LE MARKETING DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE MARKETING DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE:"

Transcription

1 LE MARKETING DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE: ATTIRER LES FUMEURS OU SÉDUIRE LES JEUNES? Colloque de l IMUSP Lausanne 18 novembre 2014 Michela Canevascini, PhD. CIPRET-Vaud

2 2

3 /////// OBSERVATOIRE DES STRATÉGIES MARKETING POUR LES PRODUITS DU TABAC Une étude afin de décrire et analyser toutes les formes de publicité en faveur du tabac, promotion et parrainage présentes en Suisse romande 3

4 /////// LA RECHERCHE Observations réalisées entre mai 2013 et juin 2014 Suisse romande 10 modules d observation Méthodologie mixte (quantitative et qualitative) Financée par le Fonds de prévention du tabagisme Collaboration interinstitutionnelle 4

5 /////// LES CIGARETTES ÉLECTRONIQUES Phénomène qui a récemment pris de l ampleur Pas de réglementation existante sur la publicité Quelles sont les stratégies marketing utilisées pour promouvoir la cigarette électronique? Quelles similitudes et différences avec la cigarette classique? Est-ce que le jeunes sont-ils visés par les publicités des cigarettes électroniques? 5

6 /////// LÉGISLATION EN VIGUEUR Vente autorisée de cigarettes électroniques sans nicotine (Loi sur les denrées alimentaires, LDAl) Aucune restriction au niveau de - Publicité - Vapotage passif - Vente aux mineurs 6

7 /////// AVANT-PROJET DE LOI SUR LES PRODUITS DU TABAC Autorisation de la vente de cigarettes électroniques avec nicotine Assimilation des cigarettes électroniques contenant de la nicotine aux produits du tabac Interdiction de vente aux mineurs Restriction de publicité identique à celle sur les produits du tabac Interdiction de vapoter dans les lieux publics fermés ainsi que sur le lieu de travail 7

8 /////// RÉSULTATS PRINCIPAUX La publicité en faveur du tabac, promotion et parrainage en Suisse romande: OMNIPRÉSENTE, À 360 DEGRÉS UTILISANT DES TECHNIQUES MARKETING INNOVANTES CIBLANT LES JEUNES 8

9 /////// DES PUBLICITÉS OMNIPRÉSENTES MÉDIAS DE MASSE Presse Affichage Cinéma Internet Radio Télévision ACTIVITÉS MARKETING SPÉCIFIQUES Promotion dans les points de vente Offres promotionnelles Packaging Parrainage et publicité lors des événements parrainés Distribution d échantillons gratuits Concours et jeux promotionnels avec des prix Promotion dans les bars, cafés et boîtes de nuit Automates à cigarettes Sites internet des marques Réseaux sociaux Extension de marque Placement de produits Développement de nouveaux produits 9

10 /////// DES PUBLICITÉS OMNIPRÉSENTES MÉDIAS DE MASSE Presse Affichage Cinéma Internet Radio Télévision ACTIVITÉS MARKETING SPÉCIFIQUES Promotion dans les points de vente Offres promotionnelles Packaging Parrainage et publicité lors des événements parrainés Distribution d échantillons gratuits Concours et jeux promotionnels avec des prix Promotion dans les bars, cafés et boîtes de nuit Automates à cigarettes Sites internet des marques Réseaux sociaux Extension de marque Placement de produits Développement de nouveaux produits 10

11 /////// PRESSE ÉCRITE ET AFFICHAGE 21 millions de CHF dépensés annuellement dans la publicité pour le tabac dans les médias de masse (0.4% des dépenses publicitaires globales) Publicité présente toutes les semaines dans les journaux gratuits Chaque jour 378 affiches publicitaires dans les rues de plusieurs cantons (AG, AI, FR, GL, JU, LU, NE, NW, OW, SH, SZ) Données fournies par Media Focus (ensemble de la Suisse) 11

12 /////// DES PUBLICITÉS OMNIPRÉSENTES MÉDIAS DE MASSE Presse Affichage Cinéma Internet Radio Télévision ACTIVITÉS MARKETING SPÉCIFIQUES Promotion dans les points de vente Offres promotionnelles Packaging Parrainage et publicité lors des événements parrainés Distribution d échantillons gratuits Concours et jeux promotionnels avec des prix Promotion dans les bars, cafés et boîtes de nuit Automates à cigarettes Sites internet des marques Réseaux sociaux Extension de marque Placement de produits Développement de nouveaux produits 12

13 /////// POINTS DE VENTE 80% des kiosques et 90% des stations-service ont de la publicité pour les produits du tabac 40% des points de vente ont des publicités ou des produits du tabac près des friandises 35% des points de vente avec des publicités au niveau ou en dessous des yeux d un enfant (1.20 m) 400 points de vente observés 100 entretiens avec des gérants 13

14 /////// DES PUBLICITÉS OMNIPRÉSENTES MÉDIAS DE MASSE Presse Affichage Cinéma Internet Radio Télévision ACTIVITÉS MARKETING SPÉCIFIQUES Promotion dans les points de vente Offres promotionnelles Packaging Parrainage et publicité lors des événements parrainés Distribution d échantillons gratuits Concours et jeux promotionnels avec des prix Promotion dans les bars, cafés et boîtes de nuit Automates à cigarettes Sites internet des marques Réseaux sociaux Extension de marque Placement de produits Développement de nouveaux produits 14

15 /////// ÉVÉNEMENTS CULTURELS ET SPORTIFS Une majorité de festivals de musique parmi les événements parrainés par l industrie du tabac Subventions entre et CHF Présence sur les lieux massive et originale: plateformes, jeux, cadeaux, concours, musique, piscine, 34 événements répertoriés: observations sur place et entretiens avec les organisateurs 15

16 /////// ÉVÉNEMENTS PRIVÉS ORGANISÉS OU PARRAINÉS PAR L INDUSTRIE DU TABAC Événements privés gratuits, festifs et exclusifs Marlboro Beat: Grande fête privée (invitation) Winston Freedom Snow Fest: Week-end à la montagne (concours international) House of friends: Fête privée avec ses amis (concours) 20 événements privés répertoriés observations sur place et entretiens avec des participants dans toute la Suisse 16

17 /////// DES PUBLICITÉS OMNIPRÉSENTES MÉDIAS DE MASSE Presse Affichage Cinéma Internet Radio Télévision ACTIVITÉS MARKETING SPÉCIFIQUES Promotion dans les points de vente Offres promotionnelles Packaging Parrainage et publicité lors des événements parrainés Distribution d échantillons gratuits Concours et jeux promotionnels avec des prix Promotion dans les bars, cafés et boîtes de nuit Automates à cigarettes Sites internet des marques Réseaux sociaux Extension de marque Placement de produits Développement de nouveaux produits 17

18 /////// SITES INTERNET ET RÉSEAUX SOCIAUX 22 sites internet officiels de marques de cigarettes dont 12 sans contrôle d âge Paquets gratuits, courriels réguliers, concours (tickets pour des festivals, soirées privées, voyages), cadeaux, jeux, Réseaux sociaux où les jeunes font de la promotion pour les marques et/ou la consommation de tabac 22 sites internet visités régulièrement pendant 7 mois Observations sur Facebook, Twitter, YouTube 18

