Une politique conjoncturelle est une politique économique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Une politique conjoncturelle est une politique économique"

Transcription

1 TD les politiques économiques : objectifs, moyens et limites Objectif : être capable de réaliser un bilan concernant la maîtrise des connaissances et mécanismes A) A propos des politiques économiques en général Voici 11 affirmations. Sont-elles vraies ou fausses? Dans tous les cas, soyez en mesure de justifier! Une politique conjoncturelle est une politique économique Une politique réglementaire est une politique économique La conjoncture représente l état d une économie à court terme (état de la production, de la consommation etc) La politique budgétaire est mise en œuvre par les collectivités locales La politique budgétaire vise à agir sur la conjoncture via les dépenses et le taux directeur Le budget de l État englobe tous les budgets publics Une politique budgétaire de relance vise la croissance économique Une politique de rigueur est mise en place seulement quand les déficits publics sont élevés La politique monétaire est l œuvre de la Banque centrale Les outils de la politique monétaire sont la maîtrise de l inflation, la surveillance du taux de change et la croissance économique Une politique monétaire de rigueur consiste à réduire la quantité de monnaie en circulation B) Quelques mécanismes Comment une baisse du taux d intérêt directeur peut-elle permettre de stimuler la croissance? Baisse du taux d intérêt directeur par banque centrale è des banques commerciales è crédits facilités pour les ménages et les entreprises è.. quantité de monnaie en circulation è.de l investissement et de la consommation => hausse de. Comment une hausse du taux d intérêt directeur peut-il permettre de lutter contre l inflation? Hausse du taux directeur è refinancement pour les banques commerciales è. quantité de crédits accordés aux ménages è..de la consommation è moins de pour les entreprises è les prix ne sont plus poussés à la hausse à cause d un.. de demande par rapport à l offre è ralentissement de la hausse des prix Comment une hausse des dépenses de l Etat (par des investissements publics par ex) peut-elle stimuler la CE par un mécanisme cumulatif? dépenses de l État pour rénover les hôpitaux et universités => hausse de. Pour les entreprises du secteur è.de la production dans le bâtiment =>.. de salariés pour répondre à cette demande è Distribution de davantage de.. è hausse de la consommation (alimentaire, d équipement, de loisirs) è hausse de la demande dans d autres secteurs è hausse de la.. en général pour répondre à cette demande è hausse du donc Croissance économique (si se maintient sur long terme) Comment une politique de relance pour entraîner des effets inverses à ce qui était prévu? Travail sur un exemple historique : la relance de 1981 (tiré Manuel La découverte, La découverte 2007) Lorsque la gauche arrive au pouvoir en mai 1981, ( ), la situation économique mondiale n est guère brillante. Les conséquences du deuxième choc pétrolier sont particulièrement lourdes. Le monde se trouve de nouveau confronté aux affres de la récession : en 1980, la croissance de limite à 1 % pour l ensemble des pays industrialisés (3,4 % en 1979). Dès son installation, la gauche française met pourtant en place une politique de relance pour les (bas) salaires et de hausse sans précédent des dépenses publiques ( ) Pierre Mauroy, le nouveau premier ministre, concocte une relance keynésienne des plus classiques : grands travaux, équipements collectifs, logements sociaux, création d emplois publics, aide à l investissement, relèvement du salaire minimum, réduction de la durée du travail, cinquième semaine de congés payés. ( ) La dépense publique augmente finalement de 27,6 % en volume par rapport au budget initial de ( ) Le déficit prévisionnel atteint 95

2 milliards, soit trois fois le chiffre de 1980, soit 2,6 % du PIB. Le résultat ne se fait pas attendre : chute de la profitabilité des entreprises, arrêt de l investissement productif (croissance zéro en 1983), envolée de l inflation et forte hausse des taux d intérêt, explosion du déficit extérieur ( ) et dépréciation du franc. A la fin de 1981, le chômage, la mévente des produits français, l arrêt des investissements, l inflation à 14 %, l ascension irrésistible du mark et du dollar, sans parler même de la poursuite de la hausse du pétrole, condamnent l expérience. Il faudra provoquer une récession durable pour corriger les effets de cette politique. Source : P.Artus, M.P Virard. Comment nous avons ruiné nos enfants, La découverte 2006 Relance économique française demande importations Déficit commercial Récession mondiale Consigne : Retracez dans ce schéma d implication les conséquences de la mise en œuvre de la relance en 1981 (à l aide du texte et de vos connaissances sur les politiques économiques) taux d intérêts Échec de la relance : Aggravation de la récession (baisse des profits, des investissements, de l emploi, hausse du chômage) Les conséquences extrêmes de politiques de rigueur Associez chacune des notions à l une des propositions numérotées de 1 à 16, qui précise le plus rigoureusement possible sa signification (exercice tiré : Hatier, manuel de TES, 2012)

