Corée du Sud Principaux indicateurs, Population (millions) 49,0 PIB aux prix courants (milliards de dollars américains), PPA

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Corée du Sud Principaux indicateurs, Population (millions) 49,0 PIB aux prix courants (milliards de dollars américains), PPA"

Transcription

1 L économie de la Corée du Sud Corée du Sud 27 juillet 2012 Population (millions) 49,0 PIB aux prix courants (milliards de dollars américains) PIB aux prix courants (milliards de dollars américains), PPA PIB par habitant (dollars américains) PIB par habitant (dollars américains), PPA Corée du Sud Principaux indicateurs, ,2 P 1 554,1 P ,9 P ,7 P Taux de croissance du PIB (% ) 3,6 Taux d'inflation 4,0 Taux de chômage (% ) 3,4 Taux de change (1 dollar canadien exprimé en wons) 111,7 Sources : FMI, OCDE et Banque du Canada. PPA : parité de pouvoir d'achat; P : prévisions. Le contexte économique En 2011, la Corée du Sud occupe le 15 e rang mondial sur le plan économique, selon les données du Fonds monétaire international (FMI), avec 1,6 % du produit intérieur brut (PIB) mondial. Elle représente 0,7 % de la population du globe. En 2010, la part relative des secteurs en pourcentage du PIB s établit comme suit : les services (58,2 %); les mines, la fabrication, la construction et les services publics (39,3 %); l agriculture (2,6 %). Le PIB sud-coréen a fortement ralenti (3,6 %) en 2011 en raison du ralentissement du commerce mondial et d une dégradation des termes de l échange. La politique monétaire demeure souple avec le maintien du taux directeur, à 3,25 % (depuis juin 2011), de la Banque de Corée. D ailleurs, la valeur du won demeure peu élevée. L inflation, après une accélération en 2011 (4,0 %), est revenue dans la fourchette cible au cours de 2012 (3,0 %) en raison du ralentissement de la croissance de la production au deuxième semestre. La croissance économique devrait ralentir légèrement en 2012 (3,3 %) et se raffermir progressivement en 2013 (4,0 %) selon l Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). L accélération du commerce mondial devrait stimuler les exportations sud-coréennes ainsi que la mise en œuvre de l accord de libre-échange Corée États-Unis à partir de La croissance économique coréenne demeure sensible à la reprise du commerce mondial, à la croissance chinoise (son principal partenaire commercial) ainsi qu à la hausse du prix du pétrole (cinquième plus grand importateur mondial).

2 Corée du Sud Indicateurs économiques, (en pourcentage de variation) p 2013 p PIB aux prix du marché (en volume) 0,3 6,3 3,6 3,3 4,0 Exportations de biens et services (en volume) -1,2 14,7 9,5 6,4 9,6 Importations de biens et services (en volume) -8,0 17,3 6,5 6,1 8,8 Taux de chômage 3,6 3,7 3,4 3,5 3,5 Indice des prix à la consommation 2,8 2,9 4,0 3,0 3,0 Solde financier des administrations publiques -1,1 1,3 1,8 2,3 2,8 p : prévision; a : en pourcentage du PIB. Source : OCDE, Perspectives économiques de l'ocde n o 91, version préliminaire, mai Les finances publiques : une situation enviable La situation budgétaire de la Corée du Sud s améliore depuis 2009, passant de - 1,1 % du PIB à 1,8 % en 2011 en raison de l assainissement budgétaire, qui limite la croissance des dépenses à 3 points au-dessous de l augmentation prévue des recettes. Le gouvernement vise, pour 2013, l équilibre du budget de l administration centrale (hors excédent de la sécurité sociale) avec une dette inférieure à 35 % du PIB. Le commerce extérieur de la Corée du Sud 1 Le commerce extérieur de la Corée du Sud (c est-à-dire les exportations et les importations de biens et services) se chiffre à 1 271,7 G$ US en 2011, en hausse de 18,5 % par rapport à En 2010, la Corée du Sud se classe 7 e au monde pour l exportation de marchandises (3,1 %) et au 10 e rang mondial pour l importation (2,8 %). Quant à l exportation de services, la Corée du Sud se classe au 14 e rang mondial (2,3 %), alors qu elle occupe le 12 e rang pour l importation (2,7 %). Les exportations (+ 17,4 %) et les importations (+ 19,7 %) ont toutes deux connu une forte croissance en 2011 en raison de la reprise du commerce mondial de marchandises (+ 19,7 %). Les principaux produits exportés par la Corée du Sud se ventilent comme suit : les produits manufacturés (88,2 %), le pétrole et les produits miniers (9,1 %) ainsi que les produits agricoles (2,0 %). Les principaux produits importés par la Corée du Sud sont composés de produits manufacturés (56,4 %), de pétrole et de produits miniers (36,98 %) ainsi que de produits agricoles (6,3 %). Les principaux clients de la Corée du Sud sont la Chine, l Union européenne (UE-27), les États-Unis, le Japon et Hong Kong. Les principaux fournisseurs de la Corée du Sud sont la Chine, le Japon, les États-Unis, l UE-27 et l Arabie saoudite. 1. Les données proviennent de l Organisation mondiale du commerce (OMC), sauf indication contraire. L économie et le commerce La Corée du Sud : 2

