Calcul de la durée annuelle du travail

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Calcul de la durée annuelle du travail"

Transcription

1 Régime des heures supplémentaires, des contingents et de la Contrepartie Obligatoire en Repos (C.O.R) applicable depuis le 1/01/09 Temps de Travail et Démocratie Sociale - Loi du 20 Août Calcul de la durée annuelle du travail 1/ - Préambule : Rappelons que cette Loi prévoit de nombreux assouplissements à la Législation de la Durée du Travail, avec pour objectif de laisser plus de liberté aux Partenaires Sociaux, tout en privilégiant la négociation d entreprise (avec syndicats de salariés) aux accords de branches 2/ - Majorations pour heures supplémentaires : pas de changement : De la 36 e à la 43 e heure Au-delà de la 43 e heure majoration de 25 % (jusqu à 8 heures supplémentaires) majoration de 50 % (à partir de la 9 ème heure) 3/ - Contingent annuel d heures supplémentaires : Compte tenu du préambule ci avant, la Loi prévoit que le contingent peut être dorénavant défini par accord d entreprise ou à, défaut, par accord de branche. Sachant que les accords collectifs conclus avant l entrée en vigueur de la Loi demeurent applicables. Conséquences pour le Bâtiment : En l absence de nouvel accord, le contingent reste à 180 heures pour toutes les entreprises du Bâtiment, ceci en application des accords du 17/12/2003 pour les entreprises jusqu à 10 salariés, du 17/03/2004 pour les entreprises de 11 à 20 salariés et l accord du 05/11/1998 pour les entreprises de plus de 20 salariés. Quelles sont les heures supplémentaires imputables sur le contingent? Depuis la loi TEPA du 21 août 2007, toutes les heures supplémentaires effectuées au-delà de 35 heures sont imputées sur le contingent annuel à partir de la 36 ème heure, et ce, pour toutes les entreprises quel que soit leur effectif Quelles sont les heures au-delà de l horaire légal non imputables sur le contingent annuel? Au regard de l article III - 18 de la convention collective des ouvriers du Bâtiment, les heures de conduite effectuées à la demande expresse de l employeur ne sont pas imputées sur le contingent annuel. Celles-ci étant considérées comme des heures de dérogation permanente (cette application répond entre autre à l article 5 du décret du 17 Novembre 1936, en particulier du 11 ème alinéa de cet article). 1

2 Dans ce cas, ces heures ouvrent droit au coefficient de majoration pour heures supplémentaires. En tout état de cause, le recours à ces heures doit s effectuer dans le respect des limites quotidiennes et hebdomadaires applicables en matière de durée du travail, à savoir : 10 heures de travail maximum par jour, et 8 heures pour les jeunes de moins de 18 ans, 48 heures de travail maximum par semaine, 44 heures de travail maximum par semaine sur une période de 12 semaines consécutives, 4/ - Contingent annuel pour les entreprises qui bénéficient de l annualisation : Rappelons que la loi a supprimé la limite des 130 heures, harmonisant ainsi pour toutes les entreprises du Bâtiment le contingent annuel de 180 heures. 5/ - La COR Contrepartie Obligatoire en Repos (article 3 du décret du 4/11/2008 La Contrepartie Obligatoire en Repos (C.O.R) est la dénomination du repos compensateur obligatoire depuis le 1 er janvier Pour toutes les entreprises du Bâtiment, la COR est égale à 100% des heures supplémentaires accomplies au-delà du contingent annuel (c'est-à-dire que toute heure accomplie au-delà du contingent sera rémunérée et donnera droit à une heure de repos) article III.14 de la convention collective. EXEMPLE : 10 heures supplémentaires = à 10 heures supplémentaires payées avec une majoration + un repos de 10 heures. (RAPPEL : le repos compensateur obligatoire accordé aux salariés des entreprises de plus de 20 salariés, pour les heures supplémentaires accomplies au-delà de 41 heures par semaine dans le contingent annuel d heures supplémentaires, a été supprimé par la loi du 20 août 2008.) Les règles régissant la COR sont les suivantes : - le droit à repos est ouvert dès que la durée du repos atteint 7 heures, sauf dispositions conventionnelles plus favorables. Dans le Bâtiment, il n existe pas de limite qui conditionne l ouverture du droit à repos. Le déclenchement du droit à repos est donc immédiat. - le repos est pris dans un délai maximal de 2 mois suivant l ouverture du droit - le repos est pris par journée ou demi-journée entière, à la convenance du salarié. La période de repos est assimilée à du travail effectif pour le calcul des droits du salarié, qui donne lieu à une indemnisation qui n entraîne aucune diminution de rémunération par rapport à celle que le salarié aurait perçue s il avait accompli son travail. - Le repos qui ne serait pas pris par le salarié ne peut entraîner la perte de son repos. Dans ce cas, le repos sera pris effectivement dans le délai maximal d un an. - La demande de repos par le salarié s effectue au moins une semaine à l avance et précise la date et la durée du repos. L employeur apporte sa réponse dans un délai de 7 jours de la réception de la demande. 2

