Obtention de données génétiques à grande échelle

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Obtention de données génétiques à grande échelle"

Transcription

1 Obtention de données génétiques à grande échelle Stéphanie FERREIRA Ph.D. Campus de l Institut Pasteur de Lille 1, rue du Professeur Calmette LILLE Tel : Fax :

2 Prestations de services en génomique Séquençage d ADN Génotypage Bioinformatique R&D Campus de l Institut Pasteur de Lille 1, rue du Professeur Calmette LILLE Tel : Fax :

3 Qui sommes-nous? Née à Lille en 2001, Genoscreen développe et réalise des activités innovantes de services en génomique afin d apporter des solutions aux besoins des laboratoires en sciences de Nos missions: la vie. Services technologiques de pointe sur tout type de génome (humain, animal, végétal et micro-organismes) Activités de recherche en collaboration avec des équipes académiques sur la génétique de la maladie d Alzheimer, sur le typage moléculaire microbien, et plus récemment encore sur la biodiversité. Une équipe de 22 collaborateurs (docteurs, ingénieurs, techniciens et consultants scientifiques seniors) en interaction avec de nombreuses équipes de recherche.

4 Rayonnement international 30% de l activité de services réalisés à l export Clientèle internationale Congrès scientifiques 200 laboratoires clients répartis dans 30 pays: France, Allemagne, Espagne, USA, Singapour, Maroc, Madagascar, Arabie Saoudite

5 Organisation Plate-forme technologique à haut et ultra haut débit Pôle services aux laboratoires Séquençage de gènes, génomes, métagénomes et transcriptomes Génotypage et recherche de marqueurs génétiques Bio-informatique Prestations à façon Pôle R & D Recherche fondamentale et appliquée, menée en collaboration avec des équipes académiques, sur la génétique de la maladie d Alzheimer, le typage moléculaire microbien et la biodiversité

6 Marchés et applications Santé Humaine Agriculture & agroalimentai re Environneme nt & Biodiversité ADN Pharmacologi e& Biotechnologi es HUMAIN

7 Qu est-ce que l ADN? Molécule de l HEREDITE, Support de l information génétique Contient sous forme codée toutes informations relatives à la vie d une organisme vivant (Animal, végétal, bactérien, viral ) Fonction: Développement et fonctionnement d un organisme Evolution: modifications de l ADN dans le temps (mutations, recombinaisons etc )

8 Où trouve-t-on l ADN? Présent dans toutes les cellules vivantes Sous forme de chromosome

9 Sous quelle forme? ADN = hélice Structure en hélice de l ADN a été découverte par Watson et Crick en 1953

10 De quoi l ADN est-il constitué? L'ADN est composé de quatre bases chimiques (A, T, C et G) qui se répètent des millions de fois à travers le génome. Le génome humain compte 3,2 milliards de paires de bases. Correspondrait à 2000 volumes de 500 pages chacun

11 Tous pareils? L ADN, organisé en gènes, et constitué de 4 éléments moléculaires appelées bases A, T, C et G est commun à tous les êtres vivants. La diversité des organismes découle uniquement d innombrables et différentes combinaisons de ces quatre éléments de base.

12 Tous pareils? En surface, les humains semblent très différents mais d un point de vue génétique, deux personnes diffèrent tout au plus de 0.01%. Ces différences consiste en la substitution d une base A, T, C, ou G à une autre au hasard du génome et sont appelées des SNP Single Nucleotide polymorphism. L analyse de ces SNP au sein de populations d individus représentative d une espèce et de leur(s) conséquence(s) dans le fonctionnement physiologique représente une grande partie de la science génomique.

13 Tous pareils? L analyse de ces mutations/snp au sein de populations d individus représentative d une espèce et de leur(s) conséquence(s) dans le fonctionnement physiologique représente une grande partie de la science génomique. LIEN ENTRE CES MODIFICATIONS ET PATHOLOGIES

14 Technologies? Génome Humain: 3 Milliards de base A,T,C,G Comment analyser une telle quantité d information? Quelles technologies? Quels outils? Technologie de séquençage: Analyse de la suite séquentielle des bases A,C,T,G Outils: Séquenceurs de masse 2nde Génération

15 Séquenceurs 2nd génération GsFlx (Roche diagnostics) SOLID 4HQ (Applied Biosystems) HiSeq (Illumina)

16 Leurs capacités Nombre de bases 0,5Gb 200Gb 300Gb Temps (Génome) Mois 8 jours 10 jours Prix > $ $ 3 000$ Projet Génome humain: Débuté en 1991, terminé en partenaires dans le monde, 3$ Billions.

17 Principe (HiSeq) Préparation de l échantillon

18 Principe (HiSeq) Liaison des fragments à une surface

19 Principe (HiSeq) Formation de ponts

20 Principe (HiSeq) Synthèse de copies

21 Principe (HiSeq) Séparation des copies

22 Principe (HiSeq) Amplification Création de clusters

23 Principe (HiSeq) Séquençage

24 Principe (HiSeq) Première base lue

25 Principe (HiSeq) Deuxième base lue

26 Principe (HiSeq) Image deuxième base lue

27 Principe (HiSeq) Enchainement des cycles

28 Principe (HiSeq) Gestion informatique des données Alignement des séquences

29 Besoins analytiques Génération de fichiers de données de l ordre des TB HiSeq lui-même équipé de 4 disques durs de 1 TB INFORMATIQUE: Développements d outils informatiques adaptés Parallélisation des analyses BIO-INFORMATIQUE: Développements d outils spécifiques à l interface de la biologie et de l informatique STATISTICIENS/MATHEMATICIENS/EPIDEMIOLOGISTES Développements d outils d interprétations de ces données de séquençage Intégration de ces données avec d autres (cliniques, phénotypiques, épidémiologiques etc.)

