1. PRESENTATION DU POLE LOGEMENT HEBERGEMENT ET DU DISPOSITIF ALT DESCRIPTIFS DES MENAGES OU PERSONNES ENTRES AU COURS DE L ANNEE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1. PRESENTATION DU POLE LOGEMENT HEBERGEMENT ET DU DISPOSITIF ALT DESCRIPTIFS DES MENAGES OU PERSONNES ENTRES AU COURS DE L ANNEE"

Transcription

1 BILAN D ACTIVITE 2013 AIDE AU LOGEMENT TEMPORAIRE - ALT - SAINT-BRIEUC Janvier 2014

2 SOMMAIRE 1. PRESENTATION DU POLE LOGEMENT HEBERGEMENT ET DU DISPOSITIF ALT DESCRIPTIFS DES MENAGES OU PERSONNES ENTRES AU COURS DE L ANNEE Etat Civil Composition des Ménages Age Ressources des ménages à l entrée dans les logements Orientation des ménages vers le SIAO Situation des ménages avant leur accès au dispositif ALT DESCRIPTIF DES MENAGES SORTIS AU COURS DE L ANNEE Durée moyenne des séjours Les sorties Le taux d occupation CONCLUSION ET PERSPECTIVES

3 1. PRESENTATION DU POLE LOGEMENT HEBERGEMENT ET DU DISPOSITIF ALT Le pôle LOGEMENT-HEBERGEMENT comprend des actions diversifiées et complémentaires pour permettre aux personnes accueillies ou accompagnées de bénéficier d un parcours résidentiel qui correspond à leurs attentes et à leurs besoins. Des mesures d Accompagnement Social Lié au Logement (ASLL) Des mesures d Accompagnement Vers et Dans le Logement (AVDL) L intermédiation des logements des Programmes Sociaux Thématiques Une action visant la préparation à la sortie de maison d arrêt en partenariat avec le SPIP (DPSMA) Un bail à réhabilitation (Loudéac) Un dispositif de sous-location Un accompagnement à la constitution de dossiers DALO/DAHO (Saint-Brieuc et Loudéac) La formation des professionnels du département sur les dispositifs DALO/DAHO Une maison relais (25 places) Des places de stabilisation (6 places) Des évaluations sociales en tant que structure relais du SIAO Le CHRS ARGOS (33 places) implanté à Le CHRS KER GALLO (10 places) implanté à Le CHRS CLARA ZETKIN (34 places) implanté à ADALEA gère aussi : Des appartements individuels dans le cadre de l Aide au Logement Temporaire (ALT) Le dispositif d Aide au Logement Temporaire a pour mission l accueil à titre temporaire de personnes défavorisées, sans logement et particulièrement celles qui ne peuvent temporairement avoir accès à un logement autonome ouvrant droit aux aides personnelles de logement de droit commun. Toutefois, lorsque les personnes isolées ou les familles accueillies ont besoin d un accompagnement social, l organisme doit s efforcer de l assurer, en recourant aux service sociaux de droit commun (Maison du Département, CCAS ), aux financement de droits commun tel que le nouveau dispositif d accompagnement social issu de la refondation sociale (Accompagnement Vers et Dans le Logement) afin d aider les ménages à accéder aux différents droits auxquels ils peuvent prétendre et préparer avec eux un projet de relogement. Le dispositif ALT correspond donc à une étape dans un parcours d insertion et n est pas une fin en soi. Ce dispositif s inscrit également, selon les textes, dans le cadre d une logique d hébergement en urgence des ménages en difficulté. Dans ce cas, il correspond aux situations de grande précarité (familiale, économique). Les femmes victimes de violences conjugales et les personnes sans domicile en sont les principales cibles. Le dispositif ALT de l association comprend un parc de : 25 logements pour une capacité d accueil de 44 places 34 places sur le territoire de Saint-Brieuc, dont 6 dédiées à l urgence 10 places sur le territoire de Loudéac 3

4 En 2013, 64 ménages ont été hébergés sur le dispositif (69 en 2012) pour un total de 117 personnes (112 en 2012) dont : 46 ménages pour 87 personnes sur le volet insertion (Saint-Brieuc Loudéac) 18 ménages pour 30 personnes sur le volet urgence EFFECTIF PRESENT Personnes isolées Couple sans enfant Couples avec enfant(s) Familles monoparentales Ménages Personnes Ménages Personnes Ménages Personnes Ménages Personnes DESCRIPTIFS DES MENAGES OU PERSONNES ENTRES AU COURS DE L ANNEE Etat Civil Personnes % Personnes % Personnes % Personnes % Hommes 9 39% 2 8% 8 42% 19 28% Femmes 6 26% 13 52% 5 26% 24 34% Enfants 11 35% 10 40% 6 32% 27 38% % % % % En 2013, nous notons une augmentation du nombre d enfants accueillis. Cette augmentation est particulièrement importante sur l urgence, les enfants représentent 40% du public contre 24% en Au global, cette augmentation est de + 5%. La proportion de femmes accueillies est aussi (et logique au regard du nombre d enfants) plus importante, elle passe de 28 à 34% soit + 6%. A noter que 2 logements étaient en cours d attribution sur Loudéac, 2 personnes isolées (1 homme et une femme) sont entrées la première semaine de janvier. 4

5 2.2. Composition des ménages insertion Isolé 6 46% 8 57% 8 67% 22 55% Isolé + 1 enfant 3 23% 1 7% 2 17% 6 15% Isolé + 2 enfants 2 15% 3 21% 1 8% 6 15% Isolé + 3 enfants 0 0% 1 7% 0 0% 1 3% Isolé + 4 enfants et plus 0 0% 0 0% 0 0% 0 0% Couple 0 0% 1 7% 0 0% 1 3% Couple + 1 enfant 1 8% 0 0% 0 0% 1 3% Couple + 2 enfants 0 0% 0 0% 1 8% 1 3% Couple + 3 enfants 1 8% 0 0% 0 0% 1 3% Couple+ 4 enfants et plus 0 0% 0 0% 0 0% 0 0% % % % % Comme précisé plus haut, le nombre d enfants accueillis est en augmentation, chiffre corroboré par l augmentation des familles monoparentales (33% des ménages, 25% en 2012) sur l ensemble du dispositif, y compris l urgence (35% en 2013, 26% en 2012) Ages Personnes % Personnes % Personnes % Personnes % 0-17 ans 10 38% 10 40% 6 32% 26 37% ans 2 8% 2 8% 1 5% 5 7% ans 6 23% 6 24% 2 10% 14 20% ans 5 19% 5 20% 6 32% 16 23% ans 2 8% 2 8% 4 21% 8 11% ans 1 4% 0 0% 0 0% 1 2% > 65 ans 0 0% 0 0% 0 0% 0 0% % % % % Globalement en 2013, la répartition des ménages en fonction de leur âge est sensiblement équivalente à A noter cependant : - une augmentation de la part des moins de 18 ans sur l urgence et sur Loudéac, à mettre en lien avec l augmentation du nombre des familles monoparentales accueillies. - une augmentation du public âgé de 46 à 55 ans par rapport à 2012 sur Saint Brieuc (+ 5%) et sur l urgence (+ 4%) - une légère diminution du public ans, - 8%, principalement sur Loudéac (- 17%) - une diminution des plus de 55 ans, 1% en 2013 contre 5.4% en 2012 sur l ensemble des ALT. 5

