> Apogee Normalizer Noir. 3731_10_C10 7/01/05 13:07 Page 253. Études de cas

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "> Apogee Normalizer Noir. 3731_10_C10 7/01/05 13:07 Page 253. Études de cas"

Transcription

1 3731_10_C10 7/01/05 13:07 Page Études de cas Plutôt que d imaginer la maison du prochain millénaire ou de décrire la villa d un milliardaire, nous présentons ici deux projets représentatifs des fonctions innovantes que l on peut réaliser aujourd hui dans un projet de construction ou de rénovation. La première étude de cas concerne la construction d une maison neuve dans le sud de la France. L un des objectifs du projet est de prédisposer le logement à l intégration, à plus ou moins court terme, de fonctions intelligentes. La seconde étude illustre la rénovation d un appartement dans l ouest de la France, rénovation soumise à d importantes contraintes de budget et de configuration des lieux. Ces projets ont été gérés selon la méthode décrite au chapitre 2, fondée sur une analyse fonctionnelle des besoins, la rédaction d un dossier descriptif détaillé et une coordination rigoureuse des entreprises sélectionnées. Vous verrez que, dans les deux cas, le respect scrupuleux de ces différentes étapes a constitué le facteur clé de la réussite. Ces études de cas vous donneront l occasion de toucher du doigt les coûts réels de conception, d acquisition et d installation de la plupart des matériels et fonctionnalités introduites dans l ouvrage. Même si les prix peuvent grandement varier d une région à une autre ou selon qu il s agit de neuf ou d amélioration de l habitat, cela vous permettra de disposer d un référentiel pour votre propre projet.

2 3731_10_C10 7/01/05 13:07 Page 254 Construction d une maison dans le sud de la France Domoconsulting Domoconsulting ( est un réseau national d installateurs et de centres experts spécialisés dans l intégration de solutions innovantes pour l habitat. La mise en commun des compétences, une veille technologique permanente et le respect d une charte de qualité sont autant d éléments qui permettent au client de mettre toutes les chances de son côté. Domoconsulting ne préconise que des produits standards, ouverts et reconnus pour leur fiabilité afin d assurer la cohérence et l évolutivité des installations. M. et M me R. ont deux enfants, âgés de dix et treize ans. Ils décident en 2003 de faire construire une villa de plain-pied de 150 m 2 à proximité de Montpellier. La maison est destinée, dans un premier temps, à un usage de résidence secondaire, avec éventuellement location saisonnière. À terme, elle deviendra la résidence principale de la famille. Ils confient leur projet à un constructeur traditionnel de maisons individuelles de la région qu ils ont rencontré dans un salon de l habitat. Ayant séjourné pendant quelques années aux États-Unis, ils sont déçus de constater que le constructeur ne propose qu un niveau de confort élémentaire, sans aucune fonction de sécurité ni de centralisation de commandes, par exemple. Afin de prendre l avis d un spécialiste, le constructeur les oriente vers le centre expert Domoconsulting de leur région. Conception du projet Les époux R. sont tout de suite convaincus de l utilité d une étude préalable, tant la concrétisation de leurs envies leur semble encore inaccessible. Domoconsulting commence par recueillir l ensemble des besoins fonctionnels exprimés par les clients. De façon à illustrer les premières discussions, une présentation détaillée des dernières innovations susceptibles de les intéresser et la visite d un projet réalisé récemment dans la région sont organisées par Domoconsulting. Cela permet à la famille R. d écarter certaines fonctions, comme la vidéosurveillance ou la pièce dédiée au home cinéma et d en valider d autres. Voyons comment Domoconsulting va en faire la synthèse à travers la rédaction d un cahier des charges. La maison communicante 254 Analyse des besoins Même si les époux R. ne prévoient pas d y habiter à plein temps dès le début, ils ont l intention d y travailler plusieurs mois par an. C est pourquoi l accent est mis dès le début sur la mise en place d un accès Internet et de réseaux informatique et téléphonique de qualité. Ils souhaitent également disposer de fonctions de sécurité et de centralisation des commandes sur un écran tactile. Priorité est donnée à la facilité d utilisation, à la possibilité de paramétrer eux-mêmes les fonctions principales et d y accéder à distance.

3 3731_10_C10 7/01/05 13:07 Page 255 Tableau 10.1 Besoins exprimés dans chaque domaine Fonctions Caractéristiques Phase 1 Phase 2 Gestion de l énergie Préchauffage de la salle de bains Passage automatique en température confort par détection de présence Contrôle des consommations d énergie (eau, gaz, électricité) Réglage et programmation de la température des différentes pièces (climatisation) Régulation du fonctionnement de la piscine Fonction anti-oubli d éclairage 10. Études de cas Automatisme Télécommande unique pour le portail et les portes de garage Centralisation des volets roulants Ambiance lumineuse Variation de lumière par télécommande au salon Mémoire d ambiances lumineuses Allumage automatique contextuel (doux la nuit, normal le jour) Sécurité des biens Détection de rôdeur et des personnes Détection d intrusion Simulation de présence intelligente (indécelable) Contrôle d accès par carte Sécurité dissuasive par clignotement forcé de toutes les lumières Sirène intérieure Signalisation lumineuse extérieure Transmission téléphonique Centrale de télésurveillance Détection de fuite d eau, de dégel du congélateur, de coupure secteur et de fumées toxiques Surveillance de piscine Accueil des visiteurs Report du signal vidéo de la caméra du portail sur les téléviseurs Audiovisuel Distribution de la TV et du satellite dans toutes les pièces Diffusion d ambiance sonore dans les salles de bains et sur la terrasse Informatique Abonnement Internet haut débit Réseau informatique pour partager Internet, imprimante, médias, etc. Réseau informatique Wi-Fi Téléphonie Réseau sans fil DECT (1 base + 1 combiné) Répondeur téléphonique Centralisation Scénario «départ de la maison» de centralisation des fermetures et extinctions Passage en température confort à distance Relance eau chaude sanitaire à distance Supervision en local sur écran tactile et gestion de l installation à distance 255

4 3731_10_C10 7/01/05 13:07 Page 256 Une semaine après les premiers contacts, une liste de fonctions est établie (voir tableau 10.1). Certains de ces besoins sont à intégrer dès la construction (phase 1) et d autres à prendre en compte pour faciliter leur mise en place ultérieure (phase 2). Schémas de principe La phase d analyse des besoins a abouti à la rédaction du cahier des charges illustré à la figure Le schéma montre les liens à réaliser entre les différentes briques de l installation. Les équipements à commander sont représentés en haut de la figure. Ils doivent pouvoir être centralisés sans toutefois être complètement dépendants d un ordinateur central. Pour optimiser la sécurité de l installation et assurer sa fiabilité dans le temps, l infrastructure réseau doit s appuyer sur deux infrastructures de câblage distinctes: une installation courant fort 220 V, qui alimente individuellement chaque circuit d éclairage, de prises de courant et de volets roulants, et un réseau courant faible VDI (voix, données, images) dans toutes les pièces de la maison afin de garantir la flexibilité des fonctions informatiques, téléphoniques et audiovisuelles et d assurer le support des commandes par écran tactile ainsi que la supervision du système. La maison communicante 256 Plans d implantation Les différentes discussions entre les clients et Domoconsulting ont permis d établir les plans d exécution ainsi que les plans d implantation des éclairages, des prises et des fonctions. La figure 10.2 représente le plan d implantation des différents systèmes; la figure 10.3 en donne la légende. Ces plans sont destinés dans un premier temps à finaliser le choix des implantations, à faciliter la procédure d appel d offre et à assurer la mise en œuvre du système et la coordination du travail des entreprises. Conseillés par Domoconsulting, les clients ont sélectionné l installateur après consultation menée auprès de trois entreprises de la région. Choix des solutions techniques Les solutions techniques retenues sont les suivantes. Infrastructure courant fort. Le plan électrique conçu initialement par le constructeur a été adapté aux besoins des clients, notamment pour le passage des circuits d éclairage en télérupteur et en télévariateur, avec des modules courant porteur placés dans le tableau électrique. Les volets

5 3731_10_C10 7/01/05 13:07 Page 257 Équipement à centraliser Éclairage Automatisme Production d eau chaude Sèche-serviette Clavier à code Sécurité Écran plasma Audiovisuel Climatisation 10. Études de cas Circuits de puissance Pilotage via relais + retour d état Commandes Télécommande Écran tactile encastré Module radio + Tableau électrique Alimentation Baie de brassage + actif TV Sources extérieures Réseau local filaire Passerelle résidentielle Câble coaxial Signal satellite/ TV/FM Modem ADSL NAS routeur ADSL pare-feu serveur DHCP DynDNS Switch Câble type grade 3 Câble coaxial Caméra portail Réseau éléphonique Téléphone mobile Point d accès Wi-Fi PC Portable Accès à distance Pocket PC Wi-Fi Tablet PC Wi-Fi Réseau local Wi-Fi Portable Wi-Fi Postes Informatiques Base DECT Écrans TV Démodulateur satellite Matériel informatique/téléphonique/audiovisuel Figure 10.1 Synoptique du cahier des charges de l installation 257

6 3731_10_C10 7/01/05 13:08 Page 258 Figure 10.2 Plan d implantation (source Domoconsulting) La maison communicante 258 roulants sont également commandés par courant porteur dans le respect scrupuleux des instructions du fabricant (pas d alimentation en triphasé, conformité aux normes d installation électrique, etc.). Infrastructure courant faible. Le choix s est porté sur la solution VDI de Casanova, avec baie de brassage et distribution des fonctions sur prises RJ 45. Les clients ont souhaité renforcer l implantation par le doublage systématique du nombre de prises préconisé de façon à pouvoir faire évoluer l installation dans les meilleures conditions de débit sans qu il soit nécessaire d ajouter de dédoubleurs. Au final, la maison est équipée de 74 prises RJ 45. Le démodulateur satellite est branché sur une prise coaxiale du salon, et son signal est diffusé dans le réseau VDI afin d alimenter l écran de télévision secondaire branché sur une prise RJ 45 de la chambre des parents. Les fonctions de régulation du fonctionnement de la piscine ont été précâblées.

