Le développement récent du cerf élaphe en France

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le développement récent du cerf élaphe en France"

Transcription

1 Le développement récent du cerf élaphe en France Emmanuelle Pfaff, Christine Saint Andrieux Office National de la Chasse et de la faune Sauvage, Réseau «Ongulés sauvages» ONCFS-FNC-FDC Résumé L évolution des populations de cerf élaphe en France a été étudiée par un inventaire zoogéographique réalisé tous les 5 ans depuis 1985 par le réseau «ongulés sauvages» ONCFS/FNC/FDC. Cette enquête nous a permis d avoir une cartographie quinquennale de toutes les populations de cerf de 1985 à 2005 ainsi que des informations concernant les tableaux de chasse et des estimations d effectifs. Les résultats de l enquête de 2005 révèlent une progression spatiale et numérique très importante ces 20 dernières années : la superficie colonisée par le cerf a doublée, les effectifs et les tableaux de chasse ont quadruplés. En 2005, le cerf occupait plus de km², et l on estimait que l effectif français était compris entre et animaux. Cependant la situation est très hétérogène entre populations. Le développement de l espèce est le plus marqué en altitude, et le cerf colonise de plus en plus le sud de la France, conduisant à une homogénéisation entre le nord et le sud du pays. On constate que la progression de la colonisation de l espace, des effectifs ou des prélèvements a été maximale entre 1995 et 2000, et qu elle a ralenti entre 2000 et Dans certains départements les populations de cerf diminuent ce qui suggère qu il est possible de maîtriser les populations. Introduction Le développement récent du cerf élaphe en France est présenté à travers l étude des résultats d inventaires zoogéographiques des massifs forestiers à cerf qui ont été effectués tous les 5 ans depuis 1985 par les interlocuteurs techniques du réseau "ongulés sauvages" ONCFS FNC FDC. Une cartographie de toutes les zones à cerfs de France ainsi que leurs tableaux de chasse et une estimation des effectifs est disponible entre 1985 et 2005, date du dernier inventaire. Evolution de l occupation du territoire français par le cerf depuis 1985Depuis 1985 la progression du cerf élaphe en France a été spectaculaire : la superficie occupée a doublée en 20 ans (figure 1) à à à à 2005

2 augmentation stabilité régression couverture forestière Le cerf est apparu dans le Tarn et Garonne Le cerf est apparu dans les Deux Sèvre Le cerf n est plus présent en Ardèche Année Nombre de départements Surface occupée (millions d ha) Surface boisée (millions d ha) , ,3 x 1,15 3,5 x 1, ,1 x 1,10 4,2 x 1, ,5 x 1,26 5,8 x 1, ,7 x 1,19 6,8 x 1,17 En bleu coefficients multiplicateurs entre l année n-1 et n Figure 1 Evolution de la répartition du cerf par périodes de 5 ans Entre 1990 et 1995, ont voit que c est surtout en Lozère que le cerf s est développé, puis son extension a été très forte sur tout le territoire. La progression s est accélérée jusqu en 2000, surtout en forêt. Elle s est ralentie ensuite. En 2005, le cerf était présent dans 80 départements et occupait 13.7 millions d ha soit 29 % du territoire national. Le cerf colonise les milieux montagnards Surface colonisée augmentation stabilité régression classe d'altitude 0 à 600m 600 à 1500m >1500m Figure 2 Evolution de la surfaces colonisée par le cerf entre 1985 et 2005 En 2005, le cerf occupe près de km ² de plaines (moins de 600 m d altitude), km² de moyenne montagne (600 à 1500 m d altitude) et km² de haute montagne (plus de 1500 m d altitude). Mais les taux d occupation de la surface colonisée par rapport à la surface nationale disponible sont les plus élevés et ont le plus progressé en terrains de montagne. Le cerf occupe plus de 4 de la surface disponible au dessus de 1500 m en (figures 2 et 3) 11

3 pourcentage national à 600m 600 années à 1500m >1500m Classes d altitude 0 à 600m 1,7 600 à 1500m 2,8 > 1 500m 5,9 Toutes classes 1,9 confondues Coefficients multiplicateurs entre 1985 et 2005 Source : modèle numérique de terrain SRTM3 de la NASA au pas de 90 m Figure 3 Progression entre 1985 et 2005, de l occupation du territoire national par classes d altitude Le cerf progresse dans tous les types de milieux L aire occupée par le cerf est très variée et recouvre pratiquement tous les milieux rencontrés en France. Les zones à cerf se composent de deux grandes parties - une forestière à laquelle les cerfs sont inféodés et une périphérique, majoritairement agricole, plus ou moins fréquentée par les animaux - qui représentent respectivement 43 % et 57 % des zones. Les forêts de feuillus et les terres arables sont les milieux les plus représentés (23 % et 21 % de la superficie totale occupée par le cerf en 2005) (figure 4). Superficie totale utilisée Forêt de feuillus 21% 2%1% Forêts Forêt de conifères 8% 23% Forêts mélangées 2% 13% 2% 8% 6% 14% Zones ouvertes V égétation arbustive / herbacée Espaces ouverts / peu de végétation Prairies Périphérie : 57 % des zones 77% 14% Forêt : 43 % des zones Espaces cultivés A utres territoires agricoles Systèmes culturaux et parcellaires complexes Terres arables et cultures permanentes 18% 32% 54% Territoires artificialisés 5% Zones ouvertes Espaces cultivés Autres Autres Zones humides et surf aces en eau Source : Corine Land Cover Figure 4 Répartition des types de milieux sur les zones à cerf en

4 % d'occupation (rapporté au disponible) x 1.9 x 1.8 Forêt de Forêts conifèresmélangées x 1.6 Forêt de feuillus x 1.9 Espaces cultivés x 3.8 Zones ouvertes x 1.7 Autres Figure 5 Evolution du taux d occupation du territoire national par le cerf entre 1985 et 2005 par type de milieu En 1985 les différents types de forêts étaient tous occupés par le cerf dans des proportions similaires (24 à 27 % des forêts disponibles) alors qu en 2005, 50 % des forêts de conifères sont occupées contre 37 % de forêts de feuillus (figure 5). Ceci s explique par le fait que le cerf a beaucoup plus progressé dans les zones de montagne où les forêts sont principalement résineuses (figure 6). En dessous de mètres d altitude Au dessus de 1500 mètres d altitude Disponible entre 0 et 600m utilisé en 2005 entre 0 et 600 m Disponible ent re m utilisé en 2005 ent re 600 et 1500m En dessous de 1 500m d altitudes, la répartition des milieux occupés a peu évoluée depuis En moyenne montagne les milieux utilisés correspondent globalement aux milieux disponibles alors qu en plaine la proportion de forêts est supérieure Disponible utilisé en 1985 utilisé en 2005 Les zones ouvertes sont caractéristiques de cette classe d altitude. Avec la forte progression du cerf en montagne, la proportion des zones ouvertes occupées est en nette augmentation. Autres Zones ouvertes Espaces cultivés Forêts mélangées Forêts de conifères Forêts de feuillus Source : Corine Land Cover + modèle numérique de terrain SRTM3 de la NASA au pas de 90 m Figure 6 Répartition des types de milieux sur les zones à cerf en 2005 Typologie de l évolution des tableaux de chasse en fonction du temps L'évolution des tableaux de chasse départementaux a été modélisée sur la base d une régression polynomiale de 3 ème degré. L'allure des courbes de régression permet de classifier les départements en trois tendances (figure 7) 13

