C H A P I T R E LES DÉPENSES, LES AVOIRS ET LES DETTES DES MÉNAGES7.3

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "C H A P I T R E LES DÉPENSES, LES AVOIRS ET LES DETTES DES MÉNAGES7.3"

Transcription

1 C H A P I T R E LES DÉPENSES, LES AVOIRS ET LES DETTES DES MÉNAGES7.3

2 Les dépenses nous renseignent sur les goûts, les besoins, les habitudes de consommation, mais aussi sur le niveau de vie. Ce sont d abord les dépenses des ménages par poste de dépense qui attirent l attention dans cette partie du chapitre. Leur importance plus ou moins grande est mise en évidence selon les types de ménages considérés, l âge de la personne de référence, le revenu du ménage, ou selon que le ménage est propriétaire ou locataire. Le regard se porte ensuite sur la possession, par ces ménages, de diverses composantes de l équipement ménager et sur l évolution advenue, à cet égard, sur plus de trois décennies (de 1972 à 2007). On y relève ensuite les principaux contrastes qui se dégagent lorsque sont considérés le revenu et le fait d être ou non un ménage à faible revenu. deux années, 1999 et Le regard porte sur les avoirs financiers amassés dans des régimes de retraite privés ou hors de ces régimes, ou sur les avoirs non financiers, comme les résidences, les autres biens immobiliers ou les véhicules, par exemple. Les dettes prises en considération sont diversifiées; elles portent sur les hypothèques, les marges ou cartes de crédit, les prêts-automobiles, etc. Les avoirs et les dettes varient selon le type de famille ou de ménage. Cette section de Un portrait statistique des familles au Québec présente des particularités propres aux familles formées de personnes âgées ou aux ménages composés de personnes seules aînées. Un dernier regard est posé sur l évolution des faillites personnelles au cours des dernières années. Cette section se termine sur les divers avoirs et dettes qui constituent le patrimoine des unités familiales pour 582

3 Consommation annuelle moyenne de l'ensemble des ménages par grand poste de dépenses, selon le type de ménage, Québec, T A B L E A U POSTE DE DÉPENSES TYPE DE MÉNAGE 1 COUPLES SANS ENFANT À LA MAISON COUPLES AVEC ENFANTS FAMILLES MONOPA- RENTALES PERSONNES SEULES AUTRES 2 TOTAL $ % $ % $ % $ % $ % $ % Alimentation , , , , , ,9 Logement , , , , , ,9 Entretien ménager , , , , , ,6 Articles et accessoires d'ameublement , , , , , ,7 Vêtements , , , , , ,1 Transport , , , , , ,3 Soins de santé , , , , , ,6 Soins personnels , , , , , ,9 Loisirs , , , , , ,3 Matériel de lecture 295 0, , , , , ,4 Éducation 191 0, , , , , ,1 Tabac et boissons alcoolisées , , , , , ,4 Dépenses diverses 941 1, , , , , ,6 Jeux de hasard 210 0, , , , , ,3 Consommation courante , , , , , ,2 Impôts personnels , , , , , ,2 Assurance individuelle et cotisations de retraite , , , , , ,3 Dons en argent et contributions 837 1, , , , , ,3 Consommation totale , , , , , ,0 1. Le choix est fait de présenter les résultats pour l'ensemble des ménages, qu'ils aient donné ou non une réponse pour chacune des catégories de dépenses. Lorsque la moyenne est calculée pour les ménages déclarants (ceux qui ont fourni une réponse pour un poste donné de dépenses), ce qui n'est pas présenté, le montant des dépenses est généralement un peu plus élevé, et parfois nettement plus élevé pour certains postes et certaines catégories de ménages plus concernées par ce poste (ex. : l'éducation et les couples avec enfants). 2. Inclut les ménages autres que les couples avec ou sans enfants, les familles monoparentales, les personnes seules, soit les autres ménages formés de personnes apparentées ou non. Source : Statistique Canada, Enquête sur les dépenses des ménages, Québec, 2007, extraits de compilations effectuées par l'isq, site Web, 9 juin Peu importe la configuration familiale, et à l exclusion des impôts personnels, le logement, le transport et l alimentation constituent les dépenses les plus importantes des ménages québécois. Ces trois postes de dépense pèsent plus lourd dans le budget des familles monoparentales et des personnes seules, en comptant pour près de la moitié (49,3 % pour les parents seuls, 47,7 % pour les personnes seules) des dépenses de ces ménages (44,1 % pour l ensemble des ménages). On remarquera également que : o les personnes seules présentent la proportion la plus élevée de dépenses consacrées au logement (24,2 %) et, par ailleurs, la plus faible part dévolue aux loisirs (4,6 %); o par rapport aux autres catégories de ménages, les couples avec enfants sont ceux qui consacrent une plus grande part de leur revenu aux impôts personnels (23,4 %, comparativement à 20,2 % pour l ensemble), à l assurance individuelle et aux cotisations de retraite (7,1 %, comparativement à 6,3 % pour l ensemble). 583

4 Consommation annuelle moyenne de l'ensemble des ménages par grand poste de dépenses, selon le groupe d'âge de la personne de référence, Québec, 2007 T A B L E A U POSTE DE DÉPENSES ÂGE DE LA PERSONNE DE RÉFÉRENCE 1 MOINS DE 30 ANS ANS ANS 65 ANS OU PLUS TOTAL $ % $ % $ % $ % $ % Alimentation , , , , ,9 Logement , , , , ,9 Entretien ménager , , , , ,6 Articles et accessoires d'ameublement , , , , ,7 Vêtements , , , , ,1 Transport , , , , ,3 Soins de santé , , , , ,6 Soins personnels 988 2, , , , ,9 Loisirs , , , , ,3 Matériel de lecture 186 0, , , , ,4 Éducation 852 1, , ,3 70 0, ,1 Tabac et boissons alcoolisées , , , , ,4 Dépenses diverses 777 1, , , , ,6 Jeux de hasard 85 0, , , , ,3 Consommation courante , , , , ,2 Impôts personnels , , , , ,2 Assurance individuelle et cotisations de retraite , , , , ,3 Dons en argent et contributions 155 0, , , , ,3 Consommation totale , , , , ,0 1. Le choix est fait de présenter les résultats pour l'ensemble des ménages, qu'ils aient donné ou non une réponse pour chacune des catégories de dépenses. Lorsque la moyenne est calculée pour les ménages déclarants (ceux qui ont fourni une réponse pour un poste donné de dépenses), ce qui n'est pas présenté, le montant des dépenses est généralement un peu plus élevé, et parfois nettement plus élevé pour certains postes et certaines catégories de ménages plus concernées par ce poste (ex. : l'éducation et les couples avec enfants). Source : Statistique Canada, Enquête sur les dépenses des ménages, Québec, 2007, extraits de compilations effectuées par l'isq, site Web, 9 juin Tout au long de la vie, l importance des dépenses engendrées par les postes de consommation courante que constituent le logement, le transport et l alimentation ne se dément pas. Toutefois, la répartition des postes de dépense selon l âge présente des variantes. Ainsi, les débours combinés en matière de loisirs, d éducation, et d articles et accessoires d ameublement, pèsent plus lourd pour les jeunes (11,2 %) que pour les ans (9,3 %), les ans (9,1 %) et les 65 ans ou plus (7,1 %). Chez les deux groupes d âge intermédiaire (30-44 et ans), l importance des dépenses de consommation courante est moindre en raison d une imposition plus grande, comptant pour plus de 20 % des dépenses. Finalement, on ne s étonne pas de constater que les dépenses en matière de soins de santé, à l instar des besoins en ce domaine, croissent avec l âge; l effort qui leur est consacré par les 65 ans et plus (6,3 %) est plus de deux fois supérieur à celui fourni par les moins de 30 ans (2,9 %). De même, le logement et l alimentation constituent une part plus importante des dépenses chez les aînés qu à tout autre âge. 584