6 2.4. Ressources des ménages à l entrée dans les logements. insertion RSA socle 3 23% 4 29% 3 25% 10 26% RSA + salaire 0 0% 0 0% 0 0% 0 0% Contrat aidé (CAV, CAE) 0 0% 0 0% 0 0% 0 0% Chômage indemnisé 1 8% 1 7% 5 42% 7 18% Indemnités journalières 0 0% 0 0% 1 8% 1 3% Pension Invalidité 3 23% 0 0% 0 0% 3 8% AAH 1 8% 3 21% 0 0% 4 10% Prestations Familiales 0 0% 3 21% 0 0% 3 8% Indemnités de stage 0 0% 0 0% 0 0% 0 0% Salaire 5 38% 0 0% 3 23% 8 21% Retraite 0 0% 0 0% 0 0% 0 0% Sans ressource 0 0% 3 21% 0 0% 3 8% Autres ressources 0 0% 0 0% 0 0% 0 0% % % % % Sans ressources 0 0% 3 21% 0 0% 3 8% Moins de % 0 0% 0 0% 2 5% De 300 à % 5 36% 5 42% 12 31% De 600 à % 5 36% 3 25% 14 36% Plus de % 1 7% 4 33% 8 21% % % % % Sur Loudéac, 42% des personnes accueillies perçoivent les ASSEDIC. Sur les ALT insertion, plus de 30% ont des revenus liés au travail contre 23.3% en Sur Saint Brieuc, apparaissent les ménages touchant une pension d invalidité. Cumulés avec l AAH, cela représente 31% du public accueilli. Sur l ensemble du dispositif, le public bénéficiaire de l AAH ou d une pension d invalidité représente 18% des ménages accueillis. Le nombre de ménages disposant du RSA socle continue de baisser : 26% en 2013, 27,5% en 2012, 34% en Le montant de ressources reste faible : en moyenne sur les trois types d ALT, 44% des ménages ont moins de 600 euros de ressources mensuelles La part des ménages accueillis sans ressources sur les ALT d urgence reste stable puisqu ils représentent 21% (20,3% en 2012, 16% en 2011). 6

7 Orientation des ménages vers le SIAO MDD 1 8% 1 7% 2 17% 4 10% SPIP 0 0% 0 0% 0 0% 0 0% Autres TS 1 8% 5 36% 0 0% 6 15% Mission locale 0 0% 1 7% 0 0% 1 3% Autre service public de l'emploi 0 0% 0 0% 0 0% 0 0% Adalea 5 38% 4 29% 4 33% 13 33% Usager lui-même 0 0% 1 7% 4 33% 5 13% % 2 14% 2 17% 4 10% Autre 6 46% 0 0% 0 0% 6 16% % % % % L entrée sur les dispositifs se fait différemment pour les ALT d insertion et les ALT d urgence depuis la mise en place du SIAO en février Les orientations sur les ALT d insertion de Saint Brieuc et Loudéac se font uniquement par le biais du SIAO. Concernant l urgence, les orientations se font via le 115 et en lien avec le fonctionnement des différentes actions de l association (Boutique Solidarité, Accueil Ecoute Femmes ). Pour le volet insertion, ce tableau reprend les différentes orientations indiquées sur le dossier unique de demande d admission SIAO permettant d identifier la source de l orientation Situation des ménages avant leur accès au dispositif ALT SDF 0 0% 3 21% 1 8% 4 10% Expulsion 2 15% 0 0% 0 0% 2 5% Logement de fortune 0 0% 1 7% 1 8% 2 5% Séparation 1 8% 6 43% 1 8% 8 21% Insalubrité 0 0% 0 0% 0 0% 0 0% Hébergé chez un tiers (ami/famille) 5 38% 0 0% 5 41% 10 26% Hébergé en CHRS 2 15% 0 0% 3 25% 5 13% Incarcéré 1 8% 0 0% 0 0% 1 3% Hospitalisation 0 0% 0 0% 0 0% 0 0% Hôtel 1 8% 1 8% 0 0% 2 5% Autre : 1 8% 3 21% 1 8% 5 13% % % % % La part des ménages hébergés chez un tiers (ami-famille) diminue fortement puisqu elle passe de 40,6% en 2012 à 26% en

8 43% des ménages accueillis sur l urgence le sont suite à une séparation, au total ce sont 21% des ménages accueillis. 13% viennent du dispositif CHRS, il s agit de ménages pour lesquels un accompagnement global ne se justifie plus mais qui nécessite un logement temporaire le temps que leur situation permette l accès au logement autonome (obtention de pièces règlementaires par exemple) 3. DESCRIPTIF DES MENAGES SORTIS AU COURS DE L ANNEE ménages ont quitté le dispositif ALT en 2013 au cours de l année (48 en 2012, 67 en 2011) Durée moyenne des séjours Moins d'un mois 2 13% 9 60% 0 0% 11 25% De 1 à 3 mois 2 13% 1 7% 1 7% 4 9% De 3 à 6 mois 3 20% 3 20% 8 57% 14 32% De 6 à 9 mois 2 13% 1 7% 3 21% 6 14% De 9 à 12 mois 5 33% 1 7% 1 7% 7 16% Plus de 12 mois 1 7% 0 0% 1 7% 2 4% % % % % 66% des ménages sortis ont été hébergés pour une durée inférieure à 6 mois contre 75% en La durée moyenne de séjour sur les ALT d insertion de Saint-Brieuc était de 202 jours (296 jours en 2012). La durée moyenne de séjour sur les ALT d insertion de Loudéac était de 155 jours en 2013 (116 jours en 2012) La durée moyenne de séjour sur les ALT d urgence de Saint-Brieuc était de 89 jours (84 jours en 2012). 8

9 3.2. Les sorties Sortie vers le logement 9 60% 2 13% 11 78% 22 50% parc privé 5 33% 1 7% 2 14% 8 18% parc public 3 20% 1 7% 9 64% 13 30% Maison Relais 1 7% 0 0% 0 0% 1 2% Sous location 0 0% 0 0% 0 0% 0 0% Sortie vers de l hébergement 2 14% 7 47% 2 14% 11 25% CHRS ALT- stabilisation 1 7% 4 27% 1 7% 6 14% Hébergement en foyer 0 0% 1 7% 0 0% 1 2% Hébergement chez un Tiers ou en famille 1 7% 2 13% 1 7% 4 9% Autre 4 26% 6 40% 1 7% 11 25% Situation inconnue 0 0% 0 0% 0 0% 0 0% % % % % La part des personnes accédant au logement augmente à la sortie du dispositif puisqu elle passe à 50% et plus précisément 69.5% pour les ALT d insertion. Sur l urgence, 34% des ménages ont accédé à un hébergement Le taux d occupation Au 31 décembre 2013 : Soit : le taux d occupation des ALT d insertion de Loudéac est de 88% (104% en 2012, 104% en 2011) rappel : deux logements de vides au 31/12/13, en cours d attribution. le taux d occupation des ALT d insertion de Saint-Brieuc est de 95% (87% en 2012, 84% en 2011) le taux d occupation des ALT d urgence de Saint-Brieuc est de 98% (78% en 2012, 80% en 2011) un taux d occupation total à la place pour les ALT d insertion de 91,5% en 2013 (95.5% en 2012, 94%) un taux d occupation total à la place sur les ALT d urgence et d insertion de 94,75% en 2013 (89,6% en 2012, 89%). 9

