Organisation du Système de Santé en France

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Organisation du Système de Santé en France"

Transcription

1 Organisation du Système de Santé en France Dr Marion ALBOUY-LLATY Staff de santé publique 5 janvier 2011

2 Organisation du Système de Soins en France Plan 1. Introduction et Définitions 2. La Demande de Soins 3. L Offre de Soins 4. Le Financement 5. Le Pilotage

3 Organisation du Système de Soins en France Plan 1. Introduction et Définitions 2. La Demande de Soins 3. L Offre de Soins 4. Le Financement 5. Le Pilotage

4 Introduction Définitions Système de Santé Ensemble des moyens (organisationnels, humains, structurels et financiers) destinés à réaliser les objectifs d une politique de santé Composantes La demande de soins = les besoins des usagers L'offre de soins Le financement des soins Le pilotage

5 Introduction Définitions Demande Offre Financement Pilotage Besoins de la Population Indicateurs Professionnels de Santé Médecins Infirmières Autres Etablissements Publics Privés Services de prévention Etat +/- Région Assurance maladie Assurances privées Mutuelles Entreprises Patients Maîtrise de l offre (Planification) Maîtrise des dépenses Maîtrise de la qualité Définition des priorités

6 Organisation du système de santé français un système de santé très diversifié une place essentielle dans les préoccupations de Français une grande fragilité économique un défaut de coordination

7 «Actualités de Santé Publique» SIDA hormone de croissance, VIAGRA épidémies de salmonelloses problèmes liés à l environnement maladie de la «vache folle» et hier Grippe H1N1... nécessité d amélioration du système

8 Organisation du Système de Soins en France Plan 1. Introduction et Définitions 2. La Demande de Soins 3. L Offre de Soins 4. Le Financement 5. Le Pilotage

9 La Demande de Soins L état de santé de la population française Les moins de 15 ans Mortalité infantile 4,2/1000 : grands progrès depuis les années 1970 Accidents : 40% des décès Surpoids et Obésité touchent plus de 15% des 7-9 ans Les ans Mort violente : 1 décès sur 2 chez les hommes (22 morts par jour sur la route) 30 % des hospitalisations liées à la grossesse et l accouchement IVG par an Les ans Cancers : 45% des décès Cancer du poumon +++ (+25% mortalité en 10 ans chez la femme) Maladies cardio vasculaires : motif de recours aux soins le plus fréquent Les 75 ans et plus Démences : personnes en France Isolement, Dépression, Dénutrition (HCSP)

10 La Demande de Soins L état de santé de la population française Inégalités et disparités de santé Mortalité des ouvriers et des employés près de 3 fois supérieure à celle des cadres supérieurs Espérance de vie à la naissance varie de plus de 10 ans en France entre les zones du nord et du sud Différence d Espérance de vie à 35 ans entre un ouvrier et un cadre : 6,5 années Taux de prématurité varie du simple au triple en fonction du niveau scolaire de la mère 32 % des Maghrébins et 54 % des Africains sub-sahariens résidant en France ignorent leur séropositivité au moment où ils tombent malade du sida, contre 21 % des personnes de nationalité française

11 La Demande de Soins L état de santé de la population française

12 La Demande de Soins L état de santé de la population française

13 Organisation du Système de Soins en France Plan 1. Introduction et Définitions 2. La Demande de Soins 3. L Offre de Soins 4. Le Financement 5. Le Pilotage

14 Introduction Définitions Demande Offre Financement Pilotage Besoins de la Population Indicateurs Professionnels de Santé Médecins Infirmières Autres Etablissements Publics Privés Services de prévention Etat Région Assurance maladie Assurances privées Mutuelles Entreprises Patients Maîtrise de l offre (Planification) Maîtrise des dépenses Maîtrise de la qualité Définition des priorités 14

15 L offre de soins 1958 Création des CHU 1970 Loi du 31 décembre «portant réforme hospitalière» Mission du service public hospitalier Carte sanitaire, fixant le nombre de lits et d équipement lourd Expérimentation de gestion financière prix de journée, taux directeur (1979) puis budget global (1983) 1991 Loi du 31 juillet Evaluation de l activité - PMSI Projet d établissement : améliorer la concertation au sein des établissements et l autonomie des hôpitaux Logique contractuelle (COM Contrats d objectifs et de moyens) SROS 1996 Ordonnances Juppé Création des ARH ANAES : Accréditation et Qualité 2002 Plan Hôpital 2007 (Mattei) : «une nouvelle gouvernance» Contractualisation externe (ARH) et interne (Pôles et Comités directeurs) T2A 2004 réforme assurance maladie loi de santé publique 2009 loi Hôpital Patient Santé Territoires : Création des ARS

16 Service public Valeurs Égalité Neutralité Continuité (urgences) Adaptabilité (qualité) Missions Soins de qualité Prévention Enseignements (post) univ. Recherche Sécurité 16

17 Le SROS vise à responsabiliser tous les acteurs de la santé. Il détermine des priorités régionales, fixe des objectifs et évalue ses résultats. 1 doit permettre la rationalisation de l'offre hospitalière par: l'instauration de plateaux techniques sophistiqués la réflexion sur des formes alternatives de soin (HAD) l'optimisation des moyens, notamment la complémentarité des ES (équipements lourds) l'amélioration de la qualité des soins. 17

18 ARH organisme décentralisé (régional) de gestion des hôpitaux organisation de l'hospitalisation publique et privée mettre en œuvre la politique hospitalière régionale analyser et de coordonner l'activité des ES (SROS) conclure des CPOM avec les ES déterminer les ressources des ES 2004 : recentralisation au niveau ministériel du processus de répartition budgétaire aux établissements de santé (T2A) : réduction de leur influence 2009: disparition au profit des ARS 18

19 19

20 T2A Tarification à l activité logique de moyens logique de résultats ce sont les recettes issues des activités hospitalières qui vont déterminer les dépenses et non l'inverse 20

21 21

22 L offre de soins Lits 8,5 lits pour 1000 habitants Les établissements publics ou privés différent par leurs modalités de fonctionnement, leurs équipements, leur type de clientèle et leur mode de rémunération et Bientôt plus forcément par l étendue de leurs missions (loi HPST)

23 Etablissements de soins La Catégorie de l établissement => Jusqu en 2012 Le Statut Juridique Secteur public PSPH Secteur privé À but non lucratif À but lucratif

24 Partage du Champ selon La Catégorie de l établissement Etablissements publics Centres hospitaliers régionaux et/ou CHU Centres Hospitaliers et Hôpitaux locaux Etablissements de soins => Jusqu en 2012 Centres Hospitaliers spécialisés en Psychiatrie Etablissements privés Courte durée Soins de suite et réadaptation Soins de longue durée Lutte contre les maladies mentales, les toxicomanies et l alcoolisme Traitement et soins à domicile et de dialyse ambulatoire Le Statut Juridique Secteur public PSPH Secteur privé Établissements médico-sociaux