3 Les investissements directs étrangers 2 Selon la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), la Corée du Sud occupe le 47 e rang mondial des destinations de l investissement direct étranger (IDE), derrière la Hongrie et devant Macao. En 2011, les flux d entrées d IDE vers la Corée du Sud représentaient 4,7 G$ US, soit environ 0,3 % des flux mondiaux. Ces flux représentent une baisse de 45,2 % par rapport à l année précédente, ce qui correspond à une tendance inverse à la hausse mondiale de 16,5 %. Quant aux flux d investissements directs de la Corée du Sud vers l étranger (flux sortants), ils se sont élevés à 20,4 G$ US en 2011, en baisse de 12,6 % par rapport à Le commerce de biens entre le Québec et la Corée du Sud Évolution des échanges de biens entre le Québec et la Corée du Sud 1 811, , , , , ,4 En millions de dollars ,7 968, , , Exportations Importations Commerce total Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec. L évolution des échanges En 2011, les échanges commerciaux de biens entre le Québec et la Corée du Sud se chiffrent à 1,8 G$, en hausse de 38,2 % par rapport à l année précédente. Cette augmentation est le résultat combiné de la hausse des exportations et des importations. La Corée du Sud est le 13 e partenaire commercial mondial du Québec en Les importations dominent les exportations (solde commercial négatif) avec la Corée du Sud de 827,3 M$. 2. Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement, Rapport sur les investissements mondiaux, L économie et le commerce La Corée du Sud : 3

4 Les exportations En 2011, la valeur des exportations internationales du Québec vers la Corée du Sud s établit à 492,1 M$, ce qui représente une hausse de 68,4 % par rapport à l année précédente, en raison notamment de la hausse des exportations d avions et autres véhicules aériens. Cette valeur correspond à 9,7 % de la valeur des exportations canadiennes vers ce pays. En 2011, ce pays est le 12 e client du Québec au monde. Les produits dominants des exportations du Québec vers la Corée du Sud en 2011 sont les suivants : les avions et autres véhicules aériens (25,9 % du total), la viande de porc (17,2 %), les simulateurs de vol (7,1 %), les préparations opacifiantes (2,6 %) ainsi que le lactosérum (2,6 %). Les dix principaux produits représentent 65,4 % des exportations nationales du Québec vers la Corée du Sud en Le contenu technologique des exportations de biens manufacturés du Québec vers ce pays en 2011 se présente comme suit : les produits de haute technologie (51,7 %), les produits de faible technologie (33,5 %), les produits de moyenne-haute technologie (8,4 %) et les produits de moyenne-faible technologie (6,4 %). Il est à noter que les produits de faible technologie ont été dominants au cours de la période, sauf en 2011, où les produits de haute technologie ont dominé les exportations du Québec en Corée du Sud. Les importations En 2011, la valeur des importations en provenance de la Corée du Sud s établit à 1 319,4 M$, en hausse de 29,5 % par rapport à l année précédente. Cette valeur correspond à 20,0 % de la valeur des importations canadiennes en provenance de ce pays. En 2011, ce pays est le 13 e fournisseur du Québec au monde. Les produits dominants importés au Québec en provenance de la Corée du Sud en 2011 sont les suivants : les voitures de tourisme ou pour le transport de personnes (45,5 % du total), l argent sous forme brute, mi-ouvrée ou en poudre (12,0 %), les huiles de pétrole (9,2 %), les circuits intégrés (3,7 %) ainsi que les articles de robinetterie et de tuyauterie (2,1 %). Les dix principaux produits représentent 79,4 % des importations totales de biens dédouanés au Québec en provenance de la Corée du Sud en Le contenu technologique des importations de biens manufacturés par le Québec en provenance de la Corée du Sud en 2011 se présente comme suit : les produits de moyenne-haute technologie (59,1 %), les produits de moyenne-faible technologie (28,1 %), les produits de haute technologie (8,0 %) et les produits de faible technologie (4,8 %). Au cours de la période, ce sont les produits de moyenne-haute technologie qui dominent les importations. L économie et le commerce La Corée du Sud : 4

5 Annexe des tableaux Tableau 1 : Commerce extérieur de la Corée du Sud, Tableau 2 : Principaux partenaires commerciaux de la Corée du Sud, 2010 Tableau 3 : Exportations de biens par groupes de produits à destination de la Corée du Sud, Tableau 4 : Importations de biens par groupes de produits en provenance de la Corée du Sud, Tableau 5 : Tableau 6 : Exportations de biens manufacturés du Québec par groupes de produits à destination de la Corée du Sud, selon le niveau de technologie, Importations de biens manufacturés dédouanés au Québec par groupes de produits en provenance de la Corée du Sud, selon le niveau de technologie, L économie et le commerce La Corée du Sud : 5

6 Tableau 1 Commerce extérieur de la Corée du Sud G$ US Exportations de marchandises et services 442,9 511,4 436,0 552,7 649,0 Marchandises 371,5 422,0 363,5 466,4 555,2 Services commerciaux 71,4 89,4 72,5 86,3 93,8 Importations de marchandises et services 440,8 530,7 402,6 520,2 622,7 Marchandises 356,8 435,3 323,1 425,2 524,4 Services commerciaux 84,0 95,4 79,5 95,0 98,2 Commerce total 883, ,1 838, , ,7 Source : OMC. Tableau 2 Principaux partenaires commerciaux de la Corée du Sud, 2010 Clients % Fournisseurs % 1. Chine 25,1 1. Chine 16,8 2. Union européenne (27) 11,5 2. Japon 15,1 3. États-Unis 10,7 3. États-Unis 9,5 4. Japon 6,0 4. Union européenne (27) 9,1 5. Hong Kong 5,4 5. Arabie saoudite 6,3 Source : OMC, juillet L économie et le commerce La Corée du Sud : 6

