Magazine d information édité par la Fédération des Mutualités Socialistes du Brabant / édition Familles / Trimestriel Édition spéciale

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Magazine d information édité par la Fédération des Mutualités Socialistes du Brabant / édition Familles / Trimestriel Édition spéciale"

Transcription

1 Magazine d information édité par la Fédération des Mutualités Socialistes du Brabant / édition Familles / Trimestriel Édition spéciale écho Mutualiste Belgique P.P. BRUXELLES X BC 9865 édition Familles 6 Comment prévenir le mal de dos? / Et si vous arrêtiez de fumer? / Programme Loisirs et Santé (septembre janvier 2014) / Le stress au travail Éditeur responsable : M. Michiels, rue du Midi, Bruxelles / ISSN / Bureau de dépôt : Bruxelles X / P gettimages

2 sommaire 04 Le stress au travail 10 Comment prévenir le mal de dos? Et si vous arrêtiez de fumer? 14 News 17 Programme Loisirs et Santé (septembre 2013 janvier 2014) 18 Soirée spectacle 19 LS-Insolite 20 Dimanches découvertes 24 Ccles de formation 26 Activités sportives écho Mutualiste familles Édition spéciale Magazine d'information édité par la Fédération des Mutualités Socialistes du Brabant Éditeur responsable : Michel Michiels, rédaction : service Infocom, conception et mise en page : mordicus.be, impression : Dessain, tirage : exemplaires, édition : septembre 2013, contact rédaction : Ce document n'a qu'une valeur informative. L'éditeur ne peut être tenu responsable d'éventuelles erreurs. 02 Familles

3 ÉDITO L austérité meurtrière Cette crise, financière d abord, économique ensuite et sociale enfin, n en finit pas. Et la seule solution avancée par les gouvernements en général et la commission européenne en particulier, c est encore et toujours l austérité. Des économies tous azimuts, mais surtout sur le plan social! On a, apparemment, oublié que cette crise est le résultat des scandaleuses spéculations menées par les banques et la volonté de milieux financiers d accumuler des bénéfices excessifs à n importe quel prix. Que ces pratiques irresponsables ont acculé plusieurs institutions bancaires à la faillite et que de très nombreuses autres ont, de justesse seulement, échappé à la catastrophe grâce uniquement à l intervention massive des pouvoirs publics. Quelle ironie que ces fleurons du capitalisme, qui rejetaient avec mépris et arrogance tout contrôle par les Etats, ont dû quémander auprès de ces mêmes Etats des sommes colossales afin d éviter un naufrage sans gloire. Mais, dès que le bon argent des citoens fut engrangé, sans compensation réelle ni contrôle accru, ces messieurs de la haute finance ont oublié leurs errances et ont retrouvé leur prétention et leur morgue. Pire! Les Etats qui se sont endettés de façon catastrophique pour venir en aide aux banques doivent paer à ces mêmes banques des intérêts à taux d usure. C est le comble de l injustice. Ce sont les responsables de la crise actuelle, les milieux financiers, qui sont les seuls à en tirer profit. Et ce sont les citoens qui ont à supporter les effets désastreux de cette économie casino. Mais nos hérauts du libéralisme économique, du grand marché libre, du capitalisme sauvage donc, clament haut et fort que c est le coût du travail entendez : la sécurité sociale qui est le vrai coupable de la crise. Alors qu il est démontré que la crise actuelle, qui est plus forte que celle de 1929, a des effets moindres en Belgique grâce justement à la présence d un puissant sstème de sécurité sociale. Sécurité sociale qui est un outil de répartition plus équitable des richesses et une garantie d un semblant de pouvoir d achat. Notre sécurité sociale est non seulement un moen d assurer une existence digne à l ensemble des citoens, c est également un élément indispensable au bon fonctionnement de notre économie. La remettre en cause dans le seul but, inavoué, d accroître les bénéfices de structures financières qui échappent à tout pouvoir démocratique est non seulement répugnant mais également suicidaire. Une lutte s est engagée entre un capitalisme agressif prêt à tout sacrifier le bien-être des populations, l environnement et l avenir de la planète sur l autel du profit et ceux qui veulent assurer au genre humain un avenir dans un monde plus juste, plus équilibré et plus respectueux de la vie. Des organisations puissantes au service des citoens, comme les sndicats et les mutualités qui doivent compter sur votre soutien, votre participation et votre engagement, sont indispensables pour gagner ce combat. Jef Baeck Président Familles 03

4 04 Familles

5 stress Le stress au travail Plus d un salarié européen sur cinq déclare souffrir de troubles de santé liés au stress au travail. Santé mentale, santé phsique, productivité, etc., le stress fait des dégâts à tous les échelons. Qu est-ce que le stress? Comment répondre de la meilleure manière? Nous vous donnons toutes les réponses. Le mécanisme du stress Tel que définit par l Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail : «le stress est ressenti lorsqu un déséquilibre est perçu entre ce qui est exigé de la personne et les ressources dont elle dispose pour répondre à ces exigences. Bien que le processus d évaluation des contraintes et des ressources soit d ordre pschologique, les effets du stress ne sont pas, eux, uniquement de même nature. Ils affectent également la santé phsique, le bien-être et la productivité.» Cette définition aborde trois notions essentielles permettant de comprendre comment apparaît le stress. L individu : il n est pas possible de déterminer le degré de stress qu une situation est susceptible de causer en se fondant exclusivement sur les caractéristiques de cette situation. En effet, deux individus ne réagiront pas de la même manière face à des circonstances identiques. Ce qui est important pour certains ne l est pas pour d autres. Certaines personnes sont mieux armées que d autres pour faire face à une situation stressante. Et notre capacité de résistance est déterminée par notre histoire, notre humeur, nos compétences, notre personnalité (perfectionniste, anxieux, etc.), etc. La situation : diverses situations sont propices à précipiter un individu dans le stress, en particulier lorsqu on ne peut ni les fuir, ni agir dessus telles que : augmentation de la pression, changements fréquents, erreurs sévèrement sanctionnées, manque d autonomie, frustrations, relations hostiles, violence verbale ou phsique, imprévisibilité des événements, etc. Le contexte : il joue un rôle important dans le processus du stress et peut se situer à quatre niveaux : environnemental (le froid, le chaud, le bruit, les embouteillages, les modifications d horaire, etc.), relationnel (profil mal défini, harcèlement, processus de prise de décision, ), événements de vie (décès, divorce, mariage, ) et socio-économique (restructurations, salaire en fonction du rendement, crainte du chômage, ). Face à une situation stressante, notre organisme répond en 3 phases : alarme, résistance et épuisement. C est le sndrome général d adaptation découvert en 1935, par Hans Sele, endocrinologue. C est le premier a avoir scientifiquement prouvé la nocivité du stress. La réaction d alarme : c est la réaction immédiate à un stress. Face à un stress, notre corps va libérer des hormones (catécholamines) qui vont augmenter la fréquence cardiaque, la tension artérielle, le niveau de vigilance, la température corporelle afin de préparer l organisme à réagir. La résistance : si la situation persiste, l organisme entre en phase de résistance. De nouvelles hormones (glucocoticoïdes) sont sécrétées et ont pour effet d augmenter le taux de sucre dans le sang pour apporter l énergie nécessaire aux muscles, au cœur et au cerveau. L épuisement : lorsque la situation stressante se prolonge encore ou s intensifie, les capacités de l organisme peuvent être débordées : c est l état de stress chronique. Nos capacités de résistance sont dépassées et finalement cèdent, car le sstème immunitaire devient déficient. Le stress chronique a toujours des effets néfastes pour la santé. Dans le monde du travail, on fait régulièrement la distinction entre bon ou mauvais stress. Le bon stress étant celui qui permet de mobiliser nos ressources alors que le mauvais stress les épuise. Scientifiquement, cette distinction n existe pas. Le stress est un phénomène d adaptation du corps rendu nécessaire par l environnement. Il faut par contre distinguer le stress aigu du stress chronique. Le stress aigu est engendré pour répondre rapidement à une situation précise au moment présent (respect d un délai, prise de parole en public, etc.). Ce stress ne 6 Familles 05

6 stress constitue pas un problème en soi, il peut en effet stimuler chacun à donner le meilleur de soi-même. Il est sans danger pour l organisme pour autant qu une période de détente suit chaque période de stress. Lorsque le stress s installe dans la durée, il est alors chronique. Il devient un risque pour la santé car notre capacité à réagir s altère et notre organisme s épuise. Vers le burn-out Littéralement, faire un burn-out, c est «brûler de l intérieur, se consumer». Le burn-out est un état d épuisement mental, phsique et émotionnel grave qui touche l être humain. Le burn-out est un processus qui évolue très lentement et survient après de longs mois, ou années, d exposition à des situations de stress intense. Trois tpes de smptômes le caractérisent : - L épuisement émotionnel : c est un état de fatigue, un manque d énergie qui peut se manifester tant au niveau phsique, émotionnel ou cognitif. C est la dimension centrale du burn-out, mais malgré sa nécessité, elle n est pas suffisante. - La dépersonnalisation : c est une réponse négative envers autrui, une perte de considération pour les patients, les usagers, les collègues, les étudiants, les clients, etc. Elle peut également se caractériser par de l irritabilité, une perte d idéalisme, du cnisme ainsi qu une attitude de retrait. - La diminution de l accomplissement personnel : c est la tendance à évaluer son travail négativement, la diminution du sentiment de compétence, de succès et/ou d efficacité. Les causes du stress Les facteurs à l origine du stress au travail sont nombreux et évoluent en même temps que le monde du travail. On identifie généralement 6 familles de facteurs de stress. Facteurs liés au travail à effectuer : exigences qualitatives et quantitatives trop élevées, trop de responsabilités, tâches répétitives, exigences contradictoires et peu précises,... Facteurs liés à l organisation du travail : mauvaise communication, instabilité des contrats de travail (contrat précaire, sous-traitance, ), inadaptation des horaires de travail à la vie sociale et familiale, etc. Facteurs liés aux relations de travail : manque de soutien de la part des collègues et/ou des supérieurs hiérarchiques, management déficient, absence ou faible reconnaissance du travail accompli. Facteurs liés à l environnement phsique et technique : bruit, chaleur, humidité, manque d espace, éclairage inadapté, etc. Facteurs liés à l évolution sociologique : utilisation croissante des techniques de communication à distance, individualisation de l activité professionnelle avec sur-responsabilisation, exigence ou agressivité de la clientèle. Facteurs liés à l environnement macro-économique de l entreprise : incertitude de l emploi, compétitivité, concurrence. Ces facteurs sont d autant plus toxiques pour la santé quand ils s inscrivent dans la durée, ils sont subis, nombreux et incompatibles (exemple : coexistence d une forte exigence de productivité et d une faible marge de manœuvre). Mais le stress ne concerne pas que les personnes actives professionnellement. Le fait de ne pas avoir de travail est également source de stress car il est snonme d insécurité sociale, de précarité, de chômage. Ainsi, selon les résultats de la première enquête effectuée par la Mutualité socialiste dans le cadre de son «Thermomètre Solidaris», 36% des demandeurs d emploi interrogés déclarent ressentir de l anxiété, de l angoisse ou de la dépression et 18% ont déjà tenté de se suicider. Les smptômes du stress Les manifestations provoquées sont très variables, nombreuses et d intensité plus ou moins violente. Elles varient d une personne à l autre, chaque personne aant très souvent «son ou ses smptômes propres». Le diagnostic du stress n est donc pas facile à établir. Les smptômes peuvent tout aussi bien être phsiques que pschiques. Il est préférable de connaître ces signes pour pouvoir identifier et trouver une solution au problème. Au niveau pschologique, les smptômes qui peuvent apparaître sont : l éveil matinal précoce sans trouble de l endormissement, l irritabilité, l agitation, l impatience, l anxiété, l indécision, les troubles de la mémoire immédiate, la concentration difficile, la confusion, la perception négative de la réalité, la faible estime de soi, la tendance à s isoler, le manque d énergie, la baisse de 06 Familles

