Qu'est-ce que la normalisation?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Qu'est-ce que la normalisation?"

Transcription

1 NORMALISATION 1 Qu'est-ce que la normalisation? La normalisation est un outil élémentaire et efficace des politiques européennes, ses objectifs étant de : contribuer à la politique visant à mieux légiférer, c'est-à-dire la politique visant à simplifier et à réduire une législation de qualité tant dans la perspective de l'élargissement que dans la perspective d'actualiser et de simplifier l'acquis ; renforcer la compétitivité des entreprises; favoriser l'élimination des obstacles au commerce international. Dans le contexte du marché intérieur, elle est un outil indispensable de la Nouvelle approche qui poursuit un effort d'harmonisation des exigences essentielles des produits. Elle a largement contribué à concrétiser et à achever la libre circulation des marchandises. 2 Cpt ing. F. HENRY 1

2 Qu'est-ce que la normalisation? 3 Qu'est-ce que la normalisation? La loi du 3 avril 2003 relative à la normalisation définit une norme comme suit: Art. 2 1 : Norme : Une spécification technique approuvée par un organisme reconnu à activité normative en vue d'une application répétée et continue, dont l'observation n'est pas obligatoire et qui relève de l'une des catégories de normes visées à l'article 1er, 4, de la Directive 98/34/CE du Parlement européen et du Conseil du 22 juin 1998, prévoyant une procédure d'information dans le domaine des normes et réglementations techniques. 4 Cpt ing. F. HENRY 2

3 Qu'est-ce que la normalisation? Une norme reflète les règles de bonne pratique en rapport avec un produit, un service ou un processus de production. Une résolution du Conseil de l'union européenne (UE) du 10 novembre 1999 en donne la définition suivante : La normalisation est une activité volontaire, axée sur le consensus et réalisée par les parties intéressées et pour ellesmêmes, dans un esprit d'ouverture et de transparence, au sein d'organismes de normalisation indépendants et reconnus, qui mène à l'adoption de normes dont le respect se fait sur une base volontaire. 5 Quelle est la valeur juridique d'une norme? L'application des normes ne fait en soi l'objet d'aucune contrainte juridique. Il se peut néanmoins qu'une réglementation contraignante, par exemple une loi ou un arrêté royal, fasse référence à des normes. Dans ce cas, les normes prennent un caractère plus contraignant, qu'elles tirent de la réglementation qui y fait référence. 6 Cpt ing. F. HENRY 3

4 Quelles normes? Normes internationales : ISO (ISO 9000, ISO 9001,...) Normes européennes : Normes européennes en matière d'environnement et de sécurité qui sont progressivement remplacées par des lois européennes Normes belges : NBN + code : un catalogue en ligne auprès de l'ibn pour toutes les branches de l'industrie 7 Quelles normes? 8 Cpt ing. F. HENRY 4

5 Instituts de normalisation ISO : International Standard organisation IEC (International Electrotechnical Commission) CEN (Comité européen de normalisation) CENELEC : Comité européen de normalisation électrotechnique ETSI : European Telecommunications Standards Institute 9 Instituts de normalisation 10 Cpt ing. F. HENRY 5

6 Instituts de normalisation 11 Instituts de normalisation 12 Cpt ing. F. HENRY 6

7 Exemples de types de normes Normes «produits» 13 Exemples de types de normes Normes «produits» 14 Cpt ing. F. HENRY 7

8 Exemples de types de normes Normes «conception d installation» 15 Exemples de types de normes Normes «conception d installation» 16 Cpt ing. F. HENRY 8

9 Exemples de types de normes Normes «conception d installation» 17 Exemples de types de normes Normes «conception d installation» 18 Cpt ing. F. HENRY 9

10 Exemples de types de normes Normes «contrôle et entretien» 19 Exemples de types de normes 20 Cpt ing. F. HENRY 10

11 Exemples de types de normes Norme de classement 21 Exemples de types de normes Norme de classement 22 Cpt ing. F. HENRY 11