3 Si l'employeur entend reporter la date de prise de repos, il doit préalablement consulter les délégués du personnel des raisons relevant d impératifs liés au fonctionnement de l entreprise qui motivent le report de la demande. En cas de report, l employeur propose au salarié une autre date à l intérieur du délai de 2 mois (délai au cours duquel l employeur peut différer la demande du salarié). - Lorsque plusieurs demandes de repos se présentent entre différents salariés, l employeur départage les salariés selon l ordre de priorité suivant : * les demandes déjà différées, * la situation de famille, * l ancienneté dans l entreprise Si le contrat de travail prend fin avant que le salarié ait bénéficié de la COR à laquelle il a droit ou avant qu il ait acquis des droits suffisants pour pouvoir prendre ce repos, la COR est alors versée à ceux des ayants droit qui auraient qualité pour obtenir le paiement des salaires arriérés. Cette indemnité a le caractère de salaire. - Les repos peuvent être accolés aux congés payés pris entre le 1 er juillet et le 31 août, - Les salariés sont informés du nombre d heures de COR dont ils disposent par un document annexé au bulletin de paie. RAPPEL : Pour toutes les entreprises quel que soit l effectif : suppression de la demande d autorisation auprès de l inspection du travail : les heures supplémentaires accomplies au-delà du contingent annuel peuvent désormais être accomplies sans que l employeur ait à demander l autorisation de l inspecteur du travail (ceci est valable pour toutes les entreprises de TP). Cette mesure a été supprimée par la loi du 20/08/2008. NOTA : Est maintenue, en revanche, l obligation de consultation des délégués du personnel (s il en existe). 6/ - Calcul de la durée annuelle du travail (entreprises pratiquant la modulation) : Rappelons que la Loi FILLON a supprimé la référence à la durée moyenne de 35 heures pour ne laisser subsister que la référence aux heures annuelles : A savoir que la durée moyenne de travail est calculée sur la base de la durée légale (ou plafond conventionnel s il est inférieur) diminuée des heures correspondant aux jours de congés légaux et aux jours fériés, ce qui suite à la création de la journée de solidarité porte le plafond de la durée annuelle de 1600 heures à 1607 heures. Toutefois, selon le nombre de jours fériés, autres qu un dimanche, compris dans l année, la durée annuelle peut varier en deçà ou au-delà de 1607 heures. Exemple pour 2012, la durée annuelle est heures, car : 366 jours 52 jours de repos hebdomadaires 30 jours de congés payés 9 jours fériés qui en 2012 ne tombent pas un dimanche + 1 journée de solidarité = 276 jours travaillés / 6 jours ouvrables, soit 46 semaines travaillées à 35 heures en moyenne. 3

4 Exemple pour 2011, la durée annuelle est heures car : 365 jours 52 jours de repos hebdomadaires 30 jours de congés payés 8 jours fériés qui en 2011 ne tombent pas un dimanche + 1 journée de solidarité = 276 jours travaillés / 6 jours ouvrables, soit 46 semaines travaillées à 35 heures en moyenne. 7/ - Repos compensateur et travaux urgents (article III.14 de la convention collective) : En cas de surcroît exceptionnel de travail ou pour des raisons de sécurité ou des raisons impératives, telles que les travaux urgents ou continus ou pour des raisons climatiques ou en cas de contraintes commerciales et techniques imprévisibles, l'employeur pourra recourir à des heures supplémentaires exceptionnelles, au-delà du contingent défini cidessus, en demandant préalablement l'avis des représentants du personnel (s'il y en a). Ces heures supplémentaires exceptionnelles ouvrent droit à un repos compensateur dont la durée est égale au nombre d'heures supplémentaires exceptionnelles effectuées (soit 100 %). Ce temps de repos compensateur intégralement indemnisé sera pris dans un délai maximum de 2 mois suivant la date à laquelle le droit au repos compensateur aura été acquis. 8/ - Exception à la semaine de travail en 5 jours (article III.22 de la convention collective) En cas de circonstances imprévisibles, pour des travaux urgents en raison de la sécurité ou de la sauvegarde de l outil ou de l ouvrage, les entreprises pourront faire travailler leurs ouvriers le samedi (ou le lundi), totalement ou partiellement, mais elles devront alors obligatoirement les faire bénéficier d un repos compensateur d une durée égale aux heures effectuées en plus des 5 jours de travail hebdomadaires. Le repos compensateur devra obligatoirement être pris dans un délai maximum de 5 semaines suivant la date à laquelle le droit au repos compensateur aura été acquis, et si possible dans le même mois civil. La moitié des heures de travail non effectuées lors du repos compensateur sera indemnisée par leur non-déduction du salaire mensuel, conformément aux dispositions de l article 4.2 de la convention collective. 9/ - Les astreintes DANS LE BATIMENT SONT DE PLUS EN PLUS FREQUENTES : Est-ce que ces périodes sont à considérer comme du temps de travail effectif? - Définition de l astreinte et condition de mise en place : Selon le code du travail, l astreinte est une période pendant laquelle le salarié, sans être à la disposition permanente et immédiate de l employeur, a l obligation de demeurer à son domicile ou à proximité afin d être en mesure d intervenir pour effectuer un travail. 4

5 Les astreintes doivent être prévues par la convention ou l accord collectif applicable à l entreprise. A défaut, l information préalable des représentants du personnel et de l inspecteur du travail est nécessaire. a) Rémunération des astreintes avec intervention : - Le temps d intervention constitue du travail effectif et doit être rémunéré comme tel et ouvre droit, le cas échéant, aux majorations ou repos pour heures supplémentaires. Il faut également en tenir compte pour déterminer si les durées maximales hebdomadaires et quotidiennes, en la matière, sont respectées, - Le temps de trajet (aller et retour) lié à ces interventions sont également considérées comme du travail effectif (arrêt de la cour de cassation le 31/10/2007). b/ Rémunération des astreintes sans intervention : Pour la durée d astreinte sans intervention, le salarié est indemnisé sous forme d une compensation financière et n est pas considérée comme du temps de travail. Cette compensation, à défaut d accord régional dans le BTP, est définie par le Chef d Entreprise. Elle peut être inférieure au taux horaire du Smic. C est donc une somme forfaitaire qui varie en fonction de la nature et de la durée de la contrainte. Cette somme est assujettie à toutes cotisations salariale et patronale et doit apparaître distinctement sur une ligne séparée du bulletin de paye. // 5

REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL : DECRETS D APPLICATION DE LA LOI DU 20 AOUT L essentiel

REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL : DECRETS D APPLICATION DE LA LOI DU 20 AOUT L essentiel N 128 SOCIAL n 49 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 04 décembre 2008 ISSN 1769-4000 REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL : DECRETS D APPLICATION DE LA LOI DU 20 AOUT 2008 L essentiel Suite à la parution

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE N 07 FFGolf /GFGA LES HEURES SUPPLEMENTAIRES

FICHE TECHNIQUE N 07 FFGolf /GFGA LES HEURES SUPPLEMENTAIRES FICHE TECHNIQUE N 07 FFGolf /GFGA LES HEURES SUPPLEMENTAIRES CE DOCUMENT N A PAS VALEUR DE CONSULTATION JURIDIQUE ET CHAQUE CLUB EST INVITE A CONSULTER SON CONSEIL JURIDIQUE POUR SON CAS PARTICULIER. QU

