On appelle organes des sens : les yeux, les oreilles, les fosses nasales, la langue, la peau.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "On appelle organes des sens : les yeux, les oreilles, les fosses nasales, la langue, la peau."

Transcription

1 Vue, ouïe, odorat, toucher et goût sont les 5 sens qui renseignent le cerveau sur ce qui se passe à l extérieur du corps. Les organes sensoriels renferment une multitude de cellules nerveuses motrices. Des messages provenant de sources distinctes sont captés par des récepteurs différents et transmis au cerveau par les nerfs sensitifs. Les organes des sens On appelle organes des sens : les yeux, les oreilles, les fosses nasales, la langue, la peau. Chacun de ces organes est spécialisé : adapté pour recevoir avec le maximum d efficacité un stimulus externe adéquat : - Lumière pour les yeux - Vibrations sonores pour les oreilles - Molécules chimiques pour les fosses nasales et la langue Le toucher est plus diversifié : plusieurs types de sensibilité. Sensibilité : au contact léger, à la pression, à la température, à la douleur. Les 5 sens L œil et la vue La vue est sans doute le plus important de nos sens. Ce sont les yeux qui permettent au corps de se déplacer qui nous renseignent sur l environnement en captant les rayons lumineux réfléchis par

2 les objets regardés. Ces rayons lumineux pénètrent dans l œil par la pupille puis le cristallin qui les concentre sur la rétine en une image renversée transmise au cerveau sous forme de signaux électriques A n a t o m i e d e l œ i l Le globe oculaire est une sphère creuse formée de 3 couches : la sclère, solide enveloppe externe composant le blanc de l œil ; à l avant elle devient transparente et forme la cornée, puis une couche colorée dont la partie avant est appelée iris. Enfin la couche tapissant l intérieur du globe oculaire appelée rétine. Les cellules photosensibles de la rétine envoient des informations au cerveau par le nerf optique. Le rond noir au milieu de l iris s appelle la pupille. Le cristallin se trouve derrière la pupille, protégé à l avant par un liquide et à l arrière par une matière gélatineuse transparente. Ces deux substances contribuent à donner sa forme au globe oculaire. Une fine membrane transparente, appelée conjonctive protège la partie visible de l œil et forme le revêtement interne des paupières. Cils et paupières font obstacle aux poussières et les larmes nettoient en permanence la conjonctive. M é c a n i s m e d e l a v i s i o n - Réceptionner les rayons lumineux - Conduire les rayons lumineux sur la rétine pour former une image nette constituée d une multitude de points lumineux qui arrivent au même endroit - Transformer les points lumineux en influx nerveux pour être transmis au cerveau, responsable de l analyse et de l interprétation des images visuelles. En arrivant sur la rétine, les rayons lumineux stimulent les cellules visuelles : cônes et bâtonnets qui réagissent en créant un influx nerveux. L image qui arrive sur la rétine est petite et renversée. L influx nerveux créé par les cônes et les bâtonnets est transmis aux cellules nerveuses puis au nerf optique et gagne le chiasma optique où une partie des fibres nerveuses s entrecroise de telle façon que chaque hémisphère cérébral reçoive des influx provenant des deux yeux et arrive enfin au cerveau. L e s a n o m a l i e s d e l a v i s i o n Elles sont dues à une déformation du globe oculaire ou à la perte d élasticité du cristallin.

3 La myopie = globe trop allongé ou cristallin trop convergent. L image se produit en avant de la rétine. La vision éloigné est floue. L hypermétropie = globe trop court ou cristallin trop aplati. L image se produit derrière la rétine. La vision proche est floue. L astigmatisme = défauts de courbure du globe oculaire. Vision déformée des objets. Le toucher On peut fermer les yeux, se boucher le nez et les oreilles et rester en contact avec le monde extérieur grâce au sens du toucher. Les récepteurs de la peau ne sont pas sensibles seulement au contact, il existe plusieurs types de récepteurs réagissant directement au chaud, au froid, aux différentes textures, à la pression ou à la douleur. La peau est composée de l épiderme et du derme. 2 couches principales divisées en plusieurs couches. Le derme, situé sous l épiderme, est la partie la plus importante de la peau. Il est composé de 3 couches, la couche papillaire, superficielle, composée de papilles. Chaque papille contient des vaisseaux sanguins et des terminaisons nerveuses. La couche conjonctive, moyenne, représente les trois quarts du derme. Elle est

4 faite de tissu conjonctif, riche en fibres conjonctives et élastiques, baignant dans du collagène substance nourricière et, la couche basse ou hypoderme, dite graisseuse. La peau possède aussi des glandes sudoripares et les glandes sébacées, des poils, et des nerfs. Ces nerfs se réunissent pour former le nerf sensitif qui va au cerveau. L e s f o n c t i o n s d e l a p e a u - Organe du toucher - Organe de protection : la peau est un bon isolant. Elle protège des agressions extérieures, des agressions microbiennes, de l agression solaire, de l eau - Organe d échanges : la peau permet des échanges gazeux respiratoires et des échanges thermiques - Organe excréteur de déchets : les glandes sudoripares ont un rôle complémentaire à celui des reins, elles participent à l épuration de l organisme. - Organe producteur de vitamine D : les cellules grasses de l épiderme transforment leur cholestérol en vitamine D, dont le rôle antirachitique est essentiel. L ouïe Les oreilles servent à entendre mais aussi à garder l équilibre. Chaque oreille est composée de 3 parties : oreille externe (pavillon), oreille moyenne et oreille interne.