19 /////// INTERDICTIONS PRÉVUES PAR L AVANT- PROJET DE LOI SUR LES PRODUITS DU TABAC MÉDIAS DE MASSE Presse Affichage Cinéma Internet Radio Télévision ACTIVITÉS MARKETING SPÉCIFIQUES Promotion dans les points de vente Offres promotionnelles Packaging Parrainage et publicité lors des événements parrainés Distribution d échantillons gratuits Concours et jeux promotionnels avec des prix Promotion dans les bars, cafés et boîtes de nuit Automates à cigarettes Sites internet des marques Réseaux sociaux Extension de marque Placement de produits Développement de nouveaux produits 19

20 /////// PRÉCONISÉ PAR L OMS MÉDIAS DE MASSE Presse Affichage Cinéma Internet Radio Télévision ACTIVITÉS MARKETING SPÉCIFIQUES Promotion dans les points de vente Offres promotionnelles Packaging Parrainage et publicité lors des événements parrainés Distribution d échantillons gratuits Concours et jeux promotionnels avec des prix Promotion dans les bars, cafés et boîtes de nuit Automates à cigarettes Sites internet des marques Réseaux sociaux Extension de marque Placement de produits Développement de nouveaux produits 20

21 /////// UTILISANT DES TECHNIQUES MARKETING INNOVANTES Déguisé Marketing déguisé 21

22 /////// LES PUBLICITÉS CIBLENT PRINCIPALEMENT LES JEUNES Les lieux 22

23 /////// LES PUBLICITÉS CIBLENT PRINCIPALEMENT LES JEUNES Les lieux 23

24 /////// LES PUBLICITÉS CIBLENT PRINCIPALEMENT LES JEUNES Les lieux 24

25 /////// LES PUBLICITÉS CIBLENT PRINCIPALEMENT LES JEUNES Les lieux 25

26 /////// LES PUBLICITÉS CIBLENT PRINCIPALEMENT LES JEUNES Les lieux Le visuel 26

27 /////// LES PUBLICITÉS CIBLENT PRINCIPALEMENT LES JEUNES Les lieux Le visuel 27

28 /////// LES PUBLICITÉS CIBLENT PRINCIPALEMENT LES JEUNES Les lieux Le visuel 28

29 /////// LES PUBLICITÉS CIBLENT PRINCIPALEMENT LES JEUNES Les lieux Le visuel Les images 29

30 /////// LES PUBLICITÉS CIBLENT PRINCIPALEMENT LES JEUNES Les lieux Le visuel Les images 30

31 /////// LES PUBLICITÉS CIBLENT PRINCIPALEMENT LES JEUNES Les lieux Le visuel Les images 31

32 /////// LES PUBLICITÉS CIBLENT PRINCIPALEMENT LES JEUNES Les lieux Le visuel Les images 32

33 /////// LES PUBLICITÉS CIBLENT PRINCIPALEMENT LES JEUNES Les lieux Le visuel Les images Le langage Marco, 33

34 /////// LES PUBLICITÉS CIBLENT PRINCIPALEMENT LES JEUNES Les lieux Le visuel Les images Le langage 34

35 /////// LES PUBLICITÉS CIBLENT PRINCIPALEMENT LES JEUNES Les lieux Le visuel Les images Le langage Les référentiels 35

36 /////// LES PUBLICITÉS CIBLENT PRINCIPALEMENT LES JEUNES Les lieux Le visuel Les images Le langage Les référentiels 36

37 /////// LES PUBLICITÉS CIBLENT PRINCIPALEMENT LES JEUNES Les lieux Le visuel Les images Le langage Les référentiels 37

38 /////// LES PUBLICITÉS CIBLENT PRINCIPALEMENT LES JEUNES Les lieux Le visuel Les images Le langage Les référentiels 38

39 /////// LES PUBLICITÉS CIBLENT PRINCIPALEMENT LES JEUNES Les lieux Le visuel Les images Le langage Les référentiels 39

40 /////// LES PUBLICITÉS CIBLENT PRINCIPALEMENT LES JEUNES Les lieux Le visuel Les images Le langage Les référentiels 40

41 /////// LES PUBLICITÉS CIBLENT PRINCIPALEMENT LES JEUNES Les lieux Le visuel Les images Le langage Les référentiels Les activités 41

42 /////// LES PUBLICITÉS CIBLENT PRINCIPALEMENT LES JEUNES Les lieux Le visuel Les images Le langage Les référentiels Les activités 42

43 /////// LES PUBLICITÉS CIBLENT PRINCIPALEMENT LES JEUNES Les lieux Le visuel Les images Le langage Les référentiels Les activités Les cadeaux 43

44 /////// LES PUBLICITÉS CIBLENT PRINCIPALEMENT LES JEUNES Les lieux Le visuel Les images Le langage Les référentiels Les activités Les cadeaux 44

45 /////// LES PUBLICITÉS CIBLENT PRINCIPALEMENT LES JEUNES Les lieux Le visuel Les images Le langage Les référentiels Les activités Les cadeaux 45

46 /////// LES PUBLICITÉS CIBLENT PRINCIPALEMENT LES JEUNES Les jeunes, juste un public cible comme un autre? 46

47 /////// LES PUBLICITÉS CIBLENT PRINCIPALEMENT LES JEUNES Les jeunes, juste un public cible comme un autre? Le 85% des fumeurs a commencé à fumer avant les 21 ans. Source: Keller, R., Radtke, T., Krebs, H. & Hornung, R. (2011). Der Tabakkonsum der Schweizer Wohnbevölkerung in den Jahren 2001 bis Tabakmonitoring Schweizerische Umfrage zum Tabakkonsum. Zürich: Psychologisches Institut der Universität Zürich, Sozial- und Gesundheitspsychologie 47

48 ET LES CIGARETTES ELECTRONIQUES? 48

49 /////// CIGARETTES ELECTRONIQUES Méthodologie Points de vente: 48 points de vente visités 29 entretiens avec les gérants/vendeurs Internet: Sites internet de vente Forums de discussion 49

50 /////// CIGARETTES ELECTRONIQUES points de vente 2 4% 4 8% 4 8% 18 38% 20 42% Kiosques Pharmacies Spécialistes cigarettes électroniques Spécialistes tabac Autres Présence des cigarettes électroniques et de leurs publicités dans des lieux où la cigarette classique est absente (ex: pharmacies) 48 points de vente visités 50

51 /////// CIGARETTES ELECTRONIQUES points de vente 38% (n=18) des points de vente avec publicité (affiches, pancartes, autocollants, supports en carton, présentoirs, etc.) 52% de points de vente avec publicité pour la cigarette classique 77% (n=37) avec exposition de produit 48 points de vente visités 51

52 /////// CIGARETTES ELECTRONIQUES points de vente Emplacement des produits Près des friandises 12 3 Près des cigarettes 7 2 Médicaments 7 Produits de beauté 1 1 Près des boissons avec alcool 1 1 Près des boissons sans alcool Kiosques Pharmacies Spécialistes tabac 48 points de vente visités 52

