SUIVI MÉDICAL DU DIABÈTE CHEZ LES ASSURÉS DE LA MGEN

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SUIVI MÉDICAL DU DIABÈTE CHEZ LES ASSURÉS DE LA MGEN"

Transcription

1 SUIVI MÉDICAL DU DIABÈTE CHEZ LES ASSURÉS DE LA MGEN K. Cosker, C. Sevilla-Dedieu, F. Gilbert, P. Lapie-Legouis, R. Cecchi-Tenerini Fondation d entreprise MGEN pour la santé publique 1

2 Contexte Les différents types de diabète Type 2 (90%) Type 1 (10%) Gestationnel Maladie chronique : ALD n 8 Les complications chroniques Œil : 1 ère cause de cécité chez les plus de 65 ans en France Rein : principale cause d insuffisance rénale dans le monde Cœur / cardiovasculaire : à l origine de la moitié des décès Membres inférieurs : 1 ère cause d amputation non traumatique en France Infections Suivi médical du diabète chez les assurés de la MGEN 2

3 Contexte en France Prévalence en augmentation 2,6% en 2000 à 4,4% en 2009 (2,9 millions) Données exhaustives du régime général extrapolées à la population entière Caractéristiques sociodémographiques Sex-ratio H/F : 1,16 Âge moyen : 65 ans Étude ENTRED 2007 : échantillon de bénéficiaires de la CnamTS (hors sections locales mutualistes) ou du RSI âgés d au moins 18 ans (DOM compris) Dépenses de soins 12,5 milliards en 2007 Données des ALD extrapolées à la France entière Suivi médical du diabète chez les assurés de la MGEN 3

4 Contexte Étude MGEN : Mutuelle des personnels de l Éducation nationale, de la recherche et de la culture (3,4 millions) Complémentaire santé (gestion RC), gestionnaire de la Sécurité sociale de ses adhérents (gestion RO) Éracles : Échantillon aléatoire au 1/100 ème de la population MGEN ( assurés) avec leurs remboursements de soins Suivi médical du diabète chez les assurés de la MGEN 4

5 Objectifs Évaluer la qualité de la prise en charge médicale des diabétiques à partir des données de remboursement de soins de la MGEN Et la comparer aux données françaises disponibles Étude ENTRED 2007 : échantillon de bénéficiaires de la CnamTS (hors sections locales mutualistes) ou du RSI âgés d au moins 18 ans (DOM compris) Suivi médical du diabète chez les assurés de la MGEN 5

6 Méthodes Sous-population en RO individus dans l échantillon ERACLES Restriction à la France métropolitaine et aux DOM Exclusion des mineurs Exclusion des grossesses Suivi complet pendant toute l année 2009 (du 1 er janvier au 31 décembre inclus) Exclusion des décès survenus pendant l année diabétiques suivis pendant toute l année ANALYSE DE LA QUALITÉ DU SUIVI MÉDICAL CHEZ LES DIABÉTIQUES individus 775 diabétiques (au moins 1 délivrance d antidiabétique) CARACTÉRISTIQUES SOCIODÉMOGRAPHIQUES DE LA POPULATION MGEN 687 diabétiques comparables à l étude ENTRED COMPARAISON AVEC L ÉTUDE ENTRED 2007 Définition des diabétiques : au moins 3 délivrances d antidiabétique remboursées Suivi complet pendant toute l année 2009 (du 1 er janvier au 31 décembre inclus) Suivi médical du diabète chez les assurés de la MGEN 6

7 Méthodes Examens annuels préconisés par les Guides ALD médecin de la HAS 4 dosages de l HbA1c Bilan lipidique complet (CT, HDL-c, TG, calcul du LDL-c) Dosage de la créatininémie Recherche de microalbuminurie Fond d œil ECG Examen dentaire Vaccination antigrippale Suivi médical du diabète chez les assurés de la MGEN 7

8 Résultats Caractéristiques sociodémographiques 775 diabétiques Suivi médical du diabète chez les assurés de la MGEN 8

9 Résultats Sex-ratio H/F : 1,09 Âge moyen : 66,5 ans Prise en charge ALD : 78,1% Médecin traitant déclaré : 100% Suivi médical Suivi exclusif en médecine générale : 86,6% Au moins une consultation en endocrinologie : 10,6% Ni consultation de médecine générale ni d endocrinologie : 2,8% Suivi médical du diabète chez les assurés de la MGEN 9

10 Résultats Qualité du suivi médical 740 diabétiques Suivi médical du diabète chez les assurés de la MGEN 10

11 Résultats Guides ALD médecin HAS N % IC 95% Bilan biologique sanguin HbA1c x ,5 [11,9-17,0] Bilan lipidique complet ,1 [65,7-72,4] Créatininémie ,8 [74,8-80,8] Bilan biologique urinaire Microalbuminurie ,0 [29,6-36,4] Consultations ou actes techniques Fond d'œil ,1 [41,5-48,7] ECG ,9 [28,5-35,3] Examen dentaire ,6 [41,0-48,2] Vaccination antigrippale ,8 [52,2-59,4] Suivi médical du diabète chez les assurés de la MGEN 11