7 la libido, la consommation de drogue, d alcool, de tabac, l évitement des situations exigeantes. Les smptômes phsiques les plus fréquents sont : les tensions musculaires (douleurs au cou, aux épaules et au dos), les palpitations, les douleurs à l estomac, l indigestions, les troubles du sommeil et de l appétit, les maux de tête, les vertiges, le souffle court, la fatigue, l eczéma, les troubles gnécologiques, les infections fréquentes, etc. Si la situation stressante a tendance à durer, les smptômes vont avoir tendance à s aggraver. Cela peut se traduire par un sndrome métabolique qui associe obésité abdominale, résistance à l insuline (qui peut évoluer vers un diabète), hpertension artérielle et perturbations du métabolisme des lipides (cholestérol, triglcérides ). De nombreuses études ont également montré qu il existait une corrélation entre le stress et le risque d accident cardiovasculaire, les troubles musculo-squelettiques ou la dépression. Le stress au travail n est pas inéluctable! Le stress au travail constitue un réel problème de santé publique. S il affecte la santé mentale et phsique du travailleur, il a également des répercussions organisationnelles et économique pour les entreprises et la société en général. En effet, dans les entreprises où le stress est présent, on constate une démotivation, des accidents du travail, une augmentation du turnover, de l absentéisme, etc. La première chose à faire est d agir sur les causes de stress en mettant en place des modes d organisation et des conditions de travail qui respectent la sécurité et la santé phsique et mentale des travailleurs. Seule une approche collective peut apporter des solutions durables à ce problème. La législation* impose à votre emploeur l obligation de protéger votre santé et votre sécurité au travail, compris contre les effets du stress. Votre emploeur est tenu de détecter les causes du stress au travail, d évaluer les risques qui en résultent, de prendre des mesures préventives pour prévenir ou remédier aux risques et d informer le travailleur. Vous devez être consulté concernant tout changement susceptible d affecter votre santé et votre sécurité, compris ceux pouvant avoir pour conséquence un stress d origine professionnelle. Vous pouvez apporter votre contribution en cernant les problèmes et en discernant les solutions envisageables. La gestion du stress au travail - et par extension du bien-être - est une des attributions du Comité de prévention et de protection au travail (CPPT) ou par défaut du responsable d entreprise. C est ce dernier qui devra encadrer et effectuer un diagnostic des risques pschosociaux afin d établir un plan d action. *La loi relative au bien-être (4 août 1996) et la loi sur le harcèlement (11 juin 2002) Votre Mutualité intervient! Pschothérapie Intervention de 10 /séance de pschothérapie chez un licencié en pschologie qui est enregistré auprès de la Commission des pschologues (max. 6 séances par année civile). Club de sport ou centre de fitness Intervention annuelle de 25 dans le coût de l affiliation à un club de sport ou d un centre de fitness, quel que soit votre âge! Remboursement du ticket modérateur Nous remboursons le ticket modérateur légal pour certaines prestations et ce, quel que soit votre âge! Plus d informations? / À qui en parler? Il est essentiel d exprimer ce que vous ressentez. La première chose à faire est d en parler à l auteur des faits. Rester calme et respectueux pour les personnes et les rôles. Cela peut permettre de résoudre le problème. L auteur des faits n aant pas toujours conscience des effets produits par son comportement. Si le problème persiste, parlez-en autour de vous. Votre hiérarchie ou votre responsable sndical peuvent vous aider à trouver une meilleure organisation du travail. Ce dernier peut faire un rapport au Comité de Prévention et de Protection au Travail, pour agir en fonction de l ampleur du problème. 6 Familles 07

8 stress Au sein de votre organisation, vous pouvez faire appel aux personnes-ressources : La tâche des personnes de confiance consiste à soutenir le conseiller en prévention dans sa lutte contre la violence, le harcèlement moral et le harcèlement sexuel au travail. Elle est là pour vous écouter en toute confidentialité, vous conseiller et chercher une solution avec vous. Sa présence n est pas obligatoire mais recommandée. Le conseiller en prévention spécialisé dans les aspects pschosociaux du travail est un expert (obligatoire) qui conseille l emploeur et les travailleurs afin de prévenir les risques pschosociaux liés au travail. Le médecin du travail est chargé de veiller à la santé des travailleurs sur le lieu de travail, il vous aide et vous informe en cas de soucis. Si vous rencontrez des problèmes de santé liés à votre travail, vous pouvez le consulter. Certains problèmes peuvent être abordés par le délégué sndical au sein du Comité pour la prévention et la protection au travail (CPPT) qui envisagera éventuellement des mesures organisationnelles. Si vous n arrivez pas à résoudre votre problème en interne, vous pouvez contacter l inspection du travail (www.emploi.belgique.be) qui peut obliger l emploeur à prendre des mesures. Parlez-en à votre famille, vos amis, etc. Il est important de bien s entourer et de discuter avec ses proches des difficultés vécues au travail afin de se sentir soutenu. Le soutien social serait le meilleur tampon contre le stress chronique. Discutez-en avec votre médecin. Si c est nécessaire, celui-ci peut vous écarter du travail durant un moment. Bien entendu, cette mise au repos ne suffit pas et doit être accompagnée d une aide pschologique. Seul un professionnel compétent peut vous aider à dépasser cette période difficile et à comprendre les différentes facettes du problème. Burn-out : les 10 métiers à risques... Aucun emploi ne vous met entièrement à l abri d un burn-out. Mais il existe cependant quelques métiers où la perspective de burn-out est nettement plus grand. En voici la liste Infirmier 2. Dentiste 3. Enseignant 4. Agent de call-center 5. Operateur 6. Ouvrier qui exerce un travail très phsique 7. Manager 8. Banquier 9. Travailleur dans le secteur chimique 10. Petit indépendant Source: Mieux vaut prévenir Le stress est omniprésent. Difficile donc de le chasser de nos vies. Par contre, il existe divers moens pour réduire le stress et mieux le gérer. - Apprenez à reconnaître les smptômes phsiques et pschologiques liés au stress. - Apprenez à vous connaître. Chacun a ses limites et il est essentiel de les respecter. Il est important de savoir dire «non». - Sachez exprimer vos émotions, vos sentiments, vos peurs. - Améliorez votre communication au travail, avec votre conjoint, avec vos enfants, votre famille,... - Mangez équilibré et diminuez votre consommation de café, thé, sucre, alcool, cigarettes, etc. car ils peuvent contribuer au stress. - Pratiquez une activité phsique. Cela aide à prévenir ou à réduire le stress, tout en facilitant le sommeil. Les experts recommandent 30 minutes d exercice phsique, 5 fois par semaine. - Pratiquez la relaxation pour vous libérer des tensions musculaires. - Déconnectez-vous! Smartphones, portables,... sont autant de moen de ramener un peu de bureau à la maison et donc du stress. Limitez votre temps de disponibilité à votre emploeur et tenter de vous limiter. - Evitez les médicaments! S ils vous aident à masquer le stress, ils ne vont pas vous en débarrasser. Changez graduellement la manière dont vous réagissez, mais n essaez pas de tout changer d un seul coup. W Sources https://osha.europa.eu Familles

9 Êtes-vous stressé? Faites le test! Il est important de pouvoir être conscient de son niveau de stress, parce qu il arrive qu on le considère comme une fatalité, ou plus simplement qu on préfère le nier. Testez votre niveau de stress en répondant aux questions ci-dessous («Echelle de stress perçu de Cohen). Elles concernent vos sensations et pensées pendant le mois qui vient de s écouler. Entourez le chiffre correspondant à votre situation Jamais Rarement Parfois Assez souvent Très souvent Avez-vous été dérangé(e) par un événement inattendu? Vous a-t-il semblé difficile de contrôler les choses importantes de votre vie? Vous êtes-vous senti(e) nerveux(se) ou stressé(e)? Avez-vous affronté avec succès les petits problèmes et ennuis quotidiens? Avez-vous senti que vous faisiez face efficacement aux changements importants qui survenaient dans votre vie? Vous êtes-vous senti(e) confiant(e) à prendre en mains vos problèmes personnels? Avez-vous senti que les choses allaient comme vous le vouliez? Avez-vous pensé que vous ne pouviez pas assumer toutes les choses que vous devriez faire? Avez-vous été capable de maîtriser votre énervement? Avez-vous senti que vous dominiez la situation? Vous êtes-vous senti(e) irrité(e) parce que les événements échappaient à votre contrôle? Vous êtes-vous surpris(e) à penser à des choses que vous deviez mener à bien? Avez-vous été capable de contrôler la façon dont vous passiez votre temps? Avez-vous trouvé que les difficultés s accumulaient à un tel point que vous ne pouviez les contrôler? Total par colonne Total global Résultats Moins de 25 points - Pas de stress Vous n êtes visiblement pas quelqu un de stressé. Face aux situations que certains pourraient qualifier de stressantes, vous restez calme et confiant. Vous semblez garder le contrôle sur la gestion de votre temps, ou la prise de décision rapide. De 25 à 49 points - Stress moen Vous connaissez, peut-être, de brèves périodes de stress, sans répercussion sur votre qualité de vie. Cependant, nous vous conseillons d identifier les sources de votre stress et de suivre nos conseils pour parvenir à gérer votre stress et ainsi éviter qu il devienne permanent. Supérieur à 50 points - Stress pathologique Les résultats indiquent que vous souffrez de stress. Il existe de nombreuses possibilités pour vous aider à gérer votre stress. N hésitez pas à en parler à votre médecin. Attention : ce test n est pas fourni dans l optique de donner un diagnostic mais à titre d information. Le niveau de stress varie en fonction des personnes, et peut-être aussi en fonction de l état d esprit au moment où vous effectuez ce genre de test. Familles 09