30 Que faire de ces données? ACCUMULER DES DONNEES FONDAMENTALES Séquencer ne veut pas dire décrypter IDENTIFIER DES MODIFICATIONS LIEES A DES PATHOLOGIES Nécessité d études cliniques/épidémiologiques de grande échelle

31 Que faire de ces données? AVENIR: MEDECINE PERSONNALISEE Sociétés américaines proposent déjà des analyses des modifications génétiques humaines et leur interprétation DeCODEme ou 23AndMe (1000$ (1M de SNPs) ou 400$ (500,000 SNPs)) Interprétations génétiques tendancieuses & Quel apport pour l individu dans sa prise en charge? Quelle confidentialité par rapport à ces données? Quelle éthique autour de la réalisation de ces analyses? LILLE, INSTITUT DE MEDECINE PERSONNALISEE

32 Quel futur technologique? SEQUENCEURS TROISIEME GENERATION HELICOS tsms ( Single Molecule Sequencing) 1 BillionBases/ jour PacBioRS (SMRT)>1000pb, Run de 30 minutes IonTorrent (SemiConductor sequencing) PAS D ETAPE D AMPLIFICATION

33 Genoscreen - Campus Institut Pasteur de Lille 1 rue du Professeur Calmette LILLE Téléphone: +33 (0) Fax: +33 (0)

Olivier Bouchez, GeT-PlaGe Responsable SéquenS. olivier.bouchez@toulouse.inra.fr

Olivier Bouchez, GeT-PlaGe Responsable SéquenS. olivier.bouchez@toulouse.inra.fr Séquençage Haut-Débit sur GeT Olivier Bouchez, GeT-PlaGe Responsable SéquenS quençage Haut-débit olivier.bouchez@toulouse.inra.fr Localisation des séquenceurss Plateforme Génomique INRA Auzeville Séquenceurs

Plus en détail

Cumulo Numbio 2015. La révolution next-generation sequencing et les enjeux de l'expansion de la bioinformatique pour les biologistes.

Cumulo Numbio 2015. La révolution next-generation sequencing et les enjeux de l'expansion de la bioinformatique pour les biologistes. Cumulo Numbio 2015 La révolution next-generation sequencing et les enjeux de l'expansion de la bioinformatique pour les biologistes. Human genome sequence June 26th 2000: official announcement of the completion

Plus en détail

Influence du nombre de réplicats dans une analyse différentielle de données RNAseq

Influence du nombre de réplicats dans une analyse différentielle de données RNAseq Influence du nombre de réplicats dans une analyse différentielle de données RNAseq Statisticiens: Sophie Lamarre Steve Van Ginkel Sébastien Déjean - Magali San Cristobal Matthieu Vignes Biologistes: Stéphane

Plus en détail

Place et avenir du séquençage haut-débit

Place et avenir du séquençage haut-débit Place et avenir du séquençage haut-débit Olivier Bouchez genomique@toulouse.inra.fr La Plateforme GeT Expertise et mise à disposition d une plateforme technologique en génomique : Séquençage Génotypage

Plus en détail

Etapes générales. Polonator. Protocole. Préparation des échantillons. Dover. Séquençage par hybridation/ligation de nonamères. Mise en service en 2009

Etapes générales. Polonator. Protocole. Préparation des échantillons. Dover. Séquençage par hybridation/ligation de nonamères. Mise en service en 2009 Next Generation DNA Sequencing Pourquoi? Séquençage par la méthode de Sanger est pour l instant le «gold standard» Besoins de séquencer toujours plus, plus vite et moins cher But: Séquencer 1 génome humain

Plus en détail

Tutoriel pour les enseignants de lycée. Rappel du contenu des programmes au lycée en classe de seconde

Tutoriel pour les enseignants de lycée. Rappel du contenu des programmes au lycée en classe de seconde Tutoriel pour les enseignants de lycée Ce document sert à l enseignant pour préparer différentes séquences pédagogiques afin d aborder : les questions de la génétique, des maladies génétiques, et les métiers

Plus en détail

La génomique. Etude des génomes et de l ensemble de leurs gènes. Nécessite des outils bioinformatiques. Plusieurs étapes :

La génomique. Etude des génomes et de l ensemble de leurs gènes. Nécessite des outils bioinformatiques. Plusieurs étapes : La génomique Etude des génomes et de l ensemble de leurs gènes La structure Le fonctionnement L évolution Le polymorphisme, Plusieurs étapes : Nécessite des outils bioinformatiques 1 Chronologie sur le

Plus en détail

Génotypage et Séquençage. Pierre Mournet

Génotypage et Séquençage. Pierre Mournet Génotypage et Séquençage Pierre Mournet Plan Séquençage/Génotypage Classique (usat, Sanger) Séquençage NGS (Next Generation Sequencing) Séquenceur Préparation Pré-NGS Exemple 1 NGS Exemple 2 NGS Génotypage

Plus en détail

Les Evolutions techniques. Marc Delpech Laboratoire de Génétique et Biologie moléculaires de l hôpital Cochin

Les Evolutions techniques. Marc Delpech Laboratoire de Génétique et Biologie moléculaires de l hôpital Cochin Les Evolutions techniques Marc Delpech Laboratoire de Génétique et Biologie moléculaires de l hôpital Cochin 1 Les principales étapes de l évolution technologique 1975 Southern blot 1977 Séquençage Sanger

Plus en détail

Le séquençage haut-débit

Le séquençage haut-débit Nouveaux outils en biologie Le séquençage haut-débit DES d hématologie 16 janvier 2015 Paris Alice Marceau-Renaut Laboratoire d hématologie CHRU Lille NGS = Next-Generation Sequencing Whole-genome Whole-exome

Plus en détail

Objectif : identifier la mutation responsable de la maladie parmi les millions de polymorphisme.

Objectif : identifier la mutation responsable de la maladie parmi les millions de polymorphisme. Identification de gènes morbides Analyses mutationnelles Maladies monogéniques Objectif : identifier la mutation responsable de la maladie parmi les millions de polymorphisme. Plan : Variations du nombre

Plus en détail

Chapitre 2. La synthèse protéique : la relation entre le génotype et le phénotype.