3 Éléments de corrigé Une politique conjoncturelle est une politique économique Une politique réglementaire est une politique économique La conjoncture représente l état d une économie à court terme (état de la production, de la consommation etc) La politique budgétaire est mise en œuvre par les collectivités locales La politique budgétaire vise à agir sur la conjoncture via les dépenses et le taux directeur Le budget de l État englobe tous les budgets publics Une politique budgétaire de relance vise la croissance économique Une politique de rigueur est mise en place seulement quand les déficits publics sont élevés La politique monétaire est l œuvre de la Banque centrale Les outils de la politique monétaire sont la maîtrise de l inflation, la surveillance du taux de change et la croissance économique Une politique monétaire de rigueur consiste à réduire la quantité de monnaie en circulation B) Quelques mécanismes Comment une baisse du taux d intérêt directeur peut-elle permettre de stimuler la croissance? Baisse du taux d intérêt directeur par banque centrale è baisse du coût de refinancement des banques commerciales è crédits facilités pour les ménages et les entreprises è hausse quantité de monnaie en circulation è Hausse de l investissement et de la consommation => hausse de la production des entreprises créatrices de biens de production et de celles qui créent des biens ou services pour les ménages Comment une hausse du taux d intérêt directeur peut-il permettre de lutter contre l inflation? Hausse du taux directeur è refinancement Plus couteux pour les banques commerciales è baisse quantité de crédits accordés aux ménages è ralentissement.de la consommation è moins de demande pour les entreprises è les prix ne sont plus poussés à la hausse à cause d un excédent de demande par rapport à l offre è ralentissement de la hausse des prix Comment une hausse des dépenses de l Etat (par des investissements publics par ex) peut-elle stimuler la CE par un mécanisme cumulatif? dépenses de l État pour rénover les hôpitaux et universités => hausse de la demande Pour les entreprises du secteur è hausse.de la production dans le bâtiment => embauche de salariés pour répondre à cette demande è Distribution de davantage de revenus. è hausse de la consommation (alimentaire, d équipement, de loisirs) è hausse de la demande dans d autres secteurs è hausse de la production (ou de l offre) en général pour répondre à cette demande è hausse du PIB donc Croissance économique (si se maintient sur long terme) salaires Relance économique française prestations sociales revenus Hausse de la demande investissements publics emplois Récession mondiale Schéma sur les politiques de rigueur mises en place depuis 2010 Crise => hausse déficits publics => politique de rigueur (ici, baisse des dépenses et hausse des impôts) => baisse consommation et investissement => ralentissement ou baisse production => baisse emploi. Baisse PIB et donc baisse rentrées fiscales et baisse dépenses publiques => amplifie impact sur déficits publics Hausse de la consommation Hausse de l investissement importations Baisse des exportations Réponses : a3, b15, c5, d11, e2 Déficit commercial Dépréciation monétaire Inflation taux d intérêt Perte de compétitivité Echec de la relance : Aggravation de la récession (baisse des profits, des investissements, de l emploi, hausse du chômage)

4 Q 21 : L Union Européenne compte aujourd hui : 25 pays membres 28 pays membres Q 22- La libre circulation des biens et services et facteurs de production correspond : à la zone de libre échange à l union douanière au marché commun à l union économique Q 23- L Union économique et monétaire en Europe : Comprend tous les pays de l UE A été créée par le traité d Amsterdam Est une construction originale dans le monde Ne comprend pas l Angleterre Q 24- Les économies d échelle sont la conséquence de : L élargissement de la taille du marché L augmentation de la concurrence Q 25- Les échanges intra-zone en Europe représentent environ : 1/3 des échanges des pays membres 2/3 des échanges des pays membres ¾ des échanges des pays membres Q 26 : En 2011, l UE est le 2 ème exportateur mondial après les Etats-Unis : Vrai Faux Q 27 : L élargissement de l UE : A fait augmenter le PIB de l ensemble de la zone A fait diminuer le PIB/habitant de l ensemble de la zone Q 28 : La protection sociale est une compétence : Q 29 : La politique monétaire est une compétence : Q 30 : La politique budgétaire est une compétence : Q 31 : Le «traité pour la stabilité, la coordination, la gouvernance» dans l union économique et monétaire : A été signé en 1997 A été signé en 2012 Prévoit que les critères de Maastricht deviennent des objectifs permanents des pays de la zone Euro Prévoit que chaque pays de la zone Euro s impose de s interdire les déficits publics structurels

5 Q 32 : Le policy-mix pendant les années 2000 dans la zone Euro : Politique monétaire de relance Politique monétaire de rigueur Politique budgétaire de relance Politique budgétaire de rigueur Q 33 : Le policy-mix depuis 2010 dans la zone Euro : Politique monétaire de relance Politique monétaire de rigueur Politique budgétaire de relance Politique budgétaire de rigueur Q 34 : Les déficits publics des pays appartenant à l union économique et monétaire ne doivent pas dépasser : 2% du PIB du pays 3% du PIB du pays 60% du PIB du pays Q 35 : Le président de la commission Européenne est : Herman van Rompuy José manuel Barrosso Martin Schulz Mario Draghi Q 36 : Le parlement Européen Est élu au suffrage universel direct A la totalité du pouvoir législatif en Europe Q 37 : Le budget Européen représente environ : 1% du PIB de l UE 20% du PIB de l UE

Travaux Dirigés n 3: La politique conjoncturelle - Révisions de 1 ère

Travaux Dirigés n 3: La politique conjoncturelle - Révisions de 1 ère Travaux Dirigés n 3: La politique conjoncturelle - Révisions de 1 ère Objectifs : A la fin du td, je dois être capable : ** de définir une politique conjoncturelle et d en énumérer les objectifs ; ** d

Plus en détail

ÉPREUVE COMPOSÉE TROISIÈME PARTIE : RAISONNEMENT S APPUYANT SUR UN DOSSIER DOCUMENTAIRE

ÉPREUVE COMPOSÉE TROISIÈME PARTIE : RAISONNEMENT S APPUYANT SUR UN DOSSIER DOCUMENTAIRE THÈME : RÉGULATION ET DÉSÉQUILIBRES MACROÉCONOMIQUES ÉPREUVE COMPOSÉE TROISIÈME PARTIE : RAISONNEMENT S APPUYANT SUR UN DOSSIER DOCUMENTAIRE Sujet Ce sujet comporte trois documents. En quoi les politiques

Plus en détail

CHAPITRE 5 ETAT ET POUVOIRS PUBLICS

CHAPITRE 5 ETAT ET POUVOIRS PUBLICS CHAPITRE 5 ETAT ET POUVOIRS PUBLICS I COMMENT SE SONT CONSTRUITS LES ETATS? A - Pourquoi un ordre politique? ACTIVITE TD 1 B - Quelles sont les formes institutionnelles de l ordre politique? ACTIVITE TD

Plus en détail

Les pays européens qui n ont pas l euro s en sortent mieux!

Les pays européens qui n ont pas l euro s en sortent mieux! Les pays européens qui n ont pas l euro s en sortent mieux! ujourd hui, le bien-fondé de l euro est largement remis en cause. D aucuns l accusent d être à l origine des politiques d austérité mises en

Plus en détail

Liste des encadrés, tableaux et graphiques

Liste des encadrés, tableaux et graphiques Liste des encadrés, tableaux et graphiques Encadrés I. Développements économiques et financiers A.1 La crise dans la zone euro Encadré 1 : Fragmentation financière dans la zone euro 46 A.2 Réponses des

Plus en détail

L activité économique est sujette à des fluctuations: comment les représenter et les expliquer?