10 mal de dos Comment prévenir le mal de dos? Qualifié de «mal du siècle», le mal de dos constitue un véritable problème de santé publique. Pour éviter les douleurs vertébrales, prenez soin de votre dos! Voici donc quelques conseils pour garder un dos en pleine forme. Pourquoi avez-vous mal au dos? Les causes des maux de dos sont très variées : malformations du dos (scoliose, etc.), spasme, entorse musculaire, hernie discale, surpoids, arthrite, arthrose, ostéoporose, stress, activités phsiques mal exercées, etc. Mais une des causes les plus fréquentes se trouve dans une mauvaise utilisation du dos. Nos mauvaises postures au travail ou durant nos loisirs sont à l origine de la plupart de nos douleurs dorsales. Adoptez une bonne posture On peut prévenir de nombreux maux de dos en se tenant bien et en bougeant correctement. Le problème, c est que nous effectuons de mauvais mouvements de manière inconsciente. Voici donc quelques conseils utiles. Position assise La position assise prolongée met à l épreuve nos articulations, nos muscles et nos structures osseuses. Elle impose plus de pression sur notre dos que beaucoup d autres positions, compris la position debout. Il faut toujours éviter de laisser son dos partir en arrière et de faire le dos rond. Il faut sentir son bassin et le ventre se basculer vers l avant. C est ce qu on appelle la position du cavalier. Gardez les genoux un peu plus bas que les hanches. Déplacez le siège pour vous asseoir aussi près que possible du bureau. Ajustez la hauteur du siège et, si vos pieds ne touchent pas le sol, surélevez-les sur un repose-pieds. Réglez votre dossier de façon à soutenir le dos et la colonne vertébrale quelle que soit votre position. Si nécessaire, utilisez un coussin ou un rouleau lombaire pour garder le creux lombaire. Vous êtes assis à la bonne hauteur si vos coudes forment un angle droit quand vous saisissez votre texte sur le bureau et si le haut de l écran arrive au niveau de vos eux. Il doit avoir entre 15 et 20 cm entre le bord du clavier et le bord de la table de travail. 10 Familles

11 Pour vous tourner, faites pivoter tout votre corps plutôt que le haut du corps seulement. Utilisez une chaise pivotante pour réduire les mouvements de torsion. Ne restez pas assis plus de 2 heures d affilée. Levez-vous de temps à autre pour faire quelques pas. Position debout Le fait de rester debout durant une longue période, cause une accentuation de la courbe du dos. En élevant un pied sur un petit tabouret, vous diminuez la pression sur le bas de la colonne vertébrale. Toutes les 5 à 15 minutes, changez de pied sur le tabouret. Maintenez une bonne posture : gardez les oreilles, les épaules et les hanches alignées, la tête haute et le ventre rentré. Position au lit Nous passons 1/3 de notre existence en position allongée, il est donc indispensable de posséder une bonne literie et d adopter une bonne position pendant son sommeil. Il est déconseillé de dormir sur le ventre car on est alors obligé de tourner la tête sur le côté et de cambrer le bas du dos. Il faut qu une fois allongé, le dos garde ses courbures normales. La meilleure position est donc d être couché sur le dos, la tête droite, les bras le long du corps et les jambes légèrement écartées pour respecter la largeur du bassin. La position en chien de fusil n est pas mauvaise, elle est neutre, à la condition de caler un petit coussin entre les cuisses pour respecter la largeur du bassin et que la tête ne tombe pas sur un oreiller trop mou ou trop plat. D une manière générale, le matelas doit être ferme sans être dur et le sommier doit être souple. L oreiller doit être de grosseur adaptée pour respecter, lorsque l on est sur le dos, la courbure cervicale et, lorsque l on est sur le côté, le creux formé par la largeur de son épaule. Position pour soulever une charge Quelle que soit l activité phsique pratiquée, vous devez rester conscient de votre posture tout le temps. Le dos doit rester bien droit, le regard vers l avant, les épaules vers l arrière. Ce sont les membres inférieurs qui doivent travailler : toujours plier les jambes plutôt que le dos. Si pendant le mouvement le dos doit être actif, il faut alors le mobiliser de façon lente et harmonieuse en évitant le plus possible les mouvements brusques et rapides. Évitez les mouvements de torsion. Si vous devez soulever un objet à terre, accroupissez-vous en fléchissant les genoux tout en maintenant le dos bien droit, et relevez-vous en dépliant les jambes tout en tenant l objet près du corps. Votre Mutualité intervient! Remboursement du ticket modérateur, sport, ostéopathie, kinésithérapie, etc., la Mutualité socialiste propose une série d avantages pour alléger le coût de vos soins de santé. Faites appel à nos structures de soins et services à domicile! Elles permettent le maintien à domicile des personnes âgées, malades ou en perte d autonomie. Elles vous offrent des services de qualité à des prix démocratiques. Plus d informations? / Le Medishop Le Medishop vous propose une large gamme de produits spécialisés et de matériel (para) médical à des prix démocratiques. Dans le cadre de notre campagne de sensibilisation et de prévention des maux de dos, des réductions vous seront offertes, du 26/09 au 15/12/2013, sur différentes gammes de produits liées à cette thématique. Plus d informations? Centres médicaux César de Paepe Les Centres Médicaux César de Paepe fournissent des soins médicaux et paramédicaux (médecine générale, ostéopathie, kinésithérapie, etc.) de qualité aux tarifs fixés par l INAMI. Et comme la mutualité prend en charge le ticket modérateur d une série de prestations les plus courantes en médecine générale, en médecine spécialisée et en dentisterie, vous ne devez paer aucun ticket modérateur pour ces prestations! Pour savoir où se trouve le centre médical le plus proche de votre domicile, surfez sur ou contactez-nous au Autres conseils Tout excès de poids est un fardeau supplémentaire pour votre dos. Il est donc important de maintenir un poids correct ou d en perdre si l on a de l embonpoint. Le dos ne tient que grâce aux muscles. S ils sont déficients, le dos ne pourra pas travailler correctement et souffrira. Il est donc primordial d effectuer régulièrement une activité phsique (marche, natation, etc.) et surtout, ne négligez pas l échauffement. En suivant ces conseils, vous pouvez prévenir le mal de dos. Mais, si le mal de dos persiste, consultez votre médecin afin de rechercher les causes et de mettre en place un traitement adapté. W Sources Article réalisé en collaboration avec Marie-Hélène Charon et Christophe Fauconnier, kinésithérapeutes attachés à l Ecole du Dos du CHU Brugmann. Le 26 septembre, nous organisons une journée de sensibilisation à la prévention des maux de dos. Connaissez-vous votre dos et en avez-vous soin? Venez faire le test dans tous les bureaux principaux de la Mutualité socialiste. Plus d infos? Familles 11

12 Arrêter de fumer Et si vous arrêtiez de fumer? Economiser de l argent, retrouver son souffle, son goût et son odorat, etc., les raisons pour arrêter de fumer ne manquent pas. Cependant, c est souvent plus facile à dire qu à faire. Voici quelques conseils pour bannir à jamais le tabac de votre vie. Les méthodes pour arrêter Chaque fumeur est différent et son profil diffère en fonction des quantités fumées, du nombre d années de consommation, des tentatives d arrêt, etc. Choisir «LA» méthode qui permettra d arrêter sereinement tout en limitant les risques de rechute n est donc pas chose aisée. Pour vous aider dans votre choix, voici un aperçu des méthodes qui ont fait l objet d études approfondies, et qui ont prouvé leur efficacité. Les substituts nicotiniques Ils se présentent sous forme de chewing-gums, de tablettes, de patchs et d inhalateurs. Ils fonctionnent en libérant de la nicotine dans des doses relativement modestes, qui arrivent petit à petit dans le sang. Les substituts nicotiniques permettent d atténuer les smptômes de sevrage. En général, ils sont utilisés tous les jours pendant 3 mois, en réduisant progressivement les dosages. Ces substituts sont délivrés librement en pharmacie. Lisez attentivement la notice avant usage et demandez toujours conseil à votre tabacologue, votre médecin ou votre pharmacien. En effet, un sous dosage ne permet pas une aide efficace et un surdosage peut s avérer problématique. Les autres médicaments Il existe des médicaments qui réduisent l importance des smptômes de sevrage, notamment le besoin de fumer. Ces médicaments ne peuvent être obtenus que sur prescription médicale et ne conviennent pas à tout le monde. Seul le médecin peut juger de l intérêt de ces médicaments au cas par cas, en fonction de la dépendance du patient, des contre-indications éventuelles et des interactions médicamenteuses possibles. Votre Mutualité intervient! Arrêt du tabagisme Traitement sous contrôle médical : intervention unique de 50. Consultation d aide à l arrêt tabagique auprès d un médecin ou d un tabacologue reconnu : 30 pour une première séance et 20 pour les séances suivantes (max. 7 séances/2 ans). Pour les femmes enceinte : 30 par séance (max. 8 séances par grossesse). Club de sport ou centre de fitness Intervention annuelle de 25 dans le coût de l affiliation à un club de sport ou d un centre de fitness, quel que soit votre âge! Remboursement du ticket modérateur Nous remboursons votre quote-part personnelle légale pour certaines prestations médicales et ce, quel que soit votre âge! Obésité Intervention de 10 /séance (max. 6 séances par année civile) pour les personnes suivant un traitement contre l obésité auprès d un(e) diététicien(ne). Plus d informations? / Familles