5 Les récepteurs de l ouïe et de l équilibre se trouvent dans l oreille interne, à l intérieur de la tête, juste en dessous du globe oculaire. Les bruits sont des vibrations qui se propagent dans l air ou dans l eau. La forme de l oreille externe est adaptée à la collecte des ondes sonores qui pénètrent dans le conduit auditif jusqu au tympan. Le tympan est une fine membrane située au fond du canal auditif. Quand les ondes sonores heurtent le tympan, il se met à vibrer comme la peau d un tambour et transmet ces vibrations à 3 osselets formant un pont dans l oreille moyenne : le marteau, l enclume et l étrier. Ce dernier osselet est relié à une autre membrane, la fenêtre ovale, située à l entrée de l oreille interne. La fenêtre ovale transmet les vibrations au limaçon, tube enroulé en forme de coquille d escargot, rempli de liquide, qui contient de milliers de cellules réceptrices pourvues de cils, certains de ces cils captent les sons graves et d autres les sons aigus. Les cellules transforment les informations sonores reçues en signaux électriques assimilables par le cerveau, ils se propagent jusqu à une région du cerveau spécialisée dans l audition. L odorat Les récepteurs de l odorat tapissent la paroi supérieure de la cavité interne du nez : les fosses nasales. Ils sont recouverts de cils enrobés d une substance gluante : le mucus. Des molécules odorantes (petites particules chimiques) flottant dans l air inspiré, viennent se dissoudre dans le mucus et exciter les récepteurs olfactifs. Un message est alors envoyé au cortex cérébral par les neurones sensitifs. Le cerveau est capable d identifier les odeurs. Notre sens de

6 l odorat est assez limité, mais nous sommes quand même capables d identifier plusieurs milliers d odeurs. Le rôle de la muqueuse qui secrète du mucus est de : réchauffer l air, de l humidifier, d arrêter les poussières et de détruire les microbes. Pour qu une substance ait une odeur il faut : - qu elle soit gazeuse - ou qu elle émette une vapeur capable de se dissoudre dans le mucus Le goût La langue est couverte de petits amas de cellules sensorielles : les papilles gustatives. Certaines substances chimiques des aliments se dissolvent dans la salive et stimulent les papilles gustatives, ce qui permet de distinguer différents goûts. Les messages émis par les récepteurs sont transmis à une région spécifique du cerveau par les nerfs sensitifs. Les différents goûts sont détectés par des papilles gustatives distinctes qui ne sont pas uniformément réparties à la surface de la langue. Goût et odorat sont étroitement liés. Les messages nerveux La diversité des signaux reçus est grande, mais il semble qu il n y ait qu un seul type de messages sensitifs qui sont les messages nerveux. Le message nerveux sensitif est composé de signaux identiques en amplitude et en durée mais dont la fréquence varie. On pense donc que tous les messages sensitifs sont codés en modulation de fréquence : la fréquence instantanée et dynamique des potentiels d action permet de distinguer les messages sensitifs entre eux.

7 Dans tous les cas, l excitation d un récepteur fait naître des messages nerveux qui se propagent sur la fibre nerveuse issue du récepteur. La perception est une activité mentale qui permet d identifier et de désigner ce qui est perçu. Elle a lieu dans le cerveau, et fait intervenir la mémoire. Le cerveau est spécialisé en plusieurs aires : aire visuelle, aire auditive, aire gustative, aire tactile, si l une de ces aires est lésée cela engendre des conséquences physiques, par exemple, une lésion sur une partie de l aire tactile peut supprimer la sensibilité d une partie du corps. Lorsqu un individu est en mouvement, son cerveau et aussi les autres centres nerveux, reçoivent des messages nerveux qui proviennent des différents organes des sens, élaborent les réponses motrices en envoyant des messages nerveux aux muscles. Les messages nerveux ne sont pas purement et simplement conduits des organes des sens aux muscles. Les centres nerveux tiennent compte dans leur réponde des expériences antérieures (mémoire), de tous les stimuli internes et de l ensemble des stimuli externes. Les mouvements Les mouvements peuvent être volontaires ou involontaires. Un mouvement volontaire est précédé d une intention d exécuter le mouvement. Les mouvements involontaires appelés mouvements réflexes ont lieu sans intention de les exécuter. Dans les mouvements réflexes on distingue les réflexes innés et les réflexes acquis. Les réflexes innés existent chez tous les êtres humains sans apprentissage. Ils sont prévisibles, immuables, fixés héréditairement et liés à un stimulus déterminé. On trouve parmi ces réflexes innés les réflexes d équilibration, les mouvements respiratoires, la régulation réflexe de l activité cardiaque. Ces réflexes assurent sans intervention du cerveau, d importantes fonctions de la vie de relation (relation avec le milieu extérieur) et de la vie végétative (celle qui permet le maintien en vie des organes). Les réflexes acquis résultent d une éducation ou d un apprentissage. Ces comportements ne sont pas innés. Ces réflexes, pour se maintenir doivent être

8 entretenus. Chaque nouveau réflexe acquis crée une nouvelle liaison nerveuse fonctionnelle et fait intervenir le cerveau. Généralement, réflexes acquis et réflexes innés s enchaînent et donnent naissance à des comportements automatiques tels que la marche ou l écriture. Ils exigent une coordination complexe assurée par le centre nerveux qui intègre toutes les informations qu il reçoit. Merci à FannyPoésie sur intellego.fr

Les sens. L anatomie de l œil

Les sens. L anatomie de l œil Les sens Sens Récepteur Perceptions perçues Goût langue Saveurs (salée, sucrée, acide et amer) chaud et froid Odorat nez Odeurs et la douleur Vue yeux couleurs, relief, lignes, luminosité, mouvements et

Plus en détail

Œil réduit - Défauts et corrections

Œil réduit - Défauts et corrections Première L Œil réduit - Défauts et corrections I) La vision : Formation de l'image : Comment est l image sur la rétine? Existe-t-il plusieurs positions possibles de l objet permettant d obtenir une image

Plus en détail

Chapitre 2 La rétine : les photorécepteurs rétiniens génèrent des messages sensoriels

Chapitre 2 La rétine : les photorécepteurs rétiniens génèrent des messages sensoriels Chapitre 2 La rétine : les photorécepteurs rétiniens génèrent des messages sensoriels La rétine constitue l organe sensitif de l œil : c est elle qui capte les signaux lumineux et les transmet au cerveau

Plus en détail

Module 2 L état clinique d une personne

Module 2 L état clinique d une personne Hospices Civils de Beaune Module 2 L état clinique d une personne Institut de formation d aides-soignants Promotion 2015-2016 Date : 30/10/15 Durée : 3h30 Anatomie-Physiologie Le système nerveux Les organes

Plus en détail

TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections

TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections Plan: 1 Construction d'un œil réduit : 1.1Maquette de l œil : 1.2A retenir : 2. La vision : 2.1 Formation de l'image : 2.2 Accommodation du cristallin : 2.3