25 Partage du Champ selon Etablissements de Santé (loi HPST) La Catégorie de l établissement Etablissements publics 1 seule catégorie d établissement de santé public Centres hospitaliers (+/- régionaux ou universitaires) Etablissements privés Établissements de santé Privés d intérêt collectif Le Statut Juridique Secteur public ESPIC Secteur privé Établissements médico-sociaux

26 Les Etablissements de santé Classification des activités des établissements Activités de courte durée (MCO) Médecine Chirurgie Obstétrique (appareil digestif, appareil musculo-squelettique, appareil circulatoire, séjours liés à la grossesse, ORL, SNC) Soins de suite et de réadaptation (SSR) Soins de longue durée Gériatrie Augmentation de l activité lié au vieillissement Essentiellement hospitalisation publique

27 Les Etablissements de santé

28 Les Etablissements de santé Les Etablissements publics organisation jusqu en 2009 Ministre nomme Directeur -Représente l'établissement -Autorité sur l ensemble l du personnel Conseil exécutif prépare pare exécute les décisionsd Président : Maire de la commune Représentants : - Collectivités territoriales - Médecins et infirmiers non hospitaliers - Usagers depuis Personnel hospitalier, médical et paramédical Conseil d'administration Organe décisionneld CME CHSCT CTE CLIN CSIRMT Organes représentatifs

29 Organisation prévue par loi HPST 29

30 Les Etablissements de santé Les Etablissements privés Répartition 35% des lits Statut 1100 établissements de courte durée 725 établissements de SSR 300 autres établissements de lutte contre les maladies mentales, les toxicomanies et l alcoolisme 500 traitements et soins à domicile, dialyse ambulatoire Établissements à but lucratif (60% des lits) Société de capitaux (SA SARL) statut le plus fréquent. Établissements à but non lucratif (40% des lits) Association loi 1901 à but non lucratif (statut le plus fréquent) Congrégations, Etablissements mutualistes, Fondations, Centres de lutte contre le cancer Etroitement encadré par les pouvoirs publics PSPH deviennent des ESPIC ( étab de santé privés d intérêt collectif) 2012

31 Les Etablissements de santé Les Etablissements privés Organisation des établissements privés Conférence MédicaleM ou Commission médicalem sont l équivalent de la CME Participation des personnels salariés s identique à celle d une d entreprise privée (délégués du personnel, comité d entreprise) CHST, CLIN,, Comité du médicament m et des dispositifs médicaux même fonctionnement que les établissements publics

32 Les Etablissements de santé Nombre de lits 4000 établissements lits Publics ~ % CHR 29 CH 550 HL 340 CHS 94 autres 44 Privés ~ % MCO 1100 SSR, LD 725 autres 300 Dom, ambu 500

33 Les Etablissements de santé Nouvelles Tendances Développement de l hospitalisation à domicile Développement de l hospitalisation de jour ou de nuit -psychiatrie Développement de la chirurgie ambulatoire Coopérations entre établissements - CHT Concentration des cliniques Groupements de coopération sanitaire -GCS Les Réseaux de Santé Ensemble de moyens organisés dans une aire géographique déterminée pour coordonner le suivi de patients

34 34

35 35

36 36

37 En synthèse : modernisation des établissements de santé Élargissement possible de la mission de service public à tous les ES Simplification des structures chargées de la qualité et sécurité de soins Gouvernance modifiée : conseil de surveillance (ex- CA), pdt de directoire (DG), directoire (ex-conseil exécutif) renforcement des pouvoirs et de l autorité du DG Ressources médicales (contractuel, rémunération part liée à l activité) Coopération inter-établissement favorisée (communauté hospitalière de territoire) Modernisation recherche clinique 37

38 Introduction Définitions Demande Offre Financement Pilotage Besoins de la Population Indicateurs Professionnels de Santé Médecins Infirmières Autres Etablissements Publics Privés Services de prévention Etat Région Assurance maladie Assurances privées Mutuelles Entreprises Patients Maîtrise de l offre (Planification) Maîtrise des dépenses Maîtrise de la qualité Définition des priorités

39 Professionnels de santé 1,2 millions de personnes (70% des professionnels) dont Infirmières Aides Soignants Médecins, Biologistes et Pharmaciens 39

40 40

41 41

42 42

43 Accès de tous à des soins de qualité Organisation non basée sur offre mais sur besoins de santé Régulation territoriale de la démographie médicale Formation médicale Continue et évaluation des pratiques professionnelles Développement professionnel continu (DPC) 43

44 Accès de tous à des soins de qualité Organisation non basée sur offre mais sur besoins de santé 44

45 Accès de tous à des soins de qualité Organisation non basée sur offre mais sur besoins de santé ( niveaux de soins de 1er recours, de 2nd recours) 45

46 Accès de tous à des soins de qualité Régulation territoriale de la démographie médicale 46

47 Accès de tous à des soins de qualité Formation médicale Continue et évaluation des pratiques professionnelles Développement professionnel continu (DPC) 47

48 Introduction Définitions Demande Offre Financement Pilotage Besoins de la Population Indicateurs Professionnels de Santé Médecins Infirmières Autres Etablissements Publics Privés Services de prévention Etat Région Assurance maladie Assurances privées Mutuelles Entreprises Patients Maîtrise de l offre (Planification) Maîtrise des dépenses Maîtrise de la qualité Définition des priorités

49 49

50 La Prévention Définitions primaire lutte contre facteurs de risque chez des sujets indemnes de toute maladie, >tabac, alcool secondaire : recherche d un problème de santé asymptomatique Vise à réduire la durée d évolution de la maladie. >Le dépistage tertiaire Diminuer l impact d une pathologie. Favoriser la réinsertion sociale et professionnelle Action variées: PMI, programmes de dépistage organisé, centres de médecine préventive

51 51

52 52

53 53

54 Organisation du Système de Soins en France Plan 1. Introduction et Définitions 2. La Demande de Soins 3. L Offre de Soins 4. Le Financement 5. Le Pilotage

55 Le Financement 1 Coût de la Santé En % du PIB consacré à la santé 190 Milliards 3038 par habitant F en 1995 par habitant 6% investis dans la prévention L assurance maladie : 75% Les mutuelles : 7% Les assurances privées : 3% Les institutions de prévoyance : 2% Les ménages 13 %

56 DEPENSE COURANTE DE SANTE 158 Milliards Consommation médicale totale Autres dépenses individuelles Dépenses collectives Prévention 2% Indemnités jour. Gestion 7% CSBM 86% Soins aux PA Recherche Prévention 4% Soins hospitaliers (4%) Soins ambulatoires (51%) Transports de malades Médicaments (45%) Autres biens médicaux Subventions Formation Prévention 1% Prévention institutionnelle: 4.7 Milliards + prévention : 5,8 Milliards = 10,5 Milliards (6,4% DCS) DREES Etudes et résultats 2003 et 2006, comptes de la santé France

57 Le Financement 2 Assurance Maladie La SécuritS curité sociale est en charge de 3 risques maladie, famille, vieillesse Création en 1945 Fondé sur le travail : cotisations Les personnes protégées sont les «assurés s sociaux» Branche maladie de la Sécu S = Assurance Maladie 75% des dépenses d de santé assumées par l AMl Depuis la CMU (2000), la «totalité» de la population est protégée.