5 Consommation annuelle moyenne de l'ensemble des ménages par grand poste de dépenses, selon le quintile de revenu total, Québec, T A B L E A U POSTE DE DÉPENSES QUINTILE DE REVENU TOTAL 1 DU MÉNAGE 2 1 er $ OU MOINS 2 e $ $ 3 e $ $ 4 e $ $ 5 e PLUS DE $ TOTAL Alimentation , , , , , ,9 Logement , , , , , ,9 Entretien ménager , , , , , ,6 Articles et accessoires d'ameublement 513 2, , , , , ,7 Vêtements 753 4, , , , , ,1 Transport , , , , , ,3 Soins de santé 890 4, , , , , ,6 Soins personnels 423 2, , , , , ,9 Loisirs 761 4, , , , , ,3 Matériel de lecture 100 0, , , , , ,4 Éducation 336 1, , , , , ,1 Tabac et boissons alcoolisées 649 3, , , , , ,4 Dépenses diverses 234 1, , , , , ,6 Jeux de hasard 89 0, , , , , ,3 Consommation courante , , , , , ,2 Impôts personnels 401 2, , , , , ,2 Assurance individuelle et cotisations de retraite 398 2, , , , , ,3 Dons en argent et contributions 237 1, , , , , ,3 Consommation totale , , , , , ,0 1. Chacun des quintiles représente 20 % des ménages. 2. Le choix est fait de présenter les résultats pour l'ensemble des ménages, qu'ils aient donné ou non une réponse pour chacune des catégories de dépenses. Lorsque la moyenne est calculée pour les ménages déclarants (ceux qui ont fourni une réponse pour un poste donné de dépenses), ce qui n'est pas présenté, le montant des dépenses est généralement un peu plus élevé, et parfois nettement plus élevé pour certains postes et certaines catégories de ménages plus concernées par ce poste (ex. : l'éducation et les couples avec enfants). Source : Statistique Canada, Enquête sur les dépenses des ménages, Québec, 2007, extraits de compilations effectuées par l'isq, site Web, 9 juin Plus les revenus des ménages sont élevés, plus les sommes dépensées pour couvrir les dépenses en alimentation, en transport et en logement sont, elles aussi, élevées. Ainsi, les ménages gagnant plus de $ ont consacré en 2007 un peu plus de $ à ces trois postes de dépenses, par rapport à un peu plus de $ chez ceux dont le revenu ne dépasse pas $. Cependant, les sommes impliquées pèsent beaucoup moins lourd dans l ensemble des dépenses des ménages nantis (35,8 %) que dans l ensemble de celles des ménages moins nantis (62,8 %). Enfin, la part dévolue à l assurance individuelle et aux cotisations de retraite est faible chez les ménages disposant de $ ou moins par année, et ce, tant en matière de dépense absolue que de part relative consacrée à ce poste : moins de $ annuellement, soit moins de 4 % des dépenses, comparativement à près de $, ou 6,3 %, pour la moyenne québécoise, en

6 Consommation annuelle moyenne de l'ensemble des ménages par grand poste de dépenses, selon le mode d'occupation du logement, Québec, 2007 T A B L E A U POSTE DE DÉPENSES MODE D'OCCUPATION DU LOGEMENT 1 PROPRIÉTAIRES SANS HYPOTHÈQUE PROPRIÉTAIRES AVEC HYPOTHÈQUE LOCATAIRES OCCUPATION MIXTE 2 TOTAL $ % $ % $ % $ % $ % Alimentation , , , , ,9 Logement , , , , ,9 Entretien ménager , , , , ,6 Articles et accessoires d'ameublement , , , , ,7 Vêtements , , , , ,1 Transport , , , , ,3 Soins de santé , , , , ,6 Soins personnels , , , , ,9 Loisirs , , , , ,3 Matériel de lecture 308 0, , , , ,4 Éducation 781 1, , , , ,1 Tabac et boissons alcoolisées , , , , ,4 Dépenses diverses , , , , ,6 Jeux de hasard 213 0, , ,5 73 0, ,3 Consommation courante , , , , ,2 Impôts personnels , , , , ,2 Assurance individuelle et cotisations de retraite , , , , ,3 Dons en argent et contributions 977 1, , , , ,3 Consommation totale , , , , ,0 1. Le choix est fait de présenter les résultats pour l'ensemble des ménages, qu'ils aient donné ou non une réponse pour chacune des catégories de dépenses. Lorsque la moyenne est calculée pour les ménages déclarants (ceux qui ont fourni une réponse pour un poste donné de dépenses), ce qui n'est pas présenté, le montant des dépenses est généralement un peu plus élevé, et parfois nettement plus élevé pour certains postes et certaines catégories de ménages plus concernées par ce poste (ex. : l'éducation et les couples avec enfants). 2. Inclut les ménages qui étaient à la fois propriétaires et locataires pendant l année de référence. Source : Statistique Canada, Enquête sur les dépenses des ménages, Québec, 2007, extraits de compilations effectuées par l'isq, site Web, 9 juin Ce sont les locataires qui consacrent la plus grande part de leur revenu au logement, soit 22,1 % en La somme moyenne que les ménages propriétaires libres d hypothèque consacrent à la consommation totale, soit $, est, par ailleurs, bien inférieure à celle des ménages propriétaires qui ont une hypothèque à leur charge ( $). Cette même somme est cependant supérieure à celle qu y consacrent les ménages locataires ( $), et dont 79,8 % sert à couvrir les frais de consommation courante (72,2 % pour l ensemble des ménages). 586

7 Proportion des ménages qui disposent de certaines composantes de l'équipement ménager et d'une maison de campagne, Québec et Canada, T A B L E A U ÉQUIPEMENT MÉNAGER Le Québec Une seule salle de bains 1 88,6 88,2 81,9 76,2 72,4 74,1 Deux salles de bains ou plus 1 5,9 11,1 17,5 23,7 27,4 25,8 Machine à laver 2 51,6 75,1 82,9 86,2 85,9 87,1 Sécheuse 41,7 70,7 79,4 81,1 82,2 85,3 Lave-vaisselle 10,1 34,3 45,4 48,7 52,5 55,7 Réfrigérateur 99,2 99,8 99,7 99,6 99,9 99,9 Four à micro-ondes.. 4,2 75,4 86,7 92,2 93,2 Téléphone 94,3 97,8 98,7 98,1 96,3 91,6 Téléphone cellulaire ,1 43,2 61,0 Lecteur de disques compacts ,8 60,1 71,8 79,7 Lecteur DVD ,8 82,2 Téléviseur couleur 21,3 68,7 97,6 98,9 99,6 99,1 Câblodistribution.. 47,0 64,3 69,0 59,4 62,3 Antenne parabolique ,8 20,4 Magnétoscope.. 4,2 72,5 84,6 90,9 79,6 Ordinateur personnel ,1 32,2 56,8 70,8 Internet ,9 46,0 63,3 Appareil de climatisation 4,7 11,8 14,9 18,8 25,6 42,3 Maison de campagne.. 7,7.. 7,1 5,9 6,5 Nombre total de ménages (en milliers) Canada Une seule salle de bains 1 84,4 83,3 72,0 65,2 61,2 58,8 Deux salles de bains ou plus 1 9,0 15,4 27,5 34,7 38,6 41,1 Machine à laver 2 42,7 66,6 76,2 80,9 80,5 82,2 Sécheuse 39,4 66,3 71,6 77,2 78,4 81,8 Lave-vaisselle 9,2 33,0 44,6 49,0 54,6 59,4 Réfrigérateur 98,7 99,6 99,8 99,8 100,0 99,9 Four à micro-ondes.. 10,3 78,8 88,1 92,4 93,5 Téléphone 94,6 97,6 98,9 98,3 97,0 92,3 Téléphone cellulaire ,9 51,7 71,4 Lecteur de disques compacts ,6 64,2 73,9 81,6 Lecteur DVD ,7 85,3 Téléviseur couleur 24,2 71,5 97,6 98,5 99,1 98,9 Câblodistribution.. 58,9 72,6 74,7 66,1 65,0 Antenne parabolique ,4 23,9 Magnétoscope.. 6,4 77,3 87,1 92,1 79,1 Ordinateur personnel ,2 39,8 64,1 78,4 Internet ,4 54,5 72,6 Appareil de climatisation 5,8 17,0 25,7 32,1 37,4 48,2 Maison de campagne.. 6,3.. 8,1 7,0 8,0 Nombre total de ménages (en milliers) % % 1. Avec baignoire ou douche. 2. Automatique. Source : Statistique Canada, Enquête sur l'équipement ménager ( et fichiers de microdonnées 1982, 1987 et 1992) et Enquête sur les dépenses des ménages, 1997, 2002 et 2007, extraits de compilations effectuées par l'isq, dans «Proportion de ménages disposant de certaines commodités et composantes de l'équipement ménager, Québec, Ontario et Canada, », site Web, 23 décembre

