Comment réduire l usage des pesticides sur sa commune? «Les rendez-vous de l UR» Retours d Expériences

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comment réduire l usage des pesticides sur sa commune? «Les rendez-vous de l UR» Retours d Expériences"

Transcription

1 Comment réduire l usage des pesticides sur sa commune? «Les rendez-vous de l UR» Retours d Expériences Lundi 21 octobre 2013 De 9h30 à 16h30 Amphithéâtre Lycée Colbert de Torcy Sablé-sur-Sarthe (72)

2 Quatre communes sarthoises faisant partie du territoire du Pays Vallée de la Sarthe ont été auditionnées afin de faire partager leurs expériences sur la mise en œuvre de démarche de réduction d utilisation des produits phytosanitaires pour l entretien des espaces communaux. Ces témoignages ont été synthétisés sous la forme de quatre questions posées. ommune c la e d e g a n ig o m Té de Précigné Entretien avec Yves Congnard et Sébastien Cuillerier, Agent de maîtrise et Agent technique au service Espaces verts de la commune de Précigné : Précigné est une commune rurale de plus de 3000 habitants avec une superficie de 5790 hectares, ce qui fait d elle une des communes sarthoises les plus étendues. Monsieur Congnard utilisant un brûleur thermique 1) Quels ont été les motifs du changement de pratiques de gestion des espaces publics? Suite à la sortie de l arrêté préfectoral du 12/10/2010 interdisant les traitements chimiques à proximité de l eau et avec le soutien d un élu au début du mandat aujourd hui parti vers de nouveaux horizons, nous avons suivi une formation encadrée par le CNFPT* sur l élaboration de plan de désherbages. Cette formation nous a permis de revoir en régie l aménagement et l entretien de nos espaces publics afin de limiter notre impact sur l environnement mais également pour la santé des agents. Nous sommes passés d une utilisation d un minimum de 40 litres de produits phytosanitaires (glyphosate) par année à 2-3 litres aujourd hui sur l ensemble de la commune (traitement réalisé par un prestataire). 2) Quels ont été les moyens mis en œuvre pour parvenir à ce changement de pratiques? Il a fallu repenser l aménagement de certaines zones, notamment sur les zones de fleurissement, où dans certains secteurs les plantes annuelles ont été remplacées par des plantes vivaces plus économes en temps d entretien. Un couvre sol a systématiquement été installé en pied de ces massifs, soit avec du broyage de végétaux obtenus grâce à un élagueur (photo ci-contre), soit avec de la paille compressée achetée chez un grossiste. Outre de limiter la présence des plantes adventices sur les massifs, le paillage permet également de diminuer les quantités et les fréquences d arrosages. Les espaces verts (parc, camping municipal) ne font l objet d aucun traitement chimique, la tonte et/ou le rotofil, et/ou l arrachage manuel sont utilisés pour entretenir ces espaces. Cependant pour le terrain de foot, nous faisons un traitement chimique tous les 4 ans. Sur les trottoirs (hormis caniveaux et zones à risque), les cheminements en graviers et sables, le terrain de boule en falun, nous faisons intervenir un prestataire qui réalise un traitement une fois par an en utilisant le système Weed-IT. C est un système avec capteurs qui détectent la chlorophylle et permet de faire un traitement chimique seulement sur la végétation détectée. Le reste de l année, le brûleur thermique et l arrachage manuel sont utilisés. Pour les caniveaux, le traitement a lieu avec un brûleur thermique ou à l arrachage manuel en fonction des plantes. 2

3 L entretien des espaces publics se fait pratiquement sans aucun traitement chimique, hormis sur le terrain de sport une fois par an et en cas de nécessité sur le cimetière. Une partie non utilisée du cimetière a été engazonnée afin de faciliter l entretien par une tonte. Grâce à une subvention obtenue dans le cadre de notre adhésion à la charte pour des communes sans pesticides, nous avons pu acquérir du matériel alternatif. Nous utilisons ainsi un porte-outils sur lequel nous pouvons équiper une scalpeuse qui démotte les herbes avec un rouleau intégré pour niveler le cheminement (1ère photo ci-contre). L inconvénient de cet outil, est qu il ne peut être utilisé que par temps sec. Nous utilisons pour les caniveaux le porte-outils équipé d une brosse à poils métalliques qui permet de décaper la végétation (2ème photo ci-contre). Il faut qu un deuxième agent soit derrière avec une balayeuse pour récupérer les végétaux (3ème photo ci-contre). Nous utilisons également le brûleur thermique, le rotofil et les binettes pour l arrachage manuel. En général, nous sommes obligés de passer le brûleur thermique une fois par mois et nous avons constaté qu après plusieurs passage le volume d herbe a tendance à diminuer. En ce qui concerne l entretien des trottoirs, il a été décidé de le laisser à la 3) Avez-vous communiqué sur la démarche de réduction des pesticides auprès des habitants? Nous avons réalisé une conférence en collaboration avec la Crepepp* pour sensibiliser les habitants à notre démarche. Nous avons édité un flyer qui a été remis à chaque habitant concernant la prise en charge de l entretien des trottoirs par le riverain en abrogeant l usage des produits phytosanitaires. Nous publions régulièrement des articles dans le bulletin communal ou dans la presse et nous profitons des vœux du Maire pour en parler également. 4) Êtes-vous satisfait d avoir mis en œuvre cette démarche? Nous sommes moyennement satisfaits, car le désherbage manuel prend énormément de temps et nous ne sommes pas suffisamment nombreux dans le service pour réaliser l entretien (2,5 temps plein et 1 stagiaire). Nous sommes donc obligés de revenir sur certains espaces régulièrement et nous avons l impression de ne faire que du désherbage. De plus, certains riverains ne jouent pas le jeu et laissent la végétation se développer, ce qui peut s avérer frustrant quand, de notre côté, nous nous efforçons de ne pas nous laisser envahir. Par contre, du fait de la diminution de l utilisation des pesticides, il y a moins de répercussions sur la qualité de l eau. mmune o c la e d e g a n ig o Tém du Bailleul Entretien avec Jean Thérouin, Maire Adjoint de la commune du Bailleul : Le Bailleul est une commune rurale de plus de 1200 habitants avec une superficie de 2746 hectares. 3

