec des colorants effervescents. Temps de malaxage machine Consommation (indicative) 7 mn Enduits Tonachino di San Tommaso Stucco Lustro Rendement 2,5 à 3,5 kg/m 2 1,5 m 2 /l. Stuc prêt à l emploi : Stucco Lustro Stuc vénitien, 100% naturel. Il est facile d application et se teinte très aisément. Conditionnement 0,8 l. - 8 et 25 kg 0,8 et 4 l. Coloration : Stucs : Mortier de stuc : 2 à 3 kg/m 2. CAEB ou Fleur de Chaux : 500 g/m 2. Pigments naturels et oxydes Socli Une sélection des principaux ocres et oxydes employés dans le bâtiment et la décoration. Colorants effervescents Socli 8 pigments de base permettent la réalisation de 320 teintes, réalisables très facilement sur un chantier. Talc de décoration, Poudre de marbre, Méthylcellullose, Sel d Alun, sont disponibles dans la gamme Déco Socli

15 Badigeons Document normatif de référence : DTU 26-1 (Janvier 1999) Principes Dosages des laits de chaux Quel produit choisir? Badigeons Santé - Sécurité Recommandations : Port de gants Les badigeons embellissent, conservent et protègent les maçonneries. Ils améliorent l état de surface, en bouchant le faïençage, tout en favorisant les échanges gazeux. Ils s appliquent directement, en extérieur comme en intérieur, sur tous les supports de chaux naturelles, de chaux + ciment et de plâtre sain. Un primaire d accrochage doit préparer le mur pour tout autre support. Leur composition est simple et naturelle. Ils laissent respirer les murs ce qui est essentiel pour la conservation des pierres tendres et des maçonneries anciennes. Laits de chaux CAEB ou Fleur de chaux Sel d Alun Ocre Oxydes Eau Chaulage 25 kg 2,5 kg 50 litres Badigeon 25 kg 2,5 kg 6 kg max. 4,7 kg max. 100 à 150 l. Patine 25 kg 2,5 kg 16,25 kg max. 8,75 kg max l. Traditionnel : CAEB ou Fleur de Chaux CAEB et Fleur de Chaux sont des chaux aériennes éteintes, très blanches, parfaitement adaptées à la réalisation de peintures à la chaux, patines, badigeons et chaulages. Solutions Consommation des laits de chaux (indicative) Badigeons prêts à l emploi : La préparation de laits de chaux sur chantier, à partir de chaux aérienne éteinte pour le bâtiment - CAEB - normalisée CL 90 - S, par dilution dans l eau. Les laits de chaux sont dénommés, selon leur dilution, chaulage, badigeon ou patine. Ils peuvent être additionnés de fixateurs et de colorants : oxydes ou terres naturelles. Ils gagnent à être préparés la veille de leur application et ils sont appliqués en 2 ou 3 couches par passes verticales et horizontales, en croisant les passes, à 24 h d intervalle. Les badigeons à la chaux prêts à l emploi de la gamme Déco Socli : - Pittura viva, pour l intérieur, même humide à appliquer à la brosse en 2 couches sur support enduit chaux et plâtre sain. - Centri Storici, plus épais, pour l intérieur et l extérieur, s applique à la brosse en 2 couches sur support enduit chaux et plâtre sain. - Velatura, semi-transparent pour les finitions (fresques), s applique à la brosse, à l éponge ou au chiffon en couche très fine, sur tous les badigeons et les stucs de la gamme ainsi que sur la pierre. Ces badigeons se colorent avec les préparations de colorants effervescents de la gamme Déco Socli. 25 kg de CAEB ou Fleur de chaux Chaulage Badigeon Patine 50 m 2 de surface murale Rendement des badigeons 100 m 2 de surface murale 300 m 2 de surface murale Pittura Viva Centri Storici Velatura Rendement par couche 8 à 12 m 2 /l. 6 à 8 m 2 /l. 15 à 40 m 2 /l. Conditionnement 0,8 l. 4 l. et 12 l. 4 l. Pittura Viva Pittura Viva, 100% naturelle, est une peinture très fine, réservée aux surfaces murales internes. Elle s applique à la brosse ou au rouleau en deux couches. Centri Storici Centri Storici, plus épaisse, s apparente à un badigeon traditionnel qui se pose aussi bien en externe qu en interne. Elle s applique à la brosse en deux couches. Velatura Velatura est une chaux spécialement conçue pour effectuer, en extérieur comme en intérieur, des patines à l ancienne. Elle s applique à la brosse, à l éponge ou au chiffon. Coloration : Pigments naturels et oxydes Socli Une sélection des principaux ocres et oxydes employés dans le bâtiment et la décoration. Colorants effervescents Socli 8 pigments de base permettent la réalisation de 320 teintes, réalisables très facilement sur un chantier. Les produits de décoration sont disponibles dans la gamme Déco Socli

16 CEM III/C 32,5 N CE PM-ES NF CEM III/C 32,5 N CE PM-ES NF Domaines d application Caractéristiques physiques (Valeurs moyennes) Le ciment CEM III/C 32,5 N CE PM-ES NF est destiné aux travaux de Génie Civil au contact avec des eaux agressives (eau sulfatée, eau pure, eau de mer, ). Ce ciment est particulièrement bien adapté aux utilisations suivantes : Usine Résistances mécaniques mortier CEN en MPa 2J 7J 28J Finesse Blaine Refus (%) (cm 2 /g) à 40µm Eau pâte pure (%) Début de prise Rombas ,8 4h00 Fondations profondes (pieux, parois moulées, voiles étanches ). Injections (sols, cavités, coulis d étanchéité ). Béton de masse (barrages ). Ouvrages massifs. Travaux routiers (traitement de sols, craie, graves hydrauliques). Béton prêt à l emploi : environnements - XS, XF4, XA1, XA2, XA3 - de la norme NF EN NF EN marquage CE et marque NF h30 Composition chimique du ciment (Valeurs moyennes en %) Usine 5% < clinker < 19% SO 3 S - - Na 2 O C 3 A C 3 S C 2 S Equivalent Actif Rombas 10,9 65,5 13,4 3 0,6 0,58 NF EN marquage CE et marque NF 5 Caractéristiques complémentaires de la norme (Valeurs moyennes) Usine Teinte L Chaleur d hydratation à 41 h en J/g Maniabilité mortier E/C : 0,50 en secondes Début de prise sur mortier Température 5 C Température Température 20 C 30 C Rombas ,5 10h00 4h30 2h45 NF P marque NF < 2 Poids palette : 1,6 t Nbre de sacs : 64 Règles de l art Eviter le sous-dosage en ciment qui altère la durabilité des bétons. Limiter le rapport E/C qui contribue à la diminution des résistances et à l augmentation de la porosité. Vérifier la compatibilité entre le ciment et les adjuvants utilisés (rhéologie, résistances). Ajuster la vibration du béton à sa consistance pour obtenir une compacité maximale sans ségrégation. Prendre toutes les dispositions pour éviter une dessiccation précoce par temps chaud ou par vent desséchant en procédant à une cure adaptée (paillasson, eau pulvérisée, produit de cure, etc).