10 4. CONCLUSION ET PERSPECTIVES 70% des ménages accueillis en ALT insertion accèdent à un logement autonome et 7% de ménages à un hébergement d insertion (ménages dont des difficultés nécessitant un accompagnement plus soutenu ont été repérés et réorientés). Si ce dispositif montre ainsi son opérationnalité, il questionne aujourd hui de part son financement. En effet, l association doit remplacer 4 logements, dont 3 logements vétustes dans le cadre de l ANRU, avec un barème ALT qui n a pas été revalorisé depuis L allocation en fonction de la typologie du logement ne correspond pas à l évolution des loyers et des charges énergies. Pour exemple, pour un T4, l allocation est de 332,92 alors que le coût réel d un loyer chargé est 469,57. Il faut par ailleurs meubler les logements et remplacer le cas échéant le mobilier usagé. Ce barème fragilise la mise en œuvre du dispositif. L allocation ne couvre pas le coût réel et nous ne pouvons envisager une augmentation de la participation versée par les usagers au regard de leurs ressources. Sans évolution, l association a décidé de ne pas remplacer ces logements, dont 3 sont des logements pour l accueil de familles. Un réel questionnement doit être envisagé afin de trouver des solutions qui permettent d équilibrer ce dispositif qui joue un rôle important de transition pour faciliter l accès au logement de ménages en difficulté. 10

1. PRESENTATION DU POLE LOGEMENT HEBERGEMENT ET DU DISPOSITIF ALT DESCRIPTIFS DES MENAGES OU PERSONNES ENTRES AU COURS DE L ANNEE

1. PRESENTATION DU POLE LOGEMENT HEBERGEMENT ET DU DISPOSITIF ALT DESCRIPTIFS DES MENAGES OU PERSONNES ENTRES AU COURS DE L ANNEE BILAN D ACTIVITE 2014 AIDE AU LOGEMENT TEMPORAIRE - ALT - SAINT-BRIEUC Janvier 2015 SOMMAIRE 1. PRESENTATION DU POLE LOGEMENT HEBERGEMENT ET DU DISPOSITIF ALT... 3 2. DESCRIPTIFS DES MENAGES OU PERSONNES

Plus en détail

1. PRESENTATION DU DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE (DALO) LES FORMATIONS DALO DOSSIERS DALO DAHO.. 5

1. PRESENTATION DU DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE (DALO) LES FORMATIONS DALO DOSSIERS DALO DAHO.. 5 BILAN 2013 DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE () DROIT A L HEBERGEMENT OPPOSABLE () 2013 Janvier 2014 SOMMAIRE 1. PRESENTATION DU DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE ()... 3 2. LES FORMATIONS... 4 3. DOSSIERS.. 5 3.1

Plus en détail

1. Présentation du pôle et de l action Modalités d organisation Quelques données quantitatives... 5

1. Présentation du pôle et de l action Modalités d organisation Quelques données quantitatives... 5 BILAN D ACTIVITE 2012 Service Intégré de l Accueil et de l Orientation SIAO 22 Mars 2013 SOMMAIRE 1. Présentation du pôle et de l action... 3 2. Modalités d organisation... 4 3. Quelques données quantitatives...

Plus en détail

DISPOSITIF de SOUS-LOCATION

DISPOSITIF de SOUS-LOCATION BILAN D ACTIVITE 2009 DISPOSITIF de SOUS-LOCATION Janvier 200 . Les logements concernés au er janvier 2009 : 24 logements : Dans le parc HLM : 2 logements Nom de l'organisme Saint-Brieuc 2 Ploufragan 2

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Bilan 2013 du SIAO Ardèche

DOSSIER DE PRESSE. Bilan 2013 du SIAO Ardèche DIRECTION DÉPARTEMENTALE DE LA COHESION SOCIALE ET DE LA PROTECTION DES POPULATIONS Privas, le 24 février 2014 DOSSIER DE PRESSE Bilan 2013 du SIAO Ardèche Toute l année le Service Intégré de l Accueil

Plus en détail

Service d Accueil d Urgence (S.A.U.) Hébergement d Urgence hivernale (HUH)

Service d Accueil d Urgence (S.A.U.) Hébergement d Urgence hivernale (HUH) Pôle Insertion Service d'accueil d'urgence 4, rue Humbret 68000 COLMAR Service d Accueil d Urgence () Et Hébergement d Urgence hivernale (HUH) COLMAR 2014 Tél. : 03 89 41 91 18 Fax : 03 89 30 86 17-0 SOMMAIRE

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE LOGEMENT. PROCEDURE liée à la demande et à l entrée dans le logement

DOSSIER DE DEMANDE DE LOGEMENT. PROCEDURE liée à la demande et à l entrée dans le logement DOSSIER DE DEMANDE DE LOGEMENT PENSION DE FAMILLE NOM du CANDIDAT : SIAO Date de réception du dossier : A/R PROCEDURE liée à la demande et à l entrée dans le logement 1 er temps : Le prescripteur social

Plus en détail

Fiche de candidature au relogement PDALPD

Fiche de candidature au relogement PDALPD Fiche de candidature au relogement PDALPD ORGANISME D ACCUEIL Nom de l organisme :.. Cachet Nom du professionnel : Fonction :. Adresse :.. Code postal :.. Ville :. Téléphone :. /. /. /. /. Mail :. LE DEMANDEUR

Plus en détail

F / Questionnaire service d accueil et d orientation

F / Questionnaire service d accueil et d orientation F / Questionnaire service d accueil et d orientation Mise à jour mars 2009 Etablissement conventionné à l aide sociale à l hébergement Etablissement non conventionné à l aide sociale à l hébergement I.

Plus en détail

AIDE A LA PRATIQUE SPORTIVE, CULTURELLE ET EDUCATIVE Année

AIDE A LA PRATIQUE SPORTIVE, CULTURELLE ET EDUCATIVE Année AIDE A LA PRATIQUE SPORTIVE, L aide est destinée aux enfants âgés d au moins 6 ans et de moins de 18 ans (à la date de la demande), inscrits auprès d une association conventionnée avec le CCAS. Conditions

Plus en détail

DEMANDE D HEBERGEMENT 1 OU DE LOGEMENT ADAPTE 2

DEMANDE D HEBERGEMENT 1 OU DE LOGEMENT ADAPTE 2 Nom et Prénom du travailleur social qui instruit la demande : Structure : Tél : E-mail (obligatoire) : NOM DU MENAGE DEMANDEUR : DEMANDE D HEBERGEMENT 1 OU DE LOGEMENT ADAPTE 2 GRILLE D ENTRETIEN S.I.A.O.