4 Pour les cimetières, nous essayons de tenir le zéro phyto depuis 3 ans, mais c est difficile à mener, on peut vite se laisser déborder. Une partie du cimetière qui n était pas encore utilisée a donc été engazonnée afin de faciliter l entretien sur cette zone. 3) Avez-vous communiqué sur la démarche de réduction des pesticides auprès des habitants? Ce n est pas évident pour nous en tant qu agents de faire le lien avec les habitants. Nous essayons tout de même de communiquer sur notre démarche régulièrement via la presse, le site Internet de la commune et les bulletins d informations, mais ce serait bien de pouvoir sensibiliser plus efficacement car parfois les habitants ne comprennent pas ce que nous faisons. 4) Êtes-vous satisfait d avoir mis en œuvre cette démarche? Oui nous le sommes car elle nous a permis d avoir des pratiques moins dangereuses pour l environnement, notamment pour la qualité de l eau mais également pour notre santé. Cependant, cette démarche demande vraiment du temps de fonctionnement supplémentaire en désherbage manuel/thermique et à l heure actuelle notre équipe de 3 agents n est pas suffisante pour entretenir au mieux. Nous sommes obligés de prendre une personne durant juillet et août pour nous assister. L optimal serait d avoir une personne du début du printemps jusqu à la fin de l été, ce qui nous permettrait de libérer du temps pour d autres actions. Témoignage de la commune de Loué Entretien avec Gérard Sourice, Agent de maîtrise au service Espaces verts de la commune de Loué : Loué est une commune de plus de 2100 habitants avec une superficie de 1585 hectares. 1) Quels ont été les motifs du changement de pratiques de gestion des espaces publics? Ce fut une volonté des élus de rentrer dans une démarche de réduction de l usage des pesticides afin de préserver la qualité de l eau et la santé des agents communaux. Grâce aux formations du CNFPT*, nous avons pu élaborer en régie en 2008 un plan de désherbage communal que nous avons mis en œuvre à partir de Il s agissait de mettre en évidence les zones où les risques de pollution aux pesticides des eaux étaient élevés. A partir de cette base, nous pouvions mettre en place des techniques alternatives sur ces secteurs, puis à terme et dans la mesure du possible, le réaliser sur l ensemble de la commune. 2) Quels ont été les moyens mis en œuvre pour parvenir à ce changement de pratiques? Nous avons revu certains de nos aménagements afin de réduire notre temps de travail sur certaines de nos actions afin de pouvoir réaliser le désherbage manuel. Ainsi nous avons opté pour des massifs de fleurs vivaces, notamment avec des rosiers qui permettent d avoir un fleurissement sur toute l année. Nous utilisons sur ces massifs un paillage soit à base de céréales, soit à partir de broyat de végétaux, soit fait d ardoises concassées, ce qui permet de limiter l apparition des plantes adventices. 4

5 1) Quels ont été les motifs du changement de pratiques de gestion des espaces publics? Depuis 2009, avec la volonté des élus et grâce à l appui du CPIE Vallées de la Sarthe et du Loir qui nous avait accompagné auparavant sur l aménagement et la gestion différenciée d une zone humide sur un espace communal (zone humide de l Aunay), nous nous sommes donnés comme objectif de réduire l utilisation des produits phytosanitaires sur notre commune en élaborant un plan de désherbage. Les réflexions sur les moyens alternatifs à mettre en œuvre ont toujours été en concertation avec l agent communal, le CPIE et moi-même, ce qui a permis de vraiment s approprier la démarche. 2) Quels ont été les moyens mis en œuvre pour parvenir à ce changement de pratiques? Afin de réduire les interventions sur certaines zones (notamment les tontes), nous avons privilégié l installation de massifs vivaces et arbustifs et de bandes fleuries en bordure de trottoirs plutôt que de l engazonnement. Sur certains de nos massifs nous utilisons du gravier, de la toile tissée, et du broyat de végétaux comme couvre sol. Sur les trottoirs nous sommes en zéro-phyto. Une balayeuse de la communauté de communes de Sablé-sur-Sarthe passe tous les 15 jours sur les 8 km de trottoirs ; sinon, nous utilisons principalement le brûleur thermique et/ou la binette, également sur les caniveaux. 3) Avez-vous communiqué sur la démarche de réduction des pesticides auprès des habitants? Nous publions des articles dans les bulletins municipaux. Tous les ans, nous organisons un chantier participatif sur la zone humide de l Aunay avec le CPIE. C est un temps convivial pour les habitants, mais également le lieu pour les sensibiliser à nos démarches de gestion différenciée et de réduction des pesticides. 4) Êtes-vous satisfait d avoir mis en œuvre cette démarche? Oui, car nous étions porteur d un projet dans le sens de l environnement et une commune se doit d être exemplaire auprès de ses habitants. Notre engagement dans cette démarche a permis de les sensibiliser, et moi-même je l ai mise en pratique dans mon jardin. Cependant, cela demande également du temps supplémentaire aux agents, nous sommes donc passés à 2 agents à temps plein au lieu d 1,5. De plus, cette démarche nécessite un suivi plus important. La taille de la commune, ses moyens matériels et humains ne permettent pas d avancer davantage dans la commune. 5

6 Témoignage de la commune de Sablé-sur-Sarthe Entretien avec Jérôme Landemaine et Jean-Michel Piquet, Responsable Espaces publics et Coordonnateur Parcs, Jardins et Espaces publics : Sablé-sur-Sarthe est une commune rurale de plus de habitants avec une superficie de 3692 hectares. 1) Quels ont été les motifs du changement de pratiques de gestion des espaces publics? Depuis 5 ans, il y a une réelle volonté des élus pour limiter l utilisation des produits phytosanitaires afin de diminuer les risques pour l environnement, les usagers et les agents. La réglementation (loi sur l eau par exemple) impose également de mettre en œuvre des changements de pratiques. La première année, il a été choisi de passer directement en zéro phyto sur l ensemble des espaces de la commune (hors terrains sportifs et cimetières). Cependant, les implications d un tel choix n avaient pas été bien estimées. Les habitants ont réagi de manière très négative à ce changement de pratiques, faute d une communication adaptée, et l année «test» s est avérée très difficile en termes de fonctionnement pour le service (charge de travail importante, interventions souvent faites dans l urgence, démotivation des agents ). Les objectifs ont donc été revus et nous avons privilégié une réduction des pesticides de façon progressive. Actuellement, nous mettons en œuvre une gestion différenciée de nos espaces et, dans ce cadre, allons travailler avec le bureau d études de la collectivité pour matérialiser sur cartographie un plan de désherbage de la commune qui, s il existe et est connu dans nos esprits, n est pas encore écrit. 2) Quels ont été les moyens mis en œuvre pour parvenir à ce changement de pratiques? Afin de réduire les interventions sur les zones de fleurissement saisonnier, nous en avons diminué la surface au profit de l implantation de massifs permanents où sont privilégiés l arbustif et les plantes vivaces. Un système de paniers permet de compléter ponctuellement ces nouveaux massifs par quelques plantes annuelles ou bisannuelles et des bulbes. Du paillage végétal (notamment copeaux de peupliers) et minéral (graviers, ardoises concassées) vient esthétiquement recouvrir de la toile tissée positionnée sur ces nouveaux massifs. 6