12 Exemples de types de normes Norme de classement 23 Exemples de types de normes Norme d essai 24 Cpt ing. F. HENRY 12

13 Exemples de types de normes Norme de calcul 25 Les agréments techniques L'A.T.G. est un avis favorable sur un produit de construction déterminé, d'un seul fabricant et pour une application bien définie. Il doit permettre à l'utilisateur de vérifier la conformité des produits livrés sur chantier avec l'agrément existant. Les ATG sont délivrés pour des produits pour lesquels il n'existe pas de normes produits. Il s'agit donc principalement de systèmes, produits innovants et produits faits de plusieurs composants. En principe, un ATG est délivré sur la base d'un guide d agrément. Un tel guide est rédigé par des spécialistes de l'union belge pour l'agrément technique dans la construction (UBAtc) et forme une base d'appréciation pour produits de construction. 26 Cpt ing. F. HENRY 13

14 Les agréments techniques 27 Les agréments techniques 28 Cpt ing. F. HENRY 14

15 CERTIFICATION 29 La certification relève des organismes d attestation de conformité. Elle atteste la conformité d'un produit d'un système de gestion de niveau de compétence d'un personnel normes). à des spécifications techniques (dont des 30 Cpt ing. F. HENRY 15

16 31 32 Cpt ing. F. HENRY 16

17 - Exemples Cpt ing. F. HENRY 17

18 Elle est réalisée par des organismes de certification qui relèvent généralement du secteur privé. Exemple le BOSEC (dont les activités ont été reprises par l'anpi) en Belgique dans le domaine de la protection incendie et intrusion. Toute certification est délivrée suite à une demande volontaire introduite par l'organisme ou la personne qui désire obtenir une certification dans un domaine précis. 35 Les règles des assureurs Ces documents reprennent en général les sujets auxquels les assureurs accordent de l'importance et qui ne sont pas repris dans des normes ou référentiels existants. Ils sont donnés à "titre indicatif". Ils constituent une boîte à outils mise à disposition des compagnies d'assurance membres d'assuralia qui peuvent éventuellement en faire usage en tout ou en partie. Ces documents ne sont donc pas "automatiquement" appliqués par les assureurs. Chaque assureur détermine ses propres règles en fonction des risques qu'il couvre mais sans entente avec d autres assureurs ou organismes. 36 Cpt ing. F. HENRY 18

19 Les certifications requises par l autorité C est le cas du ministère (SPF) du travail qui a remplacé les anciens «organismes de contrôle» par des «SECT = services externes pour les contrôles techniques sur le lieu de travail» dont l agrément est maintenant basé sur des critères objectifs et impose pour les candidats SECT beaucoup plus d exigences sur le plan financier et organisationnel que l ancienne procédure d'agrément Cpt ing. F. HENRY 19

20 Le ministre du travail agrée des SECT (Service externe de contrôle technique) sur la base de 1 leur accréditation et 2 d'autres obligations complémentaires contraignantes spécifiques à la mission définie par ce ministère. L'officier préventionniste pourra se fier au rapport d'un SECT (contrôle des ascenseurs, installations électriques selon le RGIE...) parce que ces organismes auront été missionnés par les ministres du Travail et de l'economie. Le SECT peut dire «j'effectue ce contrôle au nom de l'etat» et son rapport présentera un caractère officiel. 39 Les certifications volontaires Ces certifications sont réalisées par des organismes privés et sont dites volontaires car réalisées à l'initiative du candidat certifié. Une certification volontaire ne peut pas aborder un domaine d'application qui est déjà couvert par une législation. Une certification (volontaire non obligatoire) d'un produit ne peut donc que compléter un éventuel marquage CE (légalement obligatoire). 40 Cpt ing. F. HENRY 20

21 Les certifications volontaires sont généralement imposées par un cahier spécial des charges commercial, par un donneur d ordre. La référence du label BENOR-ATG imposé pendant quelques années, pour les portes résistantes au feu dans l AR «Normes de base» a été récemment associée à l acceptation de certifications étrangères équivalentes laissées à l appréciation du ministre de l intérieur. 41 La certification BENOR-ATG est délivrée par le BOSEC, organisme privé. Cette certification devra disparaître sous sa forme actuelle quand les portes devront d abord porter un marquage CE beaucoup plus contraignant, le seul qui intéresse l officier préventionniste. 42 Cpt ing. F. HENRY 21