Plus en détail

TITRE DEUXIÈME DURÉE DU TRAVAIL, RÉPARTITION ET AMÉNAGEMENT DES HORAIRES

TITRE DEUXIÈME DURÉE DU TRAVAIL, RÉPARTITION ET AMÉNAGEMENT DES HORAIRES DURÉE DU TRAVAIL Art. L. 3121-7 79 TITRE DEUXIÈME DURÉE DU TRAVAIL, RÉPARTITION ET AMÉNAGEMENT DES HORAIRES (L. n o 2016-1088 du 8 août 2016, art. 8) CHAPITRE PREMIER DURÉE ET AMÉNAGEMENT DU TRAVAIL Le

Plus en détail

LE RECOURS AUX HEURES SUPPLEMENTAIRES

LE RECOURS AUX HEURES SUPPLEMENTAIRES LE RECOURS AUX HEURES SUPPLEMENTAIRES Durée du travail Avril 2009 Cette fiche technique s adresse uniquement aux EHPAD. Le recours aux heures supplémentaires est avant tout une décision du chef d entreprise

Plus en détail

1. Les modalités de fixation du contingent annuel

1. Les modalités de fixation du contingent annuel LOI DE MODERNISATION DU MARCHE DU TRAVAIL (20 AOUT 2008) La loi 2008-789 du 20 août 2008 assouplit le régime des heures supplémentaires ou le mécanisme d aménagement du temps de travail mais deux constantes

Plus en détail

LOI TRAVAIL : TEMPS DE TRAVAIL

LOI TRAVAIL : TEMPS DE TRAVAIL Infos flash LOI TRAVAIL : TEMPS DE TRAVAIL La loi travail comprend un certain nombre de dispositions relatives à la durée du travail, à l aménagement du temps de travail et au temps de repos et instaure

Plus en détail

Service juridique CSFV

Service juridique CSFV Service juridique CSFV LOI DU 20 AOUT 2008 : REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL La loi relative à la réforme du temps de travail du 20 août 2008, (s inspirant de la position commune du 9 avril 2008 non signée

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3255 Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES AVENANT

Plus en détail

NOUVELLES DISPOSITIONS EN VIGUEUR AU 1 ER JANVIER 2014 I-DUREE HEBDOMADAIRE MINIMALE FIXEE A 24 HEURES

NOUVELLES DISPOSITIONS EN VIGUEUR AU 1 ER JANVIER 2014 I-DUREE HEBDOMADAIRE MINIMALE FIXEE A 24 HEURES SOCIAL 14 j a n v i e r 2014 TEMPS PARTIEL NOUVELLES DISPOSITIONS EN VIGUEUR AU 1 ER JANVIER 2014 L article 12 de la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013, parue au journal officiel le 16 juin

Plus en détail

Le BTP actualise ses forfaits jours.

Le BTP actualise ses forfaits jours. Le BTP actualise ses forfaits jours. La pratique des «forfaits jours» pour les salariés ETAM à partir du niveau F et Cadres qui disposent d une large autonomie dans l organisation de leur emploi du temps

Plus en détail

Salariés, cadres : do you speak droit des forfait jours?

Salariés, cadres : do you speak droit des forfait jours? Salariés, cadres : do you speak droit des forfait jours? Actualité juridique publié le 19/10/2014, vu 1370 fois, Auteur : CHHUM AVOCATS Paris Nantes L essor de ce forfait jours avait pour but de déroger

Plus en détail

FORFAIT JOURS DES CADRES ET DES ETAM BTP:

FORFAIT JOURS DES CADRES ET DES ETAM BTP: SOCIAL 29 j anvier2013 FORFAIT JOURS DES CADRES ET DES ETAM BTP: AVENANTS DU 11 DECEMBRE 2012 DATE ENTREE EN VIGUEUR : LE 1 ER FEVRIER 2013 Une réunion paritaire s est tenue le 11 décembre 2012 pour sécuriser

Plus en détail

CADRES ET TEMPS DE TRAVAIL

CADRES ET TEMPS DE TRAVAIL CADRES ET TEMPS DE TRAVAIL Avant la loi du 19 janvier 2000 les cadres ne faisaient l objet d aucune disposition spécifique dans le code du travail. Seuls les conventions collectives ou les contrats de

Plus en détail

DROIT SOCIAL. La durée du travail. La durée du travail. Durée hebdomadaire. Durée hebdomadaire

DROIT SOCIAL. La durée du travail. La durée du travail. Durée hebdomadaire. Durée hebdomadaire Les congés pour évènements familiaux 1. Les 35 heures La durée légale hebdomadaire est de 35 heures. Il s agit d un temps de référence. Il ne s agit ni d un temps maximum, ni d un minimum. Le temps de

Plus en détail

LA PANDEMIE GRIPPALE ET SES CONSEQUENCES SUR LE CONTRAT DE TRAVAIL

LA PANDEMIE GRIPPALE ET SES CONSEQUENCES SUR LE CONTRAT DE TRAVAIL N 136 - SOCIAL n 68 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 22 septembre 2009 ISSN 1769-4000 LA PANDEMIE GRIPPALE ET SES CONSEQUENCES SUR LE CONTRAT DE TRAVAIL L essentiel Le 3 juillet 2009, La

Plus en détail

JOURS FERIES Attention : les conditions légales de paiement des jours fériés non travaillés sont modifiées

JOURS FERIES Attention : les conditions légales de paiement des jours fériés non travaillés sont modifiées SOCIAL Jours fériés FEDERATION REUNIONNAISE DU BTP DATE : 11 mai 2012 N : S/2012/15 Source : FFB Infos 2011-009 JOURS FERIES 2012 Attention : les conditions légales de paiement des jours fériés non travaillés

Plus en détail

NOTE DE SERVICE. Ce repos compensateur est égal à 1 % du temps de travail réellement effectué entre 21 heures et 6 heures.