8 Proportion des ménages qui disposent de certaines composantes de l'équipement ménager et d'une maison de campagne, Québec et Canada, (suite) T A B L E A U Pour la première fois depuis au moins 20 ans, la proportion de ménages équipés de deux salles de bains a reculé, passant de 27,4 % à 25,8 % entre 2002 et Cependant, le niveau de confort des maisons demeure élevé, comme en témoigne l intégration rapide de nouvelles commodités comme le lecteur de disques compacts ou le lecteur DVD, qui apparaissent dans 79,7 % et 82,2 % des intérieurs québécois respectivement. La progression la plus fulgurante est toutefois celle d Internet, qui s impose en 2007 dans plus de six foyers sur dix, par rapport à un sur dix en Notons la progression rapide, pendant la même décennie, de la téléphonie cellulaire (bond de 49,9 points de pourcentage) et de l ordinateur personnel (bond de 38,6 points de pourcentage). À l inverse, la popularité d autres commodités tels le téléphone et le magnétoscope tend à s effacer, ces appareils étant progressivement délaissés au profit des plus récentes technologies. 588

9 Proportion des ménages qui disposent de certaines composantes de l'équipement ménager, selon la tranche de revenu (AVANT IMPÔT) et la situation par rapport au faible revenu (AVANT IMPÔT), Québec, T A B L E A U ÉQUIPEMENT MÉNAGER $ OU MOINS $ TRANCHE DE REVENU (AVANT IMPÔT) $ $ $ OU PLUS TOTAL À FAIBLE REVENU (AVANT IMPÔT) 1 NON À FAIBLE REVENU (AVANT IMPÔT) 1 Une seule salle de bains 2 94,0 86,8 73,0 73,5 49,2 74,1 93,2 70,6 Deux salles de bains ou plus 2 6,0 3 13,0 27,0 26,5 50,8 25,8 29,4 Machine à laver 4 61,0 82,8 92,1 96,5 99,0 87,1 63,1 91,6 Sécheuse 58,7 79,8 90,4 93,8 99,1 85,3 60,6 89,9 Lave-vaisselle 15,0 3 37,6 60,5 72,5 87,3 55,7 17,3 3 62,8 Réfrigérateur 99,6 100,0 100,0 100,0 100,0 99,9 100,0 99,9 Four à micro-ondes 83,8 91,0 94,3 97,1 98,4 93,2 85,6 94,6 Téléphone 80,3 89,9 91,3 97,3 97,8 91,6 80,3 93,7 Téléphone cellulaire 29,5 51,6 65,2 71,4 81,8 61,0 34,5 65,9 Lecteur de disques compacts 58,3 73,3 80,4 89,6 93,9 79,7 62,1 83,0 Lecteur DVD 53,1 76,4 87,0 95,0 95,6 82,2 61,4 86,0 Téléviseur couleur 97,0 98,6 100,0 99,7 99,8 99,1 98,1 99,2 Câblodistribution 49,6 60,6 69,3 59,7 68,2 62,3 51,1 64,4 Antenne parabolique 11,1 3 16,8 21,5 25,8 25,8 20,4 14,2 3 21,5 Magnétoscope 59,4 77,4 82,3 84,3 89,9 79,6 63,7 82,5 Ordinateur personnel 33,6 59,3 76,6 84,0 94,3 70,8 43,7 75,8 Internet 26,0 48,9 68,3 78,4 89,6 63,3 35,0 68,6 Appareil de climatisation 23,7 40,1 41,8 40,5 58,2 42,3 27,1 45,1 Un seul véhicule 5 35,7 55,5 50,8 40,9 39,6 45,4.... Deux véhicules ou plus possédés 5 12,3 28,4 43,5 50,6 27,8.... Véhicule (s) loué(s) à long terme 8,0 3 12,9 16,4 3 23,9 13,2.... Maison de campagne ,3 Au moins un véhicule possédé ,7 79,5 Nombre total de ménages (en milliers) % 1. Basé sur la mesure de faible revenu avant impôt. Le seuil correspond à la demie du revenu médian québécois avant impôt ajusté selon la taille du ménage. 2. Avec baignoire ou douche. 3. Estimations comportant une variabilité d'échantillonnage élevée. 4. Automatique. 5. Comprend les voitures, les fourgonnettes et les camions. Source : Statistique Canada, Enquête sur les dépenses des ménages, 2007, extraits de compilations effectuées par l'isq, dans «Proportion des ménages qui disposent de certaines composantes de l'équipement ménager, selon la tranche de revenu (avant impôt), Québec, 2007» et «Proportion de ménages disposant de certaines commodités et composantes de l'équipement ménager selon leur situation par rapport au faible revenu, Québec, 2007», site Web, 23 décembre Plus le revenu augmente, plus la proportion de ménages équipés de certaines commodités est grande. Ainsi, disposer de deux salles de bains ou plus, d un téléphone cellulaire, d un ordinateur personnel, d Internet et de deux véhicules ou plus dont on est propriétaire, est passablement plus répandu chez les ménages dont le revenu avant impôt est d au moins $, mais beaucoup moins chez ceux qui gagnent $ ou moins. Presque deux fois moins de ménages à faible revenu disposent d un téléphone cellulaire, d un ordinateur personnel, d Internet et d un appareil de climatisation, par rapport aux autres ménages. 589

10 Proportion d'unités familiales selon les types d'avoirs et de dettes, et montants moyens et médians qui y sont consacrés, Québec, 1999 et 2005 T A B L E A U AVOIRS ET DETTES SELON LA CATÉGORIE 1999 PROPORTION (%) D'UNITÉS POSSÉDANT MONTANT MÉDIAN MONTANT MOYEN DES AVOIRS ET AYANT DES DETTES 1 $ CONSTANTS DE PROPORTION MONTANT (%) D'UNITÉS MÉDIAN POSSÉDANT DES AVOIRS ET AYANT DES DETTES 1 $ MONTANT MOYEN Avoirs 100, , Avoirs financiers dans les régimes de retraite privés 67, , REER, FERR et autres régimes de retraite privés 56, , Régimes de retraite d'employeurs 45, , Avoirs financiers hors des régimes de retraite privés 90, , Dépôts dans des institutions financières 89, , Fonds mutuels, fonds de placement et fiducie de revenu 9, , Capital-actions 8, , Obligations d'épargne 10, , Autres avoirs financiers 8, , Avoirs non financiers 100, , Résidence principale 55, , Autres biens immobiliers 16, , Véhicules 72, , Autres avoirs non financiers 100, , Capitaux propres dans l'entreprise 14, , Dettes 65, , Hypothèques 32, , Hypothèque résidence principale 29, , Hypothèques autres biens immobiliers 5, , Marges de crédit 15, , Cartes de crédit et crédit à tempérament 33, , Prêts étudiants 11, , Prêts automobiles 21, , Autres dettes 15, , Patrimoine 100, , Ces proportions ne sont pas mutuellement exclusives. Une unité familiale peut se trouver dans une ou plusieurs catégories, et on ne doit pas les sommer pour obtenir 100 %. Source : Statistique Canada, Enquête sur la sécurité financière, compilation effectuée par l'isq, «Avoirs et dettes détenus par les unités familiales, montants moyens et médians, Québec, 1999 et 2005», site Web, 21 octobre

