Séance 1 : Cancún, un littoral aménagé pour le tourisme de masse. Séance 2 : Mobilités et espaces touristiques dans le monde

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Séance 1 : Cancún, un littoral aménagé pour le tourisme de masse. Séance 2 : Mobilités et espaces touristiques dans le monde"

Transcription

1 Que sais-je? 1/ Qu est-ce qu un touriste? 2/ En 2014, les flux touristiques concernent quel pourcentage de la population mondiale? Thème 2 : Les mobilités humaines Séquence 3 : Le tourisme et ses espaces Année scolaire Mme Cumin Compétences travaillées Plan du cours Mots-clefs Situer des lieux et des espaces les uns par rapport aux autres Séance 1 : Cancún, un littoral aménagé pour le tourisme de masse Connaissances/ Capacités Décrire les aménagements qui permettent à un espace d attirer et d accueillir de nombreux touristes Expliquer les effets du tourisme de masse sur un espace et ses habitants un touriste une station balnéaire le tourisme de masse Construire des hypothèses d interprétation de phénomènes en Géographie Extraire des informations d un document Repères Localisez sur une carte l Amérique, le Mexique, le Golfe du Mexique, l Océan Atlantique Séance 2 : Mobilités et espaces touristiques dans le monde Connaissances/ Capacités Identifier différentes pratiques touristiques Expliquer les effets du tourisme de masse sur un espace et ses habitants le tourisme durable le tourisme solidaire l artificialisation la muséification Coopérer, mutualiser Repères Localisez, sur un planisphère les grandes aires touristiques du monde

2 Séance 1 : Cancún, un littoral aménagé pour le tourisme de masse 1/ Un station touristique internationale Doc.1 p.250 (LLS), La station balnéaire de Cancún Doc.3 p.251 (LLS), L origine des touristes étrangers à Cancún Doc.4 p.251 (LLS), La vente de séjours «tout compris» sur un site internet a/ Situer Cancún b/ Quel est le principal atout de cette station balnéaire? c/ Combien de touristes étrangers se sont rendus à Cancún en 2014? d/d où viennent majoritairement les touristes étrangers? Pour quelles raisons? e/ Que recherchent les touristes à Cancún? f/ Qui sont les acteurs du tourisme à Cancun? 2/ Le tourisme transforme le territoire et les sociétés Doc.2 p.251 (LLS), L aménagement d une région touristique Doc.5 p.252 (LLS), L importance du tourisme pour le Mexique Doc.7 p.252 (LLS), Un espace attractif pour les travailleurs mayas Doc.8 p.253 (LLS texte + photos), Cancún, un cauchemar écologique h/ Quels aménagements ont été réalisés de 1970 à 2016 pour accueillir les touristes? i/ Quels sont les conséquences de ces aménagements? i/ Montrez le poids de l activité touristique dans l économie mexicaine. j/ Quel problème majeur pose l afflux de tant de touristes? k/ Quelles sont les conséquences sociales du développement du tourisme de masse sur la société mexicaine? Pour conclure : Le tourisme de masse est un type de tourisme que l on trouve dans des espaces aménagés pour accueillir un grand nombre de voyageurs à des prix abordables. Montrez, à l aide d exemples précis, que le tourisme de masse se développe à Cancún. = Si vous avez terminé de répondre aux questions avant la fin du temps imparti, vous pouvez réaliser une carte mentale de l étude de cas =

3 Séance 1 : Cancún, un littoral aménager pour le tourisme de masse 1/ Un station touristique internationale Doc.1 p.250 (LLS), La station balnéaire de Cancún Doc.3 p.251 (LLS), L origine des touristes étrangers à Cancún Doc.4 p.251 (LLS), La vente de séjours «tout compris» sur un site internet a/ Situer Cancún b/ Quel est le principal atout de cette station balnéaire? c/ Combien de touristes étrangers se sont rendus à Cancún en 2014? d/d où viennent majoritairement les touristes étrangers? Pour quelles raisons? e/ Que recherchent les touristes à Cancún? f/ Qui sont les acteurs du tourisme à Cancun? 2/ Le tourisme transforme le territoire et les sociétés Doc.2 p.251 (LLS), L aménagement d une région touristique Doc.5 p.252 (LLS), L importance du tourisme pour le Mexique Doc.7 p.252 (LLS), Un espace attractif pour les travailleurs mayas Doc.8 p.253 (LLS texte + photos), Cancún, un cauchemar écologique h/ Quels aménagements ont été réalisés de 1970 à 2016 pour accueillir les touristes? i/ Quels sont les conséquences de ces aménagements? i/ Montrez le poids de l activité touristique dans l économie mexicaine. j/ Quel problème majeur pose l afflux de tant de touristes? k/ Quelles sont les conséquences sociales du développement du tourisme de masse sur la société mexicaine? Pour conclure : Le tourisme de masse est un type de tourisme que l on trouve dans des espaces aménagés pour accueillir un grand nombre de voyageurs à des prix abordables. Montrez, à l aide d exemples précis, que le tourisme de masse se développe à Cancún. = Si vous avez terminé de répondre aux questions avant la fin du temps imparti, vous pouvez réaliser une carte mentale de l étude de cas =

4

5

Séquence 4. Comment expliquer la localisation des séismes et des volcans à la surface du globe?

Séquence 4. Comment expliquer la localisation des séismes et des volcans à la surface du globe? Sommaire Séquence 4 Tu as constaté que les séismes et les éruptions volcaniques se déroulaient toujours aux mêmes endroits. Tu vas maintenant chercher à expliquer ce phénomène. Problématique : Comment

Plus en détail

Formulaire d adhésion réseau Euro-DIM Organisme de formation

Formulaire d adhésion réseau Euro-DIM Organisme de formation (Logo éventuel de l organisme) Formulaire d adhésion réseau Euro-DIM Organisme de formation Date de mise à jour: (Photo éventuelle de l organisme) L ORGANISME DE FORMATION NOM DE L ETABLISSEMENT STATUT

Plus en détail

QUELLE EST LA SUPERFICIE DE TON ETABLISSEMENT?