Chapitre 2. La synthèse protéique : la relation entre le génotype et le phénotype. Chapitre 2. La synthèse protéique : la relation entre le génotype et le phénotype. Les maladies génétiques comme la drépanocytose ou l'albinisme sont liées à des modifications du génotype des individus

Plus en détail

Services en génomique Séquençage Génotypage Bioinformatique R&D

Services en génomique Séquençage Génotypage Bioinformatique R&D Services en génomique Séquençage Génotypage Bioinformatique R&D Catalogue Sommaire Séquençage Séquençage Sanger 6 Identification de micro-organismes 8 Séquençagedegénomes 10 Séquençage de transcriptomes

Plus en détail

Présenta)on Biotuesday. Mardi 7 mai 2013

Présenta)on Biotuesday. Mardi 7 mai 2013 Présenta)on Biotuesday Mardi 7 mai 2013 Solutions de Génomique au Service des maladies infectieuses Spin- off de P2i (Université Lyon 1) P2i : Plateforme technologique d innova)on en Infec)ologie Feder/Région

Plus en détail

DOCUMENT ELEVE. Etapes) de votre activité

DOCUMENT ELEVE. Etapes) de votre activité DOCUMENT ELEVE 2 nde ACT La Terre dans l univers la vie et l évolution du vivant : une planète habitée > Les molécules du vivant > L'unité chimique du vivant > L ADN à l Echelle moléculaire Compétences

Plus en détail

PHARMACIEN POLYTECHNICIEN SCIENCES CHIMIQUES VERSUS DE LA SANTÉ SCIENCES BIOLOGIQUES?

PHARMACIEN POLYTECHNICIEN SCIENCES CHIMIQUES VERSUS DE LA SANTÉ SCIENCES BIOLOGIQUES? PHARMACIEN POLYTECHNICIEN DE LA SANTÉ SCIENCES CHIMIQUES VERSUS SCIENCES BIOLOGIQUES? Professeur Pascale Cohen Professeur Marc Leborgne ISPB-Pharmacie Université Lyon I Quelle est la place actuelle de

Plus en détail

Marc DELPECH. CORATA La Rochelle le 21 mai 2008

Marc DELPECH. CORATA La Rochelle le 21 mai 2008 Marc DELPECH CORATA La Rochelle le 21 mai 2008 En 24 ans les progrès ont été considérables Premières utilisation des techniques de génétique moléculaire en diagnostic : 1984 Une palette de techniques très

Plus en détail

THÈME 3 : DU GÉNOTYPE AU PHÉNOTYPE. CHAPITRE 1 : la relation entre ADN et protéines

THÈME 3 : DU GÉNOTYPE AU PHÉNOTYPE. CHAPITRE 1 : la relation entre ADN et protéines THÈME 3 : DU GÉNOTYPE AU PHÉNOTYPE CHAPITRE 1 : la relation entre ADN et protéines Les caractères d un individu dépendent de plusieurs facteurs : certains dépendent des caractères présents dans la famille

Plus en détail

L aventure génétique, Le cas du lapin

L aventure génétique, Le cas du lapin Histoire de lapins... Le lapin européen (Oryctolagus Cuniculus) De la Renaissance au XIXème siècle : Des élevages de production apparaissent (Olivier de Serres), les lapins sont élevés en clapier et les

Plus en détail

Gènes Diffusion - EPIC 2010

Gènes Diffusion - EPIC 2010 Gènes Diffusion - EPIC 2010 1. Contexte. 2. Notion de génétique animale. 3. Profil de l équipe plateforme. 4. Type et gestion des données biologiques. 5. Environnement Matériel et Logiciel. 6. Analyses

Plus en détail

DIAGNOSTIC PRÉNATAL NON INVASIF : LE SANG MATERNEL

DIAGNOSTIC PRÉNATAL NON INVASIF : LE SANG MATERNEL 6 LE TEST DIAGNOSTIC PRÉNATAL NON INVASIF : LE SANG MATERNEL Source : les cellules trophoblastiques Fetal cell Cell isolation Détection 5-6SA Disparition rapide après accouchement Pas de persistance après

Plus en détail

Les microarrays: technologie pour interroger le génome

Les microarrays: technologie pour interroger le génome Les microarrays: technologie pour interroger le génome Patrick DESCOMBES patrick.descombes@frontiers-in-genetics.org Plate forme génomique NCCR Frontiers in Genetics Université de Genève http://genomics.frontiers-in-genetics.org

Plus en détail

Single Molecule Real Time (SMRT) Sequencing : PacBio RS II

Single Molecule Real Time (SMRT) Sequencing : PacBio RS II Single Molecule Real Time (SMRT) Sequencing : PacBio RS II Input sample Genome DNA, Amplicons, cdna Input sample amounts according to the protocols (10ng-10µg) High Input sample quality (integrity and

Plus en détail

CHAPITRE 3 LA SYNTHESE DES PROTEINES

CHAPITRE 3 LA SYNTHESE DES PROTEINES CHAITRE 3 LA SYNTHESE DES ROTEINES On sait qu un gène détient dans sa séquence nucléotidique, l information permettant la synthèse d un polypeptide. Ce dernier caractérisé par sa séquence d acides aminés

Plus en détail

Les grandes bases de données en biologie et les. Guy Perrière. Pôle Rhône-Alpes de Bioinformatique. Forum «Big Data» 16 mai 2014

Les grandes bases de données en biologie et les. Guy Perrière. Pôle Rhône-Alpes de Bioinformatique. Forum «Big Data» 16 mai 2014 Les grandes bases de données en biologie et les problèmes associés Forum «Big Data» Guy Perrière Pôle Rhône-Alpes de Bioinformatique 16 mai 2014 Guy Perrière (PRABI) Forum «Big Data» 16 mai 2014 1 / 17

Plus en détail

Les grands enjeux scientifiques du début du XXIème siècle. Jean-Yves Le Déaut

Les grands enjeux scientifiques du début du XXIème siècle. Jean-Yves Le Déaut Les grands enjeux scientifiques du début du XXIème siècle Jean-Yves Le Déaut Séances sur les biotechnologies Séance 1 : 25 février 2009 Introduction sur les biotechnologies Avec Pierre TAMBOURIN, Directeur

Plus en détail

Quelques définitions

Quelques définitions Quelques définitions Sandrine Lagarrigue et Pascale Le Roy 1 Journée Technique SYSAAF La mise en œuvre des outils de la génomique : enjeux pour le SYSAAF et ses adhérents. 03 juin 2015. Rennes Le génome

Plus en détail

Modalités d exécution des prestations NGS réalisées via l UMR 8199-2013

Modalités d exécution des prestations NGS réalisées via l UMR 8199-2013 Modalités d exécution des prestations NGS réalisées via l UMR 8199-2013 I. Préparation des librairies en vue du séquençage Haut débit via HiSeq et MiSeq 1.1 Points communs à toutes préparations de librairies

Plus en détail

L'ADN peut être copié au travers des générations cellulaires successives de manière fidèle, c'est la réplication de l'adn.

