La structure d une chaussée

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La structure d une chaussée"

Transcription

1 La structure d une chaussée Définitions et objectifs Mathieu Meunier Solmatech Inc. Présentation technique 2013 École de technologie supérieur Novembre 2013

2 Présentation Autopsie d une chaussée Utilité des couches Conclusion

3 Présentation Autopsie d une chaussée Utilité des couches Conclusion

4 Autopsie d une chaussée C L Limite d emprise Talus de la chaussée Ligne d Infrastructure Fossé Berge Sol support Talus de déblai

5 Autopsie d une chaussée Accôtement Structure de chaussée C L Revêtement Limite d emprise Talus de la chaussée Corps de chaussée Ligne d Infrastructure Fossé Berge Infrastructure Sol support Talus de déblai

6 Autopsie d une Structure de chaussée chaussée Fondation Sous-fondation

7 Autopsie d une chaussée Revêtement Couche de roulement Structure de chaussée Couche de liaison Couche de base Corps de chaussée

8 Présentation Autopsie d une chaussée Utilité des couches Conclusion

9 Sol support Cette couche dicte le dimensionnement de la chaussée c est le point de départ; La portance de ce sol dépend principalement : Des conditions hydriques à long terme; et de la présence ou non de gel Il est donc essentiel de concevoir : Un système de drainage efficace et adapté; et De «designer» une épaisseur suffisante pour la protection du gel

10 Corps de la chaussée Composé de la fondation et sous-fondation Ces couches confèrent la résistance mécanique nécessaire à la chaussée pour reprendre les charges induites par la circulation elles assurent une répartition des pressions sur le sol support afin d en assurer sa résistance aux déformations

11 Corps de la chaussée Composé de la fondation et sous-fondation Ces couches confèrent la résistance mécanique nécessaire à la chaussée pour reprendre les charges induites par la circulation elles assurent une répartition des pressions sur le sol support afin d en assurer sa résistance aux déformations

12 Revêtement Chaque couche du revêtement est particulière Granulométrie Volume de bitume effectif Comportement à la PCG Performance à l orniéreur Utilité

13 Revêtement Du point de vue Granulométrie ESG-10 Tamis (mm) MIN Fuseau MAX ,08 4 8

14 Revêtement Du point de vue Granulométrie ESG-14 Tamis (mm) MIN Fuseau MAX ,08 3 8

15 Revêtement Du point de vue Granulométrie GB-20 Tamis (mm) MIN Fuseau MAX ,08 4 8

16 58 % 50 % 42 % % passant (% %) Tamis (mm) 0, Tamis 0,45 (mm) ESG-10 ESG-14 GB-20

17 Revêtement Du point de vue Volume de bitume effectif Vbe Enrobé (%) ESG-10 12,2 Roulement Liaison ESG-14 11,4 Base GB-20 10,2

18 Revêtement Évolution de la température haute dans la chaussée Type de couche Température haute ( C) Roulement Roulement 55 Liaison 48 Base 45 Liaison Base

19 Diminution du grade de bitume (PG) selon la position de la couche d enrobé bitumineux

20 Revêtement Évolution - courbe maîtresse des enrobés PG Type de couche E* (15 C-10Hz) MPa ESG ESG GB-20 PG

21 Revêtement Du point de vue Comportement à la PCG N critère Teneur en vides cible Base GB-20 Nombre de girations Liaison ESG-14 Roulement ESG-10 N design plus on dans la chaussée et plus on la GNM de l enrobé N initial > 11 % N design 7 % N maximum 2 200* 200* 200* Plus on la GNM de l enrobé plus l épaisseur de l enrobé est la perte de chaleur est plus lente * Aucun ressuage à 200 girations

22 Revêtement Du point de vue Performance à l orniéreur Nombre de cycles Teneur en vides visées (%) Base GB-20 Critère de performance (% ornières) Liaison ESG-14 Roulement ESG

23 Caractéristiques générales des enrobés Caractéristiques Rigidité Position et type de couche Toutes les couches (priorité couche de liaison) Autres facteurs Trafic lourd et lent

24 Caractéristiques générales des enrobés Caractéristiques Position et type de couche Résistance à la fatigue Toutes les couches (priorité couche de base) Autres facteurs Routes fortement chargées

25 Caractéristiques générales des enrobés Caractéristiques Position et type de couche Fissuration thermique Couche de roulement & couche de liaison Autres facteurs Températures basses et/ou de grandes variations

26 Caractéristiques générales des enrobés Caractéristiques Résistance à l orniérage Position et type de couche Toutes les couches Autres facteurs Routes fortement chargées, T élevées, trafic lent

27 Caractéristiques générales des enrobés Caractéristiques Résistance à l arrachement Position et type de couche Couche de roulement Autres facteurs Routes fortement chargées, forces de cisaillement

28 Caractéristiques générales des enrobés Caractéristiques Rugosité Position et type de couche Couche de roulement Autres facteurs Zones de freinage, pistes d aéroports, circuits de course

29 Caractéristiques générales des enrobés Caractéristiques Imperméabilité Position et type de couche Couche de roulement Autres facteurs Pluie

30 Caractéristiques générales des enrobés Caractéristiques PARTICULIÈRES des enrobés Conditions qui mènent à des exigences spécifiques Position et type de couche Autres Résistance aux charges ponctuelles Résistance aux remontées de fissures Couche de roulement et couche de liaison Toutes les couches audessus des couches fissurées Charges lourdes Couches de liaison fissurées Drainabilité Couche de roulement Beaucoup de pluie

31 Caractéristiques générales des enrobés Caractéristiques PARTICULIÈRES des enrobés Conditions qui mènent à des exigences spécifiques Position et type de couche Autres Sensibilité aux conditions hivernales Résistance aux dégradations dues à des produits chimiques Réduction / absorption sonore Couche de roulement et structure de chaussée Couche de roulement Couche de roulement Gel et précipitations Endroits avec trafic à l arrêt et zones potentielles Trafic dense et rapide, zones d habitation

32

33 Caractéristiques générales des enrobés Influence directe et NON à long terme Caractéristiques FONCTIONNELLES Confort Sécurité Durabilité Enviro. Rigidité Résistance à la fatigue Résistance à la fissuration thermique Résistance à l orniérage Résistance à l arrachement Imperméabilité