L activité économique est sujette à des fluctuations: comment les représenter et les expliquer? Problématiques L activité économique est sujette à des fluctuations: comment les représenter et les expliquer? Quels sont les conséquences de l instabilité de l activité économique: inflation, déflation,

Plus en détail

DISSERTATION. SUJET : Dans la conjoncture actuelle, une politique de relance de l'économie française est-elle envisageable?

DISSERTATION. SUJET : Dans la conjoncture actuelle, une politique de relance de l'économie française est-elle envisageable? DISSERTATION SUJET : Dans la conjoncture actuelle, une politique de relance de l'économie française est-elle envisageable? Document 1 Les indicateurs conjoncturels de l économie française 2002 2003 2004

Plus en détail

FRANCE. France. La faible accumulation de capital et le progrès technologique ralentissent la croissance de la productivité du travail

FRANCE. France. La faible accumulation de capital et le progrès technologique ralentissent la croissance de la productivité du travail FRANCE La croissance économique devrait atteindre 1.4 % cette année et 1.5 % en 2017 grâce à la baisse des prix de l énergie, aux allègements des cotisations sociales et des impôts sur les entreprises

Plus en détail

I. L INTEGRATION ECONOMIQUE ET MONETAIRE

I. L INTEGRATION ECONOMIQUE ET MONETAIRE CHAPITRE 14. QUELS SONT LES AVANTAGES ET INCONVENIENTS DE L INTEGRATION REGIONALE EN EUROPE? Notions préalables Programme d histoire de terminale : L Europe de l Ouest en construction jusqu à la fin des

Plus en détail

Prévisions conjoncturelles 2007/2008

Prévisions conjoncturelles 2007/2008 Croisé automne 2006 Prévisions conjoncturelles 2007/2008 www.kof.ethz.ch Situation économique en Suisse Situation économique en Suisse Conjoncture favorable et croissance soutenue Progression dynamique

Plus en détail

PARTIE 1 : Les politiques économiques conjoncturelles

PARTIE 1 : Les politiques économiques conjoncturelles SO00BM24 Introduction aux politiques économiques PARTIE 1 : Les politiques économiques conjoncturelles Plan CHAPITRE 1 : LA POLITIQUE BUDGETAIRE Introduction : L intérêt des politiques conjoncturelles

Plus en détail

LA POLITIQUE ECONOMIQUE DANS UN CADRE EUROPEEN

LA POLITIQUE ECONOMIQUE DANS UN CADRE EUROPEEN C21 - LES POLITIQUES ÉCONOMIQUES LA POLITIQUE ECONOMIQUE DANS UN CADRE EUROPEEN I. LA NOTION DE POLITIQUE ÉCONOMIQUE La politique économique regroupe l ensemble des décisions des pouvoirs publics, portant

Plus en détail

Chapitre 6 : La politique économique

Chapitre 6 : La politique économique Chapitre 6 : La politique économique Comme, nous l avons vu dans le 2 nd chapitre, le marché n arrive pas toujours à s autoréguler. De plus, il existe des situations de déséquilibres durables avec, par

Plus en détail

7) Le solde structurel. A) La méthode d estimation du solde structurel

7) Le solde structurel. A) La méthode d estimation du solde structurel 1 FIPECO le 02.06.2016 Les fiches de l encyclopédie II) Déficit et dette publics, politique budgétaire 7) Le solde structurel Le niveau du déficit public dépend fortement de l activité économique et donc

Plus en détail

LES CRISES ÉCONOMIQUES

LES CRISES ÉCONOMIQUES Économie globale Renaud Bouret et Alain Dumas, ERPI 7-1 CHAPITRE 9 : CORRIGÉS LES CRISES ÉCONOMIQUES SECTION 2 (P. 202) 1. LA CRISE SE DÉCLENCHE a) Une récession à l étranger, qui entraîne une baisse des

Plus en détail

L analyse d un sujet d économie

L analyse d un sujet d économie L analyse d un sujet d économie Conforme à la nouvelle épreuve L épreuve d économie fait l objet d une synthèse et de la rédaction d une note structurée. Pour cela, vous allez devoir exploiter une série

Plus en détail

PRESENTATION DU PROGRAMME DE STABILITÉ ET DE CROISSANCE POUR LA PERIODE Luxembourg, le 27 avril Ministère des Finances

PRESENTATION DU PROGRAMME DE STABILITÉ ET DE CROISSANCE POUR LA PERIODE Luxembourg, le 27 avril Ministère des Finances PRESENTATION DU PROGRAMME DE STABILITÉ ET DE CROISSANCE POUR LA PERIODE 2012-2015 Luxembourg, le 27 avril 2012 - Ministère des Finances ORIENTATIONS GENERALES ET OBJECTIFS DE LA POLITIQUE BUDGETAIRE La

Plus en détail

THÈME 5 : économie RÉGULATION ET DÉSÉQUILIBRES MACROÉCONOMIQUES

THÈME 5 : économie RÉGULATION ET DÉSÉQUILIBRES MACROÉCONOMIQUES THÈME 5 : économie RÉGULATION ET DÉSÉQUILIBRES MACROÉCONOMIQUES Être capable de définir Notions à acquérir en première fonctions économiques de l'état prélèvements obligatoires fiscalité dépenses publiques

Plus en détail

V F V F A B C D E F G H V F V F A B C D E F G H V F V F A B C D E F G H V F V F A B C D E F G H

V F V F A B C D E F G H V F V F A B C D E F G H V F V F A B C D E F G H V F V F A B C D E F G H 1 EXAMEN D ECONOMIE POLITIQUE NOM ET PRENOM : L examen sera coté sur 40 points. Section 1 : Noircissez clairement la case correspondant à votre réponse. Section 2 : Noircissez clairement la case correspondant