QUELLE EST LA SUPERFICIE DE TON ETABLISSEMENT? QUELLE EST LA SUPERFICIE DE TON ETABLISSEMENT? FICHE PROFESSEUR NIVEAUX ET OBJECTIFS PEDAGOGIQUES 6 e : mise en œuvre des notions de périmètre et d aire 5 e : réactivation des notions précédentes. MODALITES

Plus en détail

CONNAISSANCES : Je sais Je ne sais pas

CONNAISSANCES : Je sais Je ne sais pas FICHE DE PRÉSENTATION DE LA LEÇON PARTIE I : DES ÉCHANGES À LA DIMENSION DU MONDE CHAP. III : LES MOBILITÉS HUMAINES Quels sont les différentes mobilités humaines dans le monde et leurs effets sur les

Plus en détail

INVESTIR AU PAYS-BASQUE. Guide de l immobilier

INVESTIR AU PAYS-BASQUE. Guide de l immobilier INVESTIR AU PAYS-BASQUE HABITER OU INVESTIR dans le Pays-basque 2014 Guide de l immobilier 2 INVESTIR dans le Pays-basque 1. Pourquoi investir au pays-basque page. 4 2. où investir dans le pays-basque?

Plus en détail

Genèse et projet politique -2-

Genèse et projet politique -2- 29 SEPTEMBRE 2015 Genèse et projet politique -2- ECONOMIE TOURISTIQUE DU TERRITOIRE COMPLEMENTARITE TOURISTIQUE DES STATIONS Une progression de l activité touristique - du nord au sud - des lacs vers l

Plus en détail

Valisette architecture

Valisette architecture Valisette architecture Qu est-ce qu un bâtiment, quels sont ses formes et ses usages? jeu des façades & à la découverte d un bâtiment - Repérer et comparer différents éléments d architecture. - Acquérir

Plus en détail

De l observatoire à l action

De l observatoire à l action De l observatoire à l action 13 MARS 2014 BEST WESTERN Soleil & Jardin Sanary sur Mer BEST WESTERN Soleil & Jardin Sanary sur Mer 40 chambres,180m2 de salles de conférence, Spa, 2 piscines, restauration

Plus en détail

Géographie. Chapitre n.. Habiter les littoraux

Géographie. Chapitre n.. Habiter les littoraux Géographie Chapitre n.. Habiter les littoraux Introduction Paysage 1 : La plage de Nice, région Provence-Alpes-Côte d Azur Nice est une grande ville est une station balnéaire de la Côte d Azur. Paysage

Plus en détail

FINANCER LA RÉNOVATION DE LA BERGERIE INSOLITE

FINANCER LA RÉNOVATION DE LA BERGERIE INSOLITE Sensibiliser, fédérer, agir pour un tourisme responsable. FINANCER LA RÉNOVATION DE LA BERGERIE INSOLITE D E S P R E I T S Elisabeth et Frédéric Millet envisagent la restauration d une bergerie qu ils

Plus en détail

L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques

L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques I/ Objectif : Dans la partie 2 du programme de seconde «enjeux planétaires contemporains : énergie et sol», sous partie

Plus en détail

Ce projet, e de 5 ans environ, devrait générer un rendement. Achat du terrain de 66 000 m! (levée de fonds actuelle)

Ce projet, e de 5 ans environ, devrait générer un rendement. Achat du terrain de 66 000 m! (levée de fonds actuelle) '!(00%#*'1%-1%)(,'' lotissement et par ce biais, de diversifier vos investissements. upera de ce projet dans toutes ses étapes. Ce placement vous permettra de mutualiser les risques en achetant, en, un

Plus en détail

Formation des porteurs de projet d hébergement en milieu rural

Formation des porteurs de projet d hébergement en milieu rural Formation des porteurs de projet d hébergement en Cette formation a pour objectif de vous apporter les informations nécessaires à la réalisation de votre projet de gîte et/ou de chambre(s) d hôtes, et

Plus en détail

Images numériques. Notions et contenus. évaluée

Images numériques. Notions et contenus. évaluée Images numériques Thème Notions et contenus Compétence travaillée ou évaluée Résumé Mots clefs Académie Référence Auteur Transmettre et stocker de l information Caractéristiques d une image numérique :

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 28 SEPTEMBRE 2015 PROJETS DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 28 SEPTEMBRE 2015 PROJETS DE DÉCRET 270 (2014-2015) N 2 270 (2014-2015) N 2 271 (2014-2015) N 2 271 (2014-2015) N 2 272 (2014-2015) N 2 272 (2014-2015) N 2 273 (2014-2015) N 2 273 (2014-2015) N 2 274 (2014-2015) N 2 274 (2014-2015) N 2 275

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Bulletin d adhésion 2015 : Valable dès la date d inscription pour 1 an

Bulletin d adhésion 2015 : Valable dès la date d inscription pour 1 an Pack 2015 Hôtels :...50 Membre Référencement mécène : privilégié... dans (montant) nos éditions papier et sur le site internet de l office de tourisme Intégration en priorité de votre établissement dans

Plus en détail

Navette Atlantis à Cap Canaveral. Un exemple de régions motrices du Sud = la FLORIDE

Navette Atlantis à Cap Canaveral. Un exemple de régions motrices du Sud = la FLORIDE Navette Atlantis à Cap Canaveral Un exemple de régions motrices du Sud = la FLORIDE B. Des activités économiques et des réseaux puissants : -- une agriculture commerciale puissante et exportatrice (productions

Plus en détail

L Animal au service de la. Semaine du Développement Durable - La Grigonnais, 02 avril 2013 -

L Animal au service de la. Semaine du Développement Durable - La Grigonnais, 02 avril 2013 - L Animal au service de la collectivité Semaine du Développement Durable - La Grigonnais, 02 avril 2013 - Sommaire I BRUDED, c est qui / c est quoi? II Ils ont testé, ils racontent 2.1 Les «tondeuses à

Plus en détail

Idées pratiques pour un site internet touristique actuel et attirant.