L'ADN peut être copié au travers des générations cellulaires successives de manière fidèle, c'est la réplication de l'adn. 24/09/2014 REBOUL Nicolas L2 CR : Hamza BERGUIGUA Génétique Médicale Dr Martin KRAHN 8 pages Introduction à la Génétique Médicale : Les champs de la Génétique Médicale, La place de la Génétique Médicale

Plus en détail

Séquençage massif en parallèle Défis technologiques et informatiques

Séquençage massif en parallèle Défis technologiques et informatiques Séquençage massif en parallèle Défis technologiques et informatiques Jean-Baptiste Rivière, PhD jean-baptiste.riviere@u-bourgogne.fr 10/09/2014 Séquençage massif en parallèle Défis technologiques de Sanger

Plus en détail

Génomique et GPU. Jean Michel Batto jean-michel.batto@jouy.inra.fr

Génomique et GPU. Jean Michel Batto jean-michel.batto@jouy.inra.fr Génomique et GPU Jean Michel Batto jean-michel.batto@jouy.inra.fr INRA, Laboratoire de Génétique Microbienne Centre de Recherche de Jouy en Josas (78) Forum TER@TEC, Ecole Supélec (91), 1 er Juillet 2009

Plus en détail

Synthèse d activités 2014 www.genethon.fr

Synthèse d activités 2014 www.genethon.fr Synthèse d activités 2014 www.genethon.fr Missions Généthon a pour mission la conception, le développement préclinique et clinique ainsi que la production de médicaments de thérapie génique pour les maladies

Plus en détail

ADN ADN. "Tests génétiques, mythes et réalités" ADN dans la cellule. Tests génétiques : mythes et réalités. Application médicom

ADN ADN. Tests génétiques, mythes et réalités ADN dans la cellule. Tests génétiques : mythes et réalités. Application médicom "Tests génétiques, mythes et réalités" Docteur Romano La Harpe Institut de médecine légale Unité de médecine forensique Tests génétiques : ADN mythes et réalités Application médicalem Application médicom

Plus en détail

Séquençage. Bérénice Batut, berenice.batut@udamail.fr. DUT Génie Biologique Option Bioinformatique Année 2014-2015

Séquençage. Bérénice Batut, berenice.batut@udamail.fr. DUT Génie Biologique Option Bioinformatique Année 2014-2015 Séquençage Bérénice Batut, berenice.batut@udamail.fr DUT Génie Biologique Option Bioinformatique Année 2014-2015 Séquençage Séquençage ADN Détermination de l ordre d enchainement des nucléotides d un fragment

Plus en détail

Les technologies de séquençage à haut débit. Patrick Wincker, Genoscope, Institut de Génomique du CEA

Les technologies de séquençage à haut débit. Patrick Wincker, Genoscope, Institut de Génomique du CEA Les technologies de séquençage à haut débit Patrick Wincker, Genoscope, Institut de Génomique du CEA CNG, 12.05.2009 Séquençage Sanger (méthode des dididéoxy terminateurs) : a permis les progrès de la

Plus en détail

+ La génomique et ses applications Quel usage et quel usager? Jorge Niosi (UQAM) Bryn Williams-Jones (UdeM)

+ La génomique et ses applications Quel usage et quel usager? Jorge Niosi (UQAM) Bryn Williams-Jones (UdeM) + La génomique et ses applications Quel usage et quel usager? Jorge Niosi (UQAM) Bryn Williams-Jones (UdeM) + La «génomique» 2 Le terme est apparu dans les années 1980 pour décrire l étude du génome entier

Plus en détail

Séquençage haut débit 5 mars 26 mars (14h) C. Gaspin, C. Klopp, J. Mariette & G. Salin

Séquençage haut débit 5 mars 26 mars (14h) C. Gaspin, C. Klopp, J. Mariette & G. Salin Séquençage haut débit 5 mars 26 mars (14h) C. Gaspin, C. Klopp, J. Mariette & G. Salin Plan de la session Bioinformatique & séquençage haut débit Date Intervenant (s) Libellé 05/03 G. Salin Introduction

Plus en détail

Le séquençage à haut débit Juin 2012

Le séquençage à haut débit Juin 2012 Atelier Epigénétique Université Pierre et Marie Curie Le séquençage à haut débit Juin 2012 Stéphane Le Crom (stephane.le_crom@upmc.fr) Laboratoire de Biologie du Développement (UPMC) de la Montagne Sainte

Plus en détail

RNAseq et NGS. Adriana Alberti Karine Labadie

RNAseq et NGS. Adriana Alberti Karine Labadie RNAseq et NGS Séquençage et Diversité LES ORGANISMES EUCARYOTES animaux plantes champignons protistes BACTERIES ARCHEES VIRUS METAGENOMES LES SOURCES ADN GENOMIQUE ARN / cdna AMPLICONS BACs ET FOSMIDES

Plus en détail

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA Amplification spécifique Détection spécifique Clonage dans des vecteurs Amplification in vitro PCR Hybridation moléculaire - hôte cellulaire

Plus en détail

PHENOTYPE - GENOTYPE Le phénotype d un individu : - peut être observé uniquement à l échelle moléculaire et à l échelle cellulaire PROTEINES ENZYMES