13 Les méthodes alternatives Acupuncture, thérapie au laser doux, hpnose, homéopathie, cigarette électronique, livres, etc. les méthodes alternatives pour arrêter de fumer sont nombreuses. Mais l efficacité de cellesci n est pas démontrée scientifiquement. Le plus souvent, elles agissent uniquement sur la dépendance pschique. Cela peut faciliter l arrêt, mais, dans tous les cas, une aide médicale reste indispensable pour résoudre le problème de la dépendance phsique à la nicotine. Attention! Ne vous laissez pas tenter par les méthodes miracles vendues sur internet. Si vous avez un doute, demandez conseil à votre médecin, votre pharmacien ou à Tabacstop au Faites-vous accompagner Il a été démontré que le fait de se faire accompagner par un professionnel augmente les chances de réussite. Les médecins ou les tabacologues sont là pour vous fournir des informations, des conseils personnalisés et un encadrement pour vous permettre de préparer et d arrêter dans les meilleures conditions. Les Centres d Aide aux Fumeurs (CAF) proposent des consultations individuelles ou collectives. L équipe peut comprendre un tabacologue médecin et/ ou pschologue, un diététicien et/ou un kinésithérapeute, voire d autres professionnels de la santé. La liste des CAF est disponible sur 10 conseils pour arrêter de fumer Voici quelques conseils pour mettre toutes les chances de vos côtés. - La première chose à faire est de prendre vous-même la décision d arrêter de fumer. - Jetez tous les paquets de cigarettes, les cendriers et les briquets. - Mettez fin directement et complètement au tabac. La méthode qui consiste à arrêter progressivement sa consommation de tabac peut sembler plus simple, mais, dans la pratique, elle est souvent vouée à l échec car les smptômes de sevrage continuent d exister sur une plus longue période, ce qui facilite les rechutes. - Choisissez le moment qui vous convient le mieux. C est un gage de réussite. - Faites savoir à vos proches que vous souhaitez arrêter et n hésitez pas à leur demander leur soutien. - Demandez conseil auprès de votre médecin traitant ou d un tabacologue pour choisir la méthode adéquate pour arrêter de fumer. - Il faut positiver! Même si c est difficile au début et même si des tentatives antérieures ont échoué. - Faites-vous plaisir pour marquer les étapes de votre arrêt (une semaine, un mois, etc.). Bien entendu, évitez les compensations sous forme de sucreries. - Identifiez et évitez les situations à risques. Pensez- avant afin de réagir au mieux. - Sport, bricolage, etc., occupez-vous afin ne plus penser au tabac. W Sources Une aide en ligne ou par téléphone? La Ligne Tabacstop : est gratuite et accessible de 15 à 19h. Une équipe de tabacologues professionnels vous conseillent et vous soutiennent tout en répondant à vos questions. L icoach est un programme d accompagnement en ligne accessible sur le site web : L accompagnement téléphonique gratuit par un coach personnel est une méthode de guidance développée par Tabacstop pour vous accompagner et vous soutenir de façon intensive dans votre sevrage tabagique. Il peut être demandé via ou le Familles 13

14 NEWS Mutualité Socialiste du Brabant L accès à la santé pour tous! Disparition progressive de la carte SIS Faites ouvrir un DMG, c est bon pour votre santé et votre portefeuille! Le Dossier Médical Global (DMG) est un dossier tenu par votre médecin traitant et qui contient toutes les informations médicales vous concernant. Il présente de nombreux avantages, tant sur le plan médical que financier. Vos avantages! 6 Grâce au DMG, la gestion de vos données médicales est centralisée, ce qui évite de devoir refaire inutilement les mêmes examens médicaux et vous permet donc de faire des économies. 6 Votre intervention personnelle est réduite de 30 % pour les consultations chez le médecin généraliste*. Les personnes considérées comme «malades chroniques», bénéficiant d un forfait pour soins palliatifs à domicile ou aant plus de 75 ans, ont également droit au même avantage pour les visites du généraliste à domicile. 6 Les personnes âgées de 45 à 75 ans peuvent bénéficier du module de prévention, un bilan de santé effectué avec le médecin généraliste qui vérifie 6 points importants en matière de prévention. Ce bilan, appelé aussi DMG+, ne coûte que 10 et est entièrement remboursé par votre Mutualité. Pour obtenir l ouverture d un DMG, demandez à votre médecin généraliste. L ouverture d un DMG est entièrement remboursée par la mutualité! Le Plus de la Mutualité socialiste À la Mutualité socialiste, grâce à notre avantage remboursement du ticket modérateur, les personnes qui possèdent un DMG bénéficient d un meilleur remboursement de leurs consultations chez le médecin généraliste, mais aussi chez certains spécialistes. Plus d infos? / Dès le 1 er janvier 2014, la carte SIS va progressivement disparaître au profit de la carte d identité électronique (e-id). Les pharmaciens, les hôpitaux et les prestataires de soins consulteront en ligne les données relatives à l Assurance Maladie-Invalidité grâce au numéro de registre national qui figure sur la carte d identité électronique. Dans certaines pharmacies, c est déjà le cas. Cependant, ne jetez pas votre carte SIS car elle peut encore vous être demandée. Si vous ne remplissez pas les conditions requises pour avoir une e-id, vous recevrez une carte ISI+ en C est notamment le cas des enfants de moins de 12 ans et des frontaliers qui travaillent en Belgique mais habitent dans un autre pas. Elle sera envoée automatiquement par la mutualité aux enfants de moins de 12 ans. Pour les autres, il faudra la demander à votre mutualité à partir du 1 er janvier En incapacité de travail? N oubliez pas de nous renvoer l attestation de vacances! Vous pouvez être en incapacité de travail et encore disposer de congés paés. Si vous n'avez pas encore épuisé tous les jours de vacances auxquels vous avez droit, vous devez nous communiquer le nombre de jours qu'il vous reste en nous renvoant l'«attestation de vacances». Celle-ci vous est envoée, au plus tard, dans le courant du mois de septembre. Attention, si nous ne recevons pas cette attestation, nous procédons automatiquement à la déduction totale des jours (24 jours) en décembre. * Il peut s agir du médecin généraliste qui a ouvert le DMG ou de celui désigné par ce dernier en cas d absence. 14 Familles

15 Pourquoi paer ses cotisations? Etre en ordre de cotisations vous permet de bénéficier de tous les remboursements et services de la Mutualité socialiste. Aperçu de notre offre! 6 Le remboursement total des soins de santé jusqu à 18 ans. 6 Les fêtes de Noël Rouge! 6 25 dans le coût de l affiliation auprès d un club de sport ou d un centre de fitness, quel que soit votre âge 6 50 en cas d achat de lunettes ou de lentilles 6 Des soins et aide à domicile sur mesure : aide ménagère, garde d enfants malade, matériel de puériculture, etc. 6 Des séjours et activités de loisirs pour petits et grands 6 Etc. Pour en savoir plus sur nos avantages, surfez sur ou contactez-nous au Comment nous contacter? Notre priorité est l accessibilité et la proximité! Voici les différentes possibilités que nous mettons à votre disposition pour nous contacter : - Passez nous voir dans l un de nos 110 bureaux. - Téléphonez-nous au Du lundi au vendredi de 8h15 à 16h30 (15h le vendredi). - Mobi-Mut : le bureau mobile. Nos agences mobiles se rendent tous les jours dans les communes dans lesquelles nous ne disposons pas de bureaux. - : consultez notre site web pour toutes informations et pour effectuer un nombre important de transactions mutualistes en ligne. - Phone Mut : nous sommes également à votre service au téléphone. Vous pouvez nous joindre 24h/24, 7j/7 au Self-Mut-Plus : nos terminaux interactifs sont à votre disposition entre 7 et 21 heures dans de nombreux bureaux. Votre mutualité sur rendez-vous! Vous pouvez prendre rendez-vous avec un de nos agents mutualistes. Il pourra vous conseiller en toute confidentialité sur certains sujets tels que : assurance hospitalisation, assurance complémentaire, inscription, mutation, incapacité de travail, intervention majorée/ OMNIO, etc. Où se déroulent les rendez-vous? Aarschot - Bogaardenstraat 25 Tél. : Mercredi après-midi Bruxelles - Rue du Midi 111 Tél. : Lundi matin Hal - Molenborre 15 Tél. : Mardi après-midi Ixelles - Chaussée de Vleurgat 19 Tél. : Jeudi après-midi Louvain - Mechelsestraat 70/72 Tél. : Lundi après-midi Liedekerke - Stationsstraat 1 Tel Jeudi après-midi Tirlemont - Grote Markt 42/1 Tél. : Jeudi après-midi Comment prendre rendez-vous? Contactez une de ces agences ou appelez le Familles 15

16 Les membres de la FMSB, en règle de cotisation complémentaire, bénéficient d une réduction sur le prix de la chambre avec petit-déjeuner. Cette réduction ne s applique pas aux promotions. Castel Les Sorbiers Dans un parc de 18 hectares en bord de Meuse, Castel Les Sorbiers vous propose : Séjour exclusif pour les membres de la Mutualité socialiste du Brabant Notre offre : Promotion Hiver 2013 (4 nuits pour le prix de 2 en demi-pension) 4 nuits avec buffet petit-déjeuner Tous les soirs : menu 3 services Castel Les Sorbiers asbl Centre de tourisme social Rue des Sorbiers, 241 B-5543 Heer-sur-Meuse (Hastière) Tél. : Fax : Cette offre est exclusivement valable pour les séjours en semaine du 12 au 30 novembre Tarif exceptionnel : 204 /personne en chambre double Réservez sans tarder : Besoin de détente et d'évasion en famille ou entre amis? Nos centres de vacances dans les Ardennes ou à la Côte vous proposent un hébergement et une restauration de qualité. Les membres de la FMSB, en règle de cotisation complémentaire, bénéficient d une réduction sur le prix de la chambre avec petit-déjeuner et sur le prix de location d un appartement et sur les arrangements et les promotions. Domein Westhoek Situé au coeur des dunes, à 800 m de la plage, Domein Westhoek vous propose : Promotion à la côte nuits avec petit-déjeuner buffet - Demi-pension (buffet froid et chaud) - Cocktail de bienvenue Standard (max. 2 pers.) 138 euro/personne Single: +28 euro Comfort (max. 2 pers.) 147 euro/personne Single: +28 euro Domein Westhoek vzw Centrum voor sociaal toerisme Noordzeedreef, 6-8 B-8670 Oostduinkerke Tél. : Fax : Luxe (max. 3 pers.) 152 euro/personne Single: +28 euro Prestige (max. 4 pers.) 156 euro/personne Single: +28 euro Enfant 12 ans 20 euro/enfant N hésitez pas à nous contacter pour plus d informations :

17 Programme Loisirs et Santé Retrouvez nos balades, nos stages attractifs, une soirée spectacle ainsi que nos habituels cours de sport. Défoulez-vous avec une tonne d activités originales et dnamiques dans une ambiance conviviale! De quoi être dépasé! L équipe Loisirs et Santé Redactionele advertentie door de vzw S'Academie / Vrije Tijd & Gezondheid / CEV Loisirs et Santé 17