58 Le Financement 3 Assurance Maladie L Assurance Maladie est gérée par des régimes professionnels Le Régime général (CNAMTS) La Mutualité sociale agricole (MSA) La Caisse nationale d assurance maladie des professions indépendantes (CANAM) régime social des indépendants (RSI) Régimes spéciaux (SNCF, fonctionnaires de l Etat, EDF ) régime général : 82,2% régime agricole : 7,8% professions indépendantes : 5,3% régimes spéciaux de salariés : 4,7%.

59 Le Financement Assurance Maladie Organisation de l Assurance maladie Le régime général est un système hiérarchisé 4 CNAMTS Caisse Nationale d Assurance Maladie des Travailleurs Salariés Prévention et actions sanitaires Contrôle médical Avis sur les lois CRAM : Caisse Régionale d A.M CARSAT : caisse d assurance retraite et de la santé au travail Prévention des accidents du travail et maladies professionnelles CPAM : Caisse Primaire d A.M. Droit privé Prestations aux assurés Programmes d action sanitaires et sociales URCAM : Union Régionale des Caisses d A.M. Politique de gestion du risque dans le domaine des soins de ville Coordonne les différents régimes rejoint ARS

60 Le Financement 5 Les Assurances complémentaires Plus de 80% de la population Mutuelles Sociétés s de personnes à but non lucratif Code de mutualité interdit d exclure d un adhérent Pour les candidats à l adhésion : pas de questionnaire ni d examen d médical sur leur état de santé Assurances privées Sociétés s de capitaux à but lucratif Code des assurances permet d exclure un adhérent Pour les candidats à l adhésion : possibilité de les soumettre à un questionnaire et à un examen médical m pour adhésion et montant des primes.

61 Le Financement 6 Participation financière du patient Les remboursements sont basés sur des tarifs négociés entre CNAM et syndicats Ticket modérateur = somme non remboursée au malade 3 types d exonération du ticket modérateur (=prise en charge à 100%): Affection de longue durée, Durée d hospitalisation supérieure à 30 jours Situation de la personne assurée : grossesse, invalidité, accident de travail Les malades hospitalisés doivent payer un forfait journalier

62 Le Financement 7 Organisation du financement Le financement global : voté «à priori» Préparation du budget par l Etatl Vote du Parlement à la fin de l annl année : Loi de financement de SécuritS curité Sociale ONDAM fixé: Objectif National des Dépenses D de l Assurance l Maladie

63 Le Financement 8 Actualité du financement des hôpitaux : la Tarification à l activité ou T2A Dotation globale Hôpital T2A Montée en charge progressive de la T2A 10% en % % 2008

64 Organisation du Système de Soins en France Plan 1. Introduction et Définitions 2. La Demande de Soins 3. L Offre de Soins 4. Le Financement 5. Le Pilotage

65 Pilotage et régulation des soins Pluralisme et Centralisation 1. Etat -Prévention, veille sanitaire, lutte contre les grandes maladies -Formation des professionnels -Contrôle du circuit du médicamentm -Régule le nombre de lits et de professionnels -Veille à l équilibre des comptes sociaux -Réglemente la couverture sociale de la population Ministère du travail, de l emploi l et de la santé 5 directions Direction de l Administration l Générale G et de la Modernisation des services (DAGEMO) Direction de l Animation l de la Recherche, des Etudes et des Statistiques (DARES) Direction générale g de l offre l de soins (DGOS) Direction générale g de la Santé (DGS) Direction Générale G du Travail (DGT) Parlement Vote les objectifs de dépensesd Vote les réformesr

66 Direction générale g de l offre l de soins 66

67 Direction générale g de la Santé 1. Produits de santé 2. promotion de la santé et prévention des maladies chroniques 3. prévention des risques infectieux 4. prévention des risques liés à l'environneme nt et à l'alimentation 5. Urgences sanitaires 67

68 Modalités de définition de la politique de santé Acteurs jusqu à mars 2010 National Haut Conseil de Santé Publique Conférence Nationale de Santé Gouvernement Parlement Agences sanitaires Régional => programme régional de santé publique Conférence régionale de santé Groupement régional de santé publique ARH/DRASS/URCAM/URML Parfois Conseil régional Usagers 68

69 Le niveau National Le Haut Conseil de la Santé Publique Une instance d expertise unique Objectif : améliorer la prise en compte des connaissances disponibles dans l élaboration et la mise en œuvre de la politique de santé publique et de mobiliser cette expertise afin de répondre rapidement à des questions spécifiques 69

70 Le niveau National La Conférence Nationale de Santé Lieu de la concertation nationale sur les problèmes de santé Lieu d expression et de dialogue des acteurs et des usagers du système de santé, au moyen de leurs instances représentatives Elle est consultée par le Gouvernement lors de la préparation du projet de loi définissant les objectifs de santé publique 70

71 Le niveau National Le Gouvernement Précise les objectifs de sa politique et ses principaux plans d action dans un rapport annexé au projet de loi - En s appuyant sur le rapport établi par le Haut Conseil de la Santé Publique - Après consultation de la Conférence Nationale de Santé Menace sanitaire grave : le ministre chargé de la santé peut prescrire toute mesure proportionnée aux risques courus et appropriée aux circonstances 71

72 Le niveau National Le Parlement Vote la loi définissant les objectifs de santé publique tous les 5 ans Peut suivre l état de santé de la population au travers des indicateurs du rapport annexé Peut évaluer à tout moment la mise en œuvre de la loi (en tout ou partie) et des programmes de santé par l Office parlementaire d évaluation des politiques de santé 72

73 Instances de compétence spécifique Le niveau National

74 74

75 Modalités de définition de la politique de santé Acteurs jusqu à mars 2010 National HCSP Conférence Nationale de Santé Gouvernement Parlement Régional => programme régional de santé publique Conférence régionale de santé Groupement régional de santé publique ARH/DRASS/URCAM/URML Parfois Conseil régional Usagers 75

76 76

77 5. Pilotage et régulation des soins 1. Etat Au niveau régional, r l Etat l déconcentre d ses compétences DRASS : sous l autoritl autorité du préfet Définition des priorité de santé régionales Coordonnent professions de santé et politique hospitalière DDASS : sous l autoritl autorité du préfet Contrôle du bon fonctionnement des soins Action de prévention et promotion de la santé au niveau local ARH (1996) Coordonnent les hôpitaux et équipements au niveau régionalr Organisent la répartition r des ressources et la planification Veillent à corriger les inégalit galités s existantes Concluent des COM Délivrent des autorisations pour matériels d éd équipement lourd AGENCE REGIONALE DE SANTE