Idées pratiques pour un site internet touristique actuel et attirant. DOSSIER 4 Idées pratiques pour un site internet touristique actuel et attirant. Tirées de l audit effectué auprès des 101 sites internet des offices de tourisme 2, 3 et 4 étoiles Dossier réalisé par :,

Plus en détail

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE Proposition d aide à la mise en œuvre pédagogique Domaine : SE CULTIVER ET SE DIVERTIR Programme National de pilotage Séminaire «Mise en œuvre pédagogique

Plus en détail

Représenter un pays : la carte de France

Représenter un pays : la carte de France séquence 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 séance 1 De la photo à la carte. Je découvre Avec l aimable autorisation de la Mairie de l Ile d Arz - www.iledarz.fr Emma va passer quelques jours de vacances à Bilhervé,

Plus en détail

Proposition de séquence collège/lycée. Niveau A2 A2+

Proposition de séquence collège/lycée. Niveau A2 A2+ Proposition de séquence collège/lycée Niveau A2 A2+ Titre : De vacaciones! Le professeur présentera les objectifs de la séquence afin de donner du sens aux apprentissages. Il pourra donner la tâche finale

Plus en détail

ACTIVITE DECOUVRIR ET ANALYSER : Mise en évidence du phénomène de déperdition thermique aux travers des parois

ACTIVITE DECOUVRIR ET ANALYSER : Mise en évidence du phénomène de déperdition thermique aux travers des parois DR1 Fiche chauffer bois Comment améliorer son habitat? ACTIVITE DECOUVRIR ET ANALYSER : Mise en évidence du phénomène de déperdition thermique aux travers des parois 1. Première activité : Mise en évidence

Plus en détail

ETABLIR UN DEVIS Fiche professeur

ETABLIR UN DEVIS Fiche professeur Fiche professeur NIVEAU Classe de 6 ème MODALITES DE GESTION POSSIBLES Travail individuel ou en binôme 1 ère étape : distribution, lecture et compréhension du sujet 2 ème étape : temps de recherche des

Plus en détail

Occidentale» économique et culturelle.» cours des siècles, ce qui attire les.» Si oui, pourquoi? Si non, aimeriez-vous vous y rendre? Pourquoi?

Occidentale» économique et culturelle.» cours des siècles, ce qui attire les.» Si oui, pourquoi? Si non, aimeriez-vous vous y rendre? Pourquoi? ETUDE DE DIFFERENTS PAYSAGES bonjour, Je vous transmets mon cours sur les différents paysages, réalisé avec mes 6 de l'ecole Française de Porto ( très bons élèves ) manuel : Nathan J'aimerais des remarques!

Plus en détail

1 re économie d Amérique latine devant le Brésil, le Mexique n en reste pas moins un pays très inégalitaire aux déséquilibres marqués.

1 re économie d Amérique latine devant le Brésil, le Mexique n en reste pas moins un pays très inégalitaire aux déséquilibres marqués. 1 re économie d Amérique latine devant le Brésil, le Mexique n en reste pas moins un pays très inégalitaire aux déséquilibres marqués. Quels sont les défis et enjeux auxquels est confronté le pays, alors

Plus en détail

COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL de SAINT-MARCEL-D ARDECHE Séance du 1 er octobre 2013

COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL de SAINT-MARCEL-D ARDECHE Séance du 1 er octobre 2013 COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL de SAINT-MARCEL-D ARDECHE Séance du 1 er octobre 2013 Le Conseil Municipal, régulièrement convoqué le 25 septembre 2013, s est réuni dans le lieu habituel de ses séances,

Plus en détail

L aménagement de l espace montagnard pour le tourisme

L aménagement de l espace montagnard pour le tourisme L aménagement de l espace montagnard pour le tourisme INFORMATIONS POUR L'ENSEIGNANT Le paysage de montagne: des évolutions différentes En un siècle, le paysage de montagne a changé. L'agriculture a reculé,

Plus en détail

Journée pédagogique des stagiaires 1 octobre 2014

Journée pédagogique des stagiaires 1 octobre 2014 Journée pédagogique des stagiaires 1 octobre 2014 LP Blaise Pascal COLMAR Retour d expériences Choisir 2 images qui témoignent de votre ressenti dans votre prise de fonction Restitution au groupe LE REFERENTIEL

Plus en détail

Une mutuelle de formation est un regroupement

Une mutuelle de formation est un regroupement MISSION DU COMITÉ SECTORIEL DE MAIN- D OEUVRE DE L ÉCO NOMIE SOCIALE ET DE L ACTION COMMUNAU- TAIRE Créé en 1997, le comité sectoriel de maind oeuvre de l sociale et de l action communautaire (CSMO-ÉSAC)

Plus en détail

Consultation 2016 Programme Formations Tourisme «Animer ses Pages et Profils sur les réseaux sociaux»

Consultation 2016 Programme Formations Tourisme «Animer ses Pages et Profils sur les réseaux sociaux» Consultation 2016 Programme Formations Tourisme «Animer ses Pages et Profils sur les réseaux sociaux» Contact : Karel CHAUCHEPRAT Plan de Formation régional CRDT Auvergne Parc Technologique la Pardieu