5 Exemples de courbes de tendances typiques Tableaux de chasse Tableaux de cha sse Tableaux de c hass e Saisons cynégé tiques Tableau de chasse "en augmentation" : exemple de la Drôme Croissance régulière du tableau au cours du temps S ai son s cyn égétiq ues Tableaux de chasse "en stabilisation": exemple de la Haute Garonne Augmentation du prélèvement puis stabilisation S ai son s cyn égétiq ues Tableaux de chasse "en régression": exemple des Vosges Augmentation du prélèvement puis régression Figure 7 Représentation schématique de trois types de tendance de progression dans le temps des tableaux Ces résultats préliminaires montrent qu il y a une variabilité au niveau départemental et que tous les départements n ont plus leurs tableaux de chasse en augmentation : certains commencent à réussir à les stabiliser, ou même à les réduire. Il s agit d une tendance récente qu il faudra vérifier par des tests statistiques plus poussés. Evolution de la dynamique des tableaux de chasse L'analyse effectuée pour deux périodes de dix ans soit de 1988 à 1998 et de 1994 à 2004 montre une inversion des tendances depuis Au niveau national, la tendance est passée d un type " en augmentation " à un type " en stabilisation " (figure 8). Toutefois, au cours des dernières années, la progression semble reprendre légèrement : elle était de 5.2 % entre et alors que la moyenne sur 3 ans est de 4.2%. Situation en 1999 Situation en 2005 Le modèle obtenu sur les prélèvements nationaux de 1988 à 1999 est "en augmentation Le modèle établi entre 1994 et 2005 est "en stabilisation" y = 186,29x 2-353,56x R 2 = 0,9803 y = -185,04x ,3x R 2 = 0,9823 Evolution des tableaux de chasse Evolution des tableaux de chasse " Saisons cynégétiques Saisons cynégétiques Figure 8 Progression des tableaux de prélèvement au niveau national, établies en 1999 et 2005 Cette-ci se confirme au niveau départemental (figure 9). Toutefois, rappelons que l intérêt de cette étude n est pas de voir si un département en particulier est en augmentation, stabilisation ou régression, mais de mettre en évidence que la situation générale est en train de changer : en 1999, 88 % des départements étaient classés " en augmentation ", alors qu en 2005, plus de 40 % des départements sont classés " en stabilisation " ou "en régression ". Les différences départementales peuvent donc être très fortes, car dans certains départements les tableaux de chasse augmentent encore, alors que dans d autres ils commencent à diminuer ces dernières années. 14

6 Situation en 1999 Situation en 2005 En 1999, les courbes obtenues permettaient de classifier la majorité des départements en augmentation. En 2005 les courbes de tendances de certains départements notamment dans le nord du pays sont passées en stabilisation ou même en régression. Typologies d'évolution des tableaux de chasse Augmentation Stabilisation Régression Non classifié Espèce absente Figure 9 Progression des tableaux départementaux, établies en 1999 et 2005 Evolution des effectifs Les chiffres ci dessous sont très approximatifs car il est impossible de connaître précisément les effectifs présents. Ils doivent être examinés avec prudence. C est surtout l examen des tendances temporelles qui importe. En 20 ans l effectif estimé de la population nationale a été multiplié par 4. Il est passé de près de cerfs en 1985 à environs 130 à animaux en En 1985 les cerf était surtout dans le ¼ Nord Est du pays. En 2005 il y a eu une homogénéisation du nord vers le sud du pays figure 10). Les augmentations les plus spectaculaires s observent dans les régions Midi Pyrénées et Rhône Alpes pour lesquelles les effectifs ont plus que décuplés depuis Seuls trois départements ont leurs effectifs de cerfs qui ont diminués depuis 1985 : le Calvados, le Territoire de Belfort et le Jura. La progression est très forte en montagne. Les effectifs ont été multipliés par 9 sur le Massif Central les Alpes et les Pyrénées alors que sur le reste de la France, il ont été multipliés par 3. Effectifs en 1985 Effectifs en 2005 Coefficients multiplicateurs (1985 à 2005) Absence Supérieur à 3000 Absence X 1-4 X 4-8 X > 8 X apparition Figure 10 Evolution des effectifs par département entre 1985 et

7 Evolution des densités Répartition des zones par classe de densité de cerfs rapporté à la superficie forestière En 1985, les densités été majoritairement très faibles avec plus de 6 des zones qui avait des densités inférieures à 1 cerf au km². Entre 1985 à 2005, il y a une forte diminution des zones à très faibles densités et une augmentation sensible des zones à fortes densités (+ de 4 cerfs aux 100 ha de forêt). Cependant depuis 2000, la situation est globalement restée stable sur ces classes de densité. En 2000 comme en 2005 il y a près de 8 des zones (soit 86% de la superficie forestière occupée) qui était occupées par moins de 4 cerfs au km² de forêt (figure 11). % de zones à cerfs ,1-1 0,1-2 0,1-4 0,1-8 0,1-10 classe de densité % superficie forestière concernée % zones 1985 % zones 2000 %zones 2005 surface forestière 2005 Figure 11 Distribution cumulée des zones à cerf par classe de densité établie sur la superficie forestière Evolution des densités départementales, calculées sur les superficies forestières occupées Une étude plus fine sur les coefficients multiplicateurs des densités départementales calculées sur les surfaces boisées occupées entre 2000 et 2005 montre qu il y a quand même de fortes variations entre départements. Celles ci apparaissent souvent au sein d une même classe de densité. Les densités de cerfs aux 100 ha boisés occupés ont diminué dans 36 départements (soit 45% des départements occupés, représentant 55% de l effectif national de 2000 et 43 % de l effectif national de 2005). Elles sont restées stables dans le département des Landes et ont augmenté ailleurs. Ces résultats suggèrent qu il est possible de maîtriser les populations (figure 12). Absence X 1 X X X Figure 12 Coefficients multiplicateurs des densités départementales de cerfs établies sur la superficie boisée ( 2000 à 2005) 16

8 Mise en place de suivis et évolution d effectif Les zones ont été classées en «augmentation», «stabilisation» ou «régression» selon l évolution des effectifs cerfs entre 1985 et Les tendances ont été étudiées en fonction de la présence ou de l absence de méthodes de suivis utilisés. 2 situations ont été comparées : l évolution des effectifs pour des suivis mis en place depuis moins de 3 ans ou plus de 3 ans (figure 13) Pas de suivi n=141 1 ou 2 suivis n=51 Pas de suivi n=50 1 suivi n=116 2 et 3 suivis n=24 Augmentation Stable Régression Augmentation Stable Régression Figure 13 Evolution des effectifs cerf en fonction de la date de mise en place de suivis : à gauche, depuis moins de 3 ans, à droite depuis plus de 3 ans) Dans l enquête il n était pas demandé de préciser les objectifs de gestion lorsque des méthodes de suivi étaient mises en place. Toutefois on constate que les méthodes récemment mises en place concernent majoritairement les zones en augmentation d effectifs (8 des cas). Par contre, si les suivis sont mis en place depuis plus de 3 ans, la proportion de zones en stabilisation ou en régression d effectifs augmente, et cela, d autant plus nettement que de méthodes de suivis utilisé est grand. Il semblerait donc au vu de ces résultats que les gestionnaires mettent plutôt en place des méthodes de suivi dans les zones en augmentation d effectifs, probablement dans l idée de maîtriser les populations de cerf, et que ça fonctionnent puisque la tendance est inversée sur les zones suivies sur le plus long terme. Situation du cerf en Corse en ÊÚ Saint Pierre de Venaco ÊÚ 1999 Chisa ÊÚ ÊÚ Quenza L espèce avait pratiquement disparue de l île dans les années 1960 et un programme de réintroduction a été mis en place. Les lâchers dans la nature ont commencés en Un total de 83 animaux ont été lâchés entre 1998 et 2004 sur 3 secteurs : Quenza en 1998 et 2002, Chisa en 1999 et enfin Saint Pierre de Venaco en En 2005 la population libre était estimée à 160 individus qui se répartissaient sur une superficie de 132km². 17