12 Résultats Dosage de l HbA1c Suivi médical du diabète chez les assurés de la MGEN 12

13 Résultats Analyses multivariées HbA1c x 1 BILAN BIOLOGIQUE SANGUIN HbA1c x 4 Bilan lipidique complet Créatininémie BILAN BIOLOGIQUE URINAIRE Microalbuminurie CONSULTATIONS OU ACTES TECHNIQUES Fond d œil Suivi médical du diabète chez les assurés de la MGEN 13 ECG Examen dentaire Vaccination antigrippale OR OR OR OR OR OR OR OR OR Age NS < 60 ans 1,0 1,0 1,0 1,0 1,0 1,0 1,0 1,0 60 à 74 ans 1,9* 1,5* 1,5 NS 1,3 NS 1,7** 1,9** 1,2 NS 3,3*** 75 ans 1,8* 0,9 NS 1,9* 1,9* 1,4 NS 1,7* 0,7 NS 6,5*** Sexe (H vs F) 1,4 NS 1,0 NS 1,1 NS 1,0 NS 1,1 NS 0,8 NS 1,5* 1,1 NS 1,4* DOM 0,9 NS 0,4 NS 1,7 NS 1,1 NS 1,9* 1,2 NS 1,0 NS 0,9 NS 0,2*** Endocrinologie 5,6** 2,2** 3,6*** 2,5* 3,6*** 1,5 NS 1,7* 1,3 NS 1,2 NS Nombre de consultations en méd. générale NS NS NS NS NS NS < 5 1,0 1,0 1,0 5 à 10 1,7 NS 1,8** 1,8** > 10 2,3** 1,9** 2,6*** ALD 2,2** 2,0* 1,3 NS 1,4 NS 2,9*** 1,0 NS 1,5* 0,8 NS 2,7*** Insuline 0,9 NS 0,9 NS 0,9 NS 1,4 NS 2,2*** 1,6* 1,1 NS 0,9 NS 1,9** Résultats en italique : test de Wald, significativité des variables en classes NS non significatif ; p < 0,05 ; p < 0,01 ; p < 0,001 OR Odds Ratio ; NS non significatif ; * p < 0,05 ; ** p < 0,01 ; *** p < 0,001

14 Résultats Comparaison de la qualité du suivi médical MGEN / ENTRED 687 diabétiques MGEN diabétiques ENTRED Homogénéisation des définitions (diabétiques et recommandations) Standardisation de la population MGEN sur l âge et le sexe de la population ENTRED Suivi médical du diabète chez les assurés de la MGEN 14

15 Résultats Comparaison MGEN / ENTRED 88% 86% HbA1c x 1 HbA1c x 3 100% 75% 39% 38% Bilan lipidique 71% 71% 50% 46% 33% Examen dentaire 25% 0% Créatininémie 79% 80% 36% 22% ECG Microalbuminurie 36% 26% Fond d'œil 52% 44% MGEN 2009 Entred 2007 Suivi médical du diabète chez les assurés de la MGEN 15

16 Limites Pas de distinction type 1 / type 2 Remboursements d antidiabétiques Pas de diabète traité par régime hygiéno-diététique Données sur 1 an Traitement débuté en cours d année Examens en fin d année précédente, début d année suivante Pas de données d hospitalisation Vaccination antigrippale en médecine du travail non comptabilisée Suivi médical du diabète chez les assurés de la MGEN 16

17 Discussion Nombre élevé d examens préconisés Respect de tous les examens annuels difficile Principal problème : prévention des complications Hiérarchisation des examens? Accent sur l HbA1c? Suivi médical du diabète chez les assurés de la MGEN 17

Données Entred 2001-2003. Institut de veille sanitaire, Saint Maurice

Données Entred 2001-2003. Institut de veille sanitaire, Saint Maurice ENTRED, Echantillon National Témoin Représentatif des Personnes Diabétiques Basé à l Institut de Veille Sanitaire 12, rue du Val d Osne-94415 Saint-Maurice Cedex Tel : 01.41.79.69.41 Fax : 01.41.79.68.11

Plus en détail

La surveillance du diabète en France. Jumelage des données d enquête et des données médico-administratives

La surveillance du diabète en France. Jumelage des données d enquête et des données médico-administratives La surveillance du diabète en France Jumelage des données d enquête et des données médico-administratives Anne Fagot-Campagna, MD, PhD Epidémiologiste, endocrinologue Institut de Veille sanitaire, France

Plus en détail

PROGRAMME PLURIANNUEL INTER REGIME SUR LA PRISE EN CHARGE DU DIABETE DE TYPE 2 1998-1999-2000

PROGRAMME PLURIANNUEL INTER REGIME SUR LA PRISE EN CHARGE DU DIABETE DE TYPE 2 1998-1999-2000 CAISSE NATIONALE LE SUIVI DES BENEFICIAIRES DE L ASSURANCE MALADIE DES PROFESSIONS INDEPENDANTES SOUFFRANT DE DIABETE DE TYPE 2, TRAITES EXCLUSIVEMENT PAR DES HYPOGLYCEMIANTS ORAUX EN 1998 DECEMBRE 2001

Plus en détail

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques Résultats de l étude ntred 2007 EÉCHANTILLON NATIONAL TÉMOIN REPRÉSENTATIF DES PERSONNES DIABÉTIQUES Le diabète est une maladie chronique de plus en plus fréquente, qui touche en France plus de 2 millions

Plus en détail

La prise en charge des plaies du pied et des amputations chez la personne diabétique : Les données du Sniiram de 2008 à 2012

La prise en charge des plaies du pied et des amputations chez la personne diabétique : Les données du Sniiram de 2008 à 2012 La prise en charge des plaies du pied et des amputations chez la personne diabétique : Les données du Sniiram de 2008 à 2012 Anne Fagot-Campagna (endocrinologue, épidémiologiste), Pierre Denis, Christelle

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 Vivre avec un diabète de type 2 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce guide, La

Plus en détail

ALD 8 DIABÈTE DE TYPE 1 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT

ALD 8 DIABÈTE DE TYPE 1 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT ALD 8 DIABÈTE DE TYPE 1 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT GUIDE MÉDECIN -1- SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 GUIDE MEDECIN ALD 8 - DIABETE DE TYPE 1 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT... 4 I. BILAN INITIAL... 4 I.1.

Plus en détail

Diabète de type 1 de l enfant et de l adolescent

Diabète de type 1 de l enfant et de l adolescent GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE Diabète de type 1 de l enfant et de l adolescent Juillet 2007 Juillet 2007 1 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication

Plus en détail

avec la participation des partenaires de Santé Publique de la Drôme et de l Ardèche Le diabète dans les départements de la l Ardèche

avec la participation des partenaires de Santé Publique de la Drôme et de l Ardèche Le diabète dans les départements de la l Ardèche avec la participation des partenaires de Santé Publique de la Drôme et de l Ardèche Le diabète dans les départements de la Drôme et de l Ardèche Janvier 214 Ce Tableau de Bord dans les départements de

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte Vivre avec un diabète de type 1 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce

Plus en détail

PROGRAMME RSI~Diabète

PROGRAMME RSI~Diabète MON PARCOURS PRÉVENTION diabète PROGRAMME RSI~Diabète Vous aider à prendre en charge votre diabète Support patients www.rsi.fr/diabete Qu est-ce que le diabète? Le diabète se caractérise par une hyperglycémie