Plus en détail

Organisation et gestion de données cycle 3

Organisation et gestion de données cycle 3 Organisation et gestion de données cycle 3 Clarifier les enjeux de cet enseignement Formation d enseignants de cycle 3 Circonscription de Grenoble 2 Positionnement de la pratique. En classe, comment travaillez-

Plus en détail

REUNION PARCOURS CINEMA

REUNION PARCOURS CINEMA Ambassade de France en Côte d Ivoire Inspection des écoles françaises d Afrique Occidentale (Pôle Abidjan) ABIDJAN CÔTE D IVOIRE ETABLISSEMENTS A PROGRAMMES FRANÇAIS D ABIDJAN CINEMAS D ABIDJAN Primavera

Plus en détail

BILAN DU SECTEUR DU TOURISME : LES TENDANCES DU VOYAGE AERIEN EN 2015

BILAN DU SECTEUR DU TOURISME : LES TENDANCES DU VOYAGE AERIEN EN 2015 BILAN DU SECTEUR DU TOURISME : LES TENDANCES DU VOYAGE AERIEN EN 2015 Un bilan de mi- année des données sur les voyages aériens et une analyse des conséquences pour les voyageurs Introduction L industrie

Plus en détail

Année scolaire 2014-2015. Planning pré-rentrée professeurs et CPE stagiaires

Année scolaire 2014-2015. Planning pré-rentrée professeurs et CPE stagiaires Année scolaire 2014-2015 Planning pré-rentrée professeurs et CPE stagiaires Les stagiaires sont invités à suivre une semaine de formation destinée à préparer leur prise de fonction en établissement avant

Plus en détail

Pourquoi une stratégie de sites dédiés? Laurent-Pierre GILLIARD AEC 14/06/2007 Vincent MOREAU SYSTONIC 09/06/2006

Pourquoi une stratégie de sites dédiés? Laurent-Pierre GILLIARD AEC 14/06/2007 Vincent MOREAU SYSTONIC 09/06/2006 Pourquoi une stratégie de sites dédiés? Laurent-Pierre GILLIARD AEC 14/06/2007 Vincent MOREAU SYSTONIC 09/06/2006 Pour répondre précisément aux attentes de vos publics cibles Pour répondre aux contraintes

Plus en détail

Partie 2 Les Cadres: Objectifs spécifiques:

Partie 2 Les Cadres: Objectifs spécifiques: Partie 2 Les Cadres: Objectifs spécifiques: A la fin de ce module, les participants doivent être capables de: Définir les cadres de S&E; Décrire les caractéristiques des différents types de cadres (conceptuel,

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Hôtels Campings Villages-Vacances Gîtes & Chambres d hôtes Auberges de vacances hébergements insolites Devenez acteur de la mobilité de la clientèle! Le déplacement en voiture individuelle

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE INSTITUT INTERNATIONAL DU MULTIMEDIA DOSSIER DE CANDIDATURE MBA SPÉCIALISÉ VIDEO GAME MANAGEMENT NOM : Nom : Photo obligatoire PRENOM : Prénom : Vous êtes étudiant. Vous êtes ou avez été en activité professionnelle.

Plus en détail

Chapitre 7 : l évolution des paysages

Chapitre 7 : l évolution des paysages Chapitre 7 : l évolution des paysages Où que l on soit sur Terre, sous le sol, se trouvent des roches du sous-sol. DEFINITION : Erosion = dégradation, usure des roches. Qu est-ce qui peut éroder les roches

Plus en détail

GEOGRAPHIE : La France

GEOGRAPHIE : La France GEOGRAPHIE : La France [La France : ce territoire qui représente une nation et qui a ses frontières est : un ETAT 22 régions, 95 départements et 60 millions d habitants + les DOM-TOM qui ont changé de

Plus en détail

Réalisation 1. Réalisation 2. Réalisation 3. Réalisation 4. 3 formations internes. visites chez les locataires

Réalisation 1. Réalisation 2. Réalisation 3. Réalisation 4. 3 formations internes. visites chez les locataires L évaluation des actions Agenda 21 Mardi 22 mai 2012 Définition des indicateurs d évaluation «Indicateur de suivi» - «Indicateur de Réalisation» : vérifier si les actions sont réalisées, et dans quelle

Plus en détail

N 334 - SIMON Anne-Catherine

N 334 - SIMON Anne-Catherine N 334 - SIMON Anne-Catherine RÉALISATION D UN CDROM/DVD CONTENANT DES DONNÉES DU LANGAGE ORAL ORGANISÉES EN PARCOURS DIDACTIQUES D INITIATION LINGUISTIQUE A PARTIR DES BASES DE DONNÉES VALIBEL Introduction

Plus en détail

PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE L ACTIVITÉ DES CROISIÈRES DANS LES PORTS MAROCAINS. Novembre 2012

PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE L ACTIVITÉ DES CROISIÈRES DANS LES PORTS MAROCAINS. Novembre 2012 PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE L ACTIVITÉ DES CROISIÈRES DANS LES PORTS MAROCAINS Novembre 2012 1 Plan de la présentation 1 Le marché de la croisière 2 Activité croisière dans les ports marocains 3 Perspectives

Plus en détail

PARTIE 2. LES SERVICES PUBLICS

PARTIE 2. LES SERVICES PUBLICS PARTIE 2. LES SERVICES PUBLICS Le service public est une activité assurée directement ou indirectement par une personne publique en vue de la satisfaction d un intérêt public. Si le service public a longtemps

Plus en détail

Collège des Hautes Etudes de l Environnement. du Développement Durable. w w w. c h e e d d. n e t

