Les mutuelles d'entreprises

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les mutuelles d'entreprises"

Transcription

1 SOMMAIRE 40 - Panorama2013des petites et moyennesmutuelles santéen France Les mutuelles d'entreprises E Longtemps restées à part dans le paysage mutualiste les mutuelles d'entreprises sont entrées dans le bal - des rapprochements qui agite le secteur. I La recherche de taille critique pour les services, ] Ja pression des entreprises et solvabilité 2 sont autant de facteurs qui les y incitent. Mais plutôt que des fusions, les mutuelles privilégient l'adossement à de grands groupes de l'économie sociale. Et elles ont des atouts à faire valoir, une bonne solidité financière, un portefeuille affinitaire et des adhérents fidèles après la vie active. -

2 32^r Des mutuelles de livre 2 sont des mutuelles d'entreprises et inter-entreprises (mutuelles professionnelles]. Elles représentent aussi 6 X du nombre total de mutuelles. Source :FNMrVSFG «Préserver l'identité de nos mutuelles» «Je suis convaincu qu'il y a un avenir pour les mutuelles en entreprise mais je suis persuadé que lespartenariats JEAN-CLAUDE sont inéluctables même ALBINET, président s'ils ne sont pas toujours d'agrume" indispensables. Ellesont ^^m^m une réelle utilité sociale pour une entreprise voire une branche. Entant que président d'agrume,je souhaite que les partenariats se fassent dans l'espace mutualiste qui est le plus à même de préserver l'identité et le rôle de nos mutuelles. Les mutuelles en entreprise peuvent mettre en placedes coopérations de différentes natures comme nous l'avons initié avec le groupe Harmonie.» "M. Albmci est également président de la mutuelle Mutaëfo, de TUniDTïnalitjr.als des mutuelles d'entreprise 1UNMÇ}, une composante de la Mutualité française (FNMF), et membre du conseil D'administration de la FNMF \A 107M Déchiffre d'affaires pour la mutuelle nationale des personnels d'air France (MNPAF), première mutuelle d'entreprises française.

3 m Les mutuelles d'entreprises n'échappent pas au bal des rapprochements qui agite le secteur. Plutôt que des fusions et des absorptions, elles privilégient l'adossement à des grands groupes de l'économie sociale. MUTUELLES D'ENTREPRISES Lebal des rapprochements ASAVOIR... a Lesraisons desrapprochements Larecherchedétaille critiquepourlesservices - Lapression des entreprises Solvabilité 2 mlesatouts desmutuelles - Unebanne solidité financière - Unportefeuille affinitaire - Desadhérents fidèles Une page de l'histoire de la mutualité se tourne. Souvent héri tières des sociétés de secours mutuels dont l'origine remonte au XIX'' siè cle, les mutuelles d'entreprises entrent dans le bal des rappro chements. La décision de l'union de groupe mutualiste (UGM) Agrume, lors de son assemblée générale de fin janvier 2013,a marqué un tour nant. Agrume regroupe en effet une trentaine de mutuelles totalisant personnes protégées. «Nous nous sommes posés des questions bien avant l'accord national interprofessionnel (AN!)de janvier En effet au cours de ces dernières an nées, l'évolution de la complé mentaire santé au sein des entre prises et de l'environnement nous ont conduits à une réflexion stratégique defond. C'est dans ce cadre que les mutuelles d'agrume ont fait le choix d'un partenariat avec Harmonie Mutuelle», explique Jean-Claude Albinel, président d'agrume. Trois objectifs ont été invoqués dans ce choix: élargir la capacité financière d'agrume, répondre plus faci lement aux éventuels besoins de garantie financière de ses membres et mutualiser des ser vices, en permettant par exem ple l'accès au réseau Kalivia. Une nouvelle étape a été franchie en juin. En assemblée générale, Agrume a élargile champ de ses compétences en devenant l'union de moyens et de services du groupe Harmonie. Baptisée Agrume Groupe Harmonie, clic a pour vocation d'accueillir des mutuelles du livre II qui souhaitent bénéficier des Souvent héritières des sociétés de secoursmutuels du XIXe siècle. moyens, des services mutualis tes et de l'aura du premier groupe mutualiste. L'union fait la force Autre confirmation de ce tour nant historique, la récente déci sion de la mutuelle Air France de rejoindre la Sgam Macif. Quelques mois plus tôt, la mu tuelle IBM avait fait le même choix, tandis que l'adhésion en 2010 de la mutuelle Renault au groupe paritaire Ilumanis peut être perçue comme un signal de départ de ce mouvement. D'autres opérations de moin dre ampleur se sont déroulées, comme l'absorption de plu sieurs mutuelles d'entreprises lors de la création de la mu tuelle UMC en «Enfait, la situation des mutuel les d'entreprises est tout à fait comparable ù cellesde toutes les petites mutuelles», estime Frédéric Bernard, directeur générale de la mutuelle UMC. Lacensure des clauses de «