17 CEM V/A (S-V) 32,5 N LH CE PM-ES-CP1 NF PMF2 CEM V/A (S-V) 32,5 N LH CE PM-ES-CP1 NF PMF2 Domaines d application Caractéristiques physiques (Valeurs moyennes) Le ciment CEM V/A (S-V) 32,5 N LH CE PM-ES-CP1 NF "PMF2" est destiné aux bétons de bâtiment et de Génie Civil soumis à des agressions chimiques sévères. Avec une faible chaleur d hydratation, ce ciment est particulièrement adapté aux utilisations suivantes : Ouvrages ou éléments d ouvrages exposés à un milieu agressif (eau de mer, eau sulfatée ). Usines Résistances mécaniques mortier CEN en MPa 2J 7J 28J Finesse Blaine Refus (%) (cm 2 /g) à 40µm Eau pâte pure (%) Début de prise Gaurain ,7 28,7 4h30 Ranville ,9 30,8 4h50 Rombas ,8 30,4 4h30 Bétonnage d ouvrages massifs. Béton de revêtement de tunnels (voussoirs, préfabriqués ou bétons coulés en place). Sols industriels. Stations d épuration. Produits préfabriqués en béton pour les travaux d assainissement. Bassins de stockage de produits agressifs (purin, fumier). Fosses à lisier. Ouvrages en béton armé ou non, précontraint ou non. NF EN marquage CE et marque NF h30 Traitement de sols et graves hydrauliques. Béton prêt à l emploi : environnements - XS, XF4, XA1, XA2, XA3 - de la norme NF EN Composition chimique du ciment (Valeurs moyennes en %) Usines 40% < clinker < 64% SO3 S - - Na 2 O C 3 A C 3 S C 2 S Equivalent Actif Gaurain (LH) 8,5 69,9 8,3 2,8 0,19 0,55 Ranville (LH) 5,6 68,3 9,3 2,9 0,15 0,52 Rombas 10,9 65,5 13,4 2,9 0,15 0,61 NF EN marquage CE et marque NF 4 NF P marque NF < 0,7 Poids palette : 1,47 t Nbre de sacs : 42 Caractéristiques complémentaires de la norme (Valeurs moyennes) Usines Teinte L Chaleur d hydratation à 41 h en J/g Maniabilité mortier E/C : 0,50 en secondes Début de prise sur mortier Température 5 C Température Température 20 C 30 C Gaurain 62, Ranville h00 4h15 2h20 Rombas 62, , NF EN 197-1/A1 Règles de l art < 300 Eviter le sous-dosage en ciment qui altère la durabilité des bétons. Limiter le rapport E/C qui contribue à la diminution des résistances et à l augmentation de la porosité. Vérifier la compatibilité entre le ciment et les adjuvants utilisés (rhéologie, résistances). Ajuster la vibration du béton à sa consistance pour obtenir une compacité maximale sans ségrégation. Prendre toutes les dispositions pour éviter une dessiccation précoce par temps chaud ou par vent desséchant en procédant à une cure adaptée (paillasson, eau pulvérisée, produit de cure, etc).

18 CEM V/A (S-V) 42,5 N CE PM-ES-CP1 NF PMF3 CEM V/A (S-V) 42,5 N CE PM-ES-CP1 NF PMF3 Domaines d application Caractéristiques physiques (Valeurs moyennes) Le ciment CEM V/A (S-V) 42,5 N CE PM-ES-CP1 NF "PMF3" est destiné aux bétons de bâtiment et de Génie Civil soumis à des agressions chimiques sévères et à des décoffrages rapides pour cette famille de produit. Usine Résistances mécaniques mortier CEN en MPa 2J 28J Finesse Blaine Refus (%) (cm 2 /g) à 40µm Eau pâte pure (%) Début de prise Ce ciment est particulièrement adapté aux utilisations suivantes : Ouvrages ou éléments d ouvrages exposés à un milieu agressif (eau de mer, eau sulfatée, eau pure, eau industrielle). Airvault ,1 31,7 4h20 NF EN marquage CE et marque NF h00 Bétons de revêtement de tunnels (voussoirs préfabriqués ou bétons coulés en place). Sols industriels. Stations d épuration. Produits préfabriqués en béton pour les travaux d assainissement. Bassins de stockage de produits agressifs (purin, fumier). Fosses à lisier. Ouvrages en béton armé, précontraint par post-tension. Béton prêt à l emploi : environnements - XS, XF4, XA1, XA2, XA3 - de la norme NF EN Caractéristiques complémentaires de la norme (Valeurs moyennes) Composition chimique du ciment (Valeurs moyennes en %) Usine Teinte L Chaleur d hydratation à 41 h en J/g Maniabilité mortier E/C : 0,50 en secondes Usine 40% < clinker < 64% SO3 S - - Na 2 O C 3 A C 3 S C 2 S Equivalent Actif Airvault 7,3 67,2 8,8 2,8 0,17 0,73 NF EN marquage CE et marque NF 4 NF P marque NF < 0,7 Poids palette : 1,47 t Nbre de sacs : 42 Airvault ,4 Règles de l art Eviter le sous-dosage en ciment qui altère la durabilité des bétons. Limiter le rapport E/C qui contribue à la diminution des résistances et à l augmentation de la porosité. Vérifier la compatibilité entre le ciment et les adjuvants utilisés (rhéologie, résistances). Ajuster la vibration du béton à sa consistance pour obtenir une compacité maximale sans ségrégation. Prendre toutes les dispositions pour éviter une dessiccation précoce par temps chaud ou par vent desséchant en procédant à une cure adaptée (paillasson, eau pulvérisée, produit de cure, etc).