PHENOTYPE - GENOTYPE Le phénotype d un individu : - peut être observé uniquement à l échelle moléculaire et à l échelle cellulaire PROTEINES ENZYMES REVISIONS DE 1 S. Vous devez indiquer pour chaque proposition si celle-ci est vraie (V) ou fausse (F) en cochant la case correspondante ; une abstention ou une réponse trop peu lisible seront considérées

Plus en détail

- CONFIDENTIEL - Postes ouverts ULB - BT. [20110115_postes] Version : 1 Auteur: IB Date: 20110115 Pg. 1/7 BONE THERAPEUTICS. Postes ouverts ULB - BT

- CONFIDENTIEL - Postes ouverts ULB - BT. [20110115_postes] Version : 1 Auteur: IB Date: 20110115 Pg. 1/7 BONE THERAPEUTICS. Postes ouverts ULB - BT [20110115_postes] Version : 1 Auteur: IB Date: 20110115 Pg. 1/7 BONE THERAPEUTICS [20110115_postes] Version : 1 Auteur: IB Date: 20110115 Pg. 2/7 Technicien de Laboratoire Le laboratoire de Biologie Osseuse

Plus en détail

I. TOUITOU (Mise ligne 15/10/08 LIPCOM-RM) Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes

I. TOUITOU (Mise ligne 15/10/08 LIPCOM-RM) Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes er cycle PCEM MI5 Génétique moléculaire et clinique Année Universitaire 008-009 Comment apprécier la composante héréditaire des maladies?. Excès de cas familiaux - Les études familiales - - La plupart

Plus en détail

Le séquençage à haut débit Mars 2011

Le séquençage à haut débit Mars 2011 Atelier Epigénétique Université Pierre et Marie Curie Le séquençage à haut débit Mars 2011 Stéphane Le Crom (lecrom@biologie.ens.fr) Institut de Biologie de l École normale supérieure (IBENS) de la Montagne

Plus en détail

Chapitre 5: Evolution de la biodiversité

Chapitre 5: Evolution de la biodiversité Chapitre 5: Evolution de la biodiversité Constat: Tous les êtres vivants ont la même structure (cellules, MO) et pourtant ils ont beaucoup évolué au cours des temps géologiques. Problème: Par quels mécanismes

Plus en détail

Génotypage par Séquençage (GBS) : Création d une carte génétique haute densité de Tournesol Population INEDI (RILs PSC8 x XRQ)

Génotypage par Séquençage (GBS) : Création d une carte génétique haute densité de Tournesol Population INEDI (RILs PSC8 x XRQ) Génotypage par Séquençage (GBS) : Création d une carte génétique haute densité de Tournesol Population INEDI (RILs PSC8 x XRQ) Baptiste Mayjonade (IE-CDD SUNRISE) Génétique et génomique des réponses aux

Plus en détail

Virologie vétérinaire

Virologie vétérinaire Virologie vétérinaire Chapitre 14 Perspectives en virologie Perspectives en virologie Diagnostic virologique de nouvelle génération Recherche des nouveaux virus : virus discovery Les virus comme agents

Plus en détail

Plateforme de Recherche de Mutations

Plateforme de Recherche de Mutations Plateforme de Recherche de Mutations Jean-Marc Aury contact: pfm@genoscope.cns.fr 29 janvier 2009 Introduction Présentation des données produites par le GSFLX : type, qualité, Méthodes de détection de

Plus en détail

LES MARQUEURS MOLECULAIRES

LES MARQUEURS MOLECULAIRES LES MARQUEURS MOLECULAIRES Il y a différents types de marqueurs : o Les caractères phénotypiques : limités, observations sur l arbre entier et sur différentes années o Les marqueurs biochimiques o Les

Plus en détail

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire Informations de l'unité d'enseignement Implantation Cursus de Institut Paul Lambin Bachelier en chimie Intitulé Biotechnologie 2 C2120 Cycle 1 Bloc 2 Quadrimestre 2 Pondération 1 Nombre de crédits 5 Nombre

Plus en détail

Les défis de la Bioinformatique:

Les défis de la Bioinformatique: Les défis de la Bioinformatique: Une introduction à la Journée du 19 octobre Marie-Paule LEFRANC Journées du CINES 19-21 octobre 2004 organisées par Laetitia Regnier Importance des facteurs génétiques

Plus en détail

Médecine 4P Prédictive, Préventive, Personnalisée, Participative Les enjeux

Médecine 4P Prédictive, Préventive, Personnalisée, Participative Les enjeux Médecine 4P Prédictive, Préventive, Personnalisée, Participative Les enjeux Unité Inserm UMR 1087-CNRS UMR 6291 Hervé Le Marec Evolution de la médecine et de la recherche biomédicale développement de traitements

Plus en détail

OGM : pour le meilleur? Ou pour le pire?(ou les deux ) Laroche Fabrice, biologiste fablaroche@gmail.com- 0624290703

OGM : pour le meilleur? Ou pour le pire?(ou les deux ) Laroche Fabrice, biologiste fablaroche@gmail.com- 0624290703 OGM : pour le meilleur? Ou pour le pire?(ou les deux ) Laroche Fabrice, biologiste fablaroche@gmail.com- 0624290703 (Nouvelles techniques de manipulation du vivant Inf OGM 0ctobre 2011) I. Petite mise

Plus en détail

Licence Appliquée en Biotechnologies

Licence Appliquée en Biotechnologies Licence Appliquée en Biotechnologies Horaire CI ntroduction à la Mention Droit de l homme H5 H5 H H0 L S S Math appliqués Physique Chimie Générale Chimie Organique Biologie cellulaire Génétique Diversité

Plus en détail

La médecine personnalisée Daniel Locker Professeur honoraire Université Orléans

La médecine personnalisée Daniel Locker Professeur honoraire Université Orléans La médecine personnalisée Daniel Locker Professeur honoraire Université Orléans Introduction En 1992, l introduction d'un anticorps monoclonal, l herceptine, pour le traitement du cancer du sein a donné

Plus en détail

Séquençage Haut-Débit : HiSeq 2000 et HiSeq 2500 (Illumina)

