Liste des modules et des personnes ressources Socle commun de connaissances et de compétences

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Liste des modules et des personnes ressources Socle commun de connaissances et de compétences"

Transcription

1 Programm Formation List ds moduls t ds prsonns rssourcs Socl commun d connaissancs t d compétncs Programm d la 2 promotion - hivr janvir Luxmbourg Vision socio-économiqu Définitions / Approch global d la vision santé t bin-êtr au travail Enju sociétal Mondialisation t compétitivité Sur-stimulation tchnologiqu t ss conséquncs Démographi t impact sur la santé dans l nvironnmnt d travail Paul Wbr, Inspction du Travail t ds Mins (L) 4 févrir mtz Sécurité sanitair Définitions Approchs comparativs par scturs économiqus Hygièn t sécurité Evaluation ds risqus Maladis profssionnlls t accidntabilité William Dab, Consrvatoir national ds arts t métirs (F) 5 févrir mtz Rssourcs humains, sociologi ds organisations t rlations du travail Ls njux du «managmnt» d la santé t du bin-êtr au travail Ls principals composants ds politiqus MSSBET La plac du MSSBET dans ls rlations du travail Jan-Mari Prtti, Institut d Administration ds Entrpriss d Cors, ESSEC Businss School (F) 18 mars Luxmbourg cadr juridiqu t réglmntair Approchs comparativs n Europ t dans l mond Dirctivs cadrs t dirctivs particulièrs Impact ds différnts sourcs d droit Organisations intrnationals t rcommandations Jacqus Kummr, Univrsité Libr d Bruxlls (B) 19 mars Luxmbourg Rsponsabilité sociétal d l ntrpris Définitions Origins t actualité d la RSE Dévloppmnt durabl t sûrté éthiqu Jacqus Igalns, Univrsité d Toulous 1 Capitol (F) 1 r avril mtz éducation santé Politiqu d prévntion dans l ntrpris (nutrition, sommil, addictions, tc.) Hygièn d vi t règls élémntairs Bonns pratiqus d ntrpris Rogr Darioli, Univrsité d Lausann (CH) 2 avril mtz communication Tchniqus d communication Politiqus d communication intrn / xtrn Vill informativ Rvu d xpérincs Nathali Loux, écol du Managmnt Europén, Univrsité d Strasbourg (F) 13 mai luxmbourg risqus psychosociaux Définitions Conditions d travail, d mploi Diagnostics ds risqus psychosociaux Prévntion organisationnll Prévntion rgonomiqu Philipp Cabon, Univrsité Paris Dscarts (F), Isabll Hansz, Univrsité d Lièg (B) 14 mai luxmbourg chargs psychosocials Strss épuismnt profssionnl (burn out) Violnc au travail Harcèlmnt Morbidité t mortalité Panorama ds tchniqus d pris n charg : - approch comportmntal t cognitiv - rlaxation - aptituds prsonnlls. Isabll Hansz, Univrsité d Lièg (B) Philipp Cabon, Univrsité Paris Dscarts (F) BEST : un coopération uropénn t intrnational d compétncs n santé t bin-êtr au travail 1

2 équip pédagogiqu Formation équip pédagogiqu Socl commun d connaissancs t d compétncs DR. Patrick Légron Psychiatr, attaché d consultation, Srvic hospitalo-univrsitair du Cntr Hospitalir Saint-Ann, Paris. Dirctur Général d STIMULUS, Cabint xprt sur l strss t ls risqus psychosociaux au travail (fondé n 1989). Co-autur (avc Philipp NASSE) du rapport sur ls risqus psychosociaux rmis au Ministr du travail français (n mars 2008) t mmbr d la commission national d suivi d c rapport. Autur d «L Strss au travail», Editions Odil Jacob, 2001, Paul Wbr Dirctur d l Inspction du travail t ds mins du Grand-Duché d Luxmbourg. Paul Wbr st l rprésntant pour l Grand-Duché d Luxmbourg au sin d l Agnc uropénn pour la sécurité t la santé au travail (OSHA), il st égalmnt scrétair général d l Association intrnational d l inspction du travail (IALI-AIIT). Pr. Jacqus Kummr Doctur n Scincs chimiqus d l Univrsité Libr d Bruxlls (1972). Chrchur, dpuis 1973, à l Écol d Santé Publiqu d l Univrsité Libr d Bruxlls, Jacqus Kummr s st spécialisé n étuds d l nvironnmnt urbain t industril ainsi qu d l hygièn du travail. Il a été rsponsabl d divrs programms scintifiqus n nvironnmnt (urbain t liux d travail), étuds sur la pollution d l air, l bruit, la pollution intériur t ls liux d travail. Il a été titulair d nombrux cours : risqus chimiqus, hygièn industrill, évaluation d l nvironnmnt physico-chimiqu sur ls liux d travail, écotoxicologi, gstion d la qualité d l air t ds nuisancs acoustiqus, épidémiologi t évaluation ds risqus appliqués à la santé-nvironnmnt, pollution intériur, évaluation ds risqus. Mmbr du Forum consultatif uropén (DG XI) pour l dévloppmnt durabl ( ), Jacqus Kummr st actullmnt présidnt d la sction blg du Club uropén d la Santé qui fait parti d l Association uropénn pour la promotion d la santé (AEPS) t profssur honorair d l Univrsité Libr d Bruxlls. Pr. Jan-Mari Prtti Profssur ds Univrsités. Profssur à l Institut d administration ds ntrpriss d Cors (IAE) t à l ESSEC Businss School, présidnt d l Institut intrnational d l audit social (IAS). Jan-Mari Prtti Ecol supériur d scincs économiqus t commrcials (ESSEC), Institut d étuds politiqus d Paris (IEP), doctur n scincs d gstion a un xpérinc d praticin, d consultant t d nsignant chrchur n Franc t à l intrnational dans l domain d la Gstion ds rssourcs humains, du managmnt t d la rsponsabilité social. Il a publié d nombrux ouvrags dans ls domains d la GRH t d l audit social. Pr. Jacqus Igalns Agrégé d scincs socials, profssur t vic-présidnt Dévloppmnt durabl d l Univrsité Toulous 1 Capitol, spécialist d la Gstion ds Rssourcs Humains. Jacqus Igalns a créé un obsrvatoir ds pratiqus d Gstion ds Rssourcs Humains au sin du Laboratoir intrdisciplinair d rchrch sur ls rssourcs humains t l mploi (LIRHE) du CNRS, t consill ls ntrpriss publiqus t privés dans c domain. Autur d nombrux livrs t articls sur c sujt, il st égalmnt l fondatur t l présidnt d honnur d l Association francophon d Gstion ds rssourcs humains qui rgroup ds nsignants-chrchurs t d nombrux dircturs ds rssourcs humains intérssés par l progrès ds connaissancs scintifiqus n Gstion ds rssourcs humains. BEST : un coopération uropénn t intrnational d compétncs n santé t bin-êtr au travail 2

3 équip pédagogiqu Formation équip pédagogiqu Socl commun d connaissancs t d compétncs Nathali Loux Dirigant du cabint Synérgi Communication, consultant intrnational snior, diplômé n droit, scincs politiqus, administra- tion publiqu, administration ds ntrpriss, formé au managmnt t ladrship aux états-unis par l group américain Franklin Covy. Univrsitair associé n Franc t au Maroc, spécialist d la gstion du tmps, d la négociation raisonné t du managmnt intrculturl, Nathali Loux accompagn notammnt ls dirigants d la fonction publiqu trritorial français lors d la définition ds njux t d la vision stratégiqu, ainsi qu ls institutions uropénns t ls multinationals n Franc t à l étrangr. Autur d plusiurs ouvrags t articls sur l tmps t ls priorités, l managmnt t l protocol français. Philipp Cabon, PhD Maîtr d Conférncs n Ergonomi à l Univrsité Paris Dscarts, titulair d un maîtris d Psychologi, d un DEA d Nuroscincs t d un Doctorat d l Univrsité Paris Dscarts. Ss rchrchs portnt sur la vigilanc, la fatigu t l strss t lurs impacts sur la santé t la sécurité. Il intrvint dans différnts domains industrils t ds transports, trrstrs t aérins. Il coordonn l Diplôm Univrsitair d l Univrsité Paris Dscarts «L Strss : aspcts biologiqus t psychosociaux». Pr. Isabll Hansz Isabll Hansz st chargé d cours n Valorisation ds Rssourcs Humains à l Univrsité d Lièg t profssur invité à l Univrsité Libr d Bruxlls. Ell st égalmnt consultant n rssourcs humains dpuis Ell a réalisé son doctorat sur l strss au travail, t plus précisémnt sur l élaboration t la validation du WOCCQ, un outil d diagnostic du strss dans ls ntrpriss. Ct outil d diagnostic du strss a été utilisé dans près d 150 ntrpriss blgs t françaiss. A l hur actull, dans l cadr d son unité VALORH, ss activités d rchrch s focalisnt sur dux axs principaux : l bin-êtr au travail t ls compétncs profssionnlls. L prmir ax bin-êtr au travail nvisag ds thèms comm l strss au travail, l épuismnt profssionnl, l absntéism ou la pris d rtrait précoc. L scond ax compétncs profssionnlls nvisag ds qustions liés à l évaluation ds compétncs. Pr. William Dab Ancin dirctur général d la Santé au sin du ministèr français d la Santé. Profssur au Consrvatoir national ds arts t métirs (Cnam), titulair d la chair Hygièn t Sécurité, dirctur d l Institut d hygièn industrill t d nvironnmnt Sécurité sanitair d l nvironnmnt t du travail (IHIE-SSET). Médcin, ancin intrn ds Hôpitaux d Paris, doctur n Scincs (épidémiologi). William Dab a travaillé à l Obsrvatoir régional d Santé d Îl-d-Franc, puis nsigné l évaluation ds risqus sanitairs d l nvironnmnt à l Écol National d la Santé Publiqu. Ss travaux ont porté sur la survillanc épidémiologiqu, l organisation du systèm d sécurité sanitair, la survillanc ds épidémis d gripp, ls conséquncs sanitairs du trrorism, l sida t la sécurité sanitair d l nvironnmnt t du travail. Il st l autur d quatr ouvrags, dont l Qu Sais-J «Santé t Environnmnt» (PUF n 3771), t d un cntain d publications scintifiqus. Il a été l présidnt élu du Comité uropén Environnmnt t Santé d l Organisation mondial d la Santé (OMS) pour la région Europ jusqu n Il a rédigé n 2008 pour ls ministrs français chargés du Travail t d l Ensignmnt supériur un rapport dans lqul il propos un référntil d compétncs n santé au travail pour ls ingéniurs t ls managrs. Pr. Rogr Darioli Profssur honorair d l Univrsité d Lausann, titulair d la Chair d la Médcin ds Assurancs à la Faculté d Biologi t d Médcin d Lausann (FBM), ancin médcin-chf d la consultation lipids t d cardiologi prévntiv d la Polycliniqu médical univrsitair t du Cntr hospitalir univrsitair d Lausann, mmbr du Comité d la Swiss Insuranc Mdicin t présidnt actul d l Association uropénn pour la promotion d la santé (AEPS). Après ds étuds d médcin aux Facultés d Médcin d Lausann t d Zürich, Rogr Darioli obtint son diplôm d médcin n Il accomplit un formation d spécialist FMH n médcin intrn qui sra complété par ds stags d spécialisation n lipidologi t nutrition cliniqu (Insrm-U32, CHU Crétil) t au Southwstrn Mdical Cntr d l Univrsité du Txas à Dallas (USA). Profssur d médcin, d 1992 à 2008, il s consacr à la prévntion ds maladis cardiovasculairs t à l nsignmnt ds assurancs n lin avc la santé. BEST : un coopération uropénn t intrnational d compétncs n santé t bin-êtr au travail