53 /////// CIGARETTES ELECTRONIQUES points de vente Types de produits en vente Jetables en forme de cigarette (n=23) Jetables autres (n=9) Modèle rechargeable classique (n=42) Modèle rechargeable MOD (n=8) Chicha électronique (n=9) Cigare électronique (n=2) Pipe électronique (n=1) 48 points de vente visités 53

54 /////// CIGARETTES ELECTRONIQUES points de vente Acheteurs: Majorité de jeunes de ans (n=22) Majorité de jeunes de ans (n=7) Fumeurs (n=29) Non-fumeurs (n=8) Motivations d achat: Arrêter de fumer (n= 29) Effet de mode (n=12) 29 entretiens avec les gérants des points de vente 54

55 /////// CIGARETTES ELECTRONIQUES internet Sites de vente en ligne Grande variété de produits Accessibles aux mineurs Référence aux experts dans le domaine de la santé (médecins, santé publique) Possibilité de commander des recharges avec nicotine Observations sur les sites internet de vente 55

56 /////// CIGARETTES ELECTRONIQUES internet Forums de discussion Développement d une communauté de vapoteurs Aspect gadget/technique En opposition avec la cigarette classique Actifs dans le débat autour de la légalisation des produits avec nicotine Observations sur les forums de discussion 56

57 /////// CIGARETTES ELECTRONIQUES Un marketing en plein développement Hétérogénéité des messages marketing: Santé (moins toxique que la cigarette classique) Coût Absence de fumée passive (possibilité de fumer partout) Absence d odeur Qualité Variété 57

58 /////// CIGARETTES ELECTRONIQUES L emballage et le nom de la cigarette électronique comme stratégies marketing à part entière 58

59 /////// CIGARETTES ELECTRONIQUES A qui s adresse la publicité? Aux fumeurs Santé Utilisation duale Coûts Similarité dans les goûts Aux jeunes Aspect cool/tendance Objet gadget Moins dangereux Aux décideurs politiques Réduction des risques 59

60 /////// CIGARETTES ELECTRONIQUES Quel rapport avec la cigarette classique? Stratégie moins développée Opposition à la cigarette classique (santé, coûts) Similarités dans l imaginaire (référence à des marques connues, fumée, forme de la cigarette électronique, manière de la tenir, goûts de tabac) Publicité là où il y a la publicité pour les cigarettes classiques (kiosques, près des friandises, ) Publicité dans les lieux où les publicités pour les cigarettes classiques sont interdites (espace public, pharmacies, ) 60

61 /////// LES PROBLÉMATIQUES QUI ÉMERGENT Renormalisation de la cigarette (fumée passive, publicité, acceptabilité sociale, ) Re-glamourisation de la cigarette/fumée Encouragement de la consommation auprès des nonfumeurs (notamment les jeunes) Porte d entrée du tabagisme? Consommation duale et réduction des risques Encouragement indirect de la consommation de tabac 61

62 /////// ATTIRER LES FUMEURS OU SÉDUIRE LES JEUNES? La cigarette électronique comme un produit du tabac Large place à l aspect commercial (jeunes plus facilement ciblés), avec les mêmes limitations (âge, publicité) Implication des industries de tabac Parallélisme encouragé et renforcé entre la cigarette classique et la cigarette électronique La cigarette électronique comme un médicament Aide à l arrêt, réglementé comme les médicaments Implication des industrie pharmaceutiques Distinction nette possible entre cigarette classique et électronique Pour les jeunes: une porte d entrée ou une porte «autre»? Moyen plus doux de «fumer» Variété de saveurs Nicotine Prise de risque 62

63 /////// MERCI POUR VOTRE ATTENTION! 63

PUBLICITE ET PROMOTION DES

PUBLICITE ET PROMOTION DES PUBLICITE ET PROMOTION DES CIGARETTES ELECTRONIQUES Résumé des résultats Septembre 2014 L Observatoire des stratégies marketing pour les produits du tabac est la première étude ayant documenté et analysé

Plus en détail

La consommation de tabac chez les jeunes, de 2001 à 2009/10

La consommation de tabac chez les jeunes, de 2001 à 2009/10 Psychologisches Institut Sozial- und Gesundheitspsychologie Hans Krebs Kommunikation und Publikumsforschung La consommation de tabac chez les jeunes, de 200 à 2009/0 Résumé du rapport de recherche 20 Monitorage

Plus en détail

PUBLICITÉ ET PROMOTION DANS LES

PUBLICITÉ ET PROMOTION DANS LES Observatoire des stratégies marketing pour les produits du tabac PUBLICITÉ ET PROMOTION DANS LES BARS, CAFÉS ET BOÎTES DE NUIT ET PAR LE BIAIS DES AUTOMATES À CIGARETTES Résumé des résultats Septembre

Plus en détail

PARRAINAGE, PUBLICITE ET

PARRAINAGE, PUBLICITE ET Observatoire des stratégies marketing pour les produits du tabac PARRAINAGE, PUBLICITE ET PROMOTION DES PRODUITS DU TABAC DANS LES EVENEMENTS CULTURELS ET SPORTIFS Résumé des résultats Juin 2014 Proposition

Plus en détail

Monitorage sur le tabac en Suisse : notoriété, utilisation et acceptation

Monitorage sur le tabac en Suisse : notoriété, utilisation et acceptation Hans Krebs Kommunikation und Publikumsforschung Monitorage sur le tabac en Suisse : notoriété, utilisation et acceptation Résultats de l enquête menée sur les organisations partenaires de l Office fédéral

Plus en détail

Programme cantonal de prévention du tabagisme

Programme cantonal de prévention du tabagisme Programme cantonal de prévention du tabagisme 2014 2017 Janvier 2014 Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Fonds de prévention du tabagisme Sommaire Résumé...-

Plus en détail

SITES INTERNET ET RÉSEAUX

SITES INTERNET ET RÉSEAUX Observatoire des stratégies marketing pour les produits du tabac SITES INTERNET ET RÉSEAUX SOCIAUX EN LIEN AVEC LE TABAC ET ÉVÉNEMENTS PRIVÉS ORGANISÉS OU PARRAINÉS PAR L INDUSTRIE DU TABAC Résumé des

Plus en détail

EXPERTISE PUBLICITAIRE A PARTIR DES RESULTATS

EXPERTISE PUBLICITAIRE A PARTIR DES RESULTATS EXPERTISE PUBLICITAIRE A PARTIR DES RESULTATS DE L'OBSERVATOIRE DES STRATEGIES MARKETING POUR LES PRODUITS DU TABAC Dr. Julien Intartaglia Professeur de marketing et de publicité HEG Arc Neuchâtel Septembre

Plus en détail

Conférence de presse du 24 février. Présentation du Programme cantonal de prévention du tabagisme 2014-2017 (PCT II) Fonds de prévention du tabagisme

Conférence de presse du 24 février. Présentation du Programme cantonal de prévention du tabagisme 2014-2017 (PCT II) Fonds de prévention du tabagisme Conférence de presse du 24 février Présentation du Programme cantonal de prévention du tabagisme 2014-2017 (PCT II) Fonds de prévention du tabagisme Plan de la présentation Thèmes présentés Les besoins

Plus en détail

Imaginez votre communication

Imaginez votre communication Imaginez votre communication Livret d accompagnement à la réflexion Organisez... Ciblez... Réalisez! Imaginez votre communication Livret d accompagnement à la réflexion Ce document est destiné à vous accompagner

Plus en détail

31MAI2010:JOURNÉEMONDIALESANSTABAC. Une fille branchée? Non, un cancer de la gorge. Protégeons les femmes de la fumée du tabac et de la publicité.