9 Conclusion La progression du cerf élaphe a été très forte ces dernières années, tant au niveau de la superficies colonisées, qui a doublé, que des effectifs, qui ont quadruplés. L étude a également montré que le cerf colonise de plus en plus les territoires montagnards, et qu il est présent dans pratiquement tous les milieux naturels rencontrés en France. Cependant l évolution entre 2000 et 2005 était moins marquée qu entre 2000 et Certains départements ont des densités qui ont diminuées depuis 2000, ce qui pourrait signifier que les populations peuvent être contrôlées. Cependant, ces résultats cachent de grandes variabilités départementales, aussi bien de niveaux d effectifs ou de prélèvements que de dynamique d'évolution. Les tendances à la stabilisation ou à la régression étant encore récentes, il faudra les confirmer sur le plus long terme. Remerciements : Un grand merci à tous les interlocuteurs techniques du réseau "ongulés sauvages", et à Stéphane Marin pour la fourniture de la couche altitudinale. Bibliographie : MOURON D., BOISAUBERT B., (1997) - La situation du cerf élaphe en France ; Mise à jour de l inventaire zoogéographique des massifs à cerf élaphe. Bulletin mensuel ONC n 218. Janvier SAINT ANDRIEUX C., KLEIN F., LEDUC D., LANDRY P., GUIBERT B., (2004) La progression du cerf élaphe en France depuis Faune sauvage n 264. Décembre SAINT-ANDRIEUX C., PFAFF E., (2008).- Tableaux de chasse cerf- chevreuil- sanglier. Saison Faune Sauvage, n 279. Février, Encart central, 4p. PFAFF E., KLEIN F., SAINT ANDRIEUX C., GUIBERT B., (2008) La situation du cerf élaphe en France : Résultats de l inventaire Faune sauvage, n

TABLEAU DE BORD "ONGULES-ENVIRONNEMENT" Guide d utilisation. ONCFS CNERA Cervidés-Sanglier¹ et Faune de Montagne²

TABLEAU DE BORD ONGULES-ENVIRONNEMENT Guide d utilisation. ONCFS CNERA Cervidés-Sanglier¹ et Faune de Montagne² TABLEAU DE BORD "ONGULES-ENVIRONNEMENT" Guide d utilisation 2014 ONCFS CNERA Cervidés-Sanglier¹ et Faune de Montagne² Tableaux de bord "Ongulés-Environnement" Guide d utilisation 2014-1 - Thierry Chevrier¹,

Plus en détail

BILAN DES EXAMENS DU PERMIS DE CONDUIRE

BILAN DES EXAMENS DU PERMIS DE CONDUIRE ANNEE 2009 BILAN DES EXAMENS DU PERMIS DE CONDUIRE Présent pour l avenir Ministère de l Écologie, de l Énergie, du Développement durable et de la Mer en charge des Technologies vertes et des Négociations

Plus en détail

DICTIONNAIRE DE LA BANQUE DE DONNEES CARTOGRAPHIQUES SOUS S.I.G.

DICTIONNAIRE DE LA BANQUE DE DONNEES CARTOGRAPHIQUES SOUS S.I.G. DICTIONNAIRE DE LA BANQUE DE DONNEES CARTOGRAPHIQUES SOUS S.I.G. ENTITE_PAYSAGERE SOUS_ENTITE LIMITE STRUCTURE PAYSAGERE LIEUX PARTICULIERS LIGNE_DE_FORCE_DU_PAYSAGE ENJEUX ROUTES_D_INTERET POINT_DE_VUE_REMARQUABLE

Plus en détail

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE Hervé LETHIER, EMC2I INTRODUCTION OBJECTIFS L INSTRUMENT LES INDICATEURS UN PREMIER BILAN INTRODUCTION OBJECTIF De simples inventaires spécialisés et ciblés Combler

Plus en détail

Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope. Haut-Rhin - Vosges. Tetrao urogallus Photo : www.liondor.eu

Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope. Haut-Rhin - Vosges. Tetrao urogallus Photo : www.liondor.eu Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope Ronde Tête Bramont Arrêté Préfectoral n 93-0029 du 08 janvier 1993 modifié par l AP n 951947 du 05/10/95 (complété par A.P. n 960429 du 22/03/96) et l AP n 2005-179-4

Plus en détail

VARIATIONS SUR UNE CONSTANTE

VARIATIONS SUR UNE CONSTANTE VARIATIONS SUR UNE CONSTANTE A la vue des résultats de nos vingt sept ans de recherche dans la Drôme, il apparait que notre activité a connu comme toute chose qui débute une poussée, qui s est stabilisée,

Plus en détail

Atelier Pléiades / Environnement 8 mars 2000. Besoins relatifs aux risques et à l environnement (2)

Atelier Pléiades / Environnement 8 mars 2000. Besoins relatifs aux risques et à l environnement (2) Besoins relatifs aux risques et à l environnement (2) Environnement = interactions présentation non exhaustive et redondante Du local au planétaire / du planétaire au local... problèmes présentés en deux

Plus en détail

ANALYSE DU BASSIN D APPROVISIONNEMENT DE BANGUI

ANALYSE DU BASSIN D APPROVISIONNEMENT DE BANGUI Appuiàlaformulationd unestratégienationaleetd unprogrammedeforesterieurbaineetpériurbaineàbangui ANALYSEDUBASSIND APPROVISIONNEMENT DEBANGUI DÉFINITIONPRÉLIMINAIREDUBASSIND APPROVISIONNEMENT Le bassin

Plus en détail

EVOLUTION SPATIO-TEMPORELLE DE L OCCUPATION DES ESPACES SUR LE TRIANGLE MARNAIS

EVOLUTION SPATIO-TEMPORELLE DE L OCCUPATION DES ESPACES SUR LE TRIANGLE MARNAIS EVOLUTION SPATIO-TEMPORELLE DE L OCCUPATION DES ESPACES SUR LE TRIANGLE MARNAIS MARTIN S. *, DELAHAYE F. ** Bureau d études E3C 2 rue Léon Patoux CS 50001 51664 REIMS CEDEX * Mr Stéphane MARTIN, Directeur

Plus en détail

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Jean-Matthieu Monnet UR Écosystèmes Montagnards, Irstea Grenoble Pour mieux affirmer ses missions, le Cemagref devient Irstea

Plus en détail

Plan de gestion Vallée du Misengrain Atlas cartographique 2014

Plan de gestion Vallée du Misengrain Atlas cartographique 2014 Plan de gestion Vallée du Misengrain Atlas cartographique 2014 Commune de Bourg-L Evêque Commune de Bouillé-Ménard 1 Liste des cartes Carte 1 : Carte 2 : Carte 3 : Carte 4 : Carte 5 : Carte 6 : Carte 7

Plus en détail

Introduction. II. Aire de répartition des requins

Introduction. II. Aire de répartition des requins Premiers résultats des observations acoustiques effectuées sur les requins bouledogue et tigre entre le 2 décembre 2011 et le 2 décembre 2012 sur la côte ouest de la Réunion Introduction Ces premiers résultats