7 Notre fleurissement saisonnier étant piloté par l équipe des serres municipales, nous avons également mis en place la lutte biologique intégrée en utilisant des auxiliaires (notamment les chrysopes, photo ci-dessus) qui nous permettent, suivant les cas, de limiter l usage des pesticides sur nos productions de végétaux. Sur la plupart de nos espaces publics (espaces verts, trottoirs et caniveaux ), hormis le camping municipal (gestion par un autre service), les terrains de football et les cimetières, nous privilégions le désherbage manuel et thermique (gaz), cependant nous réalisons parfois un traitement chimique pour la levée des plantules et sur les chardons en massif permanent. Pour répondre au surcroît de travail généré par cette limitation du recours aux produits phytosanitaires, nous avons obtenu l emploi de 3 personnes, de début avril à mi-octobre (contractuels, étudiants ), qui interviennent durant 4 heures, tous les matins, avec un titulaire du service, pour réaliser du binage manuel. Leurs interventions sont programmées à la semaine en fonction de l enherbement constaté et des priorités que nous leur donnons. Ils se consacrent uniquement à cette tâche. Sur les cheminements (sable de Ségrie) et les terrains de pétanque, nous faisons actuellement appel à un prestataire qui utilise le système Weed-IT, qui détecte la chlorophylle par infrarouge et permet de pulvériser chimiquement de manière limitée et ciblée. En général, nous faisons intervenir le prestataire deux fois par an, cependant tous les cheminements ne vont pas forcément être traités les deux fois. Cela va dépendre des secteurs, notamment les zones pavillonnaires où la pression des habitants est très forte, et du niveau d enherbement. L entretien des terrains de football est réalisé en régie avec un traitement chimique annuel en sélectif. Nous n avons pas la gestion des cimetières, c est un autre service qui s en charge et utilise des produits phytosanitaires malgré le matériel que nous pouvons mettre à leur disposition. 3) Avez-vous communiqué sur la démarche de réduction des pesticides auprès des habitants? Très peu de communication a été réalisée auprès des habitants, il y a eu quelques articles dans les bulletins municipaux. Cependant, notre organisation, avec la constitution d une équipe dédiée, a permis de réduire significativement les réclamations liées au désherbage. 4) Êtes-vous satisfait d avoir mis en œuvre cette démarche? Oui nous sommes satisfaits. Il y a quand même eu un temps d adaptation pour faire rentrer ces nouvelles pratiques dans les mœurs mais avec les formations auprès du CNFPT* et du CAUE*, cela nous a aidé à mettre en place la démarche. Il a fallu également du temps pour expérimenter et optimiser au mieux les techniques en fonction des espaces à gérer et puis, surtout, parvenir à relativiser sur la place de la végétation dans la ville. Il est vrai que le désherbage manuel et mécanique demande plus de temps pour l entretien mais c est plus valorisant car nous pouvons faire mieux sans utiliser ou en réduisant les pesticides et ce même alors que notre périmètre d intervention ne cesse d augmenter. 7

8 Avec le soutien financier de : Action pilotée par le Ministère chargé de l Agriculture, avec l appui financier de l Office National de l Eau et des Milieux Aquatiques, par les crédits issus de la redevance pour pollutions diffuses attribués au financement du plan Ecophyto. Glossaire des sigles : CNFPT : Centre National de la Fonction Publique Territoriale CAUE : Conseil d Architecture, d Urbanisme et de l Environnement Crepepp : Cellule Régionale d Étude de la Pollution des Eaux par les Produits Phytosanitaires Entretiens des collectivités réalisés par le CPIE Vallées de la Sarthe et du Loir Conception, réalisation : CPIE Vallées de la Sarthe et du Loir, septembre 2013 Crédits photographiques : CPIE Vallées de la Sarthe et du Loir, Commune du Bailleul, Morgane Sineau

L usage des pesticides et les méthodes alternatives dans les espaces publics

L usage des pesticides et les méthodes alternatives dans les espaces publics Journée de rencontre 14 décembre 2011 Immeuble Consulaire Tulle L usage des pesticides et les méthodes alternatives dans les espaces publics Partenaires financiers : n o i t a t n Prése Centre de Gestion

Plus en détail

Colloque inter-régional La gestion durable de l espace public Pont-à-Mousson le 25 septembre 2014

Colloque inter-régional La gestion durable de l espace public Pont-à-Mousson le 25 septembre 2014 Colloque inter-régional La gestion durable de l espace public Pont-à-Mousson le 25 septembre 2014 Fegersheim Vers une gestion différenciée et raisonnée de ses espaces verts La Commune de Fegersheim-Ohnheim

Plus en détail

pesticide dans nos villes et villages

pesticide dans nos villes et villages Opération Zéro Z pesticide dans nos villes et villages La part des collectivités s dans l utilisation l des pesticides en France Des pesticides dans notre environnement Des dégâts collatéraux dans la nature

Plus en détail

pour les parcs et jardins

pour les parcs et jardins Objectif pour les parcs et jardins La Ville d Angers compte 550 hectares d espaces verts urbains et 43 parcs majeurs. Pour parvenir à l objectif «zéro pesticide», les jardiniers utilisent des méthodes

Plus en détail

Cahier des charges. Étape 1 : Inventaire des pratiques d entretien et des zones entretenues

Cahier des charges. Étape 1 : Inventaire des pratiques d entretien et des zones entretenues Cahier des charges maj juillet 2015 Ce cahier des charges s adresse au prestataire ou à la personne chargée de la réalisation du PDC en interne (partiellement ou en totalité). I OBJECTIFS Le PLAN DE DÉSHERBAGE

Plus en détail

Bureau élus Lundi 23 mai 2016

Bureau élus Lundi 23 mai 2016 Bureau élus Lundi 23 mai 2016 PRESENTATION DE LA DEMARCHE ZERO PHYTO CONTEXTE, REGLEMENTATION ET CHARTE D ENGAGEMENT Intervention Aurélien Transon, SABA L ACTION A21 DE FUVEAU «Gérer les espaces verts

Plus en détail

Mise en place d un plan de désherbage. Commune de Bourgtheroulde-Infreville

Mise en place d un plan de désherbage. Commune de Bourgtheroulde-Infreville Mise en place d un plan de désherbage Commune de Bourgtheroulde-Infreville Contacts : M. Philippe SOMVILLE Conseiller municipal de Bourgtheroulde Responsable du conseil du développement durable M. Vincent

Plus en détail

La réduction de l utilisation des pesticides à HEILIGENSTEIN. La première libellule attribuée à HEILIGENSTEIN

La réduction de l utilisation des pesticides à HEILIGENSTEIN. La première libellule attribuée à HEILIGENSTEIN La première libellule attribuée à HEILIGENSTEIN L historique de la démarche Depuis plusieurs années déjà la Commune de Heiligenstein était sollicitée pour entrer dans la démarche «zéro pesticide» - Mais

Plus en détail

»Apprenons à gérer nos villes et villages

»Apprenons à gérer nos villes et villages Journée espaces publics:»apprenons à gérer nos villes et villages autrement». Saint Valéry sur Somme le 16 Mars 2017 Retour d expérience de la commune de Mons-Boubert Situation géographique Mons Boubert

Plus en détail

LE CERTIPHYTO. Mairie de VERSAILLES - Monsieur Thierry PETIT Présentation de la Direction des Espaces Verts Le zéro-phyto à Versailles

LE CERTIPHYTO. Mairie de VERSAILLES - Monsieur Thierry PETIT Présentation de la Direction des Espaces Verts Le zéro-phyto à Versailles LE CERTIPHYTO Matinée d informations sur le certiphyto organisée par la Délégation Grande Couronne du CNFPT A Montigny le Bretonneux (78) Le mercredi 5 Février 2014 Mairie de VERSAILLES - Monsieur Thierry

Plus en détail

Plan d Amélioration des Pratiques Phytosanitaires et Horticoles Conques-sur-Orbiel. Réunion de démarrage 20 avril 2017

Plan d Amélioration des Pratiques Phytosanitaires et Horticoles Conques-sur-Orbiel. Réunion de démarrage 20 avril 2017 Plan d Amélioration des Pratiques Phytosanitaires et Horticoles Conques-sur-Orbiel Réunion de démarrage 20 avril 2017 SCE et équipe projet SCE Equipe Chef de projet : Audrey LEMAIRE Lisa SERVANT Chargée