18 SOIREE SPECTACLE Alain Trellu Alain Trellu Les gens bien n osent plus sortir le soir Le jeudi 28 novembre 2013 A 20h30 (durée : 1h30) Centre culturel des Riches-Claires Bruxelles-ville 13 EUR Avec Caroline Lambert, Corentin Lobet, Dominique Rongvaux et Stéphanie Van Vve De Jean-Claude Grumberg Mise en scène : Eric De Starcke La pièce Vous saviez, vous, que les rouquins ont une odeur? Et si votre patron vous disait, «Mon cher, vous êtes communiste? Ou juif? Ou pédéraste? Et vous, comment vous vous sentez? Ça va?». Ça! de nos jours, les gens bien n osent plus sortir le soir. Avec ces gnoufs, juifs, bougnouls et autres bicots. Même en vacances. Faut se méfier. «Les gens bien n osent plus sortir le soir» regroupe des pièces coup de poing drôles et féroces de Jean-Claude Grumberg qui nous invitent à nous poser sérieusement la question de notre identité et de notre Alain Trellu rapport à la différence. Et ne nous laisse pas échapper... Avec «Les gens bien n osent plus sortir le soir» on rit beaucoup. Sur le moment. Et puis on se souvient. Et puis on réfléchit. Et puis peut-être on change. En tout cas, on se pose la question, celle de l identité. Critique Prenez une grande inspiration avant de pénétrer dans la salle car, dès les premières minutes, votre mâchoire se ramasse l haleine putride et asphxiante des personnages peuplant cette galerie d individus mesquins et racistes, héros médiocres de Jean-Claude Grumberg. Par peur de l inconnu, l humain met des étiquettes sur ce qu il ne comprend pas et pense ainsi maîtriser. On peut reprocher à Grumberg de forcer le trait : des personnages à ce point caricaturés et dégueulasses, on peut plus facilement s en dédouaner. Mais le jeu tonique et féroce des quatre comédiens, décuple la méchanceté des personnages, déclenchant un rire terrible, dérangeant. Et parce qu il étrangle, cet humour-là fait mouche. Extrait de la critique du Soir (Le Mad), Catherine Makereel RENSEIGNEMENTS PRATIQUES Inscription Fiche d inscription en page 29. De préférence : par poste (rue des Moineaux à 1000 Bruxelles), par fax ( ) ou par L inscription préalable est obligatoire. Un seul formulaire est requis pour l inscription à plusieurs activités. Veuillez préciser le nombre de non-membres de L&S asbl qui vous accompagneront. Dès réception de votre demande, un bulletin de virement vous est transmis par courrier (aucun paiement en liquide ne sera accepté sur place). Une semaine avant le spectacle auquel vous êtes inscrit(e), vous recevez une lettre fixant l heure et le lieu de rendez-vous. 18 Loisirs et Santé

19 LS-Insolite Cedric Helsl RENSEIGNEMENTS PRATIQUES Inscription Fiche d inscription en page 29. De préférence : par poste (rue des Moineaux à 1000 Bruxelles), par fax ( ) ou par L inscription au préalable est obligatoire. Un seul formulaire est requis pour l inscription à plusieurs activités. Cette activité est réservée aux membres de Loisirs & Santé asbl. Dès réception de votre demande, un bulletin de virement vous est transmis par courrier (aucun paiement en liquide ne sera accepté sur place). Une semaine avant l activité à laquelle vous êtes inscrit(e), vous recevez une lettre fixant l heure et le lieu de rendez-vous. Participation aux frais Voir intitulé de l activité. Un supplément de 1 EUR est à prévoir pour les non-membres de L&S asbl. Atelier Macarons Les lundis 18 ou 25 novembre 2013 de 18h00 à 22h00 Bruxelles-ville 35 EUR Fanc Cake organise depuis plus de vingt ans des ateliers de pâtisserie. Depuis quelques années, le macaron détient une place d honneur dans le monde du sucré. De nombreux gourmands souhaitent connaître les secrets de ce pêché mignon, nous vous proposons donc cet atelier macarons. La recette choisie sera celle du pâtissier français, Christophe Felder, combinée à nos petits secrets et astuces. Au programme Après une phase introductive sur le macaron, le groupe sera divisé en équipes afin de mener à bien la recette lue et expliquée. En équipe, les participants apporteront leur savoir personnel. Après avoir préparé la pâte à coques, les équipes passeront à l élaboration du fourrage. A l issue de l atelier, chacun et chacune repartira avec une boîte composée d une dizaine de macarons. Recettes proposées Macarons ganache chocolat fondant Macarons crème au beurre framboise Macarons crème au beurre citron Macarons crème au beurre spéculoos Loisirs et Santé 19

20 Dimanches découvertes Des ânes et des génies Dimanche 13 octobre h00-9 EUR (< 12 ans: 4 EUR) Schaerbeek Il est loin le temps où les ânes de Schaerbeek faisaient retentir les pavés de notre capitale, chargés de paniers maraîchers. Par la puissance d un roi et de quelques décideurs en vue, autour d un splendide Hôtel de ville surgi de nulle part, ont fleuri parmi les plus belles façades de Bruxelles. Les artistes de Schaerbeek n ont jamais été en reste... De Privat Livemont à Henri Jacobs, de Gustave Strauven à François et Luc Schuiten, de Jacques Brel à Mauranne, il n a finalement que quelques pas... qu on vous propose de faire ensemble... Cette visite se fera avec l agent 32, Baudoin Tennstedt, comédien facétieux et architecte esthète (http://www.lesrondesdelagent32.be). La grand-place de Louvain Allei, viens une fois faire le Jacques! Dimanche 20 octobre h00-9 EUR (< 12 ans: 4 EUR) Bruxelles-ville Notre fil rouge : les coquilles qui balisent le cheminement des pélerins vers Compostelle En suivant ce fil notre «Bourgmestre de l Îlot sacré» nous invite à un de ses parcours plein d anecdotes et de fantaisie, d observations étonnantes et de petites découvertes dont il a le secret De la bonne humeur plein la besace! Les nouvelles perles de Louise Samedi 16 novembre h00-12 EUR (< 12 ans: 4 EUR) Bruxelles-ville De la Porte de Namur à la place Stéphanie, découvrons quelques «perles» : une avenue accueillante aux expositions, des hôtels d atmosphère dans une ancienne maison de rendez-vous ou dans une caravane, une boîte de nuit dans une église désacralisée, des boutiques étonnantes pour addicts des marques tendance De l histoire du quartier aux ambitieux projets urbanistiques qu il conjugue au futur, une balade riche en surprises! Une consommation est incluse dans la visite. Cette balade est organisée en collaboration avec Le Bus Bavard asbl. 20 Loisirs et Santé Une journée à Louvain Dimanche 27 octobre h00 15 EUR (< 12 ans: 10 EUR) A l occasion de cette journée, votre guide, Paul Sanders, vous contera l histoire de Louvain. Vous parcourrez à pied le centre-ville médiéval et sa richesse historique : l hôtel de ville, le béguinage, la grand-place, le vieux marché, la halle aux draps... Louvain est aussi une véritable ville estudiantine. Tout ce petit monde représente en effet près de la moitié de la population totale de la ville et contribue à l ambiance animée de la cité, qui vit au rthme des étudiants. Louvain et l université sont indéfectiblement liées depuis près de six siècles.

De quoi parle-t-on? :

De quoi parle-t-on? : 1 + De quoi parle-t-on? : impossible. Selon l agence européenne pour la sécurité et la santé au travail, le stress professionnel survient lorsque : «il y a un déséquilibre entre la perception qu une personne

Plus en détail

RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences

RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences prévenir. Troubles de la concentration, du sommeil, dépression Un nombre grandissant de salariés déclarent souffrir de symptômes

Plus en détail

SYNDROME D EPUISEMENT PROFESSIONNEL : BURNOUT

SYNDROME D EPUISEMENT PROFESSIONNEL : BURNOUT SYNDROME D EPUISEMENT PROFESSIONNEL : BURNOUT INTRODUCTION Le burnout est un trouble de l adaptation lié au travail, il touche les professionnels qui exercent en relation d aide. Initialement ce terme

Plus en détail

En forme sur le lieu de travail! Un programme d exercices simples pour bouger davantage sur le lieu de travail.

En forme sur le lieu de travail! Un programme d exercices simples pour bouger davantage sur le lieu de travail. En forme sur le lieu de travail! Un programme d exercices simples pour bouger davantage sur le lieu de travail. Introduction Chers lectrices et chers lecteurs, Adopter toujours les mêmes positions, notamment

Plus en détail

Savoir reconnaître et prévenir l exploitation financière

Savoir reconnaître et prévenir l exploitation financière Savoir reconnaître et prévenir l exploitation financière Guide pour les personnes âgées du Manitoba Selon des recherches canadiennes, près de 10 % des personnes âgées du Manitoba seront victimes d une

Plus en détail

La prise en charge de votre schizophrénie

La prise en charge de votre schizophrénie G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre schizophrénie Vivre avec une schizophrénie Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide

Plus en détail

Troubles psychiques et travail

Troubles psychiques et travail Troubles psychiques et travail Dr Dominique PHAM Médecin-chef SDIS 29 ANXIETE DEPRESSION STRESS ETAT DE STRESS POST-TRAUMATIQUE BURNOUT RISQUES PSYCHOSOIAUX ANXIETE DEPRESSION STRESS ETAT DE STRESS POST-TRAUMATIQUE

Plus en détail

ETUDIER À L ÉTRANGER BELGIQUE

ETUDIER À L ÉTRANGER BELGIQUE ETUDIER À L ÉTRANGER BELGIQUE BIENVENUE EN BELGIQUE Vous avez décidé de venir étudier en Belgique, félicitations! Notre pays est reconnu pour la qualité de son accueil, son sens de l'humour, ses bières,

Plus en détail

b nnenuit Quelques conseils pour bien dormir Edition 2010

b nnenuit Quelques conseils pour bien dormir Edition 2010 1 b nnenuit Quelques conseils pour bien dormir Edition 2010 2 z6creation.net Notre santé dépend en grande partie d une bonne qualité du sommeil. Bien dormir, cela se prépare : la présente brochure vous

Plus en détail

Nos services de soins et d aide à domicile

Nos services de soins et d aide à domicile Nos services de soins et d aide à domicile Une aide au quotidien pour jeunes et moins jeunes! Mutualité Socialiste du Brabant L accès à la santé pour tous! ula centrale des services de soins et d aide

