ONG LA FRAICHE ROSEE REPUBLIQUE DU BENIN PROJET DE CONSTRUCTION ET D EQUIPEMENT D UN CENTRE DE SANTE DANS L ARRONDISSEMENT DE HEVIE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ONG LA FRAICHE ROSEE REPUBLIQUE DU BENIN PROJET DE CONSTRUCTION ET D EQUIPEMENT D UN CENTRE DE SANTE DANS L ARRONDISSEMENT DE HEVIE"

Transcription

1 REPUBLIQUE DU BENIN ONG LA FRAICHE ROSEE PROJET DE CONSTRUCTION ET D EQUIPEMENT D UN CENTRE DE SANTE DANS L ARRONDISSEMENT DE HEVIE Budget général : FCFA Apport local : FCFA Durée : 6mois Démarrage du projet: Mars 2015 Fin du projet : Septembre 2015 Evaluation à mi-parcours : Mai 2015 Coût global : FCFA Apport local : FCFA (7%) Financement souhaité : (93%) Version du 10 Octobre 2014

2 Présentation du projet Porteur du projet : ONG La Fraiche Rosée Lieu du projet : Arrondissement de Hêvié dans le département de l Atlantique au Bénin Responsable du projet : Célestin KODO, Président de l ONG Responsable adjoint : Roland TOSSOU, Directeur Exécutif de l ONG La Fraiche Rosée Vues 3D du futur centre de santé

3 FICHE SIGNALETIQUE 1 TITRE DU PROJET : Projet de construction et d équipement d un centre de santé à Hêvié 2 PROMOTEUR DU PROJET : ONG LA FRAICHE ROSEE enregistrée sous le N 2011/0193/DEP-ATL-LITT/SG/SAG/Association du 16 Mai 2011 et publiée au Journal Officiel de la République du Benin N 13 du 1er Juillet RESPONSABLE DU PROJET : Célestin KODO Téléphone : (229) / Président ONG La Fraiche Rosée 4 LIEU D EXECUTION : Département de l Atlantique Arrondissement de Hêvié 5 DUREE DU PROJET : 6 mois 6 COUT GLOBAL : FCFA Répartition de financement Apport local : 1- Le terrain et démarches institutionnelles du centre de santé 2- Volet communication pour la visibilité du projet. 3- Collecte de matériel médical Financement demandé : 1- La construction des bâtiments 2- Frais de transport d équipements 3-Frais de fonctionnement pour un an

4 PLAN I. LA PRESENTATION DU DEMANDEUR I.1 : Nom et adresse de l Association I.2 : Statut de l association et ses membres II- HISTORIQUE ET ACTIVITES DE L ONG LA FRAICHE ROSEE A-Missions B-Activités III-PAYS ET REGION DE MISE EN ŒUVRE DU PROJET IV-CONTEXTE DU PROJET V.DESCRIPTION DU PROJET A-Résumé B- Les intérêts du groupe cible C- Les problèmes globaux VI-CHOIX D INTERVENTION DU PROJET A- Objectifs globaux B-Objectifs spécifiques du projet C-Résultats attendus D - Activités pour pérenniser le projet VII-Suivi et évaluation du projet VII.1: Les indicateurs de suivi évaluation VII.2 : Contraintes externes au projet VIII- Ressource humaine IX) BUDGET PREVISIONNEL X-MISE EN ŒUVRE XI : COMMUNICATION XII-PARTENAIRES CONCLUSION

5 PRESENTATION DU PORTEUR DU PROJET

6 I. LA PRESENTATION DU DEMANDEUR I.1 : Nom et adresse de l Association Dénomination : ONG LA FRAICHE ROSEE Enregistrement : 2011/0193/DEP-ATL-LITT/SG/SAG/Association du 16 Mai 2011 BP: 305 Cocotomey /Benin E. Mail: Téléphone : Site Web : Fraicheroseebenin.org I.2 : Statut de l association et ses membres L ONG LA FRAICHE ROSEE est une organisation de développement non affiliée à une confession religieuse, à une organisation politique ou syndicale. Elle est régie conformément aux dispositions de la loi du 1er Juillet 1901.La Fraîche Rosée a pour mission la promotion du bien être social et un développement endogène et durable de l homme tout en utilisant efficacement l entraide et la coopération internationale. Dans ses objectifs l ONG LA FRAICHE ROSEE vise la création de structure médicosociale pour une meilleure prise en charge des patients. Le siège de La Fraîche Rosée est fixé dans le département du L Atlantique : Cococodji, Von en face du nouveau marché tout juste après les rails derrière la scierie 5è maison à gauche Parcelle DAKO Marlène. L ONG LA FRAICHE ROSEE a une durée illimitée.

7 II- HISTORIQUE ET ACTIVITES DE L ONG LA FRAICHE ROSEE Le 21ième siècle porte pour le continent africain un appel pressant à travailler à la promotion du bien-être des populations surtout des enfants et des femmes qui constituent respectivement l espoir et les principales animatrices de la société. Cet appel se définit comme le chemin capable de conduire au développement réel et durable auquel les pays africains aspirent de toutes leurs forces. Pour s y conformer, il est impératif de passer par l encadrement, l éducation et l amélioration de la santé des populations : clef susceptible de corriger les tares et de prévenir certaines pathologies nuisibles au plein épanouissement de la société. C est dans cette optique que s inscrit la Création le 11 Octobre 2009 de l ONG «LA FRAÎCHE ROSEE» qui est une organisation apolitique, à but non lucratif, et visant la promotion du bien être social et un développement endogène et durable de l homme tout en utilisant efficacement l entraide et la coopération internationale. Elle est régie par la loi de 1901 et est officiellement reconnue en 2011 sous le numéro 2011/0193/DEP-ATL- LITT/SG/SAG/Association du 16 Mai Elle est publiée au Journal Officiel de la République du Benin N 13 du 1er Juillet Elle opère à travers les trois départements suivants : Département Santé ; Département Développement Communautaire Département Micro-Finance

8 L ONG intervient dans les départements de l Atlantique et du Littoral. Au titre cette année d exercice, l ONG s est vu étendre ses activités au département du MonoCouffo. Le volet santé fut le premier des volets d action de l ONG et est demeuré le seul à être animé jusqu en Crée depuis 2009, il a vu ses activités se résumer, pendant la première année d exercice, aux campagnes de sensibilisation sur les maladies sexuellement transmissibles, le tabagisme dans les collèges et lycées de Cotonou. L année suivante a été marquée par la création du laboratoire d analyses biomédicales de l ONG. Ce laboratoire installé auparavant dans une maison louée à «Agla» a permis au volet santé d élargir sa gamme d activités. Ainsi des campagnes de dépistage en masse de l hépatite B ont été organisées dans diverses localités du Bénin. Plus de 2000 personnes ont participé à cette activité au terme de l année Le laboratoire est aujourd hui transféré au centre Médico-social «La pierre de l angle de Cococodji» que l ONG a mis en service depuis Janvier Pour répondre aux besoins des couches défavorisées, le département de la santé a inscrit au titre de l année 2013 d autres activités à savoir l organisation des missions humanitaires dans les zones rurales, le projet de promotion de la planification familiale et pour l année 2015 le projet «Soins pour tous». A-Missions L ONG la fraiche rosée n a qu une vision celle d œuvrer pour le développement multidimensionnel des peuples. Alors pour voir l expression de sa vision, l ONG s est fixé certains objectifs spécifiques:

9 Améliorer et intensifier les cultures agricoles par l introduction des techniques modernes. Améliorer l état sanitaire de notre population péri-urbaine et rurale par l assainissement et la protection de l environnement. Travailler avec toutes ses forces pour offrir aux populations démunies des soins de santé de qualité afin contribuer au développement durable de nos localités. Promouvoir la collaboration entre les infirmiers ainsi que les bio-technologistes à travers le Bénin afin de contribuer à l amélioration de la qualité des soins et services offerts aux populations. Créer un cadre propice pour les voyages d échanges professionnels des agents de santé de tous les secteurs et de tout âge tout en mettant en valeur la culture africaine ainsi que nos pratiques de soin. Soutenir et développer les soins de santé primaires en créant des centres médico sociaux et de laboratoire d analyses biomédicales Participer à la lutte contre la toxicomanie et la dépravation des mœurs Promouvoir toutes stratégies de reconversion et de réinsertion des sans emplois et chômeurs dans l agriculture

10 Soutenir toutes stratégies de lutte contre la pauvreté et la délinquance juvénile par la création de centres de formation et d apprentissage des jeunes déscolarisés et handicapés physiques ; Promouvoir l éducation des filles en milieu rural ; Participer à la récupération et la prise en charge des enfants abandonnés et orphelins par la création de centres d accueil ; Promouvoir l éducation de masse par la création de centres d alphabétisation et d organisation de cours d adultes. L ONG «La Fraîche Rosée» fait de la promotion du bien être social et du développement endogène et durable de l homme, son cheval de bataille tout en utilisant efficacement l entraide et la coopération internationale. B-Activités * Sensibilisation sur les MST VIH / SIDA Le SIDA, véritable pandémie continue toujours de faire des ravages surtout en Afrique où on enregistre les plus fort taux de contamination et de décès. Face à cela, il urge de mener une lutte acharnée contre cette maladie en priorisant surtout les séances de sensibilisation sur les MST VIH / SIDA. Nous visons spécifiquement les élèves des collèges, des lycées et les apprenties car étant la cible qui enregistrent un taux considérable de grossesses non désirées ainsi que toutes les couches professionnelles et sociales.ces séances de sensibilisation constituent pour nos

11 bénévoles, une meilleure occasion pour aller au contact de la population béninoise et toucher des doigts ses réalités. *Programme de planification des naissances La situation économique de la plupart des foyers étant peu reluisante, il est important que les naissances soient planifiées afin de subvenir efficacement aux besoins de tous les enfants. En effet, une grande partie de la population est constituée de paysans qui ne sont pas informés sur les moyens de planification des naissances si ce n est par le moyen des rares centres de santé qui font très peu de sensibilisation. Pour y remédier notre ONG a mis en place ce programme de sensibilisation sur la planification des naissances en visant toutes les couches les plus concernées de la population. Ce manque de connaissance est à la base d un taux important de grossesses non désirées avec les conséquences qui en découlent: des revenus insuffisants pour prendre en charge des enfants trop nombreux et des enfants laissés à la rue ou forcés de travailler sans pouvoir aller à l école.

12 *Programme de sensibilisation sur le paludisme chez les enfants et ses conséquences Le paludisme, véritable endémie est la cause d une mortalité infantile très élevée. Ainsi chaque année plusieurs enfants meurent réduisant ainsi les futurs potentiels du Bénin. L ONG La fraiche Rosée tient à mettre en place ce programme de sensibilisation des femmes afin de contribuer à la lutte contre le paludisme. Les groupements de femmes, les femmes de la campagne et les jeunes sont principalement visés.

13 PRESENTATION DU PROJET

14 III-PAYS ET REGION DE MISE EN ŒUVRE DU PROJET Ce projet sera mis en œuvre en République du Bénin. Elle est située en Afrique occidentale sur le Golfe du Bénin. Elle couvre une superficie de Km2 et limitée au Nord par le Niger, au nord ouest par le Burkina Faso, à l ouest par le Togo, à l Est par le Nigéria et au sud par l océan Atlantique. Elle est essentiellement caractérisée par un accès pénible de certaines localités aux soins de santés. La région concernée par le projet est l arrondissement de Hêvié, petite localité reculée dans la commune d Abomey-Calavi. IV-CONTEXTE DU PROJET Au Bénin, le droit à la santé est un droit fondamental. Le bien-être de la population passe par un meilleur service de santé. A cet effet, beaucoup d efforts sont faits par le gouvernement afin de permettre aux populations de jouir pleinement de ce droit constitutionnel. Malgré cet engagement du gouvernement beaucoup de problèmes minent encore le secteur de la santé. Au nombre de ces derniers il faut souligner : le faible niveau d équipement des formations sanitaires; la faible couverture sanitaire caractérisée par une insuffisance des formations sanitaires par rapport à l importance de la population ; le manque d équipement de laboratoire ; le manque d infrastructures pouvant abriter les quelques équipements existants ;

15 Consciente de cette réalité et fidèle à son objectif, l ONG La Fraiche Rosée travaille depuis quelques années aux côtés des populations afin de leur permettre d accéder à un meilleur service de santé. A cet effet, elle a installé depuis 2011 dans la localité de Cococodji, un centre de santé qui offre des soins de santé de qualité à la population. Sur la demande pressante de la population de Hêvié, une localité très calme d Abomey-Calavi et ne disposant pas de structure sanitaire adéquate, l ONG la Fraiche Rosée souhaite implanter un centre de santé couplé sur sa parcelle afin de permettre à la population d avoir accès aux soins de qualités et de prendre en charge les orphelins et c est dans ce cadre qu est élaboré le présent projet afin d alléger la souffrance et les peines des populations. Nous voulons travailler en collaboration avec les partenaires afin de garantir à chaque patient de meilleurs soins de santé.

16 CARACTERISTIQUE DU SECTEUR DE LA SANTE DANS LA COMMUNE Tableau 1 : Synthèse du diagnostic participatif au niveau du secteur de la santé dans la commune Potentialités Contraintes Existence d une volonté politique Faible couverture sanitaire caractérisée par d amélioration de la situation sanitaire ; Accroissement du financement communautaire au fonctionnement centres de santé ; une insuffisance des formations sanitaires par rapport à l importance de la population ; Inégale répartition dans l espace des centres des de santé existant ainsi que le personnel en poste dans la commune ; Faible niveau d équipement de formations sanitaires existantes ; Emergence des centres de santé privés ; Vétusté et non-conformité aux normes en vigueur des centres de santé existant dans la commune Existence d ONG intervenant dans le domaine de la santé Manque crucial de matériel de travail Dégradation des voies d accès dans les centres de santé ; Coût des prestations sanitaires relativement élevé ; Mauvais accueil du personnel de santé ; Mauvaise qualification du personnel en poste. Source : Etude de terrain, Novembre 2009

17 V.DESCRIPTION DU PROJET A-Résumé Le présent projet est la construction d un complexe de santé. Ce complexe de santé est constitué de : une unité de malade ayant une capacité d accueil de 18 lits de médecine générale Une salle de consultation et soins classique Une salle d accouchement/ échographie 1 Sanitaire malade et une douche Une chambre deux lits maternité mère/enfant Une cuisine générale Vestiaire du personnel avec sanitaire et douche. 1 laboratoire Une officine On aura des points d eau dans chaque salle pour facilité le lavage des mains du personnel soignant et des patients. On fera régulièrement des sensibilisations du personnel et des élèves.