7 Tableau 3 Description des produits Classification SH4 M$ % M$ % M$ % M$ % M$ % Avions et autres véhicules aériens 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 125,3 25,9 Viande de porc, fraîche, réfrigérée ou congelée 57,9 19,9 57,4 19,9 50,4 19,0 38,8 13,7 83,2 17,2 Simulateurs de vol 2,6 0,9 4,6 1,6 1,5 0,6 8,7 3,1 34,3 7,1 Préparations opacifiantes pour examen radiographiques 4,0 1,4 9,0 3,1 8,0 3,0 9,8 3,5 12,8 2,7 Lactosérum, produits faits de composés naturels du lait, etc. 9,8 3,4 16,3 5,7 7,6 2,9 6,1 2,2 12,6 2,6 Produits de beauté ou de maquillage 1,0 0,3 3,9 1,4 3,0 1,1 5,6 2,0 10,2 2,1 Minerais de fer et leurs concentrés 14,4 5,0 7,5 2,6 31,0 11,7 33,6 11,9 9,7 2,0 Barres en aciers alliés ou non allié, profilées ou creuses 9,8 3,4 10,9 3,8 7,1 2,7 6,6 2,3 9,7 2,0 Préparations alimentaires 3,1 1,1 5,6 1,9 7,2 2,7 7,2 2,5 9,3 1,9 Diodes et diodes émettrices de lumière 0,0 0,0 10,6 3,7 11,5 4,3 8,0 2,8 9,1 1,9 Autres produits 187,8 64,7 162,6 56,4-27,3-10,3 158,7 56,1 166,8 34,5 Total des exportations nationales 290,4 100,0 288,4 100,0 265,2 100,0 283,1 100,0 483,0 100,0 Réexportations 23,0 17,5 9,0 9,1 9,2 Total 313,4 305,9 274,2 292,3 492,1 Québec/Canada 10,4 8,0 7,8 7,9 9,7 Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec. Direction de l'analyse économique, MDEIE, juillet Exportations de biens du Québec par groupes de produits à destination de la Corée du Sud (en millions de dollars et en pourcentage) N. B. : Les montants pour chaque produit ex cluent les réex portations attribuées au Québec; celles-ci sont, pour l'essentiel, des produits entrés au Canada et qui en ressortent dans le même état qu'au moment de leur importation. Tableau 4 Description des produits Classification SH4 M$ % M$ % M$ % M$ % M$ % Véhicules pour le transport de personnes 541,0 53,9 543,9 56,2 599,0 52,8 557,0 54,7 599,8 45,5 Argent, sous forme brute, mi-ouvrée, ou en poudre 0,0 0,0 0,0 0,0 19,7 1,7 0,0 0,0 158,2 12,0 Huiles de pétrole autres que huiles brutes 0,1 0,0 0,1 0,0 114,0 10,0 86,5 8,5 120,8 9,2 Circuits intégrés et microassemblages électroniques 41,0 4,1 33,2 3,4 29,5 2,6 45,1 4,4 49,0 3,7 Articles de robinetterie et de tuyauterie, cuves ou contenants similaires 37,9 3,8 35,4 3,7 30,8 2,7 23,5 2,3 28,3 2,1 Bouteurs, bouteurs biais, niveleuses, décapeuses, etc.; autopropulsés 16,1 1,6 19,6 2,0 13,2 1,2 12,6 1,2 24,9 1,9 Caoutchouc synthétique et factice pour caoutchouc dérivé des huiles, sous forme primaires 5,2 0,5 9,0 0,9 8,6 0,8 14,3 1,4 21,0 1,6 Étoffes de bonneterie 20,4 2,0 18,4 1,9 16,8 1,5 18,5 1,8 17,8 1,3 Pneumatiques neufs, en caoutchouc 21,0 2,1 22,4 2,3 29,1 2,6 14,6 1,4 14,6 1,1 Polymères du styrène, sous forme primaire 22,7 2,3 17,3 1,8 10,1 0,9 11,8 1,2 13,5 1,0 Autres produits 298,3 29,7 269,0 27,8 264,1 23,3 234,7 23,0 271,5 20,6 Total 1 003,7 100,0 968,3 100, ,9 100, ,6 100, ,4 100,0 Québec/Canada 18,7 16,1 19,1 16,6 20,0 Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec. Direction de l'analyse économique, MDEIE, juillet Importations de biens du Québec par groupes de produits en provenance de la Corée du Sud (en millions de dollars et en pourcentage) L économie et le commerce La Corée du Sud : 7

8 Tableau 5 Exportations de biens manufacturés du Québec par groupes de produits à destination de la Corée du Sud Niveau de technologie selon le niveau de technologie (en millions de dollars et en pourcentage) M$ % M$ % M$ % M$ % M$ % Haute technologie 104,5 37,6 96,4 34,9 63,5 28,7 84,4 36,1 234,3 51,7 Moyenne-haute technologie 32,1 11,6 29,3 10,6 29,7 13,4 27,2 11,6 37,8 8,4 Moyenne-faible technologie 20,7 7,5 25,3 9,2 25,3 11,4 20,6 8,8 29,2 6,4 Faible technologie 120,4 43,3 124,5 45,2 102,5 46,4 101,5 43,4 151,5 33,5 Source : Institut de la statistique du Québec. Direction de l'analyse économique, MDEIE, juillet Tableau 6 Importations de biens manufacturés dédouanés au Québec par groupes de produits en provenance de la Corée du Sud Niveau de technologie selon le niveau de technologie (en millions de dollars et en pourcentage) M$ % M$ % M$ % M$ % M$ % Haute technologie 114,5 11,4 99,4 10,3 82,5 7,3 98,5 9,7 105,3 8,0 Moyenne-haute technologie 700,7 69,8 697,0 72,0 744,3 65,6 700,1 68,8 779,7 59,1 Moyenne-faible technologie 112,2 11,2 101,4 10,5 252,6 22,3 156,0 15,3 371,0 28,1 Faible technologie 76,2 7,6 70,2 7,3 54,5 4,8 63,3 6,2 62,7 4,8 Source : Institut de la statistique du Québec. Direction de l'analyse économique, MDEIE, juillet L économie et le commerce La Corée du Sud : 8

11 AOÛT 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LE MEXIQUE

11 AOÛT 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LE MEXIQUE 11 AOÛT 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE MEXICAINE Mexique Principaux indicateurs, 2014 Population (en millions) 119,7 PIB (en G$ US courants) 1 282,7 PIB par habitant (en $ US courants) 10 714,8 Taux

Plus en détail

11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA CHINE

11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA CHINE 11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE CHINOISE Chine Principaux indicateurs, 2014 Population (en millions) 1 367,8 PIB (en G$ US courants) 10 380,4 PIB par habitant (en $ US courants) 7 589,0

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE?