7 3731_10_C10 7/01/05 13:08 Page Études de cas Figure 10.3 Légende du plan d implantation (source Domoconsulting) Appareillage. La solution retenue a permis aux clients de choisir des plastrons de prises et des boutons poussoirs de leur choix, excepté pour la commande des volets roulants. Chauffage. Le système retenu par le client est un système de climatisation à air réversible. Les thermostats électroniques présents dans les pièces principales ont été complétés par une sonde de température offrant une régulation globale de l installation au niveau de la passerelle résidentielle. Les fonctions de régulation du fonctionnement de la piscine ont été précâblées. Sécurité. Les détecteurs d ouverture, de présence et de risques domestiques ainsi que les claviers à code et les lecteurs de badge assurant le contrôle d accès sont de type filaires. Accueil des visiteurs. Un simple interphone couplé à une caméra consultable sur tous les écrans de télévision de la maison assure la réception des visiteurs dans les meilleures conditions de sécurité. Audiovisuel. Un système de diffusion sonore de type EGI, avec deux sources et quatre zones, permet la sonorisation de la salle de bains, de la salle d eau et de la terrasse extérieure. Un module actif TV assure la dis- Figure 10.4 Centrale de diffusion sonore et commande locale de zone (source EGI) 259

8 3731_10_C10 7/01/05 13:08 Page 260 tribution des sources TV sur les prises RJ 45. Le salon est prédisposé pour l installation ultérieure d un système home cinéma 5.1 (cinq voies plus un caisson de basse) avec écran plasma ou vidéoprojection sur grand écran. Gestion centralisée. La programmation des scénarios, la gestion de l énergie, la centralisation des commandes et de la sécurité ainsi que la supervision en local et à distance de l installation sont assurées par la passerelle résidentielle Sairbere. Ces solutions répondent à toutes les fonctionnalités prévues dans la première phase du projet et permettront, par la suite, de faire évoluer l installation conformément aux besoins exprimés pour la seconde phase. Mise en œuvre de l installation Les plans ont été modifiés une dernière fois sur place après l élévation des murs de façon à optimiser l implantation des équipements. Le traçage des gaines de passage de câble a alors été effectué. Cela a permis à l électricien de réaliser l installation électrique de façon totalement autonome. Le rôle de Domoconsulting s est limité pendant cette période à coordonner les interventions de l électricien, du chauffagiste et du menuisier. La figure 10.5 donne un aperçu du déroulement du projet. La réception des travaux a permis de valider la conformité de l installation avec les spécifications du cahier des charges. Domoconsulting a pris à sa charge la mise en service de l installation VDI pour l activation de la garantie Casanova et le paramétrage des systèmes de centralisation et de sécurité. Il est important de noter que la programmation finale des scénarios n a été effectuée qu après l emménagement de façon à optimiser leur fonctionnement en fonction de l utilisation réelle de la maison. La flexibilité du système a permis de déplacer quelques points de commande et de modifier l affectation de certaines prises VDI. La figure 10.6 montre l écran tactile permettant de contrôler l ensemble de l installation. La maison communicante Figure 10.5 Principales étapes du projet Analyse des besoins Remise du cahier des charges et lancement de l appel d offre Sélection de l installateur Début de la construction Plans d implantation définitifs Installation électrique Réception installation électrique Mise en service de l installation Emménagement Programmation finale des scénarios Sept Nov Janv Fév Mars 2004 Avril 2004 Mai 2004 Juin 2004 Juillet 2004 Août

9 3731_10_C10 7/01/05 13:08 Page Études de cas Figure 10.6 L écran tactile donne accès à la centralisation des commandes et à la supervision de l installation. (source Domoconsulting) La mise en place de tous ces systèmes n a pas eu d impact sur la date de livraison de la maison. L installation électrique a évidemment pris plus de temps que prévu initialement par le constructeur, mais, tout comme la phase de mise en service et de paramétrage de l installation, elle n a pas perturbé l intervention des autres corps d état. Les coûts La mise en place des différentes fonctions innovantes a nécessité la fourniture d équipements supplémentaires et un surplus de main-d œuvre dans les domaines suivants. Installation électrique. Passage de 30 fourreaux supplémentaires. Implantation dans les circuits d éclairage de dix télérupteurs et de vingt télévariateurs. Modification de la taille de l armoire électrique et ajout de protections électriques pour les circuits supplémentaires. Réseau VDI. Passage de trente-cinq fourreaux supplémentaires pour les soixante-quatorze câbles VDI. Soixante-quatorze prises RJ mètres de câble grade 3. Baie de brassage Casanova. La figure 10.7 montre le local technique de la maison situé dans le garage de la maison. On distingue le tableau électrique traditionnel à gauche, les modules de commandes des éclairages et des volets roulants au centre et la baie de brassage VDI à droite. Automatismes. Six commandes et modules X10 pour volets roulants. 261

10 3731_10_C10 7/01/05 13:08 Page 262 La maison communicante 262 Figure 10.7 Local technique avec, de gauche à droite, le tableau électrique, les modules de commande des éclairages et des volets roulants et la baie de brassage VDI (source Domoconsulting) Chauffage. Pose de cinq sondes de température pour la régulation et réservation pour la pose d une sonde de température pour la régulation de la future piscine. Sécurité. Cinq détecteurs de présence intérieurs. Quatre détecteurs de présence extérieurs. Deux détecteurs d ouverture des portes de garage. Quatre capteurs de fumée. Un détecteur de coupure secteur. Un détecteur de décongélation. Une sirène. Contrôle d accès. Pose d un clavier à code et d un lecteur de badge pour cinq badges. Accueil des visiteurs. L interphone prévu par le constructeur a été complété par une caméra portier jour/nuit extérieure étanche. Audiovisuel. Centrale de diffusion sonore EGI (deux sources, quatre zones, une commande dans la salle de bains, une commande dans la salle d eau et une commande pour la terrasse extérieure). Actif TV. Home cinéma. Prédisposition home cinéma avec 20 m de gaines aiguillées et douze boîtiers de réservation avec cache (possibilité d accès en bas, au milieu et en haut du mur). Informatique. Modem ADSL. Switch huit ports. Point d accès Wi-Fi. Centralisation des commandes. Passerelle résidentielle. Écran tactile. Télécommandes. Programmation/paramétrage. Programmation et tests (trois jours). Conseil. Mission d étude et de coordination (trois jours). Le tableau 10.2 donne une estimation du surcoût engendré par ces postes. Le surcoût de l ensemble de l installation par rapport à une installation traditionnelle, beaucoup moins riche en fonctionnalités, peut être évalué à environ 9 % du budget total de la maison (hors terrain). Autant le projet est représentatif en terme de gestion de projet et de besoins fonctionnels, autant le nombre de prises VDI est inhabituel. Le surcoût n aurait été que de 8 % si le client s était contenté du nombre de prises préconisé initialement (32). Le surcoût doit également être nuancé dans la mesure où les clients avaient de toute façon prévu la mise en place de fonctions de sécurité, de réseau informatique, de centralisation de volets ou de gestion à distance du chauffage. L étude préalable a permis de les inclure dans la phase initiale de construction, ce qui a permis de rationaliser l installation et de réduire le coût total des différents systèmes. Plus globalement, toutes les évolutions liées aux futurs besoins des clients, comme la mise en location de la maison ou la transformation en résidence principale, seront facilitées et ne nécessiteront pas de lourds travaux.

11 3731_10_C10 7/01/05 13:08 Page 263 Tableau 10.2 Comparaison du coût du projet initial et des fonctions innovantes (en euros) Projet initial Fonctions innovantes Terrassement/soubassement Maçonnerie/élévation Enduit Charpente Couverture Menuiseries/ouvertures (bois/alu) Plomberie Électricité (courant fort) Électricité (courant faible) Appareillage électrique (hors luminaires) Automatismes (volets/portes de garage) Chauffage Peinture intérieure Cuisine Cheminée Terrasse Sécurité Contrôle d accès 600 Accueil des visiteurs (interphonie/caméra) Diffusion sonore Home cinéma (prédisposition) 200 Escalier Aspiration centralisée Raccordement aux réseaux Carrelage Parquets étage Placards/dressing Puit Informatique 180 Centralisation Écran tactile Accès à distance 200 Extérieur Programmation/paramétrage Frais consultant (conception, coordination) TOTAL SURCOÛT 9% 10. Études de cas 263