19 CEM I 52,5 N CE PM-ES-CP2 NF HRC CEM I 52,5 N CE PM-ES-CP2 NF HRC Domaines d application Caractéristiques physiques (Valeurs moyennes) Le ciment CEM I 52,5 N CE PM-ES-CP2 NF "HRC" est essentiellement destiné aux travaux d ouvrages en béton soumis à des eaux à hautes teneurs en sulfates ou à des environnements chimiques moyennement et fortement agressifs. Il peut être utilisé pour des ouvrages en béton armé, non armé, précontraint par pré ou post-tension non soumis à traitement thermique. Ce ciment est aussi particulièrement bien adapté pour les ouvrages de Génie Civil industriel, les stations d épuration, les travaux de fondations, les travaux en milieu souterrain. Usines Résistances mécaniques mortier CEN en MPa 1J 2J 28J Finesse Blaine Refus (%) (cm 2 /g) à 40µm Eau pâte pure (%) Début de prise Beaucaire ,6 3h10 Gaurain ,3 4h15 NF EN marquage CE et marque NF h00 Travaux en eaux de mer et eaux séléniteuses. Béton précontraint. Préfabrication et béton manufacturé. Béton étuvé, excellent comportement en cycle long sans réduction sensible des résistances finales. Béton prêt à l emploi : environnements - XS, XF4, XA1, XA2, XA3 - de la norme NF EN Caractéristiques complémentaires de la norme (Valeurs moyennes) Composition chimique du ciment (Valeurs moyennes en %) Usines clinker 95% SO 3 S - - Na 2 O C 3 A C 3 S C 2 S Equivalent Actif Beaucaire 2,3-10,2 2 0,01 0,32 Gaurain 2,2 63,96 14,06 2,7 0,01 0,52 Usines Teinte L Chaleur d hydratation à 41 h en J/g Maniabilité mortier E/C : 0,50 en secondes Début de prise sur mortier Température 5 C Température Température 20 C 30 C Beaucaire 54, ,8 7h00 3h30 2h10 Gaurain 60, NF EN marquage CE et marque NF 4,5 NF P marque NF 3 NF P marque NF < 0,2 NF P marque NF 5 3,5 Poids palette : 1,47 t Nbre de sacs : 42 Règles de l art Eviter le sous-dosage en ciment qui altère la durabilité des bétons. Limiter le rapport E/C qui contribue à la diminution des résistances et à l augmentation de la porosité. Vérifier la compatibilité entre le ciment et les adjuvants utilisés (rhéologie, résistances). Ajuster la vibration du béton à sa consistance pour obtenir une compacité maximale sans ségrégation. Prendre toutes les dispositions pour éviter une dessiccation précoce par temps chaud ou par vent desséchant en procédant à une cure adaptée (paillasson, eau pulvérisée, produit de cure, etc).

20 CEM I 52,5 N CE CP2 NF CEM I 52,5 N CE CP2 NF Domaines d application Caractéristiques physiques (Valeurs moyennes) Les ciments CEM I 52,5 N CE CP2 NF sont principalement destinés aux travaux de Génie Civil ou d ouvrages d art. Ces ciments s adaptent parfaitement aux domaines suivants : Travaux en béton précontraint par pré ou post-tension non soumis à traitement thermique. Travaux en béton armé nécessitant des résistances finales élevées. Béton prêt à l emploi : environnements - X0, XC, XD, XF1, XF2, XF3 - de la norme NF EN Usines Résistances mécaniques mortier CEN en MPa 1J 2J 28J Finesse Blaine Refus (%) (cm 2 /g) à 40µm Eau pâte pure (%) Début de prise Airvault ,1 31,9 3h50 Añorga ,8 2h20 Beaucaire ,4 2h20 Beffes ,6 3h40 Bussac ,3 32,8 2h30 Couvrot ,1 30,2 3h10 Gargenville ,8 2h50 Gaurain ,2 3h20 Rombas ,1 30,2 2h20 Villiers-au-Bouin ,9 2h40 Composition chimique du ciment (Valeurs moyennes en %) NF EN marquage CE et marque NF h00 Usines clinker 95% Classe Na 2 O SO C 3 3 A C 3 S C 2 S CP2 S - - Equivalent Actif Airvault 7,3 67,2 8,8 3,5 0 1,11 Añorga 10,8 58,7 16,6 3,1 0,02 0,81 Beaucaire 8,9 68,5 11 3,5 0 0,39 Beffes 10,6 66,6 9,3 3,5 0 0,65 Bussac 8,2 74,8 3,7 3,4 0 0,21 Couvrot 10,9 65,5 13,4 3,5 0 0,80 Gargenville 7 68,6 10,5 2,8 0 0,52 Gaurain 8,5 69,9 8,3 3,3 0,02 0,70 Rombas 10,9 65,5 13,4 3,5 0,01 0,39 Villiers-au-Bouin 8,4 66,9 10,7 2,8 0 0,59 NF EN marquage CE et marque NF 4,5 NF P marque NF < 0,2 Poids palette : 1,47 t Nbre de sacs : 42 Caractéristiques complémentaires de la norme (Valeurs moyennes) Usines Teinte L Chaleur d hydratation à 41 h en J/g Maniabilité mortier E/C : 0,50 en secondes Début de prise sur mortier Température 5 C Température Température 20 C 30 C Airvault 56, , Añorga 61, Beaucaire 58, ,1 6h00 3h20 1h50 Beffes 58, ,7 11h00 3h30 2h45 Bussac 58, , Couvrot 64, , Gargenville 59, ,3 9h50 4h00 2h25 Gaurain 63, Rombas 59, , Villiers-au-Bouin h20 3h15 2h15 Règles de l art Eviter le sous-dosage en ciment qui altère la durabilité des bétons. Limiter le rapport E/C qui contribue à la diminution des résistances et à l augmentation de la porosité. Vérifier la compatibilité entre le ciment et les adjuvants utilisés (rhéologie, résistances). Ajuster la vibration du béton à sa consistance pour obtenir une compacité maximale sans ségrégation. Prendre toutes les dispositions pour éviter une dessiccation précoce par temps chaud ou par vent desséchant en procédant à une cure adaptée (paillasson, eau pulvérisée, produit de cure, etc).

Sommaire. Conseils pratiques 4-5 La gamme ciments 6-7 La gamme chaux 8-9 Fondations Béton de propreté et semelle 10-11

Sommaire. Conseils pratiques 4-5 La gamme ciments 6-7 La gamme chaux 8-9 Fondations Béton de propreté et semelle 10-11 Sommaire 03 pratiques 4-5 La gamme ciments 6-7 La gamme chaux 8-9 Fondations Béton de propreté et semelle 10-11 Murs Montage blocs béton 12-13 Montage de pierres 14-15 Rejointoiement 16-17 Montage de briques

Plus en détail

Sommaire. Toiture Pose de tuiles 20-21

Sommaire. Toiture Pose de tuiles 20-21 Sommaire 03 L histoire de la Chaux 4-5 La fabrication de la chaux et ses différentes familles 6-7 La norme sur les chaux de construction 8-9 La formation aux techniques de la chaux 10-11 La gamme chaux

Plus en détail

Les dosages et consommations

Les dosages et consommations et consommations - Enduits manuels - Enduits mécaniques - Enduits spéciaux - Enduit chaux - chanvre - Enduits anti-salpêtre - Reprise de pierre et création de modénatures - Béton et mortier de maçonnerie

Plus en détail

4.2 Les enduits. Rôle de l enduit. Les types d enduits. La préparation du support. D autres supports nécessitent un traitement préalable.