34 Caractéristiques générales des enrobés Influence directe et NON à long terme Caractéristiques FONCTIONNELLES Confort Sécurité Durabilité Enviro. Résistance aux charges ponctuelles Résistance aux remontées de fissures Drainabilité Sensibilité aux conditions hivernales Résistance aux dégradations dues à des produits chimiques Réduction / absorption sonore

35 Revêtement 4 principaux objectifs La sécurité et le confort aux usagers tributaire des caractéristiques de surface; La conservation de l intégrité de la structure par la protection du corps de la chaussée face aux infiltrations d eau, à la pénétration des sels de déverglaçage et des agents polluants externes; L impact sur l environnement adjacent le niveau de bruit généré par le contact pneu-chaussée; et La chance de régénérer les caractéristiques de surface

36 Présentation Autopsie d une chaussée Utilité des couches Conclusion

37 Conclusion

38

Les enrobés bitumineux et les petites municipalités

Les enrobés bitumineux et les petites municipalités Bitume Québec Formation technique 2014 Les enrobés bitumineux et les petites municipalités Mathieu Meunier, ing. Ph.D. Directeur Adjoint aux Travaux Publics Municipalité de Saint-Hippolyte Plan de la présentation

Plus en détail

8 e Congrès annuel Enrobés phoniques de l industrie. Pierre Langlois, ing.

8 e Congrès annuel Enrobés phoniques de l industrie. Pierre Langlois, ing. 8 e Congrès annuel Enrobés phoniques de l industrie Pierre Langlois, ing. 1 NOUVEAU PROJET Développement de produits spécialisés par les producteurs d enrobés Élaboration de «fiches produits» : enrobés

Plus en détail

Alan Carter Formation technique BQ 2013

Alan Carter Formation technique BQ 2013 Alan Carter Formation technique BQ 2013 Ref PPT de Pierre Langlois PPT de Michel Paradis Formulation des enrobés au Québec Avant 1990: Marshall modifié; 1990: Début de l usage de l orniéreur. Pourquoi

Plus en détail

Historique et mise à jour de la méthode LC

Historique et mise à jour de la méthode LC Direction du Laboratoire des chaussées Historique et mise à jour sur les enrobés du MTQ Louise Boutin, ing. Laboratoire des chaussée Service des matériaux d infrastructure Survol de la présentation Historique

Plus en détail

Pierre Langlois, ing. M. Ing.

Pierre Langlois, ing. M. Ing. Les enrobés pour chaussées à longue durée de vie Pierre Langlois, ing. M. Ing. 1 L'expérience acquise Certaines chaussées ont des durées de vies écourtées malgré une mise en œuvre impeccable: Dégradations

Plus en détail

Présenté par Mathieu Meunier, Solmatech inc. LES ENROBÉS PHONIQUES: SOLUTION AU BRUIT ROUTIER Bulletin technique # 6

Présenté par Mathieu Meunier, Solmatech inc. LES ENROBÉS PHONIQUES: SOLUTION AU BRUIT ROUTIER Bulletin technique # 6 Présenté par Mathieu Meunier, Solmatech inc. LES ENROBÉS PHONIQUES: SOLUTION AU BRUIT ROUTIER Bulletin technique # 6 Présentation Le bruit routier Définition du bruit Les sources de bruit routier La mesure

Plus en détail

Formulation des enrobés Méthode LC

Formulation des enrobés Méthode LC Formulation des enrobés Méthode LC Pierre Langlois, ing. Les enrobés bitumineux : formulation, fabrication, mise en place. Montréal 2006. 1 Méthode LC Plusieurs entreprises d enrobés du Québec œuvrent

Plus en détail

ENROBÉ A MODULE ÉLEVÉS, EME

ENROBÉ A MODULE ÉLEVÉS, EME 1 ENROBÉ A MODULE ÉLEVÉS, EME L EXPÉRIENCE FRANÇAIS / FRENCH EXPERIENCES 01 Plan de la Présentation 2. Historique des EME en France;. Terminologie;. Caractéristiques Techniques;. Études de Formulations;.

Plus en détail

Retraitement en place type II. Bitume Québec Montréal, 2 décembre 2014

Retraitement en place type II. Bitume Québec Montréal, 2 décembre 2014 Retraitement en place type II Bitume Québec Montréal, 2 décembre 2014 Points abordés Types de dégradation observés et objectifs recherchés? Description des étapes d un retraitement en place de type II

Plus en détail

Annexe 4 Constitution et rôle d une chaussée

Annexe 4 Constitution et rôle d une chaussée Annexe 4 Constitution et rôle d une chaussée Déjà à l époque des romains, le dallage était constitué d une superposition de couches de différentes épaisseurs. L idée est restée avec les chaussées actuelles,

Plus en détail

Référentiel technique sur les Enrobés à Module Élevé. D. LESBATS CEREMA / DTerSO / LRPC

Référentiel technique sur les Enrobés à Module Élevé. D. LESBATS CEREMA / DTerSO / LRPC Référentiel technique sur les Enrobés à Module Élevé D. LESBATS CEREMA / DTerSO / LRPC Sommaire - Point normatif - Caractéristiques techniques - Contrôles - Domaine d emploi et limites Point normatif NF

Plus en détail

Méthodes et techniques d évaluation des chaussées existantes et établissement des diagnostics de réfection Cas types

Méthodes et techniques d évaluation des chaussées existantes et établissement des diagnostics de réfection Cas types BITUME QUÉBEC Méthodes et techniques d évaluation des chaussées existantes et établissement des diagnostics de réfection Cas types Présentée par : Louis D Amours, ing., M.Sc.A. Vice-président Groupe Qualitas

Plus en détail

Introduction aux enrobés. Pierre Langlois, M. ing.

