L enfant qui pleure. Façon de communiquer. Fatigue. Besoin de repos. Angoisse de séparation. frustration. Exprimer un besoin

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L enfant qui pleure. Façon de communiquer. Fatigue. Besoin de repos. Angoisse de séparation. frustration. Exprimer un besoin"

Transcription

1 repos sécurité réconfort Fatigue Angoisse de séparation Désir de l exclusivité de l adulte L enfant qui pleure peur de la nouveauté/ de nouveaux contextes sécurité frustration Façon de communiquer Ennui Exprimer un besoin Changer de situation/répondre au besoin d attention de soins Malaise physique d apprendre à tolérer un délai d apprendre à tolérer une frustration d apprendre à exprimer verbalement

2 L enfant qui joue à un seul jouet d explorer Intérêt Quantité du matériel d aller jusqu au bout découvrir

3 Proximité physique (humaine/environnementale L enfant qui mord ennui souligner la douleur reliée à la percée des dents matériel en quantité suffisante Fatigue d exprimer leurs émotions sentiments/frustrations d être rediriger/activités manipulations, activités sensorielles développer des habiletés de communication d apprendre la façon prosociale de prendre contact d apprendre à partager

4 Agitation motrice décharge motrice Ennui d être impliqué, en action Plaisir/excitation connaître les limites développer des habiletés sociales d attention sécurité Constance Stabilité d une saine alimentation Temps Espace Attentes d autocontrôle

5 Agressivité verbale Propos offensants, mots grossiers, je ne t aime plus, t es pas fine, etc. développer une bonne estime de soi développer de la tolérance à la frustration (autocontrôle) comprendre l utilisation adéquate des mots ennui d exprimer des sentiments/émotions (frustrations/colère) d attention développer des habiletés de communication Vérifient les limites, les consignes; veulent qu on s occupe d eux

6 Coups ou autres; Manifestation d agressivité physique.frapper, lancer, faire mal aux autres, donner des coups de pied, etc. Exploration réactions Fatigue Excitation rediriger le geste défis/jeux adaptés d apprendre le contrôle de soi Frustration d apprendre à exprimer verbalement sa colère manipuler d apprendre à tolérer un délai décharge motrice développer un sentiment de réussite d apprendre à tolérer la proximité physique d apprendre à exprimer sa joie verbalement d apprendre à prendre contact Demander pour se joindre à un groupe Ennui communication Désir de l exclusivité de l adulte d apprendre à s exprimer verbalement d attention ou besoin de sécurité

7 L enfant qui fait des crises développer son autonomie sécurité d attirer l attention repos connaître les attentes d affirmation positive (verbaliser choix, idées, intentions, etc.) connaître les limites développer le langage d apprendre à exprimer verbalement sa colère visualiser concrètement ce qui s en vient/d avoir des repères concrets développer un sentiment de réussite

8 L enfant qui crie Exploration Découvre sa voix d attention rediriger d y répondre Expression Exprime une émotion/un sentiment d apprendre à s exprimer

9 L enfant qui jette des objets Dans la toilette, dans la poubelle, fait tomber, etc. Exploration de cause à effet Communiquer un besoin rediriger Décoder Fatigue Manque d intérêt sommeil Susciter l intérêt, changer d activité

10 L enfant qui détruit Tours, œuvres, déchire les livres, casse les jouets, etc. Exploration par plaisir Manque de communication Rediriger Verbaliser davantage Manque d intérêt d attention Conséquence Fâché défis/activités adaptées Susciter l intérêt d apprendre à exprimer ses émotions

11 L enfant qui refuse de partager Autonomie Veut différent qu on le laisse expérimenter d être respecter dans sa différence Fatigue Aime la différence sommeil verbaliser plus de solutions

12 Opposition aux règles de conduites Découragé d affirmation positive fatigue Ennui d attention sommeil d autonomie affective et/ou fonctionnelle changer connaître le bien fondé de la consigne prendre des décisions / de faire des choix

Comportements observables lors d une situation d apprentissage utilisant la tablette COMPÉTENCES

Comportements observables lors d une situation d apprentissage utilisant la tablette COMPÉTENCES Comportements observables lors d une situation d apprentissage utilisant la tablette COMPÉTENCES MOTRICITÉ AFFECTIVITÉ SOCIALISATION COMMUNICATION CONNAISSANCE Agir efficacement sur le plan sensorimoteur

Plus en détail

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans Juin 2010 TABLE DES MATIÈRES 1. CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES 4 2. OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT ENFANTS DE 4 ANS À 5 ANS

Plus en détail

CONTRAT D ACCUEIL. Parents Assistant(e)s Maternel(le)s. Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin

CONTRAT D ACCUEIL. Parents Assistant(e)s Maternel(le)s. Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin CONTRAT D ACCUEIL Parents Assistant(e)s Maternel(le)s Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin Parents, assistant(e) maternel(le), L enfant est au cœur de vos préoccupations, la qualité

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE pour l AUXILIAIRE de VIE SCOLAIRE. accompagnant un enfant présentant des troubles envahissants du développement

GUIDE PRATIQUE pour l AUXILIAIRE de VIE SCOLAIRE. accompagnant un enfant présentant des troubles envahissants du développement COMMISSION EDUCATION C D C P H (Conseil Départemental Consultatif des Personnes Handicapées) GUIDE PRATIQUE pour l AUXILIAIRE de VIE SCOLAIRE accompagnant un enfant présentant des troubles envahissants

Plus en détail

Procédure de prévention et d intervention Gestion des crises de colère et d agressivité

Procédure de prévention et d intervention Gestion des crises de colère et d agressivité Procédure de prévention et d intervention Gestion des crises de colère et d agressivité Un service de garde de qualité est un service qui est capable de reconnaître les besoins des enfants et d y répondre.