4.2 Les enduits. Rôle de l enduit. Les types d enduits. La préparation du support. D autres supports nécessitent un traitement préalable. 4.2 Les enduits Rôle de l enduit Les enduits aux mortiers de liants hydrauliques sont utilisés aussi bien pour les travaux neufs que pour la réfection de façades. Les enduits remplissent plusieurs rôles

Plus en détail

1.3 Caractéristiques et emplois des ciments

1.3 Caractéristiques et emplois des ciments 1.3 Caractéristiques et emplois des ciments L industrie cimentière met aujourd hui à la disposition de l utilisateur un grand nombre de ciments qui présentent des caractéristiques bien définies et adaptées

Plus en détail

2.2.2 - Les domaines d emploi du béton

2.2.2 - Les domaines d emploi du béton 2.2.2 - Les domaines d emploi du béton Le bâtiment Le béton tient une place essentielle dans l urbanisme moderne. Cela semble normal lorsqu on considère sa participation dans la construction de logements

Plus en détail

L h a b i t a t r e s p i r e

L h a b i t a t r e s p i r e L habitat respire La solution pour une isolation active, saine, durable, respectueuse de l environnement. Nous vivons avec la nature, nous en faisons partie. L eau, l air, le soleil : autant d échanges

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE D UN ENDUIT ISOLANT CHAUX - CHANVRE

MISE EN ŒUVRE D UN ENDUIT ISOLANT CHAUX - CHANVRE F2 MISE EN ŒUVRE D UN ENDUIT ISOLANT CHAUX - CHANVRE Groupement des producteurs de chanvre en Luberon Important : L utilisation de la chaux nécessite de toujours prendre la précaution d utiliser des gants.

Plus en détail

BLOC CREUX À MAÇONNER

BLOC CREUX À MAÇONNER BLOC CREUX À MAÇONNER Synthèse Ils sont utilisés pour constituer les parties courantes de murs extérieurs mais aussi des cloisons intérieures. Poids bloc (kg) Rangées d alvéoles (U) Alvéoles (U) Repère

Plus en détail

PB20RT+ Bloc thermique à isolation rapportée

PB20RT+ Bloc thermique à isolation rapportée PB20RT+ à isolation rapportée PONCEBLOC 20RT+ Dimension du bloc standard (L x ép. x h en mm) Résistance mécanique L 30 Nombre de blocs/m² 8 Poids du bloc sec (kg) 12,5 Résistance thermique maçonnerie seule

Plus en détail

Réussir le dosage du mortieret du béton

Réussir le dosage du mortieret du béton Réussir le dosage du mortieret du béton DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Composer votre mortier Le mortier sert pour le montage des briques et parpaings, à la constitution des enduits de façade

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

Solutions durables et innovantes pour maisons bois

Solutions durables et innovantes pour maisons bois Concept Solutions durables et innovantes pour maisons bois Des solutions techniques et performantes pour l univers de la construction Construire plus naturellement, c est concevoir des maisons saines et

Plus en détail

Je coule. une dalle de béton AVEC LES CONSEILS

Je coule. une dalle de béton AVEC LES CONSEILS MA.0 MATÉRIAUX Je coule une dalle de béton AVEC LES CONSEILS Il faut savoir qu une dalle a une épaisseur minimum de 8 à 10 cm et est armée d un treillis soudé. LES OUTILS ET ACCESSOIRES niveau mètre planches

Plus en détail

B1 Cahiers des charges

B1 Cahiers des charges B1 Cahiers des charges B1 cahiers des charges 35 B.1 Cahiers des charges Ce chapitre contient les cahiers des charges. Pour plus d informations, nous réfèrons au paragraphe B.3. Mise en oeuvre et B.4 Détails

Plus en détail

La protection des infrastructures et les drainages

La protection des infrastructures et les drainages La protection des infrastructures et les drainages SOMMAIRE 1- Migration de l eau dans le sol.... 2 2- Protection contre les remontées capillaires.... 2 a) Phénomène de capillarité.... 2 b) Protection

Plus en détail

Les matériaux de construction

Les matériaux de construction Les matériaux de construction Il existe de nombreux matériaux de construction aux caractéristiques très diverses qu il faut prendre en compte afin de réaliser une construction durable, économique du point

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

CATALOGUE AKTA Chaux-Chanvre : Pôle Habitat Ecologique 2013

CATALOGUE AKTA Chaux-Chanvre : Pôle Habitat Ecologique 2013 CATALOGUE AKTA Chaux-Chanvre : Pôle Habitat Ecologique 2013 AKTA - Chanvre Chènevotte calibrée pour le béton de chanvre et enduits isolants Domaine d emploi AKTA Chanvre est issu d un chanvre non-roui.

Plus en détail

Fondations & soubassements

Fondations & soubassements Fondations & soubassements Henri RENAUD Deuxième édition 2010 Groupe Eyrolles, 2002, 2010 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12786-7 S o m m a i r e F o n d a t i o n s p a r s e m e l l e s...

Plus en détail

Réponse Siniat : Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? A B C D E F G. Pour réduire les déperditions de chaleur

Réponse Siniat : Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? A B C D E F G. Pour réduire les déperditions de chaleur Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? Pour réduire les déperditions de chaleur Améliorer l efficacité énergétique Faire des économies d énergie Réduire les flux d air non maîtrisés Améliorer

Plus en détail

Les solutions d isolation des sols et des planchers

Les solutions d isolation des sols et des planchers 0 Les solutions d isolation des sols et des planchers F0 00 a Les solutions d isolation des sols et des planchers juin 0 Description Les notions de thermique et d acoustique dont il est fait état dans

Plus en détail

www.perinetcie.fr Pour plus d informations ou téléchargement de doc RDV sur notre site internet :

www.perinetcie.fr Pour plus d informations ou téléchargement de doc RDV sur notre site internet : SOMMAIRE Applications des blocs courants & accessoires... 10 Gamme s traditionnels & Garanties NF... 12 Cette gamme regroupe tous les incontournables. On y retrouve les blocs creux, les semi-pleins, les

Plus en détail

Page 1/7 - Préparer un bon mortier de hourdage

Page 1/7 - Préparer un bon mortier de hourdage 19/03/2011 - Par Michel Berkowicz, Préparer un bon mortier de hourdage Élément indispensable pour construire certains murs, le mortier nécessite des quantités précises de sable, d'eau et de liant. Suivez

Plus en détail

Mode d emploi. votre Béton. prêt en 1, 2, 3! www.argex.eu

Mode d emploi. votre Béton. prêt en 1, 2, 3! www.argex.eu Mode d emploi votre Béton prêt en 1, 2, 3! www.argex.eu p.4 p.10 p.16 argemix : votre béton (léger) prêt à l emploi à base d argile expansée Éléments de cheminées en béton d Argex Argex dans les jardins-terrasses

Plus en détail

Voie humide Fiche technique enduit

Voie humide Fiche technique enduit Fiche technique enduit (suivant le BREVET INPI N 9812902) Enduit chanvre et chaux Isolation thermique & acoustique en chanvre et chaux C015 C005 Enduit isolant en deux couches sur maçonnerie pierre Thermique

Plus en détail

L artisan de sa maison maçonnerie

L artisan de sa maison maçonnerie L artisan de sa maison maçonnerie Michel & christophe Branchu Groupe Eyrolles, 2011 ISBN 978-2-212-13316-5 Sommaire 1 Béton 4 a. Gâcher du béton 4 b. Gâcher du mortier 9 Tableau de dosage du béton 8 Tableau