Plus en détail

son dos Pantone orange 136 C Pantone blau 280 C Pantone orange 122 U Pantone blau 280 U Orange Magenta: 30 % Yellow: 80 %

son dos Pantone orange 136 C Pantone blau 280 C Pantone orange 122 U Pantone blau 280 U Orange Magenta: 30 % Yellow: 80 % Entretenir son dos Pantone orange 136 C Pantone blau 280 C Pantone orange 122 U Pantone blau 280 U Orange Magenta: 30 % Yellow: 80 % Blau Cyan: 100 % Magenta: 85 % Entretenir son dos Ce miniguide est

Plus en détail

Engager une action de prévention des RPS

Engager une action de prévention des RPS Que sont les RPS (Risques Psycho Sociaux)? Les risques psycho sociaux sont souvent résumés par simplicité sous le terme de «stress», qui n est en fait qu une manifestation de ce risque en entreprise. Ils

Plus en détail

Attention les articulations Fitness pour les sédentaires. Douze exercices de renforcement avec l élastique Thera-Band

Attention les articulations Fitness pour les sédentaires. Douze exercices de renforcement avec l élastique Thera-Band Attention les articulations Fitness pour les sédentaires Douze exercices de renforcement avec l élastique Thera-Band Suva Caisse nationale suisse d assurance en cas d accidents Case postale 6002 Lucerne

Plus en détail

Tabac. Ouvrons le dial O gue. Pour faire le point

Tabac. Ouvrons le dial O gue. Pour faire le point le dial O gue Tabac Pour faire le point Réalisation : Callichrome - Illustrations : R. Rublon - Illustration de couverture : A. Gingembre - Maquette couveture : O. Mayer Pour faire le point Votre médecin

Plus en détail

La souffrance au travail, comment la

La souffrance au travail, comment la SIMUP Service de Santé au Travail de la Vallée de la Lys La souffrance au travail, comment la déceler pour mieux la gérer? 1 QUELQUES CONSTATS D après l Institut Français de Veille Sanitaire, un homme

Plus en détail

Association «Les Amis du Camp du Tom» PROJET PEDAGOGIQUE. Centre de Vacances pour adolescents (12/17 ans)

Association «Les Amis du Camp du Tom» PROJET PEDAGOGIQUE. Centre de Vacances pour adolescents (12/17 ans) Association «Les Amis du Camp du Tom» PROJET PEDAGOGIQUE Centre de Vacances pour adolescents (12/17 ans) Introduction Depuis plus de 50 ans, le «Camp du Tom» propose aux ados, âgés de 12 à 17 ans, de partir

Plus en détail

J ARRÊTE. www.nicorette.be. c est décidé, Avec. nicorette vous aide à arrêter de fumer avec succès.

J ARRÊTE. www.nicorette.be. c est décidé, Avec. nicorette vous aide à arrêter de fumer avec succès. Avec c est décidé, J ARRÊTE. nicorette vous aide à arrêter de fumer avec succès. nicorette contient de la nicotine et est un médicament pour adultes. Garder hors de portée des enfants. Pas d utilisation

Plus en détail

Le risque TMS chez les intervenants à domicile

Le risque TMS chez les intervenants à domicile Le risque TMS chez les intervenants à domicile Quelques chiffres accident est dû aux manutentions manuelles Quelques chiffres + de 85% des maladies professionnelles sont des T.M.S. 5 tableaux de maladies

Plus en détail

Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN

Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN La fatigue visuelle figure souvent au premier plan parmi les manifestations physiques ressenties par les utilisatrices

Plus en détail

ETUDIER À L ÉTRANGER BELGIQUE

ETUDIER À L ÉTRANGER BELGIQUE ETUDIER À L ÉTRANGER BELGIQUE BIENVENUE EN BELGIQUE Vous avez décidé de venir étudier en Belgique, félicitations! Notre pays est reconnu pour la qualité de son accueil, son sens de l'humour, ses bières,

Plus en détail

L INFO DES INFIRMIERES DU SERVICE MEDICAL. LES LOMBALGIES Manuel d exercices

L INFO DES INFIRMIERES DU SERVICE MEDICAL. LES LOMBALGIES Manuel d exercices L INFO DES INFIRMIERES DU SERVICE MEDICAL LES LOMBALGIES Manuel d exercices GS/ME 03/2009 MANUEL D EXERCICES Le message essentiel à retenir est de RESTER ACTIF, c est le meilleur moyen de prendre en charge

Plus en détail

PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX 1. Définition Les risques psychosociaux (RPS) recouvrent des risques d origine et de nature variées et sont admis comme des : «risques pour la santé, mentale mais aussi

Plus en détail

Salon des seniors. du 29 au 31 mars 2012 Paris - Porte de Versailles. Mutuelle santé LMP - 11 rue Albert Sarraut - 78000 Versailles

Salon des seniors. du 29 au 31 mars 2012 Paris - Porte de Versailles. Mutuelle santé LMP - 11 rue Albert Sarraut - 78000 Versailles Salon des seniors du 29 au 31 mars 2012 Paris - Porte de Versailles Mutuelle LMP, santé et bien-être en toute sérénité dès 50 ans Dossier de presse Mutuelle santé LMP - 11 rue Albert Sarraut - 78000 Versailles

Plus en détail

Réseau suisse d écoles en santé Manque de temps Gestion du temps Gestion du stress

Réseau suisse d écoles en santé Manque de temps Gestion du temps Gestion du stress Réseau suisse d écoles en santé Manque de temps Gestion du temps Gestion du stress Leïla Ksontini: psychologue du travail Plan de l atelier Actualité Définition - Stress + et Source de stress Réponse au

Plus en détail

Ta mutuelle t aide à trouver ton 1 er emploi. Bonne nouvelle! Pour toi, un coach en recrutement!* mutuelle mclr

Ta mutuelle t aide à trouver ton 1 er emploi. Bonne nouvelle! Pour toi, un coach en recrutement!* mutuelle mclr mutuelle mclr Bonne nouvelle! Ta mutuelle t aide à trouver ton 1 er emploi Pour toi, un coach en recrutement!* (*) sous réserve du respect des conditions d accès à l offre Édito 40 ans d expérience à l

Plus en détail

HOSPIMUT Des assurances hospitalisation à la mesure de vos besoins!

HOSPIMUT Des assurances hospitalisation à la mesure de vos besoins! HOSPIMUT Des assurances hospitalisation à la mesure de vos besoins! PROTÉGEZ-VOUS CONTRE LES FRAIS D HOSPITALISATION ÉLEVÉS! Une hospitalisation peut coûter cher et l intervention de l assurance maladie

Plus en détail

Séminaire d intégration

Séminaire d intégration Séminaire d intégration Le processus de transition, d un milieu de vie à un autre, chez la personne âgée. Présenté par : Joanie Dufour Marc-André Fleurent Audrey Hébert-Semco Audrey Lanoie Marie-Pier Martel

Plus en détail

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs Vivre avec une artérite des membres inférieurs Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire

Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire Pour adultes handicapés mentaux de la Meuse serésienne rue Hainchamps 77 siège social: a.s.b.l. Cesahm 4100 Seraing rue du Sewage 9 à 4100

Plus en détail

Programmes d enseignement thérapeutique. Vous souffrez d obésité? Trouvons ensemble des solutions adaptées pour perdre du poids

Programmes d enseignement thérapeutique. Vous souffrez d obésité? Trouvons ensemble des solutions adaptées pour perdre du poids Programmes d enseignement thérapeutique Vous souffrez d obésité? Trouvons ensemble des solutions adaptées pour perdre du poids Pour qui? Quelles prestations? 3 Les programmes proposés par le service d

Plus en détail

GUIDE DE. l aide médicale. Version novembre 2015 Aide médicale

GUIDE DE. l aide médicale. Version novembre 2015 Aide médicale GUIDE DE l aide médicale Version novembre 2015 Aide médicale GUIDE DE L AIDE MÉDICALE (URGENTE) en six pas... Qu est-ce que l aide médicale? L aide médicale dépend-elle de ma situation de séjour? Comment

Plus en détail

Soins buccodentaires chez les enfants ayant une déficience physique et/ou mentale

Soins buccodentaires chez les enfants ayant une déficience physique et/ou mentale Soins buccodentaires chez les enfants ayant une déficience physique et/ou mentale Les enfants ayant une déficience physique et/ou mentale ont souvent un triste état de santé buccodentaire.. Selon certains

Plus en détail

NE LUI TOURNEZ PAS LE DOS. Exercices pratiques pour diminuer le mal de dos OS ET ARTICULATIONS

NE LUI TOURNEZ PAS LE DOS. Exercices pratiques pour diminuer le mal de dos OS ET ARTICULATIONS NE LUI TOURNEZ PAS LE DOS Exercices pratiques pour diminuer le mal de dos OS ET ARTICULATIONS Le mal de dos s améliore en bougeant Ce que vous devez savoir En général, le mal de dos n est pas causé par

Plus en détail

Préparé par : ERIC GIRARDOT, -diplômé en Haptonomie. -diplômé en Sensitive Gestalt Massage (R)

Préparé par : ERIC GIRARDOT, -diplômé en Haptonomie. -diplômé en Sensitive Gestalt Massage (R) L Accompagnement des personnes âgées et des personnes atteintes de la maladie d Alzheimer par différentes approches: - l haptonomie - le Sensitive Gestalt Massage)R( - la Réflexologie plantaire Préparé

Plus en détail

4.0 : LE STRESS, L ANXIÉTÉ

4.0 : LE STRESS, L ANXIÉTÉ 4.0 : LE STRESS, L ANXIÉTÉ 13-14 (gestion) 4.1 L IMPORTANT EST DE 1) identifier les facteurs de stress 2) reconnaître ses propres symptômes 3) identifier ses propres déclencheurs de stress, 4) gérer son

Plus en détail

Optimisez votre pratique: outils pour concilier travail et vie personnelle

Optimisez votre pratique: outils pour concilier travail et vie personnelle Optimisez votre pratique: outils pour concilier travail et vie personnelle M e Annick Gariépy, Barreau du Québec M e Marie Christine Kirouack, Ad. E., PAMBA Congrès AJBQ 22 mai 2015 L archétype du bon

Plus en détail

Accompagnement des personnes surendettées ou financièrement fragiles. Programme de formation 1er trimestre 2014

Accompagnement des personnes surendettées ou financièrement fragiles. Programme de formation 1er trimestre 2014 Association Crésus Île-de-France Paris Riches de notre solidarité Accompagnement des personnes surendettées ou financièrement fragiles Programme de formation 1er trimestre 2014 Personnes concernées Les

Plus en détail

Nos 8 conseils pour arrêter de ronfler

Nos 8 conseils pour arrêter de ronfler Nos 8 conseils pour arrêter de ronfler Découvrez tous nos conseils et astuces pour diminuer vos ronflements et retrouver le plaisir de nuits sereines 1/5 Le ronflement : un problème très répandu. Il est

Plus en détail

En pleine forme toute l année! Programme de gymnastique pour tous au bureau.