Plus en détail

Notes d'études secondaires. Sciences et technologie 316 Les sens

Notes d'études secondaires. Sciences et technologie 316 Les sens Notes d'études secondaires Sciences et technologie 316 Les sens Nom: Prénom: Groupe: Date: Le goût Localisation des bourgeons gustatifs 2 Les bourgeons sensitifs sont les petits points que l on voit sur

Plus en détail

Perception. Bases neurophysiologiques de la vision

Perception. Bases neurophysiologiques de la vision Perception Bases neurophysiologiques de la vision Anatomie de l œil Vaisseaux sanguins rétinaux Paupière Cornée Nerf optique Muscles extraocculaires Rétine Anatomie de l œil cornée Pupille Liquide aqueux

Plus en détail

THEME 1 : REPRESENTATION VISUELLE. Chapitre 1 : De l oeil au cerveau

THEME 1 : REPRESENTATION VISUELLE. Chapitre 1 : De l oeil au cerveau THEME 1 : REPRESENTATION VISUELLE Chapitre 1 : De l oeil au cerveau Introduction. I- L ORGANISATION DE L OEIL HUMAIN( TP1) 1) les milieux transparents de l oeil traversés par la lumière : Cornée Humeur

Plus en détail

MAQUETTE DE L OEIL PETIT MODELE DESCRIPTION DE LA MAQUETTE ET MISE EN SERVICE

MAQUETTE DE L OEIL PETIT MODELE DESCRIPTION DE LA MAQUETTE ET MISE EN SERVICE : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ : info@sordalab.com MAQUETTE DE L OEIL PETIT MODELE Ref: OEILP Cette maquette munie d un cristallin, lentille à focale variable (lentille remplie d eau), permet

Plus en détail

I Représentation et modélisation de l œil.

I Représentation et modélisation de l œil. I Représentation et modélisation de l œil. Doc 1 : voir livre p 202 Lorsque la lumière pénètre dans l oeil par la pupille, elle traverse des milieux transparents : la cornée, l humeur aqueuse, le cristallin

Plus en détail

À la découverte de nos sens... Bibliographie

À la découverte de nos sens... Bibliographie À la découverte de nos sens... Bibliographie Qu est ce qu un sens? Le système nerveux perçoit les choses grâce à nos organes. Mais lesquels? C'est une «Fonction par laquelle le système nerveux perçoit

Plus en détail

Les 5 sens. Les roses de ma maison, Ces roses sentent si bon! Je le sais, mais grâce à quoi? C est grâce à mon odorat.

Les 5 sens. Les roses de ma maison, Ces roses sentent si bon! Je le sais, mais grâce à quoi? C est grâce à mon odorat. Prénom : Sciences P5P6 Les 5 sens Les roses de ma maison, Ces roses sentent si bon! Je le sais, mais grâce à quoi? C est grâce à mon odorat. Quand je regarde Isabelle, Je la trouve belle, belle! Et ça,

Plus en détail

I] Les différents types de lentilles

I] Les différents types de lentilles Chapitre II Les lentilles et l œil I] Les différents types de lentilles 1) Quelles catégories de lentilles, les différents bords permettent-ils de distinguer? Comment est la matière constituant une lentille?

Plus en détail

obs.4 un Modèle pour l œil cours

obs.4 un Modèle pour l œil cours obs.4 un Modèle pour l œil cours 1) Modélisation optique de l œil : a) anatomie de l œil humain : L œil humain est un globe pratiquement sphérique qui est protégé de l extérieur par une membrane résistante,

Plus en détail

MPS : La vision. 1. Le mécanisme de la vision. 2. Les défauts : Myopie et Hypermétropie. 3. Autres défauts : Presbytie

MPS : La vision. 1. Le mécanisme de la vision. 2. Les défauts : Myopie et Hypermétropie. 3. Autres défauts : Presbytie MPS : La vision 1. Le mécanisme de la vision 2. Les défauts : Myopie et Hypermétropie 3. Autres défauts : Presbytie 4. Étude statistique dans la population 5. Corrections Plan 1)Comment fonctionne le mécanisme

Plus en détail

Neurosciences V- L audition

Neurosciences V- L audition Université Paris 8 - Master Technologie et Handicap Neurosciences V- L audition Jérôme Dupire dupire@cnam.fr Plan général 1 Anatomie du système nerveux 2 Concept de neurone 3 Bases cellulaires de la communication

Plus en détail

8/10/10. Schéma de l œil humain. Fonctionnement. Fonctionnement de l œil humain: Les défauts de l œil humain

8/10/10. Schéma de l œil humain. Fonctionnement. Fonctionnement de l œil humain: Les défauts de l œil humain L œil humain Points essentiels Fonctionnement de l œil humain: La vision éloignée La vision rapprochée Le pouvoir d'accommodation Les défauts de l œil humain L hypermétropie La myopie La presbytie Fonctionnement

Plus en détail

L œil. Anatomie de l oeil. Les principales structures composant l œil. Milieux transparents. Autres milieux transparents

L œil. Anatomie de l oeil. Les principales structures composant l œil. Milieux transparents. Autres milieux transparents L œil Anatomie de l oeil Les principales structures composant l œil Milieux transparents Lentille Structure Fonction Autres milieux transparents Ils assurent la transmission des rayons lumineux jusqu à

Plus en détail

L oreille. Module APP

L oreille. Module APP L oreille Module APP Introduction C est un organe pair et symétrique Occupe des cavités creusées dans le rocher (os du crâne) Assure 2 fonctions : Audition et équilibration Plan Pré requis Anatomie de

Plus en détail

Le sens du goût. Une infinité de saveurs.

Le sens du goût. Une infinité de saveurs. Le sens du goût. Que serait le goût sans la vue, la mémoire, la senteur, le plaisir? Lorsqu on parle du goût, on ne pense pas toujours à l ensemble des sensations qui permettent d identifier ce que l on

Plus en détail

2 ème PARTIE : FONCTIONNEMENT DU SYSTEME NERVEUX

2 ème PARTIE : FONCTIONNEMENT DU SYSTEME NERVEUX 2 ème PARTIE : FONCTIONNEMENT DU SYSTEME NERVEUX INTRODUCTION cliquez : UNE ANIMATION POUR COMPRENDRE LE ROLE DES MUSCLES DANS LA MOUVEMENT Je ne donne pas de réponse à la 4/ car c'est votre hypothèse

Plus en détail

3 Défauts. Bien davantage pour votre vision

3 Défauts. Bien davantage pour votre vision 3 Défauts Visuels Bien davantage pour votre vision Une Vision sans défaut Un œil sans aucun défaut visuel, reçoit une image d objets proches ou lointains qui se forme parfaitement sur la rétine. Pour restituer

Plus en détail

TP1 : L œil, système optique de formation d images PROBLEME : Quelles sont les caractéristiques de l œil et comment fonctionne-t-il?