Plus en détail

Crise de la zone euro Quelle(s) crise(s)? Dominique Plihon Université Paris Nord Lycée Claude-Monet 24 novembre 2014

Crise de la zone euro Quelle(s) crise(s)? Dominique Plihon Université Paris Nord Lycée Claude-Monet 24 novembre 2014 Crise de la zone euro Quelle(s) crise(s)? Dominique Plihon Université Paris Nord Lycée Claude-Monet 24 novembre 2014 Constat La zone euro est la région du monde : qui a le moins bien résisté à la crise

Plus en détail

Les défis de la politique monétaire en zone euro. Cycle «Quel avenir pour l Union Européenne?» Université ouverte Lyon 1-11 mars 2013

Les défis de la politique monétaire en zone euro. Cycle «Quel avenir pour l Union Européenne?» Université ouverte Lyon 1-11 mars 2013 Les défis de la politique monétaire en zone euro Cycle «Quel avenir pour l Union Européenne?» Université ouverte Lyon 1-11 mars 2013 Les défis de la politique monétaire en zone euro Introduction pratique

Plus en détail

Evolution des déséquilibres économiques de la France

Evolution des déséquilibres économiques de la France Evolution des déséquilibres économiques de la France Résumé : La France présente des déséquilibres excessifs selon les critères européens et reste sous surveillance de la Commission Européenne ; Le déficit

Plus en détail

CHAPITRE 12. Plan du chapitre : B- La mise en place de l euro consolide l intégration euro

CHAPITRE 12. Plan du chapitre : B- La mise en place de l euro consolide l intégration euro CHAPITRE 12 QUELLE EST LA PLACE DE L UNION EUROPÉENNE DANS L ÉCONOMIE GLOBALE? Questions centrales du chapitre 12 : - Quels sont les avantages de l intégration économique et monétaire? - La coordination

Plus en détail

La timide reprise de l économie espagnole qui s était enclenchée

La timide reprise de l économie espagnole qui s était enclenchée FICHE PAYS ESPAGNE : CHAMPIONNE DE LA RIGUEUR Département analyse et prévision La timide reprise de l économie espagnole qui s était enclenchée au premier trimestre 2010 a tourné court fin 2011 avec une

Plus en détail

L Europe économique, de sa naissance à la crise

L Europe économique, de sa naissance à la crise L Europe économique, de sa naissance à la crise MARTIAL FOUCAULT Université de Montréal 1 er juillet 2012 1 Plan de conférence Grandes étapes historiques de l intégration économique européenne depuis 1957

Plus en détail

Vers l union de stabilité L état de la zone euro

Vers l union de stabilité L état de la zone euro Des chiffres et des faits 06.09.2013 Vers l union de stabilité L état de la zone euro L euro : une monnaie stable Grâce à notre monnaie unique, les prix sont moins sujets à des fluctuations qu à l époque

Plus en détail

2) La croissance des dépenses publiques

2) La croissance des dépenses publiques 1 FIPECO, le 31.05.2016 Les fiches de l encyclopédie V) Les dépenses publiques 2) La croissance des dépenses publiques La définition, le montant et la répartition des dépenses publiques, en France et dans

Plus en détail

Table des matières. Introduction Une vue globale et synthétique... 3 Exprimée de façon littéraire... 4

Table des matières. Introduction Une vue globale et synthétique... 3 Exprimée de façon littéraire... 4 Introduction... 3 Une vue globale et synthétique... 3 Exprimée de façon littéraire... 4 Première partie Objet et formation de l économie politique... 7 Chapitre 1 : Objet de l économie politique... 9 Section

Plus en détail

«Les maux de dettes» Comprendre la crise financière

«Les maux de dettes» Comprendre la crise financière UFR des Sciences sociales, Pratiques Sociales Développement «Les maux de dettes» Comprendre la crise financière Cycle de conférences-débat Thème n 3 : Faut-il avoir peur de sortir de l euro? UDS, Patio,

Plus en détail

AVIS DU HAUT CONSEIL DES FINANCES PUBLIQUES

AVIS DU HAUT CONSEIL DES FINANCES PUBLIQUES PROGRAMME DE STABILITÉ D'AVRIL 2016 AVIS DU HAUT CONSEIL DES FINANCES PUBLIQUES Audition de Didier Migaud, président du HCFP, par la commission des finances de l'assemblée nationale 13 avril 2016 2 Un

Plus en détail

1.1 Historique de la monnaie Division du travail + échanges = évaluation de la valeur des biens

1.1 Historique de la monnaie Division du travail + échanges = évaluation de la valeur des biens 1.1 Historique monnaie Division du travail + échanges = évaluation valeur des biens -2000-1000 0 1000 2000 TROC Monnaie marchandise Monnaie métallique Monnaie scripturale Monnaie fiduciaire Economie&Société

Plus en détail

La problématique de politique économique est devenue très

La problématique de politique économique est devenue très PAYS ÉMERGENTS, PAYS DE L OCDE : LES POLITIQUES MISES EN PLACE SERONT-ELLES COOPÉRATIVES OU NON COOPÉRATIVES? PATRICK ARTUS* La problématique de politique économique est devenue très différente, d un côté,

Plus en détail

Recherche Economique Groupe /// Direction des Affaires Institutionnelles 7 mars 2017

Recherche Economique Groupe /// Direction des Affaires Institutionnelles 7 mars 2017 Chiffres clés Activité, secteurs Population, marché du travail Administrations publiques Comptes extérieurs Inflation, crédit, taux d'intérêt Comptes d'entreprises Prévisions économiques p.3 p.4 p.5 p.6

Plus en détail

MACROECONOMIE. Sciences Po 1 ère année. Cours de Yann ALGAN

MACROECONOMIE. Sciences Po 1 ère année. Cours de Yann ALGAN MACROECONOMIE Sciences Po 1 ère année 2012 Cours de Yann ALGAN Chapitre 7 Equilibre Macroéconomique à Moyen Terme Le Modèle Offre Globale Demande Globale 2 1. INTRODUCTION Questions Quelle est l effet

Plus en détail

Le financement de la dette publique en période de crise

Le financement de la dette publique en période de crise Communication présentée par Philippe Auberger Membre du Conseil Général de la Banque de France, Ancien rapporteur général du budget à l Assemblée Nationale 1 Introduction la crise financière de 20082009

Plus en détail

ACTIVITE 10 : L Etat et les politiques économiques de régulation.

