Les Tranchées. Présentation du Référentiel technique en application

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Tranchées. Présentation du Référentiel technique en application"

Transcription

1 Les Tranchées Présentation du Référentiel technique en application 1

2 Les documents de référence en vigueur : Le guide technique de remblayage des tranchées (1999): La NF P (2005): 2

3 Les documents de référence en vigueur : Le guide des terrassements routiers (ou GTR 1992): La NF P (1992): 3

4 Différents types de tranchées à considérer: -Sous voie circulée (le cas qui est traité) - Sous accotement ou trottoir - Sous espace vert Mais aussi: -transversales - longitudinales (peuvent présenter des similitudes avec les épaulements de chaussée) 4

5 Rappel : Eléments de la structure d une chaussée Règles de dimensionnement fonction de: - trafic -durée de service envisagée (VRS,VNRS ou autres) - sols support - conditions météorologique (période travaux) et climatiques (gélivité) 5

6 Comparaison entre structure de chaussée et terminologie tranchée: Tranchée: Structure classique: Chaussée PSR PIR Plate-forme CDF Arase terrassement PST Les natures de matériaux ainsi leur objectifs de compactage doivent être adaptés à la position occupée dans la structure. 6

7 Différences entre la structure classique et la structure tranchée: - Engravure de la chaussée sur tranchée dans l existant - CDF classique supporte le trafic de chantier ce qui n est pas le cas de la structure de tranchée - Matériaux utilisés pour le remblayage des tranchées sont en général plus fins que ceux utilisés en corps de CDF - Modes et moyens de compactages très différents : Taille des matériels effets de bords de tranchée 7

8 L organisation du GUIDE TRANCHEE: Elle reprend l ordre du GTR: Définition des objectifs de compactage Classification des matériaux réutilisables en fonction: -De la nature de la tranchée -De l objectif de densification Classification des matériels de compactage adaptés aux tranchées et aux zones sensibles Définition du compactage en fonction du matériel utilisé: -épaisseur de couche -nombre de passes -vitesse de déplacement 8

9 Les objectifs de compactage : Rappel : détermination de l OPTIMUM PROCTOR Normal ou Modifié: PRINCIPE PROCTOR NORMAL Humidifier un sol à plusieurs W NF P Le compacter dans un moule selon un procédé et une énergie conventionnels Déterminer les valeurs ρ d correspondantes RESULTATS ρd ρ d OPN W W OPN INTERPRETATION W n / W OPN : Paramètre d état hydrique ρ d OPN : Référence de compactage 9

10 Les objectifs de compactage: q1 q2 rdm 100% rdfc 98% rdm 97% rdfc 95% rd OPM rd OPM rd OPM rd OPM Chaussées q3 rdm 98,5% rd OPN rdfc 96% rd OPN CDF et PSR q4 rdm 95% rdfc 92% rd OPN rd OPN Remblai q5 rdm 90% rdfc 87% rd OPN rd OPN Zone d enrobage 10

11 Objectifs de densification: Variation de la densité sèche sur l épaisseur d une couche compactée Représentation de la masse volumique sèche sur l épaisseur d une couche compactée: - La densité maximum est obtenue environ au tiers de la couche - Ce sont les densités obtenues en fond de couche qui permettent de déterminer l épaisseur compactable 11

12 Les matériaux utilisés pour le remblayage des tranchées: Les matériaux naturels: -La classification utilisée est celle de la NF P Les règles de réemploi sont issues du GTR (état hydrique déterminant) Les matériaux d apport: -Règle générale sous tranchée circulée (difficulté de tri des matériaux à l ouverture). -Classification complémentaire issue du guide tranchées en difficulté de compactage (DC1 DC2, DC3) -La granulométrie est limitée par : -Les épaisseurs de couches -Les performances des matériels de compactage 12

13 Les matériaux utilisés pour le remblayage des tranchées: Les difficultés de compactage: 13

14 Les matériels de compactage: Les pilonneuses PP et PN: Les compacteurs vibrants : Les plaques vibrantes : Classement fonction de la masse du matériel Classement fonction de la masse et de la largeur du matériel Classement fonction de la masse et de la surface du matériel 14

15 Exemple de classement: Cas d une plaque vibrante Données: poids de la plaque : 285 Kg Surface de la semelle: 44X44cm Mg/S =285/1936 =0.147 exprimé en bar soit 14.7 kpa - 15

16 Tableaux de compactage: Type du matériel Ex: cas de mise en œuvre de matériau type DC3 compacté avec une PQ3 Matériaux mis en oeuvre Épaisseur : 15cm Passes: 10 Vitesse: 1 km/h Pour information si objectif Q4: Ep=30cm; 6 passes; 1km/h 16

17 Les couches de chaussées: Le guide tranchée prévoit la réfection de la structure complète jusqu aux couches de roulement: REGLES GENERALES: -Réalisation d une (ou plusieurs) engravure(s) pour éviter les remontées de fissures. - Remplacement des couches de chaussées en place par un matériau de qualité et de comportement le plus proche possible de ceux de la structure originelle BIEN DIFFERENCIER LES STRUCTURES SOUPLES DES STRUCTURES RIGIDES; IMPORTANCE DE LA CONNAISSANCE DE LA STRUCTURE EXISTANTE!!! 17

18 Coupe d une engravure: Couche de roulement GB GB GB GB GB Nota: l obtention d une qualité de compactage q1 n est en général pas compatible avec l utilisation des matériels de compactage utilisés en tranchée. 18

19 Avertissement: Le guide de dimensionnement des chaussées utilisé actuellement (1998) est postérieur au guide tranchée ce qui induit certaines différences dont les principales sont: Trafic désormais croissant (plus important =TC8/30) Raisonnement en trafic cumulé Nécessité de plate-forme PF3 sur VRS 19

20 Coupe d une engravure: Nota: l obtention d une qualité de compactage q1 n est en général pas compatible avec l utilisation des matériels de compactage utilisés en tranchée. 20

21 Coupe d une engravure: Nota: l obtention d une qualité de compactage q1 n est en général pas compatible avec l utilisation des matériels de compactage utilisés en tranchée. 21

22 Micro-tranchées Norme NF-P * Micro-tranchées: Largeur comprise entre 5 cm et 15 cm Épaisseurs de couverture sont entre 30 et 80 cm * Mini-tranchées : Largeur comprise entre 15 cm et 30 cm 22

23 Ouverture Trancheuses à roues 23

24 Ouverture Trancheuses à chaînes 24

25 Phases de réalisation des tranchées * Juridique et règlementaire (pvr de police de conservation du DP, règlement de voirie, redevances) * Étude (recueil de données) * Ouverture des tranchées * Pose et repérage du réseau * Remblayage * Réfection de chaussées * Contrôles (matériaux, matériels, essai pénétrométrique, tps de retour à la circulation...) 25