NOTE DE SERVICE. Ce repos compensateur est égal à 1 % du temps de travail réellement effectué entre 21 heures et 6 heures. Réf. : DG/2005/423 Date : 08/02/2005 Article n 12 Manuel de gestion du personnel DISPOSITIONS GÉNÉRALES TRAVAIL DE NUIT REPOS COMPENSATEUR. NOTE DE SERVICE OBJET : TRAVAIL DE NUIT REPOS COMPENSATEUR La

Plus en détail

FLASH INFO DU 2 OCTOBRE 2007

FLASH INFO DU 2 OCTOBRE 2007 FLASH INFO DU 2 OCTOBRE 2007 Réforme du régime social et fiscal des «heures supplémentaires» La loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du tr avail, de l'emploi et du pouvoir d'achat (loi «TEPA») comprend,

Plus en détail

Service juridique CSFV

Service juridique CSFV Service juridique CSFV Les principales mesures de la loi du 8 février 2008 pour le pouvoir d achat La loi n 2008-11 du 8 février 2008 pour le pouvoir d achat prévoit trois mesures principales : - le rachat

Plus en détail

SOCIAL. 1 er mars 2000 N 25 - SOCIAL N 10 LE BULLETIN DE PAIE

SOCIAL. 1 er mars 2000 N 25 - SOCIAL N 10 LE BULLETIN DE PAIE SOCIAL 1 er mars 2000 N 25 - SOCIAL N 10 LE BULLETIN DE PAIE Après la décision du Conseil constitutionnel du 13 janvier 2000 et la publication de la loi du 19 janvier 2000 relative à la réduction négociée

Plus en détail

Pour pouvoir bénéficier de la prestation PAJE, la rémunération journalière doit être inférieure à 5 fois le Smic horaire, soit net.

Pour pouvoir bénéficier de la prestation PAJE, la rémunération journalière doit être inférieure à 5 fois le Smic horaire, soit net. Référence SMIC au 1 er janvier 2013: 9,43 /heure (7.14 net) Le salaire de base est librement déterminé entre l employeur et le salarié, mais il ne peut être inférieur à 0,281 fois le montant du salaire

Plus en détail

La durée du travail. A jour de juin 2016.

La durée du travail. A jour de juin 2016. La durée du travail A jour de juin 2016. La durée du travail s entend du temps qu un salarié consacre à son travail, mais également de la répartition des heures de travail sur une période donnée. La durée

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N

LETTRE CIRCULAIRE N Montreuil, le 26/01/2011 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION, DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE LETTRE CIRCULAIRE N 2011-008 OBJET : Allégements applicables au titre des heures supplémentaires et complémentaires

Plus en détail

Fin de l exonération des cotisations d accidents du travail /maladies professionnelles au titre de la réduction Fillon

Fin de l exonération des cotisations d accidents du travail /maladies professionnelles au titre de la réduction Fillon Réduction Fillon : les nouveautés 2011 27/01/2011 Réduction Fillon : les nouveautés 2011 A compter du 1er janvier 2011, en application de la loi de Financement de la sécurité sociale pour 2011 (article

Plus en détail

Durée du travail, congés et droit à la déconnexion après la loi El Khomri

Durée du travail, congés et droit à la déconnexion après la loi El Khomri Durée du travail, congés et droit à la déconnexion après la loi El Khomri Avant Après Date d entrée en vigueur Principe général Application en priorité de l accord d entreprise, l accord de branche ne

Plus en détail

AVENANT N 37 DU 28 JANVIER 2011

AVENANT N 37 DU 28 JANVIER 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3305 Convention collective nationale IDCC : 2216. COMMERCE DE DÉTAIL ET DE GROS À PRÉDOMINANCE ALIMENTAIRE AVENANT N

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES 0Brochure n o 3131 Convention collective nationale IDCC : 1404. ENTREPRISES DE COMMERCE, DE LOCATION ET DE RÉPARATION

Plus en détail

Durée du travail et organisation du temps de travail SECTEUR PRIVÉ

Durée du travail et organisation du temps de travail SECTEUR PRIVÉ Durée du travail et organisation du temps de travail SECTEUR PRIVÉ Définition de la durée du travail La définition légale du temps de travail effectif est conforme à la directive européenne selon laquelle

Plus en détail

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : COMMERCE DES ARTICLES DE SPORTS ET ÉQUIPEMENTS DE LOISIRS

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : COMMERCE DES ARTICLES DE SPORTS ET ÉQUIPEMENTS DE LOISIRS MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3049 Convention collective nationale IDCC : 1557. COMMERCE DES ARTICLES DE SPORTS ET ÉQUIPEMENTS DE LOISIRS AVENANT DU

Plus en détail

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Date : 02/01/12 N Affaires sociales : 01.12 RELEVEMENT DU SMIC AU 1 ER JANVIER 2012 ACTUALITE Le décret

Plus en détail

LES 35 HEURES POUR LES ENTREPRISES DE 20 SALARIES ET MOINS

LES 35 HEURES POUR LES ENTREPRISES DE 20 SALARIES ET MOINS SOCIAL 3 janvier 2002 N 3 SOCIAL N 1 LES 35 HEURES POUR LES ENTREPRISES DE 20 SALARIES ET MOINS La durée légale du travail est réduite à 35 heures à partir du 1 er entreprises de 20 salariés au plus. janvier

Plus en détail

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Date : 03/07/12 N Affaires sociales : 25.12 RELEVEMENT DU SMIC AU 1 ER JUILLET 2012 ACTUALITÉ Le décret

Plus en détail

Sur le rapport du ministre de la fonction publique et de la réforme de l Etat et du ministre de l économie, des finances et de l industrie,

Sur le rapport du ministre de la fonction publique et de la réforme de l Etat et du ministre de l économie, des finances et de l industrie, Le 10 mai 2009 DECRET Décret n 2000-815 du 25 août 2000 relatif à l aménagement et à la réduction du temps de travail dans la fonction publique de l Etat et dans la magistrature. NOR: FPPA0000085D Version

Plus en détail

NOR: FPPA D. Vu l avis du Conseil supérieur de la fonction publique de l Etat en date du 20 juin 2000 ;

NOR: FPPA D. Vu l avis du Conseil supérieur de la fonction publique de l Etat en date du 20 juin 2000 ; Le 16 décembre 2009 DECRET Décret n 2000-815 du 25 août 2000 relatif à l aménagement et à la réduction du temps de travail dans la fonction publique de l Etat et dans la magistrature. Le Premier ministre,

Plus en détail

Le SMIC au 1 er janvier 2014

Le SMIC au 1 er janvier 2014 Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 34.13 20/12/2013 Le SMIC au 1 er janvier 2014 Publication du décret portant relèvement du SMIC Actualité Le décret n 2013-1190 du 19 décembre

Plus en détail

Circulaire DRT du 13 janvier 2004 relative au calcul du SMIC dans les hôtels, cafés et restaurants

Circulaire DRT du 13 janvier 2004 relative au calcul du SMIC dans les hôtels, cafés et restaurants Circulaire DRT 2004-2 du 13 janvier 2004 relative au calcul du SMIC dans les hôtels, cafés et restaurants Références : Articles D 141-7 et D 141-8 du code du travail ; Circulaire DRT-DSS n 15/90 du 9 mars

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3309 Convention collective nationale IDCC : 2272. ASSAINISSEMENT ET MAINTENANCE INDUSTRIELLE AVENANT N

Plus en détail

ACTIVITE PARTIELLE. Quels sont les cas de recours au régime d activité partielle?