31MAI2010:JOURNÉEMONDIALESANSTABAC. Une fille branchée? Non, un cancer de la gorge. Protégeons les femmes de la fumée du tabac et de la publicité. 31MAI2010:JOURNÉEMONDIALESANSTABAC Une fille branchée? Non, un cancer de la gorge. Protégeons les femmes de la fumée du tabac et de la publicité. Protégeons les femmes de la fumée du tabac et de la publicité.

Plus en détail

La cigarette électronique permet-elle de sortir la société du tabac?

La cigarette électronique permet-elle de sortir la société du tabac? La cigarette électronique permet-elle de sortir la société du tabac? Dubois G, Goullé JP, Costentin J Au nom de la Commission VI (Addictions) Académie Nationale de Médecine Introduction Le tabac tue un

Plus en détail

Smoke Without Fire. De la réduction des risques à l amélioration des chances Anne-Cécile RAHIS, Jérôme GILLIARD

Smoke Without Fire. De la réduction des risques à l amélioration des chances Anne-Cécile RAHIS, Jérôme GILLIARD Smoke Without Fire De la réduction des risques à l amélioration des chances Anne-Cécile RAHIS, Jérôme GILLIARD 10/07/2013 CIGARETTE ELECTRONIQUE L OUTIL CARACTÉRISTIQUES DIFFÉRENTS MODÈLES LES ENJEUX ET

Plus en détail

Informations de base concernant la publicité pour le tabac

Informations de base concernant la publicité pour le tabac Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Informations de base concernant la publicité pour le tabac Avril 2015 Office fédéral de la santé publique OFSP Table des

Plus en détail

Les Français et le tabac sur les réseaux sociaux

Les Français et le tabac sur les réseaux sociaux Les Français et le tabac sur les réseaux sociaux Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Marion Desreumaux, Chef de groupe au Département Politique Opinion Marine

Plus en détail

SONDAGE AUPRÈS DES ÉTUDIANTS CANADIENS

SONDAGE AUPRÈS DES ÉTUDIANTS CANADIENS SONDAGE AUPRÈS DES ÉTUDIANTS CANADIENS Sommaire exécutif Présenté par : TABLE DES MATIÈRES PUBLICITÉ SUR CAMPUS P. 3 COMMUNICATIONS MOBILES P. 8 HABITUDES EN LIGNE P. 18 HABITUDES MÉDIA P. 26 MÉTHODOLOGIE

Plus en détail

snack-bar onglerie Spécialités coiffeur super-maché Aide-mémoirecommerces Take away restaurant Ville de Bienne Stadt Biel

snack-bar onglerie Spécialités coiffeur super-maché Aide-mémoirecommerces Take away restaurant Ville de Bienne Stadt Biel Stadt Biel Ville de Bienne Aide-mémoirecommerces Elaboré en collaboration avec Inspection de police,, Service spécialisé de l intégration Rue Centrale 60 13ème étage Tél. 032 326 14 14 restaurant onglerie

Plus en détail

Travail de vacances Quelques informations pour les jeunes gens et les employeurs

Travail de vacances Quelques informations pour les jeunes gens et les employeurs Travail de vacances Quelques informations pour les jeunes gens et les employeurs Sécurité d abord Les accidents se produisent le plus souvent les premiers jours de travail Jeunes gens Les jobs de vacances

Plus en détail

BIEN PLUS QU UN SIMPLE SUPPLÉMENT

BIEN PLUS QU UN SIMPLE SUPPLÉMENT BIEN PLUS QU UN SIMPLE SUPPLÉMENT Automne 2015 ENCARTS PUBLICITAIRES L étude confirme le fort impact publicitaire. AU FINAL, 90% DES UTILISATEURS ACHÈTENT Les encarts publicitaires dans les journaux et

Plus en détail

Loi fédérale sur le commerce des boissons alcooliques

Loi fédérale sur le commerce des boissons alcooliques Loi fédérale sur le commerce des boissons alcooliques (Loi sur le commerce de l alcool, LCal) Projet du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 95, al. 1, 105 et 118, al. 2, let. a,

Plus en détail

Internet et promotion de la santé. Lise Renaud, Ph.D. Directrice de COMSANTE, UQAM

Internet et promotion de la santé. Lise Renaud, Ph.D. Directrice de COMSANTE, UQAM Internet et promotion de la santé Lise Renaud, Ph.D. Directrice de COMSANTE, UQAM Plan Moyen incontournable : information et comportement Facteurs favorisant l utilisation d Internet Efficacité des interventions

Plus en détail

FORMATION AU PERMIS D EXPLOITATION DE LICENCES CHRD MODULE 2,5 JOURS ---------- * ---------- Arrêté d agrément du 07 Avril 2014 : NOR INTD1408248A

FORMATION AU PERMIS D EXPLOITATION DE LICENCES CHRD MODULE 2,5 JOURS ---------- * ---------- Arrêté d agrément du 07 Avril 2014 : NOR INTD1408248A CREER, ACCOMPAGNER, DEVELOPPER UN CAFE, HOTEL, RESTAURANT, DISCOTHEQUE FORMATION AU PERMIS D EXPLOITATION DE LICENCES CHRD MODULE 2,5 JOURS ---------- * ---------- Arrêté d agrément du 07 Avril 2014 :

Plus en détail

Pourtant, la preuve est faite, de manière scientifique, que le tabagisme passif comporte des risques réels pour la santé.

Pourtant, la preuve est faite, de manière scientifique, que le tabagisme passif comporte des risques réels pour la santé. Si plus des trois quarts des personnes se disent gênées par la fumée des autres, les risques liés au tabagisme passif restent largement sous-estimés : les non-fumeurs sont seulement 15 % à craindre, pour

Plus en détail

I. L étude Usages & Attitudes

I. L étude Usages & Attitudes I. L étude Usages & Attitudes 1. Historique En 1997, entreprise leader de la distribution de boissons sur le marché hors domicile, France Boissons souhaite réaliser un état des lieux de son secteur d activité

Plus en détail

Sommaire. 1ère Partie: L analyse. 2ème Partie: Le concept. 1. Etude du rosé et de la concurrence. 2. Etude du Bordeaux rosé 3.