Plus en détail

RÉDUCTION DE L UTILISATION

RÉDUCTION DE L UTILISATION RÉDUCTION DE L UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES Suivi et bilan des pratiques de désherbage Restitution du 7 juillet 2014, Le Sel de Bretagne SOMMAIRE 1. Le Bassin versant du Semnon : quelques éléments

Plus en détail

Charte de désherbage des espaces communaux. Engagement des communes des bassins versants de l Elorn, de la Rivière de Daoulas et du Camfrout

Charte de désherbage des espaces communaux. Engagement des communes des bassins versants de l Elorn, de la Rivière de Daoulas et du Camfrout Charte de désherbage des espaces communaux Engagement des communes des bassins versants de l Elorn, de la Rivière de Daoulas et du Camfrout PREAMBULE L un des objectifs du Grand Projet 5 (poursuivre la

Plus en détail

Les techniques alternatives de désherbage Enjeux Leviers Perspectives

Les techniques alternatives de désherbage Enjeux Leviers Perspectives Dijon 20 octobre 2010 Les techniques alternatives de désherbage Enjeux Leviers Perspectives Caroline Gutleben chargée de mission Plante & Cité Enjeux pour les collectivités territoriales Problématiques

Plus en détail

CHARTE 0 HERBICIDE. Château de Campagne 17/09/2015 Manuel Pereira

CHARTE 0 HERBICIDE. Château de Campagne 17/09/2015 Manuel Pereira CHARTE 0 HERBICIDE Château de Campagne 17/09/2015 Manuel Pereira Pourquoi une Charte «0 Herbicide»? Rappel du contexte La France : 1 er consommateur Européen de pesticides (85000 tonnes en 2008) source

Plus en détail

Accompagner les collectivités dans une meilleure gestion des espaces communaux

Accompagner les collectivités dans une meilleure gestion des espaces communaux Accompagner les collectivités dans une meilleure gestion des espaces communaux Alice Patissier, Syndicat Mixte des Rivières du Beaujolais (SMRB) Lionel Revollat, Maison Familiale et Rurale de l Ouest Lyonnais

Plus en détail

OBJECTIF "Zéro Phyto " 3 ème rencontres naturalistes audoises 2015

OBJECTIF Zéro Phyto  3 ème rencontres naturalistes audoises 2015 OBJECTIF "Zéro Phyto " 3 ème rencontres naturalistes audoises 2015 RAPPEL REGLEMENTAIRE Arrêté du 12 septembre 2006 interdiction de traiter chimiquement à moins de 5 m de tout point d'eau 5 m Arrêté du

Plus en détail

Bilan de l opération Objectif zéro pesticide

Bilan de l opération Objectif zéro pesticide Bilan de l opération Objectif zéro pesticide Illustration : Dominique Charron Le toit à vaches pour Loiret Nature Environnement Blois COPIL du 06/12/12 1 Les communes engagées Blois 2009-2011 Marchenoir

Plus en détail

La gestion différenciée du désherbage le plan de désherbage communal

La gestion différenciée du désherbage le plan de désherbage communal La gestion différenciée du désherbage Raisonnez l utilisation des pesticides Une intervention raisonnée applications systématiques de produits phytosanitaires. L objectif est de mettre en place une stratégie

Plus en détail

Plan de désherbage communal Et Techniques alternatives aux produits phytosanitaires (Mai 2016)

Plan de désherbage communal Et Techniques alternatives aux produits phytosanitaires (Mai 2016) Plan de désherbage communal Et Techniques alternatives aux produits phytosanitaires (Mai 2016) Historique : Depuis plusieurs années, la gestion différenciée des Espaces Verts est en application. (Zones

Plus en détail

Actualités Ecophyto Franche-Comté

Actualités Ecophyto Franche-Comté Actualités Ecophyto Franche-Comté Lettre de liaison n 19 Mars 2015 La réduction des produits phytosanitaires en zones non agricoles Bilan de l Appel à Projets «Zéro Pesticide en Franche-Comté» Rencontre

Plus en détail

Opération. «Vers l abandon progressif des produits phytosanitaires dans le département de l Indre»

Opération. «Vers l abandon progressif des produits phytosanitaires dans le département de l Indre» Opération «Vers l abandon progressif des produits phytosanitaires dans le département de l Indre» Vos contacts : Mélanie Couret Chargée de mission Développement Durable CPIE Brenne-Berry 35 rue Hersent

Plus en détail

«Les alternatives aux pesticides: Comment choisir?» Jean-Nicolas Arnould Facilitateur «zéro pesticide» Pôle Wallon de Gestion Différenciée

«Les alternatives aux pesticides: Comment choisir?» Jean-Nicolas Arnould Facilitateur «zéro pesticide» Pôle Wallon de Gestion Différenciée «Les alternatives aux pesticides: Comment choisir?» Jean-Nicolas Arnould Facilitateur «zéro pesticide» Pôle Wallon de Gestion Différenciée Qui sommes nous? Le Pôle wallon de gestion différenciée est une

Plus en détail

FLEURIR SON PAS DE PORTE VILLE DE PORNICHET REALISATION ORIGINALE

FLEURIR SON PAS DE PORTE VILLE DE PORNICHET REALISATION ORIGINALE FLEURIR SON PAS DE PORTE VILLE DE PORNICHET REALISATION ORIGINALE AVEC LA PARTICIPATION DE : Novembre 2013 Remerciements : Alain Goetschel, Service espaces verts de Pornichet Titre Correspondants Plante

Plus en détail

Tendre vers le «Zéro Phyto», c est quoi?

Tendre vers le «Zéro Phyto», c est quoi? Tendre vers le «Zéro Phyto», c est quoi? Contact presse Corine BUSSON-BENHAMMOU Responsable des relations presse Ville d Angers/Angers Loire Métropole CS 80011-49020 ANGERS Cedex 02 02 41 05 40 33 02 41

Plus en détail

DEMARCHE ZERO PHYTO. Historique et prospectives

DEMARCHE ZERO PHYTO. Historique et prospectives DEMARCHE ZERO PHYTO Historique et prospectives La démarche du «non-phyto» a été engagée en 2008 L équipe municipale s est engagée dans une campagne de développement durable C est donc tout naturellement

Plus en détail

Vers une gestion différenciée des espaces publics

Vers une gestion différenciée des espaces publics Vers une gestion différenciée des espaces publics Hordain BERCK-SUR-MER (59) jeudi : 31500 mai 2012 habitants LE PROGRAMME La Mission Gestion Différenciée 1. La gestion différenciée (définition et rappels)

Plus en détail

L écojardinage sur la ville Nanterre

L écojardinage sur la ville Nanterre L écojardinage sur la ville Nanterre de Le principe de l écojardinage L écojardinage permet de gérer au mieux le patrimoine espaces verts et naturel de la ville en adaptant la gestion des espaces verts

Plus en détail

«Club Commune nature» 26 mai 2015 Groupe 3 Sites à problèmes : nouvelles conceptions / fleurissement

«Club Commune nature» 26 mai 2015 Groupe 3 Sites à problèmes : nouvelles conceptions / fleurissement «Club Commune nature» 26 mai 2015 Groupe 3 Sites à problèmes : nouvelles conceptions / fleurissement La journée du 26 mai 2015 Dans le cadre de la démarche «zéro pesticide», les communes distinguées «3

Plus en détail

PÊCHE AUX CAS PRATIQUES MATÉRIEL ALTERNATIF AU DÉSHERBAGE CHIMIQUE

PÊCHE AUX CAS PRATIQUES MATÉRIEL ALTERNATIF AU DÉSHERBAGE CHIMIQUE PÊCHE AUX CAS PRATIQUES MATÉRIEL ALTERNATIF AU DÉSHERBAGE CHIMIQUE LE MARDI 17 JANVIER 2017 - MONTCEAUX(01) COMPTE-RENDU Avec le soutien de : En partenariat avec : Association Rivière Rhône Alpes Auvergne

Plus en détail

Programme «Vert Demain» * Comment réduire l utilisation des pesticides sur l espace public?

