POLITIQUE INVESTISSEMENT RESPONSABLE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "POLITIQUE INVESTISSEMENT RESPONSABLE"

Transcription

1 POLITIQUE INVESTISSEMENT RESPONSABLE Objectifs Définir un cadre clair et souple permettant à la Caisse d intégrer les considérations liées à l investissement responsable à sa gestion de fonds en tenant compte des marchés dans lesquels elle investit. Décrire les principes généraux guidant le processus d analyse des investissements et d engagement avec les sociétés. Apporter une contribution crédible et efficace à l'amélioration du bilan social des sociétés tout en tenant compte du rendement du capital des déposants et en respectant leurs droits et leurs attentes. TABLE DES MATIÈRES 1. Contexte et mission Objectifs de la politique Convictions et principes Approche d investissement responsable Engagement actionnarial Intégration des critères ESG dans le processus d analyse et de décision des investissements Exclusion Application Mécanismes de consultation auprès des déposants Reddition de comptes et Communication Rôles et Responsabilités Conseil d'administration Comité de gouvernance et d éthique Comité de direction Comité d investissement responsable Vice-présidence principale, Conformité et investissement responsable Gestionnaires de portefeuilles et analystes CONTEXTE ET MISSION Dans l'exercice de ses activités, la Caisse de dépôt et placement du Québec (la «Caisse») est guidée par sa mission et ses valeurs, de même que par les politiques de placement de ses clients, les déposants, et leurs préoccupations en diverses matières, notamment en ce qui a trait aux éléments de risque et à l'investissement responsable. La Caisse a pour mission de recevoir des sommes en dépôt de ses déposants et de les gérer en recherchant le rendement optimal de leur capital dans le respect de leur politique de placement tout en contribuant au développement économique du Québec. La Caisse est un important investisseur sur les marchés financiers au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde et, quel que soit le marché, elle s assure d agir en conformité avec les 1

2 lois qui s appliquent. D envergure mondiale, son portefeuille est diversifié tant par type d investissement que par région et secteur. En tant qu investisseur à long terme, la Caisse souhaite se comporter en bâtisseur et propriétaire. Un tel comportement appelle une connaissance profonde des caractéristiques fondamentales des sociétés. Les considérations d investissement responsable s inscrivent donc dans ce cadre et sont intégrées à la planification des investissements de même qu à l analyse des risques. Par ailleurs, la Caisse se définit comme un investisseur traditionnel qui évolue dans un contexte de marché dont elle doit prendre en considération les forces et les faiblesses. Il peut arriver que la Caisse investisse dans des secteurs qui peuvent sembler problématiques en matière de responsabilité sociale; toutefois, lorsque de tels cas se produisent, elle met en application l approche développée et exposée dans la présente politique. 2. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE La présente politique vise à définir un cadre clair et souple permettant à la Caisse d intégrer les considérations liées à l investissement responsable à sa gestion de fonds en tenant compte des marchés dans lesquels elle investit. Elle décrit les principes généraux guidant le processus d analyse des investissements et d engagement avec les sociétés. Par cette politique, la Caisse a comme objectif d apporter une contribution crédible et efficace à l'amélioration du bilan social des sociétés tout en tenant compte du rendement du capital des déposants et en respectant leurs droits et leurs attentes. 3. CONVICTIONS ET PRINCIPES Convictions La Caisse est un investisseur à long terme. À titre de partenaire, la Caisse encourage les sociétés à adopter des politiques et des pratiques responsables. Pour la Caisse, la diversification est importante pour tirer profit des marchés financiers, assurer une saine gestion des risques et produire les rendements attendus. La Caisse croit que la prise en compte des éléments ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) contribue à la gestion complète et intégrée de l ensemble des risques liés à un investissement. La Caisse croit également qu une société qui gère ces éléments de façon proactive contribue à la performance à long terme de celle-ci. La Caisse croit en une approche qui privilégie l engagement actionnarial avec les parties prenantes que ce soit par le dialogue avec les membres de conseils d administration et les dirigeants des sociétés relativement aux enjeux de l'investissement responsable ou l exercice actif du droit de vote par procuration. La Caisse considère qu il est important que les sociétés divulguent l information sur les éléments ESG, puisqu il s agit d un outil permettant d analyser, de comparer et d évaluer ces aspects des sociétés. 2

3 Principes La Caisse encourage les sociétés : à conduire leurs activités en respectant les droits et libertés fondamentales enchâssés dans les lois, et en interdisant toute discrimination; à respecter les droits des travailleurs et à prendre les mesures nécessaires afin de leur garantir un environnement sain et sécuritaire, et interdire toute forme d'abus; à prendre les mesures nécessaires afin de respecter et de protéger l'environnement où se situent les diverses activités de l entreprise; à respecter les communautés au sein desquelles elles exercent leurs activités et favorisent leur développement. La Caisse s attend notamment à ce que les sociétés dans lesquelles elle investit adoptent ces comportements. La Caisse tient compte des politiques et des principes de gouvernance mis en place dans les sociétés. La Caisse appuie les mesures qui permettent aux actionnaires minoritaires de faire valoir leurs droits. 4. APPROCHE D INVESTISSEMENT RESPONSABLE L approche de la Caisse est de comprendre en profondeur l environnement économique et financier afin de cibler les meilleures occasions d investissement au Québec et dans le monde, dans une perspective à long terme en tenant compte des risques. Dans ce contexte, l approche privilégiée par la Caisse en matière d investissement responsable s articule autour des volets suivants : l engagement actionnarial, l intégration des critères ESG dans le processus d analyse et de décision des investissements, et, exceptionnellement, l exclusion de titres spécifiques. Un des critères importants permettant de déterminer les priorités dans l application de ces volets est la taille de l investissement. 4.1 Engagement actionnarial L engagement actionnarial est un moyen important pour encourager les sociétés à adopter des pratiques durables qui améliorent le rendement financier à long terme. Compte tenu de sa mission, de sa philosophie et de ses relations avec les sociétés qu elle détient dans ses portefeuilles de gestion active, la Caisse croit fermement à une approche de collaboration avec celles-ci. En effet, dans le cadre de l engagement actionnarial de la Caisse, le dialogue s avère être une approche efficace et responsable à long terme puisqu elle permet d allier rendement et comportement responsable. En outre, il s agit d un moyen qui permet de mieux faire connaître les attentes de la Caisse en tenant compte des réalités des sociétés et, s il y a lieu, de les soutenir dans leurs démarches liées aux éléments ESG. 3