Introduction aux enrobés. Pierre Langlois, M. ing. Introduction aux enrobés Pierre Langlois, M. ing. Composition des enrobés Composition des enrobés Les granulats sont enrobés d'un mince film ou feuil de bitume. Composition des enrobés Granulats Vides

Plus en détail

Les couches de roulement Présentation des techniques critères de choix avantages et inconvénients

Les couches de roulement Présentation des techniques critères de choix avantages et inconvénients Les couches de roulement Présentation des techniques critères de choix avantages et inconvénients Yves Brosseaud - LCPC Nantes Stage PFE : module 1 - les 12 et 13 mars 2003 Fonction des couches de roulement

Plus en détail

LE PROJET ROUTIER : UN ENCHAINEMENT DE CHOIX

LE PROJET ROUTIER : UN ENCHAINEMENT DE CHOIX LA ROUTE LE PROJET ROUTIER : UN ENCHAINEMENT DE CHOIX CHOIX DE LA STRATÉGIE DE DIMENSIONNEMENT CHOIX DU TRACÉ TRAFIC CUMULÉ ASSURE DES LIAISONS PERMET DES ÉCHANGES CHOIX DU TRAFIC SOLS RENCONTRÉS -PARAMÈTRES

Plus en détail

1.Mise en contexte 2.Objectifs. 4.Capacité et limite 5.Formulation Autoroutier et Urbain 6.Simulations 7.Conclusions

1.Mise en contexte 2.Objectifs. 4.Capacité et limite 5.Formulation Autoroutier et Urbain 6.Simulations 7.Conclusions 1.Mise en contexte 2.Objectifs 3.Principes de base de l outil de calcul 4.Capacité et limite 5.Formulation Autoroutier et Urbain 6.Simulations 7.Conclusions L outil de prédiction se veut un complément

Plus en détail

Structures des chaussées souples

Structures des chaussées souples Structures des chaussées souples Calcul de renforcement de chaussée Laurent Porot Bitume Québec Formation technique 23, 24 et 25 novembre 2010 Renforcements de chaussées Renforcement chaussée page 2 Dégradations

Plus en détail

Mécanique des matériaux de chaussée. Mécanique des matériaux Relation contrainte-déformation (rigidité) Modèles d endommagement (performance)

Mécanique des matériaux de chaussée. Mécanique des matériaux Relation contrainte-déformation (rigidité) Modèles d endommagement (performance) Direction du Laboratoire des chaussées Détermination du comportement mécanique des matériaux pour le dimensionnement des chaussées souples au MTQ Félix Doucet, ing. M.Sc.A. Service des matériaux d infrastructures

Plus en détail

Vol. 17, n o 3, septembre Nouvelles versions des tableaux de choix des composants et critères de sélection des enrobés

Vol. 17, n o 3, septembre Nouvelles versions des tableaux de choix des composants et critères de sélection des enrobés Vol. 17, n o 3, septembre 2012 Contexte Le choix des composants d un enrobé selon le climat, le niveau de sollicitation des charges, de la disponibilité des est une étape cruciale dans la conception d

Plus en détail

Congrès Bitume Québec Mont Sainte-Anne 23 & 24 mars Normalisation Européenne Mélanges bitumineux à chaud. F.VERHEE Eurovia Management - France

Congrès Bitume Québec Mont Sainte-Anne 23 & 24 mars Normalisation Européenne Mélanges bitumineux à chaud. F.VERHEE Eurovia Management - France Congrès Bitume Québec Mont Sainte-Anne 23 & 24 mars 2005 Normalisation Européenne Mélanges bitumineux à chaud F.VERHEE Eurovia Management - France Normalisation Européenne - Mélanges bitumineux à chaud

Plus en détail

(Questionnement sur le choix des PG en zone 1)

(Questionnement sur le choix des PG en zone 1) Normalisation du PG 64-28 : usages prévus Gaétan Leclerc, M. Sc., chimiste Laboratoire des chaussées Introduction Problématique Sommaire Solutions envisagées Sélection des PG en zone 1 Essais sur le PG

Plus en détail

Normalisation des Mélanges Bitumineux. Utilisation des normes

Normalisation des Mélanges Bitumineux. Utilisation des normes Normalisation des Mélanges Bitumineux Utilisation des normes Thomas CAILLOT - Sétra Thomas CAILLOT - Normalisation des Mélanges Bitumineux 1/26 Journée Enrobés Bitumineux Bitumineux Nancy le le 17 17 juin

Plus en détail

La route constitue le premier patrimoine d une commune Km de routes communales en France, soit environ 17 km en moyenne par commune

La route constitue le premier patrimoine d une commune Km de routes communales en France, soit environ 17 km en moyenne par commune La gestion de la voirie communale I II III La route, un patrimoine Aspects réglementaires Aspects techniques IV Intervention sur voirie : Où? Quand? Comment? V Route et mobilité durable Pierre de Thé Congrès

Plus en détail

La vérification des formules de mélanges

La vérification des formules de mélanges La vérification des formules de mélanges Pierre Langlois, ing., M.Ing. Formation technique 2011 Gestion de la qualité en chaussées souples 30 novembre et 1 er décembre 2011 Formules de mélanges (d enrobés)

Plus en détail

Chaussées à longue durée de vie. Bitume Québec Formation technique Structures des chaussées souples 23,24 et 25 novembre 2010

Chaussées à longue durée de vie. Bitume Québec Formation technique Structures des chaussées souples 23,24 et 25 novembre 2010 Chaussées à longue durée de vie Pierre Langlois Bitume Québec Formation technique Structures des chaussées souples 23,24 et 25 novembre 2010 Les voies de circulation au temps de la Rome antique Celles-ci

Plus en détail

Enrobés en développement pour la norme 4202 et autres nouveautés

Enrobés en développement pour la norme 4202 et autres nouveautés MINISTÈRE DES TRANSPORTS, DE LA MOBILITÉ DURABLE ET DE L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS Enrobés en développement pour la norme 4202 et autres nouveautés Colloque AQTr - Point de mire sur les travaux de

Plus en détail

Protège la chaussée contre les déversements d hydrocarbures

Protège la chaussée contre les déversements d hydrocarbures N O T I C E T E C H N I Q U E ENROBÉ ANTI-KÉROSÈNE COLNAK Protège la chaussée contre les déversements d hydrocarbures Nouvelle génération d enrobés bitumeux de couche de roulement anti-kérosène, COLNAK

Plus en détail

EME Enrobé à module élevé Du laboratoire au comportement à l échelle 1 sous trafic accéléré

EME Enrobé à module élevé Du laboratoire au comportement à l échelle 1 sous trafic accéléré EME Enrobé à module élevé Du laboratoire au comportement à l échelle 1 sous trafic accéléré Pierre Hornych Emmanuel Chailleux IFSTTAR Pierre Hornych Use of APT for design method evaluation and calibration

Plus en détail

LES GRANULATS DE VERRE DANS LE CORPS DE CHAUSSÉES Daniel Perraton Michel Vaillancourt