TP1 : L œil, système optique de formation d images PROBLEME : Quelles sont les caractéristiques de l œil et comment fonctionne-t-il? TP1 : L œil, système optique de formation d images PROBLEME : Quelles sont les caractéristiques de l œil et comment fonctionne-t-il? Activité 6 : Expérience de Mariotte Activité 1 : Etude anatomique de

Plus en détail

MODELE DE L ŒIL HUMAIN COMPOSITION

MODELE DE L ŒIL HUMAIN COMPOSITION : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ :sordalab@wanadoo.fr MODELE DE L ŒIL HUMAIN Ref: OS-8477 COMPOSITION Adaptateur pupille Ecran rétine Lentilles Support Globe oculaire Compas optique - un modèle

Plus en détail

ORGANE DES SENS. Introduction. I. Le toucher. 1) Caractéristique

ORGANE DES SENS. Introduction. I. Le toucher. 1) Caractéristique ORGANE DES SENS Introduction Les organes des sens détectent les variations de différents facteurs de l'environnement (lumière, température, vibrations sonores, etc.) et transmettent les informations collectées

Plus en détail

Le système nerveux. sensoriels, central, nerfs, stimuli, cerveau, périphérique, nerveux. est composé du système nerveux CENTRAL et du

Le système nerveux. sensoriels, central, nerfs, stimuli, cerveau, périphérique, nerveux. est composé du système nerveux CENTRAL et du Le système nerveux 1. Complétez le texte ci-dessous à l aide des termes de l encadré suivant. Un même terme peut être utilisé plusieurs fois. sensoriels, central, nerfs, stimuli, cerveau, périphérique,

Plus en détail

La lumière et l'oeil. La sclère est le blanc de l'oeil. Lumière forte : pupille contractée. Lumière faible : pupille dilatée

La lumière et l'oeil. La sclère est le blanc de l'oeil. Lumière forte : pupille contractée. Lumière faible : pupille dilatée L'oeil La lumière et l'oeil La lumière entre dans l'oeil à travers la pupille, une ouverture foncée au centre de l'oeil. L'iris, l'anneau coloré qui entoure la pupille est un ensemble de muscles qui contrôle

Plus en détail

LES ORGANES DES SENS Chapitre 1 : SENS CHIMIQUE

LES ORGANES DES SENS Chapitre 1 : SENS CHIMIQUE LES ORGANES DES SENS Chapitre 1 : SENS CHIMIQUE Anne Briançon-Marjollet Institut de Formation en Soins Infirmiers 1 ère Année Année universitaire 2014-2015 Plan Gustation Olfaction Audition Equilibre Toucher

Plus en détail

L œil et ses défauts

L œil et ses défauts L œil et ses défauts 1 L œil 1.1 Description sommaire La rétine comporte des récepteurs, Les cônes sont essentiellement concentrés dans la zone centrale de la rétine, la macula et son centre, la fovéa.

Plus en détail

L'OREILLE I - LES DEUX FONCTIONS DE L'OREILLE II - LES TROIS PARTIES DE L OREILLE

L'OREILLE I - LES DEUX FONCTIONS DE L'OREILLE II - LES TROIS PARTIES DE L OREILLE L'OREILLE I - LES DEUX FONCTIONS DE L'OREILLE II - LES TROIS PARTIES DE L OREILLE 2.1.- L'OREILLE EXTERNE 2.1.1.- DEUX FONCTIONS ESSENTIELLES 2.2.- L'OREILLE MOYENNE 2.2.1.- FONCTION 2.2.2.- ADAPTATION

Plus en détail

4/5. www.physiologie.staps.univ-mrs.fr

4/5. www.physiologie.staps.univ-mrs.fr 4/5 Tissus et Organes Les Tissus Un ensemble de cellules qui ont une structure semblable et qui remplissent la même fonction constitue un tissu. Quatre tissus primaires s enchevêtrent pour former la «trame»

Plus en détail

Cerveau en fiches. Chapitre 3 : Dans ce chapitre. Vision. Audition. Gustation et olfaction. Toucher et douleur. Vision

Cerveau en fiches. Chapitre 3 : Dans ce chapitre. Vision. Audition. Gustation et olfaction. Toucher et douleur. Vision Cerveau en fiches Chapitre 3 : Sensation et perception Dans ce chapitre Vision Audition Gustation et olfaction Toucher et douleur Vision La vision est un sens extraordinaire qui nous permet de vivre le

Plus en détail

Dossier-révision module 2 p. 1

Dossier-révision module 2 p. 1 Nom : groupe : DOSSIER-RÉVISION MODULE 2 : FONCTION DE RELATION A- SYSTÈME NERVEUX 1-Sur le schéma suivant, localise les principales parties du système nerveux. Cerveau Cervelet : équilibre et coordination

Plus en détail

Trouble du traitement de l information sensorielle (SPD) Définition générale

Trouble du traitement de l information sensorielle (SPD) Définition générale Trouble du traitement de l information sensorielle (SPD) Définition générale Le traitement de l information sensorielle, parfois nommé intégration sensorielle, réfère au processus par lequel le cerveau

Plus en détail

LE SYSTEME NERVEUX EN PLONGEE

LE SYSTEME NERVEUX EN PLONGEE LE SYSTEME NERVEUX EN PLONGEE Dans les prérogatives du niveau 4 figure la possibilité d amener des plongeurs jusqu à la zone lointaine. Sur un plan de la sécurité, cela requiert de nouvelles contraintes.

Plus en détail

C.A.P. Petite Enfance

C.A.P. Petite Enfance C.A.P. Petite Enfance Biologie Date :.. /.. /.... Cours n 6: LE SYSTEME NERVEUX ET L' ACTIVITE SENSORIELLE objectifs: définir le système nerveux- citer à partir d'un schéma le système nerveux cérébro-spinal-définir

Plus en détail

Table des Matières. ChapitreI. La langue et la gustation... 4. A. La langue...4 B. Sensibilité de la langue aux saveurs...5

Table des Matières. ChapitreI. La langue et la gustation... 4. A. La langue...4 B. Sensibilité de la langue aux saveurs...5 LE GOUT Table des Matières ChapitreI. La langue et la gustation... 4 A. La langue...4 B. Sensibilité de la langue aux saveurs...5 ChapitreII. LA DENTITION... 7 ChapitreIII. LES GLANDES SALIVAIRES...9 ChapitreIV.