Collège des Hautes Etudes de l Environnement. du Développement Durable. w w w. c h e e d d. n e t Collège des Hautes Etudes de l Environnement et du Développement Durable P r é pa r e r l e s d i r i g e a n t s au x e n j e u x du Développement Durable w w w. c h e e d d. n e t Une approche transversale,

Plus en détail

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2 Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré ESPE Lille Nord de France Année 2014-2015 Cette note de cadrage a pour but d aider les collègues

Plus en détail

SOMMAIRE 1 PANORAMA DU SECTEUR DU TOURISME AU MAROC... 7

SOMMAIRE 1 PANORAMA DU SECTEUR DU TOURISME AU MAROC... 7 Page 5 SOMMAIRE 1 PANORAMA DU SECTEUR DU TOURISME AU MAROC... 7 1.1 LES PRINCIPAUX INDICATEURS TOURISTIQUES... 7 1.2 LES ARRIVEES DE TOURISTES... 8 1.3 LA CAPACITE D ACCUEIL... 10 1.4 LA FREQUENTATION

Plus en détail

MER DU NORD. Seine. Toulouse. Grande culture (céréales, oléagineux) Cultures maraîchères (fruits, fleurs, légumes)

MER DU NORD. Seine. Toulouse. Grande culture (céréales, oléagineux) Cultures maraîchères (fruits, fleurs, légumes) ROYAUME-UNI MANCHE MER DU NORD BELGIQUE Lille Luxembourg ALLEMAGNE Seine Paris Strasbourg Rhin Loire SUISSE OCÉAN ATLANTIQUE Lyon Bordeaux ITALIE Rhône Garonne Toulouse Marseille ESPAGNE MER MÉDITERRANÉE

Plus en détail

NOR : DEV O 08 1 5 9 0 7 C

NOR : DEV O 08 1 5 9 0 7 C REPUBLIQUE FRANCAISE MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE DIRECTION DE L'EAU Sous-Direction de l'action territoriale, De la directive cadre

Plus en détail

Scénario pédagogique intégrant les TICE IA ORNE. Mots-clefs : Géoportail, plans, découverte du monde, géographie, architecture

Scénario pédagogique intégrant les TICE IA ORNE. Mots-clefs : Géoportail, plans, découverte du monde, géographie, architecture Scénario pédagogique intégrant les TICE IA ORNE Titre : L architecture du village de Longny Adresse mel de l école : Ce.0610954F@ac-caen.fr Auteur (s) : Mme Jamois et Mme Dufay Mots-clefs : Géoportail,

Plus en détail

CREATION D AMBIANCES LUDIQUES ARTISTIQUES ET SPORTIVES

CREATION D AMBIANCES LUDIQUES ARTISTIQUES ET SPORTIVES CREATION D AMBIANCES LUDIQUES ARTISTIQUES ET SPORTIVES CALAS est un Titre Professionnel reconnu par l Etat de niveau IV (Bac), délivré par l Ecole THE VILLAGE, école rattachée à la Chambre de Commerce

Plus en détail

2 nde - SPC Eléments de correction Evaluation n 4

2 nde - SPC Eléments de correction Evaluation n 4 2 nde - SPC Eléments de correction Evaluation n 4 Nom Prénom : Note : / 20 Cours / 5 Exercices d application / 9 Résolution de problème ou analyse de documents / 6 Partie A : Questions de cours 5 points

Plus en détail

Compte rendu de l atelier de production «Travailler ensemble» Journée Post assises de l EEDD Mardi 18 juin

Compte rendu de l atelier de production «Travailler ensemble» Journée Post assises de l EEDD Mardi 18 juin Compte rendu de l atelier de production «Travailler ensemble» Journée Post assises de l EEDD Mardi 18 juin Les différents temps de travail se sont déroulés avec des méthodes en démarche participative (

Plus en détail

Créé en 1988 le Comité Consultatif des Actionnaires compte actuellement 13 personnes. Le mandat est de 3 ans.

Créé en 1988 le Comité Consultatif des Actionnaires compte actuellement 13 personnes. Le mandat est de 3 ans. Relations Actionnaires Individuels DEVL/INV Paris La Défense, le 16 juin 2015 Madame, Monsieur, Cher(e) Actionnaire, Le Comité Consultatif des Actionnaires de Société Générale renouvelle cette année la

Plus en détail

Les réseaux d AMP MAIA et PANACHE : d une base de données commune vers l analyse du réseau

Les réseaux d AMP MAIA et PANACHE : d une base de données commune vers l analyse du réseau Les réseaux d AMP MAIA et PANACHE : d une base de données commune vers l analyse du réseau Mélanie ODION, AAMP - antenne Atlantique Sonia CARRIER, AAMP- antenne Manche mer du Nord Plan de la présentation

Plus en détail

CRT Picardie. Enquête auprès des acteurs du tourisme

CRT Picardie. Enquête auprès des acteurs du tourisme CRT Picardie Enquête auprès des acteurs du tourisme 1 Votre entreprise ou structure / organisme institutionnel Votre nom : Votre titre : Votre e-mail : (pour pourvoir vous envoyer le résultat de l enquête)

Plus en détail

1 ère Partie Etude Marketing

1 ère Partie Etude Marketing 1 ère Partie Etude Marketing Marmara c est quoi? Marmara, la passion du voyage Le groupe Marmara est l un des premiers Tour Opérator. Marmara est le spécialiste des vacances, séjours, circuits et croisières

Plus en détail

CH2 : ORGANISATION DU TERRITOIRE LES GRANDS ENSEMBLES REGIONAUX C A N A D A. www.cours-seko.com

CH2 : ORGANISATION DU TERRITOIRE LES GRANDS ENSEMBLES REGIONAUX C A N A D A. www.cours-seko.com CH2 : ORGANISATION DU TERRITOIRE LES GRANDS ENSEMBLES REGIONAUX 1. AU NORD EST: LA MANUFACTURING BELT ET LA MEGALOPOLIS: 1 centre d impulsion mondial. A. Les atouts de cette région Le territoire des USA

Plus en détail

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique DOMAINE P3.C3.D1. Pratiquer une démarche scientifique et technologique, résoudre des

Plus en détail

Sommaire. Loi du 13 juillet 1989 portant création d un établissement public dénommé «Parc Hosingen» (telle qu elle a été modifiée)...