Plus en détail

Parcours de santé des diabétiques de type 2. Docteur Mustapha MOULLA Docteur Rémi UNVOIS

Parcours de santé des diabétiques de type 2. Docteur Mustapha MOULLA Docteur Rémi UNVOIS Parcours de santé des diabétiques de type 2 Docteur Mustapha MOULLA Docteur Rémi UNVOIS Parcours de santé des diabétiques de type 2 Le diabète :une maladie générale qui implique la plupart des Professionnels

Plus en détail

Bilan de l état de santé des personnes diabétiques et de leur prise en charge

Bilan de l état de santé des personnes diabétiques et de leur prise en charge ANCRED Association Nationale de Coordination des Réseaux de soins aux Diabétiques Bilan de l état de santé des personnes diabétiques et de leur prise en charge Premiers résultats de l étude nationale sur

Plus en détail

La nouvelle convention médicale. Un nouveau partenariat en faveur de la qualité des soins

La nouvelle convention médicale. Un nouveau partenariat en faveur de la qualité des soins La nouvelle convention médicale Un nouveau partenariat en faveur de la qualité des soins La convention a été signée le 26 juillet 2011 par trois syndicats représentatifs (CSMF, MG France, SML) et l assurance

Plus en détail

Structurer le dossier médical des diabétiques. Module FMC à distance ANCRED N 1

Structurer le dossier médical des diabétiques. Module FMC à distance ANCRED N 1 Structurer le dossier médical des diabétiques Module FMC à distance ANCRED N 1 1 Objectifs du module (1) Savoir analyser, et (2) Classer selon leur gravité dans le dossier médical, les informations collectées

Plus en détail

4. Premier bilan après dix-huit mois d activité

4. Premier bilan après dix-huit mois d activité JOURNEE INTERNATIONALE DE L INFIRMIERE «Les infirmiers à l avant-garde des soins chroniques» CPAM DES ALPES MARITIMES 29 mai 2010 Page n 1 Sommaire 1. Contexte du service 2. Objectifs et caractéristiques

Plus en détail

Tension au travail selon le modèle de Karasek et recours aux soins de santé mentale

Tension au travail selon le modèle de Karasek et recours aux soins de santé mentale Tension au travail selon le modèle de Karasek et recours aux soins de santé mentale A. Atramont, F. Gilbert, P. Lapie-Legouis, M-N. Vercambre Fondation MGEN pour la Santé Publique, Paris MUTUELLE SANTÉ.

Plus en détail

Assurance Maladie Obligatoire /Assurance Maladie Complémentaire : guichet unique et reste à charge

Assurance Maladie Obligatoire /Assurance Maladie Complémentaire : guichet unique et reste à charge Assurance Maladie Obligatoire /Assurance Maladie Complémentaire : guichet unique et reste à charge Colloque de Lyon du 5, 6 et 7 janvier 2012 1 Plan de l intervention 1. Présentation MFP Services : Union

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ SANTÉ PROFESSIONS DE SANTÉ. Direction générale de l offre de soins

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ SANTÉ PROFESSIONS DE SANTÉ. Direction générale de l offre de soins SANTÉ PROFESSIONS DE SANTÉ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ UNION NATIONALE DES CAISSES D ASSURANCE MALADIE Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance

Plus en détail

Tableau de bord Tableau de bord. Le diabète. à La Réunion

Tableau de bord Tableau de bord. Le diabète. à La Réunion Tableau de bord Tableau de bord Le diabète à La Réunion Décembre 2012 2 Sommaire Introduction 4 Définitions 6 Répertoire des sigles 7 Contexte 8 Prévalence du diabète traité à La Réunion 10 Admissions

Plus en détail

Vieillissement de la population,

Vieillissement de la population, n 136 - Novembre 2008 La coopération médecins généralistes/infirmières améliore le suivi des patients diabétiques de type 2 Principaux résultats de l expérimentation ASALEE Yann Bourgueil, Philippe Le

Plus en détail

Prévalence et incidence du diabète, et mortalité liée au diabète en France

Prévalence et incidence du diabète, et mortalité liée au diabète en France Novembre 2010 Maladies chroniques et traumatismes Maladies chroniques et traumatismes Prévalence et incidence du diabète, et mortalité liée au diabète en France Synthèse épidémiologique Anne Fagot-Campagna,

Plus en détail

La santé en chiffres

La santé en chiffres La santé en chiffres Edition 2008-2009 La dépense de soins et de biens médicaux Financement Répartition 2007 par financeur Complémentaires : 13,6 % des dépenses soit 22,3 milliards d euros Assurances 3,2

Plus en détail

PSYCHOTROPES CHEZ LES 65 ANS ET PLUS : UNE MAJORITÉ DE PRESCRIPTIONS INAPPROPRIÉES

PSYCHOTROPES CHEZ LES 65 ANS ET PLUS : UNE MAJORITÉ DE PRESCRIPTIONS INAPPROPRIÉES PSYCHOTROPES CHEZ LES 65 ANS ET PLUS : UNE MAJORITÉ DE PRESCRIPTIONS INAPPROPRIÉES O. Semoun, C. Sevilla-Dedieu Fondation d entreprise MGEN pour la santé publique 1 Contexte En France, consommation de

Plus en détail

QUESTIONS-REPONSES SUR L EVALUATION MEDICO-ECONOMIQUE DES RESEAUX DE SANTE

QUESTIONS-REPONSES SUR L EVALUATION MEDICO-ECONOMIQUE DES RESEAUX DE SANTE QUESTIONS-REPONSES SUR L EVALUATION MEDICO-ECONOMIQUE DES RESEAUX DE SANTE CE QU IL FAUT SAVOIR Les Agences Régionales de Santé (ARS) disposent désormais d une méthode d évaluation médico-économique des

Plus en détail

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Édition 2016 ENVIRONNEMENT DE LA PROTECTION SOCIALE Le déficit du régime général En milliards d 2013 2014 Prévisions 2015 0,7 0,6-0,6-3,2-2,7-1,6-4,6-6