Plus en détail

Module 3 La lumière et les systèmes optiques. Thème 4 Les lentilles et la vision

Module 3 La lumière et les systèmes optiques. Thème 4 Les lentilles et la vision Module 3 La lumière et les systèmes optiques Thème 4 Les lentilles et la vision Les types de lentilles Une lentille est un morceau incurvé de matière transparente comme le verre ou le plastique. La lumière

Plus en détail

L œil et ses défauts

L œil et ses défauts L œil et ses défauts Objectif Modéliser l accommodation du cristallin. Reconnaître la nature du défaut d un œil à partir des domaines de vision et inversement. Associer à chaque défaut un ou plusieurs

Plus en détail

L œil et la vision C1 - DÉMARCHE D INVESTIGATION : L ŒIL, ORGANE DE LA VISION - DOCUMENT PROFESSEUR

L œil et la vision C1 - DÉMARCHE D INVESTIGATION : L ŒIL, ORGANE DE LA VISION - DOCUMENT PROFESSEUR C1 - DÉMARCHE D INVESTIGATION : L ŒIL, ORGANE DE LA VISION - DOCUMENT PROFESSEUR LA SITUATION DÉCLENCHANTE Pour amener la structure de l œil et son fonctionnement, en début de séance le professeur évoquera

Plus en détail

1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 2 : L œil et ses défauts

1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 2 : L œil et ses défauts 1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 2 : L œil et ses défauts Cours I. Modélisation d un œil : 1. Schéma de l œil et vision : L œil est un récepteur de lumière sensible aux radiations lumineuses

Plus en détail

L'astigmatisme, c'est quoi?

L'astigmatisme, c'est quoi? L'astigmatisme, c'est quoi? 1 er avril 2016 [L'ASTIGMATISME, C'EST QUOI?] 1 er avril 2016 Information à savoir avant de lire Avant d'entrer dans le vif du sujet, laissé moi vous parler de l'œil humain

Plus en détail

L oeil. Chapitre 2 : I. Description de l œil. II. L œil réduit

L oeil. Chapitre 2 : I. Description de l œil. II. L œil réduit Chapitre 2 : L oeil I. Description de l œil L œil est un système optique compliqué. Il comporte des milieux transparents qui permettent le passage de la lumière : la cornée transparente, l humeur aqueuse,

Plus en détail

CHAPITRE 1 : VISION ET IMAGE

CHAPITRE 1 : VISION ET IMAGE PARTIE 1 : OBSERVER- Chapitre 1 : Vision et Image p 1/5 CHAPITRE 1 : VISION ET IMAGE http://pedagogie.ac-toulouse.fr/svt/serveur/lycee/perez/oeil/oeilindex.htm I- MODELE DE L ŒIL REDUIT : 1- Le fonctionnement

Plus en détail

Conclusion : L'œil réduit est constitué d'une lentille convergente (cristallin) et d'un écran (rétine).

Conclusion : L'œil réduit est constitué d'une lentille convergente (cristallin) et d'un écran (rétine). 1 ere L Chapitre P2 : L'œil 2008-2009 I) Modèle optique de l'œil : 1-1) Description de l'œil : Voir exercice 1 de la fiche d'activités 1 Les rayons lumineux reçus par l'œil traversent une succession de

Plus en détail

CHAPITRE 9 COMMUNICATION NERVEUSE. Le système nerveux forme dans l organisme un réseau de communication qui permet à la fois :

CHAPITRE 9 COMMUNICATION NERVEUSE. Le système nerveux forme dans l organisme un réseau de communication qui permet à la fois : CHAPITRE 9 COMMUNICATION NERVEUSE Le système nerveux forme dans l organisme un réseau de communication qui permet à la fois : De recueillir des informations en provenance de l environnement et des structures

Plus en détail

Capsule théorique sur le modèle de la membrane basilaire de la cochlée (destinée au personnel) Le phénomène de la résonance associé à l audition

Capsule théorique sur le modèle de la membrane basilaire de la cochlée (destinée au personnel) Le phénomène de la résonance associé à l audition Capsule théorique sur le modèle de la membrane basilaire de la cochlée (destinée au personnel) Le phénomène de la résonance associé à l audition Octobre 2014 Intentions pédagogiques Le modèle de la membrane

Plus en détail

La vision. Rigal Robert

La vision. Rigal Robert Chapitre 5 La vision Rigal Robert La vision et le mouvement La plupart des activités motrices font appel à la vision: attraper un objet lancer écrire dessiner travailler, etc. L information visuelle est

Plus en détail

Thème: La représentation visuelle

Thème: La représentation visuelle Thème: La représentation visuelle Chapitre 3: Les voies visuelles : des photorécepteurs au cortex visuel I- Structure de l œil Œil = organe des sens spécialisé dans la perception des stimuli visuels. On

Plus en détail

Points essentiels. Fonctionnement de l œil humain: Les défauts de l œil humain. L hypermétropie La myopie La presbytie

Points essentiels. Fonctionnement de l œil humain: Les défauts de l œil humain. L hypermétropie La myopie La presbytie L œil humain Points essentiels Fonctionnement de l œil humain: Les défauts de l œil humain L hypermétropie La myopie La presbytie Fonctionnement La lumière traverse la cornée et pénètre dans l œil par

Plus en détail

LA VUE. Sommaire : Les voies optiques Examens pratiqués en ophtalmologie Les traitements

LA VUE. Sommaire : Les voies optiques Examens pratiqués en ophtalmologie Les traitements LA VUE Sommaire : Anatomie de l œil Chemin de la lumière dans l œil Vocabulaire et définitions pour l œil Les muscles de l œil Les anomalies de l œil Les 3 amétropies ou vices de réfraction La presbytie,

Plus en détail

Chapitre 10 : la vision : de l œil au cerveau

Chapitre 10 : la vision : de l œil au cerveau Chapitre 10 : la vision : de l œil au cerveau A projeter : œil dans le règne animal L œil est un organe sensoriel spécialisé dans la perception visuelle. C est un organe des sens essentiel dans la mise