4 Certainesentreprises perçoiventla mutuelle comme un outil de cohésion sociale. ** désignation leur a certes donné un bol d'air. «Elle leur laisse du temps pour ne pas céder au premier venu, mais des rapprochements sont inélucta bles», note Olivier Arroua, associé au cabinet Selcnis. Toutes les opérations impli quant des mutuelles d'entre prises obéissent peu ou prou aux mêmes motifs de recherche de taille critique face aux enjeirx concernant les systèmes d'informations, les services, le conventionnement ou encore solvabilité 2. «Nous avons rejoint legroupe Humanis pour son système d'information Pléiade car nous avions besoin d'un outil de gestion», explique Christian d'achon, président de la mutuelle Renault. «Humanis naus aide aussi pour l'actuariat ainsi que pour Solva 2», ajouteil. Même sila mutuelle Renault est rentrée librement dans le groupe de protection sociale, le fait que ce dernier couvre au ssi le constructeur automobile en prévoyance et en retraite complémentaire Agirc-Arrco n'est peut-être pas qu'une coïncidence... L'autre grand facteur est la pression des entreprises. «Mêmesi les mutuelles en entre prise ont des marges de solvabi lité suffisantes, il n'empêcheque les décideurs des entreprises demandent toujours :allez- vous rester seul ou allez-vous vous adosser à un organisme d'une taille plus conséquente?», indi que Jean-Claude Albinet, avant une solution paritaire -Novalis, aujourd'hui Humanis, couvre aussi Air France en prévoyance (pilotes exceptés). La bonne santé des mutuelles d'entreprises Sielles ont peu d'avenir en tant que mutuelles indépendantes, les mutuelles d'entreprises font cependant de belles mariées. Leur santé financière est bonne. «Je ne connais pas de mutuelles d'entreprisesqui soient aujourd' hui en situation de fragilité financière», affirme le prési dent d'agrume. «Il y a dix ou quinze ans, on entendait parler d'absorption des mutuelles d'entreprises. Aujourd'hui, elles sont considérées comme des pépites qu'il convient de séduire, de récupérer et défaire valoir pour la complémentaire santé», ajoute Jean-Claude Albinet. Leur portefeuille d'adhérents est leur autre grand atout. Il est affinitaire, fidèle, et doté de revenus souvent supérieurs à la moyenne. Pour les groupes diversifiés, c'est donc une clientèle de choix pour diffé rents produits d'assurance, de éé de constater: «les directeurs LES MUTUELLESD'ENTREPRISESENTRE financiers on t pris te pas sur les DRH, ils sont très attachés à la sécurité financière et souvent favorables à un intervenant assuranliel unique». BPCEMUTUELLE JOUEDANSLACOURDESGRANDS Lex-mutuelle nationale des Caisses d'épargne a été rebaptisée l'an passé Du coup, si certaines entrepri BPCEMutuelle :une façon d'entériner ses perçoivent la mutuelle l'entrée des sociétés du groupe comme un outil de cohésion Banque populaire dans le périmètre sociale où les partenaires de cette mutuelle qui gère, depuis près sociaux partagent des objectifs communs, une majorité sem ble plutôt encline à s'en séparer d'un siècle, la santé, la prévoyance et la retraite des salariés des Caisses d'épargne. «Pour le moment, une seule société du groupe de la même manière que certai Banquepopulaire nes fonctions sont externalisées ou qu'une partie de la de BPCEMutuelle observe Hervé Tillard, président de BPCE HERVETILLARD, (la banque Palatine) et une amicale président de retraités nous ont choisi, production est délocalisée. Cela ^^^^ Mutuelle. Mais nous répondons aurait été le cas po ur la MNPAF, a tous les appels d'offres.» même si la direction d'air Il souligne la bonne santé de la mutuelle, qui porte presque l'intégralité France aurait semble-t-il préféré de ses risques -une petite part de réassurance est confiée à CNPet salarie une équipe de 110 collaborateurs: «Nous sommes économiquement compétitifs, ce qui simplifie grandement les négociations au sein du groupe!» Celan'empêche pas quelques groupes d'assurance ou de protection sociale devenir marcher sur les plates-bandes de la mutuelle; «Danscertains appels d'offres du groupe Banquepopulaire, ils ont clairement fait du dumpi ng. Maisje ne suis pas inquiet, dans deux ans, quand ils auront ajusté les tarifs à laréalité du risque, ils perdront le marché. Lejour où nous aurons récupéré de grosses sociétés du groupe Banque populaire, cela confortera le groupe BPCEet nous légitimera en tant que mutuelle du groupe.» Hervé Tillarda un autre argument pour séduire les partenaires sociaux, à savoir ses dispositifs de solidarité intergénérationnelle : «La pan salariale de la cotisation desjeunes embauchés de moins de 2? ans est offerte pendant six mois; quant aux retraités tespfus modestes, ils voient une partie de leur cotisation prise en charge par un fonds de solidarité alimenté par les résultats de la mutuelle et pérennisé au moins jusqu'en 2020.» SE mcréationen m personnescouvertes: salariés, retraités, 4000 contratsextérieursaugroupe et ayants droits, a Couverturessanté, prévoyance,retraite et assuranceemprunteur. l'épargne au 1ARDen passant par les GAVet autres offres. Alors que la généralisation de la complémentaire santé pour tous les salariés, à travers l'ani du 11 janvier, a donné un coup d'accélérateur à la concentra tion du marché, il n'est pas étonnant que les mutuelles d'entreprises encore indépen dantes, comme celles de BPCE ou de Michelin soient «chas sées». Le «mercato» devrait se jouer entre un nombre restreint d'acteurs, un mutualiste, quel ques paritaires et une ou deux mutuelles d'assurances. Dans le camp mutualiste, le principal

5 DEVELOPPEMENTETSURVIE LA MUTUELLEKEOLISRENNES FAITDE LARÉSISTANCE «La mutuelle a été créée en 1948 par la volonté de quelques salariés qui ont mis en place une couverture santé, avec une collecte des cotisations en espèces, dans une botte en carton, et une tournée mensuelle de versements de prestations qui se faisait a vélo», raconte CatherineBoursier-Domnèque, présidente de la mutuelle Keolis Rennes. Sila mutuelle a perduré, c'est parla volonté du directeur de site: «Le groupe Keolis n'y était pas favorable. Mais le directeur a insisté, considérant que c'était un élément important de la culture d'entreprise et un facteur de cohésion sociale.» Lamutuelle a toutefois dû s'adapter. «En 2002, nous nous sommes m/s en conformité avec le code de la mutualité. C'est ainsi queje suis devenue présidente», poursuit Catherine Boursier-Domnèque. Lacomplémentaire santé à adhésion l obligatoire est désormais financée ^ ^^ fc ^^fh^k à hauteur de 3SS par l'employeur et 64 X Bri^^^^^^^H par les sala nés. Mais ce n'est pastout : ^^^^^^^^^B lamutuelle dispose de locaux mis BJHHj^^J^^ gratuitement à disposition par l'entreprise, PjjSI y ainsi que de deux emplois ^^ équivalent ' ^a ^^ /^^^fc Temps plein : la présidente, détachée ^ f K a plein ^^H^^ temps, dirigeaussi la mutuelle ^^^^^A HH au quotidien, et deux gestionnaires s^^^^^^a affl^h de prestations, détachés à mi-temps. «Nous avons dégagé un excédent CATHERINEBOURSIERde ë chacune des deuxdernières DOMNÈQUE, années. Nous l'avons affecté au présidente de la renforcement de nos fonds propres, pour mutuelle Keolis Rennes être capables d'assumer la rémunération ^^^^^^ de nos deuxgestionnaires de prestations si l'employeur décidait de ne plus les mettre à disposition.» La petite mutuelle se sent néanmoins menacée : «Pour résister à la concurrence des grands groupes d'assurances et de protection sociale, nous avons noué un pacte de non-agression avec Harmonie Mutuelle qui nous permet, de surcroit, de présenter les garanties financières requises par l'acp.» SG a Création en a personnes couvertes, dont 915 salariés,?35 retraités et 700 ayants droits, a Complémentaire santé. LAMUTUELLEDESUSINES ESTENSURSIS ^g^f ^^H L'histoire de la Mutuelle des usines est classique : en 189?,les salariés de lasociété métallurgique de Montbard ont mis en place une caisse de solidarité qui s'eststructurée au fil des années, devenant une société mutualiste en , r ^^g. Parallèlement, l'entreprise a grandi, a pris ^B le nom de groupe Vallourec, pour devenir Sç VÂVfl leader mondial du tube sans soudure V^V Ja f^b avec salariés à travers le monde. * ^* "*" En France, la prévoyance et la santé des YVESGARROT, président de la Mutuelle des usines 5 SODsalariés sont assurées parcapreval, institution de prévoyance (IP) d'entreprise adhérente du groupe Malakoff Médéric: la cotisation est largement financée par lémployeur et le comité d'entreprise (82 S pour le régime santé de base d'une personne seule, 51 1 pour une famille). «Les salariés nbnt doncaucun intérêt à cotisera la Mutuelle des usines», expliqueyves Garrot, son président. Résultat,la mutuelle ne compte plus que 1 80D adhérents, dont 807»de retraités. «Pourtant, notre complémentaire santé est performante : si l'on ne tient pas compte de laparticipation de l'employeur, elle est comparable à celle de Capreval.» Il est vrai que le risqueest aussi porté parmalakoff Médéric. Mais avec un «plus»essentiel aux yeux d'yvesgarrot : «Unservice humain deproximité, apprécié parles adhérents, ta preuve: les retraités, dont la cotisation n'est pas subventionnée par legroupe, reviennent souvent versnous.»yves Garrot n'enreste pas moins pessim iste sur l'avenir des petites mutuelles d'entreprises : «Nous sommes ladernière du groupe Vallourec. L'avantdernière a été absorbée par Capreval, il y a deux ans. Je le regrette carje suis convaincu de la richesse du militantisme mutualiste.» Une richesse à laquelleles partenaires sociaux ne semblent pas sensibles, privilégiant trop souvent les grandes institutions de prévoyance. «Il faut croire qu'ils y trouvent leur compte...», soupire ce militant CGT, qui partage 80 X de son temps de travail entre la gestion de la mutuelle et le conseil de prud'hommes de Dijon. SG i Création en 189?. 14?00 personnes couvertes : retraités, 360 salariéset ayants droits. I Complémentaire santé. 99 pôle d'attraction est l'union Harmonie Mutuelle, en situa tion de proposer différents niveaux de partenariats. Quant aux groupes paritaires, ils sont réputés très proactifs en matière d'approche de mutuel les, et un bon connaisseur du dossier affirmeque la MNPAFa été approchée tour à tour par Macifet AG2R,ces deux acteurs étant par ailleurs partenaires... Enfin, du côté des groupes du Gema, Macif affiche clairement ses ambitions. "Devenir un pôle d'adossement mutualiste, notamment pour les mutuelles d'entreprises, est un des axes de notre plan stratégique à l'hori zon 2015»,indique FredVianas, directeur du pôle santé prévoyance du groupe Macif. Le groupe Macif revendique d'ailleurs le statut d'acteur «global», intégrani une institu tion de prévoyance (ORS), des mutuellesinterprofessionnelles, de la fonction publique (terri toriale, avec la MNFCT), et dorénavant des mutuelles d'entreprises. Reste Covéa, dont on n'ignore pas lesinten tions envers ces dernières, mais dont l'appétit sur la santé collective est connu. BLAUREVIEL