18 L ONG La FRAICHE ROSEE s assigne comme objectifs fondamentaux pour ce projet de : Mettre en place une structure médicale adéquate pour offrir de meilleurs soins à la population Développer des programmes de sensibilisation de masse et de dépistage des maladies. Assurer une meilleure prise en charge des personnes démunies Accueillir des bénévoles de l étranger pour des stages infirmiers et organiser avec des professionnels de santé, des missions médicales dans les milieux ruraux défavorisés. B-LES INTERET DU GROUPE CIBLE La réalisation de ce projet pourrait : - rendre accessible les prestations sanitaires à la population par la réduction du coût des soins de santé; - améliorer la qualité des soins de santé et de l accueil ; - rapprocher les formations sanitaires des populations ; - faciliter la couverture intégrale des besoins de santé des populations

19 C- LES PROBLEMES GLOBAUX Les problèmes globaux auxquels ce projet tentera d apporter une solution sont : - les problèmes d accessibilité financière et accessibilité en termes de distance à parcourir aux soins de santé ; - la vétusté des équipements et matériels de travail ; -la progression des MST (Maladies Sexuellement Transmissibles) VI-CHOIX D INTERVENTION DU PROJET A- Objectifs globaux De manière générale, il s agira dans le cadre de ce projet de : - améliorer la couverture des infrastructures sanitaires dans l arrondissement de Hêvié et environs ; - accroître la contribution communautaire dans la création et le fonctionnement des formations sanitaires. B-Objectifs spécifiques du projet Le projet vise les objectifs spécifiques suivants - construire un complexe de santé ; - rapprocher les soins de santé de la population - renforcer le personnel de santé ; - améliorer la qualité des infrastructures et du matériel ainsi que le personnel de santé ; - créer une mutuelle de santé au niveau de la communauté.

20 C-Résultats attendus A l issue de ce projet, les résultats physiques ainsi que ceux non physiques pourraient se dégager : existence d une infrastructure sanitaire adéquate ; accessibilité financière des populations aux formations sanitaires est favorable ; population mieux impliquée à la gestion du secteur de la santé ; système de financement communautaire du secteur de la santé est pérennisé ; patients mieux satisfaits des soins donnés dans ce complexe de santé ; taux de fréquentation amélioré ; amélioration de la prise en charge des malades. l approvisionnement du centre en médicaments de premiers soins est constant ; la couverture des infrastructures sanitaires est améliorée ; le nombre des équipements médicaux est suffisant ; la qualité des soins aux populations est améliorée ; les ressources humaines sont valorisées et motivées ; le niveau de qualification et de conscience professionnelle du personnel est amélioré ; les populations sont mieux formées et informées sur les méthodes de prévention des maladies dangereuses notamment le paludisme, le VIH SIDA, la diarrhée.

21 D - Activités pour pérenniser le projet installation technique ; création d une mutuelle de santé ; suivi du fonctionnement de la mutuelle de santé ; approvisionnement régulier du centre en médicaments essentiels et matériels de santé ; organisation des séances d informations, d éducation, et de communication sur les règles d hygiène et les modes de prévention des maladies prioritaires notamment le paludisme, la diarrhée, le VIH SIDA ; préparation, déroulement, suivi /évaluation des sessions de formations au profit du personnel de santé et du comité de gestion du centre ; appui au développement des activités génératrices de revenu au niveau de la communauté ; évaluation du planning d exécution des activités ; suivi de l entretien de l infrastructure ainsi que les équipements médicaux ; création d une mutuelle de santé pour assurer l autofinancement du fonctionnement du centre par la communauté évaluation du personnel du centre. VII-Suivi et évaluation du projet VII.1: Les indicateurs de suivi évaluation Afin de mieux pouvoir évaluer les incidences du projet sur les conditions de santé des populations, les indicateurs suivants ont été choisis :

22 - taux de couverture en infrastructures sanitaires ; - taux de fréquentation des populations ; - proportion de patients satisfaits par la prestation dans cette unité villageoise de santé; - taux d exécution des activités programmées; - Fréquence des séances d Information et de sensibilisation dans ce complexe de santé ; - proportion de cas urgents référés et pris en charge correctement dans le complexe de santé. VII.2 : Contraintes externes au projet Les contraintes externes au projet peuvent être globalement résumées en la disponibilité du financement à temps. Cependant une bonne planification permettra d accélérer les travaux si le financement est disponible. VIII- Ressource humaine -01 médecin -7 Aides-soignantes -03 Infirmières -02 Techniciens de laboratoire -01 Caissier -01 Echographiste -01 Assistante sociale -01 Sage-femme -01 Chauffeur

23 -01 Gardien IX) BUDGET PREVISIONNEL Fonctionnement du centre pour un an Pour recruter les meilleurs agents et préparer le centre à son autonomisation l année à suivante. Nombre Personnel Salaire mensuel Salaire annuel (F CFA) Un (1) Médecin permanent fcfa Trois(3) Infirmières fcfa Sept(7) Aides-soignants fcfa Une(1) Sage-femme fcfa Un(1) Echographiste fcfa Une (1) Assistante sociale Deux (2) Biotechnologiste cfa Un (1) Agent d entretien cfa Un (1) Chauffeur Un (1) Gardien Un (1) Caissier Approvisionnement en médicament Totaux des salaires Terrain, lotissement, démarches du centre de santé : FcFA Communication, Visibilité du projet et climatisation du laboratoire : F CFA

24 Travaux de construction : F CFA (Voir le devis de construction) BUDGET OF CONSTRUCTION Désignation Travaux de terrassement Travaux de revêtement Montant en FCFA F Travaux de peinture Travaux de menuiserie générale Plafonnage Vitrerie Plomberie Electricité + groupe électrogène Budget global Equipement : Nous recherchons ici essentiellement les frais de transport de conteneur de matériels médicaux qui s élèvent à Fcfa. L achat de matériel tant trop couteux nous avons choisi l option de collecte de matériel depuis la France. La collecte de matériel médical sera prise en charge par l association Pharmacie Internationale (Phi) et par notre représentante légale en France Mme Nora POZO. Matériel roulant : Nous aurons à mener plusieurs actions sur le terrain et notamment dans les milieux ruraux pour les multiples sensibilisations sur les maladies virales et l organisation de consultations médicales gratuites pour les populations avec les professionnels de santé étrangers en congé de solidarité. Il nous faudra acquérir un véhicule de terrain de FCFA.

25 BUDGET GLOBAL Désignation Terrain Lotissement Autorisation du centre de santé Construction Montant en FCFA Montant en Montant 5 335, ,27 euros 762, ,123 en Montant en $ Canadian $ US 1 078, , Fonctionnement du , , , Véhicule du centre , , centre pour 1 an Transport Equipement Communication, et climatisation Totaux , , , , , , ,

26 X-MISE EN ŒUVRE Le présent projet sera mis en œuvre suivant le chronogramme ci après : Activités 2è Mois 3è Mois 4è Mois Vitrerie- Enduit- Electricité Travaux Préparatoires 1er Mois 5è Mois 6è Mois Terrassement MaçonnerieBéton Menuiserie Revêtement Peinturebadigeon Carrelage Equipement Réception du complexe XI : COMMUNICATION Dans le processus de la mise en œuvre du projet, il est prévu un accompagnement communicationnel. Communication entre l ONG LA FRAICHE ROSEE avec les partenaires et l opinion publique. Le volet communication travaillera pour la visibilité du projet tant à l intérieur qu à l extérieur du Bénin. Le budget inhérent sera assumé par un ou plusieurs partenaires au projet.