Plus en détail

DEMANDE D HEBERGEMENT 1 OU DE LOGEMENT ADAPTE 2

DEMANDE D HEBERGEMENT 1 OU DE LOGEMENT ADAPTE 2 Nom et Prénom du travailleur social qui instruit la demande : Structure : Tél : E-mail (obligatoire) : NOM DU MENAGE DEMANDEUR : DEMANDE D HEBERGEMENT 1 OU DE LOGEMENT ADAPTE 2 GRILLE D ENTRETIEN S.I.A.O.

Plus en détail

«les Ateliers d Adaptation à la Vie Active»

«les Ateliers d Adaptation à la Vie Active» Présentation des résultats de l enquête sur «les Ateliers d Adaptation à la Vie Active» Journée Emploi-IAE : Accompagner à l emploi les personnes en précarité le 30 mai 2013 Définition juridique des AVA

Plus en détail

SIAO «Urgence» Fiche «demande d'hébergement d'urgence» et de suivi de l orientation

SIAO «Urgence» Fiche «demande d'hébergement d'urgence» et de suivi de l orientation SIAO «Urgence» Fiche «demande d'hébergement d'urgence» et de suivi de l orientation Rappels : «Relèvent du dispositif d hébergement d urgence les personnes ou familles qui en l absence de réponse immédiate

Plus en détail

Dossier unique de demande de logement adapté :

Dossier unique de demande de logement adapté : Dossier unique de demande de logement adapté : Demande formulée : N CAUV : Maison relais Résidences sociales Maison relais résidence Accueil FJT Dossier n : Déposé le : Enregistré le : Transmis par : Le

Plus en détail

Le dispositif d accueil hébergement en Mayenne

Le dispositif d accueil hébergement en Mayenne PRÉFÈTE DE LA MAYENNE Le dispositif d accueil hébergement en Mayenne DOSSIER DE PRESSE Vendredi 26 octobre 2012 Le dispositif hivernal d hébergement d urgence en Mayenne 2012 / 2013 Le dispositif d accueil

Plus en détail

De la rue au logement, accompagner des jeunes en grande rupture sociale

De la rue au logement, accompagner des jeunes en grande rupture sociale De la rue au logement, accompagner des jeunes en grande rupture sociale Création en 1996 par la volonté de 11 associations locales d hébergement e d aide aux plus précaires, des collectivités locales et

Plus en détail

1. PRESENTATION DU POLE ET DE L ACTION... 3 2. MODALITES D ORGANISATION... 3 3. QUELQUES DONNEES QUANTITATIVES... 4

1. PRESENTATION DU POLE ET DE L ACTION... 3 2. MODALITES D ORGANISATION... 3 3. QUELQUES DONNEES QUANTITATIVES... 4 BILAN D ACTIVITE 2014 - STRUCTURES RELAIS SIAO - SAINT-BRIEUC LOUDEAC Mars 2015 SOMMAIRE 1. PRESENTATION DU POLE ET DE L ACTION... 3 2. MODALITES D ORGANISATION... 3 3. QUELQUES DONNEES QUANTITATIVES...

Plus en détail

ADIL de la Loire-Atlantique Rapport d activité 2010

ADIL de la Loire-Atlantique Rapport d activité 2010 PARTIE 3 Espace Habitat Social (EHS) (20 908 contacts 5 560 dossiers traités dans le cadre des conventions spécifiques) 61 Accueil et information du public L Espace Habitat Social est destiné à accueillir

Plus en détail

La grande détresse des personnes qui frappent à la porte des associations : Le cas du Secours Populaire Français dans les Hauts-de-Seine.

La grande détresse des personnes qui frappent à la porte des associations : Le cas du Secours Populaire Français dans les Hauts-de-Seine. La grande détresse des personnes qui frappent à la porte des associations : Le cas du Secours Populaire Français dans les Hauts-de-Seine. Six constats et trois enseignements qui interpellent. Dans ses

Plus en détail

Les jeunes en France et dans le Nord-Pas de Calais aujourd hui

Les jeunes en France et dans le Nord-Pas de Calais aujourd hui Les jeunes en France et dans le Nord-Pas de Calais aujourd hui Club Régional des Acteurs de l Habitat 8 Octobre 2012 Agence Départementale d Information sur le Logement Francis CHASSARD, Directeur Marie

Plus en détail

Les demandeurs d emploi bénéficiaires du RSA en juin 2012

Les demandeurs d emploi bénéficiaires du RSA en juin 2012 DIRECTION ÉTUDES, STATISTIQUES ET PRÉVISIONS Les demandeurs d emploi bénéficiaires du RSA en juin 2012 14 septembre 2012 Le revenu de solidarité active (RSA) «a pour objet d assurer à ses bénéficiaires

Plus en détail

ORIGINE DE L ORIENTATION SITUATION FAMILIALE

ORIGINE DE L ORIENTATION SITUATION FAMILIALE Solidarité Accueil - Service Intégré de l Accueil et de l Orientation (SIAO) 20 avenue Charles de Gaulle 36000 Châteauroux Tél : 02 54 01 10 10 fax : 02 54 07 57 08 mail : siao36@solidarite-accueil.fr

Plus en détail

Les jeunes en France et dans le Nord-Pas de Calais aujourd hui

Les jeunes en France et dans le Nord-Pas de Calais aujourd hui Les jeunes en France et dans le Nord-Pas de Calais aujourd hui Club Régional des Acteurs de l Habitat 8 Octobre 2012 Agence Départementale d Information sur le Logement Francis CHASSARD, Directeur Marie

Plus en détail

Les demandeurs d emploi bénéficiaires du RSA en décembre 2012

Les demandeurs d emploi bénéficiaires du RSA en décembre 2012 DIRECTION DES ENQUETES ET DES STATISTIQUES Les demandeurs d emploi bénéficiaires du RSA en décembre 2012 8 mars 2013 Le revenu de solidarité active (RSA) «a pour objet d assurer à ses bénéficiaires des

Plus en détail

Actualités N 8. L ensemble des services de la CAF, mobilisé tout au long de 2010, est opérationnel depuis le 4 janvier 2011.

Actualités N 8. L ensemble des services de la CAF, mobilisé tout au long de 2010, est opérationnel depuis le 4 janvier 2011. @ - Lettre d information électronique «Partenaires» Actualités N 8 Janvier 2011 Le mot du Directeur... Le RSA (Revenu de Solidarité Active) est entré en vigueur dans les DOM depuis le 1er janvier 2011.

Plus en détail

Commission Logement Territorialisée de ROANNE

Commission Logement Territorialisée de ROANNE Plan Départemental d'actions pour le Logement des Personnes Défavorisées Commission Logement Territorialisée de ROANNE Année 2011 Sous Préfecture de Roanne. Direction Départementale de la Cohésion Sociale.