Plus en détail

Des modules pour vos idées

Des modules pour vos idées Des modules pour vos idées Autres informations Nouvelle construction Nouvelle Pensée Les personnes qui désirent construire et vivre autrement sont plus en plus nombreuses. Elles aspirent à des solides

Plus en détail

3.2 Les adjuvants. Historique. La classification. Le rôle des adjuvants. Les adjuvants modifiant l ouvrabilité du béton

3.2 Les adjuvants. Historique. La classification. Le rôle des adjuvants. Les adjuvants modifiant l ouvrabilité du béton 3.2 Les adjuvants Historique Dès les origines de la fabrication du béton de ciment Portland, commencent les recherches sur l incorporation de produits susceptibles d améliorer certaines de ses propriétés.on

Plus en détail

Panneaux isolants en polyuréthane Mai 2003. KNAUF Thane 24

Panneaux isolants en polyuréthane Mai 2003. KNAUF Thane 24 Panneaux isolants en polyuréthane Mai 2003 KNAUF Thane 24 KNAUF Thane 24 Panneaux isolants en polyuréthane Description Panneaux isolants en polyuréthane rigide KNAUF Thane 24 à performances thermiques

Plus en détail

BLOCS LA SOLUTION SIMPLE, RAPIDE ET ÉCONOMIQUE POUR CONSTRUIRE RT2012, HPE ET THPE! Développé et distribué par MATÉRIAUX

BLOCS LA SOLUTION SIMPLE, RAPIDE ET ÉCONOMIQUE POUR CONSTRUIRE RT2012, HPE ET THPE! Développé et distribué par MATÉRIAUX BLOCS ISOLANTS COFFRANTS LA SOLUTION SIMPLE, RAPIDE ET ÉCONOMIQUE POUR CONSTRUIRE RT2012, HPE ET THPE! Développé et distribué par MATÉRIAUX LA FORMULE GAGNANTE POUR UN BÂTI DURABLE ET PERFORMANT SYSTÈME

Plus en détail

Rénovation d une grange en deux logements sociaux Et un bureau de poste

Rénovation d une grange en deux logements sociaux Et un bureau de poste Maître de l ouvrage : Commune de GRILLY Opération : Rénovation d une grange en deux logements sociaux Et un bureau de poste 34, chemin Jacques Belay 01 220 GRILLY Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 01 13 Le maçon à son poste de travail Partie 5 : Stabilisation des murs maçonnés en phase de construction La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les

Plus en détail

La maçonnerie. Robert Longechal. Je construis Je rénove Je pose J enduis. Nouvelle édition. La maison du sol au plafond.

La maçonnerie. Robert Longechal. Je construis Je rénove Je pose J enduis. Nouvelle édition. La maison du sol au plafond. + de 800 photos pour vous guider pas à pas Robert Longechal La maçonnerie La maison du sol au plafond Nouvelle édition Je construis Je rénove Je pose J enduis Maquette intérieure et couverture : Maud Warg

Plus en détail

Construction d'un groupe de deux T3

Construction d'un groupe de deux T3 Construction d'un groupe de deux T3 DEVIS QUANTITATIF / ESTIMATIF MAÎTRE D'OUVRAGE Mr Modèle Fac-Similé Rue de la Paix 20137 Porto Vecchio MAÎTRE D'OEUVRE Lotissement Cavu-Vèrdiola Route de Cavu 20144

Plus en détail

Chapitre II ; Le ciment Portland 2011

Chapitre II ; Le ciment Portland 2011 CHPITRE II LE CIMENT 2.1 Définitions a. Liant hydraulique : des poudres finement brayées qui avec le contact d eau font prise et durcissent sous des processus physico-chimiques complexes. b. Ciment : Le

Plus en détail

Sur plancher bois, intercaler une membrane imperméable et respirante (perméable à la vapeur d eau).

Sur plancher bois, intercaler une membrane imperméable et respirante (perméable à la vapeur d eau). CHAPE LEGERE ET ISOLANTE PREMELANGEE A RETRAIT ET SECHAGE CONTROLE POUR USAGE INTERIEUR. ADAPTEE AU COLLAGE DE REVÊTEMENTS Y COMPRIS CEUX SENSIBLES À L HUMIDITE. DESCRIPTIF PRODUIT Prémélangé «Latermix

Plus en détail

PlancHer 09/2010. Nouvelle gamme K-FoAM. L isolant sous chape et dallage en polystyrène extrudé par Knauf

PlancHer 09/2010. Nouvelle gamme K-FoAM. L isolant sous chape et dallage en polystyrène extrudé par Knauf PlancHer 09/2010 Nouvelle gamme K-FoAM L isolant sous chape et dallage en polystyrène extrudé par Knauf Isolant sous chape et dallage en polystyrène extrudé K-FOAM C K-FOAM C : présentation K-FOAM C est

Plus en détail

VOS CONSTRUCTIONS MÉRITENT

VOS CONSTRUCTIONS MÉRITENT poutrelles béton sur vide sanitaire VOS CONSTRUCTIONS MÉRITENT LE MEILLEUR Support. 23, rue de la Vanne 92126 Montrouge Cedex Tél 01 49 65 09 09 Fax 01 49 65 08 61 Mail fib@fib.org Site www.fib.org Industrie

Plus en détail

gamme GROS-œuvre Briques de structure et de cloisons traditionnelles

gamme GROS-œuvre Briques de structure et de cloisons traditionnelles gamme GROS-œuvre Briques de structure et de cloisons traditionnelles Les Briques de structure Briques C Savoir-faire et innovation Savoir-faire de la brique Les briques en terre cuite sont, par excellence,

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE D UNE DALLE ISOLANTE CHAUX - CHANVRE

MISE EN ŒUVRE D UNE DALLE ISOLANTE CHAUX - CHANVRE F3 MISE EN ŒUVRE D UNE DALLE ISOLANTE CHAUX - CHANVRE Groupement des producteurs de chanvre en Luberon Important : L utilisation de la chaux nécessite de toujours prendre la précaution d utiliser des gants.

Plus en détail

5.2 Domaines d emploi et fonctions du béton

5.2 Domaines d emploi et fonctions du béton 5.2 Domaines d emploi et fonctions du béton Les possibilités du béton Le béton, qu il soit armé ou non, est présent partout où l on construit, et il doit cette présence à ses nombreuses qualités. Sa durabilité

Plus en détail

www.isol-plus-st.com

www.isol-plus-st.com Produits MAXPLUS & MAXFIX Maisons passives et basse consommation d énergie Maisons passives et basse consommation Les systèmes MAXPLUS et MAXFIX sont déjà aux normes de 2020. Aujourd hui, les économies

Plus en détail

BRIQUES DE STRUCTURE ET DE CLOISON

BRIQUES DE STRUCTURE ET DE CLOISON BRIQUES DE STRUCTURE ET DE CLOISON c e s t é l é m e n T E R R E Savoir-faire et innovation SOMMAIRE B RIQUES DE STRUCTURE Réglementation Briques C Briques C à barrettes 3 ACCESSOIRES DES BRIQUES DE STRUCTURE