4 Offr Formation Modul 1 «Vision socio-économiqu» Socl commun d connaissancs t d compétncs 28 janvir 2011 LUXEMBOURG Présntation d la thématiqu La non-sécurité/santé au travail st hors d prix! Un nju d compétitivité ds organisations aussi par tmps d cris. Finalités L dévloppmnt d un systèm d prévntion intégré instituant un cultur du bin-êtr ds travaillurs. Pour survivr, nous n avons par d autr choix qu d invntr un nouvll façon d vivr nsmbl. La prmièr loi d la librté : «Un homm n put ni blssr moralmnt ou physiqumnt un autr homm, ni, par son inaction, prmttr qu un homm soit blssé» (I ROBOT - Isaac Asimov ). «Il st possibl d arrachr l mond ds mains ds fous» (Patti Smith). L futur n st pas écrit. Il nous appartint d n prndr possssion. Jour à travaillr, nous allons travaillr comm jadis nous allions jour, avc désinvoltur, avc l idé d nous amusr. Objctifs Par tmps d cris, il faut invstir dans ds valurs sûrs Ls rrurs du passé ont ntraîné la cris global d aujourd hui t notr futur n st plus c qu il était. Notr énrgi doit êtr canalisé vrs ds structurs d organisation du travail rsponsabls, solidairs, intègrs t transparnts. La prt d confianc actull résid au nivau émotionnl ntraînant l anxiété, voir la déprssion dans un mond dicté par l impératif d la compétitivité, à l antipod d la solidarité. La cllul naturll d la famill assurant l éducation t la socialisation ds nfants constitu un pépinièr sûr t il y a liu d évitr son atomisation. Un écol ds valurs nsign ls bass d un comportmnt rsponsabl t solidair. Ls systèms d gstion ds travaillurs n ntrpris xignt l ngagmnt ds cadrs, du prsonnl t ds équips dans un cultur d xcllnc basé sur la valorisation mutull, l stim t l rspct. L dévloppmnt au sin d équips comportant 6 à 8 prsonns s bas sur l ntraid mutull. La prévntion du strss t ds tnsions psychosocials doit s basr sur la compréhnsion ds routins strssants t l xpérinc vécu d un déroulmnt du travail sans di-strss. Ctt conscinc élargi prmt un changmnt d comportmnt volontair n absnc d pur t rétablissant un santé équilibré. La cultur traditionnll du tripartism mployurs, syndicats t Gouvrnmnt rchrchant l millur compromis possibl doit êtr complété par un rsponsabilité social ds acturs du mond ds financs t d l invstissmnt du capital financir dans ds activités / produits sûrs t durabls dans un sprit d transparnc, d intégrité t d «fairnss». Enfin, un cod d déontologi pour l inspction du travail sra présnté soulignant ds valurs tlls qu l impartialité t l indépndanc, la connaissanc t ls compétncs ainsi qu la confidntialité ds plaints t la discrétion profssionnll. Procssus d intrvntion L matin st consacré aux connaissancs d bas. L début d après-midi comportra un xrcic pratiqu «L génératur d créativité / la voi du succès». Elémnts d contnu D la snsibilisation au changmnt culturl du mond du travail, à la prévntion ds risqus psychosociaux t ds accidnts d travail, à la législation uropénn t national n matièr d conditions d travail, aux systèms d organisation prévntiv, aux bénéfics financirs t économiqus d la prévntion, à la voi du succès par un créativité accru t à un cultur d l «intr-êtr» du travaillur. Référnt Paul Wbr, Inspction du Travail t ds Mins (L) BEST : un coopération uropénn t intrnational d compétncs n santé t bin-êtr au travail 3

5 Offr Formation Modul 2 «Sécurité sanitair» Socl commun d connaissancs t d compétncs 4 févrir 2011 mtz Présntation d la thématiqu La sécurité sanitair s définit désormais comm l nsmbl ds risqus pour la santé qu l on n put maîtrisr qu par un approch collctiv, proactiv t organisé. Ls risqus liés au travail font intégralmnt parti d c champ t doivnt êtr évalués t gérés n cohérnc avc ls grands princips d sécurité sanitair. Finalités Connaîtr ls grands princips d l évaluation t d la gstion ds risqus d sécurité sanitair. Comprndr pourquoi t commnt ls ntrpriss sont concrnés par ls problématiqus d sécurité sanitair. Objctifs Définir ls concpts opérationnls d la sécurité sanitair (santé publiqu, prévntion, protction, précaution, promotion, population, risqu, dangr). Analysr ls détrminants d l état d santé d la population t situr la plac du travail. Comprndr ls modèls prmttant d rlir l travail t la santé. Précisr ls grands njux actuls d la sécurité sanitair du travail. Connaîtr ls principals approchs d l évaluation ds risqus. Discutr l rôl ds managrs dans la protction d la santé d l homm au travail. Procssus d intrvntion Cours altrnant xposés t discussions. Elémnts d contnu Raisons d êtr t caractéristiqus ds approchs collctivs. Risqu, dangr, xposition. Indicaturs épidémiologiqus du risqu. Référntil d compétncs ds managrs n santé au travail dans un contxt pluridisciplinair. Référnt William Dab, Consrvatoir national ds arts t métirs (F) BEST : un coopération uropénn t intrnational d compétncs n santé t bin-êtr au travail 4

6 Offr Formation Modul 3 «Rssourcs humains, sociologi ds organisations t rlations du travail» Socl commun d connaissancs t d compétncs 5 févrir 2011 METZ présntation d la thématiqu Ls organisations t lurs dirctions ds Rssourcs Humains prnnnt conscinc d l importanc d avoir ds politiqus t pratiqus d «managmnt d la santé t du bin êtr au travail» appropriés à lur activité, à lur pyramid ds âgs, à la qualification d lurs travaillurs, aux changmnts tchnologiqus t aux transformations d l organisation. Ls fonctions d «rsponsabls santé sécurité t bin êtr», d chargés d missions «bin-êtr», d dirctions «qualité d la vi au travail», apparaissnt t on assist au rnforcmnt du rôl ds comités concrnés t au dévloppmnt d la négociation d accords dans cs domains. Objctifs Pour concvoir, mttr n œuvr t assurr l suivi d cs actions d «MSSBET» (Managmnt d la santé, d la sécurité t du bin êtr au travail) ls partis concrnés (cadrs ds rssourcs humains, partnairs sociaux) doivnt acquérir ds compétncs nouvlls dans différnts champs disciplinairs. C modul a pour objctif d : précisr ls njux du «MSSBET» pour la GRH ds organisations; précisr ls njux du «MSSBET» dans l dialogu social t dans l cadr ds rlations d travail; analysr ls stratégis ds différnts acturs dans l organisation; idntifir ls principals composants ds politiqus t pratiqus d «managmnt santé t bin êtr au travail»; idntifir ls principals difficultés d lur mis n œuvr. Procssus d intrvntion La journé comport ds xposés, ds présntations d mini cas t d xmpls d politiqus t d pratiqus d ntrpriss t d organisations, ds échangs t ds travaux n ptits groups. Elémnts du contnu Ls njux du «managmnt d la santé t du bin-êtr au travail» La plac du MSSBET dans la gstion ds rssourcs humains. Ls principals composants ds politiqus MSSBET. L tablau d bord du MSSBET. L apport d la sociologi ds organisations pour la mis n œuvr du MSSBET. La plac du MSSBET dans ls rlations du travail. Référnt Jan-Mari Prtti, Institut d Administration ds Entrpriss d Cors, ESSEC Businss School (F) BEST : un coopération uropénn t intrnational d compétncs n santé t bin-êtr au travail 5