Séquençage Haut-Débit : HiSeq 2000 et HiSeq 2500 (Illumina) Séquençage Haut-Débit : HiSeq 2000 et HiSeq 2500 (Illumina) avec automatisation sur robot Tecan EVO200 Préparation des librairies High Output - HiSeq 2000 ou 2500 Run : 11 jours -2 Flowcells, 8 lanes /

Plus en détail

Dépistage Prénatal Non Invasif

Dépistage Prénatal Non Invasif Dépistage Prénatal Non Invasif Dr Mélanie JIMENEZ POCQUET Biologiste - Cytogéneticien L ABOcaryo+ L ABO+ - Chambray les Tours Les patientes connectées Les forums La presse Le presse DPNI : pourquoi

Plus en détail

Notre Mission. Notre vision. Nos valeurs

Notre Mission. Notre vision. Nos valeurs Notre Mission Pour répondre aux besoins de la communauté scientifique d analyser des échantillons par le contenu moléculaire ou par l image, Excilone propose une gamme complète de services en micro et

Plus en détail

Génétique et génomique Pierre Martin

Génétique et génomique Pierre Martin Génétique et génomique Pierre Martin Principe de la sélections Repérage des animaux intéressants X Accouplements Programmés Sélection des meilleurs mâles pour la diffusion Index diffusés Indexation simultanée

Plus en détail

Détection de mutations somatiques par NGS sur GAIIx

Détection de mutations somatiques par NGS sur GAIIx Détection de mutations somatiques par NGS sur GAIIx Aude Lamy Laboratoire de Génétique Somatique des Tumeurs CHU de Rouen Inserm U1079 Faculté de Médecine et Pharmacie de Rouen La médecine personalisée

Plus en détail

TP6 : Le support de l'information génétique

TP6 : Le support de l'information génétique Objectifs : TP6 : Le support de l'information génétique (notionnel) : comprendre le codage de l'information génétique comprendre la variabilité de l'information génétique connaître la structure de la molécule

Plus en détail

Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes. Injection d ADN étranger dans une cellule animale

Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes. Injection d ADN étranger dans une cellule animale Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes Injection d ADN étranger dans une cellule animale Comment amplifier un gène d intérêt? Amplification in vivo à l aide du clonage d ADN L ensemble formé

Plus en détail

Série : STL Spécialité biotechnologies SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

Série : STL Spécialité biotechnologies SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNLGIQUE Série : STL Spécialité biotechnologies SESSIN 2014 CBSV : sous épreuve coefficient 4 Biotechnologies : sous épreuve coefficient 4 Durée totale de l épreuve: 4 heures Les sujets

Plus en détail

Scale up Scale down : vers une meilleure intégration industrielle des biotechnologies blanches

Scale up Scale down : vers une meilleure intégration industrielle des biotechnologies blanches Agro-Bio Tech Scale up Scale down : vers une meilleure intégration industrielle des biotechnologies blanches Frank Delvigne (Ulg GxABT) Exploitation industrielle des micro organismes : biotechnologies

Plus en détail

Institut Français de Bioinformatique (IFB) : mettre en place une infrastructure informatique dédiée aux sciences de la vie

Institut Français de Bioinformatique (IFB) : mettre en place une infrastructure informatique dédiée aux sciences de la vie 1 / 1 Institut Français de Bioinformatique (IFB) : mettre en place une infrastructure informatique dédiée aux sciences de la vie J-F. Gibrat Unité Mathématique, Informatique et Génome, INRA, Jouy-en-Josas

Plus en détail

Les besoins de la communauté des sciences de la vie en termes d infrastructure informatique

Les besoins de la communauté des sciences de la vie en termes d infrastructure informatique 1 / 31 Les besoins de la communauté des sciences de la vie en termes d infrastructure informatique J-F. Gibrat Unité Mathématique, Informatique et Génome, INRA, Jouy-en-Josas Séminaire IDRIS, Orsay, 14

Plus en détail

Recherche de parenté entre les vertébrés

Recherche de parenté entre les vertébrés 1 CHAPITRE A Recherche de parenté entre les vertébrés 2 Chapitre A : Recherche de parentés entre les êtres vivants Tous les êtres vivants présentent des structures cellulaires et un fonctionnement commun

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation Fiche de présentation Classe : 1 ère STL Enseignement : Chimie-biochimie-sciences du vivant THEME du programme : 4 Sous-thème : 4.1 Les propriétés informatives de l ADN sont liées à sa structure Présentation

Plus en détail

Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles. Séquençage de l ADN

Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles. Séquençage de l ADN Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles Séquençage de l ADN 1- Un brin complémentaire de l ADN à séquencer est fabriqué

Plus en détail

Les documents présentés dans ce cours sont issus : soit de travaux personnels soit de travaux présentés sur le web Leur utilisation ne doit donner

Les documents présentés dans ce cours sont issus : soit de travaux personnels soit de travaux présentés sur le web Leur utilisation ne doit donner Les documents présentés dans ce cours sont issus : soit de travaux personnels soit de travaux présentés sur le web Leur utilisation ne doit donner lieu à aucune exploitation commerciale D. LOCKER Professeur

Plus en détail

A la rencontre du séquençage haut-débit nouvelle génération. Infosys Building, Kuwait

A la rencontre du séquençage haut-débit nouvelle génération. Infosys Building, Kuwait A la rencontre du séquençage haut-débit nouvelle génération Infosys Building, Kuwait 2001 : Aboutissement du projet Génome Humain Ancêtres & Renouveau 2010 Hélicos, Ion torrent, Pacbio, Oxford Nanopore

Plus en détail

1809-2009 Deux siècles de science Questions d'hier, réponses d'aujourd'hui, horizons de demain

1809-2009 Deux siècles de science Questions d'hier, réponses d'aujourd'hui, horizons de demain 1809-2009 Deux siècles de science Questions d'hier, réponses d'aujourd'hui, horizons de demain Le séquençage du génome humain et après? Comment a-t-il été séquencé? Que nous apprend la séquence? Et après?