Plus en détail

D R J S C S HAUTE NORMANDIE

D R J S C S HAUTE NORMANDIE D R J S C S T A T HAUTE NORMANDIE L hébergement social, hors urgence, dans les CHRS haut-normands : Plus de femmes, de jeunes et de familles dans l Eure plus d hommes, de personnes isolées et d étrangers

Plus en détail

Informations générales sur le CHRS de Paris en 2015

Informations générales sur le CHRS de Paris en 2015 - - Informations générales sur le CHRS de Paris en 2015 Catégorie d établissement : CHRS Désignation : CHRS Paris 19 ème - Centre d Hébergement et de Réinsertion Sociale Objectif de l établissement : Accueillir,

Plus en détail

Thème Aide Critères Autres Informations Où faire la demande? Emploi

Thème Aide Critères Autres Informations Où faire la demande? Emploi Thème Aide Critères Autres Informations Où faire la demande? Emploi 1 Allocation d aide au retour à l emploi Allocation spécifique de solidarité Allocation spécifique de reclassement Allocation différentielle

Plus en détail

Accompagnement Vers et Dans le Logement

Accompagnement Vers et Dans le Logement C.A.I.O. Centre d Accueil d Information et d Orientation Accompagnement Vers et Dans le Logement A.V.D.L Bilan de l année 2013 C.A.I.O. 6, rue du Noviciat C.S 71343 33080 Bordeaux-Cedex 05.56.33.47.80-05.56.33.47.94

Plus en détail

DEMANDE rsa Recueil de données socioprofessionnelles

DEMANDE rsa Recueil de données socioprofessionnelles DEMANDE rsa Recueil de données socioprofessionnelles Date de l entretien. N allocataire (si connu). NOM.. Prénom. Date de naissance Adresse.... Thèmes «Logement» et «Informations générales» «Logement»

Plus en détail

LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE CCAS L aide sociale et légale

LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE CCAS L aide sociale et légale LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE CCAS L aide sociale et légale Le CCAS reçoit les demandes et instruit les dossiers d aide sociale dont la décision incombe à d autres instances (Conseil général, MDPH,

Plus en détail

REGLES DE CALCUL DU QUOTIENT FAMILIAL ET BAREME TARIFAIRE

REGLES DE CALCUL DU QUOTIENT FAMILIAL ET BAREME TARIFAIRE Annexe 1 REGLES DE CALCUL DU QUOTIENT FAMILIAL ET BAREME TARIFAIRE Le socle de ressources : le quotient familial CAF Il est proposé de maintenir le socle de ressources actuel, savoir le quotient familial

Plus en détail

APPARTEMENT DE COORDINATION THERAPEUTIQUE

APPARTEMENT DE COORDINATION THERAPEUTIQUE ESPACE RELAIS GALA DOSSIER DE DEMANDE DE PLACE EN APPARTEMENT DE COORDINATION THERAPEUTIQUE Les Appartements de Coordination Thérapeutique (A.C.T.) hébergent à titre temporaire des personnes en situation

Plus en détail

à transmettre à : Conseil Départemental des Côtes d'armor DDS Service Habitat Logement FSL - CS SAINT-BRIEUC Demandeur(s)

à transmettre à : Conseil Départemental des Côtes d'armor DDS Service Habitat Logement FSL - CS SAINT-BRIEUC Demandeur(s) Demande d'accompagnement Social Lié au Logement (ASLL) à transmettre à : Conseil Départemental des Côtes d'armor DDS Service Habitat Logement FSL - CS 42371 22023 SAINT-BRIEUC Nom Prénom Téléphone Adresse

Plus en détail

Présentation de l As A sociation on l AB A R B I

Présentation de l As A sociation on l AB A R B I Présentation de l Association l ABRI 1 Présentation 1. L association l Abri en quelques mots 2. Le Centre d Hébergement d Urgence 3. Le Centre d Hébergement et de Réinsertion Sociale 4. Les Maisons Relais

Plus en détail

EVALUATION DU PARCOURS AVDL

EVALUATION DU PARCOURS AVDL PRESCRIPTEUR DU DIAGNOSTIC : EVALUATION DU PARCOURS AVDL Date de mise à jour : Circonstances : Diagnostic sans accompagnement Diagnostic avec accompagnement Proposition de logement Transfert d accompagnement

Plus en détail

Site de Fontainebleau

Site de Fontainebleau Site de Fontainebleau Introduction... p.3 1. Le Centre d Hébergement et de Réadaptation Sociale (CHRS)... p.4 Lundi 9 h 00 12 h 30 13 h 30 17 h 00* Mardi 9 h 00 12 h 30 Fermé* Mercredi 9 h 00 12 h 30 13

Plus en détail

DEMANDE D AIDE. Organisme : Cachet et Signature :

DEMANDE D AIDE. Organisme : Cachet et Signature : DEMANDE D AIDE Date de la demande : Destinataire : Nature de la demande : o Prêt Montant : Remboursement : / mois o Secours Montant : o Secours d urgence Montant : o Versement à un tiers o Accompagnement

Plus en détail

CHRS Accueil d'urgence La Croisée des Chemins (7 places)

CHRS Accueil d'urgence La Croisée des Chemins (7 places) (7 places) Année 21 Logements d'urgence CHRS 2 Adultes 2 Situations Enfants mineurs 2 Personnes A1 - Modalités d'admissions à l'aide sociale à l'hébergement Admissions préparées Admissions en urgence ou

Plus en détail

l'oiseau Bleu HÉBERGEMENT ET INSERTION Historique de l'association

l'oiseau Bleu HÉBERGEMENT ET INSERTION Historique de l'association l'oiseau Bleu HÉBERGEMENT ET INSERTION Historique de l'association Un tremplin vers l'autonomie!! / Hébergement Hébergement / Logement Logement / Accompagnement SANTÉ Accompagnement - PROFESSIONNEL SANTÉ

Plus en détail

Les allocataires du revenu de Solidarité active en Île-de-France au 31 décembre 2010

Les allocataires du revenu de Solidarité active en Île-de-France au 31 décembre 2010 Tableau de bord régional du suivi du rsa n 5 Juin 2011 Les allocataires du revenu de Solidarité active en Île- au 31 décembre 2010 Nombre de bénéficiaires du rsa et évolution depuis décembre 2009 Au 31

Plus en détail

Hébergement. Accès au logement, observatoire,demande, attributions, FICHE 10

Hébergement. Accès au logement, observatoire,demande, attributions, FICHE 10 Hébergement Accès au logement, observatoire,demande, attributions, FICHE 10 Fiche 10 page 1 Hébergement guide du PLH Octobre 2013 Une offre d'hébergement concentrée sur Avignon En 2012, la capacité d accueil

Plus en détail

DEMANDE D AIDE. Organisme : Cachet et Signature :

DEMANDE D AIDE. Organisme : Cachet et Signature : DEMANDE D AIDE Date de la demande : Destinataire : Nature de la demande : o Prêt Montant : Remboursement : / mois o Secours Montant : o Secours d urgence Montant : o Versement à un tiers o Accompagnement

Plus en détail

Fonds d aide aux jeunes Parisiens (FAJP) Dossier de demande d aide

Fonds d aide aux jeunes Parisiens (FAJP) Dossier de demande d aide Fonds d aide aux jeunes Parisiens (FAJP) Dossier de demande d aide Le Fonds d aide aux jeunes Parisiens (FAJP) est destiné à favoriser l insertion sociale et professionnelle des Parisiens en difficulté,

Plus en détail

Allocation Equivalent Retraite (AER)

Allocation Equivalent Retraite (AER) Notice DAJ 163 Mise à jour janvier 2008 Allocation Equivalent Retraite (AER) Sommaire 1 - L'AER de remplacement Personnes concernées Montant 2 - L'AER de complément Montant Les démarches Allocation Equivalent