Plus en détail

Extrait : DTU 26-1 Travaux d enduits de mortiers Avril 2008

Extrait : DTU 26-1 Travaux d enduits de mortiers Avril 2008 3 Liants 3.1 Ciments Les ciments Portland (CEM I) et ciments Portland composés (CEM II) doivent être conformes à la norme NF EN 197-1. NOTE 1 La marque NF-Liants hydrauliques, ou son équivalent dans les

Plus en détail

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Détails 1. Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Membrane d'étanchéite Chaînage béton Brique

Plus en détail

Fiche d Information - Étude Thermique

Fiche d Information - Étude Thermique Fiche d Information - Étude Thermique 7, Grande Rue 84370 BEDARRIDES Tél. : 04.90.22.85.30 Fax : 04.90.22.85.31 e-mail : new-tec@orange.fr Site : www.new-tec.fr Références constructeur ou code avantage

Plus en détail

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants. RT2012 concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.fr Sommaire RT2012, informations essentielles «On vient d où?» Visualisation bilan énergétique, rappels RT RT 2012 «C est

Plus en détail

édito LES accessoires /// angle

édito LES accessoires /// angle édito LES accessoires /// angle Le TeCHNIBLOC a été élaboré spécifiquement pour répondre à l environnement, à la santé, à la sécurité et à un manque de main-d œuvre. Il est la solution clés en mains à

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

CARNIVAL. Chape ciment autolissant avec d'excellentes propriétés acoustiques. konstruktive leidenschaft

CARNIVAL. Chape ciment autolissant avec d'excellentes propriétés acoustiques. konstruktive leidenschaft Chape ciment autolissant avec d'excellentes propriétés acoustiques konstruktive leidenschaft 01.2016 Vimark 2 5 DESCRIPTION COMPOSITION MÉLANGE ET POSE EN ŒUVRE CARNIVAL est une chape ciment minérale autolissant

Plus en détail

Solutions & Mise en œuvre

Solutions & Mise en œuvre Pont thermique et étanchéité des murs afin de construire en B.B.C. Pont thermique Rupture du pont thermique grâce à l interruption des contacts des parois, EFFICACITÉ OPTIMALE Remplissage des joints verticaux.

Plus en détail

Les enduits de terre, alliés du confort thermique

Les enduits de terre, alliés du confort thermique 20 Enduits de terre crue Les enduits de terre, alliés du confort thermique Les enduits de terre agissent comme une éponge à chaleur et à eau. Leur présence permet d atténuer les écarts de température et

Plus en détail

Maçonnerie en pierre naturelle

Maçonnerie en pierre naturelle Maçonnerie en pierre naturelle Centre Technique de Matériaux Naturels de Construction 17, rue Letellier, 75015 Paris Tél : +33(0)1 44 37 50 00 Fax : +33(0) 1 44 37 08 02 www.ctmnc.fr GUIDE DES PONTS THERMIQUES

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE NOTICE DE POSE

DOSSIER TECHNIQUE NOTICE DE POSE DOSSIER TECHNIQUE NOTICE DE POSE 1 NOTICE DE POSE BLOCS A BANCHER «ISOLASUP SYSTEME» A) Préambule : 1) Le fabricant et l entrepreneur doivent rappeler aux architectes et aux Maîtres d ouvrages les spécificités

Plus en détail

Maisons sur vide sanitaire

Maisons sur vide sanitaire Maisons sur vide sanitaire Henri Renaud Groupe Eyrolles 2008, ISBN : 978-2-212-12195-7 Sommaire Chapitre 2 Procédés de construction d un vide sanitaire 1. Vide sanitaire traditionnel réalisé avec des murs

Plus en détail

Apporte confort et repos avec une isolation thermique et acoustique

Apporte confort et repos avec une isolation thermique et acoustique Apporte confort et repos avec une isolation thermique et acoustique Données techniques Isobet l conductivité thermique : 0,085 W/mK (λ Ui ) l résistance à la compression : > 0,3 N/mm 2 l masse volumique

Plus en détail

Les mortiers, le béton et les coulis d injection

Les mortiers, le béton et les coulis d injection Les mortiers, le béton et les coulis d injection Le béton et le mortier de maçonnerie - Bétocem - Batidur Les mortiers d enduit - Cent % Sous-enduit et Finition - Perlys Sous-enduit et Finition - Rénocolor

Plus en détail

>I Maçonnerie I Escaliers

>I Maçonnerie I Escaliers ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières g Terminologie n Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

Eco Bric Thermo Bric G7

Eco Bric Thermo Bric G7 Eco Bric Briques traditionnelles Les briques à perforations horizontales peuvent être utilisées pour un grand nombre d usages comme les maisons individuelles, villages, maisons de retraite, écoles, établissements

Plus en détail

> Guide des planchers isolants. Maisons individuelles

> Guide des planchers isolants. Maisons individuelles > Guide des planchers isolants Maisons individuelles > IPSEO Mieux préserver l énergie ensemble Préserver l énergie est une impérieuse nécessité et la réglementation thermique nous impose de nouvelles

Plus en détail

LES PRODUITS RECOMMANDÉS PRÉPARATION

LES PRODUITS RECOMMANDÉS PRÉPARATION POSE AU SOL EN NEUF TOUS LES LOCAUX CLASSÉS P4 AU PLUS ET NON SOUMIS À UNE CIRCULATION RÉGULIÈRE DE VÉHICULE À MOTEUR SOLUTIONS JUSQU À 60 X 60 CM ET AU-DELÀ JUSQU À 10 000 CM 2? QUESTIONS Quelles solutions

Plus en détail

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. La cloison de doublage, aussi appelée contre-cloison ou doublage, FERMACELL est destinée à être

Plus en détail

Monomur 37,5 Joint Mince 275x375x219

Monomur 37,5 Joint Mince 275x375x219 Monomur 37,5 Joint Mince 275x375x219 Isolation, Solidité, Confort, Santé, Durabilité L alternative RT 2012 R=3,01 m².k/w Applications TYPE DE MARCHÉ RÉGLEMENTATION RT 2012 POSE HQE OUI HQE COLLECTIF MAISON

Plus en détail

Murs poutres & planchers

Murs poutres & planchers Murs poutres & planchers Henri RENAUD Deuxième édition Groupe Eyrolles, 2002, 2005, ISBN 2-212-11661-6 8. Structure porteuse : murs, planchers, charpente Eléments porteurs ou de liaisons qui contribuent

Plus en détail

SIDER OXYDRO ÉTANCHÉITÉ

SIDER OXYDRO ÉTANCHÉITÉ ÉTANCHÉITÉ 4 ÉTANCHÉITÉ TYPE D OUVRAGE PRODUITS DOMAINE D EMPLOI KATACRETE 849 Cuvelage traditionnel + KATAPLAN M (DTU 14.1) KATYMPER ENDUIT + Cuvelage rigide KATAPLAN M CUVELAGE + KATAROC SOL ou souple

Plus en détail

MAISON INDIVIDUELLE LES SOLUTIONS VOTRE CONTACT PAREXLANKO FAÇADES COLLES MORTIERS. parexlanko.com. Nom... Prénom... Téléphone...