Programme «Vert Demain» * Comment réduire l utilisation des pesticides sur l espace public? Programme «Vert Demain» * Comment réduire l utilisation des pesticides sur l espace public? Clément Baudot * Lauréat du prix Pôle-relais lagunes 2011 Le Siel Syndicat Mixte des Étangs Littoraux CABT :

Plus en détail

Journée d échanges sur les ZNA Hesdin 5 Juillet 2012

Journée d échanges sur les ZNA Hesdin 5 Juillet 2012 Le plan de désherbage : un outil de diagnostic et de préconisation pour l'entretien des espaces publics Journée d échanges sur les ZNA Hesdin 5 Juillet 2012 Quelques rappels Les Zones Non Agricoles (ZNA)

Plus en détail

Objectif. zéro pesticide. Entretenons différemment l espace public! Notre ville à tous

Objectif. zéro pesticide. Entretenons différemment l espace public! Notre ville à tous La Ville agit pour la santé publique Objectif zéro pesticide Entretenons différemment l espace public! Notre ville à tous Gérer autrement l espace public La Ville de Caen intensifie son engagement en faveur

Plus en détail

Objectif Zéro pesticide dans nos villes et villages

Objectif Zéro pesticide dans nos villes et villages Objectif Zéro pesticide dans nos villes et villages Eau Biodiversité Santé L expérience de la ville de Pérols Adrien Sivieude, adjoint au Maire de Pérols Didier Borie, responsable du service espaces verts

Plus en détail

Problèmes et solutions autour du désherbage des communes

Problèmes et solutions autour du désherbage des communes Problèmes et solutions autour du désherbage des communes Problématique des zones urbanisées : un espace de vie Un espace sans exigences de rendement Mais une pression forte de la part des différents acteurs

Plus en détail

MAINVILLIERS (28) VILLE FLEURIE 3 FLEURS

MAINVILLIERS (28) VILLE FLEURIE 3 FLEURS MAINVILLIERS (28) VILLE FLEURIE 3 FLEURS Mainvilliers, située dans le département de l'eure-et-loir, dans la région Centre-Val de Loire, fait partie de l agglomération «Chartres Métropole» qui comprend

Plus en détail

Mythe ou réalité? «La Ville d Evian sans pesticides?» 02 avril 2015 : journée technique désherbage alternatif

Mythe ou réalité? «La Ville d Evian sans pesticides?» 02 avril 2015 : journée technique désherbage alternatif «La Ville d Evian sans pesticides?» Mythe ou réalité? Sylvain Rochy, directeur du service Parcs, Jardins et Cadre de Vie Les missions du service PJCV - Création, entretien des parcs et jardins et production

Plus en détail

La gestion différenciée des espaces et ses objectifs Pierre-Yves BOCANDÉ, Animateur Zéro Phyto Charte de l eau et du contrat de bassin

La gestion différenciée des espaces et ses objectifs Pierre-Yves BOCANDÉ, Animateur Zéro Phyto Charte de l eau et du contrat de bassin Jeudi 10 décembre 2015 La gestion différenciée des espaces et ses objectifs Pierre-Yves BOCANDÉ, Animateur Zéro Phyto Charte de l eau et du contrat de bassin LE DISPOSITIF D ACCOMPAGNEMENT Ils vous accompagnent

Plus en détail

Tendre vers le zéro phyto

Tendre vers le zéro phyto ANALYSER EXPERTISER DIAGNOSTIQUER EXPERIMENTER FORMER PREVENIR SURVEILLER CONSEILLER LUTTER ANALYSER EXPERTISER DIAGNOSTIQUER EXPERIMENTER FORMER PREVENIR SURVEILLER CONSEILLER LUTTER Tendre vers le zéro

Plus en détail

MIEUX INTÉGRER LA FLORE SPONTANÉE EN VILLE

MIEUX INTÉGRER LA FLORE SPONTANÉE EN VILLE Cliquez et modifiez le titre MIEUX INTÉGRER LA FLORE SPONTANÉE EN VILLE Pour une approche écologique du désherbage Conférence Paysalia 1 er décembre 2015 Versailles Développer une approche transversale

Plus en détail

Opération «Zéro phyto»

Opération «Zéro phyto» j e u d i 7 a v r i l 2 0 1 1 dossier de presse Opération «Zéro phyto» par Paul SALEN, 1 er vice-président du Conseil général de la Loire Le Conseil général en route vers le «Zéro phyto» : 2 Dans le cadre

Plus en détail

Journée de sensibilisation Ecophyto et Collectivités en Loir-et-Cher

Journée de sensibilisation Ecophyto et Collectivités en Loir-et-Cher Journée de sensibilisation Ecophyto et Collectivités en Loir-et-Cher 15 octobre 2015 programme Présentation du cadre réglementaire par la DRAAF méthodes alternative : curative, préventive et de bio contrôle

Plus en détail

Fleurissement et paysage à Perros-Guirec

Fleurissement et paysage à Perros-Guirec Fleurissement et paysage à Perros-Guirec PERROS-GUIREC, au cœur de la Côte de Granit rose Perros-Guirec offre un site naturel protégé d une exceptionnelle beauté, paysage insolite et grandiose où terre

Plus en détail

Les FREDON préparent les communes au «zéro phyto»

Les FREDON préparent les communes au «zéro phyto» Dossier de presse Paris, 21 mars 2014 FREDON France - réseau des FREDON-FDGDON - Séminaire Inter FREDON ZNA Les FREDON préparent les communes au «zéro phyto» Sommaire Communiqué de presse...p 2 Synergie

Plus en détail

Objectif «Zéro phyto» sur voirie

Objectif «Zéro phyto» sur voirie Objectif «Zéro phyto» sur voirie Actions préventives Fiche technique 3 Février 2012 De nombreuses collectivités ont recours aux herbicides en quantité importante pour désherber la voirie. Ces surfaces

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT DES COLLECTIVITÉS VERS LE «ZÉRO PHYTO» EN SEINE-ET-MARNE

L ACCOMPAGNEMENT DES COLLECTIVITÉS VERS LE «ZÉRO PHYTO» EN SEINE-ET-MARNE Département de Seine-et-Marne L ACCOMPAGNEMENT DES COLLECTIVITÉS VERS LE «ZÉRO PHYTO» EN SEINE-ET-MARNE Laurence VIÉ Chargée de mission actions préventives Service de l eau potable et des actions préventives

Plus en détail

Plan de désherbage communal OBJECTIF: ZÉRO PESTICIDE

Plan de désherbage communal OBJECTIF: ZÉRO PESTICIDE Plan de désherbage communal OBJECTIF: ZÉRO PESTICIDE Pourquoi le zéro pesticide? Avec près de 95 000 tonnes utilisées en 2000, la France est le troisième plus gros consommateur au monde, derrière les Etats