78 Agence régionale de santé 78

79 79

80 Projet régional de santé 80

81 Conclusion Le Paradoxe français Points faibles Pas de culture de la négociationn - Conflits fréquents - Difficultés à réformer Inertie et complexité du système ex : démographie médicale Prévention néglign gligée Mortalité prématur maturée élevée Inégalit galités s de Santé Points forts Espérance de vie élevée e et résultats r globaux satisfaisants Instauration progressive d une d vraie politique de Santé Publique Couverture Maladie Universelle

82 82

Le financement des soins de santé en France

Le financement des soins de santé en France Le financement des soins de santé en France Présenté par Hans-Martin Späth Maître de Conférences en Economie de la Santé Département pharmaceutique de Santé Publique Plan La protection sociale en France

Plus en détail

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA)

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Historique : d abord il y eut la conférence régionale de santé Conférences Régionales de Santé (CRS) installées par les ordonnances du 24 avril 1996

Plus en détail

La planification sanitaire Comité éditorial de l'uvmaf

La planification sanitaire Comité éditorial de l'uvmaf La planification sanitaire Comité éditorial de l'uvmaf 2014 1 Table des matières Introduction... 3 1. La planification hospitalière... 3 2. De la planification hospitalière à la planification sanitaire...3

Plus en détail

sociale DSS La Direction de la sécurité Un système de protection sociale générale fondé sur le principe de la solidarité

sociale DSS La Direction de la sécurité Un système de protection sociale générale fondé sur le principe de la solidarité La Direction de la sécurité sociale DSS Un système de protection sociale générale fondé sur le principe de la solidarité 1, Place de Fontenoy 75350 Paris cedex Tél : 01 40 56 60 00 Fax : 01 40 56 72 88

Plus en détail

Réforme des régimes de l assurance maladie en Tunisie Défis et perspectives. Mohamed CHIHA Directeur Central CNAM

Réforme des régimes de l assurance maladie en Tunisie Défis et perspectives. Mohamed CHIHA Directeur Central CNAM Réforme des régimes de l assurance maladie en Tunisie Défis et perspectives Mohamed CHIHA Directeur Central CNAM 1 Partie Système d Assurance Maladie Avant la réforme «Performances & Insuffisances» La

Plus en détail

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé AMÉLIORER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET ACCROÎTRE L EFFIcacité DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ Agence Régionale de Santé Une réforme indispensable, les ars pourquoi? Nos dépenses de santé ne cessent d augmenter,

Plus en détail

Le service social hospitalier. Le financement des soins. L accueil des personnes âgées en résidence d hébergement. L accueil des personnes handicapées

Le service social hospitalier. Le financement des soins. L accueil des personnes âgées en résidence d hébergement. L accueil des personnes handicapées Le service social hospitalier Le financement des soins L accueil des personnes âgées en résidence d hébergement. L accueil des personnes handicapées Intervention IFAS 10/09/2015 MP Hervé 1. Le service

Plus en détail

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Édition 2011 Environnement de la protection sociale Le déficit du régime général En milliards d euros 2009 2010 Prévisions 2011-0,7-0,7 0-1,8-2,7-2,6-7,2-6,1-8,9-10,6-9,9-11,6-20,3-23,9-18,6

Plus en détail

Deveaux Sébastien Coordonateur de soins Septembre 2013

Deveaux Sébastien Coordonateur de soins Septembre 2013 Unité d enseignement 1.2.S3 Deveaux Sébastien Coordonateur de soins Septembre 2013 Programme Chiffres 2012 Questions Dotation Globale/T2A Sécurité Sociale Les mutuelles Financement et remboursement des

Plus en détail

Les dépenses de santé 2013 en Rhône-Alpes. une part stable des dépenses nationales. 6,3 millions d habitants soit 9.7% de la population française

Les dépenses de santé 2013 en Rhône-Alpes. une part stable des dépenses nationales. 6,3 millions d habitants soit 9.7% de la population française INDICATEURS n 8 Les dépenses de santé 2013 une part stable des dépenses nationales Conformément aux dispositions de l article L1432-3 du code de la santé publique, un état fi nancier est édité chaque année

Plus en détail

La protection sociale en France

La protection sociale en France 18 La protection sociale en France FONCTIONNEMENT La protection sociale peut fonctionner selon trois logiques. LA LOGIQUE D ASSURANCE SOCIALE La logique d assurance sociale a pour objectif de prémunir

Plus en détail

L ORGANISATION DU SYSTEME DE SANTE EN FRANCE

L ORGANISATION DU SYSTEME DE SANTE EN FRANCE L ORGANISATION DU SYSTEME DE SANTE EN FRANCE Dr AELBRECHT Février 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION ET DEFINITIONS LA DEMANDE DE SOINS L OFFRE DE SOINS LE FINANCEMENT LE PILOTAGE LES GRANDS ENJEUX 2 INTRODUCTION

Plus en détail

Réflexions sur l organisation des soins

Réflexions sur l organisation des soins Réflexions sur l organisation des soins Rencontres inter-régionales de l ASIP lasip Dr Y Bourgueil Directeur de recherches h IRDES Responsable équipe PROSPERE Réflexions sur l organisation des soins L

Plus en détail

Conférence Débat AFTA. Conférence

Conférence Débat AFTA. Conférence Conférence Conférence Débat AFTA PRÉVOYANCE SANTÉ DES SALARIES DES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF Vos interlocuteurs : Alexandra REPIQUET Jean-Philippe FERRANDIS : 01 49 64 45 15 : 01 49 64 12 88 : 01 49

Plus en détail

Les Grands Risques Sociaux. Historique et organisation générale de la Sécurité Sociale et de l Assurance Maladie

Les Grands Risques Sociaux. Historique et organisation générale de la Sécurité Sociale et de l Assurance Maladie Les Grands Risques Sociaux Historique et organisation générale de la Sécurité Sociale et de l Assurance Maladie Santé publique 1ere année du 2eme cycle de la Faculté d Odontologie Janvier 2016 Direction

Plus en détail

ECONOMIE DE LA SANTE 06/11/2015. Economie de la santé (Rappel) Structure Nationale. La santé un service spécifique :

ECONOMIE DE LA SANTE 06/11/2015. Economie de la santé (Rappel) Structure Nationale. La santé un service spécifique : ECONOMIE DE LA SANTE RAPPEL : LE MARCHÉ DE LA SANTÉ LES STRUCTURES DE GESTION LA SÉCURITÉ SOCIALE LE FINANCEMENT DE LA SS + LE FINANCEMENT DES ÉTABLISSEMENT LE FINANCEMENT DES SOINS INFIRMIERS MUTUELLE

Plus en détail

Orthèses et Petit Appareillage

Orthèses et Petit Appareillage Orthèses et Petit Appareillage Protection sociale et LégislationL 1/ Protection sociale et Législation Historique Organisation de l Assurance Maladie Le régime général Procédures et circuits de prise en