Plus en détail

Les Jeudis de l'europe

Les Jeudis de l'europe LE DIABETE SUCRE EST DEFINI EN DEHORS DE TOUT EPISODE DIABETOGENE : 1.26 g/l SOIT 7 mmol/l PREVALENCE DU DIABETE DE TYPE 2 EN FRANCE METROPOLITAINE 3.4 % AGE = 63 ANS HOMMES = 54% 25% > 75 ans OUTRE MER

Plus en détail

Le diabète en France L épidémie silencieuse du XXI ème siècle. Optimiser la prise en charge du diabète afin de limiter son expansion et son coût

Le diabète en France L épidémie silencieuse du XXI ème siècle. Optimiser la prise en charge du diabète afin de limiter son expansion et son coût Le diabète en France L épidémie silencieuse du XXI ème siècle Optimiser la prise en charge du diabète afin de limiter son expansion et son coût Le diabète est une véritable épidémie. Cette maladie chronique

Plus en détail

AOMI, IPS et rigidité de l aorte A.SALAHMANSOUR, L.IDIR, K.ABERKANE, M.BENSEDIK, A.HOUCHI, S.OUERDANE

AOMI, IPS et rigidité de l aorte A.SALAHMANSOUR, L.IDIR, K.ABERKANE, M.BENSEDIK, A.HOUCHI, S.OUERDANE AOMI, IPS et rigidité de l aorte A.SALAHMANSOUR, L.IDIR, K.ABERKANE, M.BENSEDIK, A.HOUCHI, S.OUERDANE Congrès SAMEV 2010 L artériopathie oblitérante des membres inférieurs Complication fréquente et redoutable

Plus en détail

Offre Efficience Santé Extrait des prestations et services proposés applicables au 01/01/2014 Régime Général

Offre Efficience Santé Extrait des prestations et services proposés applicables au 01/01/2014 Régime Général Frais médicaux courants Offre Extrait des prestations et services proposés applicables au 01/01/2014 Régime Général Consultations/visites médecin spécialiste dans le parcours de soins 115 % BR 130 % BR

Plus en détail

Offre Efficience Santé Extrait des prestations et services proposés applicables au 01/01/2015 Régime Général

Offre Efficience Santé Extrait des prestations et services proposés applicables au 01/01/2015 Régime Général Offre Extrait des prestations et services proposés applicables au 01/01/2015 Régime Général Prestations Frais médicaux courants Consultations/visites médecin spécialiste dans le parcours de soins 115 %

Plus en détail

Quel est le profil des patients nouvellement traités par statine?

Quel est le profil des patients nouvellement traités par statine? Quel est le profil des patients nouvellement traités par statine? Les patients nouvellement traités par statine : Dans 40 % des cas ce sont des patients à Source : Enquête IMS pour la Cnamts, 2007. Que

Plus en détail

Offre Efficience Santé Extrait des prestations et services proposés applicables au 01/01/2015 Régime Alsace-Moselle

Offre Efficience Santé Extrait des prestations et services proposés applicables au 01/01/2015 Régime Alsace-Moselle Offre Extrait des prestations et services proposés applicables au 01/01/2015 Régime Alsace-Moselle Prestations Frais médicaux courants Consultations/visites médecin spécialiste dans le parcours de soins

Plus en détail

ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE MALADIE CORONARIENNE STABLE

ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE MALADIE CORONARIENNE STABLE ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE MALADIE CORONARIENNE STABLE Juillet 2015 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de Santé 2 avenue du Stade de France - F 93218

Plus en détail

votre grossesse? Patientes diabétiques Pourquoi et comment programmer Lilly Diabète

votre grossesse? Patientes diabétiques Pourquoi et comment programmer Lilly Diabète Lilly Diabète Pour vous, jour après jour. Patientes diabétiques Pourquoi et comment programmer votre grossesse? Avec la collaboration du Docteur Françoise Lorenzini Diabétologue - Services de diabétologie

Plus en détail

Arrêts de travail pour maladie : exemples de travaux à partir des données du Sniiram Nadine Colinot, Christelle Gastaldi-Ménager

Arrêts de travail pour maladie : exemples de travaux à partir des données du Sniiram Nadine Colinot, Christelle Gastaldi-Ménager 1 Arrêts de travail pour maladie : exemples de travaux à partir des données du Sniiram Nadine Colinot, Christelle Gastaldi-Ménager CNAMTS Direction de la Stratégie, des Etudes et des Statistiques (DSES)

Plus en détail

Le dépistage du diabète : de détection de la maladie NOM DE L ENTREPRISE DATE DE VISITE OU D ENVOI

Le dépistage du diabète : de détection de la maladie NOM DE L ENTREPRISE DATE DE VISITE OU D ENVOI Le dépistage du diabète : premier geste de détection de la maladie PROGRAMME D INTERVENTION EN ENTREPRISE NOM DE L ENTREPRISE DATE DE VISITE OU D ENVOI Sommaire Le diabète en entreprise Le Programme d

Plus en détail

Indicateur n 9 : Nombre de consultations de professionnels de santé pat habitant

Indicateur n 9 : Nombre de consultations de professionnels de santé pat habitant 38 Indicateur n 9 : Nombre de consultations de professionnels de santé pat habitant Sous-indicateur n 9-1 : nombre de consultations de médecins par habitant (omnipraticiens et spécialistes, y compris consultations

Plus en détail

UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE

UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE DOSSIER DE PRESSE 24 OCTOBRE 2014 UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE «Le régime étudiant comme pilier d une politique de santé des jeunes» CONTACT PRESSE LISA RIBEAUD 06 15 86 43 41 lribeaud@unef.fr presse@unef.fr

Plus en détail

LE DIABETE DANS LES DEPARTEMENTS D OUTRE MER CARACTERISTIQUES

LE DIABETE DANS LES DEPARTEMENTS D OUTRE MER CARACTERISTIQUES LE DIABETE DANS LES DEPARTEMENTS D OUTRE MER CARACTERISTIQUES PREVENTION SOMMAIRE EPIDEMIOLOGIE La prévalence du diabète traité est estimée en 2009 à 4,4 % de la population résidant en France soit 3 millions

Plus en détail

Utilisation des bases médico-administratives pour mesurer les inégalités sociales de santé au service des politiques territoriales

Utilisation des bases médico-administratives pour mesurer les inégalités sociales de santé au service des politiques territoriales Utilisation des bases médico-administratives pour mesurer les inégalités sociales de santé au service des politiques territoriales Denis Ducros (ARS Midi-Pyrénées) et Pascale Grosclaude (Ifériss Toulouse)

Plus en détail

AVIS DE LA CNEDiMTS 8 Octobre 2013. KETO-DIASTIX, bandelettes réactives pour la détermination du glucose et des corps cétoniques dans les urines

AVIS DE LA CNEDiMTS 8 Octobre 2013. KETO-DIASTIX, bandelettes réactives pour la détermination du glucose et des corps cétoniques dans les urines COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 8 Octobre 2013 CONCLUSIONS KETO-DIASTIX, bandelettes réactives pour la détermination du glucose

Plus en détail

Contact presse : Guillaume Jenet Caisse d Assurance Maladie de la Côte-d'Or (Cpam) Tél. 03.80.59.37.42 guillaume.jenet@cpam-dijon.cnamts.