26 Contact au CETE de Lyon Département Laboratoire d'autun Ludovic MIARD 26

«Les tranchées» Coupe type rappel des termes Densification (exigences, cas type ) Les moyens de compactage Les contrôles (essais, anomalies )

«Les tranchées» Coupe type rappel des termes Densification (exigences, cas type ) Les moyens de compactage Les contrôles (essais, anomalies ) Charte qualité des réseaux «Les tranchées» Coupe type rappel des termes Densification (exigences, cas type ) Les moyens de compactage Les contrôles (essais, anomalies ) 1 Coupe type d une tranchée 2 Rôle

Plus en détail

Mastère Génie Civil Européen

Mastère Génie Civil Européen ÉCOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSÉES Année 2009-2010 Mastère Génie Civil Européen Géotechnique 1-8 avril 2010 Compactage des remblais ÉTUDE DES REMBLAIS ET DÉBLAIS DU TRACÉ D UN PROJET DE DÉVIATION Un

Plus en détail

Compactage et des différents Matériels

Compactage et des différents Matériels Chapitre7 Etude du Compactage et des différents Matériels 15 1. Théorie du Compactage 2. Les différents matériels 3. Débit d un compacteur 4. Méthode pratique GTR Chapitre 7 Compactage - 1 - Théorie sur

Plus en détail

ANNEXE 4 : REMBLAYAGE DE TRANCHÉES. 0,10 m 0,10 m

ANNEXE 4 : REMBLAYAGE DE TRANCHÉES. 0,10 m 0,10 m : REMBLAYAGE DE TRANCHÉES 0,10 m 0,10 m Couche de roulement Béton bitumineux semi grenu entre 4 et 8 % de vide Couche de chaussée Base et fondation Grave bitume < 9 ou 11 % de vide ou matériaux granulaires

Plus en détail

Structure pour tranchées étroites sous chaussée

Structure pour tranchées étroites sous chaussée Structure pour tranchées étroites sous chaussée Le remblayage de la tranchée Type tranchée étroite ainsi ue la réfection définitive de la chaussée, seront réalisés conformément aux prescriptions et au

Plus en détail

L auto contrôle de compactage accessible à tous avec le pénétromètre dynamique ultra léger PANDITO.

L auto contrôle de compactage accessible à tous avec le pénétromètre dynamique ultra léger PANDITO. Auto contrôle de compactage Auto contrôle de compactage : L auto contrôle de compactage accessible à tous avec le pénétromètre dynamique ultra léger.. Descriptif du matériel : Le matériel est composé :

Plus en détail

Les LHF Chantiers réalisés et approches des prescriptions de réalisation et de contrôle S.EL BEDOUI (LRPC) L. DUFLOT (CG57)

Les LHF Chantiers réalisés et approches des prescriptions de réalisation et de contrôle S.EL BEDOUI (LRPC) L. DUFLOT (CG57) Les LHF Chantiers réalisés et approches des prescriptions de réalisation et de contrôle S.EL BEDOUI (LRPC) L. DUFLOT (CG57) Les LHF Ŕ Application chantiers Les LHF Applications routières PLAN TERRASSEMENTS

Plus en détail

ESSAI C.B.R. (California Bearing Ratiotest) Norme NF P

ESSAI C.B.R. (California Bearing Ratiotest) Norme NF P UE2 MODULE G1 Travaux pratiques de géotechnique - Page 1 / 7 ESSAI C.B.R. (California Bearing Ratiotest) Norme NF P 94-078 A. BUT DE L ESSAI : L essai CBR est un essai de portance (aptitude des matériaux

Plus en détail

Diagnostic d une couche de forme traitée sur la LGV Atlantique, après 20 ans d exploitation

Diagnostic d une couche de forme traitée sur la LGV Atlantique, après 20 ans d exploitation , après 20 ans d exploitation GEORAIL 2011 - Session 3 Retours d expérience Sébastien HERVE - CETE de l Ouest Pierre FRAQUET - CETE Ouest Jean-Claude AURIOL - IFFSTAR Sébastien HERVE LR Angers Page 1/16

Plus en détail

II.4. TACHE N 4 : DETERMINATION DU CORPS DE CHAUSSEE A PARTIR DES SOLS DE PLATE-FORME

II.4. TACHE N 4 : DETERMINATION DU CORPS DE CHAUSSEE A PARTIR DES SOLS DE PLATE-FORME II.4. TACHE N 4 : DETERMINATION DU CORPS DE CHAUSSEE A PARTIR DES SOLS DE PLATE-FORME a) Définition Cette tâche a pour but de définir le long du tracé les structures du corps de chaussée à mettre en œuvre,

Plus en détail

S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA - TP N 14 L'essai Proctor

S.T.S Bâtiment LABORATOIRE CESSA - TP N 14 L'essai Proctor L'essai Proctor Introduction : Afin de pouvoir choisir un matériau apte à la réalisation d un remblai, une entreprise organise une campagne d essais pour déterminer les caractéristiques physiques de plusieurs

Plus en détail

Utilisation d argiles très plastiques : chantier expérimental sur l A34 ( Y Ardennais)

Utilisation d argiles très plastiques : chantier expérimental sur l A34 ( Y Ardennais) Utilisation d argiles très plastiques : chantier expérimental sur l A34 ( Y Ardennais) V Berche P Jeanjean LRPC de St-Quentin V Ferber LCPC Nantes Laboratoire Central des Ponts et Chaussées 12-13 décembre

Plus en détail

La prise en compte des matériaux alternatifs par le prescripteurs L. DUFLOT (CG57)

La prise en compte des matériaux alternatifs par le prescripteurs L. DUFLOT (CG57) La prise en compte des matériaux alternatifs par le prescripteurs L. DUFLOT (CG57) L utilisation de matériaux alternatifs est depuis très longtemps ancrée dans nos habitudes Les applications sont multiples

Plus en détail

Entrainement essais Géotechniques

Entrainement essais Géotechniques Entrainement essais Géotechniques Une étude de sol dans l aire d étude vise à caractériser un matériau naturel afin de le classer dans la classification GTR (Guide des Terrassements Routiers) et d'étudier