Plus en détail

PAPPH de La Bruguière :

PAPPH de La Bruguière : PAPPH de La Bruguière : Validation de la 1 ère phase de l étude 2016 FÉDÉRATION DÉPARTEMENTALE DES CIVAM DU GARD 1 Ordre du jour Rappel de la règlementation Avancement de l étude Présentation du diagnostic

Plus en détail

Opération collective de réduction de la pollution par les intrants et d amélioration de la gestion de l eau dans les structures golfiques du bassin

Opération collective de réduction de la pollution par les intrants et d amélioration de la gestion de l eau dans les structures golfiques du bassin Opération collective de réduction de la pollution par les intrants et d amélioration de la gestion de l eau dans les structures golfiques du bassin Loire-Bretagne golf d Orléans Limère - le 14 janvier

Plus en détail

CHARTE «Vers zéro phyto sur le bassin versant de l Erdre»

CHARTE «Vers zéro phyto sur le bassin versant de l Erdre» CHARTE «Vers zéro phyto sur le bassin versant de l Erdre» Préambule La contamination des eaux en Pays de la Loire par les pesticides et notamment par les herbicides est avérée et préoccupe depuis plusieurs

Plus en détail

Sommaire. Jardiner sa ville ou son village. Communiqué de synthèse : p.2

Sommaire. Jardiner sa ville ou son village. Communiqué de synthèse : p.2 dossier de presse Conseil d Architecture, d Urbanisme et de l Environnement de la Sarthe 1, rue de la Mariette 72000 Le Mans - tél. : 02 43 72 35 31 - www.caue-sarthe.com Sommaire Communiqué de synthèse

Plus en détail

Photo : Ville d Angers, DPJP

Photo : Ville d Angers, DPJP Photo : Ville d Angers, DPJP Photo : Ville d Angers, DPJP Présentation de Plante & Cité Enjeux pour les collectivités territoriales État des lieux du «zéro phyto» en France Contexte réglementaire Les leviers

Plus en détail

PRATIQUES DE DESHERBAGE CIMETIERES DE GRENOBLE

PRATIQUES DE DESHERBAGE CIMETIERES DE GRENOBLE PRATIQUES DE DESHERBAGE CIMETIERES DE GRENOBLE Service espaces verts Grenoble David Geoffroy, jacques Ginet Unité prospective et développement local 21novembre Etat des lieux en 2009 : le service et les

Plus en détail

Abandon du désherbage chimique : Expérience de Meylan (38) 16 décembre 2010

Abandon du désherbage chimique : Expérience de Meylan (38) 16 décembre 2010 Abandon du désherbage chimique : Expérience de Meylan (38) 16 décembre 2010 Les espaces publics de Meylan Espaces verts : environ 80 ha dont 8 ha environ à désherber Voiries : 112 km de voiries à désherber,

Plus en détail

Entretenir les espaces publics sans pesticides, c est possible!

Entretenir les espaces publics sans pesticides, c est possible! Entretenir les espaces publics sans pesticides, c est possible! anticiper... De nombreuses espèces de plantes vivaces et d arbustes ont un pouvoir couvrant intéressant. Il faut tenir compte de leur vitesse

Plus en détail

1. Contexte programme de lutte contre la pollution des milieux aquatiques par les pesticides.

1. Contexte programme de lutte contre la pollution des milieux aquatiques par les pesticides. 1. Contexte En 2003 et 2004, un partenariat avec l IFREMER mit en évidence la présence de 33 molécules différentes de pesticides, majoritairement urbaines, avec des pics d utilisation au printemps, en

Plus en détail

Plan de désherbage de La Bernerie en Retz

Plan de désherbage de La Bernerie en Retz Plan de désherbage de La Bernerie en Retz Réunion de restitution Le Contexte Une dégradation généralisée des eaux par les produits phytosanitaires: 91% des eaux superficielles i 55% des eaux souterraines

Plus en détail

: SOLUTIONSS TECHNIQUES FICHE BANDES

: SOLUTIONSS TECHNIQUES FICHE BANDES THÈME : SOLUTIONSS TECHNIQUES FICHE TECHNIQUE ANDES " ECHNIQUE N 26 - "BANDES Sous-thème : Toutes surfaces Auteur : Région Poitou - Charentes Les bandes fleuries sont des aménagements de mélanges fleuris

Plus en détail

OBJECTIF ZERO PESTICIDE dans nos villes et villages de Bourgogne. En partenariat avec: - réunion de lancement -

OBJECTIF ZERO PESTICIDE dans nos villes et villages de Bourgogne. En partenariat avec: - réunion de lancement - OBJECTIF ZERO PESTICIDE dans nos villes et villages de Bourgogne En partenariat avec: Cette action est cofinancée par l Union européenne. L Europe s engage en Bourgogne avec le Fonds européen de développement

Plus en détail

Les espaces en milieux urbains, comment atteindre le Zéro Phyto?

Les espaces en milieux urbains, comment atteindre le Zéro Phyto? 06 octobre 2015-Mairie de Nanterre Les espaces en milieux urbains, comment atteindre le Zéro Phyto? Direction des services de l environnement Stéphanie MONCOMBLE 2 92 000 habitants La Ville de Nanterre

Plus en détail

L entretien des Cimetières

L entretien des Cimetières L entretien des Cimetières Jusqu au XVIIe siècle : lieux multifonctionnels XVIIIe siècle: externalisation des cimetières XXe siècle: standardisation des sépultures, minéralisation des cimetières. Présence

Plus en détail

Opérations de gestion dans les espaces de type «prestige»

Opérations de gestion dans les espaces de type «prestige» Opérations de gestion dans les espaces de type «prestige» Tonte Ramassage Tondeuse (hélicoïdale si possible) + bac 1 x / semaine Systématique Prestige Dès que h > à 5 cm Regarnissage Si besoin Semences

Plus en détail

La lutte contre l utilisation de produits phytosanitaires dans le département de la CHARENTE

La lutte contre l utilisation de produits phytosanitaires dans le département de la CHARENTE La lutte contre l utilisation de produits phytosanitaires dans le département de la CHARENTE Juillet 2007 : L INERIS a été chargé de réaliser une enquête visant à rendre compte des pesticides utilisés

Plus en détail

PLAN DE DESHERBAGE DE LA COMMUNE de DAMPARIS

PLAN DE DESHERBAGE DE LA COMMUNE de DAMPARIS PLAN DE DESHERBAGE DE LA COMMUNE de DAMPARIS Réunion de rendu du diagnostic et du plan d actions 22 novembre 2016 1. Contexte Rappel de la règlementation: Règlementation stricte concernant les produits

Plus en détail

trop de pesticides dans l eau!

trop de pesticides dans l eau! Madame, Monsieur le Maire, trop de pesticides dans l eau! Vous devez agir UN CONSTAT TROP DE PESTICIDES DANS NOS RIVIÈRES! La qualité des eaux des rivières des Pays de la Loire visà-vis des pesticides

Plus en détail

Sensibilisation des particuliers PAT nappe alluviale de l Adour P.E.T.R. Pays du Val d Adour. Cahier des charges

Sensibilisation des particuliers PAT nappe alluviale de l Adour P.E.T.R. Pays du Val d Adour. Cahier des charges Sensibilisation des particuliers PAT nappe alluviale de l Adour P.E.T.R. Pays du Val d Adour Cahier des charges Ce cahier des charges se décompose en 6 parties : 1. Le contexte 2. Le contenu de la mission

Plus en détail

Note technique. Du Certiphyto territorial réglementaire aux pratiques «zéro pesticide» dans l espace public.