7 Offr Formation Modul 4 «Cadr juridiqu t réglmntair» Socl commun d connaissancs t d compétncs 18 mars 2011 luxmbourg Not introductiv Ls qustions qu nous abordrons s posnt à la fois au nivau d l individu, mais aussi au nivau local, national, uropén t intrnational. Thèms proposés Ls qustions nvironnmntals. Ls politiqus ds produits t n particulir ls produits chimiqus (REACH). Ls politiqus d protction du travail t d lutt contr ls nuisancs physico-chimiqus. Ls ntrpriss t ls politiqus intégrés (nvironnmnt, sécurité, produits). Tous cs thèms pourront par la suit fair l objt d un dévloppmnt important dans l cadr ds nsignmnts d formation continu. Pour bin comprndr t gérr chacun d cs thèms il faut avoir à la fois un approch juridiqu, qui comprnd ds rcommandations intrnationals t au nivau uropén ds dirctivs cadr, ds dirctivs t règlmnts, t qui n put êtr compris qu n s référant à ds donnés scintifiqus t tchniqus. Il st dès lors intérssant d voir commnt touts cs politiqus s articulnt. Dans ct ordr d idés il st important, au départ, d comprndr commnt s fait la pris n considération d un problèm, qul a été l chminmnt qui a fait qu ds obsrvations scintifiqus ont fini par êtr priss n considération t finalmnt ont fait l objt d règlmntations (notammnt intrnationals) contraignants. Modul général d introduction Ls thèms évoqués concrnnt d manièr général: l nvironnmnt, l miliu du travail, la protction ds travaillurs t ds consommaturs, l analys ds risqus, ls risqus chimiqus, ls ntrpriss. Rlation ntr connaissancs scintifiqus t règlmntations. Commnt t à partir d qul momnt un problèm st-il pris n considération ; signaux précocs t lçons tardivs (avc xmpls). Rôl d la scinc dans la règlmntation. Rôl ds organisations intrnationals t conférncs. Ls organisations t institutions concrnés. Importanc d l harmonisation t rôl d la normalisation. L rôl d la normalisation : d la rchrch à la normalisation, normalisation t règlmntation. Ls incrtituds scintifiqus t l princip d précaution. L analys ds risqus (méthods) t l rtour d xpérinc. Exmpls pratiqus : voir ls 4 thèms rtnus qui sront dévloppés succinctmnt sur l plan scintifiqu t n donnant ls référncs juridiqus t compt tnu d c qui a été dit l matin. Référnt Jacqus Kummr, Univrsité Libr d Bruxlls (B) BEST : un coopération uropénn t intrnational d compétncs n santé t bin-êtr au travail 6

8 Offr Formation Modul 5 «Rsponsabilité Sociétal d l ntrpris (RSE)» Socl commun d connaissancs t d compétncs 19 mars 2011 luxmbourg Présntation d la thématiqu La rsponsabilité sociétal d l ntrpris présnt plusiurs factts : l intégration d préoccupations nvironnmntals, socials, éthiqus t sociétals dans ss activités t sa stratégi mais égalmnt la pris n compt ds partis prnants dans son systèm d gouvrnanc. Finalités Comprndr ls njux d la rsponsabilité sociétal ds ntrpriss dans l cadr d la mondialisation t notammnt ls rlations ntr prformanc social t prformanc économiqu. Situr la plac t l rôl d la Dirction ds Rssourcs Humains dans la conduit t l accompagnmnt ds projts d rsponsabilité sociétal ds ntrpriss. Objctifs Idntifir t intégrr ls principaux concpts lorsqu on vut analysr un politiqu d rsponsabilité sociétal. Connaîtr ls njux nvironnmntaux ssntils. Connaîtr ls njux sociétaux ssntils. Analysr ls étaps d un procssus d RSE t la plac d la DRH dans c procssus. Procssus d intrvntion Cours avc support PowrPoint. Mini-cas. Elémnts d contnu La pyramid d la RSE. Ls princips d la RSE. L ntrpris fac à ss partis prnants. Ls nouvaux rôls d la DRH fac à la RSE. Exmpls d démarchs t d contnu d politiqu RSE. Référnt Jacqus Igalns, Univrsité d Toulous 1 Capitol (F) BEST : un coopération uropénn t intrnational d compétncs n santé t bin-êtr au travail 7

9 Offr Formation Modul 6 «éducation santé» Socl commun d connaissancs t d compétncs 1 r avril 2011 mtz Présntation d la thématiqu En tant qu mployur ou cadr, vous jouz un rôl clé dans la création d conditions physiqus t psychiqus sains d travail pour prévnir ls principals maladis t accidnts liés au travail, n favur d vos salariés t d vous-mêm. Cpndant, il apparaît aussi nécssair d ncouragr ls ntrpriss à dvnir actrics d la promotion d la santé sur l liu d travail. Un pris d conscinc du phénomèn t un amélioration ds connaissancs sur la notion d la gstion du capital santé sont un prérquis indispnsabl au succès d la démarch. Ctt journé propos d abordr la gstion d son capital santé au travail, n décrivant ss principaux détrminants, ls conditions nécssairs dans l choix ds msurs, ls critèrs d fficacité t ls bénéfics potntils. Finalités Pour un bonn gstion d son capital santé : «Rconnaîtr ss risqus à tmps t savoir agir n conséqunc». Objctifs Connaîtr ls principaux détrminants d la santé, y compris au travail. Savoir idntifir t intégrr ls conditions ssntills pour initir un démarch d promotion d la santé n ntrpris t d gstion du capital santé. Choisir ls outils d diagnostic prtinnts ds carncs n matièr d la gstion d la santé au travail. Sur bas du diagnostic, sélctionnr ls actions d promotion d la santé/prévntion qui sont appropriés, fficacs t économiqus, qu c soit au nivau individul ou organisationnl. Savoir commnt mttr n plac un comité d pilotag d suivi du projt. Détrminr ls critèrs d succès. Procssus d intrvntion L nsignmnt st donné sous form d xposés intractifs t d atlir. Un support d cours st rmis à chaqu participant n vrsion papir t sous form d CD. élémnts d contnu La santé, ss définitions, ss détrminants (modèl bio-psycho-social). L bin-êtr au travail t la qualité d vi. Politiqu d promotion d la santé t d prévntion dans l ntrpris (nutrition, sommil, addictions, tc.). Ls princips d bas ds habituds d vi sain. Bonns pratiqus d ntrpriss. Référnt Rogr Darioli, Univrsité d Lausann (CH) BEST : un coopération uropénn t intrnational d compétncs n santé t bin-êtr au travail 8

10 Offr Formation Modul 7 «Communication» Socl commun d connaissancs t d compétncs 2 avril 2011 mtz Présntation d la thématiqu La compréhnsion d son mod d communication prmt à chaqu actur d s positionnr n idntifiant ls autrs mods d communication, n situation conflictull ou non, d façon à fair fac à ds intrlocuturs différnts tout n dévloppant son mpathi t sa confianc n soi dans un véritabl rlation gagnant/gagnant. Finalités Comprndr t intégrr ls mécanisms d un bonn communication. Idntifir t managr ls outils qui prmttnt d miux communiqur. Optimisr sa prformanc n communication intrprsonnll. Objctifs Réalisr son profil d communiquant. Idntifir ls étaps du procssus d communication intrprsonnll. Appréhndr ls mécanisms d résistanc à la communication. Communiqur fficacmnt n dévloppant ss compétncs d communicatur. Utilisr l écout activ. Procssus d intrvntion Cours avc support PowrPoint. Réalisation d son bilan d communiquant. Mis n situation. Elémnts d contnu Ls différnts concpts d prsonnalité. L décryptag d la communication. L icbrg d la communication au travrs du vrbal t du non vrbal. L traitmnt d l information. La pris d décision. La boît à outils du communiquant. L mpathi pour bin communiqur. Référnt Nathali Loux, Ecol du Managmnt Europén, Univrsité d Strasbourg (F) BEST : un coopération uropénn t intrnational d compétncs n santé t bin-êtr au travail 9