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE - REALISATION ET REMBLAYAGE DES TRANCHEES SUR CHAUSSEES

GUIDE TECHNIQUE - REALISATION ET REMBLAYAGE DES TRANCHEES SUR CHAUSSEES ANNEXE N 3 GUIDE TECHNIQUE - REALISATION ET REMBLAYAGE DES TRANCHEES SUR CHAUSSEES - POSE OU REMISE A NIVEAU DES REGARDS, GRILLES A CADRE OU CHAMBRES SUR CHAUSSEE (Complément de l article 46 du Règlement

Plus en détail

Conception des giratoires

Conception des giratoires Club Entretien du 11/10/14 Auteur : Nicolas Grignard Sommaire Contexte Dimensionnement Mise en œuvre 2 Contexte Références : Guide Technique du CERTU : «Conception structurelle d un giratoire en milieu

Plus en détail

CATALOGUE. CONTACT Jean LAURENT Consultant formateur. Tél :

CATALOGUE. CONTACT Jean LAURENT Consultant formateur. Tél : CATALOGUE CONTACT www.jl-formation.fr Sommaire Etude de réseaux aériens CAMELIA BT Calcul mécanique de lignes aériennes B.T CAMELIA HTA Calcul mécanique de lignes aériennes H.T.A Etude de réseaux souterrains

Plus en détail

Référentiel technique sur les Enrobés à Module Élevé. D. LESBATS CEREMA / DTerSO / LRPC

Référentiel technique sur les Enrobés à Module Élevé. D. LESBATS CEREMA / DTerSO / LRPC Référentiel technique sur les Enrobés à Module Élevé D. LESBATS CEREMA / DTerSO / LRPC Sommaire - Point normatif - Caractéristiques techniques - Contrôles - Domaine d emploi et limites Point normatif NF

Plus en détail

Principe de base de la mise en œuvre des enrobés

Principe de base de la mise en œuvre des enrobés Principe de base de la mise en œuvre des enrobés Plan de la présentation 1 ère partie : Principes généraux sur l organisation des chantiers d enrobés 2 ième partie : Le répandage des enrobés 3. Le compactage

Plus en détail

LE RECYCLAGE DES MATERIAUX DE CHANTIER. Paulo LOPES MONTEIRO / SPRIR Midi Aquitaine

LE RECYCLAGE DES MATERIAUX DE CHANTIER. Paulo LOPES MONTEIRO / SPRIR Midi Aquitaine LE RECYCLAGE DES MATERIAUX DE CHANTIER Paulo LOPES MONTEIRO / SPRIR Midi Aquitaine Rappel de la législation Loi du 13 juillet 1992 relative à l élimination des déchets : «valoriser les déchets par réemploi,

Plus en détail

TRANCHÉES DE FAIBLE DIMENSION : DES DISPOSITIONS NORMATIVES PARTICULIÈRES

TRANCHÉES DE FAIBLE DIMENSION : DES DISPOSITIONS NORMATIVES PARTICULIÈRES N 122 TECHNIQUE ET RECHERCHE n 4 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 09 septembre 2009 ISSN 1771-1185 TRANCHÉES DE FAIBLE DIMENSION : DES DISPOSITIONS NORMATIVES PARTICULIÈRES L essentiel L'intervenant

Plus en détail

Optimisation du réemploi des sols par traitement service Géologie Terrassements Pierre Azemard Sylvie Nicaise

Optimisation du réemploi des sols par traitement service Géologie Terrassements Pierre Azemard Sylvie Nicaise Club des Concepteurs Routiers - Pezenas 22 octobre 2008 Optimisation du réemploi des sols par traitement service Géologie Terrassements Pierre Azemard Sylvie Nicaise Optimisation du réemploi des sols OBJECTIFS

Plus en détail

Présentation Guides Rhône-Alpes. Journée club entretien routier 17/11/2015 Présentation Grégory RAVANIER

Présentation Guides Rhône-Alpes. Journée club entretien routier 17/11/2015 Présentation Grégory RAVANIER Présentation Guides Rhône-Alpes Journée club entretien routier 17/11/2015 Présentation Grégory RAVANIER Guide : Graves de valorisation Graves de déconstruction Avril 2014 Remplace guide de 2005 Introduction

Plus en détail

VOIRIES RESEAUX DIVERS

VOIRIES RESEAUX DIVERS VOIRIES RESEAUX DIVERS Programme sur 3 jours - peut être réduit en fonction d une demande spécifique- Objectifs : - Acquérir les informations suffisantes pour intervenir efficacement et prendre des responsabilités

Plus en détail

Manipulable et transportable. 20 ans d'existence. Des EPI non-contraignants. Un seul opérateur - valise étanche de 20 kg

Manipulable et transportable. 20 ans d'existence. Des EPI non-contraignants. Un seul opérateur - valise étanche de 20 kg Pénétromètre Dynamique Léger PANDA PENETROMETRE DYNAMIQUE PANDA Caractéristiques : Manipulable et transportable Un seul opérateur - valise étanche de 20 kg 20 ans d'existence Des EPI non-contraignants

Plus en détail

Marc Ewald. Expérimentation d enrobés Stone Mastic Asphalt (SMA) en Alsace. Chantier D1083 près de Erstein. Conseil Général du Bas-Rhin

Marc Ewald. Expérimentation d enrobés Stone Mastic Asphalt (SMA) en Alsace. Chantier D1083 près de Erstein. Conseil Général du Bas-Rhin Expérimentation d enrobés Stone Mastic Asphalt (SMA) en Alsace Chantier D1083 près de Erstein Marc Ewald Conseil Général du Bas-Rhin Nancy, 26 mai 2011 L origine de l expérimentation PFE INSA Strasbourg

Plus en détail

MÉTHODOLOGIE CONTRACTUELLE FAVORISANT L INNOVATION TECHNOLOGIQUE - Point de vue de l entrepreneur - Eric LAYERLE

MÉTHODOLOGIE CONTRACTUELLE FAVORISANT L INNOVATION TECHNOLOGIQUE - Point de vue de l entrepreneur - Eric LAYERLE MÉTHODOLOGIE CONTRACTUELLE FAVORISANT L INNOVATION TECHNOLOGIQUE - Point de vue de l entrepreneur - Eric LAYERLE Intérêts des variantes Maître d ouvrage : offre plus intéressante Coût Matériaux économiques

Plus en détail

UTILISATION DES MÂCHEFERS EN TECHNIQUE ROUTIÈRE Caractéristiques géotechniques et mécaniques Les domaines d application de la ressource MIDND

UTILISATION DES MÂCHEFERS EN TECHNIQUE ROUTIÈRE Caractéristiques géotechniques et mécaniques Les domaines d application de la ressource MIDND 1 UTILISATION DES MÂCHEFERS EN TECHNIQUE ROUTIÈRE Caractéristiques géotechniques et mécaniques Les domaines d application de la ressource MIDND Thomas BARTHEL Ingénieur assistance technique Direction Technique