11 Proportion d'unités familiales selon les types d'avoirs et de dettes, et montants moyens et médians qui y sont consacrés, Québec, 1999 et 2005 (suite) 7.3 T A B L E A U Dans ce tableau et les suivants (7.3.8 et 7.3.9), lesquels portent sur les avoirs et les dettes, les valeurs moyennes et médianes se rapportent aux familles et aux personnes détenant tel ou tel type de dette ou d avoir, et non à l ensemble. De cette manière, sont exclues les familles et personnes dont le montant de l avoir ou de la dette, pour une catégorie particulière, est égal à zéro. En 2005, près de neuf unités familiales sur dix (88,9 %) ont des avoirs financiers hors des régimes de retraite privés, situation similaire à celle observée en 1999, tandis que près de sept unités familiales sur dix (69,7 %) en ont dans les régimes de retraite privés, ce qui est une légère progression pour la même période. Malgré une somme moyenne de près de $ investie dans les régimes de retraite privés, la médiane est de $, ce qui signifie que la moitié des unités familiales consacre moins que ce montant et l autre moitié, davantage. Parmi les avoirs financiers détenus par les unités familiales, deux se démarquent en 2005 : les véhicules, possédés par sept unités familiales sur dix (69,6 %), et la résidence principale, pour plus d une unité familiale sur deux (53,8 %). Près de sept unités familiales sur dix (68,9 %) ont des dettes en 2005, un pourcentage plus élevé qu en 1999 (65,0 %). La dette la plus importante, en valeur absolue, est celle liée aux hypothèques et elle touche le tiers (32,6 %) des unités familiales (trois sur dix dans le cas de la résidence principale); la seconde est la dette pour prêts automobiles, observée chez trois unités familiales sur dix (27,3 %). Enfin, 42,8 % des unités familiales ont des dettes en rapport avec la carte de crédit ou le crédit à tempérament, une moyenne de près de $, alors qu une unité familiale sur cinq (20,1 %) a une dette moyenne sur la marge de crédit d un peu plus de $; tant par la proportion d unités concernées que par les montants moyens et médians, l augmentation à ce chapitre apparaît significative entre 1999 et

12 Montants ($) moyens et médians des avoirs et des dettes des familles économiques autres que celles formées de personnes âgées, Québec, 2005 T A B L E A U AVOIRS ET DETTES SELON LA CATÉGORIE COUPLES SANS ENFANT À LA MAISON FAMILLES AUTRES QUE CELLES FORMÉES DE PERSONNES ÂGÉES COUPLES AVEC ENFANTS DE MOINS DE 18 ANS AUTRES FAMILLES MONTANT MOYEN ( $ ) TOTAL COUPLES SANS ENFANT À LA MAISON COUPLES AVEC ENFANTS DE MOINS DE 18 ANS AUTRES FAMILLES MONTANT MÉDIAN ( $ ) Avoirs Avoirs financiers dans les régimes de retraite privés REER, FERR et autres régimes de retraite privés Régimes de retraite d'employeurs Avoirs financiers hors des régimes de retraite privés Dépôts dans des institutions financières ( ) ( ) ( ) ( ) Fonds mutuels, fonds de placement et fiducie de revenu ( ) ( ) Capital-actions Obligations d'épargne ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) Autres avoirs financiers ( ) ( ) Avoirs non financiers Résidence principale Autres biens immobiliers Véhicules Autres avoirs non financiers Capitaux propres dans l'entreprise Dettes Hypothèques Hypothèque résidence principale Hypothèques autres biens immobiliers ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) Marges de crédit Cartes de crédit et crédit à tempérament Prêts étudiants ( ) ( ) ( ) ( ) Prêts automobiles Autres dettes Patrimoine TOTAL ( ) Échantillon trop petit pour permettre la publication du résultat. Source : Statistique Canada, Enquête sur la sécurité financière, compilation effectuée par l'isq, dans «Avoirs et dettes détenus par les familles économiques, selon le type de famille, montants moyens, Québec, 2005» et «Avoirs et dettes détenus par les familles économiques, selon le type de famille, montants médians, Québec, 2005», site Web, 8 décembre À ceux qui n ont pas d enfant ou qui n ont plus d enfant de moins de 18 ans à la maison sont associés des avoirs financiers moyens ou médians 1,3 fois plus importants qu à ceux qui ont encore des enfants de moins de 18 ans à la maison; cela n est pas sans être lié à l âge plus élevé des personnes et à une période plus longue d accumulation des avoirs. Les autres familles non âgées, au sein desquelles sont comptées les familles monoparentales, sont celles dont les avoirs moyens ou médians sont les plus faibles. Ce qui distingue les couples avec enfants de moins de 18 ans des autres types de familles, c est l importance de l ensemble des avoirs non financiers (moyens ou médians), laquelle se jumelle également à la dette moyenne (près de $) ou médiane ( $) de loin la plus élevée, notamment aux chapitres suivants : hypothèque de la résidence principale et cartes de crédit ou crédit à tempérament. 592

13 Montants ($) moyens et médians des avoirs et des dettes des familles économiques formées de personnes âgées et des personnes seules de 65 ans ou plus (hors famille économique), Québec, T A B L E A U AVOIRS ET DETTES SELON LA CATÉGORIE FAMILLES FORMÉES DE PERSONNES ÂGÉES MONTANT MOYEN ($) MONTANT MÉDIAN ($) PERSONNES SEULES DE 65 ANS OU PLUS MONTANT MOYEN ($) MONTANT MÉDIAN ($) Avoirs Avoirs financiers dans les régimes de retraite privés REER, FERR et autres régimes de retraite privés Régimes de retraite d'employeurs Avoirs financiers hors des régimes de retraite privés Dépôts dans des institutions financières ( ) ( ) Fonds mutuels, fonds de placement et fiducie de revenu ( ) ( ) ( ) ( ) Capital-actions ( ) ( ) ( ) ( ) Obligations d'épargne ( ) ( ) ( ) ( ) Autres avoirs financiers ( ) ( ) ( ) ( ) Avoirs non financiers Résidence principale Autres biens immobiliers ( ) ( ) Véhicules Autres avoirs non financiers Capitaux propres dans l'entreprise ( ) ( ) ( ) ( ) Dettes Hypothèques ( ) ( ) ( ) ( ) Hypothèque résidence principale ( ) ( ) ( ) ( ) Hypothèques autres biens immobiliers ( ) ( ) ( ) ( ) Marges de crédit ( ) ( ) ( ) ( ) Cartes de crédit et crédit à tempérament ( ) ( ) ( ) ( ) Prêts étudiants ( ) ( ) ( ) ( ) Prêts automobiles ( ) ( ) ( ) ( ) Autres dettes ( ) ( ) ( ) ( ) Patrimoine ( ) Échantillon trop petit pour permettre la publication du résultat. Source : Statistique Canada, Enquête sur la sécurité financière, compilation effectuée par l'isq, «Avoirs et dettes détenus par les familles économiques, selon le type de famille, montants moyens, Québec, 2005», «Avoirs et dettes détenus par les familles économiques, selon le type de famille, montants médians, Québec, 2005», «Avoirs et dettes détenus par les personnes seules, selon l'âge, montants moyens, Québec, 2005», «Avoirs et dettes détenus par les personnes seules, selon l'âge, montants médians, Québec, 2005», site Web, décembre Ce qui distingue les familles formées de personnes âgées ou les personnes seules âgées des autres types de familles (voir tableau 7.3.8) dont l âge moyen est moins élevé par définition, c est d abord l importance des avoirs par rapport à une dette accumulée plus réduite, de même que la part accaparée par les avoirs liés aux régimes de retraite des employeurs et l importance du patrimoine global à cet âge (en matière de montant médian). Toutefois, l écart important entre les valeurs moyennes et médianes témoigne de l existence de valeurs extrêmes très élevées, qui viennent fausser cette moyenne. C est pourquoi, dans ces cas, le recours au montant médian paraît plus justifié. 593

14 Évolution du nombre de faillites personnelles, Québec, 2004 à 2008 F I G U R E Nombre Année Source : Institut de la Statistique du Québec, compilation effectuée par le MFA à partir de la Banque de données des statistiques officielles du Québec (BDSO Faillites personnelles et faillites commerciales, Québec, 12 janvier 2010), données non désaisonnalisées, obtenues de Statistique Canada. Entre 2007 et 2008, les faillites personnelles ont connu une augmentation de 13,0 %, comparativement à une hausse qui n a jamais dépassé 4 % annuellement entre 2004 et