LES GRANULATS DE VERRE DANS LE CORPS DE CHAUSSÉES Daniel Perraton Michel Vaillancourt LES GRANULATS DE VERRE DANS LE CORPS DE CHAUSSÉES Daniel Perraton Michel Vaillancourt Contexte - L étude des matériaux de chaussées au LCMB de l ÉTS Structure de chaussée La structure de chaussée est constituée

Plus en détail

LES STRUCTURES DE CHAUSSÉES FLEXIBLES FORTEMENT SOLLICITÉES

LES STRUCTURES DE CHAUSSÉES FLEXIBLES FORTEMENT SOLLICITÉES LES STRUCTURES DE CHAUSSÉES FLEXIBLES FORTEMENT SOLLICITÉES Colloque Bitume Québec - Mont Ste-Anne 23 mars 2006 Yvan Paquin, ing. Directeur Technique Adjoint Contenu de la présentation Enrobé = flexible

Plus en détail

Présenté par Catherine Lavoie. LES ENROBÉS PHONIQUES: SOLUTION AU BRUIT ROUTIER Bulletin technique # 6

Présenté par Catherine Lavoie. LES ENROBÉS PHONIQUES: SOLUTION AU BRUIT ROUTIER Bulletin technique # 6 Présenté par Catherine Lavoie LES ENROBÉS PHONIQUES: SOLUTION AU BRUIT ROUTIER Bulletin technique # 6 MISE EN CONTEXTE Souhait des administrateurs Début du bulletin technique : août 2011 M. Pierre Langlois,

Plus en détail

Les couches de roulement

Les couches de roulement Le retraitement à froid des chaussées souples Les couches de roulement Cette présentation ne peut être utilisée, modifiée ou copiée sans l accord de son auteur. Yves BROSSEAUD - LCPC Nantes Retraitement

Plus en détail

Déformation dans les couches d enrobés bitumineux

Déformation dans les couches d enrobés bitumineux 17 e congrès INFRA Déformation dans les couches d enrobés bitumineux 09 novembre 2011 Damien Grellet Jean-Pascal Bilodeau - Guy Doré Déformation dans les couches d enrobés bitumineux Déformation proche

Plus en détail

Réduction des risques avec les enrobés phono-absorbants

Réduction des risques avec les enrobés phono-absorbants JOURNEE D ETUDES DE LA ROUTE ET DES INFRASTRUCTURES - PROBLEMES INSOLUBES RESOLUS Réduction des risques avec les enrobés phono-absorbants Jean-Louis Cuénoud Infralab SA Table des matières 1. Un peu d histoire

Plus en détail

Sélection des bitumes selon l usage et la zone climatique

Sélection des bitumes selon l usage et la zone climatique Transp ort s Québec Direction du Laboratoire des chaussées Sélection des bitumes selon l usage et la zone climatique 10 e Journée du bitume et premier congrès annuel (23 mars 2005) Gaétan Leclerc, M. Sc.,

Plus en détail

Marc Ewald. Expérimentation d enrobés Stone Mastic Asphalt (SMA) en Alsace. Chantier D1083 près de Erstein. Conseil Général du Bas-Rhin

Marc Ewald. Expérimentation d enrobés Stone Mastic Asphalt (SMA) en Alsace. Chantier D1083 près de Erstein. Conseil Général du Bas-Rhin Expérimentation d enrobés Stone Mastic Asphalt (SMA) en Alsace Chantier D1083 près de Erstein Marc Ewald Conseil Général du Bas-Rhin Nancy, 26 mai 2011 L origine de l expérimentation PFE INSA Strasbourg

Plus en détail

Chap VI : Retraitement des matériaux bitumineux. I. Principaux mécanismes de dégradation des chaussées

Chap VI : Retraitement des matériaux bitumineux. I. Principaux mécanismes de dégradation des chaussées Sommaire Chap VI : Retraitement des matériaux bitumineux I. Principaux mécanismes de dégradation des chaussées II. Retraitement en place à froid III. Retraitement à froid en centrale IV. Retraitement à

Plus en détail

Maîtrise du bruit des transports terrestres

Maîtrise du bruit des transports terrestres Maîtrise du bruit des transports terrestres Bruit des Transports terrestres Moyens d action Propagation en espace ouvert Divergence géométrique - 6 db(a) par doublement de distance (sans effet de sol )

Plus en détail

Recherche et Développement Coopératif (RDC) sur les matériaux bitumineux

Recherche et Développement Coopératif (RDC) sur les matériaux bitumineux Recherche et Développement Coopératif (RDC) sur les matériaux bitumineux «Intégration des propriétés thermomécaniques dans le processus de conception des chaussées souples» D. Perraton (ÉTS) et A. Carter

Plus en détail

RETRAITEMENT EN CENTRALE. Bernard ECKMANN. Colloque de formation RETRAITEMENT A FROID DES CHAUSSEES SOUPLES Montreal 4-6 décembre 2007

RETRAITEMENT EN CENTRALE. Bernard ECKMANN. Colloque de formation RETRAITEMENT A FROID DES CHAUSSEES SOUPLES Montreal 4-6 décembre 2007 Travaux routiers Matériaux routiers et industries Environnement RETRAITEMENT EN CENTRALE Bernard ECKMANN Colloque de formation RETRAITEMENT A FROID DES CHAUSSEES SOUPLES Montreal 4-6 décembre 2007 RETRAITEMENT

Plus en détail

Les enrobés spéciaux Enrobés à module élevés BBTM et UM Enrobés phonique Enrobés coulés à froid

Les enrobés spéciaux Enrobés à module élevés BBTM et UM Enrobés phonique Enrobés coulés à froid Les enrobés spéciaux Enrobés à module élevés BBTM et UM Enrobés phonique Enrobés coulés à froid Les enrobés bitumineux : formulation, fabrication, mise en place Montréal 2006 1 EME Dimensionnement - Protéger

Plus en détail

Les essais qualitatifs réalisés sur les enrobés et leurs constituants

Les essais qualitatifs réalisés sur les enrobés et leurs constituants Les essais qualitatifs réalisés sur les enrobés et leurs constituants Formation sur la gestion de la qualité en chaussées souples Par: Alexis Mailloux Jacques Chénard 30 novembre et 1 er décembre 2011

Plus en détail

JOURNÉE BITUME 2002 LES ENROBÉS LES REVÊTEMENTS SILENCIEUX. Pierre Langlois M. Ing. Laboratoire des chaussées

JOURNÉE BITUME 2002 LES ENROBÉS LES REVÊTEMENTS SILENCIEUX. Pierre Langlois M. Ing. Laboratoire des chaussées JOURNÉE BITUME 2002 LES ENROBÉS LES REVÊTEMENTS SILENCIEUX Pierre Langlois M. Ing. Laboratoire des chaussées Le bruit Les bruit générés par les véhicules proviennent de: moteurs, systèmes d échappement,

Plus en détail

Volumétrie et méthode de formulation Marshall. Pierre Langlois, M. ing.