ACTIVITE PARTIELLE. Quels sont les cas de recours au régime d activité partielle? ACTIVITE PARTIELLE 2016_DJEF_05 Quels sont les cas de recours au régime d activité partielle? L entreprise doit être contrainte de suspendre temporairement son activité ou de réduire les heures de travail

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3010 Convention collective nationale IDCC : 1978. FLEURISTES, VENTE ET SERVICES DES ANIMAUX FAMILIERS AVENANT

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale et accords nationaux

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale et accords nationaux MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3002 Convention collective nationale et accords nationaux BÂTIMENT IDCC : 255. ETAM PROTOCOLE D ACCORD

Plus en détail

SOMMAIRE. Rémunération - Régime de travail PX HEURES COMPLEMENTAIRES - HEURES SUPPLEMENTAIRES ORGANISATIONS DE TRAVAIL...

SOMMAIRE. Rémunération - Régime de travail PX HEURES COMPLEMENTAIRES - HEURES SUPPLEMENTAIRES ORGANISATIONS DE TRAVAIL... 1 SOMMAIRE 3 - HEURES COMPLEMENTAIRES - HEURES SUPPLEMENTAIRES... 2 31 - ORGANISATIONS DE TRAVAIL... 2 32 - HEURES COMPLEMENTAIRES, HEURES SUPPLEMENTAIRES... 2 321 - Heures complémentaires... 2 322 - Dépassement

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 2511.

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 2511. MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3328 Convention collective nationale IDCC : 2511. SPORT AVENANT N 89 DU 15 MAI 2014 RELATIF AU CONTRAT DE TRAVAIL

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : GOLF

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : GOLF MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3283 Convention collective nationale IDCC : 2021. GOLF AVENANT N 61 DU 30 AVRIL 2014 RELATIF À LA RECODIFICATION

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3225 Convention collective nationale IDCC : 1266. PERSONNEL DES ENTREPRISES DE

Plus en détail

FICHE 1/5 : SYNTHESE CONGES PAYES

FICHE 1/5 : SYNTHESE CONGES PAYES FICHE 1/5 : SYNTHESE CONGES PAYES Règle applicable CDI en année complète CDI en année incomplète CDD Acquisition des congés payés (CP) Les congés payés (CP) s acquièrent à raison de 2,5 jours ouvrables

Plus en détail

FICHE N 9 EXEMPLE DE CONTRAT DE TRAVAIL

FICHE N 9 EXEMPLE DE CONTRAT DE TRAVAIL FICHE N 9 EXEMPLE DE CONTRAT DE TRAVAIL A DUREE INDETERMINEE A TEMPS COMPLET MODULE Entre les soussignés : Entreprise (1) Code NAF :,représentée par M. d'une part, et M (2) Adresse : Nationalité (3) :

Plus en détail

Avenant n 19 à la convention collective nationale des HCR du 29/09/14

Avenant n 19 à la convention collective nationale des HCR du 29/09/14 Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 29.14 du 06/10/14 Avenant n 19 à la convention collective nationale des HCR du 29/09/14 Avenant relatif à l aménagement du temps de travail

Plus en détail

Avenant n 22 à la convention collective des HCR du 29/09/14 relatif aux cadres autonomes

Avenant n 22 à la convention collective des HCR du 29/09/14 relatif aux cadres autonomes [Texte] Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 16.16 du 16/06/16 Avenant n 22 à la convention collective des HCR du 29/09/14 relatif aux cadres autonomes Publication de l arrêté

Plus en détail

Projet de loi Travail : les mesures sur la durée du travail

Projet de loi Travail : les mesures sur la durée du travail Projet de loi Travail : les mesures sur la durée du travail le 26 juillet 2016 AVOCAT Procédure SOCIAL Temps de travail Le projet de loi Travail étant définitivement adopté, nous vous proposons une série

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3025 Convention collective nationale IDCC : 650. INGÉNIEURS ET CADRES DE LA MÉTALLURGIE (26 e édition.

Plus en détail

PAYE : LES MODIFICATIONS AU 1er JANVIER

PAYE : LES MODIFICATIONS AU 1er JANVIER légal PAYE : LES MODIFICATIONS AU 1er JANVIER PAYE : LES MODIFICATIONS AU 1er JANVIER Contribution patronale destinée au financement des organisations syndicales Assujettis : employeurs de droit privé

Plus en détail

Tout salarié y a droit, quels que soient son emploi, sa catégorie ou qualification, la nature de sa rémunération et son horaire de travail.

Tout salarié y a droit, quels que soient son emploi, sa catégorie ou qualification, la nature de sa rémunération et son horaire de travail. LES CONGES PAYES DES ASSISTANTS MATERNELS Il s'agit d'une période de repos rémunérée accordée obligatoirement chaque année au salarié par son employeur. Pendant cette période, l'employeur ne peut pas faire

Plus en détail

Depuis le 1 er Juillet 2013, l aide financière allouée à l entreprise est passée de 4,84 à 7,74 : coup de pouce en raison de la crise

Depuis le 1 er Juillet 2013, l aide financière allouée à l entreprise est passée de 4,84 à 7,74 : coup de pouce en raison de la crise Recours à une activité partielle en raison de Baisse d Activité (retard de chantier, baisse du carnet de commandes) (Loi 2013-504 du 14 Juin 2013 relative à la sécurisation de l emploi) Depuis le 1 er

Plus en détail

MISE A JOUR DES GUIDES du 26 janvier Il s agit d une nouvelle version du 26/01/16 qui remplace l ancienne version du 25/09/14.