Sommaire. 1ère Partie: L analyse. 2ème Partie: Le concept. 1. Etude du rosé et de la concurrence. 2. Etude du Bordeaux rosé 3. Sommaire 1ère Partie: L analyse 1. Etude du rosé et de la concurrence. 2. Etude du Bordeaux rosé 3. Etude de la cible 2ème Partie: Le concept 1. Notre proposition 2. L identité 3. Le déroulement de la

Plus en détail

LES DÉPENSES DES ANNONCEURS EN 2014 ET LES PRÉVISIONS POUR 2015

LES DÉPENSES DES ANNONCEURS EN 2014 ET LES PRÉVISIONS POUR 2015 LES DÉPENSES DES ANNONCEURS EN 2014 ET LES PRÉVISIONS POUR 2015 TOTttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt tttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt tttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt

Plus en détail

De ces définitions qui précèdent, Quels liens pouvons nous relever entre ces deux notions? La force de vente et la communication

De ces définitions qui précèdent, Quels liens pouvons nous relever entre ces deux notions? La force de vente et la communication De nos jours, la force de vente et la communication apparaissent comme des fers de lance de toute entreprise. En effet leur prise en compte engendre des chiffres d affaires notoires. La force de vente

Plus en détail

SITES DE LUTTE CONTRE LE TABAGISME

SITES DE LUTTE CONTRE LE TABAGISME I. Tabac-info-service.fr SITES DE LUTTE CONTRE LE TABAGISME I. TABAC-INFO-SERVICE.FR http://www.tabac-info-service.fr/ Site du Ministère de la Santé et de l Inpes (Institut national de prévention et d

Plus en détail

l industrie lindustrie des boissons énergisantes

l industrie lindustrie des boissons énergisantes Les stratégies té de marketing de l industrie lindustrie des boissons énergisantes Journée de réflexion Boissons énergisantes Coalition québécoise sur la problématique du poids Céé Créée en 2006 Parrainée

Plus en détail

Présentation d un projet de collaboration autour d une forme de vulnérabilité : tabac et alcool

Présentation d un projet de collaboration autour d une forme de vulnérabilité : tabac et alcool Forum PSLA - 6 mars 2014 Présentation d un projet de collaboration autour d une forme de vulnérabilité : tabac et alcool Karin Zürcher, Claudia Véron Chargées de projet CIPRET-Vaud Ligues de la santé Un

Plus en détail

««TOUT-EN-UN»» 2013 BVA marketing direct SA - Allmedia.14

««TOUT-EN-UN»» 2013 BVA marketing direct SA - Allmedia.14 Votre Votre partenaire partenaire 2014 2014 ««TOUT-EN-UN»» les canaux du marketing direct distribution d imprimés publicitaires et d échantillons envois adressés e-solutions vos avantages & objectifs AVANTAGES

Plus en détail

Bisnode. au mois de Mai 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 25.6.2013

Bisnode. au mois de Mai 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 25.6.2013 Bisnode Faillites et créations arrêtées au mois de Mai 2013 Étude sur les faillites et créations d entreprises 25.6.2013 731b du CO: dissolutions d entreprises aux dépens de la collectivité. Entre janvier

Plus en détail

Bisnode. EN Juillet 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 30.8.2013. Hausse des faillites de cinq pour cent

Bisnode. EN Juillet 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 30.8.2013. Hausse des faillites de cinq pour cent Bisnode Faillites et créations d Entreprise EN Juillet Étude sur les faillites et créations d entreprises.8. Hausse des faillites de cinq pour cent 8 faillites et 888 créations d entreprise en juillet

Plus en détail

l Objectif général : Analyser les principales stratégies marketing utilisées par les cigarettiers.

l Objectif général : Analyser les principales stratégies marketing utilisées par les cigarettiers. Fiche pédagogique Thème : Tabac Niveau : CM2, collège, lycée Durée : 30 Tabac et manipulation : quand les industries mettent le paquet Personnes ressources : Enseignants, Infirmier scolaire, CESC l Référence

Plus en détail

LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT

LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT Série LÉGISLATION COMPARÉE L INTERDICTION DE FUMER DANS LES RESTAURANTS n LC 142 Janvier 2005 - 3 - L INTERDICTION DE FUMER DANS LES RESTAURANTS Sommaire Pages NOTE DE

Plus en détail

DÉPARTEMENT COMMERCIAL & MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE COMMUNICATION EXTERNE DÉFINITION MARKETING

DÉPARTEMENT COMMERCIAL & MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE COMMUNICATION EXTERNE DÉFINITION MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE Ensemble des actions de communication qui visent à promouvoir l image de l entreprise vis-à-vis de ses clients et différents partenaires.

Plus en détail

Fiche Synthétique. Marketing. Mesure de l utilité des points de contact Secteur «Soins des cheveux»

Fiche Synthétique. Marketing. Mesure de l utilité des points de contact Secteur «Soins des cheveux» Fiche Synthétique Marketing Mesure de l utilité des points de contact Secteur «Soins des cheveux» Mars 2014 1 1. Objectifs Déterminer les meilleures occasions de contact entre les marques du secteur des

Plus en détail

MILLIONS POUR FINANCER NOTRE AVS (RÉFORME DE LA FISCALITÉ SUCCESSORALE)»

MILLIONS POUR FINANCER NOTRE AVS (RÉFORME DE LA FISCALITÉ SUCCESSORALE)» INITIATIVE POPULAIRE FÉDÉRALE «IMPOSER LES SUCCESSIONS DE PLUSIEURS MILLIONS POUR FINANCER NOTRE AVS (RÉFORME DE LA FISCALITÉ SUCCESSORALE)» DENIS BOIVIN Partner Avocat Expert fiscal diplômé Responsable

Plus en détail

Les Français et le courrier publicitaire. Rapport

Les Français et le courrier publicitaire. Rapport Les Français et le courrier publicitaire Rapport Sommaire 1. Présentation de l'étude 2. Principaux enseignements 3. Résultats détaillés 4. Les habitudes en termes de courrier 5. Appréciation des différents

Plus en détail

2012 BVA Logistique SA - Allmedia.13

2012 BVA Logistique SA - Allmedia.13 les canaux du marketing direct distribution d imprimés publicitaires et d échantillons envois adressés @ -mailing CONSEIL > Stratégie orientée aux objectifs > Segmentation clientèle & potentiel de marché

Plus en détail

Faillites et créations d entreprise. Les faillites d entreprises continuent d augmenter Faillites et créations d entreprises au 31 mai 2010

Faillites et créations d entreprise. Les faillites d entreprises continuent d augmenter Faillites et créations d entreprises au 31 mai 2010 Chiffres par 31 mai 2010 22. 6. 2010 Editeur: Dun & Bradstreet (Schweiz) AG Grossmattstrasse 9 8902 Urdorf Téléphone 044 735 61 11 www.dnb.ch/presse Les faillites d entreprises continuent d augmenter Faillites

Plus en détail

TABAC : PREMIER BILAN SUR L APPLICATION DE LA LOI EVIN EN MILIEU SCOLAIRE. Dossier de Presse

TABAC : PREMIER BILAN SUR L APPLICATION DE LA LOI EVIN EN MILIEU SCOLAIRE. Dossier de Presse TABAC : PREMIER BILAN SUR L APPLICATION DE LA LOI EVIN EN MILIEU SCOLAIRE Dossier de Presse Contacts presse OFDT : Julie-Emilie Adès/ 01 53 20 95 16 / juade@ofdt.fr MILDT: Patrick Chanson / 01 44 63 20

Plus en détail

Réforme de la fiscalité des entreprises III: faire d un défi une chance

Réforme de la fiscalité des entreprises III: faire d un défi une chance SUPSI Lugano, 12 mai 2014 Réforme de la fiscalité des entreprises III: faire d un défi une chance Vincent Simon Responsable de projets La Suisse est attractive pour les groupes étrangers Quartiers-généraux