Volumétrie et méthode de formulation Marshall. Pierre Langlois, M. ing. Volumétrie et méthode de formulation Marshall Pierre Langlois, M. ing. Pourquoi travailler en volume? Les granulats ont des densités variées; Pour un même volume d'enrobé, les rapports de masses sont variables.

Plus en détail

Remarque : Les enduisages ne peuvent être réalisés que par des entreprises possédant le Marquage CE, depuis janvier 2011.

Remarque : Les enduisages ne peuvent être réalisés que par des entreprises possédant le Marquage CE, depuis janvier 2011. L ENDUISAGE TABLE DES MATIERES 1) Définition. 2) Composition d un enduit. 3) Les différents types. 4) Travaux préparatoires. 5) Mise en œuvre. 6) Contrôles. 7) Conclusions. 1. Définition - Traitement de

Plus en détail

Sensibilité à l eau. des enrobés bitumineux

Sensibilité à l eau. des enrobés bitumineux Sensibilité à l eau des enrobés bitumineux Dr. Stefan Vansteenkiste Centre de Recherches Routières (CRR) Journée d échange Project National MURE: Sensibilité à l eau & adhésivité 12 octobre 2015 INDURA

Plus en détail

Claude Robert, ing. M.Sc. Responsable du secteur Sols et granulats. Formation technique Bitume Québec 2010

Claude Robert, ing. M.Sc. Responsable du secteur Sols et granulats. Formation technique Bitume Québec 2010 Direction du Laboratoire des chaussées Les exigences du MTQ sur les granulats et le comportement des matériaux Claude Robert, ing. M.Sc. Responsable du secteur Sols et granulats Formation technique Bitume

Plus en détail

Les applications du bitume

Les applications du bitume Les applications du bitume 1.Utilistation A 90% : Routes : - Revêtement routier - Piste d aéroportd - Circuit automobile - Ballast de chemin de fer A 10% : Usages industriels : - insonorisation de pièces

Plus en détail

Arbre décisionnel - Comment choisir la bonne technique d entretien et de réhabilitation. Sylvain Provençal / Ali Excavation Inc. ETS, 2 décembre 2014

Arbre décisionnel - Comment choisir la bonne technique d entretien et de réhabilitation. Sylvain Provençal / Ali Excavation Inc. ETS, 2 décembre 2014 Arbre décisionnel - Comment choisir la bonne technique d entretien et de réhabilitation Sylvain Provençal / Ali Excavation Inc. ETS, 2 décembre 2014 Entretien et Réhabilitation de chaussées souples Entretien

Plus en détail

LES ENROBÉS AU QUÉBEC. Performances et Attentes du MTQ

LES ENROBÉS AU QUÉBEC. Performances et Attentes du MTQ LES ENROBÉS AU QUÉBEC Performances et Attentes du MTQ LES ENROBÉS AU QUÉBEC: Performances et Attentes du MTQ État du réseau Propriétés mécaniques recherchées La mise en œuvre Les attentes du MTQ Respect

Plus en détail

Structures des chaussées souples

Structures des chaussées souples Structures des chaussées souples Cas types de dimensionnement méthode française Laurent Porot Bitume Québec Formation technique 23, 24 et 25 novembre 2010 Hypothèses Structure conventionnelle Structure

Plus en détail

LES ENROBÉS ADAPTÉS AUX BESOINS DES MUNICIPALITÉS (VILLE DE QUÉBEC)

LES ENROBÉS ADAPTÉS AUX BESOINS DES MUNICIPALITÉS (VILLE DE QUÉBEC) LES ENROBÉS ADAPTÉS AUX BESOINS DES MUNICIPALITÉS (VILLE DE QUÉBEC) Par : Patrice Bergeron, ing. Bitume Québec : FT-2014 2, 3 et 4 décembre 2014 SERVICE DE L INGÉNIERIE PLAN DE LA PRÉSENTATION Mélange

Plus en détail

COMPLEXE ANTI-FISSURE D EFFICACITÉ DÉMONTRÉE À BASE DE TREILLIS MÉTALLIQUES ET D ENROBÉS BITUMINEUX

COMPLEXE ANTI-FISSURE D EFFICACITÉ DÉMONTRÉE À BASE DE TREILLIS MÉTALLIQUES ET D ENROBÉS BITUMINEUX COMPLEXE ANTI-FISSURE D EFFICACITÉ DÉMONTRÉE À BASE DE TREILLIS MÉTALLIQUES ET D ENROBÉS BITUMINEUX Michel Ballié Colas France 4 rue Jean Mermoz Bât A 78772 Magny Les Hameaux Résumé De nombreux procédés

Plus en détail

Fiche technique n o 5: Les voiries rurales en béton

Fiche technique n o 5: Les voiries rurales en béton Fiche technique n o 5: Les voiries rurales en béton 1. Introduction Le développement des exploitations agricoles, viticoles et forestières est intimement lié à l aménagement de l espace rural et, en particulier,

Plus en détail

Le collage des couches : Facteur déterminant pour la durabilité des chaussées

Le collage des couches : Facteur déterminant pour la durabilité des chaussées Direction du Laboratoire des chaussées Le collage des couches : Facteur déterminant pour la durabilité des chaussées 3 e congrès annuel Bitume Mars 2007 Gaétan Leclerc, M. Sc., chimiste DLC Secteur Liants

Plus en détail

Conception des giratoires

Conception des giratoires Club Entretien du 11/10/14 Auteur : Nicolas Grignard Sommaire Contexte Dimensionnement Mise en œuvre 2 Contexte Références : Guide Technique du CERTU : «Conception structurelle d un giratoire en milieu

Plus en détail

Comparaison entre les chaussées souples bitumineuses et les chaussées rigides en béton CONGRÈS BITUME QUÉBEC MARS Par: Marc Proteau, ing.