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? Françoise Lemoine & Deniz Ünal CEPII Quel impact de l expansion chinoise sur l économie mondiale? Rencontres économiques, 18 septembre

Plus en détail

Table des matières (1 de 4)

Table des matières (1 de 4) Le calepin Le commerce extérieur du Québec constitue un aide-mémoire sur les échanges de biens et de services du Québec. Cet outil réunit surtout des données sur les exportations et les importations et

Plus en détail

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1 Affaires étrangè et Commerce International Canada Le Bureau de l économiste en chef Série de papiers analytiques L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada

Plus en détail

En termes de taille relative, le Canada occupe la 15 ème place parmi les économies mondiales

En termes de taille relative, le Canada occupe la 15 ème place parmi les économies mondiales Le Programme de comparaison internationale de la Banque mondiale du pouvoir d'achat : classement général des pays, 2011 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 9 mai 2014 Le 30

Plus en détail

L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada

L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada Congrès annuel de l Association des économistes québécois Glen Hodgson Premier vice-président et économiste en chef Conference Board

Plus en détail

Canada-Arabie saoudite

Canada-Arabie saoudite Canada-Arabie saoudite Publication n o 214-14-F Le 19 janvier 215 Alexandre Gauthier Division de l économie, des ressources et des affaires internationales Service d information et de recherche parlementaires

Plus en détail

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 Septembre 2015 Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 L objet de cette revue est de présenter les principaux éléments qui caractérisent l évolution de la situation de la position

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

TABLEAUX STATISTIQUES

TABLEAUX STATISTIQUES Continentalisation Cahier de recherche 9-9 Décembre 199 ----------------------------- COMMERCE, CROISSANCE ET EMPLOI : LE CAS DU MEXIQUE TABLEAUX STATISTIQUES Afef Benessaieh et Christian Deblock Groupe

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 08/91 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 23 juillet 2008 Fonds monétaire international 700 19 e rue, NW Washington, D. C. 20431 USA Le FMI conclut les consultations de 2008

Plus en détail

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Chambre de commerce du Grand Moncton Moncton (Nouveau-Brunswick) 21 novembre 2012 Tim Lane Sous-gouverneur Banque du Canada

Plus en détail

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013 LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES 1. Facteurs structurels du ralentissement de la croissance dans les BRIC 2. Interdépendances commerciales entre les BRIC et le reste du monde Françoise Lemoine, Deniz

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 215) Banque Centrale de Tunisie Juillet 215 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL 1-1. Croissance Economique - La Banque Mondiale a révisé, au mois de

Plus en détail

BASE DE DONNEES - MONDE

BASE DE DONNEES - MONDE BASE DE DONNEES - MONDE SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Présentation à l Association des économistes québécois Le 19 mai 25 Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Kevin G. Lynch Administrateur Fonds

Plus en détail

Configuration du commerce mondial en 2011 et perspectives 2012

Configuration du commerce mondial en 2011 et perspectives 2012 Configuration du commerce mondial en 2011 et perspectives 2012 1 1. Tendances économiques et commerciales mondiales 2. Configuration du commerce mondial en 2011 3. Tendances de la balance commerciale marocaine

Plus en détail

POL 4470-40 Introduction à l'économie politique des relations internationales Travaux pratiques (un des trois TP au choix à faire en équipe)

POL 4470-40 Introduction à l'économie politique des relations internationales Travaux pratiques (un des trois TP au choix à faire en équipe) Université du Québec à Montréal Département de science politique Session Automne 2008 POL 4470-40 Introduction à l'économie politique des relations internationales Travaux pratiques (un des trois TP au

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

L économie guyanaise et ses échanges avec son environnement régional 18 mai 2015 - Cayenne

L économie guyanaise et ses échanges avec son environnement régional 18 mai 2015 - Cayenne Guyane Export 2015 Les Journées de l International L économie guyanaise et ses échanges avec son environnement régional 18 mai 2015 - Cayenne Un environnement régional à forte croissance 10% 8% 6% 4% 2%

Plus en détail

Perspectives économiques régionales du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord

Perspectives économiques régionales du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord Perspectives économiques régionales du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord Mise à jour - Janvier 2015 Giorgia Albertin Représentante Résidente pour la Tunisie Fonds Monétaire International Plan de l exposé

Plus en détail

Principaux Indicateurs Conjoncturels

Principaux Indicateurs Conjoncturels BANQUE CENTRALE DE TUNISIE Direction Générale des Statistiques Principaux Indicateurs Conjoncturels 21 Mars 2015 2 FICHES : Fiche n 1 : Secteur réel Fiche n 2 : Evolution des principaux soldes de la balance

Plus en détail

Chapitre II ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL

Chapitre II ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL Chapitre II ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL Évolution du commerce mondial Principales caractéristiques Au cours de l année 2000, le commerce et la production au niveau mondial ont connu leur plus forte croissance

Plus en détail

Commerce extérieur. Solde commercial positif dans les îles. Importations et exportations (milliard de $US)

Commerce extérieur. Solde commercial positif dans les îles. Importations et exportations (milliard de $US) COMMERCE EXTÉRIEUR Le commerce extérieur de l espace Caraïbe 1 représente en 2001 plus de 297 milliards de dollars 2 en importations et plus de 290 milliards en exportations ce qui équivaut à un solde

Plus en détail

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 Mars 2015 1/12 D ANS une conjoncture internationale marquée par une reprise globale fragile, une divergence accrue de croissance