Plus en détail

Skol LES PROMOTIONS 6

Skol LES PROMOTIONS 6 Skol LES PROMOTIONS 6 promotions 6 Les promotions destinées au consommateur Une promotion destinée au consommateur influence un client potentiel dans sa décision d achat en lui présentant une stimulation

Plus en détail

Etude de Marché Marketing Une tendance: le café en dosettes

Etude de Marché Marketing Une tendance: le café en dosettes Etude de Marché Marketing Une tendance: le café en dosettes Sommaire I. Analyse de la demande II. Analyse de l offre III. Les entreprises IV. Innovations V. Relevé du linéaire Introduction Le café est

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES UTILISATEURS DU SITE : «STOP-TABAC.CH» Anne-Françoise WORRETH / Année 2009-2010 / Faculté de médecine Lyon 1

ENQUÊTE AUPRÈS DES UTILISATEURS DU SITE : «STOP-TABAC.CH» Anne-Françoise WORRETH / Année 2009-2010 / Faculté de médecine Lyon 1 DIU de Tabacologie et d aide au sevrage tabagique SITES INTERNET ET SEVRAGE TABAGIQUE ENQUÊTE AUPRÈS DES UTILISATEURS DU SITE : «STOP-TABAC.CH» Anne-Françoise WORRETH / Année 2009-2010 / Faculté de médecine

Plus en détail

RESTRICTIONS PUBLICITAIRES M6 ET W9 FENÊTRE PUBLICITAIRE SUISSE

RESTRICTIONS PUBLICITAIRES M6 ET W9 FENÊTRE PUBLICITAIRE SUISSE RESTRICTIONS PUBLICITAIRES M6 ET W9 FENÊTRE PUBLICITAIRE SUISSE Goldbach Media est tenu de respecter les restrictions publicitaires françaises. M6 Publicité se réserve le droit de refuser des spots ou

Plus en détail

GTSS GLOBAL TOBACCO SURVEILLANCE SYSTEM

GTSS GLOBAL TOBACCO SURVEILLANCE SYSTEM GTSS GLOBAL TOBACCO SURVEILLANCE SYSTEM Questions sur le tabagisme à utiliser dans les enquêtes Sous-ensemble de questions essentielles tirées de l enquête mondiale sur le tabagisme chez les adultes (GATS)

Plus en détail

Programme cantonal de prévention du tabagisme R E S U M E. Janvier 2014

Programme cantonal de prévention du tabagisme R E S U M E. Janvier 2014 Programme cantonal de prévention du tabagisme 2014 2017 R E S U M E Janvier 2014 Table des matières 1. Synthèse... 4 2. Contexte cantonal... 6 2.1. Réalisations du PCT 2009-2013... 6 2.2. Etat des lieux...

Plus en détail

parcours client «client

parcours client «client «Bien communiquer à moindre coût: trucs & astuces» Bertrand VAN DEN DOOREN Cercle de Wallonie Namur, le 07 juin 2013 1 Parcours du public et moments s Les actions de communication se programment tout au

Plus en détail

Restauration Etat du Marché ->La consommation de cigarettes en CHR en 2008. Rapport Online CHD Expert

Restauration Etat du Marché ->La consommation de cigarettes en CHR en 2008. Rapport Online CHD Expert Panel online Conso CHD - L Hôtellerie Restauration Etat du Marché ->La consommation de cigarettes en CHR en 2008 Rapport Online CHD Expert Méthodologie Contexte de l étude et de l état du marché produit

Plus en détail

3 e fiche d'informations sur l'initiative relative à la caisse unique

3 e fiche d'informations sur l'initiative relative à la caisse unique 3 e fiche d'informations sur l'initiative relative à la caisse unique Financement du système de santé, aujourd'hui et en cas d'acceptation de l'initiative sur la caisse unique: exemple d'une famille avec

Plus en détail

Sites internet des partis politiques, Facebook et Twitter : Les grands perdants de l élection présidentielle 2012

Sites internet des partis politiques, Facebook et Twitter : Les grands perdants de l élection présidentielle 2012 Sites internet des partis politiques, Facebook et Twitter : Les grands perdants de l élection présidentielle 2012 La dernière étude de Lightspeed Research décrypte comment les Français suivent et participent

Plus en détail

ENIGMA MARKETING. Plan de Communication Marketing Intégrée Pour: Le Centre d Action Bénévole de Montréal imaginé par:

ENIGMA MARKETING. Plan de Communication Marketing Intégrée Pour: Le Centre d Action Bénévole de Montréal imaginé par: ENIGMA MARKETING Plan de Communication Marketing Intégrée Pour: Le Centre d Action Bénévole de Montréal imaginé par: ENIGMA MARKETING 1 ANALYSE DE LA SITUATION BÉNÉVOLAT AU QUÉBEC Quelques informations

Plus en détail

Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010

Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010 Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010 Sommaire 1. Présentation de l'étude p. 3 2. Résultats détaillés p. 6 3. Le contexte : attitudes envers les marques

Plus en détail

Directives sur la publicité de TF1 Fenêtre publicitaire en Suisse

Directives sur la publicité de TF1 Fenêtre publicitaire en Suisse Directives sur la publicité de TF1 Fenêtre publicitaire en Suisse Ringier Romandie Service TV commercialise en exclusivité la fenêtre publicitaire en Suisse pour la chaîne de TV TF1. Les Conditions commerciales

Plus en détail

LES DÉPENSES DES ANNONCEURS EN 2013 ET LES PRÉVISIONS POUR 2014

LES DÉPENSES DES ANNONCEURS EN 2013 ET LES PRÉVISIONS POUR 2014 LES DÉPENSES DES ANNONCEURS EN 2013 ET LES PRÉVISIONS POUR 2014 TOTttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt tttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt tttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt

Plus en détail

Pourquoi les coûts et les primes sont-ils différents en fonction du canton?

Pourquoi les coûts et les primes sont-ils différents en fonction du canton? Pourquoi les coûts et les primes sont-ils différents en fonction du canton? L OFSP a annoncé une hausse moyenne des primes de 15%, soit entre 3 et 20% d augmentation selon le canton concerné Pourquoi le

Plus en détail

Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Conférence de presse du 25 septembre 2014

Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Conférence de presse du 25 septembre 2014 Les primes d assurance-maladie 2015 Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Conférence de presse du 25 septembre 2014 25 20 Prime moyenne

Plus en détail

Vente et publicité pour les vins et alcools : de la loi Evin à la loi Bachelot

Vente et publicité pour les vins et alcools : de la loi Evin à la loi Bachelot Vente et publicité pour les vins et alcools : de la loi Evin à la loi Bachelot La vente et la publicité pour les vins et alcools opposent les intérêts de protection de la santé publique aux intérêts économiques

Plus en détail

TIRAGE REVUES 30 000 Planète Santé magazine 10 000 Planète Santé «spécial kiosques»

TIRAGE REVUES 30 000 Planète Santé magazine 10 000 Planète Santé «spécial kiosques» Les revues Planète Santé et le site planetesante.ch sont édités par le groupe Médecine et Hygiène, leader dans le domaine de l édition médicale des professionnels de la santé et du grand public. Ces médias