En pleine forme toute l année! Programme de gymnastique pour tous au bureau. En pleine forme toute l année! Programme de gymnastique pour tous au bureau. Introduction Que l'on travaille assis ou debout, le manque de mouvement lié à une posture statique prolongée peut, à la longue,

Plus en détail

Le harcèlement sexuel : des comportements à prendre au sérieux!

Le harcèlement sexuel : des comportements à prendre au sérieux! Capsule 9 Le harcèlement sexuel : des comportements à prendre au sérieux! QUE FAIRE? Joyce ne sait plus quoi faire. Son coordonnateur, Luc, a une drôle d attitude envers elle. Il vient la voir inutilement

Plus en détail

Bien comprendre les avantages de la cessation du tabagisme

Bien comprendre les avantages de la cessation du tabagisme Bien comprendre les avantages de la cessation du tabagisme Le tabagisme est une habitude extrêmement coûteuse. Avez-vous déjà pensé aux montants dépensés pour satisfaire cette habitude? Faites le calcul

Plus en détail

La hernie discale Votre dos au jour le jour...

La hernie discale Votre dos au jour le jour... La hernie discale Votre dos au jour le jour... Votre dos est fragile. Ce document va vous aider à le préserver au jour le jour. Si vous venez de vous faire opérer, certaines activités vous sont déconseillées

Plus en détail

Au bout du rouleau: Comprendre le burnout et la dépression

Au bout du rouleau: Comprendre le burnout et la dépression Au bout du rouleau: Comprendre le burnout et la dépression Camillo Zacchia, Ph.D. Psychologue Conseiller principal Bureau d éducation en santé mentale Institut Douglas 6 décembre, 2011 À l agenda C est

Plus en détail

Outil de détection précoce du burnout

Outil de détection précoce du burnout Outil de détection précoce du burnout Guide d utilisation Objectif de l outil L objectif principal de cet outil est d apporter une aide aux professionnels de la santé pour déceler les signes avant-coureurs

Plus en détail

Catalogue de formations

Catalogue de formations Catalogue de formations Initiation à l ergonomie Toute personne désirant découvrir les bases de l ergonomie et de la prévention de la santé au travail - Connaître les différents axes et champs de l ergonomie

Plus en détail

PLAQUEZ LA CIGARETTE EN FINESSE

PLAQUEZ LA CIGARETTE EN FINESSE RÉDUCTION ET ARRÊT DU TABAC NOUVEAU FRUIT EXOTIQUE NICOTINE 2 mg GOMME À MÂCHER MÉDICAMENTEUSE PLAQUEZ LA CIGARETTE EN FINESSE UNE MÉTHODE SIMPLE POUR RÉDUIRE À MON RYTHME Médicament réservé à l adulte

Plus en détail

Document réalisé par le Dr Dominique Servant, Consultation stress et anxiété CHRU de Lille et MmeVanessa Delattre Psychologue clinicienne (Service de

Document réalisé par le Dr Dominique Servant, Consultation stress et anxiété CHRU de Lille et MmeVanessa Delattre Psychologue clinicienne (Service de B Document réalisé par le Dr Dominique Servant, Consultation stress et anxiété CHRU de Lille et MmeVanessa Delattre Psychologue clinicienne (Service de Santé au travail CHRU Lille) Le stress, c est : ce

Plus en détail

RISQUES PSYCHOSOCIAUX ET STRESS AU TRAVAIL CORA FRANCE LE STRESS AU TRAVAIL FAIT PARTIE DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

RISQUES PSYCHOSOCIAUX ET STRESS AU TRAVAIL CORA FRANCE LE STRESS AU TRAVAIL FAIT PARTIE DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX RISQUES PSYCHOSOCIAUX ET STRESS AU TRAVAIL CORA FRANCE DEMOTIVATION, FATIGUES DES EQUIPES, TURN-OVER IMPORTANT, TAUX D ABSENTEISME EN CONSTANTE AUGMENTATION LE STRESS AU TRAVAIL FAIT PARTIE DES RISQUES

Plus en détail

Droits et responsabilités du patient

Droits et responsabilités du patient Droits et responsabilités du patient Vos droits Quel objectif? Le but de ce dépliant est de vous présenter brièvement vos droits et responsabilités. Nous vous invitons également à poser toutes vos questions

Plus en détail

Suboxone : Puisque vous êtes prêt à commencer un traitement

Suboxone : Puisque vous êtes prêt à commencer un traitement Suboxone : Puisque vous êtes prêt à commencer un traitement Tiré de : «Suboxone, puisque vous êtes prêt à commencer un traitement.», par Reckitt Benckiser, 2008. Le traitement par Suboxone Pour traiter

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE GENÈVE Antenne santé 4, rue De-Candolle www.unige.ch/unisansfumee. Arrêter, c est possible!

UNIVERSITÉ DE GENÈVE Antenne santé 4, rue De-Candolle www.unige.ch/unisansfumee. Arrêter, c est possible! UNIVERSITÉ DE GENÈVE Antenne santé 4, rue De-Candolle www.unige.ch/unisansfumee Arrêter, c est possible! Pour en finir avec la cigarette Un pari difficile L Université de Genève est déclarée territoire

Plus en détail

Sécurité & bien-être 2014-2015

Sécurité & bien-être 2014-2015 Sécurité & bien-être 2014-2015 Programme de formation Table des matières Formation VCA...3 VCA, sécurité de base...3 VCA, cadre opérationnel...4 Formation THTS...5 Formation ergonomie des postures...7

Plus en détail

Recherche sur le Burnout en Belgique

Recherche sur le Burnout en Belgique Recherche sur le Burnout en Belgique Outil de détection précoce STRAETMANS Mélanie, psychologue melanie.straetmans@emploi.belgique.be SPF Emploi, Travail et Concertation sociale Direction générale Humanisation

Plus en détail

L aide aux aidants. Psychologue clinicienne. Capacité de gériatrie mars 2009

L aide aux aidants. Psychologue clinicienne. Capacité de gériatrie mars 2009 L aide aux aidants Aude Comberieu Psychologue clinicienne Hôpital Émile Roux Capacité de gériatrie mars 2009 Définition L aidant naturel L aidant non professionnel L aidant familial «L aidant familial

Plus en détail

MON DOS AU QUOTIDIEN COMPRENDRE, ÉVITER ET SOULAGER LE MAL DE DOS

MON DOS AU QUOTIDIEN COMPRENDRE, ÉVITER ET SOULAGER LE MAL DE DOS MON DOS AU QUOTIDIEN COMPRENDRE, ÉVITER ET SOULAGER LE MAL DE DOS COMPRENDRE, ÉVITER ET SOULAGER LE MAL DE DOS Le mal de dos? Nous sommes pratiquement tous concernés! En effet, plus de 80% de la population

Plus en détail

LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX Présentation des différents RPS et de leurs mécanismes La prévention collective des RPS: étapes, objectifs, ressources Sur le plan physique Migraines, maux d'estomac,

Plus en détail

Un projet pour votre organisation

Un projet pour votre organisation Un projet pour votre organisation DRH / Salariés 4 jours pour améliorer sa qualité bien-être et la dynamique des équipes Formateur / Animateur : Pierre Pyronnet Siège administratif : 94 Galerie Arlequin

Plus en détail

LE RAPPORT DE STAGE. Le contenu du rapport de stage

LE RAPPORT DE STAGE. Le contenu du rapport de stage LE RAPPORT DE STAGE Le rapport de stage a pour objet de présenter des faits et des réflexions sur un stage d apprentissage qui, généralement, s est déroulé dans le cadre d un programme de formation professionnelle.

Plus en détail

Prévenir... par plus d activité physique

Prévenir... par plus d activité physique Prévenir... par plus d activité physique 13 L activité physique: Pour la santé, c est capital et c est bon pour le moral! La pratique régulière d une activité physique est essentielle pour préserver un

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

Le Programme québécois de formation sur la pandémie d influenza

Le Programme québécois de formation sur la pandémie d influenza Le Programme québécois de formation sur la pandémie d influenza Le programme de formation est constitué de plusieurs modules dont les contenus couvrent les cinq volets du Plan québécois de lutte à une

Plus en détail

ÊTES-VOUS DÉ«COU»RAGÉ?

ÊTES-VOUS DÉ«COU»RAGÉ? ? ÊTES-VOUS DÉ«COU»RAGÉ? SÛREMENT À UN MOMENT OU UN AUTRE DANS VOTRE VIE VOUS AVEZ SENTI UNE TENSION DANS VOTRE COU COMME SI VOUS AVIEZ LE MONDE SUR VOS ÉPAULES NE VOUS DÉ«COU»RAGEZ PAS! Depuis longtemps,

Plus en détail

Mutuelle Les Ménages Prévoyants. Dossier de presse. Salon des seniors 11, 12, 13 avril 2013 Paris, Porte de Versailles

Mutuelle Les Ménages Prévoyants. Dossier de presse. Salon des seniors 11, 12, 13 avril 2013 Paris, Porte de Versailles Retrouveznous sur le stand E11 Mutuelle Les Ménages Prévoyants Dossier de presse Salon des seniors 11, 12, 13 avril 2013 Paris, Porte de Versailles CONTACT PRESSE Valerie Charodie charodie@menages-prevoyants.fr

Plus en détail

Symposium sur le burnout du 3 octobre 2015 Medipress services. Varier, alterner l activité prof (4X) ou conserver une routine (selon son tempérament)

Symposium sur le burnout du 3 octobre 2015 Medipress services. Varier, alterner l activité prof (4X) ou conserver une routine (selon son tempérament) Atelier : Prévention du burnout chez les soignants de Valérie Duvivier Réponses aux échanges en sous-groupes autour des stratégies d adaptation et comportements moins fonctionnels pour gérer le stress

Plus en détail

Maîtriser son endettement

Maîtriser son endettement DÉCEMBRE 2013 N 8 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Maîtriser son endettement Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pour toute

Plus en détail

Vivre sans. hypertension. Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle

Vivre sans. hypertension. Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle Vivre sans hypertension Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle Avez-vous un risque de devenir hypertendu? LE SAVIEZ-VOUS? L Vivre sans hypertension hypertension

Plus en détail

La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain

La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain Présentation des résultats de l enquête auprès des salariés Sommaire A- La démarche 1. Méthodologie de l

Plus en détail

Mes Indispensables SMERAG

Mes Indispensables SMERAG Sécu étudiante & Mutuelle Mes Indispensables Année universitaire 2015-2016 La et moi 617 Je suis affilié(e) J ai choisi le Centre - 617 comme centre de Sécurité sociale étudiante. Ce choix est obligatoire

Plus en détail

La Fondation des maladies mentales

La Fondation des maladies mentales La Fondation des maladies mentales Fondée en 1980 par Dr Yves Lamontagne, psychiatre Mission: la prévention des maladies mentales Programmes de sensibilisation et de prévention Pour les jeunes des écoles

Plus en détail

Quiz Comment bien utiliser les médicaments?