27 XII-PARTENAIRES Notre ONG collabore avec «Infirmiers Sans Frontières «L Espace France Volontaires Bénin», (ISF Tunisie)» pour les programmes de stage international et de missions infirmières. Nous sommes membres du «Secrétariat International Des Infirmières et Infirmiers de l Espace Francophone (SIDIIEF-Canada)». Notre ONG poursuit les démarches de finalisation de son adhésion déjà acceptée à «World Association of NGO (WANGO-USA)» et ses principaux responsables M. Célestin KODO (Président) et M. Roland TOSSOU (Directeur Exécutif) sont membres du Réseau Francophone International pour la Promotion de la Santé (RéFIPS). Par ailleurs notre ONG ne bénéficie d aucune subvention extérieure mais vit grâce aux contributions de ses principaux membres afin de pérenniser les actions sociales. Type de partenaires recherchés Partenaires pour le financement de la construction du centre Partenaires pour les frais de fonctionnement du centre de santé Partenaires pour les frais d acheminement du conteneur de matériels médicaux Partenaire pour l acquisition du matériel roulant devant servir pour les missions sur le terrain.

28 CONCLUSION L étude de ce projet nous convainc de sa rentabilité sociale. Les partenaires techniques et financiers l auront permis encore par leur accord de financement pour la mise en place d un centre de santé adéquat pour une meilleure prise en charge des patients. Ils contribueront à leur manière à la lutte contre la pauvreté et la protection des couches défavorisées. L ONG LA FRAICHE ROSEE exprime déjà sa pleine reconnaissance à tous ceux qui lui auront apporté leur soutien pour la réalisation de ce projet social.

29 ANNEXES

30 VUES 3D DU CENTRE DE SANTE

31 PLAN DU CENTRE DE SANTE

32 Quelques vues de l arrondissement de Hèvié et du site devant abriter le projet Entrée de Hèvié

33

34 Vue du terrain avec un ancien local

35 Vue du paysage autour du site

36 LES RESPONSABLES DE L ONG LA FRAICHE ROSEE Célestin KODO: Président du conseil d administration Roland TOSSOU : Directeur Exécutif Nora POZO : Représentante légale en France Contact s Célestin KODO, Président du CA : Roland TOSSOU, Directeur exécutif : Nora POZO, Représentante :

37 PLAN D ACCES AU SIEGE DE L ONG

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE)

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) PAYS ET REGION DE MISE EN ŒUVRE DU PROJET Ce projet sera mise en

Plus en détail

PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES

PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES Centre de Recherche-action pour l Environnement et le Développement Intégré CREDI PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES BP : 80450 Lomé TOGO Tél. /Fax (228) 22.25.37.60 Email : credi@laposte.tg Site web:

Plus en détail

RAPPORT D ETUDE. Mission de vérification des conditions préalables en vue de la mise en place d une mutuelle de santé à Mengong

RAPPORT D ETUDE. Mission de vérification des conditions préalables en vue de la mise en place d une mutuelle de santé à Mengong PROGRAMME GERMANO-CAMEROUNAIS DE SANTE / SIDA (PGCSS) VOLET MICRO ASSURANCE / MUTUELLES DE SANTE ET PVVS B.P. 7814 / YAOUNDE / CAMEROUN TEL. ( 00237 ) 2221 18 17 FAX ( 00237 ) 2221 91 18 Email komi.ahawo@gtz.de

Plus en détail

ONG ENTRAIDE-BENIN. PROJET : Appui à la scolarisation des enfants démunis de la localité d Akogbato

ONG ENTRAIDE-BENIN. PROJET : Appui à la scolarisation des enfants démunis de la localité d Akogbato 1 ONG ENTRAIDE-BENIN www.entraide-africa.org PROJET : Appui à la scolarisation des enfants démunis de la localité d Akogbato Novembre 2013 2 1- PRESENTATION GENERALE ET RESUME Nom du Demandeur Adresse

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

UNION DES COMORES Unité solidarité - développement

UNION DES COMORES Unité solidarité - développement UNION DES COMORES Unité solidarité - développement PROJET DE CREATION D UNE ASSURANCE MALADIE OBLIGATOIRE POUR LES FONCTIONNAIRES EN UNION DES COMORES - Ministère de la Santé Publique et de la Solidarité

Plus en détail

Création de la section Biochimie au Laboratoire. Lieu: Centre de santé humanitaire «La Pierre de l angle» de Cococodji au Bénin

Création de la section Biochimie au Laboratoire. Lieu: Centre de santé humanitaire «La Pierre de l angle» de Cococodji au Bénin CENTRE DE SANTE HUMANITAIRE «LA PIERRE DE L ANGLE» Présentation du projet intitulé Création de la section Biochimie au Laboratoire Porteur du projet : ONG La Fraiche Rosée Lieu: Centre de santé humanitaire

Plus en détail

«PROGRAMME SOINS POUR TOUS»

«PROGRAMME SOINS POUR TOUS» Présentation du projet intitulé «PROGRAMME SOINS POUR TOUS» Porteur du projet : ONG La Fraiche Rosée Lieu du programme : Centre médico-social «La Pierre de l angle» de cococodji au Bénin Responsable du

Plus en détail

Séminaire sur le partage des bonnes expériences et des défis en matière de e-gouvernance/e-administration

Séminaire sur le partage des bonnes expériences et des défis en matière de e-gouvernance/e-administration Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement (CAFRAD) Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Original: Anglais Séminaire sur le partage des

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

Réf. : 811.1 Date : 07 09 10 Cadre stratégique pour le champ d activités Santé Introduction

Réf. : 811.1 Date : 07 09 10 Cadre stratégique pour le champ d activités Santé Introduction Bureau de la coopération suisse au Bénin Réf. : 811.1 Date : 07 09 10 Cadre stratégique pour le champ d activités Santé Introduction Selon l Organisation Mondiale de la Santé «la santé est un état complet

Plus en détail

ZONE DE L AFRIQUE DE L OUEST

ZONE DE L AFRIQUE DE L OUEST ZONE DE L AFRIQUE DE L OUEST SECTION DU BENIN DOCUMENT DE PROJET A L ECOUTE DES FEMMES DEMUNIES "FED" Octobre 2010 I- IDENTIFICATION DU PROJET TITRE : "A l Ecoute des Femmes Démunies" «FED» Organisme d

Plus en détail

LA GESTION DE LA SECURITE ROUTIERE AU BENIN. Nestor VITODEGNI nesvito@yahoo.fr

LA GESTION DE LA SECURITE ROUTIERE AU BENIN. Nestor VITODEGNI nesvito@yahoo.fr LA GESTION DE LA SECURITE ROUTIERE AU BENIN Nestor VITODEGNI nesvito@yahoo.fr Pays de l Afrique de l Ouest limité par : l Océan Atlantique au sud le Nigeria à l Est le Togo à l Ouest le Niger au Nord Est

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2011 Date limite d'envoi des dossiers : 31 mars 2011

APPEL A PROJETS 2011 Date limite d'envoi des dossiers : 31 mars 2011 APPEL A PROJETS 2011 Date limite d'envoi des dossiers : 31 mars 2011 Dans le cadre de cet appel à projets 2011, la Fondation GlaxoSmithKline soutiendra des programmes en direction d équipes soignantes

Plus en détail

Contribution en stratégie avancée en matière de santé de reproduction : cas de l unité mobile dans le district sanitaire de Katiola (CNO)

Contribution en stratégie avancée en matière de santé de reproduction : cas de l unité mobile dans le district sanitaire de Katiola (CNO) MEMPD Contribution en stratégie avancée en matière de santé de reproduction : cas de l unité mobile dans le district sanitaire de Katiola (CNO) Titre 14. Programmes et politiques Présenté par : 14.4. Evaluation

Plus en détail

Thème: Innovations en matière de financement des SPE. Expérience africaine innovante (cas de l ANPE du Niger)