Plus en détail

LA REFORME DE NOTRE SYSTEME DE SANTE SE MET EN PLACE l UDAF 37 s organise en conséquence

LA REFORME DE NOTRE SYSTEME DE SANTE SE MET EN PLACE l UDAF 37 s organise en conséquence LA REFORME DE NOTRE SYSTEME DE SANTE SE MET EN PLACE l UDAF 37 s organise en conséquence La loi hôpital, patients, santé et territoires (loi HPST) du 21 juillet 2009 modifie en profondeur l organisation

Plus en détail

ANNEXE 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL HOSPITALIER

ANNEXE 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL HOSPITALIER ANNEXE 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL HOSPITALIER ANNEXE N 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL POUR LA COUVERTURE DU RISQUE HOSPITALISATION TITRE I - PRINCIPES GÉNÉRAUX ARTICLE 1-1 CATÉGORIES COUVERTES Sont admis à bénéficier des

Plus en détail

Stratégie de la couverture maladie universelle au Sénégal Etat des lieux et Perspectives

Stratégie de la couverture maladie universelle au Sénégal Etat des lieux et Perspectives REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ----------------------------------------------------------------------------------------- Stratégie de la couverture maladie universelle au Sénégal Etat des

Plus en détail

La Sécurité sociale. 3. Les bénéficiaires Le salarié doit avoir cotisé selon certaines conditions qui s apprécient à la date des soins.

La Sécurité sociale. 3. Les bénéficiaires Le salarié doit avoir cotisé selon certaines conditions qui s apprécient à la date des soins. La Sécurité sociale a) Généralités La Sécurité sociale a été créée en 1945, suite à la seconde guerre mondiale. L équilibre du système français de protection sociale est actuellement une des préoccupations

Plus en détail

P atients S anté T erritoires

P atients S anté T erritoires H ôpital P atients S anté T erritoires L exercice regroupé dans les services de santé Une action coordonnée des professionnels en faveur des patients De plus en plus de professionnels de santé ont depuis

Plus en détail

Historique et organisation générale de la Sécurité sociale et de l Assurance maladie UE Organisation de la Sécurité Sociale 19 janvier 2015

Historique et organisation générale de la Sécurité sociale et de l Assurance maladie UE Organisation de la Sécurité Sociale 19 janvier 2015 Historique et organisation générale de la Sécurité sociale et de l Assurance maladie UE Organisation de la Sécurité Sociale 19 janvier 2015 Direction régionale du Service médical PACA-C - 1 -Public - Historique

Plus en détail

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Édition 2016 ENVIRONNEMENT DE LA PROTECTION SOCIALE Le déficit du régime général En milliards d 2013 2014 Prévisions 2015 0,7 0,6-0,6-3,2-2,7-1,6-4,6-6

Plus en détail

Congrès belgo-vietnamien de médecine générale médecine familiale

Congrès belgo-vietnamien de médecine générale médecine familiale Congrès belgo-vietnamien de médecine générale médecine familiale 1-2 novembre 2005 Financement solidaire et équitable des soins de santé en Belgique : entre Bismarck et Beveridge Prof. Marc VANMEERBEEK

Plus en détail

FINANCEMENT DE L OFFRE DE SOINS EN AFRIQUE. Prof DIE-KAKOU

FINANCEMENT DE L OFFRE DE SOINS EN AFRIQUE. Prof DIE-KAKOU 1 FINANCEMENT DE L OFFRE DE SOINS EN AFRIQUE Prof DIE-KAKOU 2 PLAN INTRODUCTION I- SITUATION II- FINANCEMENT IV- COUVERTURE MALADIE V- DEFIS CMU CONCLUSION 3 INTRODUCTION Services de santé offerts avec

Plus en détail

Hanoï 6 novembre 2012. par Michel VIGNEUL Conseiller actuaire Manager de projets

Hanoï 6 novembre 2012. par Michel VIGNEUL Conseiller actuaire Manager de projets Hanoï 6 novembre 2012 par Michel VIGNEUL Conseiller actuaire Manager de projets STRUCTURE de l exposé INTRODUCTION 1.Le fonctionnement du système 2.Le financement du système 3.La gestion du système QUESTIONS

Plus en détail

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Édition 2015 ENVIRONNEMENT DE LA PROTECTION SOCIALE Le déficit du régime général En milliards d 2012 2013 Prévisions 2014 0,6 0,2-0,2-2,5-3,2-2,9-5,9-6,8-6

Plus en détail

Place des mutuelles dans le système de santé français Poids des services de soins et d accompagnement mutualistes

Place des mutuelles dans le système de santé français Poids des services de soins et d accompagnement mutualistes Place des mutuelles dans le système de santé français Poids des services de soins et d accompagnement mutualistes Nathalie CHATILLON FNMF Direction des Affaires Publiques Département International Sommaire

Plus en détail

Cours de Santé Publique octobre 2008

Cours de Santé Publique octobre 2008 Cours de Santé Publique octobre 2008 Professeur Hélène Sancho Garnier Dr Kéla Djoufelkit EPIDAURE 1. Principes d une démarche d assurance qualité et évaluation des pratiques professionnelles. 2. Organisation

Plus en détail

Financement des soins. Hélène Marini Mardi 10 mai 2010

Financement des soins. Hélène Marini Mardi 10 mai 2010 Financement des soins Hélène Marini Mardi 10 mai 2010 Plan Dépenses de santé Organisation de la sécurité sociale Origine des financements Dépenses de santé Principaux agrégats Données 2009 pour la France

Plus en détail

Protection sociale en France : l assurance maladie. Évelyne DIAS

Protection sociale en France : l assurance maladie. Évelyne DIAS Protection sociale en France : l assurance maladie Évelyne DIAS La protection sociale désigne tous les mécanismes existant pour aider les individus à faire face aux risques sociaux. Cela correspond à un

Plus en détail

débat carité : Constats»

débat carité : Constats» MUTUALITE FRANCAISE CÔTE-D OR YONNE Dr Nathalie Arnould Conférence débat «Santé Précarit carité : Constats» Samedi 18 octobre 2008 La Mutualité Française aise? Elle fédère la quasi-totalité des mutuelles

Plus en détail

L organisation des soins en France

L organisation des soins en France L ACCES AUX SERVICES DE SANTE L organisation des soins en France Patrick BROUDIC Ministère de la Santé - France Sao Paulo 30 novembre 2007 QUELQUES DONNEES Sur la France 60 millions d habitants Coût de

Plus en détail

Combien coûte la santé? Tableaux et graphiques empruntés à D. Polton (Credes 2002)

Combien coûte la santé? Tableaux et graphiques empruntés à D. Polton (Credes 2002) Combien coûte la santé? Tableaux et graphiques empruntés à D. Polton (Credes 2002) V. Halley des Fontaines Psychomotricité oct 2006 Plus un pays est riche, plus il dépense pour la santé de la population

Plus en détail

Médecins libéraux et institutions : quelles relations?