Plus en détail

Tableaux personnalisés

Tableaux personnalisés Tableaux personnalisés Documentation d aide http://inventaire-forestier.ign.fr/spip/spip.php?rubrique18 2 SOMMAIRE 1. Choix des résultats à calculer...4 Principe général... 4 Étape 1 : choix d un domaine

Plus en détail

SOMMAIRE. I - Synthèse de l'activité 2014... 2. II - Secteur "Logement" métropole... 4

SOMMAIRE. I - Synthèse de l'activité 2014... 2. II - Secteur Logement métropole... 4 SOMMAIRE I - Synthèse de l'activité 2014... 2 II - Secteur "Logement" métropole... 4 ACTIVITE LOGEMENTS NEUFS + EXISTANTS... 4 ACTIVITE LOGEMENTS NEUFS... 9 ACTIVITE LOGEMENTS EXISTANTS... 13 ACTIVITE

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE CONTRIBUTION DU GROUPE «COOPÉRATIVES, MUTUELLES ET ASSOCIATIONS DE L ÉCONOMIE SOCIALE» Cette contribution à la note de conjoncture du CESER propoe dan une première partie une approche tatitique du ecteur

Plus en détail

DES FORÊTS POUR LE GRAND TÉTRAS GUIDE DE SYLVICULTURE

DES FORÊTS POUR LE GRAND TÉTRAS GUIDE DE SYLVICULTURE DES FORÊTS POUR LE GRAND TÉTRAS GUIDE DE SYLVICULTURE 2 ÉDITO C R C - M C Daniel BEGUIN Jean-Marie HARAUX Jean-Pierre RENAUD Henri PLAUCHE GILLON 3 SOMMAIRE PRÉAMBULE 5 PARTIE 1 : DESCRIPTION DE L ESPÈCE

Plus en détail

Retour du bison d Europe dans le Jura : ébauche de projet

Retour du bison d Europe dans le Jura : ébauche de projet Retour du bison d Europe dans le Jura : ébauche de projet 1 La vision Le bison d Europe a été éradiqué de Suisse déjà au Moyen-âge. Il s en est même fallu de peu pour que le plus grand mammifère sauvage

Plus en détail

Les acteurs du marché 35

Les acteurs du marché 35 3. Les ac 34 teurs du marché 35 3. Les acteurs du marché des forêts 3.1. Le statut des acteurs du marché Rappel : le marché des forêts est composé du marché des biens forestiers (comportant au moins 80

Plus en détail

Une couverture supplémentaire pour les salariés du sport Garanties plus importantes que le régime général de la Sécurité Sociale

Une couverture supplémentaire pour les salariés du sport Garanties plus importantes que le régime général de la Sécurité Sociale LA PREVOYANCE DU SPORT Pourquoi un régime de prévoyance dans le sport? Une couverture supplémentaire pour les salariés du sport Garanties plus importantes que le régime général de la Sécurité Sociale Une

Plus en détail

Indicateur : population présente tout au long de l année dans les départements littoraux métropolitains

Indicateur : population présente tout au long de l année dans les départements littoraux métropolitains Indicateur : population présente tout au long de l année dans les départements littoraux métropolitains Contexte Les communes littorales métropolitaines hébergent plus de 6 millions d habitants et ont

Plus en détail

Le saviez-vous? LA FORÊT FRANÇAISE PRÉSENTATION DE L'IFN ACTUALITÉS PRODUITS ET SERVICES ACTIVITÉS THÉMATIQUES DONNÉES ET RÉSULTATS Nouveautés

Le saviez-vous? LA FORÊT FRANÇAISE PRÉSENTATION DE L'IFN ACTUALITÉS PRODUITS ET SERVICES ACTIVITÉS THÉMATIQUES DONNÉES ET RÉSULTATS Nouveautés L IFN vient de mettre en ligne une nouvelle version de son site Internet contenant encore plus d informations, disponibles en téléchargement gratuit. Nouveautés Le site Internet de l IFN : une mine de

Plus en détail

Guide pratique Données scientifiques relatives au «Vol libre & Faune sauvage»

Guide pratique Données scientifiques relatives au «Vol libre & Faune sauvage» Guide pratique Données scientifiques relatives au «Vol libre & Faune sauvage» Public cible Toute personne impliquée dans un projet de mise en œuvre, que ce soit en tant que conseiller professionnel et

Plus en détail

Evaluation de l Aléa incendie de forêt

Evaluation de l Aléa incendie de forêt Evaluation de l Aléa incendie de forêt Secteur des Chartreuses du Boulou Note Méthodologique Février 2012 A partir de la méthodologie pour le diagnostic, l affichage et le traitement du risque d incendies

Plus en détail

LE DOUBLE MARCHÉ DE FAIT EN CORSE : DISCUSSION À PARTIR DU MARCHÉ FONCIER AGRICOLE. Sauveur GIANNONI* Caroline TAFANI**

LE DOUBLE MARCHÉ DE FAIT EN CORSE : DISCUSSION À PARTIR DU MARCHÉ FONCIER AGRICOLE. Sauveur GIANNONI* Caroline TAFANI** LE DOUBLE MARCHÉ DE FAIT EN CORSE : DISCUSSION À PARTIR DU MARCHÉ FONCIER AGRICOLE Sauveur GIANNONI* Caroline TAFANI** * Maître de Conférences en économie ** Maître de Conférences en géographie PLAN DE

Plus en détail

Ordonnance concernant les districts francs fédéraux

Ordonnance concernant les districts francs fédéraux Ordonnance concernant les districts francs fédéraux (ODF) 922.31 du 30 septembre 1991 (Etat le 1 er septembre 2014) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 11 de la loi fédérale du 20 juin 1986 sur la chasse

Plus en détail

Territoires, Environnement, Télédétection et Information Spatiale. Unité mixte de recherche Cemagref - CIRAD - ENGREF

Territoires, Environnement, Télédétection et Information Spatiale. Unité mixte de recherche Cemagref - CIRAD - ENGREF Territoires, Environnement, Télédétection et Information Spatiale Unité mixte de recherche Cemagref - CIRAD - ENGREF Master ère année Analyse spatiale, analyse géographique, spatialité des sociétés Master

Plus en détail

Une forêt en extension

Une forêt en extension Une forêt en extension En 2005, la forêt (1) franc-comtoise s étend sur 713 300 hectares, soit 43,7% du territoire régional. La Franche-Comté se place au 2 e rang des régions les plus boisées de France

Plus en détail

DEPARTEMENT D ILLE ET VILAINE COMMUNE DE MONTFORT SUR MEU. Inventaire des zones humides sur les futures parcelles urbanisables.

DEPARTEMENT D ILLE ET VILAINE COMMUNE DE MONTFORT SUR MEU. Inventaire des zones humides sur les futures parcelles urbanisables. DEPARTEMENT D ILLE ET VILAINE COMMUNE DE MONTFORT SUR MEU 1 Inventaire des zones humides sur les futures parcelles urbanisables Annexe jointe : atlas cartographique Septembre 2009 2 Etude réalisée par

Plus en détail

LOGICIEL CYNEF SAISIE EN LIGNE MANUEL DETENTEUR DE DROIT DE CHASSE

LOGICIEL CYNEF SAISIE EN LIGNE MANUEL DETENTEUR DE DROIT DE CHASSE LOGICIEL CYNEF SAISIE EN LIGNE MANUEL DETENTEUR DE DROIT DE CHASSE VERSION 2 AVRIL 2014 Page 1 S O M M A I R E 1. PRESENTATION DU MODULE DE SAISIE EN LIGNE... 3 1.1 PRINCIPE... 3 1.2 PRELEVEMENTS... 3

Plus en détail

Les parcs nationaux et régionaux

Les parcs nationaux et régionaux Les parcs nationaux et régionaux Page 1 sur 9 Sommaire LES PARCS NATIONAUX... 3 1.1. FONCTIONNEMENT D UN PARC NATIONAL... 4 1.2. LE PARC NATIONAL DES PYRENEES... 4 1.3. LE PARC NATIONAL DES ECRINS... 4

Plus en détail

Sources des données et méthodes de l indicateur sur la durabilité de la récolte de bois d œuvre. Mai 2014

Sources des données et méthodes de l indicateur sur la durabilité de la récolte de bois d œuvre. Mai 2014 Sources des données et méthodes de l indicateur sur la durabilité de la récolte de bois d œuvre Mai 2014 ISBN : 978-0-660-22094-9 No de cat.: En4-144/14-2014F-PDF Le contenu de cette publication ou de

Plus en détail

Application de la télédétection à la cartographie de l enneigement du Haut Atlas de Marrakech à partir d images SPOT VEGETATION et LANDSAT TM.