Plus en détail

COMMERCE ET INVESTISSEMENT

COMMERCE ET INVESTISSEMENT Web Japan http://web-japan.org/ COMMERCE ET INVESTISSEMENT Un changement vers un commerce à modèle horizontal Des voitures prêtes à l exportation (Crédit photo : Toyota Motor Corporation) Introduction

Plus en détail

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements Identité fondamentale: Y= C + I + G + EX - IM Y: PIB (Produit Intérieur Brut) C: Consommation I: Investissement G: Dépenses

Plus en détail

Compétitivité des exportations au Maroc

Compétitivité des exportations au Maroc Royaume du Maroc Constituant une sélection mensuelle des travaux menés par les cadres de la Direction de la Politique Economique Générale, les documents de travail engagent cependant la responsabilité

Plus en détail

L Agroindicateur. Une autre bonne performance. Octobre 2014

L Agroindicateur. Une autre bonne performance. Octobre 2014 L Agroindicateur Octobre 2014 Une autre bonne performance La conjoncture 2014 permet d envisager que le revenu net total des entreprises agricoles québécoises devrait se situer à un niveau historiquement

Plus en détail

Table des matières. Principaux indicateurs macro-économiques. 1

Table des matières. Principaux indicateurs macro-économiques. 1 Tableau de bord des indicateurs macro-économiques mai 2015 Table des matières Présentation générale Principaux indicateurs macro-économiques. 1 Comptes et agrégats de la nation.... 2 Valeur ajoutée réelle

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

Panorama de la RDC. La situation économique générale en RDC Les principaux indicateurs conjoncturels L activité bancaire

Panorama de la RDC. La situation économique générale en RDC Les principaux indicateurs conjoncturels L activité bancaire Panorama de la RDC La situation économique générale en RDC Les principaux indicateurs conjoncturels L activité bancaire La situation économique générale en RDC ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL SUR LE PLAN ÉCONOMIQUE

Plus en détail

L agriculture canadienne et les négociations du commerce international. Symposium sur les perspectives de l industrie laitière

L agriculture canadienne et les négociations du commerce international. Symposium sur les perspectives de l industrie laitière L agriculture canadienne et les négociations du commerce international Symposium sur les perspectives de l industrie laitière 16 mai 2013 Plan Le secteur agricole canadien et le commerce international

Plus en détail

Démographie. Part du PIB mondial, 2012

Démographie. Part du PIB mondial, 2012 142/2014-19 septembre 2014 L'UE dans le monde L'UE dans le monde en treize thèmes statistiques Le G20 rassemble les principales économies développées et émergentes dans le monde. Il comprend l'ue, quatre

Plus en détail

Pologne I/PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : Pologne. Capitale : Varsovie. Président : Bronislaw Komorowski. Président du conseil : Donald Tusk

Pologne I/PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : Pologne. Capitale : Varsovie. Président : Bronislaw Komorowski. Président du conseil : Donald Tusk Pologne I/PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : Pologne Capitale : Varsovie Président : Bronislaw Komorowski Président du conseil : Donald Tusk Superficie : 312 685 km² Population : 38 441 588 habitants Croissance

Plus en détail

LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SON

LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SON COMMENT S OPÈRE LE FINANCEMENT de L ÉCONOMIE MONDIALE? LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SON INTERPRÉTATION ÉCONOMIQUE A. QU EST-CE QU UNE BALANCE DES PAIEMENTS B. LA BALANCE DES TRANSACTIONS COURANTES C. LA

Plus en détail

10 raisons d investir en France Juillet 2012

10 raisons d investir en France Juillet 2012 10 raisons d investir en France Juillet 2012 1 La France : Une puissance économique de rang mondial 2 ème puissance économique de l Union européenne. Source : FMI, 2012 6 ème exportateur mondial de biens

Plus en détail

composition de la consommation marchande des FranÇais entre 1960 et 2010

composition de la consommation marchande des FranÇais entre 1960 et 2010 Données actualisées 1 composition de la consommation marchande des FranÇais entre 1960 et 2010 En pourcentage Nature de la dépense 1960 2010 Produits alimentaires et produits non alcoolisés 26,5 13,3 Boissons

Plus en détail

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Présenté par Caroline Charest Économiste / directrice principale KPMG-SECOR Une accélération de la croissance mondiale

Plus en détail

BMCE Bank et son Environnement

BMCE Bank et son Environnement BMCE Bank et son Environnement Economie Mondiale 44 SORTIE DE CRISE ET REMISE EN QUESTION DES MODELES Depuis l éclatement de la bulle financière internationale en 2008, de plus en plus d économistes en

Plus en détail

Tendances conjoncturelles Octobre 2013

Tendances conjoncturelles Octobre 2013 Tendances conjoncturelles Octobre 2013 Les illustrations et les tableaux du présent jeu de transparents sont issus de la publication du SECO «Tendances conjoncturelles, automne 2013» Pour toute question

Plus en détail

Les variations des prix des matières premières agricoles, telles qu observées entre

Les variations des prix des matières premières agricoles, telles qu observées entre Perspectives des marchés des matières premières de l alimentation animale Analyse prospective des écarts de prix de l aliment porcin dans l UE, aux Etats-Unis et au Les variations des prix des matières

Plus en détail

Revenu par habitant le plus élevé de toutes les grandes économies de la région (9.670 dollars en 2007).