ACTIVITE 10 : L Etat et les politiques économiques de régulation. 1.2 COMMENT EXPLIQUER L INSTABILITE DE LA CROISSANCE? ACTIVITE 10 : L Etat et les politiques économiques de régulation. A la fin de cette activité je dois savoir Savoir définir Savoir calculer Savoir lire

Plus en détail

«Petit Atlas» de l économie française

«Petit Atlas» de l économie française «Petit Atlas» de l économie française Sommaire Chiffres clés p.3 Activité, secteurs p.4 Population, marché du travail p.5 Administrations publiques p.6 Comptes extérieurs p.7 Inflation, crédit, taux d'intérêt

Plus en détail

I. LA MESURE DE LA CREATION MONETAIRE : LA MASSE MONETAIRE

I. LA MESURE DE LA CREATION MONETAIRE : LA MASSE MONETAIRE CHAPITRE 2 LA CREATION MONETAIRE Les ménages, les entreprises ont besoin de monnaie pour réaliser des échanges économiques. Il convient donc de créer suffisamment de monnaie pour faire fonctionner l économie.

Plus en détail

La politique budgétaire 1. Enjeux 2. Théories 3. Politiques

La politique budgétaire 1. Enjeux 2. Théories 3. Politiques La politique budgétaire 1. Enjeux 2. Théories 3. Politiques 1 Enjeux Mesurer la situation des finances publiques: - Etat / Administrations publiques - Déficit financier ou total / primaire - Déficit apparent

Plus en détail

Chapitre 3. L inflation

Chapitre 3. L inflation Chapitre 3 L inflation 1 Table des matières 3 L inflation 1 3.1 Définitions, mesure et évolutions de l inflation...................... 2 3.1.1 La notion d inflation................................ 2 3.1.2

Plus en détail

Crises et finances publiques

Crises et finances publiques Crises et finances publiques Thèmes Le financement des activités économiques 4.2 Le marché financier et son rôle économique 4.3 Les institutions financières et leur rôle La politique économique dans un

Plus en détail

Analyse économique et historique des sociétés contemporaines

Analyse économique et historique des sociétés contemporaines Analyse économique et historique des sociétés contemporaines Sous la direction de Philippe Deubel ISBN : 978-2-7440-7274-1 Chapitre 10 : Déséquilibres et politiques économiques et sociales en économie

Plus en détail

Banque Centrale de Mauritanie

Banque Centrale de Mauritanie Banque Centrale de Mauritanie Direction Générale des Etudes Note sur l évolution récente de l économie mauritanienne à fin juin 2010 (sur la base des données provisoires disponibles au 20 juillet 2010)

Plus en détail

Dossier. La situation de l économie française en 2014

Dossier. La situation de l économie française en 2014 Dossier. La situation de l économie française en 2014 I. La France en 2014 : une aggravation des déséquilibres macroéconomiques 1. Une croissance économique à l arrêt Document 1. La France a vu son produit

Plus en détail

Quelles politiques pour éviter le syndrome japonais à la zone euro?

Quelles politiques pour éviter le syndrome japonais à la zone euro? Quelles politiques pour éviter le syndrome japonais à la zone euro? Dominique Plihon Université Paris Nord Economiste atterré Attac Cité de l Economie et de la Monnaie Marseille 31 mars 2015 Introduction

Plus en détail

Plan de la séance. Politique monétaire et guerre des monnaies. 1)Taux d intérêt et taux de change

Plan de la séance. Politique monétaire et guerre des monnaies. 1)Taux d intérêt et taux de change Politique monétaire et guerre des monnaies Philippe Martin Plan de la séance 1.Le lien entre politique monétaire et taux de change 2. La politique monétaire et budgétaire en économie ouverte: choix de

Plus en détail

La politique économique

La politique économique La politique économique La place de l intervention publique en économie de marché Politiques conjoncturelles et structurelles Les politiques de l emploi 1 La politique économique un ensemble de décisions

Plus en détail

Le salaire minimum en France : Deux ou trois choses que l on sait de lui

Le salaire minimum en France : Deux ou trois choses que l on sait de lui Le salaire minimum en France : Deux ou trois choses que l on sait de lui Journées de l Economie Lyon 13-15 octobre 2015 Conférence «Quel peut être un bon salaire minimum» Gilbert Cette Université d Aix-Marseille

Plus en détail

Dans un monde sans inflation, à quoi servent les banques centrales?

Dans un monde sans inflation, à quoi servent les banques centrales? Dans un monde sans inflation, à quoi servent les banques centrales? Florence Pisani JECO, Novembre 16 1 Comment se transmet la politique monétaire? LA POLITIQUE MONÉTAIRE N A PAS PRISE SUR L INFLATION

Plus en détail

Comment se déclenche et qu entraîne une crise de la dette publique? Ce que nous apprennent les cas de la Suède et de la Finlande en 1992

Comment se déclenche et qu entraîne une crise de la dette publique? Ce que nous apprennent les cas de la Suède et de la Finlande en 1992 juillet - N Comment se déclenche et qu entraîne une crise de la dette publique? Ce que nous apprennent les cas de la et de la en Compte tenu des perspectives de croissance et d inflation, les politiques

Plus en détail

La politique macroéconomique Antoine d Autume (PSE-Paris 1) Plan Annuel de Formation Paris - Créteil - Versailles 17 janvier 2013

La politique macroéconomique Antoine d Autume (PSE-Paris 1) Plan Annuel de Formation Paris - Créteil - Versailles 17 janvier 2013 La politique macroéconomique Antoine d Autume (PSE-Paris 1) Plan Annuel de Formation Paris - Créteil - Versailles 17 janvier 2013 Une place qui se réduisait La Mondialisation - Rend difficile des politiques