Médecins libéraux et institutions : quelles relations? Médecins libéraux et institutions : quelles relations? Mme Marie-Paule GLADY, Sous-directrice de la CPAM de Strasbourg M. Laurent HABERT, Directeur Général de l ARS Alsace Dr Patrick LESUR, Médecin Conseil

Plus en détail

SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE. Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent.

SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE. Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent. SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent. Dans la France de 2012, de plus en plus de Français doivent renoncer à des soins ou

Plus en détail

Articulation hygiène et gestion des risques

Articulation hygiène et gestion des risques Articulation hygiène et gestion des risques Prévention du risque infectieux et gestion des risques Marie-Françoise DUMAY SFHH SIIHH 5 juin 2008 Politique nationale (1) DHOS - DGS Recommandations : mise

Plus en détail

RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE

RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE 12/14 JUIN 2003 25 MESURES POUR REDUIRE LES INEGALITES DE SANTE Le système de santé est confronté à une crise d une gravité sans précédent, dont la

Plus en détail

Opportunités d installation et d exercice en Ile-de-France S installer en Ile-de-France Soirée du 27 juin 2012

Opportunités d installation et d exercice en Ile-de-France S installer en Ile-de-France Soirée du 27 juin 2012 Opportunités d installation et d exercice en Ile-de-France S installer en Ile-de-France Soirée du 27 juin 2012 Martine HADDAD Secrétaire Générale FHP Ile-de-France SOMMAIRE -LES ETABLISSEMENTS DE SANTE

Plus en détail

Comment rendre le système de santé plus efficace? Brigitte Dormont Université Paris Dauphine et CAE

Comment rendre le système de santé plus efficace? Brigitte Dormont Université Paris Dauphine et CAE Comment rendre le système de santé plus efficace? Brigitte Dormont Université Paris Dauphine et CAE JECO, Lyon, 15 novembre 2013 1 Contexte Les dépenses de santé croissent plus rapidement que le PIB En

Plus en détail

Nouveaux enjeux de l assurance santé complémentaire en Europe

Nouveaux enjeux de l assurance santé complémentaire en Europe Nouveaux enjeux de l assurance santé complémentaire en Europe 13 juin 2014 Point de vue de la Mutualité Française sur les réseaux de soins Marylène Ogé-Jammet Directrice adjointe -Direction Santé de la

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 Groupement Hospitalier de Territoire - Haute Bretagne : 11 établissements publics de santé engagés au service de la population Jeudi 30 juin, la convention constitutive

Plus en détail

Accompagnement des personnes âgées à domicile:

Accompagnement des personnes âgées à domicile: Accompagnement des personnes âgées à domicile: Réseaux de santé gérontologiques et centres locaux d information et de coordination gérontologiques, deux acteurs complémentaires et incontournables IFSI

Plus en détail

La santé en france. Définition

La santé en france. Définition Concours ambulancier préparation et entraînement fiche 1 Santé La santé en france Définition La santé est un état de bien être physique et mental d absence de maladie et d absence de handicap. Depuis toujours,

Plus en détail

Soins et Hospitalisation à domicile: panacée, mythe ou révolution?

Soins et Hospitalisation à domicile: panacée, mythe ou révolution? Soins et Hospitalisation à domicile: panacée, mythe ou révolution? Enjeux et aspects économiques des soins à domicile Miloud Kaddar Économiste de la santé, Consultant International mkaddar@hotmail.com

Plus en détail

LE SYSTEME DES SOINS DE SANTE EN BELGIQUE. Jo De Cock Administrateur général Institut national d assurance maladie-invalidité

LE SYSTEME DES SOINS DE SANTE EN BELGIQUE. Jo De Cock Administrateur général Institut national d assurance maladie-invalidité LE SYSTEME DES SOINS DE SANTE EN BELGIQUE Jo De Cock Administrateur général Institut national d assurance maladie-invalidité 09 juin 2011 2 SOMMAIRE I. Introduction II. III. IV. Système de santé: objectifs

Plus en détail

Les transports sanitaires prescrits à l hôpital ; La prise en charge de l Insuffisance Rénale Chronique (IRC) ;

Les transports sanitaires prescrits à l hôpital ; La prise en charge de l Insuffisance Rénale Chronique (IRC) ; SYNTHÈSE INTRODUCTION Le Programme Pluriannuel Régional de Gestion du Risque (PPR GDR) s inscrit dans le Projet Régional de Santé dont il est un des programmes obligatoires. Elaboré au cours de l été 2010,

Plus en détail

Santé publique - Protection sociale -

Santé publique - Protection sociale - 26-1-05 1 Santé publique - Protection sociale - Système très complexe qui couvre : - des risques déterminés - des catégories particulières de population Protection sociale SS protection de base obligatoire

Plus en détail

La santé en chiffres

La santé en chiffres La santé en chiffres Edition 2008-2009 La dépense de soins et de biens médicaux Financement Répartition 2007 par financeur Complémentaires : 13,6 % des dépenses soit 22,3 milliards d euros Assurances 3,2

Plus en détail

Référentiel métier de Directeur d hôpital. Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements publics de santé.

Référentiel métier de Directeur d hôpital. Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements publics de santé. Référentiel métier de Directeur d hôpital Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements publics de santé. I - Les facteurs d évolution du métier de Directeur

Plus en détail

Assurance maladie Établissements de santé. Direction Régionale du Service Médical

Assurance maladie Établissements de santé. Direction Régionale du Service Médical Assurance maladie Établissements de santé I. Environnement National Régional II. III. IV. Assurance Maladie Service médical Pharmaciens conseils V. Médicaments en établissement de santé I - Environnement

Plus en détail

mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité

mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité Réunion nationale des OMEDIT 26 mai 2011 Valerie Salomon Bureau Qualité et sécurité des soins Sous direction du pilotage de la performance

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE. Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE. Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc Avril 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

SIGNATURE DE DEUX CONTRATS LOCAUX

SIGNATURE DE DEUX CONTRATS LOCAUX DOSSIER DE PRESSE SIGNATURE DE DEUX CONTRATS LOCAUX DE SANTE EN CREUSE -Felletin Bourganeuf-Royère Aubusson-Felletin Contact presse : 23 janvier 2012 1 CONTRAT LOCAL DE SANTE Un nouvel élan dans le développement

Plus en détail

BUDGET 2013 RAPPORT DE PRESENTATION

BUDGET 2013 RAPPORT DE PRESENTATION BUDGET 2013 RAPPORT DE PRESENTATION Le budget 2013 s inscrit dans un contexte de fortes contraintes budgétaires destiné à réduire la dette de l Etat. Ce budget responsable s inscrit résolument dans le

Plus en détail

Hôpital, patients, santé, territoires

Hôpital, patients, santé, territoires Hôpital, patients, santé, territoires Une loi à la croisée de nombreuses attentes Septembre 2009 Crédits photographiques : J. Grison Préambule Le projet de loi Hôpital, patients, santé, territoires (Hpst)