Sommaire. Loi du 13 juillet 1989 portant création d un établissement public dénommé «Parc Hosingen» (telle qu elle a été modifiée)... PARC HOSINGEN 1 PARC HOSINGEN Sommaire Loi du 13 juillet 1989 portant création d un établissement public dénommé «Parc Hosingen» (telle qu elle a été modifiée)...................................................................................

Plus en détail

RESEAU REGIONAL DES PARC NATURELS REGIONAUX DE RHONE-ALPES * * * EXPERIMENTATION INNOVATION ECHANGE MUTUALISATION ESSAIMAGE COOPERATION

RESEAU REGIONAL DES PARC NATURELS REGIONAUX DE RHONE-ALPES * * * EXPERIMENTATION INNOVATION ECHANGE MUTUALISATION ESSAIMAGE COOPERATION DES PARC NATURELS REGIONAUX DE RHONE-ALPES * * * EXPERIMENTATION INNOVATION ECHANGE MUTUALISATION ESSAIMAGE COOPERATION Communication: Les Parcs naturels régionaux: Le concept La situation en Rhône-Alpes

Plus en détail

Observatoire National des Stations de Montagne Atout France ANMSM Vague 5

Observatoire National des Stations de Montagne Atout France ANMSM Vague 5 Observatoire National des Stations de Montagne Atout France ANMSM Vague 5 10 avril 2014 Méthodologie Cette enquête repose sur l interrogation de l ensemble des stations membres du réseau ANMSM. Sa dimension

Plus en détail

L activité des casinos en Alsace

L activité des casinos en Alsace L activité des casinos en Alsace Une analyse de l Observatoire Régional du Tourisme d Alsace (ORTA) Les casinos en France Un casino est «un établissement comportant trois activités distinctes, le spectacle,

Plus en détail

L enseignant propose alors une reformulation (feedback) en ayant pris le soin de faire évoluer les propositions orales de l élève.

L enseignant propose alors une reformulation (feedback) en ayant pris le soin de faire évoluer les propositions orales de l élève. Usage de tablettes numériques à l'école Proposition de progression Niveau : GRANDE SECTION - MATERNELLE Année scolaire : 2014-2015 Projet général / Objectifs : ALBUMS ECHOS NUMERIQUES Afin de favoriser

Plus en détail

6 ème FONCTIONS. Pratiquer une démarche scientifique et technologique. Capacités

6 ème FONCTIONS. Pratiquer une démarche scientifique et technologique. Capacités 6 ème FONCTIONS Les exercices de ce chapitre permettent de travailler des compétences scientifiques du socle commun. Pratiquer une démarche scientifique et technologique Capacités Rechercher, extraire

Plus en détail

PRESENTATION DU LABEL FAMILLE PLUS AUX PRESTATAIRES D ACTIVITES

PRESENTATION DU LABEL FAMILLE PLUS AUX PRESTATAIRES D ACTIVITES PRESENTATION DU LABEL FAMILLE PLUS AUX PRESTATAIRES D ACTIVITES Présentation du label Le marché des familles comprend 8 000 000 de familles françaises auxquelles s ajouteraient 20 000 000 de familles étrangères

Plus en détail

L ACTUALITE DES STATIONS CLASSEES DE TOURISME ET LE NOUVEAU CLASSEMENT DES OFFICES DE TOURISME

L ACTUALITE DES STATIONS CLASSEES DE TOURISME ET LE NOUVEAU CLASSEMENT DES OFFICES DE TOURISME LACTUALITE DES STATIONS CLASSEES DE TOURISME ET LE NOUVEAU CLASSEMENT DES OFFICES DE TOURISME Présenté par Michel CAZAUBON Chef du bureau des destinations touristiques 1 Actualité de la station classée

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ACCUEIL Bilan trimestriel du 1 er janvier au 31 mars 2014

TABLEAU DE BORD ACCUEIL Bilan trimestriel du 1 er janvier au 31 mars 2014 TABLEAU DE BORD ACCUEIL Bilan trimestriel du 1 er janvier au 31 mars 2014 Sources : base de données Tourinsoft, Google Analytics. Ce tableau de bord trimestriel réuni l ensemble des données et propose

Plus en détail

5. ACTEURS OBLIGATOIRES ET LEUR RÔLE

5. ACTEURS OBLIGATOIRES ET LEUR RÔLE 5. ACTEURS OBLIGATOIRES ET LEUR RÔLE 5.1. ÉTUDIANT OU STAGIAIRE EN FPI Personne qui suit des cours de FPI et/ou diplômé d un établissement de FPI depuis moins d un an. 5.1.1. Profil et exigences minimales

Plus en détail

MISE EN SERVICE D UN RESEAU DE CAMERA DE VIDEOSURVEILLANCE

MISE EN SERVICE D UN RESEAU DE CAMERA DE VIDEOSURVEILLANCE ACTIVITE de FORMATION ACTIVITE : MISE EN SERVICE D UN RESEAU DE CAMERA DE VIDEOSURVEILLANCE CONDITIONS D EXERCICE - Moyens et Ressources @ TAXONOMIE 1 2 3 4 Internet Logiciel Doc. PC Outillages Matériels