6 Mutuelles Régions Personnes protégées' De 80 à 120 Me] CCMOMutuelle Intégrance Les Mutuelles du Soleil MGC(Mutuelle générale des cheminots) Miel Mutuelle MNAMHarmonie Mutuelles Mutuelle Humanis Nationale'21 Oe60»80He ^ ^ MBTPSE[Mutuelle du bâtiment et des travaux publics Sud-Est) MMJ (Mutuelle du ministère de la Justice) Mutualia Santé Sud-Est Mutuelle Entrain Radiance Grand Est Mutuelle [Groupe Humanis] '3! Picardie "'^ Nord-Pas-de-Calais Ile-de-France f^ 285 0D JT ïiëôot ? ? 115^ " 14000^ Î28004 De 60 ME YJJJaaBBBBBBBBBBBBBBBBl AGMFPrévoyance (groupe Pasteur Mutualité) CMIP(Mutuelle Médico-Chirurgicale) EMOAMutuelle du Var Force Sud (AG2RLa Mondiale) LaCholetaise141 La Mutuelle Verte MBARadiance [Groupe Humanis' MESE[Mutuelle d'entreprises Schneider Electric] MFHS[Mutuelle familiale de Haute-Savoie) 16) MPG5 (Mutuelle pour la Prévoyance et les Garanties sociales) Mutualia Sud-Ouest Mutuelle GRM(Groupe Apicil) Mutuelle Just'en Famille Mutuelle du Midi (AG2RLa Mondiale) Mutuelle Mare-Gaillard [Union Harmonie mutuelles) Prado Mutuelle (AG2RLa Mondiale) 5MARHarmonie Mutuelles S) Ile-de-France Picardie Languedoc-Roussillon Pays-de-la-Loire Bretagne Poitou-Charentes Bourgogne Nord- Pas-de-Calais Guadeloupe 91681^ G? ? 510D B000 BS B

7 Mutuelles Régions Personnes protégées'1 Inférieur à 20 MC La Fraternelle des Territoriaux La Sécurité Asturienne Les Mutuelles de France de l'aube RhôneAlpes Nord-Pas-de-Calais 1800 Champagne-Ardenne MCNLaMutuelle -- -[Mutuelle - des Cheminots de Normandie) ~MFBC0 Basse Normandie Poitou-Charentes 12 08^ 20 SO'u^ MFCE[Mutuelle familiale Centre-Est) MFF0M (Mutuelle Familiale France et Outre-Mer) Ile-de-France 412? MFI [Mutuelle desfrontaliers et internationaux' M MFTI (Mutuelle familiale des travailleurs indépendants) lb) 14G6 MGCorse Haute-Corse J?000 6~Ï42~ MGF(Mutuelle générale de France) (E M.I.A.G.[AG2RLa Mondiale) MLB [Mutuelle La Bresle) ~MPCL Mufti [Mutuelle familiale des travailleurs de l'isère) Mutualis [AG2RLa Mondiale) Mutuelle de Bagneaux Mutuelle de Bergerac [AG2RLa Mondiale] Mutuelle Citram Antilles, Guyanne Haute Normandie 2?6? Ile-de-France Aquitaine Aquitaine 175? Mutuelle de France Mutuelle de France des Hospitaliers 3 500^ Mutuelle du Pays-Haut Lorraine Mutuelle du Val de Sèvre Pays-de-la Loire 5 69? Mutuelle familiale des Alpes Mutuelle familiale des retraités E Mutuelle MFTEL Mutuelle Servir Mutuelle SMH Prévoyance Mutualiste d' Radiance CMPIAlençon [Groupe Humanis) Smacl Santé Toulouse Mutualité [AG2RLa Mondiale) Centre "PÂCÂ" Nord -Pas-de-Calais Ile-de-France Basse Normandie Poitou-Charentes Midi-Pyrénées 26100^ ~ TsotT Î ? Méthodologie mdansle cadre de ce 8e tour defrance des mutuelles santé, Largos a adressé un questionnaire à 3DDmutuelles exerçant une activité de complémentaire santé au sens du Livre II du code de la mutualité, susceptibles d'encaisser en 2D12, moins de 120Mê TTC de cotisations en affaires directes (brutesde réassurance, hors acceptations). Les données publiées sont fournies parles mutuelles sur une base déclarative, certaines informations sont issues des réponses collectées auprès des mutuelles santé sollicitées lors du Top 30 santé publié enjuin 2013 ou des sites institutionnels. Sources: L'Argus et lessociétés citées [*] BPUIESÛÉ CÉAiSL^ANtE. HÛPÏ,»CCEPI*IIÛHS [l] ASSUftÉSETAYANtS-TjRO'.T 12 j 6SUEDE LARJSON DE la WjnjELLEfamiliale -MUSAI*HOMAHJS, DERAOlANCENDED -- PAS-DEEALAisETDERADIANCE flcanat [3) ISSUEK I AnjSCN DEPADIAHLEBOUffliUliNEEl DEKaDiAHCEUrtÙNt ALPES [4) rusio'jek?d12 AVfriAfRAUnMEUE DULDN^KCR [S)mI I Dl I AFLjyON DÉMtiA, DEMALA El DE LA MUTDElii LA RUEHE [B) MU1UELLEADKÉRÉNIEDEL'UHtiti DEGROUPEENT[S