Plus en détail

Les aménagements. pour la scolarisation. d un enfant avec TED. en classe ordinaire

Les aménagements. pour la scolarisation. d un enfant avec TED. en classe ordinaire Les aménagements pour la scolarisation d un enfant avec TED en classe ordinaire Armande Perrier Enseignante spécialisée - SMPEA Peyre-Plantade Villa Saint Georges - Montpellier 2008 Fonctionnement cognitif

Plus en détail

Pistes d intervention pour les enfants présentant un retard global de développement

Pistes d intervention pour les enfants présentant un retard global de développement Pistes d intervention pour les enfants présentant un retard global de développement Pistes d intervention pour les enfants présentant un retard global de développement, MELS, novembre 2011 Page 1 Document

Plus en détail

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 18 mois à 2 ans

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 18 mois à 2 ans Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 18 mois à 2 ans Mai 2010 TABLE DES MATIÈRES CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES 3 OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT ENFANTS DE 18 MOIS À 2 ANS 5 1.

Plus en détail

Banque des commentaires reliés aux compétences de l éducation préscolaire 1

Banque des commentaires reliés aux compétences de l éducation préscolaire 1 Banque des commentaires reliés aux compétences de l éducation préscolaire 1 Document conçu et réalisé par Danièle Beaudoin, Marina Drolet, Isabelle Gagné et Éloise Lavoie révisé par Liette Champagne Le

Plus en détail

REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT

REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT L enfant de deux, trois ans, a besoin de bouger pour développer ses capacités motrices. Aménagement des lieux dans l école et dans la classe La cour de

Plus en détail

Nom et prénom de l élève :...Établissement scolaire :

Nom et prénom de l élève :...Établissement scolaire : Evaluation des besoins de compensation par un(e) accompagnant(e) de vie scolaire Sauf exception,, l accompagnement hebdomadaire par un(e) AVS ne doit pas être permanent afin de ne pas constituer un frein

Plus en détail

Analyse Appliquée du Comportement. Christine PHILIP, Maître de conférences, INS HEA

Analyse Appliquée du Comportement. Christine PHILIP, Maître de conférences, INS HEA Analyse Appliquée du Comportement Christine PHILIP, Maître de conférences, INS HEA Qu est-ce que l ABA? «Applied Behavior Analysis» (Analyse appliquée du comportement) C est une méthode inspirée de Skinner

Plus en détail

Stages : Ateliers pratiques

Stages : Ateliers pratiques Stages : Ateliers pratiques ***** Pour nous contacter ou pour vous inscrire : Tel : 06 68 65 20 20 ou mail : dforcari@gmail.com Stages Automne/Hiver 2015/2016 1 - Savoir se relaxer, s entraîner au lâcher-prise

Plus en détail

Journal de bord «À Tout Petits Pas» Outil de communication quotidienne entre parents et éducatrices

Journal de bord «À Tout Petits Pas» Outil de communication quotidienne entre parents et éducatrices Journal de bord «À Tout Petits Pas» di te Outil de communication quotidienne entre parents et éducatrices in t er Nom de l enfant : re pr od uc tio n Milieu : En lien avec l outil de référence du développement

Plus en détail

CONFERENCE du 12 AVRIL 2012 par JOHANNE LEMIEUX «L ENFANT ADOPTÉ ET L ÉCOLE : 12 CONSEILS POUR UN VÉCU SCOLAIRE RÉUSSI»

CONFERENCE du 12 AVRIL 2012 par JOHANNE LEMIEUX «L ENFANT ADOPTÉ ET L ÉCOLE : 12 CONSEILS POUR UN VÉCU SCOLAIRE RÉUSSI» CONFERENCE du 12 AVRIL 2012 par JOHANNE LEMIEUX «L ENFANT ADOPTÉ ET L ÉCOLE : 12 CONSEILS POUR UN VÉCU SCOLAIRE RÉUSSI» 1. Qu est ce que la normalité adoptive? a. Discrimination Il est nécessaire de les

Plus en détail

C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de

C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de connaissances, la pratique d habilités ou le développement d

Plus en détail

Tel : 03 22 09 93 34 www.fsconcept.com e-mail : contact@fsconcept.com

Tel : 03 22 09 93 34 www.fsconcept.com e-mail : contact@fsconcept.com F.S. Concept Concepteur de vos formations Catalogue janv 2012 Tel : 03 22 09 93 34 www.fsconcept.com e-mail : contact@fsconcept.com Tel : 03 22 09 93 34 www.fsconcept.com e-mail : contact@fsconcept.com

Plus en détail

Notre vision. Situé essentiellement dans un environnement naturel ou la forêt, les animaux et les insectes font partie intégrante du quotidien du CPE.