N o 62-202-XIF au catalogue. Les habitudes de dépenses au Canada

N o 62-202-XIF au catalogue. Les habitudes de dépenses au Canada N o 62-202-XIF au catalogue Les habitudes de dépenses au Canada 2003 Comment obtenir d autres renseignements Toute demande de renseignements au sujet du présent produit ou au sujet de statistiques ou de

Plus en détail

C H A P I T R E 7.4 UTILISATION D INTERNET

C H A P I T R E 7.4 UTILISATION D INTERNET C H A P I T R E 7.4 UTILISATION D INTERNET Dans une société de l information, l accès à un ordinateur et à une connexion Internet à faible coût apparaît de première importance pour toutes les couches de

Plus en détail

La dette des particuliers

La dette des particuliers L EMPLOI ET LE REVENU EN La dette des particuliers Si l économie et la population des États-Unis sont presque dix fois supérieures à celles du, les deux pays comportent plusieurs similitudes. Les deux

Plus en détail

N o 62-202-XIF au catalogue. Les habitudes de dépenses au Canada

N o 62-202-XIF au catalogue. Les habitudes de dépenses au Canada N o 62-202-XIF au catalogue Les habitudes de dépenses au Canada 2001 Comment obtenir d autres renseignements Toute demande de renseignements au sujet du présent produit ou au sujet de statistiques ou de

Plus en détail

Colloque du CIQSS et de l ISQ sur le vieillissement 80 e Congrès de l ACFAS, Montréal, 7 mai 2012

Colloque du CIQSS et de l ISQ sur le vieillissement 80 e Congrès de l ACFAS, Montréal, 7 mai 2012 Les différences entre les sexes dans la prise de décision en matière d épargne et d investissement : résultats tirés de l ECCF de 2 0 0 9 Carole Vincent Colloque du CIQSS et de l ISQ sur le vieillissement

Plus en détail

Le logement et les conditions de vie des familles et des personnes

Le logement et les conditions de vie des familles et des personnes 7 C H A P I T R E Le logement et les conditions de vie des familles et des personnes Un portrait statistique des familles au Québec Édition 2005 Ce chapitre est consacré aux facteurs associés au bien-être

Plus en détail

La sécurité économique : Caractéristiques des dépenses

La sécurité économique : Caractéristiques des dépenses La sécurité économique : Caractéristiques des dépenses Cette fiche de données sur la sécurité économique analyse les caractéristiques des dépenses au Canada en examinant les aspects suivants : - Les dépenses

Plus en détail

Le revenu de retraite est constitué de diverses

Le revenu de retraite est constitué de diverses Wendy Pyper Le revenu de retraite est constitué de diverses sources, appelées couramment les «trois piliers» (ministère des Finances Canada, 2003). Les sources publiques la Sécurité de la vieillesse et

Plus en détail

Le patrimoine des ménages retraités : résultats actualisés. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Le patrimoine des ménages retraités : résultats actualisés. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 08 juillet 2015 à 9 h 30 «Le patrimoine des retraités et l épargne retraite» Document N 2 bis Document de travail, n engage pas le Conseil Le patrimoine

Plus en détail

Richesse des canadiens: Résultats de l Enquête sur la sécurité financière de 2012

Richesse des canadiens: Résultats de l Enquête sur la sécurité financière de 2012 Richesse des canadiens: Résultats de l Enquête sur la sécurité financière de 2012 Comité nationale de recherche sur le logement 23 novembre 2015 John Nicoletta Enquêtes sur les pensions et le patrimoine

Plus en détail

Document d information n o 4 sur les pensions

Document d information n o 4 sur les pensions Document d information n o 4 sur les pensions Épargnes privées de retraite Partie 4 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition,

Plus en détail

NOTE D INTERVENTION DE L

NOTE D INTERVENTION DE L NOTE D INTERVENTION DE L Numéro 40/Février 2015 Les fonds de travailleurs au Québec (Fonds de solidarité FTQ, Fondaction CSN) offrent un RÉER qui est assorti d un crédit d impôt en plus de la déduction

Plus en détail

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE 2001 Ce profil est appuyé par les données issues du recensement de Statistique Canada pour les années 1991, 1996 et 2001. UNE POPULATION HAUTEMENT

Plus en détail

20 Revenus et qualité de vie de la population

20 Revenus et qualité de vie de la population Office fédéral de la statistique Bundesamt für Statistik Ufficio federale di statistica Uffizi federal da statistica Swiss Federal Statistical Office COMMUNIQUÉ DE PRESSE MEDIENMITTEILUNG COMUNICATO STAMPA

Plus en détail

Les travaux d entretien et d amélioration 2

Les travaux d entretien et d amélioration 2 Les travaux d entretien et d amélioration 2 Aux dépenses courantes de logement que les ménages doivent supporter (loyers, remboursements d emprunts, énergie), viennent s ajouter les coûts des travaux d

Plus en détail

La taxe fédérale sur les produits et services (TPS)

La taxe fédérale sur les produits et services (TPS) Raj K. Chawla La taxe fédérale sur les produits et services (TPS) est entrée en vigueur en 1991. Contrairement à la taxe sur les ventes des fabricants qu elle a remplacée, laquelle était perçue seulement

Plus en détail

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010 Composante du produit no 89-503-X au catalogue de Statistique Canada Femmes au Canada : rapport statistique fondé sur le sexe Article Bien-être économique par Cara Williams Décembre 2010 Comment obtenir

Plus en détail

Indices des prix à la consommation pour les ménages retraités ou âgés

Indices des prix à la consommation pour les ménages retraités ou âgés CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 14 octobre 2015 à 9 h 30 «Le pouvoir d achat des retraités» Document N 4 Document de travail, n engage pas le Conseil Indices des prix à la consommation

Plus en détail

La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008

La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008 La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008 Ce document se veut une analyse succincte des indicateurs se rapportant à

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

Département des Landes (40) - Dossier complet

Département des Landes (40) - Dossier complet Département des Landes (4) - Dossier complet Chiffres clés Évolution et structure de la population Département des Landes (4) POP T - Population par grandes tranches d'âges 211 26 Ensemble 387 929 1, 362

Plus en détail

Communauté locale des Grands-Monts (C-14) Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous disent 1

Communauté locale des Grands-Monts (C-14) Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous disent 1 Communauté locale des Grands-Monts (C-14) Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous disent 1 INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Démographie La communauté locale des Grands-Monts était composée

Plus en détail

LE PASS-TRAVAUX. Edition 2008. Le prêt PASS-TRAVAUX concerne principalement les propriétaires, seuls 2% des bénéficiaires étaient locataires en 2007.

LE PASS-TRAVAUX. Edition 2008. Le prêt PASS-TRAVAUX concerne principalement les propriétaires, seuls 2% des bénéficiaires étaient locataires en 2007. Edition 2008 LE PASS-TRAVAUX Le prêt PASS-TRAVAUX concerne principalement les propriétaires, seuls 2% des bénéficiaires étaient locataires en 2007. A la demande de l ANPEEC, MV2 Conseil a réalisé, en 2007,

Plus en détail

Article. Jeux de hasard 2011. par Katherine Marshall

Article. Jeux de hasard 2011. par Katherine Marshall Composante du produit n o 75-001-X au catalogue de Statistique Canada L emploi et le revenu en perspective Article Jeux de hasard 2011 par Katherine Marshall 23 septembre 2011 Statistique Canada Statistics

Plus en détail

Les variations dans les dettes et les actifs des familles canadiennes, 1999 à 2012

Les variations dans les dettes et les actifs des familles canadiennes, 1999 à 2012 N o 75-006-X au catalogue ISSN 2291-0859 Regards sur la société canadienne Les variations dans les dettes et les actifs des familles canadiennes, 1999 à 2012 par Sharanjit Uppal et Sébastien LaRochelle-Côté