4 L engagement actionnarial peut se faire de plusieurs façons : le dialogue avec les sociétés, l engagement actif et l exercice du droit de vote par procuration. Dialogue avec les sociétés De façon individuelle La Caisse communique directement avec le conseil d administration ou les dirigeants de sociétés pour discuter de ses préoccupations concernant sa gouvernance, sa transparence ou son rendement par rapport à la gestion des facteurs ESG. Ces communications demeurent privées, car c est plus efficace. Avec d autres investisseurs La Caisse entreprend également des démarches d engagement en collaboration avec d autres investisseurs sur des enjeux précis. Cette approche permet d influencer davantage l adoption de bonnes pratiques sur le plan ESG par les sociétés. La Caisse participe aussi à des groupes constitués ponctuellement pour un enjeu spécifique ou à des regroupements formels comme la Coalition canadienne pour une bonne gouvernance et le Carbon Disclosure Project, qui en plus d avoir pour mission l élaboration et la diffusion de bonnes pratiques ESG, établissent un dialogue avec les sociétés. Engagement actif L investissement responsable interpelle différentes parties prenantes ainsi que différents enjeux qui méritent d être abordés à l échelle de l industrie. Des initiatives collaboratives avec d autres investisseurs sont utilisées à cet égard afin d entreprendre des actions. À titre d exemple, la Caisse fait partie des regroupements d investisseurs suivants : United Nations Principles for Responsible Investment (UNPRI), Carbone Disclosure Project (CDP), CDP Water Disclosure Project, Extractive Industry Transparency Initiative (EITI), Coalition canadienne pour une bonne gouvernance (CCGG) et Pension Investment Association of Canada (PIAC). Les échanges avec d autres investisseurs ou parties prenantes peuvent porter sur des enjeux et des thèmes spécifiques. La Caisse participe activement aux échanges avec les autorités règlementaires et fait connaître sa position sur divers sujets soumis à la consultation publique par celles-ci. Elle le fait seule, en collaboration avec d autres investisseurs ou à travers des regroupements formels dont elle est membre. Elle veut s assurer que le point de vue des actionnaires de long terme est pris en compte dans les politiques publiques, la règlementation et la législation. Exercice des droits de vote par procuration L un des volets de l engagement actionnarial de la Caisse est l exercice systématique de son droit de vote aux assemblées d actionnaires. Dans sa Politique sur l exercice du vote, la Caisse présente les principes qui la guident lorsqu elle exerce ses droits de vote. La Caisse privilégie l'exercice actif du droit de vote par procuration comme mode important d'intervention en analysant, cas par cas, les propositions soumises aux assemblées générales des sociétés. 4

5 4.2 Intégration des critères ESG dans le processus d analyse et de décision des investissements L intégration des critères ESG dans le processus d analyse et de décision des investissements permet aux gestionnaires de la Caisse de dresser un portrait plus complet d une société et de prendre en considération, de façon systématique, tous les risques et toutes les opportunités associés à ces critères. La Caisse réalise l intégration totale ou partielle des critères ESG par la prise en compte de ces éléments, notamment sur le plan du risque au même titre que les facteurs financiers traditionnels. Cette prise en compte s appuie sur de la recherche spécialisée et sur la connaissance des sociétés qu ont les gestionnaires et les analystes de la Caisse dans leurs échanges avec les dirigeants de celles-ci. En outre, l intégration des critères ESG peut varier d une catégorie d actif à une autre. Le modèle développé par la Caisse s applique principalement à la gestion active effectuée aux marchés boursiers. Ce modèle peut, dans certains cas, s appliquer à d autres catégories d actif en faisant les adaptations nécessaires. Dans ces cas, l intégration ou non de ces éléments peut être en fonction du type de produit et d instrument ainsi que de la stratégie d investissement. 4.3 Exclusion La Caisse exclura certains titres de sociétés de son portefeuille uniquement dans des circonstances exceptionnelles, notamment lorsque les produits d une société sont interdits soit par le droit applicable au Canada ou par des conventions internationales. Pour décider d une exclusion, un comité interne examinera le dossier et évaluera les impacts et les coûts liés à une telle exclusion. Les titres exclus pourraient être réintégrés dans le portefeuille Caisse si les circonstances le justifient. 5. APPLICATION La présente politique s applique à toutes les catégories d actif de la Caisse. Toutefois, les pratiques et les méthodes d intégration, totale ou partielle, des critères ESG peuvent varier d une catégorie d actif à une autre selon la nature des investissements, le type d instrument et la stratégie d investissement du portefeuille. Les actifs de la Caisse sont essentiellement gérés à l interne; lorsque des gestionnaires externes sont engagés, ceux-ci doivent tenir compte des principes de la présente politique dans le processus d investissement. 6. MÉCANISMES DE CONSULTATION AUPRÈS DES DÉPOSANTS Les déposants, par l'entremise de leurs représentants, sont invités : À exprimer leurs préoccupations, à exposer leurs points de vue et à soumettre à la Caisse leurs suggestions relativement à la présente politique; À exprimer leurs préoccupations et à soumettre leurs suggestions concernant la revue des principes de vote; 5

6 À soumettre leurs commentaires sur les principes de la politique à la lumière des positions prises par la Caisse durant l'année en cours ainsi que leurs opinions relativement aux propositions d'actionnaires sur des enjeux ESG. 7. REDDITION DE COMPTES ET COMMUNICATION La Caisse reconnaît l importance de la reddition de comptes et de la communication transparente de ses activités en matière d investissement responsable. Une présentation annuelle est faite aux membres du comité de gouvernance et d éthique ainsi qu'aux déposants sur l exercice du droit de vote et sur les diverses activités réalisées en investissement responsable. Une communication des activités menées en investissement responsable est également faite dans le rapport annuel de la Caisse ainsi que dans le rapport annuel fait aux PRI. La Caisse publie sur son site internet ses positions de vote par procuration détaillées dans des marchés ciblés. 8. RÔLES ET RESPONSABILITÉS 8.1 Conseil d'administration Le conseil d'administration de la Caisse a pour rôle d'approuver la politique en matière d'investissement responsable. Il doit définir les orientations générales de cette politique. Dans ce cadre, il doit prendre en considération les intérêts et les demandes des déposants. 8.2 Comité de gouvernance et d éthique Le Comité de gouvernance et d'éthique du conseil a pour rôle de conduire les travaux en matière d investissement responsable et de faire les recommandations appropriées au conseil 8.3 Comité de direction Le comité de direction de la Caisse a pour rôle de s'assurer que tous les mécanismes nécessaires à l'implantation des décisions qui sont prises par les membres du conseil d'administration de la Caisse ont été mis en place. Également, il s assure que les principes adoptés en matière d investissement responsable sont intégrés à la gestion des portefeuilles. 8.4 Comité d investissement responsable Le comité d investissement responsable a pour mandat d examiner les activités liées à l investissement responsable et de faire les recommandations nécessaires au comité de direction de la Caisse sur les questions liées à l exclusion. 6