Note technique. Du Certiphyto territorial réglementaire aux pratiques «zéro pesticide» dans l espace public. Note technique Du Certiphyto territorial réglementaire aux pratiques «zéro pesticide» dans l espace public. Inset de Montpellier- Pôle Ingénierie écologique - Service Communication Ressources Formatives

Plus en détail

«Gestion durable des espaces verts dans les collectivités locales Quelle méthode? Quels outils?» Vendredi 11 Mars 2011 de 9h30 à 16h00

«Gestion durable des espaces verts dans les collectivités locales Quelle méthode? Quels outils?» Vendredi 11 Mars 2011 de 9h30 à 16h00 «Gestion durable des espaces verts dans les collectivités locales Quelle méthode? Quels outils?» Vendredi 11 Mars 2011 de 9h30 à 16h00 9h35 - Introduction JAEGER Annabelle, Conseillère Régionale Provence

Plus en détail

LES AIDES FINANCIÈRES

LES AIDES FINANCIÈRES ÉQUIPEMENTS GOLFIQUES OPÉRATION COLLECTIVE AGENCE DE L EAU LOIRE-BRETAGNE FFGOLF LES AIDES FINANCIÈRES Cap sur la gestion durable de la ressource en eau! Allier préservation de la ressource en eau et haute

Plus en détail

PROJET «ZERO PESTICIDE», Accompagnement vers une réduction des pesticides (d usage non agricole) dans les communes du Parc national des Pyrénées

PROJET «ZERO PESTICIDE», Accompagnement vers une réduction des pesticides (d usage non agricole) dans les communes du Parc national des Pyrénées PROJET «ZERO PESTICIDE», Accompagnement vers une réduction des pesticides (d usage non agricole) dans les communes du Parc national des Pyrénées Études et accompagnements réalisés par : Etude financée

Plus en détail

Bassin versant des Gardons. Dernier affluent rive droite du Rhône. 2 départements : Lozère et Gard km² communes

Bassin versant des Gardons. Dernier affluent rive droite du Rhône. 2 départements : Lozère et Gard km² communes Bassin versant des Gardons Dernier affluent rive droite du Rhône 2 départements : Lozère et Gard 2 000 km² - 148 communes 1 820 km de cours d eau : Gardon d Anduze, d Alès, de Saint Germain, de Saint Martin,

Plus en détail

Intervenants : Lionel GAY, directeur des services techniques et Danièle SEZNEC, responsable du service espace verts.

Intervenants : Lionel GAY, directeur des services techniques et Danièle SEZNEC, responsable du service espace verts. COMPTE RENDU VISITE COMMUNES EN ZERO PHYTO : CROZON LANDERNEAU MERCREDI 25 MARS 2015 RESEAU D ECHANGE INTER-COLLECTIVITES Nombre de participants (liste complète en annexe) : CROZON : 17 participants (5

Plus en détail

Les produits phytosanitaires en zones non agricoles

Les produits phytosanitaires en zones non agricoles Les produits phytosanitaires en zones non agricoles Journée techniques d information et d échanges du 16 décembre 2010 Opération ZERO PESTICIDE Services Espaces verts et voiries des communes du bassin

Plus en détail

Les communes se mobilisent en faveur du compostage avec le SYDED et leurs référents environnement

Les communes se mobilisent en faveur du compostage avec le SYDED et leurs référents environnement DOSSIER DE PRESSE 19-27 novembre 2016 Les communes se mobilisent en faveur du compostage avec le SYDED et leurs référents environnement CONFÉRENCE DE PRESSE Lundi 21 novembre 2016 à 11h00 Salle de Réunion

Plus en détail

Bilan Régional - Synthèse Espaces verts et Gestion différenciée État des lieux des pratiques et perspectives

Bilan Régional - Synthèse Espaces verts et Gestion différenciée État des lieux des pratiques et perspectives Bilan Régional - Synthèse Espaces verts et Gestion différenciée État des lieux des pratiques et perspectives Nord Nature Chico Mendès 7 rue Adolphe Casse, 59000 Lille - 03.20.12.85.00 contact@nn-chicomendes.org

Plus en détail

Objectif Zéro pesticide dans nos villes et villages

Objectif Zéro pesticide dans nos villes et villages Objectif Zéro pesticide dans nos villes et villages Eau Biodiversité Santé Un outil : le «Plan d'amélioration des Pratiques Phytosanitaires et Horticole» Clément Baudot, Syndicat Mixte des Étangs Littoraux

Plus en détail

Commune de Sainte-Marie 25113

Commune de Sainte-Marie 25113 Commune de Sainte-Marie 25113 Concours des Villes et des Villages Fleuris 2015 PRÉSENTATION DU VILLAGE SAINTE-MARIE est un village de 749 habitants (INSEE), situé à 10 kms au Nord-Ouest de Montbéliard.

Plus en détail

: SOLUTIONSS TECHNIQUES FICHE

: SOLUTIONSS TECHNIQUES FICHE THÈME : SOLUTIONSS TECHNIQUES FICHE TECHNIQUE RAIRIES FLEURIES" ECHNIQUE N 27 "PRAIRIES Sous-thème : Toutes surfaces Auteur : Région Poitou - Charentes Les prairies fleuries sont souvent composées de mélanges

Plus en détail

CHARTE OBJECTIF ZERO PESTICIDE DANS NOS VILLES ET VILLAGES

CHARTE OBJECTIF ZERO PESTICIDE DANS NOS VILLES ET VILLAGES CHARTE OBJECTIF ZERO PESTICIDE DANS NOS VILLES ET VILLAGES Origine de la charte : Durant l année 2008, dans le cadre de la semaine «sans pesticide» organisée par l'acap, les fédérations Limousin Nature

Plus en détail

Témoignages de chefs de projets expérimentaux. Alice Abjean-Uguen, Cerafel Jean-Luc Giteau, Chambre régionale d agriculture

Témoignages de chefs de projets expérimentaux. Alice Abjean-Uguen, Cerafel Jean-Luc Giteau, Chambre régionale d agriculture Témoignages de chefs de projets expérimentaux Alice Abjean-Uguen, Cerafel Jean-Luc Giteau, Chambre régionale d agriculture BREIZLEG : Systèmes de production de légumes frais à très bas intrants phytosanitaires

Plus en détail

Plan de Gestion Différenciée 2012/2020 Commune de La Roche Chalais

Plan de Gestion Différenciée 2012/2020 Commune de La Roche Chalais Plan de Gestion Différenciée 2012/2020 Commune de La Roche Chalais Journée Départementale «Zéro pesticides» Jeudi 10 novembre 2016 à COULOUNIEIX-CHAMIERS La gestion différenciée : Un choix, une nécessité.