Plus en détail

Pr Hamid TOUMA Département de Physique Faculté des Sciences de Rabat Université Mohamed V

Pr Hamid TOUMA Département de Physique Faculté des Sciences de Rabat Université Mohamed V Pr Hamid TOUMA Département de Physique Faculté des Sciences de Rabat Université Mohamed V Généralités sur les instruments d optiques : Classification : Les instruments d optiques sont de types différents

Plus en détail

TRAITEMENT DE L INFORMATION SENSORIELLE : PRINCIPES GENERAUX. Plan du cours I ORGANISATION GENERALE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL

TRAITEMENT DE L INFORMATION SENSORIELLE : PRINCIPES GENERAUX. Plan du cours I ORGANISATION GENERALE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL TRAITEMENT DE L INFORMATION SENSORIELLE : PRINCIPES GENERAUX Plan du cours I ORGANISATION GENERALE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL 1. Principe général du fonctionnement cérébral 2. Notions de base en physiologie

Plus en détail

Module 6 - Notes de cours. Partie 2- Les sens

Module 6 - Notes de cours. Partie 2- Les sens Nom: Foyer: 1. Les 5 sens et stimuli Module 6 - Notes de cours Partie 2- Les sens Principe général du fonctionnement des sens 1 2- L œil et les ondes Les ondes Propagation d énergie sans déplacement de

Plus en détail

Préparer sa visite au Scientastic Les 5 sens au cycle 5/8

Préparer sa visite au Scientastic Les 5 sens au cycle 5/8 Préparer sa visite au Scientastic Les 5 sens au cycle 5/8 Afin de profiter au mieux de la visite au Scientastic, nous vous conseillons de donner aux enfants un bagage minimum sur les 5 sens avant votre

Plus en détail

TITRE : LE BRUIT, UNE AGRESSION DE NOTR ENVIRONNEMENT (BLANCHEMAIN J.)

TITRE : LE BRUIT, UNE AGRESSION DE NOTR ENVIRONNEMENT (BLANCHEMAIN J.) TITRE : LE BRUIT, UNE AGRESSION DE NOTR ENVIRONNEMENT (BLANCHEMAIN J.) classe : 4ème durée : 1 heure la situation-problème 9h30 23h le(s) support(s) de travail Doc.1 : Les cellules auditives et leur fonctionnement.

Plus en détail

Phonétique auditive. L'appareil auditif humain

Phonétique auditive. L'appareil auditif humain Phonétique auditive La fonction auditive permet d'instituer entre les individus un moyen de communication à partir d'émissions sonores codées pour lesquelles l'ouïe constitue le récepteur sensoriel. L'oreille

Plus en détail

Chapitre 2 : De la rétine au cerveau

Chapitre 2 : De la rétine au cerveau Chapitre 2 : De la rétine au cerveau Document illusions d optique Les illusions d'optique nous montrent que l'image que nous percevons ne correspond pas toujours à la réalité. En fait, l'œil reçoit les

Plus en détail

Les engrenages d une éolienne

Les engrenages d une éolienne De nombreux objets et mécanismes comportent des engrenages ou des poulies. Identifie, dans l illustration ci-contre, les machines ou les objets qui, selon toi, sont munis d un système de poulies ou d engrenages.

Plus en détail

CHAPITRE VI L APPAREIL SENSORIEL

CHAPITRE VI L APPAREIL SENSORIEL CHAPITRE VI L APPAREIL SENSORIEL Second de la trilogie «consciente» de notre anatomo-physiologie, l appareil sensoriel ne dispose pas de systèmes mais correspond au rassemblement des différents organes

Plus en détail

EXERCICE I SVT et Sciences Physiques (8 points)

EXERCICE I SVT et Sciences Physiques (8 points) EXERCICE I SVT et Sciences Physiques (8 points) L œil présente toutes les caractéristiques d un système optique complexe permettant la réception des rayons lumineux : des muscles assurant sa mobilité,

Plus en détail

Sommaire de la séquence 11

Sommaire de la séquence 11 Sommaire de la séquence 11 «Tu as vu Pierre, depuis son accident? Oui, son casque lui a sauvé la vie, mais il risque d être bloqué sur un fauteuil roulant. Mais comment est-ce arrivé? Eh bien, en fait,

Plus en détail

RELATION A L ENVIRONNEMENT ET ACTIVITE NERVEUSE DUREE : 7 HEURES.

RELATION A L ENVIRONNEMENT ET ACTIVITE NERVEUSE DUREE : 7 HEURES. RELATION A L ENVIRONNEMENT ET ACTIVITE NERVEUSE DUREE : 7 HEURES. Comment l organisme réagit-il aux stimulations de son environnement? Séquence 1 Activité 1 : Réinvestir ses connaissances pour compléter

Plus en détail

LUMIERE, OPTIQUE ET IMAGES

LUMIERE, OPTIQUE ET IMAGES Licence Sciences et Technologies MISMI (Mathématiques, Informatique, Sciences de la Matière et de l Ingénieur) UE Physique et Ingénieries LUMIERE, OPTIQUE ET IMAGES Série B J.M. Huré 1 Série B Cours 10

Plus en détail

Thème Approche du monde médical

Thème Approche du monde médical La peau Structure de la peau La peau est une membrane d aspect souple et résistant. Elle est élastique et se plisse facilement. Elle recouvre totalement notre corps et elle est prolongée par des muqueuses

Plus en détail

Le cortex cérébral et la plasticité du SNC

Le cortex cérébral et la plasticité du SNC 1 CHAPITRE D Le cortex cérébral et la plasticité du SNC 2 Les précédents chapitres nous ont permis de constater que le SN est organisé comme un réseau très complexe de neurones, au sein duquel circulent

Plus en détail

Évaluations formatives. 1. Donnez la différence entre le système de défense spécifique et non spécifique?