Revenu par habitant le plus élevé de toutes les grandes économies de la région (9.670 dollars en 2007). Sandra Fuentes-Berain Ambassadeur Ambassade du Mexique en Belgique et au Luxembourg Mission du Mexique auprès de l Union européenne. I. Introduction Mexique : 13 ème économie du monde (PIB), 8 ème importateur,

Plus en détail

Déplacement de l'ide vers l'est

Déplacement de l'ide vers l'est Extrait de : Science, technologie et industrie : Tableau de bord de l'ocde 211 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/1.1787/sti_scoreboard-211-fr Déplacement de l'ide vers l'est Merci de citer

Plus en détail

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010 75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-21 L économie canadienne depuis la fondation de la Banque du Canada Première édition : le 11 mars 21 Mise à jour : le 16 decembre 21 1 La Banque du Canada, fondée en

Plus en détail

Le solde commercial de la France, qui était

Le solde commercial de la France, qui était 3.1 Échanges extérieurs Le solde commercial de la France, qui était positif au début des années 2, redevient négatif à partir de 25. Le solde des produits manufacturés devient alors déficitaire et va ensuite

Plus en détail

Institut National de la Statistique - Annuaire Statistique du Cameroun 2010. Chapitre 26 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE CEMAC

Institut National de la Statistique - Annuaire Statistique du Cameroun 2010. Chapitre 26 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE CEMAC Institut National de la Statistique - Annuaire Statistique du Cameroun 2010 Chapitre 26 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE CEMAC 1. Présentation... 328 2. Méthodologie... 328 3. Définitions... 328 4. Sources de

Plus en détail

DIVERSITÉ CULTURELLE JOURS FÉRIÉS Pour en savoir Plus, veuillez vous adresser à :

DIVERSITÉ CULTURELLE JOURS FÉRIÉS Pour en savoir Plus, veuillez vous adresser à : Le Manitoba en bref Le Manitoba : Province du Canada depuis 1870. Manitoba signifie «lieu où vit l Esprit» dans les langues des peuples autochtones de la province. Chef politique : Premier ministre (Greg

Plus en détail

La France I/PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : France. Capitale : Paris. Chef de l état : Nicolas Sarkozi. Premier ministre : François Fillon

La France I/PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : France. Capitale : Paris. Chef de l état : Nicolas Sarkozi. Premier ministre : François Fillon La France I/PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : France Capitale : Paris Chef de l état : Nicolas Sarkozi Premier ministre : François Fillon Superficie : 551 500 km² Population : 62 616 400 habitants Croissance

Plus en détail

INDICATEURS DE CONJONCTURE. Production, Finances Publiques, Monnaie et crédit, Commerce Extérieur, Indice des Prix Taux de change

INDICATEURS DE CONJONCTURE. Production, Finances Publiques, Monnaie et crédit, Commerce Extérieur, Indice des Prix Taux de change BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE DES ETUDES INDICATEURS DE CONJONCTURE Production, Finances Publiques, Monnaie et crédit, Commerce Extérieur, Indice des Prix Taux de change OCTOBRE 2013 I. INTRODUCTION

Plus en détail

Etude sur l industrie alimentaire au Maroc

Etude sur l industrie alimentaire au Maroc Département des Statistiques des Echanges Extérieurs Etude sur l industrie alimentaire au Maroc Avril 215 Plan 1. Contexte mondial 2. Indicateurs clés 3. Production et balance commerciale 4. Principales

Plus en détail

Canada-Belgique. Alexandre Gauthier Raphaël Guévin-Nicoloff. Publication n o 2011-123-F Le 25 novembre 2011

Canada-Belgique. Alexandre Gauthier Raphaël Guévin-Nicoloff. Publication n o 2011-123-F Le 25 novembre 2011 Canada-Belgique Publication n o 211-123-F Le 25 novembre 211 Alexandre Gauthier Raphaël Guévin-Nicoloff Division des affaires internationales, du commerce et des finances Service d information et de recherche

Plus en détail

Perspectives de l industrie suisse Pierres et Terres

Perspectives de l industrie suisse Pierres et Terres Perspectives de l industrie suisse Pierres et Terres Session d hiver 2008 de l ASGB Association suisse de l industrie des Graviers et du Béton Jongny, le 20 février 2008 Christoph Koellreuter, Fondateur

Plus en détail

Point mensuel de conjoncture

Point mensuel de conjoncture 28/09/2015 Point mensuel de conjoncture REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un But Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

Mise à jour économique et financière

Mise à jour économique et financière 2010-2011 Mise à jour économique et financière L hon. Blaine Higgs Ministre des Finances Le 26 novembre 2010 Mise à jour économique et financière 2010-2011 Publié par : Ministère des Finances Province

Plus en détail

L industrie agricole et agroalimentaire canadienne et l économie mondiale en 2013-2014

L industrie agricole et agroalimentaire canadienne et l économie mondiale en 2013-2014 L industrie agricole et agroalimentaire canadienne et l économie mondiale en 2013-2014 Introduction L économie canadienne est tributaire des exportations, en particulier dans les secteurs agricoles et

Plus en détail

Changement de moteur

Changement de moteur (CEPII) Présentation de l économie mondiale 2008 On l attendait depuis longtemps! Le déséquilibre de la croissance et les global imbalances Chaque année, commentaire du creusement continu du déficit courant

Plus en détail

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC ÉCONOMIE. Comptes économiques des revenus et dépenses du Québec

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC ÉCONOMIE. Comptes économiques des revenus et dépenses du Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC ÉCONOMIE Comptes économiques des revenus et dépenses du Québec Édition 2013 Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s

Plus en détail

INDICATEURS HEBDOMADAIRES

INDICATEURS HEBDOMADAIRES INDICATEURS HEBDOMADAIRES Semaine du 25 au 31 embre 214 RESERVES INTERNATIONALES NETTES Evolution en milliards de dirhams et en mois d importations de biens et services En MMDH En % Réserves Internationales

Plus en détail

Canada-Inde Profil et perspective

Canada-Inde Profil et perspective Canada-Inde Profil et perspective Mars 2009 0 L Inde et le Canada : un bref profil Vancouver Calgary Montréal Toronto INDE 3 287 263 km² 1,12 milliard 1 181 milliards $US 1 051 $US Source : Fiche d information

Plus en détail

BASE DE DONNÉES MONDE

BASE DE DONNÉES MONDE BASE DE DONNÉES MONDE 2013 SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry *

Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry * Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry * 1) Base de données 2) Sources et définitions * Alix de Saint Vaulry est économiste au CEPII, responsable de la production de la base de données

Plus en détail

La politique monétaire de la Banque du Canada

La politique monétaire de la Banque du Canada La politique monétaire de la Banque du Canada Conférence «Conjoncture et perspectives économiques 2011» Montréal, 9 décembre 2010 Laurent Martin Économiste et représentant principal Bureau du Québec, Banque

Plus en détail

Points forts 2012, DES ÉCHANGES COMMERCIAUX PEU DYNAMIQUES BILAN COMMERCE EXTÉRIEUR 2012. De la Polynésie française

Points forts 2012, DES ÉCHANGES COMMERCIAUX PEU DYNAMIQUES BILAN COMMERCE EXTÉRIEUR 2012. De la Polynésie française Points forts 3 BILAN 212 212, DES ÉCHANGES COMMERCIAUX PEU DYNAMIQUES INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE Dans le contexte d un commerce international peu florissant, le déficit de la

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015 Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 215 Banque Centrale de Tunisie Mars 215 1- ENVIRONMENT INTERNATIONAL - L environnement économique international a été marquée, ces derniers

Plus en détail

Fiche-Pays : Royaume du Canada

Fiche-Pays : Royaume du Canada Royaume du Maroc Ministère délégué auprès du Ministère de l'industrie, du Commerce, de l'investissement et de l'economie Numérique, Chargé du Commerce Extérieur المملكة المغربية الوزارة المنتدبة لدى وزارة

Plus en détail

Pourquoi une forte demande des PME en Sourcing Asie?

Pourquoi une forte demande des PME en Sourcing Asie? Sourcing en Asie Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département Développement International de la Chambre de Commerce et d Industrie de Saint-Etienne / Montbrison Tél : 04.77.43.04.50

Plus en détail

Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne. FMI Département Afrique Mai 2010

Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne. FMI Département Afrique Mai 2010 Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne FMI Département Afrique Mai 21 Introduction Avant la crise financière mondiale Vint la grande récession La riposte politique pendant le ralentissement

Plus en détail

Comprendre l Ouzbékistan 15

Comprendre l Ouzbékistan 15 Préface.......................................................................... 7 Comprendre l Ouzbékistan 15 Repères essentiels........................................................ 17 Chiffres clés

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Directeur de la Division de la statistique de la FAO

AVANT-PROPOS. Directeur de la Division de la statistique de la FAO AVANT-PROPOS L Annuaire statistique de la FAO fournit une sélection d indicateurs par pays sur l alimentation et l agriculture. Les données proviennent de FAOSTAT, la base de données statistique de l Organisation

Plus en détail

Chapitre V. Balance des paiements & Taux de change. Aspects financiers du CI. R. Katshingu

Chapitre V. Balance des paiements & Taux de change. Aspects financiers du CI. R. Katshingu Chapitre V Aspects financiers du CI Balance des paiements & Taux de change R. Katshingu 1 Objectifs d apprentissage A.- La Balance des paiements (BP) 1. Définition et importance de la BP 2. Composition

Plus en détail

L austérité budgétaire: définition, calcul et conséquences.

L austérité budgétaire: définition, calcul et conséquences. L austérité budgétaire: définition, calcul et conséquences. Pour mener un char quelque part, on a trois décisions à prendre: 1. La destination.. 2. La route qu on va suivre.. 3. La vitesse à laquelle on

Plus en détail

Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien

Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien Janone Ong, département des Marchés financiers La Banque du Canada a créé un nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien,

Plus en détail

TD6 La balance des paiements

TD6 La balance des paiements TD6 La balance des paiements Banque de France : Balance des paiements et position extérieure de la France (http://www.banque- france.fr/fr/stat_conjoncture/balance/bdppof/bdppof.htm) en milliards d'euros

Plus en détail

ACCES AUX MARCHES ETRANGERS Sem 9 M. Poncet

ACCES AUX MARCHES ETRANGERS Sem 9 M. Poncet Internationalisation de l entreprise Sommaire 1. L environnement des échanges 2. Les stratégies d internationalisation 3. Les étapes stratégiques de l internationalisation 4. La formulation des stratégies

Plus en détail

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Les échanges de marchandises (biens et services), de titres et de monnaie d un pays avec l étranger sont enregistrés dans un document comptable

Plus en détail

Simulation d impact de l augmentation des salaires du personnel de l administration publique et du SMIG et du SMAG dans le secteur privé

Simulation d impact de l augmentation des salaires du personnel de l administration publique et du SMIG et du SMAG dans le secteur privé Simulation d impact de l augmentation des salaires du personnel de l administration publique et du SMIG et du SMAG dans le secteur privé L augmentation des salaires du personnel de l administration publique

Plus en détail

Prévisions économiques 2011. Yanick Desnoyers

Prévisions économiques 2011. Yanick Desnoyers Prévisions économiques 2011 Yanick Desnoyers ÀNOTER ÀVOTRE AGENDA 16 novembre 2010 8 mars 2011 POUR ALLER PLUS LOIN Consultez le dossier complet sur la rémunération à l adresse suivante : www.portailrh.org/previsions

Plus en détail

L AIDE AU DÉVELOPPEMENT FRANÇAISE

L AIDE AU DÉVELOPPEMENT FRANÇAISE L AIDE AU DÉVELOPPEMENT FRANÇAISE L Aide publique au développement (APD) désigne les dépenses publiques au bénéfice des pays en développement dont le but essentiel est de favoriser le développement économique

Plus en détail

Bienvenue. Procure.ch. Jeudi 26 avril 2012. Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch. Haute école de gestion Fribourg

Bienvenue. Procure.ch. Jeudi 26 avril 2012. Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch. Haute école de gestion Fribourg Bienvenue Procure.ch Jeudi 26 avril 2012 Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch 1 ère question (thème) C est grave docteur? Les principaux indicateurs économiques En préambule.. Qu est-ce qu un

Plus en détail

11. Données Macroéconomiques

11. Données Macroéconomiques 11. Données Macroéconomiques 1. Une entreprise agricole produit du blé et des tomates. Elle vend pour 3 de blé à un moulin qui, par la suite, le revend sous forme de farine pour 6 à un fabricant de tagliatelles.