Plus en détail

Module 1. Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé

Module 1. Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé Module 1 Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé Partie 1 - La sécurité sociale en Belgique et les mutualités. Plan 1- INTRODUCTION 2- GRANDS PRINCIPES DE LA SÉCURITÉ

Plus en détail

La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux

La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux ASSEMBLÉE NATIONALE Suite à l Audition du 20 juillet 2010 de la FÉDÉRATION CFDT SANTÉ-SOCIAUX Représentée par Nathalie CANIEUX, Secrétaire générale

Plus en détail

EOHH inter établissements en Bretagne

EOHH inter établissements en Bretagne EOHH inter établissements en Bretagne Une politique régionale et territoriale 1 Programme régional de LIN 2001 Coopération hygiène inter établissements A l initiative d un groupe ARH/ DRASS/réseau régional

Plus en détail

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Prévenir - Soigner - Accompagner Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires Qui est la Mutualité Française?

Plus en détail

Economie de la santé

Economie de la santé Economie de la santé UE 1.2.S2 Santé publique et économie de la santé Cours du 27 octobre 2014 IFSI CHUN J. BELLANI AAH Direction des Affaires Financières CHU de Nice Plan de la présentation 1. Les différents

Plus en détail

1. Code de la sécurité sociale

1. Code de la sécurité sociale Points-clés de la loi du 17 décembre 2010 portant réforme du système de soins de santé et modifiant : 1. le Code de la sécurité sociale ; 2. la loi modifiée du 28 août 1998 sur les établissements hospitaliers.

Plus en détail

Le Centre Hospitalier Charles Perrens

Le Centre Hospitalier Charles Perrens Le Centre Hospitalier Charles Perrens PRESENTATION 2014 Les secteurs de Charles Perrens Population de Charles Perrens : 760 000 habitants en 2011 dont 40 000 étudiants 9 mois sur 12. 9 secteurs de psychiatrie

Plus en détail

CONFEDERATION DES PRATICIENS DES HOPITAUX La loi HPST sortie de l Assemblée Nationale

CONFEDERATION DES PRATICIENS DES HOPITAUX La loi HPST sortie de l Assemblée Nationale 1 CONFEDERATION DES PRATICIENS DES HOPITAUX La loi HPST sortie de l Assemblée Nationale I. Montet, J.-P Salvarelli, J.-C Pénochet, J. Trévidic. Discutée du 10 février au 18 mars, la loi HPST votée à l

Plus en détail

SAP et Actualités du 3SM

SAP et Actualités du 3SM SAP et Actualités du 3SM Réunion annuelle du GIRACAL SEDAN 2 Avril 2011 Médecin Colonel Francis Lévy SAP En 2010 les SP ont réalisé 2 876 456 interventions de SAP soit + 5% / 2009 186 590 étaient médicalisés

Plus en détail

Sciences Humaines et Sociales Médecine et Société Partie 2 : L assurance maladie

Sciences Humaines et Sociales Médecine et Société Partie 2 : L assurance maladie Sciences Humaines et Sociales Médecine et Société Chapitre 2 : Protection sociale Partie 2 : L assurance maladie Professeur Patrice FRANCOIS MED@TICE PCEM1 - Année 2006/2007 Faculté de Médecine de Grenoble

Plus en détail

Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique du patient.

Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique du patient. Le développement des programmes d éducation thérapeutique du patient 2 ans après la loi Hôpital, patients, santé, territoire : quel bilan? Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique

Plus en détail

Le point sur la couverture du risque maladie au Niger

Le point sur la couverture du risque maladie au Niger REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE ET DE LA LUTTE CONTRE LES ENDEMIES Le point sur la couverture du risque maladie au Niger I PLACE ACTUELLE DE L ASSURANCE MALADIE 1. Recensement des dispositions

Plus en détail

Les mécanismes de financement, le cadre comptable et financier des établissements de santé

Les mécanismes de financement, le cadre comptable et financier des établissements de santé Les mécanismes de financement, le cadre comptable et financier des établissements de santé Alain Tessier Mars 2015 A partir de 2004 les établissements de santé publics et privés ont mis en œuvre un nouveau

Plus en détail

10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées

10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées 10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées Une part de plus en plus importante de l activité hospitalière concerne la prise en charge des personnes âgées La patientèle âgée concentre une

Plus en détail

Professeur Patrice FRANCOIS

Professeur Patrice FRANCOIS UE7 - Santé Société Humanité Médecine et Société Chapitre 4 : Protection sociale Partie 2 : L assurance maladie Professeur Patrice FRANCOIS Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble

Plus en détail

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010 Référentiel métier de Directeur(trice) des soins Ce référentiel intègre à la fois le métier Directeur(trice) des soins en établissement et celui de Directeur(trice) des soins en institut de formation paramédicale.

Plus en détail

Aide à l acquisition d une complémentaire

Aide à l acquisition d une complémentaire Les définitions présentées ci-dessous sont extraites du glossaire de l assurance complémentaire santé édité par l Union Nationale des Organismes d Assurance Maladie Complémentaire. Aide à l acquisition

Plus en détail

ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE. 04250 TURRIERS Juin 2005

ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE. 04250 TURRIERS Juin 2005 COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE Le Village 04250 TURRIERS Juin 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION»...p.3

Plus en détail

Santé. Tableaux Économiques de Midi-Pyrénées 2008

Santé. Tableaux Économiques de Midi-Pyrénées 2008 7 Santé Présentation Au 1 er janvier 2006, Midi-Pyrénées compte 54 établissements de soins dans le secteur public et 100 dans le privé. La part du secteur privé (48 % en lits), supérieure de huit points

Plus en détail

LA PROTECTION SOCIALE : MODES D EMPLOI

LA PROTECTION SOCIALE : MODES D EMPLOI LA PROTECTION SOCIALE : MODES D EMPLOI De quoi parle-t-on? La protection sociale est l'ensemble des mécanismes de prévoyance collective qui permettent de faire face financièrement aux aléas de la vie.