Thème: Innovations en matière de financement des SPE. Expérience africaine innovante (cas de l ANPE du Niger) Thème: Innovations en matière de financement des SPE Expérience africaine innovante (cas de l ANPE du Niger) Présentée par: Monsieur Chégou Kochi MAINA Directeur Général Dakar, Sénégal du 16 au 18 Septembre

Plus en détail

Ministère de la Famille et de la Solidarité Nationale ****

Ministère de la Famille et de la Solidarité Nationale **** Ministère de la Famille et de la Solidarité Nationale **** 1 «DONNER AUX FEMMES LES MOYENS DE VIVRE EN MEILLEURE SANTE» 2 Introduction 1. Etat des lieux de la santé des femmes au Bénin 2.Causes essentielles

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST)

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST) POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO Présenté par: Prof. Dr. Djénéba TRAORE Directrice Générale Institut de l Afrique de l Ouest Email: Djeneba.Traore@iao.gov.cv Site web: www.westafricainstitute.org

Plus en détail

AGENCE BELGE DE DÉVELOPPEMENT LE PARTENARIAT BÉNIN-BELGIQUE

AGENCE BELGE DE DÉVELOPPEMENT LE PARTENARIAT BÉNIN-BELGIQUE AGENCE BELGE DE DÉVELOPPEMENT LE PARTENARIAT BÉNIN-BELGIQUE FAITS ET CHIFFRES 1 NOMBRE D HABITANTS : 9,2 millions (estimation World Gazetteer) 2 POURCENTAGE DE LA POPULATION VIVANT AVEC MOINS DE 1,25 $

Plus en détail

Position de la COFACE sur le rôle des pensions alimentaires dans la lutte contre la pauvreté des familles monoparentales

Position de la COFACE sur le rôle des pensions alimentaires dans la lutte contre la pauvreté des familles monoparentales Confédération des Organisations Familiales de l Union européenne Confederation of Family Organisations in the European Union Position de la COFACE sur le rôle des pensions alimentaires dans la lutte contre

Plus en détail

QUELLE EST LA SITUATION ACTUELLE

QUELLE EST LA SITUATION ACTUELLE INTRODUCTION Etre à jour de ses vaccins et en gérer le suivi de manière permanente, voici une exigence vitale pour l hygiène des populations et une préoccupation majeure de santé publique en côte d Ivoire

Plus en détail

35 projets humanitaires et sociaux

35 projets humanitaires et sociaux PROGRAMME AFRIQUE FONDACIO UN MOUVEMENT AU SERVICE DE l humain L aventure naît à Poitiers en 1974, à l initiative de jeunes adultes qui souhaitaient s engager au service d un monde plus humain. Fondacio

Plus en détail

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Appel à projets 2010 Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Un programme conjoint entre la Fondation de France et le Comité français pour la solidarité internationale (CFSI) Date limite

Plus en détail

Analyse de l offre de soins dans le cadre de la mise en œuvre de l Assurance Maladie Obligatoire (AMO) au Mali

Analyse de l offre de soins dans le cadre de la mise en œuvre de l Assurance Maladie Obligatoire (AMO) au Mali Analyse de l offre de soins dans le cadre de la mise en œuvre de l Assurance Maladie Obligatoire (AMO) au Mali B DAOU, M KOUAME, C ATIM Institut National de recherche en santé Publique (INRSP)- Bamako,

Plus en détail

PROGRAMME PANAFRICAIN DANS LE DOMMAINE COOPERATIF (PANACOOP)

PROGRAMME PANAFRICAIN DANS LE DOMMAINE COOPERATIF (PANACOOP) PROGRAMME PANAFRICAIN DANS LE DOMMAINE COOPERATIF (PANACOOP) Le projet d Intervention Panafricaine dans le domaine Coopératif (INPACOOP) est un projet qui émanait de la volonté du gouvernement du Canada

Plus en détail

De plus, la politique se veut concordante avec les règlements et les politiques du Collège Shawinigan énumérés ci-dessous :

De plus, la politique se veut concordante avec les règlements et les politiques du Collège Shawinigan énumérés ci-dessous : POLITIQUE NUMÉRO 32 de soutien à l intégration scolaire et d éducation à la citoyenneté Responsable : Direction des études Dernière mise à jour : CA/2004-361.08.4, le 26 mai 2004 Prochaine date de révision

Plus en détail

La Financière agricole du Québec

La Financière agricole du Québec La Financière agricole du Québec Plan d action de développement durable 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général... 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser,

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL POUR LA COHESION SOCIALE ET L EMPLOI DES JEUNES EN AFRIQUE SUB-SAHARIENNE

PROGRAMME REGIONAL POUR LA COHESION SOCIALE ET L EMPLOI DES JEUNES EN AFRIQUE SUB-SAHARIENNE PROGRAMME REGIONAL POUR LA COHESION SOCIALE ET L EMPLOI DES JEUNES EN AFRIQUE SUB-SAHARIENNE Bureau sous-régional, Afrique de l Ouest et du Centre. ASRO-WACA Dakar RAPPORT ANNUEL 2011 D ACTIVITES DU PROJET

Plus en détail

A/MTSP/2008-2013 PB/2008-2009. Original : Anglais PLAN STRATÉGIQUE À MOYEN TERME 2008-2013 PROJET DE BUDGET PROGRAMME 2008-2009

A/MTSP/2008-2013 PB/2008-2009. Original : Anglais PLAN STRATÉGIQUE À MOYEN TERME 2008-2013 PROJET DE BUDGET PROGRAMME 2008-2009 A/MTSP/2008-2013 PB/2008-2009 Original : Anglais PLAN STRATÉGIQUE À MOYEN TERME 2008-2013 ET PROJET DE BUDGET PROGRAMME 2008-2009 Les appellations employées dans ce document et la présentation des données

Plus en détail

PRESENTATION DES ACTIVITES DU CENTRE POUR LE BIEN ETRE DES FEMMES (CBF/GK) «GISELE KAMBOU»

PRESENTATION DES ACTIVITES DU CENTRE POUR LE BIEN ETRE DES FEMMES (CBF/GK) «GISELE KAMBOU» PRESENTATION DES ACTIVITES DU CENTRE POUR LE BIEN ETRE DES FEMMES (CBF/GK) «GISELE KAMBOU» The image part with relationship ID rid2 was not found in the file. BUT: Promotion de la Santé Sexuelle et de

Plus en détail

Dossier de Presse. Prix de la Coopération Internationale Sensibilisation du Public

Dossier de Presse. Prix de la Coopération Internationale Sensibilisation du Public Dossier de Presse Prix de la Coopération Internationale Sensibilisation du Public HCCI 20 Fevrier 2007 1. Une approche : valoriser les ressources humaines locales 2. Une conviction : l accès à des soins

Plus en détail

La Prévention médico-sociale en Finistère

La Prévention médico-sociale en Finistère ODPE du Finistère La Prévention médico-sociale en Finistère La protection maternelle et infantile (PMI) mène une mission de prévention et de promotion de la L ESSENTIEL santé des futurs parents et des

Plus en détail

CHARTEOK.COM. CHARTE OK : Une charte d engagement

CHARTEOK.COM. CHARTE OK : Une charte d engagement k CHARTEOK.COM CHARTE OK : Une charte d engagement ACRONYMES HARSAH : Hommes ayant des relations sexuelles avec d autres hommes ITSS : Infection transmissible sexuellement et par le sang Édition 2015 TABLE