Contact presse : Guillaume Jenet Caisse d Assurance Maladie de la Côte-d'Or (Cpam) Tél. 03.80.59.37.42 guillaume.jenet@cpam-dijon.cnamts. Contact presse : Guillaume Jenet Caisse d Assurance Maladie de la Côte-d'Or (Cpam) Tél. 03.80.59.37.42 guillaume.jenet@cpam-dijon.cnamts.fr 1 2 Sommaire Communiqué de synthèse... 3 Fiche n 1 sophia : le

Plus en détail

Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique du patient.

Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique du patient. Le développement des programmes d éducation thérapeutique du patient 2 ans après la loi Hôpital, patients, santé, territoire : quel bilan? Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique

Plus en détail

Vigisanté Un programme de dépistage et de suivi de l hypertension par télémédecine

Vigisanté Un programme de dépistage et de suivi de l hypertension par télémédecine Vigisanté Un programme de dépistage et de suivi de l hypertension par télémédecine Les groupes de protection sociale partenaires paritaires et mutualistes de l entreprise Deux métiers : gérer la retraite

Plus en détail

Méthodes d explorations de la fonction rénale Intérêt et limites des formules permettant d estimer la fonction rénale

Méthodes d explorations de la fonction rénale Intérêt et limites des formules permettant d estimer la fonction rénale Méthodes d explorations de la fonction rénale Intérêt et limites des formules permettant d estimer la fonction rénale Bertrand DUSSOL Faculté de Médecine - Marseille Septembre 2010 Moyens pour évaluer

Plus en détail

Un suivi médical régulier se

Un suivi médical régulier se Le suivi médical périodique Pierre Filteau, M.D. Un suivi médical régulier se révèle essentiel pour tout diabétique. Il est assuré minimalement quatre fois par année par le médecin traitant ou l infirmière.

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 mars 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 mars 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 15 mars 2006 GLUCOPHAGE 500 mg, comprimé pelliculé Boîte de 30 comprimés - code CIP : 352 816-7 GLUCOPHAGE 850 mg, comprimé pelliculé Boîte de 30 comprimés - code CIP

Plus en détail

Fréquence : Le diabète gestationnel est présent chez 3-5% des grossesses alors que le diabète préexistant ne représente 0.5-1%.

Fréquence : Le diabète gestationnel est présent chez 3-5% des grossesses alors que le diabète préexistant ne représente 0.5-1%. N.S DIABETE ET GROSSESSE Introduction : Ce chapitre se consacre à étudier: La grossesse chez une diabétique connue, insulinodépendante (DID) ou non (DNID); Le diabète gestationnel qui apparaît au cours

Plus en détail

Convention de Participation SANTE

Convention de Participation SANTE Convention de Participation SANTE Communauté de Communes Bretagne Romantique Version 03.10.2013 Sommaire 1. La MNT en chiffres 2. La participation employeur 3. Les garanties du contrat collectif santé

Plus en détail

Prévalence du diabète et recours aux soins en fonction du niveau socio-économique et du pays d origine en France métropolitaine

Prévalence du diabète et recours aux soins en fonction du niveau socio-économique et du pays d origine en France métropolitaine Maladies chroniques et traumatismes Prévalence du diabète et recours aux soins en fonction du niveau socio-économique et du pays d origine en France métropolitaine Enquête décennale santé 2002-2003 et

Plus en détail

Evolution de l introduction des statines chez les diabétiques âgés au Québec entre 2000 et 2008

Evolution de l introduction des statines chez les diabétiques âgés au Québec entre 2000 et 2008 Evolution de l introduction des statines chez les diabétiques âgés au Québec entre 2000 et 2008 ML Laroche 1, E Demers 2, MC Breton 2, JP Gregoire 2, J Moisan 2 1- EA 6310 HAVAE, Université, Limoges, France

Plus en détail

OPTIMUM + RL Régime local Sécurité Sociale (Alsace - Moselle)

OPTIMUM + RL Régime local Sécurité Sociale (Alsace - Moselle) s OPTIMUM+ FRAIS MÉDICAUX Soins courants Visites, consultations, actes, majorations des médecins généralistes et spécialistes adhérant au CAS* 90 % 10 % 200 % 300 % Visites, consultations, actes, majorations

Plus en détail

ÉQUILIBRE + RG Régime général Sécurité Sociale

ÉQUILIBRE + RG Régime général Sécurité Sociale Régime général FRAIS MÉDICAUX Soins courants Visites, consultations, actes, majorations des médecins généralistes et spécialistes adhérant au CAS* 70 % 30 % 50 % 150 % Visites, consultations, actes, majorations

Plus en détail

Le système d information de l assurance maladie Point de situation

Le système d information de l assurance maladie Point de situation Le système d information de l assurance maladie Point de situation Plan de l intervention De la feuille de soins au SNIIRAM Les différentes bases de données disponibles Bases de données au niveau local

Plus en détail

Traitements hypolipémiants et rein. Dr Anne-Elisabeth Heng ANCA 10/06/09

Traitements hypolipémiants et rein. Dr Anne-Elisabeth Heng ANCA 10/06/09 Traitements hypolipémiants et rein Dr Anne-Elisabeth Heng ANCA 10/06/09 Traitements hypolipémiants et rein Traiter pourquoi? Dyslipidémie et pathologies rénales? Pathologie rénale Cholestérol total LDL-c

Plus en détail

ÉQUILIBRE + RL Régime local Sécurité Sociale (Alsace - Moselle)