Plus en détail

Se préparer au prochain choc

Se préparer au prochain choc Se préparer au prochain choc Thomas Baunsgaard Chef de division adjoint (F1), Département des finances publiques Forum fiscal africain 9 et 1 novembre 211 Le Cap 1 D où pourront provenir les prochains

Plus en détail

Le déclin de l industrie en France

Le déclin de l industrie en France Le déclin de l industrie en France Le but de ce dossier pédagogique est de comprendre les causes de la désindustrialisation en France. Il faut distinguer quatre phénomènes : i) les gains de productivité,

Plus en détail

Simulations de l impact de politiques. économiques sur la pauvreté et les inégalités

Simulations de l impact de politiques. économiques sur la pauvreté et les inégalités Simulations de l impact de politiques économiques sur la pauvreté et les inégalités L analyse de l évolution des conditions de vie et des comportements des classes moyennes, à la lumière de l observation

Plus en détail

2.6. Comparaison internationale de la dynamique récente des dépenses de santé

2.6. Comparaison internationale de la dynamique récente des dépenses de santé 2.6. Comparaison internationale de la dynamique récente des dépenses de santé Si les dépenses de protection sociale pendant la crise ont joué globalement un rôle de stabilisateur automatique (cf. fiche

Plus en détail

Tableau de bord mensuel du GFI

Tableau de bord mensuel du GFI Tableau de bord mensuel du GFI 1- Taux de change... page 1 2- Taux d intérêt... 2 3- Crédits aux sociétés non financières... 3 4- Matières premières et pétrole... 4 5- Croissance... 5 6- Activité industrielle...

Plus en détail

La crise des dettes souveraines*

La crise des dettes souveraines* La crise des dettes souveraines* ANTON BRENDER, FLORENCE PISANI & EMILE GAGNA (*) La découverte 1. Table des matières I Dette souveraine, dette privée II D une crise à l autre III Le piège japonais IV

Plus en détail

3. Libre circulation des marchandises (y compris l Union douanière)

3. Libre circulation des marchandises (y compris l Union douanière) X. DROIT EUROPEEN 0. Revues 1. Ouvrages généraux : traités, manuels encyclopédies, dictionnaires sur l Union européenne a. Recueils de textes de droit européen (primaire et dérivé) 2. Libertés de circulation

Plus en détail

MAROC TRADE INFO. 1. Tendances économiques internationales

MAROC TRADE INFO. 1. Tendances économiques internationales Royaume du Maroc Ministère Délégué auprès du Ministère de l Industrie, du Commerce, de l Investissement et de l Economie Numérique Chargé du Commerce Extérieur MAROC TRADE INFO mai Cadrage de mars 50 Contenu

Plus en détail

Le marché du pétrole des tensions dans le futur? Le «peg» du yuan et les conséquences.

Le marché du pétrole des tensions dans le futur? Le «peg» du yuan et les conséquences. Cours passé : Le marché du pétrole des tensions dans le futur? Aujourd hui : Le «peg» du yuan et les conséquences. - Important rappel théorique ; - Le contexte ; - L effet sur le niveau des taux d intérêt

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2009 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2009 au titre de l article IV avec le Maroc Le FMI conclut les consultations de 2009 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 10/19 (F) 16 février 2010 Les notes d'information au public (NIP) s inscrivent dans

Plus en détail

Séminaire sur la compilation des statistiques du commerce international de marchandises, Abuja, Nigeria, 30 août - 2 septembre 2005

Séminaire sur la compilation des statistiques du commerce international de marchandises, Abuja, Nigeria, 30 août - 2 septembre 2005 NATIONS UNIES DEPARTEMENT DES AFFAIRES ECONOMIQUES ET SOCIALES DIVISION DE STATISTIQUE Séminaire sur la compilation des statistiques du commerce international de marchandises, Abuja, Nigeria, 30 août -

Plus en détail

Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005. Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005.

Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005. Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005. Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005 Summary in French Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005 Résumé Le soutien accordé aux producteurs

Plus en détail

Politique budgétaire. Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi.

Politique budgétaire. Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi. Politique budgétaire Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi. Nous continuons de supposer qu il s agit d une économie fermée mais

Plus en détail

Royaume du Maroc. Direction des Etudes et des Prévisions Financières

Royaume du Maroc. Direction des Etudes et des Prévisions Financières Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions Financières Tableau de bord des indicateurs macro-économiques mai 2011 Table des matières Présentation générale Principaux indicateurs macro-économiques.

Plus en détail

2012 Stabilisation de l activité. 2013 Perspectives de reprise

2012 Stabilisation de l activité. 2013 Perspectives de reprise 2012 Stabilisation de l activité 2013 Perspectives de reprise Quel avenir pour l industrie chimique en France? Enjeux énergétiques Paris, le 21 mars 2013 UIC - Contacts presse Hélène MEJEAN - Directeur

Plus en détail

NOTE TRIMESTRIELLE SUR LES STATISTIQUES DUCOMMERCE EXTÉRIEUR

NOTE TRIMESTRIELLE SUR LES STATISTIQUES DUCOMMERCE EXTÉRIEUR Institut National de la Statistique et de la Démographie NOTE TRIMESTRIELLE SUR LES STATISTIQUES DUCOMMERCE EXTÉRIEUR Premier trimestre 2013 Août2013 INSD, Avenue Pascal ZAGRE, Ouaga 2000, 01 BP 374 Ouagadougou

Plus en détail