Application de la télédétection à la cartographie de l enneigement du Haut Atlas de Marrakech à partir d images SPOT VEGETATION et LANDSAT TM. Projet de recherche franco-marocain : Fonctionnement et ressources hydro-écologiques en région semi-aride (Tensift, Maroc) : Caractérisation, modélisation et prévision Application de la télédétection à

Plus en détail

Le préfet de la région Haute-Normandie, préfet de la Seine-Maritime, commandeur de la Légion d'honneur

Le préfet de la région Haute-Normandie, préfet de la Seine-Maritime, commandeur de la Légion d'honneur PRÉFET DE LA SEINE-MARITIME DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER Affaire suivie par : Cyril Teillet Tél. : 02 35 58 54 28 Fax : 02 35 58 55 63 Mél : cyril.teillet@seine-maritime.gouv.fr

Plus en détail

INSTRUCTION. N 05-028-A7 du 27 juin 2005 NOR : BUD R 05 00028 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique PERMIS DE CHASSER

INSTRUCTION. N 05-028-A7 du 27 juin 2005 NOR : BUD R 05 00028 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique PERMIS DE CHASSER INSTRUCTION N 05-028-A7 du 27 juin 2005 NOR : BUD R 05 00028 J Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique PERMIS DE CHASSER ANALYSE Instruction relative à la validation du permis de

Plus en détail

Présentation de la base de

Présentation de la base de ALPES - MARITIMES CONSEIL GENERAL Présentation de la base de données OCSOL PACA Présentation de l OCSOL-PACA - CRIGE PACA 10 mai 2010 Plan de l exposé Contexte régional Pourquoi un fichier d occupation

Plus en détail

Table of Contents 1 Aperçu... 3 1.1.1 Description informelle... 3 1.1.2 Métadonnées des spécifications de contenu informationnel... 3 1.1.

Table of Contents 1 Aperçu... 3 1.1.1 Description informelle... 3 1.1.2 Métadonnées des spécifications de contenu informationnel... 3 1.1. Données de gestion de l Outil cartographique d inventaire de la biomasse Spécifications de contenu informationnel produites conformément à la norme ISO 19131 Révision : A Table of Contents 1 Aperçu...

Plus en détail

Application sur les bassins versants de l'orvin et de l'ardusson

Application sur les bassins versants de l'orvin et de l'ardusson Application sur les bassins versants de l'orvin et de l'ardusson 38 Application sur les bassins versants de l'orvin et de l'ardusson 1) Les différentes enveloppes 39 Localisation IGN Scan 25 40 Objectifs

Plus en détail

Rapport technique cartographique

Rapport technique cartographique Rapport technique cartographique SIAB Syndicat Intercommunal de l Agglomération Blaisoise 34 rue de la Villette Trame verte et bleue 41 000 Blois Tél. : 02-54-56-51-73 Fax : 02-54-56-51-53 Territoire des

Plus en détail

Les bases de données Les systèmes d informations

Les bases de données Les systèmes d informations 2 Les bases de données Les systèmes d informations Surface annuelle moyenne brûlée (en ha) 250 000 200 000 150 000 100 000 50 000 0 Part de la surface forestière brûlée (en %) 3,5 3,0 2,5 2,0 1,5 1,0 0,5

Plus en détail

Séminaire de lancement

Séminaire de lancement Commissariat Général au Développement Durable Direction de la Recherche et de l Innovation Service de la Recherche Séminaire de lancement Programme de recherche DIVA 3 «Action publique, Agriculture et

Plus en détail

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Annexe 3 Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Cette annexe présente les enjeux environnementaux ayant été définis comme prioritaires en Poitou-Charentes. Une série de cartes

Plus en détail

Une nouvelle enquête pastorale sur le Massif des Alpes et les territoires pastoraux des Régions Rhône-Alpes et Provence Alpes Côte d Azur

Une nouvelle enquête pastorale sur le Massif des Alpes et les territoires pastoraux des Régions Rhône-Alpes et Provence Alpes Côte d Azur Une nouvelle enquête pastorale sur le Massif des Alpes et les territoires pastoraux des Régions Rhône-Alpes et Provence Alpes Côte d Azur Principes, bases méthodologiques et modalités de valorisation des

Plus en détail

EN R H ÔNE-ALPES. L emploi en 2007. Cécile BAZIN Jean-Baptiste PIOCH AUD Jacques MALET

EN R H ÔNE-ALPES. L emploi en 2007. Cécile BAZIN Jean-Baptiste PIOCH AUD Jacques MALET ECONOMIE SOCIALE EN R H ÔNE-ALPES L emploi en 2007 Cécile BAZIN Jean-Baptiste PIOCH AUD Jacques MALET CHH IFFRES CLEFS : Plus de 22.300 établissements employeurs en 2007 Plus de 226.000 salariés, dont

Plus en détail

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Mieux produire et préserver : Quelles approches pour les forêts au sein des territoires? Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Pour mieux affirmer ses missions, le

Plus en détail

FAUX. vrai. FAUX vrai. La chasse, STOP aux idées reçues

FAUX. vrai. FAUX vrai. La chasse, STOP aux idées reçues FAUX vrai FAUX vrai 2 La chasse, STOP aux idées reçues SOMMAIRE 1 Les 2 3 4 5 chasseurs sont contre le bien-être animal? La chasse n est pas encadrée? Les chasseurs tirent sur tout ce qui bouge? Il y

Plus en détail

Liste des laboratoires agréés pour la réalisation des analyses officielles dans le domaine de la microbiologie alimentaire

Liste des laboratoires agréés pour la réalisation des analyses officielles dans le domaine de la microbiologie alimentaire A - Dénombrement des micro-organismes aérobies à 30 C (= colonies aérobies = flore aérobie mésophile), Il regroupe les essais - Dénombrement des entérobactéries, suivants: - Dénombrement des Escherichia

Plus en détail

EBONE. Réseau Européen d Observation de la Biodiversité. (European Biodiversity Observation NEtwork)

EBONE. Réseau Européen d Observation de la Biodiversité. (European Biodiversity Observation NEtwork) EBONE Réseau Européen d Observation de la Biodiversité (European Biodiversity Observation NEtwork) Vers un système de surveillance de la biodiversité intégré dans l espace et dans le temps FP7 Projet Collaboratif

Plus en détail

L examen initial du gibier. Aide-mémoire pour les personnes formées

L examen initial du gibier. Aide-mémoire pour les personnes formées L examen initial du gibier Aide-mémoire pour les personnes formées Sommaire Le mot du Président p. 1 Le tableau réglementaire p. 2 Le sanglier Sanglier : carcasse normale en peau p. 4 Sanglier : tube digestif