Plus en détail

Fiche professeur. Rôle de la polarité du solvant : Dissolution de tâches sur un tissu

Fiche professeur. Rôle de la polarité du solvant : Dissolution de tâches sur un tissu Fiche professeur TEME du programme : Comprendre ous-thème : Cohésion et transformations de la matière Rôle de la polarité du solvant : Dissolution de tâches sur un tissu Type d activité : Activité expérimentale

Plus en détail

Les Médiévales de Provins Edition 2012

Les Médiévales de Provins Edition 2012 Étude sur les retombées économiques d un évènement culturel Les Médiévales de Provins Edition 2012 Provins xx/xx/2013 1 1 - Introduction : objectifs de l étude Une méthodologie nationale pour le calcul

Plus en détail

3 : LA COMPRESSION DE DONNEES

3 : LA COMPRESSION DE DONNEES 3 : LA COMPRESSION DE DONNEES Représentation de l information Algorithmique Langages et programmation Architectures matérielles CONNAISSANCES ABORDEES Numérisation : Coder sous forme d'un code standard

Plus en détail

LIMOGES 2-VILLE LIMOGES 5 DOSSIER COURSE EN DUREE CYCLES 2 ET 3

LIMOGES 2-VILLE LIMOGES 5 DOSSIER COURSE EN DUREE CYCLES 2 ET 3 LIMOGES 2-VILLE LIMOGES 5 DOSSIER COURSE EN DUREE CYCLES 2 ET 3 Attention : en fonction du niveau des élèves dans le cycle, l enseignant utilise les variables concernant les distances à parcourir et le

Plus en détail

L Université des Sciences Gastronomiques

L Université des Sciences Gastronomiques L Université des Sciences Gastronomiques L Université des Sciences Gastronomiques, née et promue en 2004 par l association internationale Slow Food avec la collaboration des régions du Piémont et de l

Plus en détail

Diplôme National du Brevet - Session 2015

Diplôme National du Brevet - Session 2015 NE RIEN ÉCRIRE DANS CE CADRE Académie : Session : Examen : Série : Spécialité/option : Repère de l épreuve : Epreuve/sous épreuve : NOM : (en majuscule, suivi s il y a lieu, du nom d épouse) Prénoms :

Plus en détail

Comment se déplacer sur la carte le navigateur d'explore México

Comment se déplacer sur la carte le navigateur d'explore México Présenté par le Conseil de Promotion Touristique du Mexique Bienvenue sur Explore Mexico, l'outil de cartes et itinéraires de tourisme de Visitmexico.com. Notre unique but est de vous proposer ainsi une

Plus en détail

Chapitre 02. Gestion de l'information

Chapitre 02. Gestion de l'information Chapitre 02 Gestion de l'information BONJOUR Nouvelles règles en cours de technologie Leçon 01 Qu'est - ce qu'un réseau informatique? Situation exposé du problème L habitat d aujourd hui (et de demain)

Plus en détail

BOURSE AU PERMIS DE CONDUIRE

BOURSE AU PERMIS DE CONDUIRE Paris, le 5 février 2008 BOURSE AU PERMIS DE CONDUIRE Le dispositif consiste dans la prise en charge par la commune d une partie du coût du permis de conduire en échange d une activité bénévole d intérêt

Plus en détail

Plus d'une 40aine de locaux avec ordinateurs.

Plus d'une 40aine de locaux avec ordinateurs. Plus d'une 40aine de locaux avec ordinateurs. Horaire Semaine : de 7 h à 22 h Application Web pour connaître les disponibilités. Samedi : de 8 h 30 à 16 h 30 Dimanche (fin de session) : de 8 h 30 à 16

Plus en détail

Questionnaire relatif à la participation à l assurance chômage

Questionnaire relatif à la participation à l assurance chômage Questionnaire relatif à la participation à l assurance chômage Références à rappeler N d affiliation : N Siret : 1 - Renseignements relatifs à l entreprise Forme juridique de l entreprise : Nom ou raison

Plus en détail

La Baule - Presqu île de Guérande. Les transats. numériques. 10 rendez-vous pour vous accompagner sur le web

La Baule - Presqu île de Guérande. Les transats. numériques. 10 rendez-vous pour vous accompagner sur le web La Baule - Presqu île de Guérande Les transats numériques 10 rendez-vous pour vous accompagner sur le web 2014 Parcours n 1 Susciter l envie grâce à la photo et à la vidéo Parce qu une image vaut mille

Plus en détail

Informations Ge ne rales

Informations Ge ne rales Résultats de l enquête sur le développement des structures PEP vers le tourisme social Cette enquête ne comprend que les centres désirant intégrer un possible partenariat entre Atout France, la Caisse

Plus en détail

Les différents systèmes de réservation en ligne. Tour d horizon

Les différents systèmes de réservation en ligne. Tour d horizon Les différents systèmes de réservation en ligne Tour d horizon le web, un média de communication incontournable Et plus encore le média de communication du tourisme Le marché du voyage en ligne pèse 93,8

Plus en détail

RÈGLEMENT DE DÉLÉGATION DE FONCTIONS ET POUVOIRS AU COMITÉ EXÉCUTIF

RÈGLEMENT DE DÉLÉGATION DE FONCTIONS ET POUVOIRS AU COMITÉ EXÉCUTIF RÈGLEMENT DE DÉLÉGATION DE FONCTIONS ET POUVOIRS AU COMITÉ EXÉCUTIF Service : Secrétariat général Code d identification : R. CC-07 Numéro de résolution : CC : 278/06/99 (adoption) CC : 168/04/01 (modification)

Plus en détail

Panorama. des agendas 21 locaux et des pratiques territoriales de développement durable. en France