Plus en détail

Croissance (%) Total Exportations 240,6 4,8 2,0% 250,2 9,7 4,0% Importations 265,6 13,2 5,2% 274,4 8,9 3,3% Croissance (%) Variation (Md )

Croissance (%) Total Exportations 240,6 4,8 2,0% 250,2 9,7 4,0% Importations 265,6 13,2 5,2% 274,4 8,9 3,3% Croissance (%) Variation (Md ) AMBASSADE DE FRANCE EN ESPAGNE SERVICE ECONOMIQUE REGIONAL Le Ministre-conseiller, chef de service A Madrid, le 17/03/2016 Affaire suivie par : Marine Bogue NOTE Objet : Le commerce extérieur de l Espagne

Plus en détail

Les dettes publiques de la France et de l Allemagne depuis 1995 : les origines du grand écart

Les dettes publiques de la France et de l Allemagne depuis 1995 : les origines du grand écart 1 FIPECO le 13.06.2017 Les commentaires d actualité Les dettes publiques de la et de l depuis 1995 : les origines du grand écart François ECALLE La dette publique de la continue à augmenter et, selon les

Plus en détail

Circuit économique, prestations économiques

Circuit économique, prestations économiques Circuit économique, prestations économiques EXERCICES Exercice 40.1 Complétez par un exemple en respectant le sens de la flèche et le genre de flux. Flux réel Entreprises Ménages Exemple : Des marchandises,

Plus en détail

ATTAC Le partage de la valeur ajoutée: salaires et profits

ATTAC Le partage de la valeur ajoutée: salaires et profits ATTAC 19-20 Introduction à l économie 2. Le partage de la valeur ajoutée: salaires et profits 1 Rappel : Les trois approches du PIB Approche production: Le PIB est égal à la valeur ajoutée brute créée

Plus en détail

Fiche 13 : Rôle économique des pouvoirs publics

Fiche 13 : Rôle économique des pouvoirs publics Fiche 13 : Rôle économique des pouvoirs publics Plan de la fiche 1. Notions de base 2. Problèmes économiques et sociaux 3. Théories et auteurs 4. Repères historiques Face à la crise et au ralentissement

Plus en détail

UE 5 Economie Le programme

UE 5 Economie Le programme UE 5 Economie Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. Grands courants de pensée et

Plus en détail

Flash conjoncture à fin décembre 2011.

Flash conjoncture à fin décembre 2011. % Population (milieu de l'année 10 3 ) 35 978 36 300 * Taux de croisance en volume du PIB (%) 3,3 2,6 ** Taux de croissance en volume du PIB hors Hydrocarbures (%) 6,0 5,8 ** Le PIB (Mds US $) 161,9 197,9

Plus en détail

L économie française prise dans le cercle vicieux de la stagnation de l activité, malgré l action de la BCE

L économie française prise dans le cercle vicieux de la stagnation de l activité, malgré l action de la BCE L économie française prise dans le cercle vicieux de la stagnation de l activité, malgré l action de la BCE Août, septembre 2014, les mauvaises nouvelles s accumulent : croissance nulle depuis 2 trimestres

Plus en détail

LA POLITIQUE BUDGÉTAIRE

LA POLITIQUE BUDGÉTAIRE Économie globale Renaud Bouret et Alain Dumas, ERPI 7-1 CHAPITRE 11 : CORRIGÉS LA POLITIQUE BUDGÉTAIRE SECTION 1 (P. 242) 1. LES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES DE LA POLITIQUE BUDGÉTAIRE a) Taux de fuite : 0,30

Plus en détail

Initiation à la Macroéconomie - Licence 1 Economie Gestion

Initiation à la Macroéconomie - Licence 1 Economie Gestion Initiation à la Macroéconomie - Licence 1 Economie Gestion 1 1 Remi.Bazillier@univ-orleans.fr http://remi.bazillier.free.fr Université d Orléans Plan 1 La détermination du produit ou revenu national Les

Plus en détail

16 NOVEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE L ESPAGNE

16 NOVEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE L ESPAGNE 16 NOVEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE ESPAGNOLE Espagne Principaux indicateurs, 2014 Population (en millions) 46,5 PIB (en G$ US courants) 1 406,5 PIB par habitant (en $ US courants) 30 271,5

Plus en détail

THÈME 3 : LA POLITIQUE MACRO-ÉCONOMIQUE DE L ÉTAT.

THÈME 3 : LA POLITIQUE MACRO-ÉCONOMIQUE DE L ÉTAT. THÈME 3 : LA POLITIQUE MACRO-ÉCONOMIQUE DE L ÉTAT. CHAPITRE 2 : La régulation de l activité économique. DOSSIER 3 : L inflation et la politique de stabilité du niveau général des prix. I. La notion d inflation.

Plus en détail

Question 4 : Le contrôle de la création monétaire

Question 4 : Le contrôle de la création monétaire Question 4 : Le contrôle de la création monétaire Etape 1 : Introduction (10 ) 1. Que signifie l expression «ex nihilo»? 2. D où vient l argent dont le créateur d entreprise a besoin pour lancer son affaire?

Plus en détail

Les énormes trous financiers du programme économique du Front national

Les énormes trous financiers du programme économique du Front national Les énormes trous financiers du programme économique du Front national Préambule Un responsable politique disait naguère, «le FN pose les bonnes questions mais propose de mauvaises solutions.» C est toujours

Plus en détail

Indicateurs conjoncturels en bref 18 mars 2016

Indicateurs conjoncturels en bref 18 mars 2016 Indicateurs conjoncturels en bref 18 mars 2016 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées

Plus en détail

Facultés contributives des entreprises et de l économie & prélèvements obligatoires

Facultés contributives des entreprises et de l économie & prélèvements obligatoires Facultés contributives des entreprises et de l économie & prélèvements obligatoires Abderraouf YAICH Diplômé d expertise et de gestion comptables Dans un environnement où tous les indicateurs sont au rouge