7 8.5 Vice-présidence principale, Conformité et investissement responsable La Vice-présidence principale, Conformité et investissement responsable veille à l application de la présente politique. Elle propose au Comité de gouvernance et d éthique toute mise à jour et modification. Elle accompagne et conseille les équipes d investissement en ce qui a trait à l intégration des éléments ESG et l engagement avec les sociétés. 8.6 Gestionnaires de portefeuilles et analystes Les gestionnaires de portefeuilles et analystes de la Caisse doivent se conformer à la présente politique, intégrer les éléments ESG dans leur processus d analyse et de décision des investissements et établir un dialogue avec les dirigeants ou membres des conseils des sociétés sur les enjeux ESG, lorsque nécessaire. 7

POLITIQUE SUR L INVESTISSEMENT RESPONSABLE Approuvé par le conseil d administration le 12 février 2016

POLITIQUE SUR L INVESTISSEMENT RESPONSABLE Approuvé par le conseil d administration le 12 février 2016 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») POLITIQUE SUR L INVESTISSEMENT RESPONSABLE Approuvé par le conseil d administration le 12 février 2016 12 février 2016 Page 2 1 MANDAT

Plus en détail

POLITIQUE INVESTISSEMENT RESPONSABLE

POLITIQUE INVESTISSEMENT RESPONSABLE POLITIQUE INVESTISSEMENT RESPONSABLE TABLE DES MATIÈRES 1. Contexte et mission... 1 2. Objectifs de la politique... 2 3. Fondements de la politique... 2 4. Approche d investissement responsable... 3 4.1

Plus en détail

POLITIQUE CADRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Unité responsable : Vice-présidence aux affaires publiques et corporatives

POLITIQUE CADRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Unité responsable : Vice-présidence aux affaires publiques et corporatives POLITIQUE CADRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Unité responsable : Vice-présidence aux affaires publiques et corporatives Adoptée par le conseil d administration le 28 août 2014 Mise à jour le 28 avril 2016

Plus en détail

FONDS DESJARDINS 2016 POLITIQUE D INVESTISSEMENT RESPONSABLE

FONDS DESJARDINS 2016 POLITIQUE D INVESTISSEMENT RESPONSABLE FONDS DESJARDINS 2016 POLITIQUE D INVESTISSEMENT RESPONSABLE TABLE DES MATIÈRES 1. ÉNONCÉ...3 2. OBJECTIFS...3 3. TERMINOLOGIE...4 4. ÉLÉMENTS DE LA POLITIQUE...5 4.1. INTRODUCTION...5 4.2. PRINCIPES GÉNÉRAUX...5

Plus en détail

POLITIQUE EN MATIÈRE D INVESTISSEMENT RESPONSABLE

POLITIQUE EN MATIÈRE D INVESTISSEMENT RESPONSABLE POLITIQUE EN MATIÈRE D INVESTISSEMENT RESPONSABLE Principes de l investissement responsable... 2 Facteurs et objectifs ESG... 3 L approche à l égard des facteurs ESG... 5 Engagement... 6 Juin 2017 1 Principes

Plus en détail

A) Encart ESG pour l EPPP

A) Encart ESG pour l EPPP A) Encart ESG pour l EPPP Les fiduciaires croient que les facteurs ESG (environnement, société et gouvernance) peuvent avoir une incidence sur le rendement des placements du régime et que la prise en compte

Plus en détail

Charte d investissement pour la Caisse de Pension Artes & Comoedia

Charte d investissement pour la Caisse de Pension Artes & Comoedia Charte d investissement pour la Caisse de Pension Artes & Comoedia Charte Principes d investissement pour Artes & Comoedia Le Conseil de Fondation partage unanimement la vision d un développement durable

Plus en détail

Charte d investissement responsable

Charte d investissement responsable Cette brochure est imprimée sur du papier composé à 60 % de papier recyclé FSC et à 40 % de fibres fraîches certifiées FSC. Sommaire 4 Caisse de pensions de l'etat de Vaud un investisseur de référence

Plus en détail

Engagement actionnarial: Défis et opportunités. Colloque CRIMT: L action syndicale sans frontières. Daniel Simard Coordonnateur général

Engagement actionnarial: Défis et opportunités. Colloque CRIMT: L action syndicale sans frontières. Daniel Simard Coordonnateur général Engagement actionnarial: Défis et opportunités Colloque CRIMT: L action syndicale sans frontières Daniel Simard Coordonnateur général Bâtirente Système de retraite destiné aux syndicats affiliés à la CSN

Plus en détail

POLITIQUE PRINCIPES RÉGISSANT L EXERCICE DU DROIT DE VOTE DANS LES SOCIÉTÉS COTÉES EN BOURSE

POLITIQUE PRINCIPES RÉGISSANT L EXERCICE DU DROIT DE VOTE DANS LES SOCIÉTÉS COTÉES EN BOURSE POLITIQUE PRINCIPES RÉGISSANT L EXERCICE DU DROIT DE VOTE DANS LES SOCIÉTÉS COTÉES EN BOURSE TABLE DES MATIÈRES 1. Préambule... 2 2. Objectifs... 2 3. Principes généraux... 3 4. Principes d imputabilité...

Plus en détail

RÈGLES DU COMITÉ DE GOUVERNANCE GROUPE STINGRAY DIGITAL INC.

RÈGLES DU COMITÉ DE GOUVERNANCE GROUPE STINGRAY DIGITAL INC. RÈGLES DU COMITÉ DE GOUVERNANCE GROUPE STINGRAY DIGITAL INC. RÈGLES DU COMITÉ DE GOUVERNANCE DE GROUPE STINGRAY DIGITAL INC. GÉNÉRALITÉS 1. OBJET ET RESPONSABILITÉS DU COMITÉ 1.1 Objet Le comité est nommé

Plus en détail

UN INVESTISSEUR 100 % ISR

UN INVESTISSEUR 100 % ISR UN INVESTISSEUR 100 % ISR ÉDITION 2015 LES DATES CLÉS 2015 Définition de thèmes prioritaires d engagement actionnarial, parmi lesquels la lutte contre le changement climatique et l intégration de facteurs

Plus en détail

PROCÈS-VERBAUX INTÉGRITÉ ET CONFLITS D INTÉRÊTS COMPOSITION RÔLE ET RESPONSABILITÉS. Étendue générale BANQUE NATIONALE DU CANADA

PROCÈS-VERBAUX INTÉGRITÉ ET CONFLITS D INTÉRÊTS COMPOSITION RÔLE ET RESPONSABILITÉS. Étendue générale BANQUE NATIONALE DU CANADA BANQUE NATIONALE DU CANADA CONSEIL D ADMINISTRATION Les administrateurs sont élus annuellement par les actionnaires pour superviser la gestion, en vertu de la loi, des activités commerciales et des affaires

Plus en détail

POL-23 Politique d évaluation du personnel professionnel et de soutien. Adoptée par le Conseil d administration le 12 février 2007.