Plus en détail

Pix & Tech est un nouveau salon dédié aux cultures numériques et à l innovation. Pix & Tech proposera aux visiteurs différents axes d exposition:

Pix & Tech est un nouveau salon dédié aux cultures numériques et à l innovation. Pix & Tech proposera aux visiteurs différents axes d exposition: Pix & Tech est un nouveau salon dédié aux cultures numériques et à l innovation. Son ambition est de présenter au grand public le meilleur de la culture numérique d aujourd hui et les produits, services

Plus en détail

kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de jour de l enfant Statuts du 05/09/2013

kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de jour de l enfant Statuts du 05/09/2013 kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de jour de l enfant Statuts du 0/09/0 Fondements Nom et forme juridique Principe But Tâches Art. Sous le nom de kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de

Plus en détail

Tendances du Marché Publicitaire

Tendances du Marché Publicitaire Tendances du Marché Publicitaire Rapport 2015/07 Compte-rendu mensuel de l évolution du marché suisse de la publicité Les points culminants en juillet 2 Pression publicitaire pour l ensemble du marché

Plus en détail

DÉPENSES PUBLICITAIRES EN SUISSE 2014 ENQUÊTE 2013

DÉPENSES PUBLICITAIRES EN SUISSE 2014 ENQUÊTE 2013 DÉPENSES PUBLICITAIRES EN SUISSE 2014 ENQUÊTE 2013 MÉTHODE D ENQUÊTE Interrogation des propriétaires de médias au moyen de questionnaires structurés Objet de la mesure: Client's nets (rabais y compris)

Plus en détail

Contenu de la publicité électorale

Contenu de la publicité électorale P 04 948 (2014-08-12) Contenu de la publicité électorale À l intention des : Candidats et directeurs de campagne électorale Agents officiels et agents principaux Représentants officiels Tiers Pour les

Plus en détail

"La santé des étudiants en 2015"

La santé des étudiants en 2015 Dossier de Presse "La santé des étudiants en 2015" 9 ème Enquête Nationale 1999 2015 Enquête Santé d emevia Depuis plus de 16 ans, à l écoute des étudiants 1 Sommaire EmeVia et les mutuelles étudiantes

Plus en détail

Marché de la publicité en ligne

Marché de la publicité en ligne Marché de la publicité en ligne Rapport semestriel 2015/01 Estimations d experts sur l évolution de la publicité en ligne en Suisse Segments de la publicité en ligne 2 Tendance en ligne par segment publicitaire

Plus en détail

L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL

L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL GUÉNAËLLE BONNAFOUX CORINNE BILLON Sous la direction de NATHALIE VAN LAETHEM L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL LES ESSENTIELS DU MARKETING, 2013 ISBN : 978-2-212-55553-0 Sommaire Introduction

Plus en détail

Etude Email Marketing Attitude BtoC - 2015

Etude Email Marketing Attitude BtoC - 2015 Etude Email Marketing Attitude BtoC - 2015 SOMMAIRE I. L étude en quelques mots II. Méthodologie & Profil des répondants III. Faits marquants IV. Personas V. Conclusion I. L étude EMA BtoC en quelques

Plus en détail

Lucie, Laurent et Elodie

Lucie, Laurent et Elodie Lucie, Laurent et Elodie Elo Relations Publiques D éf n itio n Les relations publiques se défnissent comme un ensemble de techniques de communication destinées à donner une image favorable à une personne

Plus en détail

Marché de la publicité en ligne

Marché de la publicité en ligne Marché de la publicité en ligne Rapport semestriel 2014/01 Estimations d experts sur l évolution de la publicité en ligne en Suisse Segments de la publicité en ligne 2 Tendance en ligne par segment publicitaire

Plus en détail

Route d Illins 38200 Luzinay Vienne 04.74.57.05.01 06.89.23.26.82. La communication : un outil de vente ouvert à tous

Route d Illins 38200 Luzinay Vienne 04.74.57.05.01 06.89.23.26.82. La communication : un outil de vente ouvert à tous Route d Illins 38200 Luzinay Vienne 04.74.57.05.01 06.89.23.26.82 La communication : un outil de vente ouvert à tous jeudi 6 mars 2008 Go Between - Christian Fabre Plan de la présentation Pourquoi communiquer?

Plus en détail

Les Français et les déclencheurs d acte d achat Septembre 2015

Les Français et les déclencheurs d acte d achat Septembre 2015 Les Français et les déclencheurs d acte d achat Septembre 2015 Frédéric Micheau, Directeur des études d opinion - OpinionWay Hervé Grelet, General Manager Retail Wincor Nixdorf France Nicolas Pelle

Plus en détail

Marché de la publicité en ligne

Marché de la publicité en ligne Marché de la publicité en ligne Rapport semestriel 2014/02 Estimations d experts sur l évolution de la publicité en ligne en Suisse Segments de la publicité en ligne 2 Tendance en ligne par segment publicitaire

Plus en détail

vous DOSSIER DE PRÉSENTATION Merci d agrafer votre carte de visite dans cette zone.

vous DOSSIER DE PRÉSENTATION Merci d agrafer votre carte de visite dans cette zone. vous DOSSIER DE PRÉSENTATION Merci d agrafer votre carte de visite dans cette zone. description de la société Notes le sommaire 1. vos coordonnées 1.1. De la société 1.2. Du responsable 1. Du site web

Plus en détail

Etat des lieux du marketing digital

Etat des lieux du marketing digital Etat des lieux du marketing digital Décembre 2013 1 Note méthodologique Etude réalisée pour : Bonial Echantillon : Echantillon de 1010 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans

Plus en détail

PLAQUETTE DE PRESENTATION

PLAQUETTE DE PRESENTATION Apiqa, une agence de communication globale Apiqa, agence de communication dynamique et créative, vous accompagne tout au long de votre démarche de communication et peut intervenir à différents niveaux

Plus en détail

Notre planète mobile : Suisse

Notre planète mobile : Suisse Notre planète mobile : Suisse Mieux comprendre les utilisateurs de mobiles Mai 2013 1 Synthèse Les smartphones font désormais partie intégrante de notre vie quotidienne. Le taux de pénétration du smartphone

Plus en détail

GENERALISTE EN MARKETING ET COMMUNICATION

GENERALISTE EN MARKETING ET COMMUNICATION GENERALISTE EN MARKETING ET COMMUNICATION Formation pratique certifiante préparant au Certificat SAWI de Généraliste en marketing et communication LAUSANNE 1 SAWI - garantie d excellence Facteurs déterminants

Plus en détail

Les entreprises paient avec un retard de 19,3 jours la morale de paiement en berne à cause de l effet domino

Les entreprises paient avec un retard de 19,3 jours la morale de paiement en berne à cause de l effet domino Statistiques des comportements de paiement: le comporte Statistiques des comportements ment de paiement: de paiement le comportement des de entreprises en Suisse 4 ème trimestre et perspectives 2009 Editeur:

Plus en détail

PRÉSENTATEUR DU TOURNOI. Tournoi. Regroupement des gens d affaires de la Basse-Lièvre. Plan. de partenariat. 5e édition du Tournoi de Golf annuel