Plus en détail

LES HAUTS ET LES BAS DE LA BALANCE COMMERCIALE CHINOISE

LES HAUTS ET LES BAS DE LA BALANCE COMMERCIALE CHINOISE LES HAUTS ET LES BAS DE LA BALANCE COMMERCIALE CHINOISE Françoise Lemoine & Deniz Ünal CEPII Séminaire Fourgeaud, 10 octobre 2012. 1 1. Depuis 2007 la Chine a réduit son excédent commercial global 2. Mais

Plus en détail

La croissance économique atteindrait 1,6 % en 2008 et 1,2 % en 2009

La croissance économique atteindrait 1,6 % en 2008 et 1,2 % en 2009 Communiqué 12 septembre 2008 Institut des Comptes Nationaux Bureau fédéral du Plan La croissance économique atteindrait 1,6 % en 2008 et 1,2 % en 2009 En application de la loi du 21 décembre 1994, l Institut

Plus en détail

TD3 : Le Chômage. Correction

TD3 : Le Chômage. Correction TD3 : Le Chômage Correction Partie 1 : Questions 1. Définition du Chômage au sens BIT et au sens Pôle-Emploi. Ces définitions permettent-elles de cerner tous les contours de l emploi et du chômage? Rappel

Plus en détail

second sujet d AnnALes

second sujet d AnnALes second sujet d AnnALes [1. QCM sur les concepts économiques et sociaux] Question 1. La crise économique se définit comme : La période de ralentissement économique Le point de retournement du cycle économique

Plus en détail

Macroéconomie. L équilibre macroéconomique

Macroéconomie. L équilibre macroéconomique Macroéconomie équilibre macroéconomique équilibre macroéconomique équilibre macroéconomique représente l équilibre sur le marché des biens le marché des capitaux demande agrégée le marché monétaire le

Plus en détail

Les chiffres du MEDEF Octobre Analyse de la compétitivité des entreprises françaises. Les chiffres du MEDEF octobre

Les chiffres du MEDEF Octobre Analyse de la compétitivité des entreprises françaises. Les chiffres du MEDEF octobre Les chiffres du MEDEF Octobre 216 Analyse de la compétitivité des entreprises françaises Les chiffres du MEDEF octobre 216 1 SOMMAIRE I - PARTS DE MARCHÉ 1 - Poids de la France dans les exportations mondiales

Plus en détail

3.2 Comment expliquer la croissance des «30 Glorieuses»?

3.2 Comment expliquer la croissance des «30 Glorieuses»? 3.2 Comment expliquer la croissance des «30 Glorieuses»? 3.2.1 Les traits de la croissance des 30 Glorieuses Croissance forte et régulière avec une atténuation significative des cycles Croissance de plein

Plus en détail

ENTRAINEMENT A L EXAMEN 2/ Mondialisation, de nouveaux défis

ENTRAINEMENT A L EXAMEN 2/ Mondialisation, de nouveaux défis ENTRAINEMENT A L EXAMEN 2/ Mondialisation, de nouveaux défis I. Questions à traiter 1. Quelle a été la réaction de la plupart des pays face à la crise économique et quelles ont été leurs conséquences

Plus en détail

Marché immobilier, marché du travail et compétitivité de l'économie suisse

Marché immobilier, marché du travail et compétitivité de l'économie suisse Marché immobilier, marché du travail et compétitivité de l'économie suisse Philippe Thalmann Président de la Commission fédérale du Professeur EPFL, Lausanne Avec contributions de Philippe Favarger Journées

Plus en détail

Les conséquences économiques du Brexit sur le Royaume-Uni. Conjoncture économique et financière 6 juillet 2016

Les conséquences économiques du Brexit sur le Royaume-Uni. Conjoncture économique et financière 6 juillet 2016 Les conséquences économiques du Brexit sur le Royaume-Uni Conjoncture économique et financière 6 juillet 2016 Que s est-il passé depuis le Brexit? 2 1/ La Livre Sterling a baissé 96 94 92 1997=100 Taux

Plus en détail

Indicateurs conjoncturels france

Indicateurs conjoncturels france Indicateurs conjoncturels france 9 mai 2014 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées des

Plus en détail

Évolution selon deux axes : les perspectives de l économie canadienne

Évolution selon deux axes : les perspectives de l économie canadienne Évolution selon deux axes : les perspectives de l économie canadienne Exposé présenté devant l Association de l industrie touristique de la Nouvelle-Écosse et Cape Breton Partnership Sydney (Nouvelle-Écosse)

Plus en détail

Union européenne : perspectives macroéconomiques pour

Union européenne : perspectives macroéconomiques pour Union européenne : perspectives macroéconomiques pour 2016-2017 Résumé : La croissance économique en Europe est toujours en phase de reprise, mais elle demeure trop lente du fait de la persistance d'obstacles

Plus en détail

8. Offre et demande globale

8. Offre et demande globale 8.1. Introduction Observations empiriques 8. Offre et demande globale Réalisation : Natacha Gilson! Mankiw, chapitres 31 & 32 Les fluctuations économiques sont irrégulières et imprévisibles La plupart

Plus en détail

Projet de Loi de Finances MICHEL SAPIN, CHRISTIAN ECKERT,

Projet de Loi de Finances MICHEL SAPIN, CHRISTIAN ECKERT, PLF 2017 Projet de Loi de Finances 2017 Conférence de presse du 28 septembre 2016 présenté par MICHEL SAPIN, ministre de l Économie et des Finances CHRISTIAN ECKERT, secrétaire d État chargé du Budget

Plus en détail

UNIVERSITE POPULAIRE COMPRENDRE [ENFIN] L ECONOMIE

UNIVERSITE POPULAIRE COMPRENDRE [ENFIN] L ECONOMIE UNIVERSITE POPULAIRE 78 2012-2013 COMPRENDRE [ENFIN] L ECONOMIE «Mais au fait, c est quoi la croissance?» Cherchez la croissance dans notre histoire? PARTIE 1 Comment créer plus de richesses? PARTIE 1

Plus en détail

Diplôme de Comptabilité et de Gestion. D é c r e t N d u 2 2 d é c e m b r e A r r ê t é d u 8 m a r s

Diplôme de Comptabilité et de Gestion. D é c r e t N d u 2 2 d é c e m b r e A r r ê t é d u 8 m a r s Diplôme de Comptabilité et de Gestion DCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é r e n t i e