11 Offr Formation Modul 8 «Risqus psychosociaux» Socl commun d connaissancs t d compétncs 13 mai 2011 luxmbourg Présntation d la thématiqu Ls risqus psychosociaux sur la santé ds salariés constitunt un nju d plus n plus fort pour ls ntrpriss, aussi bin sur l plan ds conséquncs humains qu d l impact économiqu. C modul apport aux participants un définition ds risqus psychosociaux, ds connaissancs sur ls méthodologis d diagnostic t ls principals msurs d intrvntion. Objctifs Définir ls spécificités ds risqus psychosociaux par rapport aux autrs risqus. Décrir ls principaux facturs d risqus psychosociaux : rôls t tâch dans l organisation, autonomi dans l travail, horairs d travail, rlations d travail,... Présntr ls différnts démarchs d idntification ds risqus psychosociaux (diagnostic). Présntr ls différnts démarchs d prévntion. Procssus d intrvntion La journé d formation st divisé n dux partis : l matin st consacré à la présntation ds connaissancs d bas. En début d après-midi, un travail n sous-groups (dux ou trois slon la taill d la promotion), à travrs l analys d vidéos, st proposé aux stagiairs. L résultat st nsuit rapporté à l nsmbl d la promotion t fait l objt d un discussion. Elémnts d contnu Définitions : risqus psychosociaux, facturs d strss, contxt du travail, tc. Ls différnts risqus psychosociaux : conditions d travail, conditions d mploi, contnu du travail, rlations au travail, tc. Ls démarchs d diagnostic. Ls démarchs d prévntion. Référnts Philipp Cabon, Univrsité Paris Dscarts (F), Isabll Hansz, Univrsité d Lièg (B) BEST : un coopération uropénn t intrnational d compétncs n santé t bin-êtr au travail 10

12 Offr Formation Modul 9 «Chargs psychosocials» Socl commun d connaissancs t d compétncs 14 MAI 2011 luxmbourg Présntation d la thématiqu Aujourd hui, l fait qu l travail puiss nuir à la santé physiqu t mntal ds travaillurs st largmnt accpté. Ls contraints soumiss aux travaillurs dans un contxt plus général d compétitivité intrnational, couplés dans crtains cas à un manqu d rssourcs, ntrain dans ds conditions chroniqus ds problèms d santé physiqu t mntal. Cla s manifst par du strss au travail, d l épuismnt profssionnl, d la souffranc rlationnll au travail à travrs l harcèlmnt moral, d la violnc sur ls liux d travail mais ncor par ds problèms d santé comm notammnt ls troubls musculosqulltiqus (TMS) ou par d l absntéism t/ou d la rotation d prsonnl. Objctifs Comprndr ls différnts concpts liés à la charg psychosocial t ls différncir du point d vu ds critèrs d diagnostic. Comprndr l procssus lié à l apparition d cs symptôms. Analysr t critiqur ls outils d diagnostic xistants. Envisagr ls stratégis d intrvntion par rapport à cs problématiqus. Procssus d intrvntion La journé d formation st divisé n dux partis : l matin st consacré à la présntation ds connaissancs d bas. En début d après-midi, un travail n sous-groups (dux ou trois slon la taill d la promotion) st proposé aux stagiairs. L résultat st nsuit rapporté à l nsmbl d la promotion t fait l objt d un discussion. Elémnts d contnu Strss au travail. Epuismnt profssionnl ou burnout. Violnc au travail. Souffranc rlationnll au travail, harcèlmnt. Morbidité t mortalité. Panorama ds tchniqus d pris n charg (approchs prévntivs t d rmédiation). Référnts Isabll Hansz, Univrsité d Lièg (B), Philipp Cabon, Univrsité Paris Dscarts (F) BEST : un coopération uropénn t intrnational d compétncs n santé t bin-êtr au travail 11

13 Conditions d accès Formation Conditions d accès à la formation du socl d compétncs Accès sur dossir. êtr détntur d un crtificat d fin d étuds scondairs ou avoir suivi un formation équivalnt t/ou avoir un xpérinc adéquat. Montrr un rél intérêt pour inscrir un démarch approprié dans la politiqu d l ntrpris. Droits d inscription Ls droits pour l nsmbl ds moduls du socl d compétncs s élèvnt à uros, à payr dès récption d la factur t uniqumnt par virmnt bancair. Crtificat L participant ayant suivi au moins 7 moduls a droit à un crtificat, émis conjointmnt par ls dux institutions qui portnt l projt. Suit d la formation Ls différnts spécialisations sront proposés au fur t à msur, tout n sachant qu sront lancés prioritairmnt ls formations : Risqus psychosociaux, éducation santé, Sécurité sanitair. BEST : un coopération uropénn t intrnational d compétncs n santé t bin-êtr au travail 12

14 Fich d inscription Formation ou A rnvoyr au : Cnam Lorrain : 2 ru du Doctur Hydnrich CS F Nancy Cdx LLLC : 13 ru d Braganc L-1255 Luxmbourg Santé t bin-êtr au travail - socl commun d connaissancs t d compétncs Nom t prénom : Vuillz-vous inscrir avant l 17 janvir Dat t liu d naissanc : Sx : H F Nationalité : étuds antériurs : Formation continu : Employur : Taill d l ntrpris : < prsonns Contrat d travail : à duré indétrminé à duré détrminé Fonction d l ntrpris : Expérinc profssionnll : Confirmation t factur à nvoyr à : adrss privé mployur N t ru : Cod postal t localité : Téléphon : gsm : Fax : -mail : Dat : signatur : Ls frais d inscription s élèvnt à (paymnt uniqumnt par virmnt bancair) BEST : un coopération uropénn t intrnational d compétncs n santé t bin-êtr au travail 13

15 Conditions générals Formation BEST : un coopération uropénn t intrnational d compétncs n santé t bin-êtr au travail Socl d connaissancs t d compétncs du résau Bin-êtr t Santé au Travail BIEN-(BEST) ÊTRE ET S ANTÉ AU Articl 1 Inscription à la formation L candidat désirux d participr à la formation du socl d connaissancs t d compétncs du résau Bin-êtr t Santé au Travail (BEST) doit s inscrir dans ls délais impartis moynnant la fich d inscription qui st à nvoyr accompagné d un curriculum vita avc justificatifs ds diplôms, d un photo, d un lttr d motivation par courrir, fax, -mail ou par portur à : Chambr ds salariés/luxmbourg Liflong Larning Cntr (LLLC) ou au Consrvatoir national ds arts t métirs n Lorrain 13 ru d Braganc L-1255 Luxmbourg 2 ru du Doctur Hydnrich CS T F F Nancy Cdx Articl 2 Admission à la formation Si la commission pré-mntionné constat qu l nombr maximal d participants inscrits st attint, il st n droit BIEN- d ÊTRE rfusr ET S ANTÉ AU Un commission constitué par ls institutions portant l projt décidra d l admission du candidat à la formation. C jury st souvrain dans sa décision t s donn l droit d n pas donnr suit à un candidatur, notammnt dans l cas où il stim qu l candidat n montr pas d intérêt rél pour inscrir un démarch approprié dans la politiqu d l ntrpris ou d l organisation, ou qu il n dispos pas ds qualifications rquiss, c st-à-dir du diplôm d fin d étuds scondairs ou d un formation équivalnt, rspctivmnt d un xpérinc adéquat, ou pour tout autr motif. ds candidats supplémntairs. L admission à la formation n st ffctiv qu après récption du paymnt ds frais d inscription. Articl 3 Paimnt ds droits d inscription L prix d la formation put fair l objt d un modification. L candidat st tnu d ffctur l paimnt ds droits d inscription d la formation au plus tard pour la dat indiqué t sur l compt rnsigné sur la factur. Articl 4 Annulation d la formation Pour l organisation d un formation, l inscription d un minimum d prsonns st rquis, faut d quoi ls organisaturs s résrvnt l droit d annulr la tnu ds cours. Ils puvnt rmboursr ls frais d inscription moynnant not d crédit. Ls décisions priss n la matièr par ls organisaturs sont sans appl t sans motivation. Articl 5 Abandon d la formation Un abandon d la formation doit êtr signalé par écrit au scrétariat du Luxmbourg Liflong Larning Cntr (LLLC) ou du Consrvatoir national ds arts t métirs n Lorrain (Cnam), à l un ds adrsss mntionnés plus haut. En dhors d l annulation d un modul ou du cas d forc majur (maladi grav, accidnt, tc.), aucun rmboursmnt d un droit d inscription payé n st ffctué. Articl 6 - Intrvnants t contnu La list ds intrvnants t l contnu ds moduls figurant dans la brochur n sont qu indicatifs. Articl 7 Dats t liux d la formation La formation s tint n cinq blocs, ls vndrdis t samdis, n altrnanc, à Luxmbourg t à Mtz. Ls dats t ls jours xacts, auxquls s tint la formation, sont communiqués aux candidats avant l début ds cours. Il n st d mêm pour c qui concrn ls établissmnts où ls cours s tinnnt. Ls dats t liux d la formation, indiqués dans la list ds moduls t ds prsonns rssourcs, n sont fournis qu à titr indicatif t puvnt êtr modifiés d façon ponctull. Articl 8 Crtification Pour l obtntion du crtificat, émis conjointmnt par ls dux institutions portant l projt, à savoir l Consrvatoir national ds arts t métirs n Lorrain (Cnam) t la Chambr ds salariés (CSL), l participant doit avoir suivi t validé au moins spt moduls.

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal.