Quiz Comment bien utiliser les médicaments? PATIENT Quiz Comment bien utiliser les médicaments? Chaque question peut faire l objet d une ou de plusieurs bonnes réponses. QUESTIONS 1 : J ai pris un ou plusieurs médicaments et je pense que l un d

Plus en détail

Ergonomie Poste de Travail de Bureau

Ergonomie Poste de Travail de Bureau La prévention santé pour chacun Ergonomie Poste de Travail de Bureau Céline Jouve Ostéopathe Pierre-Jean Gallo CSL42 A l époque, on ne perdait pas de temps avec l ergonomie. POSITION 1. Réglage de la chaise

Plus en détail

Parce qu il est question de vous

Parce qu il est question de vous protéger Parce qu il est question de vous Le traitement de votre demande d assurance nous tient à coeur 03 Félicitations pour votre décision d adhérer à l assurance-prêt de Banque Nationale Assurances

Plus en détail

Dossier de presse. Salon des seniors. du 24 au 26 mars 2011 Paris - Porte de Versailles

Dossier de presse. Salon des seniors. du 24 au 26 mars 2011 Paris - Porte de Versailles Dossier de presse Salon des seniors du 24 au 26 mars 2011 Paris - Porte de Versailles Mutuelle LMP, la santé et le bien-être en tout sérénité dès 50 ans Retrouvez nous sur notre stand Mutuelle santé LMP

Plus en détail

Formation. Des cours Croix-Rouge vaudoise pour les proches aidants

Formation. Des cours Croix-Rouge vaudoise pour les proches aidants Formation Des cours Croix-Rouge vaudoise pour les proches aidants A qui s adressent ces formations? Cours de sensibilisation Ces cours s adressent à vous, proches aidants, qui consacrez temps et énergie

Plus en détail

Les recommandations de l OMS pour la prévention du suicide en milieu professionnel

Les recommandations de l OMS pour la prévention du suicide en milieu professionnel Les recommandations de l OMS pour la prévention du suicide en milieu professionnel WHO (World Health Organization), Preventing Suicide : a resource at work. (Preventing Suicide : a resource series ; 8).

Plus en détail

N.-B. 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4. 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4

N.-B. 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4. 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4 Profil démographique 1 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4 Groupe d âge 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4 Sexe Niveau de scolarité Homme 48,0 40,5 47,8 52,3

Plus en détail

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance plénière du 5 décembre 2005 AVIS 1 Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance du 5 décembre

Plus en détail

LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES

LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES Le mal de dos OBJECTIFS Connaître les différentes pathologies liées aux accidents dorso-lombaires Déterminer les facteurs de risques Identifier et appliquer les techniques

Plus en détail

8 RISQUES PSYCHOSOCIAUX

8 RISQUES PSYCHOSOCIAUX 8 RISQUES PSYCHOSOCIAUX DE QUOI PARLE T ON? (source : guide DGAFP) La définition de référence des risques psychosociaux (RPS) retenue ici est celle du rapport du collège d experts présidé par Michel Gollac

Plus en détail

Contenu de l atelier

Contenu de l atelier Le stress Contenu de l atelier Stress et réactions au stress. Burnout : Définition. Qui peut être concerné? Processus de l épuisement et symptômes. Que faire en cas de constat ou soupçon d un burnout chez

Plus en détail

Bienvenue chez votre pharmacien

Bienvenue chez votre pharmacien Bienvenue chez votre pharmacien En première ligne Le pharmacien Prestataire de soins à part entière, le pharmacien occupe aujourd hui une place centrale au cœur de notre système de santé. Disponible sans

Plus en détail

La réduction du temps de travail

La réduction du temps de travail Activité pour la classe : CFTH La réduction du temps de travail Cette fiche contient : un texte informatif sur la «RTT» des questions ouvertes sur ce texte une activité de compréhension et d expression

Plus en détail

La prévention des RPS

La prévention des RPS La prévention des RPS Le stress La souffrance au travail : La souffrance revêt des aspects psychiques, sociaux, voir physiques. On parle de souffrance au travail lorsqu il y a atteinte à la santé psychologique

Plus en détail

IREPS Pays de la Loire POLE SARTHE. 84-100 rue du miroir 72100 Le Mans. Tel 02 43 78 25 06 fax 02 43 78 21 46. Email: ireps72@irepspdl.

IREPS Pays de la Loire POLE SARTHE. 84-100 rue du miroir 72100 Le Mans. Tel 02 43 78 25 06 fax 02 43 78 21 46. Email: ireps72@irepspdl. Renforcer les compétences psychosociales des enfants et adolescents. Repères pour démarrer un projet Pour tous renseignements concernant le programme MAGALI SEGRETAIN msegretain@irepspdl.org Pour les inscriptions

Plus en détail

FORMATION D UN CLUB DE MARCHE. Novembre 2010

FORMATION D UN CLUB DE MARCHE. Novembre 2010 FORMATION D UN CLUB DE MARCHE Novembre 2010 Vieillir est un processus continu, progressif et irréversible. C est une dure réalité qui nous rattrape un peu plus chaque jour. Il s inscrit dans le continuum

Plus en détail

Le psoriasis du cuir chevelu est une maladie chronique souvent être amélioré ou soulagé

Le psoriasis du cuir chevelu est une maladie chronique souvent être amélioré ou soulagé Le psoriasis du cuir chevelu est une maladie chronique. Tout se passe comme si la peau se renouvelait trop vite. Il évolue par alternance de poussées et de rémissions. S il est rare que la maladie disparaisse

Plus en détail

LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX La démarche de prévention collective Docteur Philippe LETORT, Médecin du Travail Rencontre Prévention, 5.02.2015. 2 I- LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX - Historique Le syndrome général

Plus en détail

La santé, un avantage sur la concurrence

La santé, un avantage sur la concurrence Gestion de dans l entreprise La santé, un avantage sur la concurrence La motivation et de vos collaborateurs ne vont pas de soi et ne devraient pas être laissées au hasard. Investissez dès à présent dans

Plus en détail

Articulaction Exercices pour le dos et le cou

Articulaction Exercices pour le dos et le cou Articulaction Exercices pour le dos et le cou Programme de prévention des blessures au travail Service de santé et sécurité au travail Centre Acti-Santé Programme d exercices pour le dos et le cou Les

Plus en détail

PRIS AU JEU? Information et conseils pour les proches

PRIS AU JEU? Information et conseils pour les proches PRIS AU JEU? Information et conseils pour les proches 1. Qu est-ce que le jeu problématique? Lorsque le jeu occasionnel et récréatif devient plus qu un simple divertissement, on parle de jeu problématique.

Plus en détail

Des cours pour aider sans s épuiser

Des cours pour aider sans s épuiser Proches aidants FORUM SOCIAL DE LA COTE 2014 Des cours pour aider sans s épuiser Mme N. Droz & M. Vernaz - 6 Septembre 2014 Des cours accessibles pour tous La Croix-Rouge vaudoise accompagne les Proches

Plus en détail

Conseil Consultatif Régional des Personnes Accompagnées des Pays de la Loire

Conseil Consultatif Régional des Personnes Accompagnées des Pays de la Loire Conseil Consultatif Régional des Personnes Accompagnées des Pays de la Loire Synthèse des échanges du CCRPA du 17 mai 2013, à NANTES Thème de la journée : la santé et l accès aux soins 31 participants

Plus en détail

Le stage choisi est celui d un club de jeunes cadres en formation «recherche d emploi».

Le stage choisi est celui d un club de jeunes cadres en formation «recherche d emploi». Témoignages d Anne-Laure Mausner, Sophrologue Thème : Préparation pour un entretien d embauche (Les prénoms ont été modifiés pour respecter l anonymat) Le stage choisi est celui d un club de jeunes cadres

Plus en détail

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES VOTRE SANTÉ NOUS TIENT À COEUR La Commission scolaire de la Capitale tient à assurer, à l ensemble de son personnel, un environnement de travail qui respecte la santé,

Plus en détail

D après vous, quels sont les métiers occupés principalement par les femmes? par les hommes?

D après vous, quels sont les métiers occupés principalement par les femmes? par les hommes? réseau D après vous, quels sont les métiers occupés principalement par les femmes? par les hommes? Quels sont les métiers occupés majoritairement par des femmes? Quels sont les métiers occupés majoritairement

Plus en détail

Règlement intérieur. à conserver par les adhérents. Préambule

Règlement intérieur. à conserver par les adhérents. Préambule Règlement intérieur à conserver par les adhérents Préambule L école du cirque de Bayeux a pour vocation d organiser la pratique des activités et les cours de cirque pour ses adhérents. Son règlement a

Plus en détail

La musculation avec bande élastique

La musculation avec bande élastique La musculation avec bande élastique Principes de base de la musculation Avant d entreprendre tout programme d exercices, assurez-vous d avoir l accord de votre médecin. Choix d exercices Choisir 4 exercices

Plus en détail

MÉMO SANTÉ ARTISANS ET STRESS AU TRAVAIL CHEF D ENTREPRISE ARTISANALE ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP

MÉMO SANTÉ ARTISANS ET STRESS AU TRAVAIL CHEF D ENTREPRISE ARTISANALE ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP MÉMO SANTÉ CHEF D ENTREPRISE ARTISANALE ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP ARTISANS ET STRESS AU TRAVAIL Souvent qualifié de «mal du siècle», le stress touche toutes les catégories de travailleurs, et notamment

Plus en détail

conduites addictives en entreprise

conduites addictives en entreprise PRÉVENTION conduites addictives en entreprise GUIDE D INFORMATION ET DE PRÉVENTION Anticiper pour mieux vous protéger La prévention, un enjeu pour votre entreprise Parce que les comportements addictifs

Plus en détail

EXCLUSION ET PÉRIODE PROBATOIRE

EXCLUSION ET PÉRIODE PROBATOIRE EXCLUSION ET PÉRIODE PROBATOIRE Vous venez de prendre connaissance de vos résultats de la session et on vous annonce que vous êtes exclue ou exclu de votre programme d études! Ceci indique que vous ne

Plus en détail