Comparaison entre les chaussées souples bitumineuses et les chaussées rigides en béton CONGRÈS BITUME QUÉBEC MARS Par: Marc Proteau, ing. Comparaison entre les chaussées souples bitumineuses et les chaussées rigides en béton CONGRÈS BITUME QUÉBEC MARS 2005 Par: Marc Proteau, ing. Comparaison entre les chaussées souples bitumineuses et les

Plus en détail

Enrobés recyclés et caractéristiques des granulats Du laboratoire au chantier

Enrobés recyclés et caractéristiques des granulats Du laboratoire au chantier Enrobés recyclés et caractéristiques des granulats Du laboratoire au chantier Laurent De Marco CETE IF Clôture de l opération AGREGA Ifsttar (centre de Nantes) - Mardi 10 décembre 2013 PLAN DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

Rappel du PAQ enrobés Paramètres pour l optimisation des formules

Rappel du PAQ enrobés Paramètres pour l optimisation des formules Direction du Laboratoire des chaussées Les nouvelles procédures d optimisation des formules d enrobés en laboratoire (PAQ enrobés) avec ou sans utilisation de GBR et autres matériaux recyclables Michel

Plus en détail

Historique du recyclage au MTQ / Suivi de performances des routes avec GBR et bardeaux BPF et BPC.

Historique du recyclage au MTQ / Suivi de performances des routes avec GBR et bardeaux BPF et BPC. MINISTÈRE DES TRANSPORTS Historique du recyclage au MTQ / Suivi de performances des routes avec GBR et bardeaux BPF et BPC. Michel Paradis, ing. M.Sc. Service des matériaux d infrastructures Direction

Plus en détail

NOTE D INFORMATION LES ENROBES A MODULE ELEVE

NOTE D INFORMATION LES ENROBES A MODULE ELEVE NOTE D INFORMATION CHAUSSEES DEPENDANCES 96 Auteur : Observatoire des Techniques de Chaussées Editeur : LES ENROBES A MODULE ELEVE Avril 1997 La présente note, écrite dans le cadre de l'observatoire des

Plus en détail

Exe mple s de s olutions de s urfac e é c onome s e t «innovante s»

Exe mple s de s olutions de s urfac e é c onome s e t «innovante s» xe mple s de s olutions de s urfac e é c onome s e t «innovante s» Couche de roulement : Caractéristiques d usage raficabilité adaptée Performances mécaniques - Durabilité de l ouvrage mperméabilité: eau

Plus en détail

FORMULATION DES ENROBÉS PIERREUX INFLUENCE DU DOSAGE EN FILLER ET DE L AJOUT D UN SABLE ROULÉ EN SUBSTITUTION SUR LE COUPLE OUVRABILITÉ-ORNIÉRAGE

FORMULATION DES ENROBÉS PIERREUX INFLUENCE DU DOSAGE EN FILLER ET DE L AJOUT D UN SABLE ROULÉ EN SUBSTITUTION SUR LE COUPLE OUVRABILITÉ-ORNIÉRAGE FORMULATION DES ENROBÉS PIERREUX INFLUENCE DU DOSAGE EN FILLER ET DE L AJOUT D UN SABLE ROULÉ EN SUBSTITUTION SUR LE COUPLE OUVRABILITÉ-ORNIÉRAGE Sébastien LAMOTHE, ing. jr Laboratoire Richelieu-Estrie

Plus en détail

Apport structural des graves traitées aux liants hydrocarbonés, en place et en centrale

Apport structural des graves traitées aux liants hydrocarbonés, en place et en centrale Apport structural des graves traitées aux liants hydrocarbonés, en place et en centrale Yvan Paquin, ing. Directeur Technique Construction DJL inc. 23 novembre 2010 Contenu de la présentation Intérêt des

Plus en détail

Les atouts de la solution béton

Les atouts de la solution béton Chapitre7 Les atouts de la solution béton 1. Introduction 2. Atouts techniques 3. Atouts économiques 4. Atouts écologiques 5. Atouts esthétiques 73 Chapitre 7 Les atouts de la solution béton 1. Introduction

Plus en détail

MÉTHODOLOGIE CONTRACTUELLE FAVORISANT L INNOVATION TECHNOLOGIQUE - Point de vue de l entrepreneur - Eric LAYERLE

MÉTHODOLOGIE CONTRACTUELLE FAVORISANT L INNOVATION TECHNOLOGIQUE - Point de vue de l entrepreneur - Eric LAYERLE MÉTHODOLOGIE CONTRACTUELLE FAVORISANT L INNOVATION TECHNOLOGIQUE - Point de vue de l entrepreneur - Eric LAYERLE Intérêts des variantes Maître d ouvrage : offre plus intéressante Coût Matériaux économiques

Plus en détail

Revêtements perméables, diversités et performances

Revêtements perméables, diversités et performances Revêtements perméables, diversités et performances Véronique Guiné, Pascal Boivin et Lionel Chabbey Laboratoire Sols et Substrats hepia Agronomie Journée technique Revêtements perméables Enjeux environnementaux,

Plus en détail

Méthode rationnelle de dimensionnement des chaussées aéronautiques souples

Méthode rationnelle de dimensionnement des chaussées aéronautiques souples Méthode rationnelle de dimensionnement des chaussées aéronautiques souples STAC Sandrine FAUCHET IFSTTAR Pierre HORNYCH Une révision nécessaire Méthode actuelle empirique Inspirée par la méthode américaine

Plus en détail

Comité Technique Bitume Québec Congrès 2015, Mont Ste-Anne Jeudi 19 Mars 2015

Comité Technique Bitume Québec Congrès 2015, Mont Ste-Anne Jeudi 19 Mars 2015 Comité Technique Bitume Québec Congrès 2015, Mont Ste-Anne Jeudi 19 Mars 2015 1 Participants à la rédaction, Comité technique de Bitume Québec:.Catherine Lavoie, Bitume Québec.René Dufresne, Bitumar.Alan

Plus en détail

Yves Brousseau, ing. Ciment Québec inc. Cell : Courriel :

Yves Brousseau, ing. Ciment Québec inc. Cell : Courriel : Le Retraitement Haute Performance (RHP) au ciment. Rang St-Angélique Yves Brousseau, ing. Directeur Développement Commercial et Services Techniques Ciment Québec inc. Cell : 514-718-8308 Courriel : ybrousseau@cqi.ca