ÉQUILIBRE + RL Régime local Sécurité Sociale (Alsace - Moselle) Régime local (Alsace - Moselle) s ÉQUILIBRE + FRAIS MÉDICAUX Dépassement Soins courants Visites, consultations, actes, majorations des médecins généralistes et spécialistes adhérant au CAS* 90 % 10 % 50

Plus en détail

PROGRAMME RSI~Diabète

PROGRAMME RSI~Diabète diabète PROGRAMME RSI~Diabète Aider vos patients diabétiques à prendre en charge leur maladie Support médecins 1 www.rsi.fr/diabete 2 Le programme RSI~Diabète diabète Le RSI propose d aider ses assurés

Plus en détail

RELATION ENTRE LE NON HDL CAROTIDIENNE CHEZ LE DIABETIQUE DE

RELATION ENTRE LE NON HDL CAROTIDIENNE CHEZ LE DIABETIQUE DE CONGRES FRANCO-MAGHREBIN DE MEDECINE INTERNE 17 Mars Gammarth 2011 RELATION ENTRE LE NON HDL CHOLESTEROL ET ATHEROSCLEROSE CAROTIDIENNE CHEZ LE DIABETIQUE DE TYPE 2 Ben Ahmed I, Ben Dahmen F, Bouzaidi

Plus en détail

Projet de mesure d indicateurs de qualité à. du groupe de médecine de famille (GMF) Montmagny. Jean-François Rancourt md 27 novembre 2012 2011 JASP

Projet de mesure d indicateurs de qualité à. du groupe de médecine de famille (GMF) Montmagny. Jean-François Rancourt md 27 novembre 2012 2011 JASP Projet de mesure d indicateurs de qualité à partir d un dossier médical électronique (DME) du groupe de médecine de famille (GMF) Montmagny Jean-François Rancourt md 27 novembre 2012 2011 JASP Début connaissance

Plus en détail

LE SUIVI TRANSDISCIPLINAIRE DES PATIENTS DIABÉTIQUES EN PREMIÈRE LIGNE EXPÉRIENCES DES ASSOCIATIONS DE SANTÉ INTÉGRÉE EN BELGIQUE

LE SUIVI TRANSDISCIPLINAIRE DES PATIENTS DIABÉTIQUES EN PREMIÈRE LIGNE EXPÉRIENCES DES ASSOCIATIONS DE SANTÉ INTÉGRÉE EN BELGIQUE Séminaire Européen SIDIIEF : LES MALADIES CHRONIQUES HENALLUX Namur -19 novembre 2015 LE SUIVI TRANSDISCIPLINAIRE DES PATIENTS DIABÉTIQUES EN PREMIÈRE LIGNE EXPÉRIENCES DES ASSOCIATIONS DE SANTÉ INTÉGRÉE

Plus en détail

PLAN EXPERT TNS. Prévoyance : En pourcentage de la base des garanties, de 1 à 4 plafonds annuels de la Sécurité Sociale

PLAN EXPERT TNS. Prévoyance : En pourcentage de la base des garanties, de 1 à 4 plafonds annuels de la Sécurité Sociale PLAN EXPERT TNS Type de contrat Cotisations et assiette de prestations Garanties Capital décès / PTIA Prévoyance complémentaire des Experts Partenaires Prévoyance : En pourcentage de la base des garanties,

Plus en détail

PROPOSITION pour la protection sociale des volontaires du service civique en mission à l étranger. (loi n 2010-241 du 10 mars 2010)

PROPOSITION pour la protection sociale des volontaires du service civique en mission à l étranger. (loi n 2010-241 du 10 mars 2010) PROPOSITION pour la protection sociale des volontaires du service civique en mission à l étranger (loi n 2010-241 du 10 mars 2010) Sommaire PRÉAMBULE... 3 PRÉSENTATION DES ACTEURS La CFE... 4 WELCARE...

Plus en détail

Hypertension artérielle et diabète. Dr.N.LANASRI Service de médecine interne Hopital de AIN-TAYA Pr.A.BIAD

Hypertension artérielle et diabète. Dr.N.LANASRI Service de médecine interne Hopital de AIN-TAYA Pr.A.BIAD Hypertension artérielle et diabète Dr.N.LANASRI Service de médecine interne Hopital de AIN-TAYA Pr.A.BIAD DEFINITION - EPIDEMIOLOGIE Diabète 2: glycémie 7 mmol/l 1,26 g/l HTA: 140/90 mm Hg ANAES 140/80

Plus en détail

Marine Lorent, Yohann Foucher, Magali Giral. 13 Décembre 2012. Di at EA-4275

Marine Lorent, Yohann Foucher, Magali Giral. 13 Décembre 2012. Di at EA-4275 Courbes ROC nettes dépendantes du temps : méthode d évaluation de la capacité d un marqueur à prédire la mortalité liée à l insuffisance rénale terminale chez des patients transplantés rénaux. Marine Lorent,

Plus en détail

chronique La maladie rénale Un risque pour bon nombre de vos patients Document destiné aux professionnels de santé

chronique La maladie rénale Un risque pour bon nombre de vos patients Document destiné aux professionnels de santé Document destiné aux professionnels de santé Agence relevant du ministère de la santé La maladie rénale chronique Un risque pour bon nombre de vos patients Clés pour la dépister et ralentir sa progression

Plus en détail

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Édition 2015 ENVIRONNEMENT DE LA PROTECTION SOCIALE Le déficit du régime général En milliards d 2012 2013 Prévisions 2014 0,6 0,2-0,2-2,5-3,2-2,9-5,9-6,8-6

Plus en détail

N 35. Isabelle GIRARD-LE GALLO LA CONSOMMATION MÉDICALE DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU EN 2000

N 35. Isabelle GIRARD-LE GALLO LA CONSOMMATION MÉDICALE DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU EN 2000 D I R E C T I O N D E S S T A T I S T I Q U E S E T D E S É T U D E S N 35 Isabelle GIRARD-LE GALLO LA CONSOMMATION MÉDICALE DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU EN 2000 En 2000, un patient bénéficiaire de la CMU