Plus en détail

Jeux de hasard juillet 2009

Jeux de hasard juillet 2009 juillet 2009 Les recettes nettes tirées des loteries, des appareils de loterie vidéo (ALV), des casinos et des machines à sous à l extérieur des casinos gérés par l État ont augmenté de façon soutenue,

Plus en détail

Gérer son crédit. Introduction. Clientèle cible : Élèves des niveaux postsecondaires. Objectifs :

Gérer son crédit. Introduction. Clientèle cible : Élèves des niveaux postsecondaires. Objectifs : Introduction Auteure : Nicole Racette (Équipe de production) Gérer son crédit Objectifs : Atteindre une santé financière afin d avoir une meilleure qualité de vie; Considérer l épargne comme une solution

Plus en détail

Carte de présentation

Carte de présentation Carte de présentation Géoclip - Energies Demain 1/17 2/17 Méthode (1/2) Avant-Propos Il est rappelé à tous les utilisateurs de l'outil Précariter, ainsi qu'aux destinataires des données produites avec

Plus en détail

MÉNAGES PRIVÉS AYANT CONSACRÉ 30 % OU PLUS DE LEUR REVENU AUX COÛTS D HABITATION

MÉNAGES PRIVÉS AYANT CONSACRÉ 30 % OU PLUS DE LEUR REVENU AUX COÛTS D HABITATION MÉNAGES PRIVÉS AYANT CONSACRÉ 30 % OU PLUS DE LEUR REVENU AUX COÛTS D HABITATION Logement Définitions Cet indicateur est calculé en divisant le nombre de ménages privés qui consacrent 30 % ou plus de leur

Plus en détail

Annexe technique à la Note Économique

Annexe technique à la Note Économique Annexe technique à la Note Économique «Les effets pervers des taxes sur le tabac, l alcool et le jeu» publiée par l Institut économique de Montréal le 22 janvier 2014 Dans le cadre de la publication d

Plus en détail

Intentions d achat et de vente dans le secteur immobilier au Québec. Montréal, 15 janvier 2015

Intentions d achat et de vente dans le secteur immobilier au Québec. Montréal, 15 janvier 2015 Intentions d achat et de vente dans le secteur immobilier au Québec Montréal, 15 janvier 2015 Méthodologie Sondage Web réalisé du 3 au 13 novembre 2014. Échantillon représentatif de 5 659 répondants adultes

Plus en détail

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne 2011 Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne Rédaction Marc-Olivier Robert Lambert Collaboration Francis Picotte Mise en page Nathalie Cloutier Révision linguistique

Plus en détail

Portrait de l établissement et du retrait de l agriculture au Québec

Portrait de l établissement et du retrait de l agriculture au Québec Portrait de l établissement et du retrait de l agriculture au Québec Section Revenu à la retraite et fiscalité Avril 2004 Note : Le présent document est tiré du Portrait de l établissement et du retrait

Plus en détail

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT 15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT Les aides au logement (allocation de logement familiale (ALF), allocation de logement sociale (ALS) et aide personnalisée au logement (APL)) permettent de

Plus en détail

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015 novembre 2014 4. COMPARAISON DES TAUX D INDEXATION DES RÉGIMES D IMPOSITION QUÉBÉCOIS, FÉDÉRAL ET PROVINCIAUX En 2015,

Plus en détail

La dette de consommation au Québec et au Canada

La dette de consommation au Québec et au Canada La dette de consommation au Québec et au Canada par : James O Connor Direction des statistiques sur les industries INTRODUCTION La croissance de l endettement à la consommation au Québec et au Canada entre

Plus en détail

Profil de l habitation Village urbain 13 Du Plateau GATINEAU PORTRAIT DE. Volume 3 cahier 14

Profil de l habitation Village urbain 13 Du Plateau GATINEAU PORTRAIT DE. Volume 3 cahier 14 Profil de l habitation Village urbain 13 Volume 3 cahier 14 PORTRAIT DE GATINEAU TABLE DES MATIÈRES Présentation...3 Population, ménages et logements en propriété...4 Logements en propriété...4 Âge des

Plus en détail

Publication de comptes financiers du secteur privé non-financier

Publication de comptes financiers du secteur privé non-financier Luxembourg, le 21 avril 211 Publication de comptes financiers du secteur privé non-financier Dans la mesure où le Service Central de la Statistique et des Etudes Economiques (STATEC) n'est pas encore à

Plus en détail

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Revenus Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Marie-Émilie Clerc, Pierre Lamarche* Entre 2005 et 2011, l endettement des ménages a fortement augmenté, essentiellement du fait de la hausse

Plus en détail

Comparaison européenne des niveaux et des choix d'épargne des ménages

Comparaison européenne des niveaux et des choix d'épargne des ménages Comparaison européenne des niveaux et des choix d'épargne des ménages Mai 2005 Rapport de OEE-Etudes pour la F.F.S.A. TABLE DES MATIÈRES I. COMPORTEMENTS D'EPARGNE ET D'INVESTISSEMENT DES MENAGES EUROPÉENS

Plus en détail

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2)

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2) Les informations présentées dans ce document ont été regroupées par Paul Martel, coordonnateur régional dans le cadre du Plan d action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées

Plus en détail

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles Étude auprès de la génération X Le paiement virtuel et la gestion des finances Rapport Présenté à Madame Martine Robergeau Agente de Développement et des Communications 11 octobre 2011 Réf. : 1855_201109/EL/cp

Plus en détail

1. Les comptes de dépôt et d épargne

1. Les comptes de dépôt et d épargne 1. Les comptes de dépôt et d épargne 1.1 Les comptes de dépôt 1.1.1 Le taux de possession d un compte de dépôt Le premier constat est celui d un accès important aux comptes de dépôt, quelle que soit la

Plus en détail

Rendement des entreprises et appartenance

Rendement des entreprises et appartenance Rendement des entreprises et appartenance 22 Les données sur le rendement des entreprises exploitées au Canada confirment la forte baisse des résultats concrets au dernier trimestre de 2008 et les années

Plus en détail

Le comportement financier des Québécois à l égard de la retraite Présenté par Nathalie Madore Directrice de la statistique et de l analyse

Le comportement financier des Québécois à l égard de la retraite Présenté par Nathalie Madore Directrice de la statistique et de l analyse Le comportement financier des Québécois à l égard de la retraite Présenté par Nathalie Madore Directrice de la statistique et de l analyse quantitative Régie des rentes du Québec 27 septembre 2012 Proportion

Plus en détail

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2014 1

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2014 1 non remboursables pour 2014 1 non remboursables pour 2014 1 Voir les notes aux pages suivantes. Remb. = crédit remboursable (voir note correspondante). 6 / Fédéral C.-B. Alb. Sask. Man. 2 Taux d imposition

Plus en détail

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Communauté locale de la Vallée de la Missisquoi Nord MRC de Memphrémagog Ce que les chiffres

Plus en détail

23ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES

23ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 23ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université Paris Ouest - Mercredi 6 avril 2011-1 La diffusion des crédits recule toujours

Plus en détail

Endettement des jeunes adultes

Endettement des jeunes adultes Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS 20 Situation économique et sociale de la population Neuchâtel, Août 2012 Endettement des jeunes adultes Analyses complémentaires

Plus en détail

Mi-2004, les résidences principales représentent

Mi-2004, les résidences principales représentent 5 LOGEMENT PRÉSENTATION Mi-2004, les résidences principales représentent près de 83 % des logements bourguignons et parmi elles, près des deux tiers sont des maisons individuelles. En proportion, ces dernières

Plus en détail

Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles?

Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles? Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles? Pour plusieurs, la hausse spectaculaire du prix des propriétés au Québec depuis quelques années (le prix moyen d une

Plus en détail

Principales caractéristiques de la population du territoire du CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel

Principales caractéristiques de la population du territoire du CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel Principales caractéristiques de la population du territoire du CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel Synthèse des données sociodémographiques de 2011 Le document Principales caractéristiques de la population

Plus en détail

Sondage sur l endettement mené par la Banque Manuvie

Sondage sur l endettement mené par la Banque Manuvie Sondage sur l endettement mené par la Banque Manuvie 12 septembre 2011 Le sondage Le sondage effectué pour le compte de la Banque Manuvie du Canada a été mené auprès de 1 000 propriétaires canadiens âgés

Plus en détail

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement Profil économique VILLE DE MONTRÉAL Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles chômage mploi logement établissements d affaires localisation de l emploi revenus d emploi professions main-d

Plus en détail

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes Novembre 2008 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

PORTRAIT STATISTIQUE SAINTE-BRIGITTE- DE-LAVAL

PORTRAIT STATISTIQUE SAINTE-BRIGITTE- DE-LAVAL PORTRAIT STATISTIQUE SAINTE-BRIGITTE- DE-LAVAL Portrait statistique présente un bref aperçu socio-économique de chacun des territoires de la. Il expose, à l aide de graphiques et de tableaux, les principales

Plus en détail

Baisse de la part de marché de la bière

Baisse de la part de marché de la bière Contrôle et vente des boissons alcoolisées, pour l'exercice se terminant le 31 mars 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 4 mai 2015 Au cours de l'exercice se terminant le 31

Plus en détail

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES par Marion Steele Département d économie, Université de Guelph et Centre pour les études

Plus en détail

Ajoutez à votre portefeuille la stabilité de l immobilier. Fonds immobilier

Ajoutez à votre portefeuille la stabilité de l immobilier. Fonds immobilier Ajoutez à votre portefeuille la stabilité de l immobilier Fonds immobilier de la Canada-Vie (CIGWL) Préparez-vous à faire face à la volatilité des marchés et à la faiblesse des taux d intérêt. Songez à

Plus en détail

Encadré 3 : L ENDETTEMENT DES MÉNAGES AU LUXEMBOURG

Encadré 3 : L ENDETTEMENT DES MÉNAGES AU LUXEMBOURG Encadré 3 : L ENDETTEMENT DES MÉNAGES AU LUXEMBOURG Au Luxembourg, deux associations (la Ligue médico-sociale et Inter-Actions ) fournissent des informations et conseils financiers aux ménages en matière

Plus en détail

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Communauté locale de Sainte-Jeanne d Arc (C-16) Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous

Plus en détail

ANNEXE I (a. 3) FORMULAIRE DE FIXATION DES

ANNEXE I (a. 3) FORMULAIRE DE FIXATION DES CANADA Province de Québec District de ANNEXE I (a. 3) FORMULAIRE DE FIXATION DES PENSIONS ALIMENTAIRES POUR ENFANTS N du dossier Remplir en caractères d imprimerie Les parents peuvent remplir ensemble

Plus en détail

Antécédents de crédit Banque Bon d études canadien Calendrier des dépenses Carte de crédit Carte de débit CELI Chèque du Gouvernement du Canada

Antécédents de crédit Banque Bon d études canadien Calendrier des dépenses Carte de crédit Carte de débit CELI Chèque du Gouvernement du Canada Antécédents de crédit Les renseignements rassemblés qui montrent le temps que cela vous prend à payer l argent que vous avez emprunté. Banque Une institution financière qui dépose de l argent, prête de

Plus en détail

Statistiques fiscales des particuliers

Statistiques fiscales des particuliers Statistiques fiscales des particuliers ANNÉE D IMPOSITION 1996 Édition 1999 Quebec Avant-propos Ce document présente les statistiques fiscales en matière d impôt sur le revenu des particuliers pour l année

Plus en détail

Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 2010

Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 291 Février 212 Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 21 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION En 21, le parc social loge

Plus en détail

CHAPITRE 7. Économie des ménages

CHAPITRE 7. Économie des ménages CHAPITRE 7 Économie des ménages Les faits saillants Enquête sur les conditions de vie en Haïti Relations des ménages avec le marché du travail Rapport de dépendance économique des ménages Le rapport de

Plus en détail

ANNEXES DE L ÉTUDE : Une ligne de conduite pour corriger la problématique des taux marginaux implicites de taxation

ANNEXES DE L ÉTUDE : Une ligne de conduite pour corriger la problématique des taux marginaux implicites de taxation ANNEXES DE L ÉTUDE : Une ligne de conduite pour corriger la problématique des taux marginaux implicites de taxation Luc Godbout 2 Suzie St-Cerny Chaire de recherche en fiscalité et en finances publiques

Plus en détail

Parti vert libéral suisse Direction de projet «Remplacer la TVA par une taxe sur l énergie» Roland Fischer 14.01.2014

Parti vert libéral suisse Direction de projet «Remplacer la TVA par une taxe sur l énergie» Roland Fischer 14.01.2014 Effets de l initiative populaire «Remplacer la TVA par une taxe sur l énergie» sur diverses catégories de ménages dont le comportement écologique varie Parti vert libéral suisse Direction de projet «Remplacer

Plus en détail

Les dépenses des couples sans enfant

Les dépenses des couples sans enfant Été 1994 (Vol. 6, N o. 2) numéro d'article 1 Les dépenses des couples sans enfant Lynn Barr-Telford Toutes les familles n'ont pas à se soucier du prix des couches et des services de garde. En 1992, plus

Plus en détail

Contexte et objectifs

Contexte et objectifs Contexte et objectifs L arrivée massive des «baby-boomers» à la retraite est, depuis quelques années, au coeur des préoccupations de la société québécoise. Dans ce contexte, les personnes aînées sont souvent

Plus en détail

REVENU ANNUEL DES FAMILLES ÉCONOMIQUES. Définitions. Revenu

REVENU ANNUEL DES FAMILLES ÉCONOMIQUES. Définitions. Revenu REVENU ANNUEL DES FAMILLES ÉCONOMIQUES Définitions Une famille économique se compose d'un groupe de deux personnes ou plus qui vivent dans le même logement et qui sont apparentées par le sang, par alliance,

Plus en détail

Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux. Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc.

Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux. Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc. Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc. L arrivée de 2012 nous apporte plusieurs ajustements de taux aux fins fiscales. Voici les principaux ajustements à

Plus en détail

Crédits d impôt non remboursables et remboursables du Québec offerts aux particuliers pour 2012

Crédits d impôt non remboursables et remboursables du Québec offerts aux particuliers pour 2012 Crédits d impôt non remboursables et remboursables du Québec offerts aux particuliers pour 2012 du Québec pour 2012 Taux d imposition s appliquant aux crédits 1 20,00 % Facteur d indexation 2 2,66 % Montant

Plus en détail

Enquête sur l industrie des ser. vices de taxi et de limousine. Système de documentation des données statistiques Numéro de référence 4707

Enquête sur l industrie des ser. vices de taxi et de limousine. Système de documentation des données statistiques Numéro de référence 4707 Enquête sur l industrie des ser vices de taxi et de services limousine Système de documentation des données statistiques Numéro de référence 4707 Concepts Énoncé de la qualité des données Enquête unifiée

Plus en détail

Document d information n o 1 sur les pensions

Document d information n o 1 sur les pensions Document d information n o 1 sur les pensions Importance des pensions Partie 1 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition, que

Plus en détail

SADC Document de référence

SADC Document de référence SADC Document de référence Protection des épargnes Donnez à vos clients toutes les pièces du casse-tête En donnant à vos clients toutes les pièces du cassetête concernant l assurance-dépôts de la SADC,

Plus en détail

FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT

FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT LA LECTURE DE CE DOCUMENT VOUS PERMETTRA : De connaître les différentes sources de revenus de placement et leur imposition; De connaître des stratégies afin de réduire

Plus en détail

UE 4 Droit fiscal Le programme

UE 4 Droit fiscal Le programme UE 4 Droit fiscal Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. Introduction générale au

Plus en détail

Le présent chapitre porte sur l endettement des

Le présent chapitre porte sur l endettement des ENDETTEMENT DES MÉNAGES 3 Le présent chapitre porte sur l endettement des ménages canadiens et sur leur vulnérabilité advenant un choc économique défavorable, comme une perte d emploi ou une augmentation

Plus en détail

les études du CNC mars 2012 les coûts de production des films en 2011

les études du CNC mars 2012 les coûts de production des films en 2011 les études du CNC mars 2012 les coûts de production des films en 2011 films d initiative française ayant reçu l agrément de production en 2011 Centre national du cinéma et de l image animée Direction des

Plus en détail

Constat sur la mobilité des personnes dans la grande région de Montréal : Faits saillants révélés par l'enquête Origine-Destination 2008

Constat sur la mobilité des personnes dans la grande région de Montréal : Faits saillants révélés par l'enquête Origine-Destination 2008 Constat sur la mobilité des personnes dans la grande région de Montréal : Faits saillants révélés par l'enquête Origine-Destination 2008 Hubert Verreault, Agence métropolitaine de transport Daniel Bergeron,

Plus en détail

Article. L évolution du patrimoine au cours du cycle de vie. par Amélie Lafrance et Sébastien LaRochelle-Côté

Article. L évolution du patrimoine au cours du cycle de vie. par Amélie Lafrance et Sébastien LaRochelle-Côté Composante du produit n o 75-001-X au catalogue de Statistique Canada L emploi et le revenu en perspective Article L évolution du patrimoine au cours du cycle de vie par Amélie Lafrance et Sébastien LaRochelle-Côté

Plus en détail

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Premier trimestre 2015. ÉCONOMIE // Finance.