MISE A JOUR DES GUIDES du 26 janvier Il s agit d une nouvelle version du 26/01/16 qui remplace l ancienne version du 25/09/14. Il s agit d une nouvelle version du 26/01/16 qui remplace l ancienne version du 25/09/14. Des informations ont été rajoutées, à savoir : - Des précisions ont été rajoutées sur l accueil occasionnel - S

Plus en détail

FICHE ANNEE INCOMPLETE De l embauche à la rupture du contrat de travail

FICHE ANNEE INCOMPLETE De l embauche à la rupture du contrat de travail FICHE ANNEE INCOMPLETE De l embauche à la rupture du contrat de travail Qu est-ce que l accueil en année incomplète? C est lorsque l'assistant maternel accueille l'enfant pendant 46 semaines ou moins.

Plus en détail

Modifications relatives à la durée du travail

Modifications relatives à la durée du travail Modifications relatives à la durée du travail La loi Travail modifie la réglementation applicable à la durée du travail. Les modifications présentées, dans la présente note d information, sont entrées

Plus en détail

CCBMAD - FICHE PRATIQUE N 6

CCBMAD - FICHE PRATIQUE N 6 CCBMAD - FICHE PRATIQUE N 6 La durée du travail Le Texte : TITRE V : Durée et organisation du travail Chapitre 1 : La durée du travail A. Principes généraux sur la durée du travail Article 2 : Définition

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3292 Convention collective nationale IDCC : 1979. HÔTELS, CAFÉS, RESTAURANTS

Plus en détail

Puteaux, le 8 Septembre Réf. : JFV/GT/KJ. Madame le Président, Monsieur le Président,

Puteaux, le 8 Septembre Réf. : JFV/GT/KJ. Madame le Président, Monsieur le Président, Réf. : JFV/GT/KJ Puteaux, le 8 Septembre 2008 Madame le Président, Monsieur le Président, Vous voudrez bien trouver ci-joint la loi n 2008-789 du 20 Août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale

Plus en détail

Convention collective PSAEE

Convention collective PSAEE Convention Convention Temps de travail Formation professionnelle Régime de prévoyance Convention collective PSAEE DOSSIER PRATIQUE : Traitement de la situation antérieure au 1 er septembre 2015 Collège

Plus en détail

ACCORD DE GROUPE RELATIF A L AMENAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL

ACCORD DE GROUPE RELATIF A L AMENAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL ACCORD DE GROUPE RELATIF A L AMENAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL ENTRE La Direction du Groupe LACTALIS représentée par M. MARTIN, d une part ET Les organisations syndicales représentées : représentatives au

Plus en détail

> Heures et rémunérations concernées par la déduction forfaitaire La déduction forfaitaire patronale pour heures supplémentaires

> Heures et rémunérations concernées par la déduction forfaitaire La déduction forfaitaire patronale pour heures supplémentaires > La déduction forfaitaire patronale est applicable au titre des seules heures supplémentaires, elle ne s applique pas aux heures complémentaires. Les heures supplémentaires sont : les heures effectuées

Plus en détail

Pour une durée légale du temps de travail des PH. Denis Desanges

Pour une durée légale du temps de travail des PH. Denis Desanges Pour une durée légale du temps de travail des PH Denis Desanges Les obligations de service annuelles 207 jours de travail effectif ou 414 demi-journées (+ la journée de solidarité) 9 jours fériés 104 samedis

Plus en détail

Annexe aux fiches 2 et 4 Exemples de calcul

Annexe aux fiches 2 et 4 Exemples de calcul Annexe aux fiches 2 et 4 Exemples de calcul Les exemples ci-dessous illustrent les modalités de calcul de la réduction générale dégressive sur les bas et moyens salaires (art. L. 241-13 du code de la sécurité

Plus en détail

ACCORD DU 27 NOVEMBRE 2009

ACCORD DU 27 NOVEMBRE 2009 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel ZONE PUCE DE PLAN-DE-CAMPAGNE (BOUCHES-DU-RHÔNE) ACCORD DU 27 NOVEMBRE

Plus en détail

Le SMIC au 1 er janvier 2017

Le SMIC au 1 er janvier 2017 Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 27.16 du 26/12/16 Le SMIC au 1 er janvier 2017 Publication du décret portant relèvement du SMIC et du minimum garanti I Le relèvement du SMIC

Plus en détail

INTERVENTION DU 19 NOVEMBRE Présentation de la loi sur la mensualisation et son application dans le secteur des services à la personne

INTERVENTION DU 19 NOVEMBRE Présentation de la loi sur la mensualisation et son application dans le secteur des services à la personne INTERVENTION DU 19 NOVEMBRE 2015 Présentation de la loi sur la mensualisation et son application dans le secteur des services à la personne 1 Accord national interprofessionnel du 10 décembre 1977 «Les

Plus en détail

Au plan légal, le SMIC est revalorisé au 1 er janvier 2014 à 9,53 euros de l heure, soit 1.445,38 euros pour 151,67 heures par mois.

Au plan légal, le SMIC est revalorisé au 1 er janvier 2014 à 9,53 euros de l heure, soit 1.445,38 euros pour 151,67 heures par mois. Les salaires applicables au 1 er janvier 2014 pour le personnel des entreprises d esthétique cosmétique relevant de la convention collective de l esthétique cosmétique. Les textes applicables Dans le cadre

Plus en détail

Retrouvez ci-après une présentation des principales mesures de la loi en matière de durée du travail

Retrouvez ci-après une présentation des principales mesures de la loi en matière de durée du travail Social : Circulaire n 720 09 Septembre 2016 Fédération des entreprises internationales de la mécanique et de l électronique 43-45 rue de Naples 75008 PARIS www.ficime.org Département Affaires sociales

Plus en détail

Conventions Collectives Convention Collective Nationale de l Immobilier

Conventions Collectives Convention Collective Nationale de l Immobilier Août 2015 Congés exceptionnels pour événements familiaux Jours fériés Conventions Collectives Convention Collective Nationale de l Immobilier Convention Collective des Hôtels, Résidences de tourisme Cafés,

Plus en détail

Le temps de travail. Les pauses. SELARL PLE Sandrine PLE Avocat à la Cour Toque E1894 1