Plus en détail

Evaluation de l impact économique social et environnemental de la chasse française. Résultats globaux 8 juillet 2015

Evaluation de l impact économique social et environnemental de la chasse française. Résultats globaux 8 juillet 2015 Evaluation de l impact économique social et environnemental de la chasse française Résultats globaux 8 juillet 2015 BIPE 2015 Impact économique et social de la chasse en France Rappel des objectifs de

Plus en détail

Kit de présentation du SRCE Consultation. Schéma régional de cohérence écologique

Kit de présentation du SRCE Consultation. Schéma régional de cohérence écologique Kit de présentation du SRCE Consultation Schéma régional de cohérence écologique Définition du SRCE Trame Verte et Bleue (lois Grenelle) Schéma Régional de Cohérence Ecologique Elaboration Etat / Région

Plus en détail

Les lieux d où l on voit les Alpes font partie de ces espaces chargés de

Les lieux d où l on voit les Alpes font partie de ces espaces chargés de Voir les Alpes depuis la Franche-Comté visibilité Daniel JOLY, ThéMA, umr 6049 du cnrs-université de Franche-Comté Les lieux d où l on voit les Alpes font partie de ces espaces chargés de sens : par le

Plus en détail

La forêt est un milieu naturel, où chacun apprécie de pouvoir se promener ou d y pratiquer certains loisirs.

La forêt est un milieu naturel, où chacun apprécie de pouvoir se promener ou d y pratiquer certains loisirs. GUIDE GRAND PUBLIC Pour une fréquentation raisonnée et Partagée de la forêt z EDITO La forêt est un milieu naturel, où chacun apprécie de pouvoir se promener ou d y pratiquer certains loisirs. Marcheur,

Plus en détail

Diagnostic de la stabilité des peuplements à l aide des données de l IFN

Diagnostic de la stabilité des peuplements à l aide des données de l IFN GIP Ecofor Diagnostic de la stabilité des peuplements à l aide des données de l IFN P. Riou-Nivert (IDF) avec J.-C. Hervé (Engref/IFN), B. Piton (Engref), T. Belouard, J.-P. Renaud, C. Cluzeau, A. Colin

Plus en détail

ESTIMATION DE LA TAILLE DES POPULATIONS D ANOURES DE LA FORET DE FONTAINEBLEAU (SEINE ET MARNE)

ESTIMATION DE LA TAILLE DES POPULATIONS D ANOURES DE LA FORET DE FONTAINEBLEAU (SEINE ET MARNE) ESTIMATION DE LA TAILLE DES POPULATIONS D ANOURES DE LA FORET DE FONTAINEBLEAU (SEINE ET MARNE) Philippe LUSTRAT 33 rue de la garenne 77760 VILLIERS SOUS GREZ Lustrat P. (1999) - Estimation de la taille

Plus en détail

Prêts bonifiés à l agriculture

Prêts bonifiés à l agriculture MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DES AFFAIRES RURALES Direction des affaires financières Sous-direction du financement de l agriculture Bureau du crédit Adresse : 78 bis, rue

Plus en détail

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Contact : Fabien LALLEMENT - 05 57 14 27 13 Avril 2012 Sommaire 1. Périmètre de l analyse... Page 1 2. Définition des termes utilisés...

Plus en détail

Le Tableau de Bord du SAGE Vienne

Le Tableau de Bord du SAGE Vienne Le Tableau de Bord du SAGE Vienne - Décembre 2008 - Etablissement Public du Bassin de la Vienne 3 place du 11 novembre 87220 FEYTIAT Tél. : 05.55.06.39.42 Fax. : 05.55.30.17.55 epbv@epbv.fr www.eptb-vienne.fr

Plus en détail

Comptes des changements de la biodiversité des systèmes et des espèces

Comptes des changements de la biodiversité des systèmes et des espèces ATELIER INFRAREGIONAL POUR LA REGION DE L AFRIQUE DE L OUEST SUBSAHARIENNE SUR L ÉVALUATION ET LES MESURES INCITATIVES Ouagadougou, Burkina Faso, 14 17 Mai 2013 COMPTABILITÉ DE L ENVIRONNEMENT ET DES ÉCOSYSTÈMES

Plus en détail

Morcellement du paysage

Morcellement du paysage Morcellement du paysage L indicateur «Morcellement du paysage» montre comment le paysage en dessous de 100 mètres est morcelé par des barrières artificielles telles que des routes ou des zones d habitation.

Plus en détail

La Tanzanie. Du 24 Octobre au 11 Novembre 2012

La Tanzanie. Du 24 Octobre au 11 Novembre 2012 La Tanzanie Du 24 Octobre au 11 Novembre 2012 Carte de la Tanzanie Notre Voyage 19 jours 18 nuits dont 2 nuits en avion Partie Safari: Jour 1 à Jour 10 Parcs du Nord Ouest Partie Plage : Jour 11 à Jour

Plus en détail

Novembre 2011. SETIS - GROUPE DEGAUD 20, rue Paul Helbronner 38100 GRENOBLE : 04 76 23 31 36 : 04 76 23 03 63 Environnement@groupe-degaud.

Novembre 2011. SETIS - GROUPE DEGAUD 20, rue Paul Helbronner 38100 GRENOBLE : 04 76 23 31 36 : 04 76 23 03 63 Environnement@groupe-degaud. DIAGNOSTIC ZONE HUMIDE SUR LE PERIMETRE DE LA ZAC DU GRAND CLODY COMMUNE DE FONTANIL-CORNILLON Novembre 2011 SETIS - GROUPE DEGAUD 20, rue Paul Helbronner 38100 GRENOBLE : 04 76 23 31 36 : 04 76 23 03

Plus en détail

PREFECTURE DE LA LOZERE

PREFECTURE DE LA LOZERE SOUS-PREFECTURE DE FLORAC POLE DE DEFENSE DES FORETS CONTRE L INCENDIE PREFECTURE DE LA LOZERE Arrêté préfectoral n 2015071-0002 - du 12 mars 2015 relatif à la prévention des incendies de forêts dans les

Plus en détail

Etude sur le rapport qualité/prix des prestations touristiques dans les Alpes de Haute Provence

Etude sur le rapport qualité/prix des prestations touristiques dans les Alpes de Haute Provence Etude sur le rapport qualité/prix des prestations touristiques dans les Alpes de Haute Provence Digne les Bains, le 8 décembre 2009 Service études ingénierie et développement, ADT 04 1 La démarche Au préalable

Plus en détail

Étude de la carte de Vézelise. Initiation à la lecture du relief sur une carte topographique

Étude de la carte de Vézelise. Initiation à la lecture du relief sur une carte topographique Étude de la carte de Vézelise Initiation à la lecture du relief sur une carte topographique Double objectif de la séance Étude d un paysage lorrain de côte Apprentissage de la lecture du relief sur une

Plus en détail

Les marchés immobiliers

Les marchés immobiliers Éditorial de Me ROBIN Laurent Les marchés immobiliers Président de la Chambre interdépartementale des notaires des, des et des Comme chaque année, la Chambre des Notaires de PAU présente une analyse du

Plus en détail

ARRÊTÉ. Plan de gestion du lièvre commun pour la campagne 2015-2016

ARRÊTÉ. Plan de gestion du lièvre commun pour la campagne 2015-2016 PREFET D EURE-ET-LOIR DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES D'EURE ET LOIR SERVICE DE LA GESTION DES RISQUES, DE L EAU ET DE LA BIODIVERSITÉ ARRÊTÉ Plan de gestion du lièvre commun pour la campagne