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

CEFORP --------------- DENOMINATION DE LA FORMATION

CEFORP --------------- DENOMINATION DE LA FORMATION REPUBLIQUE DU BENIN Université d Abomey-Calavi Centre de Formation et de Recherche en matière de Population CEFORP --------------- DENOMINATION DE LA FORMATION GRADE : MASTER DOMAINE DE CONNAISSANCE: 5

Plus en détail

NOS MISSIONS HUMANITAIRES COURTES

NOS MISSIONS HUMANITAIRES COURTES NOS MISSIONS HUMANITAIRES COURTES SOMMAIRE Partir en mission humanitaire.2 Effectuer une mission humanitaire.3 Nos partenaires au Sud.4 Leurs actions..5 Leurs besoins.6 Ce qu ils nous demandent 7 Le coût

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

Termes de Référence (TDR)

Termes de Référence (TDR) 01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 50 37 83 69; GSM: (226) 70 80 64 52 Email: iavsmail@gmail.com http://www.iavs.info Termes de Référence (TDR) Du Séminaire de formation sur l élaboration

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE ************************** Ministère de l Environnement et de Développement Durable *******************

REPUBLIQUE TUNISIENNE ************************** Ministère de l Environnement et de Développement Durable ******************* REPUBLIQUE TUNISIENNE ************************** Ministère de l Environnement et de Développement Durable ******************* STRATEGIE NATIONALE EN MATIERE D EDUCATION POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE **************************

Plus en détail

PARTICIPATION DES COLLECTIVITÉS AUX ACTION S DE DÉVELOPPEMENT: EXPÉRIENCE DE LA COOPÉRATION DÉCENTRALISÉE AU NIGER

PARTICIPATION DES COLLECTIVITÉS AUX ACTION S DE DÉVELOPPEMENT: EXPÉRIENCE DE LA COOPÉRATION DÉCENTRALISÉE AU NIGER PARTICIPATION DES COLLECTIVITÉS AUX ACTION S DE DÉVELOPPEMENT: EXPÉRIENCE DE LA COOPÉRATION DÉCENTRALISÉE AU NIGER 1. Définition 2. Finalités PLAN 3. La coopération décentralisée au Niger 4. Les actions

Plus en détail

ENSEIGNEMENT ET FORMATION PROFESSIONNELLE AGRICOLES : ENTRE RÉPONSES AUX BESOINS LOCAUX ET ADAPTATIONS AUX ÉVOLUTIONS INTERNATIONALES

ENSEIGNEMENT ET FORMATION PROFESSIONNELLE AGRICOLES : ENTRE RÉPONSES AUX BESOINS LOCAUX ET ADAPTATIONS AUX ÉVOLUTIONS INTERNATIONALES IX e JOURNÉES D ÉTUDES INGÉNIERIE DES DISPOSITIFS DE FORMATION A L INTERNATIONAL «ENSEIGNEMENT ET FORMATION PROFESSIONNELLE AGRICOLES : ENTRE RÉPONSES AUX BESOINS LOCAUX ET ADAPTATIONS AUX ÉVOLUTIONS INTERNATIONALES»

Plus en détail

CECCA «IDZALEDU» Politique de crédits. Caisse d Epargne et de Crédits Commercial et Agricole des Mutuelles de Solidarités

CECCA «IDZALEDU» Politique de crédits. Caisse d Epargne et de Crédits Commercial et Agricole des Mutuelles de Solidarités Association Maison Rurale d Education et d Action de DEveloppement BP : 10 Badou Wawa Tél : (+228) 832 10 78 Siège social Tomégbé E-mail : info@asmeradetogo.org Site web : www.asmeradetogo.org Caisse d

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

La santé, un facteur d insertion

La santé, un facteur d insertion La santé, un facteur d insertion Anne Danibert - Chef de projets prévention et promotion de la santé Mutuelle Atlantique Une orientation politique de la Mutuelle En 1996, la mutuelle inscrit comme orientation

Plus en détail

COMMENT DéVELOPPER SON CLUB?

COMMENT DéVELOPPER SON CLUB? COMMENT DéVELOPPER SON CLUB? Accompagnement dans la création d un projet de développement. LE PROJET CLUB Analyser les points forts et points faibles Définir des axes d amélioration Décliner en actions

Plus en détail

APERÇU DU PLAN MUNICIPAL DE PRÉPARATION AUX PANDÉMIES

APERÇU DU PLAN MUNICIPAL DE PRÉPARATION AUX PANDÉMIES APERÇU DU PLAN MUNICIPAL DE PRÉPARATION AUX PANDÉMIES Le présent plan n est pas un document indépendant. Il faut le considérer dans le contexte du Plan d urgence de la ville de Moncton. 1 Préambule Le

Plus en détail

POSTE À POURVOIR - - OBJECTIF DU POSTE :

POSTE À POURVOIR - - OBJECTIF DU POSTE : POSTE À POURVOIR Titre : directeur de la communication Département : communications Responsable hiérarchique : directeur exécutif Subordonnés directs : attachés de presse (2), agents des communications

Plus en détail

Le programme de médecine mobile

Le programme de médecine mobile Le programme de médecine mobile UN ENGAGEMENT DU CLUB SANTE AFRIQUE AUPRES DU LEGENDAIRE PROGRAMME DES FLYING DOCTORS OBJECTIFS DU MILLENAIRE POUR LE DEVELOPPEMENT N 4-5-6 et 8 1 CFAO : membre actif du

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL POUR LA COHESION SOCIALE ET L EMPLOI DES JEUNES EN AFRIQUE SUB-SAHARIENNE

PROGRAMME REGIONAL POUR LA COHESION SOCIALE ET L EMPLOI DES JEUNES EN AFRIQUE SUB-SAHARIENNE PROGRAMME REGIONAL POUR LA COHESION SOCIALE ET L EMPLOI DES JEUNES EN AFRIQUE SUB-SAHARIENNE Bureau sous-régional, Afrique de l Ouest et du Centre. ASRO-WACA Dakar RAPPORT DE CLÔTURE 2009-2011 D ACTIVITES

Plus en détail

Horaires. B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de l information et de la communication

Horaires. B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de l information et de la communication ANNEXE III Horaires Première année* Horaires Modules Numéro Heures Total A. Institutions et réseaux A1 30 A2 50 120 A3 40 B. Publics B1 30 B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES

TERMES DE REFERENCES TERMES DE REFERENCES Composante 3 / TUNISIE ACCUEIL ET ACCOMPAGNEMENT DES JEUNES DEMANDEURS D EMPLOIS DIPLOMES DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ACTION DE FORMATION Contribution à la réalisation d un outil intitulé

Plus en détail

Projet pour l insertion socioprofessionnelle des orphelins du sida et enfants vulnérables (OEVS) dans les activités d élevage et de pisciculture

Projet pour l insertion socioprofessionnelle des orphelins du sida et enfants vulnérables (OEVS) dans les activités d élevage et de pisciculture Projet pour l insertion socioprofessionnelle des orphelins du sida et enfants vulnérables (OEVS) dans les activités d élevage et de pisciculture PAR LES CENTRES D ACCUEIL DE L ESPOIR (CAES) Association

Plus en détail

Les Jeunes, Acteurs du Développement

Les Jeunes, Acteurs du Développement Nations Unies Commission économique pour l Afrique Bureau pour l Afrique du Nord Les Jeunes, Acteurs du Développement Le dialogue et la compréhension mutuelle Note conceptuelle UNFPA Tunis (Tunisie), 8-10

Plus en détail

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention Le plan d intervention au service de la réussite de l élève Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention Objectif de la présentation Présenter les orientations ministérielles qui sous-tendent

Plus en détail

En croisant ces constats et ces enjeux, la région Centre a arrêté dans le cadre du schéma régional des formations 5 orientations:

En croisant ces constats et ces enjeux, la région Centre a arrêté dans le cadre du schéma régional des formations 5 orientations: PROTOCOLE D ACCORD ENTRE LE SECRETARIAT D ETAT A LA SOLIDARITE ET LA REGION CENTRE POUR LA MISE EN PLACE D UN PLAN DES METIERS DANS LE SECTEUR SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL I : Contexte: Le schéma régional des

Plus en détail

École de technologie supérieure. Plan d action de développement durable

École de technologie supérieure. Plan d action de développement durable École de technologie supérieure Plan d action de développement durable 2009-2012 Enseignement et recherche Favoriser l intégration du concept de développement durable dans les activités d enseignement

Plus en détail

A. HERICORD, M.-F. WILMOTTE

A. HERICORD, M.-F. WILMOTTE Chapitre 116 La Permanence d Accès aux Soins de Santé A. HERICORD, M.-F. WILMOTTE 1. La loi d orientation du 29 juillet 1998 La loi d orientation du 29 juillet 1998 relative à la lutte contre les exclusions

Plus en détail

Initiative Return to care Cahier des charges et profil d un(e) coopérant(e)s pour lancer la réforme du programme Katana, Sud-Kivu

Initiative Return to care Cahier des charges et profil d un(e) coopérant(e)s pour lancer la réforme du programme Katana, Sud-Kivu Initiative Return to care Cahier des charges et profil d un(e) coopérant(e)s pour lancer la réforme du programme Katana, Sud-Kivu 20 juin 2008 Introduction Return to care (RTC) est une initiative spécifique

Plus en détail

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat African Training and Research Centre in Administration for Development المرآز الا فريقي للتدريب و البحث الا داري للا نماء Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

Plus en détail

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision DESCRIPTION DU POSTE Titre : Agent du service aux donateurs Département : Collecte de fonds Supérieur hiérarchique : Directeur de la collecte de fonds Supervision : Personnel et bénévoles du service aux

Plus en détail

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié Chapitre 1 Définition et enjeux De tout temps, l homme a tenté de se protéger collectivement contre les maladies et les décès prématurés, notamment en luttant contre les épidémies et les agressions de

Plus en détail

Cultiver la solidarité www.contrelecancer.ma

Cultiver la solidarité www.contrelecancer.ma LE BÉNÉVOLAT Cultiver la solidarité www.contrelecancer.ma le bénévolat CULTIVER LA SOLIDARITÉ La mobilisation dans la lutte contre le cancer, à laquelle a appelé Son Altesse Royale la Princesse Lalla Salma

Plus en détail

Santé internationale. Avoir un impact durable sur la santé

Santé internationale. Avoir un impact durable sur la santé Santé internationale Avoir un impact durable sur la santé Un véritable partenaire Abt Associates est fermement résolue à améliorer la santé des habitants de la planète. Nous travaillons en étroite collaboration

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1361-00-16 Nombre de pages : 8 POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

Plus en détail

Pierrette OYANE NZUE Observatoire des Droits de la Femme et de la Parité Gabon pioyvean@yahoo.fr

Pierrette OYANE NZUE Observatoire des Droits de la Femme et de la Parité Gabon pioyvean@yahoo.fr Pierrette OYANE NZUE Observatoire des Droits de la Femme et de la Parité Gabon pioyvean@yahoo.fr Le Gabon est un pays d Afrique Centrale, peuplé d environ deux millions d habitants. A cause de ses nombreuses

Plus en détail

Termes de Référence (TDR)

Termes de Référence (TDR) 01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 50 37 83 69; GSM: (226) 70 80 64 52 Email: iavsmail@gmail.com http://www.iavs.info Termes de Référence (TDR) Du Séminaire de formation à l intégration

Plus en détail

Le Système d aides locales

Le Système d aides locales Le Système d aides locales C est une combinaison de nos activités de mobilisation locale, de micro investissement, et d assistances technique des villages et hameaux partenaires de GADIS en difficulté.

Plus en détail

Programme de Réalisation de puits

Programme de Réalisation de puits Programme de Réalisation de puits Zones d intervention : Mananjary - Région de Vatovavy Fitovinany (6 puits) Financé par Le Conseil Général de l Ain Rapport définitif Avril 2007 En France LA Rochetonnerie,

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

World Tourism Organization (UNWTO) - A Specialized Agency of the United Nations

World Tourism Organization (UNWTO) - A Specialized Agency of the United Nations Termes de Référence Recrutement d un volontaire de l OMT pour le projet «Augmenter l impact du développement touristique sur l économie locale dans la région de Jacmel, Haïti» dans le cadre du Programme

Plus en détail

L apport de la terminologie aux CED et autres cibles de l alphabétisation au Mali

L apport de la terminologie aux CED et autres cibles de l alphabétisation au Mali L apport de la terminologie aux CED et autres cibles de l alphabétisation au Mali 1. Introduction 2. Situation de la recherche terminologique 3. Nécessité de la recherche terminologie; 4. Le Bureau de

Plus en détail

PROCESSUS D ACCOMPAGNEMENT DES COMMUNAUTES DANS LA CREATION ET LA GESTION DES ECOLES COMMUNAUTAIRES

PROCESSUS D ACCOMPAGNEMENT DES COMMUNAUTES DANS LA CREATION ET LA GESTION DES ECOLES COMMUNAUTAIRES PROCESSUS D ACCOMPAGNEMENT DES COMMUNAUTES DANS LA CREATION ET LA GESTION DES ECOLES COMMUNAUTAIRES Abdramane Togo Nov.2000 ong à but non lucratif- BP: E2226-Tél/fax : 229-24-22-Lafiabougou-Rue 426-Porte

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DU TABLEAU DE BORD DE SUIVI DES MUTUELLES DE SANTE AU CAMEROUN

GUIDE D UTILISATION DU TABLEAU DE BORD DE SUIVI DES MUTUELLES DE SANTE AU CAMEROUN PROGRAMME GERMANO CAMEROUNAIS DE SANTE / SIDA (PGCSS) VOLET MICRO ASSURANCE ET MUTUELLES DE SANTE (MAMS) B.P. 7814 / YAOUNDE / CAMEROUN / TEL. ( 00237 ) 2221 18 17 / 221 91 18 / FAX ( 00237 ) 2221 91 18

Plus en détail

Projet Cœur de Compassion ; Volet Social de l association Internationale AIPEG

Projet Cœur de Compassion ; Volet Social de l association Internationale AIPEG 1 Projet Cœur de Compassion : Cœur de Compassion est un projet dans le volet Social de l Association Internationale pour la Préparation de l Epouse Glorieuse de Christ. C est un projet qui œuvre pour le

Plus en détail

De l Eau de Là CALA 2009. En partenariat avec la communauté Urbaine d Antalaha. Et en collaboration avec :

De l Eau de Là CALA 2009. En partenariat avec la communauté Urbaine d Antalaha. Et en collaboration avec : De l Eau de Là Madagascar 2009 Le Chantier Ecole d Ambodikakaze Projet présenté par CALA (Comité d'aide aux Lépreux d'antalaha) Côte de la vanille Madagascar janvier 2009 De l Eau de Là Chantier Ecole

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est 28 Objectifs du millénaire pour le développement : rapport de 2013 Objectif 5 Améliorer la santé maternelle Faits en bref XX En Asie de l Est, en Afrique du Nord et en, la mortalité maternelle a diminué

Plus en détail

ONG «LA FRAICHE ROSEE»