(Au 01/06/2015) VAR. Régie par le code de la Mutualité - N Siren 523 445 690

(Au 01/06/2015) VAR. Régie par le code de la Mutualité - N Siren 523 445 690 A - B 525EME MUTUELLE D'ENTREPRISES DE L'AUTOMOBILE ET DU VEHICULE INDUSTRIEL ACORIS ADREA MUTUELLE AMELLIS MUTUELLE AVENIR MUTUELLE AVENIR SANTE MUTUELLE BPCE MUTUELLE C CENTRE MUTUALISTE INTERPROFESSIONNEL

Plus en détail

Mutuelles adhérentes à la Mutualité Française en Poitou-Charentes

Mutuelles adhérentes à la Mutualité Française en Poitou-Charentes Mutuelles adhérentes à la Mutualité Française en Poitou-Charentes Janvier 2014 MUTUELLES RNM MUTAME TERRITOIRE DE BELFORT 344 710 991 MGEN FILIA 440 363 588 MUTACITE 444 042 303 MUTUELLE NATIONALE DES

Plus en détail

AG2R LA MONDIALE - RÉUNICA - VIASANTÉ 1 AG2R LA MONDIALE - RÉUNICA - VIASANTÉ

AG2R LA MONDIALE - RÉUNICA - VIASANTÉ 1 AG2R LA MONDIALE - RÉUNICA - VIASANTÉ 1 AG2R LA MONDIALE - - VIASANTÉ AG2R LA MONDIALE - - VIASANTÉ SOMMAIRE LE RAPPROCHEMENT 5 L union fait la force 6 Les grandes étapes 7 UN NOUVEL ENSEMBLE COMPLET 9 Un Groupe équilibré en retraite complémentaire

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE Résultats 2013

CONFÉRENCE DE PRESSE Résultats 2013 CONFÉRENCE DE PRESSE Résultats 2013 André Renaudin, Directeur général 1 Paris Haussmann, 2013 : QUELLE ANNÉE! 2 2013 : l année des challenges 100 e édition du Tour de France 600 M$ de TSDI émis L Usine

Plus en détail

Dossier de Presse mars 2013

Dossier de Presse mars 2013 Dossier de Presse mars 2013 Mutuelle Entrain Lors du Congrès de l Union des Mutuelles de Cheminots et des Personnels du Groupe (UMCPG) en 2006 à Montpellier, les délégués ont décidé la constitution d une

Plus en détail

Smacl renforce ses positions. et solidarise ses deux Mutuelles. dans une Sgam.

Smacl renforce ses positions. et solidarise ses deux Mutuelles. dans une Sgam. Smacl renforce ses positions et solidarise ses deux Mutuelles dans une Sgam. Conférence de presse Niort, le 16 juin 2009. L'engagement mutualiste de Smacl auprès des Collectivités et Territoriaux est aujourd'hui

Plus en détail

Sommaire. Communiqué de presse : Naissance groupe humanis, 3 e acteur de la protection sociale en France p.3

Sommaire. Communiqué de presse : Naissance groupe humanis, 3 e acteur de la protection sociale en France p.3 Sommaire Communiqué de presse : Naissance groupe humanis, 3 e acteur de la protection sociale en France p.3 Le rapprochement des groupes Aprionis et Vauban Humanis p.4 Les dates clés de la naissance d

Plus en détail

Le TOP TEN des 10 plus grandes villes préférées des Français

Le TOP TEN des 10 plus grandes villes préférées des Français Le TOP TEN des 10 plus grandes villes préférées des Français Sondage réalisé auprès d un échantillon de plus de 6400 Français Sondage réalisé pour la presse régionale et publié dans la presse régionale

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse de Mutuelle Bleue

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse de Mutuelle Bleue Contact Presse de Mutuelle Bleue Stéphanie ARREGROS Responsable Communication Tél. : 01 64 71 39 74 Courriel : s.arregros@mutuellebleue.fr DOSSIER DE PRESSE Siège social : 68 rue du Rocher 75396 Paris

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 15-DCC-16 du 25 février 2015 relative à la création d une Société de Groupe d Assurance Mutuelle («SGAM») par le Groupe La Mutuelle Générale et le Groupe Malakoff Médéric

Plus en détail

UNIONS DE REPRESENTATION

UNIONS DE REPRESENTATION LES MUTUELLES ET UNIONS DE REPRESENTATION PRESENTES EN PAYS DE LA LOIRE UNIONS DE REPRESENTATION NOM HARMONIE MUTUELLES UNITES U.M.G.I MACIF MUTUALITE SMIP MNFCT FMP COMPOSITION - MUTUELLE DU CHU ET HOPITAUX

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse de Mutuelle Bleue

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse de Mutuelle Bleue Contact Presse de Mutuelle Bleue Stéphanie ARREGROS Responsable Communication Tél. : 01 64 71 39 74 Courriel : s.arregros@mutuellebleue.fr DOSSIER DE PRESSE Siège social : 68 rue du Rocher 75396 Paris

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 14-DCC-20 du 17 février 2014 relative à l affiliation de la Mutuelle Nationale des Personnels Air France à la Société de Groupe d Assurance Mutuelle Macif L Autorité de

Plus en détail

L Emploi des jeunes dans l ESS Annexes. Questionnaire complet de l enquête en ligne

L Emploi des jeunes dans l ESS Annexes. Questionnaire complet de l enquête en ligne L Emploi des jeunes dans l ESS Annexes Questionnaire complet de l enquête en ligne Texte de présentation Le Conseil National des Chambres Régionales de l Economie Sociale et Solidaire (CNCRES) lance une

Plus en détail

Communiqué de presse CONFERENCES REGIONALES LOI SUR LA SECURISATION DE L EMPLOI:

Communiqué de presse CONFERENCES REGIONALES LOI SUR LA SECURISATION DE L EMPLOI: Communiqué de presse CONFERENCES REGIONALES LOI SUR LA SECURISATION DE L EMPLOI: METTRE EN EVIDENCE LES CONDITIONS DE REUSSITE DE LA GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE A L ENSEMBLE DES SALARIES,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse de Mutuelle Bleue

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse de Mutuelle Bleue Contact Presse de Mutuelle Bleue Stéphanie ARREGROS Responsable Communication Tél. : 01 64 71 39 74 Courriel : s.arregros@mutuellebleue.fr DOSSIER DE PRESSE Siège social : 68 rue du Rocher 75396 Paris

Plus en détail

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN 2013 Cécile BAZIN Marie DUROS Amadou BA Jacques MALET Octobre 2014 INTRODUCTION Pour la septième année consécutive, l Association des Régions de

Plus en détail

Une couverture supplémentaire pour les salariés du sport Garanties plus importantes que le régime général de la Sécurité Sociale

Une couverture supplémentaire pour les salariés du sport Garanties plus importantes que le régime général de la Sécurité Sociale LA PREVOYANCE DU SPORT Pourquoi un régime de prévoyance dans le sport? Une couverture supplémentaire pour les salariés du sport Garanties plus importantes que le régime général de la Sécurité Sociale Une

Plus en détail

Liste des mutuelles MfRA

Liste des mutuelles MfRA Liste des mutuelles MfRA Mise à jour juillet 2013 Nom de l'union de représentation ou de la mutuelle ADREA MUTUELLE AMELLIS MUTUELLE AMICALE DU PERSONNEL DE FLEURY MICHON SA CAISSE DE PREVOYANCE MULHOUSIENNE