Plus en détail

Modélisation du refroidissement d une couche d enrobé hydrocarboné à chaud

Modélisation du refroidissement d une couche d enrobé hydrocarboné à chaud Modélisation du refroidissement d une couche d enrobé hydrocarboné à chaud Michel Froumentin CETE Normandie Centre 10, Chemin de la Poudrière 76121 Le Grand Quevilly Cedex Centre d Expérimentation Routière

Plus en détail

L entretien des chaussées en place aux liants hydrauliques Retour d expérience A10 Lionel GRIN USIRF/EUROVIA

L entretien des chaussées en place aux liants hydrauliques Retour d expérience A10 Lionel GRIN USIRF/EUROVIA L entretien des chaussées en place aux liants hydrauliques Retour d expérience Lionel GRIN USIRF/EUROVIA Intervenant et titre de la présentation RAPPEL DU REFERENTIEL TECHNIQUE Technique d entretien des

Plus en détail

Méthodologie de valorisation et de caractérisation d un matériau routier à base des sédiments de dragage

Méthodologie de valorisation et de caractérisation d un matériau routier à base des sédiments de dragage Journée technique La croissance verte s applique (aussi) aux sédiments! Caractériser - Valoriser Transformer Méthodologie de valorisation et de caractérisation d un matériau routier à base des sédiments

Plus en détail

1.Mise en contexte 2.Objectifs. 4.Capacité et limite 5.Formulation Autoroutier et Urbain 6.Simulations 7.Conclusions

1.Mise en contexte 2.Objectifs. 4.Capacité et limite 5.Formulation Autoroutier et Urbain 6.Simulations 7.Conclusions 1.Mise en contexte 2.Objectifs 3.Principes de base de l outil de calcul 4.Capacité et limite 5.Formulation Autoroutier et Urbain 6.Simulations 7.Conclusions L outil de prédiction se veut un complément

Plus en détail

VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION DU GÉNIE FÉVRIER 2014 FONDATION DE RUE

VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION DU GÉNIE FÉVRIER 2014 FONDATION DE RUE VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION DU GÉNIE TABLE DES MATIÈRES 1. OBJET 1 2. DOMAINE D'APPLICATION 1 3. CONFORMITÉ AVEC D'AUTRES EXIGENCES 1 4. DÉFINITIONS 1 4.1 Structure chaussée 1 4.2 Infrastructure de chaussée

Plus en détail

TITRE VI : EXÉCUTION DES TRAVAUX SUR LE DOMAINE PUBLIC ROUTIER

TITRE VI : EXÉCUTION DES TRAVAUX SUR LE DOMAINE PUBLIC ROUTIER TITRE VI : EXÉCUTION DES TRAVAUX SUR LE DOMAINE PUBLIC ROUTIER 54 Règlement de voirie départementale du Puy-de-Dôme - JUIN 2012 Règlement de Règlement voirie départementale de voirie départementale du

Plus en détail

AVANT - PROPOS SOMMAIRE. p 2 p 5 p 6. Les remblayages de tranchées Les applications spéciales Les MACES

AVANT - PROPOS SOMMAIRE. p 2 p 5 p 6. Les remblayages de tranchées Les applications spéciales Les MACES 1 AVANT - PROPOS Les matériaux autocompactants sont des matériaux hydrauliques spécialement élaborés pour ne pas nécessiter de compactage lors de leur mise en œuvre dans les tranchées: ils se mettent en

Plus en détail

AMELIORATION DE SOLS PAR ADJONCTION DE LIANT HYDRAULIQUE ROUTIER

AMELIORATION DE SOLS PAR ADJONCTION DE LIANT HYDRAULIQUE ROUTIER AMELIORATION DE SOLS PAR ADJONCTION DE LIANT HYDRAULIQUE ROUTIER IMPROVEMENT OF SOILS BY ADDING BINDER HYDRAULIC ROAD Yvette TANKPINOU (1) (2), Nadia SAIYOURI (1), Richard FABRE (1), Victor GBAGUIDI (3)

Plus en détail

Étude sur l utilisation des électro densimètres pour déterminer la compacité des enrobés

Étude sur l utilisation des électro densimètres pour déterminer la compacité des enrobés laboratoire des chaussées Étude sur l utilisation des électro densimètres pour déterminer la compacité des enrobés Yves Robitaille Service des chaussées laboratoire des chaussées Mise en situation L appareil

Plus en détail

ILE DE SAINT-PIERRE. Revêtement en enrobés et travaux annexes

ILE DE SAINT-PIERRE. Revêtement en enrobés et travaux annexes Pièce n 3 ARCHIPEL DE SAINT-PIERRE ET MIQUELON ILE DE SAINT-PIERRE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE SAINT-PIERRE DOSSIER DE CONSULTATION Objet : Revêtement en enrobés et travaux annexes CAHIER DES CLAUSES

Plus en détail

Le chantier AEROCONSTELLATION. le 20 Octobre

Le chantier AEROCONSTELLATION. le 20 Octobre Le chantier AEROCONSTELLATION le 20 Octobre 2004 1 Plan masse du projet le 20 Octobre 2004 2 Le chantier en quelques chiffres Démarrage chantier en janvier 2002 premier semestre 2005 vol inaugural de l

Plus en détail

Digue expérimentale en limon traité à la chaux

Digue expérimentale en limon traité à la chaux I. Charles CETE NC / CER C. Chevalier IFSTTAR G. Herrier LHOIST GROUP E. Durand CETE NC / LRB Isabelle CHARLES CETE-NC / CER Page 1 Objectifs Prouver la faisabilité du traitement spécifique à la chaux

Plus en détail

CHAPITRE 2 INTERVENTION SUR LES RÉSEAUX ENTERRÉS

CHAPITRE 2 INTERVENTION SUR LES RÉSEAUX ENTERRÉS CHAPITRE 2 INTERVENTION SUR LES RÉSEAUX ENTERRÉS 15 INTRODUCTION Les interventions pour réparation ou création de réseaux sous chaussées ou trottoirs, sont courantes sur les voiries en zone urbaine. Dans

Plus en détail

Détermination du comportement à la lixiviation

Détermination du comportement à la lixiviation Détermination du comportement à la lixiviation de déchets utilisés en technique routière Lionel ODIE CETE Ouest / LRPC Saint-Brieuc Laboratoire Central des Ponts et Chaussées 12-13 décembre 2006 Clôture

Plus en détail

PROGRAMME VOIRIE BORDEREAU DES PRIX (CADRE)

PROGRAMME VOIRIE BORDEREAU DES PRIX (CADRE) COMMUNE DE SAINT-ESTEPHE DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES PROGRAMME DE VOIRIE 2012 BORDEREAU DES PRIX (CADRE) BORDEREAU DES PRIX N Désignation du prix et prix unitaire en toutes lettres HT Prix

Plus en détail

ENROBÉ A MODULE ÉLEVÉS, EME

ENROBÉ A MODULE ÉLEVÉS, EME 1 ENROBÉ A MODULE ÉLEVÉS, EME L EXPÉRIENCE FRANÇAIS / FRENCH EXPERIENCES 01 Plan de la Présentation 2. Historique des EME en France;. Terminologie;. Caractéristiques Techniques;. Études de Formulations;.