POL-23 Politique d évaluation du personnel professionnel et de soutien. Adoptée par le Conseil d administration le 12 février 2007. POL-23 Politique d évaluation du personnel professionnel et de soutien Adoptée par le Conseil d administration le 12 février 2007. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN 1 PRÉAMBULE

Plus en détail

L INVESTISSEMENT DE LONG TERME :

L INVESTISSEMENT DE LONG TERME : L INVESTISSEMENT DE LONG TERME : UNE APPROCHE QUI PROFITE À TOUS Présenté au Cercle finance du Québec Par Jean-Luc Gravel, premier vice-président, Marchés boursiers Un monde qui souffre des vues à court

Plus en détail

SOUS-TITRE BILAN 2014

SOUS-TITRE BILAN 2014 SOUS-TITRE BILAN 2014 1 2 Groupama AM, investisseur responsable Groupama AM est engagé dans l Investissement Responsable (IR) depuis 2001. Cette approche s inscrit dans le cadre de sa responsabilité fiduciaire

Plus en détail

le cadre d intervention en prévention-inspection ÉtablissementS guide d application Deuxième édition

le cadre d intervention en prévention-inspection ÉtablissementS guide d application Deuxième édition le cadre d intervention en prévention-inspection ÉtablissementS guide d application Deuxième édition Deuxième édition Ce document a été préparé par la Vice-présidence aux opérations et la Direction générale

Plus en détail

Commentaires du Conseil du patronat du Québec sur le projet de loi no 8 - Loi modifiant le Code du travail à l égard de certains salariés d

Commentaires du Conseil du patronat du Québec sur le projet de loi no 8 - Loi modifiant le Code du travail à l égard de certains salariés d Commentaires du Conseil du patronat du Québec sur le projet de loi no 8 - Loi modifiant le Code du travail à l égard de certains salariés d exploitations agricoles. Septembre 2014 Le Conseil du patronat

Plus en détail

Montréal, le 16 avril 2014

Montréal, le 16 avril 2014 Caisse de depot et placement du Québec Centre CDP Capital 1000, place Jean-Paul-Riopelle Montréal (Québec) H2Z 283 Canada Tél. 514 842-3251 Téléc. 514 842-4833 www.lacaisse.com Montréal, le 16 avril 2014

Plus en détail

Affaires indiennes et du Nord Canada Charte de la vérification interne

Affaires indiennes et du Nord Canada Charte de la vérification interne 1. Objet et application 1.1 Le présent document a pour objet d établir le mandat de la fonction de vérification interne à Affaires indiennes et du Nord Canada (AINC), d attribuer les responsabilités et

Plus en détail

1. Contexte gouvernemental

1. Contexte gouvernemental POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES 2016 Table des matières 1. Contexte gouvernemental... 2 2. Portée de la politique... 3 3. Objectifs de la politique... 3 4. Quelques définitions... 3 5. Contexte historique

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT Décembre 2016 CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT 1. CRÉATION Le Conseil d administration de la Banque du Canada (le «Conseil») est constitué en vertu de l article 5 de la Loi sur la Banque du Canada (la «Loi»).

Plus en détail

PROFILS DE COMPÉTENCE ET D EXPÉRIENCE REQUIS

PROFILS DE COMPÉTENCE ET D EXPÉRIENCE REQUIS TABLEAU 1 - compétence collective compétence collective Le transport Connaître l organisation du transport routier, collectif et actif, y compris le transport adapté, ses parties prenantes et le cadre

Plus en détail

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION ET DE LA GESTION DES RISQUES

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION ET DE LA GESTION DES RISQUES FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION ET DE LA GESTION DES RISQUES 1. Mandat Le Comité de vérification et de gestion des risques est un comité permanent du

Plus en détail

G-5 : POLITIQUE DE GESTION INTÉGRÉE DES RISQUES

G-5 : POLITIQUE DE GESTION INTÉGRÉE DES RISQUES G-5 : POLITIQUE DE GESTION INTÉGRÉE DES RISQUES Adoptée par le conseil d'administration de l A.P.E.S. le 30 mai 2014 POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES PORTÉE Cette politique s inscrit dans les orientations

Plus en détail

CADRE D AGRÉMENT. Approche fondée sur les notations internes pour le risque de crédit

CADRE D AGRÉMENT. Approche fondée sur les notations internes pour le risque de crédit CADRE D AGRÉMENT Approche fondée sur les notations internes pour le risque de crédit Juillet 2016 TABLE DES MATIÈRES Préambule...... 1 1. Principes généraux d autorisation... 2 2. Principales phases menant

Plus en détail

Indépendance. Title Transparence Rendement. Assemblées publiques 2006

Indépendance. Title Transparence Rendement. Assemblées publiques 2006 Indépendance Title Transparence Rendement Assemblées publiques 2006 1 Indépendance Indépendance Title Transparence Rendement Gail Cook-Bennett, présidente du conseil David Denison, président et chef de

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION MODIFIÉ MARS 2016

MANDAT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION MODIFIÉ MARS 2016 MANDAT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION MODIFIÉ MARS 2016 MANDAT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DU GROUPE WSP GLOBAL INC. (LA SOCIÉTÉ) MODIFIÉ MARS 2016 A. OBJET Le conseil d'administration de la Société (le conseil)

Plus en détail

Rapport de l AMF sur l investissement socialement responsable (ISR) dans la gestion collective

Rapport de l AMF sur l investissement socialement responsable (ISR) dans la gestion collective Rapport de l AMF sur l investissement socialement responsable (ISR) dans la gestion collective Benoît de Juvigny, secrétaire général Xavier Parain, secrétaire général adjoint Paulo Gemelgo, directeur de

Plus en détail

Office national de l énergie Rencontre préalable au dépôt de la demande Notes d orientation. (révisé juillet 2017)

Office national de l énergie Rencontre préalable au dépôt de la demande Notes d orientation. (révisé juillet 2017) Office national de l énergie Rencontre préalable au dépôt de la demande Notes d orientation (révisé juillet 2017) Table des matières 1. Introduction... 3 2. Objet des notes d orientation... 3 3. Objectifs