ONG «LA FRAICHE ROSEE» ONG «LA FRAICHE ROSEE» PROJET : Réalisation de l étude de faisabilité et conception du plan architectural du projet de construction de l orphelinat «L enfance heureuse». Durée : Un(1) mois Période : Mois

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES

TERMES DE REFERENCES TERMES DE REFERENCES Composante 3 / TUNISIE ELABORATION D UN GUIDE METHODOLOGIQUE POUR LA CONSTRUCTION DE REFERENTIELS COMPETENCES-EMPLOIS-FORMATIONS DGRU (Direction Générale de la Rénovation Universitaire)

Plus en détail

II. L accord d entreprise sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

II. L accord d entreprise sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes Mai 2007 Fiche entreprise Société Générale Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes Présentation de l entreprise - Secteur d activité : Banque-Finance - Statut : Société Anonyme - Effectif

Plus en détail

20 14 RT RAPPO FINANCIER

20 14 RT RAPPO FINANCIER FINANCIER RAPPORT 20 14 UNE GENEROSITÉ SANS FAILLE DE NOS DONATEURS 2014 a marqué les dix ans du tout premier programme soutenu par les parrains français au Sénégal. Après ces 10 années passées aux côtés

Plus en détail

SECRETARIAT EXECUTIF/PRA/SA-LCD-POP SYNTHESE DES TRAVAUX DE LA REUNION DU COMITE REGIONAL DE PILOTAGE ELARGI DE CLOTURE DU PREDAS

SECRETARIAT EXECUTIF/PRA/SA-LCD-POP SYNTHESE DES TRAVAUX DE LA REUNION DU COMITE REGIONAL DE PILOTAGE ELARGI DE CLOTURE DU PREDAS COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL SECRETARIAT EXECUTIF/PRA/SA-LCD-POP PROGRAMME REGIONAL DE PROMOTION

Plus en détail

Le Développement et la Perspective de la Réforme du Système de Santé en Chine

Le Développement et la Perspective de la Réforme du Système de Santé en Chine Le Développement et la Perspective de la Réforme du Système de Santé en Chine Ministre de la Santé de la République Populaire de Chine CHEN Zhu (Le 12 avril 2012) Contenu du rapport Cadre général de la

Plus en détail

Asie centrale. Environnement opérationnel. Kazakhstan. Kirghizistan. Ouzbékistan. Tadjikistan. Turkménistan

Asie centrale. Environnement opérationnel. Kazakhstan. Kirghizistan. Ouzbékistan. Tadjikistan. Turkménistan Environnement opérationnel Kazakhstan Kirghizistan Ouzbékistan Tadjikistan Turkménistan Les abondantes réserves de pétrole et de gaz de l Asie centrale expliquent en partie l importance géopolitique que

Plus en détail

Convention entre la Fondation pour l animation socioculturelle lausannoise et l Association

Convention entre la Fondation pour l animation socioculturelle lausannoise et l Association Préambule Convention entre la Fondation pour l animation socioculturelle lausannoise et l Association Conformément aux termes de la Charte Lausannoise de l animation, la Ville de Lausanne donne mandat

Plus en détail

Espérance. Partage. Projet de construction d une maison d accueil et du siège de notre ONG à N Djaména

Espérance. Partage. Projet de construction d une maison d accueil et du siège de notre ONG à N Djaména Espérance et Partage Projet de construction d une maison d accueil et du siège de notre ONG à N Djaména Espérance et Partage, Association suisse d aide aux malades et orphelins du Sida au Tchad, ONG reconnue

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Mise à jour en juillet 2010 POLITIQUE DE COMMUNICATION 1. MISE EN CONTEXTE... 2 2. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE DE COMMUNICATION... 2 3. MISSION DU MINISTÈRE... 2 4. VALEURS...

Plus en détail

PLAN D ACTION ACTIONS A COURTS ET MOYENS TERMES VISIBILITE DE SYMBIOSE-TOGO CONTEXTE/BESOIN

PLAN D ACTION ACTIONS A COURTS ET MOYENS TERMES VISIBILITE DE SYMBIOSE-TOGO CONTEXTE/BESOIN PLAN D ACTION Une élaboration claire et précise des prochaines activités de l'association est de première importance. Le temps et les énergies des bénévoles sont des ressources précieuses qu'il importe

Plus en détail

[Lancement de la campagne des recrutements. pour la construction. de la LGV Bretagne Pays de la Loire

[Lancement de la campagne des recrutements. pour la construction. de la LGV Bretagne Pays de la Loire ] [Lancement de la campagne des recrutements pour la construction de la LGV Bretagne Pays de la Loire Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi

Plus en détail

Aides Médicales et Charité (AMC)

Aides Médicales et Charité (AMC) Aides Médicales et Charité (AMC) Tél : +228 22 51 26 47 amc_lome@yahoo.fr PROJET NYE KEKELI : PTME Contexte d intervention En matière de prévention de la transmission du VIH de la mère à l enfant au Togo,

Plus en détail

Tout ce que les hommes doivent savoir sur la grossesse

Tout ce que les hommes doivent savoir sur la grossesse Tout ce que les hommes doivent savoir sur la grossesse Partenaires pour la santé, partenaires pour la vie! «Il faut accompagner ta femme à l hôpital! Si tu le fais, c est bien pour la santé de vos enfants,

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

CORAF/WECARD Directeur Exécutif Descriptif du poste Juillet 2015

CORAF/WECARD Directeur Exécutif Descriptif du poste Juillet 2015 CORAF/WECARD Directeur Exécutif Descriptif du poste Juillet 2015 A Propos du CORAF/WECARD 1 courtesy of coraf/wecard website: www.coraf.org Le CORAF/WECARD est une Organisation Sous- Régionale (OSR) d

Plus en détail

Projet de Gestion des déchets solides ménagers au Bénin - GDSM

Projet de Gestion des déchets solides ménagers au Bénin - GDSM Projet de Gestion des déchets solides ménagers au Bénin - GDSM Rapport d avancement des activités des femmes récupératrices Volet : Valorisation des matières non organiques par les femmes récupératrices

Plus en détail

CEREMONIE D OUVERTURE DE L ATELIER DE CAPITALISATION DES INTERVENTIONS BENINO- BELGE DANS LE SECTEUR DE LA SANTE

CEREMONIE D OUVERTURE DE L ATELIER DE CAPITALISATION DES INTERVENTIONS BENINO- BELGE DANS LE SECTEUR DE LA SANTE M i n i s t è r e d e l a S a n t é CEREMONIE D OUVERTURE DE L ATELIER DE CAPITALISATION DES INTERVENTIONS BENINO- BELGE DANS LE SECTEUR DE LA SANTE *-*-*-* Cotonou, Hotel du Lac le 11 novembre 2014 Discours

Plus en détail

MISSION D APPUI EN CONCEPT GIRE AUX PROGRAMMES GWI- AFRIQUE DE L OUEST :

MISSION D APPUI EN CONCEPT GIRE AUX PROGRAMMES GWI- AFRIQUE DE L OUEST : MISSION D APPUI EN CONCEPT GIRE AUX PROGRAMMES GWIAFRIQUE DE L OUEST : Projet GWIAfrique de l Ouest: BurkinaFaso, Ghana, Mali, Niger et Sénégal Expérience réussie de Gestion Intégrée des Ressources en

Plus en détail

Évaluation du Fonds international pour la diversité culturelle

Évaluation du Fonds international pour la diversité culturelle Évaluation du Fonds international pour la diversité culturelle 1 Contexte La Fédération pour la diversité culturelle regroupe 43 coalitions nationales, dont près du deux tiers se trouvent dans des pays

Plus en détail