Plus en détail

CRITERES D ELIGIBILITE ET JUSTIFICATIFS GRL

CRITERES D ELIGIBILITE ET JUSTIFICATIFS GRL Annexe 1 CRITERES D ELIGIBILITE ET JUSTIFICATIFS GRL Les justificatifs des ressources à produire pour le locataire entrant (documents à demander au locataire et à conserver par le propriétaire) En règle

Plus en détail

6 n Le revenu de solidarité active (RSA)

6 n Le revenu de solidarité active (RSA) 6 n Le revenu de solidarité active (RSA) Au 31 décembre 2009, 1,73 million de foyers bénéficient du RSA (mis en place le 1 er juin 2009 uniquement en France métropolitaine). Parmi ces derniers, les trois

Plus en détail

EVOLUTION DE LA POPULATION ACCUEILLIE DE 2006 A 2008 AU SEIN DES RESIDENCES HABITAT JEUNES DE BRETAGNE. Une fréquentation en constante progression

EVOLUTION DE LA POPULATION ACCUEILLIE DE 2006 A 2008 AU SEIN DES RESIDENCES HABITAT JEUNES DE BRETAGNE. Une fréquentation en constante progression NOVEMBRE 2009 EVOLUTION DE LA POPULATION ACCUEILLIE DE 2006 A 2008 AU SEIN DES RESIDENCES HABITAT JEUNES DE BRETAGNE En 2008 nous comptons 53 résidences sociales et antennes, l ensemble représente 3 050

Plus en détail

La fiche d évaluation sociale ne concerne pas les demandes d hébergement d urgence pour lesquelles il convient de solliciter le 115.

La fiche d évaluation sociale ne concerne pas les demandes d hébergement d urgence pour lesquelles il convient de solliciter le 115. : 04.90.84.26.25 : 04.90.84.28.98 : siao-84@orange.fr Madame, Monsieur, Vous vous apprêtez à compléter une fiche d évaluation sociale pour le. La présente notice a pour objet de vous aider à la remplir

Plus en détail

DOSSIER CLLAJ 43. Entretien le : Reçu par : Orientation par : NOM PRENOM SEXE. DATE DE NAISSANCE et lieu ADRESSE N TEL

DOSSIER CLLAJ 43. Entretien le : Reçu par : Orientation par : NOM PRENOM SEXE. DATE DE NAISSANCE et lieu ADRESSE N TEL DOSSIER CLLAJ 43 Entretien le : Reçu par : Orientation par : NOM PRENOM SEXE DATE DE NAISSANCE et lieu ADRESSE DEMANDEUR CO-DEMANDEUR N TEL NATIONALITE Si titre de séjour - Date N D ALLOCATAIRE N D ASSURE

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE Pension de Famille

DOSSIER DE CANDIDATURE Pension de Famille DOSSIER DE CANDIDATURE Pension de Famille DATE : Nom de la maison : Adresse : Demande de mutation : Oui Non ORGANISME DEMANDEUR Adresse : Tél : INTERLOCUTEUR (référent social): Courrier électronique :

Plus en détail

Progression moins soutenue du nombre de bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active

Progression moins soutenue du nombre de bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active Paca représente 10 % des allocataires du RSA de la France métropolitaine Plus de deux ans après la mise en place du RSA (Revenu de Solidarité Active), le nombre de bénéficiaires de cette allocation continue

Plus en détail

Les prestations aux personnes handicapées

Les prestations aux personnes handicapées Les prestations aux personnes handicapées L allocation d éducation de l enfant handicapé (AEEH) est une prestation familiale versée par les CAF. L allocation aux adultes handicapés (AAH) est elle aussi

Plus en détail

GARANTIE JEUNES FSE (Fonds social européen)

GARANTIE JEUNES FSE (Fonds social européen) GARANTIE JEUNES FSE (Fonds social européen) Le cadre Recommandation du Conseil européen : Améliorer la 1 ère expérience des jeunes et leur participation au marché du travail Déclinaison française de la

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Aides au logement : la Ville de Paris crée un nouveau service en ligne. pour connaître ses droits sur paris.fr

DOSSIER DE PRESSE. Aides au logement : la Ville de Paris crée un nouveau service en ligne. pour connaître ses droits sur paris.fr DOSSIER DE PRESSE Paris, le 31 mai 2011 Aides au logement : la Ville de Paris crée un nouveau service en ligne pour connaître ses droits sur paris.fr Contact presse Service de presse : 01 42 76 49 61 -

Plus en détail

PRÉFECTURE DE LA REUNION. Direction Régionale de la Jeunesse des Sports et de la Cohésion Sociale de la Réunion

PRÉFECTURE DE LA REUNION. Direction Régionale de la Jeunesse des Sports et de la Cohésion Sociale de la Réunion PRÉFECTURE DE LA REUNION Direction Régionale de la Jeunesse des Sports et de la Cohésion Sociale de la Réunion Le 10 juillet 2014 DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE À LA RÉUNION APPEL À PROJETS GESTION

Plus en détail

Présentation et perspectives

Présentation et perspectives Les Pensions de Famille dans le département du Rhône Présentation et perspectives Juin 2014 Cadre réglementaire Circulaire du 21 avril 1997 Relative au lancement d un programme expérimental de création

Plus en détail

Service public de l emploi de La Réunion L Etat agit pour l emploi Mercredi 23 février 2017 Dossier de Presse

Service public de l emploi de La Réunion L Etat agit pour l emploi Mercredi 23 février 2017 Dossier de Presse Service public de l emploi de La Réunion L Etat agit pour l emploi Mercredi 23 février 2017 Dossier de Presse Contact presse Préfecture de La Réunion - Service régional de la communication interministérielle

Plus en détail

CHRS des Capucins RAPPORT D ACTIVITE 2014

CHRS des Capucins   RAPPORT D ACTIVITE 2014 CHRS des Capucins RAPPORT D ACTIVITE 214 LE CHRS DES CAPUCINS Le Centre d Hébergement et de Réinsertion Sociale des Capucins est agréé pour l accueil de tout public : personnes seules ou en couple, familles

Plus en détail

LES CHIFFRES-CLÉS PRESTATIONS FAMILIALES MIS À JOUR AU 01/09/2013. Complément de libre choix d activité - (Depuis le 1 er avril 2013 après CRDS)

LES CHIFFRES-CLÉS PRESTATIONS FAMILIALES MIS À JOUR AU 01/09/2013. Complément de libre choix d activité - (Depuis le 1 er avril 2013 après CRDS) PRESTATIONS FAMILIALES Complément de libre choix d activité - (Depuis le 1 er avril 2013 après CRDS) Montant du complément à taux plein : 388,19 /mois / Taux majoré : 572,81 /mois Montant du complément

Plus en détail

L Accès au logement des femmes victimes de violences conjugales. Jeudi 11 octobre 2007

L Accès au logement des femmes victimes de violences conjugales. Jeudi 11 octobre 2007 L Accès au logement des femmes victimes de violences conjugales Jeudi 11 octobre 2007 L accompagnement des femmes victimes de violences pour l accès au logement, Les obstacles, les discriminations, les