Plus en détail

Stratégie pour le logement durable et l aménagement du territoire dans la région de la CEE pour la période

Stratégie pour le logement durable et l aménagement du territoire dans la région de la CEE pour la période COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L'EUROPE DES NATIONS UNIES Stratégie pour le logement durable et l aménagement du territoire dans la région de la CEE pour la période 2014-2020 adoptée lors de la Conférence

Plus en détail

~ ~ Être responsable de la gouvernance de la Banque ~ ~

~ ~ Être responsable de la gouvernance de la Banque ~ ~ CHARTE DU COMITÉ DE GOUVERNANCE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION ~ ~ Être responsable de la gouvernance de la Banque ~ ~ Principales responsabilités Établir les critères de sélection

Plus en détail

PRINCIPES ET OBJECTIFS D INVESTISSEMENT RESPONSABLE

PRINCIPES ET OBJECTIFS D INVESTISSEMENT RESPONSABLE PRINCIPES ET OBJECTIFS D INVESTISSEMENT RESPONSABLE A l instar de la Charte du Forum pour l Investissement Responsable, souhaitant contribuer directement et indirectement «à la préservation des droits

Plus en détail

Régie d entreprise. 1. Manuel de régie d'entreprise et de gouvernance

Régie d entreprise. 1. Manuel de régie d'entreprise et de gouvernance Régie d entreprise Régie d entreprise Transat A.T. inc. est d'avis qu'un bon système de régie d'entreprise et de gouvernance constitue un actif précieux qui soutient le rendement et la valeur de l'avoir

Plus en détail

La régie d'entreprise : utopie ou réelle prise de conscience

La régie d'entreprise : utopie ou réelle prise de conscience La régie d'entreprise : utopie ou réelle prise de conscience Présenté par : Ginette Depelteau Vice-présidente et Secrétaire générale 7 mai 2004 Table des matières 1 Constat 2 3 34 4 Actions majeures entreprises

Plus en détail

Politique institutionnelle de développement durable

Politique institutionnelle de développement durable Politique institutionnelle de développement durable Texte adopté par le Conseil d administration à sa séance du 26 novembre 2008 (CA-2008-188) Préparation : Vice-rectorat exécutif et au développement Révision

Plus en détail

POLITIQUE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ

POLITIQUE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ POLITIQUE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ 10 JUIN 2013 La présente Politique a été adoptée par le conseil d administration le 10 juin 2013. 1. Préambule L adoption de la présente Politique permet au

Plus en détail

~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~

~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~ CHARTE DU COMITÉ DU RISQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION ~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~ Principales responsabilités Approuver le cadre de gestion des

Plus en détail

RAPPORT 2016 SUR L INVESTISSEMENT RESPONSABLE

RAPPORT 2016 SUR L INVESTISSEMENT RESPONSABLE RAPPORT 2016 SUR L INVESTISSEMENT RESPONSABLE UNIPRÉVOYANCE 15/06/2017 RAPPORT 2016 SUR L INVESTISSEMENT RESPONSABLE 10 rue Massue 94307 Vincennes Cedex Tél : 01 58 64 41 00 Fax : 01 58 64 42 30 www.uniprevoyance.fr

Plus en détail

Mandat des dirigeants de Groupe Banque TD - Président du Groupe et chef de la direction, Groupe Banque TD

Mandat des dirigeants de Groupe Banque TD - Président du Groupe et chef de la direction, Groupe Banque TD Mandat des dirigeants de Groupe Banque TD - Président du Groupe et chef de la direction, Groupe Banque TD 1. Attributions et niveau hiérarchique Le président du Groupe et chef de la direction est responsable

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE, D'ÉTHIQUE ET DE RÉMUNÉRATION MODIFIÉ MARS 2016

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE, D'ÉTHIQUE ET DE RÉMUNÉRATION MODIFIÉ MARS 2016 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE, D'ÉTHIQUE ET DE RÉMUNÉRATION MODIFIÉ MARS 2016 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE, D'ÉTHIQUE ET DE RÉMUNÉRATION DU GROUPE WSP GLOBAL INC. MODIFIÉ MARS 2016 A. OBJET Le rôle

Plus en détail

Déclaration d engagement formel au United Kingdom Stewardship Code

Déclaration d engagement formel au United Kingdom Stewardship Code Déclaration d engagement formel au United Kingdom Stewardship Code GA Manuvie offre à ses clients des solutions globales de gestion d actifs dans un large éventail de catégories d actifs et d objectifs

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE L ambition et les moyens de devenir la référence en santé-sécurité du travail en transport et en entreposage au Québec.

PLAN STRATÉGIQUE L ambition et les moyens de devenir la référence en santé-sécurité du travail en transport et en entreposage au Québec. PLAN STRATÉGIQUE 2017-2021 L ambition et les moyens de devenir la référence en santé-sécurité du travail en transport et en entreposage au Québec. Vision 2017-2021 En 2021, Via Prévention sera la référence

Plus en détail

Plan d action. de la politique familiale

Plan d action. de la politique familiale Plan d action 2005 2007 de la politique familiale La Politique familiale de la Ville de Québec tend à faire de Québec un milieu de vie qui soutient activement les familles, facilite leur organisation

Plus en détail

institutionnelle de développement durable

institutionnelle de développement durable Politique institutionnelle de développement durable Texte adopté par le Conseil d administration à sa séance du 26 novembre 2008 (CA-2008-xx) Préparation : Vice-rectorat exécutif et au développement Révision

Plus en détail

Charte du Comité d Audit du Conseil d Administration

Charte du Comité d Audit du Conseil d Administration VALORISONS NOTRE PLANÈTE Gouvernance Governance Charte du Comité d Audit du Conseil d Administration Charte du Comité d Audit du Conseil d Administration Table des Matières I. But II. Pouvoirs III. Composition

Plus en détail

Commission des partenaires du marché du travail. Document d encadrement des Comités consultatifs

Commission des partenaires du marché du travail. Document d encadrement des Comités consultatifs Commission des partenaires du marché du travail Document d encadrement des Comités consultatifs Commission des partenaires du marché du travail Document d encadrement des Comités consultatifs Rédaction

Plus en détail

Réunion du Sous-comité du FIP Washington D.C. Mercredi 30 octobre FIP/SC.11/2 3 octobre 2013 ORDRE DU JOUR PROVISOIRE ANNOTE

Réunion du Sous-comité du FIP Washington D.C. Mercredi 30 octobre FIP/SC.11/2 3 octobre 2013 ORDRE DU JOUR PROVISOIRE ANNOTE Réunion du Sous-comité du FIP Washington D.C. Mercredi 30 octobre 2013 FIP/SC.11/2 3 octobre 2013 ORDRE DU JOUR PROVISOIRE ANNOTE POINT 1. OUVERTURE 1. La réunion sera ouverte par les coprésidents élus,