12 3731_10_C10 7/01/05 13:08 Page 264 Ainsi, la location saisonnière de la maison sera facilitée par le système de badges et de clavier à code. La distribution audiovisuelle dans toutes les chambres sera immédiate, et la mise en place du home cinéma ne nécessitera pas de travail supplémentaire pour le passage des câbles, la mise en place du vidéoprojecteur ou l installation de l écran électrique. Rénovation d un appartement en Bretagne Après avoir vécu de longues années en maison individuelle, M. et M me C., jeunes retraités, font l acquisition d un appartement de 120 m 2 en centreville. Ils font appel en janvier 2004 à un architecte pour assurer sa rénovation. Lors des premières discussions, l architecte comprend que, outre l isolation thermique et phonique, le chauffage et la mise aux normes électriques, ils désirent améliorer l éclairage dans quelques pièces, installer un ordinateur et un grand écran de cinéma. L architecte a un rôle prépondérant dans l expression de ces besoins car M. et M me C. ne pensaient pas que ces fonctions devaient être prises en compte dès la conception du projet. Il leur propose même de leur présenter un spécialiste, capable d affiner leurs besoins réels en la matière. Conception du projet Un rendez-vous est organisé quelques semaines avant le début des travaux en présence des clients, de l architecte et du spécialiste en intégration de solutions innovantes dans l habitat que l architecte a déjà fait intervenir sur ce type de projet. La discussion porte essentiellement sur la définition précise des besoins, la présentation de fonctions supplémentaires et la prise en compte des contraintes techniques inhérentes à la rénovation. La maison communicante 264 Analyse des besoins Les clients souhaitent améliorer le confort de l appartement en terme d éclairage, de gestion des volets roulants et de régulation du chauffage et ajouter des fonctions informatiques et audiovisuelles à certaines pièces. L une de leur priorité est de simplifier au maximum les commandes en limitant le nombre de boutons poussoirs et en ajoutant une centralisation dans le hall d entrée de l appartement pour la gestion groupée des éclairages, du

13 3731_10_C10 7/01/05 13:08 Page 265 Tableau 10.3 Liste des besoins exprimés dans chaque domaine Fonction Caractéristique Prioritaire Secondaire Gestion de l énergie Réglage et programmation de la température des différentes pièces Optimisation de la consommation de chauffage par un système de régulation 10. Études de cas Mise en place de scénarios d absence (chauffage réduit, extinction de l éclairage, descente des volets) Automatisme Télécommande du home cinéma (volets, écran, éclairage) Centralisation des volets roulants Ambiance lumineuse Variation de lumière par télécommande dans le salon Mise en circuit des lampes et des prises commandées (salon, chambre 1) Création d ambiances lumineuses (home cinéma, lecture, dîner, ménage) Sécurité des biens Simulation de présence et des personnes (éclairage salon ou chambre et volets roulants) Téléphonie Réseau sans fil DECT (1 base + 1 combiné) Renvoi de l interphone sur les combinés téléphoniques Informatique Abonnement Internet à haut débit Réseau informatique sans fil pour se connecter à Internet depuis les portables Audiovisuel Distribution de la TV et du satellite dans toutes les pièces Diffusion d ambiance sonore dans la salle de bains et dans la cuisine Installation d un home cinéma dans le salon avec grand écran Aucun équipement audiovisuel visible (placard dédié) Centralisation Centralisation des volets roulants Scénario d absence (chauffage réduit, extinction éclairage, descente volets) Contrôle de l état des circuits (température par zone, éclairage on/off, etc.) Gestion à distance par téléphone ou Internet 265

14 3731_10_C10 7/01/05 13:08 Page 266 chauffage et des volets roulants. Les clients souhaitent pouvoir centraliser les volets par zone et les commander depuis la tête de lit dans les chambres. Le fait d éviter de multiplier les boutons poussoirs est également une priorité de l architecte, surtout dans le salon, où les commandes de volets roulants et des multiples circuits d éclairage doivent être discrètes et simples à utiliser. La réhabilitation de l appartement impose de nombreuses contraintes, liées à l installation électrique existante, qu il n est pas question de refaire entièrement, et à la nature des murs, qui ne permet pas de faire passer des câbles dans certaines pièces. Le tableau 10.3 récapitule les fonctions établies en fonction des souhaits des clients, des conseils de l intégrateur et des propositions de l architecte. Certaines fonctions proposées par l intégrateur n ont pas été retenues, tandis que d autres sont cochées dans la colonne Secondaire. Celles qui leur semblent intéressantes apparaissent dans la colonne Prioritaire. Schéma de principe La figure 10.8 donne une vision synoptique du cahier des charges de l installation en illustrant les liens entre ses différentes briques. Les équipements à commander sont représentés en haut de la figure. Ils doivent pouvoir être centralisés sans ordinateur. Il n est pas possible de créer un réseau VDI, mais un accès à Internet sans fil, un réseau téléphonique DECT et un report TV infrarouge sur le câble coaxial existant doivent pouvoir répondre aux besoins exprimés. Plan d implantation La figure 10.9 illustre le plan d implantation correspondant au schéma de principe et la figure donne les légendes correspondantes. Ce plan est destiné, dans un premier temps, à finaliser le choix des implantations et à assurer la mise en œuvre du système et la coordination du travail avec les autres entreprises. La maison communicante 266 Choix des solutions techniques Un rapide audit de l installation électrique permet d établir les travaux à effectuer pour la mise aux normes et de faire les constatations suivantes: le fil électrique neutre n est pas systématiquement présent au niveau des interrupteurs, ce qui exclut certaines solutions courant porteur en l état; certains circuits d éclairage sont câblés en télérupteur, ce qui peut faciliter leur centralisation et leur passage en variation sans recâblage du circuit de puissance;

15 3731_10_C10 7/01/05 13:08 Page 267 les volets roulants sont automatisés mais commandés uniquement au niveau de chaque ouverture; les huit convecteurs existants sont alimentés sur quatre circuits 220 V différents, sans possibilité de régulation en l état; la mise en place de faux plafonds prévue par l architecte permet de faire passer de nouveaux câbles sur toute la longueur du couloir principal et de l entrée ainsi que dans la chambre Études de cas Équipement à centraliser Volet roulant Écran home cinéma Éclairage Prise commandée Panneau rayonnant Sècheserviette Matériel audiovisuel Vidéoprojecteur Commandes Circuits de puissance Sources extérieures Télécommande Coffret courant faible Réseau câblé Platine de boutons Bouton poussoir Bus de commande Module radio + Tableau électrique Gaine technique de l appartement Interphone Réseau téléphonique et ADSL Circuit courant faible Platine tactile Réseau local Wi-Fi Portable Wi-Fi Point d accès Wi-Fi combles Base DECT Report TV et infrarouge Écran LCD chambre Récepteur TV par câble Matériel informatique/ audiovisuel Figure 10.8 Synoptique du cahier des charges de l installation 267

16 3731_10_C10 7/01/05 13:08 Page 268 Figure 10.9 Plan d implantation (source Marsollier Domotique) La maison communicante Figure Légendes du plan d implantation (source Marsollier Domotique) 268

17 3731_10_C10 7/01/05 13:08 Page 269 Compte tenu de cet audit, la combinaison de technologies sur bus de commande et par fréquence radio répond aux besoins exprimés. Sur cette base, l intégrateur a prévu les solutions suivantes. Infrastructure courant fort. La mise aux normes concerne essentiellement la mise en place de protections différentielles supplémentaires au niveau du tableau électrique pour la protection des personnes et le repérage des circuits. Les faux plafonds sont utilisés pour ajouter de nouveaux circuits d éclairage, des prises commandées et des platines de boutons poussoirs dans la cuisine, le couloir, l entrée, le salon et la chambre 1. Les commandes d éclairage, de prises commandées, de chauffage et d automatismes sont gérées par le protocole EIB/Konnex sur bus pour les points situés à proximité du couloir et en radio pour les autres. Aucun changement dans l installation d éclairage des chambres 2 et 3 n est nécessaire, mais tous les circuits sont ramenés sur une même sortie au tableau électrique afin de gérer l extinction générale. L éclairage du hall d entrée est commandé par un détecteur de présence. Cela permet de supprimer des interrupteurs et de lancer le scénario retour dès l entrée dans l appartement (suspension de la simulation de présence, passage du chauffage en confort, réactivation des éclairages, etc.). Infrastructure courant faible. L infrastructure TV/téléphone existante est satisfaisante car il y a au moins une prise dans toutes les pièces. La base DECT est branchée sur la prise téléphonique de la cuisine. Les autres combinés peuvent être placés n importe où sans fil. Un multiplexeur dans la gaine technique et un modulateur dans le salon permettent de renvoyer les signaux audio et vidéo du magnétoscope, du DVD et du câble sur toutes les autres prises coaxiales de l appartement. Ce système permet également de télécommander tous les appareils depuis les autres pièces. Un modem ADSL Wi-Fi est placé à l arrivée du téléphone. Les prises téléphoniques permettent de brancher un ordinateur sur Internet. L ordinateur portable des clients est raccordé sans fil. Appareillage. La solution retenue permet aux clients et à leur architecte de choisir des prises, des boutons poussoirs, des boutons tactiles et des platines de bouton sans la moindre contrainte. Ils peuvent choisir dans les catalogues habituels (Arnould, Legrand, Alombard, Meljac, etc.), ainsi que dans ceux des fabricants compatibles EIB/Konnex (Siemens, Hager, Jung, Gira, Berker, etc.). Une platine Berker de huit boutons poussoirs est retenue pour la gestion des éclairages et du home cinéma dans le salon. Des plaques à affichage (température, heure, date, réveil, etc.) constituées de quatre touches sensitives sont retenues pour l entrée et la chambre 1 (voir figure 10.11). Chauffage. Tous les convecteurs électriques sont remplacés par des panneaux rayonnants et deux sèche-serviette dans les salles de bains. Il est Figure Platine de huit boutons (source Berker) et plaque à touches sensitives (source Hager) 10. Études de cas 269