Plus en détail

Identification du demandeur. Souhait d hébergement/logement adapté du demandeur :

Identification du demandeur. Souhait d hébergement/logement adapté du demandeur : Préalablement à cette demande, le document Fiche de Demande d hébergement / logement adapté doit être remplie. Le Dossier CPO et le Fiche sont à transmettre à siao.hebergement@lapasserelle52.fr Date :

Plus en détail

LA SOUS LOCATION. Caractéristiques du service et des personnes accueillies. Chartres Habitat 6 Chartres Habitat 1

LA SOUS LOCATION. Caractéristiques du service et des personnes accueillies. Chartres Habitat 6 Chartres Habitat 1 LA SOUS LOCATION La sous location est un dispositif qui permet à des personnes rencontrant des difficultés de gestion d accéder à un logement dans le secteur public. Cet accompagnement s adresse aux personnes

Plus en détail

Le Pass Foncier. Outil de l accession sociale Devenir propriétaire en deux temps. Communauté de communes de Bièvre Est - Juin 2009

Le Pass Foncier. Outil de l accession sociale Devenir propriétaire en deux temps. Communauté de communes de Bièvre Est - Juin 2009 Le Pass Foncier Outil de l accession sociale Devenir propriétaire en deux temps 1 L origine Dans le cadre de la Loi ENL et des mesures en faveur de l accession à la propriété, le Pass Foncier est créé

Plus en détail

Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM

Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM Communiqué de presse Janvier 2013 Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM Coopimmo* et Amallia Services** signeront, le 28 janvier, un accord de

Plus en détail

Porteur du projet : Conseil Général du BAS RHIN NOTE D ETAPE SUR L EXPERIMENTATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE PAR LE CONSEIL GENERAL DU BAS RHIN

Porteur du projet : Conseil Général du BAS RHIN NOTE D ETAPE SUR L EXPERIMENTATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE PAR LE CONSEIL GENERAL DU BAS RHIN Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EXPERIMENTATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE

Plus en détail

Service AID. L évolution des suivis

Service AID. L évolution des suivis Service AID Le Droit Au Logement Opposable institué en 2007, permet aux personnes dépourvues de logement ou mal logées, de faire valoir leur droit à un logement ou à un logement digne. Les mesures d AID

Plus en détail

Accompagnement Vers et Dans le Logement des ménages PU DALO 04/05/2015

Accompagnement Vers et Dans le Logement des ménages PU DALO 04/05/2015 Accompagnement Vers et Dans le Logement des ménages PU DALO 04/05/2015 Le projet AVDL pour les ménages DALO Porté par la DRIHL et piloté dans chaque département d Ile de France par l UT DRIHL ou par la

Plus en détail

EVOLUTION DU NOMBRE DE DEMANDEURS D EMPLOI AYANT UN DROIT PAYABLE OU OUVERT AU RSA

EVOLUTION DU NOMBRE DE DEMANDEURS D EMPLOI AYANT UN DROIT PAYABLE OU OUVERT AU RSA ÉCLAIRAGES ET SYNTHESES JUIN 2015 LES DEMANDEURS D EMPLOI BÉNÉFICIAIRES DU RSA EVOLUTION DU NOMBRE DE DEMANDEURS D EMPLOI AYANT UN DROIT PAYABLE OU OUVERT AU RSA En mars 2015, en région Centre-Val de Loire,

Plus en détail

Les ressources financières et droits des personnes handicapées. Le fonctionnement des MDPH en pratique.

Les ressources financières et droits des personnes handicapées. Le fonctionnement des MDPH en pratique. Les ressources financières et droits des personnes handicapées. Le fonctionnement des MDPH en pratique. Docteur Pascale ROPPENNECK Module Réadaptation - Janvier 2009 1 Questions à se poser < 20 ans L âge

Plus en détail

en Île-de-France au 31 décembre 2012

en Île-de-France au 31 décembre 2012 Données statistiques allocataires relatives à la pauvreté et la précarité en Île-de-France au 31 décembre 2012 - Fiches thématiques - Les allocataires Les bénéficiaires d une aide au logement Les allocataires

Plus en détail

Dossier de presse. Point presse du 16 juin 2016

Dossier de presse. Point presse du 16 juin 2016 Dossier de presse Accompagner les demandeurs d emploi en situation de fragilité au moment du passage à la retraite : Pôle emploi Bretagne et la Carsat Bretagne s engagent Point presse du 16 juin 2016 Contacts

Plus en détail

Les services de simulation

Les services de simulation Les services de simulation Accessibles depuis la partie publique des sites Internet MSA Simulation : Réduction Fillon Entreprises Domaine : embauche et salaires 26/01/2011 Ce service, accessible dans la

Plus en détail

Madame, Monsieur, Par ailleurs, nous attirons votre attention sur le fait que les dossiers incomplets ne peuvent pas être examinés.

Madame, Monsieur, Par ailleurs, nous attirons votre attention sur le fait que les dossiers incomplets ne peuvent pas être examinés. Madame, Monsieur, Vous trouverez ci-dessous une présentation de la structure, ainsi qu un dossier de demande de logement et la liste des pièces à joindre. Ce dossier et l ensemble des pièces est à nous

Plus en détail

Rapport d activité 2011 CHORUS 06 Synthèse

Rapport d activité 2011 CHORUS 06 Synthèse Rapport d activité 2011 CHORUS 06 Synthèse CHORUS 06, l un des 7 établissements de l association ALC, gère à la fois des actions financées par les services de l Etat notamment en matière d urgence sociale,

Plus en détail

LA GARANTIE JEUNES DANS LE GERS. Mission locale du Gers Garantie Jeunes 1

LA GARANTIE JEUNES DANS LE GERS. Mission locale du Gers Garantie Jeunes 1 LA GARANTIE JEUNES DANS LE GERS 1 LE CADRE REGLEMENTAIRE La préconisation du Conseil européen concernant l établissement d une «Garantie pour la jeunesse» du 22 avril 2013 qui recommande aux États membres

Plus en détail

FICHE AIDANTS FAMILIAUX

FICHE AIDANTS FAMILIAUX FICHE AIDANTS FAMILIAUX Il faut remplir une fiche par aidant familial, bénéficiaire d une Aide au Projet Vacances (qu il parte avec ou sans la personne aidée). Est entendu par aidant familial : «L aidant

Plus en détail

Parents ou enfants Je fais face à la maladie ou au handicap

Parents ou enfants Je fais face à la maladie ou au handicap Parents ou enfants 2012 Je fais face à la maladie ou au handicap 2 Je suis handicapé(e), j ai plus de 20 ans L allocation aux adultes handicapés 3 J ai un enfant handicapé de moins de 20 ans L allocation

Plus en détail

Fiche de candidature au relogement PDALPD - ACI

Fiche de candidature au relogement PDALPD - ACI Fiche de candidature au relogement PDALPD - ACI sur le territoire de la Métropole Européenne de Lille Fiche qui concerne uniquement les demandes de relogement sur les 85 communes de la Métropole Européenne

Plus en détail

FICHE FAMILLES. Nom :... Prénom :... Adresse :... Code Postal :... Ville :... Téléphone :... Télécopie :... Département de résidence :...