Plus en détail

ANNEXE 2011-CA R5848 A

ANNEXE 2011-CA R5848 A ANNEXE 2011-CA551-18-R5848 A UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES Politique de développement durable Politique adoptée par le conseil d administration à sa réunion du 7 février 2011 Table des matières

Plus en détail

Rapport sur l investissement responsable

Rapport sur l investissement responsable 75 INVESTISSEMENT RESPONSABLE 76 Rapport sur l investissement responsable Au cours de l année 2015, la Caisse a mené plusieurs activités en investissement responsable. Ces activités ont été réalisées autour

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de gestion des ressources humaines COTE : DP 2005-01 APPROUVÉE PAR : Le Conseil d administration EN VIGUEUR LE : 22 juin 2005 RESPONSABLE DE L APPLICATION

Plus en détail

CHARTE ÉTHIQUE GROUPE CRÉDIT AGRICOLE #1

CHARTE ÉTHIQUE GROUPE CRÉDIT AGRICOLE #1 CHARTE ÉTHIQUE GROUPE CRÉDIT AGRICOLE #1 NOS ENGAGEMENTS #2 CHARTE ÉTHIQUE GROUPE CRÉDIT AGRICOLE Le Groupe Crédit Agricole exprime au travers de cette nouvelle Charte Ethique ses engagements pour un comportement

Plus en détail

Russell Investments ESG. Politique en matière de prise en compte des critères ESG dans la politique d investissement de Russell Investments France

Russell Investments ESG. Politique en matière de prise en compte des critères ESG dans la politique d investissement de Russell Investments France Russell Investments ESG Politique en matière de prise en compte des critères ESG dans la politique d investissement de Russell Investments France MARS 2017 Les questions Environnementales, Sociales et

Plus en détail

Politique relative aux comités du conseil d administration de l Université du Québec à Trois- Rivières

Politique relative aux comités du conseil d administration de l Université du Québec à Trois- Rivières Politique relative aux comités du conseil d administration de l Université du Québec à Trois- Rivières Instance : Conseil d administration DATE RÉSOLUTION Modification 16 mai 2016 2016-CA623-08.01-R6755

Plus en détail

Développements récents en investissement responsable. Daniel Simard Directeur général Bâtirente

Développements récents en investissement responsable. Daniel Simard Directeur général Bâtirente Développements récents en investissement responsable Daniel Simard Directeur général Bâtirente À propos de Bâtirente 300 groupes 20 800 membres 615 M$ en actif * Source : données au 30 juin 2017 L évolution

Plus en détail

Politique relative au financement de la recherche menée au sein d entreprises

Politique relative au financement de la recherche menée au sein d entreprises Guide des politiques Société canadienne de la sclérose en plaques Politique relative au financement de la recherche menée au sein d entreprises Justifications et liens avec notre mission, nos principes

Plus en détail

HSBC Global Asset Management (France)

HSBC Global Asset Management (France) HSBC Global Asset Management (France) POLITIQUE DE REMUNERATION EXERCICE 2015 Mars 2016 Mars 2016- Sommaire. Préambule Principes généraux Personnel identifié comme entrant dans le périmètre des personnes

Plus en détail

CHARTE D ÉTHIQUE VALLOUREC *

CHARTE D ÉTHIQUE VALLOUREC * Septembre 2009 CHARTE D ÉTHIQUE VALLOUREC * * Le terme «Vallourec» utilisé dans le présent document comprend Vallourec SA et l ensemble des sociétés dont le capital et/ou les droits de vote sont détenus

Plus en détail

GOUVERNANCE ET PARTICIPATION ACTIONNARIALE. Louise Champoux-Paillé

GOUVERNANCE ET PARTICIPATION ACTIONNARIALE. Louise Champoux-Paillé GOUVERNANCE ET PARTICIPATION ACTIONNARIALE Louise Champoux-Paillé Propositions d actionnaires Améliorer la gouvernance, promouvoir les principes de développement durable et autres sujets préoccupants les

Plus en détail

Politique sur la santé et la sécurité au travail et aux études

Politique sur la santé et la sécurité au travail et aux études TITRE : Politique sur la santé et la sécurité au travail et aux études Adoption par le conseil d administration : Résolution : CARL-150922-13 Date : Le 22 septembre 2015 Révisions : Résolution : Date :

Plus en détail

Code d éthique Septembre 2010

Code d éthique Septembre 2010 Code d éthique Septembre 2010 Table des matières 1. INTRODUCTION...1 1.1. Le Code d éthique...1 1.2. Le Code de conduite...1 1.3. Approbation et objets d application des deux codes...1 2. DÉFINITIONS...1

Plus en détail

DECLARATION DES INVESTISSEURS SUR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE IIGCC

DECLARATION DES INVESTISSEURS SUR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE IIGCC DECLARATION DES INVESTISSEURS SUR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE IIGCC Groupe d Investisseurs Institutionnels sur le Changement Climatique Introduction En tant qu investisseurs institutionnels conscients de

Plus en détail

RÉMUNÉRATION DES CADRES DIRIGEANTS

RÉMUNÉRATION DES CADRES DIRIGEANTS SECTEURS D ENGAGEMENT RÉMUNÉRATION DES CADRES DIRIGEANTS L OIRPC ET L INVESTISSEMENT DURABLE Notre mandat et la prise en compte des facteurs environnementaux, sociaux et relatifs à la gouvernance L actuaire

Plus en détail

Le 9 février Office d investissement du régime de pensions du Canada Rapport d examen spécial

Le 9 février Office d investissement du régime de pensions du Canada Rapport d examen spécial Le 9 février 2016 Office d investissement du régime de pensions du Canada Rapport d examen spécial Deloitte S.E.N.C.R.L./s.r.l. 30 Wellington Street West Commerce Court South Toronto (Ontario) M5K 1B1

Plus en détail

RDI ÉCONOMIE - PAGE FACEBOOK

RDI ÉCONOMIE - PAGE FACEBOOK RDI ÉCONOMIE TV Une agence note les entreprises sur leur politique de responsabilité sociale et d'investissement responsable. Entrevue avec Nicole Notat, présidente de l'agence Vigeo Eiris. Mme Notat était

Plus en détail

R ÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES DES GESTIONNAIRES SCOLAIRES G RILLE D AUTOÉVALUATION

R ÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES DES GESTIONNAIRES SCOLAIRES G RILLE D AUTOÉVALUATION I NTRODUCTION Afin de permettre de mieux saisir comment s actualise chacune des dix compétences, le Référentiel les décrit à l aide d indicateurs de comportement classés selon cinq modalités d action (habiletés