Notre vision. Situé essentiellement dans un environnement naturel ou la forêt, les animaux et les insectes font partie intégrante du quotidien du CPE. L historique du CPE Le Centre de la petite enfance La Cigale et la Fourmi est un organisme à but non lucratif, offrant des services de garde professionnels. Le Centre de la petite enfance est situé dans

Plus en détail

Favoriser l'attachement sécurisant chez les bébés et les jeunes enfants : Le Cercle de sécurité

Favoriser l'attachement sécurisant chez les bébés et les jeunes enfants : Le Cercle de sécurité Favoriser l'attachement sécurisant chez les bébés et les jeunes enfants : Le Cercle de sécurité Congrès Enfanter le monde 26 novembre 2010 Claud Bisaillon, Ph.D. Psychologue, professeure Plan de la présentation

Plus en détail

L HYGIENE. Fiche connaissances pour l enseignant

L HYGIENE. Fiche connaissances pour l enseignant Fiche connaissances pour l enseignant L HYGIENE Ce qu il faut savoir Il est capital d avoir une hygiène corporelle appropriée pour éviter de tomber malade ou de rendre malade les autres. Donc on se lave

Plus en détail

Le trouble oppositionnel avec. provocation ou par réaction?

Le trouble oppositionnel avec. provocation ou par réaction? Le trouble oppositionnel avec provocation ou par réaction? Emmanuelle Pelletier, M.Ps., L.Psych. Psychologue scolaire Octobre 2004 Trouble oppositionnel avec provocation ou par réaction? La personne oppositionnelle

Plus en détail

Comprendre les différentes formes de communication

Comprendre les différentes formes de communication Chapitre 2 Communiquer de façon professionnelle 2. Lisez la mise en situation ci-dessous. Ensuite, nommez les attitudes favorisant la communication qui n ont pas été mises en pratique et expliquez votre

Plus en détail

Projet pédagogique. Accueil innovant. Initiative innovante en matière d accueil des jeunes enfants dans les territoires de la ville.

Projet pédagogique. Accueil innovant. Initiative innovante en matière d accueil des jeunes enfants dans les territoires de la ville. Projet pédagogique Accueil innovant Initiative innovante en matière d accueil des jeunes enfants dans les territoires de la ville. GP IntenCité Centre Social et Culturel du Grand Parc - Place de L Europe

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D'ÉVALUATION DU COMPORTEMENT (2e CYCLE DU PRIMAIRE)

QUESTIONNAIRE D'ÉVALUATION DU COMPORTEMENT (2e CYCLE DU PRIMAIRE) CONFIDENTIEL QECP9-PQ QUESTIONNAIRE D'ÉVALUATION DU COMPORTEMENT (e CYCLE DU PRIMAIRE) ENFANT-CIBLE No. d'identification: Date de naissance de l'enfant jour mois année Sexe: Garçon Fille Code permanent:

Plus en détail

Organiser les domaines d apprentissage en Moyenne Section

Organiser les domaines d apprentissage en Moyenne Section Organiser les domaines d apprentissage en Moyenne Section 1- L oral et l écrit La langue Orale La langue Ecrite Produire un texte 2- Agir dans le monde 3- Découvrir le monde Le monde des objets Le monde

Plus en détail

Direction Diocésaine de l Enseignement Catholique du Var 14 rue Chalucet - 83000 TOULON TÉL : 04.94.22.66.39 - FAX : 04.94.91.73.

Direction Diocésaine de l Enseignement Catholique du Var 14 rue Chalucet - 83000 TOULON TÉL : 04.94.22.66.39 - FAX : 04.94.91.73. Direction Diocésaine de l Enseignement Catholique du Var 14 rue Chalucet - 83000 TOULON TÉL : 04.94.22.66.39 - FAX : 04.94.91.73.65 QUESTIONNAIRE DE DEVELOPPEMENT Merci de bien vouloir remplir ce questionnaire

Plus en détail

CARNET de SUIVI de la FORMATION en MILIEU PROFESSIONNEL

CARNET de SUIVI de la FORMATION en MILIEU PROFESSIONNEL CARNET de SUIVI de la FORMATION en MILIEU PROFESSIONNEL S. MEUNIER IEN S.B.S.S.A. Juin 2006 IDENTIFICATION du STAGIAIRE NOM :... Prénom :... DATE et LIEU de NAISSANCE :... Photo... ADRESSE :...... Téléphone

Plus en détail

Questionnaire santé Secteur jeunesse

Questionnaire santé Secteur jeunesse Questionnaire santé Secteur jeunesse (SVP. Écrire en lettres moulées) Date : / / Jour Mois Année Identification du participant(e) Nom de famille : Prénom : Adresse complète: # app. Ville : Code postal

Plus en détail

CCPQ. AIDE AUX PERSONNES (M/F) (À domicile, en maisons de repos, en maisons de repos et de soins) PROFIL DE QUALIFICATION 1/9

CCPQ. AIDE AUX PERSONNES (M/F) (À domicile, en maisons de repos, en maisons de repos et de soins) PROFIL DE QUALIFICATION 1/9 CCPQ Bd Pachéco - 19 - boîte 0 1010 Bruxelles Tél. : 02 210 50 65 Fax : 02 210 55.33 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be SERVICES AUX PERSONNES AIDE AUX PERSONNES AIDE AUX PERSONNES (M/F) (À domicile,

Plus en détail

sommaire Introduction...11

sommaire Introduction...11 Titre partie sommaire Introduction..............................11 Le bébé dans l histoire «L amour maternel est un sentiment récent.»..........15 «L enfant est naturellement bon.»...................21