FICHE FAMILLES. Nom :... Prénom :... Adresse :... Code Postal :... Ville :... Téléphone :... Télécopie :... Département de résidence :... FICHE FAMILLES Remplir une fiche pour chacune des familles partantes et bénéficiant d Aides aux Projets Vacances dans le cadre de ce projet. PERSONNE DE RÉFÉRENCE DE LA FAMILLE Nom :... Prénom :... Adresse

Plus en détail

DOSSIER CLLAJ 43 SITUATION FAMILIALE ENFANTS A CHARGE

DOSSIER CLLAJ 43 SITUATION FAMILIALE ENFANTS A CHARGE DOSSIER CLLAJ 43 Entretien le : Reçu par : Orientation par : Mesure de protection : NOM DEMANDEUR CO-DEMANDEUR PRENOM SEXE DATE DE NAISSANCE et lieu ADRESSE N TEL NATIONALITE N D ALLOCATAIRE N D ASSURE

Plus en détail

ETUDE LOGEMENT NOVEMBRE

ETUDE LOGEMENT NOVEMBRE ETUDE LOGEMENT BILAN QUALITATIF DES LOGEMENTS MOBILISÉS EN INTERMÉDIATION LOCATIVE NOVEMBRE 2010 L intermédiation locative a pour but de proposer des solutions alternatives pour répondre aux difficultés

Plus en détail

Je fais face à la maladie ou au handicap

Je fais face à la maladie ou au handicap Parents ou enfants N oubliez pas L aide que vous recevez de votre Caf correspond à votre situation. Vous devez penser à lui signaler tout changement (nouvel enfant, reprise/perte d emploi, séparation...).

Plus en détail

Lutte contre les exclusions et indicateurs de pauvreté

Lutte contre les exclusions et indicateurs de pauvreté 6 Lutte contre les exclusions et indicateurs de pauvreté E 1) n 2012, le taux de pauvreté en région Centre-Val de Loire est de 12,3 %, soit un taux inférieur de 2 points à celui relevé en France hexagonale

Plus en détail

Les aides au logement

Les aides au logement permettent de couvrir une partie de la dépense de logement des ménages, qu il s agisse d un loyer et de charges pour les locataires ou de mensualités de remboursement pour les accédants à la propriété.

Plus en détail

Au-delà de 60 ans : Les personnes de cette tranche d âge peuvent prétendre à :

Au-delà de 60 ans : Les personnes de cette tranche d âge peuvent prétendre à : Au-delà de 60 ans : Les personnes de cette tranche d âge peuvent prétendre à : Demande d affiliation gratuite d un aidant familial à l assurance vieillesse AAH et complément Prestation de Compensation

Plus en détail

temps forts et chiffres clés

temps forts et chiffres clés temps forts et chiffres clés 2010 Les Allocations familiales, acteur majeur de la solidarité nationale Sommaire 2 Les Allocations familiales, acteur majeur de la solidarité nationale 4 Les dépenses de

Plus en détail

Comité AcHILE présentation du diagnostic 360 du sans abrisme au mal logement. 20 juin 2014

Comité AcHILE présentation du diagnostic 360 du sans abrisme au mal logement. 20 juin 2014 Comité AcHILE présentation du diagnostic 360 du sans abrisme au mal logement 20 juin 2014 1 Le diagnostic territorial 360 Est une des mesures du plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l inclusion

Plus en détail

ALLOCATION COMPENSATRICE POUR TIERCE PERSONNE

ALLOCATION COMPENSATRICE POUR TIERCE PERSONNE ALLOCATION COMPENSATRICE POUR TIERCE PERSONNE loi n 2005-102 du 11 février 2005 : Le dispositif de l allocation pour tierce personne est remplacé par la prestation de compensation du handicap. A compter

Plus en détail

La politique de proximité retraite

La politique de proximité retraite La politique de proximité retraite Dossier de presse La politique de proximité retraite en Bourgogne et Franche-Comté La Caisse d Assurance Retraite et de Santé au Travail Bourgogne et Franche-Comté suit

Plus en détail

Handicap Obligaon. Agent RQTH. Qu est ce que la R Q T H AIDES CUI-CAE. Emploi. d emploi. Taux d emploi TRAVAILLEUR HANDICAPÉ. Contribution financière

Handicap Obligaon. Agent RQTH. Qu est ce que la R Q T H AIDES CUI-CAE. Emploi. d emploi. Taux d emploi TRAVAILLEUR HANDICAPÉ. Contribution financière Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé Emploi TRAVAILLEUR HANDICAPÉ Maladies invalidantes Diminution des Restrictions Loi capacités physiques Reconnaissance de la Qualité de Travailleur

Plus en détail

3.1 Profil des locataires

3.1 Profil des locataires 3.1 Profil des locataires Quatre ménages réunionnais sur dix sont locataires d un logement dans le secteur libre ou le parc social, (définitions) soit une proportion en légère hausse par rapport à 26 (43

Plus en détail

DISPOSITIFS DE SOLVABILISATION POUR LES JEUNES ACCUEILLIS EN FJT. HAJ Centre

DISPOSITIFS DE SOLVABILISATION POUR LES JEUNES ACCUEILLIS EN FJT. HAJ Centre DISPOSITIFS DE SOLVABILISATION POUR LES JEUNES ACCUEILLIS EN FJT DISPOSITIF DESCRIPTIF PUBLIC CIBLE OU FAIRE LA DEMANDE AIDES AU LOGEMENT - ALS - APL Aide financière versée au titre du loyer pour logement

Plus en détail

La clientèle des centres d hébergement et de réinsertion sociale en Basse-Normandie

La clientèle des centres d hébergement et de réinsertion sociale en Basse-Normandie MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS La clientèle des centres d hébergement et de réinsertion sociale en Basse-Normandie

Plus en détail

Fiche d'examen par la CCAPEX

Fiche d'examen par la CCAPEX Fiche d'examen par la CCAPEX Coordonnées de la personne qui saisit Nom ou Organisme : Adresse : Téléphone : Courriel : Impayés locatifs Troubles du voisinage (à préciser) Congé donné par le propriétaire

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2012

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2012 Centre Communal d Action Sociale Rapport d activités 2012 Le contexte Liffréen et le public reçu Contexte Liffréen et public reçu La population légale de la commune au 1 er janvier 2013 s établit à 6 829

Plus en détail

Assurer la retraite & protéger la santé

Assurer la retraite & protéger la santé Assurer la retraite & protéger la santé La Carsat aux côtés : des salariés, des entreprises et des retraités La Caisse d assurance retraite et de la santé au travail 1 valeur : la solidarité 3 grandes

Plus en détail

Les modalités d octroi de ces aides sont définies ci-après selon les conditions de ressources et la composition de la famille.

Les modalités d octroi de ces aides sont définies ci-après selon les conditions de ressources et la composition de la famille. Nos réf : IDM/IDS 127/14V Objet : aides de fin d année 2014 Saclay, le 13 octobre 2014 Madame, Monsieur, Nous avons le plaisir de vous informer que le Centre Communal d Action Sociale (C.C.A.S.) de la

Plus en détail