Plus en détail

TRAVAUX DE MISE EN SECURITE ET D ISOLATION DE LA PLATEFORME PEDAGOGIQUE PAYSAGE - SALLE TRIANGLE

TRAVAUX DE MISE EN SECURITE ET D ISOLATION DE LA PLATEFORME PEDAGOGIQUE PAYSAGE - SALLE TRIANGLE 65 Rue de Saint Brieuc CS 84215 35042 RENNES Cedex T. 02.23.48.50.00 F. 02.23.48.55.10 MAITRE D OUVRAGE TRAVAUX DE MISE EN SECURITE ET D ISOLATION DE LA - SALLE TRIANGLE 2 Rue André le Nôtre 49045 ANGERS

Plus en détail

CONTRÔLE DU COMPACTAGE DES REMBLAIS AU MOYEN DU PENETROMETRE DYNAMIQUE LEGER TYPE PANDA JANSSENS B., DETHY B., THEYS Fr. CRR

CONTRÔLE DU COMPACTAGE DES REMBLAIS AU MOYEN DU PENETROMETRE DYNAMIQUE LEGER TYPE PANDA JANSSENS B., DETHY B., THEYS Fr. CRR CONTRÔLE DU COMPACTAGE DES REMBLAIS AU MOYEN DU PENETROMETRE DYNAMIQUE LEGER TYPE PANDA JANSSENS B., DETHY B., THEYS Fr. CRR 12 septembre 2013 WELTER Ph., JASPAR G. SPW-Division de la Géotechnique Introduction

Plus en détail

GUIDE DE POSE Réseaux d assainissement

GUIDE DE POSE Réseaux d assainissement GUIDE DE POSE Réseaux d assainissement POSITIONNEMENT DU JOINT POSITIONNEMENT DU JOINT Pour les diamètres DN/ID 215 à 1030 mm, le joint est toujours placé dans le creux après la première annelure. Pour

Plus en détail

Contrôle de qualité interne du retraitement en place à froid. Yves Thériault

Contrôle de qualité interne du retraitement en place à froid. Yves Thériault Contrôle de qualité interne du retraitement en place à froid par Yves Thériault Principaux contrôle de qualité interne Contrôles exécutés lors des différentes étapes: Retraitement Type III (étape du planage)

Plus en détail

COMMUNE D ALLAIRE TRAVAUX D ENTRETIEN DE LA VOIRIE COMMUNALE PROGRAMME ANNEE 2009 DÉTAIL ESTIMATIF DES TRAVAUX

COMMUNE D ALLAIRE TRAVAUX D ENTRETIEN DE LA VOIRIE COMMUNALE PROGRAMME ANNEE 2009 DÉTAIL ESTIMATIF DES TRAVAUX COMMUNE D ALLAIRE TRAVAUX D ENTRETIEN DE LA VOIRIE COMMUNALE PROGRAMME ANNEE 2009 DÉTAIL ESTIMATIF DES TRAVAUX A / Chantier de la RD 14 vers le lieu dit Pont Quinaie (voies communales n 6 et n 11 de la

Plus en détail

REGLEMENT DE VOIRIE INTERCOMMUNAL

REGLEMENT DE VOIRIE INTERCOMMUNAL REGLEMENT DE VOIRIE INTERCOMMUNAL Les dispositions du présent règlement de voirie entreront en vigueur le 13 septembre 2013. PREAMBULE Sauf en cas de force majeure (rupture de conduite, ) aucune ouverture

Plus en détail

La classification des sols

La classification des sols La classification des sols I- GENERALITES 1 ) Introduction Le sol peut être utilisé comme matériau de construction du génie civil. Le domaine des terrassements et des routes est économiquement très important

Plus en détail

Annexe 4 Constitution et rôle d une chaussée

Annexe 4 Constitution et rôle d une chaussée Annexe 4 Constitution et rôle d une chaussée Déjà à l époque des romains, le dallage était constitué d une superposition de couches de différentes épaisseurs. L idée est restée avec les chaussées actuelles,

Plus en détail

AUSCULTATION ET GESTION DES ROUTES REVÊTUES ET NON REVÊTUES

AUSCULTATION ET GESTION DES ROUTES REVÊTUES ET NON REVÊTUES AUSCULTATION ET GESTION DES ROUTES REVÊTUES ET NON REVÊTUES SESSION 2 : ROUTES REVÊTUES ÉVALUATION DE LA PORTANCE DES STRUCTURES DE CHAUSSEE AIPCR ASSOCIATION COMITE MONDIALE C4.2 DE -LA SEMINAIRE ROUTE

Plus en détail

Conseil Général de la Charente-Maritime

Conseil Général de la Charente-Maritime Conseil Général de la Charente-Maritime ---------- Valorisation des calcaires tendres de la Charente-Maritime ---------- Chantier expérimental en assises calcaires non traitées (GNT B) Participants au

Plus en détail

E)les petits ouvrages d art

E)les petits ouvrages d art E)les petits ouvrages d art E1 Maîtrise de l eau Eaux de ruissellement Renvois d eau Passage busée Aqueducs grille Franchissement cours d eau Aqueduc-buse Radier simple Radier sur buses E2 Soutènement

Plus en détail

MISE EN APPLICATION DE LA NOUVELLE NORME GRAVE NON TRAITEE NF EN 13285

MISE EN APPLICATION DE LA NOUVELLE NORME GRAVE NON TRAITEE NF EN 13285 N 12 Mai 2006 Cftr - info MISE EN APPLICATION DE LA NOUVELLE NORME GRAVE NON TRAITEE NF EN 13285 La présente note d information a pour objet d informer de la parution de la norme NF EN 13285 relative aux

Plus en détail

SETRA Guides et actions en cours

SETRA Guides et actions en cours SETRA Guides et actions en cours 02 octobre 2012 Journées Géotechnique Autrans Anthony MATYNIA Alexandre LEDUC Service d études sur les transports, les routes et leurs aménagements Plan 1. Enquête pathologique