Plus en détail

Comparaison des coûts de construction routière re entre. Dévoilement des résultats

Comparaison des coûts de construction routière re entre. Dévoilement des résultats Comparaison des coûts de construction routière re entre le Québec, l Ontario l et le Nouveau-Brunswick Dévoilement des résultats Types de travaux comparés Cas réels Construction d une chaussée neuve Autoroute

Plus en détail

Lionel ODIE. Les revêtements superficiels. ESU et ECF : Deux techniques éprouvées

Lionel ODIE. Les revêtements superficiels. ESU et ECF : Deux techniques éprouvées Les revêtements superficiels ESU et ECF : Deux techniques éprouvées Lionel ODIE CETE de l Ouest / LRPC SaintBrieuc Commission de Normalisation Revêtements Superficiels Ministère de l'écologie, de l'énergie,

Plus en détail

LES ENROBÉS À MODULE ÉLEVÉ ADAPTÉS AUX CLIMATS FROIDS

LES ENROBÉS À MODULE ÉLEVÉ ADAPTÉS AUX CLIMATS FROIDS PUBLIÉ PAR BITUME QUÉBEC NUMÉRO 09 LES ENROBÉS À MODULE ÉLEVÉ ADAPTÉS AUX CLIMATS FROIDS Introduction Dans le domaine des chaussées bitumineuses, les enrobés à module élevé constituent une approche performante

Plus en détail

CONTRÔLE DE LA QUALITÉ LORS DE LA MISE EN ŒUVRE DES REVÊTEMENTS BITUMINEUX. Colloque Bitume Québec / 26 novembre 2008 Serge Meilleur, ing. M.Sc.A.

CONTRÔLE DE LA QUALITÉ LORS DE LA MISE EN ŒUVRE DES REVÊTEMENTS BITUMINEUX. Colloque Bitume Québec / 26 novembre 2008 Serge Meilleur, ing. M.Sc.A. CONTRÔLE DE LA QUALITÉ LORS DE LA MISE EN ŒUVRE DES REVÊTEMENTS BITUMINEUX Colloque Bitume Québec / 26 novembre 2008 Serge Meilleur, ing. M.Sc.A. Les principaux contrôles ainsi que les mesures et essais

Plus en détail

NOVACOL NOVAFOR NOVASOL

NOVACOL NOVAFOR NOVASOL RETRAITEMENTS EN PLACE N O T I C E T E C H N I Q U E NOVACOL NOVAFOR NOVASOL Trois procédés pour traiter et retraiter, en place, à froid Selon la couche à traiter, une technique adaptée : NOVACOL, recycle

Plus en détail

La pratique des enrobés coulés à froid. De la formulation à l application. Congrès Bitume Québec 23 au 24 mars 2006 Mont Ste-Anne, Québec

La pratique des enrobés coulés à froid. De la formulation à l application. Congrès Bitume Québec 23 au 24 mars 2006 Mont Ste-Anne, Québec La pratique des enrobés coulés à froid De la formulation à l application Congrès Bitume Québec 23 au 24 mars 2006 Mont Ste-Anne, Québec Sabine Le Bec, Construction DJL inc. Contenu de la présentation Les

Plus en détail

Introduction aux Enrobés Bitumineux

Introduction aux Enrobés Bitumineux École de Technologie Supérieure de Montréal Module 03 : Cours TCH025: TRAVAUX DE GÉNIE CIVIL 02 Février 2016 Guillaume Guissi Introduction aux Enrobés Bitumineux Référence : Meunier M. CTN 404- Science

Plus en détail

LES REVÊTEMENTS ROUTIERS INNOVANTS. Réduc3on des émissions sonores Améliora3on de la sécurité Pérennité des performances

LES REVÊTEMENTS ROUTIERS INNOVANTS. Réduc3on des émissions sonores Améliora3on de la sécurité Pérennité des performances LES REVÊTEMENTS ROUTIERS INNOVANTS Réduc3on des émissions sonores Améliora3on de la sécurité Pérennité des performances Qu est-ce que le bruit? Un son inopportun 28 avril 2016 Frédéric GILENI 2 Première

Plus en détail

Daniel Perraton & Hassan Baaj. Perraton, Baaj

Daniel Perraton & Hassan Baaj. Perraton, Baaj Comment se répercutent les résultats des essais de laboratoire liés à la performance en fatigue de l enrobé et à son module complexe au terme de la structure de la chaussée souple Daniel Perraton & Hassan

Plus en détail

Enduit superficiel d usure à très haute adhérence

Enduit superficiel d usure à très haute adhérence Enduit superficiel d usure à très haute adhérence S. SOLIMAN - Eurovia Management Qu est ce qu un enduit superficiel à très haute adhérence? Revêtement superficiel de chaussée qui améliore considérablement

Plus en détail

Acceptation et évaluation en production des formules de mélange. Présenté par : Vicky Poulin, tech. sr, auditrice Décembre 2013

Acceptation et évaluation en production des formules de mélange. Présenté par : Vicky Poulin, tech. sr, auditrice Décembre 2013 Acceptation et évaluation en production des formules de mélange Présenté par : Vicky Poulin, tech. sr, auditrice Décembre 2013 2 1 Introduction Méthode appliquée pour le ministère des Transports du Québec

Plus en détail

NOTE D INFORMATION BETONS BITUMINEUX TRES MINCES ET ULTRA-MINCES

NOTE D INFORMATION BETONS BITUMINEUX TRES MINCES ET ULTRA-MINCES NOTE D INFORMATION CHAUSSEES DEPENDANCES Auteur : Observatoire des Techniques de Chaussées 94 BETONS BITUMINEUX TRES MINCES ET ULTRA-MINCES Editeur : Avril 1997 Cette note d'information, écrite dans le

Plus en détail

du béton aux spécificités

du béton aux spécificités Chapitre2 Réponses du béton aux spécificités 2.1 Réponse structurelle 2.2 Réponse en matière de réalisation 2.3 Réponse à la sécurité 2.4 Réponse aux contraintes d exploitation 13 Chapitre 2 Carrefours

Plus en détail

Sols+revêtements. Bituzim revêtement percolé

Sols+revêtements. Bituzim revêtement percolé Sols+revêtements Bituzim revêtement percolé bituzim simplicité oblige Le revêtement BITUZIM est la combinaison d un revêtement flexible du revêtement bitumineux et d un coulissement rigide du béton en