Plus en détail

Les règles du jeu. contenu. préparation

Les règles du jeu. contenu. préparation Les règles du jeu but du jeu La tortue releva le défi du lièvre revanchard et la nouvelle fit le tour du pays. La grande course allait commencer et tous les participants étaient enfin parés pour cette

Plus en détail

Produire une carte thématique: l exemple du Cahier des Habitats Fauniques de la Forêt Modèle du Bas-Saint-Laurent. Ateliers

Produire une carte thématique: l exemple du Cahier des Habitats Fauniques de la Forêt Modèle du Bas-Saint-Laurent. Ateliers Produire une carte thématique: l exemple du Cahier des Habitats Fauniques de la Forêt Modèle du Bas-Saint-Laurent Ateliers Sur la conservation des milieux naturels / 16 et 17 mars 2007, Montréal Par Catherine

Plus en détail

StéréoSat Afrique. en collaboration avec. Mathieu Benoit, B. Sc. A., MBA VIASAT GéoTechnologie. inc. UICN-BRAO, WRC, DGIRH. Lundi 20 Novembre 2006

StéréoSat Afrique. en collaboration avec. Mathieu Benoit, B. Sc. A., MBA VIASAT GéoTechnologie. inc. UICN-BRAO, WRC, DGIRH. Lundi 20 Novembre 2006 StéréoSat Afrique RésultatsTitre préliminaires Mathieu Benoit, B. Sc. A., MBA VIASAT GéoTechnologie inc. en collaboration avec UICN-BRAO, WRC, DGIRH Lundi 20 Novembre 2006 Plan de la présentation Objectif

Plus en détail

1. Etude de la variation de distribution des chamois et des mouflons en fonction de la saison

1. Etude de la variation de distribution des chamois et des mouflons en fonction de la saison OBJECTIFS ET PROTOCOLES DE LA RECUPERATION DE DONNEES DANS LE CADRE DE L ETUDE DES INTERACTIONS INTERSPECIFIQUES ET DE LA SELECTION DE L HABITAT PAR LES ONGULES SAUVAGES ET DOMESTIQUES DU MASSIF DES BAUGES

Plus en détail

VOUS VOULEZ EFFECTUER UN DEPOT DE CAPITAL SOCIAL AUPRES DE LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS

VOUS VOULEZ EFFECTUER UN DEPOT DE CAPITAL SOCIAL AUPRES DE LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS VOUS VOULEZ EFFECTUER UN DEPOT DE CAPITAL SOCIAL AUPRES DE LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS RETROUVEZ VOTRE POLE DE GESTION DES CONSIGNATIONS EN FONCTION DE VOTRE DEPARTEMENT VOTRE DEPARTEMENT VOTRE

Plus en détail

SYstème Relationnel d Audit sur l Hydro-morphologie des Cours d Eau SYRAH CE

SYstème Relationnel d Audit sur l Hydro-morphologie des Cours d Eau SYRAH CE SYstème Relationnel d Audit sur l Hydro-morphologie des Cours d Eau SYRAH CE L. Valette & L. Frilleux Journée ESRI ENVIRONNEMENT Paris 8 juin 2010 Pourquoi le projet SYRAH? Commande Ministère Environnement

Plus en détail

Figure 21 : Zone d étude située dans les Bouches du Rhône

Figure 21 : Zone d étude située dans les Bouches du Rhône 4. Application de la méthode sur deux zones d étude La méthode a été appliquée sur deux zones d étude, l une située dans les Bouches-du-Rhône et l autre dans le Var. Les cartes d interfaces habitat-forêt

Plus en détail

CHAPITRE 7. Action du filet en toile de jute sur la texture du substrat

CHAPITRE 7. Action du filet en toile de jute sur la texture du substrat - 186 - CHAPITRE 7 Action du filet en toile de jute sur la texture du substrat 1. INTRODUCTION En végétalisation, l'utilisation d'un matériau provisoire fixé au sol est prévue pour servir de points d'ancrages

Plus en détail

La directive INSPIRE pour le partage des données géographiques

La directive INSPIRE pour le partage des données géographiques DRAAF Bourgogne Avril 2013 La directive INSPIRE pour le partage des données géographiques La directive INSPIRE INfrastructure for SPatial InfoRmation in Europe Directive européenne qui vise à fixer les

Plus en détail

La cartographie des habitats de la RNN de Saint-Quentin-en-Yvelines, L inventaire des zones humides de l Etablissement public Paris-Saclay,

La cartographie des habitats de la RNN de Saint-Quentin-en-Yvelines, L inventaire des zones humides de l Etablissement public Paris-Saclay, FICHE DE SYNTHESE Contexte : Les zones humides sont des milieux rares à l échelon national (4% du territoire) et fortement menacés par les activités anthropiques. La publication, en France en 1994, de

Plus en détail

Analyse économique de la périurbanisation des villes. Jean Cavailhès A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T

Analyse économique de la périurbanisation des villes. Jean Cavailhès A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T Analyse économique de la périurbanisation des villes Jean Cavailhès L espace périurbain : de quoi parle-t-on? La définition statistique Pôle urbain = commune centre + banlieue Couronne périurbaine = =

Plus en détail

Projet photovoltaïque de Villebois Compléments au permis de construire n 00144415A0002 1

Projet photovoltaïque de Villebois Compléments au permis de construire n 00144415A0002 1 (Ain) Demande présentée par CN AIR, filiale 100% 2, rue André Bonin 69316 LYON Cedex 04 Contact : Martin FORCET - 04 26 23 19 88 m.forcet@cnr.tm.fr Projet photovoltaïque de Villebois Compléments au permis

Plus en détail

CENTER PARCS Les retombées de l implantation du Domaine des Trois- Forêts

CENTER PARCS Les retombées de l implantation du Domaine des Trois- Forêts CENTER PARCS Les retombées de l implantation du Domaine des Trois- Forêts AVRIL 2011 Service Infoeco-Fichier-Tic 10/12 avenue Foch - BP 70330-57016 METZ CEDEX Tél. : 03 87 52 31 00 - Fax : 03 87 52 31

Plus en détail

IDENTIFICATION DE LA MASSE D'EAU

IDENTIFICATION DE LA MASSE D'EAU IDENTIFICATION DE LA MASSE D'EAU Libellé de la masse d'eau : Estuaire - Loire Code de la masse d'eau : Code européen : FRG022 Ecorégion : Plaines occidentales Départements et régions concernées : N Département

Plus en détail

Les bases de données en ligne

Les bases de données en ligne Les bases de données en ligne Information-documentation, 1 ère Bac pro et BTSA La liste des bases de données présentées ici n est pas exhaustive. A vous de développer votre connaissance des sites Internet

Plus en détail

3 Cartographie participative du terroir de chasse

3 Cartographie participative du terroir de chasse 3 Cartographie participative du terroir de chasse 3.1 Principe général de la méthode La cartographie participative est un moyen d associer la population d un village (ou un groupe au sein de cette population)

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Suaci Alpes du Nord Maison de l Agriculture et de la Forêt 40 rue du Terraillet 73190 SAINT BALDOPH Tél: 04 79 70 77 77 Réalisation d un recensement

Plus en détail

Le CNES et l ONCFS étudient la grande faune terrestre au Centre Spatial Guyanais

Le CNES et l ONCFS étudient la grande faune terrestre au Centre Spatial Guyanais Le CNES et l ONCFS étudient la grande faune terrestre au Centre Spatial Guyanais Dossier de presse Contact presse CNES Marie-Françoise Bahloul - Tel. 06 94 23 09 73 - marie-francoise.bahloul@cnes.fr Contact

Plus en détail

CONSEIL RÉGIONAL DE L ENVIRONNEMENT BAS-SAINT-LAURENT

CONSEIL RÉGIONAL DE L ENVIRONNEMENT BAS-SAINT-LAURENT CONSEIL RÉGIONAL DE L ENVIRONNEMENT BAS-SAINT-LAURENT Application de la corrélation entre l utilisation du territoire et la concentration de phosphore total développée par Gangbazo (MDDEP, 2005) 1 Évaluation

Plus en détail

GEOGRAPHIE : La France

GEOGRAPHIE : La France GEOGRAPHIE : La France [La France : ce territoire qui représente une nation et qui a ses frontières est : un ETAT 22 régions, 95 départements et 60 millions d habitants + les DOM-TOM qui ont changé de

Plus en détail

Janvier 2012. SETIS - GROUPE DEGAUD 20, rue Paul Helbronner 38100 GRENOBLE : 04 76 23 31 36 : 04 76 23 03 63 Environnement@groupe-degaud.