22 43 44 Cpt ing. F. HENRY 22

23 45 46 Cpt ing. F. HENRY 23

24 s et services incendie Les certifications volontaires ne peuvent donc pas être imposées ni citées par les services incendie sous peine d entraver la libre circulation des biens Un officier préventionniste, qui représente l autorité, ne peut pas demander qu un produit ou un organisme réponde à une certification volontaire délivrée par un organisme privé qui est toujours à finalité commerciale. 47 Officier préventionniste = Autorité s volontaires délivrées par un organisme privé à finalité commerciale 48 Cpt ing. F. HENRY 24

25 ACCRÉDITATION 49 Accréditation Accréditation : Attestation délivrée par un organisme national d'accréditation selon laquelle un organisme d'évaluation de la conformité satisfait aux critères définis par les normes harmonisées et, le cas échéant, à toute autre exigence supplémentaire, notamment celles fixées dans les programmes sectoriels pertinents, requis pour effectuer une opération spécifique d'évaluation de la conformité. Organisme national d'accréditation : l'unique organisme dans un État membre chargé de l'accréditation, qui tire son autorité de cet État; 50 Cpt ing. F. HENRY 25

26 Accréditation L'accréditation est la reconnaissance officielle, délivrée, pour une période donnée, par un organisme d Etat, de la compétence d'un organisme à effectuer, dans un domaine (scope) documenté, des tâches définies dans un document identifié, selon une procédure qui est écrite dans un document qui lui est propre. 51 Accréditation 52 Cpt ing. F. HENRY 26

27 Accréditation 53 Accréditation Quand un organisme se déclare accrédité, l officier préventionniste doit lui demander : Pour quel scope? Sur base de quel document? Selon quelle procédure? 54 Cpt ing. F. HENRY 27

DIRECTIVE 2009/125/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL

DIRECTIVE 2009/125/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL L 285/10 Journal officiel de l Union européenne 31.10.2009 DIRECTIVES DIRECTIVE 2009/125/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 21 octobre 2009 établissant un cadre pour la fixation d exigences en matière

Plus en détail

Journal officiel de l'union européenne

Journal officiel de l'union européenne L 157/24 DIRECTIVE 2006/42/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 17 mai 2006 relative aux machines et modifiant la directive 95/16/CE (refonte) (Texte présentant de l'intérêt pour l'eee) LE PARLEMENT

Plus en détail

Le marquage CE vous ouvre les portes du marché européen!

Le marquage CE vous ouvre les portes du marché européen! Le marquage CE vous ouvre les portes du marché européen! Commission européenne Entreprises et industrie Table des matières Qu est-ce que le marquage CE? Qu est-ce que le marquage CE? 3 Obligations légales

Plus en détail

DIRECTIVES. (version codifiée) (Texte présentant de l'intérêt pour l'eee)

DIRECTIVES. (version codifiée) (Texte présentant de l'intérêt pour l'eee) L 122/6 Journal officiel de l Union européenne 16.5.2009 DIRECTIVES DIRECTIVE 2009/23/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 23 avril 2009 relative aux instruments de pesage à fonctionnement non automatique

Plus en détail

enterprise europe Le marquage CE des produits de construction Règlement 305/2011/UE

enterprise europe Le marquage CE des produits de construction Règlement 305/2011/UE enterprise europe Le marquage CE des produits de construction Règlement 305/2011/UE Table des matières Avant-Propos... 4 Que signifie le marquage CE?... 4 Qu est-ce que la mise sur le marché d un produit?...

Plus en détail

DIRECTIVE 2005/36/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 7 septembre 2005 relative à la reconnaissance des qualifications professionnelles

DIRECTIVE 2005/36/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 7 septembre 2005 relative à la reconnaissance des qualifications professionnelles 2005L0036 FR 01.01.2007 001.001 1 Ce document constitue un outil de documentation et n engage pas la responsabilité des institutions B DIRECTIVE 2005/36/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 7 septembre

Plus en détail

ACCORD SUR LES OBSTACLES TECHNIQUES AU COMMERCE. Eu égard aux Négociations commerciales multilatérales du Cycle d'uruguay,

ACCORD SUR LES OBSTACLES TECHNIQUES AU COMMERCE. Eu égard aux Négociations commerciales multilatérales du Cycle d'uruguay, Page 129 ACCORD SUR LES OBSTACLES TECHNIQUES AU COMMERCE Les Membres, Eu égard aux Négociations commerciales multilatérales du Cycle d'uruguay, Désireux de favoriser la réalisation des objectifs du GATT