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX (B.P.) Pouvoir adjudicateur exerçant la maîtrise d'ouvrage. Mairie de GENECH (59 242) Objet du marché

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX (B.P.) Pouvoir adjudicateur exerçant la maîtrise d'ouvrage. Mairie de GENECH (59 242) Objet du marché MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX (B.P.) Pouvoir adjudicateur exerçant la maîtrise d'ouvrage Mairie de GENECH (59 242) Objet du marché Travaux d'entretien Programme 2008 Tous les montant figurant

Plus en détail

Commune de Aubigné Réfection de voirie communale programme 2016

Commune de Aubigné Réfection de voirie communale programme 2016 Commune de Aubigné Réfection de voirie communale programme 2016 RUE D'ORGERES N Désignation des ouvrages U Quant. Prix unit. Montant 1. TERRASSEMENTS / TRAITEMENTS DE SOLS / VOIRIES l'installation par

Plus en détail

Chapitre 3. Compactage des sols

Chapitre 3. Compactage des sols Chapitre 3 Chapitre 3. 3.1 Théorie de compactage 3.2 Essais de compactage en laboratoire (essais Proctor et CBR) 3.3 Matériel et procédés spéciaux de compactage in-situ 3.4 Prescriptions et contrôle du

Plus en détail

Guide pratique. Amélioration des sols pour le remblayage des tranchées d égouts et l enrobage des tuyaux. de recherches routières

Guide pratique. Amélioration des sols pour le remblayage des tranchées d égouts et l enrobage des tuyaux. de recherches routières 1 Centre de recherches routières Guide pratique Amélioration des sols pour le remblayage des tranchées d égouts et l enrobage des tuyaux Complément au Code de bonne pratique R 74/04 * Table des matières

Plus en détail

EXTRAIT DU DÉCRET N DU 24/12/02 RELATIF À L ÉLIMINATION DES PNEUMATIQUES USAGÉS

EXTRAIT DU DÉCRET N DU 24/12/02 RELATIF À L ÉLIMINATION DES PNEUMATIQUES USAGÉS EXTRAIT DU DÉCRET N 2002-1563 DU 24/12/02 RELATIF À L ÉLIMINATION DES PNEUMATIQUES USAGÉS «... SONT CONSIDÉRÉES COMME DES OPÉRATIONS DE VALORISATION DES PNEUMATIQUES USAGÉS, LEUR UTILISATION POUR DES TRAVAUX

Plus en détail

LES CARREFOURS GIRATOIRES

LES CARREFOURS GIRATOIRES LES CARREFOURS GIRATOIRES CONTRAINTES SPÉCIFIQUES LORS DE LA CONSTRUCTION L utilisation de matériels de répandage et de compactage performants n est pas toujours possible de part la faible quantité de

Plus en détail

Les principales sujétions d ordre géotechnique pour la réalisation du projet sont liées à :

Les principales sujétions d ordre géotechnique pour la réalisation du projet sont liées à : CARACTERISTIQUES DU PROJET PRINCIPES DE FONDATION 8. Le projet Il est prévu l aménagement du lotissement de la ZAC du Marché avec la création de 11 lots à bâtir, une voirie de desserte et des noues d infiltration

Plus en détail

Guide opérationnel Valorisation des sédiments de dragage en technique routière

Guide opérationnel Valorisation des sédiments de dragage en technique routière Guide opérationnel Valorisation des sédiments de dragage en technique routière Guide méthodologique élaboré par l école des Mines de Douai dans le cadre de la démarche SEDIMATERIAUX Yannick MAMINDY-PAJANY

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES DETAIL ESTIMATIF (B.P.U./D.E.)

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES DETAIL ESTIMATIF (B.P.U./D.E.) OFFICE NATIONAL DES FORÊTS DIRECTION TERRITORIALE CENTRE-OUEST AGENCE CENTRE VAL DE LOIRE CONSULTATION D ENTREPRISES DU 23 juin 2014 8335 2014-04 BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES DETAIL ESTIMATIF (B.P.U./D.E.)

Plus en détail

VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION DU GÉNIE AVRIL 2016 MATÉRIAUX GRANULAIRES DE RECYCLAGE

VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION DU GÉNIE AVRIL 2016 MATÉRIAUX GRANULAIRES DE RECYCLAGE VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION DU GÉNIE TABLE DES MATIERES 1. OBJET... 1 2. DÉFINITIONS... 1 3. NORMES ET DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE... 1 4. PROVENANCE... 2 5. LIMIATIONS... 3 6. COMPOSITION ET CLASSIFICATION...

Plus en détail

DEVIS QUANTITATIF ESTIMATIF

DEVIS QUANTITATIF ESTIMATIF VILLE DE VIC EN BIGORRE TRAVAUX DE VOIRIE ET RESEAU EAUX PLUVIALES AMENAGEMENT PLACE ET RUE CORPS FRANC POMMIES ET RUE LANNES DEVIS QUANTITATIF ESTIMATIF [PLACE ET RUE CORPS FRANC POMMIES ET RUE LANNES]

Plus en détail

ZAC PAUL CLAUDEL DCE Tranche n 2 CCTP LOT N 2 - CONTROLE D ASSAINISSEMENT SOMMAIRE

ZAC PAUL CLAUDEL DCE Tranche n 2 CCTP LOT N 2 - CONTROLE D ASSAINISSEMENT SOMMAIRE SOMMAIRE 1 consistance ET DESCRIPTION DES TRAVAUX 3 1.1 OBJET DU MARCHE 3 1.2 LIMITE DE PRESTATION 3 1.3 ACCES AU CHANTIER 3 2 CONTROLE CAMERA 5 1.4 GENERALITES 5 1.5 CONSTITUANTE DES TRAVAUX 5 1.5.1 CONTROLE

Plus en détail

sols Norme NF P et G.T.R15

sols Norme NF P et G.T.R15 Chapitre3 Classification des sols Norme NF P 11 300 et G.T.R15 1. Introduction 2. Définitions 3. Classification des sols GTR 92 4. Analyse des différents paramètres de classification 16 5. Les tableaux

Plus en détail

5 - BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

5 - BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES SELARL CEDRIC DAVIET 16 avenue des Alpes ZAE Rumilly Est 74150 RUMILLY Tél. : 04 50 02 89 60 Fax : 04 50 02 69 54 contact@cedric-daviet.fr Ingénierie - Maîtrise d'œuvre Maître d Ouvrage : Commune de Sales

Plus en détail

Yves Brousseau, ing. Ciment Québec inc. Cell : Courriel :