Janvier 2012. SETIS - GROUPE DEGAUD 20, rue Paul Helbronner 38100 GRENOBLE : 04 76 23 31 36 : 04 76 23 03 63 Environnement@groupe-degaud. DIAGNOSTIC DE ZONE HUMIDE SUR LE SECTEUR D AMENAGEMENT PRESSENTI SALAMOT/REVELAZ COMMUNE DE TULLINS Janvier 2012 SETIS - GROUPE DEGAUD 20, rue Paul Helbronner 38100 GRENOBLE : 04 76 23 31 36 : 04 76 23

Plus en détail

Parc régional du Haut-Pays de Kamouraska. Mise en oeuvre du projet

Parc régional du Haut-Pays de Kamouraska. Mise en oeuvre du projet Parc régional du Haut-Pays de Kamouraska Mise en oeuvre du projet MRC de Kamouraska Profil démographique Baisse de la population 24 500 en 1986 22 000 en 2009 25 000 24 500 24 000 23 500 23 000 Population

Plus en détail

APOSTILLE DE LA HAYE

APOSTILLE DE LA HAYE APOSTILLE DE LA HAYE En France l apostille de la haye s obtient auprès de la cour d appel du lieu ou a été émis le document. Cour d appel de : PARIS Palais de Justice 2 et 4 Bd du Palais 75001 PARIS Tel

Plus en détail

Compte-rendu des discussions autour de la méthodologie du programme Forêts Anciennes, réunion téléphonique 19 juillet 2011

Compte-rendu des discussions autour de la méthodologie du programme Forêts Anciennes, réunion téléphonique 19 juillet 2011 Compte-rendu des discussions autour de la méthodologie du programme Forêts Anciennes, réunion téléphonique 19 juillet 2011 Participants Membre du comité scientifique et technique Nicolas Drapier DP Jean-Luc

Plus en détail

Gestion du Transport Solide et Aménagements hydroélectriques

Gestion du Transport Solide et Aménagements hydroélectriques Gestion du Transport Solide et Aménagements hydroélectriques Quantification des dépôts dans les retenues, Problématiques environnementales d un gestionnaire, Eléments de réflexion macro iques Séminaire

Plus en détail

TELA BOTANICA Le réseau des botanistes francophones. Daniel MATHIEU, président dmathieu@tela-botanica.org Montpellier, FRANCE

TELA BOTANICA Le réseau des botanistes francophones. Daniel MATHIEU, président dmathieu@tela-botanica.org Montpellier, FRANCE Daniel MATHIEU, président dmathieu@tela-botanica.org Montpellier, FRANCE Mettre les botanistes en réseau autour de projets concrêts Objectifs Collecter données et connaissances Sensibiliser et former Tela

Plus en détail

5 Avril 2013. Evolution de la construction neuve dans l espace Rhône Avignon Vaucluse AURAV LES PUBLICATIONS DE L AGENCE

5 Avril 2013. Evolution de la construction neuve dans l espace Rhône Avignon Vaucluse AURAV LES PUBLICATIONS DE L AGENCE LES PUBLICATIONS DE L AGENCE Evolution de la construction neuve dans l espace Rhône-Avignon-Vaucluse La n de l «âge d or» de la maison individuelle? aurav agence d'urbanisme Rhône Avignon Vaucluse 5 Avril

Plus en détail

SEJOUR CHASSE PYRENEES

SEJOUR CHASSE PYRENEES SEJOUR CHASSE PYRENEES Contact: Tel.: +376 821 393 - contact@hotellesfonts.com Séjour Chasse Pyrénées SEJOUR CHASSE PYRENEES Nous vous proposons un séjour de chasse au gros gibier, dans un cadre enchanteur

Plus en détail

Les anciens méandres du Rhône à Serrières-de-Briord. Programme de préservation en faveur de la biodiversité 2013-2022

Les anciens méandres du Rhône à Serrières-de-Briord. Programme de préservation en faveur de la biodiversité 2013-2022 Les anciens méandres du Rhône à Serrières-de-Briord Programme de préservation en faveur de la biodiversité 2013-2022 Un programme de gestion pour préserver la biodiversité La biodiversité constitue une

Plus en détail

REUNION sur les AMENDEMENTS CALCO MAGNESIENS (INRA/R.COLLET/CFBL) CFBL, USSEL, le 12 janvier 2011 9 h 30

REUNION sur les AMENDEMENTS CALCO MAGNESIENS (INRA/R.COLLET/CFBL) CFBL, USSEL, le 12 janvier 2011 9 h 30 REUNION sur les AMENDEMENTS CALCO MAGNESIENS (INRA/R.COLLET/CFBL) CFBL, USSEL, le 12 janvier 2011 9 h 30 Présents : (cf. feuille jointe d émargement) Compte rendu de réunion : (Diaporamas en pièces jointes)

Plus en détail

Terre de Bas des Saintes

Terre de Bas des Saintes Terre de Bas des Saintes Cette île peu fréquentée est plutôt escarpée et montagneuse. Elle fut colonisée au 17 ème siècle par des français et des hollandais. Aujourd hui, l île est très appréciée des touristes

Plus en détail

DOSSIER de CANDIDATURE

DOSSIER de CANDIDATURE DOSSIER de CANDIDATURE 2015 A remplir et à renvoyer par voie postale à Comité de marque vraies messicoles P/O Sandra Malaval Fédération des Conservatoires botaniques nationaux* CBN Pyrénées Midi-Pyrénées

Plus en détail

Etude Annuelle. Analyse expérimentale et données constructeur. Comportement «durable» Contenu. Citroën C4-Coupé, Entreprise.

Etude Annuelle. Analyse expérimentale et données constructeur. Comportement «durable» Contenu. Citroën C4-Coupé, Entreprise. décembre 8 Yann DUCHEMIN Citroën C4-Coupé, Entreprise Etude Annuelle Analyse expérimentale et données constructeur Au terme d une année d utilisation d un véhicule de marque Citroën, et de type C4- coupé

Plus en détail

TABLEAU DE CODIFICATION DES DEPARTEMENTS

TABLEAU DE CODIFICATION DES DEPARTEMENTS ANNEXE 2 TABLEAU DE CODIFICATION DES DEPARTEMENTS 001 AIN 050 MANCHE 002 AISNE 051 MARNE 003 ALLIER 052 HAUTE MARNE 004 ALPES DE HTE PROVENCE 053 MAYENNE 005 HAUTES ALPES 054 MEURTHE ET MOSELLE 006 ALPES

Plus en détail