Panorama. des agendas 21 locaux et des pratiques territoriales de développement durable. en France Panorama des agendas 21 locaux et des pratiques territoriales de développement durable en France Décembre 2009 TERRITOIRES AYANT DÉCLARÉ UN AGENDA 21 LOCAL - SEPTEMBRE 2009 En 2009, l Observatoire s est

Plus en détail

Madame le Maire constate que le quorum est atteint et ouvre la séance à 20h40. PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 17 FEVRIER 2015

Madame le Maire constate que le quorum est atteint et ouvre la séance à 20h40. PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 17 FEVRIER 2015 Département des Alpes-de-Haute-Provence République Française COMMUNE DE MALLEMOISSON Nombre de membres en exercice: 15 Présents : 14 Votants: 15 Séance du 14 avril 2015 Le Conseil Municipal de la Commune

Plus en détail

Plan d actions 2014 MEXIQUE

Plan d actions 2014 MEXIQUE Plan d actions 2014 MEXIQUE SOMMAIRE Présentation du marché P.3 Fiche marché P.4 Les clefs du marché P.5 Actions par cible P.6 Grand Public P.7 Campagne de Communication Multimédia Campagne de communication

Plus en détail

PROGRAMME INTERNATIONAL POUR LE SUIVI DES ACQUIS DES ÉLÈVES QUESTIONS ET RÉPONSES DE L ÉVALUATION PISA 2012 DE LA CULTURE FINANCIÈRE

PROGRAMME INTERNATIONAL POUR LE SUIVI DES ACQUIS DES ÉLÈVES QUESTIONS ET RÉPONSES DE L ÉVALUATION PISA 2012 DE LA CULTURE FINANCIÈRE PROGRAMME INTERNATIONAL POUR LE SUIVI DES ACQUIS DES ÉLÈVES QUESTIONS ET RÉPONSES DE L ÉVALUATION PISA 2012 DE LA CULTURE FINANCIÈRE TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 QUESTION NIVEAU 1: FACTURE... 4

Plus en détail

TABLEAU A DOUBLE ENTREE

TABLEAU A DOUBLE ENTREE TABLEAU A DOUBLE ENTREE Grande Section Instructions officielles Ecole maternelle (découvrir le monde) : «À l école maternelle, l enfant découvre le monde proche ; il apprend à prendre et à utiliser des

Plus en détail

Mise en place d une action de prévention Lutte contre le harcèlement entre élèves

Mise en place d une action de prévention Lutte contre le harcèlement entre élèves Mise en place d une action de prévention Lutte contre le harcèlement entre élèves Objectif général : Dans cette séance de prévention, il s agit de sensibiliser les élèves au harcèlement afin d'éviter la

Plus en détail

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES Offre de service : ASSISTANCE POUR LA MISE EN PLACE EQUIPE PROJET Appui méthodologique et expertise sur des projets complexes nécessitant des expertises techniques poussées au regard de l évolution des

Plus en détail

POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX

POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX AGRICULTEURS? ELEMENTS DE CONTEXTE L ENJEU DU RENOUVELLEMENT DE LA POPULATION ACTIVE AGRICOLE Les installations ne permettent pas aujourd hui de compenser les départs en

Plus en détail

COOPERATION ENTRE LE PAYS DE GALLES ET LA BRETAGNE PLAN D ACTION

COOPERATION ENTRE LE PAYS DE GALLES ET LA BRETAGNE PLAN D ACTION COOPERATION ENTRE LE PAYS DE GALLES ET LA BRETAGNE PLAN D ACTION Le Pays de Galles et la Bretagne ont signé le 15 janvier 2004 à Rennes un Protocole d Accord en trois versions (anglaise, française et galloise).

Plus en détail

QUESTIONNAIRE RELATIF A LA MISE EN ŒUVRE DE LA GARANTIE PREVUE AU 4 DE L'ARTICLE L 80 B DU LIVRE DES PROCEDURES FISCALES

QUESTIONNAIRE RELATIF A LA MISE EN ŒUVRE DE LA GARANTIE PREVUE AU 4 DE L'ARTICLE L 80 B DU LIVRE DES PROCEDURES FISCALES J E U N E E N T R E P R I S E I N N O V A N T E MODELE DE DEMANDE D'AVIS QUESTIONNAIRE RELATIF A LA MISE EN ŒUVRE DE LA GARANTIE PREVUE AU 4 DE L'ARTICLE L 80 B DU LIVRE DES PROCEDURES FISCALES Vous voudrez

Plus en détail

Sondage sur le développement des entreprises d Équipe Commerce Île-du-Prince-Édouard

Sondage sur le développement des entreprises d Équipe Commerce Île-du-Prince-Édouard Sondage sur le développement des entreprises d Équipe Commerce Île-du-Prince-Édouard Le présent sondage vise à évaluer l efficacité des services de soutien du travail de promotion du commerce extérieur

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Ressources pour le lycée général et technologique Ressources pour la classe de première série sciences et technologies de laboratoire Chimie, biochimie, sciences du vivant Thème 2 Évaluation sommative

Plus en détail

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR A L ETRANGER SEJOURS LINGUISTIQUES CAMPUS LINGUISTIQUES JUNIORS PLACEMENT EN STAGES & VOLONTARIAT

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR A L ETRANGER SEJOURS LINGUISTIQUES CAMPUS LINGUISTIQUES JUNIORS PLACEMENT EN STAGES & VOLONTARIAT ENSEIGNEMENT SUPERIEUR A L ETRANGER SEJOURS LINGUISTIQUES CAMPUS LINGUISTIQUES JUNIORS PLACEMENT EN STAGES & VOLONTARIAT www.esestudyabroad.com ESE a 5 secteurs majeurs d activite s ETUDES SUPERIEURES

Plus en détail