Yves Brousseau, ing. Ciment Québec inc. Cell : Courriel : Le Retraitement Haute Performance (RHP) au ciment. Rang St-Angélique Yves Brousseau, ing. Directeur Développement Commercial et Services Techniques Ciment Québec inc. Cell : 514-718-8308 Courriel : ybrousseau@cqi.ca

Plus en détail

MATHIEU BORDEREAU DE PRIX

MATHIEU BORDEREAU DE PRIX MATHIEU PROGRAMME D ENTRETIEN ET D AMÉNAGEMENT DE LA VOIRIE 2014 BORDEREAU DE PRIX A INSTALLATION DE CHANTIER L ensemble des prestations mises à la charge de l entrepreneur, pendant la durée contractuelle

Plus en détail

kçíáåé=çé=ãçåí~öé STRAIL - innostrail - pédistrail Çáíáçå=M=Çì=MTLMQLMQ KRAIBURG

kçíáåé=çé=ãçåí~öé STRAIL - innostrail - pédistrail Çáíáçå=M=Çì=MTLMQLMQ KRAIBURG kçíáåé=çé=ãçåí~öé STRAIL - innostrail - pédistrail Çáíáçå=M=Çì=MTLMQLMQ K KRAIBURG STRAIL systèmes pour passages à niveau & STRAILastic systèmes réducteur de bruit STRAIL France / 66 route de Longueil

Plus en détail

ESSAI DYNAMIQUE DE DEFLEXIONS AU FWD

ESSAI DYNAMIQUE DE DEFLEXIONS AU FWD ESSAI DYNAMIQUE DE DEFLEXIONS AU FWD ETUDE DE L EVOLUTION DES CARACTERISTIQUES D UN GEOTEXTILE LORS DE SA MISE EN ŒUVRE MECAROUTE AXE MSGC DE LA PLATE-FORME GEN MAT DU C/U/S/T PRESENTATION GENERALE A.1.

Plus en détail

Projet de Travaux Connexes : Mémoire Explicatif

Projet de Travaux Connexes : Mémoire Explicatif AMENAGEMENT FONCIER AGRICOLE ET FORESTIER DE LORENTZEN Projet de Travaux Connexes : Mémoire Explicatif Description des travaux Ce projet de travaux connexes prend en compte tous les travaux connexes à

Plus en détail

Bordereau des prix INSTALLATION DE CHANTIER

Bordereau des prix INSTALLATION DE CHANTIER Bordereau des prix 100... INSTALLATION DE CHANTIER 201... DECOUPE DE CHAUSSEE 203... DELIGNEMENT DES BORDS DE CHAUSSEE 204... DERASEMENT DES ACCOTEMENTS AVEC EVACUATION 210... DECAISSEMENT DE CHAUSSEE

Plus en détail

"!#$ Essais PROCTOR + =

!#$ Essais PROCTOR + = !!" "!#$ Essais PROCTOR TEXTE(S) DE REFERENCE : Norme NF P 94-093 - A consulter nécessairement pour une information complète sur le sujet Granulats, sols, ciments et bétons, Edition Educalivre BUT DE L'ESSAI

Plus en détail

Poignée. Mécanisme de déclenchement de la charge. Tige de guidage. Zone d'attache circulaire. Masse tombante Goupille de verrouillage

Poignée. Mécanisme de déclenchement de la charge. Tige de guidage. Zone d'attache circulaire. Masse tombante Goupille de verrouillage Plaque dynamique légère Descriptif du matériel : Poignée Mécanisme de déclenchement de la charge Tige de guidage Zone d'attache circulaire Masse tombante Goupille de verrouillage Ensemble de ressorts

Plus en détail

COMMUNE D ARDRES Rue des Lombards ARDRES Tél Fax

COMMUNE D ARDRES Rue des Lombards ARDRES Tél Fax REPUBLIQUE FRANCAISE COMMUNE D ARDRES Rue des Lombards 6260 ARDRES Tél. 03 2 46 50 20 - Fax 03 2 46 50 2 CONSULTATION RELATIVE AUX TRAVAUX DE SECURISATION ET D AMENAGEMENT LOCALISATION: ARDRES - 6260 MAITRE

Plus en détail

TALUFLOR. Coubert - BP Brie C/Robert cedex - Tél. : Fax :

TALUFLOR. Coubert - BP Brie C/Robert cedex - Tél. : Fax : TALUFLOR 1 Réalisation de la fondation : Le choix du type de la fondation est fonction de l importance de l ouvrage à réaliser et des caractéristiques du sol d assise (portance et hétérogénéité). Quelque

Plus en détail

Méthode rationnelle de dimensionnement des chaussées aéronautiques souples

Méthode rationnelle de dimensionnement des chaussées aéronautiques souples Méthode rationnelle de dimensionnement des chaussées aéronautiques souples STAC Sandrine FAUCHET IFSTTAR Pierre HORNYCH Une révision nécessaire Méthode actuelle empirique Inspirée par la méthode américaine

Plus en détail

EME Enrobé à module élevé Du laboratoire au comportement à l échelle 1 sous trafic accéléré

EME Enrobé à module élevé Du laboratoire au comportement à l échelle 1 sous trafic accéléré EME Enrobé à module élevé Du laboratoire au comportement à l échelle 1 sous trafic accéléré Pierre Hornych Emmanuel Chailleux IFSTTAR Pierre Hornych Use of APT for design method evaluation and calibration

Plus en détail

Mastère de Génie Civil Européen Géotechnique 1 TERRASSEMENTS ET COMPACTAGE DES REMBLAIS

Mastère de Génie Civil Européen Géotechnique 1 TERRASSEMENTS ET COMPACTAGE DES REMBLAIS École Nationale des Ponts et Chaussées Mastère de Génie Civil Européen Géotechnique 1 TERRASSEMENTS ET COMPACTAGE DES REMBLAIS Jean-Pierre Magnan 8 avril 2010 Objectifs L objectif de ce cours est de présenter

Plus en détail

REGLEMENT DE VOIRIE MODIFICATIF «EXECUTION DE TRAVAUX DANS L EMPRISE DU DOMAINE PUBLIC ROUTIER DEPARTEMENTAL»

REGLEMENT DE VOIRIE MODIFICATIF «EXECUTION DE TRAVAUX DANS L EMPRISE DU DOMAINE PUBLIC ROUTIER DEPARTEMENTAL» REGLEMENT DE VOIRIE MODIFICATIF «EXECUTION DE TRAVAUX DANS L EMPRISE DU DOMAINE PUBLIC ROUTIER DEPARTEMENTAL» Entrée en vigueur : 1 er janvier 2010 Les dispositions du présent Règlement de Voirie modificatif