Plus en détail

PROBLÉMATIQUE EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE AU PRIMAIRE

PROBLÉMATIQUE EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE AU PRIMAIRE PROBLÉMATIQUE EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE AU PRIMAIRE Auteur Jean-Denis Fournier, enseignant Commission scolaire de Laval TITRE : LA LUMIÈRE THÈME : L ÉNERGIE CYCLE VISÉ : 3 E CYCLE DURÉE : 5 HEURES (ENVIRON)

Plus en détail

1. Comportement envers l homme au standard/à la mesure

1. Comportement envers l homme au standard/à la mesure - 1 - - 2-1. Comportement envers l homme au standard/à la mesure Pendant que le chien soit mesuré/ jugé au standard son comportement est observé: Le chien réagit déjà d une manière craintive/ agressive

Plus en détail

BREVET PROFESSIONNEL AGENT TECHNIQUE DE PREVENTION ET DE SECURITE

BREVET PROFESSIONNEL AGENT TECHNIQUE DE PREVENTION ET DE SECURITE BREVET PROFESSIONNEL AGENT TECHNIQUE DE PREVENTION ET DE SECURITE GRILLES D EVALUATION DES EPREUVES PONCTUELLES (à transmettre aux membres des commissions d évaluation en vue d une harmonisation préalable

Plus en détail

Sorties avec nuitée(s) dans un autre département : 8 semaines avant le départ.

Sorties avec nuitée(s) dans un autre département : 8 semaines avant le départ. CHAPITRE 2 SURVEILLANCE DES ELEVES FICHE II-5 SORTIES SCOLAIRES Circulaire ministérielle n 99.136 du 21-09-99 modifiée par la Circulaire n 2005-001 du 05-01-05 (ChII-9) «Questions-Réponses» ministérielles

Plus en détail

APPRENDRE A FAIRE SEUL ET PREPARER L AVENIR

APPRENDRE A FAIRE SEUL ET PREPARER L AVENIR APPRENDRE A FAIRE SEUL ET PREPARER L AVENIR 1. Définition et précisions 2. Les particularités chez l enfant avec autisme 3. Pourquoi travailler l autonomie et comment? Partie pratique 1. Définition et

Plus en détail

Il n y a pas que le retrait dans le coin de réflexion comme intervention... voici, 28 techniques d intervention

Il n y a pas que le retrait dans le coin de réflexion comme intervention... voici, 28 techniques d intervention Il n y a pas que le retrait dans le coin de réflexion comme intervention... voici, 28 techniques d intervention technique exemples Indiqué Contre-indiqué 1. ignorance intentionnelle et attention sélective

Plus en détail

Banque d idées pour préparer l enfant

Banque d idées pour préparer l enfant Le volet Préparation Banques d idées pour préparer l enfant - suggère des pistes d activités pour mieux préparer l enfant à la rentrée des classes. Ce faisant, on s assure que l enfant sera le mieux outillé

Plus en détail

«Comprendre pour mieux Accompagner»

«Comprendre pour mieux Accompagner» Conseil Départemental Consultatif des Personnes Handicapées Commission Education SCOLARISER LES ELEVES ATTEINTS D AUTISME «Comprendre pour mieux Accompagner» JUIN 2009 1 Comprendre pour mieux Accompagner

Plus en détail

Conférence Les deuils situationnels

Conférence Les deuils situationnels Conférence Les deuils situationnels Sylvie Dufresne, psychothérapeute Les étapes de résolution du deuil Choc Négation déni Expression des émotions Prise en charge des tâches liées au deuil Découverte d

Plus en détail

La chronique de Katherine Lussier, psychoéducatrice M.Sc. Psychoéducation.

La chronique de Katherine Lussier, psychoéducatrice M.Sc. Psychoéducation. 1 La chronique de Katherine Lussier, psychoéducatrice M.Sc. Psychoéducation. Édition d avril 2009 Thème : Le trouble déficitaire de l attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H) Références : www.comportement.net

Plus en détail

COURSE D ORIENTATION Construction de savoirs du cycle 1 vers le cycle 3

COURSE D ORIENTATION Construction de savoirs du cycle 1 vers le cycle 3 COURSE D ORIENTATION Construction de savoirs du cycle 1 vers le cycle 3 1. La course d orientation A la manière de SOMMAIRE 2. Spécificité et traitement didactique de l activité 2.1.Définition Essence---

Plus en détail

SÉMIOLOGIE DE L IMAGE FONCTIONNELLE DES 2001- D TRAVAIL 2 - LE TRAVAIL D ANALYSE. Présenté à M. Luc Saint- Hilaire

SÉMIOLOGIE DE L IMAGE FONCTIONNELLE DES 2001- D TRAVAIL 2 - LE TRAVAIL D ANALYSE. Présenté à M. Luc Saint- Hilaire SÉMIOLOGIE DE L IMAGE FONCTIONNELLE DES 2001- D TRAVAIL 2 - LE TRAVAIL D ANALYSE Présenté à M. Luc Saint- Hilaire Fait par Mélanie Hanley-Boutin 95 114 726 3 octobre 2011 École des arts visuels de l Université

Plus en détail

Bibliothèque des Compétences clés

Bibliothèque des Compétences clés Bibliothèque des Compétences clés Modules Jours Heures S exprimer oralement 3 21 S exprimer à l écrit 4 28 Manipuler les chiffres et les ordres de grandeur 5 35 Utiliser les principaux outils bureautiques

Plus en détail

AMENAGEMENTS PEGAGOGIQUES A METTRE EN PLACE pour un élève présentant des troubles du spectre autistique

AMENAGEMENTS PEGAGOGIQUES A METTRE EN PLACE pour un élève présentant des troubles du spectre autistique AMENAGEMENTS PEGAGOGIQUES A METTRE EN PLACE pour un élève présentant des troubles du spectre autistique STRUCTURATION DU TEMPS pour la visualisation des changements - Emploi du temps visuel avec : - Objets

Plus en détail

Le portage «Comment me porter, me consoler et me regarder?»