Plus en détail

Les mutuelles de la Mutualité Française en Aquitaine

Les mutuelles de la Mutualité Française en Aquitaine Les mutuelles de la Mutualité Française en Aquitaine A ADREA mutuelle Amellis Mutuelle Avenir Santé Mutuelle B Banque Populaire Mutualité BPCE Mutuelle C Caisse de prévoyance Mulhousienne Caisse nationale

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 13-DCC-114 du 3 septembre 2013 relative au rapprochement de l Union Nationale Mutualia et de 8 mutuelles (Mutualia Avenir Prévoyance, Mutualia Alsace Grand Est, Mutualia

Plus en détail

Bilan de l emploi dans l économie sociale en régions. Cécile BAZIN Marie DUROS Mélanie BAZOGE Jacques MALET

Bilan de l emploi dans l économie sociale en régions. Cécile BAZIN Marie DUROS Mélanie BAZOGE Jacques MALET Bilan de l emploi dans l économie sociale en régions Cécile BAZIN Marie DUROS Mélanie BAZOGE Jacques MALET Octobre 2015 INTRODUCTION Pour la huitième année consécutive, l Association des Régions de France,

Plus en détail

Liste des mutuelles MfRA Mise à jour août 2015

Liste des mutuelles MfRA Mise à jour août 2015 que Liste des mutuelles MfRA Mise à jour août 2015 Nom de l'union de représentation ou de la mutuelle ADREA MUTUELLE AMELLIS MUTUELLE CAISSE DE PREVOYANCE MULHOUSIENNE CCMO CCMO CENTRE MUTUALISTE INTERPROFESSIONNEL

Plus en détail

Communiqué de presse. Naissance du groupe Aprionis. Vendredi 9 janvier 2009

Communiqué de presse. Naissance du groupe Aprionis. Vendredi 9 janvier 2009 page 1 Communiqué de presse Vendredi 9 janvier 2009 Naissance du groupe Aprionis Le groupe de protection sociale Aprionis est né le 8 janvier 2009. Les Conseils d administration des organismes membres

Plus en détail

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent Profondément humain Un peu d histoire pour éclairer le présent Créée depuis 1999 en région Rhône-Alpes par des mutuelles interprofessionnelles partageant les mêmes valeurs mutualistes de solidarité, de

Plus en détail

Rencontre des correspondants

Rencontre des correspondants Rencontre des correspondants André Renaudin Directeur général 27 mai 2014 10 OCTOBRE 2014 18 6 septembre 2014 Biarritz, le 19 octobre 2014 1 1 Un Groupe d envergure, fort de son histoire 1 er GPS 4 histoires

Plus en détail

Bienvenue à Loire-Centre. Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre

Bienvenue à Loire-Centre. Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre Bienvenue à Loire-Centre Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre Présentation Le Groupe BPCE 2 Un groupe puissant et solide Les groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne se sont unis pour créer

Plus en détail

Mise à jour à la date du 14 décembre 2012. Label délivré pour le risque Santé Liste publiée le 31 août 2012. Territoriales.

Mise à jour à la date du 14 décembre 2012. Label délivré pour le risque Santé Liste publiée le 31 août 2012. Territoriales. Liste des contrats et règlements «labellisés» au titre de la participation des collectivités territoriales et de leurs établissements publics à la protection sociale complémentaire de leurs agents (décret

Plus en détail

Cahier des charges pour la mise en œuvre de prestations d appui conseil RH ZOOM RH DIAGNOSTIC - ACCOMPAGNEMENT

Cahier des charges pour la mise en œuvre de prestations d appui conseil RH ZOOM RH DIAGNOSTIC - ACCOMPAGNEMENT Cahier des charges pour la mise en œuvre de prestations d appui conseil RH ZOOM RH DIAGNOSTIC - ACCOMPAGNEMENT Octobre 2015 CONTEXTE La loi et ses décrets d application donnent aux OPCA un rôle et des

Plus en détail

Décision n 14-DCC-149 du 13 octobre 2014 relative à la fusion du groupe AG2R La Mondiale et de la mutuelle ViaSanté

Décision n 14-DCC-149 du 13 octobre 2014 relative à la fusion du groupe AG2R La Mondiale et de la mutuelle ViaSanté RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 14-DCC-149 du 13 octobre 2014 relative à la fusion du groupe AG2R La Mondiale et de la mutuelle ViaSanté L Autorité de la concurrence, Vu le dossier de notification adressé

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 12-DCC-93 du 29 juin 2012 relative à la fusion du Groupe Mornay, du Groupe D&O et de la Fédération Mutualiste Interdépartementale de la Région Parisienne L Autorité de la

Plus en détail

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs DONNÉES AU 31/12/2006 SOURCE INSEE-CLAP 1 - DÉCEMBRE 2008 Panorama de l'économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Ce document est la première publication réalisée par l Observatoire national de l

Plus en détail

I. Les entreprises concernées

I. Les entreprises concernées RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 11-DCC-12 du 1 er février 2011 relative à la création d une Union Mutualiste de Groupe par les groupes MGEN, MNH, la MNT, la MGET et la MAEE L Autorité de la concurrence,

Plus en détail

LE CONGÉ DE FORMATION PROFESSIONNELLE (CFP)

LE CONGÉ DE FORMATION PROFESSIONNELLE (CFP) TOUT SAVOIR SUR LE CONGÉ DE FORMATION PROFESSIONNELLE (CFP) ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER LE CONGÉ DE FORMATION PROFESSIONNELLE LE CFP? Les agents de la Fonction

Plus en détail

fondation harmonie solidarités Soutenir l innovation et la solidarité au service des personnes déficientes sensorielles

fondation harmonie solidarités Soutenir l innovation et la solidarité au service des personnes déficientes sensorielles fondation harmonie solidarités Soutenir l innovation et la solidarité au service des personnes déficientes sensorielles mot sens aide dépendant voir tenir handicap tendre un défi un aide mot handicap

Plus en détail

ACCORD RELATIF A L'INSTAURATION D'UN REGIME DE FRAIS MEDICAUX OBLIGATOIRE. Pour le personnel de la

ACCORD RELATIF A L'INSTAURATION D'UN REGIME DE FRAIS MEDICAUX OBLIGATOIRE. Pour le personnel de la BANQUE POPULAIRE BOURGOGNE FRANCHE-COMTE ACCORD RELATIF A L'INSTAURATION D'UN REGIME DE FRAIS MEDICAUX OBLIGATOIRE Pour le personnel de la BANQUE POPULAIRE BOURGOGNE FRANCHE-COMTE Entre La BANQUE POPULAIRE

Plus en détail

Liste des organismes complémentaires en télétransmission avec l'enim mise à jour en mars 2013

Liste des organismes complémentaires en télétransmission avec l'enim mise à jour en mars 2013 Raison Sociale de l'organisme ADREA MUTUELLE ADREA MUTUELLE MUTI AG2R PREVOYANCE AGMUT ALMERYS ALPTIS ASSURANCES APCI APREVA APRI PREVOYANCE APRIA R.S.A - Complémentaire Santé APRIA R.S.A. APRIONIS PREVOYANCE

Plus en détail

47 ème Rencontre des correspondants AMPHITÉA

47 ème Rencontre des correspondants AMPHITÉA 47 ème Rencontre des correspondants AMPHITÉA André Renaudin Directeur général Paris Haussmann 1 Bonne et heureuse année 2014! 2 : quelle année! Le succès dans la consultation Réunica Le succès d une démarche

Plus en détail

MM Joseph DENIAUD et Jean François LEMOINE

MM Joseph DENIAUD et Jean François LEMOINE Conférence du 21 Novembre 2011 SANTE ET PROJET DE TERRITOIRE Quelle Place pour le Tiers Secteur Intervention de MM Joseph DENIAUD et Jean François LEMOINE 1 Evolution du Paysage de Santé dans le Territoire

Plus en détail

Mise à jour à la date du 17 octobre 2012. ADREA Mutuelle. Label délivré pour le risque Santé Liste publiée le 31 août 2012.