18 3731_10_C10 7/01/05 13:08 Page 270 Figure Meuble audiovisuel sur roulettes (source Cust Home) convenu de réguler l installation sur quatre zones (chambre 1, salle de bains de la chambre 1, zone jour constituée du salon et de la cuisine, zone constituée des chambres 2 et 3 souvent inoccupées), avec trois niveaux de consignes (confort, économique et hors gel). Sécurité. Les clients pourront ajouter ultérieurement s ils le souhaitent un système radio ou des détecteurs EIB/Konnex. Pour l instant, le seul niveau de sécurité souhaité est constitué par la simulation de présence aléatoire et l allumage automatique dissuasif dans l entrée. Accueil des visiteurs. Un simple interphone couplé au système téléphonique permet de répondre et éventuellement d ouvrir depuis n importe quel combiné de l appartement. Une sonnerie particulière signale l arrivée d un visiteur. Il est alors possible de savoir de qui il s agit et, éventuellement, d ouvrir la porte d entrée de l immeuble en appuyant sur la touche étoile des combinés. Home cinéma. L écran électrique est géré comme les volets roulants en EIB/Konnex. Le vidéoprojecteur et le matériel audiovisuel sont branchés sur des prises commandées de façon à faciliter leur pilotage et à les protéger quand ils ne sont pas utilisés. Un meuble de rangement sur roulettes offre un accès facile à l arrière des appareils, comme le montre la figure Gestion centralisée. Aucun ordinateur ni passerelle résidentielle ne sont nécessaires. La programmation des scénarios, la gestion de l énergie et la centralisation des commandes et du home cinéma sont assurées par les modules du tableau électrique. La centralisation des commandes home cinéma s effectue par le biais des boutons poussoirs et d une télécommande universelle radio (EIB/Konnex) infrarouge. Les volets roulants, les scénarios d éclairage et le chauffage sont pilotables par boutons poussoirs ou par télécommande. La gestion à distance sera facile à mettre en place ultérieurement en ajoutant un transmetteur téléphonique ou une passerelle EIB/Konnex au tableau électrique. Ces solutions répondent parfaitement aux besoins fonctionnels exprimés et entrent dans le budget alloué. La maison communicante 270 Mise en œuvre Les travaux s étalent sur une période de trois mois. La figure donne un aperçu du déroulement du projet. Le plus gros du travail consiste à refaire une partie du tableau électrique, à passer le câble bus et les nouveaux circuits de puissance pour l éclairage et les prises commandées. La figure illustre une partie du nouveau tableau électrique, avec ses modules de gestion de chauffage et de volets roulants.

19 3731_10_C10 7/01/05 13:08 Page 271 Analyse des besoins Remise du devis Accord du client Début des travaux de réhabilitation Plans d implantation définitifs Installation électrique Installation home cinéma Mise en service de l installation Programmation finale des scénarios et réglage définitif du home cinéma 10. Études de cas Janvier 2004 Février 2004 Mars 2004 Avril 2004 Mai 2004 Juin 2004 Figure Principales étapes du projet Figure Le nouveau tableau électrique (source Hager) La mise en place et la programmation des nouvelles commandes et des scénarios ne nécessitent qu une journée de travail pour l intégrateur, hors home cinéma. Cette intervention permet en outre de programmer les touches de la télécommande illustrée à la figure La flexibilité de l installation rendra possible ultérieurement l implémentation d une nouvelle demande des clients visant, par exemple, à ajouter une zone de centralisation des volets roulants de la façade sud de l appartement. L intégration de la partie home cinéma nécessite une coordination avec les entreprises de menuiserie (intégration de l écran électrique, des enceintes et du vidéoprojecteur) et de peinture pour les finitions. Figure Télécommande vingt-quatre fonctions (source Hager) 271

20 3731_10_C10 7/01/05 13:08 Page 272 Scénario 2 éclairage salon (Variation +) Scénario 1 éclairage salon (On) Scénario home cinéma (On) Volets roulants salon (Montée) Figure Platine de boutons Berker avec retour d information Scénario 1 éclairage salon (Off) Scénario 2 éclairage salon (Variation ñ) Volets roulants salon (Descente) Scénario home cinéma (Off) La maison communicante 272 La programmation finale du home cinéma et la mise au point audio et vidéo n ont lieu qu après quelques semaines d utilisation. Leur mise en service ne nécessite que d appuyer sur une touche de la télécommande ou sur un bouton poussoir mural, comme l illustre la figure Le scénario home cinéma permet de regrouper les fonctions suivantes: mise sous alimentation du meuble audiovisuel et du vidéoprojecteur; mise en service du vidéoprojecteur; descente de l écran; descente des volets roulants; extinction de l éclairage principal et des lampes sur prise commandée; atténuation progressive de l éclairage arrière (de 100 à 10 % en trente secondes); mise en service de l ampli et du lecteur DVD. À la fin de la projection, le scénario inverse est déclenché, avec une temporisation de quelques minutes sur la coupure de la prise du vidéoprojecteur afin de permettre au ventilateur de refroidir la lampe. Quand le salon n est pas utilisé pour le home cinéma, aucun équipement ni câble ne sont visibles. Les coûts La mise en place de l ensemble de ces fonctions a nécessité la fourniture d équipements supplémentaires et un surplus de main-d œuvre dans les domaines suivants.

21 3731_10_C10 7/01/05 13:08 Page 273 Installation électrique. Remise aux normes par ajout de protections différentielles. Passage de douze fourreaux. Ajout de modules de gestion d éclairage au tableau pour gérer quatre circuits de spots encastrés, trois circuits d appliques murales, dont une en variation, trois prises commandées, dont une en variation. Intégration de modules d entrée dans les boîtiers muraux pour la liaison entre les boutons poussoirs et le bus de commande. Automatismes. Ajout dans le tableau électrique de modules d automatismes pour la gestion de six volets roulants et de l écran de home cinéma. Pose de trois inverseurs pour commande locale des volets roulants de la cuisine et des chambres 2 et 3. Gestion centralisée depuis le hall d entrée, la chambre 1 et le salon. Chauffage. Tous les panneaux rayonnants et les sèche-serviette sont reliés au gestionnaire d énergie situé dans le tableau électrique. Deux sondes de température permettent une régulation au plus juste. Sécurité. Programmation d un scénario «simulation de présence». Allumage aléatoire de quelques éclairages à la tombée de la nuit et descente des volets roulants entre 22 heures et 23 heures. Interphonie. Mise en place d un mini-pabx pour le report du signal audio vers les combinés téléphoniques de l appartement. Audiovisuel. Système de distribution audio, vidéo et report infrarouge. Réservation pour le passage des câbles audio et vidéo du home cinéma avec 30 m de gaines aiguillées et douze boîtiers de réservation avec cache (possibilité d accès en bas et en haut de mur). Écran électrique 16/9 (2,40 m de base) et vidéoprojecteur DLP lumens. Informatique. Installation d un modem ADSL Wi-Fi. Centralisation des commandes. Mise en place d une platine de huit boutons, de deux platines de quatre boutons et d une platine à touches sensitives. Télécommande 24 fonctions. Programmation et paramétrage. Raccordement des équipements EIB/Konnex. Paramétrage des platines de boutons. Programmation des scénarios et tests (deux jours). Le tableau 10.4 récapitule poste par poste les coûts de cette installation. L ensemble des commandes et des équipements de chauffage, d éclairage et d automatisme, qu ils soient gérés en filaires ou non, communiquent dans le même langage, l EIB/Konnex. Cela permet d intégrer du matériel de plusieurs fabricants et garantit la pérennité de l installation. L architecte s est félicité d avoir pu s appuyer sur un intégrateur capable de gérer l ensemble de la réalisation technique de l installation, depuis sa conception jusqu à sa mise en œuvre. La qualité de la gestion d éclairage, 10. Études de cas 273

22 3731_10_C10 7/01/05 13:08 Page 274 Tableau 10.4 Coût de l installation (TVA à 5,5 % pour la rénovation d un logement de plus de deux ans) Prix posé en euro TTC Installation électrique (remise aux normes, câblage bus, etc.) Appareillage électrique (hors luminaires) 844 Centralisation des éclairages et des automatismes Panneaux rayonnants et sèche-serviette Régulation du chauffage (hors émetteurs) 443 Report de l interphonie sur l installation téléphonique 633 Distribution audio/vidéo et report infrarouge dans la chambre 422 Câblage home cinéma 211 Écran électrique 950 Vidéoprojecteur Informatique (accès Internet et réseau sans fil) 158 Paramétrage et programmation des scénarios TOTAL le peu de boutons visibles, malgré le nombre élevé de fonctions disponibles et, surtout, la simplicité d utilisation de l installation ont particulièrement séduit les clients. La maison communicante 274

23 3731_10_C10 7/01/05 13:08 Page 275 * * * La réussite de ces deux projets est fondée sur une analyse fonctionnelle des besoins, la rédaction d un dossier descriptif détaillé et la coordination rigoureuse des entreprises sélectionnées. Les solutions retenues répondent aux envies immédiates des clients tout en prédisposant la maison et l appartement à leurs besoins futurs. Dans les deux cas, la motivation des clients et le support du maître d œuvre ont, contribué au succès. Dans le second projet, l ouverture de l architecte aux solutions innovantes a permis de détecter tous les besoins des clients et de les concrétiser. 10. Études de cas 275

24 3731_10_C10 7/01/05 13:08 Page 276

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail

Les applications de la domotique dans l habitat intelligent

Les applications de la domotique dans l habitat intelligent Economies d énergie & Confort Les applications de la domotique dans l habitat intelligent AquaSolAir 280, rue Edouard Daladier 84200 Carpentras Tel: 04 90 60 80 30 Fax: 04 90 60 66 26 Mail: contact@aquasolair.com

Plus en détail

your Creative agency MountainCloud CLUSTER HBI INOTEP - Pôle d Excellence BTP Nord-Pas de Calais 73 rue Raoul Briquet - 62700 BRUAY-LA-BUISSIERE

your Creative agency MountainCloud CLUSTER HBI INOTEP - Pôle d Excellence BTP Nord-Pas de Calais 73 rue Raoul Briquet - 62700 BRUAY-LA-BUISSIERE MountainCloud your Creative agency info@ info@ MountainCloud your Creative agency classes objectifs apports moyens A+ Gestion A Gestion active coopérative Le bâtiment intelligent a la capacité d auto-adaptation