Le temps de travail. Les pauses. SELARL PLE Sandrine PLE Avocat à la Cour Toque E1894 1 Le temps de travail et Les pauses depuis la loi Travail du 8 Août 2016 SELARL PLE Sandrine PLE Avocat à la Cour Toque E1894 1 La durée légale du travail effectif et la Loi Travail Rappel avant la loi Travail

Plus en détail

Section 5 - La gestion du temps de travail pour le personnel au forfait jours. Sommaire

Section 5 - La gestion du temps de travail pour le personnel au forfait jours. Sommaire Section 5 - La gestion du temps de travail pour le personnel au forfait jours Sommaire Article 1 Le personnel concerné...98 Article 2 La répartition de la durée du travail...98 Article 2.1 La durée du

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N

LETTRE CIRCULAIRE N PARIS, le 08/10/2004 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2004-136 OBJET : Plafond de la sécurité sociale et paie irrégulière, salariés à employeurs multiples,

Plus en détail

ACCORD DU 11 FÉVRIER 2016

ACCORD DU 11 FÉVRIER 2016 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 878. MENSUELS DES INDUSTRIES MÉTALLURGIQUES DU RHÔNE (21 mai

Plus en détail

TEMPS DE TRAVAIL & MODALITES DE PRISE DE CONGES PAYES ANNEE 2016

TEMPS DE TRAVAIL & MODALITES DE PRISE DE CONGES PAYES ANNEE 2016 UES Capgemini TEMPS DE TRAVAIL & MODALITES DE PRISE DE CONGES PAYES ANNEE 2016 1. La journée de solidarité En raison de l introduction de la journée de solidarité en 2005, la durée légale de travail annuelle

Plus en détail

SOCIAL LE TEMPS CHOISI NOTE DÉCEMBRE Loi n du 31 mars Accord du 28 septembre 2006

SOCIAL LE TEMPS CHOISI NOTE DÉCEMBRE Loi n du 31 mars Accord du 28 septembre 2006 SOCIAL NOTE DÉCEMBRE 2006 Loi n 2005-296 du 31 mars 2005 Accord du 28 septembre 2006 LE TEMPS CHOISI Pour toute information, vous pouvez contacter le Service Social au 01 49 89 32 32 SOMMAIRE FICHE 1 :

Plus en détail

ACCORD DU 4 MARS 2013

ACCORD DU 4 MARS 2013 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 878. MENSUELS DES INDUSTRIES MÉTALLURGIQUES DU RHÔNE (21 mai

Plus en détail

QUESTIONS-REPONSES: LES HEURES SUPPLEMENTAIRES

QUESTIONS-REPONSES: LES HEURES SUPPLEMENTAIRES QUESTIONS-REPONSES: LES HEURES SUPPLEMENTAIRES Inépuisable source de polémiques, les règles qui encadrent la durée du travail et plus particulièrement les heures supplémentaires sont souvent présentées

Plus en détail

AVENANT A L ARTICLE 37 DE LA CONVENTION COLLECTIVE DE L IMMOBILIER CONCERNANT LES SALAIRES MINIMA. Préambule

AVENANT A L ARTICLE 37 DE LA CONVENTION COLLECTIVE DE L IMMOBILIER CONCERNANT LES SALAIRES MINIMA. Préambule 09/10/07 AVENANT A L ARTICLE 37 DE LA CONVENTION COLLECTIVE DE L IMMOBILIER CONCERNANT LES SALAIRES MINIMA Préambule Les représentants des organisations syndicales d employeurs et de salariés se sont efforcés,

Plus en détail

REF : circulaire n NOR/INT/A/02/00053/C du 27 février 2002

REF : circulaire n NOR/INT/A/02/00053/C du 27 février 2002 DIRECTION GENERALE DE L ADMINISTRATION Paris, le 18/04/2002 DIRECTION DE L ADMINISTRATION TERRITORIALE ET DES AFFAIRES POLITIQUES SOUS-DIRECTION DES AFFAIRES POLITIQUES ET DE LA VIE ASSOCIATIVE BUREAU

Plus en détail

«Article 2 Période d essai

«Article 2 Période d essai MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3126 Convention collective régionale IDCC : 54. INDUSTRIES MÉTALLURGIQUES (OETAM)

Plus en détail

NOTE D INFORMATION 2006/04 du 16/05/2006. SOCIAL : la journée de solidarité

NOTE D INFORMATION 2006/04 du 16/05/2006. SOCIAL : la journée de solidarité NOTE D INFORMATION 2006/04 du 16/05/2006 SOCIAL : la journée de solidarité Même si son fractionnement a été facilité depuis novembre 2005, la journée de solidarité reste d'actualité à l'approche du lundi

Plus en détail

AVENANT N 74 DU 7 SEPTEMBRE 2012

AVENANT N 74 DU 7 SEPTEMBRE 2012 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 9151. EXPLOITATIONS DE POLYCULTURE ET D ÉLEVAGE, EXPLOITATIONS DE CULTURE OU D ÉLEVAGE

Plus en détail

Les jours d absence pour évènements familiaux Article 24 CCN n 3241

Les jours d absence pour évènements familiaux Article 24 CCN n 3241 Les jours d absence pour évènements familiaux Article 24 CCN n 3241 Cette fiche est destinée à vous informer sur la convention collective nationale du commerce de détail de l habillement et des articles

Plus en détail

Convention collective nationale des cadres et agents de maîtrise de la distribution des films de l'industrie cinématographique du 30 juin 1976

Convention collective nationale des cadres et agents de maîtrise de la distribution des films de l'industrie cinématographique du 30 juin 1976 Convention collective nationale des cadres et agents de maîtrise de la distribution des films de l'industrie cinématographique du 30 juin 1976 IDCC : - N de brochure : Sommaire Durée Droit syndical. -

Plus en détail

LE CONTRAT A DUREE INDETERMINEE A TEMPS PARTIEL BASE HEBDOMADAIRE OU MENSUELLE / HORAIRES QUOTIDIENS DEFINIS OU NON

LE CONTRAT A DUREE INDETERMINEE A TEMPS PARTIEL BASE HEBDOMADAIRE OU MENSUELLE / HORAIRES QUOTIDIENS DEFINIS OU NON LE CONTRAT A DUREE INDETERMINEE A TEMPS PARTIEL BASE HEBDOMADAIRE OU MENSUELLE / HORAIRES QUOTIDIENS DEFINIS OU NON Entre les soussignés : * Personne morale :... (dénomination sociale),... (forme), au