Mise à jour à la date du 17 octobre 2012. ADREA Mutuelle. Label délivré pour le risque Santé Liste publiée le 31 août 2012. Liste des contrats et règlements «labellisés» au titre de la participation des collectivités territoriales et de leurs établissements publics à la protection sociale complémentaire de leurs agents (décret

Plus en détail

La filière Commerciale dans la convention collective UGEM

La filière Commerciale dans la convention collective UGEM La filière Commerciale dans la convention collective UGEM Etude basée sur l enquête «bilan social 2014 données 2013» M. Ejnès Rodolphe 113 rue Saint-Maur, 75011 Paris - Téléphone : 01 49 29 42 40 - www.geste.com

Plus en détail

Décision n 13-DCC-194 du 17 décembre 2013 relative à la prise de contrôle conjoint de Sogestop N par les groupes CNP et Humanis

Décision n 13-DCC-194 du 17 décembre 2013 relative à la prise de contrôle conjoint de Sogestop N par les groupes CNP et Humanis RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 13-DCC-194 du 17 décembre 2013 relative à la prise de contrôle conjoint de Sogestop N par les groupes CNP et Humanis L Autorité de la concurrence, Vu le dossier de notification

Plus en détail

Base de données sociales

Base de données sociales Base de données sociales Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque AFB et groupes mutualistes : > Effectifs de la profession

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 13-DCC-84 du 4 juillet 2013 relative à l affiliation de la mutuelle interprofessionnelle SMI à la société de groupe d assurance mutuelle Covéa L Autorité de la concurrence,

Plus en détail

Base de données sociales

Base de données sociales Base de données sociales Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque AFB et groupes mutualistes : > Effectifs de la profession

Plus en détail

Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales

Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales Année 2014 SOMMAIRE ❶ Type d emploi :...3 ❷ Pyramide des âges :...4 ❸ Conditions d emploi :...5 ❹ Les emplois par catégorie socioprofessionnelle :...6

Plus en détail

INFORMATION RETRAITE SYNDICAT CGT DES TRAVAILLEURS PORTUAIRES DU GPMH LE HAVRE FRANCE. Septembre 2009 SOMMAIRE - 1 - 1. LA RETRAITE (QUELQUES DATES )

INFORMATION RETRAITE SYNDICAT CGT DES TRAVAILLEURS PORTUAIRES DU GPMH LE HAVRE FRANCE. Septembre 2009 SOMMAIRE - 1 - 1. LA RETRAITE (QUELQUES DATES ) SYNDICAT CGT DES TRAVAILLEURS PORTUAIRES DU GPMH LE HAVRE FRANCE INFORMATION RETRAITE Septembre 2009 SOMMAIRE 1. LA RETRAITE (QUELQUES DATES ) 2 LA RETRAITE SECURITE SOCIALE 3 LA RETRAITE COMPLEMENTAIRE

Plus en détail

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire Contexte régional Créé en 2010 par l Atelier Centre de ressources régional de l économie sociale et solidaire et la Chambre régionale

Plus en détail

Généralisation de la Complémentaire Santé Pourquoi choisir Harmonie Mutuelle?

Généralisation de la Complémentaire Santé Pourquoi choisir Harmonie Mutuelle? Généralisation de la Complémentaire Santé Pourquoi choisir Harmonie Mutuelle? www.harmonie-mutuelle.fr Avant tout parce que nous sommes une mutuelle «Les mutuelles sont des personnes morales de droit privé

Plus en détail

Analyses sectorielles

Analyses sectorielles Analyses sectorielles Coiffure et soins esthétiques Bâtiment et travaux public Economie verte Sanitaire et social Production agricole Hôtellerie-restauration Industrie Métallerie et mécanique Comptabilité

Plus en détail

Direction générale des entreprises ANNEE 2014

Direction générale des entreprises ANNEE 2014 Direction générale des entreprises SERVICE DE L ACTION TERRITORIALE, EUROPÉENNE ET INTERNATIONALE SOUS DIRECTION DE LA RÉINDUSTIALISATION ET DES RESTRUCTURATIONS D ENTREPRISES BUREAU DE LA FORMATION ET

Plus en détail

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS Présentation du Programme PHARE Les achats hospitaliers, levier majeur de performance pour les établissements Achats hospitaliers : 18 Milliards d euros en 2009 Non médicaux 42% Achats Hospitaliers Médicaux

Plus en détail

PRÉSENTER LES COMPOSANTES L ACTION SOCIALE

PRÉSENTER LES COMPOSANTES L ACTION SOCIALE STATUT DE LA FPT ET GRH SÉQUENCE DE FORMATION 7 Jean-Louis GROUSSON, DRH Châteauneuf-les-Martigues http://rhjlg.free.fr PRÉSENTER LES COMPOSANTES L ACTION SOCIALE - 1 - L action sociale L action sociale

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MLD-2015-283

Décision du Défenseur des droits MLD-2015-283 Paris, le 17 décembre 2015 Décision du Défenseur des droits MLD-2015-283 Le Défenseur des droits, Vu l article 71-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011

Plus en détail

Les résultats de ces élections contribueront à établir la représentativité syndicale par branche professionnelle et au niveau interprofessionnel.

Les résultats de ces élections contribueront à établir la représentativité syndicale par branche professionnelle et au niveau interprofessionnel. Nous aussi Lettre n 16 Lettre d information de l activité CGT dans les secteurs de l artisanat Commission CGT Dialogue social dans l artisanat 4 e trimestre 2012 TPE de l artisanat : première élection!