Plus en détail

Université de Nantes Laboratoire Central des Ponts et Chaussées. Gaëlle Baudouin bpclermont.fr

Université de Nantes Laboratoire Central des Ponts et Chaussées. Gaëlle Baudouin bpclermont.fr Université de Nantes Laboratoire Central des Ponts et Chaussées Gaëlle Baudouin gaelle.baudouin@polytech.univ- bpclermont.fr Objectifs Etude paramétrique sur modèle physique en centrifugeuse o Densité

Plus en détail

VALORISATION DES MATERIAUX EN PLACE

VALORISATION DES MATERIAUX EN PLACE VALORISATION DES MATERIAUX EN PLACE Marc JOURDAN 13 avril 2015 TRAITEMENT DE SOL TRAITEMENT DE SOL OBJECTIF : Réalisation de couches de forme ou de structures de chaussée sous faible trafic EN GENERAL

Plus en détail

Arrêts et dépôts de bus

Arrêts et dépôts de bus Arrêts et dépôts de bus Grenoble-Eybens (38) Marseille (13) Neuilly-Plaisance (93) Nice - gare (06) Nice - place Garibaldi (06) Paris 12 e Paris 20 e 47 48 Arrêt de bus à Grenoble - Eybens (38) Identification

Plus en détail

Bilan de mises en œuvre de mâchefers sur le Département des Yvelines

Bilan de mises en œuvre de mâchefers sur le Département des Yvelines Emmanuel RAFFIN COTITA 23 juin 2015 Valorisation des matériaux alternatifs en techniques routières Direction des Routes et des Transports Bilan de mises en œuvre de mâchefers sur le Les engagements du

Plus en détail

Réutilisation d argiles très plastiques en corps de remblais routiers : expérimentations sur le chantier de l Autoroute A34 (Charleville-Réthel)

Réutilisation d argiles très plastiques en corps de remblais routiers : expérimentations sur le chantier de l Autoroute A34 (Charleville-Réthel) Véronique BERCHE * Patrice JEANJEAN Laboratoire régional des ponts et chaussées, Saint-Quentin, France Pascal ROSSIGNY Direction départementale de l équipement des Ardennes, Charleville-Mézières, France

Plus en détail

LE RE EMPLOI Des matériaux

LE RE EMPLOI Des matériaux LE RE EMPLOI Des matériaux COTITA - Jeudi 3 novembre 2016 Edouard CAZAMAJOUR Le Ré Emploi des matériaux dans le B&TP jeudi 3 novembre 2016 1 7 7 9 86 BEDEMAT 100 000T de Mâchefer 1 6 8 7 23 SAINT MARTIN

Plus en détail

Assainissement INSTRUCTIONS DE POSE. Wavin Tegra 600

Assainissement INSTRUCTIONS DE POSE. Wavin Tegra 600 Assainissement INSTRUCTIONS DE POSE Wavin Tegra 600 Sommaire Mise en oeuvre Wavin Tegra 600 Configuration Standard Préparation de la tranchée... 5 1- Installation du fond... 5 2- Mise à hauteur de la réhausse...

Plus en détail

Uni Longitudinal. État de l art et recommandations. Direction : DTerCE Auteurs : Patrick Bidaut et Nicolas Grignard. Club entretien du 12/05/2015

Uni Longitudinal. État de l art et recommandations. Direction : DTerCE Auteurs : Patrick Bidaut et Nicolas Grignard. Club entretien du 12/05/2015 Uni Longitudinal État de l art et recommandations Direction : DTerCE Auteurs : Patrick Bidaut et Nicolas Grignard Club entretien du 12/05/2015 Uni Longitudinal Sommaire Généralités Mesures du Profil en

Plus en détail

Terrains de grands jeux en gazon synthétique & Terrains de grands jeux stabilisés mécaniquement RAPPORT D ESSAIS LABORATOIRE N R A1

Terrains de grands jeux en gazon synthétique & Terrains de grands jeux stabilisés mécaniquement RAPPORT D ESSAIS LABORATOIRE N R A1 RAPPORT D ESSAIS Normes NF P90112 (2008) & XP P90111 (1998) Terrains de grands jeux en gazon synthétique & Terrains de grands jeux stabilisés mécaniquement GRAVE 0/20 MM AUBAGNE (13) SAS DES CARRIERES

Plus en détail

Équipement et méthode de construction. Principes d organisation de chantier de terrassement

Équipement et méthode de construction. Principes d organisation de chantier de terrassement Équipement et méthode de construction Principes d organisation de chantier de terrassement Un chantier c est quoi? Un chantier c est quoi? Lieux ou endroit où s effectuent des travaux de construction d

Plus en détail

RETRAITEMENT EN CENTRALE. Bernard ECKMANN. Colloque de formation RETRAITEMENT A FROID DES CHAUSSEES SOUPLES Montreal 4-6 décembre 2007

RETRAITEMENT EN CENTRALE. Bernard ECKMANN. Colloque de formation RETRAITEMENT A FROID DES CHAUSSEES SOUPLES Montreal 4-6 décembre 2007 Travaux routiers Matériaux routiers et industries Environnement RETRAITEMENT EN CENTRALE Bernard ECKMANN Colloque de formation RETRAITEMENT A FROID DES CHAUSSEES SOUPLES Montreal 4-6 décembre 2007 RETRAITEMENT

Plus en détail

Performance et réactivité Pour vous suivre dans tous vos projets... Sols & Réseaux. ATYLES - 6, rue de l Abbaye Mornant

Performance et réactivité Pour vous suivre dans tous vos projets... Sols & Réseaux. ATYLES - 6, rue de l Abbaye Mornant Performance et réactivité Pour vous suivre dans tous vos projets... Sols & Réseaux ATYLES - 6, rue de l Abbaye - 69440 Mornant w w w. a t y l e s. f r j.bourgeois@atyles.fr - 06 87 30 97 93. Avec nos pénétromètres

Plus en détail

Retraitement en place type II. Bitume Québec Montréal, 2 décembre 2014

Retraitement en place type II. Bitume Québec Montréal, 2 décembre 2014 Retraitement en place type II Bitume Québec Montréal, 2 décembre 2014 Points abordés Types de dégradation observés et objectifs recherchés? Description des étapes d un retraitement en place de type II

Plus en détail

Techniques à froid et retraitement

Techniques à froid et retraitement Techniques à froid et retraitement Marc-Stéphane Ginoux LR Aix-en-Provence Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr SOMMAIRE Pages Introduction Les matériaux Le

Plus en détail