Plus en détail

Second concours de câblage BAC PRO ELEEC. Sujet : la maison intelligente. Sujet réalisé par J.P Benoit, J Frustec et A Pasquier 1/36

Second concours de câblage BAC PRO ELEEC. Sujet : la maison intelligente. Sujet réalisé par J.P Benoit, J Frustec et A Pasquier 1/36 Second concours de câblage BAC PRO ELEEC Sujet : la maison intelligente Sujet réalisé par J.P Benoit, J Frustec et A Pasquier 1/36 PREAMBULE Les produits de la gamme In One By Legrand permettent de choisir

Plus en détail

SIMPLEMENT INTELLIGENT

SIMPLEMENT INTELLIGENT SIMPLEMENT INTELLIGENT SIMPLEMENT INTELLIGENT Intelli Vida offre des solutions intégrées et abordables qui permettent de contrôler tous les systèmes de votre maison gestion de l énergie, de la sécurité

Plus en détail

Système d alarme sans fil. guide SOMFY

Système d alarme sans fil. guide SOMFY Système d alarme sans fil guide SOMFY Le système d alarme sans fil Somfy veille sur votre tranquillité d esprit La motorisation et l automatisation des ouvertures de la maison (volets roulants, porte de

Plus en détail

Chaleur et confort sans gaspillage

Chaleur et confort sans gaspillage Chaleur et confort sans gaspillage ++ Régulation et programmation pilotent le chauffage. Sous leur contrôle, celui-ci fournit la bonne température quand il faut et où il faut, de façon constante et sans

Plus en détail

DGE 2013-STI BESOINS STI DGE 2013

DGE 2013-STI BESOINS STI DGE 2013 DGE 2013-SI BESOINS SI DGE 2013 LO 5- Composants d'études électriques REF Libellé Quantité F 1 L5 Panneau domotique avec ecran tactile et composants radio 1 F 2 L5 Kit contrôle d'accès par badge 1 F 3

Plus en détail

DOSSIER DE REALISATION

DOSSIER DE REALISATION Nom Candidat : Poste N : Concours Général des Métiers 2015 Spécialité : ELEEC DOSSIER DE REALISATION La ville de CONDE SUR NOIREAU Dossier RÉALISATION Session 2015 Durée: 8 heures DR1 / DR9 SOMMAIRE Modification

Plus en détail

DEFINITION DE LA DEMANDE

DEFINITION DE LA DEMANDE DEFINITION DE LA DEMANDE Objectif du projet En 2012, la salle de cinéma a été transformée en salle polyvalente. Elle est utilisée maintenant pour l accueil de séminaires, la projection de documents audio-video,

Plus en détail

La domotique R.Cousin D.Marsollier C-2i St-Grégoire Sté Bluelinéa

La domotique R.Cousin D.Marsollier C-2i St-Grégoire Sté Bluelinéa La domotique R.Cousin C-2i St-Grégoire D.Marsollier Sté Bluelinéa Domotique? Définition: Le terme domotique vient de domo, «domus» en latin qui veut dire maison et «tique» pour automatisme. Ensemble des

Plus en détail

LES RESEAUX DE COMMUNICATION

LES RESEAUX DE COMMUNICATION 1 LES RESEAUX DE COMMUNICATION L arrivée d internet, des chaînes numériques et d autres technologies numériques dans l habitat ont fait évoluer nos habitudes. Comment accéder à ces données? Quelles sont

Plus en détail

TP DOMOTIQUE. 01 avril 2012. Objectifs : Etre capable : Découvrir quelques possibilités domotiques.

TP DOMOTIQUE. 01 avril 2012. Objectifs : Etre capable : Découvrir quelques possibilités domotiques. Objectifs : 1 Etre capable : Découvrir quelques possibilités domotiques. Appréhender les technologies utilisées dans ce domaine. Comparer ces technologies en fonction des contraintes d installation. Simuler

Plus en détail

Pourquoi SMARTHOME est différente?

Pourquoi SMARTHOME est différente? Présent dans plus de 40 pays dans le monde, SMARTHOME offre une solution domotique qui permet l automatisation, la programmation et la gestion des fonctionnalités électriques, informatiques et de télécommunication

Plus en détail

«LA DOMOTIQUE : SANTE, ECONOMIE D ENERGIE ET CONFORT» Partenaires

«LA DOMOTIQUE : SANTE, ECONOMIE D ENERGIE ET CONFORT» Partenaires «LA DOMOTIQUE : SANTE, ECONOMIE D ENERGIE ET CONFORT» Partenaires La " DOMOTIQUE " est l'automatisation des fonctions techniques à des fins d'économie d'énergie, d'augmentation du confort, de la sécurité

Plus en détail

Système KNX Bienvenue dans votre maison intelligente

Système KNX Bienvenue dans votre maison intelligente Système KNX Bienvenue dans votre maison intelligente Votre maison vit à votre Grâce au système KNX, votre maison devient intelligente : elle adapte l éclairage, le chauffage, la climatisation, la gestion

Plus en détail

L installation électrique

L installation électrique L installation électrique comme un pro! Thierry GALLAUZIAUX & David FEDULLO Troisième édition 2009 55 87,5 120 150 165 1 2 Sommaire Révisez vos connaissances Guide UTE C 90-483 Câblage résidentiel des

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail

CONFORT ET DOMOTIQUE. méthodologie de définition d une pièce. Journées de formation de mai 2010 ACADEMIE DE TOULOUSE

CONFORT ET DOMOTIQUE. méthodologie de définition d une pièce. Journées de formation de mai 2010 ACADEMIE DE TOULOUSE CONFORT ET DOMOTIQUE Nouveaux Séminaire programmes «Définition de technologie de Produits : Confort» : et Domotique 1 1 2 2 3 3 4 4 5 5 6 6 7 7 8 8 LES DIFFÉRENTES TECHNOLOGIES Nouveaux Séminaire programmes

Plus en détail

Book Volet Roulant. Radio Technology Somfy. - Système de radiocommande exclusif Somfy.

Book Volet Roulant. Radio Technology Somfy. - Système de radiocommande exclusif Somfy. Page 1 Technologie filaire -Généralement utilisé dans des construction neuves, la technologie filaire Wired Technology, relie les points de commande muraux aux moteurs par des fils électriques encastrés

Plus en détail

CFA Lycée Gustave EIFFEL LE HOME CINEMA. Niveau de Maîtrise

CFA Lycée Gustave EIFFEL LE HOME CINEMA. Niveau de Maîtrise S4.1 LE HOME CINEMA Savoir S4.1 S3.1 S3.2 S6.1 Niveau de Maîtrise 2 4 3 3 page 1 / 15 TD HOMECINEMA FICHE CONTRAT Capacités THEME : SYSTEMES COMMUNICANTS VDI - COURANTS FAIBLES Fonctions Organisation C1

Plus en détail

Les automatismes de volets roulants

Les automatismes de volets roulants Les automatismes de volets roulants Confort, simplicité, évolutivité Créateur de confort depuis 1956 www.lenouy.com Les ESSENTIELS Grâce à la gamme d automatismes ESSENTIELS, vous pouvez bénéficier d un

Plus en détail

Antennes collectives : Distribution FRANSAT Collectif Réception satellite Optique (tête optique, câblage fibre optique)

Antennes collectives : Distribution FRANSAT Collectif Réception satellite Optique (tête optique, câblage fibre optique) l antenne individuelle ou collective : Antennes TNT : Fourniture, Pose, Dépannage, Neuf et Rénovation - Fourniture de récepteurs TNT HD, équipements clé USB ou Disque Dur Partenaire fournisseur d abonnements

Plus en détail

Les prêts à poser UNE GAMME COMPLÈTE NOUVELLE ÉDITION

Les prêts à poser UNE GAMME COMPLÈTE NOUVELLE ÉDITION Les prêts à poser UNE GAMME COMPLÈTE NOUVELLE ÉDITION Tout sous la main en une seule référence À chaque Prêt à poser, son univers recréé Une gamme de 21 Prêts à poser Un usage clairement exprimé les Prêts

Plus en détail

Web Data System Système domotique et Gestion Technique de Bâtiment Version 1.1

Web Data System Système domotique et Gestion Technique de Bâtiment Version 1.1 Web Data System Système domotique et Gestion Technique de Bâtiment Version 1.1 Tables des matières Web Data System 0 Tables des matières 1 Introduction 2 Boîtiers WebDataModule (V3) 3 Le boitier WebDataModule

Plus en détail

David Bagot Responsable Prescription Région Ouest

David Bagot Responsable Prescription Région Ouest 08.12.2011 1 Prescription nationale et régionale David Bagot Responsable Prescription Région Ouest Portable 06 30 49 62 37 david.bagot@hager.fr 08.12.2011 2 Chiffres clés Chiffre d affaires 1,42 md Effectif

Plus en détail

DOMOTIQUE ET COMMUNICATION

DOMOTIQUE ET COMMUNICATION SYSTEME KNX Page 60 SYSTEME AUTOMATIQUE Page 61 DOMOTIQUE ET COMMUNICATION SYSTEME BRAS SAGE Page 62 SYSTEME BASIQUE Page 63 59 SYSTEME KNX Un bâtiment intelligent à portée de main Le BUS KONNEX fait communiquer

Plus en détail

Avidsen annonce le lancement de la gamme domotique Thomson

Avidsen annonce le lancement de la gamme domotique Thomson Avidsen annonce le lancement de la gamme domotique Thomson Connecter la maison et lui donner de l intelligence, telle est la vision des équipes Avidsen. Sécurité, confort, accès, chauffage et énergie,