Plus en détail

Annexe VII Travail à temps partiel Accord du 14 juin 1994

Annexe VII Travail à temps partiel Accord du 14 juin 1994 Loi du 31 décembre 1992 (J.O. du 1er janvier 1993) Annexe complétant l'article 9 de la convention collective des laboratoires d'analyse de biologie médicale non hospitaliers Préambule Les LABM emploient

Plus en détail

FICHE PRATIQUE LA JOURNEE DE SOLIDARITE

FICHE PRATIQUE LA JOURNEE DE SOLIDARITE FICHE PRATIQUE LA JOURNEE DE SOLIDARITE Initiée par la loi du 30 juin 2004 relative à la solidarité pour l'autonomie des personnes âgées et handicapées, la journée de solidarité s applique aux salariés

Plus en détail

Avenant n 24 du 14 Octobre 2003 à la Convention Col lective Nationale du Golf du 13 Juillet 1998 relatif au chapitre 7 Congés payés

Avenant n 24 du 14 Octobre 2003 à la Convention Col lective Nationale du Golf du 13 Juillet 1998 relatif au chapitre 7 Congés payés Avenant n 24 du 14 Octobre 2003 à la Convention Col lective Nationale du Golf du 13 Juillet 1998 relatif au chapitre 7 Congés payés PREAMBULE : Le présent avenant conclu le 14 Octobre 2003 se substitue

Plus en détail

REGIME SOCIAL ET FISCAL DES «HEURES SUPPLEMENTAIRES» à compter du 1 er octobre 2007

REGIME SOCIAL ET FISCAL DES «HEURES SUPPLEMENTAIRES» à compter du 1 er octobre 2007 REGIME SOCIAL ET FISCAL DES «HEURES SUPPLEMENTAIRES» à compter du 1 er octobre 2007 Textes applicables Loi n 2007-1223 en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat du 21 Août 2007 J.O. du 22

Plus en détail

Le temps de travail des personnels d internat

Le temps de travail des personnels d internat Le temps de travail des personnels d internat En préambule, il est à noter que le régime des équivalences ci-dessous décrit ne s applique qu aux travailleurs de nuit qui sont en temps complet. Ainsi, pour

Plus en détail

Vu le décret n du 24 mai 1994 modifié portant dispositions statutaires relatives aux personnels des administrations parisiennes ;

Vu le décret n du 24 mai 1994 modifié portant dispositions statutaires relatives aux personnels des administrations parisiennes ; Délibération affichée à l Hôtel-de-Ville et transmise au représentant de l Etat le 22 décembre 2006. Reçue par le représentant de l Etat le 22 décembre 2006. Le Conseil de Paris, siégeant en formation

Plus en détail

Flash Information Protection Sociale

Flash Information Protection Sociale Flash Information Protection Sociale 10 décembre 2009 Les modalités de la mise à la retraite et du départ volontaire à la retraite Au regard de la législation actuelle applicable, à partir du 1 er janvier

Plus en détail

La journée de solidarité

La journée de solidarité La journée de solidarité La logique initiale du législateur était de faire en sorte que, dans un grand élan de communion et de solidarité à l égard des personnes âgées et des personnes handicapées, un

Plus en détail

CCNS: Contrat de travail/temps de travail. CRIFO 7 octobre 2012

CCNS: Contrat de travail/temps de travail. CRIFO 7 octobre 2012 CCNS: Contrat de travail/temps de travail CRIFO 7 octobre 2012 DÉROULEMENT DE L INTERVENTION Les contours de la notion de salariat Quand commence la relation salariée? Pourquoi et comment établir le contrat

Plus en détail

27 mars 2014 MEDEF Me Patrick VIDELAINE. Medef Forfaits Jours

27 mars 2014 MEDEF Me Patrick VIDELAINE. Medef Forfaits Jours 27 mars 2014 MEDEF 93 + 94 Me Patrick VIDELAINE 2 3 1. Bien gérer ses forfaits jours 2. Appréhender les risques 3. Trouver des alternatives 4 Depuis 2011, la Cour de cassation rappelle les conditions du

Plus en détail

FT. N LES CONGES PAYES

FT. N LES CONGES PAYES FT. N 13 2016 - LES CONGES PAYES Pour permettre à l assistant maternel de prendre effectivement des congés annuels, compte tenu de la spécificité de la profession, qui est d accueillir les enfants de plusieurs

Plus en détail

DEMANDE D INDEMNISATION AU TITRE DE L ALLOCATION SPECIFIQUE DE CHOMAGE PARTIEL

DEMANDE D INDEMNISATION AU TITRE DE L ALLOCATION SPECIFIQUE DE CHOMAGE PARTIEL DEMANDE D INDEMNISATION AU TITRE DE L ALLOCATION SPECIFIQUE DE CHOMAGE PARTIEL INDICATIONS POUR COMPLETER DE LA DEMANDE D INDEMNISATION Avant toute mise en chômage partiel 1. Préalablement à la mise en

Plus en détail

ACCORD AUTONOME PORTANT SUR LE TRAVAIL DE NUIT DANS LE CADRE D ASTREINTES DANS LE SECTEUR DES SERVICES DES ANIMAUX FAMILIERS

ACCORD AUTONOME PORTANT SUR LE TRAVAIL DE NUIT DANS LE CADRE D ASTREINTES DANS LE SECTEUR DES SERVICES DES ANIMAUX FAMILIERS ACCORD AUTONOME PORTANT SUR LE TRAVAIL DE NUIT DANS LE CADRE D ASTREINTES DANS LE SECTEUR DES SERVICES DES ANIMAUX FAMILIERS Préambule Le dispositif de travail de nuit dans le secteur des Services des

Plus en détail

ASTREINTE 1. DEFINITION... 2

ASTREINTE 1. DEFINITION... 2 ASTREINTE 1. DEFINITION... 2 2. QUALIFICATION DU TEMPS D ASTREINTE... 3 2.1. PERIODE D INTERVENTION... 3 2.2. PERIODE D ASTREINTE HORS INTERVENTION... 3 2.3. CAS PRATIQUES... 4 2.3.1. Exemple d un salarié

Plus en détail