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF. Texte adopté par l Assemblée nationale en première lecture. Texte adopté par le Sénat en première lecture

TABLEAU COMPARATIF. Texte adopté par l Assemblée nationale en première lecture. Texte adopté par le Sénat en première lecture 5 TABLEAU COMPARATIF Projet de loi relatif à la création de la Banque publique d investissement Projet de loi relatif à la création de la Banque publique d investissement TITRE I ER BANQUE PUBLIQUE D INVESTISSEMENT

Plus en détail

PROJET D INSTRUCTION GÉNÉRALE - AUTORISATION DE BOURSES

PROJET D INSTRUCTION GÉNÉRALE - AUTORISATION DE BOURSES PROJET D INSTRUCTION GÉNÉRALE - AUTORISATION DE BOURSES ÉTRANGÈRES 1. INTRODUCTION Les marchés financiers se sont développés à une vitesse fulgurante dans les dernières années. Ce développement est la

Plus en détail

Investment Fund. Fonds d investissement alternatif spécialisé dans l immobilier avec droit d usage et d habitation

Investment Fund. Fonds d investissement alternatif spécialisé dans l immobilier avec droit d usage et d habitation Investment Fund Fonds d investissement alternatif spécialisé dans l immobilier avec droit d usage et d habitation 2 Les bonnes résolutions sont aussi simples que le bon sens. 3 Viagefi en quelques mots

Plus en détail

GOUVERNANCE CORPORATIF RÈGLES DU COMITÉ D AUDIT

GOUVERNANCE CORPORATIF RÈGLES DU COMITÉ D AUDIT GOUVERNANCE CORPORATIF RÈGLES DU COMITÉ D AUDIT 1.0. Introduction Les présentes règles (les «règles») énoncent l objectif, la composition, les responsabilités et les pouvoirs du comité d audit (le «comité»)

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA SÉFM

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA SÉFM MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA SÉFM La Loi sur la Société d évaluation foncière des municipalités constitue la base du modèle de gouvernance qui établit la Société d évaluation foncière des municipalités

Plus en détail

Rapport d investissement responsable d Aréas Assurances

Rapport d investissement responsable d Aréas Assurances Rapport d investissement responsable d Aréas Assurances Rapport d investissement responsable Aréas Assurances Sommaire Historique de la loi... 3 I. Description de la structure des actifs et de la politique

Plus en détail

TRAVAIL SÉCURITAIRE NB PROFIL DU POSTE. Membre du conseil d administration Le 18 novembre 2010 TITRE DU POSTE : DATE D APPROBATION : AUTORITÉ

TRAVAIL SÉCURITAIRE NB PROFIL DU POSTE. Membre du conseil d administration Le 18 novembre 2010 TITRE DU POSTE : DATE D APPROBATION : AUTORITÉ TRAVAIL SÉCURITAIRE NB PROFIL DU POSTE TITRE DU POSTE : DATE D APPROBATION : Membre du conseil d administration Le 18 novembre 2010 TRAVAIL SÉCURITAIRE NB Travail sécuritaire NB est un organisme public

Plus en détail

CHARTE DE L ADMINISTRATEUR. mise à jour au 1 er mars 2016

CHARTE DE L ADMINISTRATEUR. mise à jour au 1 er mars 2016 mise à jour au 1 er mars 2016 ALBIOMA SOCIÉTÉ ANONYME AU CAPITAL DE 1 146 674,64 TOUR OPUS 12 77 ESPLANADE DU GÉNÉRAL DE GAULLE 92081 PARIS LA DÉFENSE 775 667 538 RCS NANTERRE Table des matières 1. Représentation

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ D INVESTISSEMENT ET DE GESTION DES RISQUES

MANDAT DU COMITÉ D INVESTISSEMENT ET DE GESTION DES RISQUES MANDAT DU COMITÉ D INVESTISSEMENT ET DE GESTION DES RISQUES 1. Constitution Est constitué un comité du conseil d administration appelé comité d investissement et de gestion des risques. (art. 13.5) 2.

Plus en détail

Guide sur l éthique du personnel de Retraite Québec

Guide sur l éthique du personnel de Retraite Québec 1 Table des matières Préambule... 3 1. Les valeurs... 4 2. L éthique... 5 2.1. Définition... 5 2.2. Le dilemme éthique... 5 2.3. La démarche éthique : mode d emploi... 6 3. L organisation de l éthique

Plus en détail

Loi de Transition Energétique pour la croissance verte

Loi de Transition Energétique pour la croissance verte Loi de Transition Energétique pour la croissance verte LOI n 2015-992 du 17 août 2015 Note de Cedrus AM Janvier 2016 Compendium - Ce texte de loi concerne la politique d ISR au sens large, avec un focus

Plus en détail

Banque Rogers Informations à communiquer au titre du troisième pilier de Bâle III

Banque Rogers Informations à communiquer au titre du troisième pilier de Bâle III Banque Rogers Informations à communiquer au titre du troisième pilier de Bâle III En date du 30 juin 2013 Table des matières ENTITÉ FAISANT LA DÉCLARATION... 3 GESTION DES RISQUES FINANCIERS... 3 Cadre

Plus en détail

Les ressources extractives et le développement

Les ressources extractives et le développement Les ressources extractives et le développement mémoire soumis par le GRAMA dans le cadre du processus de consultation sur la création de l Institut canadien international pour les industries extractives

Plus en détail

AUDIT ET CONFORMITÉ. Description. Niveau de compétence. Niveau solide à la Caisse. Questions d auto-évaluation

AUDIT ET CONFORMITÉ. Description. Niveau de compétence. Niveau solide à la Caisse. Questions d auto-évaluation AUDIT ET CONFORMITÉ Description Les administrateurs doivent connaître les risques auxquels s exposent l établissement et les moyens dont la direction se dote pour y faire face et les gérer. Ils doivent

Plus en détail

DOCUMENT DE REFERENCE SESSION 5

DOCUMENT DE REFERENCE SESSION 5 Exécution du DIID pour les PMA: «Sur la voie de la graduation et au-delà» DOCUMENT DE REFERENCE SESSION 5 Moyens de mise en œuvre : Partenariats DIID pour les PMA 2 I. Objectif de la session L objectif

Plus en détail

Profils des Fonds Mutuels TD

Profils des Fonds Mutuels TD Profils des Fonds Mutuels TD Portefeuilles de placement Avantage TD Portefeuille de revenu équilibré Avantage TD Portefeuille équilibré Avantage TD Portefeuille de croissance équilibrée Avantage TD Portefeuille