Plus en détail

exemple de végétaux exposés au benzène atmosphérique Sylvain Dumez sylvain.dumez@univ-lille2.fr

exemple de végétaux exposés au benzène atmosphérique Sylvain Dumez sylvain.dumez@univ-lille2.fr Approches écotoxicogénomiques et application à la biosurveillance exemple de végétaux exposés au benzène atmosphérique Sylvain Dumez sylvain.dumez@univ-lille2.fr Laboratoire des Sciences végétales et fongiques,

Plus en détail

Principe des études moléculaires en génétique médicale Méthodes d analyse des microlésions du génome

Principe des études moléculaires en génétique médicale Méthodes d analyse des microlésions du génome Mercredi 23 Octobre LECLERCQ Barbara L2 GM Pr Krahn 10 pages Principe des études moléculaires en génétique médicale Méthodes d analyse des microlésions du génome Plan A. Introduction B. Techniques courantes

Plus en détail

LES MISSIONS DE BIOASTER

LES MISSIONS DE BIOASTER Unique IRT sélectionné dans le domaine de la santé par le Commissariat Général à l'investissement, BIOASTER est un institut de recherche technologique indépendant dédié à l infectiologie et à la microbiologie,

Plus en détail

Explications théoriques

Explications théoriques Explications théoriques L'ADN: Définitions L'ADN (Acide Désoxyribo Nucléique) est la molécule qui est utilisée dans la nature comme support matériel de l'information génétique des êtres vivants, un peu

Plus en détail

Recherche et médecine personnalisée : le point de vue de l oncogénéticien. Dr Dugast catherine

Recherche et médecine personnalisée : le point de vue de l oncogénéticien. Dr Dugast catherine Recherche et médecine personnalisée : le point de vue de l oncogénéticien Dr Dugast catherine cc Dépistage de masse K sein chez mère 60 ans, nulliparité? Antécédent de hodgkin à 15 ans???? Quel est mon

Plus en détail

L INSTITUT DE RECHERCHE EN

L INSTITUT DE RECHERCHE EN 1 L INSTITUT DE RECHERCHE EN IMMUNOLOGIE ET EN CANCÉROLOGIE COMMERCIALISATION DE LA RECHERCHE VISION Être un centre reconnu internationalement pour ses activités de maximisation de la valeur de la recherche

Plus en détail

Fida KHATER & Abdoulaziz MOUSSA 03 mars 2012 - Journée Portes Ouvertes à l'um2

Fida KHATER & Abdoulaziz MOUSSA 03 mars 2012 - Journée Portes Ouvertes à l'um2 DEVELOPPEMENT D UNE INTERFACE GRAPHIQUE : LOCAL WEB GUI FOR BLAST (LWBG), POUR LES TRAITEMENTS DE DONNEES BIOLOGIQUES Fida KHATER & Abdoulaziz MOUSSA 03 mars 2012 - Journée Portes Ouvertes à l'um2 Plan

Plus en détail

Les principes du sequençage haut-débit

Les principes du sequençage haut-débit Les principes du sequençage haut-débit Mardi 23 avril 2013 Dr H. EL HOUSNI Organisation Génomique Podhala'et'al.'Trends'in'genetics'2012' Costa V et al. J BioMed BioTech 2010 32 ans Costa V et al. J BioMed

Plus en détail

Espèces. Bactérie 0,92 1,03 Levure 1,80 1,00 Ail 1,73 1,01 Blé 1,22 0,98. Taux fort. Aucun Plutonium. Taux. moyen de fumée + plutonium

Espèces. Bactérie 0,92 1,03 Levure 1,80 1,00 Ail 1,73 1,01 Blé 1,22 0,98. Taux fort. Aucun Plutonium. Taux. moyen de fumée + plutonium DS Chapitre 3 : L ADN, support de l information génétique Partie 1 : Restitution des connaissances. 1/ Définir : gène, mutation 2/ Citer le nom de la «brique» de base de la molécule d ADN. Représenter

Plus en détail

Utilisation de la métagénomique 16S pour la surveillance de l émergence de zoonoses bactériennes dans les populations animales

Utilisation de la métagénomique 16S pour la surveillance de l émergence de zoonoses bactériennes dans les populations animales Utilisation de la métagénomique 16S pour la surveillance de l émergence de zoonoses bactériennes dans les populations animales Réunion Rongeur 2014 CBGP Maxime Galan Métagénomique 16S: Pourquoi? Identification

Plus en détail

LICENCE SCIENCES DE LA VIE

LICENCE SCIENCES DE LA VIE COLLEGIUM SCIENCES ET TECHNOLOGIES LICENCE SCIENCES DE LA VIE LIEUX DE LA FORMATION (AU CHOIX) UFR Sciences Fondamentales et Appliquées, Campus ridoux, Metz UFR Sciences et Technologies, Campus Aiguillettes,

Plus en détail

Role du microbiota pulmonaire dans la mucoviscidose

Role du microbiota pulmonaire dans la mucoviscidose 29. März 2014 Role du microbiota pulmonaire dans la mucoviscidose Gaudenz Hafen, MD & MER1 Médecin assoicé Résponsable de l unité pneumologie et mucoviscidose pédiatrique Table des matières 1. Introduction

Plus en détail

Cours 5. Transmission et remaniement de l information génétique. http://rna.igmors.u-psud.fr/gautheret/cours/

Cours 5. Transmission et remaniement de l information génétique. http://rna.igmors.u-psud.fr/gautheret/cours/ Cours 5 Transmission et remaniement de l information génétique http://rna.igmors.u-psud.fr/gautheret/cours/ 1 Plan Rappels sur la réplication de l ADN Le cycle cellulaire et ses contrôles La mitose Recombinaisons

Plus en détail

Présentation de la mention. Biologie-Santé. School BMP. 11 décembre 2013

Présentation de la mention. Biologie-Santé. School BMP. 11 décembre 2013 Présentation de la mention Biologie-Santé School BMP 11 décembre 2013 Etablissements d enseignement supérieur impliqués Mention Biologie-Santé Agro Paris Tech (Grignon) UVSQ UFR des sciences UVSQ UFR Sciences