MAISON INDIVIDUELLE LES SOLUTIONS VOTRE CONTACT PAREXLANKO FAÇADES COLLES MORTIERS. parexlanko.com. Nom... Prénom... Téléphone... VOTRE CONTACT PAREXLANKO Nom... MAISON INDIVIDUELLE Prénom... Téléphone... Mail... @parex-group.com LES SOLUTIONS FAÇADES COLLES MORTIERS L EXPERTISE TECHNIQUE PAREXLANKO VOUS ACCOMPAGNE SUR VOS CHANTIERS

Plus en détail

LA SOLUTION IDÉALE POUR LES PONTS THERMIQUES!

LA SOLUTION IDÉALE POUR LES PONTS THERMIQUES! nano et R nano LA SOLUTION IDÉALE POUR LES PONTS THERMIQUES! connecting insulations 1.0 QU EST-CE QUE MARMOX THERMOBLOCK? Marmox THERMOBLOCK est un bloc de construction isolant breveté constitué d un élément

Plus en détail

Procédé de construction chanvre et chaux...

Procédé de construction chanvre et chaux... Procédé de construction chanvre et chaux... Introduction Tous les éléments du système Easy-chanvre sont réalisés à partir d un béton de chanvre qui est moulé et vibré. L utilisation d un malaxeur à production

Plus en détail

Cours 2. La structure porteuse d un bâtiment. 1 - Les fondations. 2 - Les porteurs verticaux. 3 - Les porteurs horizontaux

Cours 2. La structure porteuse d un bâtiment. 1 - Les fondations. 2 - Les porteurs verticaux. 3 - Les porteurs horizontaux La structure porteuse d un bâtiment 1 - Les fondations 2 - Les porteurs verticaux 3 - Les porteurs horizontaux 1) Les Fondations 1-1) Fonctions, définitions Les fondations d un ouvrage sont les éléments

Plus en détail

TECHNIQUEs ET PRATIQUE DE LA CHAUX

TECHNIQUEs ET PRATIQUE DE LA CHAUX TECHNIQUEs ET PRATIQUE DE LA CHAUX Deuxième édition 2003 Groupe Eyrolles, 2003, ISBN 2-212-11265-3 7 Glossaire et équivalences ADJUVANT Produit ajouté au mortier en faible quantité pour améliorer certaines

Plus en détail

Fiche dosage : Ciment volcan Le ciment local multi-usages pour des ouvrages durables

Fiche dosage : Ciment volcan Le ciment local multi-usages pour des ouvrages durables Fiche dosage : Ciment volcan Le ciment local multi-usages pour des ouvrages durables Ciment Volcan Le ciment local multi-usages Un seul produit pour de multiples applications sur votre chantier. 1. Pour

Plus en détail

L ENDUIT MONOCOUCHE DANS LE CADRE DE LA NOUVELLE NORME NF DTU 26.1. Pour fabriquer, construire, innover, rénover, en toute sécurité.

L ENDUIT MONOCOUCHE DANS LE CADRE DE LA NOUVELLE NORME NF DTU 26.1. Pour fabriquer, construire, innover, rénover, en toute sécurité. L ENDUIT MONOCOUCHE DANS LE CADRE DE LA NOUVELLE NORME NF DTU 26.1 Les bonnes pratiques pour l application des enduits monocouches en travaux neufs Pour fabriquer, construire, innover, rénover, en toute

Plus en détail

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005 THERMIQUE RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE Construire une maison bien isolée et faiblement consommatrice d énergie est devenu une priorité. Les systèmes constructifs en béton sont d ores et déjà prêts

Plus en détail

Présentation du béton cellulaire... 14 Historique... 14 Présentation... 14 Composition... 15 Fabrication... 15 Principales utilisations...

Présentation du béton cellulaire... 14 Historique... 14 Présentation... 14 Composition... 15 Fabrication... 15 Principales utilisations... CONSTRUIRE EN BÉTON CELLULAIRE 1. Le béton cellulaire et son environnement Présentation du béton cellulaire.............................................................. 14 Historique......................................................................................

Plus en détail

Evolution des exigences réglementaires de consommation énergétique des bâtiments neufs : une rupture opérée par le Grenelle Environnement

Evolution des exigences réglementaires de consommation énergétique des bâtiments neufs : une rupture opérée par le Grenelle Environnement SEMIN TECHNIC, étanchéité à l air ] Étanchéité à l air Les murs extérieurs, plancher, toiture, portes et fenêtres constituent l enveloppe d un bâtiment. C est elle qui sépare le milieu intérieur du milieu

Plus en détail

Logements collectifs en Béton : Simplifiez-vous la construction durable. 19 mars 2012 1

Logements collectifs en Béton : Simplifiez-vous la construction durable. 19 mars 2012 1 Logements collectifs en Béton : Simplifiez-vous la construction durable. 19 mars 2012 1 RT2012 et logement collectif 19 mars 2012 2 Demain : la RT 2012! 19 mars 2012 3 1 Le respect du Bbio Β Bio max Β

Plus en détail

Les enduits. Unité de Formation Professionnelle

Les enduits. Unité de Formation Professionnelle Les enduits Unité de Formation Professionnelle Les différents enduits Les finitions en isolations extérieure Migration de vapeur d eau Gestions des désordres Une protection contre les intempéries 1 Certains

Plus en détail

LES PLANCHERS. Université Joseph Fourier Grenoble

LES PLANCHERS. Université Joseph Fourier Grenoble LES PLANCHERS L3 GCI Université Joseph Fourier Grenoble Plancher en dalle pleine matériel d'étaiement dense coûteux en matériel, en main d'oeuvre et en temps (cf.cours précédent) Structure monolithique

Plus en détail

Réparer les bétons GUIDE DE CHOIX

Réparer les bétons GUIDE DE CHOIX 12a13Brgo08.qxp:maquette_solutions.qxd 26/02/08 14:15 Page 12 Réparer les s épaisseurs types de réparation réparations d éclats réparations de panneaux ou sur grandes longueurs réparations généralisées

Plus en détail

COLLECTION T ECHNIQUE C IMBÉTON. Bétons et mortiers. Préparation et mise en œuvre sur chantier CIM

COLLECTION T ECHNIQUE C IMBÉTON. Bétons et mortiers. Préparation et mise en œuvre sur chantier CIM COLLECTION T ECHNIQUE C IMBÉTON Bétons et mortiers Préparation et mise en œuvre sur chantier CIM CIM CENTRE D INFORMATION SUR LE CIMENT ET SES APPLICATIONS 41, avenue de Friedland - 75008 Paris - Tél.