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal. 7. Droit fiscal 7.1 Actualité fiscal 7.2 Contrôl t contntiux fiscal 7.3 Détrmination du résultat fiscal 7.4 Facturation : appréhndr ls règls juridiqus t fiscals, t maîtrisr l formalism 7.5 Gstion fiscal

Plus en détail

10. Informatique / jeux vidéos

10. Informatique / jeux vidéos 10. Informatiqu / jux vidéos 10.1 Ls contrats informatiqus : maîtrisr ls risqus juridiqus 10.2 Typologi t étud ds contrats informatiqus 10.3 Corrspondant CNIL : répondr à vos obligations légals 10.4 La

Plus en détail

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair DROIT - SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ grâc à c bouton! rtour sommair Rtrouvz

Plus en détail

TRANSPORT LOGISTIQUE. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE

TRANSPORT LOGISTIQUE. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE TRANSPORT LOGISTIQUE Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair TRANSPORT LOGISTIQUE grâc à c bouton! rtour sommair Rtrouvz égalmnt touts ls fichs ds

Plus en détail

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient GO NEWSLETTER N 1/2015 19 janvir 2015 L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation ACTUALITÉ L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation Allianc pour la qualification profssionnll

Plus en détail

Dossier presse. à 18h00 - ENIM, Metz-T. de la Métallurgie -

Dossier presse. à 18h00 - ENIM, Metz-T. de la Métallurgie - Dossir prss 2 1 0 2 r b m c é d 6 i d Ju pôl chno à 18h00 - ENIM, Mtz-T fficill o is m r d i n o Cérém Paritair n o ti a c fi li a u Q d ds Crtificats 2012 d la Métallurgi - inin au fém ls i tr s u d in

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGREMENT DU g L guid du parraina nsillr co t r g ra u co n r, Partag rs ls mini-ntrprnu alsac.ntrprndr-pour-apprndr.fr Crér nsmbl Ls 7 étaps d création d la Mini Entrpris-EPA La Mini Entrpris-EPA st un

Plus en détail

L équilibre entre réflexion et action est pour nous la clef de l efficacité

L équilibre entre réflexion et action est pour nous la clef de l efficacité L équilibr ntr réflxion t action st pour nous la clf d l fficacité 1, 2, 3 1,2 2 &&33ANNEES ANNÉES 1r, LE CURSUS 3 Stag étrangr 1r smstr SEPTEMBRE AOÛT JUILLET JUIN MAI AVRIL M AR S FÉVRIER JANVIER DÉCEMBRE

Plus en détail

Comment. maintenir. l'équilibre. Rencontres. Nationales. Dans les locaux du Conseil Régional du Centre

Comment. maintenir. l'équilibre. Rencontres. Nationales. Dans les locaux du Conseil Régional du Centre Commnt maintnir l'équilibr Judi 8 octobr : 14h00-18h00 - Séanc plénièr Vndrdi 9 octobr : 9h00-13h00 - Atlirs Dans ls locaux du Consil Régional du Cntr Chambrs d Métirs t d l Artisanat Programm du judi

Plus en détail

8. Propriété intellectuelle

8. Propriété intellectuelle 8. Propriété intllctull 8.1 Sécurisr ss contrats d 8.2 Valorisr t défndr ss droits d 8.3 Maîtrisr l cadr juridiqu du droit d autur 8.4 Commnt protégr ss marqus? Calndrir 2014 Paris Lyon Marsill Sécurisr

Plus en détail

SPORTS ANIMATION. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE

SPORTS ANIMATION. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE SPORTS ANIMATION Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair SPORT ANIMATION grâc à c bouton! Rtrouvz égalmnt touts ls fichs ds autrs domains : AGRICULTURE

Plus en détail

L audit : écouter, observer pour mieux maîtriser les risques

L audit : écouter, observer pour mieux maîtriser les risques Stratégi publiqu n 2 - avril 2014 L audit : écoutr, obsrvr pour miux maîtrisr ls risqus La maîtris ds risqus D irigr un administration trritorial t mttr n œuvr l projt d un mandatur impliqu d savoir prndr

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 JUIN 21 DELIBERATION N CR-1/6.111 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégi régional d'appui au dévloppmnt ds compétncs dans

Plus en détail

PROJET D ENTREPRISE 2017

PROJET D ENTREPRISE 2017 PROJET D ENTREPRISE 2017 PORTEUR DE PROJETS DEPUIS 1996 IEDV EST MEMBRE DE : Michl Cahn, présidnt SOUTENIR L ÉCONOMIE DE PROXIMITÉ Partant du constat qu la Drôm t l Ardèch ont bsoin d un économi d proximité

Plus en détail

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié Exmpl d Plan d Assuranc Qualité Projt PAQP simplifié Vrsion : 1.0 Etat : Prmièr vrsion Rédigé par : Rsponsabl Qualité (RQ) Dat d drnièr mis à jour : 14 mars 2003 Diffusion : Equip Tchniqu, maîtris d œuvr,

Plus en détail

Spécial INITIAL 2013 / 2014

Spécial INITIAL 2013 / 2014 Mon guid étudiant Spécial INITIAL 2013 / 2014 Mot d la dirction A l ESCG Paris, vous débutz votr carrièr profssionnll dès la 1r anné. L dispositif ainsi qu la pédagogi mis n ouvr à l ESCG Paris a fait

Plus en détail

11. droit de la santé

11. droit de la santé 1 droit d la santé 11 La pharmacovigilanc, la qualité t la RC Produit 12 La publicité n droit d la santé 13 La RC Produit 14 L point sur la réform ds produits d santé 15 Ls allégations nutritionnlls t

Plus en détail

Entreprises Territoires. Développement Durable. Programme. Quel est l itinéraire le plus approprié à ma situation?

Entreprises Territoires. Développement Durable. Programme. Quel est l itinéraire le plus approprié à ma situation? Dévloppmnt Durabl Programm 13h30 14h00 14h30 Café d accuil Introduction ds Entrpriss-Trritoirs-Dévloppmnt Durabl Accuil par Jacqus DELAUME - Présidnt d la Commission Dévloppmnt Durabl t Environnmnt d la

Plus en détail

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal L rôl d évaluation foncièr au srvic d un approch trritorial ciblé : l cas d Montréal Suzann Chantal st économist t consillèr n aménagmnt Stéphan Charbonnau st détntur d un maîtris n étud urbain Ls dux

Plus en détail

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle Projt d soutin CSFP/OFFT cas managmnt Formation profssionnll Cas managmnt Formation profssionnll CM FP C documnt st conçu comm un aid pour la mis n plac du cas managmnt Formation profssionnll. Il a un

Plus en détail

université jean moulin lyon iii faculté de droit Taxe la FACULTÉ DE

université jean moulin lyon iii faculté de droit Taxe la FACULTÉ DE univrsité jan moulin lyon iii faculté d droit Tax 5 1 0 2 g a s s i t n d Appr r u t c a z n v D nt d m p p lo v é d du DROIT la FACULTÉ DE 8.78.70.45 Info Tax : 04.7.fr yor@univ-lyon3 martin.balz-g Édito

Plus en détail

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015 st signé 11996 mars 2015 Mutull soumis au livr II du od d la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DO 007 B-06-18/02/2015 Édition 2015 Madam, Monsiur, Vous vnz d crér ou d rprndr un ntrpris artisanal ou commrcial

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015 Association d Parnts, d Prsonns Handicapés Mntals t d lurs Amis DOSSIER DE PRESSE Opération Briochs 2015 Dossir d prss d l Opération Briochs, Edition 2015 // PRÉSENTATION DE LA MANIFESTATION «L Opération

Plus en détail

3. Droit économique 1DROIT ÉCONOMIQUE. www.lexformation.com contact@lexformation.com 1. f Formation mixte technico-juridique

3. Droit économique 1DROIT ÉCONOMIQUE. www.lexformation.com contact@lexformation.com 1. f Formation mixte technico-juridique 3. Droit économiqu 3.1 Tchniqus contractulls : optimisation d la rédaction d vos contrats, clauss ssntills 3.2 Dépndanc économiqu, déséquilibr d la rlation commrcial 3.3 L optimisation du rcouvrmnt, la

Plus en détail

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises u q i t u a Filièr n ion t n v é r p d h c r a m dé ls n n n o u i r s i s s s f o r Réu p s u q s i ds r La Brtagn st un région privilégié pour ls activités nautiqus : 2 700 km d côts, 600 ports t zons

Plus en détail

Une formation de qualité pour :

Une formation de qualité pour : Un formation d qualité pour : Gérr ds programms t srvics n loisir Animr ds activités t ds comités Organisr ds événmnts Réalisr ds intrvntions cliniqus Tchniqus d intrvntion n loisir www.cgprdl.ca loisir.cgp-rdl.qc.ca

Plus en détail

EBAUCHE. Formulaire de rapport sur l application du Protocole GIZC en Méditerranée

EBAUCHE. Formulaire de rapport sur l application du Protocole GIZC en Méditerranée REUNION CONJOINTE DES POINTS FOCAUX DU CAR/PB, CAR/INFO ET CAR/PAP Nic, 11 13 mai 2011 EBAUCHE Formulair d rapport sur l application du Protocol GIZC n Méditrrané PAP/PFN/2011/3 CONTEXTE JURIDIQUE ET

Plus en détail

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie Ls maisons d santé pluridisciplinairs n Haut-Normandi tiq Guid pra u EDITO Dans 10 ans, l déficit d médcins sra réllmnt problématiqu si l on n y prnd pas gard. D nombrux généralists quinquagénairs n trouvront

Plus en détail

journée des professionnels de santé APPEL A COMMUNICATIONS DÉCEMBRE

journée des professionnels de santé APPEL A COMMUNICATIONS DÉCEMBRE APPEL A COMMUNICATIONS 12 DÉCEMBRE 2012 PROPOSITIONS DE RÉSUMÉS Ls propositions d résumés doivnt parvnir impérativmnt AU PLUS TARD LE 4 SEPTEMBRE 2012 http://sfr.larhumatologi.fr Vous dvz soumttr vos résumés

Plus en détail

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO isr la t l t t zon iqur nt TVA t Systèms d Information Rtour d xpérinc d ntrpris A3F - 26 mars 2015 Hélèn Prci du Srt COFELY INEO Pour Sup Ins À p NB. M 30/03/2015 Sommair isr la t l t t zon iqur nt I

Plus en détail

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage Dvnz ingéniur n Géni Informatiqu t Statistiqu par la voi d l apprntissag > Formation d ingéniur d 3 ans par altrnanc habilité par la Commission ds Titrs d Ingéniur (CTI) Rntré 2016 www.polytch-lill.fr

Plus en détail

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS Un résau d ntrpriss tournés à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS «Dpuis plus d 3 décnnis, l résau d n Franc réalis partout n Franc plusiurs cntains d surélévations t aménagmnts d combls par an. Aujourd

Plus en détail

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité.