Plus en détail

esmart Le système suisse de gestion intelligent de l habitat Simple à installer et sympa à utiliser

esmart Le système suisse de gestion intelligent de l habitat Simple à installer et sympa à utiliser esmart Le système suisse de gestion intelligent de l habitat Simple à installer et sympa à utiliser Convient à tous types d habitations nouvelles ou existantes Un coup d œil pour comprendre votre consommation

Plus en détail

c est simple quand on nous guide!

c est simple quand on nous guide! Pour un habitat adapté à chacun Vivre mieux chez soi, c est simple quand on nous guide! Confort au quotidien Accessible à tous, la domotique s'adapte à vos besoins et à votre mode de vie Des solutions

Plus en détail

Cahier des charges descriptif N 3. Distribution TV sur tous câblages structurés VDI des sites tertiaires

Cahier des charges descriptif N 3. Distribution TV sur tous câblages structurés VDI des sites tertiaires 1 Cahier des charges descriptif N 3 Distribution TV sur tous câblages structurés VDI des sites tertiaires Adresse de l installation : Installateur : Nombre de prises RJ45 : Préconisé par : 2 Domaine d

Plus en détail

M@intien à Domicile & TIC. Cahier de Conception. Caroline CATALAA Itziar DOMATO

M@intien à Domicile & TIC. Cahier de Conception. Caroline CATALAA Itziar DOMATO 2011-2012 M@intien à Domicile & TIC Cahier de Conception Caroline CATALAA Itziar DOMATO Cahier de Conception >> Sommaire Sommaire Présentation Introduction 1 Présentation maison type 1 KNX Principe 5 Main

Plus en détail

Passerelles DALI sur système KNX d ABB Info-produits. Énergie et productivité pour un monde meilleur

Passerelles DALI sur système KNX d ABB Info-produits. Énergie et productivité pour un monde meilleur Passerelles sur système KNX d ABB Info-produits Énergie et productivité pour un monde meilleur Passerelle / KNX, 16 sorties, DG/S 1.16.1 La flexibilité sous un nouvel éclairage La nouvelle passerelle DG/S

Plus en détail

TOUT PILOTER AVEC UNE TELECOMMANDE

TOUT PILOTER AVEC UNE TELECOMMANDE Connaissance(s) : Représentation fonctionnelle. Adaptation aux besoins et à la société. Transport du signal : - lumière, infrarouge ; - ondes : hertziennes, ultrasons ;- électrique Capacité(s) : (1) Décrire

Plus en détail

Côté Sérénité : la maison sous protection.

Côté Sérénité : la maison sous protection. Côté Sérénité Côté Sérénité : la maison sous protection. Avec ou sans yoga, la sérénité, c est possible. Vous êtes serein parce que vous savez que les intrus seront dissuadés d entrer dans votre logement

Plus en détail

Maîtrisez votre confort en toutes saisons

Maîtrisez votre confort en toutes saisons Maîtrisez votre confort en toutes saisons CF2 de Danfoss La régulation sans fil des planchers chauffants/rafraichissants Plus de confort et moins de consommation d énergie Une des vocations de Danfoss

Plus en détail

DESCRIPTION DES BESOINS

DESCRIPTION DES BESOINS Mr et Mme RECIPON Sabine et Vincent Adresse actuel : 22, rue de la Paumelle. 35520 La Mézière Tel : 02 99 69 22 49 Portable : 07 62 47 37 90 Email : vincent@recipon.fr DESCRIPTION DES BESOINS IMPLANTATION

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail

Brevet d Études Professionnelles. Systèmes Électroniques Numériques. ÉPREUVE EP1 PARTIE ÉLECTRONIQUE «Système Anti-Intrusion» DOSSIER TECHNIQUE

Brevet d Études Professionnelles. Systèmes Électroniques Numériques. ÉPREUVE EP1 PARTIE ÉLECTRONIQUE «Système Anti-Intrusion» DOSSIER TECHNIQUE Brevet d Études Professionnelles Systèmes Électroniques Numériques ÉPREUVE EP1 PARTIE ÉLECTRONIQUE «Système Anti-Intrusion» DOSSIER TECHNIQUE Durée 3 heures coefficient 3 Notes à l attention du candidat

Plus en détail

VITODATA VITOCOM. bien plus que la chaleur. Télésurveillance et télégestion d installations de chauffage par Internet. Internet TeleControl

VITODATA VITOCOM. bien plus que la chaleur. Télésurveillance et télégestion d installations de chauffage par Internet. Internet TeleControl bien plus que la chaleur VITODATA VITOCOM Internet TeleControl Télésurveillance et télégestion d installations de chauffage par Internet Viessmann S.A. Z.I. - B.P. 59-57380 Faulquemont Tél. : 03 87 29

Plus en détail

TP installation Home Cinema

TP installation Home Cinema Centre d intérêt n 3 : Assemblage matériel de chaque équipement du système Centre d intérêt n 4 : Mise en service du système (paramétrage, configuration & Essais Pré-Requis : C6-1 Communiquer lors de l

Plus en détail

Votre Partenaire pour vos projets d Automatismes de bâtiments Tertiaires et Industriels

Votre Partenaire pour vos projets d Automatismes de bâtiments Tertiaires et Industriels Votre Partenaire pour vos projets d Automatismes de bâtiments Tertiaires et Industriels Spécialisée dans le domaine de la gestion technique des bâtiments tertiaires et industriels, notre société développe

Plus en détail

CHAPITRE 1 : Généralités...4

CHAPITRE 1 : Généralités...4 LA DOMOTIQUE SOMMAIRE CHAPITRE 1 : Généralités...4 Objectif...4 Résumé...4 : définition...5 Les fonctions de la domotique...6 La fonction de sécurité...7 La fonction de surveillance...8 La fonction de

Plus en détail

GUIDE DE PROGRAMMATION COMPLÉMENTAIRE DU SYSTÈME D ALARME DIAGRAL

GUIDE DE PROGRAMMATION COMPLÉMENTAIRE DU SYSTÈME D ALARME DIAGRAL GUIDE DE PROGRAMMATION COMPLÉMENTAIRE DU SYSTÈME D ALARME DIAGRAL DIAG90AGF/DIAG90AGK DIAG20AVK ou DIAG21AVK DIAG30APK ou DIAG31APK DIAG41ACK ou DIAG42ACK DIAG45ACK Avant propos IMPORTANT La centrale dispose

Plus en détail

Une domotique d exception. www.homezoom.fr

Une domotique d exception. www.homezoom.fr Une domotique d exception www.homezoom.fr Présentation générale Une Domotique d exception Nos Références Partenariat La presse en parle Nous contacter 2 Présentation générale : La Société ISACOM, spécialiste

Plus en détail

CONTRAT INDIVIDUEL DES TACHES

CONTRAT INDIVIDUEL DES TACHES GAUTIER Relever les caractéristiques du parloir: dimensions, matériaux... Dessiner l'implantation actuelle (googlesketchup) Produire un comparatif entre plusieurs solutions pour l'éclairage du parloir

Plus en détail

Cahier des charges descriptif N 3. Distribution TV sur tous câblages structurés VDI des sites tertiaires

Cahier des charges descriptif N 3. Distribution TV sur tous câblages structurés VDI des sites tertiaires 1 Cahier des charges descriptif N 3 Distribution TV sur tous câblages structurés VDI des sites tertiaires Adresse de l installation : Installateur : Nombre de prises RJ45 : Préconisé par : Domaine d application

Plus en détail

u Régulation électronique communicante Aqu@Net Brochure commerciale CM AQN-W.1F Date : Mars 2004 Annule et remplace : Aucune

u Régulation électronique communicante Aqu@Net Brochure commerciale CM AQN-W.1F Date : Mars 2004 Annule et remplace : Aucune u Régulation électronique communicante Aqu@Net Brochure commerciale CM AQN-W.F Date : Mars 004 Annule et remplace : Aucune R Régulation et système Aqu@Net UNE COMPOSITION TOUTE EN FINESSE La régulation

Plus en détail

Sûr, Simple, Mhouse! GSM + RTC. Alarme Mhouse : la solution d alarme sans fil à installer soi même.

Sûr, Simple, Mhouse! GSM + RTC. Alarme Mhouse : la solution d alarme sans fil à installer soi même. Sûr, Simple, Mhouse! Alarme Mhouse : la solution d alarme sans fil à installer soi même. Un seul système pour protéger votre maison, commander vos automatismes ou vos éclairages! GSM + RTC Sûr Liberté

Plus en détail

Qu est ce que la domotique?

Qu est ce que la domotique? CONFORT & DOMOTIQUE Qu est ce que la domotique? La domotique est le domaine technologique qui traite de l automatisation du domicile, d'où l'éthymologie du nom qui correspond à la contraction des termes

Plus en détail

Nom Société 678-1002 WORMHOUT - Groupe Scolaire Roger Salengro Adresse 2 Code Postal - Ville Pays. LOT 09 Electricité Courant Fort et Faible

Nom Société 678-1002 WORMHOUT - Groupe Scolaire Roger Salengro Adresse 2 Code Postal - Ville Pays. LOT 09 Electricité Courant Fort et Faible Nom Société 678-1002 Adresse 1 WORMHOT - Groupe Scolaire Roger Salengro Adresse 2 Code Postal - Ville Pays Code Désignation nité Quantité P.. P.T. CORANT FORT 1 GÉNÉRALITÉS 1.1 Objet de la consultation

Plus en détail

Système d alarme sans fil. guide SOMF Y

Système d alarme sans fil. guide SOMF Y Système d alarme sans fil guide SOMF Y Le système d alarme sans fil Somfy veille sur votre tranquillité d esprit. La motorisation et l automatisation des ouvertures de la maison (volets roulants, porte

Plus en détail

Confort et Domotique. Janvier 2009 - Torrese L. & Surgand G. Février 2009 Torrese L. & Surgand G.