Plus en détail

SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA SECURITE ET DE LA SANTE AU TRAVAIL ( S M S )

SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA SECURITE ET DE LA SANTE AU TRAVAIL ( S M S ) MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA SECURITE ET DE LA SANTE AU TRAVAIL ( S M S ) LIERS Claire Gabbai Philippe Projet UE 5 Année Universitaire 2008/2009

Plus en détail

Guide sur le marquage «CE» des ascenseurs

Guide sur le marquage «CE» des ascenseurs direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction les outils Guide sur le marquage «CE» des ascenseurs Janvier 2002 Avant-propos Ce guide est destiné aux donneurs d'ordre publics ou

Plus en détail

Journal officiel de l'union européenne

Journal officiel de l'union européenne L 390/38 31.12.2004 DIRECTIVE 2004/109/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 15 décembre 2004 sur l'harmonisation des obligations de transparence concernant l'information sur les émetteurs dont les

Plus en détail

MARQUAGE CE POUR MACHINES

MARQUAGE CE POUR MACHINES MARQUAGE CE POUR MACHINES Actualisé suite à la refonte de la Directive machines version 2006/42/CE du 17 mai 2006, paru au Journal officiel de l UE n L 157 du 9 juin 2006. Rectification publiée au Journal

Plus en détail

Marquage CE. pour structures en acier

Marquage CE. pour structures en acier Marquage CE pour structures en acier guide pratique - édition 2013 Marquage CE pour structures en acier Guide pratique Avant-propos La première édition de cette publication a été rédigée en 2010 et éditée

Plus en détail

Marquage CE Mode d emploi SOMMAIRE : I. Les produits concernés

Marquage CE Mode d emploi SOMMAIRE : I. Les produits concernés Marquage CE Mode d emploi Août 2014 SOMMAIRE : I. Les produits concernés II. Les acteurs concernés a. Le fabricant b. Le mandataire c. L importateur d. Le distributeur III. La mise en conformité des produits

Plus en détail

LA CRAINTE EST-ELLE FONDÉE?

LA CRAINTE EST-ELLE FONDÉE? LA CRAINTE EST-ELLE FONDÉE? UTILISATION ET APPLICATION DE L INFORMATION SUR LES PAYS DANS LA PROCÉDURE D ASILE Analyse de l application en Belgique des principes et règles européennes par rapport aux Informations

Plus en détail

(Texte présentant de l'intérêt pour l'eee)

(Texte présentant de l'intérêt pour l'eee) 9.8.2008 Journal officiel de l Union européenne L 214/3 RÈGLEMENT (CE) N o 800/2008 DE LA COMMISSION du 6 août 2008 déclarant certaines catégories d'aide compatibles avec le marché commun en application

Plus en détail

Garantir l accessibilité et la non-discrimination aux personnes handicapées

Garantir l accessibilité et la non-discrimination aux personnes handicapées Garantir l accessibilité et la non-discrimination aux personnes handicapées Guide d information sur l utilisation du Fonds de cohésion et des Fonds structurels européens Commission européenne La présente

Plus en détail

Les délégations trouveront ci-joint la version déclassifiée du document cité en objet.

Les délégations trouveront ci-joint la version déclassifiée du document cité en objet. Conseil de l'union européenne Bruxelles, le 9 octobre 2014 (OR. fr) 11103/1/13 REV 1 DCL 1 (fr) DÉCLASSIFICATION du document: en date du: 17 juin 2013 Nouveau statut: Objet: WTO 139 SERVICES 26 FDI 17

Plus en détail

Vu la directive 2004/49/CE du Parlement européen et du Conseil du 29 avril 2004 concernant la sécurité des chemins de fer communautaires modifiée ;

Vu la directive 2004/49/CE du Parlement européen et du Conseil du 29 avril 2004 concernant la sécurité des chemins de fer communautaires modifiée ; Avis n 2015-006 du 3 mars 2015 sur le projet d arrêté relatif aux tâches essentielles pour la sécurité ferroviaire autres que la conduite de trains, pris en application des articles 6 et 26 du décret n