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité. Sssion postr ECOMM Titr : Autur L auto-partag, chaînon manquant d l offr d mobilité. Jan-Baptist Schmidr, Rsponsabl d Franc AutoPartag, résau pour un nouvll mobilité, Dirctur Général d Auto trmnt Strasbourg.

Plus en détail

Date de dépôt du dossier. Montant total des aides (3 500 maximum en zone d arrivée A et B1, 3 000 maximum en zone d arrivée B2 et C) Durée du prêt

Date de dépôt du dossier. Montant total des aides (3 500 maximum en zone d arrivée A et B1, 3 000 maximum en zone d arrivée B2 et C) Durée du prêt AIDE MOBILI-PASS Action Logmnt - Ls ntrpriss s ngagnt avc ls salariés Fich d dialogu établi conformémnt à l articl L311-10 du cod d la consommation t ls décrts n 2010-1461 t n 2020-1462 du 30 novmbr 2010.

Plus en détail

Une rencontre de la communauté Ressources humaines et management de Grenoble Ecobiz en partenariat avec l ANDRH

Une rencontre de la communauté Ressources humaines et management de Grenoble Ecobiz en partenariat avec l ANDRH Un rncontr d la communauté Rssourcs humains t managmnt d Grnobl Ecobiz n partnariat avc l ANDRH L agilité, nouvll postur managérial Confrontés aux turbulncs d un mond n mutation, ls ntrpriss chrchnt d

Plus en détail

Créé par : Section du SNISA Dernière mise à jour : 5 jan 2012 Tous les changements du SNISA pour l exercice 2012-2013

Créé par : Section du SNISA Dernière mise à jour : 5 jan 2012 Tous les changements du SNISA pour l exercice 2012-2013 Tous ls changs du SNISA pour l xrcic 2012-2013 chang Chang/élé d Principaux changs pour l xrcic 2012-2013 1 65-71 Dat d arrivé à l unité d obsrvation (ED 123) Hur d arrivé à l unité d obsrvation (ED 124)

Plus en détail

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage Dvnz ingéniur n Géni Informatiqu t Statistiqu par la voi d l apprntissag > Formation d ingéniur d 3 ans par altrnanc habilité par la Commission ds Titrs d Ingéniur (CTI) Rntré 2015 www.polytch-lill.fr

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 19 JUILLET 2007 DELIBERATION N CR-07/06.127 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Formation profssionnll - PEFA - Promotion d l'emploi par la Formation ds Actifs LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

SOLUTIONS DE l EXAMEN

SOLUTIONS DE l EXAMEN Univrsité d Aix-Marsill Faculté d économi t d gstion Sit Colbrt 1 èr anné d licnc, microéconomi Mardi l 30 avril 2013 Dirctivs Pédagogiqus : Ctt épruv comprnd 15 qustions. 10 sont à choix multipls t 5

Plus en détail

Principes d application sectoriels sur la correspondance bancaire

Principes d application sectoriels sur la correspondance bancaire Mars 2013 Princips d application sctorils sur la corrspondanc bancair Documnt d natur xplicativ Ls princips d application sctorils, élaborés par l Autorité d contrôl prudntil (ACP), répondnt à un dmand

Plus en détail

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E.

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E. Chubb du Canada Compagni d Assuranc Montréal Toronto Oakvill Calgary Vancouvr PROPOSITION POLICE POUR DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Protction d l Actif Capital d Risqu A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 1. a. Nom

Plus en détail

La difficulté scolaire

La difficulté scolaire La difficulté scolair Ls élèvs d l Écol, hir t aujourd hui Idntifir la difficulté Outils t dispositifs Différnts nivaux d aid L rôl du Dirctur Ls élèvs d l Écol, hir t aujourd hui Un pu d Histoir : 1883

Plus en détail

Unité de Formation et de Recherche PSYCHOLOGIE, SOCIOLOGIE, SCIENCES DE L EDUCATION. Livret Guide de l Etudiant de PSYCHOLOGIE

Unité de Formation et de Recherche PSYCHOLOGIE, SOCIOLOGIE, SCIENCES DE L EDUCATION. Livret Guide de l Etudiant de PSYCHOLOGIE Unité d Formation t d Rchrch PSYCHOLOGIE, SOCIOLOGIE, SCIENCES DE L EDUCATION Livrt Guid d l Etudiant d PSYCHOLOGIE Soumission pour modifications n 2006-2007 1 Anné Univrsitair 2006-2007 Structur général

Plus en détail

Une bourse pour toi? Pose ta candidature!

Une bourse pour toi? Pose ta candidature! Un bours pour toi? Pos ta candidatur! Pour ls bourss d xcllnc du Gala du mérit étudiant 2014 La Fondation du Cégp d Trois-Rivièrs, n collaboration avc la Dirction ds srvics aux étudiants du Cégp d Trois-

Plus en détail

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées Imposition ds rnts nrichis (ou sur risqus aggravés) non agréés Non sulmnt ls antécédnts médicaux d un prsonn puvnt-ils avoir un incidnc sur son spéranc d vi, mais ctt prsonn put aussi constitur un «risqu

Plus en détail

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts Programm Opérationnl FEDER-FSE 2014-2020 Mayott Vrsion final Mai 2014 AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation compnsation s surcouts 1.1.1 Objctif spécifiqu 32 : Améliorr l accssibilité t ls usags s TIC par l

Plus en détail

Coordonné par à l école maternelle Sophie Briquet-Duhazé et Anne Moal à l école maternelle Sophie BRIQUET-DUHAZÉ age iss lle ne -apprent ater nt m

Coordonné par à l école maternelle Sophie Briquet-Duhazé et Anne Moal à l école maternelle Sophie BRIQUET-DUHAZÉ age iss lle ne -apprent ater nt m p ar Coordonné l Ann Moa t é z a h u iqut-d Sophi Br g a s s i t n r p p a t n m n g l l n r Ensi t a à l écol m Ensignmnt-apprntissag à l écol matrnll Collction «Enfanc, éducation t société» Ctt collction

Plus en détail

VALIDATION-CERTIFICATION

VALIDATION-CERTIFICATION Formz-vous tout au long d votr vi... FORMATIONS ACCOMPAGNEMENT VALIDATION-CERTIFICATION Spt. 2015 à juin 2016 L OMEP st mmbr actif d l Arofsp, st crtifié cntr d xamn TOEIC (ETS), st labllisé Cntr d bilans

Plus en détail

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon i d r c r m 3 1 0 2 r 9 octob s i a n n o c u? t è b a i d mon MISON D L RP 54, quai d la Râpé -189, ru d Brcy - 75012 Paris M Gar d Lyon È B I D L R U S N N O I C S L M R O D O F N I L D D N URdNlaÉRapé

Plus en détail

Garantie des Accidents de la Vie - Protection Juridique des Risques liés à Internet

Garantie des Accidents de la Vie - Protection Juridique des Risques liés à Internet Résrvé à votr intrlocutur AXA Portfuill : CR012764 N Clint : 1 r réalisatur : Matricul : 2 réalisatur : Matricul : Intégr@l Garanti ds Accidnts d la Vi - Protction ds Risqus liés à Intrnt J complèt ms

Plus en détail

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat Imaginarium Fstival Dossir partnariat ImaginariumFstival0DossirPartnariat L#mot#du#présidnt...3 L UTC#n#brf...4 Structur#d#la#manifstation...5 Résumé...5 Quand?...5 Où?...5 Pourquoicliu?...5 Notr#politiqu...7

Plus en détail

Vincent I. Promo 2014. Une école qui révèle vos talents et vous accompagne dans votre projet professionnel ÉCOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE DE COMPIÈGNE

Vincent I. Promo 2014. Une école qui révèle vos talents et vous accompagne dans votre projet professionnel ÉCOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE DE COMPIÈGNE Vincnt I. Promo 2014 Un écol qui révèl vos talnts t vous accompagn dans votr projt profssionnl ÉCOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE DE COMPIÈGNE POSSIBILITÉ D ALTERNANCE ESCC CURSUS EN 5 ANS Admission sur dossir

Plus en détail

Les hébergements dans les services hospitaliers : une pratique à risques

Les hébergements dans les services hospitaliers : une pratique à risques 6 Dossir Hébrgmnts Ls hébrgmnts d patints dans ds srvics hospitalirs dont n rlèv pas dirctmnt lur pathologi sont rlativmnt fréqunts, n raison d la pénuri d lits dans crtains spécialités. Cs situations

Plus en détail

LICENCES. Les PROFESSIONNELLES RENTRÉE. académie de Nantes TOUTE L'INFO SUR LES MÉTIERS ET LES FORMATIONS. www.onisep.