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Premier trimestre 2015. ÉCONOMIE // Finance. ÉCONOMIE // Finance INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Courtage détail en valeurs mobilières au Québec Juin 2015 Premier trimestre 2015 L Enquête sur le courtage détail en valeurs mobilières au Québec,

Plus en détail

Les dépenses d énergie pour le logement représentent

Les dépenses d énergie pour le logement représentent COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE e n 5 Juin 21 Le budget «énergie du logement» : les déterminants des écarts entre les ménages ÉCONOMIE ET ÉVALUATION développement durable Le budget qu un

Plus en détail

Commerce international des marchandises du Québec

Commerce international des marchandises du Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC ÉCONOMIE Commerce international des marchandises du Québec Décembre 2014 Volume 15, numéro 3 I CONJONCTURE I Hausse des exportations au troisième trimestre 2014 Au

Plus en détail

Le budget des retraités : consommation, équipement et situation financière. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Le budget des retraités : consommation, équipement et situation financière. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 24 septembre 2014 à 9 h 30 «Consommation et épargne des retraités» Document N 2 Document de travail, n engage pas le Conseil Le budget des retraités

Plus en détail

Les mécanismes de retraite: une vision à modifier

Les mécanismes de retraite: une vision à modifier : une vision à modifier Prenons un pas de recul sur le but des mécanismes de retraite; Le besoin des gens: Besoins financiers pour arrêter de travailler à un certain âge; Ce besoin sera différent si :

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 22ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université de Paris X - Nanterre - Mardi 16 mars 2010 - Les faits marquants en 2009

Plus en détail

LES MENAGES ACTIFS DE LA ZONE D EMPLOI DU GENEVOIS FRANÇAIS FACE AU TRAVAIL FRONTALIER

LES MENAGES ACTIFS DE LA ZONE D EMPLOI DU GENEVOIS FRANÇAIS FACE AU TRAVAIL FRONTALIER LES MENAGES ACTIFS DE LA ZONE D EMPLOI DU GENEVOIS FRANÇAIS FACE AU TRAVAIL FRONTALIER Dans la zone d emploi du Genevois français, un «ménage actif» sur deux est concerné par le travail frontalier. Les

Plus en détail

LES COMPORTEMENTS D ACHAT DES MONTRÉALAIS SONDAGE TÉLÉPHONIQUE

LES COMPORTEMENTS D ACHAT DES MONTRÉALAIS SONDAGE TÉLÉPHONIQUE LES COMPORTEMENTS D ACHAT DES MONTRÉALAIS SONDAGE TÉLÉPHONIQUE Octobre 2013 En collaboration avec Les comportements d achat des Montréalais - 2012 1 2 3 4 Perception de la situation économique Intentions

Plus en détail

L achat de livres au Canada

L achat de livres au Canada L achat de livres au Canada Une analyse statistique fondée sur les de http://www.hillstrategies.com info@hillstrategies.com Regards statistiques sur les arts, vol. 3, n o 4 Hill Stratégies Recherche Inc.,

Plus en détail

Emprunter sur la valeur nette d une maison

Emprunter sur la valeur nette d une maison Série L ABC des prêts hypothécaires Emprunter sur la valeur nette d une maison Comment prendre de bonnes décisions en matière d hypothèques Table des matières Aperçu 1 Quelles sont les différentes options?

Plus en détail

Les approches de la précarité : entre vision par le budget disponible et vision par les conditions de vie Bruno MARESCA CREDOC

Les approches de la précarité : entre vision par le budget disponible et vision par les conditions de vie Bruno MARESCA CREDOC Les approches de la précarité : entre vision par le budget disponible et vision par les conditions de vie Bruno MARESCA CREDOC Réunion du Cotech du 19 juin Les notions de pauvreté et de précarité Les définitions

Plus en détail

La rémunération des concepteurs. en théâtre au Québec. de 2004 à 2006

La rémunération des concepteurs. en théâtre au Québec. de 2004 à 2006 La rémunération des concepteurs en théâtre au Québec de 2004 à 2006 Conseil québécois du théâtre - novembre 2007 Dans le cadre des travaux préparatoires des SECONDS ÉTATS GÉNÉRAUX DU THÉÂTRE PROFESSIONNEL

Plus en détail

Les structures de consommation des ménages à bas revenus 1

Les structures de consommation des ménages à bas revenus 1 Les structures de consommation des ménages à bas revenus 1 Marie Anguis (Drees) L ANALYSE de la consommation des ménages, à travers l enquête «Budget de famille» menée en 2001 par l Insee, permet d éclairer

Plus en détail

COMMENTAIRE PORTAIT COMPARÉ DES CONSOMMATEURS CANADIENS ET AMÉRICAINS. Services économiques TD. Quelques faits stylisés

COMMENTAIRE PORTAIT COMPARÉ DES CONSOMMATEURS CANADIENS ET AMÉRICAINS. Services économiques TD. Quelques faits stylisés COMMENTAIRE Services économiques TD PORTAIT COMPARÉ DES CONSOMMATEURS CANADIENS ET AMÉRICAINS Quelques faits stylisés Au cours de la dernière décennie, les sociétés ont eu tendance à vouloir étendre leurs

Plus en détail

La dure réalité! SE PRÉPARER FINANCIÈREMENT À LA RETRAITE Un article qui valait 1,00 $ en 1972, coûte maintenant 3,78 $ En tenant compte d un taux d inflation moyen, le prix présentement payé pour un article

Plus en détail

La transformation des dépenses de consommation

La transformation des dépenses de consommation La transformation des dépenses de consommation Tarek M. Harchaoui et Faouzi Tarkhani L a montée en flèche des dépenses de consommation, actuellement dans sa 12 e année, a survécu à bien des chocs subis

Plus en détail

L ACCÈS AU CRÉDIT ET LES ATTITUDES DES QUÉBÉCOIS QUANT À L ENDETTEMENT UN SONDAGE RÉALISÉ POUR JECOMPRENDS.CA. de la vie aux idées

L ACCÈS AU CRÉDIT ET LES ATTITUDES DES QUÉBÉCOIS QUANT À L ENDETTEMENT UN SONDAGE RÉALISÉ POUR JECOMPRENDS.CA. de la vie aux idées L ACCÈS AU CRÉDIT ET LES ATTITUDES DES QUÉBÉCOIS QUANT À L ENDETTEMENT UN SONDAGE RÉALISÉ POUR JECOMPRENDS.CA de la vie aux idées L accès au crédit et les attitudes des Québécois quant à l endettement

Plus en détail

Les tendances récentes de l accession à la propriété des jeunes en France d après l Observatoire du Financement du Logement. Jeudi 10 Novembre 2011

Les tendances récentes de l accession à la propriété des jeunes en France d après l Observatoire du Financement du Logement. Jeudi 10 Novembre 2011 Les tendances récentes de l accession à la propriété des jeunes en France d après l Observatoire du Financement du Logement Jeudi 10 Novembre 2011 L Observatoire du Financement du Logement de CSA en quelques

Plus en détail