Évaluations formatives. 1. Donnez la différence entre le système de défense spécifique et non spécifique? Évaluations formatives Module 1 Introduction 1. Donnez la différence entre le système de défense spécifique et non spécifique? Le système de défense spécifique est en fait le système immunitaire. C est

Plus en détail

ANATOMIE PHYSIOLOGIE APNEE

ANATOMIE PHYSIOLOGIE APNEE ANATOMIE PHYSIOLOGIE APNEE Commission Apnée Centre Cécile Pétré Janvier 2013 ANATOMIE PHYSIOLOGIE APNEE I. Définitions Anatomie Physiologie Apnée I. Pourquoi? I. Les principaux organes et fonctions concernés

Plus en détail

Ce guide, tiré du guide interactif «L œil humain» développé par Vision Direct, explique le fonctionnement, comme son nom l indique, de l œil humain.

Ce guide, tiré du guide interactif «L œil humain» développé par Vision Direct, explique le fonctionnement, comme son nom l indique, de l œil humain. L œil humain Ce guide, tiré du guide interactif «L œil humain» développé par Vision Direct, explique le fonctionnement, comme son nom l indique, de l œil humain. Les yeux sont de formidables organes, si

Plus en détail

CHAPITRE 16 LE CORTEX SENSORIEL ET LA PLASTICITÉ DU SYSTÈME NERVEUX CENTRAL

CHAPITRE 16 LE CORTEX SENSORIEL ET LA PLASTICITÉ DU SYSTÈME NERVEUX CENTRAL CHAPITRE 16 LE CORTEX SENSORIEL ET LA PLASTICITÉ DU SYSTÈME NERVEUX CENTRAL Malgré la mise en place d un plan d organisation du système nerveux commun à tous les vertébrés (2 nd ) et le contrôle génétique

Plus en détail

Partie sciences physiques

Partie sciences physiques I) L'ŒIL Partie sciences physiques Coupe de l'œil Muscle (corps ciliaire) Ligament (zonule) Cornée Sclérotique Rétine Humeur aqueuse Iris Cristallin Humeur vitrée Nerf optique Description Sclérotique :

Plus en détail

1 La représentation visuelle

1 La représentation visuelle 1 La représentation visuelle L ŒIL, SYSTÈME OPTIQUE ET FORMATION DES IMAGES (PHYSIQUE-CHIMIE) L œil, organe des sens détecte les variations des stimuli externes comme les variations de la lumière et transmet

Plus en détail

L USAGE DE LA CALCULATRICE N EST PAS AUTORISE

L USAGE DE LA CALCULATRICE N EST PAS AUTORISE NOM : CORRECTION 1 / 5 PRENOM :.. 1 ère ES Devoir d enseignement scientifique Vendredi 28 septembre 2012 Durée : 1h30 L USAGE DE LA CALCULATRICE N EST PAS AUTORISE Dans ce devoir, il est fortement conseillé

Plus en détail

ANATOMIE DE L'OEIL (1)

ANATOMIE DE L'OEIL (1) ANATOMIE DE L'OEIL (1) La cornée La choroïde L'iris La pupille Le cristallin L'humeur aqueuse Le corps vitré La rétine Le nerf optique L'oeil est une merveille de la nature, un des organes les plus perfectionnés

Plus en détail

Activité expérimentale N 3 : MODELISATION DE L ŒIL, DEFAUTS DE VISIONS.

Activité expérimentale N 3 : MODELISATION DE L ŒIL, DEFAUTS DE VISIONS. THEME 1 : REPRESENTATION VISUELLE CH 1.03 : Modélisation de l'œil, Lentilles. Activité expérimentale N 3 : MODELISATION DE L ŒIL, DEFAUTS DE VISIONS. Notion contenu - Etudier la vision d un œil normal.

Plus en détail

Chapitre 1 : L œil et ses caractéristiques

Chapitre 1 : L œil et ses caractéristiques Chapitre 1 : L œil et ses caractéristiques Notre organisme est en relation avec le milieu extérieur par l intermédiaire des organes sensoriels. Ce sont des organes qui contiennent des cellules spécialisées

Plus en détail

TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections

TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections I. Construction d'un œil réduit : 1- Maquette de l œil : Après avoir observé la maquette de l œil, rechercher les éléments optiques la constituant. 2- A retenir

Plus en détail

TISSU NERVEUX. Sommaire : CELLULES - Histologie. CELLULES NERVEUSES - Anatomie - Physiologie. CELLULES GLIALES - Anatomie - Physiologie

TISSU NERVEUX. Sommaire : CELLULES - Histologie. CELLULES NERVEUSES - Anatomie - Physiologie. CELLULES GLIALES - Anatomie - Physiologie TISSU NERVEUX Sommaire : CELLULES - Histologie CELLULES NERVEUSES - Anatomie - Physiologie CELLULES GLIALES - Anatomie - Physiologie SUBSTANCE GRISE et BLANCHE - Anatomie - Physiologie NEURONES et NERFS

Plus en détail

LES LENTILLES O F' foyer image. f distance focale (en mètres)

LES LENTILLES O F' foyer image. f distance focale (en mètres) LES LENTILLES 1) Reconnaître les lentilles : Une lentille en verre ou en matière plastique dévie la lumière. Une de ses surfaces n'est pas plane. Les lentilles convergentes à bord mince et à centre épais

Plus en détail

L œil ; un système optique

L œil ; un système optique Première L/ES - AP SPC 1 L œil ; un système optique 1/ Des notions à avoir bien comprises Propagation de la lumière : dans un milieu homogène (même propriété en tous points), la lumière se propage en ligne

Plus en détail

Révision sur l œil: CORRIGÉ

Révision sur l œil: CORRIGÉ Révision sur l œil: CORRIGÉ 1. Explique le chemin que doit suivre un rayon lumineux à travers l œil jusqu au cerveau. Cornée, humeur aqueuse, pupille, cristallin, humeur vitrée, rétine, nerf optique, cerveau.