Plus en détail

La stratégie du Groupe BPCE

La stratégie du Groupe BPCE La stratégie du Groupe BPCE 2 edito Groupe BPCE est né en juillet 2009 de la volonté des groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne de construire ensemble le deuxième groupe bancaire en France, un groupe

Plus en détail

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013 CEBATRAMA La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local Bruges, le 3 juillet 2013 HÉRITIÈRE DES SERVICES FINANCIERS DE LA POSTE 100% Filiale à 100% du groupe La Poste La Banque Postale

Plus en détail

chiffre d'affaires (en M )

chiffre d'affaires (en M ) Assemblée générale du GERP Carac du 04 juin 2015 Point d information sur le développement de Carac PERsPectives Point sur les résultats 2014 Depuis son lancement, la Carac a délibérément placé la garantie

Plus en détail

La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM

La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM Etude basée sur l enquête «bilan social 2014 données 2013» M. Ejnès Rodolphe 113 rue Saint-Maur, 75011 Paris - Téléphone

Plus en détail

Cartographie des métiers de le mutualité

Cartographie des métiers de le mutualité Cartographie des métiers de le mutualité Etude basée sur l enquête «bilan social 2014 données 2013» M. Ejnès Rodolphe 113 rue Saint-Maur, 75011 Paris - Téléphone : 01 49 29 42 40 - www.geste.com SIRET

Plus en détail

IV - QUESTIONS ÉCONOMIQUES ET PROFESSIONNELLES

IV - QUESTIONS ÉCONOMIQUES ET PROFESSIONNELLES IV - QUESTIONS ÉCONOMIQUES ET PROFESSIONNELLES Avis sur le «contrat de prévoyance collective incapacité» Alain HENRION, responsable d unité spécialisée à GIS/PSSP/DIR participe à ce point de l ordre du

Plus en détail

Direction générale de l administration et de la fonction publique

Direction générale de l administration et de la fonction publique MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE édition 2014 Direction générale de l administration et de la fonction publique Présentation repères dgafp Éditorial

Plus en détail

Août 2013. Service Information sur la Performance des établissements de santé (IP) Pôle Analyse des Données et Indicateurs de la performance (ADI)

Août 2013. Service Information sur la Performance des établissements de santé (IP) Pôle Analyse des Données et Indicateurs de la performance (ADI) Août 2013 Service Information sur la Performance des établissements de santé (IP) Pôle Analyse des Données et Indicateurs de la performance (ADI) Effectifs et masse salariale prévisionnels de l activité

Plus en détail

FICHE. L organisation de la profession d expert-comptable 1 L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES. A L historique

FICHE. L organisation de la profession d expert-comptable 1 L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES. A L historique L organisation de la profession d expert-comptable FICHE 21 L organisation de la profession d expert-comptable est centrée autour de l Ordre des expertscomptables, institution nationale, créée par l ordonnance

Plus en détail

Les obligations de l employeur prévoyance complémentaire collective et obligatoire. Transformez vos nouvelles obligations en opportunité!

Les obligations de l employeur prévoyance complémentaire collective et obligatoire. Transformez vos nouvelles obligations en opportunité! Les obligations de l employeur prévoyance complémentaire collective et obligatoire Transformez vos nouvelles obligations en opportunité! Sommaire PRESENTATION DU GROUPE AG2R LA MONDIALE LA PREVOYANCE SOCIALE

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Date : 22/12/97 Origine : ACCG MMES et MM les Directeurs MMES et MM les Agents Comptables des Caisses

Plus en détail

Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière?

Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière? Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière? Observatoire de la Microfinance Juillet 2012 Introduction Observatoire de la microfinance de la Banque de France

Plus en détail

«Protection sociale complémentaire et obligation du chef d'entreprises : atouts pour de nouvelles missions rémunératrices»

«Protection sociale complémentaire et obligation du chef d'entreprises : atouts pour de nouvelles missions rémunératrices» «Protection sociale complémentaire et obligation du chef d'entreprises : atouts pour de nouvelles missions rémunératrices» N 2/automne 2005 Supplément du francilien N 51 Revue de l Ordre des experts-comptables

Plus en détail

VOTRE PARTENAIRE EN ASSURANCES COLLECTIVES

VOTRE PARTENAIRE EN ASSURANCES COLLECTIVES VOTRE PARTENAIRE EN ASSURANCES COLLECTIVES QUATREM, votre partenaire en assurances collectives Entamer une collaboration avec QUATREM, c'est d'abord choisir l'expertise en assurances collectives. Dans

Plus en détail

EXPÉRIENCE CLIENT. Baromètre des secteurs assurances et mutuelles

EXPÉRIENCE CLIENT. Baromètre des secteurs assurances et mutuelles EXPÉRIENCE CLIENT Saison 2 # Baromètre des secteurs assurances et mutuelles Etude réalisée par INIT Marketing pour Akio Software en mai 2014 sur un échantillon représentatif de la population française

Plus en détail

Protéger. Ce qui tient à cœur. humanis.com. Protéger c est s engager. Retraite I Prévoyance I Santé I Épargne I Dépendance

Protéger. Ce qui tient à cœur. humanis.com. Protéger c est s engager. Retraite I Prévoyance I Santé I Épargne I Dépendance Protéger Ce qui tient à cœur Retraite I Prévoyance I Santé I Épargne I Dépendance Protéger c est s engager humanis.com Protéger et accompagner chaque personne, Chaque jour Un groupe paritaire et mutualiste

Plus en détail

Mise à jour à la date du 2 janvier 2013

Mise à jour à la date du 2 janvier 2013 Liste des contrats et règlements «labellisés» au titre de la participation des collectivités territoriales et de leurs établissements publics à la protection sociale complémentaire de leurs agents (décret

Plus en détail

Assemblée Générale 30 avril 2014 Rapport Moral du Président Ruben GARCIA

Assemblée Générale 30 avril 2014 Rapport Moral du Président Ruben GARCIA Assemblée Générale 30 avril 2014 Rapport Moral du Président Ruben GARCIA Bonjour à toutes et à tous, Merci d être présents nombreux pour cette 20 ème assemblée générale. Créée en 1994, par des militants

Plus en détail

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Vanina BOUSQUET InVS St MAURICE 20 Mai 2014 Journée plénière de la FEDORU SOMMAIRE Etat des lieux des remontée de RPU Etat des lieux des structures régionales

Plus en détail

RÉGIME DE PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE

RÉGIME DE PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES BUREAUX D ÉTUDES TECHNIQUES CABINETS D INGÉNIEURS CONSEILS SOCIÉTÉS DE CONSEILS RÉGIME DE PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE DES SALARIÉS MALAKOFF MÉDÉRIC, VOTRE PARTENAIRE POUR

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 8 bis du 26 octobre 2007 C2007-49 / Lettre du ministre de l économie, des finances et de l emploi du 21 août 2007,

Plus en détail

Mutualité Française Picardie

Mutualité Française Picardie Mutualité Française Picardie 3, boulevard Léon Blum 02100 Saint-Quentin Tél : 03 23 62 33 11 Fax : 03 23 67 14 36 contact@mutualite-picardie.fr Retrouvez l ensemble des différents services et activités

Plus en détail

SOMMAIRE 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES

SOMMAIRE 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES SOMMAIRE PAGE 5 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE PAGE 6 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES PAGE 7 3. DES AMBITIONS PARTAGEES ET DES OBJECTIFS COMMUNS PAGE 8 4.UN

Plus en détail

L UNION MUTUALISTE RETRAITE ET LE REGIME COREM FICHE QUESTIONS/ REPONSES VERSION AU 25 / 05 / 2005

L UNION MUTUALISTE RETRAITE ET LE REGIME COREM FICHE QUESTIONS/ REPONSES VERSION AU 25 / 05 / 2005 L UNION MUTUALISTE RETRAITE ET LE REGIME COREM FICHE QUESTIONS/ REPONSES VERSION AU 25 / 05 / 2005 I. QU EST-CE QUE UMR? Question : qu est-ce que l Union Mutualiste Retraite? C est l union de toutes les

Plus en détail

Pour en savoir plus : http://www.cabinetfeurgard.com/_infos/dossiers/article.asp?rub=social&sousrub=ct2&art=k4_5380587