Plus en détail

1ère S - DST DE BIOLOGIE - 3H00 Calculatrices interdites

1ère S - DST DE BIOLOGIE - 3H00 Calculatrices interdites 1s_cntsvt_2007_10_03.doc 1/6 1ère S - DST DE BIOLOGIE - 3H00 Calculatrices interdites Exposé de connaissances (8 points) Commentez ces différents agrandissements. Vous devez établir le rapport qui permet

Plus en détail

Qu est ce qu une démarche qualité peut apporter à une plate-forme? Véronique BLIN, Séverine REMY, Françoise GROS

Qu est ce qu une démarche qualité peut apporter à une plate-forme? Véronique BLIN, Séverine REMY, Françoise GROS Qu est ce qu une démarche qualité peut apporter à une plate-forme? Véronique BLIN, Séverine REMY, Françoise GROS La démarche qualité à Biogenouest QUI? L Ingénieur Qualité de Biogenouest depuis mars 2006,

Plus en détail

Ce guide contient tout ce que vous devez savoir pour bien démarrer votre 1 ère AU. Designed by M. Fedy Morgene

Ce guide contient tout ce que vous devez savoir pour bien démarrer votre 1 ère AU. Designed by M. Fedy Morgene Ce guide contient tout ce que vous devez savoir pour bien démarrer votre 1 ère AU Designed by M. Fedy Morgene 20 Qu est-ce que la Licence Co-construite La licence co-construite permet aux étudiants d acquérir

Plus en détail

Bioinformatique dans l IUP

Bioinformatique dans l IUP Bioinformatique dans l IUP Intervenants Equipe Bioinfo (Laboratoire d Informatique Fondamentale de Lille) Cours : Jean-Stéphane Varré (jean-stephane.varre@lifl.fr) TD sur machine : Jean-Stéphane Varré,

Plus en détail

De la statistique à la génétique, en passant par les mathématiques : identifier les gènes responsables de maladies complexes

De la statistique à la génétique, en passant par les mathématiques : identifier les gènes responsables de maladies complexes De la statistique à la génétique, en passant par les mathématiques : identifier les gènes responsables de maladies complexes Aurélie Labbe, PhD McGill University, Department of Epidemiology and Biostatistics

Plus en détail

Étude de la biodiversité fongique à l aide de techniques de pyroséquençage

Étude de la biodiversité fongique à l aide de techniques de pyroséquençage Étude de la biodiversité fongique à l aide de techniques de pyroséquençage Biodiversité fongique Biodiversité: diversité spécifique d une communauté écologique, correspondant au nombre d espèces et à leur

Plus en détail

PERCIMAP. Oreochromis niloticus. Construction d une carte RH à haute densité du génome de Tilapia CNRS UMR 6061

PERCIMAP. Oreochromis niloticus. Construction d une carte RH à haute densité du génome de Tilapia CNRS UMR 6061 PERCIMAP Construction d une carte RH à haute densité du génome de Tilapia Oreochromis niloticus CIRAD UPR20 Aquaculture et gestion des ressources aquatiques, Montpellier H. D Cotta E. Pepey J.F. Baroiller

Plus en détail

Laboratoire Cerba. Congrès SHIP Marseille 15 Octobre 2010

Laboratoire Cerba. Congrès SHIP Marseille 15 Octobre 2010 Diagnostic prénatal non invasif à partir du sang maternel > J.M. COSTA Laboratoire Cerba Congrès SHIP Marseille 15 Octobre 2010 Diagnostic prénatal in utero en France : quelques chiffres clés Toutes indications

Plus en détail

1ere S THEME 1A CHAPITRE N 2: VARIABILITE GENETIQUE ET MUTATION DE L ADN

1ere S THEME 1A CHAPITRE N 2: VARIABILITE GENETIQUE ET MUTATION DE L ADN 1ere S THEME 1A CHAPITRE N 2: VARIABILITE GENETIQUE ET MUTATION DE L ADN Introduction Toutes ces coccinelles appartiennent au même genre cependant elles présentent toutes des différences. Ces différences

Plus en détail

Deux plateformes IBiSA et 3 plateaux techniques regroupés depuis 2010. Responsable scientifique Denis Milan. Coordination des nouveaux investissements

Deux plateformes IBiSA et 3 plateaux techniques regroupés depuis 2010. Responsable scientifique Denis Milan. Coordination des nouveaux investissements RNA-seq Olivier Bouchez Nathalie Marsaud Mercredi 28 mars 2012 Plateforme GeT : Génome et Transcriptome Deux plateformes IBiSA et 3 plateaux techniques regroupés depuis 2010 Responsable scientifique Denis

Plus en détail

Les débouchés des diplômés de L LMD Sciences de la Nature et de la Vie

Les débouchés des diplômés de L LMD Sciences de la Nature et de la Vie Les débouchés des diplômés de L LMD Sciences de la Nature et de la Vie Pour quel métier vous êtes fait? Des doutes sur ta formation actuelle : faut-il poursuivre? Vous avez une idée de métier mais est-ce

Plus en détail

Le séquençage Roche 454

Le séquençage Roche 454 Le séquençage Roche 454 www.454.com Stéphane Fénart, Arnaud Mouchon Roscoff, Avril 2012 Systèmes Genome Sequencers Une stratégie unique en séquençage nouvelle génération Pionniers en séquençage de nouvelle

Plus en détail

Biotechnologies. 114-1 - - 1 -Les Biotechnologies

Biotechnologies. 114-1 - - 1 -Les Biotechnologies 114-1 - - 1 -Les Utilisation des processus biologiques pour produire des biens et des services. Les biotechologies tirent leur efficacité des techniques clés engendrées par les progrès conjoints de la

Plus en détail

Les marqueurs moléculaires

Les marqueurs moléculaires Les marqueurs moléculaires Philippe Barre INRA Centre Poitou-Charentes UR4 : Unité de Recherche Pluridisciplinaire, Prairies et Plantes Fourragères (URP 3 F) Poitiers M1 Biologie Ecologie 10 Février 2016

Plus en détail