LICENCES. Les PROFESSIONNELLES RENTRÉE. académie de Nantes TOUTE L'INFO SUR LES MÉTIERS ET LES FORMATIONS. www.onisep. RENTRÉE 2015 TOUTE L'INFO SUR LES MÉTIERS ET LES FORMATIONS Ls LICENCES PROFESSIONNELLES académi d Nants www.onisp.fr/lalibrairi ministèr d l Éducation national d l Ensignmnt supériur t d la Rchrch CAP

Plus en détail

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC)

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) Pag 1 sur 8 March à suivr rlativ à l annonc pour la rétribution à prix coûtant courant injcté (RPC) Photovoltaïqu Vous trouvrz dans ls pags suivants ls informations dont vous avz bsoin pour annoncr vos

Plus en détail

AUDIT. cheque-energie-audi-nov2012.indd 1

AUDIT. cheque-energie-audi-nov2012.indd 1 d d n a m D s i g r n é u chèq AUDIT chqu-nrgi-audi-nov2012.indd 1 15/01/13 08:55 2 mod d'mploi pour qui? 1. Vous êts propriétair occupant d un maison individull situé n Haut-Normandi, construit dpuis

Plus en détail

Conférence d ouverture La ville et le village intelligent : l opportunité du numérique Charles Despins, président-directeur général, Prompt inc.

Conférence d ouverture La ville et le village intelligent : l opportunité du numérique Charles Despins, président-directeur général, Prompt inc. Animatur d la Rncontr : Mathiu Gillt, Dirctur Rsponsabl du volt municipal la programmation préliminair Judi 3 avril 201 Placs limités pour ls capsuls, visit tchniqu t tabl rond. N manquz pas d vous inscrir

Plus en détail

PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX

PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX Association canadinn ds profssurs d immrsion Canadian Association of Immrsion Tachrs

Plus en détail

Certification des tables après Solvency II Deauville 18 septembre 2009

Certification des tables après Solvency II Deauville 18 septembre 2009 Encomb Crtification ds tabls après Solvncy II Dauvill 18 sptmbr 2009 1 Institut ds Actuairs SACEI Christoph MUGNIER ids Sommair 1 L contxt réglmntair t démographiqu 03 2 L xpérinc AXA Franc 08 r l g 3

Plus en détail

Table des matières Composantes du cours en immersion.............................. Onglet 1

Table des matières Composantes du cours en immersion.............................. Onglet 1 Tabl ds matièrs Avant-propos t rmrcimnts Contxt t fondmnt Composants du cours n immrsion.............................. Onglt 1 Introduction t vision.... 1 Tablau ds résultats d apprntissag spécifiqus à

Plus en détail

2 e Vadrouille du patrimoine : les voitures anciennes empruntent les chemins de l histoire

2 e Vadrouille du patrimoine : les voitures anciennes empruntent les chemins de l histoire Mai 015 Départ d «La P tit» 014 du Domain d «La Résrv» à Vaumas. : ls voiturs ancinns mpruntnt ls chmins d l histoir > En rout! Forts du succès d sa prmièr édition, il y a maintnant dux ans, ls mmbrs du

Plus en détail

EXIGENCES D INSCRIPTION DE L OPAO (POSSIBILITÉ DE RECONNAISSANCE DES DROITS ACQUIS) CRITÈRES DE SOUTIEN CCPA-ACCP AU TITRE DE CCC

EXIGENCES D INSCRIPTION DE L OPAO (POSSIBILITÉ DE RECONNAISSANCE DES DROITS ACQUIS) CRITÈRES DE SOUTIEN CCPA-ACCP AU TITRE DE CCC EXIGENCES D INSCRIPTION DE L OPAO (POSSIBILITÉ DE RECONNAISSANCE DES DROITS ACQUIS) t CRITÈRES DE SOUTIEN CCPA-ACCP AU TITRE DE CCC La rconnaissanc ds droits acquis st un autr voi d inscription possibl

Plus en détail

GÉRER LES DIFFÉRENCES

GÉRER LES DIFFÉRENCES COURSE DE DURÉE L'nsignmnt d la cours d duré n EPS rst problématiqu : commnt prndr n compt la divrsité ds élèvs n trm d possibilités physiqus, mais aussi d motivation, d'attituds, d'attnts t d nivaux d'ngagmnt,

Plus en détail

VAE et GPEC. Repères pour l action. Une expérimentation d accompagnement d acteurs en Haute-Normandie. Formanat

VAE et GPEC. Repères pour l action. Une expérimentation d accompagnement d acteurs en Haute-Normandie. Formanat VAE t GPEC Un xpérimntation d accompagnmnt d acturs n Haut-Normandi 2011 2012 Rpèrs pour l action Formanat VAE t GPEC Un xpérimntation d accompagnmnt d acturs n Haut-Normandi 2011 2012 Rpèrs pour l action

Plus en détail

DES TITRES CERTIFIES Master pro 1 et Master pro 2

DES TITRES CERTIFIES Master pro 1 et Master pro 2 u n v n i B d n o m l dans s l b i s s o ds p DES TITRES CERTIFIES Mastr pro 1 t Mastr pro 2 EN PARTENARIAT AVEC Pourquoi ISM.OI (Group IGS) à l îl Mauric? Répondr aux attnts ds mployurs mauricins : Fac

Plus en détail

CONCEPT ET PLAN DES STANDS

CONCEPT ET PLAN DES STANDS VOTRE PARTENAIRE EN MARKETING RH ET Womn'sUNIVERSITES Contact-Day Romandi 01 Concpt & Plan ds stands EN RECRUTEMENT DANS LES WOMEN'S CONTACT-DAY ROMANDIE 01 Swiss Tch Cntr, Lausann 11 avril 01 13 h 17

Plus en détail

MNG-6006 : La dimension humaine

MNG-6006 : La dimension humaine MNG-6006 : La dimnsion humain NRC 89950 Automn 2012 Tmps consacré : 3-0-6 Crédit(s) : 3 C cours vis à snsibilisr l'étudiant à l'importanc ds aspcts humains dans la gstion ds organisations t à lui prmttr

Plus en détail

programme de formation continue

programme de formation continue m m a r g o pr u n i t n o c n o i t a d form 16 0 2 r t s m 1 s r Formations diplômants Efficacité commrcial Dévloppmnt prsonnl t managmnt ds équips Environnmnt juridiqu Gstion t comptabilité Informatiqu

Plus en détail

pour seniors en 10 questions

pour seniors en 10 questions MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT pour sniors 1 L AUTEUR Ecrit par Dominiqu Schmidt, c mini guid d l hébrgmnt st publié par Rtrait Plus pour assistr ls famills dans lur rchrch d structurs

Plus en détail

Conception du Projet «Sid Power»

Conception du Projet «Sid Power» Concption du Projt «Sid Powr» Sid Powr st un projt porté par l group d scond santé social du lycé ph. Dlorm accompagnés d lur profssur Mm Brt ainsi qu d l infirmièr scolair Mm Dauois. Il fait référnc dans

Plus en détail

Manuel d Approche systémique

Manuel d Approche systémique www.cclt.ca www.ccsa.ca Manul d Approch systémiqu Collaboration Avril 2014 À qui s adrss l présnt dossir? Ls dirigants t ls décidurs ds domains d la toxicomani t ds domains connxs, notammnt ls dircturs

Plus en détail

Dossier. de presse. Séramon et Ankhpakhered bénéficient d un scanner! 10 janvier 2007

Dossier. de presse. Séramon et Ankhpakhered bénéficient d un scanner! 10 janvier 2007 Dossir 10 janvir 2007 d prss Sous ls bandltts Séramon t Ankhpakhrd bénéficint d un scannr! Musé ds baux-arts t d archéologi 1, plac d la Révolution 25 000 Bsançon Tél. 03 81 87 80 65 - Fax : 03 81 80 06

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION Ls informations donnés nécssairs pour traitr votr candidatur rstront confidntills. Un dossir incomplt n put êtr xaminé. C dossir d candidatur rst soumis à l approbation

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE NANTES ST-NAZAIRE

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE NANTES ST-NAZAIRE * BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE NANTES ST-NAZAIRE Slon l guid du Ministèr V2 Conformémnt à l articl 75 d la loi N 2010-788 du 12 juillt 2010 Sommair Introduction...