Le portage «Comment me porter, me consoler et me regarder?» Le portage «Comment me porter, me consoler et me regarder?» Définition Le portage c est : - Un maintien physique et psychique - Un savoir-faire de l adulte, à la fois corporel et psychique - Une manière

Plus en détail

SNAP-IV Instructions pour la cotation

SNAP-IV Instructions pour la cotation SNAP-IV Instructions pour la cotation La SNAP-IV est une version modifiée du questionnaire de Swanson, Nolan & Pelham (SNAP ; Swanson et al., 1983). Les items du DSM-IV (1994) du Trouble Déficitaire de

Plus en détail

Je dis NON à la violence physique Page 1 de 8. Réaction. Directives Lancer le dé pour trouver la personne qui débute le jeu.

Je dis NON à la violence physique Page 1 de 8. Réaction. Directives Lancer le dé pour trouver la personne qui débute le jeu. Je dis NON à la violence physique Page 1 de 8 Jeu Réaction Matériel 4 pages pour fabriquer le jeu cartes réactions cartes réaction A B C D dés 1 jeton différent par joueur Fabrication du jeu 1. Coller

Plus en détail

Questionnaire pour les enseignant(e)s

Questionnaire pour les enseignant(e)s info@educatout123.fr www.educatout123.fr +31 614303399 L enfant qui bouge beaucoup! C est un fait, un enfant bouge beaucoup, il a besoin de se dépenser. Il arrive même parfois qu on n arrive plus à tenir

Plus en détail

5172, des Ramiers Québec QC G1G 1L3 (418) 622-1593 c.sanfacon@videotron.ca

5172, des Ramiers Québec QC G1G 1L3 (418) 622-1593 c.sanfacon@videotron.ca 5172, des Ramiers Québec QC G1G 1L3 (418) 622-1593 LES TECHNIQUES D INTERVENTION Accepter mes propres émotions, éviter l affrontement, respecter l image du jeune. Ce n est pas toujours évident d intervenir

Plus en détail

Niveau : CP. Durée de la séance : - maîtriser la langue orale - Découverte du texte - Vérification de la compréhension Rôle de l enseignant

Niveau : CP. Durée de la séance : - maîtriser la langue orale - Découverte du texte - Vérification de la compréhension Rôle de l enseignant Niveau : CP Lecture Séquence : Les lundis de Zoé phonème [l] graphème l, L, l Séance 1 Compétences - Notions de majuscule/minuscule - Notions de mot, de ligne, de phrase, de syllabe - Les écritures script

Plus en détail

L une de ces fillettes est autiste.

L une de ces fillettes est autiste. L une de ces fillettes est autiste. Saurez-vous reconnaître les premiers signes de l autisme? Aujourd hui, 1 enfant sur 150 naît autiste (chiffre INSERM). Trop peu d enfants sont dépistés dans les premières

Plus en détail

A l école maternelle, l un de vos élèves est peut-être autiste?

A l école maternelle, l un de vos élèves est peut-être autiste? A l école maternelle, l un de vos élèves est peut-être autiste? Aujourd hui, 1 personne sur 150 est autiste *. Peu d enfants sont dépistés dans les premières années. Pourtant, un accompagnement adapté

Plus en détail

Difficultés de comportement et Prévention des troubles du comportement

Difficultés de comportement et Prévention des troubles du comportement Difficultés de comportement et Prévention des troubles du comportement En primaire DDEC 56 Document inter-services Services Ecoles et Psychologie - 2010 - Sommaire Doc 1 : Faire la connaissance avec son

Plus en détail

Profil pour la garde des poupons

Profil pour la garde des poupons Profil pour la garde des poupons Un complément aux Normes professionnelles des éducatrices et éducateurs à l enfance Conseil sectoriel des ressources humaines des services de garde à l enfance Profil pour

Plus en détail

SURVEILLANCE PRÉVENTION SÛRETÉ PRÉVENTION SURETÉ Sommaire Sommaire Surveillance Prévention Sureté...48

SURVEILLANCE PRÉVENTION SÛRETÉ PRÉVENTION SURETÉ Sommaire Sommaire Surveillance Prévention Sureté...48 Le Guide ÉCOLE DE SÉCURITÉ SURVEILLANCE PRÉVENTION SÛRETÉ PRÉVENTION SURETÉ Sommaire Sommaire Surveillance Prévention Sureté....48 Les obligations légales....49 Surveillance, prévention :...50 - CQP Agent

Plus en détail

Association Suisse romande de Parents d Enfants et d adultes concernés par le trouble du Déficit d Attention / Hyperactivité