Plus en détail

L ŒIL. à la loupe... substance transparente et visqueuse qui remplit le globe oculaire et amortit les chocs éventuels

L ŒIL. à la loupe... substance transparente et visqueuse qui remplit le globe oculaire et amortit les chocs éventuels ACMS œil (def) 15/05/03 16:18 Page 3 L ŒIL à la loupe... Principales structures de l œil Cornée : coupole transparente par laquelle pénètrent les images de l environnement Humeur aqueuse : liquide transparent

Plus en détail

Lexique du cours de 1ère La représentation visuelle du monde

Lexique du cours de 1ère La représentation visuelle du monde Lexique du cours de 1ère La représentation visuelle du monde Accommodation : déformation réflexe du cristallin grâce à la contraction des muscles ciliaires et permettant une vision nette pour les objets

Plus en détail

Séquence 8 : lentilles et œil

Séquence 8 : lentilles et œil Séquence 8 : lentilles et œil Classe de quatrième Objectifs de la séquence 8 : Savoir que : - une lentille convergente permet d obtenir l image d un objet sur un écran - il existe deux types de lentilles

Plus en détail

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient Première partie Modèle scalaire des ondes lumineuses On se place dans le cadre de l optique géométrique 1 Modèle de propagation 1.1 Aspect ondulatoire Notion d onde électromagnétique On considère une onde

Plus en détail

EP2 : prise en charge de l usager

EP2 : prise en charge de l usager Se former tout au long de la vie SECRÉTAIRE MÉDICAL(E) ET MÉDICOSOCIAL(E) EXAMEN SESSION 2012 EP2 : prise en charge de l usager Sur 60 points Durée de l épreuve : 2 heures SUJET - Les feuilles de réponses

Plus en détail

SOMMAIRE. Introduction 1. Première partie. Deuxième partie

SOMMAIRE. Introduction 1. Première partie. Deuxième partie SOMMAIRE Introduction 1 Première partie ACCOMPAGNER LES PERSONNES SOUFFRANT D ACOUPHÈNES 1. COMPRENDRE LES ACOUPHÈNES 5 2. ÊTRE SOPHROLOGUE SPÉCIALISÉ DANS LES ACOUPHÈNES 17 Deuxième partie MISE EN PRATIQUE

Plus en détail

OEIL et VISION. Le Système Visuel Confort Performance Agrément. Il faut souffler sur quelques lueurs pour faire de la bonne lumière.

OEIL et VISION. Le Système Visuel Confort Performance Agrément. Il faut souffler sur quelques lueurs pour faire de la bonne lumière. OEIL et VISION Il faut souffler sur quelques lueurs pour faire de la bonne lumière." René Char Le Système Visuel Confort Performance Agrément Le système visuel Muscle ciliaire Cornée Rétine Nerf optique

Plus en détail

SEQUENCE LES 5 SENS. LA VUE L œil, La lumière La vision. L ODORAT, Le nez Les substances à l état gazeux L olfaction

SEQUENCE LES 5 SENS. LA VUE L œil, La lumière La vision. L ODORAT, Le nez Les substances à l état gazeux L olfaction SEQUENCE LES 5 SENS COMPETENCES Découverte du monde du vivant - Découvrir les parties du corps et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonction (organes associés) - Observer, décrire, manipuler

Plus en détail

CHAPITRE N 1 : L ORGANISATION DE L ŒIL ET LE CRISTALLIN

CHAPITRE N 1 : L ORGANISATION DE L ŒIL ET LE CRISTALLIN CHAPITRE N 1 : L ORGANISATION DE L ŒIL ET LE CRISTALLIN I- ORGANISATION ANATOMIQUE DE L ŒIL TP n 1 Voici quelques légendes Bilans: - l'oeil est l'organe de la vue, il est composé de plusieurs structures

Plus en détail

Deuxième partie : Optique

Deuxième partie : Optique Deuxième partie : Optique Introduction Exemples de questions Comment fonctionne un projecteur de dias? Qu est-ce que la mise au point d un appareil photo? Comment la lumière peut-elle être guidée dans

Plus en détail

LE RÔLE DU CERVEAU DANS LA VISION

LE RÔLE DU CERVEAU DANS LA VISION 1 LE RÔLE DU CERVEAU DANS LA VISION 2 3 L œil est un organe sensoriel du corps humain qui reçoit 80% des informations extérieures. Il sert uniquement à voir. Il n interprète pas les images qu il voit.

Plus en détail

7. Exemples de tests pour détecter les différents troubles de la vision.

7. Exemples de tests pour détecter les différents troubles de la vision. 7. Exemples de tests pour détecter les différents troubles de la vision. 7.1 Pour la myopie (mauvaise vue de loin) : Test de vision de loin Sur le mur d un pièce, fixez l illustration ci-dessous que vous

Plus en détail

Physiologie : L oreille. Optique/Acoustique

Physiologie : L oreille. Optique/Acoustique Physiologie : L oreille. Optique/Acoustique Club du CSAR Plongée Sous Marine 1 / 15 PHYSIOLOGIE DE L'OREILLE 2 / 15 3 / 15 L'oreille assure deux fonctions différentes : l'ouïe et l'équilibre. Anatomiquement,

Plus en détail

Cours formation théorique

Cours formation théorique Programme du cours de premier cycle Cours formation théorique Anatomie, physiologie, biologie, pathologie Bases de la biologie 1. Qu est-ce que la vie 2. Organisation d un être humain 3. Plans du corps

Plus en détail

Vos oreilles en plongée. Siege de l audition et de l équilibre, elles sont fragiles et très sollicitées en plongée

Vos oreilles en plongée. Siege de l audition et de l équilibre, elles sont fragiles et très sollicitées en plongée Vos oreilles en plongée Siege de l audition et de l équilibre, elles sont fragiles et très sollicitées en plongée E.Litzellmann formation GP 2014 Obj: Dans le cadre de votre autonomie et en tant que GP,

Plus en détail

LEXIQUE DU COURS DE 1ERE L SVT. THEME : La représentation visuelle du monde

LEXIQUE DU COURS DE 1ERE L SVT. THEME : La représentation visuelle du monde LEXIQUE DU COURS DE 1ERE L SVT THEME : La représentation visuelle du monde Remarque préliminaire : ce lexique n'a pas la prétention ni l'objectif d'être encyclopédique ou exhaustif sur le thème. Il est

Plus en détail

Dans le cadre du. Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant. Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire.

Dans le cadre du. Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant. Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire. Dans le cadre du Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire. Les animateurs adapteront leur message en fonction du public

Plus en détail

Atomes. Molécules. Tissu : Cellules. Ensemble de cellules dotées d une structure et d une fonction communes. Tissus. Organes.

Atomes. Molécules. Tissu : Cellules. Ensemble de cellules dotées d une structure et d une fonction communes. Tissus. Organes. Atomes Molécules Tissu : Ensemble de cellules dotées d une structure et d une fonction communes. Cellules Tissus Organes Systèmes 1. Le tissu épithélial: Les épithéliums Membrane basale Formés de cellules

Plus en détail