Pour en savoir plus : http://www.cabinetfeurgard.com/_infos/dossiers/article.asp?rub=social&sousrub=ct2&art=k4_5380587 L environnement social de votre entreprise va être profondément modifié dans les six prochains mois. Nous souhaitons vous en parler et vous expliquer ces nouvelles mesures et leurs impacts. La mutuelle

Plus en détail

Accompagner l évolution du marché a. Le marché du gaz en bref b. La fin des tarifs réglementés c. S engager en faveur de la transition énergétique

Accompagner l évolution du marché a. Le marché du gaz en bref b. La fin des tarifs réglementés c. S engager en faveur de la transition énergétique Dossier de presse 2014 Sommaire Edito de Yann Evin, Directeur Général Délégué Faits & chiffres clés I. Présentation de Gaz Européen a. Le Groupe Gaz Européen 1. Activités 2. Ancrage régional 3. Valeurs

Plus en détail

SERVICES AUX PARTICULIERS

SERVICES AUX PARTICULIERS PICARD Chiffres clés du secteur ATLAS Les chiffres du secteur 2011 2010 2011 2010 (actifs au 31 décembre) 21 413 20 495 967 996 928 176 % du parc 16,5 16,4 16,6 16,5 salariés 34 990 36 234 1 874 209 1

Plus en détail

Coiffeurs. Travailleurs non salariés

Coiffeurs. Travailleurs non salariés Coiffeurs Travailleurs non salariés Coiffeurs, travailleurs non salariés une protection sociale optimale Depuis plus de dix ans, vous nous faites confiance pour assurer le régime frais de santé des salariés

Plus en détail

PARTICIPATION DES EMPLOYEURS AU FINANCEMENT DE LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE

PARTICIPATION DES EMPLOYEURS AU FINANCEMENT DE LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE PARTICIPATION DES EMPLOYEURS AU FINANCEMENT DE LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE CV Réf. : II-13-1-5 Pôle des services Date : 15.09.2012 services@cdg81.fr Ref : 7-9 Références : - Loi n 83-634 du 13

Plus en détail

Notice relative à la mise en place de la couverture santé complémentaire obligatoire à partir du 1er janvier 2016

Notice relative à la mise en place de la couverture santé complémentaire obligatoire à partir du 1er janvier 2016 Notice relative à la mise en place de la couverture santé complémentaire obligatoire à partir du 1er janvier 2016 Préambule Le régime de couverture complémentaire des frais de santé, financé en partie

Plus en détail

Direction générale de l administration et de la fonction publique

Direction générale de l administration et de la fonction publique MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE ÉDITION 2012 Direction générale de l administration et de la fonction publique Présentation REPÈRES DGAFP Éditorial

Plus en détail

Laure DELAHOUSSE Directrice Epargne Retraite. Epargne Retraite, l heure des choix FIER Paris avril 2012

Laure DELAHOUSSE Directrice Epargne Retraite. Epargne Retraite, l heure des choix FIER Paris avril 2012 Laure DELAHOUSSE Directrice Epargne Retraite Epargne Retraite, l heure des choix FIER Paris avril 2012 Epargne retraite, l heure des choix > L épargne retraite en France : l histoire d un non choix l exception

Plus en détail

La mutualité. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document 2011-1012. - Support de Cours (Version PDF) -

La mutualité. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document 2011-1012. - Support de Cours (Version PDF) - La mutualité Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf Date de création du document 2011-1012 1/10 Table des matières SPECIFIQUES :... 3 I Introduction et historique :... 4 II Objet d une mutuelle :...4

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 13-DCC-73 du 26 juin 2013 relative à la constitution par les mutuelles Harmonie Mutuelle, Mutuelle Nationale de l Aviation Marine, Mutuelle SMAR, Mutuelle de Mare Gaillard

Plus en détail

Harmonie Mutuelle et le groupe MGEN engagent un rapprochement stratégique

Harmonie Mutuelle et le groupe MGEN engagent un rapprochement stratégique Communiqué de presse 12 janvier 2015 Harmonie Mutuelle et le groupe MGEN engagent un rapprochement stratégique Le 12 janvier 2015, Thierry Beaudet, président du groupe MGEN, et Joseph Deniaud, président

Plus en détail

«Exigence, créativité, audace et solidarité»

«Exigence, créativité, audace et solidarité» «Exigence, créativité, audace et solidarité» Telles sont les valeurs que porte l ensemble des collaborateurs de l UNMI. Depuis sa création en 1929, l UNMI est résolument ancrée dans les valeurs fondatrices

Plus en détail

Les salaires des dirigeants de société et leur évolution à moyen terme (1993-2003)

Les salaires des dirigeants de société et leur évolution à moyen terme (1993-2003) Les salaires des dirigeants de société et leur évolution à moyen terme (1993-2003) Frédéric Brouillet Les dirigeants salariés ne constituent pas un ensemble homogène en termes de revenus : le domaine d

Plus en détail

Mise à jour à la date du 2 mai 2013

Mise à jour à la date du 2 mai 2013 Liste des contrats et règlements «labellisés» au titre de la participation des collectivités territoriales et de leurs établissements publics à la protection sociale complémentaire de leurs agents (décret

Plus en détail

L offre d hébergement

L offre d hébergement L offre d hébergement 3 L offre d hébergement Définitions 52 Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le nouveau classement

Plus en détail

Regard sur une Mutuelle. de proximité. www.mutuellebleue.fr

Regard sur une Mutuelle. de proximité. www.mutuellebleue.fr Regard sur une Mutuelle de proximité www.mutuellebleue.fr Ensem Christian Guichard Président Répondre aux attentes de nos adhérents tout en développant l accès à une protection sociale de qualité auprès

Plus en détail

Conférence «Arrêté des Comptes» - 28 novembre 2012 - L entrée en fiscalité de l UNPMF - MUTEX

Conférence «Arrêté des Comptes» - 28 novembre 2012 - L entrée en fiscalité de l UNPMF - MUTEX ÉPARGNE - PRÉVOYANCE - RETRAITE Conférence «Arrêté des Comptes» - 28 novembre 2012 - L entrée en fiscalité de l UNPMF - MUTEX L entrée en fiscalité de l UNPMF - MUTEX 1 Introduction 2 Les raisons du choix

Plus en détail

La Matmut, un assureur innovant et compétitif

La Matmut, un assureur innovant et compétitif La Matmut, un assureur innovant et compétitif La conception de notre métier d'assureur est d'accompagner au mieux nos assurés à chaque étape de leur vie. Cela nous conduit à rechercher en permanence des

Plus en détail

Plan stratégique 2012-2016 Vision du marché

Plan stratégique 2012-2016 Vision du marché 2013 Plan stratégique 2012-2016 Vision du marché Table des matières 1 Actualisation de la vision du marché w p. 3 2 Impact de l ANI du 11 janvier 2013 pour le marché de la complémentaire p. 14 santé 2

Plus en détail

Consultation de la Commission Européenne sur le Plan d action relatif au droit des sociétés et au gouvernement d entreprise

Consultation de la Commission Européenne sur le Plan d action relatif au droit des sociétés et au gouvernement d entreprise 1 Consultation de la Commission Européenne sur le Plan d action relatif au droit des sociétés et au gouvernement d entreprise Introduction : La ROAM est un syndicat professionnel créé en 1855, qui a pour

Plus en détail