PRÉSENTATEUR DU TOURNOI. Tournoi. Regroupement des gens d affaires de la Basse-Lièvre. Plan. de partenariat. 5e édition du Tournoi de Golf annuel PRÉSENTATEUR DU TOURNOI Tournoi de golf Regroupement des gens d affaires de la Basse-Lièvre Plan de partenariat 5e édition du Tournoi de Golf annuel Mercredi 16 septembre 2015 PARTENAIRE PRÉSENTATEUR Associez

Plus en détail

MARVIN DE LA ESPRIELLA Spécialiste en Marketing Web Réseaux sociaux Communication Design

MARVIN DE LA ESPRIELLA Spécialiste en Marketing Web Réseaux sociaux Communication Design QU EST-CE QUE LE MARKETING WEB 2.0? Ce nouveau terme est lié aux différentes techniques de promotion utilisées dans les plateformes interactives d Internet tel que les réseaux sociaux (Facebook, Twitter),

Plus en détail

BAROMETRE KIDS & TEENS' MIRROR

BAROMETRE KIDS & TEENS' MIRROR BAROMETRE KIDS & TEENS' MIRROR Les années Primaire et Collège : 7-14 ans Le seul baromètre en France qui vous apporte des données actualisées tous les 6 mois avec : o une analyse nourrie de l'expertise

Plus en détail

Aide à la planification des actions locales

Aide à la planification des actions locales Aide à la planification des actions locales FAVORISEZ LA NATURE www.cocci-logique.ch Des relations publiques ciblées La Fondation suisse pour la pratique environnementale Pusch mène en 2012 et 2013, en

Plus en détail

Standards Internationaux de Marketing des Produits du Tabac

Standards Internationaux de Marketing des Produits du Tabac Standards Internationaux de Marketing des Produits du Tabac Contenu Standards Internationaux de Marketing des Produits du Tabac...5 Définitions...7 Section A : Standards relatifs au contenu...11 1. Général...

Plus en détail

Consumer. Fiche Synthétique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Automobile Véhicules neufs

Consumer. Fiche Synthétique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Automobile Véhicules neufs Fiche Synthétique Consumer Journey Enquête sur les parcours d achat Secteur Automobile Véhicules neufs Février 2014 1 1 CONTEXTE En 2013, le marché automobile français a réalisé sa pire performance depuis

Plus en détail

Application de la loi interdisant la vente de tabac aux jeunes de moins de 18 ans dans le canton de Vaud. Etude «client mystère» 2011

Application de la loi interdisant la vente de tabac aux jeunes de moins de 18 ans dans le canton de Vaud. Etude «client mystère» 2011 Lausanne, avril 2012 Rapport de recherche N o 64 Application de la loi interdisant la vente de tabac aux jeunes de moins de 18 ans dans le canton de Vaud. Etude «client mystère» 2011 Rapport final Hervé

Plus en détail

Sondage SEMO 2011/2012 : Résultats

Sondage SEMO 2011/2012 : Résultats Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Secrétariat d'etat à l'économie SECO Marché du travail / Assurance-chômage Mesures du marché du travail Markus Weber 07.06.2013

Plus en détail

Une entreprise doit-elle nécessairement faire de la publicité? LA COMMUNICATION COMMERCIALE

Une entreprise doit-elle nécessairement faire de la publicité? LA COMMUNICATION COMMERCIALE Une entreprise doit-elle nécessairement faire de la publicité? LA COMMUNICATION COMMERCIALE La saturation des marchés, l intensité concurrentielle et l évolution du comportement du consommateur devenu

Plus en détail

RÉUSSIR VOTRE SALON. 2012 Encourage inc.

RÉUSSIR VOTRE SALON. 2012 Encourage inc. RÉUSSIR VOTRE SALON 2012 Encourage inc. OPTIMISEZ VOTRE PARTICIPATION À UN SALON Réussir votre salon, c est non seulement réserver un emplacement et monter un kiosque mais c est aussi, et surtout, bien

Plus en détail

ON TOURNE! DU NORD. Guide de l enseignant(e) CONCOURS PUBLICITAIRE. Merci de participer au concours publicitaire du Nord «On tourne».

ON TOURNE! DU NORD. Guide de l enseignant(e) CONCOURS PUBLICITAIRE. Merci de participer au concours publicitaire du Nord «On tourne». Guide de l enseignant(e) Merci de participer au concours publicitaire du Nord «On tourne». Le présent guide fournit des instructions aux enseignants et aux élèves qui participent au concours «On tourne»

Plus en détail

Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses:

Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses: Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses: Le TarMed Etude valaisanne Département de la santé, des affaires sociales et de l'énergie février 2000 TABLE DES MATIERES 1) RESUME 2) QU EST-CE LE TARMED?

Plus en détail

Séjours Tokutoku 2015 - Fiche d inscription

Séjours Tokutoku 2015 - Fiche d inscription Séjours Tokutoku 2015 - Fiche d inscription Nom :... Prénom :.... Adresse :.............. Code postal :.. Ville :...... Pays :...... E- mail :... Téléphone :.. Portable :.. Sexe : Homme Femme Date de naissance

Plus en détail

Plan de commercialisation

Plan de commercialisation Plan de commercialisation Plan de commercialisation Organigramme VAliDATiON Du POSiTiONNEMENT ET DE la MiSSiON STrATÉGiES MArKETiNG MESSAGE PuBliciTÉ relations PuBliQuES PrOMOTiONS radio AcTiViTÉS SOciAlES

Plus en détail

Qu est-ce qui marche pour réduire le tabagisme au sein des communautés autochtones?

Qu est-ce qui marche pour réduire le tabagisme au sein des communautés autochtones? Mars 2010 Qu est-ce qui marche pour réduire le tabagisme au sein des communautés autochtones? Un sommaire de pratiques prometteuses pour les Inuits Écrit par : Consultancy for Alternative Education Qu

Plus en détail

Outils de collecte de fonds À vous de jouer!

Outils de collecte de fonds À vous de jouer! Outils de collecte de fonds À vous de jouer! Bonjour Équipe Scolaire, Nous vous remercions de votre participation et de votre soutien à la Course à la vie CIBC de la Fondation canadienne du cancer du sein.

Plus en détail

Prévention des déchets lors d événements

Prévention des déchets lors d événements Prévention des déchets lors d événements Prévention des déchets lors d événements Wallonie 2008 Étude réalisée avec le soutien de la Région wallonne Objectifs Chaque année, le CRIOC réalise une enquête

Plus en détail

QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES?

QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES? QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES? Colloque «Les écrans et les jeunes : quelle place, quelle offre, quelles évolutions?» 9 décembre 2014 Direction des études et de la prospective

Plus en détail

Utilisation des Réseaux Sociaux par les Organisations Touristiques en Suisse

Utilisation des Réseaux Sociaux par les Organisations Touristiques en Suisse Utilisation des Réseaux Sociaux par les Organisations Touristiques en Suisse Résultats d une enquête en ligne de mars 2015 Contenu 1. Résumé 2. Contexte 3. Méthode 4. Résultats 5. Questionnaire 2 1. Résumé

Plus en détail