Confort et Domotique. Janvier 2009 - Torrese L. & Surgand G. Février 2009 Torrese L. & Surgand G. Confort et Domotique Janvier 2009 - Torrese L. & Surgand G. LE CONFORT DEFINITIONS Confort n.m. : Tout ce qui contribue au bien-être, à la commodité de la vie matérielle. Le confort d un appartement. (Petit

Plus en détail

Fiche OX «Réduction des consommations d électricité des parties communes d immeubles collectifs et de bâtiments tertiaires» - 28/04/03

Fiche OX «Réduction des consommations d électricité des parties communes d immeubles collectifs et de bâtiments tertiaires» - 28/04/03 1 «REDUCTION DES CONSOMMATIONS ELECTRIQUES DES PARTIES COMMUNES D IMMEUBLES COLLECTIFS ET DE BATIMENTS TERTIAIRES» Contexte et enjeux Les consommations d électricité des parties communes (éclairage des

Plus en détail

En classe de quatrième

En classe de quatrième En classe de quatrième La classe de quatrième permet à l élève d aborder les six approches du programme sur le domaine d application du confort et domotique. Les différents centres d intérêt prennent appui

Plus en détail

L accompagnement Domotique par Home sweet Ohm

L accompagnement Domotique par Home sweet Ohm L accompagnement Domotique par Jean-Christophe DEGIORGIS : 06 08 58 13 73 1 Sommaire Préambule Fonctions implémentables grâce à un câblage domotique La mission d Les atouts d 2 Préambule 3 Préambule Le

Plus en détail

Hager innove pour. l efficacité énergétique

Hager innove pour. l efficacité énergétique Hager innove pour l efficacité énergétique Le groupe Hager développe et commercialise des solutions accompagnées de multiples services pour la distribution sécurisée et intelligente de l énergie électrique

Plus en détail

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE EXTENSION DU SIEGE ADMINISTRATIF (Modification de l existant et extension) CADRE DE BORDEREAU DE DECOMPOSITION

Plus en détail

Communauté de communes du Grand Chambord Réhabilitation d un logement sis 1bis Rue des Tuileries 41230 COURMEMIN

Communauté de communes du Grand Chambord Réhabilitation d un logement sis 1bis Rue des Tuileries 41230 COURMEMIN . Réhabilitation d un logement sis 1bis Rue des Tuileries 41230 COURMEMIN Lot 05 Electricité VMC Chauffage MAITRE D ŒUVRE : SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE Agence de Blois (Siège social) Agence de Romorantin

Plus en détail

Prêts à vendre, prêts à poser

Prêts à vendre, prêts à poser Prêts à vendre, prêts à poser LES PRÊTS À POSER PROFESSIONNELS DE L ÉLECTRICITÉ Tout sous la main en une seule référence Legrand a clairement identifié les attentes des particuliers en matière de confort,

Plus en détail

INTRODUCTION NOUVEAU. Diffusion sonore, matrice multicanal. écran tactile vidéo. Écran tactile couleurs. Centrale d alarme

INTRODUCTION NOUVEAU. Diffusion sonore, matrice multicanal. écran tactile vidéo. Écran tactile couleurs. Centrale d alarme my home INTRODUCTION NOUVEAU Diffusion sonore, matrice multicanal écran tactile vidéo Écran tactile couleurs Centrale d alarme 114 MY HOME TABLE DES MATIÈRES 116 Caractéristiques générales 118 Grand choix

Plus en détail

Mesure tension arrivée EDF. Mesure tension point le plus éloigné. Plans armoires. Contrôle des serrages armoires. Mise en services des horloges

Mesure tension arrivée EDF. Mesure tension point le plus éloigné. Plans armoires. Contrôle des serrages armoires. Mise en services des horloges COURANTS FORTS Mesure terre principale ( indiquer valeur) Contrôle des laisons équipotentielles et continuité de terre Contôles ou mesure isolement (indiquer la valeur) Mesure tension arrivée EDF Mesure

Plus en détail

Le panneau de commande

Le panneau de commande Le panneau de commande La centrale peut être commandée par 300 utilisateurs. La centrale est de commande peut etre un simple lecteur RFID, un lecteur + clavier, un lecteur+ clavier+ afficheur LCD. Aux

Plus en détail

Sécurité, Rentabilité et Confort avec KNX

Sécurité, Rentabilité et Confort avec KNX Sécurité, Rentabilité et Confort avec KNX Sécurité Dormir paisiblement. Voyager en toute tranquillité. Faire confiance à KNX. Un réseau vigilant KNX surveille inlassablement pendant la nuit et est toujours

Plus en détail

Des thermostats d ambiance et des programmateurs de chauffage pour un maximum de confort et d économies

Des thermostats d ambiance et des programmateurs de chauffage pour un maximum de confort et d économies *Des réponses pour les infrastructures. www.siemens.fr/cps Des thermostats d ambiance et des programmateurs de chauffage pour un maximum de confort et d économies Une plus grande facilité d utilisation

Plus en détail

Cahier des charges descriptif N 4 Câblage résidentiel - entrée de gamme

Cahier des charges descriptif N 4 Câblage résidentiel - entrée de gamme 1 Cahier des charges descriptif N 4 Câblage résidentiel - entrée de gamme Nouvelle norme : permis de construire à partir de juin 2003 Adresse de l installation : Installateur : Préconisé par : 2 Avertissement

Plus en détail

FICHE PRODUIT Diagral connect. Nom :Diagral Connect. Marque :Diagral. Garantie :2 ans

FICHE PRODUIT Diagral connect. Nom :Diagral Connect. Marque :Diagral. Garantie :2 ans Réf produit : DIAG41BCF Désignation produit : Boîtier de pilotage à distance via ADSL de l alarme, des automatismes et des périphériques de confort Diagral Nom :Diagral Connect Marque :Diagral Garantie

Plus en détail

Le système d alarme sans fil pour résidences et commerces aux performances inégalées

Le système d alarme sans fil pour résidences et commerces aux performances inégalées Système de sécurité sans fil Domonial CENTRALE COMPACTE, PERIPHERIQUES NOVATEURS, INSTALLATION SIMPLE, COMMANDE DE DOMOTIQUE SOUPLESSE D UTILISATION AU QUOTIDIEN Le système d alarme sans fil pour résidences

Plus en détail

Audit installation électrique appartements

Audit installation électrique appartements Audit installation électrique appartements Domaine de l Arselle Version 1.0 date version auteur changement/ajout 1.0 Pierre DUDEZ Création Association Adicac comité de copropriétaire : commission technique

Plus en détail

TYDOM 350 PC. Serveur web. *2701815_Rev.2* informations. Présentation. Caractéristiques techniques. Fixation. www.deltadore.com

TYDOM 350 PC. Serveur web. *2701815_Rev.2* informations. Présentation. Caractéristiques techniques. Fixation. www.deltadore.com TYDOM 350 PC Serveur web Présentation informations www.deltadore.com info. commerciales techniques 02 72 96 03 56 57 fax 02 72 96 03 58 DELTA DORE Bonnemain - 35270 COMBOURG E-mail : deltadore@deltadore.com

Plus en détail

L INTERPHONE VILLA. Version 1.1

L INTERPHONE VILLA. Version 1.1 5 HABITAT L INTERPHONE VILLA INDIVIDUEL Version 1.1 Avec INTRATONE, le tertiaire, le très petit collectif et les maisons ont aussi une solution d interphonie et de contrôle d accès sans fil. Finis les

Plus en détail

CALYBOX. *2701543_Rev.2* Guide d utilisation. Gestionnaire d'énergie. http://pro.deltadore.com

CALYBOX. *2701543_Rev.2* Guide d utilisation. Gestionnaire d'énergie. http://pro.deltadore.com Guide d utilisation CALYBOX Gestionnaire d'énergie 6050391 6050394 6050392 6050395 CALYBOX 220 ou 230-2 ou 3 zones domotique CALYBOX 420 ou 430-2 ou 3 zones domotique avec commande d alarme http://pro.deltadore.com

Plus en détail

LA SOLUTION D ALARME, DE VIDÉOPROTECTION ET DE DOMOTIQUE INTELLIGENTE ET SANS FIL. Simple à installer, simple à utiliser, haute protection.

LA SOLUTION D ALARME, DE VIDÉOPROTECTION ET DE DOMOTIQUE INTELLIGENTE ET SANS FIL. Simple à installer, simple à utiliser, haute protection. LA SOLUTION D ALARME, DE VIDÉOPROTECTION ET DE DOMOTIQUE INTELLIGENTE ET SANS FIL Simple à installer, simple à utiliser, haute protection. Sommaire LA SOLUTION EVOLOGY EN UN COUP D OEIL L INNOVATION AU

Plus en détail

Nouveaux Tableaux de Communication RJ45

Nouveaux Tableaux de Communication RJ45 Nouveaux Tableaux de Communication RJ45 TOUT LE MULTIMEDIA EN UN TOUR DE MAIN! L innovation permanente au service de vos projets. Nouveaux Tableaux de Communication RJ45 Avec michaud, branchez-vous sur

Plus en détail

L émergence du Logement Multimédia

L émergence du Logement Multimédia 1. Le Très s Haut Débit D (THD) 2. Réglementation 3. Contexte de déploiement d du THD Sommaire 4. Axes de développement d majeurs dans le résidentiel r (Hors logements) 5. Le THD & HD résidentiel Pour

Plus en détail

La maison communicante

La maison communicante La maison communicante François-Xavier JEULAND avec la contribution de Olivier Salvatori Groupe Eyrolles, 2005, ISBN 2-212-11429-X 9 La centralisation des commandes Pour assurer notre confort et notre

Plus en détail

Convient au petites et moyennes entreprises. Utilisation façile et souple pour mes collaborateurs.