Plus en détail

Facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance

Facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance Financial Services Commission of Ontario Commission des services financiers de l Ontario SECTION : INDEX N O : TITRE : APPROUVÉ PAR : PUBLICATION : DATE D'ENTRÉE EN VIGUEUR : Notes d'orientation sur les

Plus en détail

RAPPORT DE DIAGNOSTIC EXHAUSTIF EN GOUVERNANCE

RAPPORT DE DIAGNOSTIC EXHAUSTIF EN GOUVERNANCE RAPPORT DE DIAGNOSTIC EXHAUSTIF EN GOUVERNANCE FÉDÉRATION DES KINÉSIOLOGUES DU QUÉBEC (FKQ) POUR LE CONSEIL D ADMINISTRATION EN DATE DU 12 NOVEMBRE 2015 PUBLIÉ LE 16 AVRIL 2016 PAR GOUVERNANCE EXPERT INC.

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LES VOTES CLÉS PAR PROCURATION SOMMAIRE

ENQUÊTE SUR LES VOTES CLÉS PAR PROCURATION SOMMAIRE 2012 ENQUÊTE SUR LES VOTES CLÉS PAR PROCURATION SOMMAIRE Catherine Smith, analyste principale de la recherche, SHARE L enquête sur les votes clés par procuration est une étude annuelle sur la manière dont

Plus en détail

BANQUE DE MONTREAL MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

BANQUE DE MONTREAL MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le Conseil d administration 27 novembre 2007 BANQUE DE MONTREAL MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION OBJET Le Conseil d administration est responsable de la gérance de la Banque et voit à la

Plus en détail

Le développement durable apporte-t-il une valeur ajoutée au secteur minier? Québec Mines 14 Novembre 2013 Québec

Le développement durable apporte-t-il une valeur ajoutée au secteur minier? Québec Mines 14 Novembre 2013 Québec Le développement durable apporte-t-il une valeur ajoutée au secteur minier? Québec Mines 14 Novembre 2013 Québec Sommaire 1 Introduction 2 3 4 5 Notre définition du développement durable Création de valeur

Plus en détail

Mise à jour sur l APP Rencontre avec l industrie. 16 juin 2015

Mise à jour sur l APP Rencontre avec l industrie. 16 juin 2015 Mise à jour sur l APP Rencontre avec l industrie 16 juin 2015 1 2 Ordre du jour 1. Mot de bienvenue et présentations. 2. Mise à jour sur la participation des intervenants. 3. Mise à jour sur les progrès

Plus en détail

Fonds d aide aux recours collectifs

Fonds d aide aux recours collectifs Fonds d aide aux recours collectifs Plan d action de développement durable 2009-2013 Mot du président C est avec beaucoup de fierté que nous présentons le plan d action de développement durable 2009-2013

Plus en détail

Politique institutionnelle de développement durable

Politique institutionnelle de développement durable Politique institutionnelle de développement durable Approuvée : Conseil d administration (Résolution CA-2008-188) Modifiée : Conseil d administration (Résolution CA-2013-130) Entrée en vigueur : 26 novembre

Plus en détail

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Direction de l éducation des adultes et de l action communautaire Service de l évaluation des apprentissages DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Programme d études Relation avec l environnement de la formation

Plus en détail

REFERENTIEL DES COMPETENCES PROFESSIONNELLES DES METIERS DU PROFESSORAT ET DE L EDUCATION

REFERENTIEL DES COMPETENCES PROFESSIONNELLES DES METIERS DU PROFESSORAT ET DE L EDUCATION REFERENTIEL DES COMPETENCES PROFESSIONNELLES DES METIERS DU PROFESSORAT ET DE L EDUCATION 1. FAIRE PARTAGER LES VALEURS DE LA REPUBLIQUE Savoir transmettre et faire partager les principes de la vie démocratique

Plus en détail

Extraits. Le Conseil d Administration CapitalatWork Foyer Group. Date d approbation CA 15 juin 2016

Extraits. Le Conseil d Administration CapitalatWork Foyer Group. Date d approbation CA 15 juin 2016 Principes généraux déterminant la politique de rémunération applicable aux membres du Conseil d Administration et aux salariés de CapitalatWork Foyer Group * Extraits Approuvé par Le Conseil d Administration

Plus en détail

Politique. Titre : Destinataires : Tous les administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs.

Politique. Titre : Destinataires : Tous les administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs. Cote Réservé à la Direction générale Politique Titre : Gestion intégrée des risques Destinataires : Tous les administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs.

Plus en détail

CHARTE GROUPE Sécurité, Santé Environnement et Qualité

CHARTE GROUPE Sécurité, Santé Environnement et Qualité CHARTE GROUPE Sécurité, Santé Environnement et Qualité ZALAR est le premier Groupe avicole totalement intégré au Maroc. Il est le leader national du secteur avicole. Dans l exercice de leurs activités

Plus en détail

ALM ACTIONS ZONE EURO ISR

ALM ACTIONS ZONE EURO ISR Performance environnementale, sociale et de gouvernance Situation au /12/16 Code ISIN : FR984346 Performance générale du portefeuille La gestion du fonds prend en compte non seulement la performance financière

Plus en détail

LA POLITIQUE DE GESTION DE L INFORMATION

LA POLITIQUE DE GESTION DE L INFORMATION LA POLITIQUE DE GESTION DE L INFORMATION SEPTEMBRE 2011 Cette politique a été approuvée par le conseil d administration, le 19 septembre 2011. La politique de gestion de l information du Musée des beaux

Plus en détail

COVEA ESPACE ISR Juin2013. Code de Transparence AFG

COVEA ESPACE ISR Juin2013. Code de Transparence AFG COVEA ESPACE ISR Juin2013 Code de Transparence AFG «Déclaration d engagement L investissement Socialement Responsable est une part essentielle du positionnement stratégique et de la gestion du fonds Covéa

Plus en détail

La vérification interne et l évaluation. L approche de la Direction de la vérification interne et de l évaluation des programmes de la SAAQ

La vérification interne et l évaluation. L approche de la Direction de la vérification interne et de l évaluation des programmes de la SAAQ La vérification interne et l évaluation L approche de la Direction de la vérification interne et de l évaluation des programmes de la SAAQ Positionnement de l organisation Comité de vérification Loi sur

Plus en détail

Catégories d individus

Catégories d individus Catégories d individus Assurance de personnes Assurance contre la maladie ou les accidents Offre des produits d'assurance et de rentes individuelles. Exemples : assurance vie, inclus les fonds distinct,

Plus en détail