Plus en détail

Copyright DGAFP - http://bjfp.fonction-publique.gouv.fr - 06/10/2012 09:56:23

Copyright DGAFP - http://bjfp.fonction-publique.gouv.fr - 06/10/2012 09:56:23 MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE Paris, le 9 août 2011 Circulaire modifiée par Circulaire du 9 novembre 2011, NOR : MFPF1130836C Direction générale de l administration et de la fonction publique B9 n

Plus en détail

10 AVRIL 1990. - Loi réglementant la sécurité privée et particulière

10 AVRIL 1990. - Loi réglementant la sécurité privée et particulière 10 AVRIL 1990. - Loi réglementant la sécurité privée et particulière CHAPITRE I. - Champ d'application. Article 1. 1. Est considérée comme entreprise de gardiennage au sens de la présente loi, toute personne

Plus en détail

Journal officiel de l Union européenne L 300/51

Journal officiel de l Union européenne L 300/51 14.11.2009 Journal officiel de l Union européenne L 300/51 RÈGLEMENT (CE) N o 1071/2009 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 21 octobre 2009 établissant des règles communes sur les conditions à respecter

Plus en détail

Ministère du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l Etat NOR : BCFF0926531C. Circulaire du

Ministère du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l Etat NOR : BCFF0926531C. Circulaire du RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l Etat NOR : BCFF0926531C Circulaire du Relative aux modalités d application de la loi n 2009-972

Plus en détail

L 347/320 Journal officiel de l Union européenne 20.12.2013

L 347/320 Journal officiel de l Union européenne 20.12.2013 L 347/320 Journal officiel de l Union européenne 20.12.2013 RÈGLEMENT (UE) N o 1303/2013 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 17 décembre 2013 portant dispositions communes relatives au Fonds européen

Plus en détail

Recommandations pour les entreprises qui envisagent de souscrire à des services de Cloud computing

Recommandations pour les entreprises qui envisagent de souscrire à des services de Cloud computing Recommandations pour les entreprises qui envisagent de souscrire à des services de Cloud computing D un point de vue juridique, la CNIL constate que le Cloud computing soulève un certain nombre de difficultés

Plus en détail

Vademecum Bien-être au travail

Vademecum Bien-être au travail Vademecum Bien-être au travail Vademecum Bien-être au travail 3 4 HOMMES / FEMMES Les références aux personnes et fonctions au masculin visent naturellement aussi bien les hommes que les femmes. ....................................................................................................................................................................................................

Plus en détail

MISE EN PLACE D'UN SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL

MISE EN PLACE D'UN SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL Avenue de Longwy 185 6700 Arlon MISE EN PLACE D'UN SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL Rédaction: Eddy Bauraing Jacques Nicolas Marianne von Frenckell DECEMBRE 2000 Ce document a été élaboré dans le

Plus en détail

La S.A. 8000 : De nouvelles opportunités pour l'audit Social

La S.A. 8000 : De nouvelles opportunités pour l'audit Social X UNIVERSITE D'ETE DE L'I.A.S - TOULOUSE 29-30 AOUT 2001 Les Nouvelles Voies de l'audit Social Intervention de M. Mohamed ENNACEUR (*) La S.A. 8000 : De nouvelles opportunités pour l'audit Social La SA

Plus en détail

DIRECTIVE DE PROTECTION INCENDIE

DIRECTIVE DE PROTECTION INCENDIE Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Associazione degli istituti cantonali di assicurazione antincendio Assurance qualité en protection

Plus en détail

RÈGLEMENTS. 31.7.2009 Journal officiel de l Union européenne L 200/1

RÈGLEMENTS. 31.7.2009 Journal officiel de l Union européenne L 200/1 31.7.2009 Journal officiel de l Union européenne L 200/1 I (Actes pris en application des traités CE/Euratom dont la publication est obligatoire) RÈGLEMENTS RÈGLEMENT (CE) N o 661/2009 DU PARLEMENT EUROPÉEN

Plus en détail

ACCORD SUR L'APPLICATION DES MESURES SANITAIRES ET PHYTOSANITAIRES

ACCORD SUR L'APPLICATION DES MESURES SANITAIRES ET PHYTOSANITAIRES Page 77 ACCORD SUR L'APPLICATION DES MESURES SANITAIRES ET PHYTOSANITAIRES Les Membres, Réaffirmant qu'aucun Membre ne devrait être empêché d'adopter ou d'appliquer des mesures nécessaires à la protection

Plus en détail