Convient au petites et moyennes entreprises. Utilisation façile et souple pour mes collaborateurs. Les enfants représentent pour nous une grande joie et inspiration. En même temps, nous nous soucions de leur sécurité. L environnement, dans lequel nous vivons ensemble, doit être sûr au maximum. L alarme

Plus en détail

CALYBOX. *2701545_rev3* Guide d utilisation. Gestionnaire d'énergie

CALYBOX. *2701545_rev3* Guide d utilisation. Gestionnaire d'énergie Guide d utilisation CALYBOX Gestionnaire d'énergie CALYBOX 320-2 zones domotique pour PAC ou PRE CALYBOX 330-3 zones domotique pour PAC ou PRE DELTA DORE - Bonnemain - 35270 COMBOURG E-mail : deltadore@deltadore.com

Plus en détail

Villa Prangins. Plaquette Projet. Speec S.A Route de Thonon, 114 1222 Vesenaz

Villa Prangins. Plaquette Projet. Speec S.A Route de Thonon, 114 1222 Vesenaz Villa Prangins 2014 Plaquette Projet Speec S.A Route de Thonon, 114 1222 Vesenaz Le projet Il s agissait d une rénovation complète d une villa des années 80. Le maitre d ouvrage souhaitait bénéficier d

Plus en détail

4 Exemples de mise en œuvre

4 Exemples de mise en œuvre EDF Exemples de mise en œuvre 5 exemples de composition d'une gaine technique logement. Concevoir une GTL Solution encastrée Solution en saillie Tous les tableaux sont installés sur une goulotte. Solution

Plus en détail

1. Pourquoi le précâblage? 2. V.D.I. V voix D données I Images. 3. La norme

1. Pourquoi le précâblage? 2. V.D.I. V voix D données I Images. 3. La norme 1. Pourquoi le précâblage? Le premier réseau permettant l'échange d'informations fut sans aucun doute le réseau téléphonique. Dès les années quatre-vingt, l'arrivée de l'informatique a imposé la cohabitation

Plus en détail

commander, centraliser, automatiser La domotique en pratique

commander, centraliser, automatiser La domotique en pratique commander, centraliser, automatiser La domotique en pratique La domotique selon delta Dore Améliorer le confort de vie, à la maison comme sur le lieu de travail, tout en permettant aux utilisateurs de

Plus en détail

La gestion intelligente des bâtiments au service de l efficacité énergétique. lundi 20 juin 2011

La gestion intelligente des bâtiments au service de l efficacité énergétique. lundi 20 juin 2011 La gestion intelligente des bâtiments au service de l efficacité énergétique 1 Les impacts de la technologie dans la conception d'un bâtiment? 2 Conseils et ingénierie en domotique et technologies de l

Plus en détail

Synergyr gestion intelligente de l énergie dans les complexes de logements

Synergyr gestion intelligente de l énergie dans les complexes de logements Synergyr gestion intelligente de l énergie dans les complexes de logements Régulation d ambiance individuelle combinée avec un enregistrement efficace et précis de la consommation www.siemens.be/synergyr

Plus en détail

Centrale Vedo Full Radio Guide d installation et de programmation rapide - Art. KITRADIOGSMFR

Centrale Vedo Full Radio Guide d installation et de programmation rapide - Art. KITRADIOGSMFR FR MANUEL TECHNIQUE K Centrale Vedo Full Radio Guide d installation et de programmation rapide - Art. KITRADIOGSMFR Centrale Vedo Full Radio Guide d installation et de programmation rapide Ce guide d installation

Plus en détail

Système d alarme sans fil. guide SOMF Y

Système d alarme sans fil. guide SOMF Y Système d alarme sans fil guide SOMF Y Le système d alarme sans fil Somfy veille sur votre tranquillité d esprit Gagnez en sécurité en équipant votre maison du système d alarme sécurisé Somfy. Protexial

Plus en détail

Résidence «UTOPIA» NICE UTOPIA-ECOLIFE. Réalisation d un ensemble immobilier «BBC» à NICE route de Turin DESCRIPTIF SOMMAIRE

Résidence «UTOPIA» NICE UTOPIA-ECOLIFE. Réalisation d un ensemble immobilier «BBC» à NICE route de Turin DESCRIPTIF SOMMAIRE Résidence «UTOPIA» NICE UTOPIA-ECOLIFE Réalisation d un ensemble immobilier «BBC» à NICE route de Turin DESCRIPTIF SOMMAIRE 1- GROS ŒUVRE Etanchéité Isolation: Terrassements généraux. Fondations béton

Plus en détail

Solutions de gestion des points de recharge des véhicules électriques

Solutions de gestion des points de recharge des véhicules électriques Solutions de gestion des points de recharge des véhicules électriques Décret du 25 juillet 2011 > Bâtiments concernés : - Logements collectifs - Bâtiments à usage tertiaire et immeubles de bureaux.dans

Plus en détail

www.domestia.be Guide Domotique

www.domestia.be Guide Domotique www.domestia.be Guide Domotique But de ce guide de développement domotique Un système domotique offre d innombrables possibilités. Mais cet atout présente en même temps une difficulté. Quelles sont toutes

Plus en détail

Pour des nuits encore plus paisibles La technologie sans fil simplifie l installation des systèmes de maison intelligente

Pour des nuits encore plus paisibles La technologie sans fil simplifie l installation des systèmes de maison intelligente technologie Pour des nuits encore plus paisibles La technologie sans fil simplifie l installation des systèmes de maison intelligente par LORRI BENEDIK photos JEAN BLAIS Cette maison a été automatisée

Plus en détail

Maîtrise de la consommation d énergie et protection de l habitation : GDF SUEZ innove avec la DolceVita ZenBox

Maîtrise de la consommation d énergie et protection de l habitation : GDF SUEZ innove avec la DolceVita ZenBox Dossier de Presse N 5 Janvier 2010 SOMMAIRE page 2 DolceVita ZenBox, Service Vigilance : tranquillité et maîtrise de la consommation d énergie et d eau en un seul boîtier page 4 DolceVita ZenBox, Service

Plus en détail

somfy.fr TaHoma, Une nouvelle histoire entre Somfy, ma maison et moi

somfy.fr TaHoma, Une nouvelle histoire entre Somfy, ma maison et moi somfy.fr TaHoma, Une nouvelle histoire entre Somfy, ma maison et moi Avec TaHoma, entre ma maison et moi, c est une histoire de...... confort Je gère toute ma maison depuis un ordinateur ou un smartphone.

Plus en détail

REAMENAGEMENT ET MISE EN CONFORMITE ECOLE PRIMAIRE 20 Avenue Jean Cassé 32140 - MASSEUBE

REAMENAGEMENT ET MISE EN CONFORMITE ECOLE PRIMAIRE 20 Avenue Jean Cassé 32140 - MASSEUBE REAMENAGEMENT ET MISE EN CONFORMITE ECOLE PRIMAIRE 20 Avenue Jean Cassé 32140 - MASSEUBE BORDEREAU DE PRIX LOT N 7 ELECTRICITE CFO - CFA SECURITE INCENDIE Le présent bordereau de prix est à remplir obligatoirement

Plus en détail

Home sweet Ohm. Quelques fiches références de projets Domotiques par Home sweet Ohm. L électricité au service de votre bien-être

Home sweet Ohm. Quelques fiches références de projets Domotiques par Home sweet Ohm. L électricité au service de votre bien-être Home sweet Ohm Quelques fiches références de projets Domotiques par Home sweet Ohm Jean-Christophe DEGIORGIS : 06 08 58 13 73 Qualification «Bâtiment Communicant» : Gestion des Motorisations, Eclairages,

Plus en détail

Solutions de gestion d'éclairage ECO 2

Solutions de gestion d'éclairage ECO 2 Solutions de gestion d'éclairage ECO 2 Guide des bonnes pratiques pour les bureaux Garantir la performance énergétique PETITE SALLE DE CONFÉRENCE 1 Contrôle de 2 circuits d'éclairage à LEDs : - Allumage

Plus en détail

Séquence 3. Comment des systèmes automatiques améliorent-ils le confort dans notre habitat?

Séquence 3. Comment des systèmes automatiques améliorent-ils le confort dans notre habitat? Séquence 3 Comment des systèmes automatiques améliorent-ils le confort dans notre habitat? Comment les contraintes sont-elles prises en compte dans la conception d un objet technique? Par quoi et comment

Plus en détail

Système appel malade sur

Système appel malade sur Système appel malade sur Description du système ALCAD Appel Malade est un système de communication et de gestion du service infirmerie qui utilise la technologie IP et qui fonctionne non seulement en réseau

Plus en détail

Filière ELECTRONIQUE (Bac Pro SEN) Champ Professionnel EIE Electronique Industrielle Embarquée & Filière ELECTROTECHNIQUE (Bac Pro ELEEC)

Filière ELECTRONIQUE (Bac Pro SEN) Champ Professionnel EIE Electronique Industrielle Embarquée & Filière ELECTROTECHNIQUE (Bac Pro ELEEC) lundi 23 septembre 2013 Filière ELECTRONIQUE (Bac Pro SEN) Champ Professionnel EIE Electronique Industrielle Embarquée & Filière ELECTROTECHNIQUE (Bac Pro ELEEC) DOMOTIQUE MyHome ENSEIGNEMENT TECHNOLOGIQUE

Plus en détail

Home Control Solutions

Home Control Solutions Home Control Solutions Hauptsitz Arocom AG Pfeffingerstrasse 19 4153 Reinach-Basel Tel. +41 (0)61 377 87 97 Fax. +41 (0)61 377 87 99 Büro ZH und Ostschweiz Andrea Boog Binzstrasse 7 9242 Oberuzwil / SG

Plus en détail