Plus en détail

Plus d un bénéficiaire sur quatre réside à Toulouse

Plus d un bénéficiaire sur quatre réside à Toulouse Caractéristiques et recours aux soins des populations bénéficiaires de la Couverture maladie universelle complémentaire (CMU_C) : plus jeunes, plutôt féminines et en moins bonne santé En Midi-Pyrénées,

Plus en détail

DIABACTION CONGO I. BUTS. Créer une chaine de solidarité active Promouvoir les projets liés à lutte contre le diabète II. REALISATION (2008-2010)

DIABACTION CONGO I. BUTS. Créer une chaine de solidarité active Promouvoir les projets liés à lutte contre le diabète II. REALISATION (2008-2010) DIABACTION CONGO Association des diabétiques du Congo, loi 1901 et de type gestionnaire, créée le 05 août 2001 I. BUTS Créer une chaine de solidarité active Promouvoir les projets liés à lutte contre le

Plus en détail

«La prévention des complications du diabète»

«La prévention des complications du diabète» Direction générale de la Santé «La prévention des complications du diabète» Rencontre presse 6 juillet 2005 Contacts presse : Laurence Danand (DGS) - : 01.40.56.52.62 - Mél : laurence.danand@sante.gouv.fr

Plus en détail

Diabète et législation. M.Chirola,C.Coureau,R.Chenebault,C.Chiappe,A.Casals

Diabète et législation. M.Chirola,C.Coureau,R.Chenebault,C.Chiappe,A.Casals Diabète et législation M.Chirola,C.Coureau,R.Chenebault,C.Chiappe,A.Casals 1 PLAN INTRODUCTION I)DIABETE ET SECURITE SOCIALE a)prise en charge b)la couverture maladie universelle II) DIABETE ET VIE SOCIALE

Plus en détail

La franchise médicale en pratique

La franchise médicale en pratique Information presse le 26 décembre 2007 La franchise médicale en pratique La franchise médicale s applique à partir du 1 er janvier 2008 sur les boîtes de médicaments, les actes paramédicaux et les transports

Plus en détail

Stenting and Medical Therapy for Atherosclerotic Renal-Artery Stenosis

Stenting and Medical Therapy for Atherosclerotic Renal-Artery Stenosis Stenting and Medical Therapy for Atherosclerotic Renal-Artery Stenosis Ce que l on sait déjà Néphropathie vasculaire évoluant sur le mode chronique 2 types de sténoses de l artère rénale: SAAR (90%) et

Plus en détail

Diabète mellitus. «L essentiel en quelques mots.»

Diabète mellitus. «L essentiel en quelques mots.» Diabète mellitus «L essentiel en quelques mots.» www.associationdudiabete.ch Pour vos dons : PC-80-9730-7 Association Suisse du Diabète Schweizerische Diabetes-Gesellschaft Associazione Svizzera per il

Plus en détail

Caisse Primaire d Assurance Maladie de La Charente

Caisse Primaire d Assurance Maladie de La Charente Caisse Primaire d Assurance Maladie de La Charente Examens périodiques de santé pour tout assuré social (sauf RSI) Les examens périodiques de santé Pour qui? En règle générale Pour tous les assurés sociaux

Plus en détail

RSP PRÉVENTION SANTÉ PRÉVOYANCE DE L AGRICULTURE PAR LE MINISTÈRE OFFRE RÉFÉRENCÉE

RSP PRÉVENTION SANTÉ PRÉVOYANCE DE L AGRICULTURE PAR LE MINISTÈRE OFFRE RÉFÉRENCÉE RSP PRÉVENTION SANTÉ PRÉVOYANCE OFFRE RÉFÉRENCÉE PAR LE MINISTÈRE DE L AGRICULTURE LA SANTÉ DURABLE DE GÉNÉRATION EN GÉNÉRATION! La MGET et la MGEN s engagent pour tous les agents du ministère de l Agriculture

Plus en détail

Base de données de remboursement de l Assurance Maladie avantages et limites pour les études sur le médicament

Base de données de remboursement de l Assurance Maladie avantages et limites pour les études sur le médicament Base de données de remboursement de l Assurance Maladie avantages et limites pour les études sur le médicament Docteur Alain WEILL (CNAMTS) Docteur Pierre FENDER (CNAMTS) CNAMTS-DSM / Rencontres nationales

Plus en détail

Les allocataires des minima sociaux: CMU, état de santé et recours aux soins

Les allocataires des minima sociaux: CMU, état de santé et recours aux soins études résultats et N 603 octobre 2007 Les allocataires des minima sociaux: CMU, état de santé et recours aux soins Une enquête a été effectuée par la DREES au deuxième trimestre 2006 auprès de personnes

Plus en détail

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Édition 2011 Environnement de la protection sociale Le déficit du régime général En milliards d euros 2009 2010 Prévisions 2011-0,7-0,7 0-1,8-2,7-2,6-7,2-6,1-8,9-10,6-9,9-11,6-20,3-23,9-18,6

Plus en détail

Lignes directrices de pratique clinique 2013 de l Association canadienne du diabète

Lignes directrices de pratique clinique 2013 de l Association canadienne du diabète Printemps 2014 Lignes directrices de pratique clinique 2013 de l Association canadienne du diabète Les données tirées des demandes de règlement respectent-elles les lignes directrices? Lignes directrices

Plus en détail

Les coûts de gestion mutualistes. de l assurance maladie obligatoire des fonctionnaires

Les coûts de gestion mutualistes. de l assurance maladie obligatoire des fonctionnaires Combattre les idées fausses en 10 questions / réponses Les coûts de gestion mutualistes de l assurance maladie obligatoire des fonctionnaires Suite à la publication du rapport conjoint IGAS/IGF sur les

Plus en détail

DIABÈTE ET FEMME ENCEINTE

DIABÈTE ET FEMME ENCEINTE DIABÈTE ET FEMME ENCEINTE Groupe 3: Samira Benchaa/Bouzbiba, Véronique Becue/Martin, Kaouther Ben Amor, Léa Belkhir, Stephane Bernardi IFSI St Joseph Croix-Rouge Promotion 2008-2011 DIABETE ET FEMME ENCEINTE

Plus en détail

La protection sociale en France

La protection sociale en France 18 La protection sociale en France FONCTIONNEMENT La protection sociale peut fonctionner selon trois logiques. LA LOGIQUE D ASSURANCE SOCIALE La logique d assurance sociale a pour objectif de prémunir

Plus en détail

3 e journée recherche de la SFTG 8 février 2014. G. Blanc-Garin, E. Dania-Jambu, M. Plantureux, A-L Parant, A. Simavonian, R. Sourzac, H.