Association Suisse romande de Parents d Enfants et d adultes concernés par le trouble du Déficit d Attention / Hyperactivité accompagner Association Suisse romande de Parents d Enfants et d adultes concernés par le trouble du Déficit d Attention / Hyperactivité préface table des matières 1 / Définition P. 4 2 / Manifestations

Plus en détail

Aider une personne atteinte de cancer

Aider une personne atteinte de cancer Aider une personne atteinte de cancer Ce que vous pouvez faire Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Il est fort probable que vous connaissez une personne peut-être un voisin, un collègue

Plus en détail

Influencer avec intégrité

Influencer avec intégrité Influencer avec intégrité 1 Les objectifs généraux d une communication. Aider (conseils, directives) Apprendre (acquérir habiletés, connaissance de soi et du monde) Créer des liens (amitiés, formation

Plus en détail

L accueil des 2/4ans : Prendre en compte leurs besoins

L accueil des 2/4ans : Prendre en compte leurs besoins L accueil des 2/4ans : Prendre en compte leurs besoins Quelles offres d accueil pour les 2/4ans? Différents lieux accueillent ces enfants de 2 à 4 ans : la crèche, l assistante maternelle, la halte garderie,

Plus en détail

5. STRATÉGIES DE GESTION DU COMPORTEMENT EN CLASSE ET INTERVENTIONS CONNEXES

5. STRATÉGIES DE GESTION DU COMPORTEMENT EN CLASSE ET INTERVENTIONS CONNEXES 5. STRATÉGIES DE GESTION DU COMPORTEMENT EN CLASSE ET INTERVENTIONS CONNEXES Dans cette section, nous examinerons les techniques pour traiter les problèmes de comportement dans la salle de classe; expliquerons

Plus en détail

Guide du Règlement sur les mesures d assurancede la qualité

Guide du Règlement sur les mesures d assurancede la qualité Guide du Règlement sur les mesures d assurancede la qualité Décharge de responsabilité : Le présent document est un guide en langage simple destiné à vous aider à mieux comprendre le Règlement sur les

Plus en détail

À l école pour développer des compétences

À l école pour développer des compétences _x áxüä vx wxá ÜxááÉâÜvxá wâvtà äxá tâå }xâçxá 2007-2008 2008 À l école pour développer des compétences -au préscolaire- - 1 - - 2 - Mot de présentation Votre enfant entre à la maternelle cette année.

Plus en détail

Compétences pour vivre chez soi (exemple d Arnaud)

Compétences pour vivre chez soi (exemple d Arnaud) Compétences pour vivre chez soi (exemple d Arnaud) Arnaud Arnaud a 32 ans. Il présente de l'autisme et une déficience intellectuelle modérée. Arnaud vit seul dans sa maison. En journée, il va dans un service

Plus en détail

QUELS OUTILS SONT UTILISES POUR LES ACTIVITES DE REHABILITATION EN ESAD

QUELS OUTILS SONT UTILISES POUR LES ACTIVITES DE REHABILITATION EN ESAD QUELS OUTILS SONT UTILISES POUR LES ACTIVITES DE REHABILITATION EN ESAD UN TRAVAIL D ÉQUIPE 14.04.14 E. Orer, ergothérapeute M.Delhaye, ASG C.Germonprez, ASG M.Ladeiro, ASG POURQUOI CRÉER, ADAPTER OU PERSONNALISER

Plus en détail

PÔLE PRE-ELEMENTAIRE DES VOSGES

PÔLE PRE-ELEMENTAIRE DES VOSGES PÔLE PRE-ELEMENTAIRE DES VOSGES COMMENT PRENDRE EN COMPTE LES BESOINS ET LES POSSIBILITES DES TOUT PETITS ET DES PETITS DANS L AMENAGEMENT DES ESPACES, L ORGANISATION DU TEMPS ET LES SITUATIONS D APPRENTISSAGE

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE RESIDENTS

DOSSIER DE CANDIDATURE RESIDENTS DOSSIER DE CANDIDATURE RESIDENTS Pôle Médicosocial la Planchette 75012 PARIS A retourner par courrier au Siège de la Fondation : 17 rue de l Egalité 92290 CHATENAY MALABRY Ou par mail : pole.planchette@amisdelatelier.org

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

exprimer une émotion

exprimer une émotion exprimer une émotion 1. EXPRIMER UNE EMOTION 113 1.1. Jeu de kim 1.2. Jeu de memory 2. EXPRIMER UNE SENSATION 114 2.1. Mimes 3. IMAGES / MOTS DES EMOTIONS 115 4. IMAGES / BOBOS DANS LA COUR 117 Trace écrite

Plus en détail

Bulletin N 08 du Relais Assistantes Maternelles de Dormans

Bulletin N 08 du Relais Assistantes Maternelles de Dormans Bulletin N 08 du Relais Assistantes Maternelles de Dormans EDITO : Un numéro spécial photos, spécial morsure et spécial régul pour des spéciales Assmat Aurélie MA- LAISE INFO PRATIQUE Régularisations sur

Plus en détail

PROJET ORIENTATION AU CYCLE 1

PROJET ORIENTATION AU CYCLE 1 PROJET ORIENTATION AU CYCLE 1 Mariane TANZI Inspectrice de l Education nationale Affaire suivie par Dominique PLANKEELE Conseillère Pédagogique Education physique et sportive Téléphone 01 48 66 26 23 Fax

Plus en détail

Utilisation de supports visuels pour aider l enfant autiste au domicile

Utilisation de supports visuels pour aider l enfant autiste au domicile Utilisation de supports visuels pour aider l enfant autiste au domicile Armande Perrier Enseignante spécialisée SMPEA 2 Peyre-Plantade- 2012 La structuration temporelle pour l enfant autiste : pourquoi?