Plus en détail

ISOLEZ VOS SOLS AVEC LE POLYSTYRÈNE EXTRUDÉ (XPS) POUR UN MEILLEUR CONFORT ET UNE EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DURABLE

ISOLEZ VOS SOLS AVEC LE POLYSTYRÈNE EXTRUDÉ (XPS) POUR UN MEILLEUR CONFORT ET UNE EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DURABLE ISOLEZ VOS SOLS AVEC LE POLYSTYRÈNE EXTRUDÉ (XPS) POUR UN MEILLEUR CONFORT ET UNE EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DURABLE POURQUOI ISOLER LES SOLS Dans le double contexte de la RT 2012 qui fixe de nouvelles exigences

Plus en détail

CHAPE CIMENT FLUIDE. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES Résistance à la compression :

CHAPE CIMENT FLUIDE. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES Résistance à la compression : DESCRIPTION t-mix CCF Chape à base de ciment, de sables sélectionnés, d ajouts et adjuvants spécifiques, selon DTU 26.2 (Chapes et dalles à base de liants hydrauliques), classée CT-C 20-F4 selon la norme

Plus en détail

MORTIER LÉGER PRÊT À L EMPLOI 225 kg/m 3

MORTIER LÉGER PRÊT À L EMPLOI 225 kg/m 3 MORTIER LÉGER PRÊT À L EMPLOI 225 kg/m 3 SottoPronto est un mortier léger en sac prêt à l emploi, allégé par des billes de polystyrène vierge expansées à granulométrie contrôlée et enrobées de l adjuvant

Plus en détail

Chape sèche FERMACELL

Chape sèche FERMACELL Chape sèche Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. Descriptif : Chape sèche de haute qualité adaptée à divers domaines d utilisation,

Plus en détail

PATHOLOGIE DES BALCONS

PATHOLOGIE DES BALCONS PATHOLOGIE DES BALCONS Un balcon est une «plateforme à hauteur de plancher, formant saillie sur une façade, et fermée par une balustrade ou un garde-corps, qui sont généralement en métal ou en béton. C

Plus en détail

Guide de Pose. Monomur Bio Bric 30 et 37,5. (Maçonnerie à joints minces)

Guide de Pose. Monomur Bio Bric 30 et 37,5. (Maçonnerie à joints minces) VU À LA TÉLÉ Campagne TV réalisée par Briques de France Bouyer-Leroux est membre de Briques de France 6 avenue Jules Verne - BP 33237-44230 Saint-Sébastien-sur-Loire Tél. : 02 40 807 807 - Fax : 02 40

Plus en détail

Les blocs de maçonnerie en béton BELBLOCK et l isolation thermique la combinaison gagnante

Les blocs de maçonnerie en béton BELBLOCK et l isolation thermique la combinaison gagnante 2 La température intérieure constitue le premier paramètre du sentiment de confort dans un bâtiment. Pour maintenir, été comme hiver, une température agréable de manière économique, il est indispensable

Plus en détail

JOURNÉE TECHNIQUE DU 26 MAI 2011

JOURNÉE TECHNIQUE DU 26 MAI 2011 JOURNÉE TECHNIQUE DU 26 MAI 2011 LES REVÊTEMENTS DE SOL DE BÂTIMENT Comparaisons des 2 DTU : DTU 52.1 (sols scellés) et DTU 52.2 (sols collés) pour les PIERRES NATURELLES Philippe DUPUIS NF DTU 52.1 NF

Plus en détail

Textoflex. Revêtement de façade de classe D3, I1

Textoflex. Revêtement de façade de classe D3, I1 Textoflex Revêtement de façade de classe D3, I1 TEXTOFLEX La Polyvalence simple et efficace Textoflex est un Revêtement SemiEpais qui répond à la fois aux exigences des revêtements de Décoration de classe

Plus en détail

Le ciment et ses applications

Le ciment et ses applications applications 1 ) Introduction : Dans toute construction, il est indispensable de réunir entre eux les différents éléments (blocs de béton, briques, éléments en béton préfabriqué, etc.) au moyen d un mortier

Plus en détail

PAYSAGISTE & CAMPING ENDUIRE COLLER JOINTOYER ÉTANCHER... NOS SOLUTIONS POUR VOS TRAVAUX

PAYSAGISTE & CAMPING ENDUIRE COLLER JOINTOYER ÉTANCHER... NOS SOLUTIONS POUR VOS TRAVAUX PAYSAGISTE & CAMPING ENDUIRE COLLER JOINTOYER ÉTANCHER... NOS SOLUTIONS POUR VOS TRAVAUX PAYSAGISTE & CAMPING MORTIER PAYSAGER Créer vos rochers et décors massifs EN 998-type CR classe IV Micro mortier

Plus en détail

Maisons Individuelles THPE et BBC. Les solutions avec les produits manufacturés en béton.

Maisons Individuelles THPE et BBC. Les solutions avec les produits manufacturés en béton. Maisons Individuelles THPE et BBC Les solutions avec les produits manufacturés en béton. Principes des solutions étudiées dans le cadre de la Réglementation Thermique concernant les prestations courantes

Plus en détail

Guide de mise en œuvre. Liant ProKalK

Guide de mise en œuvre. Liant ProKalK Guide de mise en œuvre Liant ProKalK Applications Confort Caractéristiques du produit Caractéristiques physiques Dosage et conseil d utilisation Isolation du sol en béton de chanvre ProKalK Isolation pour

Plus en détail

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation 1. Description Elément préfabriqué en béton de type prémur isolé composé de 2 parois en béton de 7 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 20 cm en polystyrène expansé et d un espace pour le remplissage

Plus en détail

DOCUMENT TECHNIQUE D APPLICATION

DOCUMENT TECHNIQUE D APPLICATION DOCUMENT TECHNIQUE D APPLICATION BIONERGIES 289, rue du Luxembourg 83500 La SEYNE-SUR-MER Tél ; : 04 83 57 18 40 p. 1 BIONERGIES 289, rue du Luxembourg 83500 La SEYNE-SUR-MER Tél ; : 04 83 57 18 40 p.

Plus en détail

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Correction des ponts thermiques Maçonnerie de type a RT 2012 Mur Hybride R = 1,45 Pose rapide Porotherm GF R20 Th+ Mur Hybride énergie économie écologie émotion

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.3 Les murs 12.3.1 Le mur extérieur en béton armé 12.3.2 Le mur extérieur en maçonnerie traditionnelle 12.3.3 Le mur extérieur

Plus en détail

Gamme décoration les couleurs de la chaux

Gamme décoration les couleurs de la chaux Socli Italcementi Group Gamme décoration les couleurs de la chaux Stucs, peintures, patines, fresques Intemporelle la chaux décore tous vos murs Notre métier : chaufournier de père en fils Allier modernité

Plus en détail

ISOPRÉ. Le prémur à isolation extérieure qui reste à l intérieur

ISOPRÉ. Le prémur à isolation extérieure qui reste à l intérieur Le prémur à isolation extérieure qui reste à l intérieur ISOPRÉ 2 3 Choisir L ISOPRÉ C est bénéficier des avantages du prémur : Une solution sur-mesure Optimisation de la main-d œuvre et réduction des

Plus en détail