Plus en détail

Les critères de Maastricht et les performances de l économie turque

Les critères de Maastricht et les performances de l économie turque Les critères de Maastricht et les performances de l économie turque Irem Zeyneloglu L article propose d évaluer la capacité de l économie turque à remplir les conditions imposées par le traité de Maastricht

Plus en détail

Evolution contrastée selon les secteurs

Evolution contrastée selon les secteurs Evolution contrastée selon les secteurs Reprise sous conditions Paris, le 20 mars 2014 UIC - Contacts presse Hélène MEJEAN - Directeur de la Communication - UIC 01.46.53.11.65 / 06.71.06.72.49 - hmejean@uic.fr

Plus en détail

MACROECONOMIE LICENCE 1 ère année

MACROECONOMIE LICENCE 1 ère année M5 Macroéco L exercices corrigés MACROECONOMIE LICENCE ère année Exercice : QCM - Vrai ou faux. Justifier. ) La loi des rendements décroissants explique qu une entreprise fait des économies d échelle :

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. France : faut-il devenir plus optimiste? RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. France : faut-il devenir plus optimiste? RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE février N France : faut-il devenir plus optimiste? Jusqu à la fin de, il était difficile d être optimiste sur les perspectives économiques pour la France : enquêtes mal orientées,

Plus en détail

Les causes du chômage (II)

Les causes du chômage (II) Les causes du chômage (II) Le 18 janvier 2016, le Président François Hollande présentait lui-même un «plan d urgence pour l emploi», le chômage ne cessant de remonter depuis la crise de 2008 (3 590 000

Plus en détail

SES - Economie - Chapitre 2: L'instabilité de la croissance économique

SES - Economie - Chapitre 2: L'instabilité de la croissance économique SES - Economie - Chapitre 2: L'instabilité de la croissance économique Le DS sur ECO2 aura lieu mardi, après les vacances de la Toussaint - Attention: je vérifierai que les réponses aux questions auront

Plus en détail

Russie. Service Economique Régional de Moscou

Russie. Service Economique Régional de Moscou Russie Service Economique Régional de Moscou 9 Russie I. Ralentissement structurel depuis l été 2012 II. Récession en 2015 accentuée par la baisse du prix du pétrole III. Stabilisation à un point bas en

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mai 2012 ACTIVITE DANS L INDUSTRIE En avril, le climat des affaires se dégrade : l indicateur correspondant perd 3 points et s établit à un niveau inférieur de 5 points à sa moyenne

Plus en détail

COUP D ŒIL SUR LE COMMERCE AGROALIMENTAIRE

COUP D ŒIL SUR LE COMMERCE AGROALIMENTAIRE COUP D ŒIL SUR LE COMMERCE AGROALIMENTAIRE Nos exportations atteignent de nouveaux sommets en 2008 L industrie agroalimentaire contribue fortement à l économie du Québec La contribution directe de l industrie

Plus en détail

QUÉBEC TROP PEU, TROP LOIN! CONSEIL CONFÉDÉRAL MONTRÉAL, LE 18 MARS 2016

QUÉBEC TROP PEU, TROP LOIN! CONSEIL CONFÉDÉRAL MONTRÉAL, LE 18 MARS 2016 QUÉBEC 2016-2017 TROP PEU, TROP LOIN! CONSEIL CONFÉDÉRAL MONTRÉAL, LE 18 MARS 2016 UN AVEU DE FAIBLESSE 2 LA DETTE AU 31 DÉCEMBRE 2015 En millions de dollars En % du PIB Dette brute 203 957 55,1 Moins

Plus en détail

LES EFFETS D UNE VARIATION DU TAUX DE CHANGE

LES EFFETS D UNE VARIATION DU TAUX DE CHANGE Objectifs : - comprendre les effets d une appréciation ou d une dépréciation sur l économie des pays concernés - comprendre que la manipulation des taux de change peut être considérée comme une forme de

Plus en détail

Économie Politique Générale (ECON-S-103) Partie Macroéconomie

Économie Politique Générale (ECON-S-103) Partie Macroéconomie Économie Politique Générale (ECON-S-103) Partie Macroéconomie TP d actualité économique Prof.: M. Dewatripont et C. Soil T.A.: Thibaut Dort Solvay Brussels School of Economics & Management ULB Année académique

Plus en détail

Table des matières Demand- Aggregate supply)... 88

Table des matières Demand- Aggregate supply)... 88 Table des matières Introduction... 3 Chapitre 1 - DÉFINITIONS ET ORGANISATION DE L ÉTAT... 5 1. Définitions :... 5 1.1. Quelques apports fondamentaux :... 5 1.2. L État et la Nation :... 10 a) Définition

Plus en détail

Chapitre I Présentation, typologie et forme du chômage

Chapitre I Présentation, typologie et forme du chômage Le plan : Chapitre I : présentation, typologie et forme du chômage Chapitre II : causes et conséquences du chômage Chapitre III : l emploi ou politique de lutte contre le chômage Chapitre I Présentation,

Plus en détail

RÉÉQUILIBRAGE DE L ÉCONOMIE CHINOISE : UN ETAT DES LIEUX

RÉÉQUILIBRAGE DE L ÉCONOMIE CHINOISE : UN ETAT DES LIEUX RÉÉQUILIBRAGE DE L ÉCONOMIE CHINOISE : UN ETAT DES LIEUX Françoise Lemoine & Deniz Ünal CEPII 4 ème colloque de l Association de Comptabilité Nationale Paris, La Chine dans la mondialisation Le rééquilibrage

Plus en détail

Université Montesquieu Bordeaux IV Année universitaire 2016/ ère année de Licence AES. Introduction à la Macroéconomie.

Université Montesquieu Bordeaux IV Année universitaire 2016/ ère année de Licence AES. Introduction à la Macroéconomie. Université Montesquieu Bordeaux IV Année universitaire 206/207 ère année de Licence AES Introduction à la Macroéconomie Le Multiplicateur Documents joints Document : The Economist, le 7/08/206, Le monde

Plus en détail