Plus en détail

Les LHF Chantiers réalisés et approches des prescriptions de réalisation et de contrôle S.EL BEDOUI (LRPC) L. DUFLOT (CG57)

Les LHF Chantiers réalisés et approches des prescriptions de réalisation et de contrôle S.EL BEDOUI (LRPC) L. DUFLOT (CG57) Les LHF Chantiers réalisés et approches des prescriptions de réalisation et de contrôle S.EL BEDOUI (LRPC) L. DUFLOT (CG57) Les LHF Ŕ Application chantiers Les LHF Applications routières PLAN TERRASSEMENTS

Plus en détail

Survol de la présentation

Survol de la présentation Les enrobés du MTQ : relation entre leurs caractéristiques, leur mise en œuvre et leur performance sur la route Michel Paradis, ing. M.Sc. Transports Québec Service des matériaux d infrastructures Colloque

Plus en détail

Aquapass. défi. La maîtrise durable des eaux pluviales BÉTONS DRAINANTS HAUTES PERFORMANCES

Aquapass. défi. La maîtrise durable des eaux pluviales BÉTONS DRAINANTS HAUTES PERFORMANCES Aquapass BÉTONS DRAINANTS HAUTES PERFORMANCES La maîtrise durable des eaux pluviales LA RÉPONSE À L IMPERMÉABILISATION DES SOLS URBAINS Défi.Aquapass est un béton drainant qui conjugue résistance mécanique

Plus en détail

Principe de base de la mise en œuvre des enrobés

Principe de base de la mise en œuvre des enrobés Principe de base de la mise en œuvre des enrobés Plan de la présentation 1 ère partie : Principes généraux sur l organisation des chantiers d enrobés 2 ième partie : Le répandage des enrobés 3. Le compactage

Plus en détail

Enrobés hydrocarbonés

Enrobés hydrocarbonés Enrobés hydrocarbonés Recueil sur CD-ROM Référence : 3139833CD ISBN : 2-12-139833-3 Année d édition : 2006 Analyse : Une révision importante des normes «Enrobés» en 2000 a permis d actualiser des références,

Plus en détail

Le recyclage des matériaux de chaussées et autres techniques vertes pour les usages municipaux

Le recyclage des matériaux de chaussées et autres techniques vertes pour les usages municipaux MINISTÈRE DES TRANSPORTS, DE LA MOBILITÉ DURABLE ET DE L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS Le recyclage des matériaux de chaussées et autres techniques vertes pour les usages municipaux Michel Paradis, ing.

Plus en détail

Teneur en liant optimale des enrobés avec recyclé

Teneur en liant optimale des enrobés avec recyclé Teneur en liant optimale des enrobés avec recyclé Teneur en liant optimale des enrobés avec recyclé Sara Bressi (PhD candidate) Laboratoire des voies de circulation (LAVOC) EPFL Teneur en liant optimale

Plus en détail

EXPÉRIMENTATION DU CONCEPT DE STRUCTURE INVERSE POUR LE RENFORCEMENT DE CHAUSSÉES SOUMISES AUX CHARGES D AUTOBUS URBAINS

EXPÉRIMENTATION DU CONCEPT DE STRUCTURE INVERSE POUR LE RENFORCEMENT DE CHAUSSÉES SOUMISES AUX CHARGES D AUTOBUS URBAINS EXPÉRIMENTATION DU CONCEPT DE STRUCTURE INVERSE POUR LE RENFORCEMENT DE CHAUSSÉES SOUMISES AUX CHARGES D AUTOBUS URBAINS Congrès INFRA Hôtel Hilton Québec 9 novembre 2011 Objectifs du projet Renforcer

Plus en détail

Action des UV : étude en laboratoire et sur site

Action des UV : étude en laboratoire et sur site Séminaire de restitution CCLEAR Impact des conditions climatiques sur les infrastructures routières Action des UV : étude en laboratoire et sur site 03 février 2015 Virginie MOUILLET Laboratoire d'aix-en-provence

Plus en détail

CONSEIL GÉNÉRAL DE LA VIENNE JOURNÉE D'INFORMATION COUCHES D'ACCROCHAGE EMULSION À RUPTURE RAPIDE

CONSEIL GÉNÉRAL DE LA VIENNE JOURNÉE D'INFORMATION COUCHES D'ACCROCHAGE EMULSION À RUPTURE RAPIDE CONSEIL GÉNÉRAL DE LA VIENNE JOURNÉE D'INFORMATION COUCHES D'ACCROCHAGE EMULSION À RUPTURE RAPIDE n-luc FORT sponsable du Service Entretien et Exploitation la Routes 27 novembre 2014 Remerciements à Sylvain

Plus en détail

Enrobés hydrocarbonés

Enrobés hydrocarbonés Enrobés hydrocarbonés Référence : 3139843CD ISBN : 978-2-12-139843-3 Année d édition : 2013 Analyse La nouvelle édition du recueil Enrobés hydrocarbonés actualise de nombreuses références, notamment celles

Plus en détail

Politique d entretien des chaussées

Politique d entretien des chaussées CONSEIL GENERAL DES YVELINES DIRECTION DES ROUTES ET DES TRANSPORTS Politique d entretien des chaussées Journée technique du 13 avril 2015 Objectifs de la politique d entretien du patrimoine routier Yvelinois

Plus en détail

Bardeaux recyclés dans les enrobés Écomat

Bardeaux recyclés dans les enrobés Écomat FRÉDÉRIC NOËL Les enrobés colorés o Aux bitumes purs o Au liant végétal Rugosoft o Enrobé phonique Bardeaux recyclés dans les enrobés Écomat o Enrobés tièdes FRÉDÉRIC NOËL Les enrobés aux bitumes purs

Plus en détail

SPECIFICATIONS TECHNIQUES

SPECIFICATIONS TECHNIQUES STABEX vrac Esthétique et performance des sols stabilisés SPECIFICATIONS TECHNIQUES STABEX 1/13 Note technique Stabex vrac SOMMAIRE Préambule 3 1. Domaine d application 3 page 2. Caractéristiques générales

Plus en détail

Le béton en milieu municipal

Le béton en milieu municipal Le béton en milieu municipal Le béton matériau de choix Le béton, matériau aux nombreuses qualités de résistance et de durabilité, pourrait être plus souvent utilisé pour: Les intersections Les arrêts

Plus en détail