Plus en détail

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté Précarité, inégalités t cohésion social Provnc-Alps-Côt d Azur st la troisièm région la plus touché par la pauvrté E n 2012, 16,9 % ds habitants d Provnc-Alps-Côt d Azur vivnt sous l suil d pauvrté. La

Plus en détail

5. Droit public des affaires

5. Droit public des affaires 5. Droit public ds affairs 5.1 Actualité juridiqu ds marchés publics 5.2 Cadr général ds marchés publics 5.3 Connaîtr ls différnts procédurs t catégoris d marchés publics 5.4 Contntiux ds marchés publics

Plus en détail

Baccalauréat en sciences infirmières Formation intégrée DEC-bac Campus Laval

Baccalauréat en sciences infirmières Formation intégrée DEC-bac Campus Laval SERVICE DE L'ADMISSION ET DU RECRUTEMENT Baccalauréat n scincs infirmièrs Formation intégré DEC-bac Campus Laval FACULTÉ DES SCIENCES INFIRMIÈRES Sommair t particularités NUMÉRO 1-630-1-9 Admission à l'automn

Plus en détail

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP ADMINISTRATEURS DE BIENS ET AGENTS IMMOBILIERS Compagni Europénn d Garantis t Cautions 128 ru La Boéti 75378 Paris Cdx 08 - Tél. : +33 1 44 43 87 87 Société anonym

Plus en détail

Septembre. Entrée Gratuite

Septembre. Entrée Gratuite t r i Fo g a t n Vi s n o l a S t m o C l y a n Font assin Espac C é n R l Cultur 25 au 27 Du Sptmbr 2015 Entré Gratuit 6èm FOIRE EXPO d Fontnay-l-Comt sous l ail d SVE Pour ctt 6èm édition, nous souhaitons

Plus en détail

La Branche. des services de l'automobile. Dossier de presse 24 janvier 2012

La Branche. des services de l'automobile. Dossier de presse 24 janvier 2012 La Branch ds srvics d l'automobil Dossir d prss 24 janvir 2012 Contact prss : Mari-Joëll Dpardiu tél. : 01 41 14 13 41 dpardiumj@anfa-auto.fr Obsrvatoir d Branch ds Srvics d l Automobil Sit Intrnt dédié

Plus en détail

T A B L E D E S M A T I E R E S ACHETEUR/ACHETEUSE DE PAPIER

T A B L E D E S M A T I E R E S ACHETEUR/ACHETEUSE DE PAPIER CH/CH D PP abl ds matièrs utrs formations 2 htur intrnational /ahtus intrnational 2 htur intrnational/ahtus intrnational 5 htur profssionnl/ahtus profssionnll 6 hniin logistiqu d ahats, d approvisionnmnt

Plus en détail

L école de l Accompagnement

L école de l Accompagnement L'Écol : un vocation Après douz annés d'xistnc, l'écol affirm sa vocation : êtr un liu d profssionnalisation pour ls acturs ds métirs d l'accompagnmnt. Ls praticins confirmés trouvnt dans l'écol d l'accompagnmnt

Plus en détail

CONCEPT ET PLAN DES STANDS

CONCEPT ET PLAN DES STANDS VOTRE PARTENAIRE EN MARKETING RH ET Womn'sUNIVERSITES Contact-Day Romandi 01 Concpt & Plan ds stands EN RECRUTEMENT DANS LES WOMEN'S CONTACT-DAY ROMANDIE 01 Swiss Tch Cntr, Lausann 11 avril 01 13 h 17

Plus en détail

BTS DEES MASTERS BTS DEES MASTERS

BTS DEES MASTERS BTS DEES MASTERS BTS DEES MASTERS BTS DEES MASTERS Création : Décmbr 2012 Tous droits résrvés 2012 Group Médicis 5 ru ds Rcultts 75013 Paris T. 01 45 35 28 28 F. 01 45 35 28 47 www.mdicis-altrnanc.com binvnu à médicis

Plus en détail

GPMR - P. Boulen. Territoire projets. presse. Dossier de

GPMR - P. Boulen. Territoire projets. presse. Dossier de Eco n om i c d v l opm n t ag n c y GPMR - P. Bouln A g n c d d é v l opp m n t é co n om i q u Trritoir projts d Dossir d W W W. C a u x S i n D E v l o p p m n t. C O M prss L Agnc Créé n 2008, Caux

Plus en détail

de l air intérieur Prévenir la pollution Choisir les matériaux de construction pour prévenir la pollution de l air intérieur

de l air intérieur Prévenir la pollution Choisir les matériaux de construction pour prévenir la pollution de l air intérieur Ont contribué à la rédaction tchniqu : ls partnairs Cntr hospitalir univrsitair Dupuytrn Srvic d pharmacologi t toxicologi pharmacovigilanc 2, avnu Martin Luthr King 87042 LIMOGES cdx Tél. 05 55 05 55

Plus en détail

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages IUT ds Pays d l Adour - RT2 Informatiqu - Modul IC2 - Algorithmiqu Avancé Contrôl d TP Dictionnair & Arbrs Binairs mrcrdi 20 mars 2013 duré : 3h 6 pags Ls programms d corrction orthographiqu ont bsoin

Plus en détail

MODALITÉS MISSIONS CONTACTS MOYENS PRÉSENTATION RÉSULTATS. Soutenir les PME-PMI. dans leur. Innovation et Développement Endogène des Entreprises

MODALITÉS MISSIONS CONTACTS MOYENS PRÉSENTATION RÉSULTATS. Soutenir les PME-PMI. dans leur. Innovation et Développement Endogène des Entreprises dans lur démarchd innovation Innovation t Dévloppmnt Endogèn ds Entrpriss Soutnir ls PME-PMI UIMM Loir METALLURGIE rhodaninn UIMM Langudoc-Roussillon Auxrr UIMM Bourgogn Dijon UIMM PACA Nvrs CSM Haut-Savoi

Plus en détail

Améliorer la sécurité routière mondiale

Améliorer la sécurité routière mondiale Commissions régionals ds Nations Unis Améliorr la sécurité routièr mondial Fixr ds objctifs régionaux t nationaux d réduction ds traumatisms provoqués par ls accidnts d la rout Rapport t rcommandations

Plus en détail

devenez ingénieur de haut niveau.

devenez ingénieur de haut niveau. Imaginons ls monds d dmain, dvnz ingéniur d haut nivau. Livrt ds Formations Prmir résau français ds écols d ingéniurs polytchniqus ds univrsités L mot du coordinatur Ls écols du résau national Polytch,

Plus en détail

Immobilier à NEW YORK. www.citystone.fr

Immobilier à NEW YORK. www.citystone.fr Immobilir à NEW YORK www.cityston.fr NEW YORK, UNE POSITION UNIQUE Nw York, t plus particulièrmnt sa mythiqu îl d Manhattan, fait parti ds principaux pôls économiqus, culturls t financirs d la planèt.

Plus en détail

Réunions des délégués

Réunions des délégués Réunions ds délégués Rapport d activité 2012 Prspctivs 2013 Saint Jan d'angly, Saujon, La Rochll, Montliu la Gard,Saint Gnis d Saintong, Saints Novmbr - Décmbr 2012 Programm 1. Rapport d activité 2012

Plus en détail

Sommaire G-apps : Smart fun for your smartphone!

Sommaire G-apps : Smart fun for your smartphone! Sommair G-apps : Smart fun for your smartphon! Sommair Présntation G-apps Pourquoi choisir G-apps Sctorisation t sgmntation d marchés Votr accompagnmnt clints d A à Z ou à la cart Fonctionnalités G-apps

Plus en détail

Solutions industrielles. Des capteurs aux serveurs

Solutions industrielles. Des capteurs aux serveurs Solutions industrills Ds capturs aux srvurs Ds capturs aux srvurs Pour fair fac à la situation économiqu actull, ls ntrpriss t ls usins produisant ds bins manufacturés, du pétrol, du gaz, ds produits alimntairs

Plus en détail

Rendre visibles les publications de l UPEC avec HAL

Rendre visibles les publications de l UPEC avec HAL Formation ds dircturs d unités UPEC UPEC Crétil 20/03/2015 Rndr visibls ls publications d l UPEC avc HAL Philipp Gambtt LIGM Univrsité Paris-Est Marn-la-Vallé Diaporama préparé avc la collaboration d Flornc

Plus en détail

Système de Management du Portefeuille de Projets

Système de Management du Portefeuille de Projets Systèm d Managmnt du Portfuill d Projts PROJETS : Initiativs, invstissmnts, décisions, améliorations prmttant d produir avc plus d Valur à Référntil d gstion dstiné aux ntrpriss qui souhaitnt dévloppr

Plus en détail

ARRETE N 005/MINESUP/F120

ARRETE N 005/MINESUP/F120 ARRE N 005/MINESUP/F120 28 janvir 1993 Fixant ls Domains d Formation t ls Conditions d Admission à l Institut Univrsitair d Tchnologi d l Univrsité d Douala. LE MINSTRE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR VU la

Plus en détail

Vous souhaitez rénover votre logement? Les Villes de Lille, Lomme et Hellemmes accompagnent votre projet...

Vous souhaitez rénover votre logement? Les Villes de Lille, Lomme et Hellemmes accompagnent votre projet... Vous souhaitz rénovr votr logmnt? Ls Vills d Lill, Lomm t Hllmms accompagnnt votr projt... EDITION 2008 Sigls Sommair LA DÉMARCHE ET LES TYPES D AIDES...p.4 1. AIDE «SORTIE D INSALUBRITÉ»...p.5 2. AIDE

Plus en détail

2004 1 ère édition. 2009 6 ème édition. 2008 5 ème édition. 2010 7 ème édition. 2007 4 ème édition. 2005 2 ème édition. 2006 3 ème édition

2004 1 ère édition. 2009 6 ème édition. 2008 5 ème édition. 2010 7 ème édition. 2007 4 ème édition. 2005 2 ème édition. 2006 3 ème édition Edito d Elio Di Rupo Avantpropos Voici déjà la édition d un grand rassmblmnt qu ls passionnés d moto d la région t d bin audlà n manquraint pour rin au mond. Avc son lot d surpriss t d découvrts, l Fstival

Plus en détail

Outil de prévention de la dégradation des immeubles anciens à Paris. Résultats 2013

Outil de prévention de la dégradation des immeubles anciens à Paris. Résultats 2013 OBSERVATOIRE du LOGEMENT t d l'habitat d PARIS Outil d prévntion d la dégradation ds immubls ancins à Paris Résultats 2013 Juillt 2013 À la suit ds travaux d mêm natur déjà réalisés dpuis 2008, la list

Plus en détail