Plus en détail

UN NOUVEAU PARCOURS DE SOINS: LA RÉFORME DE L ASSURANCE MALADIE SE MET EN PLACE. La réforme de l assurance maladie se met en place 1

UN NOUVEAU PARCOURS DE SOINS: LA RÉFORME DE L ASSURANCE MALADIE SE MET EN PLACE. La réforme de l assurance maladie se met en place 1 UN NOUVEAU PARCOURS DE SOINS: LA RÉFORME DE L ASSURANCE MALADIE SE MET EN PLACE La réforme de l assurance maladie se met en place 1 La loi du 13 août 2004 portant sur la réforme de l assurance maladie

Plus en détail

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Expérimentation sur un territoire cible : Baillif - Vieux-Habitants Bouillante Patrice RICHARD, Directeur général de l ARS

Plus en détail

Résumé mémoire master 2 sciences cliniques infirmières, spécialité coordination du parcours complexe du patient. Pierrette MEURY ; JUIN 2012

Résumé mémoire master 2 sciences cliniques infirmières, spécialité coordination du parcours complexe du patient. Pierrette MEURY ; JUIN 2012 Résumé mémoire master 2 sciences cliniques infirmières, spécialité coordination du parcours complexe du patient. Pierrette MEURY ; JUIN 2012 «2012: État des lieux et perspectives de la coordination par

Plus en détail

Présentation CERN. Assurance Maladie en France

Présentation CERN. Assurance Maladie en France Présentation CERN Assurance Maladie en France lundi 14 novembre 2011 Assurance Maladie 101 CPAM organisme de droit privé exerçant une mission de service publique, gèrent l assurance maladie et assurent

Plus en détail

Loi portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires

Loi portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires n 95.09 PB/GM Loi portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires Après cinq mois d intenses débats parlementaires, la loi du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital

Plus en détail

II. Qui sommes nous? Le régime général de retraite. (salariés du secteur privé)

II. Qui sommes nous? Le régime général de retraite. (salariés du secteur privé) II. Qui sommes nous? Le régime général de retraite (salariés du secteur privé) 11 La sécurité sociale française La CNAV est l organisme national de la branche retraite du régime général. Niveau national

Plus en détail

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs En urgence, en consultation, en hospitalisation, que payerez-vous? Quels frais

Plus en détail

La direction des soins dans la gouvernance par pôles

La direction des soins dans la gouvernance par pôles La direction des soins dans la gouvernance par pôles I PRÉSENTATION du C.H.U. de NANTES (France) II ÉLÉMENTS DE MISE EN OEUVRE ET ROLE DES ACTEURS III BÉNÉFICES & PRÉOCCUPATIONS IV PERSPECTIVES - FACTEURS

Plus en détail

10-7 LES FONDS MEDICAUX ET HOSPITALIERS

10-7 LES FONDS MEDICAUX ET HOSPITALIERS 0-7 LES FONDS MEDICAUX ET HOSPITALIERS L intitulé regroupe des fonds de nature différente : le FNASS, le FNPEIS, le FIQCS, le FMESPP et le FORMMEL. Le FNASS et le FNPEIS sont des fonds internes à la CNAM.

Plus en détail

Grossesse, addictions, VIH: projet de soins autour des femmes en grande vulnérabilité : hospitalisation à domicile.

Grossesse, addictions, VIH: projet de soins autour des femmes en grande vulnérabilité : hospitalisation à domicile. Grossesse, addictions, VIH: projet de soins autour des femmes en grande vulnérabilité : hospitalisation à domicile Hélène Heckenroth l'auteur déclare n'avoir aucun conflit d'intérêt avec l'industrie pharmaceutique

Plus en détail

QUELS DANGERS POUR LES

QUELS DANGERS POUR LES RÉUNION D INFORMATION SUR LA LOI DE SANTÉ : QUELS DANGERS POUR LES MÉDECINS LIBÉRAUX? Mercredi 17 décembre 2014 Titre I : Renforcer la prévention et la promotion de la santé Chapitre I Art. 2 à 5 : Soutenir

Plus en détail

Dossier de presse. AVC Une priorité nationale Des avancées en Bourgogne

Dossier de presse. AVC Une priorité nationale Des avancées en Bourgogne Dossier de presse AVC Une priorité nationale Des avancées en Bourgogne Contact presse Lauranne Cournault 03 80 41 99 94 lauranne.cournault@ars.sante.fr 1 COMMUNIQUE DE SYNTHESE La télémédecine au service

Plus en détail

LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL

LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL Définition du travail de l assistant de service social Dans une démarche éthique et déontologique, l assistant de service social agit avec les personnes, les familles,

Plus en détail

Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire de santé n 4

Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire de santé n 4 Code direction : DSQP Pôle émetteur : Appui à la Performance et Gestion du Risque Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

Médecin Coordonnateur. Loi du 24/01/1997 Arrêté du 26/04/1999 Décret 28/05/2005

Médecin Coordonnateur. Loi du 24/01/1997 Arrêté du 26/04/1999 Décret 28/05/2005 Médecin Coordonnateur Loi du 24/01/1997 Arrêté du 26/04/1999 Décret 28/05/2005 1976 Médecins de SCM 1999 2001 2003 2005 Arrêté du 26 avril 1999: cahier des charges CT (nouveau métier, profil médical gériatrique,

Plus en détail

Principales réformes de sécurité sociale adoptées au Maroc

Principales réformes de sécurité sociale adoptées au Maroc Principales réformes de sécurité sociale adoptées au Maroc Hôtel El Aurassi 25 octobre 2010 Alger Algérie 1 Sommaire 1 2 3 4 Maroc : Chiffres clés Aperçu des régimes de sécurité sociale au Maroc Principales

Plus en détail

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Dans son avis de 2012 «L assurance maladie : les options du HCAAM» qui synthétise l ensemble

Plus en détail

Améliorer la qualité du système de santé et maîtriser les dépenses : propositions de l Assurance maladie pour 2015

Améliorer la qualité du système de santé et maîtriser les dépenses : propositions de l Assurance maladie pour 2015 Améliorer la qualité du système de santé et maîtriser les dépenses : propositions de l Assurance maladie pour 2015 Rapport au ministre chargé de la sécurité sociale et au Parlement sur l'évolution des

Plus en détail

Forum territorial de santé Sud de l Oise 12 mai 2011

Forum territorial de santé Sud de l Oise 12 mai 2011 Forum territorial de santé Sud de l Oise 12 mai 2011 Synthèse du diagnostic territorial Points positifs Avec plus de 29 000 en 2007, le revenu net imposable moyen des habitants du Sud de l Oise est le

Plus en détail

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1 LE FINANCEMENT Il ne faut pas se le cacher, le financement est une difficulté et de nombreuses maisons médicales dans les 10 dernières années, qui fonctionnaient de manière satisfaisante, sont «décédées»

Plus en détail

Etat des lieux des outils de coopération

Etat des lieux des outils de coopération Etat des lieux des outils de coopération 29 mars 2011 Atika UHEL, Directrice de Cabinet XX/XX/XX La rénovation des modes de coopération par la loi HPST Objectif : Actualiser les structures juridiques afin

Plus en détail

PAERPA 9-10-19. Atelier 4 «Gérer la fragilité en EHPAD» 2 ème séance mardi 22 avril 2014

PAERPA 9-10-19. Atelier 4 «Gérer la fragilité en EHPAD» 2 ème séance mardi 22 avril 2014 PAERPA 9-10-19 Atelier 4 «Gérer la fragilité en EHPAD» 2 ème séance mardi 22 avril 2014 1 Synthèse du 1 er atelier / objectifs de la 2 nde séance Fin 1ères séances des ateliers Paerpa / début des 2èmes

Plus en détail