Plus en détail

Troubles du comportement de l enfant et de l adolescent

Troubles du comportement de l enfant et de l adolescent 1 ère partie : Modules transdisciplinaires - Module 3 : Maturation et vulnérabilité - Objectif 39 : Troubles du comportement de l enfant et de l adolescent Rédaction : JP Visier, M Maury et P Bizouard

Plus en détail

Chapitre. Éducation préscolaire

Chapitre. Éducation préscolaire Chapitre 4 Éducation préscolaire 51 52 Présentation Chapitre 4 L éducation préscolaire marque, pour un grand nombre d enfants du Québec, le début de l apprentissage de la vie de groupe et, pour tous, le

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

Pour un continuum de services intégrés

Pour un continuum de services intégrés Trois applications Trois niveaux d interventions différents 2 e partie de l atelier 3-VS4 Des moyens pour faire face à la complexité (suite ) Pour un continuum de services intégrés 1 3e Congrès Biennal

Plus en détail

Le développement somatique concerne la croissance pondérale (c est- à- les premières années.

Le développement somatique concerne la croissance pondérale (c est- à- les premières années. 1 Le développement somatique de l enfant de 0 à 6 ans I. Définition Le développement somatique concerne la croissance pondérale (c est- à- dire l évaluation du poids) et staturale (c est- à- dire l évaluation

Plus en détail

Jeux de ballons à l école Unité d apprentissage jeux de ballons

Jeux de ballons à l école Unité d apprentissage jeux de ballons Direction des sports Jeux de ballons à l école Unité d apprentissage jeux de ballons Cycle 2 Document pédagogique élaboré par E.Reig E.T.A.P.S de la Direction des Sports de la ville de joué lès Tours 2011

Plus en détail

Organiser l espace dans une classe de maternelle : Quelques idées. I - Les textes officiels : II - Les coins jeux : III - L enfant et le jeu :

Organiser l espace dans une classe de maternelle : Quelques idées. I - Les textes officiels : II - Les coins jeux : III - L enfant et le jeu : Organiser l espace dans une classe de maternelle : I - Les textes officiels : Quelques idées «L aménagement des salles de classe doit offrir de multiples occasions d expériences sensorielles et motrices.

Plus en détail

Formations Co-naître. www.co-naitre.net. Ecoute et communication autour de la naissance. Accueil du nouveau-né

Formations Co-naître. www.co-naitre.net. Ecoute et communication autour de la naissance. Accueil du nouveau-né Formations Co-naître Accueil du nouveau-né Ecoute et communication autour de la naissance Soins centrés sur l enfant et sa famille Soins en néonatologie Sensorialité Allaitement maternel Sommeil, éveil

Plus en détail

Comment la proposer et la réaliser?

Comment la proposer et la réaliser? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment la proposer et la réaliser? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les professionnels de santé dans la mise en œuvre d un programme

Plus en détail

Information sur le sujet. Tests-assignés

Information sur le sujet. Tests-assignés BRIEF - Sommaire Adulte Inventaire de comportements reliés aux fonctions exécutives Robert M. Roth, Ph.D., Peter K. Isquith, Ph.D., and Gerard A. Gioia, Ph.D. Adaptation et traduction française, Institut

Plus en détail

Académie de Créteil. Projet présenté autour de l album «Trois souris peintres» d Ellen Stoll Walsh

Académie de Créteil. Projet présenté autour de l album «Trois souris peintres» d Ellen Stoll Walsh Projet académique 2013-2014 «Des boîtes à histoires» Comment créer un outil au service de la mise en mémoire et de la compréhension des textes littéraires Académie de Créteil Projet présenté autour de

Plus en détail

Centre-Femmes La Passerelle du Kamouraska 710, rue Taché St-Pascal (Québec) G0L 3Y0 cflapasserelle@videotron.ca 418-492-1449

Centre-Femmes La Passerelle du Kamouraska 710, rue Taché St-Pascal (Québec) G0L 3Y0 cflapasserelle@videotron.ca 418-492-1449 BANQUE DE FORMATIONS Centre-Femmes La Passerelle du Kamouraska 710, rue Taché St-Pascal (Québec) G0L 3Y0 cflapasserelle@videotron.ca 418-492-1449 BANQUE DE FORMATIONS Le Centre-Femmes La Passerelle du

Plus en détail

Politique d intervention auprès des enfants à besoins particuliers

Politique d intervention auprès des enfants à besoins particuliers Politique d intervention auprès des enfants à besoins particuliers INTRODUCTION Le CPE du Carrefour offre aux enfants du quartier Centre-sud des services éducatifs favorisant leur développement global.