3 e journée recherche de la SFTG 8 février 2014. G. Blanc-Garin, E. Dania-Jambu, M. Plantureux, A-L Parant, A. Simavonian, R. Sourzac, H. Apport d un système d exceptions dans la mesure des indicateurs de la ROSP : Exemple des indicateurs concernant le diabète, l hypertension artérielle, les benzodiazépines et les statines 3 e journée recherche

Plus en détail

GUIDE DE L ASSURE. I/ Quelles pièces fournir pour le remboursement de vos frais médicaux?

GUIDE DE L ASSURE. I/ Quelles pièces fournir pour le remboursement de vos frais médicaux? GUIDE DE L ASSURE I/ Quelles pièces fournir pour le remboursement de vos frais médicaux? a/ Pour un traitement inférieur à 3 mois : Feuille de mutuelle (verte), dûment remplie, signée par l assuré et cachetée

Plus en détail

Accompagnement des malades asthmatiques

Accompagnement des malades asthmatiques Accompagnement des malades asthmatiques Comité de suivi asthme du 27 juin 2013 Page n 1 Ordre du jour 1. La segmentation 2. Les supports de recrutement et d accompagnement 3. Le rôle des PS et l articulation

Plus en détail

La prise en charge des personnes atteintes d une

La prise en charge des personnes atteintes d une Les affections de longue durée Les aspects économiques des affections de longue durée Les dépenses de soins des 12 % d assurés bénéficiant de la prise en charge en ALD représentent 60 % des remboursements

Plus en détail

L autosurveillance du diabète de type 2 non insulino-traité : Quels niveaux de preuves?

L autosurveillance du diabète de type 2 non insulino-traité : Quels niveaux de preuves? L autosurveillance du diabète de type 2 non insulino-traité : Quels niveaux de preuves? Pr Bruno GUERCI Service de Diabétologie & C.I.C.-INSERM Hôpital Jeanne d Arc - CHU de Nancy DELF, Symposium Roche

Plus en détail

www.trajetdesoins.be info@trajetdesoins.be

www.trajetdesoins.be info@trajetdesoins.be INSUFFISANCE RÉNALE CHRONIQUE www.trajetdesoins.be info@trajetdesoins.be TABLE DES MATIÈRES Partie I - Informations générales A. Trajet de soins pour patients avec une maladie chronique : un nouveau concept

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs En urgence, en consultation, en hospitalisation, que payerez-vous? Quels frais

Plus en détail

Découvrez les garanties

Découvrez les garanties Découvrez les garanties la mutuelle santé et la couverture prévoyance qui s adaptent à vos besoins Découvrez vos garanties MGENERATION Initiale santé prévoyance Pack se soigner autrement action sociale

Plus en détail

Complémentaire Santé. MCDef MELODY SANTE. Préservez votre capital santé

Complémentaire Santé. MCDef MELODY SANTE. Préservez votre capital santé 1 Complémentaire Santé MCDef MELODY SANTE Préservez votre capital santé 2 MCDEF MELODY SANTE À partir de 46,93 / mois* pour un assuré de 60 ans en formule ECO * département 79 Au fil du temps, les besoins

Plus en détail

LE RECOURS AUX MÉDICAMENTS

LE RECOURS AUX MÉDICAMENTS LE RECOURS AUX MÉDICAMENTS PSYCHOTROPES A L'ÂGE DE LA RETRAITE Lille, 13 septembre 2012 Laurent Plancke 1, 2, Alina Amariei 1, Thierry Danel 1, Laurence Ladrière-Lizet 3, Jean Deligne 3 1 Fédération régionale

Plus en détail

Cas clinique. Patiente de 54 ans, origine tunisienne Diabète de type 2 diagnostiqué en 2002 devant un syndrome cardinal ATCD

Cas clinique. Patiente de 54 ans, origine tunisienne Diabète de type 2 diagnostiqué en 2002 devant un syndrome cardinal ATCD François VIDAL Cas clinique Patiente de 54 ans, origine tunisienne Diabète de type 2 diagnostiqué en 2002 devant un syndrome cardinal ATCD Dyslipidémie HTA traitée Gonarthrose bilatérale invalidante Capsulite

Plus en détail

Transports sanitaires

Transports sanitaires Observatoire régional de la santé des Pays de la Loire Juillet 2015 www.santepaysdelaloire.com La santé observée dans les Pays de la Loire Transports sanitaires L'essentiel En 2014, 5,6 millions de patients

Plus en détail

Réalisé avec la collaboration du Dr Colas. Pour vous, jour après jour. - FRDBT00584 - Septembre 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés.

Réalisé avec la collaboration du Dr Colas. Pour vous, jour après jour. - FRDBT00584 - Septembre 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. Pour vous, jour après jour. - FRDBT00584 - Septembre 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. INVENTIV HEALTH COMMUNICATIONS EUROPE Tout savoir sur son HbA1c Réalisé avec la collaboration du

Plus en détail

Complémentaire santé : actualité économique. Point d actualité : évolutions règlementaires

Complémentaire santé : actualité économique. Point d actualité : évolutions règlementaires 20 novembre 2014 Complémentaire santé : actualité économique Point d actualité : évolutions règlementaires Frais de soins de santé : réforme des contrats responsables Prévoyance : portabilité des droits

Plus en détail

EVALUATION DES TECHNOLOGIES DE SANTÉ ANALYSE MÉDICO-ÉCONOMIQUE. Efficacité et efficience des hypolipémiants Une analyse centrée sur les statines

EVALUATION DES TECHNOLOGIES DE SANTÉ ANALYSE MÉDICO-ÉCONOMIQUE. Efficacité et efficience des hypolipémiants Une analyse centrée sur les statines EVALUATION DES TECHNOLOGIES DE SANTÉ ANALYSE MÉDICO-ÉCONOMIQUE Efficacité et efficience des hypolipémiants Une analyse centrée sur les statines Juillet 2010 Mise à jour Septembre 2010 1 Le rapport complet

Plus en détail