Plus en détail

Se prévenir des adventices

Se prévenir des adventices Se prévenir des adventices OBJECTIF Connaître les techniques permettant de prévenir le développement d adventices. La démarche Dans une optique de limiter au maximum la lutte curative contre les adventices,

Plus en détail

Plan d actions Agenda

Plan d actions Agenda Enjeux de l agenda 21 Objectifs de l agenda 21 Limitons les pollutions et les gaz à effet de serre Plan d actions Agenda 21 - Objectifs de travail Actions Pilote Favoriser les déplacements alternatifs

Plus en détail

Plan de formation à la gestion écologique des espaces verts 2013/2015

Plan de formation à la gestion écologique des espaces verts 2013/2015 Plan de formation à la gestion écologique des espaces verts 2013/2015 Introduction : Dans le cadre de leurs programmes d'actions respectifs sur la réduction des déchets, la gestion des espaces naturels

Plus en détail

Les Réciprocators en marche Réception de nouveau matériel pour un entretien écologique des espaces publics de la Ville de Nice POLITIQUE ECO PHYTO

Les Réciprocators en marche Réception de nouveau matériel pour un entretien écologique des espaces publics de la Ville de Nice POLITIQUE ECO PHYTO Les Réciprocators en marche Réception de nouveau matériel pour un entretien écologique des espaces publics de la Ville de Nice POLITIQUE ECO PHYTO SOMMAIRE Communiqué de Presse 3 Le nouveau matériel :

Plus en détail

Utilisation raisonnée des produits phytosanitaires

Utilisation raisonnée des produits phytosanitaires Utilisation raisonnée des produits phytosanitaires Diagnostic des espaces communaux de CHALUS III. Zones d intervention prioritaires A. Les rues : - Risque de pollution pour le milieu aquatique : ELEVE

Plus en détail

Des solutions pour réduire les phytosanitaires

Des solutions pour réduire les phytosanitaires Des solutions pour réduire les phytosanitaires Une autre approche de la GESTION des ESPACES PUBLICS Mettre en œuvre des TECHNIQUES ALTERNATIVES Pourquoi je désherbe? Y-a-t-il nécessité? Si oui comment

Plus en détail

LES COMMUNES DE GRAND POITIERS PRÉSENTENT. Objectif. zéro pesticide! Apprenons ensemble. à ne plus utiliser les pesticides

LES COMMUNES DE GRAND POITIERS PRÉSENTENT. Objectif. zéro pesticide! Apprenons ensemble. à ne plus utiliser les pesticides LES COMMUNES DE GRAND POITIERS PRÉSENTENT Objectif zéro pesticide! Apprenons ensemble à ne plus utiliser les pesticides Objectif zéro pesticide! Dans le cadre de son Agenda 21 et conformément à la législation,

Plus en détail

Charte régionale d'entretien des espaces publics. Objectif zéro pesticide dans nos villes et villages

Charte régionale d'entretien des espaces publics. Objectif zéro pesticide dans nos villes et villages Objectif zéro pesticide dans nos villes et villages Par qui et pour qui? Projet porté par la CROPPP*,piloté par la DRAAF RA, la FRAPNA et la FREDON RA, animé par la FRAPNA et la FREDON en collaboration

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES MARCHES PUBLICS DE SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (C.C.T.P) MAIRIE DE LEUCATE Service des Marchés Publics 34 rue Docteur Sidras 11370 LEUCATE du 09-01-2012 Objet du marché : ENTRETIEN

Plus en détail

Gestion Différenciée des Espaces Verts Exemple du Lycée Nature de La Roche sur Yon

Gestion Différenciée des Espaces Verts Exemple du Lycée Nature de La Roche sur Yon Gestion Différenciée des Espaces Verts Exemple du Lycée Nature de La Roche sur Yon J. Brossard et L. Grelet Formation «Gestion différenciée» Conseil Régional Qu est-ce qu un espace vert? C'est un espace

Plus en détail

CIMETIERES DE GRENOBLE : VERS LE 0 DESHERBANTS CHIMIQUES

CIMETIERES DE GRENOBLE : VERS LE 0 DESHERBANTS CHIMIQUES CIMETIERES DE GRENOBLE : VERS LE 0 DESHERBANTS CHIMIQUES Ville de Grenoble Service espaces verts David Geoffroy 05/11/13 Fredon Réduire l utilisation des pesticides en zones non agricoles 05 novembre Les

Plus en détail

Objectifs : Pré-requis : Public : Niveau : Type : Modalité :

Objectifs : Pré-requis : Public : Niveau : Type : Modalité : Déclaration d activité : 7331P004431 Numéro SIRET : 19311262000037 Présentation de la formation pour l obtention du Certificat individuel pour l activité «Utilisation à titre professionnel des produits

Plus en détail

Comment construire son plan de désherbage? Contrat Territorial Vrille Nohain Mazou

Comment construire son plan de désherbage? Contrat Territorial Vrille Nohain Mazou Comment construire son plan de désherbage? Contrat Territorial Vrille Nohain Mazou 27 avril 2017 Suilly-la-Tour Rappel du contexte : le Contrat Territorial Vrille Nohain Mazou Programme d actions sur 5

Plus en détail

Charte régionale d'entretien des espaces publics. Objectif zéro pesticide dans nos villes et villages

Charte régionale d'entretien des espaces publics. Objectif zéro pesticide dans nos villes et villages Objectif zéro pesticide dans nos villes et villages Pourquoi une charte régionale? Volonté de proposer un outil pour les communes afin d atteindre les objectifs du plan Ecophyto permettre aux collectivités

Plus en détail

Pourquoi et comment se passer du désherbage chimique?

Pourquoi et comment se passer du désherbage chimique? Le Plan ECOPHYTO II: Former les professionnels du paysage et des espaces verts en région Hauts-de-France Pourquoi et comment se passer du désherbage chimique? Tilloy-les-Mofflaines 15 septembre 2016 Généralités

Plus en détail

ÉCO GESTION DES ESPACES VERTS. cultivons nos différences

ÉCO GESTION DES ESPACES VERTS. cultivons nos différences ÉCO GESTION DES ESPACES VERTS cultivons nos différences La Rochelle est connue pour le soin apporté à son cadre de vie. Nous sommes depuis des années une ville pionnière en matière d écologie urbaine,

Plus en détail

LABEL VILLES ET VILLAGES FLEURIS DOSSIER DE PRESENTATION

LABEL VILLES ET VILLAGES FLEURIS DOSSIER DE PRESENTATION LABEL VILLES ET VILLAGES FLEURIS DOSSIER DE PRESENTATION Informations relatives aux éléments de la grille d évaluation à adapter en fonction de la commune concernée : 1. La démarche de la valorisation

Plus en détail

Monsieur le Conseiller Général et président de la communauté de. du concours communal des maisons fleuries, et permettez-moi de vous

Monsieur le Conseiller Général et président de la communauté de. du concours communal des maisons fleuries, et permettez-moi de vous Remise des prix du concours communal des maisons fleuries et du Comité Départemental du Tourisme Vendredi 26 novembre 2010 18h30 Salle des fêtes Denis Dussoubs Monsieur le Conseiller Général et président

Plus en détail

La problématique : Une conception d espaces verts qui ne prend pas en compte l entretien ultérieur génère une explosion des tâches d entretien

La problématique : Une conception d espaces verts qui ne prend pas en compte l entretien ultérieur génère une explosion des tâches d entretien La problématique : Une conception d espaces verts qui ne prend pas en compte l entretien ultérieur génère une explosion des tâches d entretien Objectifs de l anticipation : Limiter les temps de travaux

Plus en détail