Plus en détail

CA'RAM'EL news n 2. Le Relais Assistantes Maternelles du Pays Bilurien... Vous souhaite une belle année 2015. Édito. Accueil en permanence

CA'RAM'EL news n 2. Le Relais Assistantes Maternelles du Pays Bilurien... Vous souhaite une belle année 2015. Édito. Accueil en permanence CA'RAM'EL news n 2 JANVIER-MARS 2015 Le Relais Assistantes Maternelles du Pays Bilurien... Vous souhaite une belle année 2015 Édito Bonjour à toutes et à tous, Après un premier trimestre riche en rencontres

Plus en détail

Petite enfance Certificat d aptitude professionnelle

Petite enfance Certificat d aptitude professionnelle Petite enfance Certificat d aptitude professionnelle MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Direction de l enseignement scolaire Arrêté du 25 février 2005 portant

Plus en détail

Compétences pour vivre chez soi

Compétences pour vivre chez soi Compétences pour vivre chez soi Qu est-ce que c est? Cette évaluation est divisée en différents domaines importants pour vivre chez soi : les soins personnels, l alimentation et les repas, l entretien

Plus en détail

Consignes de passation

Consignes de passation AQPRM Échelle québécoise de comportement adaptatif Consignes de passation Mars 2014 Développée par l'atelier québécois des professionnels sur le retard mental (AQPRM) en collaboration avec le Laboratoire

Plus en détail

DEVELOPPEMENT PERSONNEL

DEVELOPPEMENT PERSONNEL DEVELOPPEMENT PERSONNEL N de déclaration d activité : 22 600 288 660 // Téléphone : 09 81 78 92 25 // directeur.groupemab@gmail.com 132 DÉCVERTE PNL - Acquérir les outils de communication de la PNL - Mettre

Plus en détail

PROGRAMME VI-SA-VI VIvre SAns VIolence. Justice alternative Lac-Saint-Jean

PROGRAMME VI-SA-VI VIvre SAns VIolence. Justice alternative Lac-Saint-Jean PROGRAMME VI-SA-VI VIvre SAns VIolence Justice alternative Lac-Saint-Jean Printemps 2013 OBJECTIFS Démystifier la problématique violence. Promouvoir les solutions pacifiques en matière de résolution de

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

Multiaccueil. Association LA GERBE PROJET DE VIE (2) Découvrir... Grandir S épanouir!

Multiaccueil. Association LA GERBE PROJET DE VIE (2) Découvrir... Grandir S épanouir! Multiaccueil Association LA GERBE PROJET DE VIE (2) Découvrir... Grandir S épanouir! Avril 2012 PREAMBULE Le projet précédent a accompagné la vie de la crèche de 2000 à 2010. Voici le projet de vie 2,

Plus en détail

AVIS DE LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DE L AUTISME DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA LUTTE CONTRE L INTIMIDATION

AVIS DE LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DE L AUTISME DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA LUTTE CONTRE L INTIMIDATION AVIS DE LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DE L AUTISME DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA LUTTE CONTRE L INTIMIDATION NOVEMBRE 2014 La Fédération québécoise de l'autisme (FQA) est un regroupement

Plus en détail

L «éducation» du bouvier

L «éducation» du bouvier L «éducation» du bouvier Si le terme éducation est mis entre guillemets dans cet article, c est qu il ne convient pas tout à fait dans le domaine canin ni animalier de façon générale. En effet, éduquer

Plus en détail

Intention pédagogique : Développer les stratégies cognitives et métacognitives des élèves en lecture.

Intention pédagogique : Développer les stratégies cognitives et métacognitives des élèves en lecture. SITUATION D APPRENTISSAGE ET D ÉVALUATION Titre : Club de lecture à l écran Contexte : Les classes ciblées vivront une aventure virtuelle à l aide du Club de lecture à l écran de la Commission scolaire

Plus en détail

A F F I C H A G E O B L I G A T O I R E

A F F I C H A G E O B L I G A T O I R E 2010-2011 9002-9323 Québec inc. (Agence de soins infirmiers Chantal Côté- division ASICC-MED) A F F I C H A G E O B L I G A T O I R E N o mutuelle MUT00724 Association(s) sectorielle(s) paritaire(s) Affaires

Plus en détail

Service Municipal d Accueil Postscolaire

Service Municipal d Accueil Postscolaire Service Municipal d Accueil Postscolaire Règlement intérieur 2013-2014 Direction de la Vie Scolaire et de la Petite Enfance 15 mail d Allagnat 63000 Clermont-Ferrand mail : dvspe-secretariat@ville-clermont-ferrand.fr

Plus en détail

Le développement du langage chez l enfant: Repères développementaux et indices de difficultés

Le développement du langage chez l enfant: Repères développementaux et indices de difficultés Le développement du langage chez l enfant: Repères développementaux et indices de difficultés Stéphanie Breton, M.P.O. (en collaboration avec Myriam Tremblay, M.Sc.) Orthophonistes CHU Sainte-Justine Le

Plus en détail

SOUFFREZ-VOUS D UN TROUBLE BIPOLAIRE?

SOUFFREZ-VOUS D UN TROUBLE BIPOLAIRE? SOUFFREZ-VOUS D UN TROUBLE BIPOLAIRE? Les changements de l humeur constituent un phénomène normal de la vie. Cependant, dans la maladie bipolaire, ces changements sont hors de proportion avec les énervements.

Plus en détail

Programme pré-chien guide Entraînement en orientation mobilité Par Hélène Guérette Spécialiste en orientation mobilité

Programme pré-chien guide Entraînement en orientation mobilité Par Hélène Guérette Spécialiste en orientation mobilité Programme pré-chien guide Entraînement en orientation mobilité Par Hélène Guérette Spécialiste en orientation mobilité Ce programme a été développé conjointement avec l Institut Nazareth et Louis Braille

Plus en détail